Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

10/08/2008

VAUVERT 10-08 *Avenir*

LE 24e SOUVENIR CHRISTIAN MESTRE
A GARLAN DES BAUMELLES
ET ANTHONY AYME
*******

fc9757af4613454b832314eef29d3d69.jpg
A. Ayme appliqué face à GARLAN
d0e5e4e1d3ae0c696f8144fa50879727.jpgUn quart d'arène, C. Chevalier au micro, pour un petit concours de manades. A la capelado onze tenues blanches A. Ayme, M. Bournel, K. Cartalade, T. Dumont, Errik, J. Estévan, D. Fougère pour les raseteurs et Bouchité, Curtil, Martinez, Rouveyrolles comme tourneurs saluent la présidence.
THENARDIER de Blatière-Bessac, bon premier qui manque hélas de pression. ALCIDE de Lagarde, six minutes trente de vaillance. Deux Carmen. CATALAN de Saumade, tient les hommes en respect par son comportement cocardier. Trois Carmen. d8efb9827e48f82a694ff90908739909.jpgQUECO de Espelly-Blanc, même s'il ne termine pas ses actions, sa vivacité et son moral lui font entendre trois fois la  musique. PAVOUN de St Pierre craint pour ses envolées, il n'a pas le travail espéré, mais ne convainc quand même pas. Musique. GARLAN des Baumelles►, rentre un gland, ecoute cinq fois la musique pour ses duos avec A. Ayme qui sera le seul à le provoquer dans de belles longueurs.
Texte et Photos Luc PERO
***************
BANDIDO
33a9bf377ecd8c075fb4f31f354a581b.jpg
21d72bfbb9ec16799d13945b74bd92fa.jpg
f1f1f6a5b2046c1eccc0f15ffa4d0322.jpg
89995da480bb9204ac5a2817c5277e08.jpg
1f4d8d79fbc46d3bfeec8513a8afb955.jpg


08/08/2008

MONTFRIN 5-08 *Avenir*

FINALE DU 50è GLAND D'OR

ROMAIN GROS SUR UN PIED...

e9ce5d2057017dae632feeb0e6661c1d.jpg
AGASSOUN et R. Gros victorieux

En effet c'est avec une blessure (Marguerite d'Or) au talon handicapant ses courses et sauts, que Romain Gros s'adjuge le 50è Gland d'or dont voici le palmarés final:

1er- R. Gros 74 points
2è- B. Four70 pts
Meilleur animateur de la Finale- J. Rey
Meilleur taureau sur la compétition- PASTEURde Fabre-Maihan
Meilleur taureau de la Finale- AGASSOUN de Blanc

A la capelado sous les ordres de Luc Allemand, Président de course, Grammatico, Estevan, Violet, Gros, Ayme, N. Benafitou, Ricci et Bruschet (sort à la pause, Mascarin le remplace) pour les raseteurs et Ranc, Rouveyrolles, V. Dengerma, Cuallado pour les tourneurs défilent au milieu de La Gardounenque, des Arlésiennes, des gardians de la manade Martini.

JASMIN de Ribaud, prend des séries, se chauffe, accroche Violet par l'elastique du protège-tibia au saut des planches. Se place bien et donne une réplique dangereuse en terminaisons. Bon premier et musique plusieurs fois.

b119168968b5bea8f9d07b0ebb105c79.jpg
3d5b48adf5749e6a2806e3769da4908c.jpg
ENZO de Chauvet, court beaucoup et ne réponds que lorsqu'il sent l'homme à sa portée. Irrégulier, mais manque de travail soutenu. Quatre Carmen pour plusieurs belles finitions, dont une bascule sur Gros.
1a11a6f93f5b21b85df0243e9ff75090.jpg 
COURLIS de La Galère, lui aussi court beaucoup et Rey se régale en l'embarquant dans des longueurs. Glands et cocarde en poche Rey continue son festival, rendant trés intéressante la fin de course du taureau. Des Carmen.
4079152b9afacab479a77fe5d41100df.jpg

BANARU de F.Mailhan, un pur des Bernacles, qui effectue tant qu'on lui en demande des séries et encore des séries. Il peut aussi terminer aux barricades ou au delà et la musique plusieurs fois le récompense.

d1adf30b4f34ee19e921591d600162c6.jpg
VARADERO de Guillierme, il affiche tout d'abord un coeur énorme dans des enchaînements successifs, puis petit à petit ajoute de la difficulté en prenant un coup de revers. Finisseur aussi il récolte plusieurs Carmen.
adbfe61a90497a8529d16650fe37e107.jpg

AGASSOUN de Blanc, attendu par le public le fantasque cocardier n'a pas déçu ses supporters. Des sauts sur tout ce qui bouge, des envolées sur les rasets les plus audacieux, il a assuré le spectacle. Musique et Prix du jour.

5124ab25f91a8e9a5f6baaadc08ad401.jpg
b81ee97f8278f41940e0b19a174debae.jpg
99c5987eec228eea862b3f28beb1f5a3.jpg
7699feae25d345355ef123fdc21224ac.jpg

VALMONT de Lautier, a clôturé avec quelques actions percutantes aux barrières pour plusieurs Carmen.

39219a4dc3100580c69641616332db5c.jpg

Texte et Photos Luc  PERO

07/08/2008

UZÉS 4-08 *Avenir*

LE TROPHÉE W. SOULIER
A GUYON ET VOLTIGEUR
************

12ec22ea4e2e2419f5973435ebca4bfa.jpg
VOLTIGEUR et Guyon les deux lauréats
Mais qui donc, a eu l'idée de monter un plateau taureau aussi élevé, avec si peu d'hommes expérimentés ? car en résultat ce ne fût pas une partie de plaisir, ni pour les raseteurs invités, ni pour la demi entrée qui garnissait côté ombre les gradins. Les cocardiers pour la majorité ont fait une promenade de santé et pour le public cela ressemblait plus à un chemin de croix !. Pour Vitou, PREFERIDO à fait son travail de premier, VOLTIGEUR s'est imposé par son métier et son côté spectaculaire. Pour Lagarde, PAPEGAI a donné un aperçu de son potentiel. Pour Lautier, DIABLE et BONCOEUR ont affichés les qualités de leur race. Quand aux CAILLAN, GUINGUE, seul Sabde lui donne vraiment sa chance. COYOTE lui, doit toujours se demander pourquoi on lui a fait faire autant de route, si au bout du compte personne ne voulait jouer avec lui.
Douze ficelles, une cocarde et deux glands au toril malgré les efforts de Didier Gaillard au micro. Au fait ils n'étaient que cinq en piste, Guyon, Jockin, Cartalade, Ibanez, Sabde aidés de deux tourneurs Baccou et Bouchité.
Texte et Photos Luc PERO
1286fa06e040c87a7af976d30805b011.jpg
COYOTE en visite dans le Duché

06/08/2008

PORTIRAGNES 3-08 *Avenir*

LE TROPHÉE " COGET " A J. REY
LEVANT DE MARGÉ MEILLEUR TAUREAU
**************

fda4c87922d7c8be4e35dfdb3ebe6abf.jpg
Les vainqueurs LEVANT et Rey
Julien Rey en remportant le 9é Trophée Coget,trois semaines après avoir gagné le 14é Trophée Pero, est le premier raseteur à réussir le doublé des compétitions mises en jeu par le Club Taurin " Lou Camarguen ". Chapeau ! de bonne augure pour cet espoir de la course camarguaise. Talentueux, il sait tout faire et a l'âme d'un gagneur. A ses côtés Dumont second et Sabde troisième se sont battus avec honneur.
Des cocarditers, nous retiendrons les prestations de MARTIN de Lopez, ORION de Benabent et de LEVANT de Margé dont c'était la "despedida". Le cocardier qui possède encore de belles ressources pour se jeter aux barricades, va pouvoir profiter d'une retraite paisible.
Texte et Photos Luc PERO
bfa74d787ee923477bb2d8949184149d.jpg
Julien REY
e55a76a1f36c3274f1b5ee9a906df76d.jpg
Le tour d'honneur des récompensés

SOMMIERES 2-08 *Avenir*

MASCARAT FAIT PEUR
GEDEMUS FAIT PLAISIR
************

26aeaccf0ecb58a65d460eeece0bb9e3.jpg
MASCARAT s'envole sur Guyon
Cette complètve de Jacques Bon, aura surtout valu par les prestations des deux derniers cocardiers, MASCARAT et GEDEMUS. Les quatre autres DON JUAN, MOULINIE, ISARD, CHICUELO ont assurés avec plus ou moins de bonheur.
Marc Moucadel au micro et en piste Castel, Guyon, Schuller, Valette, Fadli et Sabde. Quatre tourneurs.
MASCARAT(5) jeune taureau de quatre ans, il va inspirer la crainte par ses envolées contre les tubes de protection des gradins. Il ne subira que quelques rasets à blanc, qu'il honorera en semant la panique aux arrivées. Personne ne lui touchera la tête et ses attributs restent sur sur son frontal. Des Carmen.
GEDEMUS(6) un barricadier de grande envergure, plus d'une quinzaine de grosses actions aux barricades. Guyon et Schuller le font briller au mieux, mais Valette, Sabde et Castel ne restent pas inactifs. Des Carmen à foison.
Texte et Photos Luc PERO
518a6602f7e6b79e00a1fec8ceb4cd98.jpg
Sur un raset à blanc MASCARAT décolle aprés Fadli
8eec39910a1c056b62ba84d1d20b513a.jpg
GEDEMUS - Guyon
38c340e680ee71f1674425d2f081cbf0.jpg
GEDEMUS - Guyon
cbe7ca3e413ff7bbbd32fef770a0e739.jpg
Et encore GEDEMUS sur Guyon

05/08/2008

MONTFRIN *AVENIR*

Dimanche 3 août - Gland d'Or

 NICOLAS PEUT ENCORE Y CROIRE
3070edd8ae0cfa4ba5e361da463d066e.jpg
TAMARIN et N. Violet
Gradins pleins pour l’avant dernier acte du Gland d’Or qui sans soulever des merveilles a eu de bons côtés notamment celui de savoir si Nicolas Violet déjà vainqueur de l’épreuve peut accrocher encore une fois ce trophée à son palmarès. Four et Gros absents, (70 et 64 points) lorsqu’il pénètre en piste, Nicolas a 27 points mais à l’issue de la course il en compte 46. Alors au vu de sa prestation et son envie allez savoir…. Il a le potentiel pour aller chercher la victoire finale. Ayme est aussi sur la brèche dans le sillage de Nicolas tandis que Grammatico est bien malheureux dans la cueillette d’attributs tout comme Bournel qui insiste et se trouve récompensé sur la fin. Estevan, dans son jardin, essaie de se donner mais en vain. Bruschet n’est pas dans le coup et les gauchers Benafitou et Ricci sont très effacés. Luc Allemand prime généreusement pour motiver les troupes mais seuls les deux premiers nommés s’investissent vraiment sans oublier le loyal Bournel. La pena du Languedoc assure l’ambiance qui commence à monter avec le spectaculaire bétail emboulé de la manade La Galère raseté par la non moins excellente école taurine de Bouillargues.
2391953f7b83a68275d797c504c6e827.jpgDécidé, TARNAGAS (Guillerme) est plus incisif à gauche mais la majorité des assauts viennent de la droite. Douze minutes où il se livre sans difficulté. 2 Carmen et retour.
De la vaillance pour PABLO (Fabre-Maihan) qui peut aussi sauter dans l’action mais parfois à côté et s’éterniser en contre piste. Dommage. 2 Carmen.
Le plus compliqué c’est VERDAOU (Allard). Un coriace àqui toucher la tête dans les premiers rasets est difficile. Un grand coup de barrière sur Ayme, des cornes menaçantes à l’arrivée et Benafitou ou Violet obligés de rompre. Dominateur aux ficelles il les rentre intactes en musique jouée deux fois.
Coureur,  MIRABEAU (Saint-Pierre) est rapide sur le raset et frappe sur Violet et Benafitou. Il se place idéalement près des planches et offre une partition sérieuse même si sur la fin il accuse sa débauche d’énergie mais conserve ses ficelles. 2 Carmen et retour.
71e40da26dc82dda5360bdf7debe7311.jpgCinq grosses actions dont deux où il brise les planches mais pour le reste MITRHA (Vidourlenque)(photo de gauche) adopte un placement décollé des planches et ne vient pas toujours même si on ne le force pas trop. Sur la fin une série déclenche le disque mais cela manque de régularité. 6 Carmen et rentrée.
TAMARIN (Ribaud) ne se laisse pas manœuvrer facilement lui aussi car ses longues cornes se profilent à l’arrivée. Des percussions toniques sur Estevan (3), Ayme (3) et Violet (2) pour un final très brillant et un placement qui laisse présager une belle carrière. 8 Carmen dont rentrée.
Avec MOLIERE (Cuillé)(photo ci-contre), Ayme joue le bourgeois gentilhomme dans la plupart des coups de barrière et une envolée explosive. Le bestiau se donne à cornes perdues dans la bataille avec des arrivées rageuses jusqu’au ras des planches. La première ficelle sur la sonnerie pour Ayme évidemment. 5 Carmen et rentrée A suivre tout comme le parcours du petit Nicolas pour la finale, ce mardi. Allez avoir…
Texte et Photos Eric AUPHAN

Gland d’or : Four, 70 pts ; Gros, 64 ; Violet, 46 ; Ayme, 37 ; Bruschet, 18.

effe7b1b3905ec494c071b5bb49082f5.jpg
TARNAGAS sur Estévan

01/08/2008

BAILLARGUES 30-07 *Avenir*

GITAN DE MERMOUX, AVENIR PROMETTEUR
*******************

69bf1d6699122d36c13b85f3a7331d9c.jpg
GITAN sur J. Lafare trés entreprenant
Huit plus quatre à la capelado sous les ordres de André Turquay.Sabde en forme totalise, Lafare et Guyon mouille le tricot, Fougère, Bournel, Ayme, Schuller, Valette ont leurs moments. Si ce concours ne fut pas d'un grand niveau la prestation de GITAN(4) de Mermoux mérite une note bien supérieure à la moyenne. Avec lui BATELIER(5) de Ribaud s'est montré combatif et spectaculaire quand la pression s'est faite sentir. CARABIN(1) de l'Occitane, JASON(2) du Levant, MALRAUX(3) de Vitou et NIVO(6) de Guillierme ont des passages positifs. FELIBRE(7) de Boch, tau vaillant et parfois anticipateur a manqué de peps.
Texte et Photos Luc PERO
0824062c31aca60e2ea4174b3a1e2891.jpg
GITAN - Guyon
42433cf47ddb9d714eb44040bd4d2b17.jpg
GITAN - Sabde

LA BANDIDO

a49fb29102ba7ce704c83d09c718f81a.jpg
cb2a4a97e7b65a6209ae45e4eced8bae.jpg
f94e0adc9d7a9e5e81f0cc8e4150b07a.jpg

31/07/2008

MARGUERITTES : 47e FINALE DE LA MARGUERITE D'OR 29-07 *Avenir*

ROMAIN GROS, LA MARGUERITE D'OR
FANFAROUN, LE TROPHÉE RAMI
*************

b012b344a5c130bd0a72854cfa4d0901.jpg
Romain GROS vainqueur in extrémis...
Romain GROS doit une fière chandelle à ses camarades Rey, Bruschet, Errik qui ont protégé son avance sur Fabien GRAMMATICO, car en se blessant au talon au quatrième taureau, ses chances étaient bien compromises. Félicitations à tous car malgré la compétition tout s'est déroulé en bonne règle. En piste ils étaient huit plus trois tourneurs. Au micro Didier Gaillard. Le podium: 1er GROS - 2e GRAMMATICO - 3e ERRIK. Meilleur taureau des trois courses FANFAROUN de Nicollin.
a2b9d77754787e68896756a2f794e439.jpg
BRUN de Lautier, trop de refus pour quelques enfermées.
ef5e7efdeb8316f254f55854e8849675.jpg
AUGIAS de l'Argentière mériterait de sortir plus souvent.
a081219ac207683f897df20dfc44205a.jpg
SACRISTAIN de Saint-Pierre, trop irrégulier.
d5c911ff943fc9ec6c64a898b904de32.jpg
DAUDET de Fabre-Mailhan, bien mais manque de jus.
2bfda596fcf29bcb99338b1a45a6df4d.jpg
FANFAROUN de Nicollin, complet, vaillant et finisseur.
3741e54e89210c2351951bbcdc872d90.jpg
OSCAR la Galère, la révélation du jour, à suivre.
06db8690ed606c8a2e3d8baee898f901.jpg
HERODE du Joncas, jeune mais déjà plein de bons principes.
 

Texte et Photos Luc PERO


29/07/2008

BAILLARGUES 27-07 *Avenir*

PRIAM, INCA, CHOUAN POUR LE SPECTACLE

Tout d'abord un grand bravo aux hommes pour la constance et la manière qu'ils ont mis au labeur.Ayme, Jockin, Malige, Marquier, Lafare, Th Mondy, Sabde aidés des tourneurs Labrousse, Lebrun, Patou, Rouveyrolles. Chig avait débuté fort, mais CABALLERO le stoppe dans son élan en début de course (voir article suivant).
0d79f09a3e5352d18da51f214c6139ca.jpgCABALLERO de Guillierme, cinq minutes de feu, puis c'est l'accident de Chig. Le cocardier ne ressort pas ? PAPOULI de Ribaud, huit vaillantes minutes. TODARO de Blatière-Bessac, rien à signaler dans quinze minutes. INCA de Paulin-Niquet, un grand banu, très cocardier mais brillant aussi. Des Carmen. RESCATOR de A et Y Janin, irrégulier mais démontre des qualités qui peuvent s'épanouir en sortant plus souvent. PRIAM du Ternen, un jeunet qui se bat comme un grand et qui explose souvent sur ses arrivées aux planches. Teigneux, il sait aussi se faire cocardier en se plaçant idéalement. Des Carmen. ◄CHOUAN de Lafon, encore jeune mais son tempérament et ses principes sont de bonne augure. Des Carmen.

Texte et Photos Luc PERO

4aed9529556e1d3cfe1ccb060cab1e5a.jpg
INCA de Paulin-Niquet
b6c7dee7646cdfd24107353bba1844d6.jpg
INCA sur Sabde
19fc95209d4c19e3405272b280eaa177.jpg
PRIAM du Ternen
08f6ad252d1a305eb71dac4fc2f52851.jpg
PRIAM avec Sabde


27/07/2008

SAINT-MARTIN-DE-CRAU 26-07 *AVENIR*

HEUREUSEMENT REMI ET ANTHONY…

26498f3bbe60c95e49fe4625271784c8.jpg
Entrée : 120 spectateurs. Organisateur : CT St Martinois. Présidence : F. Claret. Droitiers : Ayme, Dumas, Estevan, Guyon, Moine. Gauchers : Ferriol, Ibanez (sort à la pause) G Martinez. Tourneurs : Babacène, Bouchité, Dunan, Rouveyrolles.

 

Une heure de retard (allô docteur), et une course qui ne décolle jamais malgré le travail de Guyon (efficace) et Ayme (esthétique) qui assurent le maximum. Martinez apporte sa classe naturelle mais pour les autres rasètent sans conviction avec une première partie languissante et une seconde moyenne. AMIRAL (Cavallini) s’embarque avec bravoure dans de longues séries. Dommage qu’il ne termine pas ses poursuites car les hommes profitent de sa générosité mais laissent filer la seconde ficelle.   1 Carmen et retour. FOUCHET (Navarro) à du mal à trouver ses repères aux attributs mais aux ficelles il se place près des planches et poursuit plus volontiers. Malheureusement le travail se raréfie et il les conserve sans avoir pu vraiment s’exprimer. 1 Carmen et rentrée. Vif et rapide, PANISSE (Lautier) coupe le terrain, serre Moine et tape sur Guyon. Il se fait respecter, peut être un peu trop car coriace aux ficelles les hommes s’engagent sans motivation. 2 Carmen et rentrée. Calme et puissant, GRAIVIN (Les Baumelles) pointe les cornes et fuse sur les blancs. Sept minutes pour arriver aux ficelles où il complique la tâche avec placement et agressivité même s’il perd la première sur le fil. 2 Carmen et retour. Coureur, DEMON (Gillet) s’investit vraiment à partir des ficelles avec des poursuites toniques après les droitiers qui se finissent cornes aux ras des bois. Combatif il se livre sans retenue et s’incline sur le gong. 3 Carmen et pas au retour ? Brave, CYRANO (La Galère) est généreux mais subit la loi des tenues pendant dix minutes non sans passer la tête aux planches sur un caviar de Martinez. Inexpérimenté il s’avère pourtant très plaisant. A revoir. 2 Carmen.

Eric AUPHAN

24/07/2008

VENDARGUES 23-07 *Avenir*

LE SOUVENIR R. RICHARTE
A R. GROS ET SIFFLEUR DE CAVALLINI
*****************

0a09c365816639c5f48fcb4d30ffbaa7.jpg
LES LAURÉATS

Une petite entrée, T. Daniel au micro, et onze hommes (8+3) à la Capelado. Gros se montre le plus efficace devant Errik, Fougère s'est bien battu. Artal, Daniel, Ruiz se sont bien comportés, alors que les deux cadres Jockin et Allouani ont apportés leur contribution en aidant et en prodiguant des conseils aux fougueux jeunes de l'Avenir.
Pour les cocardiers de l'Occitane, SPARTACUS (1) ouvre bien les débats, TOSCAN (6) s'est montré le plus spectaculaire de l'aprés-midi. Pour l'Argentière RIBEIRO (3) et ARGENTIER (7) ont des qualités qui leur faudra peaufiner. Pour Blanc-Espelly, FARO (2) a des principes et PIMPO (5) est un classique. Enfin SIFFLEUR (4) de Cavallini s'est comporté en cocardier de métier.

Texte et Photos Luc PERO

e2384b8742050d5a69ebfcbd5032a69d.jpg
TOSCAN de l'Occitane

23/07/2008

REMOULINS : FINALE DE LA CERISE D'OR

Mardi 22 juillet 2008

UNE CERISE AUX DURS NOYAUX

e40e320884c7505f12ca1f6d85e41039.jpg
QUIHOUS - Rey

Arènes pleines, vent rafraîchissant, sono un peu défaillante, taureaux difficiles et raseteurs qui parfois n'ont pas trouvé la solution pour cette finale de la Cerise d'Or très intéressante à laquelle il n'a manqué qu'un peu d'estrambord pour enflammer les gradins.
Des six raseteurs des groupes 1 et 2 (Khaled, Poujol, Jockin, Mascarin, Grammatico, Clarion) et deux du groupe 3 (Rey et Gros), plus quatre tourneurs (Dunan, T. Dengerma, Bouchité, Fernandez), on retient les deux jeunes Rey et Gros qui se sont investis à fond, Poujol pour ses rasets classieux et expérimentés et quelques Mascarinades du plus bel effet.

Eigouzo (Lagarde) passe en huit minutes. Avec un bon placement, et quelques poursuites cornes méchamment pointées dont une où il s'envoie haut après Gros. 2 Carmen et retour. Viennois (Ribaud) se fait surprendre aux attributs puis sélectionne et ne se montre pas très coopératif. Rey est sur tous les rasets d'attaque, Gros le rentre un max et Mascarin enchaîne pour les deux ficelles dans son crochet. 1 Carmen et retour. Quihous (Guillerme) avec envie va au-devant des hommes puis trouve l'angle d'où il gère sans se gaspiller. Les hommes tirent des plans, le biou voit tout et se montre agressif dans ses conclusions. Pas facile... Après avoir fait sa loi douze minutes, Quihous se garde jusqu'à refuser. 2 Carmen en course et malgré qu'il rentre sa cocarde juste coupée, pas de Carmen au retour (ou alors tellement petit que je ne l'ai pas entendu...)
7e873fb076b24063719781cc441fed63.jpgAutre gros client, Gavot du Pantaï ►. Ses anticipations sont redoutables (Rey, Gros, à plusieurs reprises), son placement impeccable. A gauche, il est plus abordable et Poujol régale. A droite, insoluble aujourd'hui. Gavot se frise les moustaches et le public manifeste, il en voulait plus, mais... Les ficelles au toril en musique.
Malgré une sortie tout feu, tout flamme, Aslan s'éteint vite, dès sa place au toril, trouvée. De là, il sélectionne, sélectionne jusqu'à ne plus vouloir bouger sauf sur les attaques DANS les cornes ou par surprise de Rey, Gros et Poujol. Silence justifié pour son retour avec ses ficelles.
Le beau Galliciannais (Briaux) à tout pour mettre le feu. A fond, le taù se donne avec franchise, s'envoie aux barrières, saute en contrepiste... Il ne refuse rien et se livre avec vaillance. Rentre une ficelle au terme d'un quart d'heure agréable mais éprouvant pour lui.
a3ee5ef38ec9458fe77db15fc7222b3f.jpgMazarin du Joncas (hors point pour le Trophée mais comptant pour la Cerise) est le plus complet de l'après-midi. Agressif, volontaire, il avale les séries comme un métronome et reste toujours dangereux à l'arrivée. Il a des pattes et du rein dans les enchaînements qu'il finit cabré aux barrière. Malheureusement, sur la fin, il se fait "claver" au milieu pour une 1re ficelle bien primée. Des Carmen pour un beau final.

Martine ALIAGA
Photos Luc PERO

PALMARES
20e Cerise d'Or : meilleur taureau des quatre courses, Milou de Lagarde.
Trophée Pierre-Mayor : Lou Veri de Saint-Pierre.
Meilleurs raseteurs aux points : 1er Julien Rey, 2e Bastien Four.
Coup de coeur de l'Union taurine, meilleur raseteur de la finale : Romain Gros.

c87fa2de8891f9bbcd48318a6c3f345c.jpg
GALLICIANNAIS - Mascarin

20/07/2008

REMOULINS 19-07 *Avenir*

CERISE D'OR 3e journée
GANDIN, VALMONT, FARFADET...
c609646635d560098b8d15735c1d0c63.jpg
GANDIN de J. Lafon sur Mascarin.
21e55b9da9a4eca49b210f040b2103d2.jpgLes souvenirs de ce concours ne seront pas enfouis sous le Pont du Gard. Hormis le trois titrés les autres cocardiers n'ont pas répondu aux attentes des nombreux afeciona présents. Gérard Valentin au micro, en piste: Sabde, Gros, Four, Rey, Jockin, Grammatico, Mascarin, Cartalade remplacé au second par Ayme. Quatre tourneurs les assistent.
FARFADET de Fabre-Mailhan est un premier énergique qui se dépense à droite comme à gauche pour de nombreuses séries récompensées. GANDIN de Lafon, une course pleine. Aucun refus ce qui donne des enchaînements de qualité et pour parachever le tout une touche spectaculaire avec de belles actions aux planches, dont une énorme sur Mascarin. Garde sa seconde ficelle et entend de 475b4ac8d8f69e217db755c98f1a6a5c.jpgmultiples fois les honneurs. MALIBU de Ricard, parfois spectaculaire, mais  rien de bien rare. Musique. BELEU de Guillierme, rentre ses ficelles après quinze minutes bien sélectives devant le toril. ARAGON de Ribaud, une sortie à oublier. VALMONT de Lautier►, certes il subit mais fournit le spectacle attendu aux barricades dont une enfermée monumentale sur Gros et la musique plusieurs fois. THEOULIER de St Pierre, n'était pas dans le coup.
Texte et Photos Luc PERO
**************
VALMONT EN ACTION SUR R. GROS
6b6df9bd28509ff4cb21259eb5d01b2c.jpg
4481aef27a97a875c6f185315c665e86.jpg
335a3d9770a02e31a8d5051ca2b9eae1.jpg
34f5cb16be47c01e0eea2811163bc594.jpg

17/07/2008

PEROLS 14-07 *Avenir*

QUAND LES NOIRS DOMINENT...
LES BLANCS FONT GRISE MINE !

f8e60feaa31fb14ae93dbbbe10603c0d.jpg

Course gratuite traditionnelle du 14 juillet à Pérols, peu de monde pourtant sur les gradins. Bruno Pascal au micro et six hommes plus deux tourneurs en piste. Miralles travailleur est le seul à se faire remarquer, car Bonhomme, Toureau sont irréguliers et N.Benafitou, Artal et Th.Mondy sont transparents. Dans ces conditions, les cocardiers ont effectué une promenade de santé. 3 cocardes, 4 glands, 11 ficelles rentrent au toril....
SERRURIER de Paulin-Niquet est un excellent premier et reçoit cinq Carmen. LEBRAOU de Cavallini, passe en neuf minutes avec bravoure et une grosse enfermée sur Miralles. Trois Carmen. Avec CATALAN de Saumade tout se complique et sa cocarde rentre. On continue avec GITAN du Soleil qui concède un gland mais rentre sa cocarde. GEAI BLEU de Siméon, saute beaucoup trop. MIRABEAU de St Pierre lui aussi perd un gland mais conserve sa cocarde. MISTRAL le Lautier de rigueur, hors points, est à revoir. En définitive les pétards étaient mouillés pour ce 14 juillet.

Texte et Photos Luc PERO 

▼ LEBRAOU de Cavallini met Miralles en danger.

4b44020ba833c10ccb576fe965d74422.jpg
da4c8bdd0f6c4d4e7234c952d9dce4e8.jpg

07330262d92c024549bd1cf622c0814c.jpg

16/07/2008

PORTIRAGNES 13-07 *Avenir*

LE TROPHÉE MANU PERO A
JULIEN REY ET CAMPESTRE DU GRAND SALAN
**********************

cd721f041642272c675d90f29c71a32d.jpg
Les deux vainqueurs
c08966297af5bfd150a6f0a81259f6a9.jpg32 points c'est avec ce total que Julien Rey remporte le trophée, devant J. Ferriol 11 pts et A. Bonhomme 9 pts. Le prix du meilleur cocardier de l'aprés-midi revient à CAMPESTRE du Grand Salan, mais KEMOUR de Margé et TRISTOU de Lopez sont à créditer d'une bonne prestation.
 Au micro J. Roumajon, à la capelado six raseteurs Rey, Bonhomme, Moulin, Ferriol, Cartalade, Savajano et Babacène comme tourneur.

PERIGNAN du Grand Salan effectue une course de bonne tenue à ce   poste et reçoit deux Carmen. Rentre une ficelle.
KEMOUR de Margé est un magnifique étalon qui se jette très fort à droite et se dédouble dans la poursuite. Volontaire il ne refuse rien et termine dominateur aprés avoir écouté cinq fois le disque.
RONALDO de Lopez, un autre étalon, se livre volontiers et vient parfois conclure. Quatre Carmen dans onze minutes.
TRISTOU de Lopez, attaqué avec prudence cause à ses anticipations dangereuses, il faut attendre les cites de Rey, Savajano et Ferriol pour avoir des belles actions conclues magistralement. Puis la mesure prise il est dépouillé en treize minutes. Quatre fois la musique.
GAMBAY de Margé, son irrégularité dans les répliques ne l'avantage pas, c'est bien dommage car il montre en plusieurs occasions tout son savoir. Parfois même spectaculaire il récolte cinq Carmen.
CAMPESTRE du Grand Salan, d'un calme étonnant de la part d'un taureau jeune, il se place et attend les sollicitations qui tardent. Sur le premier véritable cite de Rey il répond sèchement et se jette fort en conclusion. Il récidive plusieurs fois aux barricades tout en gardant la maîtrise des opérations. Sérieux, spectaculaire c'est un élément à suivre... Une ficelle au toril et six fois les honneurs.
Texte et Photos Luc PERO
708e49f5b17260770155a177f24192e7.jpg
▲ KEMOUR le bel étalon de Margé
cf28596b28643fca4a033d2d8c557699.jpg
▲ TRISTOU et Ferriol
ae37bf62543a3022b4237bc7e2fbd6ee.jpg
▲ CAMPESTRE...ressemblance avec un certain JEANNOT ?

15/07/2008

PALUDS-DE-NOVES *AVENIR*

Lundi 14 juillet

LE FEU D'ARTIFICE DES LAUTIER 

84cb7b5a68480edb90c512b10a561eb4.jpg
BRUTUS et Grammatico

Entrée: ¾ d'arène. Organisateur: CT Les Paluds. Présidence: A Bono. Raseteurs droitiers: Bini, Biscarrat, Guyon, Grammatico, Schuller. Gauchers: Cartalade (sort au 6e sur contracture), Errik, Thierry. Tourneurs: Bensalah, Bouchité, Jorquéra, Ménargues.

8377a9a5c0ecd4a3e1cb56e4a3c7a245.jpgLes Lautiers fêtent la prise de la Bastille avec du pétard et offrent une course pleine d’espoirs avec générosité, panache, combativité, sérieux et émotions. Diamond, le petit diamant noir, est le taureau du jour avec un sens du combat aiguisé tandis que Fanaù termine en beauté. Les hommes ne ménagent pas leur peine avec un Rémy Guyon omniprésent, un Errik de retour, un Cartalade actif, un Biscarrat généreux, un Fabien Grammatico qui retrouve ses sensations et un Schuller encore en délicatesse avec son bras.
C’est un épineux CHARDON qui ouvre les débats. Des réactions agressives aux planches et une belle série à la dixième avant d’arriver aux ficelles pour lesquelles il se réserve trop (un Carmen).
BARYTHON joue d’entrée les ténors en enfermant Schuller. Son placement brouillon, il le compense par sa vitesse, son anticipation et ses cornes à l’arrivée notamment sur Errik pantalon transpercé qui doit se jeter en contre piste le raset suivant. Un dangereux client qui rentre ses ficelles (1 Carmen + rentrée).
Volontaire BRUTUS se donne à fond sur tous les rasets. Plus on le charbonne plus il se bonifie. Plein de générosité son final est brillant et spectaculaire. Errik saute encore de justesse et le bioù sauve son dernier tour de ficelle. 5 Carmen et retour.
6c388e6615f0b4235e37c477b5d131cf.jpgSérieux, DIAMOND n'est pas facile à manœuvrer. Avec un port de tête fier, il maîtrise l’espace, chasse et fait la loi aux ficelles. Guyon est son principal adversaire et avec lui chaque raset est un danger permanent. Cocardier, il impose la sélection et son final spectaculaire est un bijou d’intensité (6 Carmen dont rentrée).
Surpris par le travail des blancs, TITAN reprend le contrôle aux ficelles avec des arrivées percutantes tête au dessus des planches.En progression constante il garde une ficelle et possède une intéressante marge de progression (2 Carmen et rentrée).
Sans être une forteresse, CASTELLAS lâche ses attributs facilement mais saute après Grammatico et frappe sur Biscarrat. Aux ficelles, il pêche dans le placement mais enclenche une demi-douzaine d’actions aux planches et conserve une ficelle (7 Carmen et retour).
19ba489e8bc851094e4ff8b7428a0d65.jpgLe bouquet final est pour FANAU.► Un dernier explosif grâce à la complicité des blancs qui lui font accomplir une quinzaine d’actions grandioses où le taureau frappe du poitrail ou du mourre jusqu’à se blesser à la mâchoire. A la demande du manadier et du président de course, il réintègre le toril à la douzième sous l’ovation porteur de son second gland avec la musique jouée à neuf reprises.
Et Agnel Bono d’adresser le Carmen général pour tous les acteurs de la journée… amplement mérité.

Eric AUPHAN

 

13/07/2008

MAUSSANE *AVENIR*

Samedi 12 juillet

REY UNE MAIN DE FER 

eb570ea04000a4165c07923e2f399d10.jpg

Entrée: un quart d'arène. Organisateur: CT Vallée des Baux. Présidence: A. Noël. Raseteurs droitiers: Deville, Mascarin, J.-F. Moulin, Rey, Roux. Gauchers : Fadli, Ferriol, Four. Tourneurs: Babacène, Rouveyrolles.

Commencée sous un soleil radieux, la course se termine sous les nuages noirs et le vent. Côté taureaux, seul Campardin tire son épingle du jeu. Côté raseteurs Rey se montre sous son meilleur jour et totalise. A gauche Bastien Four s’implique à tous les taureaux. Ferriol réussit en première partie alors que Roux s’y met en seconde partie.
3d7832e2a1f84b6b8e9be7d3f3dcb11e.jpg◄SUFFREN (Chapelle) offre une belle résistance avec quelques arrivées au ras de  planches. Des déplacements judicieux et une combativité qui en font un premier honorable qui conserve une ficelle en musique jouée deux fois.
Doté de bons principes, PAGIS (L’ilon) entre de suite dans le match ce qui lui permet de conserver son second gland plus de cinq minutes. Aux ficelles il termine moins ses poursuites et sa fin de course manque de rythme.
9d2f54627c8b5ac800fbc93713bdb192.jpgAprès un début énergique ponctué d’une longue série, BELLAN (Chauvet)► s’offre généreusement mais attention, sur Fadli, l’enfermée et l’arrivée sont criminelles. La suite est moins tranchante pour douze minutes trente. 2 Carmen et rentrée.
Vaillant, CAILLET (Raynaud) répond dans des séries gauches droites mais sans pousser au bout. C’est dommage car quand il veut il frappe après Four. Lui aussi effectue douze minutes trente mais sans se forcer.
De suite calé cul aux planches, CAMPARDIN (Blanc) annonce la difficulté. Volontaire sur tous les rasets, Mascarin sent la corne au saut. Il ne laisse rien passer et pose problème aux ficelles qu’il conserve facilement. 2 Carmen dont retour. Les hommes profitent du  manque de vice d’AUZIAS (Guillerme) et ne lui laissent pas le temps de s’échauffer. Sept minutes faciles mais il faut quand même se méfier aux planches où il finit cornes pointées comme sur Mascarin. Un Carmen.

Eric AUPHAN

 

06/07/2008

ARLES 5-07 * Avenir *

LA COCARDE D'ARGENT
A
ROMAIN GROS
********************

76e7160a7cb40bc85119576a77d2b676.jpg
Les deux vainqueurs R. Gros et CONDOR de Lautier.
******************
LES RÉACTIONS D'APRÉS COURSE
9b26b2e44e6c10bb006909293fdc761a.jpgRomain GROS (1er) : «Je suis content de cette victoire pour ma première participation. La course a été une bonne petite bataille entre hommes comme je les aime et je suis évidemment ravi de l’avoir gagnée. Condor mérite amplement son prix car il n’a rien refusé». 87c397df669e89a56fe44addc2d2b936.jpgNicolas VIOLET (2ème) : «Je pouvais prétendre à la victoire finale car à la pause j’étais premier ex-æquo avec Romain. Je pense qu’il m’a manqué un peu de hargne et un peu de jus pour y arriver. Les taureaux n’étaient pas mal dans l’ensemble même si je pense qu’il a manqué un barricadier pour finir». 2f60c8fe31b76a012559c79ce7d783f1.jpgJulien REY (3ème) : «Je suis un peu déçu car après un bon départ j’ai beaucoup manqué d’attributs. Je me suis un peu découragé ce qui entraîne cette déception mais bon je suis sur le podium. Au niveau taureau il n’y a pas eu grand-chose d’exceptionnel mais condor mérite son prix». Gérald RADO (Organisateur) : «Cela fait quatre ans que je me bats et j’ai toujours le même souci. Aujourd’hui il y a encore trois courses à l’avenir et je me retrouve avec seulement huit raseteurs et des taureaux qui méritent du travail. Il faut que cette course soit unique pour être vraiment reconnue. J’ai beaucoup de regrets car j’ai le sentiment que l’on ne m’aide pas. J’ai envi de faire une fête pour les jeunes raseteurs, en quelque sorte un avant goût de la cocarde d’or. En piste ils étaient huit avec la grosse chaleur et c’était compliqué pour eux. On a vu une bagarre d’arlésiens avec Romain Gros, Nicolas Violet et Julien Rey. Ce sont des combattants et même si Romain est un caractériel, c’est un battant et cela fera un gros bagarreur dans les grandes compétitions». Loïc 806fc7af191709e89ad89e8a72dfd478.jpgAUZOLLE (Champion de France) : «Romain mérite sa victoire aujourd’hui car il s’est bien battu, sur tous les taureaux, sur tous les rubans et sur toutes les ficelles. Je ne sais pas si c’est à cause de la chaleur ou du manque de raseteurs mais la course a manqué de rythme. C’est dommage ces cassures à certains moments. Toutes mes félicitations à Romain car c’est une belle victoire. Le taureau Condor de Lautier a tenu sa place, c’est celui qui a été le plus raseté». d2949e7af5213bed5375cb0275dea65d.jpgCaroline SERRE (Reine d’Arles) : «J’ai trouvé certains passages de la course très intéressants qui mettent en valeur la future jeunesse montante de la course camarguaise et peut-être les futurs As de demain. Avec mes demoiselles d’honneur on est en apprentissage et il n’était pas prévu de remettre les prix en piste mais cela donne un avant goût de la cocarde d’or. Je pense que Condor mérite son prix avec une bonne course et de belles actions».
Propos recueillis par Eric AUPHAN
Photos Luc PERO
**************
LA COURSE
A la Capelado huit hommes et quatre tourneurs défilent ! C'est une évidence ce nombre est insuffisant ! D'ailleurs la course et le public s'en retrouvent pénalisés. Pourtant Gros, Violet, Rey, Lafare ne ménagent leur peine, mais Ayme, Four, Cartalade et Thierry sont trop passifs.
Pour les cocardiers passons rapidement sur FRACASSE de la Saliérène trop centriste, BOUNTY de Raynaud peu à son aise. TAUZIN de Cavallini quand à lui va fournir un quart d'heure trés sérieux et aurait mérité un contexte de travail beaucoup plus intense. Rentre une ficelle et trois Carmen. MORNES de Allard, des ripostes de çi de là, mais beaucoup de passages vides. Douze minutes et Carmen généreux à la rentrée. RAMIER de Siméon, à des qualités mais court beaucoup trop encore. Rentre une ficelle en musique. CONDOR de Lautier, avec aucuns refus et quelques actions aux planches il est récompensé du prix de la journée. Pourquoi pas ? sauf qu'il ne resiste que neuf minutes !!! RACANEL de Cuillé est celui qui va éffectuer la course la plus complète. Vaillance et brio aux barricades pour de nombreux Carmen et une ficelle au toril.
Texte et Photos Luc PERO
0c5a26b775d200398dcf01c3cd8a6e26.jpg
RACANEL de Cuillé sur Gros
5bbee3cc8fe2bf04d8979fadfe11fb8f.jpg
TAUZIN de Cavallini avec Gros

01/07/2008

MONTFRIN 29-06 *Avenir*

Dimanche 29 juin

GAVOT SERIEUSEMENT, CANBERRA SPECTACULAIREMENT
ET QUIHOUS PAR MOMENTS
*************

c3253e9dc3740983bc2607260a6e5751.jpg
Bruschet ne touchera pas la tête de GAVOT sur cette action...
7dc614e6baa2193668245b1f2673bfe3.jpgArène pleine, capelado et folklore de toute beauté, le concours pouvait débuter. Hélas il ne fut pas à la hauteur des espérances ! Cependant tout ne fut pas négatif loin s'en faut. GAVOT magistral, CANBERRA spectaculaire à souhait et QUIHOUS coriace ont assuré leurs prestations. Gros, Bruschet, Violet, Four ont pour les hommes fait le max, Ayme, Ricci, Brohan, Ibanez moins en vue n'ont quand même pas flemmardé. Cuallado, Ranc, Rouveyrolles sont parfaits dans leur rôle.
FARFADET de F.Mailhan, beaucoup de bravoure mais une fin difficile. Une ficelle au retour et des Carmen. ARISTOTE de Chauvet, mis à part un gros coup sur Four le reste... . QUIHOUS de Guillerme, trés retors à droite, à gauche il est criminel. son parcours aujourd'hui n'est pas son meilleur mais la difficulté avec lui est toujours présente. Ses ficelles au toril et des Carmen. GAVOT du Pantaï, c'est le cocardier par excellence. Placement, anticipations, finitions meurtrières à la barrière, c'est tout bon. Il rentre ses ficelles et reçoit de nombreux et mérités Carmen. ARAGON de Ribaud, brouillon et peu en verve, sa course manque de liant et de tonus. Quelques actions et la musique au retour avec une ficelle. JASON de Saumade, huit gros coups aux planches pour le fun, le reste est moins convaincant. Des Camen. CANBERRA de St Pierre, termine par un festival de coups de barrière. Coince Bruschet à la planche. Du panache pour un concert de Carmen.
Texte et Photos Luc PERO
2f49523d5594879f5bcad9b5ae234f13.jpg
GAVOT
cbdad11b753095a4276f77b12c2bc49a.jpg
QUIHOUS
bb7ad76c8750cee0f6c97cacc97260af.jpg
CANBERRA

VAUVERT 28-06 *Avenir* 21h30

TRAIN DE NUIT POUR R. GUYON
*****************

b19e9cb4b62fe17e124807fc6c2ec9a6.jpg

28d4e9cecd0937483f2221df03219b23.jpgRémi GUYON imprime un train d'enfer à cette nocturne Vauverdoise, mais ses camarades de piste n'ont pas fait de la figuration. Cartalade, Ferriol, Bournel, Fougére, Maurel et Dumont sont bien présents aidés des tourneurs Artal, Lizon et Curtil. Au micro Bruno Pascal et sur les gradins une toute petite chambrèe.
EIGOUZO de Lagarde trés retors reçoit génèreusement un Carmen au retour. VIRGILE de Félix, huit minutes vaillantes et deux Carmen. SIFFLET de Blatière-Bessac, excellent dans les enchainements et les finitions, il ecoute sept fois la musique. BASTIDON de Lagarde, un peu trop costaud pour ce niveau il s'impose facilement. Sept Carmen. CABRI de Saumade, Un jeune élément à revoir. Sept minutes. LUCIANO de Blatière-Bessac, un barricadier encore tendre mais qui a des qualités. Quatre fois les honneurs.

Le 4éme Souvenir Jean Tauleigne est attribué fort logiquement à R. GUYON et SIFFLET de Blatière-Bessac.

Texte et Photo Luc PERO

f0c6929662749c9e72fec53be37143d6.jpg