Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

04/09/2010

GRAVESON *AVENIR*

Samedi 4 septembre 2010

LES VIBRATIONS AVEC PALUNIÉ

Graveson 04 09 097.jpg
PALUNIE - Ferriol

Entrée: 1/3 Organisateur: CT Gravesounen Présidence: S Archet Droitiers: Chig, D Maurel, D Moine. Gauchers: Ferriol, Ghorzi, Thierry. Tourneurs: Duran, Lieballe, D Martinez, Patou.

Petite course tranquille où les hommes usés par le marathon aoûtien ont fourni un travail honnête. Moine totalise, Ferriol et Ghorzi sont efficaces, Chig est valeureux et Maurel et Thierry sont en dessous. Les émotions sont venues avec Palunié qui clôture de façon spectaculaire une course qui a manqué de ce petit brin de folie…..
Toujours en mouvement, IAGO (Fabre-Mailhan) prend tout et se chauffe au fil des rasets. Démuni d’une ficelle aux attributs, il défend l’unique avec quelques poussées aux bois et la rentre sous l’air de Carmen.
Facile à la tête, BARNABÉ (Saumade) est capable de sauts rageurs (Ferriol, Moine) ou de coups de tête puissants dans les planches. Il est combatif mais sans être bousculé aux ficelles il en conserve une. 2 Carmen et rentrée.
Avec le brave DANSEUR ((Ribaud), les hommes mènent le bal. Il se met au diapason des blancs et s’il se livre sans difficulté, il conserve une ficelle. 2 Carmen dont retour. Vif, PAPOULI (Ribaud) coupe le terrain, tape sur Ferriol. Pourtant, les hommes ne le ménagent pas. Il enferme sérieusement Thierry mais ne résiste que six minutes trente. 2 Carmen et rentrée.
Vigoureux, BÉLAJIO (Saumade) impressionne mais les blancs en prennent rapidement la mesure aux rubans et la première ficelle qui engendre la pagaille. Pour la seconde, le bioù desserre l’emprise et la conserve brillamment avec une paire d’arrivées tête au dessus des bois. Carmen au retour.
Barricadier, PALUNIÉ (Fabre-Mailhan) sait aussi se placer. Il effectue une course spectaculaire avec une douzaine de coups de barrières mourre en avant mais parfois puissants au point de briser les planches. Sur la fin les hommes baissent le pied si bien qu’il conserve une ficelle. Dommage on commençait à vibrer. 9 Carmen et rentrée.


Texte et Photos Eric AUPHAN

Trophée de l’Avenir : Ghorzi (14) Ferriol (13) Chig (9) D Maurel (5)

BEAUCAIRE *AVENIR*

Vendredi 3 septembre 2010

QUEL PÉTARD CE CAMARKAS…

B1.jpg
CAMARKAS - Rassir

Entrée: ¼ d'arène. Organisateur: Affaires Culturelles. Présidence: D Eymonet. Raseteurs droitiers: Ayme, Chekhade, Chig, Gautier. Gauchers: Alarcon, Errik, Mébarek, Rassir. Tourneurs: Cuallado, F Garrido, Ménargues, P Rado.

B2.jpgUne belle petite chambrée pour cette course gratuite dans les arènes du pré. Huit hommes en piste aidés de quatre tourneurs. Un travail correct avec un plus pour Ayme efficace, Rassir éblouissant avec ◄Camarkas, Chig malheureux aux ficelles, Gautier volontaire, Chekhade plus en vue en première partie et Errik appliqué. Rom est à revoir, Auzias, Tambourin et Pimpo lâchent avant le terme sans démériter, la course prend du volume avec Capélan pas facile à manœuvrer, Camarkas décuple toute son agressivité aux planches et Ménélas fait preuve de beaucoup de cœur. Au micro Daniel Eymonet dirige sans problème.

Brute épaisse, ROM (Blatière-Bessac) fait preuve d’un fort caractère. A six ans, il tient tête aux hommes et réussit à calmer leur ardeur en démontant planches et marche pied. Intéressant, il conserve une ficelle en musique.
Dommage qu’il pêche dans le placement, car AUZIAS (Guillerme) franc se livre avec quelques belles accélérations. Généreux à souhait, il subit la bourre aux ficelles et s’incline à la septième. 3 Carmen et retour.
Dangereux, TAMBOURIN (Caillan) vibre fort et cloue les cornes à l’arrivée faisant sauter nombre de planches. Décidé, il fournit neuf minutes combatives mais les crochets sont trop précis. 1 Carmen et rentrée.
Bien armé, PIMPO (Espelly-Blanc) est dépouillé des rubans en moins de deux minutes. Pourtant, il fait le pas et se livre avec conviction mais sans forcer l’allure. Au final treize minutes tranquilles. 1 Carmen.
Largué, CAPÉLAN (Saint-Pierre) résiste lui aussi deux minutes aux rubans. Aux ficelles il se place et en impose. Il chasse les tourneurs et finit de plus en plus fort sur les droitiers. Une ficelle au toril. 1 Carmen.
Calme, CAMARKAS (St Antoine) est explosif. D’entrée il frappe sur Errik et s’envole après Chekhade. Très agressif après les rubans c’est le calme. Rasets à blanc, sifflets puis Rassir lui sert de super rasets arrêtés avec des enfermées émotionnantes. Le taureau combatif effectue encore une demi-douzaine de gros coups de barrière cabré ou avec saut. Un sacré pétard qui lui permet de conserver ses ficelles. 6 Carmen et rentrée.
B3.jpgS’il paraît nonchalant avec sa corne en arrière, MÉNÉLAS (Navarro)► est du genre bagarreur. Certes un défaut de jeunesse avec quelques sauts mais quand on croit qu’il n’a plus de pattes, il se dédouble, anticipe, se jette fort et termine soit tête au dessus des planches soit par une percussion. Un bon petit potentiel qui ramène brillamment une ficelle au toril en musique jouée à quatre reprises en piste.

Texte et Photos Eric AUPHAN


Trophée de L’Avenir : Ayme (8,5), Chekhade (7), Errik (5,5), Chig (3), Gautier (3), Rassir (2,5).

 

B4.jpg
CAMARKAS - Gauthier
B5.jpg
CAMARKAS - Errik

30/08/2010

FONTVIEILLE *AVENIR*

Samedi 28 août
ARES LE PETIT GUERRIER NOIR
FONT ARES FAVIER.JPG
Arès et Maxime Favier : l'émotion

Entrée: ¼. Organisateur: CT Fontvieillois. Présidence: P Bayle. Droitiers: Chekhade, Gautier, D Martinez. Gauchers : Favier, Ferriol, Ghorzi. Tourneurs: Bensalah, Cuallado, Duran.

Après une première partie facile pour les blancs, les noirs après la pause prennent le dessus et manquent cruellement de travail aux ficelles. Néanmoins Martinez gagne la lutte aux points et Ferriol remporte le prix de l’animation. Chekhade les épaule généreusement. Favier est à l’origine d’actions spectaculaires. Gautier rasète propre mais à son rythme et Ghorzi assure le minimum. En première partie les bioùs subissent même Campouceù le seul à rentrer ses ficelles avec de nombreux refus. En seconde partie tous les taureaux rentrent leurs ficelles et manquent de pression. Quatre combattants aux qualités intéressantes mais non exploitées. Remise des prix en piste avec la demoiselle du moulin, sa demoiselle d’honneur et les arlésiennes de Fontvieille. S’il reçoit la musique sur trois séries,
HELIOS (Gillet) ne termine que rarement ses poursuites. Malgré une sortie aux As six jours plus tôt, il effectue douze minutes honnêtes.
Vaillant mais sans difficulté BASILIC (Ribaud) embaume le piste pendant huit minutes. Un gentil parfum non répulsif pour les blancs malgré une odeur de danger sur un départ à deux Ghorzi-Favier qui se termine en bascule aux planches. 1 Carmen et retour.
Après un début agressif, CAMPOUCEU (Allard) campe sur ses positions aux ficelles. Malgré quelques fusées il frise le statique et de ce fait conserve ses ficelles malgré l’insistance des hommes. 2 Carmen.
Comme le dieu de la guerre, ARES (Lautier) vif et rapide se jette avec vigueur dans la bataille. Poursuites rapides, cornes dangereuses et concentration de tous les instants pour une poursuite émotionnante après Favier qui sent la corne. Une boule de nerf au sens du combat aiguisé qui domine aux ficelles et les rentre en musique jouée à cinq reprises.
Surpris en soixante secondes aux rubans, CANELET (Blanc) remet les pendules à l’heure aux ficelles. Il voit tout, se tourne et guette la moindre faute. Il tape après Martinez et saute après Gautier dans une course dominatrice aux ficelles. 3 Carmen et rentrée.
Rapide mais sauteur, ARLATEN (Fabre-Mailhan) une fois calmé, attend, se place et déboule à grande vitesse après les blancs mais sans pouvoir étaler toutes ses qualités aux ficelles par manque de pression. A revoir. 3 Carmen et retour.
Venimeux, SCORPION (Chauvet) empoisonne la vie des blancs. Certes, il perd ses attributs sans démériter face à Martinez qui assure la victoire finale. Toujours bien placé, aux ficelles il n’aura pas l’opposition nécessaire pour briller alors il se déplace et on reste sur notre faim. Carmen au retour.

Texte et photo
Eric AUPHAN

Palmarès : 1er Crochet d’argent Espoir Damien Martinez 33 points. Meilleur animateur Ferriol. Meilleur cocardier Arès Manade Lautier.

Trophée de L’Avenir : D Martinez (18) Ferriol (11) Chekhade (9) Gautier (6) Ghorzi (5) Favier (4).

 

FONT D. MARTINEZ CANELET.jpg

▲ Damien Martinez, le vainqueur et Canelet de J.-C. Blanc.

▼ Les prix à D. Martinez et J. Ferriol
FONT AVENIR PRIX.jpg

***********************************

 

26/08/2010

LATTES *AVENIR*

Vendredi 27 août 2010

SUENO PIMENTE LE FINAL

JAL3.jpgEntrée : 1/6e d’arène.  Organisateur : CT Lou Méjean. Président : Bruno Séguier. Raseteurs droitiers : Canales, Fougère, Roux.
Gauchers : Aliaga, Ferriol. Tourneurs : Curtil, Duran, Grando.

Heureusement qu’en seconde partie, les blancs – à cinq – ont mis un peu de rythme. Mais que les jambes sont lourdes et les mains maladroites en cette fin août. Les taureaux ont fait une promenade de santé et Sueño, le petit jeune de Rouquette, a pimenté la fin de course par ses actions aux planches. Mention au président de course qui prime à bon escient pour entretenir la flamme. Et si Fougère mène la première partie, Aliaga prend le relais par la suite.
Georges
(Félix).- Quand il promène, s’intéresse plus ou moins. Placé, ses réponses sont plus abouties (Ferriol, 2 fois pour 2 Carmen), Aliaga pour les cites arrêtés. Quart d’heure pépère. Les ficelles rentrent.
Mintau
(Blatière-Bessac).- Mintau tient les planches et les blancs mettent un moment à l’attaquer. Dans son terrain, il fait la loi. Se montre offensif sur Canales, Aliaga et s’envoie méchamment sur Roux. Le 1er gland à la limite du temps pour Fougère. Musique.
Tricheur
(Lautier).- De suite placé, sa pointe de vitesse dissuade les hommes. Pourtant rien d’insurmontable. Quelques enchaînements (1 Carmen) et c’est tout. Les ficelles au toril.
Baryton
(Lautier).- Assez de caractère pour impressionner et faire du large. Pourtant, les hommes requinqués en prennent la mesure et les échanges s’animent. Quelques belles poussées et Baryton sauve une ficelle. 3 Carmen et retour.
Chouan
(Bon).- Une armure impressionnante mais brave comme un sou. Il se lance à grande enjambées après les raseteurs, se livrant franchement jusqu’aux planches (Carmen). Les blancs travaillent la 1re ficelle bien primée mais n’auront pas la "gnacque" de lui lever la seconde qu’il ramène en musique.
Sueño
(Rouquette).- Du jus et du placement… les hommes tardent. Sueño fait son show tout seul, montre ses qualités et sa bonne dose de méchanceté. Raseté, même s’il lâche quelquefois, il se livre avec ardeur et conclut violemment (Canales, Ferriol). 2 Carmen et retour avec ses ficelles.

Martine ALIAGA

Trophée de l’Avenir : Aliaga, 19 points ; Fougère, 14 ; Ferriol, 2.

23/08/2010

SAINT-GEORGES-D'ORQUES *AVENIR*

Dimanche 22 août 2010


LES SIX TAUREAUX EX AEQUO

 

ST GEO.jpg

 


Entrée : 2/3 d’arène. Organisateur : CT Le Trident. Président : Cyril Daniel. Raseteurs droitiers : Canales, Fougère, Oufdil.
Gauchers : Ferriol, G. Perez, M. Sanchez. Tourneurs : Curtil, Duran, Abbal.


Le jury du Trophée des commerçants et artisans
n’a pu départager les six très bons taureaux d’une course saluée d’un Carmen général. Aussi, les trois manades de ce concours sont venues en piste recueillir le prix et les bravos à partager avec le meilleur des raseteurs, Icham Oufdil. Technique et travailleur, le Saintois a enthousiasmé par ses rasets engagés et maîtrisés.
Jason
(Saumade).- Les blancs dépassent leurs craintes et Jason se prête aux enchaînements qu’il ne manque pas de conclure. Placement, anticipations, séries, toute la gamme y passe. Rentre ses ficelles. 4 Carmen et retour.
Homère
(Le Ternen).- Franchement et avec tonus, il se jette vaillamment dans de multiples séries. Il ne lâche pas un pouce de terrain au contraire, et ramène brillamment ses ficelles. 4 Carmen et retour.
Crespin
(Brestalou).- Il va vite et honore chaque invite jusqu’aux planches. Il se livre en rythme sur les beaux engagements d’Oufdil, serre Canales, se cabre sur Fougère. Icham traverse la piste main au frontal... ça pousse derrière ! 14 minutes toniques. 6 Carmen et retour.
Prétorien
(Le Ternen).- Fais du large sur les cites plus ou moins franc des hommes. Cocardièrement prometteur (6 ans), une fois qu’il aura mieux assuré son placement. Il s’envoie puissamment dans les trajectoires, enferme dangereusement Oufdil, menace M. Sanchez de la corne, plus des séries menées a mas. 14 minutes. 3 Carmen et retour.
Renard
(Le Brestalou).- 4 ans et il part à la chasse comme un grand. Prend bravement les rasets, surveille tout, se tourne comme un chat et s’engouffre à la poursuite des blancs sans mollir. Difficile de poser la main. Le prendre arrêté... les blancs n’y pensent même pas ou alors, de loin, ou sur reprise. Les ficelles au toril en musique (plus trois Carmen).
Django
(Saumade).- Physique impressionnant. Il part à l’assaut des hommes, qui vont longuement le contempler. Ses puissantes anticipations finissent de les tétaniser. Oufdil pour les meilleurs échanges mais trop peu sollicité rentre sa 1re ficelle primée 200 €.1 Carmen et retour.


Martine ALIAGA


Trophée de l’Avenir : Oudil, 23 points ; Ferriol, 15 ; Fougère, 9 points. Trophée des Raseteurs : G. Perez, 6 points

22/08/2010

SALIN-DE-GIRAUD *AVENIR*

Samedi 21 août 2010

UN BON DIEU POUR MAXIME….

0.jpg

Entrée: 1/3. Organisateur: CT Prouvenco.Aficion. Présidence: J Faure. Droitiers: Gautier, Gros (sort 6e), D Martinez (sort 6e), D Maurel. Gauchers: Alarcon, Favier, Ferriol.  Tourneurs: Cuallado, Duran, Lieballe.

12x12.jpgMaxime Favier le local et Piémanson l’expérimenté (16 ans) sont les vainqueurs logiques du 10e souvenir Maurice-Jardin embelli par La Gardounenque et le groupe Camargue sauvage. Maxime crée l’émotion avec Octanto et sur de nombreux rasets engagés. Alarcon travailleur efficace et les autres apportent un précieux concours. Côté bioù seul Mousquetaire est en dessous.

S’il oblige Ferriol à rompre à quatre reprises, MOUSQUETAIRE (Lautier) s’éteint aux ficelles et ne se livre que par à-coups. Il les rentre sans convaincre en musique jouée deux fois?
Généreux, OCTANTO (Plo) se livre mais avec un coup de tête. Peu avare d’efforts, s’il ne trouve pas sa place il appuie ses poursuites aux ficelles. Son final est percutant notamment quand Favier s’embronche à l’arrivée avec le taureau qui pulvérise les planches dans un fracas inouïe sans le blesser. Un miracle. 8 Carmen et retour.
LOU MARQUES
(Guillerme) fait impression quand il brise les planches sur Gros mais perd ses rubans en deux minutes. Aux  ficelles, il affiche une belle vaillance ponctuée de quelques percussions dans onze minutes volontaires. 4 Carmen et rentrée.
Cocardier, PIEMANSON (Blanc-Espelly) ne se laisse pas aborder facilement. Il se jette fort et accélère sur les reprises pour terminer au ras des planches. Il se dresse sur Gros et déchausse Favier au saut. Aguerri, aux ficelles son placement rigoureux lui permet de les conserver aisément. 8 Carmen et retour.
Trapu, CATIVO (Cavallini) est agressif et n’hésite pas à se frotter aux bois. Trois minutes pour les rubans puis aux ficelles le bioù envoie les cornes à l’arrivée. Il change de terrain à bon escient et perd la première sur la sonnerie. 7 Carmen dont rentrée.
Le remuant DINDOULET (Blanc) saute d’entrée sur Maurel. Le ton est donné avec des actions puissantes sur Alarcon (2) et Maurel puis des sauts après Maurel et Favier. A mi-course, les hommes ne s’entendent pas pour les ficelles qui restent sa propriété. Un espoir à revoir plus charbonné. 4 Carmen et retour.

Texte et Photos Eric AUPHAN

Trophée de l’Avenir : Alarcon (15), Maurel (11), Ferriol (7), Gros (6), Favier (5), Gautier (3), D Martinez (3).

 

1.jpg
PIEMANSON et Alarcon
***********************************************
LE MIRACLE... OCTANTO de Plo et Maxime Favier !
01.jpg
02.jpg
03.jpg
04.jpg
05.jpg
06.jpg
07.jpg
08.jpg
09.jpg
010.jpg

REDESSAN *Avenir*

Samedi 21 Aout 2010

AU TOP... NIVO !
UN CLIENT CE... GUILHEM !

0.jpg
Trois quart d'arène, une bonne présidence,une trés bonne équipe de raseteurs, des taureaux brillants pour certains sérieux pour d'autres, en résumé un bon concours. Martin, Aliaga, Errik, Marquis, Ayme, Bruschet, Fougére et Oufdil sont présents à la Capelado et quatre tourneurs les assistent en piste. Une mention pour Martin et Oufdil qui avec Errik et Aliaga seront les plus actifs.
2.jpgNIVO de Guillierme, quelle course ! surtout gaucher le biou va faire un festival barricadier aux trousses de Martin▲, Aliaga►, Errik mais aussi sur Oufdil. Une prestation brillante et sérieuse à la fois car ses enfermées sont aussi dangereuses que ses arrivées. Une ficelle au toril et huit Carmen.
BROMAN de Raynaud, perdu, brouillon, parfois fuyard il est imprévisibe. Treize minutes.
OCANIA de Plo, promeneur, sauteur, barricadier un peu, c'est tout et n'importe quoi. Deux Carmen en course.
GUILHEM de Didelot, craint, il saute sur Ull et le bouscule en contre-piste. Barricadier il peut aussi sauter aprés l'homme et cela ne facilite pas la tâche des hommes. Avec un comportement assez dur il enferme ses ficelles et entend six fois la musique.
FAKIR de Nicollin, une bonne série mais saute seul trop souvent pour être jugé.
MAFATE de Lagarde, d'entrée s'envole sur Martin, Oufdil, puis tape sur Bruschet. Une grosse action avec bascule sur Oufdil et puis visiblement amoindri il réintégre le toril à la demande des gardians. Neuf minutes. Musique.
Texte et Photos Luc PERO
3.jpg
NIVO - Errik
4.jpg
GUILHEM - Oufdil
******************************
Jean-louis Ull en difficultés avec GUILHEM
ULL 1.jpg
ULL 2.jpg
***************************
SOLIDARITÉ
Bruschet trébuche devant NIVO,
BRU 1.jpg
et trois hommes se précipitent au " Quitte ".
BRU 2.jpg

19/08/2010

LATTES *AVENIR*

Jeudi 19 août 2010

HONNÊTE CONCOURS
DSC05327.JPG
BELAJO - Rassir

Entrée : 3/4 d’arène. Organisateur : mairie. Président : Jacques Valentin. Raseteurs droitiers : Chekhade, Gautier, Martinez.  Gauchers : Alarcon, Marquis, Rassir. Tourneurs : Cuallado, Ménargues, Ull.

En prélude à la fête votive, le concours proposé s’est déroulé dans une ambiance bon enfant. Les raseteurs, sans forcer l’allure, ont donné toutes leurs chances aux taureaux qui n’ont pas manqué d’air.
Midas (Fabre-Mailhan).- Est un modeste premier qui se donne un peu plus aux ficelles en réalisant quelques bons enchaînements. 4 Carmen dans 13 minutes.
Ludo (Chaballier).- Il a du répondant, il en veut mais il n’est pas assez sollicité. Sur les cites engagés, il fait étalage de ses qualités cocardières. Il enferme ses ficelles et entend 4 Carmen.
Marlin (Saumade).- Après un timide début, il s’envoie et bascule sur Marquis, puis saute sur Rassir. D’autres actions encore entrecoupées de refus. Irrégulier, 3 Carmen en course, celui de retour généreux.
Neptune (Fabre-Mailhan).- Il est brave, il a du cœur et coopère avec envie sur toutes les attaques. Des finitions au ras des barrières. Coince le pied de Gautier. Rentre une ficelle et entend 8 Carmen.
Titin (Chaballier).- Un beau spécimen qui manque de nerf. Rassir et Gautier l’obligent mais le biòu fournit le minimum. Rentre ses ficelles.
Belajio (Saumade).- A 5 ans, il manque de maturité mais affiche des qualités cocardières intéressantes. Le manque de travail ne le sert pas. A revoir, rentre ses ficelles et reçoit 5 fois les honneurs.


Texte et Photo Luc PERO


Trophée de l’Avenir : Rassir, 8,5 points ; Alarcon, 6,5 ; Chekhade, 4 ; Martinez, 3,5 ; Gautier, 1.

17/08/2010

FOS-SUR-MER * AVENIR *

Dimanche 15 août 2010

FERRIOL LE MARATHONIEN…

Fos 1.jpg

Entrée : 1/3 Organisateur : CT Le Galejon Présidence : M Moucadel Droitiers : Dumas, C Garcia, D Martinez, Ségurel. Gauchers : Ferriol, Soléra. Tourneurs : Duran, Patou.

L’ensemble du travail repose sur Ferriol omniprésent toute la course. Meilleur raseteur il fait honneur à sa tenue. Martinez (meilleur animateur) le seconde efficacement et Garcia est à citer. Combatif, Carabin remporte le 10e Trophée des anciens manadiers fosséens sous les yeux de Louis Blanc doyen âgé de 103 ans. La pena l’Occitane et l’Arlatenco de Marina assurent le folklore.

BRAGADO (Lautier) assure le minimum syndical pendant quatorze minutes ou les hommes ont du mal à rentrer dans la course malgré l’impulsion de Ferriol et quelques séries. 1 Carmen.
Calé aux planches, ERNESTAN (Chapelle) montre de l’agressivité à l’arrivée. Vif, il enferme et termine aux bois. Décidé il se jette dans la bataille aux ficelles et en garde une même si sur la fin il faut plus le rentrer. 4 Carmen et rentrée.
Vaillant, CARABIN (Fabre-Mailhan) défend ses ficelles en deux minutes. Il réagit illico et cloue les cornes sur Ferriol puis sur bon nombre de poursuites ou les planches volent. Teigneux il se bat avec beaucoup de hargne et conserve ses deux bobines. 2 Carmen et rentrée.
Ultra rapide, PEQUELET (Allard) tape d’entrée sur Ferriol puis s’envole aux tubes sur Martinez. Il jette un froid et le travail décousu ne l’avantage pas. Il se décolle des planches, perd son second gland à la dixième et le manque d’intensité aux ficelles nuit à sa prestation. 1 Carmen.
Concentré, GALANT (Ribaud) se livre sans fioritures pour les rubans. Ferriol son meilleur adversaire coupe la cocarde, prend les glands et une ficelle. Il contrôle sa course mais a manqué un peu de percussion.
Volontaire, CRAVEN (Gillet) avec ses cornes en forme de guidon donne le change sans faiblir. Pas dangereux à l’arrivée, il met du cœur à l’ouvrage dans les séries et termine à l’énergie avec une ficelle. 5 Carmen et rentrée.

Texte et Photos Eric AUPHAN

Trophée de l'Avenir : Ferriol, 26 points ; D. Martinez, 15.
Trophée des Raseteurs :C. Garcia, 9 ; Dumas, 3 ; Segurel, 3.
   

Fos 2.jpg

14/08/2010

MAUSSANE-LES-ALPILLES *AVENIR*

Samedi 14 août 2010

UNE HUILE DE QUALITÉ

Maussane 1.jpg
LES LAUREATS

Entrée: 2/3. Organisateur: CT Vallée des Baux. Présidence: A Noël. Raseteurs droitiers: Chekhade, Martinez D, Roux. Gauchers: Allam, Fadli, Ferriol. Tourneurs: Babacène, Duran, Ménargues.

Maussane 9x12.jpgJoffrey Ferriol s’adjuge le 13e Trophée de l’Huile aux points avec la dernière ficelle de Vinum, meilleur taureau. Roux remporte le prix du meilleur animateur fort logiquement. Les autres participent dans un bon esprit. Remise des prix avec Arlésiennes, gardians de la manade Agu. Bravo  aux organisateurs  qui avec beaucoup  d’huile de coude ont rallumé la flamme taurine.

Franc, JURASSIEN (Ribaud) donne ses pompons sur les déplacements. Aux ficelles, il se cale et offre des séries intéressantes avec un gros coup de butoir sur Chekhade. Expérimenté et sérieux il perd pourtant la seconde le fil. 6 Carmen et retour.
Attentif, BOURBOTTE (Saliérene) se jette fort et ne donne pas facilement ses attributs. Aux ficelles son coup de tête complique la tâche et malgré les tentatives de Ferriol, il les conserve brillamment. 3 Carmen et rentrée.
Avec son handicap visuel à droite, DEMON (Gillet) est plus à l’aise à gauche mais sa course manque de rythme car même s’il tape sur Roux, à droite son temps de réponse est retardé. Les blancs sont maladroits et il rentre un gland en musique jouée quatre fois.
S’il flotte un peu aux rubans, BOLIVAR (Chapelle)  se donne généreusement, passe la tête aux planches ou les fait voler. Il reprend du poil de la bête aux ficelles, se bonifie dans la bourre et conserve la seconde. 5 Carmen dont rentrée.
Vif, la foudre blanche s’abat aux rubans sur JUPITER (Lautier). Energique, il se défend comme un diable dans des séries rythmées et ne lâche la seconde qu’à la douzième. 3 Carmen et retour.
Jeune, VINUM (Fabre-Mailhan) perd cocarde et glands en moins de deux mais aux ficelles il fait monter les degrés avec une paire de finitions intéressantes aux planches agrémentées de placement et changement de terrain. Quatorze minutes combatives pour un élément à revoir. 6 Carmen et rentrée.

Texte et Photos Eric AUPHAN

Trophée de L’Avenir : Ferriol (14) D Martinez (13) Allam et Chekhade (10).

Maussane 2.jpg
BOURBOTTE - Allam

 

MAUGUIO *AVENIR*

Samedi 14 août 2010

UNE COURSINETTE SYMPATHIQUE

Entrée : 1/5e d’arène. Organisateur: CT Le Trident. Président: Laurent Hénin. Raseteurs droitiers: Fougère, Garcia, R. Mondy.
Gauchers: Aliaga, T. Mondy. Tourneurs: Grando, Curtil.
Fougere.jpgCinq hommes à la capelado, on s’attendait à pleurer la misère mais, finalement, dans cette ambiance festive détendue, la course est bien passée. Pas de difficulté côté bétail, et deux hommes qui tirent la course, Dimitri Fougère qui cartonne sa feuille de points et Jérémy Aliaga. Bien sûr, les cocardiers n’ont pas croulé sous les sollicitations mais l’ensemble des blancs a travaillé à tous les taureaux.
Pascal (Félix).- Sans forcer signe quelques beaux engagements (T. Mondy, Garcia) pour 8 minutes les pompons. Reste un peu en dedans malgré les sollicitations. Rentre une ficelle.
Angelo (Rouquette).- Du centre, il lance quelques ripostes bien vives. Plus près des planches, se livre mieux pour deux arrivées bien senties après Aliaga, Fougère, une série. Rentre une ficelle avec 2 Carmen en course.
Frelon (Blatière-Bessac).- Obsédé par les planches, il fait du petit bois mais affiche une bonne volonté sur les cites et se livre avec franchise. Se soulève quand il est bien emmené sur Aliaga (2), et suit T. Mondy dans l’élan.  Une ficelle à la maison avec 2 Carmen et retour.
Batelier (Ribaud).- Offensif et avec un bon placement, il honore au petit trot les invites. Mais pas plus. Aliaga dans les cornes pour une série conclue et Garcia met un terme à la 14e. Carmen au retour.
Médard (Lagarde).- L’unicorniste sort avec envie. Les blancs reculent. Sérieux dans les séries, il supporterait plus de rythme. Bien embarqué par Fougère, Aliaga, il se livre et garde ses ficelles en musique. Un Carmen pendant.
Ménélas (Le Ternen).- Un peu "lourdaud", il ne refuse pourtant rien. Avec une bonne occupation de la piste, un long raset de Fougère trouve une conclusion "pétante", qu’il récidive sur Aliaga. Traverse les planches après Dimitri, Tape sur Garcia et enchaîne. Tire un peu la langue à la 11e, Fougère persiste et engrange ses 37 points, avec la 2e ficelle, à la 12e. 3 Carmen et retour.

Martine ALIAGA
Photo Luc PERO


Trophée de l’Avenir : Fougère, 37 points ; Aliaga, 13.

12/08/2010

MAUGUIO *AVENIR*

Mercredi 11 août : Trophée Alain et Pascal Salmeron

LES PRIX A ROMAIN GUIN ET COLOMBO DE LAFON

FERRIOL.jpg

 

Entrée : 3/4 d’arène. Organisateur : mairie. Président : Laurent Hénin. Raseteurs droitiers : Caizergues, Fougère, Moine, R. Mondy. Gauchers : Clarion, Ferriol, Guin, T. Mondy. Tourneurs :  Curtil, Duran, Martinez, Zerti.


Belle entrée pour ce Souvenir Pascal et Alain Salmeron offert par la mairie et qui permet aux manades des bords de l’Etang de l’Or de présenter leurs jeunes (pourla plupart d'entre-eux) éléments. Ces bestiau peu expérimenté donc naïfs ont peiné par trop bonne volonté face à une équipe de raseteurs souvent brouillonne. Si le cocardier de Lafon, Colombo (5 ans sorti en 2e position) a été justement récompensé par le prix, le jeune Icare de Paulin (7e hors points) a montré une impétuosité et un esprit bagarreur de bonne augure. Romain Guin prend le prix du meilleur raseteur Guin aux points. Capelado et  remise des prix mises en valeur par la peña Patch and Co, La Pichoto Camargo et les gardians de L’Aurore.
Baladin (Rouquette).- En mouvement,  Baladin fait son apprentissage, fuse et passe le mourre parfois. Tient mieux son placement sur la 2e ficelle qu’il cède à la 10e au terme d’une série (Carmen).
Colombo (Lafon).- Avec un bon positionnement, il met de l’envie dans ses réponses et ne lâche rien jusqu’aux planches dans les séries. Un long enchaînement lui fait monter la moutarde au nez et il brille par ses conclusions. Plus réservé sur sa 2e ficelle, il la garde en musique déja entendue 5 fois.
Brigand (Le Soleil).- Chasse et prend les rasets de passage mais quitte souvent le raset. Plus intéressé sur sa 2e ficelle, livre une jolie série. 6’30.
Elliot (Les Termes).- Affiche sa méchanceté mais perd ses pompons en 2<TH>minutes. Surveille tout, se place et collabore bravement. Livre un enchaînement conclut après Caizergues  mais lâche sa 2e ficelle à la 7e. Carmen au retour plus une fois entendue.
Colombus (L’Aurore).- Jamais rassassié et toujours en mouvement, il enfile les séries (Carmen) vitesse grand V en serrant quelquefois en finition. Il continue à fond jusqu’à la 7e. Et rentre en musique.

Angélus (Le Ternen).- Vaillant lui aussi, il est attaqué tambour battant. Montre des qualités de placement et de collaboration honnête avec quelques approches vindicatives aux planches. Deux belles longueurs avec Caizergues pour une arrivé émotionnante, la corne à l’affût. 14’30. 2 Carmen et retour.
Icare (Paulin, hp).- Méchant, saute seul mais s’envoie aussi violemment après les hommes (Caizergues, Ferriol, Clarion). A la dernière minute, surprend Caizergues et lui inflige un coup de corne (apparemment pas trop grave).


Martine ALIAGA


Trophée de l’Avenir : Guin, 8 points ; Ferriol, 7 ; Fougère, 4,5 ; Caizergues, 2.

 

10/08/2010

UZÉS *AVENIR*

Lundi 9 Aout 2010

LES PRIX DES CLUBS TAURINS DE L'UZÈGE
POUR OLIBRIUS DE PLO
ET J. ALIAGA

ALI AGA.jpg
Des arènes toutes neuves(style Vauvert) qui n'inciteront guère le public à venir se griller sur les gradins de béton, du moins pour une moitié l'ovale. Enfin... elles sont aux normes ! En ce lundi donc seule la moitié ombre était copieusement garnie. Didier Gaillard au micro invite les hommes à défiler. Aliaga, Ayme, Caizergues, Clarion, Ferriol, Grammatico (victime d'une déchirure abdominale se retire au second) et Martin sont présens avec quatre tourneurs. Bon travail d'ensemble de la part des blancs devant des noirs coopératifs. OLIBRIUS de Plo remporte trés logiquement le prix du jour et J. Aliaga est récompensé pour la qualité de ses rasets.
DILUNde Fabre-Mailhan n'a de cesse de répondre et s'illustre dans de longs échanges. Douze minutes et cinq Carmen. OLIBRIUS de Plo, un sérieux client qui à l'oeil partout. Avec ses grandes bannes menaçantes à l'arrivée, il réalise des belles porursutes sur Ayme, Aliaga, Grammatico. Quelques gros ngagements aux planches et six fois le disque. RAMSES de Caillan encore un grand bannu qui sait se faire respecter. Il perd sa cocarde à la 6ème et son deuxième gland à la 9ème. Dominateur il rentre ses ficelles. Cinq Carmen. BARYTON de Lautier, triche beaucoup mais présente aussi des qualités. Des enchaînements vifs dans treize minutes et cinq Carmen. POUGAOU des Baumelles, perdu et bOouillon il donne quelques bonnes impressions en séries pour quatorze minutes et trois Carmen. CAPUCIN de Lagarde clôture jusqu'à épuisement en régalant par de nombreuses percutions. Une ficelle au Cailar et des Carmen.
Texte et Photos Luc PERO
DSC04619.JPG
Les deux vainqueurs▲▼
DSC04623.JPG

PORTIRAGNES *AVENIR*

Dimanche 8 août 2010

A MARC SANCHEZ LE COGET

DSC_9773.JPG

Entrée : le plein. Organisateur : CT Lou Camarguen. Présidence : Jacques Roumajon. Raseteurs droitiers : Chig, Martinez, Roux, Oudjit (sort au cinquième). Raseteurs gauchers: Sanchez, Ruiz, Chanat. Tourneurs : Jorquera, G. Rado.

Le Trophée Georges-Coget revient à Marc Sanchez avec 14 points devant les ex aequo Chig et Roux avec 11 points. Pour les cocardiers, encore des ex aequo avec Conse du Grand Salan et Juli de Lopez et fils qui se partagent la récompense.
Georges (Félix).- Plutôt raide, le bougre ! Pourtant sur Chig, il bascule trois fois au terme de belles actions. Ses ficelles au toril et 3 Carmen.
Siblaïre (Saint-Pierre).- Sort avec du pétard et se donne avec envie dans de multiples enchaînements. Toujours dispo, il vient même conclure aux bois sur Ruiz, Martinez, Sanchez, Chanat, dans 15 minutes brillantes. Une ficelle au toril et 9 Carmen.
Tamaris (Chazot).- Cocardier craint et respecté, il n’est pas étouffé. Toujours dans son terrain près des barrières, il mène la vie dure aux hommes car il faut le consentir. Des séries enlevées et malgré le travail des hommes, il enferme ses ficelles. 5 Carmen.
Caïman (Margé).- Remplace Clovis. Il bouge beaucoup et ne facilite pas la tâche des blancs. Des coups aux planches sur Sanchez, Martinez, Chig. Il enchaîne mieux aux ficelles qu’il rentre. 7 Carmen.
Conse (Grand Salan).- Débute fort par des séries toniques et fort bien conclues. A l’aise lorsqu’on le charbonne, il multiplie les poursuites et les arrivées spectaculaires pour un concert de Carmen. 14 belles minutes et le prix du jour.
Juli (Lopez).- (Photo en haut) Jeunet, il étale des qualités barricadières plus qu’intéressantes. Il réalise un festival de coups de barricades, un régal pour le public et le prix du jour aussi. Des Carmen bien mérités.

Texte et Photos Luc PERO


Trophée de l’Avenir : Sanchez, 14 points ; Chig, 11; Martinez, 4 ; Chanat, 3 ; Oudjit, 1.
Trophée des Raseteurs : Roux, 11 points ; Ruiz, 10.

08/08/2010

SOMMIERES *Avenir*

Samedi 7 Aout 2010

PANADERO ET CHAMBOA POUR LE FINAL

DSC04605.jpg h.jpg
On était venu voir MASCARAT...on a apprécié PANADERO et CHAMBOA. Une demi arène, JL Herleman au micro et sept raseteurs aidés de quatre tourneurs à la Capelado. Ayme, Guyon, Allam, N.Benafitou, Martin, Ricci et Canalés ont travaillé selon leur possibilité et ont fait au mieux pour animer cette complète de Bon. Passons sur les trois premiers qui n'ont pas enthousiasmé, FAN LA BISE pour 11mn sans éclats, RACANELpour 8 mn vaillantes et trois Carmen généreux, ROCCIO avec seize sauts, seul, à retardement ou à côté. Deux véritables actions dans quatorze minutes. Musique vivement contestée à son retour. Aprés la glace et les chichis, MASCARAT, sort sans trop d'envie et se colle de suite aux planches. Dérangé il s'évade en contre-piste et trouve l'endroit plaisant. Attaqué il se dépêche de retrouver son refuge. Une grosse action sur Benafitou, un gland au toril, musique et bronca générale. PANADERO (Photo en bas) nous sort de la panade avec un comportement batailleur et spectaculaire. Il brise plusieurs fois les planches derrière Martin, Canalés, Ayme, Benafitou, Guyon pour une tonne de Carmen et ses ficelles au Mas de Peint. CHAMBOA, (Photo en haut) jeune il saute sur tout blanc qui remue. Volontaire il ne rechigne pas dans les séries, les actions aux planches. Une envolée sur Benafitou et des Carmen.
Texte et Photos Luc PERO
DSC04589.jpg h.jpg

04/08/2010

MONTFRIN *Avenir *

Mardi 3 Aout 2010

FINALE DU 52ème GLAND D'OR

GUYON ET BRUTUS, MAIS GRAMMATICO ET PATTON AUSSI !

GUYON.jpg

Palmarés final

1 - Rémi GUYON
2 - Fabien GRAMMATICO
Meilleur animateur - Maxime FAVIER

Meilleur cocardier de la Finale - BRUTUS de Lautier
Meilleurs cocardiers de la compétition - VERAN de Allard et LAVANDIN du Rhône

 Gradins combles, ambiance de circonstance pour ce concours qui a surtout pris de la dimension avec les prestations de BRUTUS et de PATTON. Les hommes emmenés par le duo leader du Trophée des Raseteurs (Eh oui ! n'en déplaise à certains...): Guyon-Grammatico, ont travaillé sans relâche et salutairement pour les cocardiers. Favier souvent à la limite du hors-jeu à fait plaisir au public. Luc Allemand à la présidence n'a eu aucunes difficultés pour diriger les débats.

ARISTOTE de Chauvet, démarre fort ! avant la sonnerie d'attaque il s'envoie méchament sur Grammatico et le placarde contre le refuge ! ensuite ce sont sept belles minutes avec deux Carmen. Et soudain, il décide de jeter l'ancre devant le toril jusqu'à son retour au toril avec ses ficelles.
CABARET de Ribaud, il va avaler tous les cites pendant quinze minutes, mais à son rythme. Favier le tire à l'extrême et il passe le museau. Deux Carmen et une ficelle au toril.
RABINA de Guillierme, se chauffe au fil des nombreuses provocations et améliore ainsi ses finitions qui finissent par devenir trés dangereuses. Aucuns refus et une ficelle au retour avec quatre Carmen entendus.
RAIMU de Fabre-Mailhan, un grand classique qui prend toutes les attaques et les bonifie à son avantage. Des enchainements quatre fois récompensés pour treize minutes agréables.
PATTON du Joncas, handicap visuel oblige il est compliqué. Craint il se rend vite maître de la situation et dirige avec maestria les opérations. Anticipations, finitions, placement adéquat tout son registre est étalé dans quinze minutes plusieurs fois honorées.
BRUTUS de Lautier,(Photos) une course de cocardier supérieur pour ce biou qui devrait visiter le niveau supérieur trés rapidement car il domine le programme actuel assez facilement. Jamais en défaut il maîtrise cocardièrement et spectaculairement son devoir pour enfermer ses ficells et entendre des Carmen.
CATOULI de Blanc, hors-points, promène et pas trop raseté saute seul et parfois aprés lorsqu'il est sollicité. Rien de sensationnel dans quinze minutes. Musique.

Texte et Photos Luc PERO

 K0010.jpg

 

27/07/2010

MARGUERITTES *AVENIR*

Mardi 27 juillet:  Finale de la Marguerite d'Or

  AYME, RASSIR, GRAMMATICO LE PODIUM
MARCIAS LE MEILLEUR COCARDIER

RASSIR.jpg

 

 

Entrée : plein (gratuit). Organisateur : CT La Bouvina. Président : C. Privat. Raseteurs droitiers : Ayme, Fougère, Grammatico.
Gauchers : Aliaga, Errik, Rassir, Sanchez, Allam (rentre au 4e). Tourneurs : Bouchité, Curtil, Grando, Ménargues.

DSC04009.jpg 2.jpgFélicitations aux raseteurs qui ont travaillé ce concours avec un esprit de compétition bénéfique à une finale. Le podium de la Marguerite d’Or s’établit : 1er. Ayme, 52 points ; 2e. Rassir, 45 ; 3. Grammatico, 40.
Campardin (Blanc).- Sévère premier qui défend ses ficelles en gardant les angles. Il en perd une, rentre l’autre en musique déjà entendue sur une enfermée après Rassir.
Roquetier (Guillierme).- Compliqué, il désarçonne les hommes par son coup de revers et ses incessants déplacements. Aucun refus, des séries et parfois des finitions dans quinze minutes cinq fois honorées. Une ficelle au toril.
Cancarel (Raynaud).- Cornes arrondies, on comprend il tape fort dans les planches au terme. Brave sur le raset, mais doté d’un coup de tête, et d’une ficelle récalcitrante, le biòu prend une rouste. Rassir lève cet ultime tour sur la sonnerie. 4 Carmen.
Maï (Les Baumelles).- Il ne trouve pas sa place et erre beaucoup. A la 8e minute, il prend les angles et l’affaire se corse. Plus dur, mais irrégulier, il rentre ses ficelles en musique déjà deux fois jouée.
GRADINS.jpgMarcias (Fabre-Mailhan).-(Photo en haut) Peu craint à sa sortie, il est attaqué avec entrain et répond coup pour coup aux assaillants. Puis, il devient plus sérieux et donne des répliques de qualité. Des coups de barrière, deux sauts sur Rassir et ses ficelles à la maison pour 5 Carmen et le prix du jour.
Pluvier (Nicollin).- N’est pas étouffé et garde le terrain près des planches. Une grosse enfermée sur Rassir. Il change bien de terrain et protège sa seconde ficelle qu’il rentre. 4 Carmen.
Poker (Plo, hp).- Il compte pour la Marguerite d’Or. 48 pour Ayme, 47 pour Rassir, les deux glands pour Ayme et la Marguerite est fleurie pour Anthony. 15 minutes. Musique.

 

Texte et Photos Luc PERO


Trophée de l’Avenir : Rassir, 12 points ; Errik, 12 ; Ayme, 9 ; Fougère, 8 ; Sanchez, 4 ; Aliaga, 1.

 

GRAMMA.jpg
Grammatico et MAÏ ▲ - Ayme et POKER ▼
AYME.jpg

26/07/2010

BAILLARGUES *Avenir*

Dimanche 25 Juillet 2010

1ère JOURNÉE DU TROPHÉE J-F BROUILLET

GAL-GALIN.jpg 2.jpg
Une bonne petite entrée, une équipe de raseteurs bien sympathique mais un peu light... des taureaux volontaires, agréables mais qui auraient gagné en valeur devant une opposition plus lourde. André Turquay à la présidence invite les hommes à défiler et ceux-çi font une haie d'honneur à Julien Malige qui fait sa tournée d'adieux dans les pistes qui l'ont souvent invité durant sa carrière. Valette, Alarcon, Caizergues, Schuller dont c'était la reprise, Martin le plus actif applaudissent Julien qui reçoit des présents.
GUADALIX de A et Y Janin, un premier bien trop costaud pour les blancs qui le snobent en invoquant un encocardement trop chargé... Mauvaise excuse, mais il fallait bien trouver un travers pour se disculper ! Musique.
RAIMANA de Cavallini, a du jus et c'est avec tonus qu'il répond en frappant cornes dans les "planches" à l'arrivée. Cinq Carmen.
ROBINEU de Paulin-Niquet, c'est la surprise du jour, ce jeune cocarder est pétri de qualités et mérite d'être revu avec une opposition à sa hauteur. De la vista, du placement, des finitions dangereuses, bref un registre complet. Ficelles au toril et six Carmen.
CLOCHARD de Ribaud, il rentre ses ficelles au terme d'une course sérieuse et parfois brillante notamment avec les gauchers. Six fois la musique.
SUGAR de Saint Gabriel, pas commode le jeunot ! il ramène méchament les assaillants et passe une corne meurtrière à l'arrivée. Des belles poursuites et ses ficelles à la maison pour sept Carmen en récompense.
ZEUS du Brestalou, quelle beauté le noir et blanc ! mais il n'y a pas que ça chez lui ! une rage de combattre évidente et plus ça chauffe autour de lui, plus il donne en retour. Une course qui va à "mas", les séries sont parfaites et le disque joue six fois. Ficelles au pays.
GAL-GALIN de Guillierme, hors points le barricadier joue son rôle car il est raseté. Un final comme le public aime avec en prime de l'émotion quand il coinçe le pied de Valette à la planche. Celui-çi retombe lourdement en contre-piste, mais plus de peur que de mal. Neuf Carmen.
Texte et Photos Luc PERO
ROBINEU.jpg

25/07/2010

VILLENEUVE-LES-MAGUELONE *AVENIR*

Dimanche 25 juillet 2010

QUOLIBET RAGEUR, VINCENT CLASSIQUE
ET OUFDIL POUR MENER LA DANSE

OUFDIL.jpg

Entrée : 1/3 arène. Organisateur : Section taurine. Président : Bruno Séguier. Raseteurs droitiers : D. Maurel, Miralles, Oufdil, Oudjit. Gauchers : Aliaga, Clarion. Tourneurs : Grando, Zerti, Abbal, Lieballe.


Intéressante de bout en bout cette 4e journée du Trophée de la Vigne et des Etangs. Une bonne équipe de blancs emmenés par Oufdil et, parmi les cocardiers, Quolibet de Plo pour les difficultés, Vincent de Félix, en bon classique.
Blodart (Félix).- Un tendron qui se livre sans retenue pour 3 minutes. 1 Carmen pendant.
Générous (Nicollin).- Expérimenté, avec une bonne gestion de l’espace, il se chauffe sous la pression des blancs qu’il raccompagne sévèrement. Oufdil allonge, Générous ne lâche rien et rentre ses ficelles sans forcer. 4 Carmen et retour.
Promethée (Plo).- Fait du large rageusement et confond souvent vitesse et précipitation. Aux ficelles, remuant, il accompagne Oudfdil puis Oudjit dans le saut et passe sa rougne en contre-piste. Termine par un superbe coup après Oufdil. Rentre une ficelle. 2 Carmen et retour.
Quolibet (Plo). - Ça se corse avec ce beau specimen de 6 ans, compliqué et rapide.Très bon au démarrage, il pêche par manque de finition - même s’il s’emporte à plusieurs reprises - et se montre criminel quand il tricote des cornes. Inconstant, Quolibet souffle le chaud et le froid. Oufdil tente de longues trajectoires, Maurel est agressé à la planche (Carmen) mais le biòu reste maître de ses glands en musique. A revoir.
Vincent (Félix).- Toujours bien positionné, ce jeunot (5 ans) se prête classiquement au jeu et neutralise nombre de  départs en fermant l’angle. Attentif, il sort en force et oblige les blancs à gérer la charge sinon c’est l’enfermée. Rentre une ficelle au terme d’un bon quart-d’heure. 3 Carmen et retour.
Pouderous (Nicollin).- Brave sur le raset, ce jeune élément pour peu que le blanc l’allonge, suit le mouvement au-delà des planches mais à son rythme. De beaux engagements sur Maurel (2), Clarion, Oufdil (3). 5 Carmen et retour pour 13 gentilles minutes.


Martine ALIAGA
Photo
(archives) Luc PERO


Trophée de l’Avenir : Oufdil, 20 points ; D. Maurel, 11 ; Aliaga, 5 ; Oudjit, 4.

24/07/2010

CABANNES *AVENIR*

Samedi 24 juillet 2010

HEBUS COMPLIQUE LE JEU...

Clarion.jpg


Capelado haute en couleur pour le jumelage avec les Italiens de Castro des Bosci accompagnés des Ricoulettes de Cabannes et les Haut Bois de la Bouvine. Après une première partie moyenne mais avec un plaisant Muguet, la seconde n’apporte pas d’émotions par manque de travail des blancs à Hébus (dominateur) et Mesrine (craint). David Maurel totalise et Chig s’investit. Clarion amène son expérience mais les autres sont trop discrets.
Sans jouer les avants-centres, PAGIS (L’ilon) se place et offre quelques anticipations intéressantes mais sans forcer aux planches pendant huit minutes. 2 Carmen.
A l’école du raset ESCOULAN (Gillet) est un écolier distrait. Il rechigne et baisse la tête. Trop sélectif il fait son trou au centre mais fuse sur Chig (Carmen). Chig insiste et lève le premier gland sur la sonnerie mais ce fut long.
Coureur, MUGUET (Layalle) ne refuse rien et agite les clochettes blanches notamment Maurel (coupe, cocarde, gland et ficelle). Des bonnes dispositions au combat dans onze minutes plaisantes. 4 Carmen et retour.
FOUCHET (Navarro) se livre avec franchise sautant d’un raset à l’autre sans terminer. Il baisse la tête et ne perd son second gland qu’après onze minutes. Sans pression aux ficelles il les rentre facilement. 3 Carmen et rentrée.
Vif, HEBUS (Agu) annonce la couleur. Décidé, agressif aux barrières, il percute et enferme ceux qui s’aventurent dans son terrain. Concentré et dominateur aux ficelles, seul Clarion fait l’effort en vain. 7 Carmen et retour.
A cinq ans, MESRINE (Vinuesa) est déjà l’ennemi public n° 1 des blancs. Imposant, les hommes calculent trop et il visite la contre piste. Il paraît pourtant accessible. Clarion coupe la cocarde à la douzième, Chig s’offre le butin à la quatorzième et Moine le gland sur la sonnerie. 2 Carmen et retour mais on reste sur notre faim.

Eric AUPHAN
Photo
(archives) Luc PERO


Trophée de l’Avenir : Maurel (22) Chig (10) Ferriol (1)

Entrée: ¼ Organisateur: CT Lou Prouvenco Présidence: J Faure Droitiers: Chig, D Maurel, D Moine. Gauchers: Alarcon, Clarion, Ferriol, Thierry. Tourneurs: Duran, Lieballe, D Martinez, G Rado.