Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

15/07/2007

MAUGUIO le 14-07 *AVENIR*

 Des Blatière aux qualités certaines
mais pas assez "asticotés"

medium_BEL_CANTO.jpg
BEL-CANTO 
Pas de course au Trophée des As, ce samedi 14 juillet mais huit courses au Trophée de l'Avenir. Souvent ces après-midi offertes par les municipalités n'ont rassemblé que le public local sauf à Vallabrègues où les arènes baptisées du nom de Louis Lacroix ont fait le plein. A Mauguio, où sortait la traditionnelle complète de Blatière-Bessac devant les inconditionnels de la marque, on remarquait aussi pas mal de "touristes" venus prendre un bol de tradition avant le feu d'artifice.
Dénominateur commun des noirs : jeunes, beaux, costauds, violents et "Carmen" pour tous.
Les blancs : quatre droitiers (Artal, Romain Mondy, David Maurel, Castel) et quatre gauchers (Ricci, Ouffe, Joseph, Estève) plus deux tourneurs pour les affronter. Les plus travailleurs : Ouffe, Romain Mondy, Maurel, Ricci.
Le plus complet, Aaron (1er) : occupe toute la piste, utilise les angles et réplique jusqu'à conclure. Rentre ses ficelles.
Le plus vert, Pantin (2e) : avec des réactions vives et des séries rythmées, il tient huit minutes agréables. Un bémol, il prend tout et ne sait pas se sortir de l'emprise des blancs.
Le plus testard, Baccarat (3e) : son envie visible d'en découdre, le fait craindre. D'ailleurs au premier raset, il se cabre sur Castel et s'envoie férocement sur Ouffe, Estève, Mondy. Il se garde opportunément et rentre ses ficelles.
Le plus dominateur, Cachottier (4e) : un peu décollé des planches, il contrôle toute la piste et sort avec force sur l'homme. Enferme Castel, Mondy, anticipe sur Maurel. Quand c'est loin, il laisse passer. Rentre ses ficelles, sans avoir à sortir le grand jeu.
Le plus intermittent, Sifflet (5e) : peu servi par un travail qui baisse totalement d'intensité, Sifflet se promène, saute, attend. Ouffe prend les choses en main, Sifflet répond violemment, enchaîne deux trois rasets et lâche. Par contre il finit super bien après des hommes qui se réveillent. Plus charbonné, il se révèle finisseur ponctuant à la planche d'un magistral coup de tête. Rentre une ficelle.
Le malchanceux, Nevers (6e) : trapu, macho, un caractère ombrageux. Il saute et percute les planches jusqu'à s'amaluguer sur un pilier. Retour au toril à la 4e. Dommage car il en a sous la pédale. A revoir.
Le trop chouchouté, Bel Canto : hors points, dix minutes. Sorti en 7e position, donc pas assez sollicité, on perçoit son bon potentiel mais on reste sur la faim. Toutefois quand il est raseté, ses réponses sont violentes jusqu'à se soulever aux planches. Ricci mais surtout Ouffe lui offrent les derniers "Carmen". 
Martine ALIAGA 
medium_NEVERS.jpg
NEVERS percute violemment le pilier...
Photos L.PERO

 

12/07/2007

ARLES 11 - 07 *Avenir*

LE TROPHEE DES ARLESIENS a
Nicolas BOVERO et PEQUELET de Allard
**********************

medium_PEQUELET_33.jpg
Onze tenues blanches répondent à l'appel du président de course C.Chevalier pour défiler à la capelado. Ils ne seront pas de trop et quatre tourneurs les assistent. N. Bovero remporte le Trophée avec dix points et D. Moine est désigné meilleur animateur. Violet, Marquier, Mebarek, Bournel, Segurel, Salinesi, Thierry, Lafare et Rey ont participé avec plus ou moins de réussite. Pour les cocardiers PEQUELET de Allard est vainqueur du concours devant JASMIN de Ribaud.

GRILLON de lautier en premier, il en faut un ! Rentre ses ficelles avec la musique ??? NESTOR de St Germain (2e) a peut être du potentiel, mais avec sa distraction et la crainte des hommes on ne saura rien. Rentre sa cocarde. TARDIVET La Saliérène (3e) réalise comme à son habitude un quart d'heure intéressant avec des qualités dans tous les domaines. Rentre ses ficelles et trois Carmen bien mérités.
PEQUELET de Allard (4e) un sacré petit taureau barricadier en diable et cocardier dans l'âme. La piste est un peu vaste pour lui mais il s'en accomode fort bien . Rentre ses ficelles et entend de nombreux Carmen. JASMIN de Ribaud (5e) un classique certes, mais terriblement sérieux qui a toutes les cartes dans son jeu pour aller jouer dans des concours plus relevés. Rentre bien entendu ses ficelles aprés avoir écouté plusieurs Carmen. CIGALIE de Fabre-Mailhan (6e) a toutes les bonnes aptitudes de sa race, vaillance, bravoure. Il les étale pendant neuf minutes plusieurs fois récompensées. TAÏ de Bon (7e hors points), comme d'habitude c'est le cocardier de trop aussi nous nous garderons bien de le juger aujourd'hui.
VIDOURLE
medium_JASMIN_33.jpg
Photos L. PERO

24/06/2007

MILHAUD le 23-06 *Avenir*

GUYON, VIOLET
SAUVENT LE CONCOURS DU NAUFRAGE
*********************

medium_MIRABEAU-Violet.jpg
MIRABEAU sur N. Violet

Sur les sept hommes de la capélado, effectuée devant un maigre public, R.Guyon qui remporte le Souvenir J. Cavalier - P. Brunel, et N.Violet auteur des plus beaux engagements sont les seuls à mériter une attention particulière. Car devant du bétail (8 cocardiers) pas toujours trés coopératif (Quantité ne rime pas nécessairement avec Qualité) ils ont donné le maximun sauvant, ce qui était sauvable.
CAPUCIN de Lagarde, est le seul à être raseté par tous les hommes et dans un bon esprit. Il peut ainsi se donner vaillament avec des conclusions brillantes. Cinq Carmen, une ficelle au toril et le prix Souvenir J. Martinez - E. Astier.
MIRABEAU de St Pierre, trois Carmen, craint par sa vivacité et son placement il n'est pas submergé. Barricadier aussi il a été le taureau le plus sérieux de l'aprés-midi.

VIDOURLE

L'ACTION DU JOUR

CAPUCIN met R. GUYON en danger

medium_CAPUCIN_1.jpg
medium_CAPUCIN_2.jpg
medium_CAPUCIN_3.jpg

 

                                                                                                                                                Photos L. PERO

17/06/2007

BAILLARGUES le 17.06 * AVENIR *

VIDOURLEN SUPERIEUR
AIGLON PROMETTEUR
******************

medium_VIDOR_TETE_2_copie.jpg

Ils sont sept à l'appel du président de course T. Tosas à défiler pour la capelado. Trois tourneurs les rejoindront au premier taureau. N. Noguera prend la course à son compte emmenant dans son sillage B. Valette auteur des plus belles actions. R. Mondy reprend "du poil de la bête" et s'applique sur les difficultés du jour. N. Tortel, J.-L. Ricci, G. Sagnier, C. Artal ont participé. Le peu de public mais en majorité connaisseur, a pu se satisfaire de certaines prestations.
CANUT
Janin, un premier qui réagit avec métier au début puis qui devint plus réservé en fin de parcours. Rentre ses ficelles. Un Carmen en course.
SIFFLEUR
Cavallini, six minutes agrémentées de quelques gros coups de butoirs. Un Carmen en course.
AIGLON Occitane, d'entrée annonce la couleur en se positionnant dans les angles sans "rousiguer" pour autant. Avec maitrise c"est lui qui dirige les maneuvres en autorisant ou pas les départs. Il coupe, enferme jusqu'au bout où la corne se fait menaçante à la barrière. Mondy coupe la cocarde, Tortel lève un gland, le reste retourne au toril. Pour lui quatre fois la musique jouera.
LOU POUNCHU Guillerme, il crée la diffficulté avec ses grandes cornes effilées qu'il envoie au contact. Les hommes décidés vont toutefois le mettre au diapason et lui faire effectuer de belles séries. Son moral va alors lui faire défaut et sa fin de course sera plus laborieuse. Malgré ce il rentre ses ficelles et entend cinq Carmen.
VIDOURLEN
Mermoux, il a une grosse envie de se battre et se met de suite à la disposition des hommes qui le sollicitent bien (surtout R. Mondy). Attentif, présent jusqu'au bout de l'action il impose sa technique et se montre plusieurs fois trés dangereux. Tenace dans les enchainements il ne céde pas un pouce de terrain et défend âprement ses ficelles qu'il garde au bout de son temps. Six récompenses musicales.
ARTILLEUR Lafon, les attaques fusent de toutes parts mais il résiste avec un certain brio. Aux ficelles le rythme baisse et de son poste devant le toril il peut distiller quelques belles anticipations sur les beaux cites de Noguera et Valette. Une ficelle au toril et trois Carmen.
JOSEPH
Vellas, hors points n'avait pas sa place dans ce concours.

VIDOURLE

medium_AIGLON.2.jpg
AIGLON
medium_LOU_POUNCHU.jpg
LOU POUNCHU
medium_VIDOURLEN-Mondy_1.jpg
VIDOURLEN
medium_ARTILLEUR.jpg
ARTILLEUR


Photos L. PERO

16/06/2007

VALLABREGUES le 16-06 *AVENIR*

ENIGMATIQUE TRIDENT D'OR
*************************

medium_Miralles.jpg
C. Mirallés se fait coincer la jambe et quitte la piste.

C’est un scénario digne d’un bon Sherlock Holmes qui nous a été servi à Vallabrègues pour cette deuxième série du Trident d’Or: Chauvet – Gillet. Tout d’abord au vu des prestations fournies par les cocardiers cet après-midi, on se demande encore comment ont-ils pu engranger autant de points en première course de la compétition (Chauvet 203 pts – Gillet 189 pts). Car cet après-midi leurs prestations n’ont rien laissé apparaître quoi que ce soit d’exceptionnel. Alors quelle ne fut pas encore notre consternation à l’annonce du score de la journée: Chauvet 192 pts – Gillet 183 pts? Mais sur quels critères le jury s’est-il basé pour attribuer autant de points à des cocardiers anodins qui n’ont intéressé qu’une minorité vouée à leur cause. Enigmatique l’est aussi la présidence quand elle donne des Carmen à outrance pour certains taureaux et les oublient pour un autre. Bizarre, vous avez dit bizarre, tiens comme c’est bizarre! Pour couronner le tout, pendant la course du deuxième taureau une altercation éclate entre gardians, raseteurs, spectateurs, tourneurs. Le malaise ainsi installé, ce concours qui n’avait pas besoin de ça tombe dans l’ennui le plus profond. A la capelado Valette, Violet, Khaled, Ferriol, Bournel, Guyon, Moine et Mirallés (sort au troisième taureau après s’être fait coincer la jambe par le second). Quatre tourneurs Bouchité, Marmuggi, P.Rado, D. Martinez.

MISTIGRI Gillet, malgré son coup de tête, les hommes profitent de sa naïveté pour le dépouiller en six minutes.

FONTVIEILLOIS Chauvet, il rentre une ficelle et pour cause. Pas mal de refus et finalement seule la dernière action sur Mirallés est à noter.

THEMIS Gillet, facile au début, puis fuyard il ne démontre pas grand-chose dans huit minutes de présence.

ENZO Chauvet, certes il est barricadier, mais peu vif et lourd sur ses ripostes. Instable, sauteur, ses coups de barrières ne peuvent tout faire oublier. Des Carmen bien trop généreux et une ficelle au toril.

HELIOS Gillet, lâche le raset, saute seul et envoie la tête au contact. Une série pour terminer ses douze minutes et un Carmen encore généreux à la rentrée.

LAVANDIN Chauvet, le seul du jour à avoir du jus et de l’envie. Il a du placement et de la suite dans ses engagements. Alors énigme? Pour quelle raison n’obtient-il qu’un seul Carmen? Neuf minutes.

VIDOURLE

medium_Valette.jpg
Toujours des beaux gestes avec B. Valette.
Photos L.PERO
                                                                                                                                                                            

11/06/2007

CODOGNAN le 10-06 *Avenir*

NICOLAS NOGUERA LE MEILLEUR DES BLANCS
CHRYSAOR, FANFAN LES RECOMPENSES DES NOIRS

********************

medium_CHRYSAOR_3_copie.2.jpg
Ils sont huit à prendre part à la capelado quand le Président de course et du club Taurin "Les Enganes" les invite à défiler. F.Garrido, G.Perez, Fargier pour les gauchers et Malige, Priaulet, Artal, Galibert, Noguera pour les droitiers. A la sortie du premier taureau ils sont rejoints par trois tourneurs. Autant dire de suite que le travail général des hommes fut en dessous de la moyenne. Seul Nicolas Noguera peut recevoir les félicitations unanimes du public, du jury et des manadiers. Dans ce contexte, il est bien difficile et présomptueux de donner une réelle valeur aux différentes prestations des cocardiers.
CHICHOIS Saliérène, handicapé visuellement il ne facilite pas le travail. Rentre son second gland. 
LOU CASTELLAS Guillerme, vaillance et bravoure le perdront. Cinq minutes.
FANFAN Caillan, il a du peps mais n'est pas toujours régulier dans ses répliques. Bien placé, il manque de travail suivi. N.Noguera en fait un allié et lui ravit cocarde et glands. Garde ses ficelles et entend cinq fois la musique.
ELLIOT Boch, à onze ans on ne lui apprend plus rien, seul N.Noguera le consent dans son terrain pour de belles enfermées. Ecoute quatre Carmen et rentre ses ficelles.
JAURES Vitou, du potentiel que le peu d"envie des hommes a gâché. N.Noguera lui lève sa cocarde et c'est tout. Trois Carmen.
SEVERIN Raynaud, une belle présentation, du moral, des finitions sévères il sera revu avec plaisir dans un autre cadre. Trois Carmen et une ficelle au toril.
CHRYSAOR Lagarde, hors points, ce "bioulet" a fait honneur à sa devise en se battant avec rage. Des terminaisons violentes cornes dans les planches, des sauts, des enchainements lui permettent d'entendre plusieurs Carmen et de remporter le prix du jour.
PALMARÈS du 13ème TROPHÈE DES COMMERCANTS ET ARTISANS 
Prix aux meilleurs Cocardiers du concours: 1er CHRYSAOR de Lagarde - 2ème FANFAN de Caillan .
Prix au meilleur animateur raseteur: Nicolas NOGUERA .
VIDOURLE
medium_CHICHOIS.jpg
CHICHOIS
medium_LOU_CASTELLAS.jpg
LOU CASTELLAS
medium_FANFAN.jpg
FANFAN
medium_ELLIOT.jpg
ELLIOT
medium_JAURES.jpg
JAURES
medium_SEVERIN.jpg
SEVERIN
medium_Remise_des_Prix.jpg

 

Photos L.PERO


04/06/2007

VILLENEUVE-LES-MAGUELONE le 3 06 *AVENIR*

ORUS S'IMPOSE
VALETTE, FOUR et GARCIA MENENT LE BAL

*********************************** 

medium_ORUS_2.2.jpg
ORUS, le solide Cocardier du GRAND SALAN
La 3e journée duTrophée de la Vigne et des Etangs est le style de course dont on part satisfait.
A cela plusieurs raisons : un mélange heureux de cocardiers, certains difficiles, d'autres plus abordables ; une équipe de raseteurs travailleurs dans un très bon esprit, là aussi des chevronnés et des plus jeunes ; et toujours l'ambiance sympathique et festive créée par la Section taurine qui fait que la mayonnaise prend malgré une heure à attendre le docteur qui "s'est oublié".

Les hommes : Valette rasète bien, lève, se fait plaisir et nous fait plaisir ; Four, le gaucher qui monte, appliqué et doué ; Cyril Garcia, expérimenté, très présent sur les difficultés ; Noguera, A. Perez, Joseph et Santiago complètent bien.

Les taureaux : Ricard avec Eros, bon premier hargneux, assez imprévisible et Kahlua, pur barricadier (7e hors points) qui termine en fanfare, possède deux bons éléments.

Les Baumelles avec Vannier (3e) et Noble (5e) amène deux "bonbons" qui permettent aux blancs de se refaire le moral. Braves partenaires qui passent bien à ce niveau.

La manade  Plo confirme une belle santé avec Kouffa (6e) qui corse les débats au fur et à mesure de son temps. Un cocardier costaud et vaillant qui sait mettre la corne et pousser ses conclusions.

Le Grand Salan  se taille aujourd'hui la part du lion avec Perignan (2e), un bon partenaire qui montre de la volonté et surtout Orus (4e). Un Orus coriace, âpre dans la bagarre. Un placement disuasif, l'oeil à tout, il sait, de quelques petits pas, fermer la sortie. Et pour ceux qui s'appliquent à bien le citer et rentrer dans son terrain, la conclusion est violente. Four s'illustre, C. Garcia va le chercher, Valette prend des risques. Les connaisseurs apprécient. A l'heure où les organisateurs cherchent des taureaux qui ne se laissent pas marcher sur les sabots, on s'étonne de ne pas le trouver programmé au plus haut niveau.

Martine ALIAGA

 

LUNEL-VIEL le 3-06 *Avenir*

LE 2e JUMELAGE  LOU SIMBEU -  LOU CAMARGUEN
A Marc BOURNEL ET ROGNONAIS

************

medium_Les_Lauréats.2.jpg
Colette CLAVEL, André SEGUIER et les Lauréats.
************************************
Les clubs taurins Lou Simbéù de Lunel-Viel et Lou Camarguen de Portiragnes fêtaient la deuxième année de leur jumelage par une journée festive. Le concours de manades de l'aprés-midi a permis de voir quelques bons moments taurins. Notamment avec PETIT LOU (5e) de Chaballier, qui à mon goût a été le meilleur cocardier de la course. Complet, il a toutes les qualités pour prétendre relever des défis superieurs. Anticipations, finitions, vista sont dans sa panoplie. ROGNONAIS (6e) de Lagarde a régalé les amateurs de coups de barrière violents avec une quinzaine d'actions à son actif et le prix du jour. RICOUNE (4e) et LOU PASTRE (3e) du Grand Salan sont classiques mais trés agréables dans leurs prestations. ZEUS (2e) de Lagarde a nettement manqué de travail, quand à CARUSO (1er) de Chaballier lui a manqué son audition. Les hommes, huit à la capelado aidés du seul et héroïque tourneur Daniel Martinez ont fait selon leurs moyens. Tourki, Marty, Artal, S.Garcia ont tenté. Estévan, Ruiz, R.Mondy ont bien oeuvré et Marc Bournel s'est multiplié.
VIDOURLE
medium_LOU_PASTRE_-_Bournel.jpg
LOU PASTRE - Bournel
medium_RICOUNE_-_Mondy.jpg
RICOUNE - R.Mondy
medium_PETIT_LOU_-_M.Bournel.jpg
PETIT LOU - Bournel
medium_PETIT_LOU_-_Bournel_13x9.jpg
PETIT LOU - Bournel
medium_ROGNONAIS_-_Ruiz.jpg
ROGNONAIS - Ruiz

Photos L. PERO



27/05/2007

MARGUERITTES le 26-05 * Avenir *

" JONCAS " TOUT FEU
" FOUR " TOUT FLAMME
************************

medium_PATTON_tete.jpg
PATTON et B.FOUR LES DEUX ATTRACTIONS DU JOUR
Des JONCAS tout formats, tout types, mais tous " tempérament de feu ".
Passons sur DEMON second, qui n'a rien refusé mais s'en sort grâce à son trés mauvais coup de revers. Douze minutes.
HUGO un premier promeneur qui attend la vraie bagarre pour se montrer tel qu'il est: rageur et spectaculairement méchant. Un bon élément qui écoute sept fois la musique dans quinze minutes.
LAVANDIN troisième, a déjà du métier et malgré son petit gabarit il s'impose avec du placement et des séries qu'il mène tambour battant. Rentre une ficelle. Cinq Carmen.
MARCELLIN quatrième, a largement le niveau pour faire partie des affiches plus relevées. Cocardier complet il ne laisse que peu d'initiatives aux hommes et sans soucis rentre ses ficelles. Cinq Carmen.
ANGELO cinquième, il est beau mais bon aussi. Dangereux, prompt sur l'homme il pousse ses actions au terme, et rentre une ficelle en musique déjà trois fois entendue.
PATTON sixième, c'est l'attraction du jour. Ses envolées sont redoutées et s'il fait quelques erreurs de jeunesse l'ensemble est spectaculairement intéressant. Garde ses ficelles malgré les deux minutes supplémentaires accordées par la Présidence à la demande de son propriétaire. A ce sujet la course étant en compétition pour le Trophée Taurin, le réglement stipule qu'un cocardier doit rester au maximun quinze minutes en piste. A l'heure où la protection du taureau paraît-être une préoccupation primordiale ce genre de pratique paraît inconcevable, d'autant plus qu'elle ouvre une brèche pour d'autres éventuelles déviations.
Les sept raseteurs aidés de quatre tourneurs s'entendent à merveille, et Bastien FOUR enflamme le public par son courage, son adresse, sa lucidité. Marquier, Bournel, Dumont, Errik, N.Benafitou sont irréprochables. Guyon victime d'une pointe à la main se retire au second .
VIDOURLE
medium_DSC_2050.jpg
HUGO - B.Four
medium_HUGO.jpg
HUGO - B.Four
medium_LAVANDIN_1.jpg
LAVANDIN - M.Marquier
medium_LAVANDIN_2.jpg
LAVANDIN - B.Four
medium_MARCELIN.jpg
MARCELLIN - M.Bournel
medium_MARCELIN_2.jpg
MARCELLIN - M.Marquier
medium_ANGELO.jpg
ANGELO - Errik
medium_ANGELO_2.jpg
ANGELO - M.Marquier
medium_PATTON.jpg
PATTON - B.Four
medium_PATTON_fin.jpg
PATTON - M.Bournel
Photos L.Pero

19/05/2007

SAINT-GEORGES-D'ORQUES - AVENIR - 19.05

UN BON CRU SAINT GEORGES

medium_VOLTI_2.jpg
VOLTIGEUR et Benjamin Valette le couple du jour !

 Si la cité vigneronne nous a toujours habitués à des taureaux sérieux, en plus, cette année, le Trident a su inviter un nombre suffisant de raseteurs. Ils sont huit à la capelado, à droite Noguera, Valette, Arnel, Biscarrat, Castel et trois à gauche Ouffe, Joseph, O. Ruiz (sort au 3e). Tourneurs : Zerti, Fernandez, Beker, Grando. Certes, on n'a pas vu que des rasets de classe mais avec Valette et Ouffe en locomotives, les autres ont mis du coeur portés par l'estrambord communicatif du public. "Carmen" général au final justement décerné aux hommes et au taureaux par un président  (Cyril Daniel) qui a su mener la course crescendo.

On retiendra la vaillance de Fauvet du Ternen, brave avec du placement. 13 minutes. 4 Carmen.

Il faut charger Raimu (Saint-Pierre) pour qu'il enclenche car il sélectionne avec toutes les qualités d'un premier. Sérieux, il sait aussi sévèrement conclure. Les ficelles au toril. 3 Carmen.

Le tout jeune Jaurès (Vitou) surprend les hommes par sa vitesse et même s'il se laisse distraire et emporter dans la contrepiste, il enchaîne des conclusions poussées aux fesses de Valette, Ruiz (blessé), Ouffe, Noguera. 5 Carmen. A revoir.

Nomade (Plo) ne se laisse pas facilement manoeuvrer. Bien cité, il déboule fort, conlut sévèrement les séries la corne toujours dangereuse. A ce jeu-là, il domine et rentre avantageusement ses ficelles. 5 Carmen.

Un physique de star pour Aiglon (Occitane) et une bonne dose de méchantise, plus l'oeil à tout. Aiglon fait sa loi, anticipe Castel, enferme Valette, tape après Biscarrat. Les hommes tirent des plans, c'est un peu au-dessus de leurs moyens. Tous s'y mettent, de loin, à blanc, mais Aiglon est intraitable. Valette fait la cocarde à la 13e minute, Biscarrat le 2e gland à la 15e. 6 Carmen.

Toujours aussi promeneur, Voltigeur (Vitou) aujourd'hui a rendez-vous avec Valette. Et au moment où on regrette les coups de barrière d'antan, c'est l'explosion.  Les hommes le sollicitent à bon escient et Voltigeur se souvient qu'il peut taper haut et fort. Valette y met tout son coeur, Ouffe oublie qu'il a une grosse course demain, Castel, Arnal font les reprises. Et dans un concert de Carmen, les dernières minutes sont haletantes, le public à l'unisson.

On aurait pu se passer de Douzil de Saint-Pierre (hors points) qui, pas très sollicité, s'évade souvent. Mais dans l'ambiance générale, l'impression finale est très bonne. C'est quand la prochaine ?

Martine ALIAGA 

Photos Luc PERO 

 

medium_FAUVET.jpg
FAUVET - B.Valette
medium_RAIMU.jpg
RAIMU - B.Valette
medium_JAURES_1.jpg
JAURES - O.Ruiz
medium_JAURES_2.jpg
JAURES - J.Ouffe
medium_PLO_1.3.jpg
NOMADE anticipe sur B.Valette
medium_PLO_2.2.jpg
NOMADE - J.Biscarrat
medium_PLO_3.2.jpg
NOMADE - J.Ouffe
 medium_OCCI_1.jpg
AIGLON - J.Ouffe
medium_OCCI_2.jpg
AIGLON - B.Valette
medium_VOLTI_1.jpg
VOLTIGEUR - M.Arnel
medium_VOLTIGEUR.jpg
VOLTIGEUR - C.Castel
medium_VOLTI_3.jpg
VOLTIGEUR - M.Arnel
medium_VOLTI_4.2.jpg
VOLTIGEUR - B.Valette

 

15/05/2007

VILLENEUVE-LES-MAGUELONE le 13-05 * Avenir *

MERCI LES DROITIERS !

medium_TATIUS_1.jpg
TATIUS de Saumade sur R.Guyon
Huit à la Capélado dans un bon ordre (c'est rare), mais par la suite en piste ils ne seront que quatre à mouiller le tricot. Les quatre droitiers Guyon, Valette, Violet, Mirallés. Les gauchers faisant offices de figurants. Côté cocardiers, CAÏMAN de Margé spectaculaire, TATIUS de Saumade complet, MAGELLAN de Plo volontaire à souhait se sont partagés les nombreux (trop) Carmen distibués.
 VIDOURLE
medium_TATIUS_2.jpg
Danger pour Valette devant TATIUS

medium_MAG_1.jpg
MAGELLAN sur R.Guyon
medium_MAG_3.jpg
MAGELLAN et C.Mirallés
medium_CAIMAN_1.jpg
CAÎMAN sur R.Guyon
medium_CAIMAN_2.jpg
Encore CAÏMAN et Guyon


Photos L. Pero

02/05/2007

MAUGUIO le 1 MAI * Avenir *

AVEC PLUS D'OPPOSITION... ?

medium_COYOTE.jpg
COYOTE de Caillan intouchable !
Si les hommes présents avaient tous été au top ? Mais voilà, réglementation oblige peu d'hommes en piste et sur les sept de la Capelado N.Noguera est le seul à assurer sur tous les taureaux, Castel par intermittence, le jeune Maurel apprend et fait de son mieux. Pour le reste Marquier inexistant, tout comme Estéve et Ricci les deux gauchers, quand à R.Mondy la confiance n'est toujours pas au rendez-vous. Alors dans ce contexte les taureaux de Caillan et du Joncas, n'ont pas eu le travail nécessaire et adéquat pour livrer un réel combat. C'est bien dommage car les qualités de ces cocardiers sont bien palpables.
Les CAILLAN:  BIMBO second, il surveille tout mais en laisse plus que ce qu'il en prend. Peut faire la barrière. Rentre une ficelle. Trois Carmen. SABATOUN cinquième, un bon placement, de la volonté dans ses ripostes, il demande d'être travaillé pour briller dans les séries. Rentre ses ficelles. Quatre Carmen. COYOTE quatrième, se positionne à son avantage et attend, puis chasse mais ne trouve toujours pas d'advrsité. Maître absolu de la situation il rentre sa cocarde pourtant primée à 250 euros, et un reçoit un gros Carmen. A surveiler lors de sa prochaine sortie!
Les JONCAS: MAZARIN premier, certes quelques sauts inutiles dûs à sa jeunesse, mais il a la volonté et la " gnaque " de sa raçe. Des sauts encore mais dangereux aux trousses de ses assaillants. Rentre ses ficelles et trois Carmen. BERLIOZ troisième, éffectue des " droite-gauche " comme un métronome et au fil des minutes pousse plus loin et glisse la corne. Conserve ses ficelles et entend cinq Carmen. PATON sixième, un petit gabarit plein d'allant et barricadier de surcroît. Maurel le trouve à son goût et lui ravit ses principaux attributs en le faisant exploser aux barrières. Il enferme et saute sur Castel, puis récidive sur une formidable action sur Maurel qui frise de peu la correctionnelle. Tape encore sur Mondy, Noguera et rentre ses ficelles aprés avoir entendu sept Carmen.
A NOTER: 11 ficelles, 2 glands, 1 cocarde restent sur les cornes des Cocardiers.
VIDOURLE
medium_MAZARIN_-_Castel.jpg
MAZARIN sur Castel
medium_BIMBO_-_Marquier.jpg
BIMBO sur Marquier
medium_BERLIOZ_-_Castel.jpg
BERLIOZ sur Castel
medium_BERLIOZ_-_Marquier.jpg
BERLIOZ sur Marquier

medium_SABATOUN_-_Maurel.jpg
SABATOUN sur Maurel

medium_PATON_4.jpg
PATON sur Castel

medium_PATON_5.jpg
PATON sur R.Mondy

medium_PATON_6.jpg
PATON sur Noguera
L'ACTION DU JOUR: PATON sur Maurel


medium_PATON_1.jpg
medium_PATON_2.jpg
medium_PATON_3.jpg

 

PHOTOS L. PERO


30/04/2007

MANDUEL le 29.04 *Avenir*

CONTRÔLE ET LITIGE POUR LE PIMENT

medium_BEAUFORT.jpg
BEAUFORT (L'Argentière) sur M.Bournel
Organisé par le Club Taurin " Le Trident " ce concours n'a pas connu un franc succés, que ce soit par la faible affluence, que par les prestations des cocardiers. Cependant deux peuvent échapper à la critique: BEAUFORT de L'Argentière et BASCO de Lautier pour deux prestations convaincantes. Chez les hommes c'est la foire d'empoigne vu la faiblesse du bétail. Deux hommes malgré tout méritent un grand coup de chapeau: Marc Bournel et son tourneur Daniel Martinez pour leur comportement exemplaire.
VIDOURLE
medium_CONTRFOLE.jpg
Le délégué Fédéral contôle les crochets
medium_LITIGE.jpg
Eternels litiges !

Photos L. PERO

********************

GALLARGUES le MONTUEUX - 27.04 *Avenir*

SAMEDI FESTIF

medium_GENEPI.jpg
GENEPI (La Galère) sur B.Valette
Le Club Taurin " Lou Cléda " organisateur, espérait avoir une entrée plus conséquente pour ce concours étant le seul programmé ce samedi. La course n'a jamais atteint des sommets mais n'a jamais été ennuyeuse. PISTOLET et GENEPI de La Galère ont largement rempli leurs contrats. ORPHEE de Félix est à revoir de même que MITHRA de La Vidourlenque. De la vaillance pour BOHEMIEN des Baumelles. RAMIER de Siméon sera vraiment le seul à exciter la curiosité et mérite d'être revu. Pour les hommes Bournel, Four, Clarion et Valette.
Aprés le concours et là, devant un nombreux public une émotionnante Bandido, suivie d'une somptueuse Abrivado de quinze taureaux.
VIDOURLE
medium_MITHRA.jpg
MITHRA (Félix) sur B.Four

 medium_BOHEMIEN.jpg
BOHEMIEN (Les Baumelles) sur M.Bournel

*****************
ABRIVADO de quinze bioù
medium_ABRI_15.jpg
medium_briv2.jpg
medium_brivade.jpg
*****************

BANDIDO
medium_Bandi_1.jpg
medium_band_2.jpg
Photos L. PERO

 

24/04/2007

BAILLARGUES le 22-04 *Avenir*

QUILLOUS - VARADERO - ROQUETIER - BELEU
QUATRE " GUILLERME " ELUS.

medium_VARADERO-Valette.jpg
VARADERO sur B.Valette
En ce Dimanche d'élections, le Club Taurin " Le Sanglier " de Baillargues soumettait au vote des électeurs afeciouna, les espoirs de Guillerme. Résultat du scrutin :
QUILLOUS quatrième, le client de l'aprés-midi. Dés sa sortie il trouve ses marques et donne matière à réfléchir. Avec lui pas d'à peu prés, seuls les hommes forts du jour Valette, Noguéra, Bini, Lafare peuvent se mesurer à lui, mais avec prudence toutefois. Terrible à gauche, Lafare est sanctionné à l'arrivée aux barrières (pas de coup de cornes, heureusement). Sérieux, barricadier il rentre ficelé et entend sept fois la ♫♫♫.

VARADERO sixième, une prestance indéniable et une envie d'en découdre palpable il sort sixième. Il débute en se chauffant dans des enchainements. Puis ses poursuites se font de plus en plus appuyées pour finir contre les planches. B.Valette lui donne une réplique de choix dans de beaux face à face. Quinze minutes complètes et de nombreuses fois la ♫♫♫.

ROQUETIER troisième, de la méchanceté sur deux belles envolées aprés Valette, dont une où il tente de le décrocher du burladero. Il est encore jeune et se fait " couilloner ", mais son envie de bien faire et ses bons principes sont à souligner. Quinze minutes et la ♫♫♫ à plusieurs reprises.

BELEU premier solide, intelligent dans sa façon de combattre et d'arpenter la piste, il a donné une réplique de trés bonne qualité. Ses finitions cornes menaçantes et sa disponibilité permettent à la ♫♫♫ de jouer trois fois dans quinze minutes.
VIDOURLE
medium_BELEU.jpg
BELEU sur N.Noguéra
medium_QUILLOUS-Lafare.jpg
La punition de QUILLOUS à J.Lafare
medium_Roquetier_1.jpg
ROQUETIER - B.Valette 1
medium_Roquetier_2.jpg
ROQUETIER - B.Valette 2
medium_Roquetier_3.jpg
ROQUETIER - B.Valette 3
medium_Roquetier_4.jpg
Toujours ROQUETIER sur B.Valette
Photos L. PERO

22/04/2007

VILLENEUVE-LES-MAGUELONE le 20-04 *Avenir*

PAZAC LE PLUS SERIEUX SOUS LES LAMPIONS.

medium_PAZAC.jpg
PAZAC et B.Valette les meilleurs de la soirée.
En prélude à cette course tardive (18h30) l'école taurine Villeneuvoise s'est illustrée avec deux bons taureaux de la manade St Antoine.
medium_ET_1.jpg
medium_ET_2.jpg
Puis sous la présidence de Bruno Séguier, huit hommes effectuent la capelado. Parmi eux deux se mettent particulièrement en évidence: Benjamin Valette et Christophe Clarion. Violet, Four, Jourdan, Miralles, Khaled, G.Perez sont moins régulier dans l'effort. Ce concours (reporté pour cause de pluie) servait de support à la première journée du Trophée " Vignes et Etangs ". Pour Lautier: TAMBOUR(1er) a été bien pendant huit minutes puis s'est beaucoup plus réservé. 15 mn et des Carmen. FREDON(6e) des bonnes séries mais aussi des oublis. Rentre ses ficelles. Carmen quatre fois. Pour Cuillé: MERLOT(2e) sa course est allée crescendo pour finir fort avec de belles enfermées. 15 mn et des Carmen. CHIPEAU(7e-hp) a les qualités et les défauts de son âge. Pour St Antoine: MATUTE, s'il n'est pas craint malgré ses sauts, sa volonté de bien faire est évidente et rend sa course intéressante. 14 mn et la musique plusieurs fois. Pour Daumas: BOUCHARD(3e), une grande carcasse qui fournit quinze minutes trés agréables et plusieurs fois récompensées. PAZAC(4e) est sans contestation le cocardier du jour. Du placement, des ripostes séches sur des enchainements vifs, des anticipations et des poursuites juqu'au fil des barrières lui permettent de maîtriser et d'écouter plusieurs fois les honneurs dans son quart d'heure.
VIDOURLE
medium_TAMBOUR.jpg
TAMBOUR de Lautier
medium_MERLOT.jpg
MERLOT de Cuillé
medium_BOUCHARD.jpg
BOUCHARD de Daumas

 
Photos L. PERO

16/04/2007

St LAURENT D'AIGOUZE le 15-04 *Avenir*

COURSE, BANDIDO, CAFÉ-DÉBAT
C'EST LE PRINTEMPS !
 

medium_CATALAN_3.jpg
CATALAN et Clarion les deux leaders de l'aprés-midi.
Encore une belle affluence ! Eh oui cette compétition du Printemps des Royales attire toujours autant ! Ce dimanche les Saumade présentent leurs espoirs, et coup de chapeau à Magali qui n'a pas hésité à mener comme il devrait se faire dans la logique, des taureaux âgés de cinq ou six ans. Le lot comporte des élements plus ou moins intéressants et mis à part le cinquième, ils fournissent des prestations variées qui reflètent bien leur niveau. Deux d'entre eux pourront si leur progression se peaufine atteindre sans difficultés un nouveau palier. Il s'agit de CATALAN et SAMSON. Deux cocardiers de belle présentation aux qualités certaines et prometteuses. Le Printemps des Royales c'est aussi des raseteurs en devenir (Clarion, Bournel, Valette,...) encadrés par des chevronnés qui trouvent dans ces courses une bien belle manière de faire profiter de leur savoir (Noguéra en est le meilleur exemple). L'amalgame entre ces générations et les tourneurs présents a d'ailleurs bien réussi en ce jour. Aprés la bandido, rendez-vous est donné à tous les acteurs actifs (raseteurs, manadiers, président de course, tourneurs) ou passifs (spectateurs) de l'aprés-midi au "GRAND CAFÉ " chez Thierry Causse et David Meseguer. Là Aimé Hugon se mue en Nikos Aliagas et micro en main anime avec sa verve particulière les débats de " On refait la course ! ".
Sympa le printemps à Saint Laurent !
VIDOURLE
LA COURSE
medium_The_FLY_et_CATALAN.jpg
C'est chaud pour Ségurel devant CATALAN
medium_CATALAN_1.jpg
CATALAN serre B.Valette
medium_CATALAN_4.jpg
C.Clarion cite CATALAN
medium_SAMSON_1.jpg
SAMNON et M.Bournel
medium_SAMSON_3.jpg
SAMSON beau et... bon
LA BANDIDO
medium_BANDIDO.jpg

 
LE CAFÉ-DÉBAT
medium_HUGON_1.jpg
medium_HUGON_4.jpg
medium_HUGON_3.jpg
Photos L.PERO


09/04/2007

REDESSAN LE 7.04.07 *AVENIR*

Des Saint-Pierre accrocheurs
pour commencer ce week-end pascal 

medium_LOU_VERI-Clarion.jpg
LOU VERI - Clarion la grosse action du jour

Temps au beau, les espoirs de Saint-Pierre au programme et une bonne brochette de raseteurs, quoi de mieux pour attaquer les festivités pascales.

Au final, un constat : à chaque taureau ses qualités propres saluées par la musique, les ex-protectionnaires Errik, Bournel, Sabde (sort au 3e) tiennent bien leur place, ça rasète plutôt bien, le public sort satisfait.

SIFFLEUR attaque les débats avec volonté, quelques accélérations pas piquées des vers et du sérieux dans les séries. 11 minutes. RAIMU, plus rapide et moins finisseur. Un placement rigoureux devant le toril où il demande aux hommes de s'engager pour de bonnes ripostes. Rentre ses ficelles.
PAVOUN, pour sa première course à l'Avenir, donne dans le fanstasque. Itinérant, sauteur mais quand le raseteur le capte, il s'envole haut. Sabde en fait les frais, écrasé contre le platane, Moine se fait catapulter dans les gradins. Bien entrepris, il se livre joliment. Déconcertant mais émotionnant. LIEUTENANT fait un 4e cocardier et sérieux. D'entrée placé, attentif, il demande des rasets appliqués. Errik s'engage à son avantage, Segurel se fait serrer de prés.  Errik démarmaille, Clarion lève. Une ficelle au toril. LOU SIBLAIRE se livre de tout son coeur qu'il a énorme. Raseté dans le désordre, il avale les séries avec vaillance. Termine par une fusée sur Errik. Rentre une ficelle.
LOU VERI tape sur tout ce qui bouge, tourneurs compris. Il enfile les coups de barrière comme d'autres les perles. Au moins huit actions énormes, franches mais virulentes dont une où Clarion assis sur son moure se fait projeter dans le public. Le final "champagne" qu'il fallait.

Martine ALIAGA 

medium_LOU_VERI-Bini.jpg
LOU VERI - Bini
medium_LOU_VERI_Bournel.jpg
LOU VERI - Bournel

medium_LOU_VERI-Errik.jpg
LOU VERI - Errik
 
                                                                  Photos L. PERO