Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

09/04/2007

ALEXANDRE LE COMBATTANT

GLEIZE LE GUERRIER

medium_035.2.JPG

 

Il n'a pas souvent d'invitation à raseter Alex… ça dure maintenant depuis quelques années. Il n'est pas souvent applaudi Gleize… il est loin le Trophée de l'Avenir où son enthousiasme soulevait le public. Pourtant il n'a pas changé. Toujours aussi physique… ça ne plaît plus autant. Toujours aussi dur au mal… Toujours présent, parfois dans le désordre… Toujours âpre dans la lutte aux attributs, aux points… Pas toujours tendre avec les taureaux… Pour lui chaque course est une bataille, chaque point une victoire. Certes, il ne fait pas dans la dentelle, c'est vrai ! Mais la passion habite son cœur et ça on ne peut le lui reprocher !

medium_039.JPGTelle sa course de dimanche au Muguet d'Or où il passe en tête de la première journée, une présence de tous les instants. Fonfon (2e) lui transperce la main, qu'importe, il rasètera en sang et après un petit passage à l'infirmerie, il lève trois attributs sur les cornes de Raspail, la ficelle d'Apis, si Lou Pounchu lui donne du fil à retordre, il prend un gland et une ficelle à Gastounet et coupe la corcarde à Yvan. Un combattant vous dis-je ! Alors Alex essaie de canaliser un peu ton énergie et parfois de mettre plus du style dans tes rasets mais ne perd jamais ta passion et surtout pas ton beau sourire.

Martine ALIAGA

Photos Christian ITIER

06/04/2007

SANS COMPLEXE D. M-C

medium_D.Mco.jpg

 

"Il a du culot, il se permet de faire la pige aux plus grands...". C"est ce que j'ai entendu derrière moi alors qu'il était 16h55 dans les arènes d'Arles et que MONTVERT du Brestalou - le cocardier dont tout le monde parle - est en piste. C'est le taureau le plus craint du moment et personne ne s'y frotte vraiment, sauf ce bouillonnant jeune promu aux As, qui est le seul à le défier depuis son entrée en piste. Droits sur le marche-pied, ils sont pourtant deux à vouloir partir lui ravir sa cocarde. Eh bien qui l'eut cru... c'est lui le jeunot qui s'engage le premier, brûlant ainsi la politesse à son aîné et dans l'arabesque qu'il dessine, parvient à la tête du taureau pour lui ravir cocarde et premier gland. L'ovation du public, la joie du jeune homme et Carmen qui retentit, la course camarguaise n'est pas encore morte. Continue petit, avec des actions et des gestes comme ceux-ci, tu feras ta place au soleil des pistes. Au fait il se nomme Damien MARTIN-COCHER. "MARTIN-COCHER", un gaucher vous vous souviendrez ?

VIDOURLE

medium_MCO_1_copie.jpg
MONTVERT ne concédera que sa cocarde et un gland.
D.Martin-Cocher les lui ravira.