Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

27/08/2016

SAINT-GEORGES-D'ORQUES *AVENIR*

Course du samedi 27 août 2016

Tamarin sans forcer

saint-georges-d'orques,tamarin de plo,course camarguaise

Tamarin, dangereux aux planches, comme ici après Ameraoui

 

Entrée : 1/2 arène. Org. : CT Le Trident. Président : T. Tosas. Raseteurs droitiers : Ameraoui, Oufdil, Vic, C. Martinez. Gauchers : Aliaga, Benammar (sort à l’entracte), Ouffe. Tourneurs : Ull, Bensalah.


Dur dur pour les hommes en cette fin août. Du coup les taureaux gardent leurs attributs facilement. Enfin certains plus que d’autres. Notamment ce Tamarin de Plo qui, maître en piste, rentre ses glands et prend le prix des Commerçants et artisans. Chez les blancs, le jeune Ameraoui s’offre le Trophée du meilleur raseteur et un coup de cœur récompense le local Vic.
Et si la course n'est pas mirobolante, l'ambiance dans les gradins est festive toute acquise à la cause des taureaux.
Printanier (Ricard).- Saute et se déchaîne sur les planches qui volent haut. Autant dire que les hommes passent au large. Quand ils s’organisent, le Ricard se plie au jeu, conclut (Aliaga) ou saute encore. Rentre ses glands. 1 Carmen et retour.
Valois (Le Ternen).- Vite en place, rapide, il enchaîne de bon cœur, place quelques belles accélérations. Reste concentré pour tenir ses rubans jusqu’à la 11e. Garde le rythme pour les derniers tours de sa 1re ficelle qu’il lâche sur la sonnerie. A 6 ans, un quart-d’heure sérieux. 7 Carmen et retour.
Chicolo (Chaballier).- Choisit le devant du toril et attend longtemps. Sollicité, montre de la volonté, reste à le séduire. Bien cité, il fait la planche, accélère et frappe après Aliaga (3), serre Ameraoui. Rentre un gland. 6 Carmen et retour.
Tamarin (Plo).- Pas attaqué, il va au devant des hommes. Les rasets se font au compte-gouttes, le Plo domine sans forcer. Une bascule après Vic, une conclusion après Ouffe. Les minutes passent... Tamarin reste attentif. Frappe après Ameraoui (3 fois) et sur un dernier raset, Aliaga se fait méchamment bousculer à la planche. Rentre ses glands. 4 Carmen et retour.
Le Druide (Saint-Pierre).- Décalé, calme, il fait le job tranquillement. Une longueur avec Aliaga, un enchaînement (2 Carmen), les hommes s’y mettent et la 2e ficelle part à la 13e.
Valjean (Michel).- Cherche le combat, se fait les cornes sur quelques planches. Se place, se déplace... Attend... Entrepris, bascule après Vic, se livre pour 9 minutes les rubans. Il en veut, s’ennuie, fait sauter des mètres de barricades. Se jette après Ouffe, tape droit après Vic. Et rentre ses ficelles. Intéressant. 2 Carmen et retour.
L’Ascla (Guillierme, hp).- Joli bébé de 4 ans, rapide et fougueux qui se jette après les hommes et ne lâche qu’aux planches. Prend du “caquet” et les passes se font de plus en plus serrées. Pas un refus et les ficelles qui rentrent. 6 Carmen et retour.


Texte et photo
MARTINE ALIAGA


Trophée de l’Avenir: Ameraoui, 13; Benammar, 2.

26/08/2016

LATTES *AVENIR*

Course du jeudi 25 août 2016

Marignan score

lattes,avenir,marignan,course camarguaise

Le style, la facilité, crochet bien adroit...
Marignan à la tête de Faro de Fabre-Mailhan


Entrée : 1/2 arène. Organisateur : mairie. Président : J. Valentin. Raseteurs droitiers : Marignan, Moutet, Vacaresse. Gauchers : Errik, J. Martin, N. Benafitou. Tourneurs : Dunan, Ménargues.


Les jambes sont lourdes côté raseteurs mais Vincent Marignan est encore en forme et score (37 points), Vacaresse fait l’effort. Côté noir, un maximum de jeunes cocardiers (7 et 5 ans) et un, plus expérimenté Faro qui donne le plus de fil à retordre.
Roumanis (Michel).- Met son beau gabarit dans le raset et choisit l’angle du toril où il revient toujours. S’enfile quelques séries et place deux belles accélérations (Moutet, N. Benafitou. 14 minutes, 4 Carmen et retour.
Antifio (Fabre-Mailhan).- Vif, attentif et bien placé, il fait souvent le pas au départ. Participatif, il se livre dans de longs enchaînements pour 9 minutes agréables. 2 Carmen et retour.
Modigliani (Chaballier).- Tient un bon rythme sur les sollicitations des blancs et pousse jusqu’au ras des planches. Une bonne pointe de vitesse dans le raset, lui fait tenir ses rubans plus de 10 minutes. Sérieux dans son style classique, il rentre une ficelle. 2 Carmen et retour.
Faro (Fabre-Mailhan).- Il domine dans les séries et garde un bon rythme. Placé opportunément, il engage de belles accélérations (Marignan, Vacaresse) et pousse fort jusqu’à la limite. Prend le pas sur Marignan, surveille tout, et envoie une corne vengeresse après N. Benafitou. Cocardièrement au point, rentre ses ficelles. 7 Carmen et retour.
Darac (Michel).- Tout jeune, inexpérimenté, il met du cœur dans les poursuites même s’il part parfois à contre temps. Une série jusqu’au ras des planches, un suivi serré après Vacaresse. Anticipe Errik, pousse après Vacaresse, Marignan. Un peu en dents de scie à l’image du travail des hommes. Rentre ses ficelles. 3 Carmen et retour.
Picasso (Chaballier).- Placé, il attend froidement, et les hommes ne l’entreprennent pas. Lui, les balade, les rasète, gardant sa cocarde jusqu’à la 8e. Sollicité, il s’envoie après Benafitou, bascule, puis s’engage dans un dernier coup de barrière violent après Marignan. Le 2e gland sur la sonnerie. 2 Carmen et retour.


MARTINE ALIAGA


Trophée de l’Avenir : Marignan, 37 points ; Vacaresse, 13.

22/08/2016

LANSARGUES - Trophée de l'Avenir - 15ème Trophée Pierry Gibert

Course du Dimanche 21 août 2016

MANQUE D’OPPOSITION CHEZ LES BLANCS

FOUGEUX, PERILLE et SURTOUT GIGOLO RESSORTENT CHEZ LES NOIRS

IMG_9931 PERILLE (Gd Salan) sur R GUYON.JPG

Les lauréats du 15ème Trophée Pierry Gibert - Pérille (Grand Salan) et Rémy Guyon

Entrée : 3/4 - Organisateurs : CTPR Frédéric Durand - Présidence : Thierry Tosas

Raseteurs : Droitiers : G Montesinos, F Rado, G Cano, R Guyon -  Gauchers : R Guin, Y Martin, M Sanchez

Tourneurs : J Daniel, P Rado, Martin

Malgré l’implication et l’application de R. Guyon, les coups d’éclats de G. Cano et les quelques gestes de Y. Martin, cette finale du 15ème Trophée Pierry Gibert a souffert d’un manque de travail considérable, portant préjudice à la majorité des taureaux parmi lesquels,  Fougeux, Pérille et surtout Gigolo se distinguent et

IMG_0020.JPGImposante remise des prix avec, outre les lauréats, fut honoré R. Guin et M. Martin pour leurIMG_0017.JPG dernière apparition dans les arènes de Lansargues ainsi que des personnalités lansarguoises : Cathy Alleil pour son dévouement pour les traditions,  Céline Malige pour son aide au Club Taurin Frédéric Durand et Monique Buisserne, la maman de Pierry pour son investissement sans compter au Club.

IMG_0043.JPGPalmarès :Meilleur taureau des 3 courses : Diamond (Chauvet) pour sa course du 15 août

Meilleur raseteurs aux points : R. Guyon sur une seule course

Meilleur taureau de la Finale : Perille (Grand Salan)

Meilleur animateur des 3 courses : Y Martin

IMG_9823 - NORPOL (Lou Pantaï) sur M. SANCHEZ.JPGNorpol (Lou Pantaï) : Demande de l’engagement pour s’engager lestement (Martin, Montesinos). Aux ficelles, qu’il conserve, il s’impose sans forcer surtout qu’il fait un peu le pas et accélère sur les trajectoires. 2 Carmen plus rentrée.

⇐  Norpol et Marc Sanchez

Lancier (Cavallini): 2 minutes le temps des IMG_9843 - LANCIER (Cavallini) sur M SANCHEZ.JPGpompons en totale instabilité puis, tout en baissant la tête au contact, il défend ses ficelles sans forcer pour en conserver la seconde. Quelques passages de bravoure. Retour en musique pour la 5ème fois.                                         Lancier derrière Marc Sanchez ⇒

IMG_9871 - FOUGUEUX (Les Termes) sur G  CANO.JPGFougueux (Les Termes) : Vif, il s’engage promptement en menaçant de la corne droite. Il met pleins gaz dans ses réactions, se dresse derrière Cano et répond au coup par coup. Ficelles en place il rentre avec le disque joué 4 fois.

⇐ Fougueux se dresse derrière Guillaume Cano

Félibre (Fabre Mailhan) : Il s’engage franchement et pousseIMG_9909 - FELIBRE (F. Mailhan) sur G CANO.JPG jusqu’aux planches pour y passer la corne. Saute 2 fois pour rien avant de revenir pour défendre une ficelle balourde qui lui fera finir sa course brillamment  avec 3 arrivées menaçantes derrière Cano et Guyon, le tout en musique rejoué à sa rentrée.

             Guillaume Cano menacé par Félibre ⇒

Perille (Grand Salan) : Présent à droite comme à gauche, et de ce fait abordable les hommes l’amènent avec eux jusqu’aux planches où il passe la tête plusieurs fois, avant de se dresser sur Guyon et Guin. A 250 € la première ficelle reste sur les cornes. Le disque réitère pour la 5ème fois

IMG_9947 - GIGOLO (Michel) sur Y MARTIN.JPGGigolo (Michel) : Sans aucun doute, le plus percutant et craint de la course. Il fuse sur tout. D’entrée rejoint Martin de l’autre côté ce qui va guère encourager les hommes qui vont oser quelques tentatives. Saute à nouveau derrière Martin, puis Montesinos avant de s’envoyer à blanc avec Rado. Les hommes baissent les bras et à 300€ la 1 ere ficelle rentre sous les bravos et le disque pour la 4ème  fois.

⇐ Gigolo enjambe derrière Yannick MartinIMG_0050.JPG

 

                   

 

Trophée de l’Avenir : Y Martin 5, F Rado 2

Trophée des Raseteurs : R Guyon 25, G Cano 9, R Guin 1

 Texte et photos Cyril Daniel

21/08/2016

CASTRIES *AVENIR*

Course du dimanche 21 août 2016

Attila le barbare du Verlaguet

mauguio,trophée verlaguet,course camarguaise


Entrée : 3/4 d’arène. Président : B. Séguier. Organisateur : Service culture. Raseteurs droitiers : Félix, Oufdil, Moutet, Vic. Gauchers : Errik, T. Mondy, Naim. Tourneur : Solera.


Grosse ambiance en ce dernier jour de fête melgorienne avec un joli spectacle en entrée en matière et un Trophée Verlaguet intéressant de bout en bout. Sous l’œil averti de l’ancien raseteur des années 50, Jean Bassalobre (93 ans) dit le Poillo. Il n’a manqué qu’une paire d’hommes et un tourneur pour exploiter davantage les qualités d’un bétail bien choisi. Attila de Paulin recueille les suffrages du jury et du public aux côtés du raseteur Naim. L’équipe blanche solidaire a donné tout ce qu’elle avait.
Lucas (La Galère).- Rugueux et belliqueux, ses multiples finitions émaillent une prestation pas facile pour les hommes. Remuant mais toujours présent, il rentre une ficelle. 6 Carmen et retour.
Sirocco (Vellas).- Vif et vaillant, multiplient les enchaînements, l’œil à tous mouvements, droite-gauche avec autant d’envie. Rapide, oblige Moutet à rompre, se jette après Naim, frappe sur Errik. Rentre une ficelle. Beau combat. 4 Carmen et retour.
Insolent (Michel). - Sans un refus, il mène les séries à fond, frontal offert. Place quelques accélérations du plus bel effet et enchaîne longuement. 13’15 de qualité.4 Carmen et retour.
Mouiron (Le Ternen).- Placé, complique la donne par une gestion intelligente de l’espace. Froid, attentif, ballade les hommes. Rapide, peu accèdent à sa tête, d’autant que ses poursuites sont sévères et qu’il peut conclure (Vic, Moutet, Naim). Tient ses rubans 11 minutes. Ficelles inaccessibles. 6 Carmen et retour.
Galentoun (Lautier).- Leste, chaque cite est raccompagné poitrail passé. Enchaîne et frappe. Centré parfois, en laisse passer quelques-uns mais n’attend que le travail pour s’exprimer et là il en manque un peu. Une deux Félix - Naim et boum, aux planches. Ficelles au toril. 6 Carmen et retour.
Attila (Paulin).- Chaud bouillant, un gabarit de lutteur et un caractère violent. Il impressionne. Les hommes partent vaillamment à l’abordage, Attila envoie du bois, ça pète dans tous les sens. Une douzaine de coups de barrière et le dernier, énormissime, après Moutet. Brillant et excellent. Les ficelles rentrent. La musique presque en continu.
Melgueil (Rouquette, hp, 10 minutes).- Se place, se déplace, attend, les hommes exténués lui proposent quelques passes pour la coupe et la cocarde à Naim, mais le Rouquette ne pourra montrer ses qualités. Rentre ses glands. 1 Carmen et retour.


Texte et photos
MARTINE ALIAGA


Trophée de l’Avenir : Félix, 10 ; Naim, 9.
Trophée des Raseteurs : Errik, 15 ; Moutet, 12 ; Vic, 5 ; T. Mondy, 2.

*************

OUVERTURE

Un jour de fête en Petite Camargue
expliquée à une pichoune
par son pépé et sa mémé

mauguio,trophée verlaguet,course camarguaise

mauguio,trophée verlaguet,course camarguaise

mauguio,trophée verlaguet,course camarguaise

mauguio,trophée verlaguet,course camarguaise

mauguio,trophée verlaguet,course camarguaise

mauguio,trophée verlaguet,course camarguaise

 

Pernes les Fontaines *Avenir*

Dimanche 21 Août 2016 

UNE COURONNE POUR LAURIER..…

IMG_0543.jpg

Gros engagement de Laurier (Richebois) sur Anthony Gautier

Entrée: ½ Organisateur: CT Touréou Pernen Présidence: L Allemand Droitiers: Charnelet, Gautier, Sabot Gauchers: Deslys, Ferriol, Zbiri Tourneurs: Lieballe, Sagnier.

Le vent gâche un peu l'ambiance d'une course qui aurait pu permettre de faire briller les taureaux. Le manque de pression (sauf aux La Galère) est préjudiciable à l'ensemble. Ferriol tente de tirer l'équipe qui manque toutefois de motivation. Laurier imposant et dangereux domine largement.

Calé aux planches, le taù VADROUILLEUR Richebois) domine aux rubans. Pris dans les séries, il réplique sans vagabonder et revient se placer. Aux ficelles, le manque de rythme ne lui permet pas de s'exprimer. 1 Carmen. Brave, l'unicorne, VAQUÉRO (La Galère) se livre sans retenue baissant parfois la tête ce qui lui permet de conserver son second gland. Il rajoute une demi-douzaine de percussions aux planches intéressantes. 5 Carmen et rentrée pour ce cœur vaillant combatif. Vif et attentif, CRAULEN (Chauvet) n'inspire pas les hommes. Il semble abordable et manque de finition mais son anticipation fait bonne garde. Trop, car il ne concède que sa cocarde à la dixième à Joey Deslys. Le reste au toril en musique jouée trois fois.

Sur l'attaque, LAURIER (Richebois) décolle après Gautier puis bascule après Ferriol. Les rasets se font au compte goutte et le danger est permanent. Deux autres envolées sur Ferriol et Deslys ainsi qu'une percussion sur Sabot dans une prestation dominatrice. Ne concède que ses glands et la coupe de la cocarde dans l'ultime minute. 5 Carmen et retour.  Vaillant, NABUCCO (La Galère) honore tous les rasets jusqu'au ras des planches. Une bravoure à toute épreuve face à l'opéra blanc qui reprend confiance et enclenche les séries durant treize minutes rythmées. 4 Carmen et rentrée. Rapide, AZIO (Chauvet) se soulève à l'arrivée ou tape tête dans les planches. Il sort plein gaz sur les cites quand on lui donne sa chance. Un jeune élément classique et prometteur qui manque de pression et garde ses ficelles en musique jouée deux fois.               

IMG_0510.jpg

Benjamin Sabot à la tête de Vadrouilleur (Richebois)

IMG_0518.jpg

Arrivée cornes pointées de Vaquéro (La Galère) sur Anthony Gautier   

IMG_0537.jpg

Poursuite de Craulen (Chauvet) derrière Benjamin Sabot

IMG_0553.jpg

 Laurier (Richebois) s'engage au delà des planches après Geoffrey Ferriol ci-dessus

et Joey Deslys ci dessous 

IMG_0556.jpg

IMG_0575.jpg

 Nabucco (La Galère) avec Joey Deslys

IMG_0590.jpg

 Enfermée de Azio (Chauvet) sur Benjamin Sabot

Texte et photos Eric AUPHAN

Trophée de l’Avenir: Deslys (9) Zbiri (4)

Trophée des Raseteurs: Ferriol (15) Charnelet (9) Gautier (3)

 

17/08/2016

ROQUEMAURE *AVENIR*

Course du 15 août 2016

LOU CHANCHA ET POISON

roquemaure,lou chancha,poison,fougère,course camarguaise

roquemaure,lou chancha,poison,fougère,course camarguaise

L'envolée de Lou Chanchan après Dimitri Fougère

 
Entrée : 3/4 d’entrée. Org. : CT Roquemaure. Président : A. Paillet. Raseteurs droitiers : Fougère, Caizergues, Martinez, Y. Perez (sort au 1er). Gauchers : Oleskevich, Cartalade, Lopez. Tourneurs : Lieballe, Joseph.
 
Très bonne entrée pour ce concours de manade avec une grande révélation Lou Chancha de Labourayre, auteur d’une prestation prometteuse et une confirmation de Poison du Joncas, sérieux. Moka de La Galère à 13 ans montre de bons restes, les autres biòu passent bien, seule déception Borsalino du Joncas. Chez les hommes, un très bon Dimitri Fougere et Kévin Caizergues. Excellente présidence d’André Paillet. Meilleur taureau Lou Chancha ; 2e Poison. Raseteur : Fougère.
Traquet (Félix).- Brave, se livre des deux côtés avec de jolies poursuites en particulier sur Fougere. Saute seul en fin de course. 1 Carmen et retour.
Moka (La Galère).- En vieux routinier des pistes, il gère sa course à sa guise en signant d’innombrables actions. 6 Carmen et retour.
Borsalino (Le Joncas).- Le taureau ne rentre pas dans sa course et ne force à aucun moment. Rentre en silence.
Balourd (Félix).- Calme, il répond en finissant aux bois. Bien travaille par Fougère qui en tire le maximum. Et même s’il fait souvent voler les planches, il s’intéresse et mène bien sa course. Des Carmen.
Lou Chancha (Labourayre).- Il remplace Pharaon blessé et crée la surprise. Calme, il attend les rasets qui tardent à venir. Une série à la 3e, deux coups de barrière. Mais à la 5e minute, Fougère se lance sur un beau cite, l’arrivée est exceptionnelle avec une envolée d’un autre monde où le taureau coince le raseteur en haut des tubes. Bien sûr, après, il domine et rentre son 2e gland fortement primé. Ovation et musique.
Bayard (La Galère).- Un jeunot très méchant et très vaillant avec des coups aux planches parfois criminels. A revoir pour ses qualités. Une ficelle à l’étable avec la musique entendue déjà 4 fois.
Poison (Le Joncas).- Le tau confirme ses précédentes sorties. Il a un bon placement, il anticipe fort et finit fort aux bois. Fougère régale de rasets dont un - très rare - où il lèvera la cocarde et les deux glands d’un seul coup de crochet. Bravo Dimitri ! Poison continue pour de belles et brillantes finitions. Il rentre très applaudi avec le disque entendu maintes fois en piste.
 
Texte et photos
LAURENT
 
Trophée des Raseteurs : Fougère, 21 points ; Caizergues, 11 ; Martinez, 8 ; Cartalade, 2 ; Lopez, 2.

 

16/08/2016

LANSARGUES * Trophée de l'Avenir *

Course du 15 août 2016

UNE MONTEE EN PUISSANCE

Diamond, Laos et Courejau pour le petit plus côtés noirs

Face à une équipe de blancs entreprenante

lansargues, trophée de l'avenir,course camarguaise

⇑ Courejau (Blatière-Béssac) tout en puissance derrière G. Montésinos⇑

Entrée : 2/3 - Organisateurs : Cté des Fêtes - Présidence : Philip Chabanon

Raseteurs : Droitiers : G Montesinos, J Vic, L Faure -        Gauchers : R Guin, Y Martin, M Meric, M Sanchez - Tourneurs : JR Grando, J Daniel, JL Ull

Chapeau !!! Abordé calmement, cette course est montée en puissance au fil du temps pour se terminer en feu d’artifice avec Courejau. Auparavant, Diamond, Laos avaient lancé de belles fusées pimentées et colorées alors que d’Arbaud en premier avait  bien joué son rôle.

Sans exception aucune,  tous les hommes ont mouillé le maillot et s’en sont donnés à fonds mais toujours dans la régularité et le respect, non seulement entre eux, mais aussi des taureaux.

lansargues, trophée de l'avenir,course camarguaiseD’Arbaud (Saumade) : Un premier qui peut ignorer comme s’élancer en puissance en faisant le pas. Anticipe Faure, Sanchez (2). Pas bousculé, rentre ses ficelles avec le disque, joué  trois fois.

⇐ Photo derrière G. Montésinos

Teissoun (Plo): De la vaillance agrémentée d’unlansargues, trophée de l'avenir,course camarguaise petit coup de revers, cocarde et glands partent en une ni deux. Par la suite le rythme blanc baisse, tout comme le coup de tête et les ficelles disparaissent en 10 minutes. 4 Carmen retour inclus.

Belle riposte de Teissoun sur R. Guin ⇒

 

lansargues, trophée de l'avenir,course camarguaiseSanten (Lou Pantaï) : Bravet, ce jeunot prend tout et pousse de temps en temps jusqu’aux planches où, aux ficelles il vient passer la corne derrière Sanchez, Faure en conclusion de belles trajectoires. Rentre une ficelle avec le disque, entendu 5 fois. (⇐Photo sur M Méric)

Diamond (Chauvet) : Après un flottement, il se cale et les affaires se corsent.lansargues, trophée de l'avenir,course camarguaise Il anticipe chaque départ, accélère sur les longueurs au s’arrête au fil des planches derrière Méric (3), Sanchez, Martin, Vic et Montesinos. Sur la trompette accroche et malmène Montesinos à la planche (sans mal). Sa 1 ere ficelle à 500 euros âprement défendue reste en place. 7 Carmen plus rentrée.  Photo avec L. Faure ⇒

lansargues, trophée de l'avenir,course camarguaise⇐ Laos (Lautier) : Disponible, ses réactions sont vives et énergiques. Tamponne Méric, se place, se dégage, raccompagne Vic. Au fil du temps se chauffe, enchaîne les rasets. Quand la pression s’intensifie, redouble son énergie. Tamponne Guin…. 12’30 de qualités intensives pour 6 Carmen plus rentrée.

Maffre (Paulin) : Malgré ses flottements, son manque de régularité, salansargues, trophée de l'avenir,course camarguaise prestation ne sera pas dénuée d’intérêts. Démontre ses aptitudes à conclure (saut derrière Méric). 1 Carmen plus rentrée.

                Engagement derrière J. Vic  ⇒

lansargues, trophée de l'avenir,course camarguaiseCourejau (Blatière-Béssac) Hors points : La cerise sur le gâteau avec outre de la méchanceté alliée à la vaillance, des finitions d’une puissance à en couper le souffle. Brise et franchit les planches derrière Méric (⇐ Photo)avant de s’y écraser aux trousses de Montesinos et à nouveau Méric (2). Mais le feu d’artifice sera derrière Montesinos ou le coup de buttoir sera d’une extrême puissance.

                           Texte et Photos Cyril Daniel

Trophée de l’Avenir : Y Martin 7, M Meric 6, G Montesinos 4

Trophée des Raseteurs : J Vic 16, R Guin 3

14/08/2016

13/08/2016 - UCHAUD - AVENIR - TROPHEE Francis FOUCARAN

EXCELLENTE TENUE !

A ZINKTALA (Aubanel-Baroncelli) et C. CLARION

Le Trophée Souvenir Francis Foucaran

 

Uchaud, trophée de l'avenir,course camarguaise

Entrée : ¾ - Organisateurs : Mairie - Présidence : Jacques Roumajon

Raseteurs : Droitiers : H Oufdil, R Bruschet, T Dumont  Gauchers : A Benafitou (se retire au 4eme), C Clarion, M Meric, M Sanchez (se retire à l’entracte), Y Martin

Tourneurs : JR Grando, F Garrido

C’est la fête, il fait beau, il y a du monde, le micro ronfle à fond, les primes pleuvent, et les hommes ont envie, tout comme les taureaux savoureusement choisis pour donner le meilleur d’eux-mêmes. Comme quoi, quand le fond de sauce est bon, le final est succulent. Zintkala et Ch Clarion s’adjugent le Trophée Souvenir Francis  Foucaran mais, tous, sans exception ont mis la main à la patte.

Uchaud, trophée de l'avenir,course camarguaiseBoudet (Les Baumelles – n°943) : Calme, sérieux et calé aux planches, il gère et se défend d’un coup de tête accentué de sa grande armure. A la 7eme déséquilibre Grando qui chute lourdement sur la tête en contre piste et reste chao un court instant. Les menaces à la planche sont pas mal non plus et son engagement dans les séries en disent longs sur son potentiel. 4 Carmen plus rentrée pour cet excellent premier. (⇑ Photo Boudet testéje sur H. Oufdil)

Galoubet (L’Amarée – n°608) : Volontaire, se jette dans les rasets et accélère  surUchaud, trophée de l'avenir,course camarguaise la longueur. Des échanges, des arrivées serrées, des petites coupes de terrain en hochant la tête pour ce biou au sacré caractère. 4 fois le disque retour inclus.

Vive risposte de Galoubet derrière Th Dumont

Uchaud, trophée de l'avenir,course camarguaiseRouget (Cavallini – n°716) : Après un départ brouillon, aux ficelles (2’30) bien que plus appliqué à gauche – conclusion sur Clarion et approche des planches –  tout en se montrant présent à droite (⇐ Photo sur R. Bruschet), il fournit 12 minutes plaisantes saluées par les honneurs, joué 2 fois.

Uchaud, trophée de l'avenir,course camarguaiseApache (Raynaud – n°060) : Roumégaïre et hargneux, il tient tête aux hommes et avec son biais de tourner la tête au contact, il faut attendre 12 minutes pour en arriver aux ficelles. Ses arrivées  limites derrière Clarion (2), Dumont, Méric déclenchent le disque renouvelé à sa rentrée avec ses ficelles.

⇐ Corne menaçante d'Apache sur C. Clarion

Zinktala (Aubanel-Baroncelli – n°5100) : De l’énergie, deUchaud, trophée de l'avenir,course camarguaise la vaillance, de jolies allonges bien raccompagnées jusqu’aux planches on arrive vite à  la 2de ficelle (6’). Le biou alors se cale davantage pour débouler avec franchise certes, mais toujours autant déterminé dans 14 minutes intenses récompensées par la musique jouée 7 fois pendant. (Engagement de Zinktala  sur M. Meric ⇒)

Esquiro (St Pierre – n°915) : Raseté avec parcimonie, saisit chaque occasion pour se mettre en valeur dans des Uchaud, trophée de l'avenir,course camarguaiseéchanges rondement menés. Délaissé en fin de course, il conserve sa 1ère ficelle forte enchérie (300 €) 4 Carmen plus retour.

(⇑ Derrière C. Clarion)

Valento (Lagarde – n°052 - Hors Points). 2 envolées dans les tubes avant l’attaque avant de se livrer sans vice avec une paire d’arrivées fifty-fifty de la corne menaçante. 4 Carmen plus rentrée.

Trophée de l’Avenir : M Méric : 10 points

Texte et Photos Cyril Daniel

08/08/2016

PEROLS *AVENIR*

Lundi 8 août 2016

Saint-Loup culmine à Saint-Sixte

pérols,avenir,course camarguaise

Une attaque de Saint-Loup sur François Martin

Entrée : 1/2 arène. Organisateur : comité des fêtes. Président : Joris Alvarez. Raseteurs droitiers : F. Martin, I. Benafitou, Marquier. Gauchers : Benammar, R. Marquis, Naim. Tourneurs : Kerfouche, Jockin.


L’ambiance est chaleureuse en ces journées de fête qui rassemblent dans et autour des arènes tous les festaïres. La course monte d’un cran en seconde partie et culmine avec la prestation de Saint-Loup (6e) aux finitions rageuses. L’équipe blanche est sereine et complémentaire.
Clovis (Levant).- Volontaire et remuant, il joue des cornes, compliquant la pose des crochets. Arrêté, il enchaîne, se cabre sur le raset de Benammar et petite anticipation sur I. Benafitou. 1 Carmen et retour avec sa cocarde et 1 gland.
Aragon (Michel).- Beaucoup de déplacements, quelques sauts, il prend les rasets au passage. Pris au vire vire, s’intéresse, se place un temps, bascule après Naïm et repart en promenade. Vert, pour 11 minutes d’apprentissage.
Malinois (Lautier).- Balade les hommes, se place parfois. A la 8e, prend une série qu’il conclut en rafale. Garde 10 minutes ses glands. Repart en vadrouille, un enchaînement rythmé et, pour finir, met les gaz après Marquier. Rentre ses ficelles. 2 Carmen.
Letino (Fabre-Mailhan).- Un standard de la race. Droite-gauche, il enchaîne comme un métronome dans des séries multiples. Fait le pas parfois, pas un refus, pour 12 minutes classiques. 4 Carmen et retour.
Frisé (Ricard).- Il manque d’adversaires et, en attendant, se propulse au-delà des barrières. Bien positionné, la piste lui appartient. Une-deux Martin-Benammar et Frisé bascule, grosses actions sur Benammar et Marquier. Coupe cocarde et cocarde à la 12e. Ce sera tout. 2 Carmen et retour.
pérols,avenir,course camarguaiseSaint-Loup (Vellas).- Véloce et un peu brouillon au début, mais une belle agressivité sur les invites dont une qu’il conclut en apothéose derrière François Martin. Ça part de là ! Enchaîne sous la pression, attentif et placé, met du cœur dans les poursuites et bombarde à l’arrivée. Complète sa formance en se hissant après I. Benafitou, F. Martin. Pour une ficelle qui rentre. Joli combat ! 6 Carmen et retour.

► PHOTO : Saint-Loup s'envoie sur Ilias Benafitou


Mistrigri (Cyr, hp).- D’entrée, il pilonne les planches, s’évade et se retrouve bien seul pour assurer. Quelques essais à gauche, dont il sort, plus engagé à droite comme sur F. Martin qui lève la cocarde à 300 €.


TEXTE ET PHOTOS
MARTINE ALIAGA

▼ Frisé sonne la charge sur Benammar

pérols,avenir,course camarguaise

************

Une accélération de Saint-Loup
sur François Martin

pérols,avenir,course camarguaise

**************************

 

Trophée de l’Avenir : F. Martin, 17 points ; Benammar, 6 ; Naim, 6 ; R. Marquis, 2.

CASTRIES - Course de la Manade Nicollin - Avenir

Dimanche 7 août 2016

IGOR et  POETE en ROUGE et VERT ETINCELANT

Castries,trophée de l'avenir, Manade Nicollin,course camarguaise

⇑ Igor derrière Antoine Charrade ⇑

Entrée : 170 -  Organisateurs : Cercle Taurin Le Trident

Présidence : Nicolas Manchon

Raseteurs : Droitiers : J Vic, A Charrade, M Marquier, H Oufdil, C Martinez

Gauchers : J Ferriol, A Benafitou, B Chahboune

Tourneurs : O Abbal, G Sagnier, JF Moulin

Fait Marquant : Une portion de piste glissante comme du verre fait chuter les taureaux à leur passage

Cette course de la manade Nicollin a reposé sur les prestations de Igor, Poète et à un degré moindre de Mousquioun.  Chez les hommes, la présence de Charrade, l’éfficacité de Marquier et Ferriol et la révélation à mi-course de Chahboune ont donné une bonne dynamique d’ensemble.

Face à l’activité soutenue des hommes, Galant (1 Carmen) et Tibère (2 Carmen plus rentrée) passent en 4’30 et 6’.

Igor : 3 minutes et place aux ficelles ou le biou  trouve les angles. Il en sort volontier  et pousse ses répliques jusqu’aux planches. Se met en valeur derrière Chahboune, Vic et Charrade lequel, à la 13ème, se fait déséquilibrer au saut et tombe lourdement (sans mal à l’instant T) sur le dos en contre piste. 5  fois le disque, retour inclus avec ses ficelles.

Mousquioun : Rapidement positionné devant le toril, cet entier de 6 ans sort fort surCastries,trophée de l'avenir, Manade Nicollin,course camarguaise les rasets les plus serrés pour conclure avec la corne derrière Chahboune, Charrade. Pas à l’aise dans les reprises, il impose la cadence. Les honneurs trois fois, renouvelé à son retour ficelé au terme d’un quart d’heure fort sérieux.

    Départ de Mousquioun sur B. Chahboune

Aiglon : Vulnérable et lourd, il baisse la tête au contact et réagit avec plus moins de régularité. Passe la tête derrière Chahboune, Charrade et Vic. Le retour se fait en silence.

Fakir : Inconstant, il peut s’engager, comme se montrer récalcitrant surtout en fin de course. Actions de-ci de-là derrière Chahboune, Charrade (2), Oufdil dans un long quart d’heure. 3 Carmen et retour en silence avec ses ficelles.

Castries,trophée de l'avenir, Manade Nicollin,course camarguaisePoète (hors points) : Il a laissé entrevoir derrière Charrade (5), Vic et Chahboune ses qualités de barricadier en venant s’écraser contre les planches avec une corne menaçante.  7 fois le disque ainsi qu’à sa rentrée.

      ⇐ Puissante arrivée de Poète sur J. Vic

 

Texte et Photos Cyril Daniel

07/08/2016

PALUDS DE NOVES *AVENIR*

Dimanche 07 Août 2016

LES JEUX OLYMPIQUES DU RASET..…

IMG_0432.jpg

Superbe envolée d'Atlas (Langlade) aux trousses de Rémi Guyon

Entrée: Grosse demi Organisateur: CT Les Paluds Présidence: S Gonfond Droitiers: Félix, Guyon, Marignan, Vacaresse Gauchers: Deslys, Méric, Naïm Tourneurs: Dunan, Grando, Rado P.

En cette période de Jeux Olympiques à Rio, l'esprit du baron Pierre de Coubertin (l'essentiel est de participer) flotte sur la 5ème journée de la Saint Roch. Les sept raseteurs rassemblés sous la même bannière impriment un rythme soutenu dans le respect des taureaux. Chapeau messieurs y compris l'ancien Guyon. Côté noirs seul Napo passe au travers. Tous les autres dans leur registre apportent de l'émotion avec le final d'Atlas éblouissant même si pour certains quelques secondes suffisent aux rubans. S'il avait fallu les départager il aurait alors peut être fallu sortir le chrono avec les centièmes de secondes. On s'est régalé.....

Calé devant le toril, JUVENAL (Nicolin) contrôle les départs et s'engage avec détermination aux planches. Quatre minutes pour les rubans et la lutte s'intensifie aux ficelles toujours devant le toril. Il concède la première à la 13ème et rentre la seconde après quelques percussions. 6 Carmen et rentrée. Instable, NAPO (Blatière-Bessac) perd ses rubans en moins de trois minutes. Les ficelles chargées et le fait qu'il lâche le raset n'incite pas les hommes à un travail soutenu. Il les rentre au terme d'un quart d'heure ennuyeux. Rapide mais doté d'un petit physique, HUGO (Joncas) avale les rasets avec conviction jusqu'à percuter Deslys (2) et Guyon (2). Le nombre incalculable de rasets de l'effraie pas allant même s'envoler avec Deslys. Il conserve brillamment une ficelle en musique jouée cinq fois.

Vaillant CITADIN (Fabre-Mailhan) n'y voit que du feu aux rubans (moins d'une minute). Pourtant il accélère a la sortie du raset et enchaîne les séries avec constance dont une belle enfermée après Vacaresse. Neuf minutes brillantes et rythmées avec les cornes pointées à l'arrivée. 6 Carmen et retour. Départ à cent à l'heure pour TRIFFIS (Plo) qui défend aussi rapidement ses ficelles (cinquante cinq secondes). Volontaire, il se jette des deux côtés au ras des bois. Il est rageur et percutant dans onze minutes trente dynamiques. 8 Carmen et rentrée. Cinquante deux secondes aux rubans pour le pétillant BORNÉGRE (Guillierme) volontaire mais un peu dépassé par le rythme imposé par les hommes qui ne lui permet pas de dépasser huit minutes mais tellement intéressantes. 5 Carmen dont retour. Le jeune ATLAS (Langlade) déborde d'envie et nous gratifie d'un final éblouissant d'abord avec Félix obligé de revenir en piste sous le marche pied alors que le taureau avait franchit les planches (ouf) puis avec une quinzaine de coups de barrières ou sauts après l'homme notamment avec Guyon intenable. Malgré la trompette le taureau a droit à un raset et chacun veut finir sur une bonne note. Le disque tourne, les spectateurs applaudissent à rompre. 10 Carmen et rentrée sous l'ovation pour cette petite pépite olympique suivi du Carmen général attribué par Sébastien Gonfond.

Il ne restait plus qu'a Philippe Chabanon de faire le show au micro avec le veau pour la jeunesse et la vache pour les gardians manadiers et amateurs. Une ribambello de barulades et situations cocasses pour le public resté en nombre voulant profiter jusqu'à la fin de ce superbe instant.  

IMG_0377.jpg

 Tom Vacaresse à la tête de Napo (Blatière-Bessac)

IMG_0382.jpg

Hugo (Joncas) termine derrière Tom Vacaresse 

IMG_0389.jpg

 Précision du geste de Vincent Félix avec Citadin (Fabre-Mailhan)

 IMG_0405.jpg

Arrivée serrée de Triffis (Plo) sur Joey Deslys

IMG_0420.jpg

Superbe percussion de Bornègre (Guillierme) sur Rémi Guyon

IMG_0428.jpg

Superbe conclusion avec saut d'Atlas (Langlade) sur Joey Deslys

 Paluds de Noves 07 08 025.jpg

mais aussi à la poursuite de Vincent Félix

Texte et photos Eric AUPHAN

Trophée de l’Avenir: Marignan (21) Naïm (14) Félix (10) Méric (6) Vacaresse (3)

Trophée des Raseteurs: Guyon (12)

**********************************

L'après-course avec des moments chauds

Paluds de Noves 07 08 031.jpg

Paluds de Noves 07 08 032.jpg

Paluds de Noves 07 08 033.jpg

Paluds de Noves 07 08 034.JPG

Paluds de Noves 07 08 038.JPG

Paluds de Noves 07 08 040.JPG

Paluds de Noves 07 08 042.jpg

Paluds de Noves 07 08 045.JPG

Paluds de Noves 07 08 053.JPG

Paluds de Noves 07 08 055.JPG

et on a bien rigolé....

******************************

 

 

SALIN DE GIRAUD *AVENIR*

Samedi 06 Août 2016

VAUBAN PLACE FORTE AUX SALINS …

IMG_0287.jpg

L'agressivité de Vauban (Blanc) ici derrière Joan Gaillardet

Entrée: 1/3 Organisateur: CT Lou Salinié Présidence: JP Bernard Droitiers: Marignan, Moine, Pradier (sort au dernier) Gauchers: Allam, Gaillardet, Martin Tourneurs: Cuallado, Dunan, Duran, Lévy.

Course ou le public en a pris plein les yeux tant les rafales de vent soulevaient le sable. Pas agréable non plus pour les hommes de raseter dans la poussière. Au final une course très tranquille. Vauban le plus combatif est désigné meilleur taureau. Marignan remporte haut la main le 21ème souvenir Serge Pascal. Pradier est meilleur animateur auquel il faut ajouter Joan Gaillardet.

Mise en jambes tranquille avec un ELUZATE (La Galère) coopératif et brave qui ne rechigne pas. Il s'incline peu avant le terme non sans percuter Gaillardet (4) et Marignan. 2 Carmen et rentrée. Avec le mobile SPHYNX (Chapelle), les hommes ne se posent pas de question mais le bioù chasse et fuse sur tout ce qui bouge. Aux ficelles il complique la tâche et se bonifie quand on le pousse dans ses retranchements notamment avec les beaux rasets de Marignan. Compliqué, il perd une ficelle sur la sonnerie. 2 Carmen et retour. Cul aux planches, le vigilant SARPEDON (Lautier) crée la difficulté. Il défend ses ficelles à mi-course et s'il se jette bien sur les départs d'un Pradier assidu, il lâche avant l'arrivée sauf derrière les gauchers. Il rentre sa première ficelle. 1 Carmen et rentrée.

Décidé, VAUBAN (Blanc) en véritable place forte raccompagne prestement les droitiers et percute les trois gauchers à tour de rôle. Concentré, il est agressif et combatif. Il n'est pas imprenable mais c'est sur la sonnerie qu'il perd sa seconde ficelle. 5 Carmen et retour. Volontaire, GACHOLE (Allard) envoie les cornes au début. Il pêche dans le placement, les blancs ne s'investissent pas non plus du fait de sa géolocalisation loin des planches. Dans ces conditions difficile d'illuminer la piste. Un Carmen et silence au retour. Trappu, CUSCO (Layalle) ce n'est pas le pérou pour les hommes. Peu concluant après les gauchers, quand il est lancé après les droitiers c'est parfois explosif et destructeur. Cogneur, il fait le job et conserve une ficelle. 5 Carmen et retour. QUO VADIS (Laurent) cherche l'homme, se dresse sur les tourneurs et impressionne. Du coup le travail est relatif mais Gaillardet et Marignan sont percutés violemment. Sur le raset il semble abordable mais ses quinze minutes dominatrices. 2 Carmen et retour.

IMG_0245.jpg

 Joan Gaillardet en duo avec Eluzate (La Galère)

IMG_0260.jpg

Poursuite de Sphynx (Chapelle) derrière Vincent Marignan

IMG_0266.jpg

Geste précise de Vincent Marignan à la tête de Sarpedon (Lautier)

IMG_0279.jpg

Engagement aux planches de Vauban (Blanc) derrière Jérôme Martin

IMG_0309.jpg

Vincent Marignan dans un raset avec Gachole (Allard)

IMG_0331.jpg

Cusco ( Layalle) explosif aux trousses de Vincent  Marignan

IMG_0356.jpg

Quo Vadis (Laurent) se dresse haut pour chercher Joan Gaillardet

Texte et photos Éric AUPHAN

Trophée de l’Avenir: Marignan (25) Pradier (17) Gaillardet (12).

31/07/2016

FRONTIGNAN *AVENIR*

frontignan,trophée du muscat,course camarguaise

L'entrée majestueuse du Senglié

Dimanche 31 juillet 2016

Parpaioun et I. Benafitou
bravent les éléments

Entrée : 2/3 d’arène. Org. : CT Lou Senglié. Président : Michel Cassagne. Raseteurs droitiers : Ameraoui, I. Benafitou, Chig, Laurent, Vic, Sanchis. Gauchers : Y. Martin, A. Benafitou. Tourneur : Daniel, F. Lopez.
La météo s’affole et les nombreux spectateurs affrontent la pluie, le vent entre quelques éclaircies. La sculpture du Senglié, l'emblématique cocardier de Fernand Granon et emblème du club taurin frontignanais, ouvre la capelado de cette course d’étalons (5 sur 6) bien dotée en prix. Michel Cassage, président du club taurin et de course, retrace la vie du Senglié, un discours pédagogique et bien tourné qui a captivé les gradins. La journée fête les 80 ans de l'AOC Muscat de Frontignan, et le 100e anniversaire de la naissance du Senglié dont la stèle est visible  au rond-point à l'entrée du Cailar. 
Le Trophée du Muscat va à I. Benafitou, 2e, Ameraoui, 3e A. Benafitou. Le Souvenir Jean-François André au meilleur cocardier, Parpaioun de Guillierme. Le prix du plus bel étalon à Mareyeur de Paulin. Coup de cœur à Hubert Hugo, jeune retraité de l’UCTPR.

Ménélas (Le Ternen).- Sous la pluie, Ménélas multiplie les actions barricadières dont deux énormes (I. Benafitou et Ameraoui), puis temporise et gère avec expérience. 14’30, 3 Carmen et retour.
Melvin (Rambier).- Sous le soleil. Des sauts pour réjouir les touristes, des trajets brouillons, des envies de démolition. A 4 ans, le bel étalon jette sa fougue, les hommes ont du mal à le capter. Avec la fatigue, se pose un temps, prend quelques rasets mais repart vite en rage et explose les planches et le portail.
Beluguet (Nicollin).- 4 ans. Beau spécimen, plein de gaz, qui trouve vite sa place et fonce dans les rasets. Assidu dans les enchaînements, peut terminer au ras des planches. Une partition classique agréable. Rentre 1 ficelle. 1 Carmen et retour.
Parpaioun (Guillierme).- Tempête de sable et de vent. Belle bête de 4 ans, vive et l’œil à l’affût. Du placement et de l’envie dans les séries. Entrepris, le désordre ne lui convient pas mais en tête à tête, il poursuit jusqu’à la limite. Garde son gland jusqu’à la 11e et ne laisse ses ficelles qu’au terme. 3 Carmen et retour.
Picasso (Chaballier).- 5 ans. Au premier essai, il écarte vivement Ameraoui. Puis se cantonne dans des réponses moins poussées mais, quand les blancs le testent de près, les ripostes prennent de l’ampleur. Coup de barrière sur I. Benafitou avec bascule, grosse action sur Ameraoui, puis encore Ilias à qui il laisse son unique ficelle. 11 minutes inégales. 3 Carmen et retour.
Mareyeur (Paulin).- Magnifique et puissant taureau de 4 ans. Les hommes lui servent quelques trajectoires peu engageantes et les réactions de Mareyeur manquent de conviction. 1 coup de barrière après I. Benafitou. Rentre 1 gland. 1 Carmen et retour.


Texte et photos
MARTINE ALIAGA


Trophée des Raseteurs : Ameraoui, 14 points ; Vic, 6 ; Chig, 2 ; Laurent, 2.

VERGEZE *AVENIR*

Samedi 30 juillet 2016

Saladin et Gaudi, ça pétille !

Vergèze,trophée de l'avenir,course camarguaise

                ⇑  Salandin de jette derrière R. Bruschet ⇑

Entrée : 1/2 - Organisateurs : Commission des Festivités

Présidence : Claude Chevalier

Raseteurs : L Alarcon, M Belgourari, R Bruschet, K Cartalade, M Charnelet, M Sanchez, T Vacaresse

Tourneurs : S Fargier, O Menargues, F Garrido, C Galibert

 

Samedi, la fête votive de Vergèze bat son plein. Après hier les vaches, c’est aujourd’hui un concours de manades comptant pour le Trophée de l’Avenir qui est proposé. Composé de taureaux d’âge mais également de taureaux relativement jeunes, dans l’ensemble, ça a été intéressant à suivre. Saladin, en héros à la place de 4e s’impose. Le benjamin de la journée, Gaudi, démontre certaines qualités pour ne pas dire des qualités certaines.

Chez les hommes, tous ont mouillé le maillot avec cependant un petit plus pour le local  de l’étape M. Belgourari.

Tous les taureaux, à l’exception du 1er entendent Carmen à leur retour.

Vergèze,trophée de l'avenir,course camarguaiseOradour (Blatière-Béssac – n°608) : Borgne à gauche et paradoxalement, c’est le côté où il se montre le plus présent.  K Cartalade (2) et M Sanchez (2) vont l’entrainer avec eux pour un final pattes sur l’estribo. A droite il ne s’engage pas toujours mais quand il vient, c’est moins franchement. Reste maître de ses ficelles. 1 Carmen.

⇐  Oradour termine sur M. Sanchez

Cocognon (Raynaud – 737) : En totale mobilité, Vergèze,trophée de l'avenir,course camarguaisecède cocarde et glands. Puis, avec un peu plus de tenue mais tout aussi volontaire, il boit les rasets, appuie plus ou moins (Photo sur T. Vacaresse⇒) mais ne pose pas de réels problèmes et succombe avant son temps règlementaire. 2 Carmen

Vergèze,trophée de l'avenir,course camarguaiseToupinet (Saint-Pierre – n°911) : Vif et relativement francas, on arrive rapidement aux ficelles. Disposant d’un bon placement, ses réparties sont appuyées derrière M Sanchez, M Charnelet (⇐ Photo), T Vacaresse avant d’avoir un peu plus de retenue sur la fin. 2 Carmen et retour avec une ficelle.

Saladin (Saumade – 517) : Calme, il se place et attend les rasets pour s’y engager, certes franchement mais à vive allure. Derrière M Belgourari (2) et R Bruschet, il fait le pas dès le départ. Volontaire dans les séries, c’est avec hargne qu’il enchaîne les rasets. Malgré un manque de travail, il conserve une ficelle.

Vergèze,trophée de l'avenir,course camarguaiseGaudi (Chaballier – n°144) : Que demander à un taureau de cinq ans. Ben pas plus que ce qu’il a fait. Une petite dizaine de minutes, toute en vaillance, sans refus et des approches ou engagements aux planches derrière T Vacaresse, M Belgourari (⇐ Photo)et M Sanchez. 3 Carmen.

Busard (Lagarde – n°052) : A la corpulence frêle et longiligne, les hommes par crainte de l’arrivée vont s’en méfier et le raseter Vergèze,trophée de l'avenir,course camarguaisesouvent par défaut. Mais très vite, ils vont se rendre compte qu’il est vaillant, et qu’il stoppe des répliques soit au fil des barrières ou bien avant. Moins sollicité aux ficelles, sa fin de course tombe dans l’irrégularité. 3 Carmen et conserve sa 1re ficelle à 110 € - (Photo avec M. Bengourari ⇑)

Vergèze,trophée de l'avenir,course camarguaisePour conclure, Rieutord (Félix – n°984) n’a rien d’un dernier hors points. Relativement facile  et franc sur le raset il répond des deux côtés avec quelques timides approches des planches en finitions. 2 Carmen et conserve ses ficelles.

 ⇐ Photo : tête à tête Rieutord-L Alarcon

Texte et Photos
Cyril DANIEL

28/07/2016

BEAUCAIRE * Avenir *

Course du 27 juillet 2016 - 27e Souvenir Fanfonne-Guillierme

SANS AMBIANCE !

Beaucaire,Souvenir Fanfonne Guillierme,course camarguaise

                          ⇑ Trevi (Saint Antoine) sur E. Bernard ⇑

Beaucaire,Souvenir Fanfonne Guillierme,course camarguaiseEntrée : 200

Organisateurs : CT F. Guillierme

Présidence : Daniel EYMONET

Raseteurs : Droitiers : S Dunan, V Félix, K Bressy, L Ameraoui

Gauchers : M Anane, E Bernard

Tourneurs : P Rado, F Lopez, S Savajano

A 16 heures, en plein mois de juillet, sous un soleil de plomb et sous une poussière inimaginable, c’est sans rythme, moult temps morts et sans ambiance,  que le  27ème  souvenir F Guillierme se déroula. Mais, ne c’est ni par la faute des taureaux qui n’attendaient que ça, ni par celle des hommes au nombre de six dans cette grande piste. A un moment donné, à l’impossible nul n’est tenu. Mais force est à se demander, dans un tel contexte (si peu de raseteurs invités et la grandeur de la piste), quel est l’intérêt pour un organisateur de faire une telle course. Si ce n’est qu’elle a permis, comme le disait Alexandre Clauzel de la manade St Antoine de mener un bestiaux pour qu’il se retrouve dans l’espace et s’y adapte. D’ailleurs, Trevi s’en sortira for bien et sera sans discussion le meilleur de la journée. Mais, je jury lui aura préféré les 8 minutes de Beu Caïre. Ah oui, j’allais presque en oublier que c’était le Souvenir Fanfonne Guillierme et que le taureau avait été baptisé dans les arènes du Prés en 2011.

Chez les blancs, V. Félix prend d’entrée sa vitesse de croisière et ne la tombera pas jusqu’à la fin ce qui lui vaudra avec ses 31 points le premier prix. L Ameraoui bien derrière au nombre de points (9) mais avec un raset sans reproche arrive second, talonné par le timide gaucher qui cache encore bien des choses, E Bernard (7 points).

Beu Caire (Guillierme) : 8 minutes sans forcer la cadence avec 2 Beaucaire,Souvenir Fanfonne Guillierme,course camarguaiseengagements sur Dunan et Félix pour 2 Carmen plus rentrée.

             Photo sur V. Félix ⇒

Esmero (Caillan) : Routinier, les hommes ne parviennent pas toujours à l’amener avec eux du fait de son placement, collé aux planches qui demande des rasets serrés. A la 9ème,  bascule derrière Dunan avant de taper derrière Félix. 2 Carmen plus rentrée avec ses ficelles.

Nanou (Salierene) : Calme et peu bousculé il fait légèrement le pas. Bressy et Bernard l’entrainent avec eux dans de jolies poursuites serrées.  Ficelé il rentre au toril avec le disque entendu 3 fois.

Mimosa (Layalle) : Les pompons partent en moins de 5 minutes dans l’indifférence. Aux ficelles, une timide série, quelques réparties mais le tout manque de liaison. C’est long.

Beaucaire,Souvenir Fanfonne Guillierme,course camarguaiseTrevi (Saint Antoine) : Placé, vif et l’œil partout il surveille avant de s’élancer rapidement, tête baissée et raccompagner jusqu’à la limite. A l’aise dans les reprises, il se retourne lestement et accélère sur les trajectoires avant de se dégager. Carmen 3 fois pendant et retour avec une ficelle.⇑ Trevi anticipe S. Dunan

Moustache (Guillierme) : Coopératif, il s’engage bien mais termine pasBeaucaire,Souvenir Fanfonne Guillierme,course camarguaise toujours à part sur Améraoui et Bressy où il va frapper aux planches. 4 évasions et un Carmen, rejoué au retour, ont agrémentés ses 12 minutes.   Moustache sur L Améraoui⇒

Milouin (Ricard - HP) : Premier raset de Bernard à la 6éme, le second de Bressy à la dernière minute qui se fait rejoindre en contrepiste et c’est tout. 1 Carmen plus rentrée avec la totalité de ses attributs.

Beaucaire,Souvenir Fanfonne Guillierme,course camarguaise

                                                     Texte et Photos Cyril DANIEL

27/07/2016

BAILLARGUES *AVENIR*

Course du mardi 26 juillet 2016

Intéressant !

Pour cette 2e journée du Trophée J.-F. Brouilet, le CT Le Sanglier propose un concours de manades intéressant, avec de bonnes surprises côtés taureaux et un tempo des hommes soutenu au début et descendant au fil des quarts d’heure. On ne s’en plaindra pas par ces temps d’excitation outrancière malvenue dans certaines courses à l’Avenir.
Milord de Janin fait partie des découvertes. D’abord en mouvement puis calé, il raccompagne régulièrement, sans s’affoler, mais avec ténacité. Quelques anticipations, un cabrage après Naim. S’exécute sur les beaux rasets courts de François Martin pour 13 minutes appliquées et sérieuses. 5 Carmen et retour.
Instable, Rix de Ricard surprend par ses sauts impromptus. Mais se laisse tondre à la volée en 6 minutes.
Changement de jeu avec Pyros (Le Grand Salan). S’il cherche sa place les premières minutes, une fois trouvé le bon poste, il s’engouffre à la poursuite des blancs surtout les droitiers qu’il serre jusqu’aux planches. Attentif, il balade les hommes, accélère en fin de raset, et ne se laisse pas manœuvrer. Ficelles à la maison. 5 Carmen et retour.
Jacob (Saumade) fait parler son expérience et reste ferme jusqu’aux barrières. Dans son style classique, il use les blancs qui lèvent le pied en fin de quart d’heure. Une ficelle au toril pour ce cocardier sérieux et régulier. 4 Carmen et retour.
Vif dans les enchaînements, Fougueux des Termes montre qu’il en veut. Parfois un peu brouillon, il compense par sa détermination surtout à droite (Marignan, Martin, Benafitou) et ses accélérations fulgurantes lui font prendre le dessus. Les candidats ne se bousculent pas et il rentre ses ficelles. 3 Carmen et retour.
Ouranos (Paulin) a un turbo dans le moteur dès que les hommes pointent dans son collimateur. Montre du caractère dans des anticipations (Méric, Marignan) et des enchaînements conclus (I. Benafitou). Les trajectoires sont belles, Ouranos aux trousses et quand les blancs fatiguent, lui, frais comme un gardon, en voudrait encore. Les ficelles rentrent 5 Carmen et retour.
Personne en vue pour Canoubié de Ricard (hp) d’autant qu’il saute sans arrêt et revient en piste seul. Quelques passes et beaucoup trop d’évasions...


MARTINE ALIAGA


Trophée de l’Avenir : Marignan, 19 ; F. Martin, 16 : Méric, 9 ; Naim, 3.

18/07/2016

AIMARGUES *Trophée de l'Avenir*

Course du dimanche 17 juillet 2016

NOUS SIAN REGALA !

ANGORA et SOLER sur le podium

 Trophée Henri-Aubanel / 2e Souvenir J.-Louis-Aubaressy

aimargues,trophée de l'avenir,course camarguaise

Entrée : Le plein - Organisateur : Cté des Fêtes - Présidence : Thierry Cure

Raseteurs droitiers : J Soler, G Montesinos, G Cano (sort au 3e), S Aroca (Rentre au 4e) Gauchers : L Bressy (sort au 6e), C Clarion, V Rodriguez, M Sanchez, R Guin (sort au 5e), F Lopez. Tourneurs : R Roux, J Dumas, C Garcia

Fait Marquant : Une minute de silence est observée pendant la capelado suite aux évènements,aimargues,trophée de l'avenir,course camarguaise suivie par un discours empli d’émois et de compassion  de JP Franc (Photo ⇒)  Maire de la Commune et conclue par la Marseillaise joué par la pena Los Sombreros reprise par les spectateurs.

Des après-midi comme ça, on en redemande. Des taureaux décidés, des hommes motivés et un président de course au top qui ne lésine pas, et ça part de là. De d’Arbaud, excellent premier à Courejau, avec cependant un bémol pour Tom (encore jeune), le trophée H. Aubanel, Souvenir Aubaressy a séduit.

aimargues,trophée de l'avenir,course camarguaiseL’investissement de Jérémy Soler a été logiquement récompensé d’autant que la qualité des rasets est là par leur trajectoire effilée et leur pureté. A gauche, Marc Sanchez, lui aussi distille de beaux gestes qui sont à remarquer. Les autres embrayent et c’est bénéfique pour tout le monde.

De quoi satisfaire l’ex-stagiaire, Thibaud Servière (⇐ Photo) devenu Président du Comité des Fêtes et sa dynamique équipe au moment de l’imposante des prix (à lire ci-dessous)

D’Arbaud – n°732 (Saumade) : Un premier qui ne permet aucune aimargues,trophée de l'avenir,course camarguaisefaute ni départ approximatif et qui sanctionne toute tentative hésitante ou limpide par une arrive sévère. Guin dès le raset d’attaque se fait bousculer, Lopez, Bressy (2), Montesinos, Sanchez et Soler s’en dégageront in extremis. 6 Carmen retour inclus avec ses ficelles pour une excellente bonne prestation chaleureusement applaudie. (Photo avec L. Bressy ⇒)

Tom – n°976 (Félix): Il court, il court, prenant les rasets à la traverse. Quand il se stoppe, allonge derrière Sanchez (2), Soler et Clarion. On voit chez lui de qualités certaines mais aujourd’hui, il avait décidé de les garder secrètes.  Rentre 1 ficelle en silence.

aimargues,trophée de l'avenir,course camarguaisePouchiche – n°003 (Saint Pierre) : Présent, il baisse la tête pour défendre ses principaux attributs près de 6’. A l’approche des planches il n’hésite pas à se lever ou à taper. Ainsi, Cano (⇐ Photo), Montesinos, Soler (2) et Bressy se feront tamponner. Porteur de son unique ficelle il entend son 6e Carmen à sa rentrée.

Bessoun – n°614 (Guillierme) : Vaillamment cède cocarde et glands en 3 minutes.  Aux ficelles, se place et s’engage avec vivacité sans céder deaimargues,trophée de l'avenir,course camarguaise terrain sur les longueurs. La tête passe plusieurs fois en conclusion. Cocardiérement, il se signale derrière Soler, Sanchez (3), Aroca et Rodriguez (Photo ⇒). 5 fois les honneurs plus rentrée avec ses ficelles après une  sérieuse prestation aux multiples facettes.

Milhaudois – n°817 (Lagarde) : Dès l’attaque s’envole derrière Guin. Les hommes le testent mais très vite vont en prendre la mesure et là, le biou va se bonifier au fil de temps. aimargues,trophée de l'avenir,course camarguaiseConsenti sans relâche, les actions se multiplient (une dizaine). Tape sur Sanchez avant de s’envoler derrière ce dernier ou Lopez (Photo). Il fait front, tient pied à tout. Une course de battant récompensée par 6 Carmen et l’ovation en prime.

Engora – n°049 (Aubanel Baroncelli) : Craint, il tamponne les planches derrière Montesinos avant de se jeter dans les tubes aux trousses de Sanchez (2). Les rasets sont calculés et au compte-goutte. Vif, il va encore conclure derrière Soler, Montesinos (3). aimargues,trophée de l'avenir,course camarguaiseSa course va crescendo avec de vives répliques. 2e gland en place il entend le disque à son retour joué 5 fois pendant et entend des applaudissements nourris.

    Engora s'envoie derrière M. Sanchez ⇒

Courejau – n°912 (Blatière-Béssac - HP) : Tout en parcourant la piste, il accepte les provocations et pousse quand il sent l’homme à sa portée.  Lopez et Sanchez (2 dont un avec saut), l’amèneront avec eux jusqu’à la limite. 4 Carmen retour inclus.

aimargues,trophée de l'avenir,course camarguaiseCourejau sur J. Soler

 

              Texte et photos
CYRIL DANIEL

 

 

***************************

REMISE DES PRIX
DE LA SEMAINE DE LA FETE VOTIVE
en présence du groupe de Traditions Les Cabidoules du Cailar

  • Meilleur lot de Taureaux jeunes de la Semaine:
    Manade Nicollin avec les n°169, 028 et 220
  • Meilleure Vache Cocardière de la course du mardi 12 juillet :
    Thérésa (Blatière Bessac)
  • Meilleur Raseteur de la course de Vaches Cocardières:
    Tom Vacaresse
  • Meilleur Taureau Neuf de la semaine:
    n°369 de la Manade Nicollin
  • Coup de cœur à la Manade Aubanel Baroncelli
    pour 80 ans de travail et de passion au pays des Raouba Vesso

***************************

                    

17/07/2016

CAVAILLON *AVENIR*

Samedi 16 Juillet 2016

LA BELLE BATAILLE DE MARIGNANCavaiillon 16 07 002.JPG

Vincent Marignan très entreprenant
ici avec Provençal (Navarro)

Entrée: 1/20ème Organisateur: CT Cavaillonnais Présidence: D Rocarpin Droitiers: Bressy, Marignan, Maurel, Roig. Gauchers: Aliaoui, Lopez, Zbiri. Tourneurs: J Dumas, Dunan, Lieballe, Roux.

Tel le chevalier Bayard à la bataille d'Italie, sans peur et sans reproche, le jeune Vincent Marignan survole la course. Il totalise et assume son statut de leader de l'Avenir en prenant la royale des espoirs de la manade Navarro à son compte bien épaulé par Bressy, Lopez et Zbiri. Maurel en reprise retrouve ses sensations. Chez les bioùs, Provençal débute bien, Néron se fait respecter et Gustin laisse une belle impression. Une minute de silence est honorée à la mémoire des victimes du tragique attentat de Nice.

Rapide, PROVENÇAL (1er) ne se laisse pas approcher facilement. Ses réponses sont sèches, incisives avec quatre percussions derrière Roig (2), Marignan et Aliaoui pour autant de Carmen. Aux ficelles c'est solide. Il en rentre une en musique. Quelques coups de pinceau et MONET(2nd) défend ses ficelles. Pourtant, il s'engage décidé. Les hommes profitent de sa bravoure et de son placement aléatoire en neuf minutes trente avec 2 Carmen lorsqu'il saute après Lopez et Maurel.Les rubans de PABLO (3e) volent en soixante secondes. La aussi, les hommes profitent de la franchise du bioù qui manque de reins et réintègre le toril après cinq minutes trente. 1 Carmen.

Instable, NÉRON (4e) promène six minutes les hommes aux rubans. Mieux placé aux ficelles, ses poursuites sont plus abouties cornes pointées jusqu'à ses soulever après Zbiri. Il conserve ses deux ficelles sans démériter. 3 Carmen et rentrée. Véloce, SALOMON (5e) se jette d'un raset à l'autre sans rechigner. Il lui manque juste la finition car cocardier classique il accepte vaillamment le combat dix minutes.3 Carmen et retour. Ça ne rigole pas avec GUSTIN (6e) virulent et agressif cornes aux planches. Plein de conviction dans les rasets, il est délaissé aux ficelles soit à mi course et ne pourra exprimer totalement son potentiel. 1 Carmen et rentrée de domination. Baptisé, CAPITAN (7e HP) le jeune taù en supplément dix minutes débute bien mais ses évasions en contre piste gâchent l'impression d'ensemble. Carmen généreux au retour.

Cavaiillon 16 07 004.JPG

 Bel engagement de Provençal (Navarro)
après Vincent Marignan
  

Cavaiillon 16 07 008.JPG

Un saut de Monet (Navarro)
derrière David Maurel
  

Cavaiillon 16 07 011.JPG

Arrivée cornes pointées de Néron (Navarro)
avec David Maurel
 

 Cavaiillon 16 07 015.JPG

 Encore Vincent Marignan
qui lève la ficelle de Salomon (Navarro)

Cavaiillon 16 07 019.JPG

Tête au dessus des bois pour Gustin (Navarro)
sur Vincent Marignan

Cavaiillon 16 07 021.JPG

 Belle attitude de Ludovic Bressy
à la tête de Capitan (Navarro)

Texte et photos
ERIC AUPHAN

Trophée de l’Avenir: Marignan (32) Bressy (11) Lopez, Zbiri (5).

15/07/2016

Pérols - 30 Ans de l'A.E.T.C.C. - 14 juillet 2016

JOYEUX ANNIVERSAIRE A l’A.E.T.C.C.

IMG_6761.JPG

Entrée : 1/2 - Organisateurs : Cté des Fêtes - Présidence : Joris Alvares

Raseteurs : Droitiers : S Dunan, A Gautier, R Ibarra (sort au 4), L Faure, D Fougere (sort au 6) - Gauchers : S Benamar, J Deslys, F Aliaou (sort au 1)

Tourneurs : P Ranc, O Menargues, D Dunan (sort au 4)

IMG_6820.JPGFaits Marquants :

* Monsieur le Maire de Pérols remet à Pascaline Teyssier un bouquet pour le 30ème anniversaire de pérols,trophée de l'avenir, 30 ans de l'AETCC,course camarguaisel’AETCC

* Une partie de la piste à l’ombre (sous la présidence) a été inondée par un petit plaisantin.

* Très bonne initiative que celle prise par Daniel Siméon que d’expliquer en quelques mots la course camarguaise en voyant pas mal de néophytes sur les gradins. 

Partis de rien  ou de pas grand-chose, si ce n’est le point commun la passion pour l’élevage, les manadiers de l’AETCC fêtaient aujourd’hui les 30 ans de leur association autour d’un concours de manades, dans lequel Lazare par sa complexité, Burano et Armaguédon par leur volonté ainsi que Malibu par son côté spectaculaire se sont mis en évidence face à une équipe tronquée au fil du temps chez qui l’on a pu apprécier l’investissement deux gauchers, S. Benammar et J Deslys, et le bon debut (jusqu’à son retrait) de R. Ibarra. Les autres plus en dents de scies…

Centaure (Vidourlenque) : Après un début tout en vaillance, il en tendance, sans toutefois renier, à se durcir quelque peu. Sur les droitiers qu’il affectionne davantage, les poursuites sont plus intenses (S Dunan, A Gautier, R Ibarra 2) et raccompagnées au fil des planches. 3 Carmen en piste rejoué à son retour avec une ficelle.

pérols,trophée de l'avenir, 30 ans de l'AETCC,course camarguaiseLazare(Cyr): Placé idéalement, les blancs, dont l’engagement doit être franc et réel ne se bousculent guère. Alors le biou  part sur les tourneurs et gagne le côté opposé où il reprend place. Raseté ces répliques sont sèches et bien suivies jusqu’aux planches comme cette  arrivée serrées sur J. Deslys. Ficelles intactes, Carmen au retour.

Burano (Aurore) : Pas ménagé, il subit le rythmepérols,trophée de l'avenir, 30 ans de l'AETCC,course camarguaise des hommes, non sans se mettre en évidence dans ses arrivées engagées derrière A Gautier, D Fougere (2) et J Deslys. Moins bousculé à la 2sde ficelle, il percute Gautier et Dunan à l’arrivée  et serre S. Benammar (Photo)pendant près de 14 minutes conclues par le disque joué 4 fois.

Armaguedon (Salierene) : Moins de 2 minutes et on passe aux ficelles ou, avec un comportement plus pérols,trophée de l'avenir, 30 ans de l'AETCC,course camarguaisestable, il fait le pas sur chaque départ. Ses répliques serrées derrière S Dunan (Photo) S Benammar, R Ibarra et J Deslys sont récompensées tout comme  sa rentrée avec une ficelle.

Cristal (Cougourlier) : De très belle présentation, cet entier volontaire s’engage franchement sans poser trop de difficulté avec quelques allonges intéressantes. Sans vice, normal il n’a que cinq ans, les hommes en viennent à bout en 8’30. Le retour se faisant en silence.

pérols,trophée de l'avenir, 30 ans de l'AETCC,course camarguaiseMalibu (Thibaud) : Avec lui, l’alerte va être donnée. Certes, il ne vient pas à tous les coups, mais quand il vient,  c’est dans un grand boum aux planches que le raset se termine. J Deslys (4), D Fougere, A Gautier, J Faure et S Benamar le feront briller dans une tempête de sable, de vent et sous quelques gouttes. 6 Carmen plus retour avec une ficelle.pérols,trophée de l'avenir, 30 ans de l'AETCC,course camarguaise

⇐ Malibu sur S Benammar et sur J Deslys ⇒

Gaïa (Chaballier - HP) : Vive, pétillante et surtout motivée ne trouvera pas toujours chaussure à son pied. 2 Carmen (plus rentrée) sur des arrivées spectaculaires derrière  J Deslys, A Gautier (3) et L Faure et voilà.

Texte et Photos Cyril Daniel                                                  

Trophée de l’Avenir : J Deslys 14, S Dunan 12, S Benamar 9

Trophée des Raseteurs : D Fougere 13, L Faure 8, R Ibarra 4, A Gautier 2

10/07/2016

VILLENEUVE-LES-MAGUELONE *AVENIR*

Samedi 9 juillet 2016 - Souvenir Jeannot-Vidal et Elise Vallier

Mafre, un espoir récompensé

Le cagnard anesthésie les spectateurs mais en piste, les raseteurs multiplient les rasets. L'équipe est travailleuse et quand les "jeunes" marquent un peu le pas, les aînés continuent jusqu'à raseter Mistigri, 7e, et, comme Katif, risquer la blessure. Chapeau les blancs ! Marignan, Soler, Y. Martin, Méric... pour de très belles passes ; Clarion, Vic... sérieux ; Aliaga, Katif omniprésents. Côtés taureaux, des specimens au physique irréprochable, notons-le. Vermont irrégulier, Cenote et ses accélérations, la générosité d'Insolent, les actions poussées de Maquisard,  la volonté de Mafre, Fakir pas assez titillé et l'étonnant Mistigri auteur de l'envolée du jour. Les prix récompensent Katif et Mafre.

Vermont (Le Ternen).- Branché sur courant alternatif, soit il se livre et s'emporte (Aliaga) soit il se décale et se fait réticent. Une poussée après Soler. 2 Carmen en course.

Cenote (L'Aurore).- Se laisse prendre au vire vire au début, mais une fois bien placé, se fait intéressant avec ce petit coup de rein dans le raset. Ziko l'emmène, Cenote accélère, tape et bascule. Sa franchise l'honore pour 9 minutes de qualité. 2 Carmen et retour.

Insolent (Michel).- A six ans, sa générosité lui fait tout prendre et il se livre dans de longues séries avec une vaillance notoire. Un grand coeur qui multiplie les enchaînements pour 10 minutes rythmées. 3 Carmen et retour.

Maquisard (Les Termes).- A son discrédit, il baroule beaucoup et parfois se centre. A son actif, quand il se place, ses actions sont poussées jusqu'au ras des planches. Avec Soler, Katif, il passe les cornes pour un presque quart d'heure en dent de scie. 3 Carmen et retour.

Mafre (Paulin).- Stéphane Marignan, en contre-piste : "Qu'il est beau, c'est une peinture !", parole de peintre et ancien raseteur. En plus, ce jeune élément se montre leste et rapide. Au début, il se fait cueillir sur des enchaînements soutenus. Cherche sa place, veut tout prendre, gâche un peu la conclusion. Mais avec un travail assidu, il monte en température et affiche sa grande volonté. Il ne lâche rien et rentre ses ficelles. 5 Carmen et retour.

Fakir (Nicollin).- Ses incessants déplacements épuisent les hommes. Katif, Aliaga et Soler se relaient, ils insistent et Fakir se dresse aux planches. Mais il demande trop d'investissement et s'il reste un peu plus fringant sur les rasets droitiers, à gauche, il se retient. 2 Carmen et retour.

L'équipe blanche est réduite pour tester l'agressivité de Mistrigri (Cyr, hp, 10 minutes). Lui, fringant et querelleur, tape sur tout ce qui bouge. Katif l'invite, la réponse est fulgurante, méchante et frappante haut sur les tubes, écrasant les jambes du raseteur. La plus spectaculaire action du jour. Rentre son 2e gland. 1 Carmen et retour.

MARTINE ALIAGA