Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

28/05/2011

FFCC : les noms des prétendants à l'élection


Deux listes de neuf candidats sont en lice pour les élections des neuf membres manquants au comité directeur de la FFCC. Election qui se déroulera le 6 juin au Relais culturel des Saintes-Maries-de-la-Mer.

En voici la composition.
Liste A : Jacky Siméon, ancien raseteur ; Nicolas Noguera, président de l’association des raseteurs ; Sébastien Gonfond, président de l’ACTO ; Françoise Peytavin, présidente de l’AETCC ; Aimé Hugon, commission du Trophée Taurin ; Florent Lupi, manadier ; Hadrien Poujol, raseteur ; Philippe Gibert, président de course ; Gérald Rado, tourneur.

Liste B : Bernard Calatayud, CT Le Sanglier de Baillargues ; Joël Dijon, CT Lou Mamaï de Vallabrègues ; Ramon Muria, CT Le Bastidon d’Alleins ; Laurent Hénin, CT Le Trident de Mauguio ; Bernard Gimenez, CT Le Trident de Manduel ; Camille Bacculard, CT Les Farfadets d’Eyguières ; Jacques Gazon, TC d’Istres ; Robert Nesti, CT Lou Chin Cheï de Fourques ; Sébastien Bonnière, Comité des fêtes de Mudaison.

 

07/03/2010

COUP DE FROID SUR LE CONGRÈS

Dimanche 7 mars, à Saint-Gilles

Biche d'Or.jpgAprès une matinée où les comptes rendus se sont succédé - et sur lesquels nous reviendrons -  les modifications des statuts et candidatures proposées au vote des licenciés ont toutes été rejetées. En voici le détail :

3 074 licenciés - 2 923 votants - 1 685 votes exprimés

1. Les tourneurs des raseteurs invités seront prioritaires en fonction du classement de leurs raseteurs. Oui 778 - Non 800 - Abstentions 2. Rejeté.
2. En cas d’exclusion d’un tourneur ou d’un raseteur, celle-ci sera immédiate, plus éventuellement le taureau suivant ou pour la durée de la course (à l’application du président de course). Oui 757 - Non 824 - Abstentions 0. Rejeté
3. Nombre de tourneurs : grandes et moyennes pistes, As Elite 5 tourneurs, Avenir Espoir 4. Petites pistes (Alleins, Pellissanne, Aureille, Graveson, Mudaison, Plan d’Orgon, Teyran, Orgon, Laudun, Moussac), As Elite  4, Avenir Espoirs 3. Oui 641 - Non 902 - Abstentions 26. Rejeté.
4. Les organisateurs pourront inviter les raseteurs jusqu’au nombre maximum autorisé pour leur piste, le nombre de raseteurs entrants en découlera. Sauf pour les courses uniques comptant pour la compétition où le nombre maximum d’invités devra être respecté. Oui 631 - Non 927 - Abstentions 11. Rejeté.
5. Courses de Ligue : en présence de 3 manades, 3 taureaux de 6 ans maximum par course ; en présence de 2 manades : 4 taureaux de 6 ans maximum par course. Oui 659 - Non 895 - Abstentions 27. Rejeté.
6. Nouvelles candidatures au comité directeur, pour le collège manadiers, Xavier Guillot remplace Estelle Chaptal démissionnaire. Oui 772 - Non 795 - Abstentions 3. Rejeté.
7. Gérard Agu remplace Françoise Peytavin démissionnaire. Oui 756 - Non 813 - Abstentions 1. Rejeté.
8. Nouvelles candidatures pour le collège raseteurs, Nicolas Noguera remplace Sabri Allouani démissionnaire. Oui 661 - Non 884 - Abstentions 25. Rejeté.
9.  Hadrien Poujol remplace Gaël Brohan démissionnaire. Oui 768 - Non 779 - Abstentions 23. Rejeté.

******************

A noter que les conditions climatiques (froid, neige) n'ont pas permis le déroulement de la course

******************

LES PREMIERES RÉACTIONS

Itier.jpgHenri ITIER, président de la FFCC

«La tenue du congrès est plutôt satisfaisante avec une bonne fréquentation ce qui prouve l’intérêt des congressistes et des licenciés aux travaux de la fédération. Bien évidemment je regrette le résultat du vote. C’est démocratique, je le respecte, c’est comme cela. On repartira sur la réglementation de 2009 tout simplement mais c’est dommage. Appelons un chat un chat, c’est une cabale, c’est un désaveu pour nous car c’est nous qui le proposons. Je le regrette pour les gens qui ont travaillé, la commission des règlements, le comité directeur, les réunions départementales où les projets ont été présentés. Il faut se plier à la décision du vote, c’est de la démocratie mais en contrepartie on se prive de la qualité alors c’est dommage. Se priver en plus des candidatures au comité directeur s’est vraiment désolant. Les propositions allaient dans le sens de la qualité, c’est triste mais c’est le reflet du milieu de la course camarguaise».

Mailhan.jpgJacques MAILHAN, président de l’Association des manadiers de la raço di biou
«Présenter la tâche sanitaire est difficile, c’est pourquoi des articles sont prévus dans les journaux pour expliquer avec les trois DSV, les représentants des éleveurs et ceux des groupements de défense sanitaire   la situation actuelle. Je remercie Sébastien Attias directeur GDS13 qui nous a aidé dans le domaine des dérogations, dans toutes les démarches administratives pour pouvoir tuer le moins de bêtes possible et continuer à sortir».


Noguera.jpgNicolas NOGUERA (Président de l’Association des Raseteurs)

«C’est triste d'en arriver là mais c’était le souhait de mon association qui a voté non à tout. Quand on ne respecte pas le travail fait par les associations durant tout l’hiver et quand on ne les écoute pas, à partir de là il n’y a plus de construction. C’est un vote logique. Les associations ont répondu non tout simplement. Si la Fédération continu à faire cavalier seul sans écouter les associations qui la compose on ne s’en sortira pas».

Levesque.jpgSerge EVESQUE, président de l’Association des Ggrdians non Salariés:

«On s assisté à un congrès traditionnel, la seule chose qui contrarie c’est le vote car toutes les propositions faites par le comité directeur ont été rejetées. C’est une première dans les annales. Cela démontre un certain mécontentement d’une partie mais il ne faut pas l’oublier le taux fort d’abstention qui est regrettable».

Gonfond.jpgSébastien GONFOND , Président de l’Association des clubs taurins organisateurs (ACTO)

«C’est déplorable d’en arriver à cette situation mais quand on essaye de communiquer, quand on participe à un travail dur et long durant l’hiver et qu’on n’est pas cité une seule fois si ce n’est pour nous montrer du doigt, c’est dommage. La Fédé a vu que les clubs taurins sont nombreux, solidaires et demandent à être entendus. On ne veut renverser personne. C’est le seul moyen qu’on a trouvé mais apparemment il a porté ses fruits. Maintenant, on va se rapprocher de la Fédé, on va faire des réunions courant mars pour que tout rentre dans l’ordre. Il ne faut pas oublier que beaucoup de points nous tenaient à cœur dans le vote d’aujourd’hui. Le non n’est pas dirigé contre les modifications mais c’était le moyen de nous faire entendre. Maintenant la Fédération sait qu’on existe et espérons qu’elle compose avec nous plus sérieusement».

F.Peytavin.jpgFrançoise PEYTAVIN, présidente de l’Association des éleveurs de Ttureaux de race Camargue

«Je suis très déçue par la fin du congrès et par ce vote qui je le comprends bien n’est ni dirigé envers les manadiers, ni envers les raseteurs et ni contre les personnes qui se présentaient. C’est une action dirigée contre la Fédération mais malheureusement cette réaction de l’ACTO me fait beaucoup de peine car cela va priver tout le monde de mesures destinées à améliorer le spectacle. C’est dommage car les mesures allaient dans le bon sens. Sinon les comptes rendus ont été intéressants. Le souci est avant tout sanitaire avec une mauvaise année à passer pour les manadiers et les organisateurs. Espérons que les choses s’arrangent».

YVAN.jpgYvan VILLARD, membre de la Commission du Trophée Taurin)

«Je regrette que le Président de la Fédération à aucun moment n’ai cité le Trophée Taurin qui avec 58 ans d’existence fait référence en course camarguaise. Pour revenir sur le vote, l’ACTO groupement de clubs taurins organisateurs bénévoles s’est créé et à aucun moment n’a été pris au sérieux. L’ACTO a été suivi par la majorité de ses adhérents et a envoyé un signe fort. J’espère que les choses vont être rediscutées et que tout rentrera dans l’ordre pour un bon début de saison».

 

Propos recueillis par Eric AUPHAN

Photos Luc PERO

09/03/2009

FOS-SUR-MER : CONGRES FFCC

Dimanche 8 mars 2009

 

TEMPÉRATURE FRISQUETTE AVEC PREVISION DE TEMPÊTE

DSC01526.jpg a.jpg

 

Le chaud et le froid

Le chaud : l'accueil soigné du CT Le Galéjon de Fos-sur-Mer et de la ville qui ont tout mis en oeuvre pour que le week-end des Camarguaises soit une réussite. Décorum, installations à la hauteur, capelado appropriée, pena, etc... le public est au rendez-vous. Le 10e anniversaire du CT restera dans l'histoire de l'aficion fosséenne.

DSC01553.jpg a.jpgLe froid : le ton péremptoire du président et des tribuns de la FFCC qui, forts de l'obtention de la délégation de service public du ministère des Sports, ont assené à maintes reprises "Nous avons le devoir et le pouvoir de le faire"... faire quoi... le grand changement...
Même Vincent Bayol, le trésorier de la FFCC,  d'habitude très mesuré, s'est fendu de quelques piques sur "des véreux qui doivent quitter le navire..." et sur  des "on-dit" à propos de notes de frais de "pizza" qui apparemment lui sont difficiles à digérer... Visiblement les dernières élections du comité directeur ont laissé des traces, malgré l'amplitude du nombre de voix en leur faveur qui devrait réjouir l'équipe en place et mettre du miel dans leurs paroles.
Le leitmotiv d'Henri Itier porte sur les "changements incontournables" à apporter à la course camarguaise, il faut "sortir de l'immobilisme, cesser de faire référence au passé", les traditions donnent une "image ringarde de notre sport" aux jeunes et aux nouveaux arrivants...  "La règle du jeu ne correspond plus, il faut apporter de l'intérêt au spectacle". Haro sur la compétition et les points.
DSC01545.jpg a.jpgPour cela, "la Coupe du Languedoc-Roussillon (sur trois villes Lunel, Vauvert, Beaucaire) récompensera les raseteurs par des points de bonification, récompensant la difficulté, l'élégance, le courage..." Une sorte de note artistique, en somme. Mais sport tout de même, "Notre force est d'être reconnus en tant que sport", "Notre appartenance aux Sports sauvera nos traditions " avec une bonne communication et plus de "comptes rendus incompréhensibles"... Communication donc, objectif les nouveaux arrivants, et la mise en avant de la "dimension économique, touristique, socio-culturelle, préservation de l'éco système. La FFCC doit être acteur du développement durable..." Donc, si j'ai bien compris un pied au ministère des Sports, une main à la Culture, une à l'Environnement... et l'autre pied à l'Agriculture, pour les taureaux... plus un classement à l'Unesco... Tout ça... et encore l'essai du cercle pour les As, encore le comptage des points, le problème des tourneurs qui pourraient être invités par les organisateurs, l'interdiction de la course de Marseille "inadmissible!"... Bref, une grosse heure qui a laissé du temps pour regarder des images de... la finale du Trophée Taurin Midi Libre - La Provence, à Nîmes.
En attendant le dépouillement des votes des licenciés sur quelques points modificatifs du règlement fédéral : l'âge des tourneurs (35 ans dans l'année) ; création d'une licence tourneurs Ligue ; les taureaux de Ligue pourront être âgés de 3 à 6 ans ; changement de catégorie pour quelques grandes pistes pour les courses à l'Avenir donc changement du nombre de raseteurs (combien ?) ; obligation d'informer la Fédé pour toute modification de piste ou de toril ; les litiges intervenus pendant les courses devront être réglés entre le président et les juges de piste sans autre intervention (?).
Finalement, concrètement... peu de précisions pour la saison 2009 hormis la "délégation de service public" pour sauver la mort annoncée par la FFCC de la course camarguaise...
Mais en bouvine, souvent les plus grandes tempêtes finissent dans des verres d'eau, alors après ce coup de vent refroidissant, attendons un peu... c'est bientôt le printemps !

LES FEMMES L'AVENIR DE L'HOMME...
ET DU TAUREAU

DSC01550.jpg a.jpgForce est de constater que les seules interventions claires, informatives et détaillées sont venues des deux femmes représentants les manadiers. D'une part Françoise Peytavin a fait le point sur la fièvre catarrhale, les différentes zones, la mise à disposition des vaccins,...mettant l'accent sur la survaccination et surmédicalisation des taureaux camarguais qui pourraient perdre leurs qualités sauvages à passer plus de temps dans les couloirs de contention qu'en piste. Quant à Magali Saumade, son exposé sur la turberculose et l'Interferon a cerné le problème, et les mesures actuellement en vigueur pour y faire face.

UN MOMENT DE DÉTENTE
LA MISE A L'HONNEUR DU RASETEUR JEAN-MARC TOGNETTI

DSC01569.jpg a.jpgIl a laissé le - très bon - souvenir d'un raseteur élégant aux trajectoires stylées... classique et rigoureux.
Et même s'il est resté timidement muet à la remise de son diplôme d'honneur fédéral par Henri Itier, face aux applaudissements nourris et du public et sur l'air de Carmen, en petit comité, le grand Tognetti ne cache pas sa satisfaction : "Ce diplôme me fait plaisir. Il me fait comprendre que pendant toutes ces années passées dans les arènes, j'ai bien fait les choses. En analysant, je me suis rendu compte que je n'étais pas un très gros compétiteur mais je m'attachais à faire du mieux possible. Je ne sais pas si j'ai toujours réussi mais j'ai toujours fait l'effort".
Il faut dire qu'à cette époque, ne c'était pas facile de se faire une place lorsqu'on était en piste avec les Chomel, Mézy, Ferrand... Pourtant Jean-Marc y a parfaitement réussi en gagnant le coeur du public à défaut de grands trophées.
Natif de Saint-Laurent-d'Aigouze, aujourd'hui installé à Pioch-Badet, Jean-Marc, après les taureaux, vit désormais une autre de ses passions, l'équitation western et les chevaux américains.

Martine ALIAGA
Photos Luc PERO

 

 

DSC01537.jpg a.jpg