Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

29/04/2016

65e TROPHEE TAURIN MIDI LIBRE - LA PROVENCE

logo TT.jpg

TAUREAUX DIFFICILES
 
Cette liste de taureaux difficiles a été proposée par l’Association des raseteurs et validée par le Trophée Taurin. Ces cocardiers auront leurs points des ficelles multipliés par deux dans les courses du Trophée des As. 
Les Baumelles : AIOROS - ARTEMIS - REGAIN
Blanc : AGASSOUN
Caillan : TASTAIRE
Chauvet : COLVERT
Cuillé: LOUBARD - VISON
Cyr : LAOS
Fabre-Mailhan : COHIBA
Gillet : GREGAU.
Guillierme : COUTE NEGRE - LOU CRAN. 
Lagarde : PAPAGAI
Occitane : CRAPONE
Ricard : TRIDENT 
Richebois : CANAILLE
Rouquette : ULYSSE 
St Antoine : ARAMIS
Vinuesa: BAYLE 
 
Parution du vendredi 29 avril 2016

 

22/04/2016

TROPHEE TAURIN MIDI LIBRE - LA PROVENCE

Vendredi 22 avril 2016

Des décisions actées

trophée taurin midi libre la provence,course camarguaiseS'écouter, s'entendre et prendre des décisions... C'était le challenge de la table ronde tenue mardi dernier au siège fédéral entre toutes les parties prenantes de la course camarguaise. La saison a commencé, il faut maintenant fixer les règles claires et justes. La copie initiale a été revue. Le but étant de garder une compétition du Trophée Taurin support du Championnat de France équitable, d’améliorer le spectacle et bien sûr de mettre les taureaux dans de bonnes conditions pour qu’ils puissent exprimer leurs qualités. Pour cette année, l’urgence c’est le Trophée des As. Les premières courses ont montré que des coefficients trop importants sur certains plateaux avaient des conséquences néfastes sur la qualité. Mais que les difficultés de certaines pistes et la prise de risque en résultant pour les raseteurs devaient tout de même être prises en compte. Aussi, deux niveaux de coefficients seulement ont été gardés et les cocardiers difficiles, listés par les raseteurs, auront leurs ficelles doublées.
Les efforts portés
sur les Grands Rendez-Vous
Les participants à la table ronde se sont précisément penchés sur les Grands Rendez-Vous du Trophée Taurin, vitrine de la course camarguaise, qui ne peuvent concerner que des plateaux de grande qualité tant au niveau des cocardiers que des hommes en blanc. Des affiches exceptionnelles donc destinées à combler les afeciouna et attirer des publics plus novices.
Créer l’événement exige l’implication de tous. L’effort est conséquent pour les manadiers qui mettront leurs cocardiers en haut de l’affiche, pour les organisateurs qui financent, pour la commission du Trophée Taurin et la FFCC qui mettent leur responsabilité en jeu, pour les quotidiens Midi Libre et La Provence qui assureront une médiatisation renforcée... Et pour les raseteurs, eux qui affrontent les taureaux. Il a donc été convenu que celui qui se distinguerait par son courage, son panache, devait être particulièrement récompensé. Aussi, un jury composé de membres du Trophée Taurin pourra décerner des points bonus qui seront primés par les organisateurs.
L’espoir étant de hisser la tauromachie camarguaise au rang que devrait tenir cette pratique unique en son genre issue des traditions et possible grâce au maintien des élevages de taureaux camarguais. Mais également duel entre les hommes et les cocardiers, art, sport extrême... La nette amélioration du spectacle en piste, après la remise à flot de la FFCC, viendrait couronner les travaux entrepris cet hiver et valider le dialogue instauré entre tous.


MARTINE ALIAGA


BON A SAVOIR
TROPHEE DES AS
Lunel, Arles, Nîmes, Châteaurenard, Beaucaire, Les Saintes-Maries de-la-Mer, Alès, Le Grau-du-Roi, Palavas ont un coefficient maximum de 1,5 appliqué aux points des raseteurs du groupe 1. Après analyse du plateau proposé, le coefficient peut être ramené à 1. Obligation d’inviter 7 raseteurs As sur les 8 invités requis.
Toutes les autres pistes : coefficient 1.
Obligation d’inviter 5 As sur les 6 requis.
Courses uniques : coefficient 0,5.
Cocardiers difficiles : les points de leurs ficelles seront doublés dans les courses aux As (liste publiée prochainement).
GRANDS RENDEZ-VOUS, AS
Plateau de cocardiers de valeur. Six des douze meilleurs raseteurs des As invités sur les 7 As des 8 invités requis au minimum. Coefficient retenu : celui de la piste afin que la possibilité d’un GRV reste ouverte à tous les organisateurs.
Points de bonification : trois points maximum par cocardiers rajoutés aux points engrangés sur les attributs.
Le Trophée des Raseteurs et le Trophée de l’Avenir restent en l’état pour cette année. 

15/04/2016

65e TROPHEE TAURIN

Vendredi 15 avril 2016

 
Les débats se poursuivent

2016TROPHEEMEMBRESOK.jpg

 
Quatre nouveaux membres entrent à la commission
(1er rang, entourant Julie Zaoui, Yves Granier,
Frédéric Clarey, Thibaud Servière, Nicolas Noguera)
 
L’ADN du Trophée Taurin, c’est la compétition, Le Biòu d’Or, l’accompagnement et la valorisation de la course camarguaise par sa médiatisation dans les quotidiens Midi Libre et La Provence. Depuis 65 ans. Un long temps d’expérience acquise et d’exemples à suivre… ou pas.
Et les questions élémentaires d’être toujours au cœur des débats: raseter c’est lever des attributs, comment classer les hommes si ce n’est par des points engrangés sur les cornes des cocardiers? Comment protéger les taureaux face à des raseteurs toujours plus entraînés et physiquement au top? Comment récompenser aussi le raseteur qui étale son courage, son style, qui mène une course, qui se transcende et plaît au public…?
En cette année 2016, le dialogue reste ouvert entre toutes les parties prenantes de la course camarguaise et les membres de la commission du Trophée Taurin, réunis dernièrement, ont remis l’ouvrage sur le métier.
Ils ont aussi adoubé quatre nouveaux membres choisis pour leurs compétences en course camarguaise. Le Fourquésien et Arlésien Frédéric Clarey, le Marsillarguais et Aimarguois Thibaud Servière, le Lansarguois Nicolas Noguera et le Gallarguois Yves Granier. Quatre recrues de choix qui apporteront leur expérience et leurs idées. Du sang neuf pour avancer encore.
Concrètement, les discussions se poursuivent avec les manadiers, raseteurs, organisateurs, FFCC et Trophée Taurin pour arriver à un consensus valable pour toutes les parties.
 
MARTINE ALIAGA

 

01/04/2016

TROPHEE TAURIN

Vendredi 1er avril 2016 - Réflexions post pascales


Lunel justifie son rang
Mouriès ça passe mal

L’équilibre - ou pas - des plateaux a fait la différence

paques,courses camarguaisesOn le sait, la première journée du Trophée Taurin est tout le temps très intense. Chaque raseteur veut se placer, lui et son tourneur pour le week-end suivant. Las, la journée de départ prévue le dimanche 27 mars avec trois courses aux As - idéal pour répartir les hommes - s’est trouvée annulée pour cause de pluie. Donc c’est sur les deux courses du lundi qu’a débuté cette 65e édition.
Au Trophée des As, si Lunel a confirmé tant pour les taureaux (Royale de Ricard) que les raseteurs (Rassir, Belgourari), la réputation haut de gamme de sa piste, les affaires ont été plus compliquées à Mouriès, où le plateau s’est trouvé déséquilibré. Rajoutons l’hystérie de certains des blancs, le non respect des cocardiers, de la présidence et du public, pour un bilan provençal négatif et contraire aux bonnes résolutions hivernales. En ce début de compétition, la réflexion se poursuit entre les parties prenantes de la course camarguaise pour pallier ce genre de comportement.
Au bilan du week-end pascal également, la course en Grand Rendez-Vous - même si hors Trophée pour les points des raseteurs - en Arles vendredi. Une très belle affiche au départ, un peu plus mitigée à l’arrivée. En fait une course très honnête de mois de mars qui a vu au final Optimus récompensé du prix Rami. Le prix des GRV décerné sur l’efficacité, le style, la loyauté par la commission du Trophée et des personnalités ne pouvait échapper à Sabri Allouani. Quant au prix Volle, au meilleur animateur, un peu plus de concertation aurait permis de l’attribuer à un autre des raseteurs très impliqués mais moins performant en attributs levés en ce jour, bien qu’Allouani le méritait également.
Au Trophée de l’Avenir, les forces se sont à peu près équilibrées dans toutes les pistes.
Affaires à suivre....


Texte et photo (Brusc et Rassir)
MARTINE ALIAGA

28/03/2016

LUNEL *AS* 1re journée du Pescalune

Lundi 28 mars 2016 - Royale

Rassir tient tête aux Ricard

Les blancs au régime sec

lunel,ricard,course camarguaise

Trident : placement sévère et arrivées aux planches compliquées.
Avec Rassir,  un bel engagement

 

Les cocardiers de Ricard à Lunel, on savait que ce serait difficile pour les raseteurs. Ces grands banus, charpentés, fantasques et barricadiers ont de quoi impressionner. Hier, les cornus ont mis la barre haute pour les hommes, trop haute pour la plupart d'entre eux (11 à la capelado, 5 tourneurs) sauf Rassir (non invité) qui a osé les plus belles actions, ainsi que Belgourari. Allouani fait le job, et par moments Chekade et Four. 

Côté taureaux, Vaccarès 1er, Trident 2e (rentre ses glands) et Perroquet 4e (conserve sa cocarde) tiennent les blancs en respect. Les trois ont du placement, et pour Perroquet de sévères finitions en plus ; une fois entrepris Garlaban 5e et Absolut 6e trouvent leurs limites mais gardent ses deux ficelles pour le premier et une pour le second ; Beefeater (3e) le plus classique est plaisant ; plein de sang, le jeune Brusc (7e) impressionne dans des engagements aux planches superbes. Un bel espoir !

Vaccares : attaqué tambour battant - ça ne va pas durer longtemps - il se sort de l'étau, se déplace en tamponne après J. Martin, 2 minutes les pompons. Dans une dure série, il défend son terrain et se place. Durcit son jeu, et frappe méchamment (Faure, Poujol). Le rythme est intense, heureusement, il sait se tenir. Rentre une ficelle. Bon premier. 4 Carmen et retour.

Trident : première tentative de Rassir, il saute après et bascule. Du coup, grand calme en piste. Bien campé sur sa position, il toise les blancs, la crainte est dans leur camp.  Quelques enchaînements, Rassir, déjà le plus assidu, écope d'un coup aux planches. Trident bascule avec Four, inflige une petite pointe au bras d'Allouani. Avec un peu plus d'engagement sur les gauchers, il rentre un gland. En silence....

Beefeater : à grandes foulées et sans jamais vraiment se poser, il offre son frontal et occasionne de jolis enchaînements. Se soulève après Rassir, serre Bouhargane, avec Belgourari jusqu'aux planches. 11e, dans une série de feu, Bouhargane met un terme. Classique et plaisant. 4 Carmen et retour.

Perroquet : première tentative de Belgourari, un saut et passe les planches. Rigoureusement placé, Perroquet s'établit un large cercle dissuasif. Le moindre raset à blanc est sévèrement raccompagné, les blancs tirent des plans. Le chrono tourne, le public gronde. Rassir s'investit, coup de barrière, Belgourari à son tour, Perroquet s'explose. Allouani tente, conclusion frappante et au saut, Perroquet envoie voltiger un spectateur pas assez rapide. Course arrêtée 7 minutes. A la reprise, toujours placé, il attend, s'ennuie et saute. Rassir et Belgourari essaient encore, peine perdue, Perroquet rentre sa cocarde seulement coupée par Rassir. 2 Carmen et retour.

▼ Perroquet aux trousses de Mehdi Belgourari

lunel,ricard,course camarguaise

Garlaban : Pas attaqué, il promène, saute. 1 série, coupe cocarde à la 6e. Rassir et Belgourari sonnent l'attaque, entrepris, à vouloir tout prendre,  Garlaban montre ses limites. Un gros enchaîneemnt et chekade fait le 2e gland à 14e. Rentre ses ficelles, en silence.

Absolut : il rode sans trop de sollicitations. Coup de barrière après Allouani. Attaqué, répond avec franchise et ponctue de belle manière. 3 minutes les premiers attributs. Promène jusqu'au beau cite de Rassir après qui il part à l'abordage, explose après Belgourari. Le rythme monte, dans le désordre, pour la 1re ficelle à 14'30. Absolut tire la langue mais sauve sa 2e ficelle. 4 Carmen et retour.

Brusc (hors points Trophée Taurin et Pescalune) : fringant, tête haute, explosif, il a du sang et se montre explosif. Rassir (2)et Belgourari (1)seront les seuls à le provoquer pour trois ripostes cinglantes, haut et fort. Un bel espoir. 3 Carmen et retour.

Texte et photos
MARTINE ALIAGA

Entrée : le public a répondu présent par trois quart d'entrées.
Organisateur : Lunel Toro. Président : Jacques Valentin. Raseteurs droitiers : Auzolle, Allouani, Belgourari, Chekade, Faure. Gauchers : Bouhargane, Errik, Four, J. Martin, Poujol, Rassir, Allam. Tourneurs : Ull, Labrousse, C. Garcia, Galibert, Fouque.

▼ La puissance de frappe de Brusc
sur Rassir

lunel,ricard,course camarguaise

************************

 

25/03/2016

ARLES

BLOGCAPELADO.jpg

Vendredi 25 mars 2016

Coup double pour le boss

BLOGGRECOALLOUANI.jpg

Sabri remporte le Trophée Lucien Volle
et le 1er Grand Rendez-Vous du Trophée Taurin
(en photo avec Greco)

Décidément le boss est toujours bien présent. Sabri Allouani attaque dès le premier taureau avec l'envie d'un jeune loup et affiche une belle présence toute la course. L'affiche de cette ouverture de la Feria était superbe, sur le terrain elle manque de panache malgré de bons moments.
A déplorer la blessure de Ratis sur un dur raset de Loïc Auzolle. Marcias fait un très bon premier. Baryton un peu léger pour cette 2e place. Banaru passe à côté. Mignon dans son style classique se montre sérieux. Ratis offre 10 belles premières minutes avant de se blesser. Greco manque de nerf mais produit des coups d'envergure aux planches. Optimus fait un excellent septième et prend le prix Rami.

Sabri Allouani fait la course en tête, Ziko Katif, actif, mais pas encore dans le tempo, très bonne course du jeune François Martin. De bons passages avec Four, Favier, Aliaga, Chekade en première partie.

A noter que le public a répondu présent remplissant grosso modo un tiers d'arène pour cette course de début de saison intéressante. Blancs et noirs cherchent leurs marques en ce mois de mars, rien de plus normal.

Texte et photos
MARTINE ALIAGA

La capelado met à l'honneur les professionnels camarguais. Défilent en piste portant la Reine d'Arles et ses demoiselles d'honneur Frédéric Lescot, Patrick Alarcon, Pierre Vitou, Pascal Mailhan, Patrick Lautier, Aurélien Peytain, Thierry Trazic, Bérenger Aubanel, Louis Galeron.

Les raseteurs droitiers : Dunan, F. Martin, Ayme, Chekade, Katif, Auzolle, Allouani. Gauchers, M. FAvier, Aliaga, Four, Zekraoui. Tourneurs: Ull, C. Garcia, Estève, Bensalah, Fouque.

BLOGMARCIASALLOUANI.jpgMarcias de Fabre-Mailhan a la rude tâche d'ouvrir la course. Très sollicité, il fonce dans le tas et se rebelle à grands coups de tête à la rencontre des avant-bras. Bacèle après Chekade. Le cocardier se déplace opportunément, frappe après Allouani pour trois minutes les premiers attributs. Réticent à gauche, c'est sur les droitiers qu'il s'illustre par de méchants engagements Chekade, Allouani, Ayme. Les ficelles sont travaillées, Marcias les garde. Bon premier. 6 Carmen et retour

Baryton de Lautier prend toutes les invites comme ça vient. Aux ficelles, F. Martin et Zekraoui allongent les trajectoires, Baryton affiche beaucoup de coeur, de franchise et se montre régulier dans ses ripostes mais un peu léger. Environ 10 minutes. 1 Carmen et retour.

Banaru du Rhône promène longuement et se désintéresse. Difficile de capter son attention, il laisse beaucoup passer. Quelques jolies tentatives d'Aliaga, F. Martin, Allouani, Four pour des réactions épidermiques de Banaru. Pousse après Zekraoui, s'encagne sur F. Martin. Aliaga fait le premier gland à la 9e, Chekade, la cocarde à 14'30. Décevant.

BLOGMIGNONZEKRAOUI.jpgphoto Mignon avec Zekraoui
Toujours aussi beau avec son port de tête royal, Mignon de Cuillé est vite en place. Avec fougue, il raccompagne les hommes. Prend un raset ou deux et se replace. Belle trajectoire avec Four pour 7 minutes les premiers attributs. Au diapason avec Ziko, un début d'anticipation sur Allouani, Four pour 2 Carmen. Sérieux, rentre se ficelles. J'ai pas entendu la musique au retour (?).

Toujours chouchou du public, Ratis de Raynaud fait une entrée explosive. Un peu dans le désordre, les hommes lui subtilise ses pompons. Se déplaçant le long des planches, Ratis laisse parler son agressivité après Auzolle, Aliaga (2). Tient sérieusement ses positions et explose superbement après Allouani. Sur le raset d'Auzolle, pris à contre-pied, il se blesse à la patte arrière et boîte méchamment. Quel dommage !

Greco de Saint-Antoine entre calmement et laisse ses pompons sur les rasets de passage. Katif essaie de renouveler son duo de la finale des As et l'embarque pour une belle riposte. Pas trop attaqué, Greco jauge froidement les blancs. Encore deux beaux engagements après ZiKo mais ça manque d'enthousiasme autant du taureau que des blancs. Les primes montent, les hommes s'affolent et Greco sanctionne durement à la planche Allouani, F. Martin, Katif et un coup aux planches d'envergure après Allouani. Rentre une ficelle. 4 Carmen et retour.

Il n'a pas une grosse carcasse Optimus des Baumelles, mais son enthousiasme aux planches libère le public. Avec volonté, il s'efforce de répondre à tout et ponctue de belles envolées. Auzolle, Allouani, Ayme, Favier, à plusieurs reprises, sont gratifiés aux barrières. Toujours disponible, Optimus offre son coeur sur le rythme intense proposé. Sauve une ficelle dans une belle prestation récompensée du prix Rami. 7 Carmen et retour.

▼ RATIS ET ALIAGA

BLOGRATISALIAGA.jpg

▼ GRECO ET KATIF

BLOGGRECOZIKO.jpg

▼ OPTIMUS AVEC MAXIME FAVIER

BLOGFAVIEROPTIMUS.jpg

▼ OPTIMUS ET BASTIEN FOUR

BLOGOPTIMUSFOUR.jpg

Il manquait une photo de François Martin,
c'est l'ami Norbert Raynaud
qui vous l'offre, avec Banaru

arles,feria,course camarguaise

▼ LES PHOTOS DE GEORGES MARTIN

▼ Mignon et Aliaga

arles,feria,course camarguaise

▼ Optimus et Katif

arles,feria,course camarguaise

****************

 

LES PRIX

Le Souvenir Lucien Volle décerné aux points à Sabri Allouani.
Le prix Rami, meilleur taureau, à Optimus des Baumelles
Le prix du 1er Grand Rendez-Vous au meilleur raseteur, à Sabri Allouani

BLOGPUBLIC.jpg

Le public a répondu présent

***********************

DES NOUVELLES DE RATIS

Aujourd'hui, samedi, Aude Raynaud a donné des nouvelles du taureau sur facebook : au chevet de Ratis, le vétérinaire a diagnostiqué une entorse du boulet (juste au dessus du sabot). Le Biou d'Or 2013 est au repos jusqu'à nouvel ordre.

****************

 

65e TROPHEE TAURIN MIDI LIBRE - LA PROVENCE

65e trophée taurin midi libre - la provence,course camarguaise

Vendredi 25 mars 2016

Respect des cocardiers et qualité


Pour une compétition équitable et des plateaux attractifs


65e trophée taurin midi libre - la provence,course camarguaiseEn course camarguaise, aucun règlement ne pourra être bénéfique sans être intelligemment accepté et appliqué. Par tous. Ce “spectacle vivant” reposant sur la confrontation des hommes et des cocardiers, est totalement tributaire du comportement des uns et des autres. Sa réussite en est aléatoire car l’émotion dégagée n’est pas programmable. Il n’y a pas de recette miracle au bonheur d’une après-midi réussie mais seulement des ingrédients à conjuguer pour “cadrer” au mieux les impondérables.
Après avoir frôlé la catastrophe cet hiver avec la FFCC, le monde taurin s’est enfin réveillé de sa torpeur, bien décidé à tout faire pour dynamiser ses pratiques en faisant travailler ensemble toutes les parties prenantes. D’abord s’accorder sur l’essentiel, le respect du taureau. La bête noire doit être le centre de toutes les attentions. La prise de conscience et l’implication des raseteurs dans l’organe fédéral laissent espérer des avancées dans les mentalités déjà visibles par moments l’an passé. Après, il y a la compétition à gérer. Côte à côte, la FFCC, le Trophée Taurin, les associations (raseteurs, manadiers, organisateurs) ont travaillé afin de maintenir une saine émulation et l’équité entre les hommes pour que les Trophées As, Avenir et Raseteurs supports du Championnat de France Elite, Espoir, restent attractifs.
Le taureau au centre
de toutes les attentions
Les Grands Rendez-Vous sont maintenus en tant que vitrine, la commission du Trophée Taurin veillera à ce que les critères exigés soient respectés et les quotidiens Midi Libre et La Provence leur réserveront une médiatisation privilégiée. Ces courses particulières bénéficiant des meilleurs cocardiers et raseteurs se dérouleront principalement dans les grandes pistes et leurs organisateurs ont d’ores et déjà apporté leur pierre à l’édifice par des récompenses particulières. Mais la commission n’écartera aucune piste qui produirait une affiche à la hauteur. Exigence qualitative également des courses du Trophée des As avec une vigilance accrue sur le nombre de raseteurs du groupe1 invités à participer afin que chaque homme ait ses chances et que les forces en présence présentées aux spectateurs ne soient pas un leurre. Et toujours quatre cocardiers classés requis.
Restent les grands chantiers des courses à l’Avenir afin que là aussi les plateaux soient équilibrés entre de jeunes cocardiers et raseteurs débutant ensemble leur carrière. Ce qui obligera à se pencher sur un Trophée des Raseteurs à valoriser. Du travail en perspective.
Alors que la saison débute, l’entente entre tous les acteurs de la course camarguaise doit apporter aux afeciouna les meilleures conditions pour un spectacle à la hauteur... Il y a eu beaucoup de bonnes paroles, maintenant il faut passer aux actes.

MARTINE ALIAGA
Photos CHRISTIAN ITIER

DES POINTS DU REGLEMENT

Les différentes pistes
Pour que les difficultés à raseter soient prises en compte aux Trophée des As, les pistes ont été classées en trois sortes. Grandes pistes : Arles, Nîmes, Palavas, Alès, Châteaurenard, Lunel. Pistes moyennes : Beaucaire, Fontvieille, Le Grau-du-Roi, Lansargues, Marsillargues, Mouriès, Pérols, Saintes-Maries, Saint-Gilles, Saint-Martin-de-Crau, Saint-Rémy, Sommières, Vauvert. Toutes les autres pistes.
Les coefficients
Dans les grandes pistes, un cœfficient de 2 sera appliqué aux points des raseteurs du groupe 1. Moyennes pistes, cœf. 1,5. Autres pistes, cœf. 1.
Nombre de raseteurs
Pour l’équité de la compétition et l’équilibre des forces en présence, il est requis pour les courses aux As, 5 raseteurs des As invités si le nombre d’invités minimum est de 6, 6 As si le nombre est 7, 7 As si le nombre est 8.
Si ce critère n’était pas respecté, le cœfficient sera diminué de 0,5. Sauf pour les journées à 3 ou 4 courses aux As. Et toujours 4 taureaux classés.
Grands Rendez-Vous : les plus belles affiches seront retenues par la commission du Trophée Taurin en tant que Grand Rendez-Vous, sur des critères rigoureux. 4 cocardiers parmi les meilleurs du moment et 6 raseteurs sur les 12 premiers du classement du Trophée des As. Nouveauté : à l’issue de chaque course, un jury désignera le meilleur raseteur sur ses qualités : style, efficacité, respect du public, de la présidence, du taureau... A l’issue de la saison, les arènes ayant organisé ces Grands-Rendez-Vous remettront un prix au raseteur ayant été le plus de fois récompensé.
Course unique prévue à la grille
Dans ce cas, le coefficient sur les points du groupe 1 sera diminué de 0,5, y compris pour les Grands Rendez-Vous, sauf Cocarde d’Or et finale Palme d’Or.
Les coefficients seront annoncés sur les grilles des quotidiens Midi Libre - La Provence.
Invités d’honneur : l’invité d’honneur ne compte pas dans le nombre des raseteurs entrants.
Juillet et août : le nombre des entrants est de 2. Plus 1 le reste de la saison.

Trophée des Raseteurs : En accord avec l’association des raseteurs, les raseteurs du groupe 2 marqueront leurs points à partir du dimanche 17 avril.

***************
Aux organisateurs
Les organisateurs doivent finaliser leurs courses au plus tard
le jeudi fin de matinée à la FFCC, auprès de Karine Roux, mail : roux.karine@gmail.com.
Après 14h, il n’y aura plus aucune modification.
Les grilles des quotidiens Midi Libre et La Provence qui paraissent le vendredi feront foi auprès des raseteurs, des tourneurs, des entrants.

****************

 

10/12/2015

AU DOMAINE DES PAVILLONS

manade cuillé,mignon,biou d'or,courses camarguaises

Samedi 5 décembre 2015

Autour de Mignon,
la passion partagée par tous les Cuillé

manade cuillé,mignon,biou d'or,courses camarguaises

MIGNON2015.jpgLa famille Cuillé reçoit. Parents, enfants, conjoints, petits-enfants, filles et garçons, tout le monde est là, attentif et concerné. Visite des taureaux, fête champêtre au Mas des Pavillons... en toute simplicité mais rien ne manque. Ni personne.
Les fondateurs de la manade en 1970 Jean-Pierre, Philippe, Bertrand et Françoise ont laissé place à Pierre, Vincent, Benjamin, Amélie... Mais l’esprit reste le même de génération en génération: patience et transmission. Jean-Pierre Cuillé évoque le travail accompli et le cocardier Mignon - le centre d’intérêt de la journée: «Aujourd’hui, ce sont mes enfants et leurs conjoints qui sont à la tête de la manade. Ils ont tous des activités professionnelles mais vivent leur passion ensemble. Tous ont participé à la carrière de Mignon... Et c’est un très bon taureau. Il a eu la malchance d’être Biòu de l’Avenir, en 2010, la même année que Guépard était Biòu d’Or. Puis il a été blessé. Mais il a retrouvé toute sa place en piste en 2014, avec de très bonnes courses. Ainsi qu’en 2015. Le titre de Biòu d’Or 2015 couronne donc une belle carrière plus qu’une saison exceptionnelle».
Patience et transmission
pourraient définir l’élevage
Le créateur de l’élevage portait des remerciements particuliers à la Commission du Trophée Taurin: «Les membres de la commission ont la lourde tâche de désigner le Biòu d’Or. Comme pour tous les jurys, prendre une décision est difficile. Ce qui est certain c’est que vous êtes des afeciouna et que vous avez délibéré en toute intégrité».
La co-directrice du Trophée Taurin Midi Libre - La Provence, Domynique Azéma brossait alors le portrait élogieux du beau Mignon, évoquant: «sa domination, sa maestria, ses anticipations, bref son intelligence», ne manquant pas d’énumerer les cinq Biòu d’Or et quatre Biòu de l’Avenir de l’élevage et rappelant que «derrière ces taureaux, il y a des hommes et des femmes, toute une grande famille...»
manade cuillé,mignon,biou d'or,courses camarguaisesPierre Cuillé, porte-parole de la génération actuelle, a remercié ses invités: «Aujourd’hui, tout le monde de la bouvine est là. Pour pouvoir célébrer la carrière d’un taureau comme Mignon, il faut qu’il y ait des petites arènes et des grandes». Le manadier élargissait son propos en pointant les problèmes actuels de la FFCC: «Je ne comprends pas pourquoi les acteurs de la course camarguaise sont divisés. Il faut se recentrer sur la Fédé qui nous permet de vivre. Nous devons faire en sorte de maintenir notre culture».
Et devant l’assemblée réunie, l’éleveur concluait par des remerciements aux partenaires et ce vœu qui est allé droit au cœur de Jean-Pierre Gugliermotte et Joëlle Calvet du Team Promotion Midi Libre: «J’encourage Midi Libre et La Provence à perpétuer l’accompagnement de la course camarguaise dans les quotidiens. Nous avons vraiment besoin de vous».

MARTINE ALIAGA

manade cuillé,mignon,biou d'or,courses camarguaises


Cinq Biòu d’Or : Rousset en 1981 et 82. Pythagore en 2000. Guépard en 2010. Mignon en 2015.
Quatre Biòu de l’Avenir : Paco en 1978. Rousset en 1979. Le Fri en 1983. Mignon en 2010.

16/10/2015

CLASSEMENT 2015 DES RASETEURS

LOGOTT.jpg

Trophée des As - Gr.1 

1. KATIF Ziko (D) 658

2. FOUR Bastien (G) 565,5

3. CHEKADE Amine (D) 529,5

4. AUZOLLE Loic (D) 399

5. ALLOUANI Sabri (D) 383

6. AYME Anthony (D) 281

7. BELGOURARI Mehdi (D) 239,5

8. ALIAGA Jérémy (G) 219

9. OUFFE Julien (G) 205

10. BENAFITOU Ilias (D) 191,5

11. ZEKRAOUI Youssef (G) 188,5

12. FAVIER Maxime (G) 153

13. RASSIR Sofiane (G) 131

14. BOUHARGANE Jamal (G) 113

15. BRUSCHET Romain (D) 106

16. ALLAM Faiçal (G) 87,5

17. MARTIN Jérôme (G) 64

18. GLEIZE Alexandre (D) 54

19. POUJOL Hadrien (G) 48

20. OUTARKA Lahène (D) 14

21. BENAFITOU Adil (G) 13

22. VILLARD Benjamin (D) 6

23. GROS Romain (D) 5

24. MASCARIN Romain (D) 4

Trophée des Raseteurs - Gr.2

1. MAUREL David (D) 359

2. MARQUIER Mathieu (D) 309

3. GUYON Rémi (D) 296

4. CLARION Christophe (G) 288

5. SANCHIS Boris (D) 253

6. MOUTET Damien (D) 222,5

7. OUDJIT Jean-Henri (D) 222

8. JOURDAN Victor (D) 217

9. FOUGERE Dimitri (D) 208

10. MARTIN COCHER D. (G) 184

11. FERRIOL Jeoffrey (G) 159

12. BENAFITOU Nabil (G) 155

13. SANCHEZ Marc (G) 154

14. ALIAOUI Farid (G) 131

15. ERRIK Radouane (G) 118

16. SABATIER David (D) 79

17. GAUTIER Anthony (D) 79

18. CHIG Mohammed (D) 74

19. RICCI Jean-Louis (G) 70

20. OUFDIL Icham (D) 65

21. MOINE David (D) 63

22. CAIZERGUES Kevin (D) 57

23. MARTINEZ Damien (D) 53

23. GUIN Romain (G) 53

23. VIC Jonathan (D) 53

26. CARTALADE Kevin (G) 49

27. GOUGEON Mickaël (G) 45

28. MIRALLES Cédric (D) 44

29. ALARCON Loïc (G) 43

30. MONDY Thomas (G) 40

31. DUMONT Thomas (D) 38

32. PINTER Jérémy (G) 37

33. GARCIA Ludovic (G) 35

34. RUIZ Olivier (G) 32

34. GRAMMATICO Fabien (D) 32

36. IBARRA Rémy (D) 31

37. CANO Guillaume (D) 30

38. MEBAREK Sidi (G) 29

39. BOYER Frédéric (G) 23

40. BINI Benjamin (D) 20

41. IBANEZ Cyril (G) 11

41. CHARNELET Mickaël (D) 11

43. PAPARONE Nicolas (D) 10

44. OLESKEVICH Nicolas (G) 9

45. JODAR Emmanuel (D) 8

45. BENOIT Benjamin (D) 8

47. MONDY Romain (D) 6

48. CASTEL Cyril (D) 5

49. DOUVILLE Thibaud (D) 4

Trophée de l’Avenir - Gr.3

1. CIACCHINI Jérémy (D) 722

2. DUNAN Stéphane (D) 496

3. ZBIRI Smaïn (G) 494

4. FAURE Lucas (D) 483

5. MARIGNAN Vincent (D) 432

6. ROBERT Geoffrey (G) 390,5

7. CADENAS Joachim (D) 387

8. MERIC Marvin (G) 379

9. MARTIN François (D) 324

10. CHARRADE Antoine (D) 316

11. PRADIER Yoan (D) 295

12. SOLER Jérémy (D) 280

13. GAILLARDET Joan (G) 276

14. SABOT Benjamin (D) 154

15. ROIG Thomas (D) 124

16. MATEO Ludovic (G) 117

17. ANANE Medhi (G) 86

18. ORTIZ Rodrigue (D) 81

19. MONTESINOS Gaby (D) 74

20. EL HAJJOUJI Fouad (G) 56

21. MARQUIS Rudy (G) 19

22. GRANIER Jean-Baptiste (D) 4

23. ZINI Walid (G) 3

****************

 

10/10/2015

ARLES * FINALE DU TROPHEE DES AS*

Samedi 10 octobre 2015

Zaccharia Katif, l'antithèse

Le Montpelliérain a découvert la course camarguaise,
il y a seulement cinq ans.

trophée des as,arles finale,ziko katif,course camarguaiseOn dit que la passion des taureaux doit se transmettre de génération en génération pour ne pas se perdre. On dit que seuls l’exemple de proches, la fréquentation des arènes ou des milieux tauromachiques peuvent mener à affronter les taureaux dans l’arène. On dit, on dit... Zaccharia Katif, lui, c’est l’antithèse des idées reçues. Il ne revendique aucune tradition taurine familiale, aucune connaissance du milieu camarguais au préalable... Les taureaux ? Le Montpelliérain les a découverts dans la rue avant de les affronter sur le sable des pistes d’où, en 5 ans, il escalade quatre à quatre les marches menant à la gloire. Parcours d’un “espontaneo” qui, à 22 ans, fêtera dimanche dans les arènes d’Arles, sa première victoire au Trophée des As. Repéré comme “attrapaïre” dans les abrivado ou les encierros des fêtes de village, Ziko se frotte à ses premiers cocardiers à l’école de raseteurs de Vendargues en 2010 où les éducateurs ont vite décelé ses qualités. Longiligne, hyperactif, téméraire, aimant prolonger les trajectoires avec les taureaux, le jeune Katif apprend vite et dès 2012, c’est cornes nues en courses de Ligue qu’il parfait son apprentissage. Et déjà se forge une réputation. 2013, passage au Trophée de l’Avenir qu’il survole pour une large victoire signée par une grande finale à Istres. Le public adore sa spontanéité, son courage, son plaisir de raseter qu’il transmet et jusqu’à sa grande timidité... 2014 passage au Trophée des As, année intermédiaire où il prend quand même la 7e position. 2015, à mi-août, il passe en tête du classement et termine avec presque 100 points d’avance sur son dauphin, après un été époustouflant. Il a gardé son style pur, élégant, sa témérité et son courage, les organisateurs se l’arrachent et les spectateurs lui savent gré de son investissement quelle que soit la piste où il rasète et les cocardiers qui sont en face de lui. Depuis cinq ans, sa vie c’est la piste. L’histoire camarguaise, il ne la connaît pas, il écrit juste la sienne, course après course, dans le berceau des cornes.

ENTRETIEN

En 2014, première année aux As, vous êtes 7e, comment avez-vous attaqué 2015 ?

La difficulté du passage aux As, c’est pas forcément de raseter dans de grandes pistes mais la différence des taureaux et la pression entre les hommes. En 2014, j’étais très jeune dans ma tête, j’en ai profité... Depuis j’ai pris de la maturité. La fin de l’année dernière a été un peu difficile mais l’hiver a porté ses fruits car j’ai fait une grosse préparation. J’étais en forme dès le début de saison 2015 et je pensais prétendre à un podium. Je me suis senti très bien dès le mois de juillet où j’ai enchaîné... bien dans ma tête et physiquement.

Comment se prépare-t-on à affronter une nouvelle saison ?

Je me suis préparé tout l’hiver. J’ai souffert. C’est mon ami Karim Elberrak qui m’aide. C’est un “monstre” (rires). Par exemple, le premier jour, comme ça à froid, il nous a fait faire un “trail” de 25 km dans la neige à Font Romeu. Avec mon pote Jérémy (Aliaga), on a cru mourir, c’était la mort mais on y est arrivés... C’était dur... Et dire qu’il va falloir recommencer... Je redoute déjà la prochaine préparation...

L’aide de l’entourage ?

Sabri Allouani me conseille... après dès fois, il me conseille trop (rires)...

Serge Hermet du CT de Vendargues, il m’a apporté beaucoup de choses, de l’aide, il gère mon calendrier, il remplit tout les papiers administratifs... Il est toujours là pour moi.

Comment définiriez-vous votre façon de raseter ?

Je préfère les grandes pistes et les gros taureaux, ceux qui font la différence entre les hommes. Il me faut de la place pour raseter comme j’aime. Partir des planches, taureau arrêté. Tous les taureaux, du premier au septième. 

C’est pour ça qu’on ne vous a pas trop vu à la Cocarde d’Or ?

Oui, tout ce monde... En plus, j’avais pas spécialement en tête de faire quelque chose... J’étais pas prêt mentalement... Une année je la jouerai...pour la gagner !

Août-septembre, vous rasetez tous les jours pour un nombre incalculables de trophées...

Oui, je suis en tête du classement et je déroule... J’ai pas de blessure que des bobos que ma kiné soigne rapidement. En piste, la compétition reste saine, je m’entends bien avec Sabri (Allouani) et Gégé (Aliaga). Côté taureaux, si Garlan m’impressionne toujours, je le rasète quand même et de près, mais c’est un tueur. Mon préféré, c’est Greco, je l’adore, et le spectaculaire Optimus.

Et dimanche la finale en Arles ?

Je vais me faire plaisir, après je vais raseter comme toute la saison, tous les taureaux. Mais la 2e partie ça va être chaud... Je serai content d’aller chercher mon trophée mais je suis toujours gêné... Je suis timide alors tout ce monde qui te regarde... Et puis les photos, les interviews... Les gens sont trop gentils... Mais si je pouvais partir en cachette...

PROPOS RECUEILLIS

PAR MARTINE ALIAGA

09/10/2015

ARLES *FINALE DU TROPHEE DES AS*

Vendredi 9 octobre 2015

Course de la finale, course de fête

 ARLESCAPELADO2PHCI.jpg

 Le beau temps est attendu, dimanche. Une inquiétude de moins pour les organisateurs de la SA Jalabert qui au terme d’une saison arlésienne de qualité, espèrent une finale en feu d’artifice. « Oui, la saison camarguaise 2015 est satisfaisante avec la course du 5 avril qui devient traditionnelle et qui prend de l’importance dans le programme de la feria (5 avril), commente Luc Jalabert, une énorme et intense Cocarde d’Or (6 juillet) ; une bonne fréquentation pendant l’été avec les courses d’emboulés qui s’adressent à un public différent et, dimanche, la finale du Trophée des As, avec cette nouvelle génération de raseteurs qui passionne le public ».

Les réservations des places sont à peu près équivalentes pour l’instant à 2013, ce qui augure d’une bonne entrée. Raseteurs dans les starting-blocks, cocardiers réservés, tout est prêt pour la 64e finale des As du Trophée Taurin Midi Libre - La Provence !

Le rideau se lèvera à 15 h, avec le spectacle d’avant-course mis en scène par Céline Faisse et Jean-Luc Grandmaison et tombera sur la remise des prix honorant les cinq premiers raseteurs du classement, le meilleur animateur de la course, le Biòu d’Or et le meilleur taureau de la finale.

Entre-temps, sept cocardiers auront défendu leur pedigree face aux douze meilleurs raseteurs de l’année plus l’invité Joachim Cadenas. Ziko Katif, à 22 ans, fêtera son premier titre de vainqueur des As, inscrivant son nom dans l’histoire de la course camarguaise. Et Mignon de la manade Cuillé étrennera son titre de Biòu d’Or 2015.

L’affiche est très belle et prometteuse, avec un mélange de générations, autant chez les hommes en blanc que chez les taureaux, d’ailleurs. Les plus jeunes amenant spontanéité et exaltation, les plus âgés faisant profiter de leur expérience. Un passage de relais en quelque sorte qui devrait bénéficier au spectacle et à l’émotion. Une finale qui s’annonce sous les meilleurs auspices.

MARTINE ALIAGA

 

MIGNON2015PHCI.jpg

Mignon étrennera son Biou d'Or

 

SAVOIR

JUGES DE PISTE

Dimanche, juges de piste : André Ruiz et Alain Travaglini.

RASETEURS

Défileront à la capelado, les 12 meilleurs raseteurs du classement du Trophée des As et, invité, Joachim Cadenas. Trois tourneurs à droite, deux tourneurs à gauche.

LES COCARDIERS

Boer manade Occitane - Chico de Lautier - Sylverado de Nicollin

Mignon de Cuillé - Garlan des Baumelles - Greco de Saint-Antoine

Optimus des Baumelles

POINTS

Les points des raseteurs seront comptés en coefficient 1,5 selon le quota de la piste d’Arles.

RESERVATIONS

Arènes d’Arles, tél. 08 91 70 03 70 et www.arens-arles.com

Le bureau de location sera ouvert samedi 10 octobre, de 9h à 12h et 14h à 17h. Dimanche en continu à partir de 9h. Ouverture des portes à 13h45.

**************

LES 7 COCARDIERS

Vous les avez vu à ...

BOER (manade Occitane), N.422 - 14/05 Vauvert 2e. 19/07 Beaucaire 1er. 15/08 Le Grau du Roi 1er.

CHICO (Lautier), N.557 - 12/04 Vauvert 5e. 3/05 Palavas 3e. 7/06 Sommières 6e. 12/07 Beaucaire 3e. 15/08 Le Grau du Roi 2e. 17/09 Le Grau du Roi 6e.

SYLVERADO (Nicollin), N.521 - 14/05 Vauvert 5e. 21/06 Sommières 3e. 18/07 Lunel 5e. 9/08 Mauguio 4e. 20/09 Le Grau du Roi 4e.

MIGNON (Cuillé), N.349 - 12/04 Mauguio, 4e. 1/05 Le Grau du Roi 5e. 21/05 Nîmes 4e. 19/07 Beaucaire 4e. 16/08 Vauvert 4e. 19/09 Le Grau du Roi 4e.

GARLAN (Les Baumelles), N.055 - 5/4 Arles 4e. 1/05 Le Grau du Roi 4e. 14/05 Vauvert 4e. 28/06 Sommières 4e. 18/07 Lunel 4e. 16/08 Les Saintes-Maries 4e. 27/09 Palavas 4e.

GRECO (Saint-Antoine), N.644 - 3/05 Palavas 6e. 12/07 Beaucaire 6e. 15/08 Le Grau du Roi 6e. 13/09 Châteaurenard 6e.

OPTIMUS (Les Baumelles), N.605 - 3/05 Palavas 7e. 7/06 Sommières 7e. 12/07 Beaucaire 7e. 15/08 Le Grau 5e. 13/09 Chateaurenard 7e.

**************

 

 

 

06/10/2015

MIGNON BIOU D'OR

Mardi 6 octobre 2015

Pierre Cuillé évoque Mignon

"Un parcours à l'image de sa vie"

mignon biou d'or,manade cuillé,course camarguaise

Portrait d'un cocardier "régulier, appliqué, sobre..."

mignon biou d'or,manade cuillé,course camarguaiseBelle gueule et physique avantageux, à 12 ans, Mignon amène son 5e Biòu d’Or à la manade Cuillé, après son titre de Biòu de l’Avenir en 2010. « C’est sa neuvième année de piste, et cette récompense que nous avons tous accueillie avec beaucoup de satisfaction, témoigne d’une saison 2015 à l’image de sa vie. C’est un cocardier régulier, appliqué, sobre. Comme il l’a démontré lors de ses six sorties. Des courses pas des plus faciles majoritairement dans de grandes arènes face à une grosse opposition (Mauguio, Le Grau deux fois, Nîmes, Beaucaire, Vauvert où il a chaque fois rentré ses ficelles, NDLR) ». Une valeur sûre donc et ce malgré en 2013, un arrachement des ligaments à la patte : « Ce sont les aléas d’une carrière à rectifier avec du temps et de la patience. Nous l’avons soigné, c’est pas un exploit ! Quand tu es éleveur, il faut se donner les moyens de prendre le temps ». Et la patience a été récompensée remettant en piste un Mignon qui se fait respecter par sa gestion de la piste, ses anticipations.... et son moral de combattant à toute épreuve. C’est bien ce qu’avait décelé son manadier, puisque « Mignon a été étalon et ses fils sortiront l’an prochain ». Quelle meilleure carte de visite qu’un papa Biòu d’Or.

MARTINE ALIAGA
Photos CHRISTIAN ITIER

05/10/2015

CHATEAURENARD *FINALE DE L'AVENIR*

Dimanche 4 octobre 2015

Un si Mignon Biou d'Or !

1981 et 1982 Rousset, 2000 Pythagore, 2010 Guépard, 2015 Mignon... Cinq titres de Biòu d’Or (avec quatre cocardiers) pour la manade Cuillé ! Et la reconnaissance pour le N. 349 de l’élevage généracois. Magnifique cocardier, repéré par le grand public dès 2010 où, au Grau-du-Roi, il s’octroyait le Biòu de l’Avenir (nous y reviendrons demain).

Hier à Châteaurenard, dans la salle de l’Etoile, remplie sur deux étages par un public attentif, chaque vote des 16 membres de la commission du Trophée Taurin et des deux raseteurs (Icham Fadli et Sabri Allouani) a été annoncé à haute voix par Julie Zaoui, codirectrice du Trophée Taurin Midi Libre - La Provence, avec Domynique Azéma. Dans un silence quasi religieux, quatre voix se sont portées sur Gréco de la manade Saint-Antoine, cinq à Garlan et deux à Optimus des Baumelles, sept pour Mignon de Cuillé. Des bulletins répartis sur quatre taureaux, à l’image d’une saison taurine où les chances de chaque prétendant se sont équilibrées au fil des courses. Jusqu’à ce que Mignon fasse la différence... sous les applaudissements du public.

 

La course

Cupidon apporte son 3e Biou de l'Avenir
à la manade Paulin

châteaurenard,avenir,mignon biou d'or,cupidon biou de l'avenir,marengo de vellas,course camarguaiseUne finale c'est toujours une fête et le decorum est là pour l'entrée en matière. Mais le ciel est gris, les arènes ne font pas le plein et l'ambiance ne s'est pas vraiment enflammée. La course est intéressante, d'un bon niveau, manquent juste le ou les raseteurs qui transmettent l'émotion et le ou les taureaux qui font monter les degrés. Marengo aurait pu être celui-là, il se casse la corne deux minutes après sa sortie. Cupidon (3e) est récompensé à juste titre, sa volonté, sa régularité, son sérieux font pencher les votes en sa faveur.  Ventadis (2e) mène sa course crescendo. Chicharito (Caillan) assure sa 4e position avec anticipations et jusqu'au boutisme. Ben Hur affiche sa détermination.

Ciacchini assuré de sa première place, ne se met pas assez en évidence, Dunan et Zbiri se tire la bourre pour les 2e et 3e place, François Martin est le plus investi avec classe. A gauche, Gaillardet est très entreprenant.

Trident (Ricard) passe à côté. Une paire de gros engagements et des refus à outrance.

Ventadis (Allard). S'il se perd dans la grande piste, ses accélérations font mouche, notamment à droite. François Martin le met en valeur sur des longueurs et l'embarque jusqu'aux planches. Pointe après Faure , tape sur Gaillardet. La 1re ficelle ouverte, lui fait prendre la foudre, ses ripostes redoublent alors d'intensité dans une bon quart d'heure. 8 Carmen et retour.

Cupidon (Paulin).- Le long des planches, affiche une belle présence dans des échanges rythmés. Une fois en place, il raccompagne en force et se cabre en conclusion. Enchaînements terminés au fil des planches, coup de barrière sur Faure, Méric. Le taureau se livre franchement et avec volonté. 14 minutes. 9 Carmen et retour.

Chicharito (Caillan).- Attentif à tout mouvement, il sort en force sur le beau cite de François Martin. Anticipe Ciacchini, pointe après Roig, pousse sur Gaillardet. Sérieux, méchant, il déquille le tourneur Lieballe sur la plache. Gaillardet, pris dans le berceau des cornes, traverse la piste... Emotion sur le gradins. Garde 9'30 ses rubans. Perd ses deux ficelles dans la foulée. A 6 ans, il impressionne. 12 très belles minutes.6 Carmen et retour.

Ben Hur (Lautier).- La première intervention sur Ciacchini donne le ton. Taureau sérieux et finisseur. La corne toujours prête à frapper, Ben Hur accélère et tient jusqu'aux planches avec détermination (frappe après Dunan, F. Martin, Marignan). Sa 2e ficelle ouverte lui fait prendre une multitude de rasets brouillons et indélicats pour deux dernières minutes compliquées. 13'30. 6 Carmen et retour.

Médoc (Saumade).- De rudes passes l'attendent dès sa sortie, Dunan et Zbiri se battent pour le classement, un point les sépare. Médoc riposte, tête basse, et quand on lui en laisse la place, fait l'effort. Placement fluctuant, dans un registre classique, il se cabre après Zbiri. En piste, le rythme retombe d'un coup. Les primes montent, et Méric fait le bon coup avec la 1re ficelle à 600€. 1 Carmen et retour.

Marengo (Vellas).- Sort fièrement et même si les premiers rasets ne lui offrent pas l'occasion de briller, Marengo arbore une méchanceté et une agressivité qui émoustillent le public. Le premier coup de semonce est pour Faure. Puis, se jettant après Beaujard, le taureau traverse les planches et se casse la corne gauche au ras du crane. 2'50 et beaucoup d'espoirs déçus pour la manade Vellas.

MARTINE ALIAGA
PHOTOS CHRISTIAN ITIER

 

châteaurenard,avenir,mignon biou d'or,cupidon biou de l'avenir,marengo de vellas,course camarguaise

 

Points Trophée de l'Avenir : Zbiri, 13 points ; Dunan, 12 ; Faure, 9 ; Méric, 9 ; Marignan, 7 ; Gaillardet, 5 ; Martin, 4 ; Ciacchini, 3 ; Roig, 3.

Au final : 1. Jérémy Ciacchini, 722 points ; 2. Dunan, 496 ; Zbiri, 494 ; Faure, 483 ; Marignan, 432.

Biou de l'Avenir (élu à l'unanimité) Cupidon de Paulin.

Meilleur animateur : Gaillardet

*************

MARENGO DE VELLAS

Le N.902 de la manade Vellas avait attaqué sa course tambour battant à son habitude. Agressif, bagarreur, son premier puissant coup de semonce était pour Lucas Faure. Mais après avoir traversé les planches sur le tourneur Eric Beaujard, Marengo se cassait la corne gauche. Joint hier, son manadier, Rémi Vellas indiquait « Nous le soignons du mieux possible. La corne est cassée à ras et même un peu en dedans. Avec le vétérinaire, nous attendons quelques jours pour voir l’évolution. Si c’est possible nous envisagerons une prothèse ».

*******************

 

20/09/2015

LES FINALES DU TROPHEE TAURIN

LOGOTT.jpg

TROPHEE DES RASETEURS

Samedi 3 octobre, 15 h, 11 €
 Saint-Rémy-de-Provence

JUVENAL de Nicollin - CASTELLAS de Fabre-Mailhan

MUSCADET de Chauvet - CAMAÏ de La Vidourlenque

BEEFEATER de Ricard - ROUFFIAN de Lagarde

AROUJO de Guillerme

Renseignements : 06 13 89 85 08

***********

TROPHEE DE L’AVENIR

Dimanche 4 octobre, 15 h, 11 et 13 €
Châteaurenard

TRIDENT de Ricard - VENTADIS d’Allard

CUPIDON de Paulin -  CHICHARITO de Caillan

BEN HUR de Lautier -  MEDOC de Saumade

MARENGO de Vellas

Renseignements et réservations : 04 90 24 25 50

***********

TROPHEE DES AS

Dimanche 11 octobre, 15 €, 13 €, Arles

BOER d’Occitane - CHICO de Lautier

SYLVERADO de Nicollin - MIGNON de Cuillé

GARLAN des Baumelles - GRECO de Saint-Antoine

OPTIMUS des Baumelles

Nombre de raseteurs invités
selon le quota de la piste (11)
dans l’ordre du classement du groupe 1
 invité d’honneur Joachim Cadenas 

Renseignements et réservations :
08 91 70 03 70. www.arenes-arles.com

**************** 

13/08/2015

LE GRAU DU ROI *GRAND RENDEZ-VOUS - AS*

 le grau-du-roi,15 aout,course camarguaise

AU GRAU UN 15 AOUT AU TOP !

3e Grand Rendez-Vous L’affiche de ce samedi 15 août aux arènes du Grau-du-Roi, est somptueuse. Le top des top des raseteurs et des taureaux... Une avant-course soignée signée Patrice Blanc... Un spectacle recommandé par le Trophée Taurin Midi Libre - La Provence. 

Alors il y a qui au Grau, le 15 ?. Comprendre quels raseteurs et quels taureaux le 15 août, aux arènes. Des mois à l’avance, les amateurs de course camarguaise se posent la question, tant cette date est porteuse d’espoirs. Pour son premier “15 août” à la tête des arènes du Grau-du-Roi, Vincent Ribera, en charge de la programmation, a voulu le meilleur... Les meilleurs. 

Annoncée en début de saison, l’affiche a fait tilt chez les afeciouna. Elle n’a été remaniée qu’à la marge et du coup a été labellisée en Grand Rendez-Vous (le 3e après Nîmes et Palavas-les-Flots) par la direction et de la commission du Trophée Taurin Midi Libre - La Provence, pour son sérieux et sa qualité. Tout comme le lendemain d’ailleurs, Les Saintes-Maries-de-la-Mer pour un Trophée des Impériaux qui se présente sous les meilleurs auspices. 

Au Grau-du-Roi, entre un spectacle et un toro-piscine, les organisateurs peaufinent les derniers détails pour que cette journée reste dans les mémoires. 

Il y aura du beau monde, le gratin des acteurs de la course camarguaise, du spectacle et des émotions - on l’espère du fond du cœur. En tous cas, les ingrédients sont là, l’investissement de tous est incontestable, l’affiche magnifique... Alors !

TEXTES MARTINE ALIAGA

PHOTOS  C. ITIER ET MALI

LE PLATEAU TAUREAUX - RASETEURS

le grau-du-roi,15 aout,course camarguaiseOn peut faire confiance au conseiller technique de l’organisation Ribera pour que le plateau taureaux/raseteurs soit équilibré. Sabri Allouani a fait ses preuves à Palavas-les-Flots où sa connaissance du bétail et des hommes, a produit des moments d’excellence tauromachique. Pour ce 15 août, revue des effectifs.

Boer de la manade Occitane. Solide cocardier capable d’emportement quand il voit rouge ce que son caractère bien trempé lui dicte souvent. La vaillance de Chico n’est plus à démontrer. Régulier, attentif, le Lautier ne rate jamais sa course, c’est une valeur sûre. Sugar de Nicollin impose un tri sélectif aux hommes obligés de réfléchir. Armé de cornes “a recibir”, il ne relâche jamais son attention. Capable d’éclats aux planches, Scipion de Saumade n’en dédaigne pas pour autant les sévères enfermées. Sa dernière course au Grau-du-Roi le 14 juin en témoigne où brillant et dangereux il a rentré ses ficelles. Au rayon des taureaux spectaculaires, Optimus des Baumelles est une évidence. Et si les raseteurs osent la connivence, avec lui les éclats sont assurés. Dans le même registre, Greco de Saint-Antoine affectionne les engagements explosifs. Gare à ne pas traîner aux planches. Bizet de Laurent, lui, monte en température au rythme du travail proposé. Il frappe fort, il se jette haut, de quoi rassasier le public. 

A l’organisation ou en piste, Sabri Allouani sait toujours motiver les troupes. Avec lui, le public apprécie les infatigables Katif, Aliaga, la classe de Four et le cœur à l’ouvrage que mettront, n’en doutons pas, I. Benafitou, Bouhargane, Chekade, Favier ou J. Martin.

ENTRETIEN

Vincent Ribera, directeur des arènes du Grau-du-Roi

« Ce sera le 1er Souvenir Etienne-Mourrut »

le grau-du-roi,15 aout,course camarguaiseUn toro-piscine, au Grau-du-Roi, un autre au Cap d’Agde, les arènes de Palavas à préparer pour un spectacle, un humoriste ici, un chanteur là... des affiches à livrer, des rendez-vous avec la sécurité, avec les médias... des fleurs à commander... des vachettes à réserver auprès d’un manadier... Vincent Ribera se démultiplie sans se départir d’un grand calme même quand son téléphone trépigne toutes les trente secondes. 

Vous arrivez à tenir pied partout ?

C’est comme ça depuis début juillet, en tout il y a à peu près 170 spectacles en deux mois, mais ça va je gère... Je suis organisé, je sais ce que j’ai à faire... 

Et au Grau-du-Roi-même, l’organisation Ribera prend-elle racine ? 

Les arènes ouvrent presque tous les soirs soit avec des toro-piscine, toro-mousse, des rodéos camarguais ou américains, des soirées humour ou concert... ça ne s’arrête jamais. Les toro-piscine marchent très bien avec de belles entrées et de l’ambiance. Et pour les courses camarguaises, on est globalement au-dessus des objectifs prévus. Le 1er mai et Pentecôte derniers notamment. 

Alors ce 15 août ?

Le 15 août, c’est le gros morceau de la saison. On ne veut pas se manquer, c’est très important, c’est la course-phare, alors nous nous sommes beaucoup investis. Ce n’est même pas une question de budget - les arènes archi-pleines équilibreraient à peine - c’est une question de prestige... 

Au niveau organisation, cela doit demander une logistique importante ?

Oui, les équipes sont maintenant rodées et bien en place, les réservations marchent bien. Sabri Allouani s’occupe des taureaux et des raseteurs. Je crois que nous avons ce qu’il y a de mieux. Et le label Grand Rendez-Vous du Trophée Taurin le prouve. Patrice Blanc va nous concocter un spectacle avant course dont il a le secret, il y aura la peña La Gardounenque pour l’ambiance....

Avez-vous apporté votre touche personnelle à ce rendez-vous ?

Il était dommage que cette belle course n’ait pas de nom ni de prix. Aussi à la demande de certains Graulens, et en bonne entente avec la municipalité, nous avons décidé de créer le 1er Souvenir Etienne-Mourrut, du nom de l’ancien maire. C’est Robert Crauste, maire du Grau, qui remettra le prix au meilleur taureau de l’après-midi, aux côtés de Mandy Graillon, Reine d’Arles. Un raseteur aussi recevra un trophée, celui du meilleur animateur décerné par la direction des arènes.

Le prochain challenge ?

On met les dernières finitions à la fête votive avec les courses du Trophée de la Mer (As, 13, 17 et 20 septembre) et aux courses de l’Avenir puis il y aura le Revivre (26-27 septembre), cela au Grau-du- Roi et bien sûr la feria d’automne de Palavas...

Et puis il y a l’école de raseteurs à mettre en place. Sabri a passé son diplôme d’éducateur sportif fédéral, les inscriptions devraient débuter fin de l’année, pour des entraînements début 2016. 

CAPELADO

Patrice Blanc : «Un hymne à la féminité»

le grau-du-roi,15 aout,course camarguaiseResponsable et initiateur des belles capelades à thème, notamment à Beaucaire jusqu’à l’an dernier, Patrice Blanc n’a pas son pareil pour chorégraphier de poétiques tableaux vantant les personnalités, les us et coutumes provençaux. Pour samedi, le Mouriésen a concocté un hymne aux femmes, à la féminité. Quelle meilleure ambassadrice que Mandy Graillon, cette Reine d’Arles, belle, élégante et enjouée, pouvait illustrer cet hommage. Une jeune fille passionnée par sa terre, son histoire et son avenir, qui a emporté depuis son élection, le cœur des Provençaux aussi bien que celui des Languedociens, par ses discours brillants et engagés. Mandy sera donc le bijou de cette capelado, entourée de... Mais chut, il faut que cela reste une surprise pour les spectateurs. Rendez-vous donc à partir de 16 h 30.

PRATIQUE

Le 15 août : course à 17 €, 12 €. Guichets ouverts à 10 h, non stop. Arènes ouvertes au public à 15 h. 16 h 30, entrée en piste de La Gardounenque, suivie du spectacle d’avant course (lire ci-contre). 

Réservations : tous les jours 10 h-13 h et 16 h - 19 h. Tél. 04 66 51 12 12.

Site des arènes : www.arenesdugrauduroi.com

 le grau-du-roi,15 aout,course camarguaise

 

15/07/2015

64e TROPHEE TAURIN MIDI LIBRE - LA PROVENCE

TAUREAUX CLASSÉS 2015

MANADE AGU : Hébus

AUBANEL-BARONCELLI : Vincent
L'AURORE : Burano

LES BAUMELLES : Aïoros, Garlan, Maï, Optimus, Regain, Santen

BLANC : Agassoun, Catouli, Fandango, Pegoulier, Ulmet, Siffleur
BLATIERE-BESSAC : Canio, Césarion, Frelon, Ivanhoé, Jivago, Mécano, Sisley, Vergézois, Vallespir
BON : Apollon, Chambao, Clodomir, Monro, Trancardel
LE BRESTALOU : Renard, Zeus
BRIAUX : Nîmois, Perdigau
CAILLAN : Esmero, Estreloun, Tastaïre
CAVALLINI : Artiste

CHAPELLE : Prince
CHAUVET : Arlésien, Bouby, Colvert, Couet, Jupiter, Prince, Toscan
COUGOURLIER : Lucas
CUILLE : Horacio, Loubard, Mandarin, Mignon, Modiano, 
Mollières, Notaire, Oenologue, Pharmacien, Vison
CYR : Lebrau

ESPELLY-BLANC  : Serpatier, Miro
FABRE-MAILHAN : Castellas, Cigalon, Cohiba, Daudet, Marcias, Purpan, Quito, Raimu
FELIX : Othello, Vincent
FOURNIER : Menestrel, Mouret
LA GALERE : Cruchot, Lucas, Oscar, Rudy, Saint-Eloi, Tyrosse
GILLET : Afouga, Gregaou, Lugar, Mari Peu
GRAND SALAN : Perille
GUILLIERME : Aroujo, Bessoun, Estepous, Lou Cran, Rabina, Ventareu
HERVAS : Rafiot
JANIN : Rex, Sparagus
LE JONCAS : Fetiche, Patton, Talleyrand
LAFON : Vibre
LAGARDE : Azzaro, Hephaïstos, Papagaï, Rouffian
LAURENT : Cassius, Cyrano, Fouquet, Téflon, Troubadour
LAUTIER : Attila, Baryton, Brutus, Cardinal, Chico, Elégant, Gascon, Germinal, Malaga, Phoebus
LAYALLE : Courlis, Ibis, Landais, Lou Pastre, Mimosa
MARTINI : Baroudeur
NICOLLIN : Camarié, Embrun, Juvénal, Pélican, Perceval, Platon, Sugar, Sultan, Sylverado, Topaze, Tzigane
OCCITANE : Boer, Crapone
LOU PANTAÏ : Beleü, Pernen, Pirate
PAULIN : Camerone, Icare, Lou Battre, Queyras, Ubaye
PLO : Quassard, Quolibet, Ramier, Roussillon
RAYNAUD : Angelo, Escamillo, Marco Mau, Rabino, Ratis
LE RHONE : Banaru
RIBAUD : Gaura, Riquet
RICARD : Absolut, Bendor, Djangoa, Garlaban, Perroquet, Trident, Vaccares
RICHEBOIS : Canaille, Moineau, Moustic, Pierrounet
ROUQUETTE : Apparicio, Ulysse
ROUSSEAU : Albator, Fanfaron
SAINT-ANTOINE : Aramis, Greco, Orion
SAINT-PIERRE : Calabrun, Cerf, Merlan, Vaunageol
SAUMADE : Belagio, Castor, Clovis, Django, Jacob, Médoc, Pourpier, Saladin, Scipion
LES TERMES : Athos, Hélios
LA VIDOURLENQUE : Apollon, Camaï
VINUESA : Bayle, Chamaco, Mesrine, Pavoun. 

02/04/2015

64e TROPHEE TAURIN MIDI LIBRE - LA PROVENCE

Quelques points du réglement 2015

LES COTATIONS 

Raseteurs du groupe 1 (As) marquent des points dans les courses inscrites à la grille, au Trophée des As. Coupe cocarde 1 point. Cocarde 2. Gland 2. Cocarde et gland ensemble, 3. Ficelle 4. Leurs points sont doublés (coef. 2) lors des Grands Rendez-Vous. Leurs points sont comptés en coef. 1,5 dans les pistes suivantes : Alès, Arles, Châteaurenard, Lunel, Nîmes, Palavas. Points normaux (coef. 1) pour toutes les autres pistes.

Raseteurs du Groupe 2 (Trophée des Raseteurs). Lorsqu’ils courent au Trophée des As, leurs points sont doublés (coef. 2) dimanche et jours fériés (ficelles à 4 points), sauf course unique. Lorsqu’ils courent au Trophée de l’Avenir, points normaux (coef.1), dimanche et jours fériés (ficelles à 3 points) sauf course unique et 1res séries du Trident d’Or.

Raseteurs du Groupe 3 (Avenir). Les raseteurs marquent les points normaux (coupe 1, cocarde 2, gland 2, cocarde gland ensemble 3, ficelle 3 points) à toutes les courses Avenir.

AUX ORGANISATEURS

Quatre des six premiers taureaux d’une course comptant pour le Trophée des As doivent faire partie de la liste des taureaux classés par la commission du Trophée Taurin Midi Libre - La Provence. Trois taureaux classés maximum pour les courses du Trophée de l’Avenir. 

Il est rappelé que les organisateurs doivent faire parvenir la composition de leur course le lundi à la FFCC. Aucune modification ne sera prise en compte par les journaux, le jeudi après 17 h.

07/02/2015

TROPHEE TAURIN 2014

TROPHEE TAURIN 2014 EN DETAIL

 

trophée taurin 2014 les chiffres,courses camarguaisesLes courses aux As :  en Avril 10 courses, en Mai 16, en Juin 13, en Juillet 13, en Août 20, en Septembre 8 et en Octobre 2.  As annulées : Avril 3, en Juillet 4, et 2 en Septembre.

Les courses à l'Avenir :  avril 30 courses, en Mai 47, en Juin 55, en Juillet 58, en Août 41, en Septembre 42, et Octobre 1.  avenir annulées : Avril 5, en Juillet 4.

Courses uniques :

As :  2 en Mai, 3 en Juin, 7 en Juillet, 10 en Août, 1 en Septembre et 2 (finales As et Raseteur) en Octobre. Total: 25 courses. 

Avenir : 1 en Avril, 4 en Mai, 4 en Juin, 13 en Juillet, 12 en Août, 9 en Septembre, et 1 (finale) en Octobre. Total 44 courses.

Au total: 82 courses aux As, 274  à l’Avenir.

Les Grands Rendez­-Vous : Arles 2 avril (annulé pluie), Palavas le 8 mai, Vauvert le 29 mai, Nîmes le 4 juin, Lunel le 19 juillet, Grau du Roi le 15 août, Saintes-­Maries-­de-­la­Mer 17 août et Châteaurenard le 14 septembre.

 

trophée taurin 2014 les chiffres,courses camarguaisesLes Tops 5 des Raseteurs :  au classement final du Trophée Taurin avec toutes les courses comptabilisées, les 5 premières places: Allouani 658,5 pts, Chekade 580, Auzolle 571, Four 398 et Ayme 345. 

Sur les 30 meilleures courses finale en plus: Allouani 535,5 pts, Auzolle 517, 5, Chekade 483, Four 389, Ayme 341. 
Sur les 25 meilleures courses finale en plus: Allouani 473, Auzolle 461, 5, Chekade 425, Four 367, et Ayme 327.

Soit dans tous les cas de figures, Allouani l'emporte, seul Auzolle serait second et rien ne change pour tous les autres.

Trophées : 

Raseteurs As : 8 victoires pour Auzolle dont la Palme d'Or et le Trophée des Maraîchers; 6 victoires pour Allouani dont un 10e trophée des As et le Pescalune; 6 victoires pour Chekade dont les Olives Vertes; 4 pour Belgourari dont la Ficelle d'Argent et 3 victoires chacun pour Ayme (Crochet d'Argent et Corne d'Or), Four (le Muguet d'Or) et Katif (Impériaux).

trophée taurin 2014 les chiffres,courses camarguaisesRaseteurs Avenir : en tête Zékraoui avec 15 premiers prix dont le Trophée de l'Avenir, ensuite avec 10 prix Bouhargane, Cadenas avec 7 prix, Pradier 4 et Gaillardet 3.

Raseteurs groupe 2 : en tête avec 8 prix Maurel, puis Guyon 5 dont le Trophée des Raseteurs, 5 également Ferriol, Marquier et Ricci 4.

Le top 5 des manadiers.

Les Baumelles: 8 victoires (6 avec Garlan) aux As dont le Biou d'Or, puis 7 à l'Avenir soit 15 coupes et trophées.

Gillet: avec 8 victoires aux As (4 Mari Peu, 3 Grégau et 1 Lugar) dont le Crochet d'Argent, puis 6 victoires à l'Avenir soit 14 prix.

Jean-­Claude Blanc: avec 3 victoires aux As (2 Ulmet dont les Maraîchers et Agassoun) et 8 prix à l'Avenir soit 11 prix.

Saumade: avec 3 victoires aux As (dont 2 fois Scipion et 1 Castor) et 6 à l'Avenir soit 10 prix.

La Galère: avec 3 aux As et 5 à l'Avenir soit 8 prix.

Lautier: avec 1aux As (Cardinal) et 7 à l'Avenir soit 8 prix également.

PATRICK PONS

****************

 

 

14/11/2014

TROPHEE TAURIN MIDI LIBRE - LA PROVENCE 2015

 trophée taurin 2015,classement des cocardiers,courses camarguaises

Procédure pour classer les taureaux : pour préparer la prochaine saison de courses camarguaises dans le cadre du Trophée Taurin La Provence - Midi Libre, les membres de la commission vont classer les taureaux. 

Les manadiers sont donc invités à faire connaître, avant le 5 décembre, le nom des taureaux qui courront au Trophée des As et qu'ils souhaitent voir classer pour la saison prochaine.

Sur papier libre, indiquer nom et adresse de la manade, mentionner le nom de la personne à contacter si besoin d'informations complémentaires, avec un numéro de téléphone. Lister ensuite le ou les noms de taureaux à classer, mentionner le numéro de chaque taureau.

Si le taureau était classé la saison dernière, indiquer le nombre de sorties réalisées durant la saison ; si le taureau n'a jamais été classé, mentionner sommairement les raisons de la demande de classement.

Les fiches sont à renvoyer par courrier à La Provence, Trophée Taurin, 12 bd des Lices, 13200 Arles ou par mail, tropheetaurin@gmail.com

A ces mêmes adresses, postale et mail, peuvent être communiquées toute information ou toute demande en relation avec les courses camarguaises comptant pour le Trophée Taurin.

LA DIRECTION DU TROPHÉE TAURIN

 

23/10/2014

63e TROPHEE TAURIN *DERNIERES IMAGES*

Dimanche 19 octobre 2014 - Finale du Trophée des As

Avant de tourner la page

 63e Trophée Taurin,course camarguaise

Sous le soleil retrouvé, Nîmes et la course camarguaise ont brillé de mille feux, dimanche dernier, pour la 63e finale du Trophée Taurin Midi Libre - La Provence. Une journée douce comme un automne camarguais voulant faire oublier qu’il déchaînait ses éléments la semaine précédente.

Avant de refermer la page, quelques images à conserver d’un kaléidoscope haut en couleurs, en actions et en émotions du délicieux spectacle d’ouverture à la course allant crescendo jusqu’à la remise des prix.

63e Trophée Taurin,course camarguaiseLe final où spectateurs debouts et acteurs communient tòutis ensèn pour une Coupo Santo collégiale. Sabri Allouani qui soulève son 10e Trophée des As. Historique ! La famille Linsolas qui ramène aux Baumelles, le 3e sacre du Biòu d’Or Garlan. Rare ! La famille Clauzel de la manade Saint-Antoine ovationnée pour le prix du meilleur taureau de la course, Greco. Prometteur ! A la capelado, Aude Raynaud, demoiselle d’honneur de la Reine d’Arles qui accueille en piste, sa sœur Aurélie et son père Frédéric, puis son grand-père Marcel et son grand-oncle Jean. Emouvant ! Les chorégraphies parfaites des groupes folkloriques, chevaux, Arlésiennes, orchestrées par Patrice Blanc. La ferveur juvénile des enfants de la chorale. La grâce de Mandy Graillon, rayonnante reine d’Arles, et ses demoiselles d’honneur.... Charmant !

63e Trophée Taurin,course camarguaiseEt la photo finale réunissant les acteurs, les vainqueurs et les partenaires du Trophée Taurin : à savoir pour Midi Libre, Jean-Pierre Gugliermotte, directeur de la Promotion ; Albert Lugassy, rédacteur en chef de La Provence ; Cyril Olive de la Société Pernod 51 ; M. Bousquet, président de la cave de Gallician ; la directrice du Trophée Taurin, Domynique Azéma ; Ferdinand Jaoul pour la Région Languedoc-Roussillon ; Jean Denat, président du Conseil général du Gard ; MM. Fournier et Pastor, mairie de Nîmes... Dans une grande envolée de robes moirées, de rubans et de dentelles, de bouquets de saladelle, de trophées brandis et de congratulations partagées, de larmes et de sourires, il est temps de refermer le grand livre du 63e Trophée Taurin sur ses héros et toutes leurs étoiles.

MARTINE ALIAGA
Photo CHRISTIAN ITIER