Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

27/02/2012

SAINT-GENIES-DE-MALGOIRES : FESTIVAL DU FILM TAURIN CAMARGUAIS

Les vainqueurs

Peintres : 1. Norbert Flori - 2. M. Marcaro - 3. Mme Tichit

Photographes : 1. Serge Manse - 2. Marjorie Cabanis - 3. Marion Martin

Films
1. - Un jour je serai capitaine de Roger Pierre-Auguste et Frédéric Bonnet

2 - Suivre l'étoile de Jérôme Contestin

3 - La carreto ramado de Curan et Delon

 ********************************

22/02/2012

SAINT-GENIES-DE-MALGOIRES

 FESTIVAL DU FILM TAURIN ET CAMARGUAIS

La grande fête du cinéma camarguais donne rendez-vous les 24, 25, 26 février.

De Provence, du Languedoc et d’ailleurs, ils viendront au très couru rendez-vous du 15e Festival de Saint-Geniès-de-Malgoirès. Et par fournées de 1500, s’installeront dans les salles pour déguster les productions 2012 du sacro-saint rendez-vous instauré par le CT Lou Gandar depuis 1998. Au total plusieurs milliers d’afeciouna pour trois jours de vidéos dédiées à la Camargue, ses taureaux, ses chevaux, ses hommes...
Le jury, composé entre autres, des manadiers Janin et Linsolas, des artistes Tombereau et Noisetier, des raseteurs Ayme et Rey, du président de l’association nationale des festivals de cinéma amateur, devra partager les films en concours.
 François de Luca, cheville ouvrière du festival, se réjouit d’avance: «La qualité est en nette progression chez les amateurs et les sujets sont très variés. Hors concours, on attend beaucoup de “Garlan”, “Le mystère de la Camargue“ ou “Foi et passion”». Il attire l’attention : «Un film traite de l’Unité sécurité intervention animalière des pompiers de Nîmes, ce sera un des moments forts du samedi». Tout comme la bénédiction des chevaux par le père Benjamin, dimanche à midi.
D’autres animations sont prévues: festival d’abrivado (12 manades) les samedi et dimanche, 10h; apéro avec Ricoune samedi 11h30,  une expo des photos en concours et les affiches des 14 précédents festivals. Les nourritures terrestres ne sont pas oubliées puisque la restauration est assurée sous chapiteau chauffé.
Ne ratez pas la première séance, c’est vendredi à 18h.

MARTINE ALIAGA

François de Luca et son équipe du CT Lou Gandar ont dévoilé quelques bandes annonces.

Pour voir la bande annonce du film sur la manade Les Baumelles cliquer ici
http://youtu.be/AB6mcSOYQYc

saint-geniès-de-malgoirès,festival du film camarguais,courses camarguaisesFilm"80e Cocarde d'Or"
cliquer ici ▼

http://youtu.be/fCk5ZFb6wew

saint-geniès-de-malgoirès,festival du film camarguais,courses camarguaisesLa B.A. de "Foi et passion", cliquer ici ▼
http://youtu.be/5hq-hZVnT5s


Rendez-vous les
24, 25, 26
février 2012

au 15e Festival du film taurin et camarguais
de Saint-Geniès-de-Malgoires


Renseignements : tél. 06 73 43 84 22.

**************

LE PROGRAMME

savoir,rendez-vous,course camarguaise

savoir,rendez-vous,course camarguaise

savoir,rendez-vous,course camarguaise

******************************

CONCOURS PHOTO DU FESTIVAL
 REGLEMENT

Un concours photos réservé aux amateurs aura lieu pour la durée du Festival du Film Taurin. Les photos seront adressées sous pli affranchi avant le 15 février 2012 dernier délai de réception (les photos reçues hors délai ne participeront pas au concours) :  Mairie, Concours photos, 30190 Saint Genies de Malgoires. Adresser sous pli fermé :  maximum 3 tirages papier photos format 20X30, NB ou couleur, argentique ou numérique, non identifiables au recto. Au verso : nom et prénom du photographe, adresse et n° de tel, légende de la photo éventuellement. Prévoir une enveloppe timbrée pour le retour ou possibilité de récupérer les épreuves le dimanche soir à la fin du festival.

Thèmes :
    La bouvine (course camarguaise, jeux de rue, jeux taurins)
    Le travail des hommes et des femmes de bouvine, le pays,
    Les costumes, le folklore, les traditions,
    La Camargue ; la faune et la flore….

Les photos violentes ou celle ne rentrant pas dans notre monde camarguais seront exclues. 3 photos seront primées, la photo gagnante sera publiée en poster dans le magazine La Fé di Bioù (sauf décision expresse du vainqueur).
La décision du jury est souveraine. Composé de 9 membres : photographes professionnels, taurins, personnalités de la bouvine et membres du Club Taurin Lou Gandar de St Génies organisateur du Festival.

*********************

07/02/2012

EQUITATION CAMARGUE

Celine_LegazBLOG.jpg

Céline Legaz, l'avenir
de l'équitation Camargue

C'est un manuel d'équitation très documenté dans lequel Céline Legaz, cavalière d'expérience du haut de sa petite trentaine d'années, fait partager sa passion des chevaux. Pratique, technique, l'ouvrage liste toutes les disciplines de l'équitation camarguaise issue du travail dans les taureaux.
Brevet d'Etat d'éducateur sportif 1er degré en poche, Céline a aussi ouvert sa propre école d'équitation sur ses terres du Mas du Bosc, le domaine familial dans l'Hérault. 

Eleveuse de chevaux de race camargue, compétitrice au plus haut niveau, la jeune femme représente une jeune génération de cavaliers partie pour dépoussiérer les traditions sans les trahir. Héritière d'un savoir et d'une passion, Céline aborde ici les bases d'un savoir faire français destiné à tous les cavaliers. Une plongée au coeur de la Camargue ancestrale ouverte sur un riche avenir.

Martine ALIAGA

"Manuel d'équitation camargue", une tradition d'avenir. Par Céline Legaz. Editions Actes Sud, 35€

23/01/2012

CASTRIES : 4e RENCONTRE DE CULTURES TAURINES

Samedi 21 et dimanche 22 janvier 2012

LE CHOIX DU JURY

1JURY.jpg

1er prix film Camargue : LOU BIOU de Roger-Pierre Auguste

2 : UNE PALME D'OR de Bernard Porras

3 : AVISE LE BIOU de René Domergue

**

Diaporama : 1 : AUX SAINTES-MARIES-DE-LA-MER de Benjamin Alcon

2 - ADIL POUR LA BEAUTE DU GESTE de Sylviane Boulet

3 - JOURNEE AU CAMPO de Christian ITIER

**

1er prix film Espagnol et Landes : GANADERIA DU MAYNUS de Francis Vidal

2 : GANADERIA MEYNADIER de Jacques Fournier

3 : AU FIL D'UNE RENCONTRE de Christian Lauze

**

Coup de Coeur : FALCOR de Nicole et Gérard Osty

************

PRIX DU PUBLIC

LA GAZE DE SOMMIERES de Yves Algoudo

1SALLE.jpg

 

DEUX RENCONTRES MARQUANTES

castries,4e rencontre de cultures taurines,courses camarguaisesDans ce week-end dédié aux images de toutes les tauromachies faisant la part belle aux amateurs vidéastes et photographes, la passion du taureau a crevé l'écran. Le public nombreux a reçu avec bienveillance tous ces témoignages, plus ou moins élaborés certes, mais célébrant tous les terres, les coutumes, les hommes, la vie autour du taureau-roi. Spontanés, émouvants, pédagogiques, poétiques, documentaires... les films et diaporamas ont exprimé l'engouement, le respect, l'affection des afeciouna et aficionados. Le travail du Cercle taurin de Castries et de Jean Roumajon (► photo) a permis, dans une ambiance bon enfant, de réunir toutes les familles tauromachiques.

Cette 4e manifestation restera marquée par deux rencontres fortes. Le père Yannick, ancien curé de Castries, et Jean Barrere, Landais pur jus. Deux registres différents pour deux aficionados qui ont captivé l'auditoire...

castries,4e rencontre de cultures taurines,courses camarguaises◄ Le premier a fait partager sa foi dans les taureaux et les toros. Dans un entretien posé et érudit sur fond d'images, le père Yannick s'est positionné en tant qu'aficionado. Le public a communié à ce moment d'élégance.

castries,4e rencontre de cultures taurines,courses camarguaisesAutre tempo... Sur l'air de La marche cazérienne, Jean Barrere (►photo) a fait une entrée fracassante sur ses échasses. Hâbleur et irrésistible raconteur d'histoire, l'éleveur a offert un historique festaïre à la sauce landaise.  D'une démonstration de tumade au Salon de l'Agriculture en passant par Napoléon III via les bergers et l'épopée du meuble de l'échassier, le Landais a tenu l'auditoire en haleine. Avec un faux air de Frédéric Lescot et la gouaille d'un Bébert Chapelle, Jean Barrere, ravi de partager sa passion coursayre, a conquis le public.

castries,4e rencontre de cultures taurines,courses camarguaisesOn retiendra aussi la vidéo sur la manade Janin qui de Pénélope à Sparagus en passant par Saint-Geniès, Saint-Hilaire, Sangar, Louxor... a fait revivre l'épopée de la discrète mais réputée manade héraultaire. Toujours juste et pondéré, Yves Janin a rappelé qu'"Il faut beaucoup d'humilité pour être manadier". Fort de son expérience et loin des propos pessimistes entendus ici ou là, le manadier juge qu'"il ne manque pas grand chose pour que la course camarguaise redémarre et qu'elle ne se porte pas si mal que ça". Des paroles pleines de sagesse et d'espérance.

Martine ALIAGA

Photos Christian ITIER

 

27/02/2011

FESTIVAL DE SAINT-GENIES-DE-MALGOIRES

Dimanche 27 février 2011

LE PALMARES

festival du film de saint-genies-de-malgoires

Le vainqueur des films amateurs, Eric Michel
entouré par François de Luca, Régine Pascal (à gauche)
Karine Vianes à droite

Films amateurs

1. Des taureaux, un pont et des hommes d'Eric Michel

2. La gaze d'Henri Vigne

3. Le camp Camargue de Jean-Pierre Masse

Photographies

festival du film de saint-genies-de-malgoires

Les photographes :  Norbert Raynaud,
Christian Gellet (responsable du concours photo)
et les jeunes Sébastien Gagne et Baptiste Benabent

1. Norbert Raynaud
2. Baptiste Benabent, 11 ans
3. Sébastien Gagne, 11 ans

Peintures

1. Arcario
2. Tichit
3. Enjolras

festival du film de saint-genies-de-malgoires

Les demoiselles d'honneur de la Reine d'Arles ont accompagné
avec élégance et gentillesse la remise des prix
avec les enfants

LE JURY

festival du film de saint-genies-de-malgoires


*******************

festival du film de saint-genies-de-malgoires

Plein à craquer

"CHOMEL":
UN DIEU ET DES HOMMES

festival du film de saint-genies-de-malgoiresDimanche, Saint-Geniès-des-Mourgues a connu la ruée des grands jours. Pour les abrivado dès le matin, pour la dernière partie d'un festival qui n'en finit plus de grandir et surtout pour le très attendu "Chomel", film de François de Luca et sa talentueuse équipe.
Parkings, salles prises d'assaut par 2000 participants... fébrilité, impatience, rajout de sièges... Ah de satisfaction quand le regard clair de la star illumine l'écran.
Conquis d'avance, le public a vite vibré aux trajectoires parfaites, aux longs rasets aspirant le taureau, emmenant l'homme et la bête dans le corps à corps émotionnant d'arrivées spectaculaires.
Soupirant d'aise... les afeciouna ont retrouvé avec nostalgie la magie que le raseteur exceptionnel insufflait à chacun de ses gestes. Commes aux arènes, ils ont admiré l'audace, frissonné à chaque prise de risque, souffert aux accrochages et blessures, applaudi l'avantage laissé au taureau.
A petites touches, la personnalité de Chomel se dessine à travers ceux qui le connaissent bien. Pas facile de décoder ce farouche solitaire.
"Un sauvage au bon sens du terme, dira Philippe Cuillé, croisé homme et animal. Avec un sens du taureau - et des animaux en général - hors du commun".
Ses amis Tognetti et Ferrand, raseteurs à ses côtés, en gardent des étoiles dans les yeux. Ses tourneurs Barbeyrac et Passemard (une pensée pour Aubert disparu), évoquent son fort caractère, son instinct... On revit avec eux les légendaires duos avec Ourrias, Barraïé, Rousset... Mais c'est Jean Lafont qui trouve les mots pour partager avec la bouvine entière son admiration pour Christian Chomel.
Alors finalement le phénomène Chomel c'est quoi... Bien sûr la maîtrise du taureau, bien sûr les rasets splendides, bien sûr les inombrables trophées mais aussi la réserve d'un raseteur très sollicité qui n'a jamais cédé à la médiatisation, le charme d'une athlétique et féline silhouette aux longs cheveux noirs et un peu du mystère de l'homme plus à l'aise auprès des bêtes.
Dimanche à Saint-Geniès, le public aurait aimé que l'icone se laisse approcher. Lui dire combien il l'affectionne, le remercie et n'en finit pas de le regretter. Mais fidèle à lui-même, Christian n'est pas venu
A l'écran, le regard clair perdu dans un ailleurs peuplé de chevaux et de taureaux, n'est pas descendu sur les afeciouna debouts pour une ovation titanesque. Dommage !
Restent des images recherchées, emplies d'émotion qui témoigneront à jamais de l'histoire de Christian Chomel, extraordinaire raseteur.
Merci François !

Martine ALIAGA
Photos Christian ITIER

festival du film de saint-genies-de-malgoires

*******************

AU FIL DES PROJECTIONS

festival du film de saint-genies-de-malgoires

Jim a touché les spectateurs en plein coeur. On le découvre dans le film de Jean-Pierre Masse "Le camp Camargue", histoire d'un groupe de personnes handicapées venant d'Alsace pour un séjour en Camargue. Histoire d'amour et de rencontres. Emouvant. Réussi.
Et puis on rencontre Jim sur la scène. Pétillant d'humour, de gentillesse, le jeune homme évoque avec passion sa découverte des traditions. Et chacun d'être touché par sa spontanéité et son discours plein de sagesse. Bienvenue à Jim au pays des taureaux !

********

festival du film de saint-genies-de-malgoires

Des figures "historiques" de la bouvine. De gauche à droite, Pierre Aubanel, Roger Pascal et Gérard Martin respectivement manadier et raseteurs. Après la projection du film Vovo, le one man show de Gérard Martin a régalé l'assistance.

ET AUSSI

Pêle mêle. "Les arènes de Saint-Geniès-de-Malgoirès" l'histoire d'arènes aujourd'hui disparues.  "Qui est Falcor" ou la naissance d'un poulain. "Abrivade d'antan". "Li Carreto ramado". "Au pays du Marquis". "Avise le biou" seul film d'animation. "L'imprevisible" du Pissou. Des images, des archives, des portraits... Bref un régal pour une vitrine non exhaustive des courses camarguaises et des traditions qui s'y rattachent.

**************

 


25/11/2010

LUNEL : GALA DU FILM DES CULTURES TAURINES

Dimanche 21 novembre 2010

A LUNEL BERNARD PORRAS
A FAIT CHANTER LA CAMARGUE

PORRASA2.jpg
Hyperactif... Généreux... Pro... Amoureux de la tradition taurine... Bernard Porras ne se force pas, il est comme ça. Le public qui a rempli dimanche dernier la salle Georges-Brassens de Lunel - pleine jusqu’à refuser du monde - a adoré. Un après-midi sur grand écran et en live pour les chansons, hommages et bons mots... plus de belles interventions des invités Roger Pascal, Magali Soler ou Nicole Rébuffat...
Entre sourires, rires et quelques larmes d’émotion. Les bravos ont éclaté aux exploits des quatre mousquetaires du Carré d’As (François Canto, André Soler, Francis San Juan et Roger Pascal). Les applaudissements ont crépité pour les films sur la manade Vitou, Pierre Aubanel, la manade Rébuffat, Hadrien Poujol et Fournelet... Le Charroi des Olives s’est fait découvrir en court-métrage et en chanson. “Petit Roi “a bouleversé l’assistance. Quelques intermèdes dansés par le Velout pescalune, chantés par la chorale boisseronnaise Lis Escoutaïre et en final indispensable, La Coupo Santo de Régine Pascal. Un gala un brin nostalgique décrit par l’organisateur, chanteur, vidéaste, animateur, comme « un devoir de mémoire envers ceux qui ont construit la tradition taurine si particulière à la Camargue ».

Martine ALIAGA


Sur Internet : bernard.porras.free.fr

24/03/2010

WEEK-END CINEMA

 

11.jpg
12.jpg

04/03/2010

ST GENIES DE MALGOIRES 2010

LE PALMARES FINAL
DU FESTIVAL 2010

*******************

St Geies.jpg
Les lauréats (Films), R. Domergue et J. Contestin entre les Arlésiennes,
J. Audemard à l'extrême droite.

CATEGORIE FILMS

1er ex: - "On m'appelait CAMARINA" de Jérôme Contestin
- "BIOULET" de René Domergue
(à voir sur www.renedomergue.com)

3e: - "MICHOU" de Sonia Turini et Jonathan Audemard

CATEGORIE PHOTOS

1er: -S Marin
2e: -M Valadier
3e: -H Soriano

CATEGORIE PEINTURE

1er: -Mr Tourelle
2e: -Mr Arcaro
3e: -Mr Maurin

LES PROJECTIONS
******************

TOUJOURS PLUS HAUT...

Fanfonne.jpgTreize ans de vie pour ce festival, il pourrait s'essouffler, stagner, voire tomber dans la routine, la facilité et finalement l'ennui, que nenni ! Cette treizième édition bien au contraire est montée encore d'un cran, avec entre autres la consécration aprés plusieurs années de participation d'un jeune talent (J. Contestin). Une progression extraordinaire pour Jérôme dans le montage, les prises de vues et la réalisation de son film, avec en récompense le premier prix (ex aequo) pour "On m'appelait Camarina". L'autre co-vainqueur René Domergue avec "BIOULET" permet à son auteur de hisser vers le haut une réalisation novatrice. L'adaptation en images d'animations de son ouvrage pourtant réservé aux enfants a connu un franc succés et ouvre ainsi le festival à de nouvelles idées de projets.
Mais la qualité n'était pas uniquement la primeur des lauréats, bien d'autres films (hors-concours) ont tutoyé les étoiles. On pense bien entendu à la superbe réalisation de François de Luca et Yves Martrinchard "La Dame des Gardians" et du poignant "Ventadour". Deux clins d'oeil Pissou.jpgbien sympathiques ont reçu aussi les ovations du public avec "Pissou" figure du pays dans "Lou Santoun" et l'inénarrable "Marcelle" dans " La Belle et La Bête ", deux films où l'authenticité et la fraîcheur ont régalé les nombreux spectateurs.
Faget.jpgEt puis l'émotion au rendez-vous avec la venue dans la salle de Monsieur Charles Faget la voix et l'âme de ce festival.
En résumé un week-end riche, la 13e édition a désormais mis la barre trés haut, la médiocrité ne pourra plus s'inviter... Dur, dur pour les candidats de la 14e !

Texte et Photos Luc PERO

 

LA HOLLANDE A LA DECOUVERTE DE NOS TRADITIONS

 

ERICC.jpg

 

eric2c.jpgPour cette 13e édition du festival du film taurin à Saint-Geniès-de-Malgoirès, un regard neuf venu de Hollande a jeté son dévolu sur la course camarguaise. Tourné pendant trois de 2007 à 2009, le film de Jascha De Wilde et Ben Hendriks La fête du taureau fabuleux est un documentaire de cinquante cinq minutes présenté en exclusivité à Saint-Geniès pour sa première diffusion en France. Un œil professionnel derrière la caméra qui apporte un regard différend sur la course camarguaise.
Jascha enthousiaste sur nos traditions explique: "Les Hollandais ne connaissent pas la course camarguaise qu’ils associent souvent aux corridas. Le monde de la bouvine est un monde miniature à part qui nous fascine et nous étonne par la confrontation du taureau et du raseteur. Le raset ressemble à une chorégraphie, une danse. Ce film a été diffusé en 2009 au festival international du documentaire à Amsterdam qui est le plus important au monde. Là-bas, un journaliste nous a dit que notre film pourrait s’appeler Danse avec les taureaux".
Le documentaire existe en version courte (55’) pour la télévision et en version longue (75’) pour les festivals. Jascha indique : «Il sera présenté en Pologne, Israël, Corée et Etats-Unis».
Globe-trotter Jascha a plusieurs documentaires à son actif mais celui-ci a été difficile à réaliser. Elle rajoute : «Je remercie tous les participants au film et j’espère que nous avons fait une bonne représentation des taureaux, raseteurs et manadiers. "La fête du taureau fabuleux" participera peut être à un grand festival en Australie ou à New-York où un festival est organisé par Robert de Niro. Le film a été demandé mais nous ne sommes pas sûrs qu’il soit sélectionné. Ces grands festivals reçoivent trois mille films mais seulement une centaine sont sélectionnés».
Auréolée d’un prix international en Chine avec un film sur une jeune fille évoluant dans un cirque en Inde, Jascha a également gagné un prix à Los Angelès et a été nominée au Canada à Vancouver. Une sacrée ambassadrice pour notre culture. François De Luca organisateur du festival est ravi : «Concernant le film hollandais, il a été réalisé pendant trois ans par Jascha De Wilde. C’est une grande réalisatrice qui s’est intéressée à la culture taurine course camarguaise. C’est un grand film. Nous, on peut le regarder d’un autre œil car nous sommes déjà imprégnés de la culture mais il faut s’imaginer qu’il est destiné à un public néophyte et si on se met dans cette position, il est très bien réalisé. On a de la chance d’avoir une équipe de reporteurs indépendants qui présente nos traditions dans d’autres pays». Encore un bon point pour le festival de St Génies !

Texte et photos
Eric AUPHAN

25/01/2010

CASTRIES : RENCONTRE DES CULTURES TAURINES

LES VAINQUEURS

 

vainqueurs.jpg

FILMS

CATÉGORIE CORRIDA
Amour - Vie - Liberté
de Colette et Jean-Louis Martel

CATÉGORIE COURSES CAMARGUAISES
1ers ex aequo
Hommage à  Fanfonne  Guillierme
de Bernard Porras
Rendez-vous sur le sable
de Christian Chaussier
3e
La relève dans les bois de Médard
de Nicole et Gérard Osty

DIAPORAMAS


diapo.jpg1.- Traditions camarguaises
de Benjamin Alcon

2.- Carré d'arts tauromachiques
de Luc Pero

3. - Le triplé 2009 de Sabri de Christian Itier

* Benji Alcon est également l'auteur du jingle de ces deux jours dédiés à toutes les tauromachies ainsi que des diaporamas La finale des As et L'As. Vous pouvez mesurer son travail sur son blog http://benjibiou.midiblogs.com

* Les trois récompensés sont membres ou sympathisants de l'Amicale des chroniqueurs et photographes de course camarguaise. Un petit Carmen d'auto satisfaction.

PRIX DU PUBLIC

Trophée Philippe-Thiers, diaporama de Monique Roggi
sur les vaches cocardières

*****************

presen.jpgDans ce week-end de projections de films sur toutes les tauromachies, proposé par le Cercle taurin Le Trident  et la ville de Castries, et présenté par Jean Roumajon et Didier Laurent en présence des Arlésiennes dont la demoiselle d'honneur de la Reine d'Arles, le dimanche après-midi a connu une belle fréquentation. On retiendra du concours des films d'inégale valeur, le palmarès du jury présidé par Philippe Brochier reflétant bien les productions de qualité. Malgré les longueurs et les problèmes techniques -  normal  pour des amateurs !  - de belles idées et images ont été proposées. En plus des récompensés, citons Hubert Yonnet de Rogé Andréo, La Carreto ramado de Roger Curan, Sculpteur et fondeur de Bernard Porras, etc. Bien sûr, les pro ont régalé, permis de rentrer dans l'intimité des manades... Blatière, Cavallini ou encore de retracer la carrière de grands taureaux (Sangar) ou de grands raseteurs (Siméon, Allouani), de revenir sur la saison 2009 (Pasteur) et un beau panorama de la corrida, course landaise, recortadores, rejonéadors, matadors, ganaderos...

chanteurs.jpgPour clôturer de belle manière, les deux troubadours de la Camargue ont poussé la chansonnette (si l'on peut dire de ces deux professionnels Régine Pascal et Bernard Porras) en duo avec "Notre terre" et en solo pour Régine avec la première Coupo Santo de l'année 2010, fort appréciée des aficionados.

 

 

Martine ALIAGA
Photos Christian ITIER