Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

17/02/2017

SOMMIERES

Vendredi 17 février 2017

 Le club taurin sommiérois est né

sommières,course camarguaise

 A Sommières, une équipe de 12 membres motivés a décidé de créer un nouveau club taurin : le club taurin sommiérois et de son pays. Il a pour but de défendre et promouvoir toutes les traditions, d’apporter un œil objectif, de nouvelles idées et des projets. Le programme 2017 est bien avancé : le CT annonce des courses de nuit, une course de tau et une protection. Le bureau est le suivant : Gregory Boissier président, vice-président Jean-Pierre Sauvage, trésorier Sylvain Beker, vice-trésorier Yves Soutoul, secrétaire Leticia Boissier, vice-secrétaire Jacques Boissier.

 

10/02/2017

ASSOCIATION

Vendredi 10 février 2017
Association des présidents de course camarguaise

LES 10 ANS DE L'APCC

2017ACTO.jpg

Vérifier l’arrivée des taureaux au toril et des raseteurs au vestiaire, la présence de l’ambulance, du docteur, du délégué de course... Prendre en compte les desiderata de l’organisateur, lister les partenaires pour les enchères aux attributs... Chrono en main, savoir quel raseteur lève l’attribut, évaluer la force et la fragilité du cocardier en piste pour gérer chaque quart d’heure au mieux, lancer les Carmen... Avoir le verbe haut et audible et l’autorité bienveillante... Bref avoir l’œil partout et être responsable de - presque - tout... La charge de président de course est immense. C’est pour se soutenir, confronter les points de vue, se tenir à jour des réglements, et être force de proposition, que voilà 10 ans l’association des présidents de courses est née.

Le président Moucadel
prend du recul

cavallini,apcc,présidents de course,course camarguaiseC’est à la manade Cavallini, Mas de Pioch aux Saintes-Maries-de-la-Mer que Laurent et Laura (► photo) ont chaleureusement accueilli la soixantaine de convives réunie pour l’AG. Rapports moral de Nicolas Manchon et financier de Claude Chevalier, approuvés à l’unanimité, les discussions ont été largement ouvertes . Thèmes : le rôle et les responsabilités des présidents de course, les élections de la FFCC où l’association est représentée sur la liste d’Hadrien Poujol ; les propositions du Trophée Taurin Midi Libre - La Provence ; l’idée « d’aider les jeunes taureaux à grandir » avec notamment le fait de ne les faire courir que 12 minutes...

En clôture d’assemblée, le président Marc Moucadel exprimait sa décision: « de passer la main vu mon activité professionnelle et mon engagement à la FFCC. Je reste membre, bien sûr... »

Et le nouveau ex-président d’insister : sur « l’évolution du rôle de président. Nous devons donc être regroupés, solidaires, intègres, même si on peut se tromper mais nous devons tendre vers le professionnalisme...»

Les discussions étaient loin d’être closes et se sont poursuivies, longuement, passionnément. Même ferveur à l’heure d’aller visiter les cocardiers, petits et grands ont embarqué sur la charrette.

 

MARTINE ALIAGA
Photos C. ITIER

Pascale Bini LA présidente

Seule femme présidente de course, Pascale Bini officie depuis 1983 en école de raseteurs, en Ligue et quelques Avenir, à Bouillargues et au Cailar : « Pour l’anecdote, à ma première course au micro, en 1983, j’étais enceinte de Benjamin (raseteur et aujourd’hui manadier). Plus sérieusement, je n’ai pas rencontré de difficultés particulières et je suis respectée des raseteurs et manadiers »

Femme ou homme au micro, il n’y a - a priori - pas de différence, sauf à s’émanciper d’une habitude et à afficher une grande rigueur et un bagage 100% afeciouna... Comme Pascale ! Avis aux amatrices.

*******

Les remerciements de l'APCC à la manade Cavallini

presidents de course ph mali Cavallini (13).JPG

************

VACHES COCARDIERES

Vendredi 10 février 2017

LES VACHES COCARDIERES
MAINTIENNENT LE CAP MALGRE TOUT !

2017VACHES.jpg

2017VACHES3PHCD.jpgCe dimanche 5 février, à Vauvert  se tenait l’assemblée générale du  Trophée des Vaches Cocardières. Dans cette intersaison, imprégnée par les primaires, le président Patrick Garcia afficha d’entrée de jeu le positionnement du Trophée qu’il préside. Amorce pouvait être faite sur le bilan d’une saison relativement chaotique et compliquée sur le point financier. Même si les membres du bureau ont dû mettre la main à la poche pour rétablir l’équilibre des comptes, certaines subventions promises publiquement demeurent toujours attendues ainsi que le souligna le Trésorier, Francis Vidal dans un compte rendu très détaillé faisant apparaître tout de même un compte de résultat positif avoisinant les 1000 €.

C’est en présence de bon nombre d’élus, de représentants de la bouvine (FFCC, Raço di Biou, AETCC, raseteurs), de quelques manadiers, de très peu de raseteurs et d’organisateurs que le secrétaire général, Roger Astrologi retraça les grandes lignes de la saison écoulée (composée de 16 courses) en mettant en exergue les différents lauréats, notamment ceux de la Finale qui a failli ne pas avoir lieu,  à cause d’une pression récurrente des raseteurs classés (à l’exception d’un) qui demandaient une invitation.

Nouvelle Réglementation Intérieure : pour pallier à cela,  il a été travaillé une réorganisation de la compétition pour 2017, ainsi que l’expliqua Jacques Roumajon… La comptabilisation des points sera faite sur l’année  et une remise des compteurs à zéro s’effectuera le matin de la finale, un peu à l’image de nos voisins landais. Il y aura récompenses pour les vainqueurs de l’année et pour les vainqueurs du jour. Obligation faite pour l’organisateur d’inviter un minimum de 5 raseteurs de son choix sur les 10 autorisés (au lieu de 12 actuellement). Le but est avant tout de mettre en valeur les cocardières…

Remerciements aux généreux donateurs (particuliers, associatifs, commerçants) pour la survie du Trophée, la parole finale allait être donnée aux représentants régionaux et départementaux qui n’ont pas manqué de saluer le parcours, l’intérêt, et la nécessité  pour les éleveurs de l’existence de ce trophée.

« C’est par votre militantisme, votre passion que les vaches font leur place en course camarguaise », dixit Jean Denat, Maire de Vauvert, dans son allocution axée surtout sur la préservation des zones humides, l’engagement et les difficultés de faire reconnaître la race Camargue dans ce qui est maintenant notre Grande Région et le retrait de la prime pour les prophylaxies versée aux manadiers. Quant à Léopold Rosso, président du syndicat mixte pour la protection de la Camargue gardoise et de Caroline Breschit, conseillère départementale du canton d’Aigues-Mortes ils n’étaient pas venus les mains vides, mais porteuses de subventions.

« Si sans Femme, il n’y aurait pas d’hommes, sans vaches, il n’y aurait pas de taureaux, alors vive le Trophée des Vaches Cocardières ! » ainsi seront les mots de conclusion par un membre de l’assemblée.

Texte et photos
CYRIL DANIEL

2017VACHESPHCD.jpg

********************

                                        

CLUBS TAURINS ORGANISATEURS

Vendredi 10 février 2017

L'ACTO propose...

acto ph MALI (5).JPG

Serge Colombo a ouvert la séance en présentant le Centre du Scamandre

L’association des clubs taurins organisateurs avait choisi, samedi dernier, le centre du Scamandre pour tenir sa 6e assemblée générale face à ses 24 clubs taurins à jour de leurs cotisations. Site magique s’il en est, où la nature réservait aux arrivants un magistral soleil qui réveillait les habitants de la zone humide pour un concert de pépiements de bienvenue.

Serge Colombo expliquait la gestion du lieu par le Syndicat mixte de la Camargue gardoise tandis qu’Alain Laget président, Arnaud Chabanon vice secrétaire et Ludovic Estevan vice trésorier préparaient leurs comptes rendus (adoptés par la suite à l’unanimité).

Au fil des dossiers : le bureau s’est félicité de l’arrêt de l’obligation d’avoir deux raseteurs confirmés en Ligue, ce qui a généré une économie de 50 000 € pour les organisateurs. Il a été constaté en 2016 une fréquentation à la hausse au Trophée des As, une baisse à l’Avenir...Question élections fédérales, l’ACTO est présente sur la liste d’Hadrien Poujol, et « salue le travail accompli en 2016 par une équipe sérieuse et capable ». Les clubs taurins organisateurs ont également noté que « beaucoup de jeunes s’impliquent dans la FFCC, les CT, la presse... Il faut les encourager »

Parmi les propositions qui seront faites au nouveau comité directeur après l’élection du 17 février : baisser d’un tourneur dans les très petites pistes ; voir pour l’entrée gratuite des anciens raseteurs (demander au moins 5 ans de piste) ; classement des As, prendre les 25 meilleurs courses de chaque raseteur ; 12 minutes en piste pour les taureaux de 6 ans ; les aides fédérales pour les courses de jeunes taureaux en promotion, etc.

Il était temps de passer aux récompenses : un coup de cœur à l’arenero Aziz, gravement blessé à Jonquières en août dernier. Présent à l’AG, Aziz poursuit sa longue et pénible convalescence avec le soutien des afeciouna, indispensable à sa guérison, tout autant que son caractère bien trempé.

Le 1er Trophée de l’ACTO étant attribué à Nîmois de Fabre-Mailhan pour sa course exceptionnelle du 19 juin à Redessan. Conversations, négociations, points de vue divergents, bons mots et agapes... Travail et plaisir partagé soit le lot des membres des clubs taurins organisateurs et plus largement de tous les bénévoles de la bouvine.

 

Textes et photos
MARTINE ALIAGA

LES RECOMPENSES DE L'ACTO

Coup de Coeur à Aziz
remis par Ludovic Estevan

acto,clubs taurins organisateurs,course camarguaise

1er TROPHEE DE L'ACTO
remis à Pascal Mailhan
pour Nîmois
remis par Arnaud Chabanon

acto,clubs taurins organisateurs,course camarguaise

**********************

 

MANADIERS

Vendredi 10 février 2017

L'AETCC au Musée de la Camargue

FRANCOISEPEYTAVIN.jpgQuelques pas seulement entre le siège de l’association des éleveurs de taureaux de course camarguaise, au Mas de Rousty, et le Musée de la Camargue, ont permis la tenue de l’assemblée générale en ce lieu, sous les poutres de l’ancienne bergerie. Une belle occasion en cette mi-janvier de découvrir les installations aux côtés de la conservatrice Estelle Rouquette.

La présidente de l'AETCC, Françoise Peytavin

En début d’après-midi, Rogé Andreo avait présidé l’Ag de l’AETCC Languedoc Roussillon qui promeut « Les jeunes pousses ». Cette compétition se continuera cette année sous l’égide du CT Joujou du Crès. Appel est fait aux manadiers pour s’inscrire rapidement auprès de François Peytavin ou Henri Gibert. Rogé André, démissionnaire du poste de président est remplacé, pour l’instant, par Bernard Gorlier, le bureau se réunira pour recadrer l’organigramme. Les comptes rendus moraux et financiers ont été approuvés à l’unanimité.

La présidente Françoise Peytavin a ensuite repris les rênes pour l’AETCC, après avoir fait approuver le PV de l’AG 2016 à l’unanimité, tout comme le bilan financier. Un point sanitaire a ensuite été présenté portant sur la différence de la gestion de l’IBR entre le Gard, l’Hérault et les Bouches-du-Rhône.Le but des éleveurs étant de faire uniformiser les régles. Pour la région Occitanie, l’arrêté devrait arriver avant le printemps.

Les élections fédérales ont été soumises au débat et vote à main levée : sont partants sur la liste d’Hadrien Poujol, Françoise Peytavin, Bruno Quet et Thierry Trazic.

Le tiers sortant du bureau à renouveler - Guillaume Agu, J.-P. Chazot et Sandrine Salmeron - se représentait et a été réélu. Après l’option prise à la Vidourlenque pour le concours de ferrade en novembre, la séance était levée.

 

02/02/2017

UCTPR *ASSEMBLEE GENERALE*

Vendredi 3 février 2017

362 CT Paul-Ricard représentés

méjanes,uctpr,course camarguaise"Le nombre de manifestations, de clubs taurins affiliés (369 en 2016) et d’adhérents (15 699) est en augmentation, s’est réjoui en préambule Dominique Perron, président de l’UCTPR lors de la grande journée de rassemblement à Méjanes des clubs taurins Paul-Ricard, attestant de la bonne santé de la plus grande association d’Europe." Une assemblée générale menée tambour battant, en images, musiques, bons mots et sérieux des intervenants. Le rythme est trépidant et les renvois de balles dynamiques. Sont intervenus : Arnaud Fesquet, secrétaire général ; Patrice Mayer, trésorier ; Bernard Langlade, Paul Hermé, Jérémy Serrano et Gérard Suberchicot en rapporteur des commissions respectivement des corridas Sud-Ouest, corridas Sud-Est, course camarguaise et course landaise. Saluons l’arrivée en tant que nouvel administrateur d’Arnaud Frade (à droite de la photo).
Face à la scène, la salle est comble - 362 CT sont représentés -, les élus nombreux, et Mandy Graillon, Reine d’Arles, partage l’émotion de ses derniers mois de règne.
Le public, lui, passionnément aficionado applaudit aux exploits filmés et à la présence des matadors, ganaderos, sauteurs, écarteurs, raseteurs ou manadiers. Pour la course camarguaise, Joachim Cadenas, Damien Moutet, Vincent Marignan et Henri Laurent ont reçu honneurs et applaudissements. La médaille d’honneur des CT Paul-Ricard étant décernée à André Viard.


MARTINE ALIAGA
Photos CHRISTIAN ITIER

* En bref : naissance de la page facebook UCTPR *

LES RECOMPENSES

Course landaise

méjanes,uctpr,course camarguaise

Maxime Gourgues, champion jeunes écarteurs 2016
Kevin Ribeiro, champion des jeunes sauteurs 2016
Fabien Napias, champion de France sauteurs 2016
Loïc Lapoudge, champion de France des écarteurs 2016
Ganaderia Deyris

Course camarguaise

méjanes,uctpr,course camarguaise

Vincent Marignan, raseteur Avenir 2016
Manade Laurent
Damien Moutet, coup de coeur
Joachim Cadenas, raseteurs As 2016

Corrida Sud-Est

méjanes,uctpr,course camarguaise

Ganaderia Jalabert, novillada SP 2016
Ganaderia Cuillé, novillada 2016
Thomas Joubert, coup de coeur 2016
Juan Bautista, matador sud-est 2016

Corrida Sud-Ouest

méjanes,uctpr,course camarguaise

Baptiste Cissé, novillera SP 2016
Ganaderia José Cruz, novillada SP 2016
Emilio de Justo, Révélation 2016


********

André Viard, coup de coeur
médaille d'honneur des CT Paul-Ricard

méjanes,uctpr,course camarguaise

*********************

LANSARGUES *ECOLE DE RASETEURS*

Paru sur le blog Lansargues Info de Fred
(http://lansargues-info.blogs.midilibre.com/).

INFO EXPRESS: RÉOUVERTURE PROCHAINE DE L'ECOLE TAURINE DE LANSARGUES ! 

A l' initiative de Michel Martin, accompagné d'anciens raseteurs et tourneurs lansarguois, a été décidé la ré-ouverture de l'école taurine de Lansargues.

C'est une nouvelle d'autant plus réjouissante que Lansargues a toujours eu une représentation importante au sein de la course camarguaise, notamment au sein des raseteurs, de Roger César à Tristan Castell, en passant par Michel Martin, Eric et Victor Jourdan,  ou plus près de nous Benji  Valette, Nicolas Noguera, Folco Plaza...

Cette excellentissime nouvelle ne pourra que conforter la devise de notre village : "Tan que viouren, de biouau auouren".

Les inscriptions se font auprès de
Michel MARTIN, tél. 06.11.66.11.58
ou Nicolas NOGUERA, tél.06.15.19.57.17

09/12/2016

LUNEL-VIEL *LES CLUBS TAURINS REUNIS*

Vendredi 9 décembre 2016

Tous pour un !

BLOGLUNELVIEL2.jpg
Les trois clubs taurins Lou Simbeù, Lou Biou, Lou Raset ont fusionné

Il y a le temps des discordes, puis vient celui de la réflexion qui, menée avec bon sens, aboutit à la bonne entente. Rassembler ses forces était primordial pour continuer la belle et longue histoire des courses de cocardiers dans le village, alors les trois clubs taurins Lou Simbeù, Lou Raset et Lou Biòu ont fusionné pour tripler leurs bonnes volontés, leurs adhérents et leurs potentiels spectateurs. Vendredi soir à Lunel-Viel, ce n’était pas un enterrement mais un joyeux baptême porteur d’espoir autour des Clubs taurins réunis Paul-Ricard de Lunel-Viel, nouvelle appellation.
Et pour gâter le nouveau-né, la mairie, par son premier édile Jean Charpentier, portait sur les fonts baptismaux la reconstruction des arènes (lire Midi Libre du 29 juin). Fermé par décision préfectorale en 2016 puisque non conformes (tubes endommagés), le site profitera de l’édification de 3 rangs de gradins, de vestiaires, de sanitaires et d’une nouvelle sonorisation, pour un budget global (déconstruction et reconstruction) d’environ 500 000 €.
Les représentants des 3 anciens clubs taurins - Jacky Baffali pour Lou Raset, Mathieu Angelini pour Lou Simbeù et Florent Tedeschi pour Lou Biòu - joignaient leurs voix pour placer tous leurs espoirs dans un travail commun au sein de belles arènes.
2017 sera une année de rodage, sans course, avec des sorties en manades, les lotos, des courses au plan et la participation à la fête d’été. Le bureau sera prochainement élu parmi les 20 personnes du conseil d'administration, et il se présentera aux adhérents lors de la soirée de renouvellement des cartes en février. Florent Tedeschi d’expliquer: «Deux des clubs taurins ont été dissous, on va changer les statuts et déposer le nouveau nom... Et pour que personne ne se sente lésé, nous aurons un nouveau siège, la mairie mettant une salle à notre disposition».
Dans le public qui s’était déplacé en force, les signes d’approbation se multipliaient ainsi que chez les nombreux manadiers présents, tout comme pour Arnaud Frades, représentant l’UCTPR qui se disait: «Heureux de cette réunification sous l’identité Paul-Ricard. On va partager encore de bons moments, tous ensemble !».
Il était alors temps de passer au premier verre de l’amitié de ce nouveau club taurin.

Texte et photos
MARTINE ALIAGA

08/12/2016

BELLEGARDE *CT L'AFICION*

Jeudi 8 décembre 2016

Galantoun, Teston et Allam
récompensés par le CT L'Aficion

bellegardephoto.jpg

Le samedi 26 novembre, le club taurin l’Aficion a remis ses trophées annuels pour la saison 2016 des courses camarguaises aux arènes de Bellegarde, au cours de la cérémonie traditionnelle se déroulant à son siège "Bar le Mistral".
Devant une assemblée nombreuse et avec une ambiance très fraternelle, les récompenses ont été remises à :

Galantoun de la manade Lautier, meilleur cocardier de la totalité des courses de Bellegarde, qui reçoit le Trophée Henri-Aubanel, remis par le président du club Philippe Lacombe et la charmante Arlésienne Dominique Trinquier ;

à Teston de la manade du Pantaï, le Trophée Jean-Marie-Biesse, prix du meilleur cocardier de la course du club, remis par la fille de Jean-Marie, Karine Abela ;

à Fayssal Allam, le Trophée Antoine-Ginies, prix du raseteur le plus méritant de ces courses, remis par notre président et Dominique Trinquier.

Communiqué
du CT L'Aficion de Bellegarde

17/11/2016

RECOMPENSES

Mardi 15 novembre 2016

La soirée du Trophée 3M
à Saint-Georges-d’Orques

BLOG3MPHCI.jpg


«Donner du sens aux traditions et aux sports locaux, mettre en valeur la course camarguaise dans les villes et villages de la Métropole», s’est exprimé Philippe Saurel, maire de Montpellier et président de la Métropole; «Valoriser le beau geste, l’investissement des raseteurs, mettre en valeur les cocardiers et le travail des organisateurs», insistait Jean-Luc Meissonnier, maire de Baillargues et vice-président de la Métropole...
«Et montrer tout ce qui nous attache aux taureaux et l’aficion autour de Montpellier... », rajoutait Jacques Mailhan, président de la FFCC et des manadiers de la Raço di biòu. Voilà les objectifs de ce Trophée Montpellier, Métropole, Méditerranée, doté de subventions motivantes et dont la 2e édition trouvait son terme mardi dernier à Saint-Georges-d’Orques sous les projecteurs du plateau de TV Sud.
En présence d’un important contingent de manadiers, raseteurs, organisateurs, élus, les vainqueurs de chaque course ont eu droit à un passage sur le plateau animé par Patrick Mallet et Jacky Siméon, pour au final, déterminer les podiums: soit pour les raseteurs 1er, François Martin; 2e, Ziko Katif; 3e, Jérémy Aliaga; pour les manades, Le Ternen se détache avec 2 victoires (Muiron et Quintilien), les sept autres se partageant la 2e place. Quant aux capelado «culturellement enrichissante», dira Jean-Luc Meissonnier, si les efforts de tous les organisateurs sont à souligner, la Section taurine de Villeneuve prend une méritée première place, suivie par le CT Le Trident de Saint-Georges-d’Orques et la Régie municipale de Pérols.
Après le succès des deux premières éditions, Le “3 M” est d’ores et déjà reprogrammé pour 2017.


M. A.
Photos C. I.


SAVOIR

DSC_3874.JPG* Les neuf courses du Trophée 3 M
Saint-Geniès des Mourgues : vainqueurs Attila de Paulin et François Martin.
Castries, Geolier de Lagarde et F. Martin.
Le Crès, Burano de L’Aurore et F. Martin. Baillargues, Muiron du Ternen et F. Martin.
Pérols, Artalet de Laurent et Ziko Katif.
Saint-Georges, Quintilien du Ternen et Katif.
Lattes, Gaudi de Chaballier et F. Martin.
Villeneuve-lès-Maguelone, Pinot des Baumelles et Katif.
Vendargues, Pescaïre de Rambier et Jérémy Aliaga.


* Les diffusions de l’émission sur TV SUD
Ce samedi 19/11 à 18 h 30 sur TV Sud Camargue Cévennes.
Rediffusions toutes antennes : samedi 19/11, 21 h ; dimanche 20/11, 1 h, 5 h, 8 h, 10 h, 12 h ; mercredi 23/11, 11 h ; jeudi 24/11, 12 h ; samedi 26/11, 11 h.

DSC_3835.JPG

**************

14/10/2016

SOMMIERES

* En raison de la météo, la finale des Ligues LR
prévue samedi 15 octobre est annulée *

SOMMIERES.jpg

 
Vendredi 14 octobre 2016
 
Les atouts des arènes sommiéroises
 
SOMMIERES2015PHMALI.jpgLe charme de la ville ancienne, les rives agréables du Vidourle, l'ombre des platanes, les grands parkings extérieurs, les campings proches, les marchés, les animations et les arènes... Sommières vit, Sommières bouillonne. Le CT s'affaire et la municipalité accompagne avec bienveillance. Le maire Guy Marotte : « On ne peut être que satisfait, le CT aurait pu connaître des difficultés après son changement de président, mais le trésorier Patrick Pascal a pris la suite et avec son équipe, je constate que nous avons eu de bonnes courses, l’équipe de raseteurs a fait plaisir et les spectateurs se sont déplacés... »
La programmation de la saison 2017 est déjà bien engagée
Le nouveau président explique : « Lors de l’assemblée générale de février, Christian Garrido a décidé d’arrêter, le programme était presque bouclé, nous avons juste fait quelques changements. La saison s’est bien déroulée même si j’espérais mieux. L’Euro de foot en juin, quelques pluies lors de courses de nuit, la météo fraîche en juillet ont certainement nuit mais pour la fête il y a eu beaucoup de monde ». Côté finances : «La situation est saine, nous achetons du matériel et continuons à améliorer les arènes par nous-mêmes, tout en sachant pouvoir compter sur le soutien de la municipalité ». Et le maire de renchérir : « Nous faisons confiance à cette équipe pour la saison 2017, nous les soutenons comme nous avons aidé cet hiver la course camarguaise et la FFCC. La municipalité est avec le CT sans être financièrement un puits sans fond certes, mais l’association est saine... »
Obtenir de la FFCC l’organisation de la finale des Ligues est une reconnnaissance du travail accompli. Le CT Lou Carmen a l’ambition de poursuivre et même de monter en puissance. « Les arènes se prêtent aux Ligues, le public est au rendez-vous et les manadiers nous servent bien. Pour les autres courses, en 2017, le Trophée réalisé par Michel Lucarotti primant le meilleur cocardier sera reconduit, et le Trophée Emile-Bros se déroulera sur 3 courses aux As, pendant la fête. Les taureaux sont déjà réservés, nous avons rencontré les manadiers... Côté raseteurs, on apprécie une équipe qui s’entend bien, pour 2017, nous seront dans les mêmes critères »
Tout est donc réuni pour que le public trouve son bonheur tout au long de l’été sous les ombrages des bords du Vidourle. Reste qu’en ce samedi automnal, la météo pourrait jouer les trouble-fête et pas qu’à Sommières.
 
MARTINE ALIAGA

 

01/07/2016

SAINT-GEORGES-D'ORQUES *TROPHEE DES AS*

Vendredi 1er juillet 2016 - 65 ans du CT Le Trident

La piste... aux étoiles

saint-georges-d'orques,as,course camarguaiseIls sont comme ça les Saint-Georgiens ! Une idée, un pari... et c’est parti! L’hiver dernier, dans une de ces discussions où se refait à l’infini l’histoire de la Camargue, les projets tournaient autour de l’anniversaire du CT Le Trident... 65 ans, il fallait marquer le coup. Et pourquoi pas attirer les étoiles de la course camarguaise au pays des traditions et du bon vin. Pas d’As prévus à cette date en Languedoc, veille de Cocarde d’Or... tope-là, les meilleurs rasibles et les cocardiers qui vont bien avec, seront présents... en Occitanie.

▲ Photo ci-dessus : Ziko Katif et Aïoros seront présents

Et 2016 rentrera dans l’histoire du Trident déjà riche de quelques hauts faits. Honneur aux anciens : au créateur Fernand Siau, en 1951, et à ceux qui l’ont suivi, Alain Laurens, Michel Malzac, Marc Béziat, Yvon Garcia, Agnes Clement, Christian Carbonel, Yohan Garcia et actuellement Serge Denis.
Marc Béziat entretient la mémoire taurine du village : « Depuis 1965, les taureaux courent sur l’emplacement actuel, après avoir été déménagé de l’ancien terrain de foot. A cette date là, les gradins étaient des charrettes. Petit à petit, après maints travaux, les arènes actuelles ont été inaugurées le 12 juin 1994 avec une course aux As ». Dernièrement d’autres aménagements (vestiaires, sanitaires) sont venus agrémenter le confort des lieux.
Trophées Michel-Laurens et 3 M
Les anciens se rappelleront quelques dates-phares : 1970, la Royale du Comte de Pastré, puis celle de Lhoustau-Vedel. Et plus récemment, 1980, finale du Trident d’Or. Deux courses aux As, en 1994. 1995 et 2013, finales des Vaches cocardières, plus chaque année les courses à l’Avenir.... Parmi les cocardiers de légende Charlot de Ribaud, Samouraï de Saumade et pratiquement toutes les Cocardières d’Or. Et la première abrivado longue, partie de l’usine à café Jacques Vabre, en 1991, menée par les cavaliers de la manade Aliaga.
Une “longue” qui ouvrira la journée anniversaire de ce dimanche 3 juillet, départ du Château de l’Engarran (11 h 30) avant le repas servi “sous” les arènes. « C’est Patrice Blanc qui a préparé la capelado, on peut lui faire confiance pour qu’elle soit de qualité. Et puis l’affiche est belle, ajoute le président Serge Denis. Les raseteurs que nous avons invités sont en forme, ils jouent les premières places. A Saint-Georges, Katif, Aliaga, Vic... ils sont chez eux. Avec Rassir, Benafitou, Ouffe, c’est une belle équipe (parole d’ancien raseteur, NDLR). Pour les cocardiers, il y a tous les styles. Dans l’ordre de sortie, Zeus, Roussillon, Perille, Aïoros, Gastaboi, Offley, Quintillien.... On espère que le public se déplacera... et se régalera. En prime le beau temps est annoncé ».


MARTINE ALIAGA

SAINTGEORGES3JUILLET.jpgDimanche 3 juillet

9 h, déjeuner au Château
de l’Engarran.

11 h 30, départ
de la “longue” de l’Engarran

13h, repas
(sur réservation).

16 h, avant course
mise en scène par Patrice Blanc.
16 h 30, course au Trophée des As .
Bandido manade Vellas.


29/06/2016

LUNEL VIEL *ARENES*

Mercredi 29 juin 2016

Des installations neuves à Lunel-Viel


LUNELVIELARENES4PHCI.jpgCela n’a pas été une surprise. Déjà en 2014, la commission de sécurité de la Préfecture, corroborée depuis par des sociétés privées sollicitées, puis par le technicien municipal, avait alerté sur l’état des tubes métalliques formant les gradins de l’enceinte lunelvielloise. Une structure achetée d’occasion à la ville de Bessèges, en 1986, par la municipalité de l’époque soutenue par une équipe d’amateurs de bouvine dont le manadier Claude Chaballier.
« Au fil du temps, il y a eu des infiltrations d’eau à l’intérieur des tubes qui sont peu à peu “mangés” par la rouille, la corrosion pouvait faire lâcher l’ossature... on ne veut prendre aucun risque... », explique Jean Charpentier, maire. Arènes fermées, les clubs taurins voient leur programmation 2016 tomber à l’eau et une angoisse planer sur le futur de la fe di biòu d’un village attaché à ses traditions. Réunions, démarches auprès du maire, de l’adjoint aux festivités Gilles Cannat, et l’avenir de s’éclaircir grâce au projet des édiles, entériné par le conseil municipal. «Les gradins seront détruits début septembre 2016. Une commission est créée en lien avec la FFCC, les présidents des clubs taurins locaux, manadiers et raseteurs pour reconstruire au mieux, sous l’égide de Charline Vessière, architecte, qui a si bien gardé l’âme des arènes de Lansargues et Beauvoisin », annonce Jean Charpentier.

LUNELVIELARENES1PHMALI.jpeg« Nous travaillerons sur les gradins, les sanitaires, sans toucher à la forme de la piste et surtout pas les arbres. Le toril avait été refait, c’est déjà ça. Bien sûr, le nombre de places assises sera adapté. C’est une arène de village ! » Et l’élu de souligner l’effort de la commune en ces temps compliqués pour les finances municipales : « Il en coûtera 30 000 € pour la démolition par une entreprise spécialisée et 200 000 € pour l’édification. Bien sûr nous demanderons de l’aide et des subventions auprès de toutes les collectivités territoriales, ministère des Sports, etc. Ouverture prévue pour la fête 2017 ».
Côté clubs taurins, c’est le soulagement. Pour Colette Clavel, du Simbeù, « Juillet 2017, ça me semble un peu juste pour que tout soit prêt mais je veux y croire... On ne pouvait se résoudre à ne plus avoir d’arène à Lunel-Viel ». Au CT Lou Biòu, même ressenti pour Florent Tedeschi et René Baffalie. Ce dernier habite tout près des arènes, et se souvient, Midi Libre de l’époque en main, de l’inauguration le 26 avril 1987 où le ruban fut coupé par Gérard Saumade, président du Conseil général de l’Hérault, Jean Valès maire de Lunel-Viel, le conseiller général Claude Barral, Jérôme Vigne, président FFCC et Yves Bouniol, président du Trophée Taurin.
C’est donc l’esprit libre que les deux associations se tiennent prêtes pour leur grand week-end festif des 2 et 3 juillet qui, pour l’occasion, se tiendra à Lansargues. La municipalité du village voisin les a gentiment accueillis et les deux concours de manades au Trophée de l’Avenir s’y dérouleront. Un avant-goût de ce que pourraient être les nouvelles arènes lunelvielloises...


MARTINE ALIAGA
Photos MALI et CHRISTIAN ITIER

 

CE WEEK-END
Les Lunelviellois à Lansargues

Samedi 2 juillet :
Concours de manades organisé par le CT Lou Simbeù, 16 h 30, 9 €, dans le cadre de la journée festive dédiée au jumelage avec le club taurin de Portiragnes.
L’affiche : Saint-Eloi de La Galère, Iroko du Brestalou, Norpol du Pantaï, Noirlac de Michel, Taquirou du Gran Salan, Apollon de la Vidourlenque, Saint-Loup de Vellas.
Raseteurs : Ameraoui, Robert, Charrade, Zekraoui, Faure, J. Martin.
Dimanche 3 juillet :
concours de manades du CT Lou Biòu, 16 h 30, 9 €.
L’’affiche : Agassin des Baumelles, Mistral du Pantai, Criquet de Raynaud, Bienvenu de Rousseau, Tom de Félix, Attila de Paulin, Mirabeau de Rambier. Raseteurs : Cano, Chahboune, Dunan, Montesinos, M. Sanchez, Guyon.

24/06/2016

LA GRANDE-MOTTE *WEEK-END CAMARGUAIS*

Parution le 24 juin 2016 - CT Lou Gregau

A la Camarguaise !

GDEMOTTEAYMEPHMALI.jpgL’allée des campings qui mène aux arènes Juan-Bautista va vibrer tout le week-end au rythme des traditions camarguaises. Le CT Lou Gregau met les petits plats dans les grands et installe sa bodega champêtre à l’ombre des pins et des platanes. Dans les rues comme en piste, place aux taureaux et aux chevaux ! En extérieur : festivals d’abrivado le matin et bandido le soir (samedi et dimanche, 11 h 30, 18 h) et roussataïo de la manade Marié dans la ville, arrivée aux arènes (dimanche 11 h). En piste, avant les courses, sont prévus des taureaux emboulés (15 h 30, samedi, manade Vitou Frères, école de raseteurs de Baillargues ; dimanche 15 h 30, manade Lautier, école de raseteurs de Portiragnes).
Côté courses camarguaises, il y a du nouveau. Le concours de manades Trophée de La Grande-Motte comptant pour le Trophée des As a été programmé, cette année, le samedi (16 h, 10 €). « C’est plus facile pour avoir les raseteurs que nous voulions », explique le président Marcel Lautier qui a invité Aliaga, Auzolle, I. Benafitou, Four, Katif, Ouffe et Zekraoui. Une équipe relevée pour affronter les Pélican de Nicollin, Burano de L’Aurore, Ramier du Brestalou, Chico de Lautier, Hugo du Joncas, Cheyenne de Layalle et Triffis de Plo. Dimanche, à l’Avenir (16 h, 7 €), Le Gregau joue la carte des manades locales bien fournies en cocardiers espoirs. Robert Michel, Claude Chaballier, Joël Paulin, André Vitou (Le Levant) et les frères Andréo (Le Ternen) mèneront respectivement Roumanis, Chicolo, Ouranos, Clovis et Milo. Les habitués de la piste grand-mottoise compléteront : Cavallini avec Barbare, Lautier avec Sauvage. Un mélange de raseteurs expérimentés et espoirs a été requis et la capelado sera menée par les Cavaliers Camarguais.
Sûr, il ne manquera rien. L’ambiance est garantie, relevée par la peña “Cinq à Sète”.


MARTINE ALIAGA


SOMMIERES

Trophée des As, dimanche, 17 h 30
Pour éviter aux afeciouna fans de football d’avoir à choisir entre leurs deux passions, le CT Lou Carmen a programmé le début de la course à 17 h 30, 11 €, après le match France-Irlande (Euro, 15h). En cas de victoire des Bleus, l’ambiance du chaudron sommiérois devrait monter encore d’un cran. Surtout que le concours de manades proposé (Desbana, Muscadet, Aïoros, Mouflet, Oberoun Toronto et Tyrosse) face à un plateau raseteurs compétitif (Aliaga, Allouani, Cadenas, Favier, Katif, Ouffe, Rassir) est prometteur.

23/06/2016

MONTFRIN *ANNIVERSAIRE DES ARENES ET GLAND D'Or*

Parution du mercredi 22 juin 2016


Le village mobilisé
pour les 90 ans des arènes


MONTFRINVAUBANFMARTINPHLS.jpgLe cadre y est idyllique, l’ambiance chaude. Le Gardon tout proche offre sa fraîcheur tout autant que les grands platanes qui bordent sa piste.
Les arènes de Montfrin portent vénérablement leurs 90 ans. Après le traditionnel rond de charrettes du XIXe, place fut faite en 1926, à une construction “en dur”. Au fil des inondations, l’enceinte a certes connu des déboires, mais bien entretenue et complétée il y a quelques années d’une nouvelle tribune, elle figure parmi les rendez-vous de choc et de charme incontournables de la planète taureaux.
La qualité des affiches proposées par le CT Lou Pougaou pour la compétition phare du Gland d’Or majore l’intensité de ces après-midi entre afeciouna où les meilleurs jeunes cocardiers affrontent les nouvelles générations de raseteurs. Gagner le Gland d’Or ajoute une ligne majeure au palmarès des protagonistes. D’où de mémorables empoignades... D’où des quarts d’heure d’anthologie... D’où la très bonne réputation...

Ce week-end, le village tout entier se mêle pour fêter l’anniversaire. Les enfants, déjà imprégnés en classe, des traditions taurines et qui suivront samedi, les ateliers de découverte de la course camarguaise avant de participer dimanche à la capelado. La ville de Montfrin, l’Association des Amis du Patrimoine et le CT Lou Pougaou ont œuvré pour présenter une exposition retraçant les 90 ans des arènes mais aussi la vie du village. Dimanche, tout ce petit monde devrait se réunir pour partager le repas devant les arènes avant que la 4e journée du Gland d’Or n’enflamme, espérons-le, une fois encore le chaudron montfrinois.

MARTINE ALIAGA

PROGRAMME

Vendredi : 19 h, salle de la Coop, vernissage de l’expo.

Samedi : 14 h, aux arènes, 1re journée des jeunes aficionados, ateliers découverte. 16 h, goûter. 3 taureaux emboulés.

Dimanche : 11 h, 2 vaches emboulées. 12 h, apéritif animé. 13 h, repas (sur réservation). 15 h 30, 3 taureaux emboulés. 16 h, capelado des jeunes aficionados. 16 h 30, 9 €, Trophée de l’Avenir, Gland d’Or. 19 h 30, apéritif offert par la municipalité.

montfrin,gland d'or,90 ans des arènes,course camarguaise

montfrin,gland d'or,90 ans des arènes,course camarguaise

********************

 

03/06/2016

VENDARGUES * Anniversaire *

Ce week-end

La Muleta : 95 ans
d’histoire vendarguoise

Depuis 1921, le CT fait perdurer les traditions taurines et fête ce week-end l'anniversaire

Des Itier comme s'il en pleuvait et des Lacan, Olivier, Nespoulous, Cammal, Jeanjean, Hermet... Depuis 1921, les noms des présidents successifs du CT La Muleta racontent l’histoire de ces familles vendarguoises passionnées par les taureaux et bien décidées à faire vivre la fe di biou et la bouvine au sein de leur bourg devenu village et aujourd’hui petite ville. Un beau challenge à deux pas de Montpellier.
En 95 ans que d’anecdotes à raconter et quelques beaux morceaux de bravoure à savourer comme les 14 Biòu d’Or qui ont couru dans ces arènes - gage de la qualité de la programmation - ; l’organisation du 42e Congrès fédéral en 1987 ; l’inauguration des arènes actuelles baptisées Roger-Itier, le 7 juin 2009 ; la finale du Trophée des Raseteurs du Trophée Taurin Midi Libre - La Provence, en 2010... Et si, côté tenues blanches, les meilleurs raseteurs ont, à leur époque respective, foulé le sable des arènes, le Vendarguois Sabri Allouani, fort de ses 10 titres de vainqueur du Trophée des As, reflète aussi l’ancrage taurin de la ville. Sans oublier, les personnalités qui ont influé ou qui rayonnent sur le monde taurin camarguais, Henri Itier, ancien président de la FFCC ou l’actuel capitaine de la Nacioun Gardiano, Guy Chaptal...
Aujourd’hui Serge Hermet est à la tête de La Muleta, et l’esprit n’a pas changé : autour et dans les arènes, faire vivre et transmettre la tradition. Un club bien vivant, dynamique, structuré. Et sérieux dans sa programmation. Ce week-end, l’anniversaire sera fêté avec ce qu’il faut d’animations festives et de courses relevées. Faisons confiance à La Muleta pour être à la hauteur de l’événement.


MARTINE ALIAGA

Les présidents de la Muleta : 1921-1923, Jean Lacan. 1924, Firmin Itier. 1925-1929, Louis Olivier. 1930-1938, Joseph Nespoulous. 1939-1951, Eugène Cammal. 1952, Louis Olivier. 1953-1955, Hilaire Jeanjean. 1956-1960, Louis Olivier. 1961-1985, Roger Itier. 1986-1994, Henri Itier. Depuis 1995, Serge Hermet.

vendchambaovillardphcd.jpgLE PROGRAMME


Samedi 4 juin
 16 h 30, 8 €, course d’étalons et neufs.
Après la course et 21h30, festival abrivado-bandido.
Bodega sous chapiteau devant les arènes.
Dimanche 5 juin
12h30, lâcher de sept étalons dans les rues, manade Lafon.
Abrivado Vellas.
Repas au Chaptal (inscriptions 04 67 70 14 40).
16 h 30, 11 €, Trophée des As (voir grille).
Capelado de Renaud Vinuesa.
Remise des prix
au meilleur taureau et meilleur raseteur.
Apéritif offert aux arènes.
Bandido après la course.

*****************

BEAUVOISIN

Samedi 4 juin 2016 - Dernièrement à la Tour d’Anglas


Lou Cosaque a rendu hommage
au Biòu d’Or dont il porte le nom


Fidèle depuis sa création aux “rouge et vert”, le club taurin progtramme la complète de Nicollin, ce dimanche, au sein d’un week-end taurin


COSAQUE2.jpgFidélité aux “rouge et vert”. Ce pourrait être la devise du club taurin Lou Cosaque, né en 1970, sous la présidence d’honneur de Jean Lafont, en charge alors de l’emblématique élevage dont les cocardiers courent à Beauvoisin depuis 1946.
21 octobre 1956 - 21 mai 2016, voilà 60 ans tout juste que le taureau Cosaque était sacré Biòu d’Or. 1970 - 2016, voilà 46 ans que le CT de Beauvoisin en a pris le nom. Et la tête... qui, une fois naturalisée, fut offerte par Jean Lafont. Elle trône toujours au siège du club, le café du Commerce. Des dates anniversaires, occasions pour le président Alain Lion et toute son équipe de passionnés de rendre hommage au premier des douze Biòu d’Or (pour 8 cocardiers) de la devise “rouge et verte”. Direction Le Cailar et la Tour d’Anglas où est érigée la stèle du célèbre taureau, mort en 1958. Un monument qui avait grand besoin d’être rafraîchi, rénovation dont le CT Le Cosaque s’est chargée. Autour du taureau de légende, avaient pris place les adhérents du Cosaque, les afeciouna, les amis de la marque et les personnalités parmi lesquelles le maire de Beauvoisin, Guy Schram, Hadrien Poujol représentant la FFCC ; René Girard, entraîneur de football, amateur de course et de la manade ; Gérard Barbeyrac, ancien raseteur, tourneur et DTN de la FFCC ; Fernand Toulouse, des “Amis de la devise rouge et verte” ; les gardians de la marque dont Guillaume Granchi, Luc Lopez, Jean-Pierre Durrieu...
COSAQUE1.jpgEt Louis Nicollin en personne, trouvant dans un emploi du temps serré, un moment à partager avec ces fidèles de la devise : « Croyez-moi tous les lundis, je regarde les résultats, les veilles de courses, je regarde, et je trouve qu’en ce moment on est un peu au creux de la vague... On a beau me raconter ce que l’on veut... mais méfiez-vous je suis marié avec une Marsillarguoise depuis 1969, donc je connais les taureaux quand même... C’est vrai que Beauvoisin est le berceau de la manade Lafont et j’espère que cette année, on y sera bons... ».

Une fois retracée la carrière du Cosaque par Nicole Eyral en provençal traduit par Michel Rouzier, un des membres fondateurs, le tombeau réhabilité était dévoilé. La Coupo Santo résonnait alors à la mémoire du cocardier.

CYRIL DANIEL ET MARTINE ALIAGA
PHOTOS CYRIL DANIEL


Samedi 4 juin : 12 h, abrivado manade Martini. 16 h 30, 5 €, Ligue. Bandido.
Dimanche : 12 h, abrivado manade Cayzac. 16 h, 9 €, Tr. de l’Avenir, 4e souvenir André-Bourzes et Aimé-Rigon, complète de Nicollin. Bandido.

29/04/2016

LES AFFICHES DE CE SAMEDI 30 AVRIL

Vendredi 29 avril 2016

Castries et Saint-Gilles
pour attaquer les festivités

Si saint Eutrope (un des cavaliers du froid) fait craindre une fraîcheur relative en ce samedi 30 avril, qu’importe ! Les afeciouna seront aux arènes où la chaleur devrait se faire sentir grâce aux sérieuses et qualitatives affiches de, notamment, Castries et Saint-Gilles.
 
CASTRIES : TROPHEE DES BRASERADES
RASETSABRI.jpgL’ATC Les manades met les petits plats dans les grands question plateau et decorum des grands jours. Il y aura du beau monde à Castries. Cette journée taurine qui met chaque année l’accent sur les raseteurs, débutera à 11 h, avec des taureaux emboulés suivis de l’abrivado (manade Iris Lafon). Après le repas convivial animé par la peña Los Caballeros, rendez-vous aux arènes, où, à partir de 16 h, les jeunes des écoles de raseteurs de Mauguio et Sommières reçevront leurs diplômes des mains des anciennes gloires du croche. 16 h 30, 11 €, les As seront en piste pour un 10e Trophée des Brasérades qu’il faudra aller chercher de haute lutte vu les cocardiers proposés : dans l’ordre de sortie Regain, Baryton, Beleu, Laos, Orion, et Léo. Mais l’équipe blanche est suffisamment “étoilée” pour mettre en valeur le bétail : Aliaga, Allouani, Belgourari, M. Favier, Katif et Ouffe.. Remise des prix en piste et bandido manade Lafon.
 
SAINT-GILLES : 
JOURNEE EMILE-BILHAU
SAINTGILLES3PHMALI.jpgDepuis une paire d’année, un vent nouveau plus festif, plus qualitatif souffle sur les arènes de Saint-Gilles et son environnement. Et cette journée Emile-Bilhau concoctée par l’association des festivités, en témoigne par son programme attractif. Dès 9h, déjeuner au pré, bosquet d’Estagel, puis l’abrivado partira à 11 h pour débouler aux arènes à 12 h. Vache pour la jeunesse. repas de l’aficion et direction les arènes pour dès 15 h 30, soutenir l’école de raseteurs locale “La San Gilenque” face à deux taureaux emboulés. Place aux As à 16 h, avec la 1re journée de la Biche d’Or, Trophée Clavel-Médical et Souvenir Emile-Bilhau. Un casting de choix ouvert par Talleyrand du Joncas suivi d’Oberoun de Félix et Chico de Lautier. 4e position pour Camaï de La Vidourlenque vainqueur de la Biche d’Or 2015 après une excellente prestation. Suivront Tailleur, l’espoir de Raynaud, Moka du Rousty et Ajax d’Occitane, pour une montée en intensité et en spectaculaire. Si Cadenas, F. Martin et le jeune Robert, prévus au départ, sont empêchés pour blessure, l’équipe des rasibles a belle allure. Rassir au sein d’un groupe gaucher parmi les meilleurs à savoir Bouhargane, Four, Zekraoui et, un côté droit, mené par le premier au classement des As, Ayme, ainsi que I. Benafitou, Auzolle et Moine. Ça promet !
 
ET AUSSI... 
Ne pas oublier le charme du plan tout en haut du village de Gallargues-le-Montueux qui programme une course du Trophée de l’Avenir (16 h, 8€). Le démarrage de la Feria de Palavas-les-Flots, dès ce soir, pour un premier week-end penchant vers l’Espagne et ses corridas et une première course camarguaise, à l’Avenir (dimanche 11 h) avant la somptueuse fin de semaine prochaine et ses superbes affiches aux As (7 et 8 mai, renseignements : 04 67 50 39 56. Une seule course à l’Avenir en Provence, à Saint-Rémy (16 h, 8 €). 
 
MARTINE ALIAGA
 
Voir tous les détails dans les grilles

 

20/04/2016

SAINT-GENIES-DES-MOURGUES

20/04/2016

Les arènes seront prêtes
pour la journée du 1er mai

STGENIESTRAVAUXBLOG.jpg

Un problème de sécurité aux arènes et la sanction tombe, la sanction tombe, pas de course si les travaux ne sont pas faits. Branle-bas de combat, le CT Le Trident retrousse les manches et mobilise la municipalité. Yvon Pellet, maire, entend le cri insistant des bénévoles et met en route la rénovation et la mise aux normes de la piste et du toril. L’association a eu chaud et après des « mois de remise en question, de réorganisation et surtout de dialogue, explique le jeune président Rémi Dumas, Le Trident est en marche et la saison assurée ».
Le groupe de passionné ne ménage pas sa peine et prend le chemin des arènes, tous les samedis, pour « bichonner avec les moyens du bord, poncer, peindre les gradins, changer les planches, etc. afin d’accueillir le mieux possible les afeciouna »...
La sécurité est maintenant assurée, notamment pour les raseteurs avec un passage adéquat sous le marchepied et la piste, reste que le charme du plan saint-geniérois tient à la convivialité portée à bout de bras par les bénévoles du club taurin. « Encore quelques bricoles et nous serons prêts. Si tout n’est pas encore parfait, nous avons tous travaillé avec passion pour que l’ouverture le 1er mai se fasse dans de bonnes conditions et surtout dans l’esprit de Saint-Geniès. Sans avoir les yeux plus gros que le ventre mais en faisant tout pour maintenir et transmettre nos traditions, c’est notre credo et nous nous y employons ».
Au vu de l’affiche de qualité proposée le 1er mai, une belle entrée serait la récompense logique du travail déjà effectué.


MARTINE ALIAGA


L’AFFICHE
11 h 45, abrivado manade Lafon.
12 h,
apéritif Café de France, animation pena Mithra.
14 h 30,
repas sous le préau de l’école (inscriptions obligatoires).
16 h, 9 €,
spectacle d’ouverture, course de la 1re journée du Trophée des Jeunes et Trophée 3M.
Vidourle (Lafon) - Sirocco (Vellas) 
Iroko (Brestalou) - Coquet (Cuillé)
Colbert et Kloros (Paulin)
Quintillien (Le Ternen).
Raseteurs : Faure, Jourdan, F. Martin, Y. Martin, Ortiz, Rassir, Méric.
Bandido.
Réservations : repas (20 €) et places numérotées (11 €),
tél. 06 14 48 86 42.

08/04/2016

FFCC

Vendredi 8 avril 2016

Nacioun et Confrérie
soutiennent la FFCC

ffcc,nacioun gardiano,confrérie des gardians,course camarguaise

Guy Chaptal et Frédéric Lescot se sont déplacés dernièrement au siège fédéral à Nîmes pour attester de l’appui de la Nacioun Gardiano et de la Confrérie des gardians, à la FFCC, après les problèmes financiers de l’hiver dernier. « En tant que représentants de la culture et de la tradition nous avons tenu à défendre la course camarguaise dans cette période difficile. La Fédération doit continuer », dira le Capitaine de la Nacioun. Un soutien moral et financier avec la remise de deux chèques de 1 500 € chacun par les trésoriers des deux associations, au président Jacques Mailhan.
Après la participation des collectivités territoriales et des initiatives privées (NDLR nous y reviendrons prochainement), le geste des deux institutions du monde camarguais atteste du bel élan de solidarité et de la mobilisation autour de l’organe fédéral.
Florence Clauzel, responsable de la trésorerie au sein du comité directeur, a précisé : «C’est un acte de confiance envers la FFCC, nous sommes très touchés par ce geste».

MARTINE ALIAGA
PHOTO GEORGES MARIN