Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

15/05/2011

CASTRIES *AVENIR*

Samedi 16 mai 2011

Ça aurait pu…

Huit raseteurs et quatre tourneurs à la capelado, on pensait se régaler dans cette piste castriote où les taureaux trouvent souvent refuge à l’angle du toril mettant les raseteurs à la peine. Mais l’équipe blanche en ce jour n’a jamais trouvé le bon tempo reléguant les beaux gestes à une date ultérieure. Dommage car les taureaux choisis avaient de quoi donner.

Guadalix de Janin se montre offensif et quand on le cite dans son terrain ne néglige pas la finition. Aux ficelles, durcit sa course mais se livre tout de même avec Maurel et Alarcon, enferme Roux et Schuller. Abandonne une ficelle sur une belle série et rentre l’autre en musique (+3 Carmen).

Lancelot de l’Occitane est brave comme un sou sur le raset. Mais il cherche la faute quand il saute après l’homme ou seul. De belles séries dans un quart d’heure décousu où les blancs temporisent. Musique + 3 Carmen.

Le Rouvre de Saint-Pierre a du peps et pousse fort dans l’action. Maurel se fait quicher, du coup, aux ficelles, le taureau est quelque peu abandonné. Alors Le Rouvre les rentre facilement en musique (2 Carmen).

Phénix du Brestalou soutient facilement le rythme élevé aux pompons. Les hommes non. Aux ficelles, c’est lui qui rasète les blancs notamment sur une belle série et deux grosses enfermées sur Maurel et Ferriol. Quand il prend l’angle du toril, personne en vue. D’ennui, Phénix visite la contre-piste après avoir anticipé Maurel et Laurent. Bien sûr les ficelles au toril en musique (+ 5 Carmen).

Avec Camerone de Paulin, les blancs auraient pu se racheter. Un taureau généreux, franc et agressif aux planches qui met tout son poids et son envie à chaque action. Mais décidément, l’âme n’y est pas. Pourtant Camerone se livre dans une quinzaine de gros coups. Et même s’il subit sur la 1re ficelle, c’est avec un cœur énorme qu’il se défend et ne perd la seconde que sur la sonnerie. Des Carmen en boucle.

A grande foulées Héphaïstos de Lagarde reconnaît la piste sans être inquiété. Il a l’œil et démarre à fond sur chaque tentative. Alors personne ? Je vais voir ailleurs… en contre-piste. Des rasets ? De loin, à blanc, à la traverse mais pas à la tête. Sur une tentative d’Alarcon, il s’envole littéralement aux tubes. Ferriol essaie, s’embronche… le public frémit. Seul Alarcon coupe et lève la cocarde… mais c’est à la 14e. Alors les glands rentrent, 3 Carmen et retour.

Le jeune Caelius de Blanc-Espelly (hors points) montre du placement, de la vitesse et de bonnes finitions au ras des planches . De beaux enchaînements où il fait la loi malgré le peu d’égards des blancs.  Termine par un gros coup sur Roux. Les ficelles à la maison avec le disque trois fois entendu.

Martine ALIAGA

Entrée : 124 personnes. Organisateur : CT Le Trident. Président : Jacques Roumajon.
Raseteurs droitiers : Caizergues, Schuller sort au 3e remplacé par Laurent, Maurel, D. Martinez, Roux.
Gauchers : Sabde sort au 2e remplacé par Ferriol, Alarcon, N. Benafitou.
Tourneurs : Babacène, Jorquera, Lieballe, Tourki
Trophée de l'Avenir : Alarcon, 17 points ; D. Martinez, 12 ; Sabde, 2 ; Schuller, 1.

 

08/05/2011

PORT SAINT LOUIS *AVENIR*

Dimanche 08 Mai 2011 - 2ème journée du trophée Titi Boncoeur

A LA GLOIRE DE PAGNOL …

Port St Louis 08 05 072.jpg

▲ Boris Sanchis et Pagnol (Plo).

 

Entrée: 1/10ème. Organisateur: Toro Club St Louisien. Présidence: N Nesti. Droitiers: Benoît, Gautier, Roux, Sanchis. Gauchers: Allam, Favier. Tourneurs: Cuallado, Jorquéra, Ménargues.

Cette 2ème journée du Titi Boncoeur a prévalu par la belle prestation de Pagnol. Olibrius et Diamond sont compliqués, Lucifer s’avère plaisant. Chez les blancs le quatuor Sanchis, Allam, Favier et Gautier travaille. Roux et Benoît sont plus en retrait mais participent. Ce drôle d’OLIBRIUS (Plo) est vif et pose problème. Il baisse la tête, envoie les cornes et gêne les crochets. Il concède ses glands puis la cocarde à la douzième mais ne sera guère inquiété aux ficelles. 3 Carmen et retour. Aux rubans c’est un DIAMOND (Lautier) brut qui se place et tient tête aux blancs. Concentré, l’approche est délicate. Il enferme sévèrement Sanchis, frappe après Gautier et ne concède sa cocarde qu’à la treizième. Sérieux il conserve un gland. 4 Carmen et rentrée. Imposant, ROCIO (Bon) saute, impressionne mais ses frères blancs prennent rapidement sa mesure. Du placement, huit sauts après les hommes mais un manque de vitesse d’exécution. S’il garde ses ficelles, c’est en silence. Sans être diabolique, LUCIFER (Lautier) joue franc jeu avec de la volonté. Sanchis traverse la piste dans les cornes puis les séries s’enchaînent de façon énergique. Si les ficelles tombent rapidement, l’élastique prolonge la course jusqu’à la neuvième. 3 Carmen et retour. Sans vice, MUGUET (Layalle) lache un raset pour prendre l’autre. Souvent en mouvement, les rasets pleuvent. La bourre semble le canaliser avec quelques arrivées mais s’il conserve une ficelle, il se fait cueillir le reste assez facilement. Sorti avec la rage, PAGNOL (Plo) démonte les planches et perd d’entrée un gland. Assez brute, les rasets sont honorés avec conviction. Sanchis et Gautier main sur le frontal nous régalent et jouent une trilogie camarguaise tandis que Roux arrive juste. Agressif il laisse des forces dans la bataille mais se bat pour la gloire jusqu’au terme. Il garde une ficelle en musique jouée à 5 reprises. CHEYENNE (Bon) semble vouloir combattre mais les blancs n’auront pas son scalp. Il saute seul ou après les hommes et sur une allonge décolle après Sanchis. Difficile à juger, il rentre ses glands par manque de travail. Un Carmen.

Port St Louis 08 05 088.jpg

 ▲ Pagnol agressif aux trousses de Gautier.

▼ Olibrius à la poursuite de Favier.

Port St Louis 08 05 015.jpg

 

Port St Louis 08 05 032.jpg

▲ Rocio (Bon) saute derrière Gautier.

▼ Beau raset de Sanchis avec Lucifer (Lautier).

Port St Louis 08 05 049.jpg

 Texte et photos Eric AUPHAN

Trophée de l’Avenir: Sanchis (12) Allam (11) Favier (9) Gautier (8) Benoît (6)

Trophée des Raseteurs: Roux (3)

AIGUES-VIVES *AVENIR*

Dimanche 8 avril 2011

JOGGING DOMINICAL POUR LES COCARDIERS

AAAA.jpg
VICTOR - Oudjit

 

Entrée : 1/3 d’arène. Organisateur : CT Li Festijaïres. Présidence : Gérard Valentin. Raseteurs droitiers : Charnelet, Fougère, Miralles, Oudjit. Raseteurs gauchers : T. Mondy, G. Perez. Tourneurs : Euzeby, Galibert, Lizon.

NNNN d.jpgSix hommes seulement dans le vaste plan gardois, il ne fallait pas s’attendre à vivre une course d’une grande intensité. Malgré ce, les blancs s’investissent selon leurs moyens pour animer au mieux. Dans ce contexte, les cocardiers ont plus dominé que brillé (14 ficelles et 7 glands au toril).
Victor (Occitane).- Bien dans les enchaînements, il défend assidûment ses pompons pendant 8 minutes. Quant aux ficelles, elles rentrent. 2 Carmen plus retour.
Goéland (Cavallini).- Il mène et promène les hommes à sa guise. 10 minutes pour arriver aux ficelles qui, bien entendu, rentrent. Jamais mis à son avantage, il ne brille pas mais maîtrise.
Marquis (Les Baumelles).- Bien calé aux planches, il accepte une bonne série. Il récidive mais conserve 9 minutes sa cocarde. Les glands retournent aux Saintes et 4 fois la musique en récompense.
Marcelin (Rouquette).- Dominateur de bout en bout, ce briscard des pistes ne laisse aucune marge de manœuvre aux blancs. Charnelet et Mondy en tirent le meilleur. Un gland au toril et Carmen rentrée.
Ibis (Félix).- Volontaire, il se prête au jeu avec vivacité et honore une belle série. Il enferme un gland et 3 fois la musique.
Calendau (Saint-Pierre).- Craint, il saute d’entrée sur Mondy et n’est pas étouffé par la suite. Il brise derrière Fougère(Photo▲) et reçoit quelques attaques qui'il ne laisse sans réponse. Un Carmen en course et glands sur la tête au retour.
Pélican (Nicollin).- Hors points. Il a eu loisir de se dégourdir les pattes et de montrer des aptitudes. Un gland au toril. Des Carmen.


Texte et Photos Luc PERO

BBBB.jpg
MARCELIN - T. Mondy

Trophée de l’Avenir : Oudjit, 7 points ; Charnelet, 5.
Trophée des raseteurs : T. Mondy, 10 pts ; Miralles, 2.

07/05/2011

CASTRIES *AVENIR*

Samedi 7 mai 2011 : 5e Trophée des Brasérades

C’EST BIEN QUAND ÇA RASETE

 

castries,trophée des brasérades,rabino de raynaud,course camarguaise
RABINO met Fouad en danger...

 


Entrée : demi-arène.  Org.: ATC Les Manades. Président : T. Tosas. Raseteurs droitiers : Fougère, Caizergues, Oufdil, Fouad. Gauchers : Sabde, Errik, Ouffe, Allam. Tourneurs : C. Galibert, F. Garrido, Kerfouche, Tourki.


Huit raseteurs en piste, ça n’a pas été de trop pour animer l’après-midi avec des taureaux qualitativement intéressants. Rabino de Raynaud et le raseteur Errik sortent vainqueurs de ce 5e Trophée des Brasérades rehaussé de la présence de nombreux anciens raseteurs et de la Pichoto Camargo pour une jolie capelado encadrée par les gardians de Jeannot Lafon.
Le beau Marquis de Briaux entrepris à fond, se livre bravement. Sans difficulté et sans refus, il enchaîne en rythme et passe la corne sur Sabde sur l’obtention de la 2e ficelle à la 8e. 3 Carmen et retour.
Saint-Omer de Guillierme vadrouille mais se soulève après l’homme à chaque bonne occasion. Oufdil, Fouad, Errik, Sabde sont vertement raccompagnés, plus quelques séries bien enfilées. 11 minutes. 5 Carmen et retour.
Il a l’air bravas comme ça ce Chouan de Lafon mais il doit avoir deux coeurs et trois poumons. Plus une accélération dans les derniers mètres où les hommes se laissent piéger (Allam, Fouad). Vaillant sous la pression, il accroit son emprise sur les blancs et même s’il baisse un peu les deux dernières minutes, il termine par une superbe action sur le non moins suberbe cite d’Oufdil. Rentre une ficelle. 6 Carmen et retour.
Bréchu de Cuillé est le moins plaisant du jour. Il baroule, se prêtant aux mauvais rasets qui sont légions. Distrait, il lâche en cours de route mais envoie un boulet de canon sur Fougère, récidive sur Fouad. Au raset suivant, Fouad en danger échappe de peu à son unique corne. Termine par un coup puissant sur Errik et une belle série.12 minutes. 2 Carmen et retour.
Avec Fétiche du Joncas  ça va à 200 à l’heure. Sur l’œil, il est vite rendu, vite retourné. Placé, il se lance dans les séries à fond. Un peu de déchet en finition mais une grosse vaillance. Aux ficelles, trouve les angles de la piste, les blancs calent. Fétiche serre les planches et finit fort. Gardant justement ses ficelles. 5 Carmen et retour.
La méchanceté à la hauteur de son gros gabarit, Rabino de Raynaud impressionne. Puissant, agressif, il pilonne derrière les blancs. Fouad ne s’accroche pas, Rabino bascule après lui en contre-piste... Emotion ! Les coups aux planches se multiplient (une bonne dizaine) et une fois placé, peu s’y risquent. Même s’il est un peu lourd et manque de rein, il montre un réel potentiel et  ça nous fait un très bon 6e qui a régalé les spectateurs. Rentre ses ficelles. Des Carmen...


MARTINE ALIAGA
Photos Luc PERO

Trophée de l'Avenir : Errik, 17 ; Allam, 14 ; Sabde, 10 ; Fouad, 5 ; Caizergues, 4.

Un plaisir de voir défiler à la capelado : Roger Pascal, Alain Travaglini, Luc Mézy, Jouannet, Néné Marc, Emile Dumas, Muscat, Thierry Félix, Jean-Marie Valat, Joël Passemard, Noël Danielle, Roland Guerrero, Roger Pascal, Bruno Séguier, Sicard, Lacroix, Travaglini,Roger Cesar, Auguste,... et j'en oublie quelques autres.

 

castries,trophée des brasérades,rabino de raynaud,course camarguaise
Une belle brochette d'Anciens...

 *************************

FOUAD FRISE LA CORRECTIONNELLE... !

castries,trophée des brasérades,rabino de raynaud,course camarguaise
Une première fois avec BRECHU

castries,trophée des brasérades,rabino de raynaud,course camarguaise
Une seconde fois encore avec BRECHU...

castries,trophée des brasérades,rabino de raynaud,course camarguaise
Et une troisième avec RABINO !!!

02/05/2011

LE GRAU-DU-ROI *AVENIR*

Dimanche 1er mai 2011

UN 1ER MAI PAS CHOMÉ

le grau-du-roi,course camarguaise
CANO de bout en bout...

 

Entrée: 1/4 d’arène. Organisateur: régie municipale. Présidence: Thierry Malabave. Raseteurs droitiers: Cano, Laurent, Noguera, Plaza, Toureau. Raseteurs gauchers: Alarcon, Errik, Oleskevich, Sanchez. Tourneurs: Babacene, Curtil, F. Garrido, Sagnier.

le grau-du-roi,course camarguaiseEmmenée par un Cano omniprésent, l’équipe blanche a assuré sa partition. Il en est de même pour tous les cocardiers qui, chacun dans leur registre, ont donné le meilleur.
Pernen (Lou Pantaï).- Un premier mobile, mais volontaire dans les séries. Des poursuites appuyées sur Alarcon (3 fois), Errik, Cano. Un cœur énorme pour 13 minutes et 5 Carmen en récompense.
Castellas (Lautier).- Avec un placement indécis, il n’inspire guère les hommes et n’engendre pas le bon travail. Il attend et provoque la faute. D’ailleurs Alarcon en fait la triste expérience en étant rattrapé et malmené contre la planche (heureusement, que des estafilades). Il rentre ses ficelles en musique déjà 3 fois jouée.
Santen (Les Baumelles).- Sérieux, il chasse, se place et se fait respecter. Peu sollicité aux ficelles, il en est même délaissé. Sanchez lui sert quelques belles invitations, mais le bioù reste maître et rentre ses ficelles. 4 Carmen.
Beleu (Lou Pantaï).- Dès le premier cite, frappe et brise derrière Errik. Ça calme ! Fuse, surprend et met Toureau en gros danger. Cocardier sérieusement positionné, il perd tout de même ses ficelles dans les dernières secondes. 2 Carmen.
Wagram (Cyr).- Jeune (5 ans) et encore bien naïf, il est cueilli à froid. Pourtant, il étale par la suite des qualités bien réelles de cocardier et défend et rentre comme un grand ses ficelles. Coup de barrière sur Sanchez pour finir. 3 Carmen. A revoir.
Malaga (Lautier).- Un largué bien bravet. Barricadier, il tape sur Plaza (3 fois), Cano (2 fois), Oleskevich, Sanchez. Agréable mais manque de tenue. Une ficelle au toril et 5 fois la musique.
Mimosa (Daumas).-(Photo▲) Hors points. 5 ans, plein de fougue et d’envie, il se jette sur Sanchez. Craint, très craint, il tape ensuite sur Laurent (2 fois), Oleskevich, Cano, Errik, pour 5 Carmen. Un gland au toril. A suivre.


Texte et Photos L. PERO

***********************

CASTELLAS et L. Alarcon

le grau-du-roi,course camarguaise

le grau-du-roi,course camarguaise

le grau-du-roi,course camarguaise

le grau-du-roi,course camarguaise

 


Trophée de l’Avenir: Cano, 19 points; Alarcon, 7; Errik, 6; Sanchez, 5; Laurent, 2.
Trophée des raseteurs: Toureau, 10 pts; Noguera, 6, Sanchez, 5

01/05/2011

PALUDS DE NOVES *AVENIR*

Dimanche 1er Mai 2011

L’ENVOL DE MOINEAU...…

Paluds de Noves 01 05 048.jpg

▲ Moineau et Maxime Favier les plus en vue de la journée.

Entrée: ¾ Organisateur: CT Les Paluds Présidence: S Gonfond Droitiers: Estevan, Faure, Sanchis. Gauchers: Aliaga, Favier, Lafare, Martin. Tourneurs: Cuallado, Dumas, Grando, P Rado.

En cette fête du muguet, la course laisse un sentiment mitigé. Les clochettes ont tinté par moments mais la grande satisfaction vient du quart d’heure de haut vol réalisé par Moineau qui a sonné les cloches des blancs. Favier se comporte en leader avec Sanchis très combatif. Aliaga rasète propre, le duo Lafare-Estévan est actif, Martin malchanceux et Faure se reprend après la pause. Une course non chômée mais sans heures supplémentaires.

Corsé et puissant, MOURVEDRE (Cuillé) met de la conviction à ingurgiter les rasets tout en frappant après Martin. Aux ficelles, il met de l’eau dans son vin et devient plus abordable. Toujours placé, la bourre le bonifie et ses quatorze minutes sont intéressantes. 4 Carmen et retour. Avec MOUSCAILLON (Lagarde), les blancs partent la fleur au fusil car il manque de conviction. Sur un saut il malmène Grando en contre piste sans blessure mais avec des contusions. Un coup de barrière après Favier puis il se laisse cueillir en douze minutes. 1 Carmen. Autre son de cloche avec MOINEAU (Richebois) au placement ultra efficace. Il sort ses griffes, vole dans les plumes des blancs et migre souvent au toril d’où il contrôle tout. Un superbe raset de Jérémy Aliaga déclenche le disque. Mettre la main s’avère compliqué mais Favier coupe la cocarde (5ème) et la lève (9ème). Il ôte le premier gland sur la sonnerie et sera le seul à s’inscrire au palmarès. 2 Carmen dont rentrée pour sa domination. Décidé mais avec un coup de tête prononcé, PESCAÏRE (Lagarde) reçoit un coup de crochet à l’œil dès l’entame et réintègre le toril prématurément. Deux minutes suffisent pour arriver au sommet des rubans de VENTOUX (Richebois) qui saute après Favier. Il récidive sur Sanchis mais manque de placement. Il décolle encore après Favier mais son point culminant c’est une envolée derrière Faure. Il est encore spectaculaire sur Lafare mais rentre une ficelle en silence par manque de tonus mais aussi de pression. 3 Carmen. Novice, MEJEAN (Cuillé) s’avère brouillon et distrait. On sent des possibilités intéressantes quand il se montre percutant ou sauteur avec Favier, Faure et Martin. De l’envie mais un manque de physique qui ne l’empêche pas de conserver une ficelle. 4 Carmen pour un élément à revoir. Vif et volontaire, UCHAUDOIS (St Pierre) offre douze minutes plus incisives à gauche mais aussi sur Estevan. Toujours placé et prêt au combat, il termine agréablement mais il a manqué le petit brin de (muguet) folie pour terminer par le bouquet final.

paluds-de-noves,courses camarguaises

▲ Moineau (Richebois) - Aliaga

▼ Ventoux (l'autre Richebois) offensif sur Lucas Faure

paluds-de-noves,courses camarguaises

▼ Méjean (Cuillé) - Jérome Martin

paluds-de-noves,courses camarguaises

 paluds-de-noves,courses camarguaises

 ▲ Uchaudois (St Pierre) aux trousses de Sanchis.

Texte et photos Eric AUPHAN

Trophée de l’Avenir: Favier (18) Sanchis (9) Aliaga (6) Faure (2)

Trophée des Raseteurs: Lafare (12) Estevan (5)

25/04/2011

CABANNES *AVENIR*

Dimanche 24 Avril 2011

UNE COURSE EQUILIBREE

Cabannes 24 04 019.jpg

▲ Moine et Mazarin (Le Rhône) dans un beau duo.

Entrée: ½ Organisateur: CT Lou Prouvenco Présidence: J Faure Droitiers: Bruschet, Moine, Plaza. Gauchers: Favier, Ferriol, Lafare. Tourneurs: Cuallado, Dumas, Duran, D Martinez.

Ouverture de temporada correcte pour le club taurin Lou Prouvenço avec un plateau équilibré. D’un côté des taureaux déjà bien en pattes pour certains et des raseteurs qui travaillent en équipe et dans l’esprit. Sans faire trop d’efforts, BASTIDON (Cavallini) conserve un gland jusqu’à la septième. Il frappe sur Lafare, Favier et Bruschet mais s’avère trop irrégulier. Il percute deux fois Ferriol mais rentre ses ficelles en silence. 4 Carmen. Doté d’un excellent placement, MAZARIN (Le Rhône) Cabannes 24 04 049.jpgpossède aussi une belle anticipation. Il manque de finition mais enferme Bruschet. Au toril, il contrôle et oblige des rasets arrêtés. Il conserve aisément ses ficelles et termine par une émotionnante enfermée sur Favier. 4 Carmen et rentrée. En deux rasets ◄ BOLIVAR (Chapelle) défend déjà son second gland mais dans la foulée saute sur Dumas qui rentre de justesse dans le burladéro. Volontaire, il se livre cornes aux planches, accepte les séries et saute après Bruschet. Concentré et placé, il conserve ses ficelles et termine par une percussion sur Favier. 7 Carmen et retour. Confirmé, PICASSO (Chauvet) se livre, accepte les séries en musique, pousse sur Moine et conserve son second gland douze minutes. Trois actions sur Ferriol, Plaza et Bruschet et ficelles intactes avec 8 Carmen et rentrée. Vaillant et coureur, CRESPIN (Brestalou) lache ses rubans en une minute trente. Aux ficelles avec un cœur énorme, il fait preuve d’une volonté éblouissante et se jette dans d’interminables séries. Bruschet et Plaza le font briller. Plaza en confiance se fait propulser à la barrière avec le tricot déchiré. Héroïque, il rentre une ficelle au toril. 15 Carmen et retour. Sans vice, MANOLO (La Galère) saute d’un raset à l’autre. Une minute et on attaque les ficelles. La facilité engendre un peu la pagaille mais il résiste sept minutes trente pour autant de Carmen et rentrée. Méchant, RAMSES (Plo) disperse son potentiel contre les planches qui volent et mettent les portiers en surchauffe 15 minutes. Franc sur le raset, il ne faut pas rater son arrivée. Il fait preuve d’une bonne énergie et canalisé, il devrait faire parler de lui. Lafare lève la première ficelle sur la sonnerie. 5 Carmen et retour.

 

Cabannes 24 04 060.jpg

▲ Bolivar (A Chapelle) saute après Bruschet.

▼ Chaud devant pour Plaza avec Crespin (Brestalou)

Cabannes 24 04 105.jpg

 

Cabannes 24 04 106.jpg

Cabannes 24 04 107.jpg

Cabannes 24 04 108.jpg

▼ Chaud aussi pour Favier avec Mazarin (Le Rhône).

Cabannes 24 04 041.jpg

Cabannes 24 04 045.jpg

Texte et photos Eric AUPHAN

Trophée de l’Avenir: Favier (13) Bruschet (8) Plaza (2)

Trophée des Raseteurs: Moine(11) Lafare (10).

24/04/2011

VENDARGUES * AVENIR*

Dimanche 24 avril 2011

LES CUILLÉ ONT DU COEUR

 

vendargues,complète de cuillé,courses camarguaises
VISON et Cano

 

 

Entrée: 1/4 d’arène. Organisateur: CT “La Muleta”. Présidence: Marc Moucadel. Raseteurs droitiers: Ilias Benafitou, Cano, Caizergues, Charnelet, Valette. Raseteurs gauchers: Errik, Thomas Mondy, Sanchez. Tourneurs: Cano, Curtil, Estève, F. Garrido.

vendargues,complète de cuillé,courses camarguaisesDe cette course complète des espoirs de la manade Cuillé, nous retiendrons surtout l’envie débordante d’en découdre de la part de tous les jeunes éléments. Face à eux, l’équipe blanche s’est montrée honnête et travailleuse.
Youri.- Aucun refus et quelques bonnes poussées sur Errik (2 fois), Valette (2 fois) avec des arrivées pattes sur l’estribo pour 14 minutes et 5 Carmen. Plaisant.
Marin.- Coureur, sauteur, il a une nette préférence pour les droitiers qu’il suit volontiers dans le pourtour. Un gros coup sur Ilias Benafitou. Ficelles au toril et un Carmen.
Honoré.-Biscornu, plein de gaz, il répond avec envie et se retourne vite pour enchaîner. Un comportement et un placement sérieux, des séries rondement menées et 5 fois la musique retentit. Une ficelle au toril.
Vison.- Craint (10 minutes pour couper la cocarde), ce beau gabarit peine pourtant à trouver sa place. Compliqué, il fait douter les hommes. Des actions sur Valette, Cano, Errik pour 3 Carmen et un gland au toril. A revoir.
Mandarin.- Volontaire, il demande du travail pour exprimer ses qualités dans des séries qu’il ne peut étaler qu’en fin de ses 11 minutes. Plaisant, 4 Carmen.
Erasme.- A l’image de ses congénères, il fait preuve de courage et met beaucoup de cœur dans des droite-gauche toniques et des poursuites piquantes. Une ficelle au toril et 4 fois la musique.
Avocat.- Hors points. Bien armé, il argumente sa défense par une belle vélocité et une bonne occupation du terrain. Pas facile, il effectue des finitions spectaculairement dangereuses et rentre ses glands au toril en musique.

LUC PERO

 

vendargues,complète de cuillé,courses camarguaises
HONORE - Marc Sanchez

 

 

Trophée de l’Avenir: Cano, 17 points ; Ilias Benafitou, 8 pts ; Charnelet, 6 pts ; Errik, 5.
Trophée des raseteurs: Sanchez, 13 pts ; Thomas Mondy, 5 pts ; Valette, 2.

SAINT-LAURENT-D'AIGOUZE *AVENIR*

Dimanche 24 avril 2011 : Printemps des Royales

LES JEUNES MAILHAN
BIEN DANS L'ESPRIT DU PRINTEMPS

 

saint-laurent-d'aigouze,printemps des royales,manade fabre-mailhan,courses camarguaises

Jérémy Aliaga a mené l'après-midi

 

Entrée : 2/3 d’arène.  Org. : CT Le Bandot. Président : T. Cure. Raseteurs droitiers : Noguera, Oudjit, Schuller, Jockin. Gauchers : Aliaga, Guin, Ruiz. Tourneurs : Grando, Baccou, Martin, Euzéby.


saint-laurent-d'aigouze,printemps des royales,manade fabre-mailhan,courses camarguaisesAvec les Mailhan on ne s’ennuie pas un instant : variété des caractères, sérieux de comportement et toujours cette extraordinaire vaillance.
Aliaga (photo) mène le bal avec Guin, Schuller par moments pour un travail propre et agréable.
Le magnifique Midas se fait cueillir aux pompons. Mais, aux ficelles, avec des trajectoires plus longues, il se livre et enchaîne de bon cœur bonifiant son placement et accentuant sa pression sur les blancs. 13 belles minutes. 2 Carmen et retour.
Plus compliqué, Quito impose d’entrée sa vitesse et la difficulté monte d’un cran. Perd un peu de concentration en s’emportant après Noguera puis Aliaga, et visite le pourtour. Mais, il ne se laisse pas monter sur les sabots. Il repart de plus belle dans des séries sérieuses où il reste bien présent jusqu’au ras des planches. Rentre une ficelle en musique (plus 2 en course).
Autre style avec Arlaten, mobile et leste. Quelques évasions dans les deux sens, mais aussi de la tenue et l’œil aux aguets pour faire rompre les trajets trop audacieux. Plus des conclusions serrées (Aliaga, Guin), et beaucoup d’allegria dans les enchaînements. Rentre ses ficelles. 5 Carmen et retour.
saint-laurent-d'aigouze,printemps des royales,manade fabre-mailhan,courses camarguaisesSérieux le long des planches, Marcias (photo ci-contre avec Schuller) impose sa puissance dans les séries. Sans refus, il tire la langue mais avec volonté et vaillance, il sort en force sur les blancs jusqu’à s’emporter méchamment après Schuller, Aliaga. Défend brillamment sa 2e ficelle qu’il rentre. 4 Carmen et retour.
En mouvement, Pistachié est toujours d’accord pour de belles finitions. Remuant, pétillant, les actions que lui proposent Aliaga, Schuller, Guin, Jockin sont honorées de grands engagements. 10 minutes, 5 Carmen et retour.
Généreux comme un grand cru, Vinum s’envoie dans des séries endiablées corsées par des finitions au ras des planches. Du sérieux, aussi, à trouver les angles et cette formidable envie de participer au jeu. 12 minutes, 2 Carmen et retour.
De la vitesse, du panache et de grands éclats aux planches pour Adès (hp) qui clôture avec bonheur cette 6e course du Printemps des Royales. La musique au diapason pour une ficelle ramenée aux Bernacles.


Texte et photos
MARTINE ALIAGA


Trophée de l’Avenir : Aliaga, 21 points ; Schuller, 9 ; Oudjit, 4.
Trophée des Raseteurs : Guin, 8 points ; Ruiz, 8  ; Jockin, 5 ; Noguera, 5.


La pluie de la veille a fait des dégâts dans la piste, la course est repoussée de demi-heure. Le tracteur, pelles et rateau sont entrés en jeu pour une remise en état avant que les raseteurs ne se présentent à la capelado.

 saint-laurent-d'aigouze,printemps des royales,manade fabre-mailhan,courses camarguaises

*************************

.

16/04/2011

SAINT-LAURENT-D'AIGOUZE *Avenir *

Samedi 16 avril 2011 - 5e journée du Printemps des Royales

DU SANG, DE L'AGRESSIVITÉ ET UN PEU D'INCONSTANCE
POUR LES JEUNES CUILLÉ

 

saint-laurent-d'aigouze,printemps des royales,cuillé,courses camarguaises

Icham Oufdil, auteur des plus beaux rasets de l'après-midi

saint-laurent-d'aigouze,printemps des royales,cuillé,courses camarguaisesTemps parfait pour cette 5e journée du Printemps des Royales où les spectateurs remplissent les arènes (3/4). On attend beaucoup des taureaux de Cuillé, trop certainement et si la course a révélé de gros tempéraments très agressif, pleins de sang et de belles promesses, restait à la fin un sentiment d'inachevé. A garderl es rasets d'Oufdil sont engagés et élégants et quelques bons passages des gauchers Alarcon et Aliaga, Favier toujours border line pour l'émotion. Des sept cocardiers : Litec (2nd) et Horacio (4e) m'ont semblé les plus prometteurs, Oenologue (6e) doit confirmer. (Photo : Dalloz a l'âme primesautière)
saint-laurent-d'aigouze,printemps des royales,cuillé,courses camarguaisesA la capelado, raseteurs droitiers : Valette, Noguera, Oufdil, Cano ; à gauche, Alarcon, Aliaga, (photo) Favier, Clarion. Tourneurs : Estève, Cuallado, Babacène, Grando.

SCAPIN : Aucun refus pour ce cocardier au bon placement qui se donne sans grande difficulté à ceux qui gèrent la charge et la finition agressive aux planches. 7 Carmen et retour avec ses ficelles.

LITEC : Il va vite et s'engouffre à toute bombe dans le sillage des blancs. Un peu surpris par les premiers assauts, sa volonté fait merveille pour des enfermées au terme desquelles il tape férocement. Oufdil lui déroule des longueurs et le mène aux planches. Rentre une ficelle, 7 Carmen.

VAGABOND : Dissipé et inattentif, du fait, il n'a pas droit à de très beaux gestes. Il subit dans les séries mais a assez de jus pour se jeter après Oufdil (2 Carmen). Rentre une ficelle sans- me - convaincre.

HORATIO : Emotion quand il se jette d'entrée sur Favier. Avec un placement à son avantage, il ne se fait pas prier et course les blancs avec rapidité jusqu'à sauter parfois dans l'élan. Mais trois gros coups aux planches tout de même sur Oufdil, Alarcon ou Favier pour un taureau au potentiel très cocardier. Rentre ses ficelles, 4 Carmen.

DALLOZ : beaucoup trop de déchets pour ce jeune taureau qui saute et ressaute à n'en plus finir et ne trouve pas sa place. En revanche de la férocité quand bien cité, il percute après Oufdil, Favier. 3 Carmen.

OENOLOGUE : Mobile, rapide et susceptible de poursuites bien conclues. De belles enfermées sur Favier, Aliaga et des coups aux planches Aliaga, Alarcon. Termine par un tampon après Favier et un bel engagement sur Clarion. Une ficelle au toril. 4 Carmen.

MODIANO : Vite rendu sur les hommes, comportement brouillon et physiquement profilé. Des trajectoires  parfois décousues, mais bien cité peut s'engager à fond. Ficelles au toril. 2 Carmen et retour.

Texte et photos
MARTINE ALIAGA

saint-laurent-d'aigouze,printemps des royales,cuillé,courses camarguaises

Maxime Favier toujours très engagé dans ses actions
pour les frissons de l'après-midi

*************************

 


11/04/2011

MAUGUIO *AVENIR*

Dimanche 10 avril 2011


RADJAU ET VIBRE A L'APPLAUDIMETRE

 

mauguio,ct le melgueil,courses camarguaises
RADJAU - Charnelet

 

Entrée : 200 spectateurs environ. Organisateur : CT Le Melgueil. Présidence : Jacques Valentin. Raseteurs droitiers :Ilias Benafitou, Caizergues, Charnelet, Outarka, R. Mondy, Toureau. Raseteurs gauchers : Nabil Benafitou, Errik. Tourneurs :Benzengh, F. Garrido, Sagnier.

Excellent travail des raseteurs et des tourneurs. Belle présentation et bonne prestation des taureaux Radjau cocardier et Vibre vaillant. Un concours qui s’avère intéressant dans son ensemble.
Vibre (Iris et Jean Lafon).- Un jeune taureau plein d’allant. Ce n’est certes pas un premier, mais avec beaucoup de volonté et de brio, il réalisé 12 minutes 4 fois récompensées.
Condor (Rouquette).- Coureur, vaillant dans les enchaînements, il va se donner avec cœur et sans retenue pendant 12 minutes.
Radjau (Paulin).- Un costaud qui se fait respecter. Il enferme durement Ilias Benafitou. Frappe sur Errik et Nabil Benafitou. Il conserve 7 minutes sa cocarde. C’est en patron qu’il rentre ses ficelles en clôturant par une magnifique enfermée et coup de barrière sur Errik. 6 fois la musique.
Roubineu (Paulin).- Bien armé, attentif, il n’est pas étouffé. Difficile à piéger, il pèche hélas parfois dans son placement. Sérieux, il rentre une ficelle et entend 4 Carmen.
Chouan (Iris et Jean Lafon).- Déjà aguerri aux joutes plus relevées, il impose son métier. Une grosse action sur Toureau (planches brisées). Trois fois les honneurs et ficelles au toril.
Sueno (Rouquette).- Méchant, fantasque, il se propulse plusieurs fois aux trousses de Charnelet, Errik et surtout Outarka. 15 minutes avec ses ficelles au toril.

 

Luc PERO

 

mauguio,ct le melgueil,courses camarguaises
VIBRE - I. Benafitou

 Trophée de l’Avenir : Ilias Benafitou, 15 points ; Errik, 14 pts ; Charnelet, 8 pts.
Trophée des raseteurs : Toureau, 9 pts ; Romain Mondy, 2.

PLAN D'ORGON *1ère Série du Trident d'Or*

Samedi 09 Avril 2011 - Trophée de l'Avenir

 LE CORSE PAS FAINEANT…..

Plan d'orgon 09 04 007.jpg

 ▲ Le Corse (Mermoux) très actif avec D Martinez.

Le Club Taurin Lou Rami enregistre un peu plus de cent cinquantre entrées payantes pour cette première série du trident d'or opposant les manades Mermoux et St Pierre. A la présidence G Roccia convie à la capélado les droitiers D Martinez, D Maurel, Moine, les gauchers Errik, Favier, Ferriol, Ruiz. Ils sont aidés par quatre tourneurs Cuallado, Duran, Lieballe et D Martinez. Pour cette course la manade Mermoux (189 points) présente un trio vil et volontaire et la manade St Pierre (184,5 ponts) un trio plus aguerri et compliqué mais plus lourd. Favier, Martinez et Moine tirent la course et les autres sont dans leur sillage mais au final la course ne restera pas dans les annales car trop linéaire et sans coup d’éclat.

Pour la manade Mermoux LE CORSE (1er) sans fainéantise, défend âprement ses rubans deux minutes. Calé aux ficelles, il ne rechigne sur aucun raset et enferme Martinez qui s’offre les deux ficelles au terme de douze minutes sérieuses et sans coup de flemme. 4 Carmen et retour au toril a la corde. Vif, GILLOU (3ème) le borgne anticipe fort et malgré l’avalanche de rasets résiste cinq minutes aux rubans. Un peu distrait par les tourneurs il réalise néanmoins des poursuites serrées et conserve une ficelle en musique jouée 4 fois. Vif, LOUSTIC (5ème) a du répondant et quand on rentre dans son terrain la réponse vigoureuse parfois cornes jusqu’aux bois. Trois actions sur Moine (2) et Maurel pour un final à mas mais la défense de sa première ficelle perdue à la limite est éprouvante. 5 Carmen dont retour.

Pour la manade St Pierre, BOUMIAN (2ème) est largué mais perd rapidement ses pompons. Plusle plan d'orgon,trident d'or,courses camarguaises concentré aux ficelles, il saute après Moine et Favier, tape après Maurel et encore Moine pour un final plus tonique et compliqué qui lui permet de rentrer ses ficelles en musique jouée à 2 reprises. Sans vice, CALABRUN (4ème) se livre généreusement durant huit minutes pleines de bravoure mais sans difficulté pour les blancs. Un tracteur au grand cœur. 2 Carmen dont retour. Guère motivé au départ, ► BECAGRUN (6ème) saute seul. Il frappe après Favier, saute après Moine mais les hommes ont du mal à en tirer le meilleur. Moine le tire encore jusqu’aux bois mais le taureau rentre ses ficelles sans convaincre mais sans avoir pu trop s’exprimer. 2 Carmen et rentrée.

Plan d'orgon 09 04 015.jpg

 ▲ Boumian (St Pierre) spectaculaire après Moine.

▼ Loustic (Mermoux) toujours après Moine.

le plan d'orgon,trident d'or,courses camarguaises

 Retour au toril à la corde, par la contre piste et après un quart d'heure supplémentaire pour Le Corse ♥ qui avait vraiment envi d'en découdre. ▼

le plan d'orgon,trident d'or,courses camarguaises

 Texte et photos Eric AUPHAN

Trophée de l’Avenir: Favier (17) D Martinez (14) Errik (5).

LANSARGUES *AVENIR*

Dimanche 10 avril 2011

FARU ET COLOMBUS RELÈVENT LA SAUCE

Entrée : 140 personnes. Org.: CT Frédéric Durand. Président : Cyril Daniel. Raseteurs droitiers : Noguera, Cano, Jockin, Valette, Plaza. Gauchers : Sabde, Guin. Tourneurs : Martin, Cano, Estève, Sanchez.


Pour la 2e année, le CT Frédéric-Durand permet à la manade de l’Aurore de faire sa revue d’effectif. Bien sûr Faru et Colombus ressortent, les quatre autres jeunôts 4 et 5 ans, ont besoin de s’aguerrir. Faru mériterait un niveau plus élevé, c'est un taureau qui a besoin de sortir plus souvent et d'être poussé dans ses retranchements. Les raseteurs ont juste expédié les affaires courantes.


Burano met de la volonté dans ses poursuites malgré un placement flottant. Sans vice ni expérience, malgré sa vaillance, il est une proie facile.
Maracana a du jus mais reste brouillon à l’image de ce que proposent les blancs. Aux ficelles, il  donne quelques poursuites sérieuses et termine par une belle offensive sur Jockin en musique.
Moins coureur que d’habitude, Faru impose sa difficulté. Seul Jockin, en courant avec lui, lui sert de belles longueurs. Une fois placé, dès la 6e, ça devient cocardièrement intéressant. Faru met la corne et tape, droit devant. Les blancs rament. Les ficelles rentrent en musique (plus 4 Carmen en course).
La rapidité de Colombus pose problème. Deux belles enfermées sur Jockin et Plaza, des séries très rythmées toujours finies au ras des planches, des accélérations et des finitions pour 13 minutes de belle facture. 6 Carmen.
Piccadilly est un bébé qui se livre avec fougue en baissant la tête ce qui gêne considérablement les raseteurs. Enroulé dans tous les sens, le bestiau se ménage quelques intermèdes en contre-piste. Encore trop jeune.
Plaza est coureur, sauteur et n’a pas la tête au travail. Il esquive toutes les tentatives.


Martine ALIAGA


Trophée de l’Avenir : Cano, 20 points ; Sabde, 7 ; Plaza, 3.
Trophée des Raseteurs : Jockin, 12 ; Guin, 10 ; Noguera, 6 ; Valette, 2.

03/04/2011

VENDARGUES *AVENIR*

Dimanche 3 avril 2011

DES BONS... DISSIPÉS

Entrée : 1/2 arène. Organisateur: CT La Muleta Président: Marc Moucadel. Raseteurs droitiers: Guyon, C. Garcia, I. Benafitou, Caizergues, Cano. Gauchers: N. Benafitou, M. Sanchez, Sabde. Tourneurs: Lizon, Martin, Cano, F. Garrido

Brutaux, lestes et dissipés. Les taureaux de la manade Bon ont battu des records de saut toute l’après-midi. Cependant Apollon (6e) et Chambao (7e) montrent de belles qualités. Rémi Guyon attaque 2011 comme il a fini 2010, en faisant le boulot. Avec lui, G. Cano I. Benafitou se font bien voir.
Racanel. - Fait la course dans le toril dont il casse même la porte et y laisse beaucoup d’énergie. Brouillon et remuant, se prête par moments aux enchaînements et peut taper brutalement. 11 minutes. 2 Carmen et retour.
Lupi.- Saute à chaque occasion et fait le show en contre-piste donnant du fil à retordre aux gardians et à son pelot.
Richelieu.- Le plus stable qui dessine quelques enchaînements avec les blancs. Un brave élément qui peut, bien capté, taper aux planches : N. Benafitou (2 fois). 10 minutes. 2 Carmen et retour.
Panadero.- Belle entame de Guyon suivie d’un enchaînement. Pas toujours bien placé mais du peps dans les poursuites. Comme ces gros coups sur Guyon (2 fois, 2 Carmen) et Sabde. Mais se plaît aussi au centre d’où il est difficile à sortir. Rentre ses ficelles en silence.
Cheyenne.- Des sauts incessants malgré les efforts des blancs. Un gros saut après Guyon pour finir un quart d’heure très long.
Apollon.- 8 minutes de saut puis la brute déclenche sur les sollicitations des blancs qui sont gratifiés de spectaculaires arrivées fracassantes (9 Carmen). Pas moins de douze méchantes actions. Il finit très fort avec ses glands et la musique.
Chamboa (hp).- Du jus, de l’agressivité et des coups de barrière puissants après Guyon, Sabde ou Sanchez. Beaucoup de sauts mais aussi de belles qualités spectaculaires.


MARTINE ALIAGA

 


Trophée de l’Avenir : G. Cano, 9 points ; I. Benafitou, 7 ; Sabde, 4 ; Caizergues, 2.
trophée des Raseteurs : Guyon, 9 points.

*****************

PETITS TRAVAUX D'AVANT COURSE
RASETEURS ET MEMBRES DE LA MULETA AU RATEAU ET A LA PELLE

 

vendarguesbLOG.jpg

Photo Laurent SONZOGNI

***********************


02/04/2011

GRAVESON 02 AVRIL 2011

ESMÉRO LE RÉCITAL DE CARMEN ....

Graveson 01 04 187.jpg

 ▲ Esméro et Martin Cocher les lauréats de la journée.


Un gros trois-quart d'entrées pour le Club Taurin Lou Bioù Gravesounen. Sous la présidence de Sébastien S Archet défilent à la capélado les droitiers Chig, Estevan, Moine, Sabatier et les gauchers Allam, Martin et Martin-Cocher. Ils sont accompagnés des tourneurs Bensalah, Lieballe et D Martinez. La royale Caillan tient la route avec un quatuor sérieux. Fanfan, Tambourin, Ramsès ont du jus mais Esméro nous embarque dans une symphonie de Carmen avec le prix du jour. Chez les blancs, Martin Cocher remporte le trophée de la roubine devant Chig toujours généreux. Sabatier, Moine, Martin, Allam et le vétéran Estévan donnent une réplique intéressante pour un début de saison. Avant la course deux taureaux jeunes emboulés (N° 757 et 750) rasetés par l'école taurine de Chateaurenard assure la mise en bouche.

Après six minutes toniques, SABATOUN malgré quelques accélérations s’éteint au fil des minutes et rentre ses ficelles en silence malgré les efforts de Chig. 4 Carmen. Avec FANFAN la tulipe noire, interdiction de partir la fleur au fusil. Sérieux et placé, il répond du tac au tac. Aux ficelles, il complique les échanges devant le toril et passe la tête au dessus des bois. Il conserve une ficelle dans un finalGraveson 01 04 058.jpg pétillant. 4 Carmen et rentrée. Attaqué sans ménagement, TAMBOURIN ►fait vibrer les planches qui parfois se brisent sous l’impact d’un coup de tête rageur. Plus incisif à droite il effectue une arrivée fracassante après Chig. Concentré il garde une ficelle et donne des sueurs aux portiers sollicités au maximum. 4 Carmen dont retour. Vif, RAMSES coupe le terrain. Calme, c’est avec les gauchers qu’il extériorise sa fougue aux bois mais aussi après Chig. C’est un client solide qui conserve ses ficelles après avoir promené les hommes aux quatre angles de la piste. 4 Carmen et rentrée. Novice, GABEJAÏRE se fait surprendre aux rubans. Il manque de placement mais sur Martin l’action est puissante. Irrégulier, aux ficelles il refuse beaucoup trop.1 Carmen. Barricadier surpuissant, ESMERO mitraille une multitude d’actions fracassantes la plupart sur Martin Cocher (dont une avec une splendide envolée), Chig (dont une avec bris de planches) et Estevan. Un récital Esméro qui se place, coupe le terrain et se permet le luxe de conserver un gland. Une débauche de chocs puissants qu’il semble ignorer. 26 Carmen pour la pépite noire explosive de combativité. En supplément le TAÙ neuf n° 805 fait preuve de bravoure mais manque rapidement de pattes. Il a le temps de s’aguerrir.

Graveson 01 04 013.jpg

▲ Sabatoun serre le valeureux Chig.

▼Joli raset de Sabatier sur Fanfan.

Graveson 01 04 037.jpg

▼ Le Show de la pépite noire Esméro.

Graveson 01 04 152.jpg

Graveson 01 04 178.jpg

Graveson 01 04 181.jpg

Graveson 01 04 186.jpg

Graveson 01 04 197.jpg

Graveson 01 04 213.jpg

Texte et photos Eric AUPHAN

20/03/2011

CAVAILLON LE 20 MARS 2011

DU COSTAUD POUR LES BLANCS.

Cavaillon 20 03 029.jpg

▲ Antonin (Manade St Germain) très percutant sur Roux.

Un peu plus d'une centaine de spectateurs pour le club taurin paul Ricard Cavaillonnais. Sous la présidence de Thierry Tosa défilent les droitiers Benoît, Dumont, Faure, Gautier et Roux accompagnés des gauchers Khaled, Tortel et du seul tourneur Jorquéra. Dure reprise pour les blancs qui ont eu fort à faire face à des taureaux de qualité. La première partie est sérieuse et la seconde est moins rasetée après la sortie de Khaled projeté en contre piste par le prometteur Antonin qui accentue le déséquilibre gauche-droite. Bien les jeunes Faure et Gautier qui composent avec un seul tourneur.
Avec du métier, NIVO (Guillerme) conserve aisément une ficelle. Les blancs se mettent à son niveau pour lui faire accomplir une demi-douzaine d’actions et une envolée après Gautier. Un excellent premier. 3 Carmen et retour. Difficile de voler dans les plumes de COLVERT (Chauvet). Il est rapide, ses cornes sont dangereuses et c’est compliqué de lui clouer le bec même si Gautier prend le premier gland sur la sonnerie. Un coriace qui ne se laisse pas manoeuvrer. 3 Carmen et rentrée. Avec ANTONIN (St Germain) le cercle s’élargit. Il impose et frappe fort sur Roux et Khaled. Toujours bien placé il serre Khaled qui arrive en catastrophe dans le pourtour. Calme et concentré, il effectue une grosse action encore sur Roux et Faure prend le premier gland sur le fil. Un taureau d’avenir qui maitrise parfaitement le combat. 7 Carmen dont retour.
LAVANDIN (Le Rhône) parfume ses rasets d’anticipations fulgurantes et avec un œil aguerri. Sa rapidité freine les blancs. Un peu trop même car s’il prend une série à la douzième on a beaucoup attendu et le taureau aussi. Faure coupe la cocarde sur la sonnerie. 2 Carmen dont rentrée. Barricadier craint, CLOVIS (Richebois) fait réfléchir mais donne de la puissance aux planches où il percute fort une dizaine de fois. Roux s’offre la cocarde, les glands et une ficelle. 7 Carmen et rentrée. Vif, CASTELAS (Lautier) a du punch aux planches sur Faure et Roux mais les jambes des blancs sont lourdes. Difficile à juger il faudra le revoir plus entrepris même si à la fin il oblige Dumont à passer sous les pattes. Thomas réussit à se relever et à plonger en contre piste. Ouf. 2 Carmen et retour…

Cavaillon 20 03 002.jpg

▲ Nivo (Guillerme) sur Gautier.

▼ Antonin (St Germain) et Roux.

Cavaillon 20 03 026.jpg

 

Cavaillon 20 03 083.jpg

▲ Clovis (Richebois) dangereux après Gautier.

 

Texte et photos Eric AUPHAN

24/10/2010

CABANNES

Dimanche 24 Octobre 2010


LES PETITS MANADIERS PAR LA GRANDE PORTE DE LA 23e EDITION

Jérôme MARTIN raseteur taille patron. BADAIRE et CLOVIS spectaculaires

 

Cabannes 24 10 109.jpg

▲ Badaîre (St Germain) percutant à la poursuite de Chig.

Entrée: ½. Organisateur: CT Lou Prouvenco. Présidence: J Faure. Raseteurs droitiers: Chig, D Maurel, Moine, Sanchis. Gauchers: Allam, Lafare, Martin. Tourneurs: Beker, Cuallado, Lieballe, D Martinez.


Malgré le temps incertain et quelques gouttes de temps en temps, la course a pu aller à son terme même si la fin était limite. Les organisateurs, les manadiers et les raseteurs ont joué le jeu pour au final une réussite complète avec une course dont le public ressort Cabannes 24 10 252.jpgsatisfait. Difficile rôle que celui de jury. ◄ Badaïre (1er prix) et Clovis (2nd) sont désignés mais tous ont donné satisfaction. Chez les blancs il faut tirer un coup de chapeau à toute l’équipe et aux tourneurs à l’unisson pour un travail formidable. Jérôme Martin pour une première participation décroche le prix de l’animation avec des rasets d’une grande pureté. Tous s’impliquent avec panache dans une franche camaraderie sous les ordres de Jacky Faure généreux avec les primes. Bravo aux arlésiennes qui malgré la pluie ont assuré la remise des prix.

 

Cabannes 24 10 130.jpg

▲ Clovis (Richebois) se dresse haut derrière David Maurel

Aucun refus avec OCTANTO (Plo) qui défend ses ficelles rapidement. Il brille dans d’innombrables séries  et avec plein de bravoure il conserve une ficelle. Un excellent premier très volontaire.7 Carmen et retour. Décidé, RAMSES (Caillan) tient le terrain des planches. Il pointe dangereusement les cornes à l’arrivée, enferme Martin et oblige Allam à rompre. Le travail baisse un peu aux ficelles mais il termine par un coup de barrière sur Lafare. 5 Carmen et rentrée. S’il flotte à son entrée, ▼ BADAIRE (St Germain) se reprend rapidement, se Cabannes 24 10 116.jpgpositionne idéalement et frappe après Moine. Il donne difficilement ses rubans mais gère les sollicitations avec moins de peps que d’habitude. Néanmoins aux ficelles, son final est explosif car il retrouve sa hargne avec de nombreux coups de barrières d’affilée. Douze Carmen et retour avec le premier prix. Roi de la franchise, CLOVIS (Richebois) accepte les séries de façon tonique mais distille une quinzaine de puissantes actions aux planches dans neuf minutes prolongées par l’élastique. 12 Carmen et retour avec le second prix. Cocardier, LAVANDIN (Le Rhône) anticipe fort et complique le jeu en baissant la tête mais défend ses ficelles après trois minutes. Rapide et attentif, il oblige Moine et Martin à rompre et serre Sanchis de très très près jusqu’à percuter avec lui à l’arrivée. Douze minutes cocardières d’excellente facture. 9 Carmen et rentrée. Avec EOLE (Rousseau) les raseteurs ont le vent en poupe. Disponible, il ne refuse aucune sollicitation et enferme dangereusement Moine. Un classique qui se défend avec beaucoup de conviction et conserve une ficelle en musique jouée à six reprises. POETE (Navarro) termine sur une bonne note. La pluie jusque là anodine commence à s’intensifier. Les hommes irréprochables jusque là s’en accommodent et font réaliser le final qu’il fallait même si le poids des ans semble peser. Des Carmen et plusieurs actions aux bois avant que Jacky Faure n’accorde un Carmen général pour les raseteurs, tourneurs, taureaux et le public stoïque malgré des gouttes de plus en plus prononcées. Jusqu’au bout Georges Tarascon (qui le matin avait brulé un cierge à la messe pour que les dieux du ciel ne viennent pas troubler la journée) ne s’est pas laissé perturber par cette péripétie avec une remise des prix en piste toujours aussi joviale. Chapeau Mister Georges…

 

Cabannes 24 10 006.jpg

▲ Jérôme MARTIN meilleur animateur ici avec OCTANTO (Plo)

 

Cabannes 24 10 049.jpg

▲ Ramses (Caillan) et Jérémy Lafare sous l'oeil de François Fassi


Texte et photos Eric AUPHAN

03/10/2010

LE GRAU-DU-ROI *AVENIR*

Dimanche 3 octobre 2010

DAVID MAUREL ET MIGNON DE CUILLÉ POUR L'AVENIR

MIGNON.jpg
MIGNON de Cuillé " Biou de l'Avenir 2010 "

 

Entrée : plein. Organisateur : Régie municipale. Président : Jacques Valentin. Raseteurs droitiers : Ayme, Chig, Fougère, Maurel. Gauchers : Allam, Aliaga, Errik, Ferriol, Rassir. Tourneurs : Curtil, Duran, F. Garrido, Lieballe


MAUREL.jpgL’essentiel est de participer disait le Baron de Coubertin. Certes il y a toujours un vainqueur en l’occurrence David Maurel aujourd’hui, mais au delà du classement, il faut retenir la performance globale de tous les participants qui ont joué le jeu et ont tous donné leur meilleur pour que la fête soit belle. Alors bravo David et merci à tous les autres. Avec une telle connivence entre les blancs, les noirs ont pu exhiber leurs atouts et si Mignon remporte la victoire suprême de Biòu de l’Avenir, pour les autres l’horizon n’est pas sombre. Pour compléter, Jacques Valentin au micro a su apporter la motivation nécessaire et que dire de la majestueuse capelado signée Patrice Blanc. Parfait !
Ramsès (Caillan).- Ce solide premier s’acquitte de sa tâche avec sérieux. Plus engagé avec les gauchers, il enferme une ficelle et reçoit les applaudissements.
Emir (Nicollin).- Il se donne sans trop de conviction en s’améliorant toutefois aux ficelles. Mais l’ensemble de ses 12 minutes manque de régularité.
Bayador (Les Baumelles).- Toujours en mouvement, il ne laisse rien sans réponse et vient parfois avec une corne menaçante. Plus cocardier aux ficelles, il va les défendre pour les rentrer. 3 Carmen.
Mignon (Cuillé).- D’entrée, il saute et bouscule un photographe. De retour en piste, il impose sa loi en tenant les hommes en respect. Puis, rapide et bien positionné, il ne lâche rien dans les séries qu’il agrémente d’enfermées puissantes. Brillant et sérieux à la fois, il garde ses ficelles et entend quatre fois les honneurs.
Napoléon (Blatière-Bessac).- Capable du meilleur avec des bonnes poursuites, il peut aussi se perdre dans la piste avec un placement indécis. 9 minutes.
Gastaboï (Guillierme).- Quelle bravoure, quelle énergie chez ce petit taureau. De séries en coups de barrière, il s’offre avec trop de franchise et s’incline en 6 minutes. 5 Carmen pour son brio.
Oundo (Plo).- Lui aussi se livre avec un énorme cœur et réalise sept minutes hautement spectaculaires. Un orage de coup de butoirs pour une pluie de Carmen.


Texte et Photos Luc PERO


Trophée de l’Avenir : Ayme, 13 points ; Chig, 12 ; Rassir, 12 ; Ferriol, 10 ; Aliaga, 7 ; Maurel, 7 ; Fougère, 5 ; Errik, 4 ; Allam, 2.
Palmarès final des raseteurs : 1. David Maurel, 923 points ; 2. Jeoffrey Ferriol, 835,5 ; 3. Dimitri Fougère, 699,5 ; 4. Anthony Ayme, 673 ; 5. Errik Radouane, 659,5.
Meilleur taureau de la finale, Biòu de l’Avenir : Mignon de la manade Cuillé.

 

 

Grau du Roi 03 10 018.jpg

Des marins échoués sur le sable de la piste du Grau du Roi

 

 

Grau du Roi 03 10 067.jpg

Anticipation de Bayador (Les Baumelles) sur Sofiane Rassir

 

 

Grau du Roi 03 10 113.jpg

Le bioù de l'Avenir Mignon (Cuillé) avec D Maurel vainqueur du trophée de l'Avenir.

 

 

Grau du Roi 03 10 138.jpg

Gastaboï (Guillerme) pousse Anthony Ayme au saut

 

Grau du Roi 03 10 195.jpg

Oundo spectaculaire se jette après Joffrey Ferriol

 

 

***************

DIMANCHE MATIN AU GRAU-DU-ROI,
GUEPARD DE CUILLE A ETE ELU BIOU D'OR

PAR 17 VOIX (10 POUR RODIN)

 

**********************

 

LES REACTIONS

Aimé HUGON (Commission du Trophée Taurin) :  « Guépard mérite son bioù d’or avec des courses de grande qualité et d’autres un peu plus moyennes. Les taureaux ne sont pas des machines, une saison c’est long et sur la saison il y avait peut-être un taureau qui l’a égalé c’est Garland mais il n’est pas à la finale. Quant à la non participation d’Andalou à la finale je tiens à préciser qu’il a été choisit par la commission du trophée pour y participer. Nous avons travaillé intelligemment avec les taureaux incontournables et Andalou en faisait parti. Des cinq taureaux qui étaient présélectionnés il ne pouvait pas sortir premier car il y avait Géricault, il restait Pasteur, Guépard et Rodin. Yvan et Mathis n’étaient pas là encore. Qui on met second ? On a choisit Andalou car à Nîmes c’est une piste où il excelle mais les propriétaires ont fait un autre choix. Le trophée taurin est attaqué sur sa non présence et c’est injuste par rapport à la réflexion que nous avons eu mais j’ai trouvé les supporters d’Andalou très corrects ».

Etienne MOURRUT (Député maire du Grau du Roi) : « On est ravi avec près de 400 personnes pour assister au dépouillement. Le vote de la commission me paraît logique et me satisfait car je suis d’assez près les courses. Même si Rodin a eu pas mal de voix, le résultat final est normal ».

Pierre CUILLE (Manade CUILLE) :  « On est satisfait du titre de bioù d’or et d’autant plus satisfait qu’on a connu un début de saison 2010 difficile. Ça vient donc récompenser un travail plus difficile que d’habitude et dix ans après Pythagore on est très heureux ».

Guillaume LINSOLAS (Manade des Baumelles) :  « On est un peu déçu car depuis trois ans une fois pour Michou et une fois pour Rodin on flirte avec mais on y arrive pas. Pour moi il manque Andalou dans le panier pour peser sur le bioù d’or car le taureau le méritait comme nous avec Garland mais pour nous il fallait faire un choix cette année. Guépard a de très bonnes qualités mais je le trouve un peu vert. On juge les bioùs d’or rapidement comme l’année dernière et on ne juge pas assez l’ensemble d’une carrière des prétendants ».

Daniel SIMEON (Organisateur Arènes du Grau du Roi) :  « Pour la ville du Grau du Roi c’est un bonheur. Guépard est sorti ici au mois de juin et a fait une course exceptionnelle et surtout le 15 Août. C’est un des seuls taureaux qui soit criminel à la planche et c’est un facteur essentiel pour un cocardier. C’est presque à l’unanimité avec 17 voix et je suis très heureux ».

Jacques VALENTIN (Président de Course) :  « Je pense que le vote est logique sur la saison. Je suis à l’aise là-dessus car j’ai présidé trois courses de Rodin et toutes celles de Guépard et pour moi honnêtement le taureau de Cuillé mérite son titre».

Josette LAGET (Aféciouna) :  «Le vote me satisfait. Il n’y avait pas photo, je croyais même que Rodin n’aurait pas tant de voix. C’est mérité pour Guépard ».

Propos recueillis par Eric AUPHAN

 

*****************************

 

Après la finale...

David MAUREL (1er ) : «J’ai eu du mal à rentrer dans la course. Je me suis un peu trop énervé en première partie avec un peu de précipitation à la tête. Dans l’ensemble, je suis content de course car j’ai mieux raseté en seconde partie avec des taureaux qui ont bien fini. J’aurais aimé faire mieux mais c’est déjà pas mal. L’année prochaine je vais un peu aux As, et un peu à l’avenir et on verra bien».

Joffrey FERRIOL (2e ) : «Comme chaque année j’ai un petit passage à vide en enchaînant les courses et David à su garder sa première place. J’ai réussi ensuite à le suivre mais il avait trop d’avance. Je suis néanmoins content de ce classement et la saison prochaine je monte aux As où j’espère arriver à faire ma petite place».

Dimitri FOUGERE (3e ) : «Je suis plutôt content de ma saison même si sur la fin j’ai été un peu embêté avec des ennuis physiques. Pour la finale, j’ai fais ce que j’ai pu même si cela a été difficile physiquement. La finale a été pas trop mal mais peut-être un peu juste en taureaux voire moyen».

Pierre CUILLE (Manade CUILLE) :  « Pour la manade c’est une bonne journée. Je ne m’attendais pas au titre de Mignon car je pensais qu’il était plus à la portée des taureaux spectaculaires qui sortaient après lui. J’ai été surpris par le rythme imposé par les jeunes raseteurs. Mignon qui est le plus aguerri au niveau caractère a été le seul à se tenir dans les planches et c’est à cela qu’il doit sa victoire. Je trouve que la finale a manqué de punch sur la fin car les hommes ont été supérieurs aux taureaux ».

 

Propos recueillis par Eric AUPHAN

 

25/09/2010

LE GRAU-DU-ROI *AVENIR*

Samedi 25 septembre 2010

NICOLAS RÉVÉLATION DU REVIVRE

NICO 1.jpg
NICOLAS - Errik

Entrée : 2/3 d’arène. Organisateur : Régie municipale. Président : Guillaume Ruiz. Raseteurs droitiers : Fougère, Oudjit, Bruschet (sort au 6e, mais peine toute la course après un choc avec Marlin, 2e), Toureau, Chekade. Gauchers : Errik, Rassir (suite à un choc aux planches avec Nicolas, sort au 4e), Sabde. Tourneurs : Sanchez, Zerti, Becker, Tourki.

NICO9X12.jpgDes émotions, du spectacle, des quarts d’heure cocardiers, des raseteurs motivés… Le nombreux public s’est régalé pour cette première course du Revivre qui révèle un sacré cocardier, Nicolas de Janin◄▲ dans un excellent ensemble (un plus à Rabino, Ludo, Roccio) très bien raseté notamment par Rassir (jusqu’à sa blessure), Chekade, Errik, Toureau... et tous les autres. Le rythme soutenu et le travail des huit raseteurs très entreprenants plus quatre tourneurs a permis aux cocardiers d'exprimer leurs qualités et à certains de se chauffer et de donner le meilleur.  Comme quoi ! Il faut dire que chez les blancs, c'était 90% de départ des planches, taureaux arrêtés. Mais si c'est possible !
Enzo (Chauvet).- Passe d’un raset à l’autre, appuie quelquefois (1 Carmen). Aux ficelles sélectionne jusqu’à laisser passer. Rentre une ficelle.
Marlin (Ribaud).- Des séries endiablées et des finitions au ras des barrières. Bruschet en danger, se fait bousculer à la planche. Rassasié de rasets à la 12e, il se livre un peu moins et rentre une ficelle avec les honneurs 5 fois déjà entendus.
Ludo (Chaballier).- Dangereusement armé, vif dans ses réparties, il s’envoie fort et donne des palpitations au public. Un régal d’anticipations sur les cites de Rassir, Tourreau, Chekade. Rentre une ficelle superbement défendue. 4 Carmen et retour.
Nicolas (Janin).- Le petit Janin (5 ans) met du cœur à l’ouvrage et raccompagne les blancs au grand galop, cornes pointées à l’affût. Petit à petit, il gagne du terrain sur les hommes jusqu’à coincer Errik au saut puis mettre Rassir en danger. Dès lors, c’est lui qui dicte les règles. Rassir, trop ambitieux, se voit sévèrement enfermé aux planches, cornes bloquant les jambes. Au terme d’une course a mas,  Nicolas ramène fièrement un gland primé 230€. 3 Carmen et retour.
Marquis (Baumelles).- Gros gabarit bien positionné qui se donne franchement sur le raset et enchaîne bravement permettant aux hommes de belles postures. Rentre une ficelle. 5 Carmen et retour.
Rabino (Raynaud).- Il a envie et se jette agressivement sur les blancs, sabot sur l’estribo ou carrément à travers les planches. Chaque raset subit un bombardement. Errik et Chekade le servent au mieux pour d’énormes coups en musique. 6 Carmen et retour à la 14e.
Roccio (Daumas, hp, 10 mn).- Rigoureux par sa position et rapide dans ses interventions, il tape fort et haut. Errik, Chekade et Oudjit sont sauvagement raccompagnés. Les glands à la maison, 5 Carmen et retour.
Miasé (Guillierme, hp, 5 mn).- Un bonus de 4 ans qui montre du placement, de la vitesse et un goût pour les séries. Carmen.


Martine ALIAGA
Photos Luc PERO


Trophée de l’Avenir : Chekhade, 18 points ; Errik, 16 ; Rassir, 10 ; Oudjit, 5 ; Fougère, 3 ; Bruschet, 2.

PLAN D'ORGON *AVENIR*

 

Samedi 25 septembre 2010

UN RAYNAUD QUI RATIS (SE) LARGE

Plan d'orgon 25 09 185.jpg

Frédéric Raynaud lauréat avec Ratis

 

Entrée : ½. Organisateur : CT Lou Rami. Présidence : G Roccia Droitiers : Chig, J Dumas, D Maurel, Moine, Sanchis. Gauchers : Alarcon, Ghorzi, Lafare. Tourneurs : Lieballe, D Martinez, Patou, G Rado.


Le 17e trophée Louis-Thiers voit la victoire logique de Ratis qui termine superbement une course qui a eu du mal à réchauffer le public. Toscan et Kéké (2e et 3e) suivent mais Prince avait superbement ouvert les débats et pouvait prétendre largement au podium. Chez les blancs Lafare remporte le prix du meilleur animateur bien épaulé par Chig, Moine et Maurel peu en réussite. Sanchis lui reprend ses marques.

Dangereux, PRINCE (Gillet) défend âprement ses rubans. Collé aux bois, quand on rentre dans son terrain il se dédouble et pointe les cornes à l’arrivée. Très sérieux, il conserve ses ficelles intactes. 2 Carmen et retour.
Irrégulier, KEKE (Agu) chasse mais sort parfois du raset avant le terme. Le bioù qui n’a pas son pep habituel même si son final est plus relevé avec quelques poussées et une dangereuse enfermée sur Lafare. Lui aussi conserve ses ficelles en musique jouée à trois reprises.
Vif, APOLLON (La Vidourlenque) a du répondant des deux côtés. Il se jette fort et se montre énergique sur des séries mais un peu vert, faiblit sur la fin et cède au terme de dix minutes trente méritantes.
Aucune politesse des blancs avec GALANT (Ribaud) qui baisse la tête et complique l’échange. Il est concentré pour l’obtention de la 1 ère ficelle avec une action sur Maurel mais devient réticent et rentre la seconde. 3 Carmen dont retour.
S’il saute parfois seul, TOSCAN (Chauvet) s e révèle agressif en piste. Il ne refuse aucun raset et se montre très combatif. Il se livre de façon effrénée aux ficelles et s’incline éprouvé en douze minutes trente avec quelques chocs tête aux planches. 5 Carmen et retour.
J’aimerais tant voir SYRACUSE (Lautier) un peu moins distrait. Cela nuit tellement à sa course que le négatif l’emporte malgré quelques percussions sur Lafare touché au saut et un final percutant sur Chig. 3 Carmen et rentrée.
Méchant, RATIS (Raynaud, hp) brise d’entrée du bois tout seul. Le ton est donné pour un quart d’heure spectaculaire avec des coups de barrières puissants. Ratissage complet de la piste, balayage des tourneurs, placement cocardier et la rage au bout des cornes comme sur Lafare qui traverse la piste quiché et heurté à l’arrivée. A 5 ans seulement, un cocardier barricadier à suivre. 5 Carmen et retour.

Trophée de l’Avenir: Lafare (17) Chig (11) Maurel (8) Ghorzi (5) Sanchis (5) Alarcon (4).

 

Plan d'orgon 25 09 019.jpg

Jérémy Lafare meilleur animateur à la tête de Prince (Gillet)

 

Plan d'orgon 25 09 138.jpg

Ratis à la poursuite de Mohamed Chig

 

Plan d'orgon 25 09 159.jpg
Avec Ratis ça déménage

 


Texte et photos Eric AUPHAN