Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

08/03/2016

FFCC *Election du bureau*

Mardi 8 mars 2016

Le manadier Jacques Mailhan président

FFCCLOGO.jpgLa première réunion du nouveau comité directeur de la FFCC élu le 29 février à Vauvert s'est déroulée hier soir (lundi 7 mars). Les trente-trois membres ont voté à l'unanimité pour le bureau suivant

Président : Jacques Mailhan

Vice-présidents : Hadrien Poujol et Aurélien Laget

Trésorier : Florence Clauzel

Trésorier adjoint : Christian Vallat

Secrétaire : Serge Sastre

Secrétaire adjoint : Aimé Hugon

Membre : Hicham Fadli

 

05/03/2016

FFCC *71e CONGRES*

Dimanche 13 mars 2016 - Saint-Martin-de-Crau

Le président Jacques Mailhan
remotive les troupes camarguaises
 
Il a la stature de la fonction, l’art du contact et la force de convaincre. Avec, en plus, cette bonhomie tranquille des hommes du terroir arrondissant une volonté bien trempée. Hier, à Saint-Martin-de-Crau, le nouveau président de la Fédération, Jacques Mailhan n’a pas caché sa satisfaction d’avoir réussi à mobiliser les troupes camarguaises pour enfin tourner la page calamiteuse qui, un temps, a fait craindre à l’arrêt de la FFCC.
Déjà appelé au chevet fédéral en 2011, pour assurer l’intérim lors d’une précédente crise, le manadier n’a pas plus hésité en fin de saison dernière quand il a fallu repartir en mission sauvetage.
Sachant alors mobiliser, s’entourer et faire bouger les lignes, il a déclenché la mise en place du groupe de travail pour relancer la machine. Et fait la tournée des élus et collectivités territoriales à la recherche de subventions.
Aujourd’hui, Jacques Mailhan préside la Fédération pour dix mois. En homme de dialogue et de concertation, il partage largement sa tâche et implique toutes les bonnes volontés. En particulier ses deux vice-présidents trentenaires, Hadrien Poujol et Aurélien Laget. Fidèle à ses vœux de faire travailler ensemble tous les acteurs de la course camarguaise, raseteurs, manadiers, clubs taurins et autres parties prenantes sont désormais représentés au sein des instances fédérales. Et toutes les personnes intéressées sont appelées à travailler dans les commissions.
Son discours, face à une salle Mistral pleine, a lancé un vent d’espoir : « Enfin nous tournons la page, enfin la saison reprend, enfin le printemps, symbole du renouveau, arrive, enfin le temps des taureaux est revenu, enfin nous ranimons la flamme de la course camarguaise, tous ensemble, pour un avenir durable et serein. Sortir de la crise est une chose mais nous devons préparer l’avenir et relever les défis de demain. Les anciens nous ont transmis un héritage, à nous d’être à la hauteur ».
En préambule, le nouveau président avait déjà annoncé la couleur : « Il y a beaucoup de travail à faire et de temps à donner », listant l’équilibre des corporations, la restructuration, les finances, le projet sportif basé sur la jeunesse, la protection des taureaux, le partenariat avec le Trophée Taurin Midi Libre - La Provence « l’heure du rapprochement est bienvenue, chacun dans son champ d’action mais conjointement... ». Sans oublier l’appui essentiel des clubs taurins « primordiaux pour qu’éclosent les jeunes taureaux et raseteurs. J’aime à croire que la situation passée a réveillé les consciences. A tous les acteurs, de travailler ensemble ! ». Message reçu cinq sur cinq par l’ensemble des congressistes.
 
MARTINE ALIAGA

 

04/03/2016

FFCC * VOTE DU NOUVEAU COMITE DIRECTEUR *

ffcc,vote,course camarguaise

Lundi 29 février 2016


Une soirée sans surprise
si ce n’est l’affluence des licenciés

ffcc,vote,course camarguaise

Norbert Nesti passe la main à la nouvelle équipe


C’était le seul point d’interrogation de cette soirée d’assemblée générale pour élire le nouveau comité directeur de la FFCC.
A savoir si, malgré un vote acquis car une seule liste en présence, les licenciés se déplaceraient. Eureka ! A 19 h, la grande salle Bizet était comble. Une récompense pour le groupe de travail, l’espoir d’être soutenus pour les 33 nouveaux dirigeants et la marque d’un intérêt certain pour la FFCC. Emargements, vote, dépouillement, la soirée s’est éternisée... Du mieux dans l’organisation après les “à peu-près” de Fourques mais que de longueurs... Certains sont même partis sans voter ou attendre les résultats. Malgré ce, une bonne dynamique semble s’installer et les déclarations des uns et des autres vont en ce sens. Norbert Nesti, président par intérim, déclarait : « Ma tâche s’achève ce soir, j’ai fait le lien entre l’ancienne et la nouvelle équipe. La FFCC est à nouveau sur les rails, c’était mon but... »
Les finances sous vigilance
Jean Denat, maire de Vauvert, élu régional, a apprécié la mobilisation des licenciés, il a remercié « Norbert Nesti pour son abnégation, le groupe de pilotage qui a redonné l’espoir, toutes les collectivités territoriales pour leur soutien... », et apporté l’aide financière de la Région Languedoc-Roussillon Midi-Pyrénées.
Hadrien Poujol, en l’absence de la tête de liste Jacques Mailhan et en son nom, a rappelé les vœux des nouveaux dirigeants pour « un dialogue ouvert entre tous les acteurs de la course camarguaise ». Dans la foulée, Florence Clauzel mettait l’accent sur les finances et les difficultés d’un redressement rapide : « Cela va être compliqué, nous seront très vigilants. Nous sommes désintéressés, et avons des comptes à vous rendre... »
A 23 h 20, les résultats du vote tombaient devant quelques persévérants. Les nouveaux dirigeants donnaient alors rendez-vous à Saint-Martin-de-Crau pour le Congrès FFCC « qui doit être une fête autour du taureau...», disait Hadrien Poujol.


MARTINE ALIAGA
PHOTOS CHRISTIAN ITIER


Les résultats : 1038 votants, 946 voix pour, 21 blancs, 71 nuls.
Lundi 7 mars : le comité directeur se réunira pour élire le nouveau bureau et répartir les rôles de chacun.

ffcc,vote,course camarguaise

Patience avant de pouvoir voter

*********************************

00:05 Publié dans FFCC | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ffcc, vote, course camarguaise

26/02/2016

FFCC *Election du comité directeur*

Vendredi 26 février 2016

Une seule liste
soumise au vote des licencés

ffcc,élections,courses camarguaises

« On a besoin de tout le monde, c’est pas gagné ! » Ce fut lundi soir le leitmotiv des futurs dirigeants de la FFCC, lors de la deuxième réunion de présentation de leur programme, à Aigues-Vives. Face aux licenciés - principalement du Gard et de l’Hérault - les candidats de la liste menée par Jacques Mailhan ont repris les grandes lignes de la crise fédérale, du travail du groupe de pilotage, et présenté leurs projets pour les dix mois à venir puisqu’il y aura de nouvelles élections en 2017, année olympique.
La composition de la liste maintient l’équité de représentation entre les acteurs de la course camarguaise au comité directeur avec des commissions qui feront “remonter” les idées. « Nous avons presque une année pour restructurer et préparer des projets pour la suite en direction principalement des jeunes et pour changer l’image de la FFCC », a expliqué le raseteur Hadrien Poujol. Revenant sur les assurances, il précise : « Tout le monde est assuré pour 2016 et nous renégocierons pour 2017 ». Florence Clauzel insiste sur les finances : « L’année 2015 est déficitaire en fonctionnement de 80 000 €. L’augmentation des licences et cotisations forfaitaires sur les courses devrait équilibrer le fonctionnement en 2016 mais cela reste fragile. Reste les dettes à éponger. Toutes les licences ne sont pas encore rentrées, les subventions non plus, nous avons rééchelonné l’URSSAF, les assurances.... C’est pas gagné, cela demande l’effort de tous... ».
Côté gardians salariés, le Groupement des manadiers d’abrivado travaille toujours sur un nouveau système en cours de finition avec une partie licence FFE et une assurance complémentaire...
L’accent est mis sur le projet sportif et une commission d’une quinzaine de membres dont les raseteurs Poujol, Allouani, Auzolle, Fadli, Villard, etc. qui veulent s’engager auprès des jeunes, leur donner une perspective dynamique..
Les idées sont là, l’engagement aussi, reste à avoir le soutien total des licenciés. Pour cela il faudra que les adhérents se sentent concernés autant que lorsqu’ils ont craint un arrêt de la FFCC. En se déplaçant à Vauvert lundi, même si l’élection est acquise, ils prouveront tout l’intérêt qu’ils portent à l’avenir de leur Fédération et par-delà à la course camarguaise.


MARTINE ALIAGA
PHOTO GEORGES MARTIN



MODALITES
Avec l’aide de la Direction régionale Jeunesse, Sport et cohésion sociale et de l’association “Profession Sport et loisirs 34”, une commission électorale a été mise en place qui a analysé les statuts et veille au bon déroulement de ces élections. Rappelons que la licence 2016 et la carte d’identité sont indispensables et qu’un bulletin comportant des noms barrés sera annulée. Peuvent voter : toutes les associations affiliées représentant une voix chacune ; les établissements agréés ; les licenciés à titre individuels. Qui vote : 1.- Le président de l’association vient voter. Il dispose d’une voix pour l’association, une voix pour lui, et peut disposer de 11 procurations. Soit 13 voix. 2.- Le président ne vient pas voter. Il donne procuration de l’association à un autre membre qui vote aussi pour lui, et peut disposer de 10 autres procurations. Un autre membre de l’association doit venir voter individuellement pour faire les 13 voix. 4.- Sauf accord avec l’association, tout licencié peut venir voter individuellement. Dans ce cas-là il ne donne pas sa procuration.

A VAUVERT
Lundi 29 février, assemblée générale FFCC, salle Bizet. 18 h à 19 h 30, émargement. Tout licencié qui veut voter se présente à la table de son collège muni de sa carte d’identité. Il présente ses procurations, les garde, on lui remet le nombre d’enveloppes et de bulletins correspondants. Il signe pour lui et pour ses “procurations”. S’il a des procurations d’un autre collège, il devra se présenter à la table correspondante. 19 h 30 à 20 h, discours.
20 h, vote. A l’appel de son collège, le licencié se présente à la table muni de sa carte d’identité et de ses procurations, il signe pour lui et pour toutes les procurations. S’il a des procurations pour un autre collège, il devra se présenter à la table correspondante.
Dépouillement et proclamation des résultats.

*****************

16/02/2016

FFCC

Communiqué : élections FFCC du 29 février

LA LISTE RASSEMBLEMENT DE TOUS LES ACTEURS
DE LA COURSE CAMARGUAISE
AUX SERVICES DES LICENCIES


ffcc,élections,courses camarguaisesAprès la réunion du  mardi 16 février aux Paluds-de-Noves, la liste conduite par Jacques Mailhan viendra à la rencontre de tous les licenciés
lundi 22 février à 18h45
à Aigues-Vives, salle salle Marius École
(à l'entrée du village)


Cette présentation est bien sûr ouverte à tous les licenciés et notamment ceux du Gard et de l'Hérault.
Compte rendu du travail effectué par le groupe de restructuration, la présentation de la liste et ses
projets, le mode de vote pour les élections du 29 février 2016 et réponses aux questions diverses seront à l'ordre du jour.


Merci de votre présence et votre participation à le remise en route de la FFCC.

05/02/2016

FFCC : élection du prochain comité directeur

Vendredi 5 février 2016

Trente-trois noms et des projets concrets

ffcc,élection comité directeur,courses camarguaises


ffcc,élection comité directeur,courses camarguaisesVendredi dernier, ils ont déposé leur liste, lundi elle a été examinée par la FFCC et mercredi, les noms ont été dévoilés à la presse. La liste “L’union pour le renouveau de la Fédération française de la course camarguaise” a officialisé « les courageux qui s’investissent », dixit Jacques Mailhan, en tête des trente-trois candidats. Issue en droite ligne du groupe de travail, la liste met côte à côte manadiers, raseteurs, clubs taurins et “sympathisants” (médecin, communiquant, organisateur privé, etc.) et détermine ses priorités pour 2016, sachant qu’il y aura de nouvelles élections en 2017, année olympique oblige.
Retrouver la crédibilité
Première obligation « remonter financièrement la FFCC, explique Jacques Mailhan, puis lui redonner ses lettres de noblesse et sa crédibilité notamment auprès des élus. Christian Begout, l’expert comptable a établi le bilan 2015 et monté le budget prévisionnel 2016 ». Deuxièmement, restructurer : « revoir ces statuts obsolètes qui ne permettent pas d’avancer et qui ne sont pas démocratiques ». Maître Jean-Pierre Gilles poursuivra donc ses travaux sur les statuts. Ensuite le projet sportif, Hadrien Poujol prend la parole : « Il y a une saison à préparer... notamment les Ligues. Avec Sabri (Allouani), Loïc (Auzolle), nos efforts vont porter sur les jeunes, notamment les écoles de raseteurs pour faire évoluer les mentalités, leur donner envie de faire partie des meilleurs... Puis, nous préparerons des projets et trouverons des subventions pour les courses de taureaux jeunes et aiderons les clubs taurins à les organiser... ». Discours salué par Jacques Maillhan : « Enfin des raseteurs qui s’investissent avec une vision de l’avenir... ils pensent à transmettre pour des jeunes qui perpétueront les traditions... » Sollicité à son tour, Aurélien Laget explique : « On a essayé de prendre des représentants des clubs taurins de tous les départements... La saison 2016 sera constructive ». Et si Jacques Mailhan appelle toutes les bonnes volontés à s’investir dans les commissions, la première à répondre fut Françoise Peytavin. « Nous avons privilégié de plus “jeunes” représentants de l’AETCC que moi, a dit la manadière avec humour, mais je suis disponible pour la commission sanitaire... ». Reste maintenant à ce que les licenciés - à jour de leur cotisation 2016 - se mobilisent pour voter le 29 février à Vauvert : « Même s’il n’y a qu’une liste, il faut que les adhérents montrent leur attachement et leur intérêt pour leur FFCC. J’aimerais que tout le monde se rassemble pour aller dans le même sens. L’équipe est représentative et la porte est ouverte à tous », a conclu Jacques Mailhan.


MARTINE ALIAGA


ffcc,élection comité directeur,courses camarguaisesLe pack licence-assurance des gardians est disponible
auprès du Groupement des manadiers d'abrivado

Le Groupement des manadiers d’abrivado, bandido et traditions Camargue est réprésenté sur la liste des candidats au comité directeur FFCC par Bérenger Aubanel et Sophie Brugeas.
Lors de la présentation de la liste à la presse, les deux coprésidents aux côtés de Jessica Vitou en charge du dossier, ont annoncé avoir finalisé l’offre proposée aux gardians (lire Midi Libre du 30 janvier). Le Groupement peut donc délivrer aux gardians intéressés le pack licence-assurance (aux alentours de 100€) couvrant les risques de leurs pratiques. Tous les renseignements complémentaires seront donnés après demande par Jessica Vitou (vitoujessica@gmail.com).

29/01/2016

FFCC *ELECTIONS*

Samedi 30 janvier 2016

Une seule liste candidate
pour le prochain comité directeur

2016FFCC.jpgHier soir, 17h, au siège de la Fédération française de course camarguaise, le dépôt des listes (complète ou pas) de candidats aux élections du comité directeur était clos.
Dans les locaux où Karine Roux, la secrétaire, enregistrait au fil de l’après-midi, les dossiers 2016 de licence, Jacques Mailhan accompagné de Christian Vallat, Hadrien Poujol, Loïc Auzolle et Marc Moucadel avait, un peu plus tôt, déposé l’enveloppe contenant les noms des trente-cinq candidats de la liste “Rassemblement de tous pour la course camarguaise”. La commission électorale devant encore vérifier nom par nom la recevabilité de chaque candidature, l’identité des prétendants ne sera donc dévoilée que la semaine prochaine.
Issue du groupe de travail qui œuvre depuis quatre mois pour remettre la FFCC en état de marche, la liste portée par le manadier Jacques Mailhan reprend l’idée d’impliquer tous les acteurs de la course camarguaise. Elle est composée de neuf raseteurs, neuf manadiers, neuf clubs taurins et huit sympathisants.
Le vote des licenciés se déroulera, comme déjà prévu, le 29 février, à Vauvert. Puis le nouveau comité directeur élira un président qui s’entourera d’un bureau de sept personnes.
Aux commandes jusqu’en 2017, les nouveaux dirigeants devront exploiter les chantiers ouverts par le comité de pilotage et travailler sur l’avenir de la FFCC.


MARTINE ALIAGA

22/01/2016

FFCC

TOUS MOBILISES


ffcc,course camarguaiseLa prise de conscience de l’état désastreux de la Fédération française de la course camarguaise a été longue à venir. Les afeciouna se sont réveillés finalement quand l’épée de Damoclès menaçait de tomber et de tuer la course camarguaise. Aujourd’hui la mobilisation suit une belle dynamique avec l’élection d’une nouvelle équipe dirigeante prévue le 29 février, à Vauvert mais l’urgence reste les finances.
Norbert Nesti, vice-président resté aux commandes jusqu’à la prochaine assemblée générale élective : « On manque toujours de trésorerie pour faire face aux factures qui s’accumulent et j’appelle encore une fois les adhérents à prendre rapidement leurs licences pour faire rentrer de l’argent frais. Nous avons, en concertation avec le groupe de travail, écrit un courrier à toutes les municipalités de la zone taurine demandant de l’aide. Les villes et villages sont économiquement impactés par l’activité “bouvine” et nous avons déjà reçu des retours favorables ».
Le groupe de travail ne chôme pas non plus multipliant les rendez-vous avec les élus, les mairies et les collectivités territoriales. La liste qui sera présentée aux votes des licenciés est « bouclée à 99 %, explique Jacques Mailhan, nous la dévoilerons fin janvier ».
Et si l’ACCM (Communauté d’agglomération Arles Crau Camargue Montagnette) a déjà mis la main à la poche par l’intermédiaire de Daniel Grzyb (élu et président du Parc de Camargue), les villes de Beaucaire et d’Arles ont aussi promis de soumettre au vote de leurs conseils municipaux respectifs, une subvention exceptionnelle. Des maires, députés, conseillers départementaux et régionaux ont affiché leur soutien. L’Union des Jeunes de Provence et du Languedoc a lancé sur Internet une collecte qui affiche déjà 4 450 €.
La mobilisation est grande, elle doit se poursuivre pour enfin envisager un avenir serein.


M. A.


Collecte sur Internet : https ://www.leetchi.com/c/sauvons-la-course-camarguaise

00:00 Publié dans FFCC | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ffcc, course camarguaise

14/01/2016

FFCC : LICENCES ET ELECTIONS

ELECTIONS LE 29 FEVRIER
Après la démission des dernières personnes du comité directeur, des élections vont pouvoir se dérouler. Pour être en adéquation avec les textes légaux, l’assemblée générale élective prévue le 15 février a dû être repoussée au 29 février 2016, salle Bizet à Vauvert, à partir de 18h.
Les listes des candidats (complètes avec 35 noms ou incomplètes) accompagnées de leur projet sportif doivent être enregistrées au siège de la FFCC avant le vendredi 29 janvier, 17h.
Le groupe de travail a d’ores et déjà annoncé qu’il présenterait une liste.

IMPRIMES TELECHARGEABLES
Tous les imprimés nécessaires au dossier pour les licences sont téléchargeables sur le site fédéral, ffcc.info

ACCUEIL FFCC
Les bureaux de la FFCC, 485, rue Aimé-Orand à Nîmes sont ouverts au public les lundi (9h-12h et 13h-19h) et jeudi (9h-12h et 13h-17h), tout comme l’accueil téléphonique, 04 66 26 05 35.

18:11 Publié dans FFCC | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ffcc, course camarguaise

10/01/2016

FFCC

Dimanche 10 janvier 2016

ELECTIONS EN VUE...

ffccelections.jpgLa semaine du 4 au 10 janvier a été décisive... Réunions en chaîne, mobilisation des licenciés, rapprochements, décisions... Et finalement, samedi (9 janvier), les derniers membres du comité directeur s'entendent pour démissionner amorçant ainsi la sortie de la crise fédérale et annonçant de futures élections (lire le communiqué fédéral dans le précédent article ci-dessous).

Norbert Nesti, Philippe Bayle et Christian Vallat géreront la période jusqu'au 15 février où les licenciés choisiront les nouveaux représentants du comité directeur. Les futurs candidats ont jusqu'au 29 janvier 2016 pour déposer leur liste.

Après ce dangereux épisode où la gestion de la course camarguaise a frôlé dangereusement le pire, l'heure est à la reconstruction. Cela ne va pas être facile, il va maintenant falloir coordonner les bonnes volontés qui sont montées au créneau, s'assurer l'appui des hommes politiques et collectivités territoriales qui se sont manifestés et envisager avec sérieux un projet durable et équitable.

Et s'il ne devait y avoir qu'un seul rayon de soleil après cette tempête, ce serait la prise de conscience générale de l'importance de la course camarguaise par l'ensemble des licenciés qu'ils soient acteurs principaux, gens de bouvine ou par les pouvoirs publics. 

Il faut maintenant exploiter toute cette mobilisation et s'entendre... Il y a du pain sur la planche et du travail en perspective pour tous.

MARTINE ALIAGA

Le groupe de travail appelle
les adhérents à prendre leurs licences 

 

Communiqué de presse du groupe de travail

Ce samedi 9 janvier 2016, le comité directeur de la FFCC a enfin pris ses responsabilités en décidant l'organisation d'une assemblée générale le 15 février 2016 en vue de nouvelles élections et en annonçant la démission de tous ses membres, sauf Norbert Nesti, Christian Valat  et Philippe Bayle qui accompagneront la fédération jusqu'aux nouvelles élections.

Afin de redresser les finances de la FFCC et préparer la saison 2016, le groupe de travail, en accord avec le président par intérim Norbert Nesti, va mettre toutes les propositions faites lors des différentes assemblées en oeuvre. Nous demandons à ce que tous les licenciés s'acquittent de leur cotisation. Nous allons monter les dossiers de subventions et nous allons rencontrer l'assureur, le banquier et les différentes parties prenantes. Notre expert comptable, M. Bégout, va continuer son travail auprès des services fiscaux et préparer un plan de restructuration financière. Nous allons également préparer le début de saison 2016 en rencontrant le Trophée Taurin, les Ecoles Taurines et l'organisation des Ligues. Nous finaliserons le calendrier 2016.

Le groupe de travail, à travers son investissement depuis le mois d'octobre, a toujours souhaité faire preuve de transparence et de professionnalisme pour sortir la FFCC de la plus grande crise de son histoire. Nous nous sommes opposés à la cessation de paiement, nous nous sommes dressés face à l'irresponsabilité de certains. Pour continuer ce travail, nous présenterons une liste de 35 membres lors de l'assemblée générale du 15 février 2016.

Nous tenons à remercier tous les élus qui nous ont aidés, Me Gilles (notaire), M. Bégout (comptable), M. Attias (directeur du GDS13), le Parc Naturel Régional de Camargue, la presse, et tous les gens de bouvine : clubs taurins, organisateurs privés, manadiers, gardians, raseteurs et aficionados qui nous ont encouragés dans notre démarche.

 

12:15 Publié dans FFCC | Lien permanent | Commentaires (0)

09/01/2016

FFCC * Elections anticipées *

Samedi 9 janvier 2016

Communiqué sur le site de la FFCC (ffcc.info)

09/01/2016 - COMMUNIQUE OFFICIEL DU 9 JANVIER 2016

"1° A l'issue du Comité Directeur réuni le 9 janvier au siège de la FFCC et à l'unanimité des membres présents et représentés:

Il est demandé la tenue d'une assemblée générale en vue de procéder à une élection anticipée pour la mise en place d'un nouveau comité directeur.

Modalités de procédure:

- La date limite de dépôt des listes accompagnées du projet sportif est fixée au 29 janvier 2016 à 17h au siège de la fédération française de la course camarguaise.

- Un reçu de dépôt de liste sera remis en main propre.

- Les dépôts seront reçus aux heures d'ouverture du siège de la FFCC. ( voir horaires sur le site de la FFCC )

- La date pour l'assemblée générale ordinaire élective est fixée au 15 février 2016 à partir de 18h, le lieu restant à déterminer. 

 

2° A la majorité des membres présents et représentés la précédente proposition qui demandait la mise en cessation de paiement de la FFCC est annulée. 

 

3° Les membres présents et représentés font le dépôt de leur démission qui prend effet ce samedi 9 janvier 2016, à 12h.

 

- Norbert Nesti

- Philippe Bayle

- Christian Vallat

 

Sont démissionnaires mais assurent l'intérim jusqu'à l'élection du nouveau comité directeur, leur démission sera effective le 15 février 2016 à 23h."

08/01/2016

FFCC

Vendredi 8 janvier 2016

CRISE A LA FFCC
LES LICENCIES RECLAMENT DES ELECTIONS

ffcc,courses camarguaises


Dette abyssale, démissions en ribambelle, perte totale de confiance, contrôle fiscal... et maintenant (depuis mercredi 5 janvier), annonce de la cessation de paiement (ou pas ?)... Où va la Fédération française de la course camarguaise ? Et que de temps perdu ! Après que le président Gérard Batifort (qui a démissionné depuis) a averti dès la première réunion de crise, le 23 septembre 2015 : « Il n’y a pas cinquante possibilités, soit vous acceptez le plan de restructuration soit je dépose le bilan... » Après que le groupe de travail a œuvré - bénévolement - pendant plus de deux mois, pour établir un budget prévisionnel 2016 et de nouveaux statuts pour une représentativité équilibrée entre tous les acteurs de la course camarguaise... Après de multiples rendez-vous pour solliciter financièrement les collectivités territoriales en prévision de la reprise... Eh bien non ! Le 21 décembre à Fourques, certes avec des élections pour le moins mal préparées et gérées, le verdict tombait. A quelques voix près, les nouveaux statuts étaient refusés. Entretemps, la majorité du comité directeur avait démissionné, laissant entrevoir une sortie de crise par des élections dès février. Re-non ! Le mardi 5 janvier, les membres restants au comité directeur décidaient d’annoncer sur le site ffcc.info la demande de mise en cessation de paiement... Imbroglio et de précieux jours qui filent encore !
Eclaircie dans toute cette grisaille, la prise de conscience pour de nombreuses personnes du rayonnement de la course camarguaise et la nécessité d’une Fédération en bon ordre de marche. Si les premiers à se mobiliser furent les membres du comité de pilotage et à travers eux les associations parties prenantes, depuis quelques jours, les licenciés eux-mêmes - et notamment les jeunes au travers des réseaux sociaux - organisent le mouvement. Réunis à Nîmes, hier soir, devant le siège de la Fédé, ils ont réclamé de nouvelles élections. Une collecte pour créer un fonds de sauvegarde de la course camarguaise, est même organisée à l’initiative de l’Union des jeunes Languedoc Provence via une adresse sur le net (1).
Ce même jeudi soir, les représentants du comité directeur étaient reçus à la Direction régionale de Jeunesse et Sports à Montpellier pour trouver une issue à la crise. Les hommes politiques et les collectivités territoriales sont aussi à l’écoute. Leurs interventions et promesses d’aide pèseront lourd dans une balance dont le fléau - c’est le souhait de tous - doit pencher vers une gestion saine et représentative... pour enclencher une nouvelle dynamique.


MARTINE ALIAGA


(1) Fonds pour la course camarguaise : https://www.leetchi.com/c/sauvons-la-course-camarguaise


*****************


HIER 200 PERSONNES AU SIEGE DE LA FFCC


ffcc,courses camarguaisesHier soir à partir de 18 h, un mouvement spontané et pacifique d’environ deux cents personnes a pris place au siège de la FFCC à Nîmes. Des licenciés désabusés venus en nombre, exprimer leur inquiétude face à la défaillance de l’actuelle gestion de leur instance. Des adhérents demandant par lettre manuscrite la tenue d’une prochaine assemblée générale élective.
Parmi eux, Geoffrey Montoya, gardian et fondateur du mouvement : « Au début je suis resté passif par rapport à ce qui se passait, mais la dernière réunion à Méjanes m’a interpellé et pas mal perturbé. J’ai donc décidé de créer ce rassemblement afin d’obtenir les signatures nécessaires pour provoquer une assemblée générale élective. Il faut que nous soyons solidaires comme nous le prouvons ce soir. La passion et l’unité nous permettront de nous redresser ».
Hadrien Poujol : « Le comité a pris une décision grave en essayant de mettre la FFCC en cessation de paiement. C’est pourquoi le comité de pilotage et l’ensemble de l’aficion se sont mobilisés avec les élus et la presse pour faire comprendre la gravité de la situation (...). Pour les futures élections, avec le comité de pilotage nous formerons une liste pour appliquer le travail entrepris depuis trois mois ».
Marc Moucadel, président de course : « Nous avons bon espoir de sortir de ce mauvais pas. Il faut un changement absolu et plus de professionnalisme ». Sabri Allouani, raseteur : « Je suis pleinement avec le groupe de travail qui a fait émerger des solutions pour sortir la FFCC de cette situation. Je pense qu’à ce jour l’ex-comité directeur s’obstine à rester alors que nous leur avons promis qu’aucune poursuite ne serait engagée à leur encontre. Il faut avancer si on veut que les courses reprennent au mois de mars ».


ERIC MARC


**************
Une réunion constructive

« Nous avons été très bien reçus, explique visiblement soulagé Norbert Nesti, après la rencontre avec la direction régionale de la Jeunesse et des Sports, hier à Montpellier. Ils nous ont donné des conseils, proposé un accompagnement, écouté nos explications... C’est-à-dire faire des élections tout prochainement (autour de mi-février peut-être), s’autofinancer ce qui devrait, avec l’augmentation des licences, dans un premier temps être possible. Puis monter un projet sportif pour demander des subventions... Au final, les services de Jeunesse et Sports vont valider auprès du Ministère de tutelle ». Norbert Nesti assurerait la coordination jusqu’aux élections. Quid des derniers restants au comité directeur ? « On va voir dans une prochaine réunion certainement lundi soir..., tempère Norbert. Il faut aller de l’avant, et amorcer une sortie de crise ».
La cessation de paiement n’est plus à l’ordre du jour... Le passif financier conséquent hier, paraît aujourd’hui surmontable... Tant mieux ! Mais reste encore du monde à convaincre...


M. A.


*****************


CESSATION DE PAIEMENT ?


Si le communiqué paru dès mardi soir sur le site ffcc.info faisait l’effet d’une bombe dans les milieux taurin, politique et médiatique en annonçant la mise en cessation de paiement de la Fédé, il ne semblait plus à l’ordre du jour mercredi soir. D’après Norbert Nesti (président intérimaire fédéral) : « Certains membres du comité directeur restant veulent une protection juridique. Ils craignent que le déficit financier ne leur soit réclamé. Mais la demande de mise en cessation de paiement n’est pas faite. Je suis contre, notamment parce que nous ne pourrions plus recevoir de fonds publics. » Drôle d’organisation tout de même car jeudi soir, le communiqué était toujours en ligne...


CENTRALISATION DES DEMANDES D’AG


Le formulaire de demande d’assemblée générale par les adhérents (avec photocopie et de N. de la licence) peut être envoyé à Aurélien Jouvenel au Parc naturel régional de Camargue qui est chargé de les regrouper. Son mail : a.jouvenel@parc-camargue
Il faudra 1/3 du total des licenciés pour obliger - si nécessaire - la Fédération à tenir des élections.

*******************

00:28 Publié dans FFCC | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ffcc, courses camarguaises

07/01/2016

FFCC

Jeudi 7 janvier 2016

Ce soir un rassemblement devant la FFCC

C'est parti des réseaux sociaux. Depuis hier, à l'initiative de Geoffrey Montoya une page sur Facebook a été créée "Rassemblement pour sauver la course camarguaise" pour demander aux licenciés de se mobiliser. Le rassemblement aura lieu à ce soir (jeudi 7 janvier 2016) à 18h devant le siège de la FFCC pour demander aux derniers membres du comité directeur en place de démissionner et, ainsi, pousser à la tenue d'élections. Pour ce faire, il est demandé de remplir un formulaire détaillant son identité et son numéro de licence (+ photocopie de la licence). Les feuilles seront collectées et donc prêtes en cas de besoin.

L'idée avait déjà été évoquée lors de la réunion de Méjanes du lundi 4 janvier et les formulaires tournent, depuis dans les différentes associations et sur le net.

Dans le même temps (ce soir 18h), les membres du comité directeur ont rendez-vous à la direction régionale de la Jeunesse et des Sports à Montpellier. Sauver ce qui peut encore l'être, trouver une sortie positive à la crise, organiser des élections et surtout garder l'agrément... Telle est la feuille de route.

Les discussions - en dehors des réunions publiques - se poursuivent entre toutes les parties, les licenciés et les institutions sont mobilisés... peut-être une issue favorable pourrait se dessiner. Wait and see...

MARTINE ALIAGA

ffcc,manifestation,course camarguaise

****************

UNE COLLECTE POUR UN FONDS DE SAUVEGARDE
DE LA COURSE CAMARGUAISE

L'Union des jeunes Languedoc Provence collecte pour la mise en place d'un fonds de sauvegarde de la course camarguaise qui sera injecté à la FFCC uniquement si une nouvelle gestion se mettait en place...

Ci-dessous leur communiqué :

 

Cher(e)s ami(e)s Afeciouna et amoureux de nos traditions !

Vous n'être pas sans savoir dans quelle terrible impasse est plongée la Fédération Française de la Course Camarguaise. Suite à une lamentable gestion de ces dernières années, entre détournement d'argent et mauvaise gestion, la Fédération Française de la Course Camarguaise a accumulé une perte de 130 000€ à fin 2015.
Les membres du Comité Directeur nous menant en bateau, nous licenciés, devons prendre les choses en main !


Ci-dessous, vous pouvez directement et en un clic, participer à la mise en place d'un fond de sauvegarde de la Course Camarguaise ! Ce fond sera injecté à la FFCC UNIQUEMENT si une nouvelle équipe arrive et dans les conditions citées sur le site ! Dans le cas contraire, elle vous sera intégralement reversée !

-> https://www.leetchi.com/c/sauvons-la-course-camarguaise

Les signataires :

Union des Jeunes de Provence & du Languedoc,
Jacques Mailhan (Manadier, Président de l'association des manadiers de Raço di Biou),
Mandy Graillon (Reine d'Arles),
Hadrien Poujol (Raseteur, Association des raseteurs),
Benjamin Villard (Raseteur),
Loic Auzolle (Raseteur, Association des raseteurs),
Béranger Aubanel (Manadier, Président du groupement des manadiers d’abrivado, bandido et encierro ),
Florent Chapelle (Manadier, ancien membre du Comité Directeur de la FFCC),Corentin Carpentier (Président de l'Union des Jeunes de Provence et du Languedoc),
Frederic Lescot (Président de la Confrérie des Gardians),
Yves Bustin (Chef de Chronique du journal La Marseillaise),
Joe Gabourdes (Président Coordination des Clubs Taurins de Nîmes et du Gard).

Nous serions extrêmement heureux de vous voir vous joindre à nous en tant donateurs!

Ce fond auquel vous allez abonder, va nous permettre de rétablir et solidifier cette institution qu’est la Fédération Française de la Course Camarguaise. Votre aide nous est précieuse et nous vous tiendrons au courant de l’utilisation de ces fonds par l’organisation des réunions d’informations régulières.

Amista,



Union des Jeunes de Provence & du Languedoc

Bar des Halles, Chez Hadrien Poujol, 30 600 Vauvert
06 75 19 53 64
" Pour en finir avec la non assistance à traditions en danger "

 

 

 

06/01/2016

FFCC

Mercredi 6 janvier 2016

Suite à la déclaration de cessation de paiement de la FFCC voilà ce que j'ai trouvé sur le net (www.associations.gouv.fr/1297-associations-en-difficultes.html) concernant les associations en difficulté.

Concernant le paragraphe (à la fin dans le tableau) - "Le redressement judiciaire concerne les associations en état de cessation de paiements : un mandataire judiciaire est nommé. Une période d’observation de 6 mois permet de préparer un plan de relance" - Voilà ce qui nous est promis ! Je n'ose penser que c'est là le résultat de cette crise alors qu'il y avait d'autres solutions. Incompréhensible ! J'espère encore que d'autres solutions se dessinent. Espoir toujours ! Demain sera un autre jour !

MARTINE ALIAGA

 

Dirigeants d’associations : faire face aux difficultés
 

Les dirigeants associatifs ne sont pas seuls face aux difficultés et plusieurs dispositifs existent pour les soutenir et permettre à l’association de repartir de l’avant.

Détecter, prévenir

Établir un budget prévisionnel et suivre un plan de trésorerie sont les pré-requis d’une bonne gestion, à défaut d’une "vraie" comptabilité en partie double. Il faut tout d’abord savoir diagnostiquer les difficultés, qui peuvent être externes ou internes à l’association, et agir en conséquence. Cette fonction incombe normalement aux administrateurs à l’aide des outils (tableaux de bord, etc.) et informations mis à leur disposition, notamment par le bureau.
Un outil d’autodiagnostic (coordonnées ci-dessous) permet d’évaluer de façon objective, sans éléments chiffrés, les difficultés éventuelles et leur niveau de gravité, au travers de l’analyse des relations avec les tiers (banquiers, salariés, clients, fournisseurs, administrations).
Les associations peuvent également demander un entretien gratuit et confidentiel au Centre d’information sur la prévention (CIP, coordonnées en annexe) installé au sein des conseils de l’Ordre des experts comptables.

Anticiper les risques "d’impayés"

Le délai de paiement de subventions publiques peut avoir des conséquences fâcheuses sur la trésorerie des associations alors que le « risque client » (retard de paiement ou défaillance d’un client qui n’a pas réglé ses factures) est aujourd’hui la première cause de défaillance pour les entreprises.

Connaitre ses dettes

Au quotidien, Il convient d’examiner avec le banquier, véritable partenaire de l’association, les solutions possibles, par exemple un découvert bancaire ou facilité de caisse, une avance-relais sur subvention (loi "Dailly" sur les cessions de créances), ou encore un crédit court terme.

Des soutiens publics existent

Les agents des services de l’Etat et des collectivités territoriales (communes, départements, régions) qui traitent les demandes de subventions sont souvent spécialistes du secteur et de ses spécificités : il ne faut pas hésiter à faire appel à leurs compétences et à solliciter leur aide.
Le Dispositif Local d’Accompagnement (DLA) s’adresse à toutes les associations ayant au moins un salarié pour les aider à consolider leurs emplois et leurs activités. Les principaux partenaires sur un territoire (Etat, la Caisse des Dépôts et Consignations, région, département, communes et fonds social européen) mobilisent des moyens financiers et techniques au service des associations.
En cas de difficultés temporaires de trésorerie, l’Etat peut accorder des délais de paiement pour certaines dettes fiscales et sociales, en saisissant la commission départementale des chefs des services financiers et des organismes de Sécurité sociale (CCSF ou CODECHEF) qui examinera les aménagements possibles (renseignements auprès de la direction départementale des finances publiques, coordonnées sur www.impots.gouv.fr).

Les procédures pour les associations en difficulté

Les dirigeants d’une association employeuse (en premier lieu les administrateurs élus en AG, puis les membres du bureau dans la limite du mandat confié) peuvent avoir à répondre de la gestion. En cas de redressement judiciaire l’action peut être poursuivie contre les administrateurs, éventuellement jusqu’à la condamnation individuelle à rembourser les dettes (le passif) sur leurs biens propres, par exemple pour faute grave de gestion en cas de retard pris dans la déclaration de cessation de paiements ("dépôt de bilan" en langage courant).
Une association est en état de cessation des paiements lorsqu’elle est dans l’impossibilité de faire face au passif exigible (à payer immédiatement ou à très court terme) avec son actif disponible (liquidités en banque principalement) ; ce qui signifie donc qu’elle ne parvient plus à régler ses dettes (salariés, fournisseurs, Trésor Public, cotisations de sécurité sociale…).
Dans ce cas, le dirigeant doit se présenter au Greffe du Tribunal de Grande Instance du siège de l’association dans un délai de 45 jours à compter de l’état de cessation des paiements, pour y effectuer sa déclaration de cessation de paiements. Seules les associations qui réalisent des actes de commerce (même sans but lucratif) relèvent du Tribunal de Commerce. Cinq procédures (deux amiables et trois judiciaires) sont offertes aux associations comme aux entreprises en difficultés :

Amiables Judiciaires
Le mandat ad hoc (personne indépendante nommée par le TGI) permet de résoudre les difficultés rencontrées avec les créanciers par la signature d’un accord. La procédure de sauvegarde (modifiée par l’ordonnance n°2008- 1345 du 18 décembre 2008 portant réforme du droit des associations en difficulté) est ouverte aux associations rencontrant des difficultés, sans être en état de cessation de paiements. Le jugement ouvre une période d’observation, de six mois pendant laquelle vous prenez les mesures nécessaires et vous aidez l’administrateur à élaborer un plan de sauvegarde.
La conciliation permet d’éviter le redressement, pour les difficultés économiques ou financières avérées, même en cessation de paiements mais depuis moins de 45 jours : le TGI nomme un conciliateur chargé d’aboutir à un accord amiable avec vos principaux créanciers. Le redressement judiciaire concerne les associations en état de cessation de paiements : un mandataire judiciaire est nommé. Une période d’observation 6 mois permet de préparer un plan de relance.
La liquidation judiciaire est appliquée lorsque le redressement est manifestement impossible : elle entraine la mort de l’association. Le mandataire judiciaire procède au licenciement des salariés, à la liquidation des biens et actifs et répartit les fonds ainsi recueillis entre les créanciers.

19:10 Publié dans FFCC | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ffcc, crise, course camarguaise

05/01/2016

FFCC

Mardi 5 janvier 2016, 21h

Après la tenue du comité directeur de ce jour, un communiqué est diffusé sur le site de la FFCC, ffcc.info :

"Afin de protéger les intérêts de la Fédération Française de la Course Camarguaise et ceux de ses différents acteurs, tout en permettant le lancement de la saison des courses 2016, le Comité Directeur a pris en responsabilité la décision de déclarer la FFCC en cessation de paiement au Tribunal de Grande Instance de Nîmes. 

Pour cette démarche, il va solliciter l'accompagnement de la DRJSCS lors de son rendez-vous du jeudi 7 janvier 2016 et tiendra les licenciés informés de toute la procédure et de la date possible des prochaines élections. "

FFCC

2016REUNION4BLOG.jpg

Lundi 4 janvier 2016

La bouvine mobilisée à Méjanes

2016REUNIONBLOG.jpg

A l'appel des manadiers, le point a été fait sur la situation actuelle de la FFCC devant une assistance nombreuse et mobilisée. Dans l'assemblée, de nombreux éleveurs, des raseteurs, des clubs taurins.  A la tribune : les manadiers Jacques Mailhan, Françoise Peytavin, Berenger Aubanel (groupement des manadiers d'abrivado), Florence Clauzel, Maître Gilles (juriste), M. Begout (expert comptable), Sébastien Attias (Chambre d'Agriculture des Bouches-du-Rhône), Hadrien Poujol et Sabri Allouani (raseteurs), Alain Laget, président de l'Acto et Aimé Hugon, Norbert Nesti (FFCC).

Ci-dessous un résumé de la teneur des propos (nous y reviendrons plus longuement) :

Norbert Nesti, président par interim, a expliqué : "Je suis resté aux commandes (avec Christian Valat) pour régler les affaires courantes après je cesserai toute activité à la FFCC". Norbert Nesti espère provoquer des élections pour le 8 février, il a convoqué un comité directeur pour mardi (ce soir). A charge de ce CD, s'il le veut, de fixer les élections.

Une douzaine de personnes n'a pas encore démissionné du comité directeur. Vu la situation qui s'aggrave de jour en jour, Nobert Nesti espère les convaincre de démissionner pour repartir sur de nouvelles bases.

Les possibilités de sortir de cet impasse ont été données par Maître Gilles:

- "soit le CD actuel est démissionnaire et de nouvelles élections seront fixées statutairement le 8 février

- soit le CD dit "on fait des élections pour pourvoir aux postes vacants" et la fédé reste en l'état avec un passif financier énorme qui ne pourra être comblé uniquement par les licences. Donc un risque de cessation de paiement. Et on repart dans les problèmes.

- soit 1/3 des licenciés provoque une assemblée générale pour demander des élections". 

LES LICENCES

Prendre ou non sa licence 2016 ?

Les raseteurs ont décidé, pour le moment de ne pas prendre leur licence. Les manadiers attendent les décisions du comité directeur de ce soir.

- Si des élections ont lieu en janvier (ce qui paraît improbable), la licence 2015 est encore valable pour voter. Si c'est pour le 8 février, il faudra la licence 2016.

En conclusion, les décisions du comité directeur de ce soir seront décisives pour l'avenir de la FFCC.

MARTINE ALIAGA

11:55 Publié dans FFCC | Lien permanent | Commentaires (0)

03/01/2016

FFCC

Vendredi 1er janvier 2016

FFCC : mobilisation
pour sortir de la crise

ffcc,manadiers,courses camarguaises2015, année noire pour la Fédération française de la course camarguaise. Une crise financière et structurelle qui se traduit par une trésorerie dans le rouge écarlate, la perte de confiance d’une grande partie des licenciés, une incertitude sur la saison 2016 et une image désastreuse auprès d’éventuels partenaires et collectivités territoriales. Le président Gérard Batifort a démissionné le 22 décembre ainsi que de nombreux membres du comité directeur. Les acteurs de la course camarguaise (manadiers, raseteurs, clubs taurins, gardians, etc.), représentés dans le groupe de travail chargé par les licenciés de proposer de nouveaux statuts (non adoptés après l’AG du 21 décembre 2015) et de trouver des financements, continuent de s’impliquer pour construire un avenir serein et dynamique à leur instance fédérale. Les réunions se multiplient. Norbert Nesti, vice-président aux commandes de la FFCC, annonce un comité directeur le 5 janvier et une prochaine assemblée générale.

Les manadiers, quant à eux, par la voix de leurs présidents d’associations (Jacques Mailhan, Françoise Peytavin et Béranger Aubanel), appellent tous les éleveurs (appartenant ou non à leur association) à se réunir au domaine de Méjanes, le lundi 4 janvier 2016, à partir de 18h.

Il y a urgence, pour que 2016 soit l’année de la reconstruction.

MARTINE ALIAGA

23/12/2015

FFCC (suite)

ffcc,batifort,vote statuts,course camarguaise

Lundi 21 décembre 2015 à Fourques : les adhérents ont voté


Les nouveaux statuts recalés

ffcc,batifort,vote statuts,course camarguaise

Les licenciés signent les listes d'émargement

Lundi soir à Fourques, à 21 h 25, les résultats du vote des licenciés tombent de la bouche du président Gérard Batifort : à la première question sur la modification des statuts, c’est non ; oui, en revanche, pour le budget prévisionnel.
Dans un brouhaha indescriptible, les chiffres semblent erronés (les totaux ne correspondant pas) mais la déclaration officielle est faite. Alors...
Retour sur une soirée où l’imprécision et l’amateurisme ont prévalu.
Dans une salle Georges-Brassens bondée, aimablement prêtée par la municipalité de Fourques, les émargements, vérifications de pouvoirs et procurations puis votes se déroulent jusqu’à 20 h. Deux questions sont posées. La première portant sur un changement de statuts pour intégrer un fonctionnement collégial, requérant l’approbation du 2/3 des votants. La seconde, sur le budget 2016 (augmentation des licences, etc.) ne demandant - selon les statuts FFCC - que la majorité des votes.
Avant de passer au dépouillement, Maître Gilles attestait, dans une prise de parole très applaudie, que les nouveaux statuts proposés n’étaient pas contraires au code du sport, ce qui a été confirmé par Sandrine Douceur du ministère concerné. Le juriste s’est vigoureusement élevé contre les « assertions calomnieuses faites à son encontre » semant le doute sur la véracité de ses propos. Mettant les licenciés devant leurs responsabilités, il martelait avec conviction : « On n’a pas le droit de laisser partir la course camarguaise à vau l’eau. Il faut que l’intérêt général passe avant l’intérêt particulier... » Applaudissements.
20 h, le dépouillement commence. Il durera 1 heure 20. Le président Batifort annonce les chiffres (voir ci-dessous) mais des voix s’élèvent déjà pour souligner que les bulletins sont « mal foutus », que leur interprétation donne lieu à litige... Et avec le bruit ambiant, peut-être les scrutateurs ont-ils fait des erreurs. Il est décidé de recompter. A 22 h 50, d’autres chiffres tombent (ils resteront non officiels puisque les premiers résultats ont été proclamés). De toutes façons c’est “non” qui l’emporte. La messe est dite.
31 voix d’écart
La majorité des licenciés présents est partie, il reste encore une cinquantaine de personnes - beaucoup de jeunes - autour des tables de dépouillement pour passer au peigne fin les listes d’émargement. Certains parlent de recours... Tous critiquent l’organisation peu fiable du vote. D’autres vitupèrent après l’AGNS votant “non” comme un seul cavalier, et contre certains clubs taurins qui, pour ne pas se sentir assez représentés dans le nouvel organigramme proposé, ont fait capoter l’affaire.
En résumé, comme d’habitude, rien n’est clair et net. Le peu de voix (une trentaine) de différence faisant pencher la balance contre les nouveaux statuts, attise les rancœurs et pose de nouvelles questions.
Quels seront les hommes en place dans le comité directeur, après les démissions déposées hier dans la journée, dont celle du président (lire ci-dessous) ? Quelle gestion va être mise en place ? Encore une fois l’incertitude est de mise. Et la course camarguaise renvoie l’image d’une pétaudière ingérable.
A la veille de Noël, voilà un cadeau empoisonné dont les gens de bouvine se seraient bien passés.


MARTINE ALIAGA
PHOTOS CHRISTIAN ITIER


LE PRESIDENT GERARD BATIFORT DEMISSIONNE


ffcc,batifort,vote statuts,course camarguaiseMardi, à 16 h, Gérard Batifort a démissionné de son poste de président de la FFCC. « J’ai réuni le bureau fédéral, et j’ai démissionné. Je n’ai qu’une parole et je l’avais annoncé à Vauvert le 22 septembre si les perspectives d’un redressement et d’un nouveau fonctionnement de la FFCC n’étaient pas envisageables ». L’ex président a remis au secrétaire Lucien Pallix, les dossiers, « à lui d’informer le ministère qui donnera la conduite à tenir et la préfecture ». Ni aigri ni amer mais usé après « ces trois mois compliqués», Gérard Batifort souhaite bon courage à l’équipe en place. Il poursuit : « Si j’ai été déçu, c’est cet été, après la découverte des problèmes comptables. J’aurais aimé aller au bout de mes 4 ans de mandat puis laisser la place aux jeunes. Mais ils m’ont usé, chacun veut faire à sa manière... ».
Quant à la suite de la FFCC : « Grâce à l’argent récolté pour l’instant, les salaires sont assurés... Les assurances - entre autres - ont accepté de reporter leurs échéances... Après, je ne sais pas, c’est à l’équipe en place de décider ».

Hier, au moins 7 personnes du comité directeur auraient démissionné.


LE GROUPE DE TRAVAIL COMMUNIQUE

Le groupe de travail tient à remercier l'ensemble des adhérents, manadiers, clubs taurins, présidents de course, délégués, organisateurs, adhérents directs, organisateurs privés, gardians professionnels... pour le vote de confiance exprimé lundi à Fourques. Celui-ci représente 64,5% des votes exprimés et 73% hors AGNS (association des gardians non salariés).
Les 1 183 bulletins favorables ne représentant pas la majorité des 2/3 des votes exprimés suivant les statuts actuels, n'a pas permis l'adoption des nouveaux statuts. Compte tenu de la situation, la démission - hier - du président Batifort, et de plusieurs membres du comité directeur (manadiers, raseteurs et autres), le groupe de travail, à travers les associations représentées, demande à tous les licenciés de se rapprocher de leur association avant de prendre leur licence.


LES CHIFFRES OFFICIELS


Résultat des votes
Nombre de licenciés inscrits : 2 524. Votants : 1 856. Bulletins blancs ou nuls : 32. Exprimés : 1824.
1re question sur les nouveaux statuts : Pour 1185 - Contre 644. Non adoptée.
2e question sur le budget prévisionnel : Pour 1298 - Contre 449. Adoptée.

*************

22/12/2015

FFCC : VOTE DES ADHERENTS

Lundi 21 décembre 2015 - Fourques

La proposition des nouveaux statuts ne passe pas...
Mais lors du dépouillement
 de nombreuses erreurs sont apparues

Appellés à voter sur de nouveaux statuts et un budget prévisionnel, les adhérents FFCC se sont prononcés, hier soir (lundi 21 décembre) à Fourques. Le non a sanctionné la première question portant sur une organisation à 4 collèges, le oui a entériné les différentes augmentations prévues pour 2016.

Gérard Batifort a annoncé les résultats à 21h30

Statuts : exprimés 1824 - Pour 1183 (il en aurait fallu les 2/3 soit 1216) - Contre 644

Budget :  exprimés 1824 - Pour 1298 - Contre 449

Résultats vite remis en cause par le peu d'écart entre les oui et les non à la 1re question et par l'interprétation des bulletins pouvant prêter à confusion.

Deuxième comptage pour la 1re question des statuts : 1856 votants - 12 nuls et blancs - Pour 1209. Il en aurait fallu 1229 pour que le oui l'emporte.

22h50, les totaux ne cadrent toujours pas... Les listes d'émargement sont repassées... Bref, retour à la case départ , le comité directeur est toujours en place.

La journée va être mouvementée, certains parlaient déjà de recours...

Affaire à suivre.

MARTINE ALIAGA

11:59 Publié dans FFCC | Lien permanent | Commentaires (0)

18/12/2015

FFCC

VOTE A FOURQUES LE LUNDI 21 DECEMBRE


LES LICENCIES DECIDERONT


Plus besoin de quorum pour cette nouvelle assemblée générale.


ffcc,comité de pilotage,vote du 21 décembre,course camarguaiseCette fois, il n’y aura pas besoin de quorum pour voter. Lundi 21 décembre à Fourques, les adhérents de la Fédération française de course camarguaise qui seront présents (ou représentés), décideront de leur avenir. Après une crise non seulement financière mais aussi structurelle, et la perte de crédibilité tant auprès des licenciés, des collectivités territoriales que d’éventuels sponsors, la FFCC se trouve à un tournant vital. Le premier challenge sera de trouver au plus vite de l’argent qui permette de payer les salariés et de renflouer les comptes au 31 décembre. Le second, de fédérer et remettre en ordre de marche toutes les parties prenantes de la course camarguaise pour caler la saison 2016. Et à court terme de dégager un autofinancement avant de travailler sur des projets qui pourraient alors être subventionnés. Après les travaux du comité de pilotage (lire les explications ci-dessous), largement exposés aux assemblées générales de Saint-Gilles (18 novembre) et Fourques (4 décembre), lundi prochain, deux questions seront posées aux adhérents : oui ou non pour le changement de statuts avec, notamment, le fonctionnement par quatre collèges ; oui ou nom pour le budget prévisionnel 2016. A chacun d’approfondir les solutions proposées, comprendre les enjeux et de voter en son âme et conscience.


Texte et photos
MARTINE ALIAGA


Assemblée générale ordinaire, à Fourques, le 21 décembre, à partir de 18 h, salle Georges-Brassens.


COMMUNIQUE : LE GROUPE DE TRAVAIL
FAIT LE POINT SUR LA SITUATION


« Pas d’avenir sans refonte des structures»

ffcc,comité de pilotage,vote du 21 décembre,course camarguaise

Une partie du groupe de travail
lors de l'assemblée générale à Saint-Gilles


Lors de l’AG extraordinaire du 4 décembre à Fourques, le quorum n’ayant pas été atteint (75 voix manquantes) celle-ci a dû être programmée 15 jours minimum après la date initiale comme le prévoient les statuts de la FFCC. De ce fait tous les licenciés sont appelés à voter le Lundi 21/12 à Fourques à partir de 18H.
Pour rappel seul les membres à jour de leur cotisation peuvent voter et ne peuvent détenir plus d’un seul pouvoir à l’intérieur de leur collège. La licence est obligatoire pour participer au vote.
Le groupe de travail tient à préciser que le projet de statuts présenté au vote a été validé par le représentant du ministère des sports contrairement à ce que certains peuvent écrire. Cette validation du ministère ayant été annoncée officiellement par Maître Gilles le 04/12 lors de l’AG extraordinaire de Fourques.

La volonté d’une équité entre tous les acteurs de la course camarguaise a été retenue à l’unanimité et souhaité par l’ensemble des collectivités territoriales ainsi que par le ministère. L’équité entre les différentes parties prenantes de la course camarguaise permettra une meilleure lisibilité des actions de la Fédération et un consensus partagé des décisions prises. Le projet définitif des statuts présenté au vote prend en considération les doléances de plusieurs clubs taurins. Le 3e collèges sera composé d’un CT membre de l’ UCTI, un ACTO, un UCTPR et 3 autres au niveau départemental.
A ce jour la situation financière est sans précédent, les salaires des employés ne pouvant être assurés fin décembre et de nombreux rejets de paiement de notre banque ont eu lieu. (Assurance, URSSAF, informatique, etc.) Des solutions à court terme existent mais ne pourront se mettre en place qu’après une approbation des nouveaux statuts et d’un budget prévisionnel réaliste pour 2016. Les différents partenaires financiers de la FFCC, ne veulent plus soutenir une structure non représentative de ses membres au sein même des instances dirigeantes. Certains représentants d’entre eux l’ayant annoncé à la tribune lors de L’AG extraordinaire du 04/12.
L’ensemble de ce projet (statuts, finances, validation ministère) a été présenté lors de l’assemblée générale extraordinaire du 4 décembre à Fourques.
En cas de rejet de l’un des 2 votes, le groupe de travail informe que sa mission sera terminée au soir du 21/12. Le président Gérard Batifort fera constater l’état de cessation de paiement, présentera sa démission et un dépôt de bilan pourrait devenir inéluctable. Notre Fédération sera alors mise sous tutelle avec une période d’observation de 6 mois maximum. Qu’adviendra-t-il du début de saison avec un représentant du ministère et l’équipe en place élue jusqu’en 2017 qui n’a plus aucune crédibilité vis-à-vis des collectivités territoriales, des partenaires et des acteurs de la course camarguaise. Une gestion catastrophique des finances depuis plusieurs années et qui depuis plus de 3 mois est restée silencieuse sans apporter la moindre solution ni même s’inquiéter de l’avenir immédiat de ses salariés mis a part son Président conscient de la gravité de la situation.
En cas de disparition de la FFCC et cela peut se produire, seules des courses en privé pourraient être organisées avec l’aval des préfectures sous forme de spectacles. Ceci impliquant une assurance privée, des charges URSSAF et TVA, des contrats identiques aux intermittents du spectacle. Combien d’organisateurs auront les moyens de cela ? Et pour ceux qui le pourraient l’obligation d’augmenter considérablement le tarif des entrées pour faire face à ces nouvelles dépenses ceci pénaliseraient le public qui passe aux guichets. Plus grave encore la disparition de nombreux clubs taurins qui pénaliserait les acteurs que sont les manadiers et les raseteurs mais aussi toute l’activité économique liée autour des manifestations taurines.
La volonté du groupe de travail est de maintenir cette activité, de faire perdurer nos traditions, afin de donner un avenir à notre course camarguaise, patrimoine que nos anciens nous ont transmit et que nous voulons tous. N e laissons pas nos querelles de clocher mettre à mal cette passion qui nous anime. Chacun trouvera sa place dans la future structure, car la course camarguaise ne perdurera qu’avec l’ensemble de ses acteurs indispensables et indissociables de notre tradition. Pour cela il est impératif que ces propositions soit adoptées lors du vote du 21/12.
En cas de vote positif, un calendrier des échéances électorales sera diffusé conformément à la législation du ministère des sports.
Il est à noter que l’ensemble des associations reconnues (manadiers, raseteurs, APCC présidents de course, ACTO, Trident d’or, UCTPR, ) ont approuvé le projet dans sa totalité lors de la réunion du 14/12 au siège de la FFCC.
Pour toutes ces raisons, le groupe de travail appelle l’ensemble de ses licenciés à voter en faveur des ces propositions lors du vote du 21/12.

*****************