Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

31/08/2008

ARAMON *AVENIR*

Samedi 30 août

LA FINALE DU BIOU D'ARGENT
SERA TRES DISPUTEE

182285c9503a4ba6e6b54a52f23db7c2.jpg

 FERRIOL et PABLO de Fabre-Mailhan

 


d76dad42bf4caa978342702bbe0e7767.jpgÇa va être chaud aujourd'hui (aujourd'hui, s'il ne pleut pas) à Aramon pour la finale du Biòu d'argent. Ferriol et Guyon au coude à coude, Sabde en embuscade, au terme d'une 1re course très disputée mais toujours correcte où l'ambition des raseteurs a servi les taureaux. Travail sérieux et offensif des hommes, Ferriol passe devant en 2e partie, Guyon fait le forcing, Sabde reste dans les cornes et fait briller. Un bon casting de taureaux (tous Carmen à la rentrée) et une présidence (Fabrice Imbert) attentive pour une course très agréable. A la capelado, en plus des trois cités, s'ajoutent Fadli, Chig, Maurel, Dumas et Fougère plus les tourneurs Dunan, curtil, Babacène, Bouchité.

14391c6136de9c9dc79787e688d79250.jpgLou Beffi (Didelot) ouvre au mieux les débats avec déjà des duos serrés avec Sabde; Fadli qui s'attarde est blackboulé en contrepiste. Décollé des planches, Lou Beffi riposte sévèrement et reste bien présent jusqu'aux bois avec un coup de revers renversant. Les ficelles à la maison. Le beau Pablo (Fabre-Mailhan) occupe les angles et livre de belles séries conclues  jusqu'à sauter après. Avec Sabde,  il s'engage à fond,  la corne dangereuse. Rentre une ficelle. Volontaire, Sacristain (Saint-Pierre) se livre franchement. Une fois placé, il s'accorde quelque répit mais ce n'est que pour repartir de plus belle pour garder ses ficelles.

Quelquefois distrait, Nouven (Fabre-Mailhan) ne s'arrête jamais. Mais bien cité, il va au bout de belle manière et met la corne. Des actions brillantes sur Sabde, Chig, Ferriol... pour treize minutes.  Ce gros gabarit de Canberra (Saint-Pierre) ne s'envoie pas pour rien. Mais pour peu que le raset soit engagé, il tape en force avec méchanceté. 11 belles minutes barricadières. Piazza est un barouleur qui frappe si l'homme s'attarde. Sans refus, il bombarde à chaque action. Sabde, Ferriol et Guyon se tire la bourre, Piazza tire un peu la langue et une minute lui est accordée, pour finir par un festival où le biòu se livre totalement.

Martine ALIAGA

* Aujourd'hui (dimanche), 16h, Anthony Ayme s'ajoute aux raseteurs invités en remplacement de Bruschet. 

25/08/2008

SAINT-GEORGES-D'ORQUES *AVENIR*

Dimanche 24 août

PRIAM, 6 ANS, ET AIGLON, 7 ANS :
LES JEUNOTS MÈNENT LA COURSE

fd5559c905b5e8cc3a221d277e189fec.jpg
AIGLON SUR Gros

c2b572a2ed2994d2253ce2337f52b77f.jpg A l'Ouest de Montpellier, Saint-Georges d'Orques sait faire parler sa fe notamment pour la journée à l'ancienne où un demi-millier de participants se mobilisent sous l'égide de l'association"Cigales et respounchous". Le club taurin Le Trident n'est pas en reste et fait un louable effort pour présenter une course intéressante. Le public est au rendez-vous et les bandes de jeunes mettent l'ambiance.
En piste, Noguera, Gros, Bini, Paparone (à droite), Mebarek et Cartalade (gauche), aidés de Jorquera, Cuallado et Fernandez ont travaillé correctement sous la responsabilité de Cyril Daniel qui anime justement les débats. Des cocardiers, AIGLON (4e) et PRIAM (6e) se détachent, le premier pour sa domination, le second pour son punch. Les prix du Souvenir Michel-Laurens vont à Romain Gros pour son investissement et à PRIAM.
A 4 ans, JAFFAR (Le Brestalou) met du cœur dans ses poursuites et ses enchaînements. Attentif dans les séries et une belle anticipation sur Gros pour 7 minutes agréables vu son âge. 2 Carmen et retour. BELZEBUTH (Vitou) gagne en placement au fil de sa course et oblige les hommes à l'application pour douze minutes, 2 Carmen et retour. LOU SIBLAIRE (Saint-Pierre), brave partenaire franc et disponible, met assez de jus dans ses poursuites pour rentrer une ficelle. 3 Carmen et retour.
Les affaires se corsent avec un AIGLON (L'Occitane) dominateur. Magnifique taureau au gabarit impressionnant, cornes majestueuses, allure dissuasive. Il n'aura droit qu'à des rasets à blanc jusqu'à la 7e minute. Car bien positionné, vite rendu sur l'homme, il passe la corne à la planche. Noguera, Mebarek, Bini et Gros se font des frayeurs, et les ficelles restent inaccessibles. 3 Carmen et retour. LEANDRE (Plo) n'a pas une grande envie et n'est guère sollicité. Un bon placement et quelques séries pour un quart d'heure manquant de rythme. A 6 ans, le jeune PRIAM, poids plume et vrai puncheur, a une pêche d'enfer. Placé, il sort très très vite sur les cites et met toute sa rage dans une quinzaine d'actions aux planches dont deux magistrales sur Noguera et Bini. Tous les raseteurs participent à ce final pétaradant. Jusqu'au bout de ses forces, Priam se dresse aux planches, il a le dernier mot en concluant encore une fois sur la sonnerie. Et un gland retourne à Candillargues.

Martine ALIAGA

f408b148baff04035ce9373421b23a60.jpg
PRIAM, la petite "terreur" du Ternen
699bc017b5b59490d1b4ee6bc145befe.jpg
Avec PRIAM, c'est chaud pendant quinze minutes...

Photos Luc PERO

21/08/2008

FOURQUES *AVENIR*

Dimanche 17 août

GAVOT MAITRE INCONTESTÉ

14334cfca42a84ca2da6cdd810dc8dab.jpg
OUFANOUS et R. Gros pour le spectacle

1632ae4db34a94fcec963b77da77b67a.jpgLe plein sur les gradins lorsque N. Nesti observe une minute de silence à la mémoire de Jacques Espelly. A la capelado orchestrée par la peña Les Arlequins d’Arles défilent: Bournel, Deville, Gleize (qui sort au 5e), Mascarin, Lafare et Ruiz accompagnés des tourneurs Cuallado, Dunan, Martinez et Patou. Gavot cocardier redouté remporte le prix du meilleur taureau sur les trois courses devant Oscar de La Galère. Athor pimente le combat et crée aussi la difficulté. Lafare diminué par une blessure remporte la 8e édition du Trophée Pierre Gachon devant Ricci (absent) et Gros (ex aequo avec Bournel aux points, puis aux cocardes mais départagés par l'âge). En plein marathon aoûtien, le travail et la conviction ont manqué chez les blancs malgré les bons passages de Gros et la générosité de Bournel.

Entame spectaculaire pour MISTRAL (Cuillé) qui bascule avec Ruiz et frappe après Lafare. Un peu lourdaud il a tendance à lâcher le raset au fil des minutes mais conserve ses ficelles. 1 Carmen.
Rapide, PANISSE (Lautier) est à l’aise dans les séries et pointe les cornes à l’arrivée quand on le force. Aux ficelles, il manque de pression mais se bat et concède la première sur le fil en musique entendue une fois.
Surprise pour les blancs avec le jeune ATHOR (Daumas) véloce et criminel avec ses cornes. Difficile de lui toucher la tête même en le piégeant.

GAVOT (Lou Pantaï) impose les distances. Seul Gros essaie et coupe le ruban rouge à la 8e minute. Combattant aguerri et intelligent, il impose ses règles. Même si Deville s’adjuge un gland sur la sonnerie il s’avère trop compliqué pour les hommes. 4 Carmen et retour.
Mou aux rubans, PEQUELET (Allard) rate sa sortie et malgré une action sur Gros le cœur n’y est pas. Il demanderait à être charbonné aux ficelles et ne le sera pas. Il les rentre en silence.
Brouillon, OUFANOUS (Guillerme) effectue quatre grosses actions dont deux avec sauts après Ruiz (2), Gros et Bournel mais sans difficulté il s’incline en neuf minutes.
Ainsi va la course camarguaise au rythme du marathon aoûtien...

Texte et Photos Eric AUPHAN
daa13d1ab91d416608b178930dab89c1.jpg
OUFANOUS de Guillierme en action
2ce71be894d581e61e97b3556e807f33.jpg
Faut pas traîner devant GAVOT du Pantaï

20/08/2008

REDESSAN 18-08 *Avenir*

TRAVAIL TROP PARCIMONIEUX
AUX FICELLES ...

9b17b6cc247d467aebbb20d162fc8d17.jpg
Manque de travail et les taureaux se font spectateurs... !
Violet et   N.Benafitou exempts de reproches, sont travailleurs et mènent la course. Gros, Rey, Bruschet, Grammatico, Thierry sont à la traîne. Alain Laget au micro fait de son mieux pour diriger.
POUGAOU de Hervas est bien brave pour un premier, mais saute sur N.Benafitou et lui déchire le pantalon. Dix minutes. ORGANDI de Plo, sérieux, rapide il va rapidement s'ennuyer dés que ses pompons sont levés. Rentre ses ficelles, un Carmen en course, pas à la rentrèe ?. OURASI de La Galère, véloce mais bien embarqué par Benafitou, Gros et Violet il conclut plusieurs fois. Rentre ses ficelles et trois Carmen. BRUTUS de Lautier, avant d'arriver aux ficelles il manque déjà de travail. Sérieux il faut le revoir dans un autre contexte. Quatre Carmen. ORACIO de F.Mailhan, saute seul et revient aussi tout seul en piste. Raseté effectue de bons échanges, mais le travail trop irrégulier ne lui permet pas de faire plus. Ses ficelles au toril et des Carmen. TANGO de Didelot, n'est pas travaillé sur un bon rythme et c'est bien dommage, car en plusieurs occasions il montre un aperçu ses possibilités dans des poursuites déterminées. Bouscule Thierry en contre piste et garde une ficelle. Musique. GUILHEM de Lagarde, hors points est trop délaissé pour être jugé.
Texte et Photos Luc PERO
676d0e6d59da98e95bf3130aff36e9b6.jpg
N. Benafitou à la tête de POUGAOU de Hervas
bffd7a5714d4add0a11c20a28a1f4d6e.jpg
N. Violet et BRUN de Lautier
*************

TANGO de Didelot fait danser Patrice THIERRY !

a968d6d95f6f6eba8f859bb257b44fe3.jpg

11b2c15b95f7bbcd40a93b905f977a6d.jpg

 



17/08/2008

EYGUIERES *AVENIR*

Vendredi 15 août

REY ET MAUREL EN DUO

402da3e120daa15b1b82168e5ca3902c.jpg
Julien REY
c6e096ebf3648e944d57d8f14f58e5e4.jpgUne bonne demi-entrée pour le club taurin Les Farfadets quand défilent en piste Bournel, Maurel, Moine, Rey, Cartalade et Tortel aidés des tourneurs Lieballe et Martinez. Capelado réussie pour cette 5e journée du Trophée des Alpilles avec la peña d’Alès, les calèches du pays d’Arles et les gardians de la manade Agu. Une course où les efforts louables de Rey et Maurel qui essaient de tirer la course sont accompagnés de l’honnête travail de Bournel peu en réussite. Une première partie plaisante mais une seconde avec trop de temps morts malgré l’énergie du speaker Frédéric Durand.

 

Pour la manade Chauvet, VANNEAU (1er) a du jus aux pompons, utilise les angles et sélectionne aux ficelles. Honnête premier il en conserve une en musique jouée deux fois. Vagabond, SIFFLEUR (4e) ne facilite pas le travail. Les hommes n’y sont pas sauf à la dernière minute où ils s’activent pour lever la cocarde coupée à mi-course par Maurel qui prend aussi un gland dans une course décousue.
Pour la manade Gillet, le jeune ELIOS  (2e) se fait surprendre aux attributs mais doté d’un bon moral il met du cœur dans ses poursuites jusqu’à enfermer Rey dans dix minutes pleines de volonté. 2 Carmen et rentrée. Vaillant, DEMON (5e) s’engage fort des deux côtés. Combatif il n’est pas assez charbonné aux ficelles qu’il rentre aisément en musique entendue à 4 reprises.
288ad926b13862a875378781884c6d16.jpgPour la manade Ribaud, VIENNOIS (3e) est plutôt salé. Dangereux quand il cloue les cornes aux planches il est parfois distrait.  Il faut alors le forcer ce que ne font pas les hommes qui lui permettent de conserver un gland avec les honneurs. Craint, les hommes s’endorment sur LAURIER (6e)  capable de terminaisons dangereuses comme un saut sur Tortel, un coup de barrière sur Moine ou une grande action en bascule après Rey. Si Cartalade s’offre le second gland sur la sonnerie nous on reste sur notre faim au vu du potentiel barricadier de ce jeune bestiau. 3 Carmen et retour. Bientôt la finale...

Texte et Photos Eric AUPHAN
5dd9da868764b27423aff8d52cb9b74e.jpg
David MAUREL

16/08/2008

LANSARGUES *AVENIR*

Vendredi 15 août

FREDDY SABDE ET PALUNIÉ
LA FORME OLYMPIQUE

27fd9279000590124c10212b8ab79533.jpg

Les Lansarguois en fête ne ratent aucune course. Et ce sont des arènes pratiquement pleine qui accueillent Noguera, Jockin, Fougère, Valette à droite; Santiago, Estève, Sabde, à gauche; et les tourneurs Molins, Fernandez, Baccou sous la présidence de Cyril Garcia.  Devant son public, l'adjoint aux festivités, président de l'Association des Raseteurs et raseteur, Nicolas Noguera fait preuve, à son habitude, de maîtrise, technique et art du raset tandis que le jeune Freddy Sabde, à gauche, mène les débats tambour battant avec beaucoup d'envie et de plaisir. Palunié (Fabre-Mailhan, 5e) fait le spectacle, tandis que Guadalix (Janin, 1er) honore cette place pas facile; Lebrau (Cavallini, 3e) est du caviar pour les hommes et le tau de Boch (récompensé aux Saintes l'an dernier), Felibre, clôture dans l'esprit avec beaucoup de coeur et de panache tout autant que les hommes qui mettent un point d'honneur à bien le raseter.

Guadalix (Janin) n'est pas droitier. Pour autant, si les hommes s'engagent, il va au bout. A gauche, il pousse fort jusqu'à déchirer le pantalon de Sabde au terme d'une belle enfermée. Rentre une ficelle. 1 Carmen et retour. Darius (Saumade) fait preuve de volonté mais de beaucoup de naïveté. Il se livre dans les séries et met la corne après Sabde. 3 Carmen en 10 minutes. Lebrau (Cavallini) est un brave partenaire, disponible pour les beaux duos qu'il pousse quelquefois au bout. Très agréable. 3 Carmen et retour.

517503886bedde255fc09da9c393b7e1.jpgFanfaroun (Nicollin) se livre tout en mouvement pour les pompons. Aux ficelles, mieux positionné, il s'engage bien dans les cites mais souvent lâche. 1 Carmen pendant. Du jus, du spectacle avec Palunié (Fabre-Mailhan). Placement impeccable, du rythme et de l'agressivité dans des coups de barrière dont une paire où il bascule après (Sabde, Noguera). Une série ou deux complètent un bon quart d'heure. Rentre ses ficelles. 10 Carmen et retour. Distrait, méchant, rapide, les hommes se méfient au début de Puma (Cuillé) et de ses réactions intempestives. Mais ils en prennent la mesure quand le taureau se met à la faute. Un presque quart-d'heure inégal. 4 Carmen et retour. Felibre (Boch, 7e hors points) termine au mieux par un festival de séries où tous les hommes participent. Le tau répond avec envie jusqu'au ras des planches. Des Carmen... De quoi continuer à festejer le sourire aux lèvres.

Martine ALIAGA 

12/08/2008

St ETIENNE DU GRES 11-08 *Avenir*

DEMI FINALE DU TRIDENT D'OR

RIBAUD 194 points
CHAUVET 176 points
********

d6ca152b814c7f0ad5c1dc17c36a63db.jpg

NOBLE de Ribaud, le meilleur de l'aprés-midi
Une demi finale à vite oublier, hommes et taureaux étant bien loin de leur véritable niveau. Phillipe Gibert au micro a bien tenté de mettre du piment, rien n'y a fait la sauce était "fadasse". A la capelado en présence de la Peña locale, des Arlésiennes et des gardians, Gros, Rey, Bournel, Violet, Dumont, Lafare, Gaetan Martinez pour les raseteurs et Cuallado, Rouveyrolles, Ranc, Patou pour les tourneurs défilent.
Pour les pensionnaires de Ribaud, MARIN(1), NOBLE(3), TAMARIN(6) ont largement dominé les débats face à des hommes peu motivés.
Pour les Chauvet,  TONEN(2), RENARD(4) sont bien en dessous de la moyenne, seul BEAUCAIROIS(5) tient a peu prés son rang.
cfe2fd2ce34866e00640cda61f21ddf7.jpg
BEAUCAIROIS  de Chauvet seul à honorer sa devise
Texte et Photos luc PERO

10/08/2008

VAUVERT 10-08 *Avenir*

LE 24e SOUVENIR CHRISTIAN MESTRE
A GARLAN DES BAUMELLES
ET ANTHONY AYME
*******

fc9757af4613454b832314eef29d3d69.jpg
A. Ayme appliqué face à GARLAN
d0e5e4e1d3ae0c696f8144fa50879727.jpgUn quart d'arène, C. Chevalier au micro, pour un petit concours de manades. A la capelado onze tenues blanches A. Ayme, M. Bournel, K. Cartalade, T. Dumont, Errik, J. Estévan, D. Fougère pour les raseteurs et Bouchité, Curtil, Martinez, Rouveyrolles comme tourneurs saluent la présidence.
THENARDIER de Blatière-Bessac, bon premier qui manque hélas de pression. ALCIDE de Lagarde, six minutes trente de vaillance. Deux Carmen. CATALAN de Saumade, tient les hommes en respect par son comportement cocardier. Trois Carmen. d8efb9827e48f82a694ff90908739909.jpgQUECO de Espelly-Blanc, même s'il ne termine pas ses actions, sa vivacité et son moral lui font entendre trois fois la  musique. PAVOUN de St Pierre craint pour ses envolées, il n'a pas le travail espéré, mais ne convainc quand même pas. Musique. GARLAN des Baumelles►, rentre un gland, ecoute cinq fois la musique pour ses duos avec A. Ayme qui sera le seul à le provoquer dans de belles longueurs.
Texte et Photos Luc PERO
***************
BANDIDO
33a9bf377ecd8c075fb4f31f354a581b.jpg
21d72bfbb9ec16799d13945b74bd92fa.jpg
f1f1f6a5b2046c1eccc0f15ffa4d0322.jpg
89995da480bb9204ac5a2817c5277e08.jpg
1f4d8d79fbc46d3bfeec8513a8afb955.jpg


08/08/2008

MONTFRIN 5-08 *Avenir*

FINALE DU 50è GLAND D'OR

ROMAIN GROS SUR UN PIED...

e9ce5d2057017dae632feeb0e6661c1d.jpg
AGASSOUN et R. Gros victorieux

En effet c'est avec une blessure (Marguerite d'Or) au talon handicapant ses courses et sauts, que Romain Gros s'adjuge le 50è Gland d'or dont voici le palmarés final:

1er- R. Gros 74 points
2è- B. Four70 pts
Meilleur animateur de la Finale- J. Rey
Meilleur taureau sur la compétition- PASTEURde Fabre-Maihan
Meilleur taureau de la Finale- AGASSOUN de Blanc

A la capelado sous les ordres de Luc Allemand, Président de course, Grammatico, Estevan, Violet, Gros, Ayme, N. Benafitou, Ricci et Bruschet (sort à la pause, Mascarin le remplace) pour les raseteurs et Ranc, Rouveyrolles, V. Dengerma, Cuallado pour les tourneurs défilent au milieu de La Gardounenque, des Arlésiennes, des gardians de la manade Martini.

JASMIN de Ribaud, prend des séries, se chauffe, accroche Violet par l'elastique du protège-tibia au saut des planches. Se place bien et donne une réplique dangereuse en terminaisons. Bon premier et musique plusieurs fois.

b119168968b5bea8f9d07b0ebb105c79.jpg
3d5b48adf5749e6a2806e3769da4908c.jpg
ENZO de Chauvet, court beaucoup et ne réponds que lorsqu'il sent l'homme à sa portée. Irrégulier, mais manque de travail soutenu. Quatre Carmen pour plusieurs belles finitions, dont une bascule sur Gros.
1a11a6f93f5b21b85df0243e9ff75090.jpg 
COURLIS de La Galère, lui aussi court beaucoup et Rey se régale en l'embarquant dans des longueurs. Glands et cocarde en poche Rey continue son festival, rendant trés intéressante la fin de course du taureau. Des Carmen.
4079152b9afacab479a77fe5d41100df.jpg

BANARU de F.Mailhan, un pur des Bernacles, qui effectue tant qu'on lui en demande des séries et encore des séries. Il peut aussi terminer aux barricades ou au delà et la musique plusieurs fois le récompense.

d1adf30b4f34ee19e921591d600162c6.jpg
VARADERO de Guillierme, il affiche tout d'abord un coeur énorme dans des enchaînements successifs, puis petit à petit ajoute de la difficulté en prenant un coup de revers. Finisseur aussi il récolte plusieurs Carmen.
adbfe61a90497a8529d16650fe37e107.jpg

AGASSOUN de Blanc, attendu par le public le fantasque cocardier n'a pas déçu ses supporters. Des sauts sur tout ce qui bouge, des envolées sur les rasets les plus audacieux, il a assuré le spectacle. Musique et Prix du jour.

5124ab25f91a8e9a5f6baaadc08ad401.jpg
b81ee97f8278f41940e0b19a174debae.jpg
99c5987eec228eea862b3f28beb1f5a3.jpg
7699feae25d345355ef123fdc21224ac.jpg

VALMONT de Lautier, a clôturé avec quelques actions percutantes aux barrières pour plusieurs Carmen.

39219a4dc3100580c69641616332db5c.jpg

Texte et Photos Luc  PERO

07/08/2008

UZÉS 4-08 *Avenir*

LE TROPHÉE W. SOULIER
A GUYON ET VOLTIGEUR
************

12ec22ea4e2e2419f5973435ebca4bfa.jpg
VOLTIGEUR et Guyon les deux lauréats
Mais qui donc, a eu l'idée de monter un plateau taureau aussi élevé, avec si peu d'hommes expérimentés ? car en résultat ce ne fût pas une partie de plaisir, ni pour les raseteurs invités, ni pour la demi entrée qui garnissait côté ombre les gradins. Les cocardiers pour la majorité ont fait une promenade de santé et pour le public cela ressemblait plus à un chemin de croix !. Pour Vitou, PREFERIDO à fait son travail de premier, VOLTIGEUR s'est imposé par son métier et son côté spectaculaire. Pour Lagarde, PAPEGAI a donné un aperçu de son potentiel. Pour Lautier, DIABLE et BONCOEUR ont affichés les qualités de leur race. Quand aux CAILLAN, GUINGUE, seul Sabde lui donne vraiment sa chance. COYOTE lui, doit toujours se demander pourquoi on lui a fait faire autant de route, si au bout du compte personne ne voulait jouer avec lui.
Douze ficelles, une cocarde et deux glands au toril malgré les efforts de Didier Gaillard au micro. Au fait ils n'étaient que cinq en piste, Guyon, Jockin, Cartalade, Ibanez, Sabde aidés de deux tourneurs Baccou et Bouchité.
Texte et Photos Luc PERO
1286fa06e040c87a7af976d30805b011.jpg
COYOTE en visite dans le Duché

06/08/2008

PORTIRAGNES 3-08 *Avenir*

LE TROPHÉE " COGET " A J. REY
LEVANT DE MARGÉ MEILLEUR TAUREAU
**************

fda4c87922d7c8be4e35dfdb3ebe6abf.jpg
Les vainqueurs LEVANT et Rey
Julien Rey en remportant le 9é Trophée Coget,trois semaines après avoir gagné le 14é Trophée Pero, est le premier raseteur à réussir le doublé des compétitions mises en jeu par le Club Taurin " Lou Camarguen ". Chapeau ! de bonne augure pour cet espoir de la course camarguaise. Talentueux, il sait tout faire et a l'âme d'un gagneur. A ses côtés Dumont second et Sabde troisième se sont battus avec honneur.
Des cocarditers, nous retiendrons les prestations de MARTIN de Lopez, ORION de Benabent et de LEVANT de Margé dont c'était la "despedida". Le cocardier qui possède encore de belles ressources pour se jeter aux barricades, va pouvoir profiter d'une retraite paisible.
Texte et Photos Luc PERO
bfa74d787ee923477bb2d8949184149d.jpg
Julien REY
e55a76a1f36c3274f1b5ee9a906df76d.jpg
Le tour d'honneur des récompensés

SOMMIERES 2-08 *Avenir*

MASCARAT FAIT PEUR
GEDEMUS FAIT PLAISIR
************

26aeaccf0ecb58a65d460eeece0bb9e3.jpg
MASCARAT s'envole sur Guyon
Cette complètve de Jacques Bon, aura surtout valu par les prestations des deux derniers cocardiers, MASCARAT et GEDEMUS. Les quatre autres DON JUAN, MOULINIE, ISARD, CHICUELO ont assurés avec plus ou moins de bonheur.
Marc Moucadel au micro et en piste Castel, Guyon, Schuller, Valette, Fadli et Sabde. Quatre tourneurs.
MASCARAT(5) jeune taureau de quatre ans, il va inspirer la crainte par ses envolées contre les tubes de protection des gradins. Il ne subira que quelques rasets à blanc, qu'il honorera en semant la panique aux arrivées. Personne ne lui touchera la tête et ses attributs restent sur sur son frontal. Des Carmen.
GEDEMUS(6) un barricadier de grande envergure, plus d'une quinzaine de grosses actions aux barricades. Guyon et Schuller le font briller au mieux, mais Valette, Sabde et Castel ne restent pas inactifs. Des Carmen à foison.
Texte et Photos Luc PERO
518a6602f7e6b79e00a1fec8ceb4cd98.jpg
Sur un raset à blanc MASCARAT décolle aprés Fadli
8eec39910a1c056b62ba84d1d20b513a.jpg
GEDEMUS - Guyon
38c340e680ee71f1674425d2f081cbf0.jpg
GEDEMUS - Guyon
cbe7ca3e413ff7bbbd32fef770a0e739.jpg
Et encore GEDEMUS sur Guyon

05/08/2008

MONTFRIN *AVENIR*

Dimanche 3 août - Gland d'Or

 NICOLAS PEUT ENCORE Y CROIRE
3070edd8ae0cfa4ba5e361da463d066e.jpg
TAMARIN et N. Violet
Gradins pleins pour l’avant dernier acte du Gland d’Or qui sans soulever des merveilles a eu de bons côtés notamment celui de savoir si Nicolas Violet déjà vainqueur de l’épreuve peut accrocher encore une fois ce trophée à son palmarès. Four et Gros absents, (70 et 64 points) lorsqu’il pénètre en piste, Nicolas a 27 points mais à l’issue de la course il en compte 46. Alors au vu de sa prestation et son envie allez savoir…. Il a le potentiel pour aller chercher la victoire finale. Ayme est aussi sur la brèche dans le sillage de Nicolas tandis que Grammatico est bien malheureux dans la cueillette d’attributs tout comme Bournel qui insiste et se trouve récompensé sur la fin. Estevan, dans son jardin, essaie de se donner mais en vain. Bruschet n’est pas dans le coup et les gauchers Benafitou et Ricci sont très effacés. Luc Allemand prime généreusement pour motiver les troupes mais seuls les deux premiers nommés s’investissent vraiment sans oublier le loyal Bournel. La pena du Languedoc assure l’ambiance qui commence à monter avec le spectaculaire bétail emboulé de la manade La Galère raseté par la non moins excellente école taurine de Bouillargues.
2391953f7b83a68275d797c504c6e827.jpgDécidé, TARNAGAS (Guillerme) est plus incisif à gauche mais la majorité des assauts viennent de la droite. Douze minutes où il se livre sans difficulté. 2 Carmen et retour.
De la vaillance pour PABLO (Fabre-Maihan) qui peut aussi sauter dans l’action mais parfois à côté et s’éterniser en contre piste. Dommage. 2 Carmen.
Le plus compliqué c’est VERDAOU (Allard). Un coriace àqui toucher la tête dans les premiers rasets est difficile. Un grand coup de barrière sur Ayme, des cornes menaçantes à l’arrivée et Benafitou ou Violet obligés de rompre. Dominateur aux ficelles il les rentre intactes en musique jouée deux fois.
Coureur,  MIRABEAU (Saint-Pierre) est rapide sur le raset et frappe sur Violet et Benafitou. Il se place idéalement près des planches et offre une partition sérieuse même si sur la fin il accuse sa débauche d’énergie mais conserve ses ficelles. 2 Carmen et retour.
71e40da26dc82dda5360bdf7debe7311.jpgCinq grosses actions dont deux où il brise les planches mais pour le reste MITRHA (Vidourlenque)(photo de gauche) adopte un placement décollé des planches et ne vient pas toujours même si on ne le force pas trop. Sur la fin une série déclenche le disque mais cela manque de régularité. 6 Carmen et rentrée.
TAMARIN (Ribaud) ne se laisse pas manœuvrer facilement lui aussi car ses longues cornes se profilent à l’arrivée. Des percussions toniques sur Estevan (3), Ayme (3) et Violet (2) pour un final très brillant et un placement qui laisse présager une belle carrière. 8 Carmen dont rentrée.
Avec MOLIERE (Cuillé)(photo ci-contre), Ayme joue le bourgeois gentilhomme dans la plupart des coups de barrière et une envolée explosive. Le bestiau se donne à cornes perdues dans la bataille avec des arrivées rageuses jusqu’au ras des planches. La première ficelle sur la sonnerie pour Ayme évidemment. 5 Carmen et rentrée A suivre tout comme le parcours du petit Nicolas pour la finale, ce mardi. Allez avoir…
Texte et Photos Eric AUPHAN

Gland d’or : Four, 70 pts ; Gros, 64 ; Violet, 46 ; Ayme, 37 ; Bruschet, 18.

effe7b1b3905ec494c071b5bb49082f5.jpg
TARNAGAS sur Estévan

01/08/2008

BAILLARGUES 30-07 *Avenir*

GITAN DE MERMOUX, AVENIR PROMETTEUR
*******************

69bf1d6699122d36c13b85f3a7331d9c.jpg
GITAN sur J. Lafare trés entreprenant
Huit plus quatre à la capelado sous les ordres de André Turquay.Sabde en forme totalise, Lafare et Guyon mouille le tricot, Fougère, Bournel, Ayme, Schuller, Valette ont leurs moments. Si ce concours ne fut pas d'un grand niveau la prestation de GITAN(4) de Mermoux mérite une note bien supérieure à la moyenne. Avec lui BATELIER(5) de Ribaud s'est montré combatif et spectaculaire quand la pression s'est faite sentir. CARABIN(1) de l'Occitane, JASON(2) du Levant, MALRAUX(3) de Vitou et NIVO(6) de Guillierme ont des passages positifs. FELIBRE(7) de Boch, tau vaillant et parfois anticipateur a manqué de peps.
Texte et Photos Luc PERO
0824062c31aca60e2ea4174b3a1e2891.jpg
GITAN - Guyon
42433cf47ddb9d714eb44040bd4d2b17.jpg
GITAN - Sabde

LA BANDIDO

a49fb29102ba7ce704c83d09c718f81a.jpg
cb2a4a97e7b65a6209ae45e4eced8bae.jpg
f94e0adc9d7a9e5e81f0cc8e4150b07a.jpg

31/07/2008

MARGUERITTES : 47e FINALE DE LA MARGUERITE D'OR 29-07 *Avenir*

ROMAIN GROS, LA MARGUERITE D'OR
FANFAROUN, LE TROPHÉE RAMI
*************

b012b344a5c130bd0a72854cfa4d0901.jpg
Romain GROS vainqueur in extrémis...
Romain GROS doit une fière chandelle à ses camarades Rey, Bruschet, Errik qui ont protégé son avance sur Fabien GRAMMATICO, car en se blessant au talon au quatrième taureau, ses chances étaient bien compromises. Félicitations à tous car malgré la compétition tout s'est déroulé en bonne règle. En piste ils étaient huit plus trois tourneurs. Au micro Didier Gaillard. Le podium: 1er GROS - 2e GRAMMATICO - 3e ERRIK. Meilleur taureau des trois courses FANFAROUN de Nicollin.
a2b9d77754787e68896756a2f794e439.jpg
BRUN de Lautier, trop de refus pour quelques enfermées.
ef5e7efdeb8316f254f55854e8849675.jpg
AUGIAS de l'Argentière mériterait de sortir plus souvent.
a081219ac207683f897df20dfc44205a.jpg
SACRISTAIN de Saint-Pierre, trop irrégulier.
d5c911ff943fc9ec6c64a898b904de32.jpg
DAUDET de Fabre-Mailhan, bien mais manque de jus.
2bfda596fcf29bcb99338b1a45a6df4d.jpg
FANFAROUN de Nicollin, complet, vaillant et finisseur.
3741e54e89210c2351951bbcdc872d90.jpg
OSCAR la Galère, la révélation du jour, à suivre.
06db8690ed606c8a2e3d8baee898f901.jpg
HERODE du Joncas, jeune mais déjà plein de bons principes.
 

Texte et Photos Luc PERO


29/07/2008

BAILLARGUES 27-07 *Avenir*

PRIAM, INCA, CHOUAN POUR LE SPECTACLE

Tout d'abord un grand bravo aux hommes pour la constance et la manière qu'ils ont mis au labeur.Ayme, Jockin, Malige, Marquier, Lafare, Th Mondy, Sabde aidés des tourneurs Labrousse, Lebrun, Patou, Rouveyrolles. Chig avait débuté fort, mais CABALLERO le stoppe dans son élan en début de course (voir article suivant).
0d79f09a3e5352d18da51f214c6139ca.jpgCABALLERO de Guillierme, cinq minutes de feu, puis c'est l'accident de Chig. Le cocardier ne ressort pas ? PAPOULI de Ribaud, huit vaillantes minutes. TODARO de Blatière-Bessac, rien à signaler dans quinze minutes. INCA de Paulin-Niquet, un grand banu, très cocardier mais brillant aussi. Des Carmen. RESCATOR de A et Y Janin, irrégulier mais démontre des qualités qui peuvent s'épanouir en sortant plus souvent. PRIAM du Ternen, un jeunet qui se bat comme un grand et qui explose souvent sur ses arrivées aux planches. Teigneux, il sait aussi se faire cocardier en se plaçant idéalement. Des Carmen. ◄CHOUAN de Lafon, encore jeune mais son tempérament et ses principes sont de bonne augure. Des Carmen.

Texte et Photos Luc PERO

4aed9529556e1d3cfe1ccb060cab1e5a.jpg
INCA de Paulin-Niquet
b6c7dee7646cdfd24107353bba1844d6.jpg
INCA sur Sabde
19fc95209d4c19e3405272b280eaa177.jpg
PRIAM du Ternen
08f6ad252d1a305eb71dac4fc2f52851.jpg
PRIAM avec Sabde


27/07/2008

SAINT-MARTIN-DE-CRAU 26-07 *AVENIR*

HEUREUSEMENT REMI ET ANTHONY…

26498f3bbe60c95e49fe4625271784c8.jpg
Entrée : 120 spectateurs. Organisateur : CT St Martinois. Présidence : F. Claret. Droitiers : Ayme, Dumas, Estevan, Guyon, Moine. Gauchers : Ferriol, Ibanez (sort à la pause) G Martinez. Tourneurs : Babacène, Bouchité, Dunan, Rouveyrolles.

 

Une heure de retard (allô docteur), et une course qui ne décolle jamais malgré le travail de Guyon (efficace) et Ayme (esthétique) qui assurent le maximum. Martinez apporte sa classe naturelle mais pour les autres rasètent sans conviction avec une première partie languissante et une seconde moyenne. AMIRAL (Cavallini) s’embarque avec bravoure dans de longues séries. Dommage qu’il ne termine pas ses poursuites car les hommes profitent de sa générosité mais laissent filer la seconde ficelle.   1 Carmen et retour. FOUCHET (Navarro) à du mal à trouver ses repères aux attributs mais aux ficelles il se place près des planches et poursuit plus volontiers. Malheureusement le travail se raréfie et il les conserve sans avoir pu vraiment s’exprimer. 1 Carmen et rentrée. Vif et rapide, PANISSE (Lautier) coupe le terrain, serre Moine et tape sur Guyon. Il se fait respecter, peut être un peu trop car coriace aux ficelles les hommes s’engagent sans motivation. 2 Carmen et rentrée. Calme et puissant, GRAIVIN (Les Baumelles) pointe les cornes et fuse sur les blancs. Sept minutes pour arriver aux ficelles où il complique la tâche avec placement et agressivité même s’il perd la première sur le fil. 2 Carmen et retour. Coureur, DEMON (Gillet) s’investit vraiment à partir des ficelles avec des poursuites toniques après les droitiers qui se finissent cornes aux ras des bois. Combatif il se livre sans retenue et s’incline sur le gong. 3 Carmen et pas au retour ? Brave, CYRANO (La Galère) est généreux mais subit la loi des tenues pendant dix minutes non sans passer la tête aux planches sur un caviar de Martinez. Inexpérimenté il s’avère pourtant très plaisant. A revoir. 2 Carmen.

Eric AUPHAN

24/07/2008

VENDARGUES 23-07 *Avenir*

LE SOUVENIR R. RICHARTE
A R. GROS ET SIFFLEUR DE CAVALLINI
*****************

0a09c365816639c5f48fcb4d30ffbaa7.jpg
LES LAURÉATS

Une petite entrée, T. Daniel au micro, et onze hommes (8+3) à la Capelado. Gros se montre le plus efficace devant Errik, Fougère s'est bien battu. Artal, Daniel, Ruiz se sont bien comportés, alors que les deux cadres Jockin et Allouani ont apportés leur contribution en aidant et en prodiguant des conseils aux fougueux jeunes de l'Avenir.
Pour les cocardiers de l'Occitane, SPARTACUS (1) ouvre bien les débats, TOSCAN (6) s'est montré le plus spectaculaire de l'aprés-midi. Pour l'Argentière RIBEIRO (3) et ARGENTIER (7) ont des qualités qui leur faudra peaufiner. Pour Blanc-Espelly, FARO (2) a des principes et PIMPO (5) est un classique. Enfin SIFFLEUR (4) de Cavallini s'est comporté en cocardier de métier.

Texte et Photos Luc PERO

e2384b8742050d5a69ebfcbd5032a69d.jpg
TOSCAN de l'Occitane

23/07/2008

REMOULINS : FINALE DE LA CERISE D'OR

Mardi 22 juillet 2008

UNE CERISE AUX DURS NOYAUX

e40e320884c7505f12ca1f6d85e41039.jpg
QUIHOUS - Rey

Arènes pleines, vent rafraîchissant, sono un peu défaillante, taureaux difficiles et raseteurs qui parfois n'ont pas trouvé la solution pour cette finale de la Cerise d'Or très intéressante à laquelle il n'a manqué qu'un peu d'estrambord pour enflammer les gradins.
Des six raseteurs des groupes 1 et 2 (Khaled, Poujol, Jockin, Mascarin, Grammatico, Clarion) et deux du groupe 3 (Rey et Gros), plus quatre tourneurs (Dunan, T. Dengerma, Bouchité, Fernandez), on retient les deux jeunes Rey et Gros qui se sont investis à fond, Poujol pour ses rasets classieux et expérimentés et quelques Mascarinades du plus bel effet.

Eigouzo (Lagarde) passe en huit minutes. Avec un bon placement, et quelques poursuites cornes méchamment pointées dont une où il s'envoie haut après Gros. 2 Carmen et retour. Viennois (Ribaud) se fait surprendre aux attributs puis sélectionne et ne se montre pas très coopératif. Rey est sur tous les rasets d'attaque, Gros le rentre un max et Mascarin enchaîne pour les deux ficelles dans son crochet. 1 Carmen et retour. Quihous (Guillerme) avec envie va au-devant des hommes puis trouve l'angle d'où il gère sans se gaspiller. Les hommes tirent des plans, le biou voit tout et se montre agressif dans ses conclusions. Pas facile... Après avoir fait sa loi douze minutes, Quihous se garde jusqu'à refuser. 2 Carmen en course et malgré qu'il rentre sa cocarde juste coupée, pas de Carmen au retour (ou alors tellement petit que je ne l'ai pas entendu...)
7e873fb076b24063719781cc441fed63.jpgAutre gros client, Gavot du Pantaï ►. Ses anticipations sont redoutables (Rey, Gros, à plusieurs reprises), son placement impeccable. A gauche, il est plus abordable et Poujol régale. A droite, insoluble aujourd'hui. Gavot se frise les moustaches et le public manifeste, il en voulait plus, mais... Les ficelles au toril en musique.
Malgré une sortie tout feu, tout flamme, Aslan s'éteint vite, dès sa place au toril, trouvée. De là, il sélectionne, sélectionne jusqu'à ne plus vouloir bouger sauf sur les attaques DANS les cornes ou par surprise de Rey, Gros et Poujol. Silence justifié pour son retour avec ses ficelles.
Le beau Galliciannais (Briaux) à tout pour mettre le feu. A fond, le taù se donne avec franchise, s'envoie aux barrières, saute en contrepiste... Il ne refuse rien et se livre avec vaillance. Rentre une ficelle au terme d'un quart d'heure agréable mais éprouvant pour lui.
a3ee5ef38ec9458fe77db15fc7222b3f.jpgMazarin du Joncas (hors point pour le Trophée mais comptant pour la Cerise) est le plus complet de l'après-midi. Agressif, volontaire, il avale les séries comme un métronome et reste toujours dangereux à l'arrivée. Il a des pattes et du rein dans les enchaînements qu'il finit cabré aux barrière. Malheureusement, sur la fin, il se fait "claver" au milieu pour une 1re ficelle bien primée. Des Carmen pour un beau final.

Martine ALIAGA
Photos Luc PERO

PALMARES
20e Cerise d'Or : meilleur taureau des quatre courses, Milou de Lagarde.
Trophée Pierre-Mayor : Lou Veri de Saint-Pierre.
Meilleurs raseteurs aux points : 1er Julien Rey, 2e Bastien Four.
Coup de coeur de l'Union taurine, meilleur raseteur de la finale : Romain Gros.

c87fa2de8891f9bbcd48318a6c3f345c.jpg
GALLICIANNAIS - Mascarin

20/07/2008

REMOULINS 19-07 *Avenir*

CERISE D'OR 3e journée
GANDIN, VALMONT, FARFADET...
c609646635d560098b8d15735c1d0c63.jpg
GANDIN de J. Lafon sur Mascarin.
21e55b9da9a4eca49b210f040b2103d2.jpgLes souvenirs de ce concours ne seront pas enfouis sous le Pont du Gard. Hormis le trois titrés les autres cocardiers n'ont pas répondu aux attentes des nombreux afeciona présents. Gérard Valentin au micro, en piste: Sabde, Gros, Four, Rey, Jockin, Grammatico, Mascarin, Cartalade remplacé au second par Ayme. Quatre tourneurs les assistent.
FARFADET de Fabre-Mailhan est un premier énergique qui se dépense à droite comme à gauche pour de nombreuses séries récompensées. GANDIN de Lafon, une course pleine. Aucun refus ce qui donne des enchaînements de qualité et pour parachever le tout une touche spectaculaire avec de belles actions aux planches, dont une énorme sur Mascarin. Garde sa seconde ficelle et entend de 475b4ac8d8f69e217db755c98f1a6a5c.jpgmultiples fois les honneurs. MALIBU de Ricard, parfois spectaculaire, mais  rien de bien rare. Musique. BELEU de Guillierme, rentre ses ficelles après quinze minutes bien sélectives devant le toril. ARAGON de Ribaud, une sortie à oublier. VALMONT de Lautier►, certes il subit mais fournit le spectacle attendu aux barricades dont une enfermée monumentale sur Gros et la musique plusieurs fois. THEOULIER de St Pierre, n'était pas dans le coup.
Texte et Photos Luc PERO
**************
VALMONT EN ACTION SUR R. GROS
6b6df9bd28509ff4cb21259eb5d01b2c.jpg
4481aef27a97a875c6f185315c665e86.jpg
335a3d9770a02e31a8d5051ca2b9eae1.jpg
34f5cb16be47c01e0eea2811163bc594.jpg