Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

25/04/2011

CABANNES *AVENIR*

Dimanche 24 Avril 2011

UNE COURSE EQUILIBREE

Cabannes 24 04 019.jpg

▲ Moine et Mazarin (Le Rhône) dans un beau duo.

Entrée: ½ Organisateur: CT Lou Prouvenco Présidence: J Faure Droitiers: Bruschet, Moine, Plaza. Gauchers: Favier, Ferriol, Lafare. Tourneurs: Cuallado, Dumas, Duran, D Martinez.

Ouverture de temporada correcte pour le club taurin Lou Prouvenço avec un plateau équilibré. D’un côté des taureaux déjà bien en pattes pour certains et des raseteurs qui travaillent en équipe et dans l’esprit. Sans faire trop d’efforts, BASTIDON (Cavallini) conserve un gland jusqu’à la septième. Il frappe sur Lafare, Favier et Bruschet mais s’avère trop irrégulier. Il percute deux fois Ferriol mais rentre ses ficelles en silence. 4 Carmen. Doté d’un excellent placement, MAZARIN (Le Rhône) Cabannes 24 04 049.jpgpossède aussi une belle anticipation. Il manque de finition mais enferme Bruschet. Au toril, il contrôle et oblige des rasets arrêtés. Il conserve aisément ses ficelles et termine par une émotionnante enfermée sur Favier. 4 Carmen et rentrée. En deux rasets ◄ BOLIVAR (Chapelle) défend déjà son second gland mais dans la foulée saute sur Dumas qui rentre de justesse dans le burladéro. Volontaire, il se livre cornes aux planches, accepte les séries et saute après Bruschet. Concentré et placé, il conserve ses ficelles et termine par une percussion sur Favier. 7 Carmen et retour. Confirmé, PICASSO (Chauvet) se livre, accepte les séries en musique, pousse sur Moine et conserve son second gland douze minutes. Trois actions sur Ferriol, Plaza et Bruschet et ficelles intactes avec 8 Carmen et rentrée. Vaillant et coureur, CRESPIN (Brestalou) lache ses rubans en une minute trente. Aux ficelles avec un cœur énorme, il fait preuve d’une volonté éblouissante et se jette dans d’interminables séries. Bruschet et Plaza le font briller. Plaza en confiance se fait propulser à la barrière avec le tricot déchiré. Héroïque, il rentre une ficelle au toril. 15 Carmen et retour. Sans vice, MANOLO (La Galère) saute d’un raset à l’autre. Une minute et on attaque les ficelles. La facilité engendre un peu la pagaille mais il résiste sept minutes trente pour autant de Carmen et rentrée. Méchant, RAMSES (Plo) disperse son potentiel contre les planches qui volent et mettent les portiers en surchauffe 15 minutes. Franc sur le raset, il ne faut pas rater son arrivée. Il fait preuve d’une bonne énergie et canalisé, il devrait faire parler de lui. Lafare lève la première ficelle sur la sonnerie. 5 Carmen et retour.

 

Cabannes 24 04 060.jpg

▲ Bolivar (A Chapelle) saute après Bruschet.

▼ Chaud devant pour Plaza avec Crespin (Brestalou)

Cabannes 24 04 105.jpg

 

Cabannes 24 04 106.jpg

Cabannes 24 04 107.jpg

Cabannes 24 04 108.jpg

▼ Chaud aussi pour Favier avec Mazarin (Le Rhône).

Cabannes 24 04 041.jpg

Cabannes 24 04 045.jpg

Texte et photos Eric AUPHAN

Trophée de l’Avenir: Favier (13) Bruschet (8) Plaza (2)

Trophée des Raseteurs: Moine(11) Lafare (10).

24/04/2011

VENDARGUES * AVENIR*

Dimanche 24 avril 2011

LES CUILLÉ ONT DU COEUR

 

vendargues,complète de cuillé,courses camarguaises
VISON et Cano

 

 

Entrée: 1/4 d’arène. Organisateur: CT “La Muleta”. Présidence: Marc Moucadel. Raseteurs droitiers: Ilias Benafitou, Cano, Caizergues, Charnelet, Valette. Raseteurs gauchers: Errik, Thomas Mondy, Sanchez. Tourneurs: Cano, Curtil, Estève, F. Garrido.

vendargues,complète de cuillé,courses camarguaisesDe cette course complète des espoirs de la manade Cuillé, nous retiendrons surtout l’envie débordante d’en découdre de la part de tous les jeunes éléments. Face à eux, l’équipe blanche s’est montrée honnête et travailleuse.
Youri.- Aucun refus et quelques bonnes poussées sur Errik (2 fois), Valette (2 fois) avec des arrivées pattes sur l’estribo pour 14 minutes et 5 Carmen. Plaisant.
Marin.- Coureur, sauteur, il a une nette préférence pour les droitiers qu’il suit volontiers dans le pourtour. Un gros coup sur Ilias Benafitou. Ficelles au toril et un Carmen.
Honoré.-Biscornu, plein de gaz, il répond avec envie et se retourne vite pour enchaîner. Un comportement et un placement sérieux, des séries rondement menées et 5 fois la musique retentit. Une ficelle au toril.
Vison.- Craint (10 minutes pour couper la cocarde), ce beau gabarit peine pourtant à trouver sa place. Compliqué, il fait douter les hommes. Des actions sur Valette, Cano, Errik pour 3 Carmen et un gland au toril. A revoir.
Mandarin.- Volontaire, il demande du travail pour exprimer ses qualités dans des séries qu’il ne peut étaler qu’en fin de ses 11 minutes. Plaisant, 4 Carmen.
Erasme.- A l’image de ses congénères, il fait preuve de courage et met beaucoup de cœur dans des droite-gauche toniques et des poursuites piquantes. Une ficelle au toril et 4 fois la musique.
Avocat.- Hors points. Bien armé, il argumente sa défense par une belle vélocité et une bonne occupation du terrain. Pas facile, il effectue des finitions spectaculairement dangereuses et rentre ses glands au toril en musique.

LUC PERO

 

vendargues,complète de cuillé,courses camarguaises
HONORE - Marc Sanchez

 

 

Trophée de l’Avenir: Cano, 17 points ; Ilias Benafitou, 8 pts ; Charnelet, 6 pts ; Errik, 5.
Trophée des raseteurs: Sanchez, 13 pts ; Thomas Mondy, 5 pts ; Valette, 2.

SAINT-LAURENT-D'AIGOUZE *AVENIR*

Dimanche 24 avril 2011 : Printemps des Royales

LES JEUNES MAILHAN
BIEN DANS L'ESPRIT DU PRINTEMPS

 

saint-laurent-d'aigouze,printemps des royales,manade fabre-mailhan,courses camarguaises

Jérémy Aliaga a mené l'après-midi

 

Entrée : 2/3 d’arène.  Org. : CT Le Bandot. Président : T. Cure. Raseteurs droitiers : Noguera, Oudjit, Schuller, Jockin. Gauchers : Aliaga, Guin, Ruiz. Tourneurs : Grando, Baccou, Martin, Euzéby.


saint-laurent-d'aigouze,printemps des royales,manade fabre-mailhan,courses camarguaisesAvec les Mailhan on ne s’ennuie pas un instant : variété des caractères, sérieux de comportement et toujours cette extraordinaire vaillance.
Aliaga (photo) mène le bal avec Guin, Schuller par moments pour un travail propre et agréable.
Le magnifique Midas se fait cueillir aux pompons. Mais, aux ficelles, avec des trajectoires plus longues, il se livre et enchaîne de bon cœur bonifiant son placement et accentuant sa pression sur les blancs. 13 belles minutes. 2 Carmen et retour.
Plus compliqué, Quito impose d’entrée sa vitesse et la difficulté monte d’un cran. Perd un peu de concentration en s’emportant après Noguera puis Aliaga, et visite le pourtour. Mais, il ne se laisse pas monter sur les sabots. Il repart de plus belle dans des séries sérieuses où il reste bien présent jusqu’au ras des planches. Rentre une ficelle en musique (plus 2 en course).
Autre style avec Arlaten, mobile et leste. Quelques évasions dans les deux sens, mais aussi de la tenue et l’œil aux aguets pour faire rompre les trajets trop audacieux. Plus des conclusions serrées (Aliaga, Guin), et beaucoup d’allegria dans les enchaînements. Rentre ses ficelles. 5 Carmen et retour.
saint-laurent-d'aigouze,printemps des royales,manade fabre-mailhan,courses camarguaisesSérieux le long des planches, Marcias (photo ci-contre avec Schuller) impose sa puissance dans les séries. Sans refus, il tire la langue mais avec volonté et vaillance, il sort en force sur les blancs jusqu’à s’emporter méchamment après Schuller, Aliaga. Défend brillamment sa 2e ficelle qu’il rentre. 4 Carmen et retour.
En mouvement, Pistachié est toujours d’accord pour de belles finitions. Remuant, pétillant, les actions que lui proposent Aliaga, Schuller, Guin, Jockin sont honorées de grands engagements. 10 minutes, 5 Carmen et retour.
Généreux comme un grand cru, Vinum s’envoie dans des séries endiablées corsées par des finitions au ras des planches. Du sérieux, aussi, à trouver les angles et cette formidable envie de participer au jeu. 12 minutes, 2 Carmen et retour.
De la vitesse, du panache et de grands éclats aux planches pour Adès (hp) qui clôture avec bonheur cette 6e course du Printemps des Royales. La musique au diapason pour une ficelle ramenée aux Bernacles.


Texte et photos
MARTINE ALIAGA


Trophée de l’Avenir : Aliaga, 21 points ; Schuller, 9 ; Oudjit, 4.
Trophée des Raseteurs : Guin, 8 points ; Ruiz, 8  ; Jockin, 5 ; Noguera, 5.


La pluie de la veille a fait des dégâts dans la piste, la course est repoussée de demi-heure. Le tracteur, pelles et rateau sont entrés en jeu pour une remise en état avant que les raseteurs ne se présentent à la capelado.

 saint-laurent-d'aigouze,printemps des royales,manade fabre-mailhan,courses camarguaises

*************************

.

16/04/2011

SAINT-LAURENT-D'AIGOUZE *Avenir *

Samedi 16 avril 2011 - 5e journée du Printemps des Royales

DU SANG, DE L'AGRESSIVITÉ ET UN PEU D'INCONSTANCE
POUR LES JEUNES CUILLÉ

 

saint-laurent-d'aigouze,printemps des royales,cuillé,courses camarguaises

Icham Oufdil, auteur des plus beaux rasets de l'après-midi

saint-laurent-d'aigouze,printemps des royales,cuillé,courses camarguaisesTemps parfait pour cette 5e journée du Printemps des Royales où les spectateurs remplissent les arènes (3/4). On attend beaucoup des taureaux de Cuillé, trop certainement et si la course a révélé de gros tempéraments très agressif, pleins de sang et de belles promesses, restait à la fin un sentiment d'inachevé. A garderl es rasets d'Oufdil sont engagés et élégants et quelques bons passages des gauchers Alarcon et Aliaga, Favier toujours border line pour l'émotion. Des sept cocardiers : Litec (2nd) et Horacio (4e) m'ont semblé les plus prometteurs, Oenologue (6e) doit confirmer. (Photo : Dalloz a l'âme primesautière)
saint-laurent-d'aigouze,printemps des royales,cuillé,courses camarguaisesA la capelado, raseteurs droitiers : Valette, Noguera, Oufdil, Cano ; à gauche, Alarcon, Aliaga, (photo) Favier, Clarion. Tourneurs : Estève, Cuallado, Babacène, Grando.

SCAPIN : Aucun refus pour ce cocardier au bon placement qui se donne sans grande difficulté à ceux qui gèrent la charge et la finition agressive aux planches. 7 Carmen et retour avec ses ficelles.

LITEC : Il va vite et s'engouffre à toute bombe dans le sillage des blancs. Un peu surpris par les premiers assauts, sa volonté fait merveille pour des enfermées au terme desquelles il tape férocement. Oufdil lui déroule des longueurs et le mène aux planches. Rentre une ficelle, 7 Carmen.

VAGABOND : Dissipé et inattentif, du fait, il n'a pas droit à de très beaux gestes. Il subit dans les séries mais a assez de jus pour se jeter après Oufdil (2 Carmen). Rentre une ficelle sans- me - convaincre.

HORATIO : Emotion quand il se jette d'entrée sur Favier. Avec un placement à son avantage, il ne se fait pas prier et course les blancs avec rapidité jusqu'à sauter parfois dans l'élan. Mais trois gros coups aux planches tout de même sur Oufdil, Alarcon ou Favier pour un taureau au potentiel très cocardier. Rentre ses ficelles, 4 Carmen.

DALLOZ : beaucoup trop de déchets pour ce jeune taureau qui saute et ressaute à n'en plus finir et ne trouve pas sa place. En revanche de la férocité quand bien cité, il percute après Oufdil, Favier. 3 Carmen.

OENOLOGUE : Mobile, rapide et susceptible de poursuites bien conclues. De belles enfermées sur Favier, Aliaga et des coups aux planches Aliaga, Alarcon. Termine par un tampon après Favier et un bel engagement sur Clarion. Une ficelle au toril. 4 Carmen.

MODIANO : Vite rendu sur les hommes, comportement brouillon et physiquement profilé. Des trajectoires  parfois décousues, mais bien cité peut s'engager à fond. Ficelles au toril. 2 Carmen et retour.

Texte et photos
MARTINE ALIAGA

saint-laurent-d'aigouze,printemps des royales,cuillé,courses camarguaises

Maxime Favier toujours très engagé dans ses actions
pour les frissons de l'après-midi

*************************

 


11/04/2011

MAUGUIO *AVENIR*

Dimanche 10 avril 2011


RADJAU ET VIBRE A L'APPLAUDIMETRE

 

mauguio,ct le melgueil,courses camarguaises
RADJAU - Charnelet

 

Entrée : 200 spectateurs environ. Organisateur : CT Le Melgueil. Présidence : Jacques Valentin. Raseteurs droitiers :Ilias Benafitou, Caizergues, Charnelet, Outarka, R. Mondy, Toureau. Raseteurs gauchers : Nabil Benafitou, Errik. Tourneurs :Benzengh, F. Garrido, Sagnier.

Excellent travail des raseteurs et des tourneurs. Belle présentation et bonne prestation des taureaux Radjau cocardier et Vibre vaillant. Un concours qui s’avère intéressant dans son ensemble.
Vibre (Iris et Jean Lafon).- Un jeune taureau plein d’allant. Ce n’est certes pas un premier, mais avec beaucoup de volonté et de brio, il réalisé 12 minutes 4 fois récompensées.
Condor (Rouquette).- Coureur, vaillant dans les enchaînements, il va se donner avec cœur et sans retenue pendant 12 minutes.
Radjau (Paulin).- Un costaud qui se fait respecter. Il enferme durement Ilias Benafitou. Frappe sur Errik et Nabil Benafitou. Il conserve 7 minutes sa cocarde. C’est en patron qu’il rentre ses ficelles en clôturant par une magnifique enfermée et coup de barrière sur Errik. 6 fois la musique.
Roubineu (Paulin).- Bien armé, attentif, il n’est pas étouffé. Difficile à piéger, il pèche hélas parfois dans son placement. Sérieux, il rentre une ficelle et entend 4 Carmen.
Chouan (Iris et Jean Lafon).- Déjà aguerri aux joutes plus relevées, il impose son métier. Une grosse action sur Toureau (planches brisées). Trois fois les honneurs et ficelles au toril.
Sueno (Rouquette).- Méchant, fantasque, il se propulse plusieurs fois aux trousses de Charnelet, Errik et surtout Outarka. 15 minutes avec ses ficelles au toril.

 

Luc PERO

 

mauguio,ct le melgueil,courses camarguaises
VIBRE - I. Benafitou

 Trophée de l’Avenir : Ilias Benafitou, 15 points ; Errik, 14 pts ; Charnelet, 8 pts.
Trophée des raseteurs : Toureau, 9 pts ; Romain Mondy, 2.

PLAN D'ORGON *1ère Série du Trident d'Or*

Samedi 09 Avril 2011 - Trophée de l'Avenir

 LE CORSE PAS FAINEANT…..

Plan d'orgon 09 04 007.jpg

 ▲ Le Corse (Mermoux) très actif avec D Martinez.

Le Club Taurin Lou Rami enregistre un peu plus de cent cinquantre entrées payantes pour cette première série du trident d'or opposant les manades Mermoux et St Pierre. A la présidence G Roccia convie à la capélado les droitiers D Martinez, D Maurel, Moine, les gauchers Errik, Favier, Ferriol, Ruiz. Ils sont aidés par quatre tourneurs Cuallado, Duran, Lieballe et D Martinez. Pour cette course la manade Mermoux (189 points) présente un trio vil et volontaire et la manade St Pierre (184,5 ponts) un trio plus aguerri et compliqué mais plus lourd. Favier, Martinez et Moine tirent la course et les autres sont dans leur sillage mais au final la course ne restera pas dans les annales car trop linéaire et sans coup d’éclat.

Pour la manade Mermoux LE CORSE (1er) sans fainéantise, défend âprement ses rubans deux minutes. Calé aux ficelles, il ne rechigne sur aucun raset et enferme Martinez qui s’offre les deux ficelles au terme de douze minutes sérieuses et sans coup de flemme. 4 Carmen et retour au toril a la corde. Vif, GILLOU (3ème) le borgne anticipe fort et malgré l’avalanche de rasets résiste cinq minutes aux rubans. Un peu distrait par les tourneurs il réalise néanmoins des poursuites serrées et conserve une ficelle en musique jouée 4 fois. Vif, LOUSTIC (5ème) a du répondant et quand on rentre dans son terrain la réponse vigoureuse parfois cornes jusqu’aux bois. Trois actions sur Moine (2) et Maurel pour un final à mas mais la défense de sa première ficelle perdue à la limite est éprouvante. 5 Carmen dont retour.

Pour la manade St Pierre, BOUMIAN (2ème) est largué mais perd rapidement ses pompons. Plusle plan d'orgon,trident d'or,courses camarguaises concentré aux ficelles, il saute après Moine et Favier, tape après Maurel et encore Moine pour un final plus tonique et compliqué qui lui permet de rentrer ses ficelles en musique jouée à 2 reprises. Sans vice, CALABRUN (4ème) se livre généreusement durant huit minutes pleines de bravoure mais sans difficulté pour les blancs. Un tracteur au grand cœur. 2 Carmen dont retour. Guère motivé au départ, ► BECAGRUN (6ème) saute seul. Il frappe après Favier, saute après Moine mais les hommes ont du mal à en tirer le meilleur. Moine le tire encore jusqu’aux bois mais le taureau rentre ses ficelles sans convaincre mais sans avoir pu trop s’exprimer. 2 Carmen et rentrée.

Plan d'orgon 09 04 015.jpg

 ▲ Boumian (St Pierre) spectaculaire après Moine.

▼ Loustic (Mermoux) toujours après Moine.

le plan d'orgon,trident d'or,courses camarguaises

 Retour au toril à la corde, par la contre piste et après un quart d'heure supplémentaire pour Le Corse ♥ qui avait vraiment envi d'en découdre. ▼

le plan d'orgon,trident d'or,courses camarguaises

 Texte et photos Eric AUPHAN

Trophée de l’Avenir: Favier (17) D Martinez (14) Errik (5).

LANSARGUES *AVENIR*

Dimanche 10 avril 2011

FARU ET COLOMBUS RELÈVENT LA SAUCE

Entrée : 140 personnes. Org.: CT Frédéric Durand. Président : Cyril Daniel. Raseteurs droitiers : Noguera, Cano, Jockin, Valette, Plaza. Gauchers : Sabde, Guin. Tourneurs : Martin, Cano, Estève, Sanchez.


Pour la 2e année, le CT Frédéric-Durand permet à la manade de l’Aurore de faire sa revue d’effectif. Bien sûr Faru et Colombus ressortent, les quatre autres jeunôts 4 et 5 ans, ont besoin de s’aguerrir. Faru mériterait un niveau plus élevé, c'est un taureau qui a besoin de sortir plus souvent et d'être poussé dans ses retranchements. Les raseteurs ont juste expédié les affaires courantes.


Burano met de la volonté dans ses poursuites malgré un placement flottant. Sans vice ni expérience, malgré sa vaillance, il est une proie facile.
Maracana a du jus mais reste brouillon à l’image de ce que proposent les blancs. Aux ficelles, il  donne quelques poursuites sérieuses et termine par une belle offensive sur Jockin en musique.
Moins coureur que d’habitude, Faru impose sa difficulté. Seul Jockin, en courant avec lui, lui sert de belles longueurs. Une fois placé, dès la 6e, ça devient cocardièrement intéressant. Faru met la corne et tape, droit devant. Les blancs rament. Les ficelles rentrent en musique (plus 4 Carmen en course).
La rapidité de Colombus pose problème. Deux belles enfermées sur Jockin et Plaza, des séries très rythmées toujours finies au ras des planches, des accélérations et des finitions pour 13 minutes de belle facture. 6 Carmen.
Piccadilly est un bébé qui se livre avec fougue en baissant la tête ce qui gêne considérablement les raseteurs. Enroulé dans tous les sens, le bestiau se ménage quelques intermèdes en contre-piste. Encore trop jeune.
Plaza est coureur, sauteur et n’a pas la tête au travail. Il esquive toutes les tentatives.


Martine ALIAGA


Trophée de l’Avenir : Cano, 20 points ; Sabde, 7 ; Plaza, 3.
Trophée des Raseteurs : Jockin, 12 ; Guin, 10 ; Noguera, 6 ; Valette, 2.

03/04/2011

VENDARGUES *AVENIR*

Dimanche 3 avril 2011

DES BONS... DISSIPÉS

Entrée : 1/2 arène. Organisateur: CT La Muleta Président: Marc Moucadel. Raseteurs droitiers: Guyon, C. Garcia, I. Benafitou, Caizergues, Cano. Gauchers: N. Benafitou, M. Sanchez, Sabde. Tourneurs: Lizon, Martin, Cano, F. Garrido

Brutaux, lestes et dissipés. Les taureaux de la manade Bon ont battu des records de saut toute l’après-midi. Cependant Apollon (6e) et Chambao (7e) montrent de belles qualités. Rémi Guyon attaque 2011 comme il a fini 2010, en faisant le boulot. Avec lui, G. Cano I. Benafitou se font bien voir.
Racanel. - Fait la course dans le toril dont il casse même la porte et y laisse beaucoup d’énergie. Brouillon et remuant, se prête par moments aux enchaînements et peut taper brutalement. 11 minutes. 2 Carmen et retour.
Lupi.- Saute à chaque occasion et fait le show en contre-piste donnant du fil à retordre aux gardians et à son pelot.
Richelieu.- Le plus stable qui dessine quelques enchaînements avec les blancs. Un brave élément qui peut, bien capté, taper aux planches : N. Benafitou (2 fois). 10 minutes. 2 Carmen et retour.
Panadero.- Belle entame de Guyon suivie d’un enchaînement. Pas toujours bien placé mais du peps dans les poursuites. Comme ces gros coups sur Guyon (2 fois, 2 Carmen) et Sabde. Mais se plaît aussi au centre d’où il est difficile à sortir. Rentre ses ficelles en silence.
Cheyenne.- Des sauts incessants malgré les efforts des blancs. Un gros saut après Guyon pour finir un quart d’heure très long.
Apollon.- 8 minutes de saut puis la brute déclenche sur les sollicitations des blancs qui sont gratifiés de spectaculaires arrivées fracassantes (9 Carmen). Pas moins de douze méchantes actions. Il finit très fort avec ses glands et la musique.
Chamboa (hp).- Du jus, de l’agressivité et des coups de barrière puissants après Guyon, Sabde ou Sanchez. Beaucoup de sauts mais aussi de belles qualités spectaculaires.


MARTINE ALIAGA

 


Trophée de l’Avenir : G. Cano, 9 points ; I. Benafitou, 7 ; Sabde, 4 ; Caizergues, 2.
trophée des Raseteurs : Guyon, 9 points.

*****************

PETITS TRAVAUX D'AVANT COURSE
RASETEURS ET MEMBRES DE LA MULETA AU RATEAU ET A LA PELLE

 

vendarguesbLOG.jpg

Photo Laurent SONZOGNI

***********************


02/04/2011

GRAVESON 02 AVRIL 2011

ESMÉRO LE RÉCITAL DE CARMEN ....

Graveson 01 04 187.jpg

 ▲ Esméro et Martin Cocher les lauréats de la journée.


Un gros trois-quart d'entrées pour le Club Taurin Lou Bioù Gravesounen. Sous la présidence de Sébastien S Archet défilent à la capélado les droitiers Chig, Estevan, Moine, Sabatier et les gauchers Allam, Martin et Martin-Cocher. Ils sont accompagnés des tourneurs Bensalah, Lieballe et D Martinez. La royale Caillan tient la route avec un quatuor sérieux. Fanfan, Tambourin, Ramsès ont du jus mais Esméro nous embarque dans une symphonie de Carmen avec le prix du jour. Chez les blancs, Martin Cocher remporte le trophée de la roubine devant Chig toujours généreux. Sabatier, Moine, Martin, Allam et le vétéran Estévan donnent une réplique intéressante pour un début de saison. Avant la course deux taureaux jeunes emboulés (N° 757 et 750) rasetés par l'école taurine de Chateaurenard assure la mise en bouche.

Après six minutes toniques, SABATOUN malgré quelques accélérations s’éteint au fil des minutes et rentre ses ficelles en silence malgré les efforts de Chig. 4 Carmen. Avec FANFAN la tulipe noire, interdiction de partir la fleur au fusil. Sérieux et placé, il répond du tac au tac. Aux ficelles, il complique les échanges devant le toril et passe la tête au dessus des bois. Il conserve une ficelle dans un finalGraveson 01 04 058.jpg pétillant. 4 Carmen et rentrée. Attaqué sans ménagement, TAMBOURIN ►fait vibrer les planches qui parfois se brisent sous l’impact d’un coup de tête rageur. Plus incisif à droite il effectue une arrivée fracassante après Chig. Concentré il garde une ficelle et donne des sueurs aux portiers sollicités au maximum. 4 Carmen dont retour. Vif, RAMSES coupe le terrain. Calme, c’est avec les gauchers qu’il extériorise sa fougue aux bois mais aussi après Chig. C’est un client solide qui conserve ses ficelles après avoir promené les hommes aux quatre angles de la piste. 4 Carmen et rentrée. Novice, GABEJAÏRE se fait surprendre aux rubans. Il manque de placement mais sur Martin l’action est puissante. Irrégulier, aux ficelles il refuse beaucoup trop.1 Carmen. Barricadier surpuissant, ESMERO mitraille une multitude d’actions fracassantes la plupart sur Martin Cocher (dont une avec une splendide envolée), Chig (dont une avec bris de planches) et Estevan. Un récital Esméro qui se place, coupe le terrain et se permet le luxe de conserver un gland. Une débauche de chocs puissants qu’il semble ignorer. 26 Carmen pour la pépite noire explosive de combativité. En supplément le TAÙ neuf n° 805 fait preuve de bravoure mais manque rapidement de pattes. Il a le temps de s’aguerrir.

Graveson 01 04 013.jpg

▲ Sabatoun serre le valeureux Chig.

▼Joli raset de Sabatier sur Fanfan.

Graveson 01 04 037.jpg

▼ Le Show de la pépite noire Esméro.

Graveson 01 04 152.jpg

Graveson 01 04 178.jpg

Graveson 01 04 181.jpg

Graveson 01 04 186.jpg

Graveson 01 04 197.jpg

Graveson 01 04 213.jpg

Texte et photos Eric AUPHAN

20/03/2011

CAVAILLON LE 20 MARS 2011

DU COSTAUD POUR LES BLANCS.

Cavaillon 20 03 029.jpg

▲ Antonin (Manade St Germain) très percutant sur Roux.

Un peu plus d'une centaine de spectateurs pour le club taurin paul Ricard Cavaillonnais. Sous la présidence de Thierry Tosa défilent les droitiers Benoît, Dumont, Faure, Gautier et Roux accompagnés des gauchers Khaled, Tortel et du seul tourneur Jorquéra. Dure reprise pour les blancs qui ont eu fort à faire face à des taureaux de qualité. La première partie est sérieuse et la seconde est moins rasetée après la sortie de Khaled projeté en contre piste par le prometteur Antonin qui accentue le déséquilibre gauche-droite. Bien les jeunes Faure et Gautier qui composent avec un seul tourneur.
Avec du métier, NIVO (Guillerme) conserve aisément une ficelle. Les blancs se mettent à son niveau pour lui faire accomplir une demi-douzaine d’actions et une envolée après Gautier. Un excellent premier. 3 Carmen et retour. Difficile de voler dans les plumes de COLVERT (Chauvet). Il est rapide, ses cornes sont dangereuses et c’est compliqué de lui clouer le bec même si Gautier prend le premier gland sur la sonnerie. Un coriace qui ne se laisse pas manoeuvrer. 3 Carmen et rentrée. Avec ANTONIN (St Germain) le cercle s’élargit. Il impose et frappe fort sur Roux et Khaled. Toujours bien placé il serre Khaled qui arrive en catastrophe dans le pourtour. Calme et concentré, il effectue une grosse action encore sur Roux et Faure prend le premier gland sur le fil. Un taureau d’avenir qui maitrise parfaitement le combat. 7 Carmen dont retour.
LAVANDIN (Le Rhône) parfume ses rasets d’anticipations fulgurantes et avec un œil aguerri. Sa rapidité freine les blancs. Un peu trop même car s’il prend une série à la douzième on a beaucoup attendu et le taureau aussi. Faure coupe la cocarde sur la sonnerie. 2 Carmen dont rentrée. Barricadier craint, CLOVIS (Richebois) fait réfléchir mais donne de la puissance aux planches où il percute fort une dizaine de fois. Roux s’offre la cocarde, les glands et une ficelle. 7 Carmen et rentrée. Vif, CASTELAS (Lautier) a du punch aux planches sur Faure et Roux mais les jambes des blancs sont lourdes. Difficile à juger il faudra le revoir plus entrepris même si à la fin il oblige Dumont à passer sous les pattes. Thomas réussit à se relever et à plonger en contre piste. Ouf. 2 Carmen et retour…

Cavaillon 20 03 002.jpg

▲ Nivo (Guillerme) sur Gautier.

▼ Antonin (St Germain) et Roux.

Cavaillon 20 03 026.jpg

 

Cavaillon 20 03 083.jpg

▲ Clovis (Richebois) dangereux après Gautier.

 

Texte et photos Eric AUPHAN

24/10/2010

CABANNES

Dimanche 24 Octobre 2010


LES PETITS MANADIERS PAR LA GRANDE PORTE DE LA 23e EDITION

Jérôme MARTIN raseteur taille patron. BADAIRE et CLOVIS spectaculaires

 

Cabannes 24 10 109.jpg

▲ Badaîre (St Germain) percutant à la poursuite de Chig.

Entrée: ½. Organisateur: CT Lou Prouvenco. Présidence: J Faure. Raseteurs droitiers: Chig, D Maurel, Moine, Sanchis. Gauchers: Allam, Lafare, Martin. Tourneurs: Beker, Cuallado, Lieballe, D Martinez.


Malgré le temps incertain et quelques gouttes de temps en temps, la course a pu aller à son terme même si la fin était limite. Les organisateurs, les manadiers et les raseteurs ont joué le jeu pour au final une réussite complète avec une course dont le public ressort Cabannes 24 10 252.jpgsatisfait. Difficile rôle que celui de jury. ◄ Badaïre (1er prix) et Clovis (2nd) sont désignés mais tous ont donné satisfaction. Chez les blancs il faut tirer un coup de chapeau à toute l’équipe et aux tourneurs à l’unisson pour un travail formidable. Jérôme Martin pour une première participation décroche le prix de l’animation avec des rasets d’une grande pureté. Tous s’impliquent avec panache dans une franche camaraderie sous les ordres de Jacky Faure généreux avec les primes. Bravo aux arlésiennes qui malgré la pluie ont assuré la remise des prix.

 

Cabannes 24 10 130.jpg

▲ Clovis (Richebois) se dresse haut derrière David Maurel

Aucun refus avec OCTANTO (Plo) qui défend ses ficelles rapidement. Il brille dans d’innombrables séries  et avec plein de bravoure il conserve une ficelle. Un excellent premier très volontaire.7 Carmen et retour. Décidé, RAMSES (Caillan) tient le terrain des planches. Il pointe dangereusement les cornes à l’arrivée, enferme Martin et oblige Allam à rompre. Le travail baisse un peu aux ficelles mais il termine par un coup de barrière sur Lafare. 5 Carmen et rentrée. S’il flotte à son entrée, ▼ BADAIRE (St Germain) se reprend rapidement, se Cabannes 24 10 116.jpgpositionne idéalement et frappe après Moine. Il donne difficilement ses rubans mais gère les sollicitations avec moins de peps que d’habitude. Néanmoins aux ficelles, son final est explosif car il retrouve sa hargne avec de nombreux coups de barrières d’affilée. Douze Carmen et retour avec le premier prix. Roi de la franchise, CLOVIS (Richebois) accepte les séries de façon tonique mais distille une quinzaine de puissantes actions aux planches dans neuf minutes prolongées par l’élastique. 12 Carmen et retour avec le second prix. Cocardier, LAVANDIN (Le Rhône) anticipe fort et complique le jeu en baissant la tête mais défend ses ficelles après trois minutes. Rapide et attentif, il oblige Moine et Martin à rompre et serre Sanchis de très très près jusqu’à percuter avec lui à l’arrivée. Douze minutes cocardières d’excellente facture. 9 Carmen et rentrée. Avec EOLE (Rousseau) les raseteurs ont le vent en poupe. Disponible, il ne refuse aucune sollicitation et enferme dangereusement Moine. Un classique qui se défend avec beaucoup de conviction et conserve une ficelle en musique jouée à six reprises. POETE (Navarro) termine sur une bonne note. La pluie jusque là anodine commence à s’intensifier. Les hommes irréprochables jusque là s’en accommodent et font réaliser le final qu’il fallait même si le poids des ans semble peser. Des Carmen et plusieurs actions aux bois avant que Jacky Faure n’accorde un Carmen général pour les raseteurs, tourneurs, taureaux et le public stoïque malgré des gouttes de plus en plus prononcées. Jusqu’au bout Georges Tarascon (qui le matin avait brulé un cierge à la messe pour que les dieux du ciel ne viennent pas troubler la journée) ne s’est pas laissé perturber par cette péripétie avec une remise des prix en piste toujours aussi joviale. Chapeau Mister Georges…

 

Cabannes 24 10 006.jpg

▲ Jérôme MARTIN meilleur animateur ici avec OCTANTO (Plo)

 

Cabannes 24 10 049.jpg

▲ Ramses (Caillan) et Jérémy Lafare sous l'oeil de François Fassi


Texte et photos Eric AUPHAN

03/10/2010

LE GRAU-DU-ROI *AVENIR*

Dimanche 3 octobre 2010

DAVID MAUREL ET MIGNON DE CUILLÉ POUR L'AVENIR

MIGNON.jpg
MIGNON de Cuillé " Biou de l'Avenir 2010 "

 

Entrée : plein. Organisateur : Régie municipale. Président : Jacques Valentin. Raseteurs droitiers : Ayme, Chig, Fougère, Maurel. Gauchers : Allam, Aliaga, Errik, Ferriol, Rassir. Tourneurs : Curtil, Duran, F. Garrido, Lieballe


MAUREL.jpgL’essentiel est de participer disait le Baron de Coubertin. Certes il y a toujours un vainqueur en l’occurrence David Maurel aujourd’hui, mais au delà du classement, il faut retenir la performance globale de tous les participants qui ont joué le jeu et ont tous donné leur meilleur pour que la fête soit belle. Alors bravo David et merci à tous les autres. Avec une telle connivence entre les blancs, les noirs ont pu exhiber leurs atouts et si Mignon remporte la victoire suprême de Biòu de l’Avenir, pour les autres l’horizon n’est pas sombre. Pour compléter, Jacques Valentin au micro a su apporter la motivation nécessaire et que dire de la majestueuse capelado signée Patrice Blanc. Parfait !
Ramsès (Caillan).- Ce solide premier s’acquitte de sa tâche avec sérieux. Plus engagé avec les gauchers, il enferme une ficelle et reçoit les applaudissements.
Emir (Nicollin).- Il se donne sans trop de conviction en s’améliorant toutefois aux ficelles. Mais l’ensemble de ses 12 minutes manque de régularité.
Bayador (Les Baumelles).- Toujours en mouvement, il ne laisse rien sans réponse et vient parfois avec une corne menaçante. Plus cocardier aux ficelles, il va les défendre pour les rentrer. 3 Carmen.
Mignon (Cuillé).- D’entrée, il saute et bouscule un photographe. De retour en piste, il impose sa loi en tenant les hommes en respect. Puis, rapide et bien positionné, il ne lâche rien dans les séries qu’il agrémente d’enfermées puissantes. Brillant et sérieux à la fois, il garde ses ficelles et entend quatre fois les honneurs.
Napoléon (Blatière-Bessac).- Capable du meilleur avec des bonnes poursuites, il peut aussi se perdre dans la piste avec un placement indécis. 9 minutes.
Gastaboï (Guillierme).- Quelle bravoure, quelle énergie chez ce petit taureau. De séries en coups de barrière, il s’offre avec trop de franchise et s’incline en 6 minutes. 5 Carmen pour son brio.
Oundo (Plo).- Lui aussi se livre avec un énorme cœur et réalise sept minutes hautement spectaculaires. Un orage de coup de butoirs pour une pluie de Carmen.


Texte et Photos Luc PERO


Trophée de l’Avenir : Ayme, 13 points ; Chig, 12 ; Rassir, 12 ; Ferriol, 10 ; Aliaga, 7 ; Maurel, 7 ; Fougère, 5 ; Errik, 4 ; Allam, 2.
Palmarès final des raseteurs : 1. David Maurel, 923 points ; 2. Jeoffrey Ferriol, 835,5 ; 3. Dimitri Fougère, 699,5 ; 4. Anthony Ayme, 673 ; 5. Errik Radouane, 659,5.
Meilleur taureau de la finale, Biòu de l’Avenir : Mignon de la manade Cuillé.

 

 

Grau du Roi 03 10 018.jpg

Des marins échoués sur le sable de la piste du Grau du Roi

 

 

Grau du Roi 03 10 067.jpg

Anticipation de Bayador (Les Baumelles) sur Sofiane Rassir

 

 

Grau du Roi 03 10 113.jpg

Le bioù de l'Avenir Mignon (Cuillé) avec D Maurel vainqueur du trophée de l'Avenir.

 

 

Grau du Roi 03 10 138.jpg

Gastaboï (Guillerme) pousse Anthony Ayme au saut

 

Grau du Roi 03 10 195.jpg

Oundo spectaculaire se jette après Joffrey Ferriol

 

 

***************

DIMANCHE MATIN AU GRAU-DU-ROI,
GUEPARD DE CUILLE A ETE ELU BIOU D'OR

PAR 17 VOIX (10 POUR RODIN)

 

**********************

 

LES REACTIONS

Aimé HUGON (Commission du Trophée Taurin) :  « Guépard mérite son bioù d’or avec des courses de grande qualité et d’autres un peu plus moyennes. Les taureaux ne sont pas des machines, une saison c’est long et sur la saison il y avait peut-être un taureau qui l’a égalé c’est Garland mais il n’est pas à la finale. Quant à la non participation d’Andalou à la finale je tiens à préciser qu’il a été choisit par la commission du trophée pour y participer. Nous avons travaillé intelligemment avec les taureaux incontournables et Andalou en faisait parti. Des cinq taureaux qui étaient présélectionnés il ne pouvait pas sortir premier car il y avait Géricault, il restait Pasteur, Guépard et Rodin. Yvan et Mathis n’étaient pas là encore. Qui on met second ? On a choisit Andalou car à Nîmes c’est une piste où il excelle mais les propriétaires ont fait un autre choix. Le trophée taurin est attaqué sur sa non présence et c’est injuste par rapport à la réflexion que nous avons eu mais j’ai trouvé les supporters d’Andalou très corrects ».

Etienne MOURRUT (Député maire du Grau du Roi) : « On est ravi avec près de 400 personnes pour assister au dépouillement. Le vote de la commission me paraît logique et me satisfait car je suis d’assez près les courses. Même si Rodin a eu pas mal de voix, le résultat final est normal ».

Pierre CUILLE (Manade CUILLE) :  « On est satisfait du titre de bioù d’or et d’autant plus satisfait qu’on a connu un début de saison 2010 difficile. Ça vient donc récompenser un travail plus difficile que d’habitude et dix ans après Pythagore on est très heureux ».

Guillaume LINSOLAS (Manade des Baumelles) :  « On est un peu déçu car depuis trois ans une fois pour Michou et une fois pour Rodin on flirte avec mais on y arrive pas. Pour moi il manque Andalou dans le panier pour peser sur le bioù d’or car le taureau le méritait comme nous avec Garland mais pour nous il fallait faire un choix cette année. Guépard a de très bonnes qualités mais je le trouve un peu vert. On juge les bioùs d’or rapidement comme l’année dernière et on ne juge pas assez l’ensemble d’une carrière des prétendants ».

Daniel SIMEON (Organisateur Arènes du Grau du Roi) :  « Pour la ville du Grau du Roi c’est un bonheur. Guépard est sorti ici au mois de juin et a fait une course exceptionnelle et surtout le 15 Août. C’est un des seuls taureaux qui soit criminel à la planche et c’est un facteur essentiel pour un cocardier. C’est presque à l’unanimité avec 17 voix et je suis très heureux ».

Jacques VALENTIN (Président de Course) :  « Je pense que le vote est logique sur la saison. Je suis à l’aise là-dessus car j’ai présidé trois courses de Rodin et toutes celles de Guépard et pour moi honnêtement le taureau de Cuillé mérite son titre».

Josette LAGET (Aféciouna) :  «Le vote me satisfait. Il n’y avait pas photo, je croyais même que Rodin n’aurait pas tant de voix. C’est mérité pour Guépard ».

Propos recueillis par Eric AUPHAN

 

*****************************

 

Après la finale...

David MAUREL (1er ) : «J’ai eu du mal à rentrer dans la course. Je me suis un peu trop énervé en première partie avec un peu de précipitation à la tête. Dans l’ensemble, je suis content de course car j’ai mieux raseté en seconde partie avec des taureaux qui ont bien fini. J’aurais aimé faire mieux mais c’est déjà pas mal. L’année prochaine je vais un peu aux As, et un peu à l’avenir et on verra bien».

Joffrey FERRIOL (2e ) : «Comme chaque année j’ai un petit passage à vide en enchaînant les courses et David à su garder sa première place. J’ai réussi ensuite à le suivre mais il avait trop d’avance. Je suis néanmoins content de ce classement et la saison prochaine je monte aux As où j’espère arriver à faire ma petite place».

Dimitri FOUGERE (3e ) : «Je suis plutôt content de ma saison même si sur la fin j’ai été un peu embêté avec des ennuis physiques. Pour la finale, j’ai fais ce que j’ai pu même si cela a été difficile physiquement. La finale a été pas trop mal mais peut-être un peu juste en taureaux voire moyen».

Pierre CUILLE (Manade CUILLE) :  « Pour la manade c’est une bonne journée. Je ne m’attendais pas au titre de Mignon car je pensais qu’il était plus à la portée des taureaux spectaculaires qui sortaient après lui. J’ai été surpris par le rythme imposé par les jeunes raseteurs. Mignon qui est le plus aguerri au niveau caractère a été le seul à se tenir dans les planches et c’est à cela qu’il doit sa victoire. Je trouve que la finale a manqué de punch sur la fin car les hommes ont été supérieurs aux taureaux ».

 

Propos recueillis par Eric AUPHAN

 

25/09/2010

LE GRAU-DU-ROI *AVENIR*

Samedi 25 septembre 2010

NICOLAS RÉVÉLATION DU REVIVRE

NICO 1.jpg
NICOLAS - Errik

Entrée : 2/3 d’arène. Organisateur : Régie municipale. Président : Guillaume Ruiz. Raseteurs droitiers : Fougère, Oudjit, Bruschet (sort au 6e, mais peine toute la course après un choc avec Marlin, 2e), Toureau, Chekade. Gauchers : Errik, Rassir (suite à un choc aux planches avec Nicolas, sort au 4e), Sabde. Tourneurs : Sanchez, Zerti, Becker, Tourki.

NICO9X12.jpgDes émotions, du spectacle, des quarts d’heure cocardiers, des raseteurs motivés… Le nombreux public s’est régalé pour cette première course du Revivre qui révèle un sacré cocardier, Nicolas de Janin◄▲ dans un excellent ensemble (un plus à Rabino, Ludo, Roccio) très bien raseté notamment par Rassir (jusqu’à sa blessure), Chekade, Errik, Toureau... et tous les autres. Le rythme soutenu et le travail des huit raseteurs très entreprenants plus quatre tourneurs a permis aux cocardiers d'exprimer leurs qualités et à certains de se chauffer et de donner le meilleur.  Comme quoi ! Il faut dire que chez les blancs, c'était 90% de départ des planches, taureaux arrêtés. Mais si c'est possible !
Enzo (Chauvet).- Passe d’un raset à l’autre, appuie quelquefois (1 Carmen). Aux ficelles sélectionne jusqu’à laisser passer. Rentre une ficelle.
Marlin (Ribaud).- Des séries endiablées et des finitions au ras des barrières. Bruschet en danger, se fait bousculer à la planche. Rassasié de rasets à la 12e, il se livre un peu moins et rentre une ficelle avec les honneurs 5 fois déjà entendus.
Ludo (Chaballier).- Dangereusement armé, vif dans ses réparties, il s’envoie fort et donne des palpitations au public. Un régal d’anticipations sur les cites de Rassir, Tourreau, Chekade. Rentre une ficelle superbement défendue. 4 Carmen et retour.
Nicolas (Janin).- Le petit Janin (5 ans) met du cœur à l’ouvrage et raccompagne les blancs au grand galop, cornes pointées à l’affût. Petit à petit, il gagne du terrain sur les hommes jusqu’à coincer Errik au saut puis mettre Rassir en danger. Dès lors, c’est lui qui dicte les règles. Rassir, trop ambitieux, se voit sévèrement enfermé aux planches, cornes bloquant les jambes. Au terme d’une course a mas,  Nicolas ramène fièrement un gland primé 230€. 3 Carmen et retour.
Marquis (Baumelles).- Gros gabarit bien positionné qui se donne franchement sur le raset et enchaîne bravement permettant aux hommes de belles postures. Rentre une ficelle. 5 Carmen et retour.
Rabino (Raynaud).- Il a envie et se jette agressivement sur les blancs, sabot sur l’estribo ou carrément à travers les planches. Chaque raset subit un bombardement. Errik et Chekade le servent au mieux pour d’énormes coups en musique. 6 Carmen et retour à la 14e.
Roccio (Daumas, hp, 10 mn).- Rigoureux par sa position et rapide dans ses interventions, il tape fort et haut. Errik, Chekade et Oudjit sont sauvagement raccompagnés. Les glands à la maison, 5 Carmen et retour.
Miasé (Guillierme, hp, 5 mn).- Un bonus de 4 ans qui montre du placement, de la vitesse et un goût pour les séries. Carmen.


Martine ALIAGA
Photos Luc PERO


Trophée de l’Avenir : Chekhade, 18 points ; Errik, 16 ; Rassir, 10 ; Oudjit, 5 ; Fougère, 3 ; Bruschet, 2.

PLAN D'ORGON *AVENIR*

 

Samedi 25 septembre 2010

UN RAYNAUD QUI RATIS (SE) LARGE

Plan d'orgon 25 09 185.jpg

Frédéric Raynaud lauréat avec Ratis

 

Entrée : ½. Organisateur : CT Lou Rami. Présidence : G Roccia Droitiers : Chig, J Dumas, D Maurel, Moine, Sanchis. Gauchers : Alarcon, Ghorzi, Lafare. Tourneurs : Lieballe, D Martinez, Patou, G Rado.


Le 17e trophée Louis-Thiers voit la victoire logique de Ratis qui termine superbement une course qui a eu du mal à réchauffer le public. Toscan et Kéké (2e et 3e) suivent mais Prince avait superbement ouvert les débats et pouvait prétendre largement au podium. Chez les blancs Lafare remporte le prix du meilleur animateur bien épaulé par Chig, Moine et Maurel peu en réussite. Sanchis lui reprend ses marques.

Dangereux, PRINCE (Gillet) défend âprement ses rubans. Collé aux bois, quand on rentre dans son terrain il se dédouble et pointe les cornes à l’arrivée. Très sérieux, il conserve ses ficelles intactes. 2 Carmen et retour.
Irrégulier, KEKE (Agu) chasse mais sort parfois du raset avant le terme. Le bioù qui n’a pas son pep habituel même si son final est plus relevé avec quelques poussées et une dangereuse enfermée sur Lafare. Lui aussi conserve ses ficelles en musique jouée à trois reprises.
Vif, APOLLON (La Vidourlenque) a du répondant des deux côtés. Il se jette fort et se montre énergique sur des séries mais un peu vert, faiblit sur la fin et cède au terme de dix minutes trente méritantes.
Aucune politesse des blancs avec GALANT (Ribaud) qui baisse la tête et complique l’échange. Il est concentré pour l’obtention de la 1 ère ficelle avec une action sur Maurel mais devient réticent et rentre la seconde. 3 Carmen dont retour.
S’il saute parfois seul, TOSCAN (Chauvet) s e révèle agressif en piste. Il ne refuse aucun raset et se montre très combatif. Il se livre de façon effrénée aux ficelles et s’incline éprouvé en douze minutes trente avec quelques chocs tête aux planches. 5 Carmen et retour.
J’aimerais tant voir SYRACUSE (Lautier) un peu moins distrait. Cela nuit tellement à sa course que le négatif l’emporte malgré quelques percussions sur Lafare touché au saut et un final percutant sur Chig. 3 Carmen et rentrée.
Méchant, RATIS (Raynaud, hp) brise d’entrée du bois tout seul. Le ton est donné pour un quart d’heure spectaculaire avec des coups de barrières puissants. Ratissage complet de la piste, balayage des tourneurs, placement cocardier et la rage au bout des cornes comme sur Lafare qui traverse la piste quiché et heurté à l’arrivée. A 5 ans seulement, un cocardier barricadier à suivre. 5 Carmen et retour.

Trophée de l’Avenir: Lafare (17) Chig (11) Maurel (8) Ghorzi (5) Sanchis (5) Alarcon (4).

 

Plan d'orgon 25 09 019.jpg

Jérémy Lafare meilleur animateur à la tête de Prince (Gillet)

 

Plan d'orgon 25 09 138.jpg

Ratis à la poursuite de Mohamed Chig

 

Plan d'orgon 25 09 159.jpg
Avec Ratis ça déménage

 


Texte et photos Eric AUPHAN


 

12/09/2010

SAINT-ETIENNE-DU-GRES *AVENIR*

Dimanche 12 septembre 2010

LE TRIO EN OR POUR RICHEBOIS

Saint Etienne du Grès 12 09 267.jpg
Les Lauréats

Entrée : Plein Organisateur : Comité des fêtes Présidence : JP Marteau Droitiers : Chig, J Dumas, D Martinez, D Maurel Gauchers : Aliaga, Ghorzi (sort au 3e revient au 4e ), Lafare Tourneurs : Grando, Lieballe, Patou, P Rado.
Fait marquant : Ghorzi reçoit une pointe dans la fesse droite par Ventoux.

Seulement deux petits points séparent les manades Richebois (204) et Les Baumelles (202) dans une belle finale rehaussée côté folklore par la pEna dei Clapas de Montpellier, le groupe rasets l’Escolo de la Tarasco, les dames de St Eloi et les gardians de la manade l’Amista. Les taureaux ont fait honneur à leurs manades face à un noyau de blancs composé de Maurel (crochet d’or), Chig (meilleur animateur), Aliaga (loyal), Lafare (très motivé en première partie) et Ghorzi (actif malgré son coup de corne).

MOINEAU (Richebois) prend une volée de aux rubans mais fond à tire d’aile sur les gauchers. Cinq grosses minutes avant d’arriver aux ficelles et ensuite il fait son nid en face du toril d’où il couve ses bobines avec autorité. Un excellent premier qui les conserve avec beaucoup de hargne. 3 Carmen et retour.
Mobile aux rubans, REGAIN (Les Baumelles) est raseté sur les déplacements mais enchaîne une série en musique. Disponible, il ne rechigne jamais à l’effort. Son tempérament est volontaire et s’il cède la première ficelle avant le terme, il ne sera pas inquiété pour la seconde. 4 Carmen et rentrée.
Dès l’entame, Ghorzi cale à la tête de VENTOUX (Richebois) et reçoit une pointe dans la fesse droite dans une impressionnante charge culminant au dessus des tubes. On arrête le chrono puis Ventoux repart de plus belle avec une agressivité débordante aux planches avec de nombreux coups de barrières ou sauts après les blancs, notamment Aliaga et Chig qui lève la première ficelle sur le gong. 5 Carmen et retour.
Leste, BAYADOR (Les Baumelles) voit tout et se jette avec vigueur sur les blancs. Craint pour sa vista et ses cornes menaçantes, il troue les planches sur Aliaga et lâche sa cocarde (11 ème ) puis dans la foulée une ficelle à Maurel pied coincé à la barrière au moment du saut. C’est un cocardier solide qui rentre une ficelle en musique jouée quatre fois.
Sorti sans un gland puis ressorti aux normes, CAPUCIN (Les Baumelles) s’offre religieusement aux rubans non sans opposer une belle résistance. Aux ficelles il enferme de plus en plus fort mais manque un poil de finition. Au final s’il s’incline sur le dernier raset, il se livre généreusement et brise les planches sur Maurel. 3 Carmen et rentrée.
On tarde à attaquer MOUSTIQUE (Richebois) qui fait preuve d’une belle maîtrise pour son âge (4 ans). Percutant et violent aux barrières, sa course va crescendo avec de terribles actions sur Aliaga, Maurel et Chig dont une envolée frissonnante renouvelée sur Maurel jusqu’aux tubes. Il termine par une piqûre de rappel sur Aliaga et conserve brillamment ses ficelles avec 6 Carmen don retour. Un élément prometteur et à suivre.

Texte et Photos Eric AUPHAN

Trophée de l’Avenir: Chig (17), Aliaga (11), D Maurel (11), Lafare (9), Ghorzi (5), D Martinez (1)

Palmarès 52e Finale du Trident d’Or

Trident d’Or Manade Richebois (204 points)
Trident d’Argent Manade Les Baumelles (202 points).
Meilleur taureau de la Finale Moustique Manade Richebois.
Révélations des courses de 1res séries Crapone manade B Lagarde.

Crochet d’Or : 1 er Maurel 267 points, 2 nd Ferriol 213 points (non attribué suite absence à la finale), 3e Ghorzi 200 points. Meilleur animateur de la Finale Mohamed Chig.

 

Saint Etienne du Grès 12 09 074.jpg
VENTOUX de Richebois sur Chig

Saint Etienne du Grès 12 09 054.jpg
Ventoux (Richebois) spectaculaire après Jérémy Aliaga

11/09/2010

CHATEAURENARD *AVENIR*

Samedi 11 septembre 2010 : finale du Trophée des Maraîchers espoirs

ANTHONY ON L’AIME…

Chateaurenard 11 09 070.jpg
BALZAC - Ayme


Entrée: ¼. Organisateur: UTC. Présidence: P Gibert. Raseteurs droitiers: Ayme, Canales (rentre au 2nd), Chig, Gros. Gauchers: Aliaga, Errik, Ferriol, Rassir. Tourneurs: Duran, F Garrido, Grando, Rouveyrolles.

Peu de ficelles rentrent au toril preuve de l’engagement des blancs pour cette finale des maraîchers espoirs. Anthony Ayme survole les débats avec une facilité déconcertante et conquiert le prix du meilleur raseteur. Ferriol l’emboîte avec efficacité, Errik est actif en première partie et Aliaga privilégie la qualité. Côté bioùs, Véran avec une course tonique remporte le prix que j’aurais bien vu sur les cornes de Balzac pour sa montée en puissance.

Fuyard à l’entame, RACANEL (Bon) se fixe aux ficelles et tamponne sur Gros et saute après Ayme. Il enclenche plusieurs actions mais alors qu’il se livre mieux réintègre le toril au bout de neuf minutes. 3 Carmen et rentrée.
Sans être le diable, MEPHISTO (Lapeyre) se chauffe au fil des rasets avec une petite anticipation et percute quelques fois tête dans les bois. Généreux, il résiste dix minutes trente. 4 Carmen et retour.
Très honoré de remplacer Horacio, BALZAC (Fabre-Mailhan) lâche vite ses pompons mais serre la garde aux ficelles. Ses ripostes sont de plus en plus franches et abouties. Il devient très dangereux avec une corne menaçante aux barrières et son final est percutant à souhait. Mon préféré, qui garde une ficelle en musique jouée par la péna. 7 Carmen en piste.
Minimum syndical pour MONTFRINEN (Lautier) qui se laisse raseter pendant onze minutes. Deux poussées après Chig et Ferriol déclenchent le disque ainsi qu’au retour très généreux.
Avec beaucoup de cœur, VERAN (Allard) défend cinq minutes ses rubans. Il tire vite la langue mais quelle énergie. Il attrape la fureur du raset dans des poursuites de plus en plus émotionnantes cornes en avant. Treize minutes trente intenses et rythmées.
Tendre, AVATAR (Baumelles) n’y voit que du bleu aux rubans. Un peu vert, il ne trouve pas sa place et s’il chasse parfois, il est irrégulier. A mi course il se fixe et là le travail baisse d’intensité. Dommage car il termine agressif aux planches et rentre ses ficelles en silence. 
Réputé barricadier mais hors points, PRIAM (Ternen) n’aura guère l’occasion de briller. Certes, d’un coup de tête il brise du bois après Ferriol mais semble mou. Action sur Ferriol (4ème), Aliaga (6ème) puis aux ficelles on l’observe plus qu’autre chose. On attendait mieux  et le bioù prouve avec un grand coup d’éclat sur Canales de quoi il est capable (12ème). Il termine par une dernière action sur Ayme. Et nous cet Anthony là, on l’aime. 3 Carmen et rentrée. 

Texte et Photos Eric AUPHAN


Trophée de L’Avenir : Ayme (25) Ferriol (22) Errik (10) Aliaga (4) Chig (4) Gros (3).

Chateaurenard 11 09 130.jpg
VERAN - Aliaga
Chateaurenard 11 09 068.jpg
BALZAC - Gros

10/09/2010

BEAUCAIRE *Avenir*

Vendredi 10 Septembre 2010

PERCEVAL PROMETTEUR

PERCEVAL.jpg
PERCEVAL sur Rassir
P. Vidal au micro, Chig, Chekade, Gros, Rassir, Errik, Martin, Gauthier, Ayme, quatre tourneurs en piste et une bonne petite assistance sur les gradins, voilà le décor de ce concours "gentillet".
BRAGADO de Lautier, n'est pas désagréable... mais pas un premier.  Une bonne série en fin de course et musique.
SAPHIR de Saumade, un peu léger, il est perdu dans cette grande piste. Subit dans deux séries et rentre en musique.
PERCEVAL de Nicollin, à cinq ans ce "largué" fait preuve de belles qualités. Vaillant et finisseur, il passe souvent le "mourre" à l'arrivée", frappe ou saute sur l'homme comme derrière Ayme et Gros. Il rentre en musique plusieurs fois jouée avec une ficelle. Un bel espoir à suivre !
LYNX de P. Aubanel, trés sérieux, parfois un peu trop, il n'en demeure pas moins un client qui peut aisément passer au niveau supérieur. Calé aux planches il faut le "rentrer" et les actions se terminent avec une corne meurtrière à la planche. Il rentre ses glands en musique.
BARTABAS de Lautier, promeneur, il se chauffe dans des enchaînemets et distribue quelques finitions sur Gros, Chig, Rassir pour plusieurs Carmen dans sept minutes.
MEPHISTO de Saumade, Un beau et gros "méchantas". Fantasque, barricadier il se perd hélas par trop d'agréssivité inutile. Sur Rassir il frappe, bascule et donne un aperçu de qualités qu'il lui faudra canaliser. Musique.
JIKAL de St Gabriel, cinq minutes et réintégre le toril pour une légère blessure à l'oeil. Dommage car le potentiel entrevu est intéressant.
Texte et Photo Luc PERO

05/09/2010

SAINT-LAURENT-D'AIGOUZE *AVENIR*

Dimanche 5 septembre 2010 : 15e finale du Printemps des Royales

ALIAGA - CUILLE, LES FLEURS DU PRINTEMPS

NAPO.jpg
NAPOLEON et Outarka les bouquets de la Finale

Entrée : plein. Organisateur : CT Lou Bandot. Présidence : Thierry Cure. Raseteurs droitiers : Bournel, Outarka, Schuller. Gauchers : Aliaga, Sabde. Tourneurs : Beker, Grando, Sanchez.

10x10.jpgLe nombreux public (fidèle) est sorti satisfait de cette 15e finale du Printemps du Royale. Certes la présence de 2 ou 3 raseteurs supplémentaires aurait été bénéfique. Malgré ce, les blancs présents se sont "décarcassés" pour sortir le maximum. ◄Aliaga mérite une mention spéciale pour son engagement total avec tous les cocardiers. Côté taureaux, Tancrède excellent rate de peu la victoire au profit du dangereux Napoléon.
Youri (Cuillé).- Meilleur à gauche sur les bons cites d’Aliaga, il ne rechigne pas pour autant sur les enchaînements. Deux grosses poursuites sur Outarka, Aliaga. Une ficelle au toril et 5 fois la musique pour ce bon premier.
Carabin (Fabre-Mailhan).- Disponible il se jette bien dans le raset et vient frapper cornes en avant au terme de l’action. Un bon placement, des belles enfermées sur les deux côtés et une ficelle rentre. 4 Carmen.
Pescaïre (Lagarde).- Pas facile le banu, rapide et bien positionné, il garde 8 minutes ses pompons. Peu inquiété aux ficelles, il domine ses adversaires par un comportement très cocardier. Ficelles à la maison et 2 Carmen.
Napoléon (Blatière-Bessac).- D’un placement approximatif, il gêne pourtant les hommes qui hésitent à l’affronter (réputation oblige). Aliaga s’y colle bien à gauche, et les droitiers suivent. Il saute sur Aliaga (2 fois), Bournel (2), Outarka et effectue quelques coups de barrière pour 5 Carmen. Ficelles aux Iscles.
Tancrède (Nicollin).- Débute par une envolée sur Schuller et récidive sur Outarka. Puis, il bascule derrière Bournel, tape sur Outarka et saute sur Sabde et Schuller pour 15 minutes très brillantes. Six fois la musique en récompense et une ficelle au Cailar.
Verdier (Saumade).- Craint, très craint, sa prestation nous laisse toutefois dubitatifs. Moins saignant qu’à son habitude, il a semblé manquer d’agressivité devant des hommes toutefois assez timorés. Quelques actions, 2 Carmen et ficelles au retour.
Picaros (Cuillé, hp).- Le très véloce tau s’est bien prêté au jeu des séries et a parfois conclu spectaculairement. Un final enjoué pour plusieurs Carmen.

Texte et photos
Luc PERO


Trophée de l’Avenir : Aliaga, 19 points ; Bournel, 6 ; Schuller, 6 ; Sabde, 3.

LE PALMARES

Meilleure Royale : manade Cuillé
Meilleur raseteur du Printemps : Jérémy Aliaga
Meilleur cocardier de la finale : Napoléon de Blatière-Bessac
Meilleur animateur de la finale : Lahcène Outarka

1.jpg
Les fleurs du Printemps pour la manade Cuillé et J. Aliaga
NAPO2.jpg
La revanche gagnée d'Aliaga sur NAPOLEON
TAN.jpg
L'excellent TANCREDE sur Schuller
VERDIER.jpg
VERDIER sur Aliaga
PICA.jpg
PICAROS pour bien finir.

PALUDS-DE-NOVES *AVENIR*

Dimanche 5 septembre 2010 : 34e finale du Trophée de la Saint-Roch

HAUTURIER HAUT LA MAIN...…

Paluds de Noves 05 09 181.jpg
HAUTURIER - Lafare

Entrée : Plein. Organisateur : CT Les Paluds. Présidence : S Gonfond. Raseteurs droitiers : Chekhade, Estevan, Gros (sort au 6e), Guyon. Gauchers : N Bénafitou, Errik, Fadli, Lafare. Tourneurs : Bensalah, Cuallado, F Garrido, Lizon.

 

9x12.jpgL’ambiance est allée crescendo pour cette 34e Finale de la St Roch. Dommage que Mariachi ne termine pas plus brillamment ce qui n’empêche pas la présidence généreuse en primes d’accorder un Carmen Général. Hauturier cocardier complet s’impose devant Pierrounet spectaculaire et dangereux. Errik remporte le prix avec une avance confortable. Lafare combatif est efficace. Guyon remporte l’animation. Chekhade revient fort. Estevan emballe le public. Bénafitou signe l’action du jour et Gros n’est pas dans le coup. Folklore, pena de St Etienne du Grès et gardians du Casteù assurent un défilé et une remise des prix colorée.
Premier peu enclin à de gros efforts, les hommes prennent DIABLE (Lautier) au corps pendant sept minutes tranquilles. Un Carmen et retour généreux.
Même s’il ne se fixe pas, COLVERT (Chauvet) est volontaire avec de redoutables enfermées aux rubans. Le ton baisse aux ficelles pourtant il en veut. Sur la fin plus charbonné il réveille le public en percutant à l’arrivée et conserve ses ficelles. 6 Carmen et rentrée.
Décidé, CASSIEU (Didelot) brille dans les séries avec un moral à toute épreuve. Aux ficelles il ne lâche rien, se déplace, baisse la tête et la passe à l’arrivée. Combatif il perd la première à la dernière minute d’une course volontaire. 2 Carmen et retour.
Peu intéressé au départ AZZARO (Lagarde) parfume la contre piste de nombreux sauts tout seul. Quelques fusées, deux gros sauts sur Lafare et Guyon mais il manque de mordant. S’il conserve ses ficelles, l’ensemble est décevant. 2 Carmen et retour.
Rapide, HAUTURIER (Fabre-Mailhan)   laisse ses rubans rapidement mais aux ficelles, son comportement de cocardier fait merveille. Plus incisif à droite, il voit tout, oblige à rompre, termine en trombe et profile sa corne. Les blancs sortent le grand jeu et Lafare déchaîné ôte la seconde ficelle sur la sonnerie. 6 Carmen dont rentrée.
Calme, PIERROUNET (Richebois) saute d’entrée sur Guyon. Il jette carrément un froid lorsqu’il catapulte Bénafitou dans la présidence. Placé, il souffle le danger sur des coups de barrière ou sauts après les blancs mais sur la fin moins incisif Estevan s’offre la première ficelle sous l’ovation. 2 Carmen et retour avec la seconde.
Sauteur, MARIACHI (Ricard) visite la contre piste seul et à tour de bras. Brave sur le raset les hommes tentent de canaliser son attention. Sur la fin, il enchaîne une paire de sauts et de coups de barrière mais le soufflet est retombé. 12 minutes, 3 Carmen et retour cornes nues.


Eric AUPHAN

 

Trophée de l’Avenir: Lafare (14), Chekhade (12), N Bénafitou (5), Errik (5)

Trophée des Raseteurs : Guyon (12), Estevan (9), Fadli (2)

 

Palmarès 34e Finale de la Saint Roch :

1er Errik 79 points, 2e Lafare 45 points, 3e Chekhade 34 points

Meilleur taureau de la Finale Hauturier manade Fabre-Mailhan

Meilleur taureau de la saison Amadéus manade Lautier course du 14 juillet

Meilleur course complète de la saison manade La Galère course du 17 Août

 

2.jpg
MARIACHI - Errik ▲
Ca va haut avec AZZARO et Guyon ▼
3.jpg
4.jpg
***************
La grosse action du jour avec PIERROUNET et Nabil Benafitou
7.jpg
8.jpg
9.jpg

 

 

04/09/2010

VILLENEUVE-LES-MAGUELONE *AVENIR*

Samedi 4 septembre 2010

LE CYCLONE OUNDO A TOUT BALAYÉ

1.jpg
OUNDO et Jérémy Aliaga


Entrée : 2/3 d’arène. Org. Section taurine. Président : Bruno Séguier. Raseteurs droitiers : Jourdan, Fougère, Miralles. Gauchers : Aliaga, Clarion, G. Perez. Tourneurs : Grando, Zerti, Curtil.

La peña Ventadour de Vauvert, les Arlésiennes, les cavaliers, des cadeaux, des prix, des coupes, la  générosité et l’enthousiasme des 2.jpgmembres de  la Section taurine pour que cette 5e finale du Trophée de la Vigne et des Etangs soit une réussite.  Côté ambiance, rien n’a manqué et le public a suivi. Côté course, c’est Oundo de la manade Plo qui relève une après-midi en manque d’émotion et d'intensité. Mais le cyclone Oundo► a tout balayé, on ne s’est plus rappelé des premiers, uniquement de ce flamboyant barricadier et de son duo avec Jérémy Aliaga. L’ensemble des blancs a travaillé, certes, mais sans  assez d'investissement pour une finale, un plus à Clarion,  Fougère et Aliaga pour la qualité de ses rasets. Chez les noirs, Marquis (4e), Oundo (6e) et les promesses d’Hadès (7e, hp)
Pascal (Félix).- Le long des planches, il se prête correctement au jeu avec une retenue suffisante pour un premier. Une bonne offensive sur Miralles (Carmen), et il rentre son 2e gland en musique.
Baron (Lautier).- J’y vais, j’y vais pas, Baron n’a pas choisi.  Soit il poursuit à grande vitesse, soit il refuse. Ça s’anime un peu sur la fin avec quelques séries (2 Carmen) mais trop de déchets en 14 minutes. Carmen au retour (?).
Arrogant (Saumade).- Il roule les mécaniques et bluffe les blancs qui s’en méfient. Une série en musique, une enfermée sur Fougère, Clarion furieusement ramené aux planches et Arrogant tricote des cornes... Bref, une brute qu’il aurait fallu entreprendre. Rentre ses ficelles en musique.
plo.jpgMarquis (Les Baumelles).- Avec une bonne occupation de piste, il met du jus dans ses poursuites. Se livre sur les longues invites de Clarion et Aliaga. Enfin un peu d’intensité avec de jolies séries où Marquis pousse franchement et quelques beaux rasets courts d’Aliaga. 14 minutes, 5 Carmen et retour.
Campbell (Ricard).- Rapide passage de 3 minutes, puis blessé réintègre le toril.
Oundo (◄Plo).- Attendu, il n’a pas déçu bien au contraire. Après s’être chauffé sur quelques enchaînements, il monte en puissance et se jette violemment après les hommes. Aliaga est à la fête et Oundo y met tout son cœur. Pas moins de 17 engagements aux planches (dont 9 sur Jérémy) et la musique en continue.  Public scotché ! Les ficelles rentrent sur l’air du toréador et les applaudissements.
Le jeune Hadès (Fabre-Mailhan, 5 ans) poursuit sa formation et fait preuve de belles qualités : brave, bouillant, encore naïf, un peu brouillon et des envies d’évasion. Mais tout de même quelques coups aux planches dont un énorme sur Miralles. 12 minutes prometteuses.


Martine ALIAGA
Photos Luc PERO

sau.jpgLES PRIX DU TROPHEE DE LA VIGNE ET DES ETANGS
Meilleur taureau  de la saison : VERDIER de Saumade►
Meilleur de la finale : OUNDO de Plo
Meilleur animateur de la saison : Jérémy ALIAGA
Meilleur de la finale : Christophe CLARION
Coup de coeur aux jeunes de la Section taurine.

Trophée de l'Avenir : Fougère, 19 points ; Aliaga, 9.

2.jpg
MARQUIS et Clarion
3.jpg
HADÈS - Aliaga
ALI.jpg
Le vainqueur et son "Angélique Arlésienne"
***********************
L'OURAGAN " OUNDO " S'ABAT SUR LE LOCAL " ALIAGA "
O 1.jpg
O 4.jpg
O 2.jpg
O 5.jpg
O 3.jpg