Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

19/08/2007

MAUGUIO le 18-08 *Avenir*

RIQUET ET PUIS...
*********

medium_RIQUET-Mondy.jpg
Reprise en douceur pour Thomas MONDY,
 ici face à RIQUET.
Huit à la capelado aidés par la suite de deux tourneurs, les hommes de ce concours ont travaillé avec leurs moyens et dans une bonne ambiance. Des six cocardiers de ce concours un seul mérite une attention particulière, RIQUET de Ribaud.
POUDEROUS de Nicollin, huit minutes grâce à la maladresse des hommes. RIQUET de Ribaud, volontaire il signe de bons enchainements qu'il pousse parfois jusqu'à la conclusion. Aux ficelles, il devient de plus en plus menaçant aux barricades en sautant derrière Fougère qui ne s'étant pas accroché évite de peu la sanction. Puis il se soulève après Fougère encore et sur C.Chanat trois fois. Il rentre une ficelle et entend plusieurs Carmen. SALOME du Joncas, est trop peu et trop mal raseté pour être jugé. JIVAGO du Joncas, saute d'entrée et va se coincer dans les travettes du pourtour. Son retour en piste n'est guère convaincant au début, puis il donne une bonne série et un gros coup (planches brisées). Carmen. IRIS de Ribaud, brillant dans les séries, il récolte des Carmen. Mais un doute sur une blessure à l'oeil casse sa course. Quinze minutes. ESPRITOU de Nicollin a la bravoure de la marque. Des Carmen.
VIDOURLE
*************
RIQUET sur Fougère
medium_RIQUET-Fou_1.jpg
medium_RIQUET-Fou2.jpg
************
RIQUET sur C.Chanat
medium_RIQUET-Chanat.jpg
medium_RIQUET-Chanat2.jpg
******************
Et la traditionnelle BANDIDO d'aprés course
medium_Bandi.jpg
medium_bandi_1.2.jpg
medium_Bandi_2.2.jpg
medium_Bandi_3.jpg
                                                                                                                                                                                               
Photos L. PERO

15/08/2007

St ETIENNE DU GRÈS le 13-08 *Avenir*

DEMI FINALE DU TRIDENT D'OR
LES BAUMELLES 201 - CHAUVET 198
****************

medium_st_etienne.JPG
LA PEÑA de St ETIENNE du GRÈS
Philippe Gibert au micro, sept raseteurs Bournel, Clarion, Moine, G. Perez, Valette, Violet, Santiago, trois tourneurs Beker, P. Rado, Ranc voilà une partie des acteurs de cette première demi finale du Trident d'Or. Benjamin Valette bléssé à l'avant bras (coup de corne de 10 à 20 cm) par ENZO et Nicolas Violet (cheville coinçée à la barrière) par LAVANDIN n'auraient pas été de trop pour affronter le dernier taureau du concours.
Pour LES BAUMELLES:
medium_MAJOR.jpg
MAJOR second vaillant, trois Carmen.
medium_GREVIN.jpg
GRÈVIN quatrième, sérieux et volontaire, plusieurs Carmen.
medium_MAÏ.jpg
MAÏ sixième, domine devant trop peu d'oppositions. Des Carmen.
Pour CHAUVET:
medium_FONTVIEILLOIS.jpg
FONTVIEILLOIS premier, irrégulier, deux Carmen en course.
medium_ENZO.jpg
ENZO troisième, brillant mais aussi dangereux. Des Carmen.
medium_LAVANDIN.jpg
LAVANDIN cinquième, "bravas" mais avec brio. Des Carmen.
VIDOURLE

CHATEAURENARD le 10-08 *Avenir*

GUINGUE UN CLIENT A SUIVRE...
*****************

medium_CHATEAURENARD_jpg.jpg
medium_Arenevide.jpg
Peu de monde au rendez-vous de cette affiche pourtant intéressante du Trophée des Maraîchers Espoirs. En piste Marquier classique mais efficace, Valette téméraire, Violet infatigable tout comme Bournel, Rey, N. Benafitou, Ferriol, Clarion, Martin-Cocher travailleurs. Côté cocardiers avantage à GUINGUE de Caillan, dangereux et le seul à avoir fait la sélection. Valette imprudent ne s'accroche pas et sanction immédiate avec le saut du taureau pour corriger le fautif. Le bioù termine sa prestation maître du jeu. Avec lui citons VINCENT d'Aubanel, CORAIL de Paulin-Niquet, BACCARAT de Blatière-Bessac qui ont fournis des quart-d'heure très méritants.
VIDOURLE
medium_CORAIL.jpg
CORAIL de Paulin-Niquet
medium_Baccarat.JPG
BACCARAT de Blatière-Bessac
medium_VINCENT.2.jpg
VINCENT d'Aubanel
medium_GUINGUE.jpg
GUINGUE de Caillan sanctionne Valette
Photos L. PERO

11/08/2007

MONTFRIN LE 11-08 *AVENIR*

49e FINALE DU GLAND D'OR

NICOLAS, JACQUES
ET YVAN

medium_DSC_6124a_copie.jpg


C’est à une très bonne finale du 49e Gland d’Or que nous avons assisté. Le décorum d’avant course était présent avec l’incontournable Pena La Gardounenque, le groupe folklorique Les Cabidoules du Cailar accompagné de Sarah Gibert demoiselle d’honneur de la Reine d’Arles.

A l’appel du président de course Luc Allemand, ils sont huit à participer à la capelado. Biscarrat, Bournel, Brohan, C. Chanat, Clarion, Estevan, Guyon, Violet. Quatre tourneurs les rejoignent à la sortie du premier taureau. Ces douze hommes ont raseté avec envie et sérieux. Des cocardiers YVAN du Pantaï donne confirmation de son talent, et MITHRA de La Vidourlenque peu connu, se fait course après course un nom.
LOU RAINAÏRE de Guillierme, raide, avec un coup de tromblon dévastateur d’abord pour les gauchers, puis sur les droitiers aussi, rentre une ficelle après une course trois fois honorée.
COURLIS de Chauvet, brouillon au départ, il se pique au jeu gauche, droite et distille des bonnes séries. Peu de finitions, mais une bonne occupation de la piste et une volonté extraordinaire lui permettent d’écouter sept fois la musique.
COUTARD de Fabre-Mailhan, au fil des minutes il se chauffe et ses poursuites deviennent de plus en plus appuyées et parfois conclues spectaculairement. Aux ficelles il domine, anticipe et rentre ainsi ses ficelles. Cinq Carmen.
BASCO de Lautier, capable d’enfermées dangereuses et conclues, il peut tout aussi bien quitter le raset ou fuser sur les hommes. Treize minutes et quatre fois les honneurs.
YVAN du Pantaï, craint au début, les hommes en prennent la mesure sans pour autant le submerger. Dès lors c’est une succession d’actions rapides avec anticipations et des arrivées très sérrées aux barricades. Tour à tour Violet, Guyon, Bournel, Clarion sont à la limite de l’accrochage sur des modèles de poursuites. YVAN retourne fièrement au toril après avoir entendu moult Carmen.
MITHRA de la Vidourlenque, treize minutes explosives ! Le petit cocardier d’Aubais a réalisé un festival barricadier et réussit ainsi son passage à un niveau fort honorable dans la hiérarchie taurine. Ses actions de grande envergure pour certaines avec bris de planches et bascule dans le pourtour lui valent de nombreux Carmen et l’ovation méritée.
CAÏMAN de Margé, il paraissait décidé à son entrée en piste en effectuant très rapidement de beaux coups de barrière. Puis son envie se dissipe et il préfère gambader seul ou refuse de participer. Des Carmen ?


VIDOURLE

08/08/2007

UZES le 6-08 *Avenir*

8è TROPHÈE WILBERT SOULIER
***************

 
medium_Rey_et_Marquier.2.jpg
Le huitième Trophée W. Soulier qui se disputait sur trois courses a, au final récompensé:
Julien REY vainqueur au total des attributs levés.
Mathieu MARQUIER pour le prix du meilleur animateur.
Le cocardier DANTES de la manade Lautier.
La Finale de ce lundi n'a pas été d'un grand niveau, quelque peu faussée par l'état lamentable de la piste. Trés dure et glissante pour les taureaux côté toril, et trop meuble vers la Présidence donc gênante pour les hommes. Sur les sept raseteurs présents, R. Roux venu en touriste, tout comme les deux gauchers de service K. Cartalade et H. Fadli, il ne restait que G. Brohan (malgré une épaule douloureuse), R. Guyon,et les deux lauréats. Bravo à tous les quatre.
 Pour les cocardiers le plus complet de ce concours fut DEMON du Joncas.
VIDOURLE
medium_GUYON.jpg
R. GUYON a mouillé le tricot.
Photos L. PERO

06/08/2007

PORTIRAGNES le 5-08 *AVENIR*

LE 8e TROPHEE G. COGET
A Th. DUMONT et MARTIN DE LOPEZ et FILS
**************

medium_Dumont.jpg
1er, Thomas DUMONT présent sur tous les taureaux, creuse l'écart au 5e ATHOR de Margé.
medium_Castel_CHACHA.jpg
2e, Cyril CASTEL volontaire, s'est battu avec ténacité pour arracher cette seconde place.
medium_Valette-_COUCOU.jpg
3e, Benjamin VALETTE est sans contestation le meilleur animateur de la course.
medium_MARTIN_Valette.jpg
MARTIN de Lopez et Fils, prix du meilleur taureau devant ATHOR de Margé.
VIDOURLE

05/08/2007

SOMMIERES le 4-08 *Avenir*

CAMAÏ ET RIO BRAVO !
************

medium_CAMAI_Vale.jpg
Un tiers d'arène à Sommières pour assister à la course complète de Jacques Bon. A l'appel de M.Moucadel ils sont sept à défiler derrière Vincennou. Les plus actifs sont Guyon, Valette, Jourdan, Biscarrat. Quand à Castel, G.Perez et F.Garrido il donnent le meilleur d'eux même. Beker, Curtil et T.Garrido les assistent. De cette complète composée de DON JUAN, MOULINIE, RONCAL, VACCARES, seules les prestations de RIO cocardier en devenir et CAMAÏ gros barricadier, ont réveillé le public qui s'était alangui sur les étagères. RIO a des qualités qui peuvent lui ouvrir le chemin des affiches plus relevées. Il possède un bon sens du placement, de l'anticipation et sait conclure en portant le danger aux barrières. CAMAÏ c'est le jeunot plein de fougue qui se jette haut et fort sur les barrières. Le public apprécie mais la route vers les sommets et encore loin pour lui.
VIDOURLE
medium_RIO_Guyon.jpg
medium_RIO_Valette.jpg
medium_RIO_Jourdan.jpg

Photos L. PERO



02/08/2007

BAILLARGUES le 1-08 *AVENIR*

COMME UNE COURSE DE SEMAINE
ET DE FETE
medium_DSC_5493_bis.jpg
 En pleine fête de Baillargues, l'ambiance est décontractée tant en piste que sur les gradins. Entre une belle exposition "Instants de bouvine", des abrivado, la bodega et la soupe à l'oignon, le sujet qui monopolise les conversations a trait aux nouvelles barrières en polyéthylène installées en piste. A l'oeil aucune différence avec le bois, en revanche, les taureaux ne peuvent se blesser ni sur le pourtour dont la matière encaisse les coups en pliant mais sans rompre, ni sur les piliers qui sont protégés. Pour les hommes, un marchepied ajouré qui ne garde pas l'eau et antidérapant pour assurer le pied d'appel des raseteurs. Une bonne expérience à suivre menée par la mairie de Baillargues. Reste le comportement des taureaux face à ce nouvel élément, on attend un pur barricadier pour voir...
Des arènes confortables, coquettes, ombragées, dotée maintenant - après réfection des vestiaires et de l'infirmerie - d'un salon VIP. La course camarguaise à Baillargues n'est pas ringarde ! Sous l'impulsion d'un maire jamais à court d'idée, la bouvine se créée un créneau porteur, moderne mais qui garde son cachet.
La course en elle-même a été moyenne, mais, bon... dans l'ambiance...
Fax (Mermoux, 1er) et Actéon (Le Brestalou) n'ont pas enthousiasmé. Berlioz (Le Joncas) a manqué de travail.
Corail (4e, Paulin-Niquet) a été le plus complet. Cocardier, il pousse ses réponses jusqu'aux barrières et finit surtout sur les droitiers. Lou Sar (Guillierme, 5e),  a été bon partenaire et le jeune Calabrun (Boch) d'une vaillance agréable, ainsi que Aragon (Ribaud, 7e, hp) qui termine avec des séries aux conclusions abouties.
Guyon, Bournel, Clarion et Valette mènent les débats avec de beaux engagements, Noguera, Romain Mondy, Ricci et G. Perez complètent. 
Martine ALIAGA 
***************
NOUVELLES BARRIERES ET SALON V I P
medium_Barrieres.jpg
medium_Salon_VIP.jpg
Photos L. PERO

01/08/2007

MARGUERITTES 01-08 *Avenir*

LA 45è MARGUERITE D'OR
A M.MARQUIER ET ANGELUS de Lautier
************

medium_Vainqueurs.jpg

 

medium_marguerite.jpgPalmarés final : 1er, Mathieu MARQUIER 54 points; 2è, Fabien GRAMMATICO 37; 3è, Sidi MEBAREK 33. Prix Marcel MAILHAN au meilleur animateur de la Finale, Marc BOURNEL. Prix RAMI attribué au meilleur taureau de la course, ANGELUS de Lautier.

Des raseteurs, outre les récipiendaires C.Chanat, Cartalade et Guyon n'ont pas fait de la figuration en apportant le meilleur d'eux même. Pour les cocardiers AUGIAS de l'Argentière et HUGO du Joncas ont fourni les deux meilleures prestations de l'aprés-midi et sont bizarrement oubliés pour la récompense de la compétition. CABOSSE de St Pierre, ALADIN de Fabre-Mailhan, ANGELUS de Lautier ont eu de bons passages. FIER de Nicollin trop franc et JASMIN de Ribaud assez retors n'ont pas convaincu.

VIDOURLE

medium_AUGIAS-Guyon.jpg
AUGIAS et Remi Guyon deux satisfactions.
Photos L. PERO

31/07/2007

BAILLARGUES le 29-07 *Avenir*

ATTENDU, LE TYPHON N'A PAS SÈVI
***************

medium_DIEGO.jpg
DIEGO de Blatière-Bessac.
On attendait TYPHON du Brestalou cinquième, on est resté sur notre faim car le tout jeune bioù a tout simplement raté sa sortie Baillarguoise, alors qu'il venait auréolé de ses précédents succés. Il devra réparer cet avatar à sa prochaine course. De ce concours raseté avec application par: Noguera, Malige, Valette, Ricci, Ruiz, Artal et R.Mondy, les satisfactions sont venues de FAUVET du Ternen, DIEGO de Blatière-Bessac sortis respectivement premier et second. LOU SAQUET de Guillierme a été agréable, tout comme NOBLE des Baumelles et SAR de Ribaud. GRILLON de l'Occitane bizarre, n'a pas séduit.
VIDOURLE
medium_LOU_SAQUET.jpg
LOU SAQUET de Guillierme.

Photos L. PERO


30/07/2007

VILLENEUVE-LES-MAGUELONE le 29-07 *AVENIR*

LA BONNE FRANQUETTE
N'EMPECHE PAS L'EMOTION
medium_052.JPG
 
Un vent du diable et un soleil d'enfer coiffaient les arènes villeneuvoises. Mais les amis, les bandes de jeunes et les mordus plus quelques touristes animaient les gradins et les alentours de la buvette. Toujours cette ambiance amicale créée par la Section taurine qui, en ce jour, n'oubliait pas l'un des siens, Alexandre Hernandez parti trop tôt. De la retenue mais l'émotion bien présente. La capelado (G. Perez, Bonhomme, Santiago, Clarion, Castel, Dumont, C. Galibert, Violet ; tourneurs Molins, Ranc, Duran) et la remise des prix à la hauteur. Souvenir Alexandre Hernandez à Clarion (pour la 2e année consécutive), un coup de coeur à Arnaud Bonhomme ; meilleur cocardier, Petit Lou de Chaballier. 
 
medium_048.JPGEn ouverture, deux taureaux de Chaballier bien rasetés par l'Ecole taurine où quelques talents sont en train d'éclore.
Revest (Les Baumelles) : lourd mais bien cité capable de s'envoyer comme à deux reprises sur Dumont. Il participe... ou pas, c'est un peu longuet.
Orus (Grand Salan) : on aime ou on n'aime pas. Pourtant, ses qualités le font respecter. Placé, fait le pas et ferme la porte. Un peu trop dur à ce niveau. Seul Clarion le rentre assez pour déclencher des charges abouties. Mais Orus, pas assez sollicité, est trop réservé sur la fin.  Il est plus que de temps que ce costaud se fasse remuer au plus haut niveau et aux avants postes.
Darius (Saumade) : un bon morceau qui se livre sincèrement. 8 minutes.
Petit Lou (Chaballier) : un peu moins rigoureux que d'habitude mais toujours vite rendu sur l'homme.  Placé et volontaire, il permet les beaux rasets et les séries avec quelques arrivées puissantes. 10 minutes.
Virgil (Félix) : brave et vaillant, les hommes le plument en 5 minutes agréables.
Gambay (Margé) :  Pétillant, il réalise des séries rondement menées qu'il termine volontiers aux planches. Clarion est au charbon, celui lui permettra de s'octroyer le trophée du jour. Des Carmen pour tous.
Martine ALIAGA 

 

25/07/2007

REMOULINS le 24-07 * Avenir *

LE GATEAU DE LA CERISE
POUR
R.MASCARIN, B.FOUR ET
CHOUCHOU

medium_M_1.jpg_D.jpg
 " L'ancienne génération " emmenée par un Romain MASCARIN gaillard comme un protectionnaire qui veut se faire un nom, face aux " jeunes loups " du Trophée de l'Avenir avec en chef de meute, Bastien FOUR c'est le duel (d'une correction exemplaire) qui nous a été offert pour cette Finale de la XIXème CERISE D'OR. Khaled, Grammatico du côté des Anciens et Moine, Guyon, Clarion, Cartalade côté Petits loups. Tous ont oeuvrés avec sérieux et régularité sur tous les cocardiers, seul Cartalade est à la ramasse. Mascarin et Four se mesurant à la loyale dans un dernier mano à mano somptueux face au dernier cocardier de l'aprés-midi. Entre rasets engagés et actions spectaculaires de CHOUCHOU, les deux hommes offrent du beau spectacle, tout en convoitant la dernière ficelle du taureau que K. Cartalade leur subtilise sans le moindre complexe ! (Le Fair-play n'est pas de mise en bouvine, mais enfin...).
Le concours n'avait pourtant pas démarré de la meilleure façon qui soit avec les prestations de FELIBRE de F.Mailhan et RAIMU de St Pierre. Troisième JURASSIEN de Ribaud, fourni quand à lui quinze minutes intéressantes, avec des belles enfermées aussi bien droitières que gauchères. Il garde une ficelle et entend plusieurs Carmen. LOU POUNCHU de Guillierme quatrième, cinq trés bonnes minutes, puis il fait son trou et n'en sort que rarement. Musique trop de fois entendue. CILAOS de Lagarde cinquième, des bonnes séries terminées au fil des barrières pour les attributs, puis aux ficelles il domine et les rentre. Des Carmen. BARTABAS de Lautier sixième, un petit barricadier plein de bonne volonté, ce qui le perdra d'ailleurs. Sept minutes et les honneurs. Enfin CHOUCHOU de La Galère, c'est vraiment la cerise sur le gâteau ! Quinze minutes explosives, une multitude d'agressions aux barrières, de face, de profil, en bascule, des enfermées sèches, aucun refus, du presque parfait ! Mascarin et Four mettent un point d'honneur à le raseter avec respect et lui donne l'occasion de briller de mille feux ! CHAPEAU Messieurs ! La musique jouera pratiquement toutes les minutes !
VIDOURLE
Photos L. PERO
medium_C_2.jpg
medium_C_3.jpg
medium_C_4.jpg
medium_C_5.jpg
medium_C_6.jpg
medium_C_7.jpg
medium_C_8.jpg

 
medium_CERISE_D_OR.jpgPALMARÈS DE LA 19e CERISE D'OR
*******************
1er - Romain MASCARIN
  2e - Bastien FOUR
Coup de Coeur - Fabien GRAMMATICO
MEILLEUR COCARDIER - CHOUCHOU de LA GALÈRE

22/07/2007

LATTES le 21-07 *Avenir*

RENOUARD DE VINUESA A SUIVRE...
****************

medium_JOckin.2.jpg
F. Jockin décontracté se fait plaisir
Trés peu de monde sur les étagères pour ce concours de manades organisé par le Club Taurin "Lou Méjean-Labomace". J.Valentin et R.Fesquet son compère, officient avec le sérieux qu'on leur connaît à la Présidence. En piste C. Chanat, Fougére, Jockin, Malige, Noguera, R. Mondy, Ricci travaillent comme ils peuvent des taureaux pas toujours trés coopératifs. 
SERRURIER de Paulin-Niquet, premier, il s'envole sur Mondy dans un quart d'heure bien terne. SANGAR de Vinuesa, deuxième, subit beaucoup et se réfugie en contre-piste. Dix minutes et Carmen. JOSEPH de Vellas, troisième, sa course timidement débutée, se révèle plus intérresssante en fin de temps. Rentre ses ficelles et deux Carmen. MISTRAL de Cuillé, quatrième, bof..., saute souvent, rentre une ficelle. TAMARIS du Languedoc, cinquième, a du tempérament et s'ameliore au fil des minutes. Rentre une ficelle et cinq Carmen. MISTRAL de Vellas, sixième, ne refuse rien et vient parfois conclure aux barricades dans quinze minutes cinq fois récompensées. RENOUARD de Vinuesa, septième hors points, un potentiel certain, de la méchanceté, du nerf et du brio dans ses répliques il mérite d'être revu avec attention. Il voit sa course écourtée par la pluie, dommage...
VIDOURLE
medium_Chanat.jpg
C. Chanat sur cette action où le chevron céde,
se blesse au ventre (hématome),
il sera transporté aux urgences pour des examens.
Photos L. PERO

16/07/2007

PORTIRAGNES le 15-07 *Avenir*

LA DER DE BRACONNIER de D. LOPEZ
POUR LE 13ème TROPHEE MANU PERO

medium_BRACO_1.2.jpg

 

Pour ce concours Benabent, Lopez, Margé qui servait de support au 13ème Trophée Manu PERO. Outre le palmarés final qui a vu la victoire de C. Clarion devant A. Bonhomme et C. Savajano pour les raseteurs, de RICOUNE de Benabent pour les taureaux, nous retiendrons la Despedida de BRACONNIER, l'étalon et cocardier vedette de l'élevage Daniel LOPEZ et Fils. Agé de 10 ans il mérite comme le souligne son Pelot de prendre une retraite car il faut savoir respecter comme il se doit un taureau qui n'a apporté que des satisfactions. Pour sa dernière apparition en piste le taureau a encore pu faire profiter le public de son talent de pur barricadier. Charles Chanat raseteur au coeur tendre, lui faisant effectuer devant son manadier en larmes son dernier coup de barrière.

VIDOURLE

medium_BRACO_2.jpg
medium_BRACO_3.jpg
 LE DERNIER COUP DE "BRACONNIER"
Photos L. PERO

BEZIERS le 13-07 *Avenir*

QUATRIEME SACRE POUR
M.MATRAY ROI DU BITERROIS

medium_BE_1.jpg

 

Animée par J.Roumajon au micro cette course complète de R.Margé a été trés intérressante à suivre. Les jeunes éléments présentés ont tous fait honneur à leur devise (CAPELAN, GAMBAY, CAPITAN) et le plus ancien DON JUAN a ouvert les hostilités avec sérieux et brillance. Des tenues blanches, si Matray comme à son habitude dans les grandes pistes, s'est une fois de plus illustré et remporte la victoire finale (aux total des attributs levés), les autres n'ont voulus être des faire-valoir et ont travaillés dur. C. Chanat toujours dans les situations chaudes se voit logiquement récompensé du prix du meilleur animateur de la soirée (la course étant programmée à 19 h).

VIDOURLE

medium_BE_2.jpg
CAPELAN Prix du meilleur cocardier sur M.Matray le vainqueur.
medium_BE_3.2.jpg
CAPELAN sur C.Chanat meilleur animateur.

Photos L.PERO

15/07/2007

MAUGUIO le 14-07 *AVENIR*

 Des Blatière aux qualités certaines
mais pas assez "asticotés"

medium_BEL_CANTO.jpg
BEL-CANTO 
Pas de course au Trophée des As, ce samedi 14 juillet mais huit courses au Trophée de l'Avenir. Souvent ces après-midi offertes par les municipalités n'ont rassemblé que le public local sauf à Vallabrègues où les arènes baptisées du nom de Louis Lacroix ont fait le plein. A Mauguio, où sortait la traditionnelle complète de Blatière-Bessac devant les inconditionnels de la marque, on remarquait aussi pas mal de "touristes" venus prendre un bol de tradition avant le feu d'artifice.
Dénominateur commun des noirs : jeunes, beaux, costauds, violents et "Carmen" pour tous.
Les blancs : quatre droitiers (Artal, Romain Mondy, David Maurel, Castel) et quatre gauchers (Ricci, Ouffe, Joseph, Estève) plus deux tourneurs pour les affronter. Les plus travailleurs : Ouffe, Romain Mondy, Maurel, Ricci.
Le plus complet, Aaron (1er) : occupe toute la piste, utilise les angles et réplique jusqu'à conclure. Rentre ses ficelles.
Le plus vert, Pantin (2e) : avec des réactions vives et des séries rythmées, il tient huit minutes agréables. Un bémol, il prend tout et ne sait pas se sortir de l'emprise des blancs.
Le plus testard, Baccarat (3e) : son envie visible d'en découdre, le fait craindre. D'ailleurs au premier raset, il se cabre sur Castel et s'envoie férocement sur Ouffe, Estève, Mondy. Il se garde opportunément et rentre ses ficelles.
Le plus dominateur, Cachottier (4e) : un peu décollé des planches, il contrôle toute la piste et sort avec force sur l'homme. Enferme Castel, Mondy, anticipe sur Maurel. Quand c'est loin, il laisse passer. Rentre ses ficelles, sans avoir à sortir le grand jeu.
Le plus intermittent, Sifflet (5e) : peu servi par un travail qui baisse totalement d'intensité, Sifflet se promène, saute, attend. Ouffe prend les choses en main, Sifflet répond violemment, enchaîne deux trois rasets et lâche. Par contre il finit super bien après des hommes qui se réveillent. Plus charbonné, il se révèle finisseur ponctuant à la planche d'un magistral coup de tête. Rentre une ficelle.
Le malchanceux, Nevers (6e) : trapu, macho, un caractère ombrageux. Il saute et percute les planches jusqu'à s'amaluguer sur un pilier. Retour au toril à la 4e. Dommage car il en a sous la pédale. A revoir.
Le trop chouchouté, Bel Canto : hors points, dix minutes. Sorti en 7e position, donc pas assez sollicité, on perçoit son bon potentiel mais on reste sur la faim. Toutefois quand il est raseté, ses réponses sont violentes jusqu'à se soulever aux planches. Ricci mais surtout Ouffe lui offrent les derniers "Carmen". 
Martine ALIAGA 
medium_NEVERS.jpg
NEVERS percute violemment le pilier...
Photos L.PERO

 

12/07/2007

ARLES 11 - 07 *Avenir*

LE TROPHEE DES ARLESIENS a
Nicolas BOVERO et PEQUELET de Allard
**********************

medium_PEQUELET_33.jpg
Onze tenues blanches répondent à l'appel du président de course C.Chevalier pour défiler à la capelado. Ils ne seront pas de trop et quatre tourneurs les assistent. N. Bovero remporte le Trophée avec dix points et D. Moine est désigné meilleur animateur. Violet, Marquier, Mebarek, Bournel, Segurel, Salinesi, Thierry, Lafare et Rey ont participé avec plus ou moins de réussite. Pour les cocardiers PEQUELET de Allard est vainqueur du concours devant JASMIN de Ribaud.

GRILLON de lautier en premier, il en faut un ! Rentre ses ficelles avec la musique ??? NESTOR de St Germain (2e) a peut être du potentiel, mais avec sa distraction et la crainte des hommes on ne saura rien. Rentre sa cocarde. TARDIVET La Saliérène (3e) réalise comme à son habitude un quart d'heure intéressant avec des qualités dans tous les domaines. Rentre ses ficelles et trois Carmen bien mérités.
PEQUELET de Allard (4e) un sacré petit taureau barricadier en diable et cocardier dans l'âme. La piste est un peu vaste pour lui mais il s'en accomode fort bien . Rentre ses ficelles et entend de nombreux Carmen. JASMIN de Ribaud (5e) un classique certes, mais terriblement sérieux qui a toutes les cartes dans son jeu pour aller jouer dans des concours plus relevés. Rentre bien entendu ses ficelles aprés avoir écouté plusieurs Carmen. CIGALIE de Fabre-Mailhan (6e) a toutes les bonnes aptitudes de sa race, vaillance, bravoure. Il les étale pendant neuf minutes plusieurs fois récompensées. TAÏ de Bon (7e hors points), comme d'habitude c'est le cocardier de trop aussi nous nous garderons bien de le juger aujourd'hui.
VIDOURLE
medium_JASMIN_33.jpg
Photos L. PERO

24/06/2007

MILHAUD le 23-06 *Avenir*

GUYON, VIOLET
SAUVENT LE CONCOURS DU NAUFRAGE
*********************

medium_MIRABEAU-Violet.jpg
MIRABEAU sur N. Violet

Sur les sept hommes de la capélado, effectuée devant un maigre public, R.Guyon qui remporte le Souvenir J. Cavalier - P. Brunel, et N.Violet auteur des plus beaux engagements sont les seuls à mériter une attention particulière. Car devant du bétail (8 cocardiers) pas toujours trés coopératif (Quantité ne rime pas nécessairement avec Qualité) ils ont donné le maximun sauvant, ce qui était sauvable.
CAPUCIN de Lagarde, est le seul à être raseté par tous les hommes et dans un bon esprit. Il peut ainsi se donner vaillament avec des conclusions brillantes. Cinq Carmen, une ficelle au toril et le prix Souvenir J. Martinez - E. Astier.
MIRABEAU de St Pierre, trois Carmen, craint par sa vivacité et son placement il n'est pas submergé. Barricadier aussi il a été le taureau le plus sérieux de l'aprés-midi.

VIDOURLE

L'ACTION DU JOUR

CAPUCIN met R. GUYON en danger

medium_CAPUCIN_1.jpg
medium_CAPUCIN_2.jpg
medium_CAPUCIN_3.jpg

 

                                                                                                                                                Photos L. PERO

17/06/2007

BAILLARGUES le 17.06 * AVENIR *

VIDOURLEN SUPERIEUR
AIGLON PROMETTEUR
******************

medium_VIDOR_TETE_2_copie.jpg

Ils sont sept à l'appel du président de course T. Tosas à défiler pour la capelado. Trois tourneurs les rejoindront au premier taureau. N. Noguera prend la course à son compte emmenant dans son sillage B. Valette auteur des plus belles actions. R. Mondy reprend "du poil de la bête" et s'applique sur les difficultés du jour. N. Tortel, J.-L. Ricci, G. Sagnier, C. Artal ont participé. Le peu de public mais en majorité connaisseur, a pu se satisfaire de certaines prestations.
CANUT
Janin, un premier qui réagit avec métier au début puis qui devint plus réservé en fin de parcours. Rentre ses ficelles. Un Carmen en course.
SIFFLEUR
Cavallini, six minutes agrémentées de quelques gros coups de butoirs. Un Carmen en course.
AIGLON Occitane, d'entrée annonce la couleur en se positionnant dans les angles sans "rousiguer" pour autant. Avec maitrise c"est lui qui dirige les maneuvres en autorisant ou pas les départs. Il coupe, enferme jusqu'au bout où la corne se fait menaçante à la barrière. Mondy coupe la cocarde, Tortel lève un gland, le reste retourne au toril. Pour lui quatre fois la musique jouera.
LOU POUNCHU Guillerme, il crée la diffficulté avec ses grandes cornes effilées qu'il envoie au contact. Les hommes décidés vont toutefois le mettre au diapason et lui faire effectuer de belles séries. Son moral va alors lui faire défaut et sa fin de course sera plus laborieuse. Malgré ce il rentre ses ficelles et entend cinq Carmen.
VIDOURLEN
Mermoux, il a une grosse envie de se battre et se met de suite à la disposition des hommes qui le sollicitent bien (surtout R. Mondy). Attentif, présent jusqu'au bout de l'action il impose sa technique et se montre plusieurs fois trés dangereux. Tenace dans les enchainements il ne céde pas un pouce de terrain et défend âprement ses ficelles qu'il garde au bout de son temps. Six récompenses musicales.
ARTILLEUR Lafon, les attaques fusent de toutes parts mais il résiste avec un certain brio. Aux ficelles le rythme baisse et de son poste devant le toril il peut distiller quelques belles anticipations sur les beaux cites de Noguera et Valette. Une ficelle au toril et trois Carmen.
JOSEPH
Vellas, hors points n'avait pas sa place dans ce concours.

VIDOURLE

medium_AIGLON.2.jpg
AIGLON
medium_LOU_POUNCHU.jpg
LOU POUNCHU
medium_VIDOURLEN-Mondy_1.jpg
VIDOURLEN
medium_ARTILLEUR.jpg
ARTILLEUR


Photos L. PERO

16/06/2007

VALLABREGUES le 16-06 *AVENIR*

ENIGMATIQUE TRIDENT D'OR
*************************

medium_Miralles.jpg
C. Mirallés se fait coincer la jambe et quitte la piste.

C’est un scénario digne d’un bon Sherlock Holmes qui nous a été servi à Vallabrègues pour cette deuxième série du Trident d’Or: Chauvet – Gillet. Tout d’abord au vu des prestations fournies par les cocardiers cet après-midi, on se demande encore comment ont-ils pu engranger autant de points en première course de la compétition (Chauvet 203 pts – Gillet 189 pts). Car cet après-midi leurs prestations n’ont rien laissé apparaître quoi que ce soit d’exceptionnel. Alors quelle ne fut pas encore notre consternation à l’annonce du score de la journée: Chauvet 192 pts – Gillet 183 pts? Mais sur quels critères le jury s’est-il basé pour attribuer autant de points à des cocardiers anodins qui n’ont intéressé qu’une minorité vouée à leur cause. Enigmatique l’est aussi la présidence quand elle donne des Carmen à outrance pour certains taureaux et les oublient pour un autre. Bizarre, vous avez dit bizarre, tiens comme c’est bizarre! Pour couronner le tout, pendant la course du deuxième taureau une altercation éclate entre gardians, raseteurs, spectateurs, tourneurs. Le malaise ainsi installé, ce concours qui n’avait pas besoin de ça tombe dans l’ennui le plus profond. A la capelado Valette, Violet, Khaled, Ferriol, Bournel, Guyon, Moine et Mirallés (sort au troisième taureau après s’être fait coincer la jambe par le second). Quatre tourneurs Bouchité, Marmuggi, P.Rado, D. Martinez.

MISTIGRI Gillet, malgré son coup de tête, les hommes profitent de sa naïveté pour le dépouiller en six minutes.

FONTVIEILLOIS Chauvet, il rentre une ficelle et pour cause. Pas mal de refus et finalement seule la dernière action sur Mirallés est à noter.

THEMIS Gillet, facile au début, puis fuyard il ne démontre pas grand-chose dans huit minutes de présence.

ENZO Chauvet, certes il est barricadier, mais peu vif et lourd sur ses ripostes. Instable, sauteur, ses coups de barrières ne peuvent tout faire oublier. Des Carmen bien trop généreux et une ficelle au toril.

HELIOS Gillet, lâche le raset, saute seul et envoie la tête au contact. Une série pour terminer ses douze minutes et un Carmen encore généreux à la rentrée.

LAVANDIN Chauvet, le seul du jour à avoir du jus et de l’envie. Il a du placement et de la suite dans ses engagements. Alors énigme? Pour quelle raison n’obtient-il qu’un seul Carmen? Neuf minutes.

VIDOURLE

medium_Valette.jpg
Toujours des beaux gestes avec B. Valette.
Photos L.PERO