Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

21/06/2016

VALLABREGUES *Avenir - Trophée L. Lacroix - J. Roumieux*

Dimanche 19 juin 2016

CARMEN GENERAL !

Vallabrègues,trophée de l'avenir,course camarguaise

                                                   ⇑ GEOLIER (Lagarde) sur B. SANCHIS ⇑

Entrée : 3/4

Organisateurs : CT Lou Mamaï

Présidence :  Joël Dijon

Raseteurs : Droitiers : L Bressy, B Sanchis, A Gautier (sort au 5e), B Sabot - Gauchers : J Ferriol, L Matéo, O Ruiz -  Tourneurs : R Tourki, G Sagnier, P Rado

 

Débuté par 3 taureaux emboulés de la manade Gillet rasetés par les élèves des écoles de Fos sur Mer et St Rémy de Provence, ce concours de manades s’est avéré correct dans son ensemble même s’il a manqué, coté raseteurs une locomotive comblant les moments creux malgré l’activité croissante de L Bressy, L Matéo et par intermittence de B. Sabot. Si Geolier est le cocardier du jour par excellence, les autres ont démontré des qualités certaines qui n’ont pas pu toujours s’épanouir…. Si Florestan  apporte le petit plus en première partie, Gazier, Raphellois et Fausto animent bien la seconde.

Viconte (Gillet) : Son manque de maturité malgré ses 9 ans rend sa prestation brouillonne avec mobilité, sauts (7). Rentre une ficelle avec 1 Carmen plus rentré.

Vallabrègues,trophée de l'avenir,course camarguaiseLascle (Guillierme) : Surpris cède on passe vite aux ficelles (1’30). Avec un placement sûr, c’est avec vaillance qu’il se défend en faisant front avec régularité et en tapant à 3 reprises derrière Sanchis, Ferriol (⇐Photo) et Ruiz. Les honneurs, joués 3 fois à sa rentrée à la 11eme.

Florestan (Espelly-Blanc) : Vaillant dans un premier temps, c’est sérieusement qu’il défend se ficelles. Il pousse sur les rasets (Sabot, Bressy), anticipe Bressy. 5 Carmen plus retour ficelles intactes.Vallabrègues,trophée de l'avenir,course camarguaise

Florestan sur Ludovic MATEO  ⇒

Geolier (Lagarde) : Avec des répliques vives il raccompagne sévèrement jusqu’aux planches avec la corne ou en s’engageant une dizaine de fois derrière Matéo, Sabot(5) et Ruiz (2)… Placements, dégagements il reste le gardien de sa 1ere ficelle à 250 €. 9 Carmen.

Vallabrègues,trophée de l'avenir,course camarguaiseGazier (Saint-Pierre) : Pleins gaz, il répond à tout, sans sélectionner. Ses enchaînements déclenchent le disque mainte fois tout comme ses engagements aux planches derrière Sabot (2) ou Sanchis (⇐ Photo). Consenti arrêté, il accélère sur les longueurs. 7 fois les honneurs renouvelés à son retour avec une ficelle.

Raphelois (Navarro) : Il en veut, mais les hommes moins. Malgré tout, il étale ses qualités. Anticipe Matéo, enferme et tamponne sur Sabot. A la 12eme Matéo le prive de sa cocarde et son 1 er gland. Bref, un client redoutable qui rentre un gland avec le disque joué 3 fois pendant.

Fausto (La Galère – Hors-Points) : La cerise sur la gâteau avec de profonds engagements aux planches (Bressy 2, Sabot, Ruiz) dont certains ou il bascule (Bressy, Sabot). De plus son placement fait réfléchir les hommes qui ne se pressent pas malgré la montée des enchères. La Vallabrègues,trophée de l'avenir,course camarguaise

1ère  ficelle à 200 € retourne au toril avec le disque pour la 7 eme fois.            Fausto tape derrière Ludovic Bressy  ⇒

Trophée de l’Avenir : L. Bressy 7 points, L Matéo 13

Trophée des Raseteurs : B Sabot 9, J Ferriol 6, A Gautier 5, O Ruiz 2

 

Texte et photos
Cyril DANIEL

 

                                                                                                                                                                           

18/06/2016

CODOGNAN *AVENIR*

Samedi 18 juin 2016 - Complète de Blatière-Bessac

ORAGE…. OH DES ESPOIRS !

trophée de l'avenir,codognan,Blatière-Bessac,course camarguaise

 

Entrée : 1/2  Organisateur : Cté des Fêtes   Présidence : Alain Soubeiran. Raseteurs : V. Félix, J. Soler, J. Robert, M. Meric, T. Vacaresse, N. Benafitou, S. Benamar, Y. Martin. Tourneurs: JR Grando, F. Lopez, O. Menargues, B. Joseph

Penà La Gardounenque, les Tambourinaïres de l’Estang de l’Or, le groupe de tradition Li Pantaï di Camarguo, tout y est, il ne manque rien lorsque les 12 tenues blanches (8 + 4) sont invitées à  venir se présenter.  Seul le soleil fait défaut et même la pluie est venue s’inviter après le 4e pensionnaire de  la devise Orange et Verte qui présentait en ce jour une course complète qui a surtout reposé sur la prestation des deux derniers auxquels Muscat peut être ajouté pour sa 2de partie de course.  Attention, je n’ai pas dit que le reste n’a pas été bon ! Je dirai que ça a manqué d’éclats et a des moments d’artifices propres à la race des Iscles. Les hommes, très en forme, entraînés par le quatuor J. Robert, V. Félix, J. Soler et T. Vacaresse n’ont pas ménagé leurs efforts tout en rasetant dans l’esprit.

trophée de l'avenir,codognan,Blatière-Bessac,course camarguaiseVallespir (n°831) : Pas mal de retenue mais également de brutales finitions derrière V. Félix (2), N. Benafitou (3) et S. Benamar. 3 Carmen plus rentrée, seconde ficelle intacte pour ce rude premier. 3 Carmen plus rentrée.

Dingo (n°831) : 6 minutes en totale instabilité en s’engageant sur tout sans apporter la moindre finition.

Canio (n°519) : Sa volonté lui permet de réaliser de beaux échanges et des arrivées serrées où il va même venir menacer J. Robert (2), T. Vacaresse, Y. Martin, S. Benamar ou encore V. Félix. 5 Carmen plus rentrée pour 10 minutes. trophée de l'avenir,codognan,Blatière-Bessac,course camarguaise

 

Muscat (n°837) : N’acceptant que rarement les reprises sa prestation sera brouillonne. Au fil du temps, les hommes apportent davantage d’application et le biou saisit les occasions pour appuyer davantage des réparties ou la corne passe en conclusion. En fin de course saute derrière Benamar et se dresse derrière Robert alors que la pluie redouble d’intensité interrompant la course une dizaine de minutes. 3 Carmen plus rentrée dépouillé.

trophée de l'avenir,codognan,Blatière-Bessac,course camarguaise

Passage du tracteur, essuyage avec les moyens du bord des barrières et marche pied  et  la course pouvait redémarrer .

Napo (n°909) : Consenti sans relâche tout au long de ses déplacements, 2 minutes et on passe aux ficelles dont la 1re sera pour N. Benafitou 3 minutes plus tard et la 2de à la 8e.

trophée de l'avenir,codognan,Blatière-Bessac,course camarguaiseJason (n°824) : Volontaire et bien disposé, sa prestation sera agréable à suivre. Faisant légèrement le pas, il prend à gauche comme à droite tout en étant capable de stopper ses réactions à un mètre des planches, de venir y buter dedans (V. Félix 4 – J. Soler, T. Vacaresse 2) ou même de les franchir (J. Soler)….. Carmen, joué 6 fois pendant le raccompagne au toril avec sa 2de ficelle.

Napaca (n°910 - Hors Points) : Craint de par une réputation naissante, il a fait honneur à sa devise. Bien que remuant, son placement est un de ses points forts… Mais, ce n’est pas le seul. Fidèle à sa réputation, ses finitions en font un redoutable adversaire. Il tape puissamment derrière J. Robert (3), V. Félix (2),) avant de basculer derrière J. Robert (2) et s’envoler en heurtant T. Vacaresse. 6 Carmen plus rentrée. 

trophée de l'avenir,codognan,Blatière-Bessac,course camarguaise

                                                      Texte et photos
CYRIL DANIEL

12/06/2016

VILLENEUVE-LES-MAGUELONE *AVENIR*

Samedi 11 juin 2016

Malgré le casting blanc
 les noirs ont pris le dessus
 
Huit raseteurs de qualité à la capelado (plus 4 tourneurs)... a priori on pensait que les taureaux auraient du fil à retordre. Mais malgré des veilléités offensives, l’équipe blanche s’est étiolée petit à petit devant les qualités de la plupart des noirs. 
Uranus (Plo).- Attaqué grand train, il se chauffe et se soulève ou serre les hommes de près. Volontaire dans les séries et jusqu’au-boutiste, bouche fermée sous les assauts, il se fait  respecter. Pour 11 minutes de qualité. 4 Carmen et retour.
D’Arbaud (Saumade).- Quand il assure ses positions, il ne se laisse pas séduire facilement. Entre raids en force et quelques retenues, il fait sa loi surtout à gauche (Aliaga devancé 3 fois). Domine et garde ses ficelles. 4 Carmen et retour.
Noirlac (Michel).- Remuant et brouillon, au début, il se met en place et ses réponses sont mieux gérées. Courageux malgré la multitude de rasets, il conclut même à quatre reprises et garde une ficelle.  3 Carmen et retour.
Umeau (Plo).- Mobile et rapide sur les premiers échanges, pour 2 minutes les pompons. Aux ficelles, avec son placement flottant, il pose problème d’autant que, souple sur les pattes arrière, il se tourne comme une toupie vers le raseteur quand les tourneurs essaient de le leurrer. Les enfermées sont magistrales (Marignan, F. Martin). Umeau rode, chasse, sans refus, il tient pied dans les enchaînements et écarte bien des tentatives. Les ficelles à la maison. 8 Carmen et retour.
Hélios (Saumade).- Bien en place, il est offensif jusqu'au ras des planches. Multiplie les actions musclées après les hommes, coince le pied de Dunan, vient fort après F. Martin, Marignan, Méric. Au fil des minutes, domine la situation, conclut après Rudy Marquis et rentre une ficelle. 6 Carmen et retour.
Gigolo (Michel).- L'équipe blanche est au ralenti. Gigolo promène, saute, impact après Rudy Marquis. Sans trop se poser, reste disponible et attentif. Se chauffe sous les invites et frappe après Aliaga (2) et un énorme coup après F. Martin. Blessé, il réintègre avec ses ficelles à 12'30 en musique déja entendue 5 fois.
Saint-Loup (Vellas, hp).- Rapide, il lâche parfois en cours de route. Mais il se reprend pour quelques poursuites serrées où il se cabre après François Martin. Le travail proposé n'est pas assez régulier pour exposer ses qualités alors il se disperse, bascule lourdement en contre-piste et fait le cabour. A six ans, il faudra le revoir. 1 Carmen et retour.
 
MARTINE ALIAGA
 
* Entrée : 1/2 arène. Organisateur : Section taurine. Président : Bruno Séguier. Raseteurs droitiers : Dunan, Soler, F. Martin, Marignan. Gauchers : Aliagag, R. Marquis, Méric, Y. Martin. Tourneurs : Dunan, Grando, Jockin, Daniel.
* Trophée de l'Avenir : F. Martin, 13 ; Y. Martin, 12 : Marignan, 9 ; Soler, 6 ; Méric, 6 ; Dunan, 3.

 

07/06/2016

NOVES *AVENIR*

Dimanche 05 Juin 2016

TORONTO LE NIVEAU SUPÉRIEUR…..

IMG_9763.jpg

Vincent Marignan dans les cornes du confirmé Toronto (La Galère) 

Entrée: Plein Organisateur: CTPR L’Encierro Présidence: N Beltri Droitiers: Marignan, Martin F, Martinez D, Moutet, Sanchis. Gauchers: Clarion (sort au 6°), Deslys, Marquis R, Méric. Tourneurs: Grando, Jockin, Lebrun, Solera. Cette 1ère journée du souvenir Chauvet bien démarrée termine sur une fausse note avec la blessure de Bouchard. Les jeunes Martin et Marignan tiennent leur rang secondés par Méric. Moutet retrouve ses sensations et la main, Clarion amène son expérience et Sanchis reprend ses marques. Chez les noirs Toronto peut aller se frotter aux As. Agassin et Ourazi sont excellents.

Une minute chrono et DIOGÈNE (Fabre-Mailhan) défend ses ficelles. Brave, il accepte tout sans forcer tel un métronome même quand Deslys s'embronche mais parvient à sauter. Quelques belles accélérations sur la fin dans 11 minutes honnêtes. 3 Carmen et rentrée. Quelques secondes de plus aux rubans pour GRAVIHOUS (Guillierme). Aux ficelles, il passe la tête sur les gauchers puis sur les droitiers après un grand coup de barrière après Marignan. Sérieux et tricoteur, il affiche du moral jusqu'au terme ou il cède sa seconde ficelle. 2 Carmen dont retour. Placement, rapidité, TORONTO (La Galère) impose d'entrée sa maîtrise. Après quatre minutes dominatrices, sous l'impulsion de Moutet les hommes mettent en valeur son potentiel et sa dangerosité dans des arrivées menaçantes. Très sérieux, il conserve ses ficelles. 9 Carmen et rentrée.

Brillant dans les séries, AGASSIN (Les Baumelles) déclenche rapidement le disque. Aux ficelles sur sa lancée il démontre beaucoup d'envie et s'avère percutant aux planches sans retenue. Ses déplacements sont judicieux et les rasets de Martin superbes. 9 Carmen et retour applaudi. Généreux, OURAZI (Blanc) débute par un grand coup de barrière sur Sanchis. Bousculé aux rubans, il prend le contrôle aux ficelles, tient les tourneurs à distance et percute Martin et Marignan. Son final est pétillant même s'il lâche une ficelle sur la sonnerie. 6 Carmen et rentrée. En contre piste avant la sonnerie, BLISS (Ricard) est la déception du jour. Fuyard, il est peu coopératif malgré une demi-douzaine de sauts après l'homme. Martin qui rasète plus vite que son hombre passe, ressaute en piste pour un raset en suivant le gland dans le crochet. 1 Carmen et une ficelle au toril en silence sans convaincre. Dès l'entame, BOUCHARD (Bon) saute seul, percute violemment le burladéro et s'écroule. Après de longues minutes inanimé, il est récupéré par le char. Au moment de partir vers la manade l'espoir était de mise........

IMG_9736.jpg

François Martin à la tête de Diogène (Fabre-Mailhan) 

IMG_9746.jpg

Gravihous (Guillierme) pointe les cornes sur Rudy Marquis

IMG_9772.jpg

Toronto (La Galère) aux trousses de François Martin

IMG_9795.jpg

Agassin (Les Baumelles) percutant derrière Joey Deslys

IMG_9801.jpg

Ourazi (Blanc) serre de près Christophe Clarion

IMG_9821.jpg

Un saut de Bliss (Ricard) aux trousses de Damien Moutet

IMG_9833.jpg

Bouchard (Bon) avant son accident, les nouvelles sont rassurantes 

Texte et photos Eric AUPHAN

Trophée de l’Avenir: Martin F (15) Marignan (13) Méric (9) Deslys, Marquis R (2)

Trophée des Raseteurs: Moutet (12) Clarion (7) Sanchis (5).

22/05/2016

ISTRES *AVENIR*

Dimanche 22 Mai 2016

UNE DEMI-COURSE …

IMG_9718.jpg

Étincelle dans la grisaille Istréenne
que cette action de Cilaos (Gillet) avec Robert

 

Entrée: 1/20° Organisateur: Toro-Club Istréen. Présidence: P Gibert. Droitiers: Gautier, Marquier, Martinez, Roig, Soler. Gauchers: Aliaoui, Deslys, Ferriol, Robert, Zbiri. Tourneurs: Lebrun, Lieballe, Moulin, Sagnier.

Ce n'est pas avec ce type de course que les aficionados vont remplir les arènes du Palio qui s'inspire du stade vélodrome. Les raseteurs à l'image des olympiens n'y sont pas. Temps morts, déplacements d'un côté, de l'autre, pas de raset à blanc et pas d'entente devant la difficulté. Seul Geoffrey Robert échappe aux critiques. Trois taureaux sont délaissés ce qui donne une demi course. Toutes les ficelles rentrent......

Le Bad boy noir, CANAILLE (Richebois) joue l'intimidation dès son entrée en piste sous la pluie. Il coupe les jambes des braves raseteurs et seul Deslys s'y essaie pour la coupe de la cocarde à la douzième. Il perd un gland sur la sonnerie sans avoir été raseté. Pourquoi pas Carmen de domination au retour. Plus mobile, RAPLAÙ (Chauvet) est aussi plus accessible même si quatre minutes sont nécessaires pour les rubans. Il est régulier, se livre dans les séries avec un petit plus pour les gauchers. Il conserve ses ficelles sans avoir été bousculé. 2 Carmen et retour en silence? Avec AMARILLO (Ribaud) les hommes ne rient pas jaune même si parfois il vient menacer cornes aux bois. Ils enclenchent les rasets mais à mi-course le bioù laisse passer et les hommes en gardent sous les baskets pour une course irrégulière. 1 Carmen et rentrée généreux.

Dangereux, PÉDRO (Lautier) ramène tout cornes clouées dans les planches jusqu'à parfois trébucher sous le choc (Robert). Bien placé, volontaire il ne rechigne jamais. Dominateur, il conserve ses ficelles. 3 Carmen et retour. Coureur, GRILLON (Pagès) à des fourmis dans les pattes. Il trépigne de longues minutes, saute, chasse les hommes en panne de rasets à blanc. Deux rasets de Ferriol, un saut et un coup de barrière après Robert ce sera tout. Ah si cocarde pour Aliaoui sur son unique raset. 4 Carmen dont rentrée. Un saut avant la trompette et CILAOS (Gillet) défend âprement ses rubans. Aux ficelles attentif et rapidement tourné, il décolle derrière Robert. Ce qui douche les dernières velléités blanches. Placé, il attend, les primes montent et le public gronde enfin. Elles retournent au toril en musique joué une fois. Désespérant...

IMG_9678.jpg

Canaille (Richebois) avec Joey Deslys

IMG_9684.jpg

Jérémy Soler à la tête de Raplaù (Chauvet)

IMG_9688.jpg

Amarillo (Ribaud) poursuit Anthony Gautier

IMG_9696.jpg

Grosse arrivée de Pédroi (Lautier) sur Geoffrey Robert

IMG_9703.jpg

Poursuite spectaculaire de Grillon (Pagès) sur Geoffrey Robert

IMG_9716.jpg

Encore Geoffrey Robert exempt de reproches avec Cilaos (Gillet)

Texte et photos
ERIC AUPHAN

Trophée de l’Avenir: Robert (10) Zbiri (4) Deslys (3).

Trophée des Raseteurs: Martinez (5) Gautier (4) Ferriol (3) Aliaoui, Marquier (2)

LE CRES *AVENIR*

Samedi 21 mai 2016 - Les 30 ans de l'AETCC - Trophée 3M

 ▼ Autour de leur présidente Françoise Peytavin,
les manadiers
de l'Association des éleveurs
de taureaux de course camarguaise

le crès,aetcc,trophée 3m,course camarguaise


Les honneurs à François Martin et Burano

le crès,aetcc,trophée 3m,course camarguaise


Hier. Entrée : 1/3e d’arène. Org. : CT Joujou. Président : T. Tosas. Raseteurs droitiers : Ameraoui, I. Benafitou, R. Martin, Oudjit, Vic. Gauchers : J. Deslys, Aliaga, Y. Martin, Ben Ammar, Méric. Tourneurs : Estève, Daniel, Jockin, Grando.


François Martin, plus efficace en seconde partie, empoche le prix de la 3e étape du Trophée 3 M. Tout comme Burano de l’Aurore, le plus sérieux de cette course anniversaire des manadiers de l’AETCC, présidée par Françoise Peytavin. Concours ouvert par un joli tableau équestre de dressage en liberté de Carla Pelissier, avec présentation des manades en lice au son de la peña l’Occitane. Les cocardiers du concours ont un peu manqué de conviction face à une grosse équipe en blanc, même si l’ensemble tient la route.

le crès,aetcc,trophée 3m,course camarguaise

▲ Armaguédon et Ilias Benafitou


Armaguédon (Saliérène).- Les ripostes sont vives, cornes pointées, pour 1’40 aux premiers attributs. Bien positionné, tient tête à la pression, se rebelle après I. Benafitou (Carmen). Au terme de séries rythmées, lâche sa 2e ficelle à 5’30.

le crès,aetcc,trophée 3m,course camarguaise

▲ Renard prend le pas sur Yannick Martin


Renard (Brestalou).- Souple sur les pattes arrière, s’enfile droite-gauche sans frémir. Attentif, se livre sur des séries (Carmen), sans un refus. Défend sa 1re ficelle sur un petit périmètre, jamais lassé, jamais rassasié. Le Carmen manque à sa rentrée avec une ficelle.
le crès,aetcc,trophée 3m,course camarguaisePhoto avec Méric
Burano
(L’Aurore).- Utilise tous les bons placements et de là pousse après les hommes qu’il sait faire courir à bon escient. Vainqueur dans les tête-à-tête, force après Méric, Deslys. Ses finitions prennent de l’envergure après I. Benafitou, Deslys. Dose ses efforts sur la fin, mais frappe encore après Deslys et se garde sa 2e ficelle. 6 Carmen et retour.

le crès,aetcc,trophée 3m,course camarguaise

▲ Archimède et François Martin

Archimède (Caillan).- Se délimite un large terrain le long des planches où il ne tolère pas grand monde. Les hommes hésitent un peu. Puis les enchaînements se dessinent. Volontaire des deux côtés, régulier mais sans passer la vitesse supérieure, lâche sa 2e ficelle à 11’30. 2 Carmen et retour.
le crès,aetcc,trophée 3m,course camarguaisePhoto :
Ilias Benafitou
à la tête de Taquirou
Taquirou
(Grand Salan).- Un peu brouillon aux premiers échanges, cherche des repères mais emboîte I. Benafitou, Deslys. Prend de vitesse I. Benafitou, se chauffe pour un gros coup aux planches, bascule après Y. Martin. Tire la langue sous la pression mais appuie encore après F. Martin et Méric. Rentre sa 2e ficelle. 4 Carmen et retour.

Quintillien (Le Ternen).- Il se dégourdit longuement les pattes pour 2’30, les pompons sur ses déplacements. Premier coup de barrière d’envergure sur Ameraoui, énorme sur I. Benafitou qu’il prend ensuite de vitesse. Mais il ne se pose jamais et il faut le capter pour qu’il exprime sa verve barricadière comme après Ameraoui, puissamment bombardé. 10 minutes, 3 Carmen et retour.

le crès,aetcc,trophée 3m,course camarguaise

▲ Quintillien sur Ameraoui


Texte et photos
MARTINE ALIAGA


Trophée de l’Avenir : F. Martin, 23 points ; Y. Martin, 14 ; Méric, 7 ; J. Deslys, 7.

*************

Dressage en liberté avec Carla Pelissier

le crès,aetcc,trophée 3m,course camarguaise

le crès,aetcc,trophée 3m,course camarguaise

le crès,aetcc,trophée 3m,course camarguaise

**********************

17/05/2016

MARGUERITTES *AVENIR*

Lundi 16 mai 2015

UN REGAL TOUT EN PRESSION !

Marguerittes, trophée de l'avenir

Un raset d'école de J. Soler sur Tavel

Troisième et dernier jour de Féria marguerittoise. Le concours de manade proposé tient ses promesses. De l’excellent 1er au très bon dernier, chacun joue son rôle, assume sa place et fait plaisir. Chez les hommes, c’est pareil, l’équipe est appliquée (à 2 moments prés), entreprenante, régulière, et étincelée par la pugnacité  de J Gaillardet, de G Robert et le style, très stylé de J. Soler. Les autres embrayent le pas et voilà. Il n’en faut pas plus !

Marguerittes, trophée de l'avenirEros (La Vidourlenque) : En puissantes déboulées, il répond avec détermination en accélérant sur la longueur. Ses arrivées ne sont pas piquées des vers. Soler, Gaillardet, Marquis (2) se font tamponner alors que Robert (sans suite) et Pradier seront mis à mal. Un premier de luxe pour 11’ récompensées par le disque, joué 10 fois. 

Finition sévère d'Eros sur Ch. Clarion 

Criquet (Raynaud) : D’entrée, Robert et Gaillardet se font embarquer alors que les pompons résistent 4 minutes. Aux ficelles, il maîtrise et ne s’engage que quand il peut prendre le pas sur l’homme.  Calé à proximité du toril, il impose son rythme et conserve ainsi ses ficelles. 3 Carmen et rentrée.                                                                                                                                                         Marguerittes, trophée de l'avenir

                                                                                                                         Vaujany conclut sur St. Dunan   

Vaujany (Martini) : Bouillonnant, il fuse sur tout au prix d’y laisser les principaux attributs en mois de 2’.   Par la suite tenant le périmètre, ses ripostes sont vives, enchaînées et raccompagnées (Dunan 2, Marquis et Oudjit).  6 Carmen pour 12 minutes intenses.

Tavel (Plo) : 3 minutes volontaires et on passe aux ficelles. Ses trajectoires sont alors limpides (Soler 2 – Clarion – Naïm) et concluent (Dunan). Tributaire de son début de course, la fin sera plus calme avant cette présence appuyée sur Clarion en dernière minute. Carmen au retour, joué 7 fois, avec ses ficelles.  

Severin (Cavallini) : On arrive rapidement aux ficelles (1’30). Ses réactions régulières sont franches malgré un léger coup de  tête et concluent derrière Gaillardet (3), Soler, Rado et Dunan avec de s’incliner avec le disque pour la 4eme fois aux 2/3  du temps réglementaire.

 ⇓ Severin tamponne J. Soler

Marguerittes, trophée de l'avenir

Rouveau (Ricard) Peu avantagé par sa grosse carcasse longiligne, surtout dans les rasets « coquins et courbés » et les séries, les percussions aux planches en fin de rasets allongés font un spectaculaire maître insulaire avec une envolée

derrière Naïm et une dizaineMarguerittes, trophée de l'avenir d’engagement derrière  Gaillardet (3), Robert (3), Soler (2) et Dunan. Le tout avec 7 Carmen pour un final                                                                              Rouveau et J. Gaillardet     ⇒

 

                                                                                                                                             Texte et Photos
  Cyril DANIEL

Trophée de l’Avenir : J Robert 23 – J Gaillardet 15 – J Soler 6 – Y Pradier 5 – S Dunan 5 – Y Naïm 3

Trophée des Raseteurs : JH Oudjit 6

Entrée : ¼ (environ 350). Organisateur : Club Taurin La Bouvina. Présidence : Christian Privat. Raseteurs : Droitiers :  JH Oudjit, J Soler, F Rado, Y Pradier (sort au 3), Stéphane Dunan (rentre au 3). Gauchers : C Clarion, Y Gaillardet, J Robert, Y Naim, R Marquis. Tourneurs : D Dunan, A Duran, F Levy

 

                  

15/05/2016

CASTRIES - COURSE DE LA MANADE BLATIERE-BESSAC - AVENIR

Dimanche 15 mai 2016

PIRATE HISSE LES VOILES
 NAPACA FAIT FEU !

Castries,Blatière-Bessac

 Pirate raccompagne sévèrement Yassin Naim

 

En cette Fête du Printemps castriote, la manade Blatière-Bessac alignait 7 de ses pensionnaires. Si le ressenti final reste mitigé, Muscat et surtout Pirate et Napo ressortent face à une équipe entraînée par A. Charrade à droite, N. Benafitou à gauche, rejoints par F. Martin en 2d partie. Naïm et Vic ont de bon passage.

Vergezois : 3 petits éclats derrière N Benafitou et 2 sur Charrade dont un engagement dans pas mal de retenue. 3 Carmen pendant. Rentre 1 gland.

Castries,Blatière-BessacFrançois Martin très à l'aise à la tête de Ségur
Segur : Sans se fixer certes, il s’engage bien mais ne prends que rarement la sortie du raset. Bien que se calant pas la suite, ses réactions n’en demeurent pas plus percutantes.

Dingo : Assailli, cocarde et glands partent en moins de 2 minutes. De belles allonges derrière Charrade (5), N Benafitou, F Martin et finitions du Vic, F Martin sont venues meubler ses 13 minutes. 3 Carmen pendant plus rentrée.

Muscat : Appliqué et toujours dans le terrain des planches, ses ripostes sont régulières. La corne effleure la planche à plusieurs reprises (F Martin 5 – Naim) ce qui lui vaut 5 Carmen plus rentrée avec une ficelle.

Napo : Remuant, il honore les cites  avec entrain pour venir taper derrière Naim, Charrade, passer le corneCastries,Blatière-Bessac en menace sur N Benafitou avant de se disperser en contrepiste. 3 Carmen.
► Antoine Charrade et Napo dans une belle trajectoire

Pirate : Vif et rapide, cède ses principaux attributs en 4 minutes. Tout en tenant en respect les hommes il saisit chaque occasion pour se signaler aux  planches qu’il franchit derrière N Benafitou, Vic et Naim (2), qu’il tamponne sur Charrade, Naim (2) et Martin ou qu’il brise aux trousses de N Benafitou. Rentre en musique ses ficelles, joué 4 fois pendant.

Napaca (Hors Points). Le barricadier de service assume pleinement sa tâche. Ses envolées (N Benafitou, JM Laurent, F Martin) et ses coups de butoir (N Benafitou 2, Martin, Naim, Charrade) ont illuminé cette fin de course.

Castries,Blatière-Bessac

Napaca tape derrière Nabil Benafitou

                                                                                                                                             Texte et photo
CYRIL DANIEL

Entrée : ¾ (Gratuit). Organisateurs : Cercle Taurin Le Trident. Présidence : Nicolas MANCHON. Raseteurs droitiers :  A Charrade, R Bruschet (soir après le 1 er), F Martin, J Vic, JM Laurent.       Gauchers : A Benafitou, N Benafitou, Y Naim. Tourneurs : F Jockin, R Tourki

 

08/05/2016

PALAVAS *AVENIR*

Samedi 7 mai 2016, 11 h - Complète de Saumade

Bravos en noir et blanc !

Entrée : 1/10e d'arène. Organisateurs : CT Fiesta y Toro. Présidence : Jacques Valentin. Raseteurs  droitiers : G Cano, A Charrade, D Fougere, C Martinez, H Oufdil. Gauchers : A Benafitou, N Benafitou, Y Martin, M Meric. Tourneurs : J Daniel, O Abbal, JR Grando.

Excellente tenue des pensionnaires de la manade Saumade, en cette matinée palavasienne animée par une équipe de blancs entraînée par A Charrade, M Meric, N Benafitou et G Cano, exempte de tout reproche tant sur le point quantitatif que qualitatif.  Dans ce contexte, les biou de La Grande Abbaye en ouvert de fort belle manière le week-end camarguais en bord de mer.

D’Arbaud : Un premier par excellence  qui se place et s’engage fort derrière Cano, Martin, A et N Benafitou et Charrade. Anticipe A Benafitou dans une course de bon premier récompensée par le disque joué 6 fois.

Llorca : Mobile, cocarde et glands partent en 3 minutes. Aux ficelles, c’est un partenaire idéal qui brille dans les séries et se lève derrière Charrade dans 8 minutes pour 5 Carmen retour inclus.

Genepy : Plein de bravoure, il répond à tout et conclut sur Charrade, Oufdil et Fougere. Dans la bourre, il se surpasse et brille sous l’air de bizet qui ne cesse de raisonner (4 fois), tout comme à son retour après 10 minutes intenses.

Caruso : D’apparence distrait, il n’en est rien après 2 minutes de chauffe. Ses ripostes sont de plus en plus serrées (A et N Benafitou, Charrade, Martin, Meric) et son placement s’affirme au fil du temps. Il connait la musique et mène la cadence, sans se laisser surpasser un instant. Tel un ténor, il s’impose et rentre ses ficelles. 9 Carmen plus rentrée.

Tourtoulen : Rapide, il part sur le raset pour le conclure en frôlant le bois de la corne ou en passant la tête derrière Méric, Martin, Charade(4). Sans aucun refus, il rentre éprouvé avec ses ficelles accompagne du disque pour la 9 e fois. 

Medoc : Rapidement cède ses principaux attributs en se cabrant aux planches à l’arrivée derrière N Benafitou. Son tempérament de cogneur s’affirme encore sur A Benafitou (2), N Benafitou (2), Charrade (3) où l’action est puissante. 7 Carmen plus renttrée avec une ficelle. 

Rascaillan (Hors Points). Les hommes lèvent le pied (et on les comprend tant ils ont donné) mais Rascaillan laisse tout de même entrevoir de sérieuses qualités récompensées par l’Air de Bizet joué par la pena.

                                                                                                                                             CYRIL

Trophée de l’Avenir : A Charrade 13, Y Martin 11, M Meric 3

 

07/05/2016

VAUVERT *AVENIR*

Vendredi 6 mai 2016

Bon cru
pour le 12e Trophée Jean-Tauleigne

vauvert,souvenir tauleigne,helios de saumade,persée de lagarde,félix,course camarguaise

Vincent Félix surpris par l'anticipation d'Hélios

Entrée : Environ 400. Organisateur :  CT Les Amis de la Camargue. Présidence : Bruno Pascal. Raseteurs : N Benafitou, A Charrade, V Félix, Y Naïm, H Oufdil, H Poujol, S Zbiri. Tourneurs : E Lieballe, O Abbal, M Arnel, D Labrousse.

Ce concours de manades ayant pour support le 12e Trophée Souvenir Jean Tauleigne s’est avéré être d’un bon niveau, notamment avec les prestations relevées de Persée, Hélios, Renard et Lancier face à une équipe fournissant un travail soutenu mais correct même si à deux reprises le président de course dû reprendre les tourneurs. A. Charrade fut omniprésent du début à la fin mais le jury a opté au moment de la reprise des prix pour le local de l’étape Vincent Félix alors que chez les taureaux, le spectaculaire de Persée a prévalu sur le sérieux d’Hélios.

En première position, Athos (Les Baumelles, n°702) est un dur à cuire, qui en plus d’un sévère placement, demande de l’engagement pour démarrer et poursuivre jusqu’à la limite où il peut de lever (Poujol 2, Naïm). Une série à mi-course meuble les dix première minutes de course, durcit sur la fin. 4 Carmen plus rentrée.
Ensuite Renard (Brestalou, n°604), tout en étant sans cesse en mouvement, va faire le crabe sur chaque départ avant d’accélérer sur la longueur tout en jouant d’un petit coup de tête. Charrade (2), Naïm (2), le tirent à merveille. Il se jette d’un raset à l’autre en pivotant sur ses pattes arrière. 5 Carmen plus rentrée avec 1 ficelle.
Pour conclure cette première partie, Lancier (Cavallini – n°724) va étaler sa bravoure pendant 12 minutes durant lesquelles ses poursuites franches mais serrées et de jolies séries seront récompensées par le disque 4 fois pendant ainsi qu’à son retour.

Quatrième, et dieu sait si elle lui va fort bien cette place, Hélios (Saumade – n°970) va être le cocardier du jour… Positionné cul aux planches, il surveille et se lance sur la provocation en faisant le pas, pour ne le conclure que contre les planches, où il n’hésite pas à passer la tête (Poujol 3, Zbiri 2, Charrade). Félix embarqué ne peut aller à la tête alors que le biou s’impose au fil du temps. Rentre en musique, joué 8 fois pendant et avec sa 2de ficelle.
Cinquième, Youka (Daumas), est irrégulier. Il peut fuir (3 sauts) comme se prêter au jeu (2 séries) au point que le président de course lui donnera un temps de repos à mi-course avant de se reprendre pour sauter derrière Naïm et de céder sa 2nde ficelle sur le trompette. 5 Carmen plus rentrée.
vauvert,souvenir tauleigne,helios de saumade,persée de lagarde,félix,course camarguaisePhoto
le fort engagement
de Persée
aux trousses
de Charrade

Pour conclure, Persée (Lagarde – n°811) va régaler par des finitions, dont lui a le secret. Dès le 1er raset l’arrivée derrière Charrade est fracassante. Même s’il a bougeotte, les honore tout. Benafitou (2 fois) se fait serrer de près et projeter à l’arrivée tout comme Poujol, Félix et son partenaire du jour, A. Charrade qui le citera à merveille et l’entrainera dans des finitions (4) parfois allant au-delà  des planches. Aujourd’hui à Vauvert, Persée et Antoine rentrent dans la légende vauverdoise !!!! Fort éprouvé, il rentre au toril avec ses ficelles sous un 9e Carmen.

TEXTE ET PHOTOS
CYRIL DANIEL

03/05/2016

MAUGUIO *TROPHEE DE L'AVENIR*

Dimanche 1er mai 2016

Les "sang et or" à l'honneur

 

Entrée : 1/6e (entrée gratuite). Organisateurs : Service Culture Traditions et Patrimoine.  Présidence : Bruno Séguier.  Raseteurs : Droitiers : M Charnelet, G Montesinos, H Oufdil, Y Pradier, J  Soler, T Roig. Gauchers : L Matéo, T Mondy, S Zbiri.  Tourneurs : E Lieballe, A Duran, P Thierry

 

Traditionnel 1er mai dans l’oasis de la course camarguaise (annonce faite lors des primes) offert par la municipalité avec une course complète de la manade Rouquette qui a pris son envol, malgré le fort vent, qu’à partir du troisième taureau. Face à une équipe très irrégulière dans ses exécutions malgré l’investissement constant de J. Soler, H. Oufdil et L. Matéo et par intermittence de M. Charnelet, l’après-midi fut agréable et prometteuse pour l’avenir, car trois taureaux étaient âgés seulement de  6 ans. Bon sang ne saurait mentir, envie de dire !

Sueno (n°515) gère son temps avec pas mal de retenue agrémentée de 7 puissants engagements sur Matéo (2), Soler (2), Montesinos et Oufdil. 3 Carmen pour ce vieux roublard (11ans) qualifié ainsi par Georges.

Toucan (n°802).- Dans le terrain des planches ses réactions sont appliquées et accélérées sur le dernier mètre.  Mais, au fil du temps, son positionnement central et ses renonciations prennent le dessus.

Charron (n°027).- Décidé, il est présent sur chaque provocation,  passe la corne à l’arrivée d’une trajectoire serrée  avant de se dresser derrière Roig, Zbiri et Oufdil. De plus son placement en fait un client sérieux à suivre. Retour en musique avec le disque joué 6 fois pendant.

Aparicio (n°717).- En boss, il impose sa loi du périmètre de la piste. Il attend, tranquille et quand ça vient pas, change de place. 11 minutes pour la cocarde, 2 de plus pour les glands. L’anticipation sur Soler est innée. Les dégagements sont opportuns. Les répliques sont sèches et déterminées dans un parcours sans faute récompensé par le disque entendu 5 fois.

mauguio,rouquette,course camarguaisePhoto
Grasilho - Charnelet
Grasilho (n°009).-
Vulnérable, cocarde et glands partent en 1.30. Puis aux ficelles, plein de bravoure, avec un grand cœur, il se défend et se met en évidence des finitions où il passe la tête (Zbiri et Soler) avant de taper une demi-douzaine de fois (Zbiri, Matéo, Mondy, Oufdil). 11 Carmen plus rentrée pour cet entier à la combativité à toute épreuve qui perd sa 2de ficelle à la dernière minute.

mauguio,rouquette,course camarguaisePhoto
Melgueil
Oufdil
Melgueil (n°005).- Pétillant, vif et avec un placement au top, il va s’avérer un partenaire peu évident. Dés le 1r raset tamponne Oufdil avant de récidiver sur Pradier et d’anticiper Matéo. Ses trajectoires sont limpides et saillantes à l’arrivée où il y a toujours une corne qui caresse la planche.  Ficelles autour des cornes, le Carmen final (joué 4 fois) lui est accordé.

Pinard (n°220, hors points).- On décèle chez lui un côté spectaculaire prédominant  (Matéo 2 – Oufdil) mais le trop peu de travail, ou un travail pas toujours adéquat ne lui permet pas de se mettre pleinement en valeur.
1 Carmen plus rentrée.

Texte et photos
CYRIL DANIEL

▼ Le jeune Pinard et Matéo

mauguio,rouquette,course camarguaise

****************************

25/04/2016

LE GRAU DU ROI *AVENIR*

Dimanche 24 avril 2016

Marquis, un Ricard bien corsé

le grau-du-roi,avenir,manade ricard,course camarguaise

Superbe anticipation de Marquis sur François Martin

 Entrée : 1/4 d'arène. Organisateurs : SAS Vincent Ribera. Présidence : Jacques Valentin. Raseteurs droitiers : V Félix, F Martin, A Charrade, G Cano, R Guyon. Gauchers : M Meric,  Y Naim, Y Martin, A Benafitou, J Robert. Tourneurs : M Arnel, F Lopez, JR Grando, F Jockin

Fidèles à leur réputation, les pensionnaires de la manade Ricard ne tiennent pas en place…. Aujourd’hui, face à une équipe des plus entreprenantes, et ce parfois à au détriment de la qualité, nécessitant plusieurs interventions du président de course, les  biou de Méjanes n’ont pas été ménagé. F. Martin, J Robert, M Meric et A. Charrade ont distillé des beaux gestes qui méritent d’être signalé. Malgré ce, Milouin et surtout Marquis, se font remarquer et démontrent un réel potentiel.

Printanier : Sans cesse en mouvement, prend les rasets à la traverse et s’épuise par des sauts inutiles (11). Rentre 1 gland

Dali : C’est aux ficelles (2’30) qu’il va donner le meilleur de lui-même en s’exprimant dans des séries et dans de belles allonges derrière Naïm (2) dont une conclut par un saut. 5 Carmen plus rentrée à la 12 eme

Milouin : Calme, il se place et fait légèrement le pas sur le départ des rasets dont les plus serrés se terminent dans le couloir par 6 fois aux trousses de Robert, Méric, Y. Martin et Charrade.  4 Carmen plus retour à la 13 eme.

Beefeater : Volontaire, les hommes vont l’assaillir pour l’octroi d’une 1 ere ficelle récalcitrante. A droite, comme à gauche, les trajectoires sont poussées jusqu’aux planches où il vient se dresser. Une pluie de Carmen (7) pour 8’30 de présence.

Baigneur : Il a laissé entrevoir un potentiel dans ses arrivées aux planches, qu’il  saute aisément par 4 fois derrière Charrade, Félix, Naïm et Robert ou qu’il tamponne avec Naïm et Robert. Hélas ses nombreuses évasions (10) ont ternies sa prestation récompensée par le disque joué 5 fois pendant.

Marquis : Dès le premier raset, met Robert en difficulté. Les premiers enchainements se terminent dans le couloir avec Cano. Bouillonnant, et le travail tardant, il saute pour rien (5fois) puis se cale. Et là les choses sérieuses vont commencer et demandent un travail organisé. Il anticipe chaque départ et les poursuites sont alors serrées et terminées au fil des barrières où il tape sur Méric. S’imposant au fil du temps, il conserve sans forcer ses ficelles. 4 Carmen plus rentrée.

Gaou (Hors Points). Il n’inspire guère les hommes qui lui donneront en tout et pour une demi-dizaine de rasets dont 4 se termineront spectaculairement et dangereusement  derrière Y. Martin, F. Martin, M. Meric.

Texte et photos (à suivre)
CYRIL DANIEL

 

Trophée de l’Avenir : F Martin 15, J Robert 11, A Charrade 9, M Meric 5, V Felix 3, Y Martin 3

Trophée des Raseteurs : R Guyon 6, G Cano 6

23/04/2016

VILLENEUVE-LES-MAGUELONE *AVENIR*

Samedi 23 avril 2016
1re journée du Trophée de la Vigne et des Etangs
 
Le jackpot du stylé François Martin
 
Entrée: 1/2 arène. Organisateur: Section taurine. Président: Bruno Séguier. Raseteurs droitiers: Dunan, Marignan, F. Martin, Ameraoui. Gauchers: Aliaga, R. Marquis, Y. Martin, Méric, Naim. Tourneurs: Lopez, Jockin, Dunan, Grando.
 
Avec son style délié et sa main sûre, François Martin engrange les points. Avec lui Marignan tire son épingle du jeu au sein d’une équipe de jeunes raseteurs brillants mais un peu trop nombreux pour la difficulté du bétail. Les Nicollin Paniou et Jourdan s’en sortent le mieux, Jappeloup de La Galère amène un peu de difficulté.
 
Paniou (Nicollin).- Met du cœur à l’ouvrage, avec franchise, en poussant fort jusqu’au fil des barrières. Prend le pas sur Méric, enchaîne sur un bon rythme et sauve sa 2e ficelle avec courage. 5 Carmen et retour.
Pelico (Ricard).- Perd rapidement ses premiers attributs. Se disperse, prend un-deux rasets et s’échappe. Saute de nombreuses fois. Un coup aux planches sur Ameraoui (Carmen). 10 minutes.
Rio Grande (La Galère). A grandes foulées passe d’un raset à l’autre. Il offre son frontal et pousse, les hommes allongent (Carmen). Mais 8 minutes suffisent.
Jourdan (Nicollin).- Se livre franchement avec un bon positionnement. Tient tête par ses ripostes sérieuses. Enclenche fort après R. Marquis qu’il serre jusqu’aux planches. Sérieux, réactif, met de l’ordre pour 12 belles minutes. 3 Carmen et retour.
Lozérien (Ricard).- Vite fait les rubans, aux ficelles, navigue et bien emmené peut passer le mourre. Prend tout et manque d’intensité. 7 minutes.
Jappeloup (La Galère).- Galope, prend les cites au passage et se jette après R. Marquis. Jappeloup chasse, se décale et reste attentif. Les blancs calculent un peu mais la 1re ficelle part à la 6e. Avec la fatigue, il se tient mieux, se livre et conclut après Dunan. F. Martin arrête le chrono à la 11e. 2 Carmen et retour.
Uzès (Vitou Frères, hp).- Un vrai bébé de 4 ans qui marque le retour en piste de ses couleurs. Fougueux, inexpérimenté, il poursuit avec vaillance. De belles séries et une conclusion. 10 minutes pour apprendre le métier et la musique pour fêter ça !
MARTINE ALIAGA
 
Trophée de l’Avenir : F. Martin, 31 points ; Marignan, 16 ; Dunan, 6 ; R. Marquis, 6 ; Y. Martin, 3 ; Naim, 3 ; Méric, 1; Ameraoui, 1.

19/04/2016

PEROLS *AVENIR*

pérols,manade robert michel,doriano,gigolo,course camarguaise

La médaille de la ville de Pérols offerte à la famille Michel

Dimanche 17 avril 2016 - Complète de la manade Michel

Gigolo et Doriano
les cogneurs de Fangouse

pérols,manade robert michel,doriano,gigolo,course camarguaise

Doriano s'envoie, les barrières ploient

Entrée : 1/2 arène. Organisateur : mairie. Président : Aurélien Laget. Raseteurs droitiers : Bruschet, Dunan, Ibarra, Auzolle, Vacaresse. Gauchers : N. Benafitou, Guin, Robert, Sanchez. Tourneurs : Dunan, Martin, F. Garrido.

 
Le “grand Robert“ respire mieux, la complète de la manade Michel se termine sur le potentiel barricadier de Gigolo et Doriano et la fierté de pouvoir mener sept cocardiers à terme. Hommage en piste à toute la famille et médaille de la ville par la municipalité. Pour leur première course de la saison, les jeunes cocardiers (8, 7 et 6 ans) ont montré de la volonté dans cette piste de taille respectable. L’équipe de blancs plutôt expérimentée a le plus souvent réagi sans acharnement devant la franchise des adversaires.
Roumanis.- Volontaire et d’une sincérité à toute épreuve, Il ne refuse rien et s’enfile quelques séries (Carmen) pour succomber rapidement.
Caliste.- Montre de la volonté à tout prendre, se sort de l’emprise en déplaçant les hommes. Dans la bourre passe la corne et, malgré des sollicitations soutenues, se fait un devoir de répondre. 12 minutes, 3 Carmen et retour.
Insolent.- Placé au toril, prend une première salve, change de terrain, s’offre une jolie anticipation sur Auzolle. Lui aussi est généreux et change volontiers de terrain. Prend le pas sur N. Benafitou, et conclut un bel enchaînement avec du moral. 8 minutes, 2 Carmen et retour.
Noirlac.- Mobile le long des planches, se dégage quand ça chauffe trop. Sans vice, il se livre benoîtement. Ne dit jamais non et y laisse beaucoup d’énergie. Pas assez corsé pour cette 4e place.
pérols,manade robert michel,doriano,gigolo,course camarguaisePhoto
Anticipation
et poursuite serrée
de Picpoul
après Dunan
Picpoul. - Remuant, plutôt bonasse au début, il hausse le ton, brille en anticipant sur Dunan. Décollé des planches, sans se fixer vraiment, Dunan l’allonge à plusieurs reprises pour de belles trajectoires. 4 Carmen et retour. 10 minutes.
pérols,manade robert michel,doriano,gigolo,course camarguaisePhoto
Gigolo
dans ses oeuvres
Gigolo.- Promène ses belles cornes en toisant les blancs et reste attentif. Placement aléatoire mais pour peu que les hommes lui offrent du champ, il s’exprime aux planches (Auzolle, Dunan). Le plus beau pétard de l’après-midi est pour Robert, suivent des impacts sur Auzolle (3), Guin, N. Benafitou dans un quart d’heure pétillant. 8 Carmen et retour.
Doriano (hp).- Une fois placé, peu s’y mesurent. Ibarra s’y colle et Doriano exulte aux planches, explose et bascule (Benafitou, Ibarra), plie un pilier (Ibarra), et termine brillamment après Dunan (2), Bruschet. Joli final musical.
 
Texte et photos
MARTINE ALIAGA
 
Trophée de l’Avenir : Dunan, 15 ; Robert, 8 ; Vacaresse, 3.
Trophée des Raseteurs : N. Benafitou, 13 ; Guin, 12 ; Ibarra, 6.
 

 

▼ CAPELADO
pérols,manade robert michel,doriano,gigolo,course camarguaise
▼ GIGOLO

pérols,manade robert michel,doriano,gigolo,course camarguaise

pérols,manade robert michel,doriano,gigolo,course camarguaise

▼ DORIANO
SUR BRUSCHET, IBARRA, DUNAN

pérols,manade robert michel,doriano,gigolo,course camarguaise

pérols,manade robert michel,doriano,gigolo,course camarguaise

pérols,manade robert michel,doriano,gigolo,course camarguaise

********************

 

17/04/2016

SAINT-LAURENT-D'AIGOUZE *AVENIR*

Samedi 16 avril 2016 - Printemps des Royales

Un vert et blanc nommé Rubicon

saint-laurent-d'aigouze,printemps des royales,manade cuillé,course camarguaise

▲ Méric en difficulté devant l'intransigeant Rubicon

Entrée: 2/3 d’arène. Organisateurs: CT Lou Bandot. Présidence: Thierry Cure. Raseteurs droitiers: Bressy, Faure, Félix, Montesinos. Gauchers: Clarion, Méric, Robert, Sanchez. Tourneurs: Arnel, Fouque, Grando.


Dans le cadre du Printemps des Royales, la course de la manade Cuillé a reposé sur la prestation de Rubicon. Et à un degré moindre, Coubertin. Dans l’ensemble le public est resté sur sa faim… Mention doit être faite aux hommes pour leur implication sans temps mort, en parfait respect des taureaux avec un plus cependant en 1re partie à Vincent Félix alors que Christophe Clarion du premier au dernier, semble retrouver ses jambes de vingt ans.

▼ Vincent Félix travaille la ficelle de Campagnol

saint-laurent-d'aigouze,printemps des royales,manade cuillé,course camarguaise

Campagnol.- Cinq petites minutes ou avec franchise, il répond sans difficulté majeure. 1 Carmen.
Ventoux.- Plus expérimenté et sans jamais quitter les planches, il se montre présent en poussant ses réactions jusqu’à la limite. Imposant son rythme, il rentre une ficelle avec le disque joué pendant sur une série.
Coubertin.- D’entrée, enferme Félix, anticipe Méric et tape des cornes en conclusion derrière Robert (2) et Clarion. Bien que n’étant pas à l’aise dans la pression, il honore chaque site, en appuyant davantage derrières les gauchers où il se dresse à l’arrivée. 5 Carmen plus rentrée.
Rubicon.- Sans conteste le meilleur en ce jour. Placé, il épie tout ce qui se passe. Vif, il s’engage avec force, en coupant légèrement et avec une corne qui frôle les bras. Méric, dans un raset d’école s’embarque avec lui et lui ôte sa cocarde (10e), Méric remet ça... Avec hargne, Rubicon s’engage dans les séries. Sa course monte en intensité au fil du temps, ne cédant que sa cocarde et un gland. Applaudissements nourris et le disque joué 5 fois le raccompagnent.
Veyron.- Il en a sous le capot. Sans cesser de courir en slalomant entre les hommes, il défend ses principaux attributs 8 minutes. Un peu plus assagi aux ficelles, il va se la jouer dans l’irrégularité. Rentre ses ficelles en silence.
Pavillon.- Un début où il s’impose par son placement et son engagement, certes naïf sur les rasets qu’il conclut au fil des barrières. Mais au fil du temps, a tendance à durcir sa course ou à se montrer attiré par la contre-piste. Retour en silence avec ses ficelles.
Talanquera (hp).- Avec volonté, il va remuer sa grosse carcasse pour honorer chaque site ou séries qui lui seront proposés en venant au bout chaque fois, mais la finition manque. Dommage. 1 Carmen plus rentrée.


CYRIL DANIEL
PHOTOS CYRIL DANIEL ET CHRISTIAN ITIER

Trophée de l’Avenir: Félix, 15 points; Robert, 11; Méric, 9; Montesinos, 5.

16/04/2016

RAPHELES LES ARLES *AVENIR*

Samedi 16 Avril 2016

ANDY VERS L'INFINI ET AU DELÀ...

Raphèle les Arles 16 04 2016.jpg

Andy (Chapelle-Brugeas) explosif après Florian Lopez

Entrée: ¼ Organisateur: CTPR Raphèles Présidence: J Alvarez Droitiers: Auzolle, Gleize, Marquier, Moine Gauchers: Lopez, J Martin, Rodriguez Tourneurs : Garcia, JF Moulin, Roux.

Course intéressante dans son ensemble avec des taureaux sérieux, volontaires et un final spectaculaire. Chez les blancs la surprise vient des jeunes Matéo et Lopez. Le premier rentrant travaille efficacement sans retenue et le second est à l'origine des plus belles actions. Présidence efficace et enjouée de Joris Alvarez. Dommage que pour le confort de tout le monde, l'arroseur de service qui avait officié parfaitement avant la course ait préféré la buvette à l'entracte.

Rapidement cerné par la légion blanche, CENTURION (Chauvet) insiste sur les séries et use de déplacements pour desserrer l'étreinte. Il pointe souvent à l'arrivée et bascule après Gleize. Le gladiator noir enferme dangereusement Lopez. Un excellent premier qui conserve une ficelle en musique jouée 6 fois. Généreux, CALISTO (Le Juge) gêne les hommes avec sa façon de baisser la tête. Il pêche un peu dans le placement mais avec son coup de revers les rubans résistent 9 minutes. Les ficelles restent inaccessibles malgré la bonne volonté des deux côtés. 2 Carmen et rentrée. Brave, GAMIN (Les Chanoines) se livre avec franchise. Son manque de course pour son âge est évident néanmoins il se prend au jeu et grandit aux ficelles. Il manque un peu de finition mais se bat avec beaucoup de cœur et termine très fort. 3 Carmen et retour avec ses ficelles.

Expérimenté, LOU PASTRE (Layalle) surveille le troupeau blanc qui prend confiance petit à petit. Plus les séries s'intensifient plus il répond présent. C'est un habitué qui gère facilement et les ficelles restent se propriété. 3 Carmen et rentrée. Franc, CARABIN (Ribaud) perd ses rubans en trois minutes mais percute fort au dessus de Lopez. Au terme d'une grosse série, il frappe encore après Lopez et fait preuve de beaucoup de bravoure. 13 minutes vaillantes avec 5 Carmen et retour. Vers l'infini et au-delà des planches avec le jeune ANDY (Chapelle-Brugeas) cinq ans qui offre dix minutes spectaculaires de bonne facture terminant avec des sauts ou coups de barrières après Matéo (4), Lopez (2 dont le dernier surpuissant) Marquier et Moine. 5 Carmen et retour. A protéger sans modération.....

 IMG_9379.jpg

Florian Lopez en danger avec l'anticipation de Centurion (Chauvet)

IMG_9383.jpg

Calisto (Le Juge) termine après Mathieu Marquier

IMG_9397.jpg

 Gamin (Les Chanoines) termine cornes pointées sur Jérôme Martin

IMG_9409.jpg

Lou Pastre (Layalle) avec Vivien Rodriguez

IMG_9425.jpg

Percussion de Carabin (Ribaud) après Florian Lopez

IMG_9452.jpg

Andy (Cbapelle-Brugeas) agressif derrière Ludovic Matéo

Texte et photos Éric AUPHAN

Trophée Avenir: Matéo (11) Lopez (5)

11/04/2016

SAINT-LAURENT-D'AIGOUZE *AVENIR*

Dimanche 10 avril 2016 - PRINTEMPS DES ROYALES

Le crescendo des Blatière-Bessac

saint-laurent-d'aigouze,blatière-bessac,course camarguaise

Final en fanfare avec Napaca
qui écrase la cheville d'Ortiz

Dimanche. Entrée : 4/5e d’arène. Org. : CT Le Bandot. Président : Thierry Cure. Raseteurs droitiers : Félix, Montesinos, Ortiz, Soler. Gauchers : Bernard, Clarion, R. Marquis, Robert. Tourneurs : Arnel, Roux.

La complète de Blatière-Bessac pour la 2e journée du Printemps des Royales joue à armes égales avec la majorité de jeunes raseteurs présents en piste et l’emporte même dans une seconde partie crescendo. 


Vallespir.- Violent dès les premières minutes, quand il se tanque au toril, oblige les blancs à s’engager. Enchaîne et tabasse aux planches (2 Carmen). Aux ficelles qu’il rentre, demande encore plus d’implication ce qui n’arrange pas les raseteurs.
Ségur.- Mobile, il passe d’un raset à l’autre. Un peu distrait, il a la volonté de tout prendre mais sans s’impliquer vraiment. Rentre une ficelle.
Napo.- Remuant et offensif aux planches. Aux ficelles, garde sa franchise et sa mobilité, se plie au rythme des hommes pour 12 minutes volontaires. 1 Carmen et retour.
saint-laurent-d'aigouze,blatière-bessac,course camarguaiseFélix à la tête
de Muscat
Muscat.-
Arpente la piste et tape droit. Se livre dans les enchaînements mais appuie ses finitions laissant traîner la corne. Trois beaux rasets de Soler de très près, brise les planches après Bernard. Pour 12’30 de qualité.
5 Carmen et retour.

saint-laurent-d'aigouze,blatière-bessac,course camarguaisePhoto : Omega et Geoffrey Robert
Omega.-
Chasse, rode et affirme ses conclusions. Bernard le capte au mieux et Omega explose et bascule. Promène les hommes d’un point à un autre, et étale sa préférence avec les gauchers. Rentre ses ficelles. 5 Carmen et retour.

Jason.- Valeureux dans les enchaînements, sa vitesse fait mouche après Clarion, Bernard et ses finitions sont pétaradantes. Posté aux ficelles, l’œil aux aguets, il ne laisse rien passer et s’envoie après Ortiz, explose après Bernard, enchaîne, anticipe Félix pour un très bon quart d’heure, ficelles sur les cornes. 6 Carmen et retour applaudi.
Napaca (hp).- Il a fière allure avec sa devise qui flotte au vent. Bagarreur, il s’envoie en force après Bernard, écrase Robert haut sur les tubes, bascule, frappe. Violent après Ortiz, Félix. Fait calculer les hommes et termine au mieux cette bonne après-midi d’aficion. Rentre ses glands. Des Carmen et des applaudissements.


Texte et photos
MARTINE ALIAGA


Trophée de l’Avenir : Félix, 12 points ; Ortiz, 11 ; Robert, 11 ; Bernard, 9 ; R. Marquis, 3 ; Soler, 1

▼ OMEGA ET ENZO BERNARD

saint-laurent-d'aigouze,blatière-bessac,course camarguaise

▼ ORTIZ et JASON

saint-laurent-d'aigouze,blatière-bessac,course camarguaise

*********************

10/04/2016

LE GRAU-DU-ROI * AVENIR *

Dimanche 10 avril 2016

BRENUS ET MUSCADET
OUVRENT LA SAISON GRAULENNE

le grau-du-roi,course camarguaisePour l’ouverture de leur saison, les arènes graulènes présentaient un concours de manade comptant pour le Trophée de l’Avenir.

► Photo : Brenus - Naim

La course a reposé sur les prestations de Muscadet et surtout Brenus. Les autres souffrant de trop comme de pas assez de pression des 14 tenues blanches (10 +4) présentes à la capelado et parmi lesquelles les jeunes Y. Naim  à gauche et S. Dunan à droite ont tiré la course, bien secondés par A . Charrade,  et par étape R. Ibarra et M. Méric.

Venu en remplacement de Gusto, Germinal (Lautier, n°572) n’a pas su où donner de la tête, perdant ses principaux attributs en 1’30. Aux ficelles, les hommes l’emportent dans des séries qui lui seront fatales à la 8e minute. Carmen au retour pour la 3e fois.
Sobrero (Vellas, n°017) va dès sa sortie se caler aux planches pour ne plus les quitter si ce n’est pour changer de terrain entre deux rasets. Sélectif, parfois trop, il ne cède que sa cocarde et un gland après s’être dressé aux trousses de Charrade (Carmen).
le grau-du-roi,course camarguaise◄ Photo:
Muscadet
Dunan
Pour conclure cette première partie, Muscadet (Chauvet, n°912) volontaire, il va payer les pots cassés des deux premiers. Durant ses 10 premières minutes, il se donne dans de jolies trajectoires qu’il conclut brillamment aux planches (Naim, Benafitou, Charrade, Dunan 2) ou dans des échanges en continu (2). Ce n’est qu’aux ficelles (9e) qu’il va légèrement durcir sa course ne partant que sur les rasets les plus engagés et en jouant d’un petit coup de revers. Ficelles autour des cornes, il retourne au toril aux accents de Carmen pour la 7e fois.

Ouari (Hervas, n°724) a joué son rôle de 4e sans toutefois se surpasser.  Présent sur chaque raset, les enchaînements sont parfois poussés jusqu’au fil des barrières derrière Benafitou, Charrade (3) et Dunan… Sans grande difficulté cependant, les hommes lui font réintégrer le toril à la 14e  avec  l’Air de Bizet pour la 6e fois.
Brenus (Occitane, n°944) va d’entrée annoncer la couleur en sautant derrière Grando. Malgré son désavantage du fait de sa longue carcasse sur les reprises, il va compenser par ses accélérations sur la longueur des rasets qu’il va, la plupart du temps, conclure de fort belle manière à l’arrivée où, quand il ne va pas taper - Naim, Méric (3), Martin, Jourdan, Charrade – il va s’envoler comme derrière Naim à la 11e, rejoint contre les tubes. La 1re ficelle à 200 € reste sur les cornes. 5 ou  6 Carmen pendant, rejoué au retour.

le grau-du-roi,course camarguaise► Photo:
Mistrigri
Dunan
Avant dernier, Mistigri (Cyr, n°901) semblait prêt et décidé pour continuer sur la lancée de son prédécesseur. Mais hélas, les tenues blanches en ont décidé autrement. Certes pas gaucher (dans l’espace où il a tendance à lâcher dès le contact établi) les droitiers, (hormis Cano qui le privera de l’intégralité de ses principaux attributs) ne le consentiront qu’au compte-gouttes, ces derniers étant raccompagnés chaque fois jusqu’à la limite. 3 Finitions derrière Dunan, Cano et Naim, et voilà. Rien de plus. 1 Carmen plus Rentrée.

Pour conclure et hors point, Vieto (Bon, n°020, hp) ne va guère plus motiver les 7 tenues blanches restantes (seule le sortie d’Antoine Charrade sur blessure étant annoncée) qui le délaisseront trop. En conséquence, il saute et ne rentre que rarement dans la course, laissant les connaisseurs sur leur fin, contrairement aux néophytes qu’il a charmé.

Texte et photos
CYRIL DANIEL

Entrée: demi-arène. Organisateur: SAS Vincent Ribera Prod. Présidence : Marc Moucadel. Raseteurs : Victor Jourdan – Dimitri Fougere – Yassin Naim – Yannick Martin – Marvin Meric – Stéphane Dunan – Antoine Charrade – Remy Ibarra – Adil Benafitou – Guillaume Cano. Tourneurs : Johan Daniel – Didier Dunan – Jean-René Grando – Patrick Ran

SAINT ETIENNE DU GRES *1ère Série Trident d'Or*

Samedi 9 Avril 2016

CAGANCEIRO LE PLUS CORIACE

 IMG_9280.jpg

Gaby Monésinos
en danger face à Cagenceiro (Saliérène)

Entrée: ½ Organisateur: Association Grésouillaise Présidence: JP Marteau. Droitiers: Bressy, Maurel, Montésinos, Soler. Gauchers: Allam, Gaillardet, Matéo, Méric. Tourneurs : Dumas, Grando, Thierry, Tourki.

Avant la course, une minute d’applaudissements résonne en la mémoire des aficionados disparus durant l’intersaison notamment Philippe Leroy et Raymond Bernon dit «Momon». Un petit mistral frais souffle sur le sable. Il aurait mérité un arrosage en règle avant que ne retentisse la trompette. Le duo de Saint Antoine obtient 127 points tandis que ceux des manades Nicollin et Saliérène en obtiennent 130 chacune. Les hommes travaillent en équipe et proprement ce qui  laisse au final une impression positive.

Pour la manade Saint Antoine : MALAGROY (1er) se place et se livre sans vice face aux hommes pas maladroits qui attaquent les ficelles rapidement. Au fil des minutes, il baisse d'intensité et les conserve sans convaincre. Réticent au retour, dix minutes sont nécessaires pour réintégrer le toril. DARIUS (6ème) affiche des qualités barricadières et termine la course de manière agréable avec des percussions ou sauts; Un gland remonté sur la corne lui fait subir la pression et sa bravoure est mise à rude épreuve. 6 Carmen et rentrée.

Pour la manade Saliérene : le mobile, CAGANCEIRO (2nd) est incisif dans ses poursuites qui prennent du volume au fil des rasets. Deux enfermées rageuses après Montésinos déclenchent le disque. Aux ficelles, il mène la vie dure aux raseteurs, se place, se déplace à bon escient et termine cornes aux ras des planches. Il rentre ses ficelles fortement primées. 2 Carmen et rentrée. PACHECO (5ème) baisse la tête au contact mais perd ses rubans en deux minutes trente. Plus réactif après les droitiers, il enferme Bressy, se jette avec conviction et termine tête dans les bois. Au final, ses quatorze minutes sont intéressantes. 3 Carmen et retour.

Pour la manade Nicollin : Vaillant, GALANT (3ème) subit la tourmente blanche qui ne lui fait pas que des politesses. Pourtant il se dresse après Soler, brille dans les séries et s'il s'incline en onze minutes trente c'est avec les honneurs joués cinq fois en piste et au retour. Classique, ÉMIR (4ème) diablement ficelé se livre avec conviction des deux côtés jusqu'à passer le mourre au dessus des planches. Au terme d'une série il bascule derrière Maurel faisant preuve d'un moral intéressant dans quatorze minutes combatives. 5 Carmen et rentrée….

IMG_9271.jpg

 Malagroy (Saint-Antoine)
derrière Marvin Méric

IMG_9285.jpg

Caganceiro (Saliérène)
termine fort derrière Gaby Montésinos

IMG_9296.jpg

Galant (Nicollin) s'engage après Bressy

IMG_9303.jpg

Emir (Nicollin) se soulève après Bressy.

 IMG_9313.jpg

Pachéco (Saliérène) serre de près David Maurel

IMG_9341.jpg

Darius (Saint-Antoine)
saute aux trousses de Gaby Montésinos

Texte et photos Éric AUPHAN

Trophée de l’Avenir; Gaillardet, Méric (11) Bressy (6) Matéo, Soler (4) Montésinos (2)

30/03/2016

BEAUVOISIN *AVENIR*

beauvoisin,avenir,course camarguaise

Lundi 28 mars 2016

A Vigneron et Marignan
le challenge Barban

beauvoisin,avenir,course camarguaise

Les lauréats

Entrée : demi-arène. Organisateurs : Club Taurin L’Aficion.  Présidence : Michel Saez. Raseteurs droitiers : S Dunan, J Soler, V Marignan, J Deslys, R Ortiz.   Gauchers : Y Martin, M Meric, M Gougeon. Tourneurs : S Fargier, JR Grando, D Dunan, J Daniel.

La compétition est ouverte. Les hommes ne sont pas venus faire de la figuration… Avec Marignan et Dunan en crocheteurs efficaces, les jeunes Deslys et Martin assistés de Soler et Méric qui font preuve de style, plus Gougeon et Ortiz qui ne sont pas restés sur la touche,  la course a été rythmée (parfois trop) du début à la fin.  Si Pharaon s’avère le plus régulier de la première partie, Tariquet et Vertige animent la seconde. Mais le prix ira au final à Vigneron.

Sérapis (Plo) : 7 petites minutes vont suffirent aux hommes pour en venir à bout en l’amenant dans de jolis échanges récompensés par les honneurs 4 fois pendant et retour.

beauvoisin,avenir,course camarguaise►PHOTO
Pharaon - Dunan
Pharaon
(Labourayre):
Après un petit tour de chauffe où cocarde et glands partent, avec bravoure et régularité il répond avec détermination jusqu’à conclure au-dessus des planches derrière Dunan (3), Deslys, Gougeon et Marignan. 11 minutes saluées par le disque qui avait tourné 6 fois au préalable.

Patou (Occitane) : Forcé et dans les planches il s’engage puissamment  pour raccompagner jusqu’à la limite où il va se dresser sur Dunan, Ortiz et Deslys avant de s’envoler derrière ce dernier. Petit coup de revers et irrégularité  font qu’il cède son 2 eme gland à l’ultime minute. 5 Carmen plus rentrée.

Vigneron (Lagarde) : Distrait  et sans tenir en place il ne va guère inspirer les hommes qui vont l’aborder avec prudence. Mieux positionné, tête baissée il part sur le raset mais à tendance à ne pas en prendre la sortie ce qui ne permet guère aux hommes d’y prendre le dessus. Privé seulement de sa cocarde il réintègre le toril aux accents de son unique Carmen (?)

beauvoisin,avenir,course camarguaise◄ Photo Tariquet
et Soler
Tariquet (Cavallini) :
Ce n’est qu’aux ficelles (4 eme) que ce jeune biou va réaliser où il est en adoptant un placement qui lui est favorable et en réalisant quelques allonges ou finitions. Volontaire au possible, il fait front au travail soutenu mais cède en vain sa 2 sde ficelle juste avant la sonnerie finale. 2 Carmen + Rentrée.

Merlot (Caizac) : C’est vaillant, c’est volontaire, c’est plaisant, et ça sait conclure, mais c’est trop court. Le disque 3 fois sur des poursuites collées-serrées ou finitions renouvelé à sa rentrée (7 eme).

beauvoisin,avenir,course camarguaise► Photo Vertige
- Gougeon
Vertige (Martini) hors points:
Bien que sérieux en jouant aux quatre coins, il s’engage sans réticence des deux côtés et raccompagne jusqu’au fil des planches où il glisse la corne moult fois, passe la tête ou effectue un bel engagement sur Deslys. 2 Carmen plus rentrée.

Texte et photos
CYRIL

 

Trophée de l’Avenir : V Marignan 15, S Dunan 12, M Meric 8, Y Martin 7, R Ortiz 4, J Soler 4,  J Deslys 1