Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

20/09/2009

BEAUVOISIN *AVENIR*

Dimanche 20 septembre 2009

 
APRES L'ENTRACTE, LA PLUIE...
Maurel.jpg
David Maurel encore trés entreprenant aujourd'hui
 
Entrée : 3/4 d’arène. Organisateur : CT L’Aficion. Présidence : Michel Saez. Raseteurs droitiers : Ayme, Fougère, D. Maurel.
Gauchers : C. Chanat, Ferriol, Ruiz. Tourneurs : Duran, Lieballe, Rouveyrolles.

Cette 11e finale du Trophée des Costières interrompue par la pluie a dû être finalement annulée.
Mourvèdre (Cuillé).- Dès sa sortie, cherche, trouve et se cale dans les angles. De là, il complique le jeu, mais toutefois se livre quand il est bien entrepris. Un premier à l’ancienne qui enferme sa seconde ficelle et reçoit trois fois les honneurs.
Galavard (Nicollin).- Avec générosité, il se donne dans des droite-gauche. Aucun refus pendant 13 minutes, trois fois récompensées.
Massimo (Blanc-Espelly).- Une petite minute pour avoir accès aux ficelles. Puis moins raseté, mais toujours aussi disponible il va conserver ses ficelles jusqu’à la limite. Des bonnes poursuites, quelques anticipations pour plusieurs fois la musique.
Texte et Photos Luc PERO

Trophée de l’Avenir : D. Maurel, 12 points ; Fougère, 5 ; C. Chanat, 4 ; Ferriol, 3 ; Ayme, 3.
Trophée des Raseteurs : O. Ruiz, 2 points.
************************************
 
A. Duran et Ch. Chanat préparent leur reconversion !!!
DSC08423.JPG
DSC08425.JPG

19/09/2009

SAINT-ETIENNE-DU-GRES * AVENIR*

Samedi 19 septembre : Coupe des Espoirs du Trident d'Or et Souvenir Honoré-Tardieu

COUP DOUBLE POUR CHIG

St Etienne du Grès 059.jpg
Les lauréats CALINOUS et Chig

Entrée : 1/3 d'arène. Organisateur: Comité des fêtes. Présidence: Philippe Gibert. Raseteurs droitiers: Chig, Martinez, Maurel; gauchers: Ferriol, Khaled Tourneurs: Lieballe, Rado, Tourki.
St Etienne du Grès 033.jpgAvec 46 points Chig remporte le 11e souvenir Honoré-Tardieu et le prix du meilleur animateur mais ce fût loin d’être facile. Ferriol (40 pts) lui a tenu la dragée haute jusqu’au dernier. Calinous, dominateur aux ficelles, remporte la coupe des espoirs du trident d’or dans une course homogène et à suspense. Maurel, Martinez et Khaled assurent aussi alors que la pena de Saint-Etienne-du-Grès joue à domicile.

MAJOR (Les Baumelles) commande avec autorité et agressivité aux planches qu’il brise ou soulève. Son placement est souverain mais sur la fin il se réserve et conserve un gland. TAMBOURIN (Caillan) sonne juste et fort. Du jus à la sortie du raset et les cornes toujours à l’affût aux planches où il manque de surprendre Rado. Aux ficelles, il résonne et vibre dans des séries percutantes et en conserve une en musique entendue deux fois. Coureur aux attributs, JOSUE (Joncas) subit sur les déplacements. Vaillant aux ficelles, il donne le change énergiquement et percute Chig à deux reprises dans dix minutes volontaires. 3 Carmen et retour.
Rapidement délesté des attributs, LOU RAZIL (Saint-Pierre) se laisse raseter mais s’aide d’un coup de revers. Décollé des planches, sa fin de course est malgré tout animée pour l’attribution de la première ficelle sur le fil pour Ferriol qui prend la tête du trophée. 3 Carmen et rentrée. Attentif, CALINOUS (Blanc) garde six minutes ses pompons. Il se place et déplace les hommes à sa guise et joue des cornes sur le raset. Même s’il ne finit pas toujours, il enferme dangereusement Ferriol et sera peu inquiété aux ficelles qu’il conserve brillamment. 2 Carmen et retour. Avec l’enjeu de la victoire, MARLIN (Ribaud) est pris d’entrée dans une vague blanche. Aux ficelles il desserre l’étau et percute plusieurs fois aux planches jusqu’à vouloir mordre les blancs. Un final brillant et enjoué jusqu’à ce que Chig s’adjuge définitivement le trophée. 6 Carmen dont retour porteur d’une ficelle.

                                                 Texte et Photos Eric AUPHAN

St Etienne du Grès 082.jpg
MARLIN - Chig

13/09/2009

CASTRIES *AVENIR*

Dimanche 13 septembre 2009

LE GRAND COEUR DES GUILLIERME

CASTRIES.jpg
 
Entrée : 200 personnes environ. Organisateur : CT Le Trident. Président : Marc Moucadel. Raseteurs droitiers : Grammatico, Gros, Malige, Noguera, Roux. Gauchers : Cartalade, Ferriol. Tourneurs : Abbal, Bouchité, Cuallado, Duran.

L’envie et la  vaillance sont les atouts des  six taureaux  de cette complète de Guillierme. Les deux premiers un peu brouillon encore ; Bouffareu (3e, 6 ans) généreux à l’extrême ; Varadero, très cocardier ; Saint-Omer, infatigable ; Gastaboï, un taureau en devenir, gaspillé aujourd’hui. Les hommes n’ont pas fait de cadeaux aux trois premiers, se sont appliqués avec Varadero et Saint-Omer mais délaissé le dernier. Dommage.
Tourtoulen.- A du mal à trouver une place et se laisse raseter à la traverse sans finir. Plus concerné sur sa 2e ficelle, accélère sur quelques actions (1 Carmen). 7 minutes. Cœur léger.
Jol.- Brouillon mais s’intéresse à tous les cites. Vulnérable loin des planches, il se montre plus sérieux, une fois placé. Appuie après Cartalade et saute après (Carmen). 11 minutes. Cœur à prendre.
Bouffareu.- Sort avec une rougne terrible et se jette sur tout ce qui bouge. Une fois placé au toril, peu de blanc en vue. Il signe un bel engagement sur Malige et défend gaillardement sa 2e ficelle par des séries (1 Carmen) corsées jusqu’à l’épuisement. 12 minutes et les honneurs au retour. Grand cœur.
Varadero.- Attentif, de la tenue, du coup, il n’est abordé que prudemment. Quelques ripostes sévères le font respecter. Obligés de le prendre arrêté, les blancs s’appliquent à la loyale, pour le meilleur moment de la course. Rentre une ficelle avec 3 Carmen plus retour. As de cœur.
Saint-Omer.- Prend tout avec envie et conclut sur Roux. Aux ficelles, il corse les débats en se plaçant mais reste disponible. Anticipe Gros, Ferriol et s’engage dans de longues séries. Se bat comme un diable jusqu’à rentrer ses deux ficelles. 4 Carmen et retour. A cœur vaillant rien d’impossible.
Gastaboï.- Sa réputation de sauteur et son allure agressive embarrassent les blancs qui ne savent pas par quel bout le prendre. ça discute, tergiverse, passe à blanc, Gastaboï attend et s’évade d’ennui. Quand les blancs s’engagent, la riposte est à la hauteur, franche, en force et "pan" méchamment aux planches. 4 Carmen et retour. Atout cœur.
Martine ALIAGA
Photo archives Luc PERO
 
Trophée de l’Avenir : Ferriol, 17 points ; Cartalade, 9 ; Gros, 5.

11/09/2009

BEAUCAIRE - 2e JOURNÉE DES REVELATIONS DU PAYS D' OC

Vendredi 11 septembre 2009 : Trophée de l'Avenir

ON NE S'EST PAS ENNUYÉ

FLAMANT - Chig.jpg
FLAMANT de Nicollin sur Chig

Des gradins un peu garnis, mais terriblement bruyants et agités avec les enfants des écoles tde Beaucaire invités pour l'aprés-midi.
En piste Chig, D. Maurel, Cartalade, Fougère, Cano, Fadli, M. Sanchez, Cartalade, Violet (sort au second) pour animer un concours de bonne tenue. RAMSES de Caillan fait un bon premier, LOU PIOU de Mermoux a de bien belles qualités, MIGNON de Cuillé impose le respect, FLAMANT de Nicollin allie bravoure et brio, VERAN de Allard étale ses dispositions cocardières, LOU BARRI de La Galère montre plusieurs facettes intéressantes et IBARRA de St Antoine apprend le métier.
Texte et Photo Luc PERO

 

09/09/2009

VILLENEUVE-LES-MAGUELONE *AVENIR*

Samedi 5 septembre 2009

FINALE DU TROPHÉE DE LA VIGNE ET DES ÉTANGS

NOMADE.jpg
NOMADE de Plo, le meilleur... sauf pour le jury !
PALMARES 2009
* Pour la saison: LEVANT de Saumade et M. Schuller.
* Pour la finale: FENOUILLET de Daumas et C. Clarion
Le concours de cette finale a permis d"apprécier les hautes qualités cocardières de NOMADE (4) de Plo. FENOUILLET (3) de Daumas a étalé toute sa bravoure. ERRIKA (6) de Ricard spectaculaire. GAILLARDET (5) de Saumade parfois dangereux mais irrégulier. EMIR (2) de Nicollin, GALAAD (1) des Baumelles, GEORGES (7) de Félix agréables ont complété cette course. Chez les hommes Clarion s'impose et mène le bal devant C. Garcia, Fougère, Miralles, Jourdan, Cartalade et Schuller qui se retire au premier sur une belle frayeur en ratant le marche-pied.
Texte et Photo Luc PERO

 

08/09/2009

SAINT-LAURENT-D'AIGOUZE : FINALE DU PRINTEMPS DES ROYALES

Dimanche 6 septembre 2009 : Trophée de l'Avenir

REPORTAGE PHOTO DE CHRISTIAN ITIER

Les vainqueurs 2009

ST LO SAUMADE CI.jpgST LO BLATIERE CI.jpg

Meilleure course :
manade Saumade
Meilleur raseteur
de la saison :
Mathieu Schuller
Meilleur taureau
de la finale :
Nizam
de Blatière-Bessac
Meilleur raseteur
de la finale :
Freddy Sabde

 Une finale de qualité devant des arènes pleines, capelado et remise des prix à la hauteur des bonnes idées du CT Lou Bandot. Et si Freddy Sabde l'emporte, Cyril Garcia mérite la citation.

ST LO GARCIA NIZAM CI.jpg
Cyril Garcia, présent dans les difficultés et sachant aussi faire briller, ici avec Nizam (7e hp)
▼ Freddy Sabde retrouve son niveau et paye de sa personne
ci-dessous avec Arcanel de Lagarde, 6e
ST LO SABDE LAGARDE CI.jpg

07/09/2009

AUREILLE * AVENIR*

Dimanche 6 septembre 2009 : finale du 4e Trophée des Alpilles

RESPECTABLE LOU SAR

Aureille 06 09 042.jpg LOU SAR.jpg
LOU SAR sur R. Roux


Entrée: 3/4 d'arène.  Organisateur: CT Aureillois. Présidence: G. Roccia. Raseteurs droitiers: Dumas, D.Maurel, D.Martinez, Moine, Roux. Gauchers: Cartalade, Fadli, Tortel. Tourneurs: Abbal, Babacène, Lieballe, Ménargues.
Les David sont à la fête et si Moine (58 points) le dauphin met d’entrée la pression sur Maurel (68) ce dernier s’accroche et récolte le 4ème trophée des Alpilles tandis que Tortel (39) rejoint le podium. Les autres apportent leur précieux concours. Côté taureaux, Lou Sar (Guillerme) prix sur la Finale et Hébus (Agu) prix sur la saison sont récompensés. Blessé à l’œil, Moka laissait entrevoir des dispositions barricadières.

BISON (Fabre-Mailhan) irrégulier est capable de fuser et de mettre en danger Martinez mais souvent il se désintéresse du jeu et rentre ses ficelles. 1 Carmen.
Vaillant et généreux, HERMES (Agu) se donne sans retenue aux pompons mais aux ficelles les hommes n’arrivent pas à canaliser son attention alors que le taureau en veut. Il les conserve en musique jouée une fois.
Une minute et HELIOS (Gillet) défend ses ficelles. S’il anticipe et se jette bien, il peine à terminer ses poursuites même si Fadli sent le chaud. Franc les séries s’enchainent avec brio pour 3 Carmen et rentrée porteur d’une ficelle.
Cocardier aguerri, LOU SAR (Guillerme) défend chèrement ses attributs pendant neuf minutes intenses avec une grande percussion en bascule sur Maurel puis deux actions sur Roux et Tortel. Il souffle aux ficelles grâce à son placement et ses poursuites sérieuses qui imposent le respect. 3 Carmen dont retour.
Idéalement placé, COSTABELLO (Chauvet) répond à tout avec un cœur énorme. Sans vice les blancs ne le ménagent pas aux ficelles. Vaillant au possible, son final est endiablé et rythmé. Onze minutes récompensées 4 fois et retour.
Malheureux, MOKA (La Galère) après deux actions percutantes sur Maurel, réintègre le toril suite à un coup de crochet à l’œil.
La remise des prix en piste est superbe et Frédéric Durand reçoit un coup de cœur pour son dévouement pendant neuf années de présidence. Un instant simple mais ô combien émouvant pour une dernière communion avec le public.

                                                                             Eric AUPHAN

Aureille 06 09 063.jpg HEBUS.jpg
MOKA sur D. Maurel

Trophée de l’Avenir : Cartalade, Maurel, 9 ; Martinez D, 1.
Trophée des Raseteurs : Moine, 12 ; Fadli, 8; Tortel, 5; Roux, 4. 

06/09/2009

GRAVESON *AVENIR*

Samedi 5 septembre 2009

UN PITT(BULL) TRES DANGEREUX…
PITT.jpg
PITT de la manade des Orgonens

Graveson 05 09 068.jpgUne bien belle entrée pas très éloignée du plein pour le club taurin gravesounen malgré un vent rafraîchissant soutenu. A la capelado du président Sébastien Archet défilent les droitiers Ayme, Chig, Sabatier, Violet et les gauchers Ferriol et Ricci. Ils sont aidés de tourneurs Duran, P. Rado, Ranc et Rouveyrolles. Autant le dire de suite, les occasions de vibrer ont été rares. La faute aux blancs abonnés absents. Fatigue, moral en berne, quel sort a pétrifié les hommes au point de s’attirer les foudres du public. Que de regrets chez les manadiers (surtout pour la manade des Orgonens) au vu du potentiel des taureaux. Pourtant Violet avait bien débuté en première partie mais un début de pubalgie le stoppe net en seconde. Ferriol peu en verve en première partie est le seul a parfois essayer en seconde. Habitué aux As, Sabatier n’a pas tiré la course. Chig n’est pas en forme, Ayme est transparent et Ricci se réveille au hors points. Les tourneurs peinent à pousser les hommes au travail notamment Rouveyrolles souvent spectateur en contre piste. Que voulez vous il y a des jours sans.

Les premiers rasets sont pour BRAGADO (Lautier) qui sans vice donne une bonne réplique mais peu bousculé aux ficelles, il les conserve. Un premier délaissé mais que dire du compliqué FANFAN (Caillan). Une tulipe noire qui ne lâche pas facilement ses attributs (tous pour Violet). Il est vif et finit toutes ses poursuites. Idéalement placé, les blancs ne s’accrochent pas et le délaissent complètement aux ficelles. Corpulent, CHICUELO (Bon) se défend avec un petit coup de revers mais aussi en baissant la tête. Aux ficelles il frappe sur Ayme puis Chig et brille sur quelques séries mais lui aussi rentre ses ficelles sans forcer. Cocardier solide, VERONE (Lautier) poursuit dangereusement jusqu’aux planches. D’ailleurs à la cinquième il accroche Violet par le bas du pantalon au moment du saut. Méchant, il finit cornes aux planches et rentre ses ficelles intactes. Le fougueux CONSUL (Bon) malgré son unicorne prend le pouvoir rapidement. Guère inquiété, il brise les planches à blanc puis effectue trois grosses actions sur Sabatier (2) et Ferriol qui lève le second gland sur la sonnerie. A revoir avec du travail. Remis dans les points en accord avec le manadier et les organisateurs, PITT (Les Orgonens) a immédiatement du mordant et les hommes ne savent pas comment l’aborder. Imposant physiquement, il semble en avoir sous les sabots et au bout des cornes mais les hommes se regardent dans le blanc des yeux. Il se place, attend, change de terrain et ainsi de suite. Seul Ferriol tente et essuie un saut. Une série à la treizième et Ferriol (encore lui) coupe la cocarde à 150€ sur l’ultime tentative. Il inspire la crainte et pour le juger il faudra attendre sa prochaine sortie. Le généreux barricadier ESMERO (Caillan) passe un premier tiers tranquille face aux hommes encore sous l’effet Pittbull. Ils reprennent un peu confiance et le bioù enclenche quelques superbes actions très percutantes (▲ photo avec Ricci) qui ne modifient pas l’impression négative d’ensemble laissée par l’inertie des hommes tout au long de la course……

Texte et Photos Eric AUPHAN

Graveson 05 09 075.jpg
ESMERO de Caillan

05/09/2009

BEAUCAIRE *AVENIR*

Vendredi 4 septembre 2009

BONNE PREMIERE POUR LES REVELATIONS DU PAYS D'OC 
BATELIER.jpg
BATELIER un bon premier
 
Entrée : 400 personnes environ. Organisateur : Affaires taurines. Président : Pierrick Vidal. Raseteurs droitiers : Ayme, Chig, Moine, Violet. Gauchers : Cartalade, Ferriol, Khaled, Poujol. Tourneurs : Duran, P. Rado, Ranc, T. Dengerma.

RABINA 9x12.jpgLa première course des Révélations du Pays d’Oc (tous les vendredis de septembre) a été très agréable. D’abord un bon choix de taureaux où Batelier (1er), Rabina (4e) et Eliodor (6e) se font remarquer, ensuite une équipe de raseteurs travaillant en  rythme dans un bon esprit.
Batelier (Ribaud).- Avec une très bonne gestion de l’espace, il donne des séries agréables qu’il conclut volontiers. Aux ficelles, sous les nombreuses sollicitations des blancs, il brille et passe la corne. Défend sévèrement sa 2e ficelle qu’il ne cède qu’à la 14e passée. 4 Carmen et retour.
Forain (Le Pantaï).- Il gêne les hommes par son placement décollé et ses à coups. Si les premiers attributs sont levés sur ses déplacements, bien cité, il fait l’effort et se jette méchamment (Chig et Poujol, Carmen). Rentre une ficelle.
Massimo (Blanc-Espelly).- Au début, il se  perd dans cette grande piste, bien positionné par la suite, il se montre dangereux dans les poursuites. Poujol montre la voie pour de belles séries, notamment sur sa 1re ficelle. Un quart d’heure crescendo. 3 Carmen et retour.
Rabina (Guillierme). D’entrée des séries qu’il enchaîne sans faiblir, au contraire. Toujours disponible, placé, il s’envoie avec envie et passe la corne au finish. Rabina se chauffe sans se "cramer" pour 13 minutes superbes. 4 Carmen et retour.
Magellan (Plo).- Un cocardier classique qui se fait respecter par son placement et qui pousse fort sur le raset. Les blancs ne lui sautent pas dessus et Magellan rentre ses ficelles en musique.
Eliodor (Lautier).- Il va vite et voit tout, mettant les blancs en difficulté. Quand il a en un dans le collimateur, l’arrivée est très serrée. Bon dans les échanges rythmés, il sélectionne sur la fin, ne cédant qu’une ficelle (14e). 2 Carmen et retour.
Simon (Lou Pantaï, hp).- Un joli bestiau qui fait ses premières armes dans une grande piste. Après la découverte, le travail. Des séries bien poussées, du placement et un bel engagement sur Ayme. Les ficelles à la maison et la musique en  récompense.
Martine ALIAGA
Photos Luc PERO
RABINA 1.jpg
RABINA le meilleur du jour
Trophée de l’Avenir : Cartalade, 6 ; Violet, 5,5 ; Ayme, 4 ; Chig, 3,5 ; Ferriol, 2,5.

29/08/2009

PELISSANNE *AVENIR*

Samedi 29 août 2009

ÇA BAIGNE POUR MARLIN

 

Petit tiers d’entrées pour la Société Taurine lorsque Michel Perrin lance la capelado composée des raseteurs Chig, Maurel, Violet, Galibert et Ricci accompagnés de presque autant de tourneurs avec Lieballe, P. Rado, Ranc et Tourki. Les arènes balayées par un violent mistral n’ont eu que peu l’occasion de vibrer même si après une première partie rugueuse, la seconde s’est révélée plus attractive avec un Marlin parti pour voguer sur la vague du succès. David Maurel assure avec combativité et efficacité mais on sent les blancs fatigués.

CARASSIN (F-Mailhan)  a du caractère et le démontre durant quinze minutes agressives et volontaires qui lui permettent de rester maître de ses ficelles. 2 Carmen et retour.
Doté d’un sévère placement, CAPOULI (Ribaud)  domine allègrement. Il lâche uniquement sa cocarde à Chig a mi-course et un gland à Maurel. Méchant et à la recherche de la faute blanche, il met les hommes en échec sans Carmen (? )
D’entrée, COUVADOU (Blanc) se dresse sur Violet et ça calme. Il chasse et vient fort à la sortie du raset. Le bioù fait bloc sans que les hommes n’y arrivent et malgré les efforts de Violet, il conserve ses glands en musique jouée une fois.
Hyper coopératif sur le sable, MARLIN (Ribaud) est comme un poisson dans l’eau. Présent à l’arrivée où il se soulève chaque fois, il excelle dans les séries et dévoile un potentiel de combativité fort intéressant. Une ficelle intacte au toril avec 6 Carmen dont retour.
Puissant, GEDEON (Gillet) est rapidement délesté des attributs et s’il joue les démolisseurs avec les planches, huit minutes trente suffisent pour clore les débats.
Borgne mais vif, BALZAC (Fabre-Mailhan) coopère aux attributs puis s’évade seul dans le pourtour. Si Galibert est son meilleur partenaire, le manque de pression aux ficelles nous laisse sur notre faim. Carmen pour un bioù qu’il faudra revoir avant de juger.

Eric AUPHAN

Trophée de l’Avenir: D Maurel (17), L Galibert, Violet (7), Chig (4)

24/08/2009

SAINT-GEORGES-D'ORQUES *AVENIR*

Dimanche 23 août 2009

CE DIABLE DE BELZEBUTH ETONNE
MARC SANCHEZ CARTONNE

SANCHEZ.jpg

Ambiance festive à Saint-Georges-d'Orques. "Les Cigales et respounchous" ont fait le plein pour leur matinée à l'ancienne et les convives arrivent petit à petit sur les gradins pour suivre le concours du club taurin Le Trident. Cyril Daniel à la présidence accueille les raseteurs droitiers Bini, Canales, G. Cano, Paparone ; à gauche M. Sanchez, Mebarek ; tourneurs : Euzéby et Cano. Un Souvenir Michel-Laurens "tranquillou" et agréable - surtout en première partie - avec un étonnant Belzébuth de Vitou, calme et très cocardier (on l'a connu sauteur, brouillon, caractériel, comme quoi...) et Marc Sanchez qui mène la course du début à la fin, aidé - par moments - par les cinq autres blancs. L'ensemble (cocardiers et raseteur) reste plaisant dans le contexte. Bien sûr les prix pour les deux cités en titre.

Angélus (Le Ternen) passe vaillamment en cinq minutes. Brave partenaire, 1 Carmen sur une série.
Belzébuth (Vitou) est vite rendu sur l'homme et conclut les séries la corne dangereusement pointée. Placé, agressif, si le rythme baisse, il part au combat et se chauffe dès qu'on lui propose quelques enchaînements. Il aurait supporté plus de travail. Sans refus, rentre ses ficelles. 1 Carmen et retour.
Filipoun (Saint-Pierre).- Un peu décollé, toujours disponible, agréable pour des séries avec des accélérations intéressantes. 3 Carmen et retour avec une ficelle.
Phénix (Le Brestalou).- Les sollicitations manquent pour ce coureur qui sans se fixer, répond à tout et à fond. Anticipe les plus audacieux et envoie de grands coups de banes à l'arrivée aux planches. Mais il s'ennuie... saute et rentre ses glands sans forcer. 3 Carmen et retour.
Kayak (Plo).- Certes c'est un gros gabarit, un peu lourd, mais il s'envoie dans les poursuites avec coeur, au début. Le manque de suivi dans les enchaînements ne le sert pas, mais bon...
Toscan (Occitane).- Longuement regardé par les blancs (?), il faut attendre la 4e minute pour le premier raset. Toscan renvoie la balle à chaque fois qu'on le sollicite, il est brave dans les séries et s'envoie de bon coeur aux planches. Là aussi ça manque d'hommes et Toscan rentre une ficelle. Agréable et des Carmen.

                                                                                                Martine ALIAGA
Photo Luc PERO

23/08/2009

SALIN-DE-GIRAUD *AVENIR*

Samedi 22 août 2009

OUNDO CŒUR D’OR 

Salin de Giraud 22 08 076.jpg
OUNDO de Plo


Entrée : 2/3 d'arène. Organisateur : CT Prouvenco Aficion. Présidence : J. Faure. Raseteurs droitiers : Gros, D.Martinez, D. Maurel. Gauchers : Fadli, Ferriol, Martin-Cocher. Tourneurs : Babacène, Cuallado, Duran, Lieballe.

 

Salin de Giraud 22 08 114.jpgMartin-Cocher et Maurel ex-æquo remportent le 9e souvenir Maurice-Jardin récompensant le meilleur animateur. Oundo explosif remporte à l’unanimité le prix du meilleur taureau dans une course où les tourneurs gâchent parfois notre plaisir. Ah si Duran pouvait moins râler et si Gros pouvait moins s’énerver. Utopie quand tu nous tiens.
Solide premier, HERACLES (Lagarde) rapidement délesté des attributs et d’une ficelle (2’30) conserve la seconde avec une défense énergique face aux hommes motivés. 5 Carmen.
Le petit CYRUS (Blanc-Espelly) se prête au jeu aux pompons avec vaillance sans pousser ses actions. Il conserve ses ficelles (pas mal fournies) face aux crocheteurs assez maladroits. 1 Carmen.
Brave, TRELUS (Guillerme) se donne sans forcer. Il n’arrive pas à accélérer sauf à deux reprises sur Gros accroché dans la première ficelle qu’il lève sur la sonnerie. 2 Carmen.
Sans difficulté à la tête, CANALET (Blanc) un peu mou aujourd’hui mérite des rasets arrêtés. Ils viennent principalement de Martin-Cocher et s’il saute un peu seul son final enjoué se termine par une action fracassante sur Maurel qui lèvre le dernier tour de ficelle. 5 Carmen.
Coureur, BELAS (Cavallini) fait ressortir son agressivité aux planches. Seul Martin-Cocher en tire le meilleur car le bioù est décidé et rentre une ficelle après une belle générosité. 
Le barricadier OUNDO (Plo) n’a pas un cœur artificiel. Il vient à cœur ouvert même sur les rasets à blanc et offre une montée d’adrénaline aux aféciouna et aux blancs. Son sang gicle du cœur et le propulse dans une vingtaine d’actions fracassantes. Plus on lui en demande, plus il y met du cœur. 14 Carmen et l’ovation du public touché en plein cœur.
Vif, ARES (Lautier) ne se laisse pas aborder facilement. C’est un coriace qui surveille et joue des cornes à l’arrivée. Pas spectaculaire mais terriblement efficace car les ficelles restent sa propriété. 3 Carmen.

 

Texte et Photos Eric AUPHAN

Trophée de l’Avenir : D.Maurel, 18 points ; Ferriol, 13 ; Gros, 3 ; D. Martinez, 2.

BEAUVOISIN *AVENIR*

Dimanche 23 août 2009

PALUNIE REGENTE

PALUNIE.jpg
PALUNIE sur Errik
 
Entrée : plein. Organisateur : comité d’animation. Présidence : Bruno Pascal. Raseteurs droitiers : Ayme, Jockin, D. Martinez. Gauchers : Errik, Ferriol, O. Ruiz. Tourneurs : Duran, Lizon, F. Garrido, Rouveyrolles.

Samedi, la Royale, aujourd’hui les espoirs, Beauvoisin fait place belle aux "rouge et vert". De cette complète de Nicollin sont ressortis Térence bon premier et Palunié, troisième,  le patron ; après la pause, Emir s’impose. Des blancs si l'ensemble a travaillé avec assiduité et dans une bonne entente,  Jockin à droite, Errik à gauche sont les meneurs.
Térence.- Bonne prestation de ce solide mais conciliant partenaire qui la joue vaillante mais aussi sérieuse et brillante. Deux coups de barrière sur Jockin pour 3 Carmen dans 13 minutes.
Roch.- Fantasque et méchant, il est moins agressif sur les attaques. 15 minutes avec trop de déchets.
Palunié.- Sort avec l’envie de combattre et impose sa vitesse et sa vista. Coup sur coup à la 6e, il enferme et se soulève dangereusement sur Ayme et sur la reprise, il rattrape Ferriol et le crochète au-dessus de la barrière (il en est quitte pour changer de tenue seulement). Maître des opérations, les séries et les finitions lui valent 5 Carmen, une ficelle au toril.
Emir.- Un placement strict, des répliques sévèrement conclues c’est avec sérieux qu’il défend ses principaux attributs. Entrepris, il est moins présent mais des finitions sur Errik (3), Jockin (3), Ayme, lui font écouter 5 Carmen. Enferme une ficelle.
Perceval.- Un "largué" coureur, sauteur, qui petit à petit se prend au jeu de la piste en donnant des ripostes intéressantes. Il frappe sur Jockin, mais se blesse au museau et réintègre le toril à la 10e. Musique.
Tancrède.- Avec envie, il boit les rasets mais se montre encore bien tendre et naïf à ce niveau. Sa volonté lui vaut des Carmen en 8 minutes griffées d’actions au bois.
Pouderous (hors points).- Encore un "largué" d’un beau gabarit, fougueux et sauteur, il doit encore apprendre. Musique.

Texte et Photo Luc PERO

Trophée de l’Avenir :  Ayme, 13 points ; D. Martinez, 8 ; Errik, 7 ; Ferriol, 3.
Trophée des Raseteurs : Jockin, 23 points ; O. Ruiz, 4.

22/08/2009

LATTES *AVENIR*

Samedi 22 août 2009 

PABLO, UN DOMINATEUR... TORRIDE !
lattes 12.jpg
 
Entrée : 3/4 d’arène. Organisateur : CT Lou Mejean. Président : T. Daniel. Raseteurs droitiers : Fougère, Schuller, Valette. Gauchers : Oleskevich, M. Sanchez. Tourneurs : Curtil, Euzéby, Molins, Sanchez.

A cinq, ils ont fait le maximum par cette chaleur torride et malgré quelques temps morts bien compréhensibles, ont bien travaillé à tous les taureaux. Bien sûr, les biòu en auraient supporté plus notamment Pablo (Fabre-Mailhan) auteur d’un quart d’heure de domination totale.
Basilic (Fabre-Mailhan).- Toujours disponible, il exploite les angles et signe de bons engagements. Il conclut sur Fougère, pousse après Valette, Fougère deux fois enfermé. Les ficelles au toril en musique déjà entendue 4 fois.
lattes 1.jpgLudo (Chaballier).- Malgré un placement décollé, il est prêt à tous les échanges. Au fur et à mesure, il prend de l’assurance et fait avorter pas mal de départs. Ses interventions découragent les blancs et les ficelles resteront sur les cornes. Musique.
Homère (Le Ternen).- En mouvement, il enchaîne de bon cœur et va au bout si l’homme reste un peu dedans (Fougère, Carmen). Bien placé aux ficelles, il défend la première jusqu’à la 9e, la seconde à la 12e. Et l’élastique lui permet de terminer un quart d’heure volontaire avec les honneurs.
Pablo (Fabre-Mailhan).- Attentif, toujours placé, enferme Sanchez, saute après Schuller, embarque Fougère. Vif dans les séries, il défend magistralement son terrain. Il demande des départs calculés et peu de clients s’engagent aux ficelles qu’il ramènera aux Bernacles avec 3 Carmen et retour.
Sueño (Rouquette).- Avec lui, il vaut mieux ne pas dormir. Méchant, il s’envoie deux fois sur le tourneur Sanchez, du placement et de la vitesse, 5 minutes avant le premier raset à sa tête. Puis les blancs en prennent la mesure car le jeune biòu est encore tendre sur le raset. Tout de même, il s’engage fort après Fougère, tape sur Valette (Carmen) et ressaute après Fougère. Les ficelles rentrent avec la musique.
Espadon (Saumade).- Des planches, il se livre franchement dans des séries bien rythmées qu’il conclut volontiers. Chaque blanc est gratifié à son tour d’actions aux bois pour un bon final de 12 minutes orchestré par 5 Carmen et retour.

Martine ALIAGA
Photos archives Luc PERO

Trophée de l’Avenir : Schuller, 23 points ; Fougère, 21 ; Valette, 4 ; M. Sanchez, 3.

20/08/2009

SAINT-LAURENT-D'AIGOUZE *AVENIR*

Jeudi 20 août 2009

LES PRIX A JIVAGO ET SCHULLER

DSC07609.JPG
CANCAREL de Raynaud le meilleur et le plus complet du concours...
Entrée : 1/2 arène. Org. : Comité des fêtes.  Président : William Gérard.  Raseteurs droitiers : Fougère, Rey (sort au 6e), Schuller. Gauchers : Cartalade (sort sur blessure au 1er), Clarion, C. Chanat (sort au 2e), M. Sanchez.  Tourneurs : Abbal, Curtil, C. Dumas, Sanchez.

Le Trophée Souvenir René-Chabanon récompensant le meilleur cocardier est attribué à la surprise générale à Jivago de Blatière-Bessac. Le Trophée Souvenir Henri-Lopez revient au meilleur animateur Schuller.
Pedro (Nicollin).- Coriace premier qui répond mais qui ne se laisse pas ravir facilement ses attributs. A la 13e minute, il crochète Kevin Cartalade en pleine piste et le raseteur reste quelques secondes suspendu par l’avant bras à la corne. Rentre un gland, écoute 3 Carmen.
Scapin (Cuillé).- Il ne reste que cinq hommes mais ceux-ci œuvrent dans le bon sens. Le biòu a des bons principes et du répondant en concluant plusieurs fois aux planches. Un gros coup sur Schuller déclenche le disque déjà trois fois entendu. Et Carmen au retour, 15e minute.
Cancarel (Raynaud).- Aux attributs, il se distingue dans des séries qu’il agrémente de finitions cornes dans les planches. Aux ficelles, il se positionne bien et se livre volontiers aux sollicitations qu’il conclut toujours aussi violemment avec ses banes. Il rentre une ficelle et entend six fois la musique pour sa grande bravoure.
Saphir (Saumade).- Il ne s’en laisse pas conter et oblige les hommes à calculer. Il occupe entièrement l’espace et se positionne aux bons postes. Ses répliques sérieuses et finitions au fil des planches lui valent plusieurs Carmen.
Jivago (Blatière-Bessac).- Surprend tout son monde en se jetant en contre-piste derrière Clarion. Ensuite, il n’est pas travaillé avec un rythme assez soutenu pour qu’il puisse exprimer tout son niveau. Un autre saut sur Clarion et ses ficelles rentrent. 3 fois la musique.
Lutin (Lagarde).- Vif, rapide, il épouse bien les courbes dessinées et pousse jusqu’à la limite ses actions. Notamment avec Fougère, Schuller, Clarion. Sa course va crescendo mais il conserve une ficelle et entend de nombreux Carmen.
Fanfaroun (Rousseau, hp).- Sauteur au début, puis puissant barricadier, il bascule après Sanchez et récidive sur le même homme, deux fois. Offre d’autres actions et rentre en musique déjà jouée.
Texte et photos Luc PERO

Trophée de l’Avenir : Schuller, 20 points ; Fougère, 19 ; Sanchez, 2; Cartalade, 2.

19/08/2009

REDESSAN : BRUSCHET ET ALIAGA BLESSÉS

Mardi 18 août 2009

La finale de la Devise d'Or à Redessan a bouleversé les spectateurs.  Dès le premier taureau,  Romain Bruschet reçoit un coup de corne au niveau de l'abdomen d'Olibrius de Plo. Apparemment pas trop grave. Ensuite c'est Napoléon de Blatière-Bessac qui blesse Jérémy Aliaga après avoir malmené Romain Gros. Jérémy était en contre-piste quand Napoléon saute. Voulant se dégager par la piste, le raseteur se fait surprendre par le taureau qui l'avait en point de mire et déjà ressautait dans l'autre sens. 2 trajectoires dans la cuisse gauche, une petite devant, une de quinze centimètres derrière. Par miracle, rien de grave de touché sinon le moral. Rappelons que c'est la troisième blessure pour le gaucher villeneuvois et la seconde infligée par le même Napoléon. Tous nos voeux de rétablissement aux deux raseteurs.

Martine ALIAGA

17/08/2009

LANSARGUES *AVENIR*

Dimanche 16 août 2009

PRIAM LE TOP D'UN EXCELLENT CASTING
PRIAM.jpg
Agressif et spectaculaire PRIAM (Photo archives L.P)
 
Entrée : 3/4 d’arène. Organisateur : CT F.-Durand. Président : Cyril Daniel. Raseteurs droitiers : Jockin, Malige, Noguera (sort à l’entracte), Valette. Gauchers : Cartalade, Oleskevich. Tourneurs : Abbal, Lizon, Molins.
Bravo au CT F.-Durand
pour son casting et l’ordre de sortie de la course. Carmen aux taureaux, mention à Fusain, sévère premier ; Faru, excellent quatrième ; Priam, terrible dernier ; les trois autres très bons partenaires. Chapeau à Jockin, Valette, Cartalade et Malige qui sont allés au bout de l’effort. Oubliés les quelques ratés de début de course des gauchers, les quelques temps morts... vous l’avez compris, ce 8e Souvenir Perry-Gibert a été d’un très bon niveau et récompense Cartalade aux points ; Jockin au mérite et Priam pour l’émotion et l’intensité du final. Remise des prix avec les Arlésiennes et les cavaliers, par la fille et la maman de Pierry Gibert, émotion encore...
Fusain (Cavallini).- Ignore les tourneurs, bourlingue mais reste disponible pour tous les échanges qu’il pimente d’un sévère tricotage. Placé, chacun à son tour est enfermé ou quiché. Il reste maître du terrain et de ses ficelles. 5 Carmen et retour.
Caballero (Guillierme).- Brave partenaire, franc, une série (Carmen) pour les pompons, une pour la 1re ficelle. Puis raseté plus cool, garde la 2e jusqu’à la 12e minute.
Barri (Le Grand-Salan).- Surveille et fait avorter pas mal de départ. Pas étouffé, Barri se taille une belle domination par des enfermées sur Noguera, Cartalade (3 fois) et malgré le bon travail de Jockin garde ses ficelles. 4 Carmen et retour.
Faru (L’Aurore).- Si les blancs s’enhardissent sur ses déplacements, une fois placé, peu osent. Bien moins coureur qu’à l’accoutumée, Faru pose problème. Cartalade avec cinq rasets, taureau arrêté, de toute beauté est récompensé de la cocarde, d’un gland et de la première ficelle ; Valette, deux longues trajectoires et un gland dans le crochet. Faru rentre la 2e ficelle après un quart d’heure très cocardier. 5 Carmen et retour.
Chouan (Lafon).- Il se livre vaillamment et quand les hommes le chauffent il se cabre volontiers et met la corne. Agréable. Une ficelle rentre avec 4 Carmen plus retour.
Priam (Le Ternen).- Calme, il attend… et le festival commence, chaque raset finit sur, à travers ou au-dessus des bois. Planches tapées, brisées, Valette expédié dans les gradins, Jockin, Cartalade, et Malige tous honorés de fracassantes interventions jusqu’au bout de la violence pour Priam, et de la fatigue pour les blancs. La musique en continue et l’ovation.
Martine ALIAGA

 
Trophée de l’Avenir : Cartalade, 21 points ; Valette, 8. Trophée des Raseteurs : Jockin, 14 ; Noguera, 5.

MAUGUIO *AVENIR*

Dimanche 15 août 2009

CARTALADE, FOUGERE
ET KAKI DE FELIX

MAUGUIO.jpg

Entrée : 1 /5e d’arène. Organisateur : CT Le Trident. Président : Laurent Hénin. Raseteurs droitiers :  G. Cano, Fougère, Paparone. Gauchers : Cartalade, T. Mondy. Tourneurs : Cano, Abbal, Curtil.

Les jambes des blancs sont lourdes et les taureaux n’y trouvent pas leur compte. Ça manque de rythme et certains cocardiers, notamment Kaki, méritaient plus d’investissement à leur envie et à leurs qualités. Malgré ce, deux hommes vont au bout de leur fatigue - Kevin Cartalade et Dimitri Fougère – ils mènent la course de bout en bout.
Steph (Rouquette).- Au petit trot, le long des planches, il participe sans finir, s’engageant plus sur les droitiers. Cartalade va le chercher pour la 1re ficelle et trois belles réactions suivent dont une joliment conclue sur Fougère. 13 minutes.
Mintau (Blatière-Bessac).- Placé et volontiers réactif, il pousse jusqu’aux planches. Il s’ennuie et tamponne les bois en attendant. Une belle conclusion sur Fougère et un gros coup sur Cartalade (Carmen), il rentre une ficelle.
BIOU.jpgKaki (Félix).- Trouve vite le bon positionnement et se livre pour les pompons. Aux ficelles, Cartalade s’engage avec technique sur des cites arrêtés et Fougère (Carmen) lui sert de longues courbes. Kaki, super attentif, renvoie coup pour coup. Il défend superbement son terrain et rentre une ficelle en musique.
Angelo (Rouquette).- Un meilleur placement aux ficelles lui permet de bonnes répliques quelquefois la corne pointée. Cartalade l’emporte avec lui jusqu’aux planches (Carmen). Mais il manque de pression et rentre ses ficelles.
Mouscaillon (Lagarde).- Encore naïf le biòu ! Il ne trouve pas sa place. Fougère dans les cornes le tire jusqu’aux bois (Carmen). Brave dans la série qui s’engage (Carmen) mais, un dernier bout de la 2e ficelle le fait pâtir même s’il percute sur Canales (Carmen). 12 minutes.
Izac (Les Termes).- Vif dans les échanges, il vient franchement.  Le temps passe avec quelques invites parsemées et Izac lorgne vers la contre-piste. Cartalade le capte jusqu’au bout, plus une action conclue sur Fougère, Izac termine avec les deux acteurs de la course et ramène une ficelle en musique deux fois entendue.

Martine ALIAGA
Photos archives Luc PERO


Trophée de l’Avenir : Cartalade, 26 ; Fougère, 20 ; G. Cano, 4 ; Canales et Paparone, 3. Trophée des Raseteurs : T. Mondy, 6.

09/08/2009

PORTIRAGNES *AVENIR*

Dimanche 9 août 2009

CHRISTOPHE CLARION ET TAMARIS DE CHAZOT

TAMARIS.jpg
TAMARIS mérite d'être revu dans un autre plateau...

Entrée : le plein. Organisateur : CT Lou Camarguen. Président : Jacques Roumajon. Raseteurs droitiers : Dumont, Moulin, Paparone, Rey.
Gauchers : Clarion, Solera. Tourneurs : Labrousse, G. Rado;

CLARION.jpgLe classement du 10e Trophée Georges-Coget, ancien président fondateur du CT Lou Camarguen, revient à Clarion avec 22 points devant Rey, 19 points et Dumont, 13. Le prix du meilleur cocardier est attribué à Tamaris de la manade Chazot qui réalise ainsi le doublé de la saison portiragnaise.
Tristou (Lopez) .- Calmement il répond aux cites et vient parfois conclure avec le museau au-dessus des barrières. 8 minutes et 1 Carmen en course.
Sultan (Margé).- Avec assiduité, il se livre dans des séries, des conclusions sur Dumont, Clarion dans dix minutes agréables six fois récompensées par les honneurs.
Vescaron (Grand Salan).- Ce jeune sauteur a l’humeur très vagabonde aujourd’hui. Il faut dire qu’en piste, on ne le bouscule guère et lui en profite plus qu’il n’en faudrait. Ses ficelles au toril et musique sur plusieurs jolies poursuites ainsi qu’à sa rentrée.
Tamaris (Chazot).- Récemment vainqueur du Trophée Manu Péro, sa réputation de solide cocardier est établie. Les enchaînements sont rondement menés et les belles poursuites sont dangereuses. Trois grosses enfermées sur Rey (2 fois) et Clarion. Ses ficelles au toril et cinq fois la musique.
Gambay (Margé).- Bien aguerri à ce niveau de compétition, il n’est pas étouffé. A chaque solliciation, les répliques sont de la meilleur veine notamment sur Clarion après lequel il se soulève plusieurs fois. Une ficelle rentre en musique déjà plusieurs fois entendue.
Sovageot (Le Grand Salan).- Le barricadier des prés de Portiragnes est moins en verve que d’habitude. Deux actions sur Rey, une sur Clarion dans un quart d’heure quatre fois honoré.
Mogon (Lopez).- Hors points et pourtant il passe en trois minutes.

Luc PERO


Trophée de l’Avenir : Dumont, 13 points. Trophée des Raseteurs : Solera, 3 ; Moulin, 3.

08/08/2009

CHATEAURENARD *AVENIR*

Mercredi 5 août 2009 : Trophée des Maraîchers espoirs

UNE PANNE BLANCHE…

Entre 400 à 500 aficionados sur les gradins pour une course de l’Avenir peut être considéré comme une belle chambrée pour une course de semaine organisée à l’initiative de l’UTC. Malheureusement cette 2e journée du trophée des Maraîchers espoirs présidée Frédéric Clarey qui a pourtant essayé d’animer les débats avec des primes conséquentes n’a pas eu le rendement escompté. Pourtant avec les droitiers Ayme, Fougère, Gros et les gauchers en nombre supérieur Aliaga, Cartalade, Errik, Ferriol on pouvait espérer mais leurs tourneurs Abbal, Cuallado et Duran ne les ont pas poussés vers l’avant. Rajoutons la répétition de courses, les organismes fatigués, la grandeur de la piste et sept taureaux, voilà peut-être pourquoi les blancs n’y arrivent plus. Dommage car la seconde partie méritait plus de travail et seul Errik fait l’effort avec Gros par moments.
GAUVIN (Les Baumelles) gère l’espace sans forcer, dans une grande piste où il promène les hommes et conserve tranquillement ses ficelles. Vite tourné, le petit BASCO (Lautier) possède une belle accélération mais aux ficelles peu de séries à se mettre sous les cornes. Il les rentre en musique contestée. Vaillant, NIMBUS (Chauvet) se jette avec vigueur sans jamais rechigner sur les reprises. Une bravoure dont les hommes profitent pendant douze minutes. Carmen au retour. Décidé, EROS (Ricard) se frotte aux planches, saute et fait le vide sans paraître insurmontable. Devant le peu d’entrain des blancs, il conserve un gland après avoir cédé sa cocarde sur le tard. Un Carmen et retour. La plupart des rasets sur RIO (Bon) se font à blanc. Il impose sa morphologie, sa puissance et ses cornes. Seuls Gros et Errik tentent vraiment puis les autres alléchés par une cocarde à 250€ que coupe Cartalade. Errik courageux s’adjuge un gland et basta. Deux Carmen dont retour. GAFFET (Aubanel Pierre) veut en découdre et saute sur Duran mais les blancs hésitent toujours. Errik décante la situation avec coupe et cocarde (8e). Deux coups de barrière et deux sauts pour les attributs puis plus rien. 2 Carmen et rentrée. Pas de révolution avec CHOUAN (Blatière-Bessac) brouillon qui saute, ressaute et casse une porte. Les blancs n’y arrivent toujours pas mais Gros lui fait réaliser une envolée et Ferriol coupe la cocarde sur le dernier raset d’une course quasi soporifique après laquelle les tenues blanches doivent impérativement recharger les batteries.

                                                                                                                   Eric AUPHAN

 Trophée de l'Avenir : Ayme, 4,5 ; Errik, 4 ; Gros, 3,5 ; Ferriol, 3 ; Fougère, 2,5 ; Cartalade, 2 ; Aliaga, 1.