Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

08/08/2012

MONTFRIN *AVENIR*

Mardi 7 août 2012 - Finale du 54e Gland d'Or

Sofiane Rassir, superbe vainqueur
Rémi Guyon, formidable challenger

montfrin,finale du gland d'or,rassir,guyon,courses camarguaises

Entrée : plein. Organisateur : CT Lou Pougaou. Président : L. Allemand. Raseteurs droitiers : Faure, Grammatico, Guyon, Pradier, Estevan. Gauchers Aliaga, Fouad, Rassir, Chanat. Tourneurs : P. Rado, Grando, Lizon, Noguera.

montfrin,finale du gland d'or,rassir,guyon,courses camarguaisesDernière ficelle dans le crochet, Rassir va chercher Guyon et lui donne l’accolade. Sofiane est un superbe vainqueur du 54e Gland d’Or, Rémi fait un formidable challenger. Jusqu’au bout les deux raseteurs se sont livrés un homérique duel. 11 points d'écart avant la course, un point seulement en faveur de Rémi après les pompons d'Hadès (7e). Seule une ficelle litigieuse et trop longtemps discutée, entache ce concours. Dur, dur parfois de présider une course.  
Le combat des hommes a éclipsé la valeur des taureaux, toutefois après une 1re partie terne, les quatre cocardiers suivants ont livré de belles joutes, mention à Chicco de Lautier.
Picasso (Chauvet).- Reste froid dans la tourmente, avec une préférence droitière. Parfois réticent mais toujours capable de conclure (2 Carmen). Rentre une ficelle.
Méjean (Cuillé).- Remuant, ne veut rien voir à gauche, et peu à droite malgré l’insistance de Guyon (Carmen). Un jour sans pour Méjean.
Le Rouvre (Saint-Pierre).- Met la pression au départ des actions sans appuyer aux planches. Aux ficelles, ça s’anime, un bel engagement sur Rassir (Carmen) et une ficelle rentre en musique.
Lucas (La Galère).- Chaque raset trouve conclusion aux planches, droit, en biais ou plus. Bien calé, sort en force, signe une action d’envergure sur Rassir, ponctue sur Aliaga, Faure, Pradier, Guyon. Se dégage et s’explose après Rassir. Rentre une ficelle après un beau combat. 5 Carmen et retour.
Chicco (Lautier).- Se livre de belle manière avec des anticipations et une grosse présence en finition. Droite-gauche, les enchaînements sont rythmées, les beaux gestes se multiplient (Aliaga, Faure), les conclusions bien frappées (Faure, Guyon). Chicco tient tête sans se laisser déborder. 12’30 de belle facture. 5 Carmen et retour.
montfrin,finale du gland d'or,rassir,guyon,courses camarguaises

▲ Sofiane Rassir à la tête de Chicco de Lautier

Gasto Boï (Guillierme).- 4 premières minutes trépidantes où il est assailli et se défend parfois comme il peut mais souvent en tapant haut et fort (Estevan, Guyon, Rassir, Aliaga) dont un coup monstrueux sur Guyon. Avec un peu plus d’air à la 2e ficelle, il a le temps d’ajuster ses coups aux planches (Aliaga, Rassir). 12’30 trépidantes mais parfois difficiles. Quel cœur, quelle générosité ce Gasto Boï ! 9 Carmen et retour.

montfrin,finale du gland d'or,rassir,guyon,courses camarguaises

▲ L'énorme engagement de Gasto Boï sur Rémi Guyon


Quand Hadès (Fabre-Mailhan) sort, rien n’est joué. 1 point sépare les deux acteurs principaux. Dans ce contexte, ça barde pour Hadès qui s’escampe aux planches à tout va. Sofiane et Rémi se rendent point par point, le public se chauffe. Hadès chasse, repousse les assauts... La bagarre fait rage, litige sur la 1re ficelle. Fin de course houleuse, et personne n'apprécie à sa juste valeur le superbe dernier raset de Faure et l’explosion aux planches d’Hadès... Rassir a gagné.

MARTINE ALIAGA
PHOTOS LAURENT SONZOGNI

Trophée de l’Avenir : Rassir, 9, 5 points ; Faure, 2,5 ; Aliaga, 1,5.

54e Gland d’Or : 1er, Rassir, 103 points ; 2. Guyon, 98.
Meilleur animateur de la finale : Faure.
Meilleur taureau de sa saison : Ulmet (J.-C. Blanc).
Meilleur de la finale : Chicco (Lautier).
Coup de cœur à Jacques Estevan.

 

 

 

 

05/08/2012

SALIN DE GIRAUD *AVENIR*

Samedi 04 Août 2012

YOAN PRADIER LA CLASSE …

 Salin de Giraud04 080060.JPG

Yoan Pradier poursuivi par Antonin (Saint Germain), excellents tous deux

Entrée: 1/3 Organisateur: CT Lou Salinié Présidence: J Faure Droitiers: Gautier, Gros Moine, Pradier. Gauchers: Coulomb, Favier (sort au 1er remplacé par Aliaoui), Thierry. Tourneurs: Cuallado, Dunan.

Si la course s’avère moyenne, la lutte Pradier-Moine (23-21 points) tient le public en haleine. Le jeune droitier inonde la piste de rasets de classe devant Moine combatif. Gaillardet, Gros et Gautier assument un travail régulier. Côté bioù, Antonin cocardier sérieux remporte le 17ème souvenir S Pascal. Une minute de silence est observée à la mémoire du président du club taurin Antoine Pérez récemment disparu et grand organisateur des manifestations taurines salièrennes.

Sur les rasets engagés de Favier et Gaillardet, TENOR (Lautier) donne de la voix. Il frappe après Gros (2) et Moine son principal adversaire (cocarde et glands). Aux ficelles malgré une bonne série, ses réactions sont épisodiques. Il les rentre en musique jouée trois fois. Réactif, LOU SAUNIER (Blanc) se livre avec conviction jusqu’à enfermer dangereusement Moine bousculé aux planches sans mal. Expérimenté, il use d’un placement rigoureux devant le toril pour défendre chèrement (un peu tanqué) ses ficelles jusqu’à les rentrer. 3 Carmen et retour. Franc, ALCAZAR (Chapelle) est un palais pour les blancs. Trois minutes pour les rubans et il se prête au jeu pour les ficelles dans des séries. Une ficelle pour Coulomb (14ème) mais quels beaux rasets de Pradier pas en réussite. L’autre au toril en silence. Un Carmen.

Cocardier vif, ANTONIN (Saint Germain) pousse fort aux planches où il pointe les cornes. Placé et attentif, on calcule pour partir. Pradier le tire à merveille et s’adjuge coupe et glands. Peu enclin aux reprises, les rasets arrêtés sont de rigueur. La course s’anime et Pradier lève la première ficelle sous l’ovation sur la fin. 5 Carmen et retour. Attaqué sans retenue, MARINET (Allard) se jette fort dans la bataille avec une belle anticipation et pousse après Moine. Vif, aux ficelles a de la ressource et répond à toutes les sollicitations sans fléchir. Il les rentre en musique. 2 Carmen. En coup de vent, MISTRAL (Chauvet) défend ses ficelles en deux minutes. Il en veut, les hommes hésitent puis enchaînent les séries en musique où le bioù se soulève à l’arrivée dans 12 minutes vaillantes. Les hommes déroulent devant LINO (Layalle) qui perd rapidement rubans et une ficelle non sans effectuer une fracassante action après Gaillardet. Ce dernier survolté lui sert des rasets engagés et le bioù récidive dans 9 minutes volontaires. 3 Carmen et retour.

Salin de Giraud04 080004.JPG

Ténor (Lautier) dangereux aux planches après David Moine...

réellement en danger avec Lou Saunier (Blanc)

Salin de Giraud04 080018.JPG

Salin de Giraud04 080024.JPG

La classe et l'élégance de Yoan Pradier à la tête de Lou aunier (Blanc)




Texte et photos Eric AUPHAN

Trophée de l’Avenir : Pradier (20) Gautier (10) Coulomb, Gaillardet (5).

04/08/2012

BAILLARGUES *AVENIR*

 baillargues,avenir,aliaga,estepous,courses camarguaises

Vendredi 3 aout 2012

Le Trophée J.-F. Brouillet à Aliaga et Estepous

 baillargues,avenir,aliaga,estepous,courses camarguaises

▲ Jérémy Aliaga et Bendor de Ricard

 Entrée : 3/4 d'arène. Organisateur : CT Le Sanglier. Président : André Turquay. Raseteurs droitiers : Granier, Rey, Schuller. Gauchers : Aliaga, Errik, Gaillardet. Tourneurs : Grando, Abbal, F. Garrido, Sanchez.

La fête se clôture de belle manière avec cette finale du Trophée J.-F. Brouillet, intéressante de bout en bout. Aliaga et Granier sont aux avants-postes mais tous les blancs sont à féliciter. La Gardounenque met l'ambiance et les gradins sont bien remplis.

Aiglon (Occitane).- Un solide premier qu'il faut défier au plus près alors les ripostes sont puissantes, la corne à l'affût (Granier, Errik). Bien calé aux ficelles, sort en force sur Gaillardet et Aliaga. 11'30. 4 Carmen et retour.

Lou Batre (Paulin).- Du peps, du mouvement... mais un peu brouillon au début. Bien entrepris, il montre beaucoup de vaillance. Il ne refuse jamais l'invite et petit à petit flirte avec les planches jusqu'à taper sur Schuller. 13 minutes pour l'unique ficelle et une de plus pour l'élastique. 3 Carmen et retour.

baillargues,avenir,aliaga,estepous,courses camarguaisesMaquisard ► (Les Termes).- Un peu naïf mais ses bonnes réactions s'intensifient avec le travail. Des poursuites plus abouties (Granier, Aliaga, Rey). Met le mourre après Granier pour 8 minutes les ficelles, et l'élastique à Rey au prix d'une belle sortie. 3 Carmen et retour.

baillargues,avenir,aliaga,estepous,courses camarguaisesBendor (Ricard).- Un grand échalas placé rigoureusement qui fait peur par trois sauts en biais, assassins, dont l'un où il touche Jean-René Grando (sans mal ◄ photo). Se sert de ses cornes comme de faucilles et reste dangereux à la planche. Les blancs se méfient de cet adversaire qui attend la faute. Bendor rentre ses ficelles. 1 Carmen et retour.

Lou Frai (Guillierme)- De la bonne volonté sur le cite mais parfois brouillon dans ses ripostes non abouties. Granier l'emporte dans un joli mouvement, il s'envoie sur Schuller, Granier. Alterne le bon et le moins bon. 11'30. 1 Carmen et retour.

Pougaou (Les Baumelles).- Baroule longuement mais montre de l'envie dans les poursuites. S'affirme en force sur Gaillardet, s'emporte après Errik, serre Aliaga. De belles réactions engagées, la dernière pour Granier. 12 minutes, 5 Carmen et retour.

baillargues,avenir,aliaga,estepous,courses camarguaisesTopaze ►(Saint-Gabriel, hp).- Ce gros gabarit termine brillamment la course. Surveille les départs et bombarde haut et fort. Bien positionné, Rey, Errik, Aliaga l'incitent et Topaze tape férocement. Une dizaine de belles actions et la musique au final.(+ 7 Carmen).

MARTINE ALIAGA
PHOTO CHRISTIAN ITIER 

Trophée de l'Avenir : Aliaga, 20 points, Granier, 15, Gaillardet, 5.

Les prix : vainqueur du Trophée J.-F. Brouillet, Jérémy Aliaga. Raseteur méritant : Jean-Baptiste Granier. Meilleur taureau des trois courses : Estepous de Guillierme, Taureau de la finale : Bendor de Ricard. Citation au tourneur Jean-René Grando par Xavier Guillot pour son courage et sa tenacité.

30/07/2012

BAILLARGUES *AVENIR*

Dimanche 29 juillet 2012 - 1re journée du Trophée J.-L. Brouillet

Sylverado et Aliaga

baillargues,sylverado,aliaga,course camarguaise

▲Aliaga à l'aise dans les difficultés (photo Archives)

Baillargues en fête et le joli plan ombragé se remplit. En piste, Aliaga et Granier mènent les débats. Et si Sylverado, un peu à l'étroit, domine, Angelus fait un un bon premier, Cadoret affiche une belle vaillance.

Angelus (Le Ternen).- Dans un style de cocardier classique, il tient bien sa position. Pousse ses actions jusqu'aux planches, et quand il se chauffe pointe la corne (Granier 2 fois, Valette). Anticipe Valette, se soulève sur Schuller et rentre une ficelle. 5 Carmen et retour.

Lou Caraï (Lafon).- Tout feu tout flamme, ce jeune élément se disperse. Mais arrêté, sa rapidité met de la difficulté. Il s'enfile les séries de bon coeur en musique. Aux ficelles, se durcit et vient par à-coups. Rentre ses ficelles en silence, sans convaincre.

Artiste (Cavallini).- Le tau a un bon placement. Lourd mais puissant dans ses charges. Réservé parfois, il faut dire que les blancs sont au ralenti. 2 Carmen et retour avec une ficelle.

Sylverado (Saint-Gabriel).- Une pointure pour cette petite piste. Maîtrise la situation, voit tous les départs. Aliaga, à l'aise dans la difficulté qui lui laisse beaucoup de place pour bien démarrer ses rasets, régale de belles trajectoires. Coupe, cocarde et 1er gland pour le Villeneuvois. Granier n'est pas en reste. Enfermées, série, anticipation et Granier lève le 2e gland à la 13e. 4 Carmen et retour.

Saladin de Saumade baroule et change brusquement de trajectoire. Aux ficelles, mieux placé, ses sorties sur les blancs sont plus abouties. Les gauchers mènent les attaques, à droite Granier répond. A Aliaga les deux ficelles. 3 Carmen et retour.

Cadoret du Brestalou n'est jamais rassasié. A 6 ans, il ne refuse pas une seule invite. Volontaire, il se chauffe dans les enchaînements mais le rythme faiblit. Malgré ce, bien sollicité, il enclenche le turbo et raccompagne jusqu'aux planches. La 2e ficelle à Valette. 5 Carmen et retour.

 

baillargues,sylverado,aliaga,course camarguaise

▲ Granier bien dans la course
ici sur une légère anticipation de Cadoret (Breslatou).
Photo Laurent Sonzogni

 

Triton (Plo, hp).- 5 ans et des qualités encore à exprimer. Pas assailli, le petit jeunot se montre remuant et plein de jus. Et par quelques "cabrages" et finitions aux planches, il montre ses capacités. 3 Carmen et retour.

MARTINE ALIAGA

Trophée de l'Avenir : Aliaga, 23 points ; Granier, 13 ; Servière, 5 ; fouad, 5 ; Laurent, 2.

Trophée des Raseteurs : Valette, 3 points.

Entrée : 3/4. Org. CT Le Sanglier. Président : André Turquay. Raseteurs droitiers : Schuller, Valette, Laurent sort à l'entracte, Granier. Gauchers : Aliaga, Fouad, Servière. Tourneurs : Grando, Rouveyrolles, Abbal, Estève.

29/07/2012

VENDARGUES *AVENIR*

 

Vendredi 27 juillet 2012

LE PLUS A HELIOS ET PETRUS

vendargues,hélios,petrus,courses camarguaises

▲ Jérémy Aliaga appliqué à la tête d'Hélios

Entrée : 1/2 arène. Organisateur : CT La Muleta. Président : Marc Moucadel. Raseteurs droitiers : I. Benafitou, Bruschet, Caizergues.
Gauchers : Alarcon, Aliaga, Fouad, Rassir. Tourneurs : Beker, Estève, P. Rado.
Pour cette dernière course de la fête, sous un temps lourd et orageux, les cadences infernales ne sont pas de mise. Mais le carré de raseteurs I. Benafitou, Bruschet, Aliaga, Rassir est sérieux et offre de bons passages. Pour les taureaux, si Tarsier (3e) donne de bonnes répliques, les prochaines sorties d’Hélios (4e) et Petrus (6e) seront intéressantes à suivre.
Méphisto (Le Juge).- Brave, il collabore consciencieusement sans un refus. 6 minutes.
Poker (Plo).- Il joue la carte de la participation avec volonté, sans tricher. Bien positionné, il mise un peu plus sur les droitiers. 8 minutes, 2 Carmen et retour.
Tarsier (Lagarde).- Une petite maille pleine de peps qui se livre sur un bon rythme. Baisse la tête au contact puis file droit au but pour peu qu’on l’allonge. Aliaga, Rassir sont raccompagnés jusqu’aux planches. Attentif, il ne s’en laisse pas conter et rentre ses ficelles. 3 Carmen et retour.
Hélios (Les Termes).- Il est prêt au combat avant la trompette. Positionné, il envoie son beau gabarit et ne lâche pas jusqu’aux planches où il peut se soulever. I. Benafitou, Bruschet lui donnent du champ, Aliaga et Rassir le défient... Et quand Hélios se chauffe, il conclut joliment. 13 minutes de bonne facture. 5 Carmen et retour.
Vosgien (Aubanel).- Des débuts brouillons avec des sauts, des trajectoires improbables. Raseté, il se livre par à coups et vient parfois menacer aux planches (Rassir, Caizergues). S’améliore quand on le travaille. Avec plus de pression, il aurait “sorti” une autre course, me semble-t-il.
Petrus (Occitane).- Six ans et du cœur à l’ouvrage. Une belle pointe de vitesse pour des arrivées serrées, la corne pointée. Ponctue sur Aliaga, Bruschet et enfile les séries sans refus. Le quatuor travaille les ficelles, Petrus cloue les cornes aux trousses d’I. Benafitou, quiche Bruschet. Un joli quart d’heure. 4 Carmen et retour.
Dali (Ricard, hp).- Promène à la recherche d’amateurs de sensations fortes. Passe au minimum le poitrail à chaque occasion ou bien s’envoie fougueusement. Bascule avec Benafitou, se chauffe puis brise les planches sur Bruschet, profite de la contre-piste et, pour finir, traverse les planches avec Bruschet. Rentre une ficelle, musique de fin.

MARTINE ALIAGA
PHOTOS CHRISTIAN ITIER

 

vendargues,hélios,petrus,courses camarguaises

▲ Rassir avec Dali (7e)

▼ Bruschet avec Petrus (6e)

vendargues,hélios,petrus,courses camarguaises

 

Trophée de l’Avenir : I. Benafitou, 9,5 points ; Aliaga, 8 ; Rassir, 5 ; Caizergues, 3,5 ; Fouad, 1.

**********************

26/07/2012

SAINT-CHRISTOL *AVENIR*

Mercredi 25 juillet 2012

En présence du grand Barraïé

 saint-christol,statue de barraïé,complète de nicollin,courses camarguaises

                       ▲La statue du cocardier a été présentée
                   en prélude à la course complète de Nicollin

Comme au temps de la carrière de Barraïé, Jean-Pierre Durrieu, son bayle, n'a pas quitté des yeux la représentation signée par Ben K. Sûr que sous le chapeau gardian les images du cocardier en piste ont défilé dans la mémoire de celui qui l'a encocardé pour chacune de ses sorties et a toujours suivi ses évolutions de la contre-piste. Moments d'émotion partagée.

LA COURSE

Entrée : plein. Organisateur : CT Lou Ferri. Président : J.-L. Herleman Raseteurs droitiers : Granier, Schuller, Valette. Gauchers : Martin, Sanchez, Servière, Fouad. Tourneurs : Abbal, F. Garrido, Zerti. 

Si Valette remporte le 38e Trophée Louis-Gros, à l’issue de la complète de Nicollin, l’événement est ailleurs. Hier la statue de l’emblématique Barraïé de Lafon a été présentée en piste avant d’être implantée sur le site Viavino de Saint-Christol. Encadré par les gardians de la devise menés par Jean-Pierre Durrieu, Barraïé, aux accents de Carmen joués par Los Caballeros, a reçu l’hommage du public debout. Une étape de plus est ouverte sur la route des cocardiers statufiés. Reste que les pensionnaires de Nicollin ont manqué de sollicitations pour que leur panache s’exprime vraiment. De bons moments tout de même avec les cocardiers expérimentés et de l’intérêt à suivre les plus jeunes Paniou, Fakir ou Platon.

Pedro est coopératif quand on rentre dans son terrain. Pas débordé, il lui en faudrait plus pour qu’il se départît de son calme. Poursuites serrées sur Valette, Granier, Fouad, anticipation sur Granier. Rentre un gland.

Perceval se livre avec vivacité et franchise jusqu’aux planches. Reste en bascule après Schuller. Se soulève sur Valette, Schuller (2), expédie Servière en contre-piste. Une ficelle rentre, 2 Carmen et retour.

Paniou exprime sa vaillance dans de longues séries qu’il enchaîne avec vigueur. Brille dans la bourre sur sa 1re ficelle. Pour 12’30 bien rythmées. 5 Carmen et retour.

Belori engage le poitrail sur les premiers rasets. Le centre l’attire mais il reste disponible pour tous les enchaînements qu’on lui propose. Se chauffe, pour sa 2e ficelle, et sous les sollicitations, fait la barrière signant 7 beaux engagements. Rentre une ficelle. 5 Carmen et retour.

Fakir a du jus et s’évade lestement. Mais mis au travail, il pousse avec énergie. Affiche une belle présence quand le rythme augmente. Tient son placement et reste concentré, maître de sa 2e ficelle. 5 Carmen et retour.

Platon est à l’affût même s’il attend longtemps le premier raset. Servière est vertement raccompagné. Quand les hommes s’y mettent, Platon emboîte le pas et frise la planche jusqu’à taper après Schuller (3), Valette, Granier qui lève le 2e gland sur la sonnerie. 7 Carmen et retour.

Pour le plaisir, un tau neuf est proposé. Tout feu tout flamme, il se jette dès que les propositions sont intéressantes, comme les deux de Martin. Des Carmen.

MARTINE ALIAGA
PHOTOS MALI

 Trophée de l’Avenir : Martin, 15 points ; Granier, 7 ; Fouad, 3.

22/07/2012

MAUSSANE LES ALPILLES *AVENIR*

Samedi 21 Juillet 2012

L’HUILE DE COUDE APRES LA PAUSE...

 trophée de l'huile

Caleù (Richebois) dans une grande action après Rodolphe Roux

Entrée: ¼ Organisateur: CT Vallée des Baux. Présidence: A Noël Droitiers: Benoît, Cano, Martinez D, Roig, Roux. Gauchers: Allam, Anane, Ferriol. Tourneurs: Cano, Duran, Fadli.

Cette seconde journée du trophée de l’huile manque de travail en première partie mais en seconde les hommes s’activent. Caleù est la difficulté du jour. Côté raseteurs, Ferriol honore son contrat. Les rentrant Allam et Cano sont actifs. Anane rentre dans la course au cinquième.

Franc et sans difficulté, CANCAREL (Raynaud) se livre des deux côtés avec quelques conclusions cornes dans les planches. Son coup de revers lui permet de rentrer une ficelle mais en silence. 1 Carmen. Avec l’anticipation, AURIOU (Gillet) ne se laisse pas manœuvrer aisément A mi-course, il réduit son périmètre d’action et se livre de moins en moins. Ferriol insiste pour le second gland (12ème) mais trop tard pour les ficelles qui rentrent. Craint, LARQUE (Didelot) n’a pas son tonus habituel mais dribble les blancs cinq minutes pour ses rubans. Il s’échauffe au fil des rasets avec du placement cul aux planches. Concentré et volontaire aux ficelles, la pression blanche n’est pas assez forte pour lui permettre de s’exprimer pleinement. Il les rentre en musique jouée quatre fois.

Calme, CALEU (Richebois) se livre dans les séries et saute après Benoît. Sérieux, il met de l’engagement dans ses poursuites et bascule en contre piste derrière Roux. Combatif, il défend avec panache son unique ficelle. Il saute encore après Roux et la rentre en musique. 4 Carmen en piste. Une minute trente et FRIGOLET (Cavallini) défend ses ficelles. Vaillant au possible, il se jette dans les séries sans terminer. Les hommes consomment l’élixir sans modération et ne lui laissent que peu de répit dans six minutes trente. 3 Carmen. Jeune, FOUQUET (Chaballier) possède un bon placement mais les hommes s’activent pour les pompons. Aux ficelles, il tape sur Roux et utilise la piste à bon escient. Il perd rapidement la première et la seconde à une minute trente du terme non sans frapper derrière Allam. 1 Carmen et rentrée.

trophée de l'huile

Ferriol s'applique à la tête de Cancarel (Raynaud)

et se retrouve dribblé sur le départ de raset de Larqué (Didelot)

trophée de l'huile

Caleù (Richebois) termine à la poursuite de Guillaume Cano

trophée de l'huile

Texte et photos Eric AUPHAN

Trophée de L’Avenir: Cano (13) Anane (12) Allam (10) Benoît (2).

17/07/2012

SAINT ANDIOL *AVENIR*

Dimanche 15 Juillet 2012

RABINA SORT LE GRAND JEU

 challenge st vincent

Rabina (Guillierme) à la poursuite de Loïc Alarcon

Entrée: ¾ Organisateur: CT Lou Bouvaou. Présidence: C Massard. Droitiers: Chig, Faure, Sabatier (sort 4ème poointe à la main), Sabot (sort au 5ème). Gauchers: Alarcon, El Hajjouji, Martin, Pinter. Tourneurs: Babacène, Lebrun, Noguéra, Zerti.

Ce Challenge St Vincent s’avère de qualité avec un Rabina excellent (1er prix) suivi par Ares (2nd). Chez les blancs Chig remporte le prix du raseteur le plus méritant de la saison. Sur la course, Martin meilleur animateur l’emporte devant Faure. Bravo aussi à Pinter pour son implication. Sabatier jusqu’à sa sortie pour une pointe dans la main au 4ème avait lancé la course. Sabot en reprise retrouve ses sensations mais se blesse aux côtes sur une mauvaise réception.

Vite étouffé, TAMBOURIN (Caillan) défend ses ficelles après deux minutes. Quelques réactions agressives aux planches qu’il fait parfois voler dans 9 minutes honnêtes. 3 Carmen et retour. Craint pour ses envolées, PIERROUNET (Richebois) attend. Faure, Martin et Sabatier s’y collent pour des actions prononcées au-delà des bois. A la dixième, sur une énorme action sur Sabatier il se blesse au flanc ce qui précipite son retour au toril porteur d’un gland en musique jouée à 3 reprises. Généreux, THIOUS (Gillet) voit les rasets s’enchaîner aux rubans. Aux ficelles, sa rapidité calme les ardeurs. Sabatier et Martin le mettent en valeur. Il passe la tête sur Chig, se défend par des arrivées corne dans les planches et ne s’incline que sur la sonnerie. 2 Carmen et rentrée.

Franc, RABINA (Guillierme) défend ses attributs deux minutes. Aux ficelles, c’est lui qui hausse le ton avec des enfermées frémissantes après Sabatier et Martin. Il enchaîne des séries éblouissantes et brille sur les reprises sans céder de terrain. Il conserve brillamment une ficelle avec 7 Carmen dont retour. Classique, ARES (Lautier) donne le change en baissant la tête. Doté d’un placement adéquat, les rasets se font arrêté. Bousculé il se montre agressif aux planches mais cela manque un peu de rythme. Sur la fin, une paire d’actions après Sabot et Martin déclenchent le disque. Il conserve ses ficelles. 6 Carmen et retour. Un peu perdu, ARLESIEN (Chauvet) apporte le spectacle avec une série d’actions très prononcées dont une ou il saute après Martin, le malmène en contre piste et lui déchire le tricot. De l’émotion aussi lorsque sur l’ultime raset il suit le même homme jusqu’au mur. Dommage qu’il soit  fuyard mais les principes sont là. 8 Carmen dont rentrée. D’entrée, ROUFIAN (Lagarde) saute après Alarcon et ramène tout cornes pointées en avant. Lourd il saute parfois mollement mais il effectue une douzaine d’actions d’éclat passant tout le poitrail au-dessus des planches pour le final qu’il fallait. 7 Carmen et retour.

challenge st vincent

Chig à la tête de Tambourin de la manade Caillan

Jérémy Pinter poursuivi au delà des planches par Pierrounet (Richebois)

challenge st vincent

challenge st vincent

David Sabatier en danger dans les cornes de Pierrounet qui se blessera sur l'action

Texte et photos Eric AUPHAN

Trophée Avenir: Faure (11) Pinter (10) El Hajjouji, Martin (7) Alarcon (4) Sabot (2)

Trophée Raseteurs: Chig (1)

15/07/2012

PEROLS *AVENIR*

Samedi 14 juillet 2012


Ténor tient la note

 pérols,courses camarguaises

Tenor et Aliaga

Entrée : 1/2 arène. Org. : Service des festivités. Président : Ruiz. Raseteurs droitiers : Cano, Jockin, Miralles, Castel. Gauchers : Alarcon, Aliaga. Tourneurs : Cano, Estève, Baccou.
La deuxième partie de cette course offerte est plus corsée notamment avec Ténor après une entame de jeunes éléments encore en apprentissage. Des manades - presque - exclusivement héraultaises : Rouquette, Levant, Paulin, Vellas, Le Soleil, Saint-Gabriel et un "estranger gardois" Vinuesa. Aliaga se montre le plus entreprenant avec Cano, ils mènent la course..
Igor (Levant) n’a pas une grande envie, il se laisse plumer en cinq minutes sans trop réagir.
Ubaye (Paulin).- Un jeunot remuant qui se cherche. De l’énergie à revendre dans de multiples évasions et un comportement brouillon. A revoir assagi.
Sirocco (Vellas).- Tout jeune aussi, il a un turbo dans le moteur mais ne sait pas encore l’exploiter. Et son partenariat avec les blancs n’est pas assidu. Pourtant, bien attaqué, il s’envoie avec panache (Alarcon, Cano). Un peu plus stable à la seconde ficelle, malgré quelques sauts, il se livre sur Miralles, Jockin et lâche sa 2e ficelle à la 14e. 2 Carmen et retour.
pérols,courses camarguaises◄ Apparicio (Rouquette, photo avec Cano).- Lui gère son placement et donne du jeu avec une bonne dose de méchanceté. Combatif, il raccompagne fermement jusqu’aux ras des planches. Fait le pas sur Cano serré de près. 8 minutes, 2 Carmen et retour.
Engane (Le Soleil).- Bien positionné, offre une présence active dans les duos. Avec une préférence sur les gauchers qui, il est vrai, lui offrent de belles trajectoires. Arrivées en fanfare sur Alarcon, Aliaga. Sous la présidence, se bat avec franchise et rentre une ficelle. 5 Carmen et retour.
Ténor (Saint-Gabriel).- Fringant, il part à l’attaque et riposte vivement. Se jette après Cano (3), tape sur Miralles. Cul aux planches pour de belles conclusions sur Aliaga (2). Cano s’arrache pour la 2e ficelle, Ténor aux trousses. 13 belles minutes. 6 Carmen et retour.
Orage (Vinuesa, hp).- Il fait le nécessaire sans plus tant que ça lui tombe pas dessus. Les raseteurs font l’effort, à force de gratter le 1er gland part avec la ficelle et Orage passe le braquet supérieur. Tape sur Aliaga, livre une grosse série conclue sur Miralles. Les ficelles rentrent. 3 Carmen et retour.


MARTINE ALIAGA
PHOTOS JEAN-MARIE ALIAGA


Trophée de l’Avenir : Cano, 24 points ; Aliaga, 23 ; Alarcon, 4.
Trophée des Raseteurs : Jockin, 14 ; Castel, 2 ; Miralles, 1.

14/07/2012

FONTVIEILLE *AVENIR*

Samedi 14 Juillet 2012

JUPITER LA FOUDRE NOIRE.

crochet d'argent espoir

Jupiter et Gaillardet les deux éléments majeurs de la course

Entrée: 1/3 Organisateur: CT Fontvieillois. Présidence: P Bayle. Droitiers: D Martinez, Moine, Santelli. Gauchers: Allam, Anane, El Hajjouji, Gaillardet. Tourneurs: Babacène, Lieballe, D Martinez, Ranc.

Jupiter est la difficulté de la course et décoche la foudre aux planches d’un ensemble noir homogène. Chez les blancs, travail d’équipe mais Gaillardet non invité s’est montré devant la difficulté. La réussite aux points ne reflète pas l’activité de chacun car Aliaoui et El Hajjouji sont réalistes. Martinez et Moine amènent leur expérience. Allam travaille avec franchise mais sans réussite. Santelli est actif par à coups mais Anane est discret.

Soumis au régime intensif, MARQUIS (1er) change de braquet en contre piste (6) mais aussi par des poussées virulentes aux planches. Aux ficelles il subit mais fait preuve de volonté. S’il ne perd sa première ficelle qu’à la dernière minute, il met en danger Gaillardet qui saute dans le berceau des cornes 3 Carmen et retour. Moins de deux minutes pour dépouiller FOLCO (2nd) de ses rubans. Aux ficelles, il se livre sans pousser ses poursuites. Vaillant il offre sa bravoure aux blancs dans 12 minutes honnêtes et une action après Gaillardet mais vingt minutes pour rentrer à la corde. 3 Carmen et rentrée. Combatif, BARTAS (3ème) met du cœur à l’ouvrage. Placé, il est offensif des deux côtés. Une action après Fouad qui lève la première ficelle. Il cède la seconde sur la sonnerie après une belle débauche d’énergie. 2 Carmen et retour.

Sauteur, JUPITER (4ème) rapide comme l’éclair n’inspire pas les hommes. Ses poursuites se terminent tête aux planches. Aux ficelles, ses anticipations posent problème et le danger devient de plus en plus pressant notamment après Gaillardet qui le fait briller et lève une ficelle. 7 Carmen dont rentrée. Encore vert, BECASSON (5ème) prend une volée de rasets aux attributs. Moine s’illustre avec cocarde et glands. Aux ficelles, il se ressaisit et réussi à repousser les assauts blancs et les conserve sans avoir refusé le combat. Carmen au retour. Franc, MISTRAL (6ème) est raseté en courant d’air. Vaillant, il réalise des séries toniques. Il enferme Gaillardet qui se fait déchirer le tricot puis il y retourne pour une grandiose enfermée. Un final relevé dans dix minutes intéressantes. 5 Carmen et rentrée. Au final Aliaoui prend la tête du crochet d’argent espoir avec 35 points devant El Hajjouji 33 points. Rendez-vous pour la finale le 25 Août……

 

crochet d'argent espoiret 

Gaillardet à nouveau aux prises avec Jupiter

et ici dans une action plus que serrée après Santelli

 crochet d'argent espoir

crochet d'argent espoir

David Moine dans une belle attitude à la tête de Bartas

Texte et photos Eric AUPHAN

Trophée de L’Avenir : Aliaoui (15) El Hajjouji (13) Gaillardet (5) Allam (4) Anane (2).

Trophée des Raseteurs: Moine (11) Martinez D, Santelli (7)

VILLENEUVE-LES-MAGUELONE *AVENIR*

Vendredi 13 juillet 2012

Oudjit et Organdi pour le prix de la ville

 

Entrée : 1/2 d’arène. Org. : Section taurine. Président : Bruno Séguier. Raseteurs droitiers : Cano, Guyon, Oudjit. Gauchers : Aliaga, Clarion, Orange. Tourneurs : Estève, Fadli, Lopez, Euzéby.
villeneuve-les-maguelone,courses camarguaisesJean-Henry Oudjit (photo archives) est en forme, il rasète de belle manière, il lève, il tente, notamment avec Organdi la difficulté de l’après-midi. Les deux sont les vainqueurs du prix  de la ville,  4e journée du Trophée de la Vigne et des Etangs. A noter la belle prestation d’Apollon de la Vidourlenque et le bon esprit qui a régné en piste. Pena, Arlésiennes du Velout Pescalune agrémentent la capelado.

A Villeneuve, les cocardiers déboulent du toril quand le drapeau est vert, c'est Momo qui est aux commandes. Sur les gradins, la jeunesse met l'ambiance, ovationne Jérémy le Villeneuvois et supporte la manade de la Vidourlenque. Belle ambiance !


Gimère (Nicollin).- Volontaire, il balade les blancs d’un point de placement à l’autre. De très bonnes séries quand les blancs lui mettent la pression, Cano, Guyon vivement raccompagnés en musique. 11 minutes.
Coutard (Saumade) a de la vivacité mais se montre irrégulier. Dommage car quand il accélère, notamment sur Guyon (3 fois, 3 Carmen), il accroît la difficulté.  Mais 7 minutes suffisent.
Apollon (La Vidourlenque). - Qu’il va vite ! Même si son placement est parfois flottant, il se lance dans les enchaînements à fond et oblige les blancs à réfléchir avant de démarrer. Toujours prêt, il pousse fort, sans faiblir au fil des minutes jusqu’à taper après Aliaga. Sur la fin, il faut le charger un peu plus mais quel cœur. Laisse sa 2e ficelle sur le gong. Une flopée de Carmen.
Organdi (Plo).- Placé direct, il monte la garde “Venez me chercher”. Oudjit et Aliaga sont fermement éconduits. Jean-Henry, anticipé le premier coup, revient à la charge, pose la main pour la coupe cocarde. Le temps passe, Organdi surveille, fait le pas et annihile les tentatives (peu nombreuses) sans se laisser “carotter”. Oudjit encore, fait la cocarde sous les applaudissements à la 14e. Les honneurs au retour (+ 4 Carmen).
Orloff (Ricard).- Itinérant, impossible à fixer, brouillon. Se prête au jeu pour quelques séries bien honorées. 4 Carmen et retour en 9’30.
Esau (Félix).- Attaqué d’entrée, il se livre à fond avec une belle vitesse. Brave, les blancs allongent (Clarion, Aliaga, Guyon, 2 Carmen), Esau ne dit jamais non pour  6 minutes.
Optimus (Les Baumelles, hp).- Les raseteurs sont HS, Optimus promène, saute. Leste et rapide, il met le turbo après Guyon. Puis, avec peu de travail proposé, les évasions s’intensifient.


MARTINE ALIAGA


Trophée de l’Avenir : Oudjit, 18 points ; Aliaga, 14 ; Orange, 14 ; Cano, 13.

13/07/2012

ROGNONAS *AVENIR*

Dimanche 8 Juillet 2012

FAVIER ET MOURET TAILLE PATRON…

 rognonas,trophe des charretiers

Favier et Mouret (Fournier) les deux patrons de la course. 

Entrée: ¾ Organisateur: CT L’Abrivado Présidence: R Vignaud Droitiers: Caizergues, Chig, Moine, Pradier. Gauchers: Boyer, Favier, Gaillardet, Ricci. Tourneurs: Cuallado, Lieballe, Martinez, Patou.

Course intéressante avec Marlin et Arlaten combatifs en première partie puis Benvegu et Mouret supérieurs en seconde. Ce dernier doit maintenant se frotter aux As. Côté raseteurs, Maxime Favier maintient la cadence avec beaucoup d’envie. Pradier assure des rasets d’une grande classe. Le duo Chig-Ricci font parler l’expérience et Gaillardet s’implique dans la difficulté.

Appliqué, ELZEAR (Nicollin) perd rapidement ses rubans. Aux ficelles il passe la tête à l’arrivée sur les gauchers. Sur un départ à trois, Favier frôle l’accrochage mais il y retourne et lève la première ficelle. Les droitiers sont délaissés. La seconde rentre en silence. Deux minutes et MARLIN (Fournier) défend ses ficelles mais avec une paire d’arrivées tête dans les planches. Placé, il se jette avec vivacité, baisse la tête et termine aux bois en essayant de mordre les raseteurs. Sa combativité décuple au fil des rasets et Pradier lève la première ficelle à la quatorzième sur un magnifique raset. La seconde au toril. 5 Carmen et retour. Vite rendu aux ficelles (1’15) ARLATEN (Fabre-Mailhan) donne du volume à sa course en se livrant avec vaillance dans les séries. Après Chig et Favier les enfermées sont émotionnantes. Il s’échauffe et sans refuser pousse toutes ses poursuites au terme dans treize minutes toniques. 3 Carmen et rentrée.

Cocardier BENVEGU (Nicollin) se fait respecter aux rubans. Positionné dans les angles, il pose problème. Compliqué, il ne perd son second gland qu’à la treizième minute dans le crochet de Chig. Ses ficelles restent sa propriété et rentrent avec un Carmen de domination. MOURET (Fournier) ne fait pas le voyage pour rien. On calcule et Pradier enchaine un raset de grande classe. Criminel après les gauchers, il ne permet aucune faute. Sachant utiliser les angles, il se défend avec beaucoup d’agressivité et doit passer au niveau supérieur. Ficelles intactes avec 3 Carmen et retour. Encore vert, PISTACHIER (Fabre-Mailhan) subit l’assaut des cacahuètes blanches qui sortent de leur coquille. Il assure la pression avec vaillance et des arrivées tête au-dessus des planches. Deux coups de barrières après Chig et il s’incline en huit minutes méritantes. 3 Carmen et rentrée.

rognonas,trophe des charretiers

Yoan Pradier rageusement éconduit par Mouret (Fournier)

Chig prestement reconduit par Arlaten (Fabre-Mailhan)

rognonas,trophe des charretiers


Texte et photos Eric AUPHAN

Trophée de l’Avenir: Favier (16), Gaillardet (6), Pradier (5), Boyer (5).

Trophée des Raseteurs: Ricci, (11) Chig (10) Moine (5).

08/07/2012

VILLENEUVE-LES-MAGUELONE *AVENIR*

Samedi 7 juillet 2012 - 3e journée du Trophée de la Vigne et des Etangs

Estepous maîtrise brillamment

 villeneuve-les-maguelone,3e journée du trophée de la vigne et des etangs,courses camarguaises

Estepous soigne ses finitions. Ici sur Ilias Benafitou.

L'équipe des raseteurs est constante dans le travail. Martin et Bruschet sont les plus réguliers. Tous les cocardiers montrent beaucoup de vaillance (4 sur 6 sont âgés de 7 ans, Ramsès, Garbin, Viano, Pagano). Estepous de Guilliere, 8 ans, hausse le niveau et maîtrise brillamment son quart d'heure, sans qu'aucun des autres cocardiers n'ait démérité. L'ensemble est plaisant à suivre sous la présidence toujours enthousiaste du président Bruno Séguier.

Ramsès de Plo.- De belles conclusions dès les premiers échanges (Martin, 2 fois). L'enfermée sur Miralles est suivie d'un coup aux planches qui cèdent, après Martin. Le même encore dans les cornes sur une anticipation. Beaucoup de mouvement, aucun refus, pour ce jeune élément qui épouse les belles trajectoires proposées par I. Benafitou et Aliaga. 11 minutes de bonne facture pour attaquer l'après-midi. 5 Carmen et retour.

Garbin de  Guillierme trouve les bonnes positions mais charge inégalement. De belles poussées (Granier, 1 Carmen, et Benafitou). Quelques vifs échanges mais 7 minutes suffisent.

Viano de Nicollin.- Du jus dans les poursuites et une grosse volonté pour des arrivées au ras des planches. Viano se livre avec panache, pousse sur Martin et Aliaga, se dresse après Valette, Martin, Bruschet. Les ficelles rentrent. 7 Carmen et retour.

Estepous (Guillierme).- Deux sauts pour évacuer le trop plein d'énergie et on passe aux choses sérieuses. Estepous surveille et force jusqu'à la rencontre sans négliger les finitions. Emboîte Miralles haut sur les planches, bascule après Martin, encore Miralles, Bruschet, Benafitou. Pour 10 minutes les glands. Un superbe décollage après Bruschet et de la maîtrise dans les enchaînements pour une ficelle qu'il se garde. 7 Carmen et retour.

 villeneuve-les-maguelone,3e journée du trophée de la vigne et des etangs,courses camarguaises

▲ Estepous livre la prestation la plus complète de l'après-midi, ici avec Martin, l'homme en forme du moment

Pavot (Plo).- Brave, il se donne aux hommes. Ilias Benafitou (malgré une côte cassée, choc à Lunel-Viel, mardi), allonge les trajectoires. Aux ficelles, Pavot ne dit jamais non. Enferme Benafitou, tape droit sur Valette. Avec un grand coeur, il soutient le rythme imposé par les hommes, huit minutes. 3 Carmen et retour.

 villeneuve-les-maguelone,3e journée du trophée de la vigne et des etangs,courses camarguaises

▲ Pavot, brave certes, mais attention.
A trop le charger, Ilias Benafitou se met en danger.

Pagano (Nicollin).- Remuant mais toujours plaisant pour la rencontre. Franc, il enchaîne les rasets à bonne allure. Les rasets se multiplient, les ficelles s'effilochent. Pagano toujours prêt, passe le poitrail après Aliaga, se cabre après Granier. Les deux ficelles à Benafitou pour 13'30 rythmées. 4 Carmen et retour.

 villeneuve-les-maguelone,3e journée du trophée de la vigne et des etangs,courses camarguaises

▲ Pagano se livre de belle manière. Un joli duo avec Aliaga

MARTINE ALIAGA
PHOTOS LAURENT SONZOGNI

Trophée de l'Avenir : Martin, 14 points ; I. Benafitou, 11 ; Aliaga, 10.

Entrée : 1/3 d'arène. Organisateur : Section taurine. Président Bruno Séguier. Raseteurs droitiers : Bruschet, I. Benafitou, Miralles, Valette, Granier. Gauchers : Aliaga, Clarion, Martin. Tourneurs : Estève, F. Garrido, Zerti.

25/06/2012

CODOGNAN *AVENIR*

Samedi 23 juin 2012


Orange et - bien - vert


Entrée : 3/4 d’arène. Organisateur : comité des fêtes. Président : Alain Soubeyran. Raseteurs droitiers : Roux, Laurent, Bousanquet. Gauchers : Allam, Ruiz, G. Perez, Gougeon. Tourneurs : Jorquera, Joseph, Zerti.


Une belle journée de fête à l’honneur de la manade Blatière-Bessac dont la complète faisait la part belle à de tout jeunes cocardiers à suivre : trois de 7 ans, un 5 ans. Des ados mal dégrossis, querelleurs et fantasques mais avec la force et la méchanceté de leur race. Les blancs ont raseté selon leurs compétences, la manière en plus pour Allam et Gougeon.
Prosper, un cocardier qui tient la planche et gère son placement. Il faut rentrer dans son terrain ou il vous ignore, tout comme les reprises. Pas de client pour les ficelles qui rentrent pleines.
Sisley est toujours en mouvement, mais malgré ses désirs d’évasion, il ne laisse rien sans réponse. Des poursuites serrées (2 Carmen), des planches qui volent, Un très bon passage sur sa 1re ficelle qui rentre malgré le travail.
Le jeune Eureka prend position au toril et se comporte vaillamment. Montre de l’envie, passe parfois le poitrail. Enorme action sur Allam haut vers les tubes. Moins sollicité ensuite, se fait plus sélectif. 2 Carmen et retour.
Sifflet prend les enchaînements à son rythme en accélérant quelquefois. Il brille dans la bagarre pour un dernier tour de sa 1re ficelle levée par Allam, en pétaradant aux planches une dizaine de fois. 8 Carmen et retour.
Canio est vert, tout pimpant, saute allégrement les planches. S’engouffre méchamment à la poursuite d’Allam et bascule. Brouillon, explose après Roux. Aux ficelles, se tient mieux mais pas vraiment attaqué reprend son vagabondage. 2 Carmen et retour.
Danilo, 5 ans, campe devant le toril et s’encagne en contre-piste. Naïf sur le raset et brouillon dans ses trajectoires, passe sa rage sur tout ce qu’il trouve. Plus intéressé sur la fin, ses ripostes sont mieux coordonnées. Allam et Gougeon dans des rasets courts, le citent au mieux. Une ficelle rentre en musique.
Lion (hors points) promène au petit trot, s’envoie avec fracas et franchise après tous ceux qui font l’effort. Des Carmen.

MARTINE ALIAGA

Trophée de l’Avenir : Allam, 12 points ; Laurent, 12 ; Gougeon, 7.

18/06/2012

VILLENEUVE-LES-MAGUELONE *AVENIR*

Samedi 16 juin 2012 - 2e journée du 7e Trophée de la Vigne et des Etangs

Manque de cohésion

Nectar rentré, les afeciouna se sont précipités sous la bienfaisante sagne installée dans la semaine par les membres de la Section taurine. Avec les platanes qui maintenant ombrent la moitié des gradins, le plan villeneuvois se rapproche de l'idée qu'on peut se faire d'une arène de village : accueillante, à l'abri du cagnard, propice aux repas, à la fête... et aux taureaux.
En ce qui concerne la 2e journée du Trophée de la Vigne et des Etangs, l'ensemble a manqué de cohésion pour décoler vraiment.
Et Rémi Guyon de raler à bon escient "On aurait dû faire plus de ficelles". Du coup les cocardiers se sont souvent promenés sans trouver d'adversaires unis pour les pousser au travail. Malgré tout, quelques bons passages quand les blancs ont raseté ensemble.

Pablo de Fabre-Mailhan fait un bon premier. Offensif et vaillant avec de belles finitions aux planches surtout à gauche (Aliaga, Martin) et un très bon positionnement. Solide pour 14'30, 5 Carmen et retour.
Capucin des Baumelles est remuant, brouillon parfois, il vient par à coups et se montre capable de fuser. Il faut l'intéresser mais les blancs calculent trop. Aliaga et Martin lui proposent de belles longueurs pour des poursuites serrées. Une ficelle rentre. 5 Carmen et retour.
Othello de Félix navigue et se montre bon partenaire quand on le captive. Il lâche quelquefois en cours de route mais surveille tout. Manque de travail. Sur les rasets propres, il fait l'effort en particulier sur Guyon et Oudjit. 3 Carmen et retour.

Ibis de Félix, brave et vaillant, il se donne aux premiers rasets. Aux ficelles, avec parfois un coup de revers, il saute par surprise sur Zerti en contre-piste. Mieux positionné, il pousse sur Martin, se livre dans des séries. Finalement il vend plus chèrement ses ficelles que prévu et les rentre. 1 Carmen et retour.
Santen des Baumelles est lui aussi remuant, le long des planches. Saute, chasse et n'est pas vraiment entrepris au départ. Par la suite, plus sollicité, il s'engage dans les enchaînements, passe la corne sur Martin, Miralles, brille avec Aliaga (2 fois) et dans les séries. 6 Carmen et retour.
Nectar de Fabre-Mailhan est laissé à lui-même de longues minutes. Puis s'engage fort sur Martin, Aliaga. Raseté, il vient franchement et tape fort. Il manque un peu de conviction en ce jour, tout comme les hommes. Mais participatif quand les blancs s'entendent et concluant de belle manière parfois.6 Carmen et retour.

MARTINE ALIAGA

Trophée de l'Avenir : Oudjit, 13 points ; Aliaga, 11 ; Martin, 4.

Entrée : 1/2. Organisateur : Section taurine. Président : Bruno Séguier.
Raseteurs droitiers : Guyon, Miralles, Oudjit, Valette (sort au 5e).
Gauchers : Aliaga, Clarion, Martin
Tourneurs : Zerti, Lizon, Estève, Euzéby.

10/06/2012

LANSARGUES *AVENIR* TRIDENT D'OR

Samedi 9 juin 2012


La belle vaillance des Mermoux  trouve la récompense

lansargues,trident d'or mermoux les  baumelles,course camarguaise

Marc Bousanquet et Alamo de Mermoux

Entrée : 200 personnes environ. Organisateur : CT F.-Durand. Présidence : Bruno Séguier. Raseteurs droitiers : G. Cano, Bousanquet, Jockin, R. Mondy, Valette. Gauchers: Anane, Guin, Cartalade. Tourneurs : Sanchez, Estève, Cano, Martin.


Dernière course de sélection des 1res séries du Trident d’Or et la manade Mermoux totalise 191,5 points, Les Baumelles 187. Une rencontre qui a manqué de rythme avec des raseteurs en panne d’assiduité pour valoriser vraiment la vaillance des Mermoux et déjouer la complexité des taureaux des Baumelles.
Manade Mermoux : Le Corse (1er) chasse le long des barrières et se prête aux échanges avec bonne volonté. Sans refus, une bonne poussée sur Valette et la première ficelle à la 7e pour Jockin. Attentif et persévérant, il enchaîne sérieusement (Carmen) et rentre sa 2e ficelle en musique.
Loustic (3e) est dans les mêmes dispositions, un peu plus remuant et tonique. Des séries bravement menées où avec vaillance, il ne rechigne à rien. 5 Carmen pour de longs échanges et au retour (14e minute).
Alamo (5e) montre du jus, dès sa sortie, où il prend une folle rafale. Bien placé aux ficelles, il met de l’entrain, force après Valette et se livre jusqu’au bout sans refus. Permet les longs enchaînements pour 11 minutes très agréables saluées par 3 Carmen et retour.
Manade Les Baumelles : Figaro (2e) reste l’énigme du jour. D’entrée cul aux planches, il n’inspire pas les hommes. Des rasets de loin, à blanc, sur ses quelques déplacements mais pas un seul tête à tête où on peut juger son potentiel. Les raseteurs laissent le temps filer, on n’en saura pas plus sauf qu’il n’apprécie pas les reprises. Rentre tout son encocardement en musique.
Festejaïre (4e) a un placement aléatoire mais accélère quand il a un blanc en ligne de mire. Mobile, il accepte les séries mais lâche parfois l’affaire. Les rasets au coup par coup n’améliorent pas son rendement et il rentre ses ficelles en silence.
Filou (6e) ramène prestement les blancs aux planches et laisse ses premiers attributs dans une série rythmée. Aux ficelles, pas sollicité, il promène. Au centre ou placé, les raseteurs ne lui donnent pas sa chance, car attaqué, il produit quelques poursuites abouties (Bousanquet 2, Cano). Laisse sa 2e ficelle à la 11e et l’élastique lui permet de se soulever après Jockin. 13 minutes. 5 Carmen et retour.

Texte et photo
MARTINE ALIAGA

Trophée de l’Avenir : Bousanquet, 10 points ; Cano, 8 ; Anane, 6

04/06/2012

NOVES *AVENIR*

Dimanche 3 juin 2012

PARFAIT ET SOUDAIN L’ORAGE…

 noves,ct l'encierro

Robinson (La Galère) dangereux à l'arrivée après Favier.


Entrée: ¾ Organisateur: CT L’Encierro Présidence: A Fesquet Raseteurs droitiers: Charnelet, Estevan, Marquier, Maurel D, Moine, Pradier (se retire au 3ème). Gauchers: Chanat, Favier, Lafare. Tourneurs: Cuallado, Dumas, D Martinez, Patou.

Malgré le temps menaçant les afeciouna avaient répondu présent. A Noves, les plateaux sont bien montées et tout semblait vouloir réussir. Sauf que les dieux du ciel n’ont pas laissé la course aller à son terme et c’est dommage car elle avait commencé sous les meilleurs auspices sous la présidence d’un Arnaud Fesquet pétillant. Tous les cocardiers reçoivent Carmen au retour. Robinson est un réel espoir à suivre et il termine très fort son quart d’heure. Chez les blancs Favier, Lafare, Maurel et Chanat sont à l’offensive.

Sorti décidé, RAMSES (Caillan) percute Lafare, enferme Favier et conserve neuf minutes son second gland. Pas facile à manœuvrer, il est énergique après les gauchers. Il ne se désunit pas et sa maîtrise du combat lui permet de conserver une ficelle en musique jouée à 4 reprises. Franc, ROBINSON (La Galère) se livre en solitaire et subit les assauts blancs avec assiduité. Peu à peu il desserre l’étreinte en se jetant avec force dans le raset. Le Crusoé noir s’améliore, chasse le blanc, oblige à rompre et toutes ses poursuites deviennent de plus en plus émotionnantes. Un réel espoir qui conserve ses ficelles. 8 Carmen et rentrée. Sauteur, LILLET (Ricard) fait une frayeur à Maurel puis se canalise. Il passe la tête sur Maurel et se dresse sur Favier. Il devient percutant, accepte les séries et finit ses arrivées tête au-dessus des planches. Dominateur, il conserve ses ficelles. 5 Carmen et retour.
Après cinq minutes de pause le ciel assombrit la piste et les projecteurs s’allument pour RENOIR (Cuillé). Cocardier, il crée la difficulté dans l’approche. S’il n’a plus la vitesse et les percussions de sa jeunesse, il compense par l’occupation du terrain des planches. Il conserve plus de dix minutes sa cocarde que s’octroie Marquier. Il s’échauffe et se dresse à deux reprises après Chanat mais les grosses gouttes annonciatrices de l’orage s’abattent sur les gradins des arènes qui se vident à grande vitesse alors que Renoir finissait son quart d’heure.……

noves,ct l'encierro

 Lillet (Ricard) passe la tête après David Maurel.

Robinson (La Galère) serre de près Maxime Favier.

noves,ct l'encierro

 Texte et photos Eric AUPHAN

Trophée de l’Avenir: Favier (5).

Trophée des Raseteurs: Chanat (7) Lafare (6) Maurel (4) Estevan (2)

VENDARGUES *COMPLETE DE LAURENT*

Dimanche 3 juin 2012

 

Le blé en herbe

 vendargues,complète de laurent,course camarguaise

Troubadour et Caizergues

Entrée : 1/3 d'arène. Président : Richard Sarrouy. Organisateur : CT La Muleta. Raseteurs droitiers : Caizergues, Granier, Laurent. Gauchers : Aliaoui, I. Benafitou, Fouad, T. mondy, Ouffe, Rassir. Tourneurs : Estève, Babacène.

De jeunes taureaux de 6 ans en plein apprentissage et de jeunes raseteurs à la peine pour résoudre les difficultés et allonger les trajectoires pour faire briller. La complète de Laurent est en devenir, le blé en herbe est en train de lever, laissons le temps au temps... Il a manqué dimanche à Vendargues, les cadres qui la veille avait dirigé les opérations et mis à leur avantage la complète de Saumade. Ouffe, trop seul, n'a pu qu'à certains moments prendre les choses en main. La sortie d'Ilias Benafitou n'a pas arrangé les choses, Rassir boiteux n'a pas réédité sa belle course du samedi. Mais certains taureaux plus mûrs -Troubadour, Cyrano et Jupiter - ont montré de belles qualités. Cisco, Blad de Luno ou Cactus sont encore très "verts".

vendargues,complète de laurent,course camarguaiseCisco N.617 est remuant, sauteur, mais sort en force dans des conclusions abouties (Fouad, I. Benafitou 2 fois). Plus statique sur sa 2e ficelle qu'il rentre, il demande plus d'engagement ce que lui sert au mieux I. Benafitou ◄ photo. 7 Carmen et retour.

Blad de Luno N.627, lui, est un râleur, bourlingueur. Epris d'évasions mais quand il est capté dans les enchaînements, il se livre méchamment. Encore Ilias à la manoeuvre. S'améliore avec un travail soutenu même s'il reste distrait et fugueur. Ouffe lève le 2nd gland sur la sonnerie. 4 Carmen et retour.

Troubadour N.615 s'engouffre dans des séries bien menées qu'il termine parfois la corne pointée (Rassir, Laurent). Attentif, un comportement cocardier classique, il se soulève après Ilias, jette la corne sur Rassir et brille sur de longs enchaînements. Noble, vaillant, vient comme un boulet de canon sur Ilias qui en retombant tape les tubes (apparemment arcade ouverte). Un beau quart d'heure salué par 6 Carmen et retour.

vendargues,complète de laurent,course camarguaiseCassius N.604 est une brute, je suppose que c'est ce qui lui a donné son nom. Leste il saute allégrement les planches dans les deux sens. Caizergues lui tire quelques rasets intéressants. Les blancs restent frileux face à ce fort caractère. Dommage ! 3 Carmen et retour.

Cyrano N.611 se lance dans les premiers échanges avec du jus et de bonnes réponses. Une belle série avec coeur. Remuant, certes, mais vaillant et appliqué quand les cites s'enchaînent. Aux ficelles, se montre pressant sur Laurent, Caizergues. Bien placé, présent dans les échanges, présent au tête à tête comme avec Ouffe. Et un petit coup de revers sur les reprises. 4 Carmen.

Cactus N.633, au grand galop il reconnaît les lieux. Brouillon, il court partout, s'éparpille, sort des trajectoires... C'est compliqué pour les blancs qui du coup lui font des rasets à la traverse pas beaux du tout...

Jupiter N.619 hors points est un violent qui tape sur tout ce qui bouge. Des engagements aux planches de toute beauté, superbe avec Rassir propulsé dans les gradins, magnifique avec Ouffe qu'il tamponne haut aux tubes. Enorme sur Caizergues, (3 fois), Laurent, Ouffe, la musique l'accompagne. Il termine avec brio et beaucoup de belles promesses d'avenir. Carmen !

Texte et photos (désolée elles ne sont pas terribles)
MARTINE ALIAGA

Trophée de l'Avenir : Caizergues, 9 points ; Laurent, 8 ; Fouad, 5 ; Rassir, 3 ; I. Benafitou, 2 ; Granier, 1.

Trophée des Raseteurs : T. Mondy, 7 points.




02/06/2012

VENDARGUES *AVENIR*

Samedi 2 juin 2012

Scipion fleuron d'une belle complète de Saumade

vendargues,complète de saumade,course camarguaise

Rassir, l'homme de l'après-midi, avec Scipion

Entrée : 1/6e d’arène. Organisateur : CT La Muleta. Président : Marc Moucadel. Raseteurs droitiers : Allouani, Bruschet, Caizergues. Gauchers : Orange, Ouffe, Rassir, Sabde. Tourneurs : Kerfouche, P. Rado, Simar, C. Galibert

Une course, saluée d’un Carmen général, dont le film pourrait être visionné par tous les élèves et autres rasibles. Travail dans l’esprit pour les blancs, tourneurs compris, où les aînés montrent la voie et les jeunes s’appliquent, Rassir en tête. Variété d’âge (entre 5 et 9 ans) et de comportement pour les cocardiers de Saumade mais toujours de l’envie, du tempérament, de la présence.
vendargues,complète de saumade,course camarguaisePhoto avec Allouani. Le jeune Darbot (5 ans) est un adepte du bon placement et montre un fort penchant pour la gauche. Jette son beau gabarit à l’assaut d’Orange, Rassir, Ouffe mais ne dédaigne pas les invites de Bruschet ou Caizergues. Ouffe lui offre une superbe longueur pour finir. Les ficelles rentrent. 3 Carmen et retour.
vendargues,complète de saumade,course camarguaiseAutre style avec Cocagne (6 ans). Photo avec Orange ► Mobile, sauteur mais rapide dans ses interventions, les cornes “astifineS” dangereusement pointées. Un chasseur à l’affût. Placé, il enchaîne sans lésiner et s’envoie avec beaucoup d’énergie en conclusion. Rassir lève le 2e gland sur la sonnerie. 5 Carmen et retour.
Franc, disponible, Espadon joue le jeu à fond. Sans refus, il se livre sur les trajectoires et tape généreusement aux planches. Du rythme, de la générosité pour 12 minutes. 5 Carmen et retour.
Méphisto joue la note cocardièrement classique. Il réplique en puissance et les blancs calculent. Raccompagne autoritairement Allouani, Ouffe, va au bout sur Orange, s’engage sur Rassir, tamponne sur Sabde. 14 minutes très rythmées. 6 Carmen et retour.
Scipion fait du large et se jette violemment après les hommes. Aussi pressant dans les séries qui puissant dans ses arrivées aux planches. Les enchaînements sont trépidants, les arrivées chaudes. Rassir à l’attaque, les autres enchaînent et le gaucher lève la 1re ficelle sur la trompette. Beau quart d’heure salué de 8 Carmen et retour.
Roitelet éclate de jeunesse et de verdeur. Rageur, il perd beaucoup d’énergie à se battre avec les planches. Mais riposte brutalement en s’envoyant après Bruschet et tape fort sur Caizergues. Un vrai bestiau pour 12 minutes. 2 Carmen et retour.

vendargues,complète de saumade,course camarguaise

Reste l’étalon Eos (hp), puissant, fougueux, brouillon. Tape droit devant, saute, se disperse... Un tau quoi ! S’envoie méchamment de biais sur Bruschet ▲Photo. Boîte et rentre en musique au bout de 10 minutes.


MARTINE ALIAGA
Photos CHRISTIAN ITIER

Trophée de l’Avenir : Rassir 24 ; Orange, 11 ; Caizergues, 9.

 

vendargues,complète de saumade,course camarguaise

Méphisto - Bruschet

▼ Espadon - Caizergues

 

vendargues,complète de saumade,course camarguaise

***************************************


 

27/05/2012

TARASCON *AVENIR*

Samedi 26 Mai 2012

MOINE ET MAURICE LAUREATS…

Entrée: 1/4 Organisateur: CT le Clairon. Présidence: G Garcin. Droitiers: Chig, Moine, Mondy R. Gauchers: Anane, Ferriol, Lafare, Mondy T. Tourneurs: Dumas, Duran, D Martinez, Ull.

Les taureaux de La Galère se révèlent plus combatifs que ceux de Saumade mais le dernier peut se révéler. Des raseteurs, Moine meilleur animateur et Thomas Mondy s’activent. Ferriol se révèle après la pause. Maurice premier de choix remporte le prix du meilleur taureau avec une prestation solide.

Pour la manade Saumade, BRACO (2nd) se laisse raseter aux rubans sans forcer l’allure. S’il perd une ficelle sur la sonnerie, il rentre en silence en ayant gardé le même tempo nonchalant. Peu intéressé, SALADIN (4ème) saute seul (6) mais les blancs insistent et arrivent à l’intéresser à mi-course mais l’appel de la contre piste est trop fort et il s’y éternise avec ses ficelles. Jeune mais plus appliqué que ses prédécesseurs, CARUSO (6ème) met plus d’envie dans ses poursuites et saute après Ferriol (2) et Mondy R. Vaillant dans l’effort il termine agréablement et conserve un gland avec 2 Carmen et retour.

Pour la manade La Galère MAURICE (1er) est concentré. Il se place idéalement et se montre plus virulent aux planches après les droitiers mais percute aussi Lafare. Pas ménagé aux ficelles, il fait preuve de qualités combatives intéressantes jusqu’à en conserver une. 3 Carmen et retour. Volontaire, OSCAR (3ème) a de l’agressivité sur les gauchers Ferriol et Lafare. En routinier il contrôle avec un placement près des planches et des sauts sur Lafare et Moine. Il termine par deux actions percutantes après Ferriol et conserve aisément ses ficelles. 2 Carmen et retour. Sur l’attaque, TIENOU (5ème) frappe après Ferriol. Vif, il passe la tête à l’arrivée, se cabre ou saute. Il concède sa première ficelle sur la sonnerie avec un comportement généreux et un final agressif qui lui permet de recevoir 5 Carmen et rentrée…..

Eric AUPHAN