Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

15/07/2008

PALUDS-DE-NOVES *AVENIR*

Lundi 14 juillet

LE FEU D'ARTIFICE DES LAUTIER 

84cb7b5a68480edb90c512b10a561eb4.jpg
BRUTUS et Grammatico

Entrée: ¾ d'arène. Organisateur: CT Les Paluds. Présidence: A Bono. Raseteurs droitiers: Bini, Biscarrat, Guyon, Grammatico, Schuller. Gauchers: Cartalade (sort au 6e sur contracture), Errik, Thierry. Tourneurs: Bensalah, Bouchité, Jorquéra, Ménargues.

8377a9a5c0ecd4a3e1cb56e4a3c7a245.jpgLes Lautiers fêtent la prise de la Bastille avec du pétard et offrent une course pleine d’espoirs avec générosité, panache, combativité, sérieux et émotions. Diamond, le petit diamant noir, est le taureau du jour avec un sens du combat aiguisé tandis que Fanaù termine en beauté. Les hommes ne ménagent pas leur peine avec un Rémy Guyon omniprésent, un Errik de retour, un Cartalade actif, un Biscarrat généreux, un Fabien Grammatico qui retrouve ses sensations et un Schuller encore en délicatesse avec son bras.
C’est un épineux CHARDON qui ouvre les débats. Des réactions agressives aux planches et une belle série à la dixième avant d’arriver aux ficelles pour lesquelles il se réserve trop (un Carmen).
BARYTHON joue d’entrée les ténors en enfermant Schuller. Son placement brouillon, il le compense par sa vitesse, son anticipation et ses cornes à l’arrivée notamment sur Errik pantalon transpercé qui doit se jeter en contre piste le raset suivant. Un dangereux client qui rentre ses ficelles (1 Carmen + rentrée).
Volontaire BRUTUS se donne à fond sur tous les rasets. Plus on le charbonne plus il se bonifie. Plein de générosité son final est brillant et spectaculaire. Errik saute encore de justesse et le bioù sauve son dernier tour de ficelle. 5 Carmen et retour.
6c388e6615f0b4235e37c477b5d131cf.jpgSérieux, DIAMOND n'est pas facile à manœuvrer. Avec un port de tête fier, il maîtrise l’espace, chasse et fait la loi aux ficelles. Guyon est son principal adversaire et avec lui chaque raset est un danger permanent. Cocardier, il impose la sélection et son final spectaculaire est un bijou d’intensité (6 Carmen dont rentrée).
Surpris par le travail des blancs, TITAN reprend le contrôle aux ficelles avec des arrivées percutantes tête au dessus des planches.En progression constante il garde une ficelle et possède une intéressante marge de progression (2 Carmen et rentrée).
Sans être une forteresse, CASTELLAS lâche ses attributs facilement mais saute après Grammatico et frappe sur Biscarrat. Aux ficelles, il pêche dans le placement mais enclenche une demi-douzaine d’actions aux planches et conserve une ficelle (7 Carmen et retour).
19ba489e8bc851094e4ff8b7428a0d65.jpgLe bouquet final est pour FANAU.► Un dernier explosif grâce à la complicité des blancs qui lui font accomplir une quinzaine d’actions grandioses où le taureau frappe du poitrail ou du mourre jusqu’à se blesser à la mâchoire. A la demande du manadier et du président de course, il réintègre le toril à la douzième sous l’ovation porteur de son second gland avec la musique jouée à neuf reprises.
Et Agnel Bono d’adresser le Carmen général pour tous les acteurs de la journée… amplement mérité.

Eric AUPHAN

 

13/07/2008

MAUSSANE *AVENIR*

Samedi 12 juillet

REY UNE MAIN DE FER 

eb570ea04000a4165c07923e2f399d10.jpg

Entrée: un quart d'arène. Organisateur: CT Vallée des Baux. Présidence: A. Noël. Raseteurs droitiers: Deville, Mascarin, J.-F. Moulin, Rey, Roux. Gauchers : Fadli, Ferriol, Four. Tourneurs: Babacène, Rouveyrolles.

Commencée sous un soleil radieux, la course se termine sous les nuages noirs et le vent. Côté taureaux, seul Campardin tire son épingle du jeu. Côté raseteurs Rey se montre sous son meilleur jour et totalise. A gauche Bastien Four s’implique à tous les taureaux. Ferriol réussit en première partie alors que Roux s’y met en seconde partie.
3d7832e2a1f84b6b8e9be7d3f3dcb11e.jpg◄SUFFREN (Chapelle) offre une belle résistance avec quelques arrivées au ras de  planches. Des déplacements judicieux et une combativité qui en font un premier honorable qui conserve une ficelle en musique jouée deux fois.
Doté de bons principes, PAGIS (L’ilon) entre de suite dans le match ce qui lui permet de conserver son second gland plus de cinq minutes. Aux ficelles il termine moins ses poursuites et sa fin de course manque de rythme.
9d2f54627c8b5ac800fbc93713bdb192.jpgAprès un début énergique ponctué d’une longue série, BELLAN (Chauvet)► s’offre généreusement mais attention, sur Fadli, l’enfermée et l’arrivée sont criminelles. La suite est moins tranchante pour douze minutes trente. 2 Carmen et rentrée.
Vaillant, CAILLET (Raynaud) répond dans des séries gauches droites mais sans pousser au bout. C’est dommage car quand il veut il frappe après Four. Lui aussi effectue douze minutes trente mais sans se forcer.
De suite calé cul aux planches, CAMPARDIN (Blanc) annonce la difficulté. Volontaire sur tous les rasets, Mascarin sent la corne au saut. Il ne laisse rien passer et pose problème aux ficelles qu’il conserve facilement. 2 Carmen dont retour. Les hommes profitent du  manque de vice d’AUZIAS (Guillerme) et ne lui laissent pas le temps de s’échauffer. Sept minutes faciles mais il faut quand même se méfier aux planches où il finit cornes pointées comme sur Mascarin. Un Carmen.

Eric AUPHAN

 

06/07/2008

ARLES 5-07 * Avenir *

LA COCARDE D'ARGENT
A
ROMAIN GROS
********************

76e7160a7cb40bc85119576a77d2b676.jpg
Les deux vainqueurs R. Gros et CONDOR de Lautier.
******************
LES RÉACTIONS D'APRÉS COURSE
9b26b2e44e6c10bb006909293fdc761a.jpgRomain GROS (1er) : «Je suis content de cette victoire pour ma première participation. La course a été une bonne petite bataille entre hommes comme je les aime et je suis évidemment ravi de l’avoir gagnée. Condor mérite amplement son prix car il n’a rien refusé». 87c397df669e89a56fe44addc2d2b936.jpgNicolas VIOLET (2ème) : «Je pouvais prétendre à la victoire finale car à la pause j’étais premier ex-æquo avec Romain. Je pense qu’il m’a manqué un peu de hargne et un peu de jus pour y arriver. Les taureaux n’étaient pas mal dans l’ensemble même si je pense qu’il a manqué un barricadier pour finir». 2f60c8fe31b76a012559c79ce7d783f1.jpgJulien REY (3ème) : «Je suis un peu déçu car après un bon départ j’ai beaucoup manqué d’attributs. Je me suis un peu découragé ce qui entraîne cette déception mais bon je suis sur le podium. Au niveau taureau il n’y a pas eu grand-chose d’exceptionnel mais condor mérite son prix». Gérald RADO (Organisateur) : «Cela fait quatre ans que je me bats et j’ai toujours le même souci. Aujourd’hui il y a encore trois courses à l’avenir et je me retrouve avec seulement huit raseteurs et des taureaux qui méritent du travail. Il faut que cette course soit unique pour être vraiment reconnue. J’ai beaucoup de regrets car j’ai le sentiment que l’on ne m’aide pas. J’ai envi de faire une fête pour les jeunes raseteurs, en quelque sorte un avant goût de la cocarde d’or. En piste ils étaient huit avec la grosse chaleur et c’était compliqué pour eux. On a vu une bagarre d’arlésiens avec Romain Gros, Nicolas Violet et Julien Rey. Ce sont des combattants et même si Romain est un caractériel, c’est un battant et cela fera un gros bagarreur dans les grandes compétitions». Loïc 806fc7af191709e89ad89e8a72dfd478.jpgAUZOLLE (Champion de France) : «Romain mérite sa victoire aujourd’hui car il s’est bien battu, sur tous les taureaux, sur tous les rubans et sur toutes les ficelles. Je ne sais pas si c’est à cause de la chaleur ou du manque de raseteurs mais la course a manqué de rythme. C’est dommage ces cassures à certains moments. Toutes mes félicitations à Romain car c’est une belle victoire. Le taureau Condor de Lautier a tenu sa place, c’est celui qui a été le plus raseté». d2949e7af5213bed5375cb0275dea65d.jpgCaroline SERRE (Reine d’Arles) : «J’ai trouvé certains passages de la course très intéressants qui mettent en valeur la future jeunesse montante de la course camarguaise et peut-être les futurs As de demain. Avec mes demoiselles d’honneur on est en apprentissage et il n’était pas prévu de remettre les prix en piste mais cela donne un avant goût de la cocarde d’or. Je pense que Condor mérite son prix avec une bonne course et de belles actions».
Propos recueillis par Eric AUPHAN
Photos Luc PERO
**************
LA COURSE
A la Capelado huit hommes et quatre tourneurs défilent ! C'est une évidence ce nombre est insuffisant ! D'ailleurs la course et le public s'en retrouvent pénalisés. Pourtant Gros, Violet, Rey, Lafare ne ménagent leur peine, mais Ayme, Four, Cartalade et Thierry sont trop passifs.
Pour les cocardiers passons rapidement sur FRACASSE de la Saliérène trop centriste, BOUNTY de Raynaud peu à son aise. TAUZIN de Cavallini quand à lui va fournir un quart d'heure trés sérieux et aurait mérité un contexte de travail beaucoup plus intense. Rentre une ficelle et trois Carmen. MORNES de Allard, des ripostes de çi de là, mais beaucoup de passages vides. Douze minutes et Carmen généreux à la rentrée. RAMIER de Siméon, à des qualités mais court beaucoup trop encore. Rentre une ficelle en musique. CONDOR de Lautier, avec aucuns refus et quelques actions aux planches il est récompensé du prix de la journée. Pourquoi pas ? sauf qu'il ne resiste que neuf minutes !!! RACANEL de Cuillé est celui qui va éffectuer la course la plus complète. Vaillance et brio aux barricades pour de nombreux Carmen et une ficelle au toril.
Texte et Photos Luc PERO
0c5a26b775d200398dcf01c3cd8a6e26.jpg
RACANEL de Cuillé sur Gros
5bbee3cc8fe2bf04d8979fadfe11fb8f.jpg
TAUZIN de Cavallini avec Gros

01/07/2008

MONTFRIN 29-06 *Avenir*

Dimanche 29 juin

GAVOT SERIEUSEMENT, CANBERRA SPECTACULAIREMENT
ET QUIHOUS PAR MOMENTS
*************

c3253e9dc3740983bc2607260a6e5751.jpg
Bruschet ne touchera pas la tête de GAVOT sur cette action...
7dc614e6baa2193668245b1f2673bfe3.jpgArène pleine, capelado et folklore de toute beauté, le concours pouvait débuter. Hélas il ne fut pas à la hauteur des espérances ! Cependant tout ne fut pas négatif loin s'en faut. GAVOT magistral, CANBERRA spectaculaire à souhait et QUIHOUS coriace ont assuré leurs prestations. Gros, Bruschet, Violet, Four ont pour les hommes fait le max, Ayme, Ricci, Brohan, Ibanez moins en vue n'ont quand même pas flemmardé. Cuallado, Ranc, Rouveyrolles sont parfaits dans leur rôle.
FARFADET de F.Mailhan, beaucoup de bravoure mais une fin difficile. Une ficelle au retour et des Carmen. ARISTOTE de Chauvet, mis à part un gros coup sur Four le reste... . QUIHOUS de Guillerme, trés retors à droite, à gauche il est criminel. son parcours aujourd'hui n'est pas son meilleur mais la difficulté avec lui est toujours présente. Ses ficelles au toril et des Carmen. GAVOT du Pantaï, c'est le cocardier par excellence. Placement, anticipations, finitions meurtrières à la barrière, c'est tout bon. Il rentre ses ficelles et reçoit de nombreux et mérités Carmen. ARAGON de Ribaud, brouillon et peu en verve, sa course manque de liant et de tonus. Quelques actions et la musique au retour avec une ficelle. JASON de Saumade, huit gros coups aux planches pour le fun, le reste est moins convaincant. Des Camen. CANBERRA de St Pierre, termine par un festival de coups de barrière. Coince Bruschet à la planche. Du panache pour un concert de Carmen.
Texte et Photos Luc PERO
2f49523d5594879f5bcad9b5ae234f13.jpg
GAVOT
cbdad11b753095a4276f77b12c2bc49a.jpg
QUIHOUS
bb7ad76c8750cee0f6c97cacc97260af.jpg
CANBERRA

VAUVERT 28-06 *Avenir* 21h30

TRAIN DE NUIT POUR R. GUYON
*****************

b19e9cb4b62fe17e124807fc6c2ec9a6.jpg

28d4e9cecd0937483f2221df03219b23.jpgRémi GUYON imprime un train d'enfer à cette nocturne Vauverdoise, mais ses camarades de piste n'ont pas fait de la figuration. Cartalade, Ferriol, Bournel, Fougére, Maurel et Dumont sont bien présents aidés des tourneurs Artal, Lizon et Curtil. Au micro Bruno Pascal et sur les gradins une toute petite chambrèe.
EIGOUZO de Lagarde trés retors reçoit génèreusement un Carmen au retour. VIRGILE de Félix, huit minutes vaillantes et deux Carmen. SIFFLET de Blatière-Bessac, excellent dans les enchainements et les finitions, il ecoute sept fois la musique. BASTIDON de Lagarde, un peu trop costaud pour ce niveau il s'impose facilement. Sept Carmen. CABRI de Saumade, Un jeune élément à revoir. Sept minutes. LUCIANO de Blatière-Bessac, un barricadier encore tendre mais qui a des qualités. Quatre fois les honneurs.

Le 4éme Souvenir Jean Tauleigne est attribué fort logiquement à R. GUYON et SIFFLET de Blatière-Bessac.

Texte et Photo Luc PERO

f0c6929662749c9e72fec53be37143d6.jpg

30/06/2008

VILLENEUVE-LES-MAGUELONE *AVENIR*

Dimanche 29 juin

ORGANDI CLASSE LES HOMMES
REMI GUYON, RASETEUR DE TEMPERAMENT

9630afb54649e2b6e78e446af5684532.jpg

Guyon et Organdi, un sacré duo 

2c49b434d259f11c74b031a1a20cd352.jpgLes parasols fleurissent les gradins pour cette 3e course du Trophée de la Vigne et des Etangs marquée par la chaleur qui a manqué d'intensité par moments mais qui a permis de découvrir certains taureaux (Organdi, Campbell). En piste, huit raseteurs (droitiers : Valette, Jockin, Guyon, Miralles, Schuller; à gauche, G. Perez, Ruiz, T. Mondy; tourneurs : Molins, Bouchité, Ménargues, Lizon), sous la présidence bienveillante et sérieuse de Bruno Séguier. 

A retenir de ce concours, la maîtrise d'Organdi (2e) de la manade Plo qui, à six ans, doté d'un placement rigoureux, a vite fait le tri dans les hommes. Seul Guyon - comme à chaque course - s'implique dans le problème à résoudre. Valette essaie par moments. Organdi, solide cocardier, fonce sur les hommes qu'il oblige souvent à rompre. Sur le raset, accélère jusqu'à la planche, mettant à chaque fois le raseteur en danger. Il ne paraît pas très gaucher mais en ce jour, il n'a pas eu tellement d'occasion de ce côté-ci. Et quand il se cale dans un angle, personne n'ose s'y frotter. A revoir. Il rentre un gland.

Dans un autre registre, Campbell de Ricard (6e) impressionne. Cul aux planches, il laisse venir, surveillant tout ce qui se passe et fait avorter les départs par sa rapidité d'intervention. Et comme il s'envoie haut sur les tubes à la moindre occasion, les blancs passent dix minutes à essayer de le piéger. En plus, il revient seul en piste... Enfin raseté dans les dernières minutes, il se soulève violemment après Guyon (2 fois). Les glands au toril.

Cabanié (Nicollin, 1er) passe en 7 minutes dans un tourbillon blanc ; Malibu (Ricard, 3e) est un très bon partenaire particulièrement plaisant à suivre, rentre une ficelle ; Major (4e, Nicollin) est un métronome vaillant, très agréable dans les séries. 13 minutes. Avec une grande franchise, Magellan (Plo, 5e) boit de longues séries rythmées qu'il conclut à certaines occasions, sans rien refuser. 13 minutes. Sur un raset, il inflige une grosse pointe à l'avant-bras droit de Mathieu Schuller qui doit partir aux urgences.

Martine ALIAGA 

 

REMY GUYON : UN SACRE CARACTERE

 

862ebc8de88a28d05081afae7d89f979.jpgIl a de la maïsse le bougre ! Et ne se laisse pas monter sur les baskets. Quand ça ne lui plaît pas, il le dit et fort ! Après tout, comme il se tape une grosse partie du boulot en piste, on lui pardonne. Car, si beaucoup de blancs se jette sur les "bonbons", quand il s'agit de se mesurer à de sévères cocardiers, c'est Rémy qui ouvre le bal. Il en a encore fait la démonstration avec les deux difficultés du jour à Villeneuve-lès-Maguelone: Organdi (avec qui il forme un superbe duo et livre un vrai combat) et Campbell. C'est Rémy qui est devant, qui attaque, qui donne le rythme du premier au dernier taureau.  Obligé de se coucher devant Cabanié (1er) à cause de la pagaille, il frôle la catastrophe quand, parti à deux – avec Valette –, il se fait rejoindre par Major (4e) (Nicollin) et bousculer à la planche, tee-shirt déchiré et une bonne "tumade" dans le dos. Polo vite changé, il revient plus travailleur que jamais, fait cocarde et gland à Magellan (5e) ; puis coupe et lève la cocarde à Campbell (6e) qui rentre le reste au toril. Chapeau Rémy !

 

 

28/06/2008

FOS-SUR-MER *AVENIR*

Dimanche 22 juin

 

 EN SOUVENIR DE GUILLAUME…

1c755beb8d14e80d15452e125e58077f.jpg

7b9e5d8e92909bc874a066b2194fdc6f.jpgEntrée: ¼ d'arène.  Organisateur: CT Le Galejon. Présidence: O. Laurent.
Raseteurs droitiers: Brohan, Chig, Miralles, Roux, Violet. Gauchers: Fadli, Ferriol, Soléra. Tourneurs : Artal, Ranc.

Le 4e souvenir Guillaume-Perrin revient à Ferriol (aux points) ex aequo avec Roux mais départagé au bénéfice de l’âge. Fadli remporte le prix de l’animation et Eliot premier de choc celui du meilleur taureau dans un concours de manades honnête terminé sur une remise des prix sympathique englobant tous les acteurs.

Emotion avec ELIOT (Gillet) (3 Carmen et rentrée) quand Violet surpris doit se coucher sous les pattes puis y laisse le tricot sur le raset suivant. Il peine un peu physiquement mais mentalement il se bat comme un diable et frappe sur Miralles. Un premier coriace qui lâche son dernier attribut sur la sonnerie.
GASPARD (Richebois)
(1 Carmen et rentrée) attend les attaques, saute seul et se place intelligemment. Il pose problème et envoie la corne à l’arrivée. Il ne concède que cocarde et premier gland au terme d’une course dominatrice.
5d926051b08a3a3d38d57ad10cf00bb0.jpgFranc, FANFAN (Chapelle) est plein de vaillance et n’a presque que Roux et Ferriol pour briller. Il manque de pression pour finir aux planches comme sur Soléra mais c’est la déjà la fin et il conserve ses ficelles en musique jouée deux fois.
Rapide et calme, HEBUS (Agu) (2 Carmen dont retour) trouve une bonne stratégie au toril avec des déplacements intéressants. Vite tourné, il sait jouer des cornes et percuter fort sur Miralles et Fadli. En bon cocardier, il aurait mérité plus de pression aux ficelles et ne sera guère inquiété au point de les conserver.
D’entrée VERAN (Allard) (1 Carmen) saute après Roux et s’engage avec conviction dans des poursuites toniques comme ce coup de barrière sur Fadli. Il pêche un peu dans le placement mais maîtrise les règles du combat et ne cède sa première ficelle que sur le gong.
Franc, KAYAK (Plo) offre sa bravoure dans la lutte aux points. Ca part dans tous les sens pendant dix minutes courageuses pour le bioù. Tout le monde convoite le dernier tour de ficelle qui revient à Roux. Carmen au retour.…

Texte et Photos Eric AUPHAN

 

24/06/2008

MONTFRIN 22-06 *Avenir*

PASTEUR C'EST DU COSTAUD
MAIS RIO C'EST PAS DU GATEAU

404d284e26d47a62cc00cc4c543d789a.jpg
PASTEUR ferme la porte à Romain Gros
Les gradins des arènes sont largement garnis bien avant la sortie du premier taureau. Luc Allemand au micro invite raseteurs et tourneurs à défiler. Gros, Bruschet, C.Chanat, Four, Dumont, Ayme, le malheureux Jacques Estévan et les tourneurs Dumas, Rouveyrolles, Cuallado effectuent la capelado. Un bon travail d'ensemble est à souligner.
MISTIGRI de Gillet malgré ses nombreux tours de ficelles passe en neuf minutes, avec quelques bonnes actions sur Gros en particulier. Trois Carmen. MAZARIN du Joncas, méchant, spectaculaire, il rentre une ficelle au terme d'un quart d'heure intéressant. Des Carmen. PALUDIE de Margé, va alterner les refus aux passages brillants. Carmen en course contesté à son retour. PASTEUR de Fabre-Mailhan, le client de service va s'imposer par son placement, ses anticipations mais aussi par des finitions au ras des barrières. Plus retors sur la fin, s'ennuierait-il à ce niveau ? Un passage à l'échelon supérieur ne s'imposerait-il pas ? Des Carmen et ses ficelles au toril. RIO de Bon, deux minutes de course, Estevan se fait enfermer et arrive tanque-tanque à la barrière. RIO se propulse aux planches pour cueillir le raseteur encore en l'air dans la contre piste et tente de le ramener en piste. Coup de corne dans la fesse, Jacques Estevan est emmené à l'infirmerie. Course arrêtée. Le raseteur part à l'hôpital, la course reprend. RIO ressort pour treize minutes, toujours aussi dangereux à la planche Gros frôle lui aussi la cornada. Le biou maîtrise, brille sur plusieurs gros engagements et ne perd qu'un gland. Sa cocarde fortement primée reste sa propriété. Des Carmen. PEQUELET de Allard, va jouer le registre de la bravoure avec quelques belles actions aux planches. Des Carmen. DRAGON de Blatière-Bessac, hors-points, à revoir !
Texte et Photos Luc PERO
e492ed7ee481fd679289b6da4072cf48.jpg
PALUDIE sur Four
c3950ba2d41c1cd7db2caaadbabe8955.jpg
PEQUELET sur Bruschet
024767a0dfba635dd28a6d7d6b532f3d.jpg
RIO sur Gros

23/06/2008

" RIO " DE J. BON BLESSE J. ESTEVAN

 MONTFRIN 22-06
AVENIR

2e JOURNÉE DU GLAND D'OR

4a77f1b0652e283749766d12f9a0a4be.jpg
20d9f942799d20d4580f0b1148bc7798.jpg
ed1609feed284595f4fb6b4ad3e86a5f.jpg

Accroché par le cocardier RIO de Jacques BON, alors qu'il avait franchi la barrière, Jacques ESTEVAN a failli être ramené en piste par le taureau.

Photos Luc PERO


22/06/2008

LES PYRAMIDES, LE SOLEIL, REY ET MARTIN...

LA GRANDE MOTTE 21 - 06

TROPHÉE SOUVENIR MICHEL SEVERAC

362345dcde7f9888e9524205bd02ede7.jpg
Sur les gradins trois cent spectateurs environ.
Au micro Jacques Valentin.
En piste Ayme, Valette, Rey, Maurel, Four, N.Benafitou aidés de T.Dengerma, P.Rado, Rouveyrolles.
Les prix du Trophée Michel Séverac à MARTIN de Daniel Lopez et Julien Rey.

VOLT de l'illon, dix minutes plaisantes. PILET de Cavallini volontaire dans sept minutes. MARTIN de Lopez, courageux devant l'adversité il donne treize minutes brillantes. VIDOCQde Lautier, bien au début plus réservé en fin. GITAN du Soleil a manqué de travail. BISON de Boch manque aussi de pression. BELZEBUTH de Vitou clôture spectaculairement. Tous les cocardiers ont entendus les honneurs. 
a7ea63897b9d3357da35cf77c8c31147.jpg
MARTIN de D. Lopez pousse derrière D. Maurel
9618c78a90654e5ebc399be94503af3c.jpg
Julien Rey pose bien la main sur BELZEBUTH de Vitou

Luc PERO



17/06/2008

PLAN D'ORGON *AVENIR*

Dimanche 15 juin

HEBUS LA BONNE SURPRISE, PIERROUNET LE SPECTACULAIRE  

318500a79c06d7d1b45ae4e913297886.jpg
PIERROUNET

Petite entrée (1/4 d'arène) pour ce concours de manade organisé par le CT Lou Rami, présidé par Gilles Roccia et pour lequel se présentent à la capelado à droite Ayme, Bournel, Chig, Dumont, Estevan, Roux; à gauche Fadli, Ricci ; Babacène, Martinez, Rado complètent l'équipe.

La course se révèle intéressante grâce a Hébus et Pierrounet deux dangereux adversaires qui font des étincelles en piste chacun à leur manière. Hébus a du coffre et domine son sujet tandis que Pierrounet apporte la note spectaculaire. Gauvin est un excellent premier, Lebrau est facile, Thémis à du répondant mais dommage que Tsar ne se fixe pas. Bournel et Ayme tous deux loyaux sont les leaders des blancs avec Chig volontaire mais aussi Fadli qui fait les efforts à gauche. Estevan et Roux rasètent par à-coups tandis que Ricci et Dumont sont intermittents.
7987361c16b778a6c940f564dd27fed0.jpgGAUVIN (Baumelles) a une volonté de fer. Rien n’est laissé sans réponse pendant quinze minutes d’une générosité extrême. Il conserve brillamment une ficelle. 4 Carmen et retour.
Le brave LEBRAU (Cavallini) n’a que sa bravoure à offrir aux tenues blanches qui n’ont besoin que de cinq minutes pour ôter la totalité des attributs.
Le rapide HEBUS (Agu) coupe le terrain, ferme souvent l’accès ou se soulève criminellement même sur les rasets à blanc. A 6 ans sa marge de progression est intéressante et ses actions frissonnantes de danger. Une course énorme de maîtrise pour des ficelles intactes. 5 Carmen dont retour.
Vite tourne, THEMIS (Gillet) s’engage en baissant la tête. Des arrivées tonitruantes notamment à gauche sur Fadli. Ses quelques passages au centre n’altèrent pas la bonne impression laissée par sa combativité qui lui permet de rentrer ses ficelles en musique jouée six fois.
Le dangereux PIERROUNET (Richebois) a du sang. Calme et imposant, il effectue des sauts et des coups de barrières rageurs qui le rendent plus abordable sur la fin tout en gardant sa générosité et une ficelle sur les cornes avec beaucoup d’espoir. 3 Carmen et rentrée.
TSAR (Ribaud) n’a pas son peps habituel. Coureur au début les hommes ne lui font aucun cadeau. Un saut sur Roux, deux actions sur Chig et Estevan et le reste est plein de générosité jusqu’à conserver une ficelle. 2 Carmen et retour.

Texte et photos Eric AUPHAN 

a666391056a2fa848699097f2c12f1c0.jpg
TSAR

15/06/2008

VALLABRÉGUES 14-06 *Avenir"

TRIDENT D'OR

CHAUVET 199 points - LES BAUMELLES 191 points
******************

93abd6b9562474b27b68ecea35956cff.jpg
Sur cette action Ayme saute en catastrophe
et se reçoit trés mal ▼
bb2d17b5692cbaf68f01c5557f12ad2d.jpg
C'est la fête au pays des Vanniers, les gradins sont pleins, lorsque le président de course salue les douze hommes qui défilent à la capelado. Rey, Violet, Ayme, Guyon, Ferriol, Four, Ibanez, Bruschet et quatre tourneurs. Leur travail sera intense.
Pour les Chauvet, TONIN, premier, passe en six minutes. RENARD, quatrième, treize minutes assez intéressantes, mais bien raides pour un taureau jeune. Des Carmen. BEAUCAIROIS, sixième, ce petit gabarit sera le plus agréable du concours. Bien dans les séries, il est volontaire et récolte de nombreux Carmen.
Pour Les Baumelles, MAJOR, deuxième, va se livrer sans retenue tout au long de ses treize brillantes minutes pour plusieurs Carmen. MARQUIS, troisième, course confuse et décousue. MEDEROS, cinquième, méchant, ce qui l'empêche sûrement de mieux s'appliquer. A revoir, trois Carmen.
Luc PERO

27/05/2008

RÉMI GUYON LE SOLEIL DU WEEK-END...

ARAMON samedi 24

 Le jeune droitier avec sa fougue et sa passion a permis aux trois derniers cocardiers du concours d'exprimer toutes leurs qualités, de donner le tempo pour ses camarades de course et d'enflammer le public, alors que seul le temps n'était pas de la fête.

804f070d2bb03b827eb3469c20b8e7e5.jpg
Avec OUFANOUS de Guillerme...
2f08c6a827cd0968561ccd0e39e91ae2.jpg
DEMON du Joncas...
f2a4b9d746a700dd1ea45ce5d5ab8ce9.jpg
et OUNDO de Plo.

Photos Luc PERO 


25/05/2008

ARAMON 24-05 *Avenir*

DEUX BOMBES POUR UN DETONATEUR:
OUNDO, OUFANOUS ET RÉMI GUYON

c6e96141c19a3f4a9a330f4dae83e2fc.jpg
OUNDO de Plo sur GUYON
86eef9697c4840d5e5dfe43b9d6983dd.jpg
OUFANOUS de Guillerme avec Guyon
Une demi arène  est présente à l'heure de la Capelado,pour voir défiler sous les ordres de F. Imbert: Fadli, Fougère, Lafare, J. Chanat, Thierry, Savajano (remplacé par Bournel au second taureau), Ferriol (remplacé par Mebarek au quatrième) et l'inépuisable R. Guyon auteur des meilleures séquences de l'aprés-midi. Quatre tourneurs.
Les trois premiers cocardiers du concours on fourni des prestations honorables. RAPLAU de Guillerme, cinq ans mais beaucoup plus vieux dans sa tête fait un premier. MENDIANT de Plo, pas ménagé s'en sort avec un gros coeur et cinq Carmen pour douze minutes. BABOUIN du Joncas, encore inexpérimenté court beaucoup mais ne refuse rien. Quinze minutes.
3b2d788a953994e89e67d2bca9120225.jpg◄Avec DEMON du Joncas la seconde partie prend une autre dimension. Il gère sa course, se chauffe et appuie ses poursuites et défend avec vaillance ses ficelles. Des Carmen.
OUFANOUS de Guillerme, dix minutes de lutte trés brillantes, vaillantes, le menant à éffectuer d'interminables séries ponctuées de grandioses envolées et de nombreux coups de butoirs. L'ovation et la musique de nombreuses fois entendues à son retour.
OUNDO de Plo, offre le bouquet final, pas moins d'une vingtaine d'actions aux barricades. Le jeune et prometteur cocardier a un coeur énorme, aucuns refus, toujours prompt à donner la réplique il gratifie ses adversaires de superbes engagements qui font dresser le public. Des Carmen, des bravos tout au long de son quart d'heure.
Texte et Photos Luc PERO
02a086599e0fe71c9892ec983d33bb7b.jpg
OUFANOUS tente d'attraper Lafare
8c305b77b1e40362e979a0c23d823b68.jpg
OUNDO se jette aprés Bournel

20/05/2008

PALUDS-DE-NOVES *AVENIR*

Dimanche 18 mai

LES RIBAUD DU RENOUVEAU..…

67f1fbaf631d32acfad502a75c9cb7a5.jpg
CLOCHARD - Schuller

Le club taurin Les Paluds enregistre un trois quarts d'arène pour cette course complète de la manade Ribaud. A la capelado défilent Deville, Guyon, Roux, Savajano, Schuller, C. Garrido, Lafare, Thierry ; tourneurs Lieballe, Lizon, Ménargues ; au micro officie S. Gonfond.

En avant première la peña de Saint Etienne du Grès apporte la note festive à la capelado tandis que dans les rues et les salles du village une exposition photo fait revivre le passé. Les jeunes cocardiers du Laget apportent un renouveau plein d’espoir pour la manade arlésienne. Une première partie sérieuse et une seconde agréable et animée. Des cocardiers qui  opposent une résistance intéressante avec pour tous des dispositions dans le placement. A l’arrivée une bonne course rasetée par les fers de lance Guyon et Schuller qui tirent la course bien épaulés par Lafare, Roux et Savajano en seconde partie. Présidence généreuse et efficace du début à la fin.

e81b46d7edb47bd2e0a630e13265a99e.jpgRude premier ce rapide ◄LUPIN (2 Carmen) qui pointe les cornes à l’arrivée et pose problème aux attributs jusqu’à la neuvième. Il durcit le ton aux ficelles mais tout en restant disponible. Avec JASMIN (1 Carmen) mieux vaut ne pas partir la fleur au fusil. L’œil à tout, il est aussi menaçant à l’arrivée et contrôle aussi les départs. Pas inquiété aux ficelles, il les rentre aisément après une forte période de domination. Peut-être trop dur pour ce niveau. Disponible et vaillant sur les séries, BAMBOU (1 Carmen et retour) ne néglige pas la finition. Bien placé lui aussi, il ne subit pas et ne concède sa première ficelle qu’à une minute du terme après avoir fait preuve de combativité et d’une disponibilité de tous les instants.

cb71d7f3ae3a9b4cc9f9c11feb920240.jpgImpérial, TSAR► (6 Carmen et rentrée) a d’abord du mal à se fixer. Fougueux il se fatigue puis enclenche les sauts et les finitions dangereuses avec une méchanceté débordante. Il termine par une terrible enfermée avec coup de barrière sur Schuller et une fois sont potentiel canalisé, on devrait vraiment entendre parler de lui. Deux minutes pour les attributs mais sans démériter pour JURASSIEN (2 Carmen dont retour). Il se jette volontiers dans le raset et s’échauffe au fil des minutes pour finir maître du jeu. Garrido est obligé de se jeter en contre piste et Schuller sent la corne de près pour au final les ficelles intactes. Vif, TAMARIN (2 Carmen et rentrée) est le barricadier de service. Certes ses actions ne sont pas toujours explosives mais il est présent jusqu’au bout et se dégage intelligemment de la pression pour conserver une ficelle. Loin d’être à la rue, le véloce CLOCHARD (3 Carmen dont retour) a lui aussi des dispositions aux barrières et de la volonté au combat et même s’il ne concède son second gland que sur la sonnerie, il manque un peu de pattes sur la fin. Il fait preuve de caractère et a l’avenir devant lui.

Texte et Photos Eric AUPHAN

 

 

19/05/2008

REDESSAN 18-05 *Avenir*

QUILHOUS TROP COSTAUD...
DANS UNE BONNE COURSE DE GUILLERME

aa2393584a90eba07776224503120cd5.jpg
QUILHOUS sur Ruiz
Cette course de Guillerme homogène, pétillante,a satisfait le nombreux public des gradins Redessanais. Alain Laget le Président de course invite les raseteurs a participer à la Capelado. Gros, le local Bruschet, Ruiz sont les meneurs du jour. Mirallés s'active, Violet n'a pas son rendement habituel, Tortel, Ibanez et J.Chanat qui se retire à la pause participent. Euzeby, Bouchité, Grando, Cuallado officient comme tourneurs.
Des six cocardiers présentés aucun d'entre eux n'a démérité, mais Quilhous par son comportement rigoureux a fait la différence. Son passage au niveau supérieur ne devrait tarder car on a l'impression que le cocardier n'a plus rien à apprendre dans ce genre de course. Il aurait même tendance à prendre des mauvaises habitudes...
BELEU, est un solide premier mêlant les bonnes répliques aux passages plus rigoureux. Quatre Carmen.
RABINA, complet dans l'ensemble, il peut mettre les hommes en défaut comme il peut se livrer avec coeur pour des séries dangereusement conclues. Rentre ses ficelles. Quatre Carmen.
ROQUETIER, se déplace beaucoup, saute seul, mais lorsqu'il est tenu il fait preuve de vaillance et de brillance aux barrières. Trois Carmen.
   ▼7060f8a513061523de80183d3bb2b189.jpgQUILHOUS, un dur à cuire qui ne fait jamais le déplacement pour rien ! Des gros et dangereux coups de barrière lorsqu'on lui en donne l'occasion. Hélas bien compliqué pour les troupes présentes il n'est que trés peu sollicité. Ruiz en tire le meilleur, Gros et Bruschet essaie, mais le Président de course ne les aide guère en refusant aux tourneurs  d'appeler le cocardier de la contre piste. Rentre sa cocarde seulement coupée par Ruiz. Trois fois les honneurs.
SAIT-OMER, de la bravoure à revendre sur des grandes séries et des longueurs signées Bruschet. Du brio aux barricades et plusieurs fois la musique.
VARADERO, huit minutes spectaculaires pour clôturer brillamment cette course. Quatre Carmen.
Texte et Photos Luc PERO
c210e6c36e9a2b41c2bfb33af198011d.jpg
RABINA - Gros
f7b23cfa8b7383020b413c04791147c4.jpg
ST OMER - Bruschet
b103ab8fba9555a173e39ea31589dd9b.jpg
ROQUETIER - Gros

18/05/2008

VILLENEUVE-LES-MAGUELONE 17-05 *Avenir*

 2e Journée
Trophée " Vignes et Etangs "

GREVAIN SOLIDE
GAILLARDET A SUIVRE

81715bec5d3846f94e85718acfb0171c.jpg
GAILLARDET et Schuller les jeunes montent...
19497705bb7b695f2be29b8f02afead3.jpgSi GREVAIN des Baumelles a su imposer son métier déjà confirmé à ce niveau, c'est la prestation du tout jeune ◄▲GAILLARDET cinq ans qui est à retenir dans l'optique de l'avenir. Même constat chez les hommes, Mathieu Schuller, course aprés course confirme ses capacités à pouvoir viser plus haut dans les années futures. Ses partenaires de capelado ont eu des comportements divers, tel B.Valette présent, régulier et compétiteur aux trois premiers taureaux puis transparent aux trois suivants. N.Violet inconstant, N.Benafitou en retenue (aujourd'hui il est engagé aux As au Grau du Roi !),G.Perez peu confiant s'active tout de même, C.Miralles en perdition et C.Clarion avec son statut (d'As) Vainqueur de l'Avenir 2007 n'arrive toujours pas à convaincre, même à ce niveau.
GALAAD des Baumelles, souvent au centre, lorsqu'il le quitte il donne quelques échanges intéressants. Rentre une ficelle. ♫♫♫♫
SAMSON de Saumade, avec un encocardement plus conséquent il aurait sûrement mieux fait. Certes ses huit minutes sont trés agréables, mais c'est trop peu. ♫♫♫♫♫
GAMBAY
de Margé, moins facile qu'il n'y paraît il va conserver ses ficelles sans avoir à puiser dans ses réserves. Quelques belles actions aux barrières. ♫♫♫♫
GREVAIN
des Baumelles, le plus cocardier de l'après-midi. Avec un bon placement, des enfermées et des ripostes menées jusqu'au bout il est souvent le patron. Meilleur sur les longs cites que sur les séries il enferme ses ficelles. ♫♫♫♫♫♫
GAILLARDET
de Saumade, à cinq ans il ne faut pas focaliser sur ses défauts, il en a et c'est normal. Mais son comportement bagarreur, barricadier est plus intéressant à souligner. Il sera revu avec curiosité et plaisir. ♫♫♫♫♫♫♫
SATIX
de Margé, il lui a manqué du travail soutenu, plus régulier pour qu'il puisse se chauffer, car dans les moments un peu chaud il a su mettre en exergue ses aptitudes spectaculaires. ♫♫♫♫
Texte et Photos Luc PERO
91c73fbd16954e3d18ddbcb100ad3667.jpg
GREVAIN et N. Benafitou

12/05/2008

MAUGUIO 11-05 *Avenir*

TRIDENT D'OR 1ère SERIE

MANADES  NICOLLIN  198  - PLO  175

c1e32d0209178b73749101a623b0036b.jpg
N.Borrego travailleur sincère
992f2ed819b992d98d6ba9b3a3cae3c4.jpgMais comment et sous quels critères fondamentaux le jury du Trident d'Or a t'il pu noter honnêtement les cocardiers de ce concours ? Avec six raseteurs à la capelado, puis cinq au second taureau pour terminer à quatre au cinquième, et un seul tourneur, qui peut en toute objectivité attribuer une telle différence de points au résultat final ?
En piste: Borrego, Ruiz, T et R Mondy ont assuré au maximum de leurs possibilités, Castel se retire au premier et Paparone avant le cinquième. Jean-497dc4ef03b61a3a59fa015d5844ae48.jpgrené Grando seul tourneur mérite un grand coup de chapeau. La présidence avec L. Hénin au micro a manqué de discernement dans l'attribution des honneurs.
Quand aux cocardiers dans ce contexte spécial, nous nous garderons bien d'émettre un jugement ! Mais force est de reconnaître que sur le peu qui nous a été permis de voir, l'équité de points n'aurait pas été loin de la vérité, tout en gardant des proportions raisonnables dans la notation.
Texte et Photos Luc PERO

11/05/2008

MARGUERITTES 10-05 *Avenir*

FANFAROUN C'EST DU SERIEUX
*************

711cfd3df61dcf5e07fbcc030d0eed34.jpg
Bastien Four se retirera au quatrième taureau
Une demi arène pour assister à cette course d'espoirs de la manade Nicollin.Si FANFAROUN domine ses congénères, GENEROUS, ALADIN, PEDRO et le petit dernier IMAGIE ont donné entière satisfaction aux gardians et supporters de la Marque. A la Capelado sous la Présidence de Didier Gaillard, six hommes défilent mais terminent la course à cinq. Gros, Bournel, N.Benafitou, Grammatico et C.Chanat ont travaillés en parfaite harmonie, bien secondés des tourneurs Martinez, Cuallado, Rouveyrolles, V.Dengerma.
PEDRO, c'est à l'attaque des ficelles que le taureau donne plus d'amplitude à ses poursuites. Des enfermées sur Gros, Benafitou, Four avec des finitions et cinq Carmen retentissent. Rentre ses ficelles.
FIGARO, pris dans la tourmente il réagit certes positivement mais ne résiste que sept minutes. Sept fois la musique c'est ridicule...
FANFAROUN, le plus sérieux et le plus respecté du lot. Placé, attentif, il ne permet aucune erreur au départ. Vif dans la réplique il pousse parfois très loin jusqu'au delà des barrières sur trois magnifiques actions après Gros, Benafitou, Four (Photo du haut). Garde une ficelle et entend cinq fois les honneurs.
GENEROUS, à plus de métier que les précédents et gère avec calme la situation. Coquin il se déplace souvent, mais envoie des torpilles avec finitions jusque dans le pourtour pour quinze minutes cinq fois honorées.
GABIAN, neuf minutes et quatre Carmen pour cet élément qui donne dans la bravoure.
ALADIN,peu craint et pourtant doté d'une grande méchanceté il offre quelques bonnes séquences. A revoir assagi car il a du potentiel qu'il ne canalise pas toujours au mieux.
IMAGIE,(hp), cinq ans, encore vert mais barricadier, les hommes le sollicite dans de bonnes conditions et le font briller. Des Carmen.
Texte et Photos Luc PERO
ba82902ed6b4447c0a3c7c7c47eef6f5.jpg
PEDRO et Bournel
7af43a495acbe8b328642a11eb49fe0d.jpg
GENEROUS et R.Gros
f411cdd988c4572b8ae63f2f31016cbf.jpg
GABIAN et N.Benafitou
f5933c9c1add45a0afbe09a21dbf5b8a.jpg
IMAGIE
b470d971358c92ca4b54fd4c0a8fd004.jpg
IMAGIE

09/05/2008

MARGUERITTES - 8 MAI *Avenir*

FÊTE DES 80 ANS DU C.T  LA BOUVINA

" SEPT  SUR  SEPT "
******

28bcf4b6be259fa6752f7297b66f8f51.jpg
Complicité totale entre hommes et taureaux
2d250975a3a597f3fc1e7f16e9499fd2.jpg
Les deux lauréats: C.Chanat et PATTON du Joncas

092f1cfc95ebfd5adab43ac55d1cc189.jpgAmbiance de fête, gradins archi combles et affiche de choix tout était prêt pour cet anniversaire. Une capelado majestueuse avec le groupe folklorique Margarido, la peña Mithra, gardians, Arlésiennes sur une jolie mise en scène. Didier Gaillard au micro invite Four, Ségurel, N.Benafitou, Gros, Bournel, Grammatico, C.Chanat 3b3aa2f6e582bdcc0d0a06a43f2d38de.jpgpour les raseteurs, Rouveyrolles, V.Dengerma, Cuallado, Martinez pour les tourneurs à défiler au milieu du tableau exécuté par les participants.
Ce concours restera sûrement gravé dans les mémoires car il fut en tous points d'un niveau remarquable. Au final si PATTON de la manade du Joncas est récompensé, tous les autres cocardiers méritent un Carmen d'honneur pour leurs prestations certes différentes mais toutes intéressantes. Il en est de même pour les raseteurs tous sont à féliciter pour leur travail et leur correction. Charles Chanat peu adroit aux attributs est récompensé pour son panache. 

TARNEGUE de L'Amarée, inconnu du public le cocardier va produire une prestation énorme. Un premier qui a largement sa place dans des affiches de haut niveau, placement et déplacements opportuns, finitions criminelles avec la corne aussi bien à droite qu'à gauche c'est tout bon. Des anticipations monstrueuses et baissant la tête sur la rencontre il met les hommes en danger et incapables de lui ravir ses ficelles. Cinq Carmen, à revoir sans faute.
PERICLES de Nicollin, il court, il court mais se livre avec envie. Fatigué, il n'en devient que meilleur et offre son côté spectaculaire en plusieurs occasions. Quinze brillantes minutes pour cinq Carmen et ses ficelles au toril.
d37a42800b24f49e7e8649bfcb11e7ab.jpg ◄QUILHOUS de Guillerme, un cocardier au tempérament froid, peu inquiet il se place idéalement et attend patiemment les attaques. Alors il déboule comme une brute sur l'assaillant et le raccompagne jusqu'aux barrières où la finition est puissante et dangereuse. Il maîtrise tout ce qui ce passe en piste et règne sur son terrain de jeu, ne supportant pas qu'on le titille de trop prés. Il garde bien sûr ses ficelles et entend six fois la musique.
PASTEUR de Fabre-Mailhan, encore un client de choc, dés son entrée en piste il se positionne dans l'angle du toril et "Messieurs je vous attend". Dur, dur pour les hommes car il coupe fortement la trajectoire et vient passer la corne ou se soulève à l'arrivée aux barricades. Puis un petit passage moins coopératif, mais il se reprend en sortant de sa quérencia pour livrer de belles séries. Il conserve ses ficelles et écoute cinq Carmen.
ARAGON de Ribaud, "franquas" il perd très vite ses principaux attributs, et aux ficelles continue de se montrer vaillant et brillant dans les enchaînements. Il monte alors en puissance et sous l'impulsion de Chanat qui lui offre des longueurs main sur le frontal, il brille aux barrières et reçoit sept fois les honneurs dans onze minutes intenses.
2a203c14721289c57611bb5c5bdee158.jpgPATTON du Joncas,► lui aussi ne conserve pas trés longtemps ses rubans, mais se calant l'affaire devient plus compliquée pour les blancs. Il ne se laisse pas enfermer pas les tourneurs et distribue des ripostes menaçantes dans l'ovale et au delà lorsqu' il s'envoie au dessus des planches. Barricadier il ne rechigne pas dans les séries et chahute les hommes aux barrières. Cocardier complet et volontaire il ramène ses ficelles au toril avec Carmen déjà cinq fois joué.
CATOULI de Blanc, (hp) un jeune élément pétri de qualités et bonnes intentions mais les raseteurs sont vidés et il n'a pas le travail qu'il lui aurait fallu pour canaliser son énergie débordante. Des Carmen.

Texte et Photos Luc PERO

6f38406f5577ccefa7b711d6ed53c9ac.jpg
TARNÈGUE inquiéte Four
8c79d6f6cfd3ef77d831dea8586e9c08.jpg
PÉRICLÉS sur Benafitou
f83d470011bebbc24870340d92ba795e.jpg
QUILHOUS et Four
60eca000cf0ebe18f8af5845100d4343.jpg
PASTEUR met Chanat en difficulté
ea435ac21a40a6df387b61e217195e92.jpg
ARAGON déséquilibre Gros
df2e28fb78015c58e059f98cc333bff0.jpg
PATTON tape très fort
9dd0605de7e79196b5e1f960f51a2460.jpg
CATOULI sur Benafitou