Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

28/07/2013

SAINT MARTIN DE CRAU *AVENIR*

Samedi 27 Juillet 2013

NOIRS ET BLANCS À L'UNISSON…

Entrée: 1/20ème Organisateur: CTPR St Martinois Présidence: J Alvarez Droitiers: Ayme, D Maurel, Moine. Gauchers: Errik, Martin Cocher, Oleskevich. Tourneurs: Dumas, Khaled, D Martinez, Sanchez.

Des courses comme celle-ci on aimerait en voir plus souvent. Des taureaux combatifs face à des hommes unis, soudés et avec un état d'esprit irréprochable qui fait souvent défaut aux courses des As. Tous sont a citer avec mention particulière a Errik et Martin Cocher le récent vainqueur de la cerise d'or. Côté taureaux Mari-Peu peut passer à l'échelon supérieur.

Si ICARE (Allard) sort ses ailes aux attributs durant deux minutes, il se les brûle aux ficelles en durcissant beaucoup trop ses réponses après les gauchers. A droite, il reste coopératif et conserve un petit bout de sa seconde ficelle. 3 Carmen et retour. La brigade légère blanche sonne la charge sur le brave LANCIER (Cavallini) qui perd ses rubans en une minute trente. Aux ficelles, il se montre très volontaire dans les séries mais la troupe blanche lui impose le retour au toril après sept vaillantes minutes. 1 Carmen et rentrée. Sans tricher, FILOU (Les Baumelles) ruse avec un placement quasi parfait le long des planches. Calé près de son pelot qui lui conseille "reste là", il s'engage avec conviction et ferme sèchement le raset a Martin Cocher. Dix minutes pour arriver aux ficelles. Excellent comme les hommes il en conserve une. 3 Carmen et rentrée.

Décidé, JUPITER (Lautier) lance quelques éclairs au ras des planches. Brillant dans les séries, il excelle sur les reprises et met beaucoup de cœur dans la bataille. La planète bouvine est à l'unisson pour dix minutes pétillantes. 4 Carmen et retour. Cocardier, MARI-PEU (Gillet) a la méchanceté au bout des cornes. Il en impose et élargit le cercle. On sent le danger sur chaque raset. Il enferme dangereusement Martin Cocher et saute après Érrik. Un peu distrait mais très sérieux, il conserve brillamment ses ficeles. 2 Carmen et rentrée. La symphonie blanche compose avec le valeureux VERDI (La Galère) qui tout en étant coopératif manque un peu de percussion. Pourtant sur Maurel il s'explose une première fois à mi course et recommence à deux minutes du terme. Un taureau volontaire qui parvient à force d'engagement à conserver ses ficelles. 3 Camen et retour.

Eric AUPHAN

Trophée de l’Avenir: Néant.

VERGEZE *AVENIR*

Samedi 27 juillet 2013

Merci Rémi !

Bechet de Saumade et le raseteur aramonais
sont les deux meilleurs acteurs de l'après-midi


vergèze,avenir,bechet de saumade,rémi guyon,course camarguaiseEntrée : 265 payantes. Organisateur : mairie. Président : Claude Chevalier. Raseteurs droitiers : Belgourari, Charnelet, Guyon. Gauchers : Gougeon, Ferriol, O. Ruiz. Tourneurs : Zucchelli, Abbal, Lizon, C. Galibert.

"Il a bien fait de venir... sinon..." De l'avis général, Rémi Guyon a été le meneur de la course. Sans être au top de sa forme, l'Aramonais, selon son habitude, a  fait honneur à l'invitation à raseter de la mairie, organisatrice du concours. Mehdi Belgourari, plus réservé, après être passé sous les pattes du premier Es Beu, a par moments montré son élégance et sa belle technique. Dans le marathon et la chaleur de l'été, les blancs ont du mal à tenir le rythme. C'est valable pour toutes les courses. 

Pantalon en lambeau, Rémi Guyon quitte la piste après avoir été déséquilibré par Vergézois sur une puissant coup aux planches.

Vergèze en fête, les gradins à l’ombre sont bien garnis et la course est dédiée à Aymé Adoul. En piste, l’équipe blanche tourne au ralenti, seul Rémi Guyon apporte du rythme et en paye le prix, catapulté par Vergézois (6e) ; Belgourari par moments. Bechet de Saumade (3e) est le plus complet.
vergèze,avenir,bechet de saumade,rémi guyon,course camarguaisevergèze,avenir,bechet de saumade,rémi guyon,course camarguaisePhoto Belgourari passe sous les pattes d'Es Beu► 

 Es Beu (Chaballier).- Sans se poser, ne refuse rien et appuie quelques poursuites (Belgourari, Charnelet). Centré, il faut aller le défier. Pour le prix de sa 2e ficelle, Belgourari s’offre un baroulage (sans mal). 12 minutes.
Sargahon (Nicollin). - Pas concerné par le jeu de la piste, il aurait tendance à éviter les rasets pour fuser à contretemps. Belgourari est gratifié de la seule poursuite. Mais ce fut long.
vergèze,avenir,bechet de saumade,rémi guyon,course camarguaisevergèze,avenir,bechet de saumade,rémi guyon,course camarguaise◄ Charnelet en danger avec Bechet ►

Bechet (Saumade).- Il a du répondant et poursuit rageusement. S’envoie sur Guyon. Posté dans l’angle, les hommes réfléchissent. Saute après Charnelet qui ne s’accroche pas pour la séquence émotion. Ses coups aux planches, ses accélérations, ses actions abouties en font un adversaire de choix. Le magnifique raset de Belgourari trouve une riposte frappante superbe. Rentre ses ficelles. 5 Carmen et retour.
Héphaistos (Lagarde).- S’il se garde près du toril, il se livre davantage sous la présidence. Gros tampon sur Belgourari. Au fil des minutes, sélectionne devant le peu d’empressement des blancs. 12’30 le 2e gland à Guyon. Les ficelles à la maison. 2 Carmen et retour.
Le Rouvre (Saint-Pierre).- Armé de belles aiguilles, un peu décollé, il ne déclenche pas l’enthousiasme des raseteurs. Pourtant, sollicité, il est cocardièrement au rendez-vous. Guyon enclenche le turbo mais cela ne suffit pas. Ficelles au toril en musique ;
vergèze,avenir,bechet de saumade,rémi guyon,course camarguaiseVergézois (Blatière-Bessac).- ► Puissant coup aux planches de Vergézois sur Guyon.
Pas inquiété, promène et quand il prend les angles personne à l’horizon. Balade les blancs qui, dans les dernières minutes, se mettent à l’œuvre. Du coup, le Blatière fait parler la poudre, bascule après Belgourari, coup violent après Guyon qu’il déséquilibre, s’envoie très haut sur Belgourari. Mais le quart d’heure est fini et Vergézois rentre un gland. 3 Carmen et retour.
Léo (Raynaud, hp). Rémi sorti, la belle vivacité de Léo, 5 ans, ne trouve pas preneur. Mais sur quatre rasets de Belgourari, il raccompagne au fil des planches, met la corne en finition. Ruiz, 3 fois, Ferriol, pour un final agréable. Une ficelle rentre. 4 Carmen et retour.


MARTINE ALIAGA


Trophée de l’Avenir : Belgourari, 12 points ; Gougeon, 3 ; Charnelet, 2.

****************

▼ Mehdi Belgourari et Bechet de Saumade (3e)

 

vergèze,avenir,bechet de saumade,rémi guyon,course camarguaise

▼ Le Rouvre (5e) accélère après Rémi Guyon

vergèze,avenir,bechet de saumade,rémi guyon,course camarguaise

▼ Toute la violence de Vergézois de Blatière (6e)

vergèze,avenir,bechet de saumade,rémi guyon,course camarguaise

******************


27/07/2013

VENDARGUES *AVENIR*

vendargues,trophée de la main d'or,courses camarguaisesVendredi 26 juillet 2013

Zico Katif
l'homme à la Main d'Or

 Camerone meilleur cocardier de la finale

vendargues,trophée de la main d'or,courses camarguaisesEntrée : 2/3 d’arène. Organisateur : CT La Muleta. Président : Marc Moucadel. Raseteurs droitiers : Belgourari, Bruschet, Caizergues, Katif. Gauchers : Guin, Ouffe, Zekraoui.
Tourneurs : Martin, F. Garrido, Estève, Zerti.

Avec un saut périlleux façon capoeira pour fêter sa victoire, Zico Katif reçoit la 1re Main d’Or du CT La Muleta. 2e Rassir. Meilleur taureau : Camerone de Paulin. Un bouquet à Sabri Allouani et le coup de cœur surprise au président Serge Hermet. L’ambiance est chaleureuse, le décorum soigné, la course agréable avec deux meneurs stylés et entreprenants, Katif et Belgourari.
Bagna (Cuillé).- Sauteur, pas très vaillant sur les rasets qu’il lâche souvent mais à la dernière minute, fuse méchamment sur Katif qu’il écrase aux tubes. Un premier dissipé qui rentre ses ficelles.

vendargues,trophée de la main d'or,courses camarguaises

▲ Photo Mehdi Belgourari et Sultan (Nicollin).- Coopératif, il enchaîne avec volonté et brille par de grosses accélérations (Belgourari, 3 fois). Se livre le long des planches pour 7 minutes rythmées. 3 Carmen et retour.

 vendargues,trophée de la main d'or,courses camarguaises

Zekraoui a eu chaud, Camerone l'a rattrapé à la planche

vendargues,trophée de la main d'or,courses camarguaises▲ Photo sur Zekraoui

►Photo sur Guin

 Camerone (Paulin). - Toujours bien placé, il ramène les hommes jusqu’aux planches et plus si affinité. Concentré, offensif, s’engouffre dans les longs rasets de Katif, Belgourari, Guin, et conclut dangereusement. Rien n’est laissé sans réponse pour 10 minutes sérieuses. 10 Carmen et retour.
Apparicio (Rouquette).- Se livre avec volonté, enchaîne. De belles anticipations au départ de l’action (Guin, Bruschet, Belgourari) rehaussent sa prestation. 10 minutes de belle facture. 2 Carmen et retour.
Pharmacien (Cuillé).- Prend tout en mouvement et tient le rythme. Se chauffe et ses actions prennent de l’ampleur. Katif traverse la piste main au frontal, Belgourari vivement raccompagné, frappe après Zekraoui. Termine ses 9 minutes par des séries à fond. 5 Carmen et retour.
Apollon (Bon).- Impénitent sauteur. Sa réputation n’est plus à faire. En revanche, il se fait respecter par quatre sévères coups aux planches hauts vers les tubes. Mais trop de temps perdu en contre-piste. Les ficelles rentrent. Des Carmen.
Fouquet (Laurent, hp).- A 6 ans, lui aussi affectionne les sauts et les blancs tardent à l’attaquer. Mais sur le raset de Caizergues, il se dresse, anticipe Katif et Belgourari qui l’allongent. Les poursuites sont vives pour un joli final en musique.


MARTINE ALIAGA


Trophée de l’Avenir : Belgourari, 28 points ; Katif, 17 ; Zekraoui, 4 ; Caizergues, 3.

L'âme villageoise

vendargues,trophée de la main d'or,courses camarguaises

vendargues,trophée de la main d'or,courses camarguaisesVendargues n'est plus un village mais une petite ville. Et pourtant l'esprit villageois marche à fond. Le CT La Muleta est l'une des associations qui a forgé et qui maintient la flamme. Autour du président Serge Hermet, des anciens, des jeunes oeuvrent tout au long de l'année.
La fête réunit toutes les familles, les historiques et les nouvelles, présentes à toutes les animations. Le club ne manque pas d'idées mises en oeuvre avec une dévouement exemplaire de quelques uns pour le plaisir de tous.
Vendredi, pour la finale de la 1
re Main d'Or, l'ambiance chaleureuse a participé au bon déroulement de la course, et à la remise des prix personne n'est oublié.
En ouverture, Renaud Vinuesa et son équipe toujours impeccables présente un tableau du spectacle "La Camargue en liberté". On ne s'en lasse pas. Attelage, Arlésienne, mise en scène à la capelado... tout y est.
Le bénévolat à Vendargues a de beaux jours devant lui.

 

vendargues,trophée de la main d'or,courses camarguaises

*******************


22/07/2013

FRONTIGNAN *AVENIR*

Dimanche 21 juillet 2013 - Complète de Paulin

Gabriel la terreur !

frontignan,ct le senglié,gabriel de paulin,course camarguaise

Gabriel n'est pas un ange mais un démon qui fracasse les planches.
A la 2e action sur Romain Mondy, il blessera le raseteur.
Coup de corne de 10 cm dans la fesse gauche. 

Entrée : 1/4 d’arène. Organisation : CT Lou Senglié. Présidence : Michel Cassagne.  Raseteurs droitiers : Oufdil, Chig, R. Mondy, Jockin. Gauchers : Fouad, A. Benafitou, Oleskevich. Tourneur : Dumas, Sanchez. Fait marquant : Romain Mondy blessé par Gabriel, 10 cm dans la fesse gauche.

Le Carmen général à la fin de cette complète de Paulin est largement mérité tant les taureaux furent bons. Gabriel termine dans la terreur et malheureusement blesse Romain Mondy (lire fait marquant). Les 7 hommes ont tous contribué au bon déroulement de la course. En prélude de celle-ci, Frédéric Jockin fut honoré pour sa longue carrière. Le 27e Trophée du Muscat revient à Oufdil ; 2e Chig, 3e R. Mondy. Le 1er Souvenir J.-F. André est pour Gabriel. Des course comme ça on en redemande ! 

Lou Battre. - Un bon premier qui se place bien et répond à tout avec des finitions au bois. Conserve ses ficelles. 1 Carmen et rentrée 

Cupidon. - Vif, attentif à tout Cupidon prend goulument les rasets en se montrant bon finisseur. Aux ficelles, toujours autant brillant, il se régale dans les séries. Conserve ses ficelles. 3 Carmen et rentrée. 

Tapir.- En deux minutes, Oufdil lui lève ses principaux attribut avec 2 coups de barrières. Ensuite, on assiste à un festival d'actions. Rentre ses ficelles. 8 Carmen et retour. 

Queyras.- Avec un très bon placement, il gère sa course à sa guise. Queyras vient avec une légère anticipation mais c'est pour ses finitions qu’il se fait remarquer. Avec une vingtaine de grand coups de barrière où parfois il bascule après. Conserve une ficelle avec une pluie de Carmen. 

Colbert.- Lui aussi participe à la fête avec de la brillance et des coups de boutoir. Rentre à la 13e sur blessure. 4 Carmen et rentrée. 

Gabriel.- Magnifique tau qui sème la terreur tant côté raseteur que côté public. Premier cite de Chig, énorme action où il brise les planches. Dominateur, Oufdil coupe la cocarde mais les blancs tirent des plans sur la comète pour le passer. Romain Mondy s'y essaie. La 1re fois l’action est phénoménale. Gabriel casse toute les planches en tordant le pilier. A la seconde, hélas, il rattrape Romain et le blesse à la cuisse. On s'arrête là mais il aura fait grosse impression. 3 Carmen et rentrée.

LORENT

Trophée des Raseteurs : Oufdil, 17 points ; Chig, 10 ; Oleskevitch, 4 ; R. Mondy, 4 ; Jockin, 2. 

VENDARGUES *AVENIR*

Dimanche 21 juillet 2013

KATIF L’HOMME A - TOUT - BIEN FAIRE

B1KATIFQUASSARD4E.jpg

Zico Katif et Quassard (4e), le duo supérieur de l'après-midi


BKATIFARCANEL.jpgEntrée : 3/4 d’entrée. Organisation : CT La Muleta. Président : Marc Moucadel. Raseteurs droitiers : I. Benafitou, Caizergues, Bruschet. Gauchers : Katif, T. Mondy, Guin, Zbiri.
Tourneurs : Estève, Abbal, Martin.
Zico Katif, stylé, élégant, variant rasets courts, rasets longs, s’impliquant dans les difficultés, faisant briller quand ça s’impose. Avec ça bonne main et le sourire en prime, ce garçon est une perle. Avec lui, les autres raseteurs n’ont pas rechigné à l’ouvrage et jusqu’à la trompette du 7e taureau. Chapeau !
Chez les noirs, Quassard de Plo complique le jeu dans un ensemble plaisant pour cette 9e étape de la Main d’Or.
Marin (Cuillé).- Brave dans les enchaînements, il s’emporte régulièrement surtout à droite où il tape violemment (I. Benafitou, 3 fois, Caizergues). 9 minutes agréables. 4 Carmen et retour.
Mexico (Blatière-Bessac).- Ne s’intéresse pas à grand chose sauf avec Katif qui a le biais pour le passer. Montre sa méchanceté après I. Benafitou qui lambine à la planche puis frappe brutalement après Katif en musique. Brutal !
Arcanel (Lagarde).- Volontaire, franc, il ne refuse jamais et met du rythme dans les nombreux enchaînements. Généreux, il permet de belles courbes, et sur une belle accélération, envoie un boulet de canon après Guin. 13 minutes. 2 Carmen et retour.
Quassard (Plo).- Froid, il rôde et riposte vivement (I. Benafitou). Surveille tout. Katif le cite, l’anticipation est superbe, autant que le long raset jusqu’aux planches. Quassard complique le jeu, mais trouve Katif pour complice, anticipe Bruschet. 9 minutes les pompons. Et malgré les efforts de Katif et Bruschet, Quassard rentre brillamment ses ficelles. 4 Carmen et retour.
Tancrède (Nicollin).- Sort chaud bouillant mais le rythme soutenu lui fait perdre beaucoup d’énergie. En revanche, il est toujours d’accord pour enchaîner. Puis se révolte après Katif (2), T. Mondy. 14<TH>minutes, 4 Carmen et retour.
Dalloz (Cuillé).- Navigue, ne tient pas en place et pousse après l’homme (T. Mondy). Remuant, sauteur, instable. Deux belles finitions sur Zbiri. Les ficelles à la maison. 5 Carmen et retour.
Steward (Hervas, hp).- Un jeune élément en apprentissage qui peine à se situer mais tamponne de bon cœur après qui l’intéresse. 12 minutes, rentre une ficelle. 3 Carmen et retour.


Texte et photos
MARTINE ALIAGA


Trophée de l’Avenir : Katif 19 points ; Caizergues, 15; I. Benafitou, 9; Zbiri, 5.
Trophée des Raseteurs : T. Mondy, 9 points; Guin, 4.

QUASSARD DE PLO

▼ anticipation sur Bruschet

 BBRUSCHETQUASSARD4E.jpg

▼ sur Zico

BKATIFQUASSAR4E.jpg

BKATIFQUASSARD4E.jpg

▼ Finition sur Ilias Benafitou

BQUASSARDIB.jpg

▼ Mexico 2e (Blatière-Bessac) agresse Ilias Benafitou

BIBMEXICO2E.jpg

Marin (1er Cuillé) sur Ilias Benafitou

BIBMARIN1ER.jpg

*****************

Facétieux Katif

N'arrivant pas à lever la ficelle de Dalloz (Cuillé, 6e), et alors que le cocardier avait basculé à ses trousses, Zico fit mine de lever la ficelle accroché aux tubes.

Eclats de rire dans les gradins et bon réflexe de la photographe Katy Siroul qui a immortalisé ce bon moment.

vendargues,quassard de plo,zico katif,course camarguaise

Photo KATY SIROUL



21/07/2013

FOS SUR MER *AVENIR*

Dimanche 21 Juillet 2013

MARQUIER ET LAFARE DUO DE CHOC

 Fos sur Mer 21 07 57.jpg

Oundo (Plo) et Jérémy Lafare deux des acteurs principaux.

Entrée: 1/4 Organisateur: CTPR Le Galejon Présidence: P Gibert Droitiers: Benoit, Marquier, Martinez D, Moutet, Roig. Gauchers: Ferriol, Lafare, Soléra. Tourneurs: Fadli, Lebrun, G Rado.

Avant le souvenir Guillaume Perrin deux emboulés de la manade Ribaud sont rasetés par l'école taurine locale puis Maxime Solera (frère du raseteur) torero local fait une démonstration à la cape face à un novillo de la ganadéria Fano. La course prévaut par le final de Oundo meilleur taureau et Canaille ultra dominateur. Chez les hommes, Marquier meilleur raseteur (19pts) et Lafare (18) meilleur animateur sont les seuls à mouiller le maillot. Les autres sont en dilettante. Présidence sans fausse note.

Loin d'être un roc, ROCKEUR (Ribaud) coureur se fait surprendre sur ses déplacements en une minute trente. Aux ficelles, il se place mieux et s'il finit parfois cornes dans les planches, il faut vraiment rentrer dans son terrain. Sur la fin, il se cale au toril et durcît trop les watts. Il rentre une ficelle en silence. Tel un caïd, CANAILLE (Richebois) élargit le cercle et faute de rasets s'en prend aux planches. sur la première vrai tentative de Lafare (8') il ferme l'accès avec maestria. Une timide série à blanc et la mafia blanche impuissante laisse rentrer la totalité des attributs. Carmen de domination. Avec MARINET (Allard) plus abordable, les hommes retournent a la pêche aux rubans sans le laisser mariner. Coopératif, il se jette dans la bataille et parvient à sauver une ficelle. Un petit taureau intéressant. 2 Carmen et rentrée.

Vaillant, RIGAOU (Gillet) offre sa bravoure aux blancs qui s'en donnent à cœur joie pendant 6 minutes d'une grande générosité. 4 Carmen et retour. Jeune, LOU GUECHOU (La Galère) est combatif. Il se jette bien au départ du raset. Calé au toril, il est soumis au régime intensif de rasets et récupère un peu en contre piste. Il s'incline en onze minutes méritantes. 3 Carmen et rentrée. À 11 ans, OUNDO (Plo) reste barricader même si ses actions sont moins explosives. Il assure le final idéal avec la complicité de Marquier, Lafare et Ferriol dans une dizaine d'engagements percutants et un placement cocardier qui lui permet de conserver ses ficelles. 10 Carmen et retour. 

Fos sur Mer 21 07 23.jpg

Rockeur (Ribaud) derrière Mathieu Marquier.

 Fos sur Mer 21 07 25.jpg

On a beaucoup regardé Canaille (Richebois) ultra dominateur

mais Jérémy Lafare a été le seul à essayer

 Fos sur Mer 21 07 27.jpg

Fos sur Mer 21 07 34.jpg

Moutet serré de près aux planches par Marinet (Allard)

Fos sur Mer 21 07 37.jpg

 Lou Guechou (La Galère) et Mathieu Marquier

 Fos sur Mer 21 07 43.jpg

 Le festival Oundo (Plo) aux planches après Ferriol

mais aussi Jérémy lafare

Fos sur Mer 21 07 47.jpg

et encore Ferriol

Fos sur Mer 21 07 49.jpg

Texte et photos Eric AUPHAN

Trophée de l’Avenir: Roig (3).

Trophée des Raseteurs: Marquier (19) D Martinez (4) Ferriol (2).

ORGON *AVENIR*

Samedi 20 Juillet 2013

DE DRÔLES D’OISEAUX ET ANTHEMIS…

 Orgon 20 07 72.jpg

Anthémis (Cuillé) explosif après Benjamin Sabot.

Entrée: ½ Organisateur: CTPR Orgon Présidence: J Faure Droitiers: D Maurel, D Martinez, Roig, Sabot Gauchers: Alarcon, Gaillardet, Lafare Tourneurs: Cuallado, Jorquera, Martinez D.

Dans ce petit plan à flanc de colline où les chants des cigales bercent les gradins les Cuillé se sont montrés supérieurs sans oublier les Richebois avec l'apprenti Vautour et le confirmé Moineau. Gaillardet, Maurel et Lafare sont les plus actifs avec Sabot par moments.

Pour la manade Lautier PHOEBUS (3ème) se livre parfois avec un corne menaçante. Vif aux rubans, la pression tombe aux ficelles et sa course manque de rythme. Il assure le minimum, les hommes aussi. Il conserve la seconde en musique jouée une fois. Volontaire, NOBLE (5ème) perd ses rubans en une minute quinze. Sans difficulté les blancs lui font accomplir des séries enjouées pendant huit minutes trente. 3 Carmen et rentrée.

Pour la manade Richebois, MOINEAU (1er) est a l'étroit dans cette petite cage et reçoit les premiers rasets a blanc. Idéalement placé, il contrôle tout et répond avec vigueur. Si Alarcon cueille la cocarde a la dernière minute, les glands et les ficelles au toril. 3 Carmen et rentrée. Tel un rapace VAUTOUR (4ème) s'envoie fort au delà des planches. Il inspire la crainte avec des sauts puissants. À 5 ans, il rétracte ses griffes aux ficelles mais reste volontaire. Il perd son unique ficelle sur la sonnerie. 3 Carmen et retour.

Pour la manade Cuillé, PASSEREAU (2nd) est brave et prend une volée de rasets aux rubans. Sans rien refuser, il se livre parfois avec virulence aux planches. Aux ficelles, il bât de l'aile mais combat avec beaucoup de cœur et de percussion. Il conserve brillamment la seconde. 4 Carmen et rentrée. Râleur, ANTHEMIS (6ème) saute après Gaillardet et s'envoie après les tourneurs. Sa méchanceté le rend brouillon mais il a du potentiel car il déploie une grosse énergie par des sauts ou actions spectaculaires après Gaillardet, Maurel et Sabot ses meilleurs adversaires. 5 Carmen et retour porteur de ses ficelles.

Orgon 20 07 7.jpg

Moineau (Richebois) et Joan Gaillardet.

Orgon 20 07 16.jpg

Passereau (Cuillé) à la planche derrière Benjamin Sabot.

 Orgon 20 07 24.jpg

Phoebus (Lautier) à la poursuite de Damien Martinez.

Orgon 20 07 36.jpg

Une grande envolée de Vautour (Richebois) sur David Maurel 

et heureusement une pause après Joan Gaillardet qui n'avait pu s'accrocher

 

Orgon 20 07 25.jpg

 

Orgon 20 07 31.jpg

Noble (Lautier) et Jérémy Lafare.

 

Orgon 20 07 36.JPG

Anthémis (Cuillé) se dresse après David Maurel

 

Orgon 20 07 40.JPG

mais aussi Benjamin Sabot

et Joan Gaillardet

 

Orgon 20 07 42.jpg

Texte et photos Eric AUPHAN

Trophée de l’Avenir: Gaillardet (10) Alarcon (6) Sabot (3) Roig (2).

17/07/2013

JONQUIERES *AVENIR*

Mardi 16 juillet 2013

Très bonne première du Raisin d'Or

Photos GEORGES MARTIN

▼ Cocagne de Saumade (5e) avec Katif en tête du Raisin (29 points)

BLOGJONQCOCAGNEKATIFPHGM.jpg

▼ ... avec Guyon (2e, 15 points)

BLOGJONQCOCAGNEGUY.jpg

▼ ... avec Zekraoui

BLOGJONQZEKRAOUICOCAGNEPHGM.jpg

2e journée du Raisin d'Or
jeudi 18 juillet, 17h, 9€
 complète de la manade Laurent

************************

15/07/2013

FONTVIEILLE *AVENIR*

Dimanche 14 Juillet 2013

L'ASCENSION D'ARLÉSIEN.....

Fontvieille 14 07 40.jpg

Magistrale action d'Arlésien (Chauvet) après Zekraoui

Entrée: 1/4 Organisateur: CT Fontvieillois. Présidence: P Bayle. Droitiers: D Martinez, D Maurel, Moine. Gauchers: Aliaoui Coulomb, El Hajjouji, Zekraoui. Tourneurs: Babacène, Estevan, D Martinez, Zerti.

Comme l'étape du tour de France cycliste du 14 Juillet, la course a été plate jusqu'à l'arrivée du dernier Arlésien qui s'est avéré être un col de première catégorie. Maurel et Zekraoui ont raseté pour le public. Les autres n'ont cherché qu'à faire fructifier leur capital points ou se sont montrés discrets.

Moins d'une minute et BOSCO (1er) n'a plus ses rubans. Aux ficelles, ses sauts en contre piste et ses réponses intermittentes gâchent sa prestation. Il rentre une ficelle en silence. A l'aide d'un gros coup de revers, BOUBI (2nd) défend cinq minutes ses rubans. S'il se jette bien au départ du raset ses finitions manquent de percussion. Son coup de revers rebute les blancs qui le laisse rentrer ses ficelles sous un Carmen généreux. Vaillant au possible, BARTAS (3ème) est d'une disponibilité sans faille. Ses séries sont rythmées pendant neuf minutes d'une extrême générosité. 2 Carmen et retour.

Coureur mais volontaire, PELICAN (4ème) conserve son second gland jusqu'à mi-course. Aux ficelles, il adopte le bon placement et ses finitions prennent de l'ampleur notamment derrière Zekraoui. Sa course va crescendo et il conserve ses ficelles. 2 Carmen dont rentrée. Rapide mais brave, MISTRAL (5ème) est raseté dans la pagaille et Zekraoui passe sous les pattes sans mal. Volontaire mais assailli de toutes part, il résiste huit minutes sans avoir été mis en valeur. 1 Carmen au retour. Décidé, ARLÉSIEN (6ème) fait parler la poudre aux planches dès le premier raset de Maurel. Il récidive sur le même David puis Zekraoui ne doit pas mouliner à la barrière où le taureau et lui ne font plus qu'un. Il tamponne encore fort après Fouad et Maurel. En patron et capable d'actions puissantes il conserve aisément ses ficelles. 5 Carmen et rentrée...

crochet d'argent

Bosco (premier) au ras des planches avec Zekraoui

crochet d'argent

Boubi (second) baisse la tête devant David Moine.

 crochet d'argent

David Maurel élégant à la tête de Bartas (troisième)

 

crochet d'argent

Pélican (quatrième) pointe les cornes après D Maurel

et se montre dangereux après Fouad El Hajjouji.

crochet d'argent

********************************************************

Les actions d'Arlésien (sixième)

crochet d'argent

crochet d'argent

crochet d'argent

 crochet d'argent

Texte et photos Eric AUPHAN

Trophée de L’Avenir : Zekraoui, El Hajjouji (10) Aliaoui (6) Coulomb (3).

Trophée des Raseteurs: D Maurel (16) Martinez D (5) Moine (3).

13/07/2013

VILLENEUVE-LES-MAGUELONE *AVENIR*

Samedi 13 juillet - 4e journée du Trophée de la Vigne et des Etangs

AROUJO DANS LA BODEGA A CIEL OUVERT

Les prix : 3e prix de la ville, meilleur animateur Christophe Clarion. Souvenirs Elise Vallier et Jeannot Vidal à Aroujo de Guillierme. Mention à Wagram de Cyr.

villeneuve-les-maguelone,aroujo de guillierme,wagram de cyr,course camarguaiseA Villeneuve, transats à l'ombre avec vue sur la course

Grosse ambiance aux arènes de Villeneuve. Le village est en fête, et la Section taurine investit le plan et les terrains autour. Course, abrivado et bandido... les étagères sont bien garnies et les parkings sont pleins. Autour de l’ovale, c’est une vraie bodega à ciel ouvert, en haut la buvette, les pergolas, les tables, bancs et même chaises longues... tout ça à l’ombre avec vue sur la piste. Et la peña Cinq à Sète qui rythme de son combo bienfaisant.

La course a de la tenue avec un premier de luxe Wagram, un 4e expérimenté Leventi, un 5e Hélios qui retrouve du moral et un super Aroujo en 6e. En blanc, côté gauche, ça rasète avec Clarion, Ouffe, Aliaga ; à droite, c’est plus intermittent et ça a manqué à certains taureaux.

 villeneuve-les-maguelone,aroujo de guillierme,wagram de cyr,course camarguaise

Wagram (Cyr) n’est pas un premier. Le cocardier a du cœur et ne se retient jamais. Les séries sont de qualité. Son placement fluctuant ne l’empêche pas de se livrer, il conclut même une belle poursuite après Oufdil. 12 minutes bien rythmées. 6 Carmen et retour.

Engane (Le Soleil).- Il a du jus et s’enfile d’entrée une grosse série. Bien placé, toujours prêt, il enchaîne avec envie et franchise. 12 minutes agréables. 4 Carmen et retour.

Arlésien (La Galère).- A grande foulées mais à son rythme, il ponctue ça et là aux planches (I. Benafitou, Oufdil). Manque parfois de rasets pour que la pression monte mais entrepris, se soulève sur Aliaga, enchaîne et conclut sur Ouffe. Vient par à coups. 13’30 avec des hauts et des bas. 6 Carmen et retour.

villeneuve-les-maguelone,aroujo de guillierme,wagram de cyr,course camarguaiseLeventi (Plo).- ► Photo Enfermée sur Iliass Benafitou. A 14 ans, il tire aujourd’hui sa révérence aux arènes languedociennes. Il va mener son -presque- quart d’heure avec beaucoup d’expérience et ses qualités habituelles. S’engouffre après l’homme et pousse jusqu’aux planches. Il garde aussi sa vista qui le fait anticiper I. Benafitou. Raccompagne sans un refus toutes les invites dans le berceau de ses larges cornes. Aliaga main au frontal allonge la trajectoire et fait briller le vieux briscard. Les honneurs à sa sortie et 5 Carmen déjà entendus.

Hélios (Les Termes).- Surveille et enchaîne avec vivacité jusqu’à jeter la corne après Ouffe pour 3 minutes les pompons. Utilise tout le terrain et se chauffe, conclut sur I. Benafitou, double sur Ouffe. Le rythme intermittent le dessert mais il termine ses 10 minutes par une magnifique action sur Oufdil. 3 Carmen et retour.

villeneuve-les-maguelone,aroujo de guillierme,wagram de cyr,course camarguaiseAroujo (Guillierme).- Pour lui c’est déjà le 14 juillet et il fait péter le feu d’artifice. Combatif, agressif, la corne à l’affût au ras ou au-delà des planches, c’est bingo à chaque coup. Il va vite et multiplie le pilonnage (une quinzaine d’actions) et les poursuites serrées. Enorme sur Ouffe, Oudjit, Aliaga, Clarion, en rafale. Se bat comme un lion, bascule après Aliaga, et pour finir passe à travers les planches après I. Benafitou. Enorme! Un récital de Carmen pour les ficelles à la maison.

 

villeneuve-les-maguelone,aroujo de guillierme,wagram de cyr,course camarguaise

Corne dangereuse, Aroujo à l'attaque sur I. Benafitou

Un petit Sauvage (Lautier, hors point) pour finir. Un vaillant et jeune élément qui ne refuse rien et enchaîne allégrement jusqu’à conclure de belle manière. Rentre une ficelle et la musique.

MARTINE ALIAGA
Photos C. ITIER

Les prix

villeneuve-les-maguelone,aroujo de guillierme,wagram de cyr,course camarguaise

Entrée: 1/2 arène. Org.: Section taurine. Président: Bruno Séguier. Raseteurs droitiers: Oufdil, Oudjit, Gautier, I. Benafitou. Gauchers: Aliaga, Ouffe, Clarion. Tourneurs: Kerfouche, Beker, Abbal, Khaled.

Les points - Trophée de l’Avenir: Oudjit, 7 points ; I. Benafitou, 6.

08/07/2013

AIGUES-VIVES *AVENIR*

Dimanche 7 juillet 2013

Un decorum soigné pour la finale du Sarment d'Or

Les prix : Mehdi Belgourari. Poulidet de Cuillé, meilleur taureau de la finale. Boer de l'Occitane meilleur taureau des trois courses. Honneur de Cyril Garcia pour sa dernière course à Aigues-Vives.

Reportage photo de Christian ITIER

▼ Carla Pélissier en démonstration

BCARLA.jpg

▼ L'entrée des Arlésiennes

BARLESIENNES.jpg

 ▼ Mehdi Belgourari en danger devant Poulidet de Cuillé
les deux acteurs majeurs de la course

B1POULIDETMEHDI.jpg

▼ La remise des prix

BBELGOURARI.jpg

DSC_1145.JPG

DSC_1138.JPG

*************************

06/07/2013

VILLENEUVE-LES-MAGUELONE *AVENIR*

Samedi 6 juillet 2013

Cocardièrement satisfaisant

 villeneuve-les-maguelone,avenir,course camarguaise

Anthony Gautier à la tête de Marcia (FM, 4e)

villeneuve-les-maguelone,avenir,course camarguaiseEntrée : 1/3. Org. Section taurine. Président : Bruno Séguier. Raseteurs droitiers : Oufdil, I. Benafityou, Jourdan, Gautier. Gauchers : Aliaga, Clarion. Tourneurs : Beker, Khaled, Abbal.

Arborant les T shirts à l’effigie du raseteur villeneuvois Jérémy Aliaga,  “82e cocarde d’Or, fiers de toi”, les membres de la Section taurine, les amis et la famille de Jérémy témoignent ainsi à leur raseteur de cœur toute leur admiration et leur affection. Sympa préambule de course.

En piste, pour cette 3e journée du Trophée de la Vigne et des Etangs, à 6 raseteurs aidés du mieux possible par 3 tourneurs, les hommes ont donné du rythme se motivant et s’entraidant. Bon esprit entretenu par la présidence qui accompagne les difficultés. Chaque taureau a montré ses bonnes qualités.

Carabin de Fabre-Mailhan donne la couleur d’ensemble de cette course... très cocardière. Volontaire, tape droit aux planches, change de terrain, avec une belle vélocité et une vista sans faille. Par trois fois, talonne Aliaga jusqu’à se cabrer et taper. Solide, livre une belle prestation. 3 Carmen et retour.

Ibère (Guillierme) lui est plus mobile, les pompons volent en 1’30. Parfois distrait, une fois bien chauffé, s’enfile des séries pleines de fougue. Au fil des minutes, améliore son placement et accentue les poursuites serrées. Rentre une ficelle. 1 Carmen et retour.

Tessoun (Plo).- Cornes pointées, il s’engouffre à la poursuite des hommes avec autorité. La corne toujours à l’affût. Huit minutes pour les premiers attributs. Attentif, il pousse fort et peut s’emporter aux planches (Oufdil, Gautier). Les ficelles rentreront, 4 Carmen et retour, pour celui qui clôture une 1re partie solide. ▼ Gautier - Tessoun

 villeneuve-les-maguelone,avenir,course camarguaise

villeneuve-les-maguelone,avenir,course camarguaiseCoup de barrière de Marcia sur Iliass Benafitou.
A la reprise, Marcia (Fabre-Mailhan) va vite... très vite. Le long des planches, il dicte sa loi avec agressivité et gros caractère. Souvent, les blancs n’ont pas le temps de poser la main. Mais la corporation s’organise et la course monte d’un cran. Marcia se livre, se dresse en finition (I. Benafitou) ou balance une corne vengeresse. Une série de toute beauté en musique. Le taureau se bat avec vigueur, les raseteurs ne désarment pas. Un gland récalcitrant tient jusqu’à la 13e. La dernière minute est dure pour Marcia mais il peut rentrer fièrement ses ficelles. 6 Carmen et retour.


Nego Chin (Guillierme).- Virevoltant, les enchaînements tambour battant trouvent écho dans sa générosité sans limite. Se chauffe sous la pression et avec vaillance en redemande. Joli duo avec Gautier pour cocarde, gland et les deux ficelles. Et 11 minutes pétillantes. 4 Carmen et retour.


Triton (Plo).- Le long des planches, il monte au contact et cherche le combat, s’évade parfois. Mais ne tient pas longtemps sa position. En revanche, sa vitesse d’exécution et cette corne qui cherche dangereusement l’homme font passer des frissons. Après un début décousu, les blancs temporisent et calent un peu sur la difficulté. Triton se décolle et le problème se corse, d’autant qu’il peut s’envoyer en conclusion (Aliaga). Les hommes sont vidés, le taureau rentre ses ficelles. 2 Carmen et retour.
Au final, une course sérieuse et bien rasetée. 

MARTINE ALIAGA

PHOTO CHRISTIAN ITIER

villeneuve-les-maguelone,avenir,course camarguaise

▲ Jérémy Aliaga et Nego Chin (5e) Guillierme

▼ Triton (Plo, 6e) et Iliass Benafitou

villeneuve-les-maguelone,avenir,course camarguaise

Trophée de l'Avenir : Anthony Gautier, 19 points, Iliass Benafitou, 16.

**************************


22/06/2013

LA GRANDE-MOTTE *AVENIR*

Samedi 22 juin 2013

QUERIBUS ET ZICO KATIF
POUR LE SOUVENIR MICHEL-SEVERAC

la grande-motte,avenir,souvenir michel-severac,course camarguaise

2 taureaux emboulés de la manade Michel pour l’école taurine de Portiragnes attaquent joliment l’après-midi. Le Souvenir Michel-Séverac récompense à juste titre Quéribus de l’Occitane et l’hyper actif Zico Katif.

Lou Caraï (Lafon).- Sous l’assaut, il se retient mais peut fuser à tous moments. Se libère un large périmètre à grandes foulées vengeresses mais campe trop souvent sur sa position. Rentre ses ficelles.

Queribus (Occitane).- Belle bête combative qui pousse ses actions jusqu’au ras des planches. Positionné, il se livre avec franchise permettant des rasets stylés (I. Benafitou, Katif). Bien emmené, s’emporte au-dessus des bois - coup sur coup Katif et Gautier pour ses deux plus beaux engagements. Pas un refus et les ficelles qui partent dans les derniers instants. Très bon quart d’heure. 5 Carmen et retour.

A propos des ficelles, la 1re est levée par Clarion, la 2e, pas primée, n’est pas attribuée.

Engane (Le Soleil).- Un joli tau bien râblé, plein de jus pour repousser les premières salves où il laisse ses premiers attributs. Il pousse avec cœur et volonté quand les courbes s’allongent. Un passage à vite à mi-parcours mais se révolte superbement après Katif obligé de traverser la piste, un TGV dans les fesses. Récidive sur Zekraoui. Quelques enchaînements encore pour 14 minutes inégales mais avec de bons passages. 4 Carmen et retour.

Noble (Lautier).- Un métronome qui prend tout à son rythme. Merci à Zekraoui, Katif et Ilias Benafitou de poser la main et de prendre le temps de faire durer. Katif un peu trop dans les cornes trois fois. 10 minutes longuettes. 5 Carmen et retour.

Rescator (Grand Salan) ce n’est pas la même musique. Avec ses cornes “asti fine” et sa vitesse surtout sur les rasets d’attaque, il n’inspire pas les blancs, à part Clarion et Katif qui s’y collent d’entrée, rejoints par Zekraoui. Le long des planches, sans refus mais parfois sans trop de mordant, Rescator s’enfile les séries, envoie parfois la corne et peut se dresser en finition (Zekraoui). Le rythme par trop inégal ne le sert pas, il rentre ses ficelles en musique (+ 2 Carmen).

Cadoret (Brestalou).- A fond, il prend tout en mouvement. Au début, tranquillement, puis plus il est sollicité, plus il monte en pression. Toujours aussi participatif, il flirte avec les planches. Attentif, il presse les blancs jusqu’aux barrières pour des actions de plus en plus toniques. Rentre ses ficelles, 5 Carmen et retour.

Caliste (Robert Michel, hp).- Il enchaîne avec vivacité. Du placement avec ça, et s’il n’est pas finisseur, il se jette de tout son cœur après les hommes. Zekraoui multiplie les passages, Caliste pousse, pour 10<TH>minutes agréables. Rentre ses ficelles en musique.

MARTINE ALIAGA

Entrée : 1/2 arène. Org.: CT Le Gregau. Président :  J. Valentin. Raseteurs droitiers : Katif, Charnelet, Caizergues, Gautier, I. Benafitou. Gauchers : Aliaga, Clarion, Zekraoui. Tourneurs : Beker, Zerti, Estève, Abbal.

Trophée de l’Avenir : I. Benafitou, 11 ; Gautier, 7 ; Katif, 7 ; Charnelet, 7 ; Zekraoui, 4 ; Caizergues, 1.

16/06/2013

CODOGNAN *AVENIR*

Dimanche 16 juin 2013

Nanou domine, Katif séduit... encore

codognan,ct les enganes,courses camarguaises

Nanou de la manade Saliérène dans un duo rapproché avec Katif

Entrée : 1/2 arène. Organisateur : CT Les Enganes. Président : Alain Soubeyran. Raseteurs droitiers : Gautier, Katif, Salinesi, Marquier. Gauchers : Fargier, G. Perez, Ferriol, Ricci (sort au 5e). Tourneurs : Duran, Lebrun, Estève.

Nanou (3e, Saliérène) domine largement les débats mais c’est Wagram (2e, Cyr) qui remporte le prix du jour. Bon... c’est le choix du jury. En revanche, pour le meilleur raseteur, il n’y a pas eu photo. Zico Katif, entreprenant, infatigable et stylé remporte les suffrages de ce 3e Souvenir Patrick-Aumède. Une course intéressante même si le rythme des blancs s’est emballé dans les facilités, l’ensemble est plaisant.

Mercure (Vitou).- Soumis à un fort tempo, son énergie n’y suffit pas. Quelques évasions, une paire d’enchaînements en musique et Gautier met un terme en 6’30 en levant l’unique ficelle.

Wagram (Cyr).- Se fait cueillir d’entrée et son placement flottant voire centré, n’ordonne pas le travail des blancs. Mais il se reprend et sous les sollicitations notamment de Katif, il se livre de belle manière et appuie ses ripostes. 12 minutes intéressantes. 6 Carmen et retour.

Les affaires se corsent avec Nanou (Saliérène) qui rode, chasse, se poste, attentif à tout. Se dégageant un large terrain de domination, il s’engouffre cornes pointées après les blancs, jusqu’au ras des planches. Katif sur tous les rasets d’attaque s’octroie coupe, cocarde et 1er gland. En confiance, le jeune raseteur se fait anticiper, traverse toute la piste dans le berceau, trébuche et se sauve sous l’estribo. Ouf. Pas de mal. Nanou, lui, rentre ses ficelles. 3 Carmen et retour.

Gévaudan (Guillierme).- Pas aussi déterminé que d’habitude, il se laisse manœuvrer et n’arrivera pas à trouver son bon terrain. Dommage car une fois posté, les séries qu’il donne sont longues et rythmées. 12 minutes inégales. 4 Carmen et retour.

Arcanel (Lagarde).- Généreux, la rafale blanche balaie les pompons. Aux ficelles, il se chauffe, enchaîne et se dresse en finition. Avec Fargier, le duo est parfait. 10 minutes d’un bonheur partagé. 5 Carmen et retour.

Perdigau (Briaux).- On sent qu’il en a sous le sabot mais n’arrive pas à se poser dans des débats décousus. Pourtant il affiche sa présence et sa vitesse sur certaines interventions. Mieux placé, il hausse le ton aux trousses de Katif, oblige Marquier à rompre, pousse après Gautier. Rentre une ficelle. 2 Carmen et retour.

Mistral (Lou Pantaï, hp).- Tout feu, tout flamme, il se livre avec franchise pour conclure avec panache. Katif termine comme il avait commencé en levant la 2e ficelle sous les applaudissements à la 10e. 4 Carmen et retour.

MARTINE ALIAGA

Trophée de l’Avenir : Katif, 21 points ; Gautier, 7.

Trophée des Raseteurs : Marquier, 18 ; Ricci, 8 ; G. Perez, 6 ; Ferriol, 5. 

codognan,ct les enganes,courses camarguaisesEn attendant le rétablissement de leur président Cyril Daniel en rééducation au Grau-du-Roi après une chute de cheval en abrivado, les membres du CT Les Enganes lui adressent un sympathique message affiché à l'entrée des arènes.

LES SAINTES MARIE DE LA MER *AVENIR*

Samedi 15 Juin 2013

ARAMIS LA COURSE PARFAITE…

 Les Saintes 15 06 13.jpg

Etrange attitude d'Aramis (Saint Antoine) avec Marc Sanchez

Entrée:1/4 Organisateur: Comité des Fêtes Présidence: B Pascal Droitiers: Ayme, Ciacchini, Gleize (sort au 6°), Miralles, Roig. Gauchers: Alarcon, Boyer, Sanchez. Tourneurs: Curtil, Fadli.

Le souvenir Guy Aubert comprend des taureaux prometteurs dont le parfait Aramis et mis à part les deux premiers balayés par la tornade blanche, les autres ont donné du fil a retordre et en avaient sous les sabots. Le duo Ciacchini-Sanchez s'investi. Ce dernier remporte le prix du meilleur animateur. On aurait aimé voir le leader de l'Avenir plus impliqué dans la difficulté.

Brave à l'extrême, PINSATE (Guillierme) laisse ses rubans en deux minutes. Aux ficelles, il est présent aux planches après Ciacchini (3) mais raseté dans la pagaille réintègre le toril après sept petites minutes. 2 Carmen et rentrée. Une minute trente pour GALOPIN (Fabre-Mailhan) loin d'être un chenapan des pistes. Aux ficelles, il accepte les séries sans rechigner mais sans pouvoir réfréner l'ardeur blanche qui le renvoie lui aussi au toril en sept minutes. 4 Carmen et retour. Immédiatement collé aux placnches, ARAMIS (Saint-Antoine) fait calculer. C'est un pour tous et personne pour l'affronter loyalement mis à part quelques tentatives de Ciacchini et Sanchez. Le plus capé de la première partie qui conserve un gland avec maestria et beaucoup de qualités. 2 Carmen dont rentrée.

Expérimenté, REGAIN (Les Baumelles) est délaissé. Les rasets se font à blanc et douze minutes sont nécessaires pour  voir un petit regain d'activité. Ciacchini lève la cocarde à la quatorzième, mais c'est une promenade de santé pour le bioù ultra dominateur. 2 Carmen et retour. Décidé, LOU PASTRE (Layalle) s'engage au ras des planches puis se cabre sur Sanchez. Il ne néglige rien et si au fil des rasets il est moins agressif, il continu le combat avec des séries rythmées. Il s'incline sur la sonnerie et trouve même les ressources d'être à nouveau percutant. 5 Carmen et rentrée. Les blancs ne sautent pas sur CRIQUET (Raynaud) qui se jette fort jusqu'à enfermer sévèrement Ciacchini qui s'en sort avec sang froid. Calme, il se place, change de terrain, manque cruellement de travail et n'aura guère au final l'occasion de sortir ses ailes. Il rentre un gland en musique jouée 4 fois. Attentif, le corpulent ROITELET (Saumade) termine de façon spectaculaire avec une demi-douzaine d’actions très engagées certaines avec sauts sur le duo Ciacchini-Sanchez. Un méchant oisillon noir qui devrait rapidement prendre son envol. 3 Carmen et rentrée.

Les Saintes 15 06 2.jpg

Jérémy ciacchini adroit à la tête de Pinsaté (Guillierme)

et avec Galopin (Fabre-Mailhan)

Les Saintes 15 06 10.jpg

Les Saintes 15 06 12.jpg

Toujours Jérémy ici avec le parfait Aramis (Saint Antoine)

Les Saintes 15 06 16.jpg

La cocarde de Regain (Les Baumelles) pour Ciacchini à la dernière minute.

Lou Pastre (Layalle) se dresse sur le vainqueur du jour Marc Sanchez.

Les Saintes 15 06 20.jpg

Les Saintes 15 06 46.jpg

Marc Sanchez avec Criquet (Raynaud)

Les Saintes 15 06 59.jpg

Le méchant Roitelet (Saumade) à la poursuite de Ciacchini.

Texte et photos Eric AUPHAN

Trophée de l’Avenir: Ciacchini (13) Alarcon (7) Boyer (4) Roig (3)


*****************************************************************

Les Saintes 15 06 35.jpg

Les Saintes 15 06 36.jpg

Les Saintes 15 06 37.jpg

Les Saintes 15 06 38.jpg

Les Saintes 15 06 39.jpg

Les Saintes 15 06 40.jpg

Le sang froid e Jérémy Ciacchini enfermé par Criquet de Raynaud.

****************************************************************

10/06/2013

SAINT ETIENNE DU GRES *2e Série Trident d'Or*

Dimanche 9 Juin 2013

DAVID MAUREL OMNIPRÉSENT...

Saint Etienne du Grès 09 06 23.jpg

Ragnar (Grand Salan) derrière l'omniprésent David Maurel

 Entrée: ½ Organisateur: Comité des Fêtes Présidence: JP Marteau. Droitiers: Gros, Martinez, D Maurel. Gauchers: Coulomb, G Pérez. Tourneurs: Dumas, D Martinez.

Avec cinq raseteurs, difficile de se faire une véritable idée du potentiel des taureaux qui semblaient décidés. Le trio de la manade du Rhône obtient 189,5 points tandis que celui de la manade du Grand Salan supérieur n'en obtient que 190,5 mais l'écart aurait pu être plus important. Chez les blancs Maurel omniprésent mouille le maillot et totalise. Martinez s'implique plus en seconde partie.

Pour la manade du Rhône, GABIAN (1er) sort avec l'envie mais après avoir laissé ses attributs il n'aura pas le travail nécessaire pour extérioriser ses qualités. Pourtant, quand l'attaque est franche il passe la tête. Carmen au retour porteur de ses ficelles. Difficile de vibrer avec TAMBOURIN (4ème) trop centriste. Il surveille, se jette mais sans terminer ses poursuites. Son comportement ne favorise pas la constance même si une série anime sa fin de course. Ficelles au toril en musique jouée à deux reprises. Armé tel un Miura, PADILLA (5ème) vaillant au possible se livre sans vice face à des blancs revigorés qui impriment du rythme dans treize minutes trente ponctuées de séries parfois terminées aux planches. 5 Carmen et rentrée.

Pour la manade du Grand Salan, BRENNUS (2nd) vif se sert de ses anticipations comme d'un bouclier pour repousser les assauts des blancs. Aux ficelles, il se livre sur chaque cite cornes pointées. Son principal adversaire Maurel s'octroie cocarde, glands et première ficelle sur le fil. 2 Carmen et retour. Bien armé, KENAVO (3ème) inspire la crainte car ses arrivées sont criminelles. Il oppose une farouche résistance avec des percussions dangereuses. Il perd son second gland sur la sonnerie après avoir maitrisé le combat. A(u) Revoir. 6 Carmen et rentrée. RAGNAR (6ème) petit taù agressif refroidit les ardeurs des vikings blancs. Bien positionné contre les planches il attend et s'ennuie. Cocarde et premier gland pour Martinez et Maurel sur la fin. Il rentre un gland avec un Carmen de domination….

Texte et photos Eric AUPHAN

Trophée de l’Avenir: Coulomb (2)

Trophée des Raseteurs : D Maurel (28) D Martinez (12) G Pérez (2).

BAILLARGUES *AVENIR*

Dimanche 9 juin 2013

Crescendo

 baillargues,avenir,courses camarguaises

Zicco Katif à la tête de Sergent de Plo (2e)

Entrée : 1/4 d’arène. Org. CT Le Sanglier. Président: André Turquay. Raseteurs droitiers : Caizergues, Jourdan, Katif, Valette (arrête à l’entracte). Gauchers : Aliaga, Ruiz. Tourneurs : Estève, Kerfouche.

Commencée sur un petit rythme avec un Sergent supérieur en première partie, c’est après l’entracte que la course prend de l’ampleur, Camerone et Topaze sonnant la charge. Katif à droite et Aliaga à gauche se donnent sans compter.
Crespin (Brestalou).- Volontaire, un peu décollé des planches, il fait le job avec quelques poussées significatives. Un meilleur tempo l’aurait avantagé. Une ficelle rentre, 3 Carmen et retour.
Sergent (Plo).- Se cherche au début mais une fois bien positionné, ses réponses sont rapides et sèches. Attentif, sérieux, il ne lâche pas ses adversaires des yeux, se livre dangereusement jusqu’au ras des planches. Se chauffe, enfermée émotionnante sur Katif, ça passe juste sur Caizergues. 6 Carmen plus retour avec une ficelle, et les applaudissements.
Hélios (Les Termes).- Prend les rasets à la traverse. Quand il se place, ses ripostes sont plus abouties et il affirme sa présence coup sur coup après Aliaga et Katif. Se cabre sur Ruiz, Jourdan, en 12’30 inégales.1 Carmen et retour.
Menestrel (Fournier).- Met du temps à trouver sa place, les blancs tergiversent, c’est brouillon des deux côtés. Mais quand ça enchaîne, il est au rendez-vous et appuie crescendo jusqu’aux planches où il passe les cornes. Rentre ses ficelles. 3 Carmen et retour.

baillargues,avenir,courses camarguaises

▲ La violence de Camerone (Paulin) sur Jourdan.- Puissant, Camerone s’engouffre agressivement aux trousses des raseteurs. Bien positionné, il ne s’envoie pas pour rien. Ses coups aux planches (une bonne douzaine) sont violents, celui sur Jourdan d’une brutalité incroyable. Aliaga et Katif se relaient sous les bombardes, Carmen s’enflamme. Les ficelles au toril en musique.
Topaze (Saint-Gabriel).- Chaud d’entrée, saute sur Estève. Placé, il se livre en force et frappe. Cherche le combat, surveille tout et s’envoie fort pour 7 minutes les premiers attributs. Katif boîte de plus en plus mais continue vaillamment. Les ficelles resteront sur les cornes dans un déluge de finitions corsées (une dizaine). Carmen en boucle.
Quentin (Occitane, hp).- Sous les premières gouttes, le jeune Quentin apprend le métier. Cherche son terrain, montre sa rapidité, s’emporte après Aliaga, pointe la corne sur Ruiz (2 Carmen). Katif sort sous les applaudissements. Encore quelques passes et Quentin rentre ses ficelles en musique et sous la pluie.

MARTINE ALIAGA

Trophée de l’Avenir : Katif, 16 points ; CaizErgues, 10.
Trophée des Raseteurs : Jourdan, 15 ; O. Ruiz, 1.

▼ CAMERONE- KATIF

 baillargues,avenir,courses camarguaises

▼ TOPAZE - ALIAGA

baillargues,avenir,courses camarguaises

▼ CAMERONE - ALIAGA

baillargues,avenir,courses camarguaises

▼ KATIF - CRESPIN (Brestalou, 1er)

baillargues,avenir,courses camarguaises

*****************

03/06/2013

SAINT ANDIOL *AVENIR*

Samedi 1er Juin 2013

AVANTAGE GILLET

 Saint Andiol 01 06 4.JPG

Afouga (Gillet) se dresse après Thomas Roig.

Entrée: 1/8ème Organisateur: CT Lou Bouvaou Présidence: C Massard Droitiers: Gautier, Ibarra, Roig, Sabatier (sort au 5ème), Sabot, Violet. Gauchers: Alarcon, Martin-Cocher. Tourneurs: Jorquera, Lopez, Ranc.

Avec un mistral déboussolant, difficile de réchauffer l'ambiance. Toutefois, les hommes n'ont pas chômé avec seulement 4 ficelles qui rentrent au toril. Gauthier, Sabot, Sabatier et Ibarra sont les plus constants. Le trio de Gillet combatif obtient 191 points tandis que celui de Guillierme moins difficile en récolte 184.

Pour la manade Guillierme, BEU CAIRE (2nd) défend sa seconde ficelle en moins de 4 minutes. Il résiste dix minutes pendant lesquelles il offre sa bravoure sans conclure ses actions. Ça roule pas fort pour ROULECODE (4ème) qui coopère sans finir ses poursuites. Son coup de tête gêne les blancs mais plus appliqué aux ficelles, il percute Sabot (3) et parvient a les conserver avec un meilleur placement. 4 Carmen et rentrée. Franc, MIASSET (6ème) offre sa générosité aux blancs. Sans difficulté, il saute d'un raset a l'autre dans dix minutes sans coup d'éclat. 2 Carmen et retour.

Pour la manade Gillet, AFOUGA (1er) plein de fougue se livre sans retenue aux rubans. Aux ficelles, il continue sans rechigner, se soulève après Sabot (2) et Sabatier (2) au terme d'une vaillance sans faille. Une ficelle au toril avec 3 Carmen et rentrée. Décidé et rapide, RIGAÙ (3ème) n'en laisse pas moins ses rubans en deux minutes. Aux ficelles, ça chauffe aux planches après Sabot. Vite retourné, il enferme Ibarra et s'engage franchement sur les cites cornes en avant. Avec un cœur énorme il conserve une ficelle. 3 Carmen et retour. Véloce, VIENNOIS (5ème) souffle en rafales successives avec beaucoup de conviction. Il surveille, passe la tête aux planches et enferme Sabatier et l'envoie valser en contre piste ce qui l'oblige a se retirer. Douze minutes sérieuseset combatives. 2 Carmen et retour.

Texte et photos Eric AUPHAN

Trophée Avenir: Gauthier (13) Sabot (12) Ibarra (8) Roig (5) Alarcon (3).

LANSARGUES *AVENIR*

Dimanche 2 juin 2013 - Trident d'Or 1res séries

 Nicollin passe en 2e série


Entrée : une centaine de spectateurs. Org. : CT Frédéric-Durand. Président : Claude Chevalier. Raseteurs droitiers : Cano, Jourdan (sort au 3e), Jockin, Valette, Y. Perez. Gauchers : Anane, Guin. Tourneurs : Noguera, Martin.


Petite entrée mais bonne ambiance pour cette 1re série du Trident d’Or où la première partie est plus rythmée. Nicollin totalise 188 points et Saint-Antoine, 182,5. En piste, certes ce n’est pas la cohue mais l’entente est parfaite et le travail propre. Valette, Cano et Guin tirent la course. Le plaisir de Jockin de “toucher du taureau” pour sa reprise est évident.

lansargues,ct frédéric durand,courses camarguaises

Villa de Saint-Antone et Valette

Pour la manade Saint-Antoine, trois jeunes éléments de 5 ans. Le beau Villa (2e) trouve vite ses positions d’attente pour s’engouffrer à la poursuite des hommes. Bien sollicité, il se livre 6 minutes pour les pompons. Quelques enfermées (Jourdan, Cano) et rentre ses ficelles bouche fermée. Intéressant. 4 Carmen et retour.
Engane (4e) se place, collabore, mais lâche souvent la sortie du raset. “Monte” sur les tourneurs et se ménage un large espace. Bascule dans l’élan après Jockin, qu’il pique au pied. Pas trop titillé, il se disperse, s’évade pour une fin de course décousue. Les ficelles rentrent.
Saint-Vincent (6e), arpente le pourtour, pas attaqué, saute. S’il se montre brave et coopératif sur le raset, il se dissipe en contre-piste et donne du fil à retordre aux gardians. Quelques belles séries et termine par un saut après Cano. 3 Carmen et retour.
Pour la manade Nicollin, Saladin (1er) montre de l’envie et poursuit jusqu’aux planches. Aux ficelles, volontaire quand les hommes enchaînent, il accélère dans les tête-à-tête. Conclut sur Jourdan, enferme Cano, re-coup aux planches sur Jourdan. Rentre ses ficelles. 3 Carmen et retour.
Intrépide (3e), sans se fixer, se chauffe dans une série jusqu’à conclure. Balade les hommes, franc et sans refus, enchaîne et conclut à l’occasion. 11 minutes. 3 Carmen et retour.
lansargues,ct frédéric durand,courses camarguaisesPhoto avec Jockin - Camarié (5e).- Il voudrait bien jouer avec les blancs mais ceux-ci temporisent. Quand ça s’anime, il honore de bon cœur. Toujours placé, les séries sont animées même s’il baisse d’intensité au fur et à mesure des reprises. 14 minutes. 1 Carmen et retour.

 


MARTINE ALIAGA

 


Trophée de l’Avenir : Anane, 11 points ; Y. Perez, 2.

 

lansargues,ct frédéric durand,courses camarguaises

Villa et Romain Guin

*********************************


26/05/2013

VILLENEUVE-LES-MAGUELONE *AVENIR*

Samedi 25 mai 2013 - 1re journée du  8e Trophée de la Vigne et des Etangs

Pérille fait monter les degrés

villeneuve-les-maguelone,avenir,course camarguaise

▲ Katif et Perille

Entrée : ½ arène.Org. : Section taurine. Raseteurs droitiers : Belgourari (sort au 6e), Jourdan, Katif, Oufdil (sort au 5e), Oudjit. Raseteurs gauchers : Lafare, Clarion. Tourneurs : Beker, Dumas, Estève, Joseph.

Un vent violent, des nuages qui rodent, une température glaciale, pas vraiment le top pour suivre une course. En piste, les hommes rasètent sur un gros rythme, Belgourari et Katif régalent par leurs rasets engagés, sincères et académiques. Lou Beu (2e) et Pérille (5e) font briller les couleurs de leur manade, tout comme Rudy (4e).

Capelan (La Galère).- Conciliant, il est disponible pour tous les échanges. Ses changements de terrain lui permettent d’échapper à la pression. Il se  livre dans de longues séries en musique. 10’30 et les honneurs.

Lou Beu (Grand Salan).- C’est un beau cocardier qu’il faut intéresser alors il s’engage fort aux planches notamment à droite. Un peu trop irrégulier mais ses interventions aux barrières compensent. Lafare, Oufdil, Katif et surtout Belgourari sont bombardés. Des Carmen ainsi qu’au retour avec une ficelle.

Capucin (Les Baumelles).- Avec son placement décollé, il n’inspire pas trop les blancs. Mais quand Belgourari ou Katif lui donne du champ, il pousse fort derrière. Anticipe Oudjit, serre Belgourari. Secoué pour sa 2e ficelle, il appuie ses poursuites. Une ficelle au retour avec la musique.

Rudy (La Galère).- Placé d’entrée, il impressionne et c’est chaud pour Katif. Attentif à tout, il sélectionne les bonnes invites et ne lâche rien jusqu’aux planches où il tape méchamment. Katif pour des rasets courts aux réponses cinglantes. Et tampons à répétition pour Belgourari. 11 minutes au final trépidant. Des Carmen et retour.

Perille (Grand Salan).- Il recherche le combat et dès la 2e, enferme Oufdil qu’il écrase à la planche. Raseté sur un gros rythme aux premiers attributs (8 minutes), Perille brille (dont un énorme coup sur Belgourari) et laisse beaucoup d’influx. Il n’empêche qu’il percute encore sur Lafare, Jourdan, Clarion et qu’il rentre une ficelle après un beau combat. Des Carmen et retour.

Pougaou (Les Baumelles).- Il faut le secouer pour qu’il s’implique. Katif lui sert de longues passes et Pougaou tape droit devant. Et quand les rasets s’enchaînent, la corne traîne à la planche. Rentre une ficelle en musique et plusieurs en course. 

MARTINE ALIAGA
Photos (à suivre) 

Trophée de l’Avenir : Belgourari, 19 point ; Katif, 17 ; Oudjit, 7.

 villeneuve-les-maguelone,avenir,course camarguaise

▲ Lou Beu et Belgourari

▼ La classe de Belgourari avec Capucin

villeneuve-les-maguelone,avenir,course camarguaise

*****************