Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

13/11/2017

JONQUIERES SAINT-VINCENT * ETALONS *

Course du dimanche 12 novembre 2017

Une course de haut vol

jonquières,étalons,course camarguaise

jonquières,étalons,course camarguaise

L'action du jour
le N.481 de Ricard
sur Vivien Rodriguez


Gradins archi-pleins, spectateurs  dans les arbres et même sur les chars. Cette course fut très intéressante avec des prestations sérieuses (le 1er de Rouquette), du spectaculaire et de l’émotion (N.481 de Ricard). Les aficionados ont été conquis. Les raseteurs fournissent un travail correct sous la bonne présidence d’André Paillet.
N.4011 (Rouquette).-  Quelques sauts puis  se place à merveille, attend les rasets et fournit de nombreuses séries où le disque joue. 10 minutes de vaillance. Sérieux, rentre sa 2e ficelle en musique.
N.482 (Ricard).- Ce joli tau impressionne, saute seul en faisant le spectacle. Au fil du temps, les hommes en prennent la mesure et il se montre vaillant. Carmen.
N.430 (Bon).- Calme et posé, il prend tous les rasets puis s’améliore en sautant après l’homme (El Mahboub, 2 fois, Douville). Très brillant jusqu’à la fin, rentre ses ficelles avec 5 Carmen et applaudi.
N.481 (Ricard).- Très calme et très craint. Brave dans ses réponses, et puis, sur un très joli raset de Rodriguez, il signe l’action du jour.Une monumentale envolée au second tube, Vivien s’en tire bien.  Après, quoique beaucoup moins travaillé, il signe deux autres envolées sur Rodriguez et Douville. Ovation avec 5 Carmen.
N.436 (Bon).- Plein de sang, saute seul mais étale sa vaillance dans de nombreuses séries conclues méchamment. Une multidude d’actions les unes plus belles que les autres. De nombreux Carmen et aplaudissements.
N.4021 (Rouquette).- D’entrée, s’envole très haut. Il va vite, se montre vaillant, tape fort. Il saute sur Boudouin. Très brillant, il ne refuse aucun raset et finit toutes les actions aux bois où il profile la corne. 10 minutes de qualité. Des Carmen plus rentrée.  
N.418 (Bon).- Ce beau specimen s’améliore au fil des minutes avec une bonne dizaine de rasets conclus soit en sautant soit en tapant.Moult Carmen plus rentrée.
N.104 (Ricard).- Cherche le combat en sautant ou en tapant. Il vient bien également sur l’homme. Coup de barrière sur Douville, deux envolées sur El Mahboub.Ne fléchit pas, et continue à frapper, de biais, de face.Une grande vaillance.Musique. Et Carmen général !


Texte et photo
LAURENT SONZOGNI


Course du dimanche 12 novembre. Etalons. Entrée : archi-comble. Organisateur : CT L’Aficion.Président : André Paillet. Raseteurs droitiers : Moine, Boudouin, Douville. Gauchers : Pinter, Rodriguez, El Mahboub. Tourneurs : Lévy, Thierry.

GALLARGUES-LE-MONTUEUX *AVENIR HT*

Course du dimanche 12 novembre 2017 - Clôture de la Saint-Martin


Un au revoir de gala !

gallargues,desgressaire,zekraoui,libertin,course camarguaise

Desgressaire de Saint-Pierre
offensif aux planches sur Zekraoui


Pour cette dernière course, les acteurs nous ont offert un au revoir de gala. Noirs, blancs comme s’il y avait eu concertation, n’ont jamais franchi la ligne rouge qui consiste à voir de mauvais rasets, ou des taureaux sans envie. Le bonheur était dans ce plan pittoresque. En début de course, Hadrien Poujol fut honoré.
Charro (La Galère).- Intéressé en permanence, il excelle dans des séries qu’il termine avec une corne menaçante. 12 minutes d’un bon premier. 5 Carmen et retour.
Moundegai (Saint-Pierre).- Dans un style volontaire, il ne laisse rien au hasard. Même si les glands ont vite disparu, il met ses cornes à profit. Gougeon sans sort de justesse. 10 minutes de qualités. 5 Carmen et retour.
gallargues,desgressaire,zekraoui,libertin,course camarguaisePhoto Gulliver sur Ameraoui
Gulliver
(Blatière Bessac).- Il ne rechigne pas à la besogne. Aux ficelles, il est meilleur, certes on oubliera son épopée en contre-piste, car ses finitions ont une touche méchante. 7 fois Carmen dont retour.

Jason (Blatière Bessac).- On reconnaît d’entrée les gènes de la marque. Il est sur le qui vive, tout ce qui bouge fait l’objet d’un poitrail avancé. Il tape après Ameraoui, saute sur Vacaresse, ne ménage pas Zekraoui. Sa méchanceté et sa vision ne laissent que très peu d’espace. Applaudi copieusement, avec ses 2 ficelles, il rentre récompensé 8 fois.
Desgressaire (Saint-Pierre).- Sa bravoure donne de la consistance à ses réponses. Pour preuve ses deux superbes envolées sur Ameraoui et Zekraoui. Plus de peur que de mal. A la 11e, il succombe avec l’air de Bizet entendu 6 fois.
Libertin (La Galère).- Le gagnant du jour a accompli une prestation comme on aime. Des enchaînements bien terminés sur Vacaresse, sur Ameraoui, sur Gougeon. La cerise sur le gâteau sur Zekraoui qui se paye la 1re ficelle, il se laisse berner par Ameraoui pour la 2e à la dernière seconde. Musique.


GUY MARTINELLI
PHOTOS CHRISTIAN ITIER


LES PRIX


Souvenir Alain-Crouzet :
meilleur raseteur, Youssef Zekraoui
meilleur taureau, Libertin de La Galère.

gallargues,desgressaire,zekraoui,libertin,course camarguaise

Le Souvenir Alain-Crouzet à Libertin de La Galère

ici sur Ameraoui


Course du dimanche 12 novembre. Entrée : archi-plein. Organisateur: comité des fêtes. Président : T. Tosas. Raseteurs droitiers : Vacaresse, Ameraoui, Fougère. Gauchers : Gougeon, Zekraoui, Sanchez. Tourneurs : Lopez, Joseph, Fargier.

Jason de Blatière-Bessac
à l'offensive sur Zekraoui

gallargues,desgressaire,zekraoui,libertin,course camarguaise

L'équipe du jour

gallargues,desgressaire,zekraoui,libertin,course camarguaise

************************

12/11/2017

GALLARGUES-LE-MONTUEUX

Course du samedi 11 novembre 2017

Les espoirs de Guillierme
et l'ovation pour Rémi Guyon

GALLARGUESPHCI.JPG

Travailleur à son habitude,
Rémi Guyon a reçu l'assentiment du public

En présence de Nelson Montfort, la complète des espoirs de Guillierme a tenu toutes ses promesses, bon sang ne saurait mentir. Côté blanc, l’entente est bonne et le travail assidu de l’ensemble, avec un beau final pour Rémi Guyon. A l’entracte, la traditionnelle cartagène de la famille Granier fut fortement appréciée.
Arpihoun (N.157).- D’entrée, il se dresse après Naim et, sans rien refuser, cède ses rubans à la 4e. Serre Vacaresse, 2 fois, Guyon et Ortiz et une grosse action après Sanchez. 1re ficelle levée par Guyon à la 9e minute. La 2e, Gougeon à la 12e. 7 Carmen plus rentrée.
Arquet (N.154).- Il se dresse après Ortiz sur le 1er gland et serre Guyon pour le 2nd, à la 5e minute. Il livre de belles séries lorsqu’il sent l’homme à sa portée. Il frappe après Naim et vient fort après Vacaresse, Ameraoui. Cède sa 1re ficelle à la dernière minute. 6 Carmen et retour.
Peloufre (N.211).- Il se cherche un peu au début mais, bien consenti, effectue de belles séries cornes menaçantes. Frappe après Vacaresse sur le 2e gland qu’il défend vaillamment, passe encore les planches après Vacaresse et le cède à la dernière minute. Ficelles au toril. 8 Carmen et retour.
Auceloun (N.170).- Rageur, il s’évade plusieurs fois en contre-piste. Il attrape le portier à travers le burladero et lui inflige un coup de corne dans la cuisse. Course interrompue 15 minutes. Débordant de méchanceté à son retour, malgré les tentatives des raseteurs, il ne cède que sa cocarde sur la sonnerie. 3 Carmen et retour.
Beluguet (N.209).- Rapide et agile comme un chat, il prend tout. Montre sa volonté dans de belles séries. Il se dresse après Gougeon pour le 2e gland qu’il conserve 10 minutes. Défend sa 2e ficelle avec de belles conclusions, notamment après Ameraoui et Naim, la conserve. 7 Carmen et retour.
Amistadou (N.172).- Pour la cocarde, effectue un coup de barrière après Vacaresse, Guyon lui ravit son 2e gland. Entrepris, bascule après Guyon, tient sa 1re ficelle jusqu’à la 9e et Guyon lève la 2e à la 12e sous les applaudissements pour son dernier raset. Le public se lève et l’ovationne. 3 Carmen et rentrée.
 
SAINT-HILAIRE
PHOTOS CHRISTIAN ITIER
 
Course du samedi 11 novembre. Entrée : le plein. Organisateur : comité des fêtes. Président : Thierry Tosas. Raseteurs droitiers : Ameraoui, Ortiz (sort au 3e sur claquage), Vacaresse, Guyon.
Gauchers : M. Sanchez, Gougeon, Naim. Tourneurs : Fargier, Grando, Joseph, Duran.
Fait marquant : le portier prend un coup de corne dans la cuisse par Auceloun.
 
Cette année, la cartagène de la famille Granier
est arrivé à dos d'âne

GALLARGUES2PHCI.JPG

L'équipe du jour

GALLARGUES3PHCI.JPG

**************************

06/11/2017

MARSILLARGUES *COMPLETE DE NICOLLIN*

Course du dimanche 5 novembre 2017

 

Agréable et assez bien rythmé

MARSIBOAPHCI.jpg

La belle agressivité de Boa aux trousses de Méric

Les gradins sont bien garnis pour cette complète de la manade Nicollin qui a fourni une première partie très intéressante et rasetée sur un rythme soutenu, Boa fait un bon 4e même si sa toute fin de quart d'heure manque de force. Inversement les plus jeunes Sabran, 5 ans, 5,e et Boumian, 6 ans 7e, ont révélé des qualités en fin de temps alors que Landié, 7 ans, 6e, après de multiples coups aux planches, se blesse au poitrail et rentre à) la 7e minute.

Côté blancs, Clarion (surtout en 1re partie) et Ameraoui et Méric (surtout en 2e) sont les plus assidus dans un ensemble coopératif et au bon esprit en cette fin de saison.

Homère (N.952).- Flotte un peu puis se cale. Bien cité, se livre jusqu'au ras des planches. Tape droit derrière Sanchez pour 11 minutes les rubans. Gérant bien l'espace, tient bien cette première place et rentre ses ficelles. 3 Carmen et retour.

▼ Jourdan met en difficulté Clarion

DSC_2507.JPG

Jourdan (N.965).- Placé, décalé ou en mouvement, il en laisse passer quelques uns et appuie sur quelques autres. Aux ficelles, Clarion s'engage, la riposte est foudroyante et dangereuse jusqu'aux bois. Du coup, le taureau prend du mordant, place de belles accélérations, passe le poitrail après Sanchez, envoie la corne après Clarion, mange le terrain à Y. Martin. 15 minutes crescendo, rentre 1 ficelle, 5 Carmen et retour.

Mousquioun (N.001).- Riposte avec toute sa fougue d'étalon, puis trouve le terrain des barrières et honore les enchaînements. Brûle la priorité à Méric (2 fois), accélère après Vic, se dégage, conclut au ras sur Y. Méric. Tient sa cocarde jusqu'à 12'30. Suffisamment rigoureux et un peu lourd par la suite, rentre ses ficelles. 5 Carmen et retour. Poussée d'adrénaline entre gardians et raseteurs… L'entracte calme tout le monde.

DSC_2591.JPG◄ Boa (N.122).- Il a du gaz, un bon placement, et se ménage de larges espaces d'où il repousse tout le monde. Sort en force en mettant la pression sur les hommes jusqu'au bout, se soulève après Ameraoui, Méric, droit après Clarion, pousse après Ameraoui pour 10'30 de qualité aux rubans. Reste un peu en dedans après. Rentre ses ficelles, 4 Carmen et retour.

Sabran (N.226).- Le jeunot est remuant et brouillon. S'évade mais bien emmené par Clarion, fait la planche (2 fois) (6' minutes les rubans). Un peu plus stable aux ficelles, Sanchez le mène aux barrières, une série conclue au ras, actions frappantes après Montesinos, Ameraoui, Vacaresse lors des dernières minutes. Garde ses ficelles. 6 Carmen et retour.

marsilandiePHCI.jpgBelle
attaque
de Landié
sur Ameraoui

Landié (N.002).- Entrepris, tape à tout va. Sans jamais se poser, il visite la piste. Baroule mais le premier qui bouge gagne une puissant coup aux planches (Ameraoui), bascule après Vacaresse, énorme sur Montesinos. 6 ' les pompons. Une grosse estafilade au poitrail lui fait réintégrer à la 7e avec ses ficelles. Dommage !
3 Carmen et retour.

Boumian (N.102).- Tout frétillant, saute souvent et passe beaucoup trop de temps en contre-piste. Mais quand il se met au travail, fait preuve de rapidité, de caractère et de conclusions frappantes. Indiscipliné mais brillant, il termine fort avec bascule après Méric, Y. Martin. 5 Carmen et retour.

MARTINE ALIAGA
PHOTOS CHRISTIAN ITIER

Niveau Avenir HT. Course du dimanche 5 novembre. Entrée : 3/4 d'arène. Org. : CT Lou Bajan. Président : Aurélien Laget. Raseteurs droitiers : Vic, Vacaresse, Ameraoui, Montesinos. Gauchers : Clarion, Sanchez, Méric, Y. Martin, J. Martin. Tourneurs : Arnel, Joseph, Daniel.

Sabran et Clarion, ça pulse !

marsisabranphci.jpg

*************************

05/11/2017

05.11.17 - BELLEGARDE - 25 Ans Manade Lou Pantaï

Course du 04.11.17 - BELLEGARDE

 25 ANS SOUS UN CARMEN GENERAL

IMG_4765mod.jpg

IMG_4728.JPGPour fêter son quart de siècle, la manade Lou Pantaï alignait 7 de ses pensionnaires. Si le vétéran Beleu, du haut de ses 14 ans a sorti une course pleine d’intensité et de brio,  les autres n’ont pas demandé leur reste et ont affiché leur savoir-faire face à une équipe d’hommes irréprochables. De la bonne entente, du travail correct, de la coordination.

Ajoutez à cela une ouverture avec les gardians de la manade à cheval ainsi que les petits enfants d’Hubert et Françoise, eux-mêmes accompagnés de leurs filles et les arlésiennes du groupe Escolo Tradicioun de Beù-caire.

Que demander de plus pour une course évènementielle d’anniversaire ? La Famille Manaud a de quoi à être fière de cet après-midi où seul le soleil, drainant le public, a fait défaut.
IMG_4797 - PIRATE - GUYON.JPG
Pirate N.630 : Positionné centralement il faut le serrer pour qu'il s'engage. A la 9ème, fuse sur Lopez  et Zekraoui qui y passent dessous simultanément. Le seul à rentrer dans l’indifférence.
Santen N.013 :
Généreux se donne sans IMG_4816 - SANTEN - MOUTET.JPGretenue dans de belles longueurs et séries rondement menées tout en faisant le pas et ou la corne est menaçante. 10 minutes d'excellente facture récompensées par le disque joué 7 fois.
IMG_4843 - PERNEN - ALLAM.JPG
Pernen N.419 : Sans faute de placement ses trajectoires, bien qu’anticipées sont franches et poussées. Brillant dans les séries, il mène crescendo sa fin de course grâce à une ficelle balourde. Retour en musique qui avait tourné 9 fois.IMG_4905.JPG

IMG_4889 - TESTON - ZEKRAOUI.JPGTeston N. 714 : Une présence à droite comme à gauche où il raccompagne jusqu’à la limite. Quiché, il extériorise sa méchanceté par des engagements planches où il se projette derrière Naïm, Fouque, Guyon et Moutet. 7 IMG_4927 - FANGOUS - GUYON.JPGCarmen plus rentrée.

Fangous N.129 : Une maîtrise parfaite de la piste pour ce classique qui se livre volontiers. A son aise dans les séries, il se tourne aisément et s’échauffe progressivement avant de s’en sortir par un changement de terrain. Il ira même, jusqu’à sauter derrière Guyon. 12 minutes récompensées par le disque pour la 4ème fois.

Beleù N.307 : Quel quart d’heure. Placé cul aux planches ilIMG_4942 - BELEU - R GUYON.JPG répond au coup par coup. Sous l’emprise des hommes, il « choppe la rogne » et puise dans ses réserves. Et là, c’est du pur plaisir. Ses réactions sont de plus en plus virulentes, sans parler de ses arrivées. Cornes en avant, il flirte avec les planches où après Moutet, Fouque, Guyon (5) il se dresse. Sans faiblir il rentre ses ficelles avec un gros Carmen joué pour la 13ème fois. Chapeau !

IMG_4965 - EROS - ALIAGA.JPGEros N.222 : D’une rapidité extrême  s’engage fort sur les sites sans lâcher prise avant de tamponner violemment les planches avec la tête à mi-hauteur des planches. Derrière Zekraoui, Aliaga et Moutet les trajectoires sont serrées. 3 Carmen plus retour avec ses ficelles.

Entrée : 130  Organisateur : CT Jeunesse Bellegardaise

Présidence : Didier Gaillard - Raseteurs Droitiers : R Fouque, R Guyon,  D Moutet, Y Naïm - Raseteurs Gauchers : Y Zekraoui, J Aliaga, F Allam -  Tourneurs : A Duran, R Solera,  F Lopez

Texte et Photos Cyril Daniel

04/11/2017

SAINT REMY DE PROVENCE *"35 ANS DE LA MANADE CAILLAN*

Samedi 04 Novembre 2017

ESTRELLOUN LA BONNE ÉTOILE DE LA MANADE CAILLAN…

IMG_3058.jpg

Engagement d'Estrelloun (Caillan) sur Damien Martin Cocher

Entrée: ¼ Organisateur: CT des Alpilles Présidence: F Fassi - A Paillet Droitiers: Marignan, Moine, Pradier Gauchers: Bouharguane, Deslys, Martin Cocher, Méric Tourneurs: Dumas, P Rado, Thierry.

Estrelloun de la manade Caillan fête avec bonheur les 35 ans d'existence de la devise orange et marron que portait autour d'une rose les arlésiennes et la demoiselle de Saint Rémy. Après quinze ans de loyaux services, le barricadier loin d'être une étoile filante et déjà là pour les 25 ans tire sa révérence après une longévité exceptionnelle. Les applaudissements nourris à son entrée ont crépité longuement à sa sortie sous l'ovation. La course s'avère sérieuse et plaisante et récompense les manadiers de leurs nombreux efforts. Les raseteurs travaillent en équipe et s'impliquent dans un bon état d'esprit malgré les défections de Bruschet et Robert avant la course. Plus de travail n'aurait pas nui à l'ensemble mais l'hommage à Estrelloun au palmarès impressionnant et les superbes rasets de Marignan valaient le déplacement. En prélude 3 taureaux jeunes emboulés ont été rasetés par l'école taurine de Chateaurenard.

A quatorze ans, ESMERO (1er n° 308) prouve qu'il a de bons restes. Malgré son handicap visuel, c'est avec les gauchers Bouharguane (5), Deslys (2), et Martin Cocher qu'il est percutant mais aussi après Pradier et Marignan. Dix coups de barrière bien frappés avec 9 Carmen et retour porteur d'un gland. Cocardier, ROLLIER (2nd n°929) excelle dans le placement. Il crée de la difficulté en baissant la tête et c'est lui aussi après les gauchers qu'il est le plus incisif cornes en avant jusqu'aux planches. Sérieux et classique lui aussi rentre un gland en musique jouée deux fois. Mobile, on tarde à attaquer ADURIZ (3ème n°108). Calé c'est pareil. Agressif, il tape cornes aux planches qu'il fait sauter. Il se défend bec et cornes et mettre la main n'est pas aisé. D'ailleurs cocarde et second gland partent dans les deux dernières minutes preuve de la difficulté. 1 Carmen et rentrée.

ARCHIMÈDE (4ème n°925) possède la science du placement et du changement de terrain. Il excelle dans les séries et les rasets arrêtés de Stéphane Marignan sont un régal. Il accélère sur les reprises, tient tête aux hommes et ramène ses ficelles au toril. 6 Carmen dont retour. Vaillant, RUSCASSIER (5ème n°808) effectue des poursuites limpides même s'il est trop décollé des planches. Il termine au ras des bois cornes menaçantes (Bouharguane et Deslys) ou de manière criminelle (Pradier). Il conserve brillamment une ficelle. 6 Carmen et rentrée. Brave, RAPHAEL (6ème n°219) perd ses rubans en trois minutes. Il passe la tête après Bouharguane mais malgré sa position centriste il reste volontaire pendant douze minutes tranquilles. 3 Carmen et retour. Pendant le discours d'adieux au public, ESTRELLOUN (7ème n°203) piaffe d'impatience. Les hommes semblent électrisés par l'enjeu et ce n'est qu'à mi-course que cela s'anime le bioù venant scintiller aux planches après Deslys (2) Martin Cocher et Bouharguane. Le quart d'heure passe trop vite et après la trompette les hommes continuent les rasets comme suspendus par le temps. Émotion sur les gradins pour la famille Fassi les yeux remplis d'étoiles. 4 Carmen et retour longuement ovationné.

IMG_2979.jpg

Anticipation taureau jeune de la manade Caillan sur Baptiste Rocarpin

IMG_2987.jpg

Gros coup de barrière d'Esméro (Caillan) sur Jamel Bouharguane

et Stéphane Marignan ci-dessous

IMG_3000.jpg

IMG_3014.jpg

Raset de Damien Martin Cocher sur Rollier (Caillan)

IMG_3022.jpg

Aduriz (Caillan) cornes pointées sur Joey Deslys

IMG_3036.jpg

Superbe attitude de Stéphane Marignan avec Archimède (Caillan)

IMG_3046.jpg

Arrivée criminelle de Ruscassier (Caillan) sur Yoan Pradier

IMG_3052.jpg

Geste précis de Stéphane Marignan sur Raphael (Caillan)

IMG_3057.jpg

Estrelloun (Caillan) la bonne étoile de la manade depuis 15 ans

IMG_3064.jpg

Estrelloun (Caillan) tape sur Joey Deslys

Texte et photos Éric AUPHAN

02/11/2017

SAINT-GILLES *NIVEAU AS HT*

Course du mercredi 1er novembre 2017
 
Cadenas et Attila
sur le podium

saint-gilles,gland d'or,souvenir françois-santen,course camarguaise

Photo GEORGES MARTIN

 
Belle entrée pour ce Gland d’Or et Souvenir François Fabre remportés respectivement par Joachim Cadenas et Attila de Lautier, Ourazi de Blanc ne passant pas loin de la récompense. La course a du mal à démarrer et la première partie manque de relief. A la reprise, les affaires s’animent crescendo pour une bonne impression d’ensemble. Cadenas monte le ton en 2e partie pour s’octroyer le prix devant Marignan et Favier.
Miro (Espelly-Blanc).- Exerce une stricte sélection jusqu’à se faire réticent. Entrepris, se lâche sur quelques enchaînements, appuie sur Zekraoui (Carmen), Robert. Rentre sa 2e ficelle.
Andreloun (Raynaud).- Sort avec une belle rage et répond agressivement aux rasets de passage. Aux ficelles, mieux placé, se livre sur une belle série (Carmen). Quelques sauts puis s’enferme dans sa méchanceté et se retient sur le raset. 13 minutes.
Colbert (Paulin).- Les rubans volent vite sur ses déplacements. Sans jamais vraiment se poser, il s’applique vaillamment quand les hommes enchaînent et peut envoyer la corne en finition (Robert, Zekraoui). Deux rafales blanches désordonnées et les ficelles partent. La 2e à Robert à l’aise à ce niveau. 4 Carmen et retour.
Aïoros (Les Baumelles).- Placement, réponses sèches et de belles sorties aux trousses de Cadenas et Zekraoui. Les hommes s’excitent pour 4’45 les rubans. Aux ficelles, les blancs retrouvent un semblant de calme et Aïoros son placement quoique parfois un peu décollé. De belles trajectoires avec Zekraoui (2). Sérieux mais moins tranchant qu’habituellement, rentre ses ficelles.4 Carmen et retour.
Attila (Lautier).- Attaqué dans la précipitation, il a du mal à tout prendre. Une fois en place, grâce à sa vélocité et à sa volonté, il gagne du terrain (Cadenas, Zekraoui) dans les reprises pour des séries très rythmées finies au ras des planches. Robert et Zekraoui allongent. Se sort de l’emprise et repart plein pot. Les 2 ficelles à Favier. 11 minutes, 8 Carmen et retour.
Ourazi (Blanc).- Droite - gauche, à fond. Aux ficelles, placé, honore chaque cite jusqu’aux bois. Longueur avec Cadenas. Sabot sur l’estribo, puis carrément coup de barrière, sa course prend de l’ampleur par de multiples finitions. Franc et volontaire, sa vaillance est mise à rude épreuve, les tourneurs se le disputent, les hommes s’affolent, la présidence tranche à bon escient. Eprouvé, Ourazi en a ras la casquette, et dit stop pour la dernière minute. Cadenas, avec 16 points, s’offre le Gland d’Or. Une ficelle rentre, 9 Carmen et retour.
Arrogant (Daumas).- Bien positionné et volontaire dans ses poursuites, il se livre droite-gauche tous les cites et se soulève volontiers à l’arrivée. Une dizaine de jolies actions. Calme, brillant et toujours prêt pour 10 minutes agréables. 8 Carmen et retour.
MARTINE ALIAGA
 
Course du mercredi 1er novembre. Entrée : 3/4 d’arène. Org. : Association des festivités. Président : Didier Gaillard. Raseteurs droitiers : F. Martin, Marignan, Cadenas (sort sur contracture au 7e), Auzolle, Chekade. Gauchers : Robert, Zekraoui, M. Favier, Errik. Tourneurs : Lopez, Cuallado, Moulin, Kerfouche (exclu au 6e et 7e), Khaled.

30/10/2017

29.10.17 - SAINT GILLES

Course du Dimanche 29 Octobre

 

IMG_4518.JPGCOUSTOU, BRANDO, VERSADOU et  surtout MACHAIRE

EN OUVERTURE DES FETES ST GILENQUE

Ouverture des fêtes de Saint-Gilles avec un concours de manades – niveau avenir – qui n’avait pas attiré grand monde. Peut-être 200 personnes …… Et ma fois, sans atteindre des sommets, cette « coursette » fut plaisante à suivre. Sans grands moments il est vrai, sans enjeu (le trophée étant fini et sans prix sur la journée), mais dans la bonne humeur, sans « mauvais rasets » et dans un bon état d’esprit.

Alors que Machaïre,  termine bien l’après-midi avec un quart d’heure complet, ce n’est pas parce que Brando et Verdasou ne parvinrent pas à s’imposer qu’ils ne retiennent pas l’attention. Coustou, de son côté ne fut pas en reste et demande à être vu à un niveau supérieur…..

IMG_4519.JPG

Quant aux hommes, aidés par F. Jockin et P. Thierry, G. Robert maintient sa vitesse de croisière et L. Ameraoui son entrain. M. Charnelet s’exprime dans de longs rasets. D. Moine, J Bouhargane, P Laurier et Y El Mahboub prirent part à l’après-midi à leur rythme, au rythme de fin de saison.

IMG_4524 - DRAC - BOUHARGANE.JPGDrac (Aubanel Baroncelli N.880) : Pas de difficulté majeure chez ce grand banu soumis au régime de premier de course sans défense. 3 petites minutes  (3’15 exactement) suffisent aux hommes pour lui faire réintégrer le toril. Un Carmen.
Coustou (Lautier N.929) : Hormis son placement pas toujours extra, il demande à être secoué. Ses répliques sont alors appuyées et par moment anticipées aprèsIMG_4547 - COUSTOU - LAURIER.JPG Ameraoui, Charnelet, El Mahboub, et les séries bien menées. Le disque, joué 6 fois, le raccompagne avec sa seconde ficelle.
IMG_4558 - FRELON - AMERAOUI.JPG
Frelon (Thibaud N.115) : Pas mal de lacunes aujourd’hui chez ce 6 ans. De la retenue, des refus mais aussi quelques éclats aux planches après Bouhargane, Charnelet, El Mahboub, et Ameraoui. Un Carmen dans un quart d'heure longuet ou le disque a tourné une fois.

Pouchiche (St-Pierre N.003) : Dès l’attaque, tamponne cornes IMG_4577 - POUCHICHE - ROBERT.JPGen avant derrière Charnelet à qui il déchire le pantalon. Ainsi refroidis, les hommes ne se montrent pas trop téméraires et essaient de le raseter à la faute. Positionné contre les planches, ses répliques, daillées,  se font tête baissée et pas toujours avec franchise. Une trajectoire sur Robert, 2 actions après Améraoui (12’30) et Moine (14’) ornent un quart d’heure au terme duquel il conserve un gland (à 200€) et entend le disque pour la 4ème fois.

IMG_4611.JPGBrando (Le Cougourlier N.902) : Avec une légère coupe du terrain, il s’engage fort sur les rasets. Sans baisser de régime il raccompagne jusqu’aux planches où seule la finition manque si ce n’est derrière Bouhargane. Il ne manque pas de changer de terrain quand les hommes s’empressent. Mais 9 minutes suffisent pour le dépouiller. 3 Carmen plus retour.IMG_4652 - VERSADOU - LAURIER.JPG

Versadou (Le Rousty N.127) : Sans refuser quoi que ce soit, ces 8 minutes de présence furent très agréable à suivre. Faisant légèrement le pas, à droite comme à gauche, consenti arrêté ou embarqué dans les séries,  il répond pour raccompagner jusqu’à la limite. Le disque tourne 4 fois pendant sa course et à son retour.

IMG_4672 - MACHAIRE - ROBERT.JPGPour conclure, rien de tel que Machaïre (Raynaud N.071). Pour lui non plus, pas ou très peu de refus. Si sur les longueurs, il ne semble pas présenter un réel danger, ce dernier demeure sans contexte dans ses arrivées aux planches, qu’il butte sans retenue derrière Robert (3), Laurier ou encore Bouhargane ou sous la puissance de l’action, la planche du haut casse et le biou bascule en contre piste. Aux ficelles qu’il conserve, son comportement fait que les hommes vont l’aborder avec moins de franchise ….. 6 Carmen plus rentrée.

Texte et Photos Cyril Daniel

23/10/2017

CABANNES *31ème COUPE DES PETITS MANADIERS*

Dimanche 22 Octobre 2017

UN ATLAS AU SOMMET.…

 IMG_2966.jpg

Gros engagement d'Atlas (Didelot Langlade ) sur Romain Fouque 

Entrée: ¾ Organisateur: CTPR Lou Prouvenco Présidence: F Ginoux Droitiers: Fouque, Moine, Pradier (sort au 6ème), Vic Gauchers: Brunel, Ferriol, Martin Cocher Tourneurs: Cuallado, Lieballe, Thierry, P Rado.

Trente ans auparavant Gardoun manade Didelot remporte la première coupe des petits manadiers. Atlas le lion noir sorti avec du pétard récidive et remporte la 31ème. Avec lui le trio Arlésien (second prix), Panisse et Okapi se fait remarquer. Chez les hommes Fouque avec ses rasets esthétiques remporte le prix du meilleur animateur d'une équipe complice mais au sein de laquelle il a manqué un leader.

Pas de trilogie des rubans pour CÉSAR (Des Montilles n°829) qui conserve un gland au retour. Certes, calme et bien placé il contrôle mais manque de franchise étant souvent à contretemps. Silence au retour. Vif, OKAPI (Saint Germain n° 056) se jette dans les séries en musique. Il se chauffe et ne refuse rien. Aux ficelles, il tape sur Martin Cocher, se soulève après Fouque et réalise un grand coup de barrière sur Martin Cocher. Il va a mas, serre Brunel et conserve une ficelle en musique jouée cinq fois. Volontaire, PANISSE (Sylvéréal n°714) coupe le terrain cornes en avant. Présent et dangereux sur chaque cite, il est attentif et s'engage fort. Cocardier sérieux, il serre Fouque, accélère sur les reprises et conserve ses ficelles. 2 Carmen et rentrée.

Vaillant, PIVERS (Layalle n°901) tambourine d'un raset à l'autre sans retenue durant cinq minutes. Aux ficelles les rasets s'espacent puis le rythme reprend sur la fin sans qu'il ne pousse trop aux planches. Il conserve une ficelle. 2 Carmen et retour. Vert et novice à ce niveau, JOJO (Mogador n°148) à vouloir tout prendre subit la pression. Aux ficelles, il s'engage avec beaucoup de cœur jusqu'à sauter après Ferriol, Vic et Moine mais un peu après-coup. Pas ménagé mais méritant, il sauve une ficelle. 3 Carmen et rentrée. Brillant, ARLESIEN (Chapelle-Brugeas n°920) annonce la couleur dès les rubans. Spectaculaire, il s'engage avec détermination aux planches et même si son placement n'est pas toujours idéal, il enclenche une demi-douzaine de coups de boutoir. 8 Carmen et retour avec ses ficelles. Tel un lion, ATLAS (Didelot Langlade n°012) est immédiatement agressif. Véloce, rapide et l'œil vif il en impose. Aux bois c'est parfois explosif comme avec Ferriol (2) ou Moine. Il saute aussi après Vic mais le point culminant de ses douze minutes survient lorsqu'il brise les planches après Fouque. 5 Carmen et rentrée.

Cabannes 22 10 002.jpg

Geste précis de Damien Martin Cocher sur César (Les Montilles)

Cabannes 22 10 010.jpg

Danger aux planches pour Damien Martin Cocher avec Okapi (Saint Germain)

Cabannes 22 10 015.jpg

Romain Fouque poursuivi par Panisse (Sylveréal)

Cabannes 22 10 018.JPG

Yoan Pradier avec Pivers (Layalle)

Cabannes 22 10 021.JPG

Percussion d'Arlésien (Chapelle-Brugeas) sur Romain Fouque

Cabannes 22 10 025.JPG

Arlésien (Chapelle-Brugeas) se dresse sur Joffrey Ferriol

Cabannes 22 10 027.JPG

Atlas (Didelot-Langlade) au-delà des planches après Jonathan Vic

Texte et photos Éric AUPHAN 

VENDARGUES - 15ème Trophée R. Itier, Finale de la Main d'Or

Course du Dimanche 22.10

ENTHOUSIASME CHEZ LES BLANCS

 QUALITE CHEZ LES NOIRS

IMG_4374 - RUBICON (Cuillé) sur Y ZEKRAOUI.JPG

Cette Finale de la main d’or (remportée par  Katif) et du 15ème trophée R. Itier (remporté par Chicharito pour sa course du 07.5) a été fort agréable à suivre avec en point de mire,  les prestations de Rubicon, Briscard et à un degré moindre Chicharito sans oublier le jeune Marapan qui conclut fort bien l’après-midi affichant un potentiel intéressant. Chez les hommes le duo (meilleur animateur du jour) Laurier-Zekraoui entraîne le reste de l’équipe dans de jolies réparties ou chacun, à un moment ou à un autre a su se mettre en valeur.

IMG_4329 - PERROQUET (Ricard) sur M MERIC.JPGPerroquet (Ricard N.963) : Un coriace premier qui peut s'engager avec force et raccompagner sérieusement comme se retenir ou fuir (6 sauts). 1 Carmen.
Maffre (Paulin N.050) : Coopératif, il sort volontier de sonIMG_4347 - MAFFRE (Paulin) sur Y ZEKRAOUI.JPG terrain pour se jeter franchement dans les rasets. Secoué, il tape après Laurier (2), Zekraoui (2) et Aliaga. Carmen joué 5 fois pour 10 plaisantes minutes le raccompagne.
IMG_4397 - RUBICON (Cuillé) sur.JPG
Rubicon (Cuillé N.963) : Avec peps il défend avec mordant cocarde et glands. Aux ficelles (2ème), correctement positionné il s'engage avec puissance et pousse jusqu'à la limite où la corne frotte les planches. Avec une maîtrise parfaite, et sans refus il les conserve. 8 Carmen plus rentrée en récompense d’un sérieux quart d’heure intensif.
Chicharito (Caillan N.909) : Son point fort, outre son placement, est incontestablement son anticipation à laquelle s'ajoute sa vitesse, mal évaluée par IMG_4420 - CHICHARITO (Caillan) sur M MERIC.JPGLaurier qui passera sous les pattes. Sa vulnérabilité dans les séries biens que menées rondement et ou il se retourne vite, lui sera fatale à  la 10ème sans avoir démérité. 8 Carmen plus retour.
IMG_4457 - BRISCARD (Rambier) sur Y ZEKRAOUI mod.jpg
Briscard (Rambier N.152) : Calme d'apparence, ses ripostes n'en demeurent pas moins incisives avec des arrivées cornes menaçantes en tamponnant une douzaine de fois. Pas ménagé, ses 11minutes pas piquées des vers sont récompensées par les honneurs joués 12 foisIMG_4489 - GIGOLO (R Michel) sur J ALIAGA.JPG.
Gigolo (Michel N.060) : Sans trouver de terrain propice, il répond avec plus ou moins de régularité. Le disque récompense ses engagements après Méric, Martin et Aliaga, mais le tout manque de concentration. Rentre en silence une ficelle.
IMG_4506 - MARAPAN (Cuillé) sur P LAURIER.JPG
Marapan (Cuillé N.086) : Si le placement n’est pas son point fort, il compense largement par son activité. Sans refus, il défend ses attributs en affichant de la détermination dans ses répliques accélérées dans les longueurs, et terminées brillamment aux planches par une dizaine d’actions après Zekraoui, Aliaga, Katif  dont certaines prennent fin en contre piste. D’ailleurs sur l’une d’entre elles, Laurier pas accroché,  faillit en faire les frais.Des Carmen, 8 plus retour fortement applaudi.

IMG_4517.JPG

 

Entrée : ¾
Organisateur : CT La Muleta
Présidence : Marc Moucadel
Raseteurs droitiers : P Laurier, Z Katif,  R Bruschet
Gauchers : M Meric, Y Zekraoui, J Aliaga, Y Martin
Tourneurs : L Esteve, M Bensalah, J Daniel,  H Fadli

Meilleur taureau Espoir de la saison : Testasse (Hervas)

 

Texte et  Photos Cyril Daniel

22/10/2017

22.10.17-- SAINT LAURENT D'AIGOUZE

  • Course du 21.10.17

QUAND COURSE CAMARGUAISE

RIME AVEC BONNE CAUSE

Le Sérieux de PACHECO et le Brio de NUAGE sous une pluie de Carmen

IMG_4262 - NUAGE (Daumas) sur ROBERT.JPG

En ce samedi, les arènes de St Laurent d’Aigouze ont ouvert leurs portes (après celles de Marsillargues) pour la 24ème année consécutive à une course de bienfaisance au profit de l’UNAPEI –Association d’Aide aux personnes en situation de handicap mental – association chère au cœur de Thierry Félix.

Qui  dit course pour la bonne cause, dit investissement de personne. Aujourd’hui, Raseteurs, Tourneurs, Manadiers, Président de Course, Service Médical, tout le monde participe gratuitement. Ce qui permit à l’Association de récolter en fin de course l’intégralité de la recette, soit 1676€ avant d’honorer les manades Daumas (Meilleur Taureau), Geoffrey Robert (Raseteur le plus méritant) ainsi que Rémy Guyon pour sa 24ème participation à cette course à la veille de son jubilé.

Raseté dans l’esprit qu’il fallait, comme il fallait et adapté à chaque taureau, cet après—midi fut très plaisante à suivre et sans temps mort. Si Pacheco (Salierene) est le plus sérieux et respectable, Nuage (Daumas) alterne plus avec le soleil qu’avec la lune et brille de mille feu côté spectaculaire. Si en premier, Nirvana (Cyr) doit s’affirmer, Drac (Nicollin) en dernier a des qualités non négligeables.

NIRVANA - ROBERT.JPGNirvana (Cyr – n°008) : Sans être dans un état de béatitude parfaite, il a tenu sa place de premier avec ses défauts (beaucoup de déplacements) et ses qualités (départs anticipés et cornes pointées). Sur les rasets allongés (Brunel 3 – Félix et Zékraoui) il pousse jusqu’à la limite. 6 Carmen plus rentrée.

Becasson (Le Juge – n°004) : S’engage fort surBECASSON - BRUNEL.JPG les provocations des hommes mais se montre irrégulier dans le suivi. Les enchaînements ne lui font pas peur, les trajectoires serrées non plus (Lafare, Guyon, Martin) ainsi que les finitions (Guyon, Zekraoui). 9 minutes peut-être irrégulières mais non dénuées d’intérêt. 7 Carmen plus rentrée.

PACHECO - BRUNEL.JPGPacheco (Salierene – n°022) : Tel le célèbre footballeur portant le même nom, il daille,  accélère et va au bout de ce qu’il entreprend. En y ajoutant une bonne gestion du terrain, il est un redoutable partenaire de jeu. Répondant à droite comme à gauche et cornes menaçantes, il raccompagne jusqu’à la limite et lorsque le rythme monte, les menaces à l’arrivée (Zekraoui, Robert, Brunel) sont naissantes. Sans baisser de rythme, il sauve ses ficelles. Une averse de Carmen (11) plus rentrée fortement applaudi.GRASSET - LAFARE.JPG

Grasset (Félix – n°718) : Paradoxalement, Le plus âgé de la course est le plus abordable. Franc et volontaire, les principaux attributs partent en une minute. Finitions sur Félix, bis-repetita derrière Zekraoui, des poursuites limpides ont agrémentées ses 7 minutes de présence récompensées par les honneurs jouées 5 fois.

MERCO - MARTIN.JPGMerco (Rousseau – n°208) : Après l’Ainé, voici le Cadet. Agé seulement de 5 ans, l’activité est débordante pour ce taureau de ligue qui sans refus cède rapidement cocarde et glands. Après un léger passage à vide, il se reprend et répond, passe la tête en finition après Félix alors que ses réactions derrière Zekraoui et Félix affichent sa volonté. 4 Carmen plus rentrée à la 7ème minute.

Nuage (Daumas – n°916) : Après un bref début relativement calme, il a vite misNUAGE - FELIX.JPG les pieds sur terre et c’est mis en valeur dans d’éclatantes finitions, plus d’une dizaine au total après Lafare (4), qui a retrouvé un élan de jeunesse, Zekraoui (2), Robert (2) et Félix pour les plus engagées. Une brillante prestation récompensée par le disque qui avait tourné 10 fois et de chaleureux applaudissements.

Drac (Nicollin – n°188) : Sa franchise, n’est DRAC - ROBERT.JPGvraiment qu’une apparence. Ses accélérations sur les longueurs lui permettent de réaliser des arrivées « tanque-tanque » à la barrière où il n’hésite pas à passer une corne menaçante (Robert 3 – Bressy – Félix 2 – Brunel). Prometteur, son temps de course est récompensé par les honneurs  joués 5 fois.

 Entrée : Environ 130 personnes  Organisateur : Cté des Fêtes

Président : Jacques Roumajon

Raseteurs Droitiers : V Félix, R Guyon, L Bressy

Raseteurs Gauchers : J Lafare, A Brunel, G Robert, Y Zekraoui, J Martin

Tourneurs : F Lopez, A Perez              Texte et Photos Cyril Daniel

 

14/10/2017

BELLEGARDE - 13.10.17 - H.T.

LA MADONE

POUR LA MANADE DIDELOT-LANGLADE

ET Romain BRUSCHET

IMG_3345mod.jpg

IMG_3486.JPGEn ce Vendredi de Foire la Mairie de Bellegarde proposait course hors trophée servant de support à la  Finale du Trophée La Madone, composée des meilleurs taureaux jeunes de la saison. Suivie par un public conséquent, l’après-midi ensoleillée a été plaisante à suivre malgré le manque considérable de pression pour les «cocardiers » présentant non pas de difficultés, mais le plus de principes.... R. Bruschet, G. Montesinos seront les plus entreprenants, N. Benafitou et A Ayme biens présents tout comme M. Gougeon notamment dans les passages difficiles. J Pinter en retrait fera de son mieux.

Chez les noirs, les pensionnaires de la manade Saliérene, Lagarde affichent des qualités certaines qui ne seront pas toujours exploitées tandis que ceux des élevages locaux, Didelot-Langlade et Daumas, avec un travail plus assidu étalent bravoure pour l’un et spectaculaire pour l’autre. IMG_3352 - N°010 (Les Baumelles) sur R BRUSCHET.JPG

N°010 (Manade Les Baumelles) : De la méchanceté certes, de l’irrégularité aussi sans les répliques mais quand il vient, ce n’est pas pour rien. Des sauts aussi pour rien (5) et des arrivées serrées notamment après Gougeon. Un Carmen plus rentrée avec ses glands.

IMG_3367 - N°061(Didelot Langlade).JPGN°061 (Manade Didelot-Langlade) : Vaillant, il pousse par étape jusqu’à la limite où il se lève à l’approche des barrières. Les rasets s’enchaînent et sa présence est sans faille jusqu’à la dernière minute où il cède sa seconde ficelle… Récompensé à 8 reprises par le disque durant sa brillante prestation ce dernier le raccompagne, les applaudissements en plus.

N°162 (Manade Guillierme) : 5’30 d’instabilitéIMG_3386 - N° 162 (Guillierme).JPG où il prend les rasets sur ses déplacements, ce qui le rends vulnérable au point d’en perdre ses principaux attributs. Aux ficelles, c’est un peu plus régulier, ça bouge moins, se disperse moins avec un plus d’activité des hommes jusqu’à cette longueur serrée derrière G. Montesinos. 2 Carmen plus retour avec une ficelle.

IMG_3398 - N° 070 (Blanc).JPGN°070 (Manade Blanc) : Beaucoup de gaspillage d’énergies de par sa mobilité constante et ses échappées en contrepiste (6) durant sa première moitié de course avant de se canaliser un peu plus. Une timide série, une poursuite intentionnée derrière N. Bénafitou et une anticipation derrière G. Montesinos laissent entrevoir son futur potentiel. Des Carmen(5) plus rentrée avec un gland.IMG_3424 - N°150 (Salierene).JPG

N°1150 (Manade Salierene) : Vif, Anticipatif, les hommes ne vont pas se bousculer. Même si son placement n’est pas parfait, ses réactions sont régulières. Chaque trajectoire est coupée, la longueur qui s’en suit est serrée, et parfois même conclue par la corne. Le Carmen final (entendu 5 fois) le récompense pour son comportement, porteur de sa 1ère ficelle fortement primée (150€).

N°151 (Manade Lagarde) : Ca va continuer sur le IMG_3434 - N° 151 (Lagarde).JPGmême rythme. Une domination flagrante. Il surveille, fonce sur tout, change de terrain pour trouver le combat, qui ne vient pas… Les rasets Se font de loin. Tout essai d’un peu plus prêt se conclu au fil des planches en plantant les cornes ou en se levant comme après M. Gougeon, J. Pinter ou N. Benafitou. En musique (jouée 3 fois) et sous de chaleureux applaudissements, il rentre ses attributs.

IMG_3449 - N°917 (Saumade).JPGN°917 (Manade Saumade) : D’entrée de positionne pour s’engager avec force sur les rasets les plus serrés, le tout néanmoins avec une relative franchise malgré ses menaces de la corne au saut. Dès la 3ème, alors que cocarde et glands sont partis, la passivité des hommes ne lui permet pas de se mettre en œuvre. Dommage. Rentre sa 1ère ficelle à 180 € avec le disque pour la 3ème fois. IMG_3475- N°0106 (Daumas).JPG

N°0106 (Manade Daumas) : Il a du répondant. Vaillant, la plupart de ses réparties se concluent pattes sur l’estribo. Sur les rasets allongés, l’engagement aux planches à l’arrivée est systématique comme après G. Montesinos, A. Ayme, N. Benafitou et R. Bruschet. Applaudit, son 8ème Carmen résonne à son retour au toril.

Texte et Photos Cyril Daniel

08/10/2017

BELLEGARDE - 07.10.17 - H.T.

Course du 07.10.17

SERIEUX ET RIGUEUR

IMG_2903mod.jpg

 

Bonne tenue  pour ce concours de manades qui ouvrait la fête avec des taureaux intéressants et sérieux face à des raseteurs  tous impliqués, qui ont travaillé à leur main, sans forcer le rythme. IMG_2912 GERMINAL - AUZOLLE.JPGMalgré ce, chaque biou dans son propre registre tient sa place et saisit l’opportunité offerte pour se mettre en valeur.

Germinal (Lautier N.572) : Des planches, se prête volontier au jeu en appuyant ses poursuites après Allam, Chekade, Martin et Auzolle ou il se dresse à l’arrivée. Honore les enchaînements avant de montrer un peu plus têtu en fin de course. 5 Carmen plus rentrée.
Métis (Daumas N.870) : Ses ripostes vives, tête basse et remuantes IMG_2922 METIS ALLAM.JPGn’inspirent guère les hommes qui ne donneront pas le rythme suffisant, surtout aux ficelles pour qu'il se donne pleinement. Par deux fois la corne passe en finition. Le disque 2 fois plus retour ficelles intactes.
IMG_2934 TRITON - AUZOLLE.JPGTriton (Aubanel N.927) : Franc bien que faisant légèrement le pas, dès la 4ème, il ne lui reste qu'une ficelle. S’imposant dans la domination, il se place, surveille, s'engage et oblige à dévier les trajectoires. Tape derrière Maurel et Chekade, le privant de son ultime attribut à la 14ème. Les honneurs trois fois.IMG_2970. TESTON - MAUREL.JPG
Teston (Lou Pantaï N.714) : Pas étouffé, saute deux fois ou tape à blanc. Raseté, se montre présent. Enferme et tamponne deux fois Rodriguez. Secoué, tient tête et répond La musique, jouée 3 fois le raccompagne ficelles en place.
IMG_2990 AKHENATON -CHEKADE.JPGAkhenaton (Salierene N.608) : Calme d'aspect, ses départs sont rapides et ses accélérations fulgurantes dans les longueurs. Se retoune vite dans les reprises. Ficelles en place, le disque résonne pour la 4ème fois.
Ruffier (Didelot Langlade N.948) : Quelle bravoure. IMG_3026 RUFFIER  RODRIGUEZ.JPGIl est présent sur tout et met par moment le turbot pour conclure et s’engager aux planches après Rodriguez et Auzolle. Puisant dans ses ressources et sans rendre les armes, il fait front. Rentre une ficelle avec la musique, jouée 4 fois en course.

Entrée : 220 - Organisateur : C.T l’Aficion - Présidence : N Nesty
Raseteurs Droitiers : A Chekade, D Maurel, L  Auzolle
Raseteurs Gauchers : V Rodriguez, F Allam, J Martin
Tourneurs : D Dunan, E Cuallado, J Dumas              Textes et Photos Cyril Daniel

28/09/2017

SAINT-REMY-DE-PROVENCE * 29e Tau d'Or *

Course du mardi 26 septembre 2016

Joyko de la manade Les Termes
survole le Tau d'Or

Ce 29e Tau d’or, devant des arènes pleines, décollera avec la prestation de Joyko déclaré fort logiquement Tau d’Or. Uzès, Monte Cristo et Belori montreront aussi de belles choses avec du sérieux, de la vaillance et des actions pour le dernier. Chez les blancs, la bonne entente en piste permet un travail sérieux, appliqué. E. Bernard termine meilleur animateur mais tous les autres participent et s’investissent.

Pei d’Abreu (Guillerme, N.217).- Vaillant, il répond à toute et vient finir au ras des planches. Il décolle sur Marignan et Boudoin. Généreux, il perd sa 2e ficelle au bout du temps. 2 Carmen.

Montmartre (Paulin, N.231).- Un tau magnifique de présentation. Seul, s’envoie fort dans les planches, le reste de sa course sera faite de réponses vaillantes qui pousse mollement jusqu’aux bois. Rentre ses ficelles. 1 Carmen ;

Saint-Rémois (Lagarde, N.419).- Un coup de tête dans un burladero et une envolée aux tubes et on sent qu’il accuse le coup. Toutefois, il s’envole sur Bernard et Fouque. Vaillant, il montre de bon principes. Conserve ses glands. 2 Carmen ;

Joyko (Les Termes, N.213).- Vaillant, rapide et un bon placement sont ses principaux atouts. De là, les séries s’enchaînent et il répond avec plein d’entrain venant pointer ses cornes aux bois. Enfermera méchamment Mateo (2 fois) et Bernard pour apporter son lot d’émotion. Rentre ses ficelles. 6 Carmen plus retour.

Piccolo (Cuillé, N.109).- Le long des planches, il prend les rasets en faisant le pas mais s’arrête une fois la tête passée. Fouque sera toutefois malmené et doit passer sous l’estribo. Rentre une ficelle. 2 Carmen et retour.

Uzès (Vitou, N.220).- Une vaillance à toute épreuve. Sans aucun refus, il permet aux hommes de réaliser de belles trajectoires et met du cœur dans les séries. Rentre une ficelle. 6 Carmen et retour.

Monte Christo (Bon, N.407).- Sans jamais se décoller des planches, il ne refuse aucun cites et se montre vaillant. Enferme et tape sur Mateo. Il montre de bonnes dispositions malgré qu’il soit neuf. De bonne augure, il conserve son unique ficelle après cédé ses rubans en 2minutes. 3 Carmen et retour.

Belori (Nicollin, N.3169).- Rapide et avec un bon placement, il s’envoie sur tous les rasets et se montre vaillant. Termine de façon spectaculaire avec de nombreux sauts après l’homme. 5 Carmen et retour porteur de son 2nd gland.

VINCENT

Palmarès : Tau d’Or, Joyko (Les Termes). Tau d’Argent, Belori (Nicollin). Tau de Bronze, Monte Cristo (Bon). Meilleur animateur, E. Bernard.

Course du mardi 26 septembre. Hors trophée. Entrée : plein Org. : Comité des fêtes. Président : F. Fassi. Raseteurs droitiers : Bressy, Marignan, Félix, Boudoin (sort sur blessure au 7e), Fouque. Gauchers : Bernard, Mateo, J. Martin. Tourneurs : Toureau, Ruiz, Salinesi, Perez.

16/09/2017

UCHAUD - DU COTE DES TAUREAUX JEUNES

Course du 16 Sept 17 - Organisation : CT LOU VOVO

                      NOIRS ET BLANCS : TOUS BONS !

IMG_1584.JPG

Il est des samedis où le hasard, un coup de téléphone ou le vent, comme on dit, vous mène à des endroits où vous n’aviez pas pensé aller… C’est ce qui m’est arrivé aujourd’hui. Devant discuter avec quelqu’un qui allait à la course de taureaux jeunes à Uchaud, je m’y suis rendu aussi. Et autant vous dire que je n’ai pas été déçu du déplacement.

Côtés taureaux, rien à dire, si ce n’est remercier les manadiers d’avoir mené de la sorte.

Côtés blancs, en parfait équilibre (3 droitiers + 1 tourneur  et 3 gauchers + 1 tourneur) il n’y a qu’une chose à dire. Merci de votre implication et de votre application. Comme quoi !

Je disais donc que cette course de taureaux jeunes a été d’un excellent niveau en ce début de fin de saison. Il ne serait pas surprenant de voir, la saison prochaine, certains taureaux figurer avec des noms sur les affiches du trophée de l’avenir, tels que le Printemps des Royales à St Laurent d’Aigouze par exemple.

Rare sont les comptes rendus de ce type de course, mais celle-ci mérite que l’on s’y attarde un peu.

CHEZ LES NOIRS :

IMG_1604 - N.985 (Saumade) sur C CLARION.JPGPour la Manade Saumade : En ouverture, le n°985 est rigoureux. Toujours positionné c’est à gauche qu’il est le plus appliqué alors qu’à droite il est un peu irrégulier dans ses réactions. Il s’engage fort et raccompagne. 4 Carmen plus rentrée avec une ficelle. Pour clôturer, le n°241 est un porteur d’espoirs. Pour lui aussi, son placement est irréprochable. Ses engagements à droite comme à gauche sont rapides légèrement anticipés et une corne menaçants vient corser l’affaire. IMG_1764 - N.241 (Saumade) sur J FERRIOL.JPGAu fil du temps, ses approches à l’arrivée sont de plus en plus serrées… Il ne va pas s’en rappeler  un certain……. Allé je n’aime pas comparer mais je le lâche. Un certain Lugar. 6 Carmen IMG_1696 - N.115 (St Pierre) sur M GOUGEON.JPGplus rentrée avec 1 ficelle.

Pour la Manade Saint-Pierre : En second, le n°021 a pas mal de mobilité. Mais cela ne le désavantage pas, au contraire, s’en servant pour se dégager. Menant les séries à mille à l’heure, tête basse et cornes pointées il conserve un gland. 3 Carmen plus rentréeIMG_1627 - N.021 (St Pierre) sur R BRUSCHET.JPG. Attention au n°115 en 6ème position. Sa grande armure qu’il a tendance à remuer est un danger permanent pour les bras. A grandes foulées il part dans le raset tout en coupant le terrain. Vite retourné dans les reprises et offensif,  il conserve ses ficelles.

IMG_1738 - N.205 (Lagarde) sur  BRUSCHET.JPGPour la Manade Lagarde : En 3ème le n°323, après avoir mal débuté en sortant du raset, en lâchant une fois le contact établit ou en stoppant prématurément sa réplique, va apporter davantage d’application notamment sur les longueurs où il y a plus de suivi. 2 Carmen plus rentrée avec 1 ficelle. Avant dernier, n°205 débute avec une extrême vaillance. Droite, Gauche – Gauche, Droite, tout trouve répliqueIMG_1643 - N.323 (Lagarde) sur.JPG. Comme le  précédent, il se bonifie avec le temps et ainsi, chaque arrivée de fait cornes plantées dans les planches, qui ne résistent pas souvent. 5 Carmen plus rentrée….

IMG_1684 - N.131 (Blatière-Béssac) sur D FOUGERE.JPGPour la Manade Blatière-Béssac : Le caractère, la méchanceté de la race est bel et bien présente. Mais, une pointe de noblesse est venue s’ajouter pour le premier, sorti 4ème et porteur du n°130. Positionné, il sort volontiers, signe de belles longueurs qu’il raccompagne jusqu’au ras des barrières où il va même se lever 3 fois. 4 Carmen plus rentrée avec ses ficelles. Juste après la pauseIMG_1667 - N.130 (Blatière-Béssac) sur J FERRIOL.JPG, le n°131 n’a pas fait dans la dentelle. Sérieux dans son placement, sec dans ses ripostes, comme on dit, c’est un client. Et les arrivées, n’en parlons même pas. Soit la corne racle les planches, soit il se dresse (3 fois) soit il saute (2 fois).4 Carmen plus rentrée avec 1 gland.

CHEZ LES BLANCS : Comme je le disais plus haut, équilibre parfait. Alors quand l’envie s’ajoute, et la prise de conscience qu’avec les taureaux présents, il y avait quelque chose à faire, et par-dessus tout, à faire de bien, ben ça donne ce que l’on a vu avec à droite D. Fougère, R. Bruschet, T. Vacaresse et à gauche, M. Gougeon, J Ferriol et C. Clarion assistés de M. Arnel et S. Fargier

Texte et photos
Cyril Daniel

 

18/07/2017

FONTVIELLE *LIGUE*

Samedi 15 Juillet 2017

LE JOLI DUO GARCIA- ROUX

IMG_1980.jpg

Le numéro 254 (Manade La Galère) enferme Florentin Garcia

Deuxième course consécutive dans les arènes Fontvieilloises mais cette fois avec une course de ligue des manades du Rhône, Gillet et La Galère. Les jeunes bioùs ont étalé les qualités et les défauts liés à leur jeune âge mais un peu plus de travail de la part des jeunes raseteurs aurait permis de les valoriser encore plus. La satisfaction vient du duo Florentin Garcia et Thomas Roux. Les deux droitiers sont très actifs durant toute la course et s'impliquent avec brio. Florentin a déjà de l'assurance et dessine des courbes très esthétiques tandis de Thomas à déjà du caractère et n'a pas peur d'affronter les taureaux dans leur terrain. Tous deux font preuve d'efficacité. Il faut également citer le valeureux gaucher Réda Okili bien seul à gauche et Belkacem Benhammou en deçà de son potentiel habituel. Alioui Magid est plus en retrait. Sébastien Roustain et Aimé Mulot sont très en retrait. Anthony Gautier amène son expérience du niveau supérieur par moments. Ils sont assistés des tourneurs Fouque et Dunan. Au micro Philippe Bayle dirige efficacement.

Pour la manade du Rhône, le numéro 111 (1er 1 Carmen et rentrée) est corpulent mais borgne. Il s'en accommode bien. Sérieux, il s'engage des deux côtés pouvant passer la tête au dessus des planches. Le numéro 205 (4ème 1 Carmen et retour) se place bien, s'avère coopératif mais sans trop pousser ses poursuites se mettant au rythme des tenues blanches peu entreprenantes. Le numéro 343 (8ème 1 Carmen et rentrée) est impressionnant de maîtrise. Rapide, vif, ses cornes effilées sont menaçantes sur pratiquement chaque arrivée aux planches. Doté d'un placement et d'une vista inouïe et à seulement quatre ans, il s'avère très prometteur.

Pour la manade Gillet, le numéro 223 (3ème 2 Carmen et rentrée) parait sérieux. Rapide et impliqué dans quelques séries, il n'est guère inquiété et termine dominateur. A revoir plus travaillé. Le numéro 233 (6ème Carmen au retour) leste saute sur tout ce qui bouge y compris les tourneurs. Chaque raset est ponctué d'un saut dont Roustain mal accroché failli faire les frais mais il se récupéré avec brio. A revoir assagi.

Pour la manade La Galère, le numéro 242 (2nd Carmen au retour) est vaillant. Brave il est travaillé sans relâche et s'il s'avère brouillon au départ, il s'améliore au final. Le numéro 254 (5ème 6 Carmen et rentrée) est mobile mais agressif aux planches et ne néglige pas les reprises. Il enferme Garcia et termine bien sa prestation. Le numéro 276 (7ème 3 Carmen et retour) est volontaire. Il accepte tous les cites et se chauffe jusqu'à enfermer Benhammou avec une belle conclusion aux planches. il est à revoir.

IMG_1939.jpg

Réda Okili à la tête du numéro 111 (Manade du Rhône)

IMG_1945.jpg

Esthétique raset de Florentin Garcia avec le numéro 242 (Manade La Galère)

IMG_1954.jpg

Raset de Thomas Roux avec le numéro 223 (Manade Gillet)

IMG_1964.jpg

Réda Okili attentif à la tête du numéro 205 (Manade du Rhône)

IMG_1975.jpg

Tête au dessus des planches du numéro 254 (Manade La Galère)

IMG_2001.jpg

Saut du numéro 233 (Manade Gillet) sur Florentin Garcia

IMG_2007.jpg

Poursuite du numéro 276 (Manade La Galère) sur Belkacem Benhammou

IMG_2017.jpg

Cornes en avant du numéro 343 (Manade Le Rhône) sur Belkacem Benhammou

***********************************************************

IMG_1990.jpg

IMG_1991.jpg

IMG_1993.jpg

IMG_1996.jpg

Sébastien Roustain en délicate position avec le numéro 233 (Manade Gillet)

IMG_2010.jpg

IMG_2011.jpg

IMG_2012.jpg

IMG_2013.jpg

IMG_2014.jpg

Chaud le duo du numéro 276 (Manade La Galère) avec Belkacem Benhammou

************************************************************

Texte et photos Eric AUPHAN

09/04/2017

SAINT-CHAPTES *COURSE DE SOLIDARITE*

Course du samedi 8 avril 2017 - Taureaux jeunes


De la passion
pour le souvenir d’Andréa

saint-chaptes,au nom d'andrea,course camarguaise


saint-chaptes,au nom d'andrea,course camarguaiseSous l’impulsion de Laurent Rey, membre de la FFCC, cette manifestation au profit de la bonne cause (l'association "Au nom d'Andréa") a pu voir le jour en pays de Gardounenque, avec le parrainage pour cette édition de l’As Joackim Cadenas ainsi que de l’international du quinze de France, Nicolas Mas. Le monde de la bouvine sensible à cet engagement a répondu présent comme à chaque fois que la situation l’impose. Diverses personnalités politique et sportive ont également tenu à participer à cette manifestation en toute humilité. Voilà un beau geste !

Une première partie bien animée avec le premier de la manade Fabre Mailhan (N.148) qui mesure rapidement la piste et prend ses marques. Le goût et l’anticipation font sa force. Il ne demande qu’à grandir et c’est fort dommage que le disque ce soit fait aussi discret. Du même élevage,  le 105 qui règle promptement son jeu et se cale aux planches. Les engagements vont bon train dans les séries et on peut voir qu'il connaît déjà son métier, ce qui ravit le public qui apprécie tout autant les beaux gestes des hommes (6 Carmen et retour).
La manade du Juge présente son 002 qui met les gaz pour terminer à la planche. Ce numéro fait preuve d’enthousiasme et ne demande  qu’à en découdre avec ses adversaires, ce qui déclenche la réjouissance sur les tribunes (3 Carmen et retour).

Le retour d’entracte voit évoluer le 907 de Fabre-Mailhan avec une aisance et un tempérament cocardier, rien ne lui échappe, avec lui les hommes sont dans l’œil du cyclone. Pas d’erreur c’est un biou de premier ordre (2 Carmen et retour).
Le Juge présente son numéro 138, très réactif aux crochets qui le coiffent. Il va pousser dans les bois ses partenaires qui s’élancent dans un ballet qui met en valeur ses qualités et sa place en piste. La devise Fabre Mailhan envoie le 022. Attention chaud devant ! Il vient hardiment sur la troupe, coupe le terrain pour venir de plus en plus fort à l’estribo, là c’est du lourd !
Et pour finir, le 033 du même élevage, tout aussi percutant que le précédent, avec en prime des envolées de plus en plus spectaculaires comme derrière Auzolle qui se retrouve projeté au troisième rang. Du grand frisson pour conclure. Un grand bravo à tous !

 

Texte et photos
ERIC MARC

Entrée : 3/4 d'arène. Organisateur : Comité des Fêtes. Président : Guy Chaneac. Raseteurs droitiers : Auzolle, Douville, Moine. Raseteurs gauchers : Poujol, Ricci, Aliaoui. Tourneurs : Fadil

LES PARRAINS
Joachim Cadenas et Nicolas Mas

saint-chaptes,au nom d'andrea,course camarguaise

*********************

27/03/2017

MAUGUIO * TROPHEE 3M * 1re journée

mauguio,trophée 3m,marignan,estepous,margasse,attila,course camarguaise

Lundi 27 mars 2017

Estepous et Marignan
premiers récompensés du Trophée 3M

mauguio,trophée 3m,marignan,estepous,margasse,attila,course camarguaiseSous le soleil revenu, la capelado est superbe, les danses des Arlésiennes de la Pichoto Camargo grâcieuses et les cavalières de l'écurie de Faustine impeccables dans leurs reprises savamment réglées. 

Le public s'est déplacé en nombre et se retire sur de bonnes impressions. Estepous fait un redoutable premier dont l'attitude cocardière et la dangerosité sont justement récompensées (I. Benafitou et Ayme en font les frais), Attila tout en vélocité et Margasse en puissance, font le trio du jour dans un ensemble qui n'a pas démérité loin de là en cette fin mars et la pluie de la veille. Côté raseteurs, Marignan affiche un calme et une classe supérieure, Ayme reprend le crochet avec une envie qui manque lui coûter cher (avec Estepous), les autres manquent encore de repères et de distance avec les taureaux mais tous oeuvrent en qualité.

Estepous (Guillierme).- ça démarre à fond par des attaques aux planches en rafale (Ayme, Benafitou, Marignan) pour 2'30 les pompons. aux ficelles, Estepous prend position avec un air de ne pas y toucher. Mais celui qui est un peu court une fois la tête passée, se trouve dangereusement enfermé. Ayme passe sous le marchepied, Ilias Benafitou se fait rattraper aux barrières, zébrer le pantalon et écraser la jambe  contre la planche (il devra quitter la piste). Estepous lui, se décale un peu, et souffle le chaud et le froid. Sérieux et dangereux, il rentre ses ficelles. 7 Carmen et retour.

Vauban (Paulin) demande de la séduction ce que font Ayme et Marignan pour des ripostes abouties en coups aux planches (5 pour 3 Carmen). 5 minutes aux rubans. Aux ficelles, se déplace le long des planches, parfois distrait, mais tamponne après Favier, Belgourari (2 Carmen). Branché sur courant alternatif, il garde une ficelle en silence. 

Aparicio (Rouquette), fermement positionné, il joue une partition cocardière classique avec une vigilance jamais prise à défaut et un bon positionnement. Les rubans demandent 5 minutes aux hommes qu'Aparicio déplacent à sa guise avec une grande maîtrise de la piste. Sérieux, il conserve ses ficelles. 1 Carmen et retour. 

Toronto (La Galère).- Disponible, il se livre et trouve l'angle de la présidence. Ciaccchini, surpris, est embarqué dans les longues cornes astifines, il s'en sort juste. Véloce, Toronto pousse en finition, se dégage des hommes qu'il oblige à changer de trajectoire. Avec Marignan, le plus assidu, le duo fonctionne bien. Vaillant et sérieux, lui aussi, rentre ses ficelles. 3 Carmen et retour.

Attila (Lautier).- Bien placé, il tient tout le monde à l'oeil. Les hommes se méfient de sa vitesse alors ils tergiversent et Attila monte à l'assaut. Virevoltant dans les séries, il enferme dangereusement les hommes, Favier par exemple ou Ciacchini à qui il déchire le pantalon. Une seule corne certes mais il sait de quel côté elle se trouve. Termine très fort sur de longs enchaînements où il ne lâche rien et dont il sort vainqueur avec ses ficelles. 6 Carmen et retour.

Margasse (Rambier).- La fougue et la puissance de l'étalon équilibrées par une attitude très cocardière. Un peu décalé, il reste concentré et les hommes, fatigués, ne lui sautent pas dessus. Quand ça démarre, il enchaîne, et ponctue de puissants coups aux planches (Aliaga, Ciacchini), sa rapidité fait mouche, Ouffe je jette comme il peut en contre-piste... Marignan se lance pour une violente arrivée aux planches, Favier passe juste au prix d'un "écart" digne d'un Landais. Ficelles à 500€, le public vibre et l'étalon brille et domine. C'est lui qui a le dernier mot et rentre ses bobines. 8 Carmen et retour. 

Quintillien (Les Termes).- Chasse et promène le long des planches au trot un peu distrait. Mais fait feu de tout bois après Ciacchini. Remuant mais participatif, il se montre explosif sur une rafale aux planches Moine - Favier, réitère sur Favier. Le barricadier se disperse un peu, les hommes ressentent la fatigue, du coup ses dix minutes de course sont un peu pâles. A revoir. 4 Carmen.

Texte et photos
MARTINE ALIAGA

Niveau As HT. Entrée : 2/3 d'arène. Org. Service  culture. Président Bruno Séguier. Raseteurs droitiers : Ayme, Belgourari (sort au 5e), Moine (rentre au 4e), I. Benafitou (sort au 1er), Marignan, Ciacchini. Gauchers : Bouhargane, M. Favier, Aliaga, Ouffe, Allam. Tourneurs : Elberrack, Moulins, C. Garcia, B. Joseph.

mauguio,trophée 3m,marignan,estepous,margasse,attila,course camarguaise

Ilias Benafitou rattrapé par Estepous

*********

Les écuries de Faustine

mauguio,trophée 3m,marignan,estepous,margasse,attila,course camarguaise

mauguio,trophée 3m,marignan,estepous,margasse,attila,course camarguaise

mauguio,trophée 3m,marignan,estepous,margasse,attila,course camarguaise

*************

La pichoto camargo

mauguio,trophée 3m,marignan,estepous,margasse,attila,course camarguaise

19/03/2017

BELLEGARDE

Le sérieux d'une belle affiche

bellegarde,galant,saint-eloi,favier,zekroui,course camarguaise

Galant met le turbo après Maxime Favier

La Jeunesse bellegardaise s'implique de belle manière et ses efforts de monter un plateau de qualité paient. La course est belle et le public satisfait. Les trophées récompensent Maxime Favier (aux points) et Youssef Zekraoui (animateur), c'est mérité ! L'entente en piste est bonne, Les 3 As (avec Katif) tiennent leur rôle, les jeunes Castell, Bressy ne font pas de la figuration et Robert se remarque en 2e partie.

Côté taureaux, c'est solide et intéressant. Saint-Eloi et sa générosité spectaculaire offrent le trophée à la manade La Galère, mais Galant de Saint-Germain est impressionnant dans le style cocardier finisseur. Tous les autres tiennent bien leur rôle.

Salme (Didelot-Langlade) se dégourdit d'abord les pattes et montre de l'entrain aux barrières (se soulève après Favier, Zekraoui) conservant son 2gland jusqu'à mi parcours. Avec un placement plus assuré aux ficelles, pose des difficultés.Ziko Katif assure, Bressy se fait quicher aux planches. Attentif et sérieux, rentre ses ficelles en musique.

Muscadin (Fournier).- Toujours à fond, il s'intéresse et se donne. A mi parcours, sélectionne un peu, Maxime Favier fait l'effort et, titillé, Muscadin conclut (2 fois), Garde ses ficelles bien difficiles d'accès à l'intérieur de ses petites cornes refermées. Rentre ses ficelles.

Calisse (Sylvéréal).- Véloce avec son physique profilé, il fait du large à grandes enjambées. Ses cornes fines et impressionnantes menacent. Katif et Zekraoui s'y collent pour des longueurs. Calisse s'emporte après Castell, Ziko, plusieur sfois. Surveille les départs et ferme la porte par quelques pas. Lâche ses ficelles sur les dernières minutes. Musique.

Après l'entracte, Oscar de La Galère vient saluer une dernière fois avant la retraite. 57 courses au compteur et de multiples trophées pour ce vétéran des pistes qui, à 16 ans, place deux belles conclusions en guise d'au revoir.

Campéon (Pagès).- Puissant, autoritaire, les hommes l'abordent prudemment d'autant qu'il se projette aux planches à chaque finition. Cocardier, sélectionne ses départs et choisit les invitations bien engagées. Raccompagne méchamment et apprécie les gauchers. Rentre ses ficelles en musique.

Galant (Saint-Germain).- Gros caractère qui impose son sens du combat. Repousse les hommes à la frontière, et le premier raset de Zekaroui est honoré au-dessus des planches. Fracasse après Favier, ne supporte pas grand monde dans son proche entourage, et s'approprie toute la piste. Avec beaucoup de méchanceté exprimée, honore les séries qu'il conclut de bon coeur (Favier, Robert). Taureau au registre complet très intéressant. Rentre une ficelle. Carmen.

 

bellegarde,galant,saint-eloi,favier,zekroui,course camarguaiseSaint-Eloi (La Galère).- D'entrée tamponne à chaque occasion ce qui occasionne un multitude de coups de barrière très engagés. Favier, Zekraoui, Robert le plus souvent pour une tendance gauchère, mais aussi quelques actions d'envergure à droite Castell, Bressy. Une énorme générosité récompensée à maintes reprises et retour sur l'air de Bizet presque au terme.

Gotham de Roumanille montre de la fougue dans les séries et se hisse en finition, malgré son inexpérience. Les hommes jettent leurs derniers feux, la fatigue se fait sentir . Place à la remise des prix.

Texte et photos
MARTINE ALIAGA

Samedi 18 mars. Niveau Avenir HT. Entrée : une grosse demi-arène. Président : Joris Alvarez. Raseteurs droitiers : Bressy, Robert, Castell, Katif. Gauchers : Favier, Zekraoui, El Mahboub. Tourneurs : F. Lopez, Cuallado, Lebrun, Roux.

Palmarès : meilleur raseteur aux points Maxime Favier. Meilleur animateur Youssef Zekraoui. Meilleur taureau : Saint-Eloi de La Galère, Galant de Sdaint-Germain aurait pu aussi bien y prétendre.

***********

Une belle action de Calisse

bellegarde,galant,saint-eloi,favier,zekroui,course camarguaise

▼ Campéon

bellegarde,galant,saint-eloi,favier,zekroui,course camarguaise

▼ Galant 

bellegarde,galant,saint-eloi,favier,zekroui,course camarguaise

▼ Saint-Eloi

bellegarde,galant,saint-eloi,favier,zekroui,course camarguaise

bellegarde,galant,saint-eloi,favier,zekroui,course camarguaise

*********************

 

12/03/2017

LANSARGUES *CONGRES TROPHEE LACROIX

Lundi 13 mars 2017

Cruchot, Moka, Lebrau
pour une bonne entame

 

IMG_7967.JPG

Une capelado riche ou rien ni personne ne manquait, si ce n’est le soleil qui avait décidé de se cacher pour cette première de la saison. Après une première partie  sans grands moments de tauromachie, la seconde n'allaitpas laisser le public indifférent avec Cruchot, Moka et à un degré moindre Lebrau.
Chez les blancs, c’est déjà la forme. J. Martin, Y Zekraoui sont constants, F Martin et R Marquis se révèlent à mi-course alors que les autres s’investissent à leur rythme.
IMG_7758 - COHIBA (F. Mailhan) sur F MARTIN.JPGCohiba (F. Mailhan) : A un rythme effréné et plus disposé à gauche, il répond en signant quelques trajectoires derrière J Martin, Y Zekraoui (2). Aux ficelles, qu’il conserve en silence il dirige les hostilités jusqu’à en découdre en s’évadant 3 fois. 3 Carmen
⇐ Photo : COHIBA testeje à l'approche du crochet de F. Martin
 
IMG_7774 - NOTAIRE (Cuillé) sur G ROBERT.JPG
Notaire (Cuillé) : Sans s’imposer les pompons volent rapidement. Irrégulier, imprévisible, se signale derrière G Robert, Z Katif, F Martin, R Marquis et J Martin (3). 3 Carmen pendant, il rentre ses ficelles.
        Photo : Notaire s'engage avec force derrière G. Robert
 
Pedro (Lautier) : Soumis à rude épreuve, 3’ et on passe aux ficelles. Sans véritablement se caler, il IMG_7797 - PEDRO (Lautier) sur KATIF.JPGanticipe une paire de départ (Katif, Marquis, Félix) avant d’apporter plus de tenue. Alors, ses répliques deviennent plus déterminées. Ficelles intacte, son 5eme Carmen le raccompagne.
⇐ Pedro anticipe Z. Katif
Cruchot (La Galère) : Appliqué et  illico resto dans le coup il enchaîne les rasets en CRUCHOT sur  J MARTIN.JPGpoussant de plus en plus ses réparties, conclues la plupart du temps par une arrivée ou il se lève aux planches. Zekraoui (3), J Martin (2) et Marquis l’entrainent avec eux dans de beaux échanges sous l’air de Bizet qui résonne en continu (11 fois). Cède une ficelle aux termes d’une course intense et soutenue. Carmen au retour.
⇐  Cruchot raccompagne sévèrement J. MartinLEBRAU (Laurent) sur ZEKRAOUI.JPG
Lebrau (Laurent) : Dès l’attaque, enjambe derrière Zekraoui avant de récidiver sur Robert. Aux ficelles ou sa préférence gauchiste s’affirme. Il rejoint à nouveau en contrepiste Zekraoui et par deux fois J Martin, dont une ou il se fera malmené. Cède une ficelle. Les honneurs 5 fois pendant renouvelés à son retour.
 
                           Lebrau se dresse derrière Y. Zekraoui 
 
MOKA (Rousty) sur MARQUIS.jpgMoka (Rousty) : Volontaire, même trop parfois, il ne va pas faire de la demie mesure  avec une dizaine d’actions à son actif en conclusion de sites, parfois anticipés comme derrière F Martin (4), Marquis (2), Allam ou encore Katif (avec saut). Vaillant, spectaculaire à souhait, il cède sa 1ere ficelle (350€) à F Martin au terme d’un quart d’heure riche en brio. 8 Carmen
⇐ Photo : Poursuite serrée de Moka sur R MarquisLOU GAU (Ricard) sur F MARTIN.JPG
Lou Gaou (Ricard) : Bouleguant sans cesse, il ne va guère inspirer les hommes si ce n’est J et  F Martin qui vont l’amener de l’autre côté des barrières à 4 reprises. 5 Carmen plus rentrée cocarde intacte.

                               Photo : Lou Gaou s'envole aux trousses de F. Martin ⇒

Entrée : Le plein
Organisateurs : Cté des Fêtes
Présidence : Aurelien Laget
Raseteurs : Droitiers : V Félix (sort au 5eme), Ziko Katif, L Faure, F Martin,  
       Gauchers : Y Zekraoui, J Martin, R Marquis, G Robert, F Allam
Tourneurs : L Esteve, A Perez, F Jockin, E Cuallado, F Lopez
Les Prix : Le Trophée Louis Lacroix : CRUCHOT (La Galère) - Meilleur Animateur : J. MARTIN

Texte et photos
Cyril Daniel