Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

16/10/2015

CLASSEMENT 2015 DES RASETEURS

LOGOTT.jpg

Trophée des As - Gr.1 

1. KATIF Ziko (D) 658

2. FOUR Bastien (G) 565,5

3. CHEKADE Amine (D) 529,5

4. AUZOLLE Loic (D) 399

5. ALLOUANI Sabri (D) 383

6. AYME Anthony (D) 281

7. BELGOURARI Mehdi (D) 239,5

8. ALIAGA Jérémy (G) 219

9. OUFFE Julien (G) 205

10. BENAFITOU Ilias (D) 191,5

11. ZEKRAOUI Youssef (G) 188,5

12. FAVIER Maxime (G) 153

13. RASSIR Sofiane (G) 131

14. BOUHARGANE Jamal (G) 113

15. BRUSCHET Romain (D) 106

16. ALLAM Faiçal (G) 87,5

17. MARTIN Jérôme (G) 64

18. GLEIZE Alexandre (D) 54

19. POUJOL Hadrien (G) 48

20. OUTARKA Lahène (D) 14

21. BENAFITOU Adil (G) 13

22. VILLARD Benjamin (D) 6

23. GROS Romain (D) 5

24. MASCARIN Romain (D) 4

Trophée des Raseteurs - Gr.2

1. MAUREL David (D) 359

2. MARQUIER Mathieu (D) 309

3. GUYON Rémi (D) 296

4. CLARION Christophe (G) 288

5. SANCHIS Boris (D) 253

6. MOUTET Damien (D) 222,5

7. OUDJIT Jean-Henri (D) 222

8. JOURDAN Victor (D) 217

9. FOUGERE Dimitri (D) 208

10. MARTIN COCHER D. (G) 184

11. FERRIOL Jeoffrey (G) 159

12. BENAFITOU Nabil (G) 155

13. SANCHEZ Marc (G) 154

14. ALIAOUI Farid (G) 131

15. ERRIK Radouane (G) 118

16. SABATIER David (D) 79

17. GAUTIER Anthony (D) 79

18. CHIG Mohammed (D) 74

19. RICCI Jean-Louis (G) 70

20. OUFDIL Icham (D) 65

21. MOINE David (D) 63

22. CAIZERGUES Kevin (D) 57

23. MARTINEZ Damien (D) 53

23. GUIN Romain (G) 53

23. VIC Jonathan (D) 53

26. CARTALADE Kevin (G) 49

27. GOUGEON Mickaël (G) 45

28. MIRALLES Cédric (D) 44

29. ALARCON Loïc (G) 43

30. MONDY Thomas (G) 40

31. DUMONT Thomas (D) 38

32. PINTER Jérémy (G) 37

33. GARCIA Ludovic (G) 35

34. RUIZ Olivier (G) 32

34. GRAMMATICO Fabien (D) 32

36. IBARRA Rémy (D) 31

37. CANO Guillaume (D) 30

38. MEBAREK Sidi (G) 29

39. BOYER Frédéric (G) 23

40. BINI Benjamin (D) 20

41. IBANEZ Cyril (G) 11

41. CHARNELET Mickaël (D) 11

43. PAPARONE Nicolas (D) 10

44. OLESKEVICH Nicolas (G) 9

45. JODAR Emmanuel (D) 8

45. BENOIT Benjamin (D) 8

47. MONDY Romain (D) 6

48. CASTEL Cyril (D) 5

49. DOUVILLE Thibaud (D) 4

Trophée de l’Avenir - Gr.3

1. CIACCHINI Jérémy (D) 722

2. DUNAN Stéphane (D) 496

3. ZBIRI Smaïn (G) 494

4. FAURE Lucas (D) 483

5. MARIGNAN Vincent (D) 432

6. ROBERT Geoffrey (G) 390,5

7. CADENAS Joachim (D) 387

8. MERIC Marvin (G) 379

9. MARTIN François (D) 324

10. CHARRADE Antoine (D) 316

11. PRADIER Yoan (D) 295

12. SOLER Jérémy (D) 280

13. GAILLARDET Joan (G) 276

14. SABOT Benjamin (D) 154

15. ROIG Thomas (D) 124

16. MATEO Ludovic (G) 117

17. ANANE Medhi (G) 86

18. ORTIZ Rodrigue (D) 81

19. MONTESINOS Gaby (D) 74

20. EL HAJJOUJI Fouad (G) 56

21. MARQUIS Rudy (G) 19

22. GRANIER Jean-Baptiste (D) 4

23. ZINI Walid (G) 3

****************

 

10/10/2015

ARLES * FINALE DU TROPHEE DES AS*

Samedi 10 octobre 2015

Zaccharia Katif, l'antithèse

Le Montpelliérain a découvert la course camarguaise,
il y a seulement cinq ans.

trophée des as,arles finale,ziko katif,course camarguaiseOn dit que la passion des taureaux doit se transmettre de génération en génération pour ne pas se perdre. On dit que seuls l’exemple de proches, la fréquentation des arènes ou des milieux tauromachiques peuvent mener à affronter les taureaux dans l’arène. On dit, on dit... Zaccharia Katif, lui, c’est l’antithèse des idées reçues. Il ne revendique aucune tradition taurine familiale, aucune connaissance du milieu camarguais au préalable... Les taureaux ? Le Montpelliérain les a découverts dans la rue avant de les affronter sur le sable des pistes d’où, en 5 ans, il escalade quatre à quatre les marches menant à la gloire. Parcours d’un “espontaneo” qui, à 22 ans, fêtera dimanche dans les arènes d’Arles, sa première victoire au Trophée des As. Repéré comme “attrapaïre” dans les abrivado ou les encierros des fêtes de village, Ziko se frotte à ses premiers cocardiers à l’école de raseteurs de Vendargues en 2010 où les éducateurs ont vite décelé ses qualités. Longiligne, hyperactif, téméraire, aimant prolonger les trajectoires avec les taureaux, le jeune Katif apprend vite et dès 2012, c’est cornes nues en courses de Ligue qu’il parfait son apprentissage. Et déjà se forge une réputation. 2013, passage au Trophée de l’Avenir qu’il survole pour une large victoire signée par une grande finale à Istres. Le public adore sa spontanéité, son courage, son plaisir de raseter qu’il transmet et jusqu’à sa grande timidité... 2014 passage au Trophée des As, année intermédiaire où il prend quand même la 7e position. 2015, à mi-août, il passe en tête du classement et termine avec presque 100 points d’avance sur son dauphin, après un été époustouflant. Il a gardé son style pur, élégant, sa témérité et son courage, les organisateurs se l’arrachent et les spectateurs lui savent gré de son investissement quelle que soit la piste où il rasète et les cocardiers qui sont en face de lui. Depuis cinq ans, sa vie c’est la piste. L’histoire camarguaise, il ne la connaît pas, il écrit juste la sienne, course après course, dans le berceau des cornes.

ENTRETIEN

En 2014, première année aux As, vous êtes 7e, comment avez-vous attaqué 2015 ?

La difficulté du passage aux As, c’est pas forcément de raseter dans de grandes pistes mais la différence des taureaux et la pression entre les hommes. En 2014, j’étais très jeune dans ma tête, j’en ai profité... Depuis j’ai pris de la maturité. La fin de l’année dernière a été un peu difficile mais l’hiver a porté ses fruits car j’ai fait une grosse préparation. J’étais en forme dès le début de saison 2015 et je pensais prétendre à un podium. Je me suis senti très bien dès le mois de juillet où j’ai enchaîné... bien dans ma tête et physiquement.

Comment se prépare-t-on à affronter une nouvelle saison ?

Je me suis préparé tout l’hiver. J’ai souffert. C’est mon ami Karim Elberrak qui m’aide. C’est un “monstre” (rires). Par exemple, le premier jour, comme ça à froid, il nous a fait faire un “trail” de 25 km dans la neige à Font Romeu. Avec mon pote Jérémy (Aliaga), on a cru mourir, c’était la mort mais on y est arrivés... C’était dur... Et dire qu’il va falloir recommencer... Je redoute déjà la prochaine préparation...

L’aide de l’entourage ?

Sabri Allouani me conseille... après dès fois, il me conseille trop (rires)...

Serge Hermet du CT de Vendargues, il m’a apporté beaucoup de choses, de l’aide, il gère mon calendrier, il remplit tout les papiers administratifs... Il est toujours là pour moi.

Comment définiriez-vous votre façon de raseter ?

Je préfère les grandes pistes et les gros taureaux, ceux qui font la différence entre les hommes. Il me faut de la place pour raseter comme j’aime. Partir des planches, taureau arrêté. Tous les taureaux, du premier au septième. 

C’est pour ça qu’on ne vous a pas trop vu à la Cocarde d’Or ?

Oui, tout ce monde... En plus, j’avais pas spécialement en tête de faire quelque chose... J’étais pas prêt mentalement... Une année je la jouerai...pour la gagner !

Août-septembre, vous rasetez tous les jours pour un nombre incalculables de trophées...

Oui, je suis en tête du classement et je déroule... J’ai pas de blessure que des bobos que ma kiné soigne rapidement. En piste, la compétition reste saine, je m’entends bien avec Sabri (Allouani) et Gégé (Aliaga). Côté taureaux, si Garlan m’impressionne toujours, je le rasète quand même et de près, mais c’est un tueur. Mon préféré, c’est Greco, je l’adore, et le spectaculaire Optimus.

Et dimanche la finale en Arles ?

Je vais me faire plaisir, après je vais raseter comme toute la saison, tous les taureaux. Mais la 2e partie ça va être chaud... Je serai content d’aller chercher mon trophée mais je suis toujours gêné... Je suis timide alors tout ce monde qui te regarde... Et puis les photos, les interviews... Les gens sont trop gentils... Mais si je pouvais partir en cachette...

PROPOS RECUEILLIS

PAR MARTINE ALIAGA

09/10/2015

ARLES *FINALE DU TROPHEE DES AS*

Vendredi 9 octobre 2015

Course de la finale, course de fête

 ARLESCAPELADO2PHCI.jpg

 Le beau temps est attendu, dimanche. Une inquiétude de moins pour les organisateurs de la SA Jalabert qui au terme d’une saison arlésienne de qualité, espèrent une finale en feu d’artifice. « Oui, la saison camarguaise 2015 est satisfaisante avec la course du 5 avril qui devient traditionnelle et qui prend de l’importance dans le programme de la feria (5 avril), commente Luc Jalabert, une énorme et intense Cocarde d’Or (6 juillet) ; une bonne fréquentation pendant l’été avec les courses d’emboulés qui s’adressent à un public différent et, dimanche, la finale du Trophée des As, avec cette nouvelle génération de raseteurs qui passionne le public ».

Les réservations des places sont à peu près équivalentes pour l’instant à 2013, ce qui augure d’une bonne entrée. Raseteurs dans les starting-blocks, cocardiers réservés, tout est prêt pour la 64e finale des As du Trophée Taurin Midi Libre - La Provence !

Le rideau se lèvera à 15 h, avec le spectacle d’avant-course mis en scène par Céline Faisse et Jean-Luc Grandmaison et tombera sur la remise des prix honorant les cinq premiers raseteurs du classement, le meilleur animateur de la course, le Biòu d’Or et le meilleur taureau de la finale.

Entre-temps, sept cocardiers auront défendu leur pedigree face aux douze meilleurs raseteurs de l’année plus l’invité Joachim Cadenas. Ziko Katif, à 22 ans, fêtera son premier titre de vainqueur des As, inscrivant son nom dans l’histoire de la course camarguaise. Et Mignon de la manade Cuillé étrennera son titre de Biòu d’Or 2015.

L’affiche est très belle et prometteuse, avec un mélange de générations, autant chez les hommes en blanc que chez les taureaux, d’ailleurs. Les plus jeunes amenant spontanéité et exaltation, les plus âgés faisant profiter de leur expérience. Un passage de relais en quelque sorte qui devrait bénéficier au spectacle et à l’émotion. Une finale qui s’annonce sous les meilleurs auspices.

MARTINE ALIAGA

 

MIGNON2015PHCI.jpg

Mignon étrennera son Biou d'Or

 

SAVOIR

JUGES DE PISTE

Dimanche, juges de piste : André Ruiz et Alain Travaglini.

RASETEURS

Défileront à la capelado, les 12 meilleurs raseteurs du classement du Trophée des As et, invité, Joachim Cadenas. Trois tourneurs à droite, deux tourneurs à gauche.

LES COCARDIERS

Boer manade Occitane - Chico de Lautier - Sylverado de Nicollin

Mignon de Cuillé - Garlan des Baumelles - Greco de Saint-Antoine

Optimus des Baumelles

POINTS

Les points des raseteurs seront comptés en coefficient 1,5 selon le quota de la piste d’Arles.

RESERVATIONS

Arènes d’Arles, tél. 08 91 70 03 70 et www.arens-arles.com

Le bureau de location sera ouvert samedi 10 octobre, de 9h à 12h et 14h à 17h. Dimanche en continu à partir de 9h. Ouverture des portes à 13h45.

**************

LES 7 COCARDIERS

Vous les avez vu à ...

BOER (manade Occitane), N.422 - 14/05 Vauvert 2e. 19/07 Beaucaire 1er. 15/08 Le Grau du Roi 1er.

CHICO (Lautier), N.557 - 12/04 Vauvert 5e. 3/05 Palavas 3e. 7/06 Sommières 6e. 12/07 Beaucaire 3e. 15/08 Le Grau du Roi 2e. 17/09 Le Grau du Roi 6e.

SYLVERADO (Nicollin), N.521 - 14/05 Vauvert 5e. 21/06 Sommières 3e. 18/07 Lunel 5e. 9/08 Mauguio 4e. 20/09 Le Grau du Roi 4e.

MIGNON (Cuillé), N.349 - 12/04 Mauguio, 4e. 1/05 Le Grau du Roi 5e. 21/05 Nîmes 4e. 19/07 Beaucaire 4e. 16/08 Vauvert 4e. 19/09 Le Grau du Roi 4e.

GARLAN (Les Baumelles), N.055 - 5/4 Arles 4e. 1/05 Le Grau du Roi 4e. 14/05 Vauvert 4e. 28/06 Sommières 4e. 18/07 Lunel 4e. 16/08 Les Saintes-Maries 4e. 27/09 Palavas 4e.

GRECO (Saint-Antoine), N.644 - 3/05 Palavas 6e. 12/07 Beaucaire 6e. 15/08 Le Grau du Roi 6e. 13/09 Châteaurenard 6e.

OPTIMUS (Les Baumelles), N.605 - 3/05 Palavas 7e. 7/06 Sommières 7e. 12/07 Beaucaire 7e. 15/08 Le Grau 5e. 13/09 Chateaurenard 7e.

**************

 

 

 

06/10/2015

MIGNON BIOU D'OR

Mardi 6 octobre 2015

Pierre Cuillé évoque Mignon

"Un parcours à l'image de sa vie"

mignon biou d'or,manade cuillé,course camarguaise

Portrait d'un cocardier "régulier, appliqué, sobre..."

mignon biou d'or,manade cuillé,course camarguaiseBelle gueule et physique avantageux, à 12 ans, Mignon amène son 5e Biòu d’Or à la manade Cuillé, après son titre de Biòu de l’Avenir en 2010. « C’est sa neuvième année de piste, et cette récompense que nous avons tous accueillie avec beaucoup de satisfaction, témoigne d’une saison 2015 à l’image de sa vie. C’est un cocardier régulier, appliqué, sobre. Comme il l’a démontré lors de ses six sorties. Des courses pas des plus faciles majoritairement dans de grandes arènes face à une grosse opposition (Mauguio, Le Grau deux fois, Nîmes, Beaucaire, Vauvert où il a chaque fois rentré ses ficelles, NDLR) ». Une valeur sûre donc et ce malgré en 2013, un arrachement des ligaments à la patte : « Ce sont les aléas d’une carrière à rectifier avec du temps et de la patience. Nous l’avons soigné, c’est pas un exploit ! Quand tu es éleveur, il faut se donner les moyens de prendre le temps ». Et la patience a été récompensée remettant en piste un Mignon qui se fait respecter par sa gestion de la piste, ses anticipations.... et son moral de combattant à toute épreuve. C’est bien ce qu’avait décelé son manadier, puisque « Mignon a été étalon et ses fils sortiront l’an prochain ». Quelle meilleure carte de visite qu’un papa Biòu d’Or.

MARTINE ALIAGA
Photos CHRISTIAN ITIER

05/10/2015

CHATEAURENARD *FINALE DE L'AVENIR*

Dimanche 4 octobre 2015

Un si Mignon Biou d'Or !

1981 et 1982 Rousset, 2000 Pythagore, 2010 Guépard, 2015 Mignon... Cinq titres de Biòu d’Or (avec quatre cocardiers) pour la manade Cuillé ! Et la reconnaissance pour le N. 349 de l’élevage généracois. Magnifique cocardier, repéré par le grand public dès 2010 où, au Grau-du-Roi, il s’octroyait le Biòu de l’Avenir (nous y reviendrons demain).

Hier à Châteaurenard, dans la salle de l’Etoile, remplie sur deux étages par un public attentif, chaque vote des 16 membres de la commission du Trophée Taurin et des deux raseteurs (Icham Fadli et Sabri Allouani) a été annoncé à haute voix par Julie Zaoui, codirectrice du Trophée Taurin Midi Libre - La Provence, avec Domynique Azéma. Dans un silence quasi religieux, quatre voix se sont portées sur Gréco de la manade Saint-Antoine, cinq à Garlan et deux à Optimus des Baumelles, sept pour Mignon de Cuillé. Des bulletins répartis sur quatre taureaux, à l’image d’une saison taurine où les chances de chaque prétendant se sont équilibrées au fil des courses. Jusqu’à ce que Mignon fasse la différence... sous les applaudissements du public.

 

La course

Cupidon apporte son 3e Biou de l'Avenir
à la manade Paulin

châteaurenard,avenir,mignon biou d'or,cupidon biou de l'avenir,marengo de vellas,course camarguaiseUne finale c'est toujours une fête et le decorum est là pour l'entrée en matière. Mais le ciel est gris, les arènes ne font pas le plein et l'ambiance ne s'est pas vraiment enflammée. La course est intéressante, d'un bon niveau, manquent juste le ou les raseteurs qui transmettent l'émotion et le ou les taureaux qui font monter les degrés. Marengo aurait pu être celui-là, il se casse la corne deux minutes après sa sortie. Cupidon (3e) est récompensé à juste titre, sa volonté, sa régularité, son sérieux font pencher les votes en sa faveur.  Ventadis (2e) mène sa course crescendo. Chicharito (Caillan) assure sa 4e position avec anticipations et jusqu'au boutisme. Ben Hur affiche sa détermination.

Ciacchini assuré de sa première place, ne se met pas assez en évidence, Dunan et Zbiri se tire la bourre pour les 2e et 3e place, François Martin est le plus investi avec classe. A gauche, Gaillardet est très entreprenant.

Trident (Ricard) passe à côté. Une paire de gros engagements et des refus à outrance.

Ventadis (Allard). S'il se perd dans la grande piste, ses accélérations font mouche, notamment à droite. François Martin le met en valeur sur des longueurs et l'embarque jusqu'aux planches. Pointe après Faure , tape sur Gaillardet. La 1re ficelle ouverte, lui fait prendre la foudre, ses ripostes redoublent alors d'intensité dans une bon quart d'heure. 8 Carmen et retour.

Cupidon (Paulin).- Le long des planches, affiche une belle présence dans des échanges rythmés. Une fois en place, il raccompagne en force et se cabre en conclusion. Enchaînements terminés au fil des planches, coup de barrière sur Faure, Méric. Le taureau se livre franchement et avec volonté. 14 minutes. 9 Carmen et retour.

Chicharito (Caillan).- Attentif à tout mouvement, il sort en force sur le beau cite de François Martin. Anticipe Ciacchini, pointe après Roig, pousse sur Gaillardet. Sérieux, méchant, il déquille le tourneur Lieballe sur la plache. Gaillardet, pris dans le berceau des cornes, traverse la piste... Emotion sur le gradins. Garde 9'30 ses rubans. Perd ses deux ficelles dans la foulée. A 6 ans, il impressionne. 12 très belles minutes.6 Carmen et retour.

Ben Hur (Lautier).- La première intervention sur Ciacchini donne le ton. Taureau sérieux et finisseur. La corne toujours prête à frapper, Ben Hur accélère et tient jusqu'aux planches avec détermination (frappe après Dunan, F. Martin, Marignan). Sa 2e ficelle ouverte lui fait prendre une multitude de rasets brouillons et indélicats pour deux dernières minutes compliquées. 13'30. 6 Carmen et retour.

Médoc (Saumade).- De rudes passes l'attendent dès sa sortie, Dunan et Zbiri se battent pour le classement, un point les sépare. Médoc riposte, tête basse, et quand on lui en laisse la place, fait l'effort. Placement fluctuant, dans un registre classique, il se cabre après Zbiri. En piste, le rythme retombe d'un coup. Les primes montent, et Méric fait le bon coup avec la 1re ficelle à 600€. 1 Carmen et retour.

Marengo (Vellas).- Sort fièrement et même si les premiers rasets ne lui offrent pas l'occasion de briller, Marengo arbore une méchanceté et une agressivité qui émoustillent le public. Le premier coup de semonce est pour Faure. Puis, se jettant après Beaujard, le taureau traverse les planches et se casse la corne gauche au ras du crane. 2'50 et beaucoup d'espoirs déçus pour la manade Vellas.

MARTINE ALIAGA
PHOTOS CHRISTIAN ITIER

 

châteaurenard,avenir,mignon biou d'or,cupidon biou de l'avenir,marengo de vellas,course camarguaise

 

Points Trophée de l'Avenir : Zbiri, 13 points ; Dunan, 12 ; Faure, 9 ; Méric, 9 ; Marignan, 7 ; Gaillardet, 5 ; Martin, 4 ; Ciacchini, 3 ; Roig, 3.

Au final : 1. Jérémy Ciacchini, 722 points ; 2. Dunan, 496 ; Zbiri, 494 ; Faure, 483 ; Marignan, 432.

Biou de l'Avenir (élu à l'unanimité) Cupidon de Paulin.

Meilleur animateur : Gaillardet

*************

MARENGO DE VELLAS

Le N.902 de la manade Vellas avait attaqué sa course tambour battant à son habitude. Agressif, bagarreur, son premier puissant coup de semonce était pour Lucas Faure. Mais après avoir traversé les planches sur le tourneur Eric Beaujard, Marengo se cassait la corne gauche. Joint hier, son manadier, Rémi Vellas indiquait « Nous le soignons du mieux possible. La corne est cassée à ras et même un peu en dedans. Avec le vétérinaire, nous attendons quelques jours pour voir l’évolution. Si c’est possible nous envisagerons une prothèse ».

*******************

 

20/09/2015

LES FINALES DU TROPHEE TAURIN

LOGOTT.jpg

TROPHEE DES RASETEURS

Samedi 3 octobre, 15 h, 11 €
 Saint-Rémy-de-Provence

JUVENAL de Nicollin - CASTELLAS de Fabre-Mailhan

MUSCADET de Chauvet - CAMAÏ de La Vidourlenque

BEEFEATER de Ricard - ROUFFIAN de Lagarde

AROUJO de Guillerme

Renseignements : 06 13 89 85 08

***********

TROPHEE DE L’AVENIR

Dimanche 4 octobre, 15 h, 11 et 13 €
Châteaurenard

TRIDENT de Ricard - VENTADIS d’Allard

CUPIDON de Paulin -  CHICHARITO de Caillan

BEN HUR de Lautier -  MEDOC de Saumade

MARENGO de Vellas

Renseignements et réservations : 04 90 24 25 50

***********

TROPHEE DES AS

Dimanche 11 octobre, 15 €, 13 €, Arles

BOER d’Occitane - CHICO de Lautier

SYLVERADO de Nicollin - MIGNON de Cuillé

GARLAN des Baumelles - GRECO de Saint-Antoine

OPTIMUS des Baumelles

Nombre de raseteurs invités
selon le quota de la piste (11)
dans l’ordre du classement du groupe 1
 invité d’honneur Joachim Cadenas 

Renseignements et réservations :
08 91 70 03 70. www.arenes-arles.com

**************** 

13/08/2015

LE GRAU DU ROI *GRAND RENDEZ-VOUS - AS*

 le grau-du-roi,15 aout,course camarguaise

AU GRAU UN 15 AOUT AU TOP !

3e Grand Rendez-Vous L’affiche de ce samedi 15 août aux arènes du Grau-du-Roi, est somptueuse. Le top des top des raseteurs et des taureaux... Une avant-course soignée signée Patrice Blanc... Un spectacle recommandé par le Trophée Taurin Midi Libre - La Provence. 

Alors il y a qui au Grau, le 15 ?. Comprendre quels raseteurs et quels taureaux le 15 août, aux arènes. Des mois à l’avance, les amateurs de course camarguaise se posent la question, tant cette date est porteuse d’espoirs. Pour son premier “15 août” à la tête des arènes du Grau-du-Roi, Vincent Ribera, en charge de la programmation, a voulu le meilleur... Les meilleurs. 

Annoncée en début de saison, l’affiche a fait tilt chez les afeciouna. Elle n’a été remaniée qu’à la marge et du coup a été labellisée en Grand Rendez-Vous (le 3e après Nîmes et Palavas-les-Flots) par la direction et de la commission du Trophée Taurin Midi Libre - La Provence, pour son sérieux et sa qualité. Tout comme le lendemain d’ailleurs, Les Saintes-Maries-de-la-Mer pour un Trophée des Impériaux qui se présente sous les meilleurs auspices. 

Au Grau-du-Roi, entre un spectacle et un toro-piscine, les organisateurs peaufinent les derniers détails pour que cette journée reste dans les mémoires. 

Il y aura du beau monde, le gratin des acteurs de la course camarguaise, du spectacle et des émotions - on l’espère du fond du cœur. En tous cas, les ingrédients sont là, l’investissement de tous est incontestable, l’affiche magnifique... Alors !

TEXTES MARTINE ALIAGA

PHOTOS  C. ITIER ET MALI

LE PLATEAU TAUREAUX - RASETEURS

le grau-du-roi,15 aout,course camarguaiseOn peut faire confiance au conseiller technique de l’organisation Ribera pour que le plateau taureaux/raseteurs soit équilibré. Sabri Allouani a fait ses preuves à Palavas-les-Flots où sa connaissance du bétail et des hommes, a produit des moments d’excellence tauromachique. Pour ce 15 août, revue des effectifs.

Boer de la manade Occitane. Solide cocardier capable d’emportement quand il voit rouge ce que son caractère bien trempé lui dicte souvent. La vaillance de Chico n’est plus à démontrer. Régulier, attentif, le Lautier ne rate jamais sa course, c’est une valeur sûre. Sugar de Nicollin impose un tri sélectif aux hommes obligés de réfléchir. Armé de cornes “a recibir”, il ne relâche jamais son attention. Capable d’éclats aux planches, Scipion de Saumade n’en dédaigne pas pour autant les sévères enfermées. Sa dernière course au Grau-du-Roi le 14 juin en témoigne où brillant et dangereux il a rentré ses ficelles. Au rayon des taureaux spectaculaires, Optimus des Baumelles est une évidence. Et si les raseteurs osent la connivence, avec lui les éclats sont assurés. Dans le même registre, Greco de Saint-Antoine affectionne les engagements explosifs. Gare à ne pas traîner aux planches. Bizet de Laurent, lui, monte en température au rythme du travail proposé. Il frappe fort, il se jette haut, de quoi rassasier le public. 

A l’organisation ou en piste, Sabri Allouani sait toujours motiver les troupes. Avec lui, le public apprécie les infatigables Katif, Aliaga, la classe de Four et le cœur à l’ouvrage que mettront, n’en doutons pas, I. Benafitou, Bouhargane, Chekade, Favier ou J. Martin.

ENTRETIEN

Vincent Ribera, directeur des arènes du Grau-du-Roi

« Ce sera le 1er Souvenir Etienne-Mourrut »

le grau-du-roi,15 aout,course camarguaiseUn toro-piscine, au Grau-du-Roi, un autre au Cap d’Agde, les arènes de Palavas à préparer pour un spectacle, un humoriste ici, un chanteur là... des affiches à livrer, des rendez-vous avec la sécurité, avec les médias... des fleurs à commander... des vachettes à réserver auprès d’un manadier... Vincent Ribera se démultiplie sans se départir d’un grand calme même quand son téléphone trépigne toutes les trente secondes. 

Vous arrivez à tenir pied partout ?

C’est comme ça depuis début juillet, en tout il y a à peu près 170 spectacles en deux mois, mais ça va je gère... Je suis organisé, je sais ce que j’ai à faire... 

Et au Grau-du-Roi-même, l’organisation Ribera prend-elle racine ? 

Les arènes ouvrent presque tous les soirs soit avec des toro-piscine, toro-mousse, des rodéos camarguais ou américains, des soirées humour ou concert... ça ne s’arrête jamais. Les toro-piscine marchent très bien avec de belles entrées et de l’ambiance. Et pour les courses camarguaises, on est globalement au-dessus des objectifs prévus. Le 1er mai et Pentecôte derniers notamment. 

Alors ce 15 août ?

Le 15 août, c’est le gros morceau de la saison. On ne veut pas se manquer, c’est très important, c’est la course-phare, alors nous nous sommes beaucoup investis. Ce n’est même pas une question de budget - les arènes archi-pleines équilibreraient à peine - c’est une question de prestige... 

Au niveau organisation, cela doit demander une logistique importante ?

Oui, les équipes sont maintenant rodées et bien en place, les réservations marchent bien. Sabri Allouani s’occupe des taureaux et des raseteurs. Je crois que nous avons ce qu’il y a de mieux. Et le label Grand Rendez-Vous du Trophée Taurin le prouve. Patrice Blanc va nous concocter un spectacle avant course dont il a le secret, il y aura la peña La Gardounenque pour l’ambiance....

Avez-vous apporté votre touche personnelle à ce rendez-vous ?

Il était dommage que cette belle course n’ait pas de nom ni de prix. Aussi à la demande de certains Graulens, et en bonne entente avec la municipalité, nous avons décidé de créer le 1er Souvenir Etienne-Mourrut, du nom de l’ancien maire. C’est Robert Crauste, maire du Grau, qui remettra le prix au meilleur taureau de l’après-midi, aux côtés de Mandy Graillon, Reine d’Arles. Un raseteur aussi recevra un trophée, celui du meilleur animateur décerné par la direction des arènes.

Le prochain challenge ?

On met les dernières finitions à la fête votive avec les courses du Trophée de la Mer (As, 13, 17 et 20 septembre) et aux courses de l’Avenir puis il y aura le Revivre (26-27 septembre), cela au Grau-du- Roi et bien sûr la feria d’automne de Palavas...

Et puis il y a l’école de raseteurs à mettre en place. Sabri a passé son diplôme d’éducateur sportif fédéral, les inscriptions devraient débuter fin de l’année, pour des entraînements début 2016. 

CAPELADO

Patrice Blanc : «Un hymne à la féminité»

le grau-du-roi,15 aout,course camarguaiseResponsable et initiateur des belles capelades à thème, notamment à Beaucaire jusqu’à l’an dernier, Patrice Blanc n’a pas son pareil pour chorégraphier de poétiques tableaux vantant les personnalités, les us et coutumes provençaux. Pour samedi, le Mouriésen a concocté un hymne aux femmes, à la féminité. Quelle meilleure ambassadrice que Mandy Graillon, cette Reine d’Arles, belle, élégante et enjouée, pouvait illustrer cet hommage. Une jeune fille passionnée par sa terre, son histoire et son avenir, qui a emporté depuis son élection, le cœur des Provençaux aussi bien que celui des Languedociens, par ses discours brillants et engagés. Mandy sera donc le bijou de cette capelado, entourée de... Mais chut, il faut que cela reste une surprise pour les spectateurs. Rendez-vous donc à partir de 16 h 30.

PRATIQUE

Le 15 août : course à 17 €, 12 €. Guichets ouverts à 10 h, non stop. Arènes ouvertes au public à 15 h. 16 h 30, entrée en piste de La Gardounenque, suivie du spectacle d’avant course (lire ci-contre). 

Réservations : tous les jours 10 h-13 h et 16 h - 19 h. Tél. 04 66 51 12 12.

Site des arènes : www.arenesdugrauduroi.com

 le grau-du-roi,15 aout,course camarguaise

 

15/07/2015

64e TROPHEE TAURIN MIDI LIBRE - LA PROVENCE

TAUREAUX CLASSÉS 2015

MANADE AGU : Hébus

AUBANEL-BARONCELLI : Vincent
L'AURORE : Burano

LES BAUMELLES : Aïoros, Garlan, Maï, Optimus, Regain, Santen

BLANC : Agassoun, Catouli, Fandango, Pegoulier, Ulmet, Siffleur
BLATIERE-BESSAC : Canio, Césarion, Frelon, Ivanhoé, Jivago, Mécano, Sisley, Vergézois, Vallespir
BON : Apollon, Chambao, Clodomir, Monro, Trancardel
LE BRESTALOU : Renard, Zeus
BRIAUX : Nîmois, Perdigau
CAILLAN : Esmero, Estreloun, Tastaïre
CAVALLINI : Artiste

CHAPELLE : Prince
CHAUVET : Arlésien, Bouby, Colvert, Couet, Jupiter, Prince, Toscan
COUGOURLIER : Lucas
CUILLE : Horacio, Loubard, Mandarin, Mignon, Modiano, 
Mollières, Notaire, Oenologue, Pharmacien, Vison
CYR : Lebrau

ESPELLY-BLANC  : Serpatier, Miro
FABRE-MAILHAN : Castellas, Cigalon, Cohiba, Daudet, Marcias, Purpan, Quito, Raimu
FELIX : Othello, Vincent
FOURNIER : Menestrel, Mouret
LA GALERE : Cruchot, Lucas, Oscar, Rudy, Saint-Eloi, Tyrosse
GILLET : Afouga, Gregaou, Lugar, Mari Peu
GRAND SALAN : Perille
GUILLIERME : Aroujo, Bessoun, Estepous, Lou Cran, Rabina, Ventareu
HERVAS : Rafiot
JANIN : Rex, Sparagus
LE JONCAS : Fetiche, Patton, Talleyrand
LAFON : Vibre
LAGARDE : Azzaro, Hephaïstos, Papagaï, Rouffian
LAURENT : Cassius, Cyrano, Fouquet, Téflon, Troubadour
LAUTIER : Attila, Baryton, Brutus, Cardinal, Chico, Elégant, Gascon, Germinal, Malaga, Phoebus
LAYALLE : Courlis, Ibis, Landais, Lou Pastre, Mimosa
MARTINI : Baroudeur
NICOLLIN : Camarié, Embrun, Juvénal, Pélican, Perceval, Platon, Sugar, Sultan, Sylverado, Topaze, Tzigane
OCCITANE : Boer, Crapone
LOU PANTAÏ : Beleü, Pernen, Pirate
PAULIN : Camerone, Icare, Lou Battre, Queyras, Ubaye
PLO : Quassard, Quolibet, Ramier, Roussillon
RAYNAUD : Angelo, Escamillo, Marco Mau, Rabino, Ratis
LE RHONE : Banaru
RIBAUD : Gaura, Riquet
RICARD : Absolut, Bendor, Djangoa, Garlaban, Perroquet, Trident, Vaccares
RICHEBOIS : Canaille, Moineau, Moustic, Pierrounet
ROUQUETTE : Apparicio, Ulysse
ROUSSEAU : Albator, Fanfaron
SAINT-ANTOINE : Aramis, Greco, Orion
SAINT-PIERRE : Calabrun, Cerf, Merlan, Vaunageol
SAUMADE : Belagio, Castor, Clovis, Django, Jacob, Médoc, Pourpier, Saladin, Scipion
LES TERMES : Athos, Hélios
LA VIDOURLENQUE : Apollon, Camaï
VINUESA : Bayle, Chamaco, Mesrine, Pavoun. 

02/04/2015

64e TROPHEE TAURIN MIDI LIBRE - LA PROVENCE

Quelques points du réglement 2015

LES COTATIONS 

Raseteurs du groupe 1 (As) marquent des points dans les courses inscrites à la grille, au Trophée des As. Coupe cocarde 1 point. Cocarde 2. Gland 2. Cocarde et gland ensemble, 3. Ficelle 4. Leurs points sont doublés (coef. 2) lors des Grands Rendez-Vous. Leurs points sont comptés en coef. 1,5 dans les pistes suivantes : Alès, Arles, Châteaurenard, Lunel, Nîmes, Palavas. Points normaux (coef. 1) pour toutes les autres pistes.

Raseteurs du Groupe 2 (Trophée des Raseteurs). Lorsqu’ils courent au Trophée des As, leurs points sont doublés (coef. 2) dimanche et jours fériés (ficelles à 4 points), sauf course unique. Lorsqu’ils courent au Trophée de l’Avenir, points normaux (coef.1), dimanche et jours fériés (ficelles à 3 points) sauf course unique et 1res séries du Trident d’Or.

Raseteurs du Groupe 3 (Avenir). Les raseteurs marquent les points normaux (coupe 1, cocarde 2, gland 2, cocarde gland ensemble 3, ficelle 3 points) à toutes les courses Avenir.

AUX ORGANISATEURS

Quatre des six premiers taureaux d’une course comptant pour le Trophée des As doivent faire partie de la liste des taureaux classés par la commission du Trophée Taurin Midi Libre - La Provence. Trois taureaux classés maximum pour les courses du Trophée de l’Avenir. 

Il est rappelé que les organisateurs doivent faire parvenir la composition de leur course le lundi à la FFCC. Aucune modification ne sera prise en compte par les journaux, le jeudi après 17 h.

07/02/2015

TROPHEE TAURIN 2014

TROPHEE TAURIN 2014 EN DETAIL

 

trophée taurin 2014 les chiffres,courses camarguaisesLes courses aux As :  en Avril 10 courses, en Mai 16, en Juin 13, en Juillet 13, en Août 20, en Septembre 8 et en Octobre 2.  As annulées : Avril 3, en Juillet 4, et 2 en Septembre.

Les courses à l'Avenir :  avril 30 courses, en Mai 47, en Juin 55, en Juillet 58, en Août 41, en Septembre 42, et Octobre 1.  avenir annulées : Avril 5, en Juillet 4.

Courses uniques :

As :  2 en Mai, 3 en Juin, 7 en Juillet, 10 en Août, 1 en Septembre et 2 (finales As et Raseteur) en Octobre. Total: 25 courses. 

Avenir : 1 en Avril, 4 en Mai, 4 en Juin, 13 en Juillet, 12 en Août, 9 en Septembre, et 1 (finale) en Octobre. Total 44 courses.

Au total: 82 courses aux As, 274  à l’Avenir.

Les Grands Rendez­-Vous : Arles 2 avril (annulé pluie), Palavas le 8 mai, Vauvert le 29 mai, Nîmes le 4 juin, Lunel le 19 juillet, Grau du Roi le 15 août, Saintes-­Maries-­de-­la­Mer 17 août et Châteaurenard le 14 septembre.

 

trophée taurin 2014 les chiffres,courses camarguaisesLes Tops 5 des Raseteurs :  au classement final du Trophée Taurin avec toutes les courses comptabilisées, les 5 premières places: Allouani 658,5 pts, Chekade 580, Auzolle 571, Four 398 et Ayme 345. 

Sur les 30 meilleures courses finale en plus: Allouani 535,5 pts, Auzolle 517, 5, Chekade 483, Four 389, Ayme 341. 
Sur les 25 meilleures courses finale en plus: Allouani 473, Auzolle 461, 5, Chekade 425, Four 367, et Ayme 327.

Soit dans tous les cas de figures, Allouani l'emporte, seul Auzolle serait second et rien ne change pour tous les autres.

Trophées : 

Raseteurs As : 8 victoires pour Auzolle dont la Palme d'Or et le Trophée des Maraîchers; 6 victoires pour Allouani dont un 10e trophée des As et le Pescalune; 6 victoires pour Chekade dont les Olives Vertes; 4 pour Belgourari dont la Ficelle d'Argent et 3 victoires chacun pour Ayme (Crochet d'Argent et Corne d'Or), Four (le Muguet d'Or) et Katif (Impériaux).

trophée taurin 2014 les chiffres,courses camarguaisesRaseteurs Avenir : en tête Zékraoui avec 15 premiers prix dont le Trophée de l'Avenir, ensuite avec 10 prix Bouhargane, Cadenas avec 7 prix, Pradier 4 et Gaillardet 3.

Raseteurs groupe 2 : en tête avec 8 prix Maurel, puis Guyon 5 dont le Trophée des Raseteurs, 5 également Ferriol, Marquier et Ricci 4.

Le top 5 des manadiers.

Les Baumelles: 8 victoires (6 avec Garlan) aux As dont le Biou d'Or, puis 7 à l'Avenir soit 15 coupes et trophées.

Gillet: avec 8 victoires aux As (4 Mari Peu, 3 Grégau et 1 Lugar) dont le Crochet d'Argent, puis 6 victoires à l'Avenir soit 14 prix.

Jean-­Claude Blanc: avec 3 victoires aux As (2 Ulmet dont les Maraîchers et Agassoun) et 8 prix à l'Avenir soit 11 prix.

Saumade: avec 3 victoires aux As (dont 2 fois Scipion et 1 Castor) et 6 à l'Avenir soit 10 prix.

La Galère: avec 3 aux As et 5 à l'Avenir soit 8 prix.

Lautier: avec 1aux As (Cardinal) et 7 à l'Avenir soit 8 prix également.

PATRICK PONS

****************

 

 

14/11/2014

TROPHEE TAURIN MIDI LIBRE - LA PROVENCE 2015

 trophée taurin 2015,classement des cocardiers,courses camarguaises

Procédure pour classer les taureaux : pour préparer la prochaine saison de courses camarguaises dans le cadre du Trophée Taurin La Provence - Midi Libre, les membres de la commission vont classer les taureaux. 

Les manadiers sont donc invités à faire connaître, avant le 5 décembre, le nom des taureaux qui courront au Trophée des As et qu'ils souhaitent voir classer pour la saison prochaine.

Sur papier libre, indiquer nom et adresse de la manade, mentionner le nom de la personne à contacter si besoin d'informations complémentaires, avec un numéro de téléphone. Lister ensuite le ou les noms de taureaux à classer, mentionner le numéro de chaque taureau.

Si le taureau était classé la saison dernière, indiquer le nombre de sorties réalisées durant la saison ; si le taureau n'a jamais été classé, mentionner sommairement les raisons de la demande de classement.

Les fiches sont à renvoyer par courrier à La Provence, Trophée Taurin, 12 bd des Lices, 13200 Arles ou par mail, tropheetaurin@gmail.com

A ces mêmes adresses, postale et mail, peuvent être communiquées toute information ou toute demande en relation avec les courses camarguaises comptant pour le Trophée Taurin.

LA DIRECTION DU TROPHÉE TAURIN

 

23/10/2014

63e TROPHEE TAURIN *DERNIERES IMAGES*

Dimanche 19 octobre 2014 - Finale du Trophée des As

Avant de tourner la page

 63e Trophée Taurin,course camarguaise

Sous le soleil retrouvé, Nîmes et la course camarguaise ont brillé de mille feux, dimanche dernier, pour la 63e finale du Trophée Taurin Midi Libre - La Provence. Une journée douce comme un automne camarguais voulant faire oublier qu’il déchaînait ses éléments la semaine précédente.

Avant de refermer la page, quelques images à conserver d’un kaléidoscope haut en couleurs, en actions et en émotions du délicieux spectacle d’ouverture à la course allant crescendo jusqu’à la remise des prix.

63e Trophée Taurin,course camarguaiseLe final où spectateurs debouts et acteurs communient tòutis ensèn pour une Coupo Santo collégiale. Sabri Allouani qui soulève son 10e Trophée des As. Historique ! La famille Linsolas qui ramène aux Baumelles, le 3e sacre du Biòu d’Or Garlan. Rare ! La famille Clauzel de la manade Saint-Antoine ovationnée pour le prix du meilleur taureau de la course, Greco. Prometteur ! A la capelado, Aude Raynaud, demoiselle d’honneur de la Reine d’Arles qui accueille en piste, sa sœur Aurélie et son père Frédéric, puis son grand-père Marcel et son grand-oncle Jean. Emouvant ! Les chorégraphies parfaites des groupes folkloriques, chevaux, Arlésiennes, orchestrées par Patrice Blanc. La ferveur juvénile des enfants de la chorale. La grâce de Mandy Graillon, rayonnante reine d’Arles, et ses demoiselles d’honneur.... Charmant !

63e Trophée Taurin,course camarguaiseEt la photo finale réunissant les acteurs, les vainqueurs et les partenaires du Trophée Taurin : à savoir pour Midi Libre, Jean-Pierre Gugliermotte, directeur de la Promotion ; Albert Lugassy, rédacteur en chef de La Provence ; Cyril Olive de la Société Pernod 51 ; M. Bousquet, président de la cave de Gallician ; la directrice du Trophée Taurin, Domynique Azéma ; Ferdinand Jaoul pour la Région Languedoc-Roussillon ; Jean Denat, président du Conseil général du Gard ; MM. Fournier et Pastor, mairie de Nîmes... Dans une grande envolée de robes moirées, de rubans et de dentelles, de bouquets de saladelle, de trophées brandis et de congratulations partagées, de larmes et de sourires, il est temps de refermer le grand livre du 63e Trophée Taurin sur ses héros et toutes leurs étoiles.

MARTINE ALIAGA
Photo CHRISTIAN ITIER

 

63e TROPHEE TAURIN *CLASSEMENT FINAL*

 

LOGOTT.jpg

2014 CLASSEMENT FINAL

Trophée des As - Groupe 1

1. ALLOUANI Sabri (D) 658,5

2. CHEKADE Amine (D) 580

3. AUZOLLE Loïc (D) 571,5

4. FOUR Bastien (G) 398

5. AYME Anthony (D) 345

6. BELGOURARI M. (D) 305,5

7. KATIF Zakaria (D) 303,5

8. FAVIER Maxime (G) 260

9. ERRIK Radouane (G) 243,5

10. BRUSCHET Romain (D) 198

11. ALIAGA Jérémy (G) 196

12. OUFFE Julien (G) 193,5

13. MARTIN Jérôme (G) 177

14. REY Julien (D) 154

15. BENAFITOU Ilias (D) 134

16. ALLAM Fayssal (G) 94

17. POUJOL Hadrien (G) 81

18. RASSIR Sofiane (G) 79

19. SANCHIS Boris (D) 52

20. FAURE Lucas (D) 43

21. OUTARKA Lahcène (D) 33

22. MASCARIN Romain (D) 15

23. VILLARD Benjamin (D) 4

Trophée des Raseteurs - Gr.2

1. GUYON Rémy (D) 424

2. MAUREL David (D) 369

3. CLARION Christophe (G) 338

4. JOURDAN Victor (D) 320

5. MARQUIER Mathieu (D) 300

6. FOUGERE Dimitri (D) 291

7. MARTIN-COCHER D. (G) 259

8. SABATIER David (D) 255

9. FERRIOL Joffrey (G) 242

10. RICCI Jean-Louis (G) 210

11. SANCHEZ Marc (G) 202

12. GRAMMATICO Fab. (D) 177

13. BENAFITOU Nabil (G) 173

14. GLEIZE Alexandre (D) 159

15. OUFDIL Icham (D) 139

16. VIC Jonathan (D) 138

17. GOUGEON Mickaël (G) 103

18. CARTALADE Kevin (G) 90

19. CHIG Mohamed (D) 88

20. MOINE David (D) 85

21. CANO Guillaume (D) 82

22. MARTINEZ Damien (D) 65

23. MIRALLES Cédric (D) 62

24. RUIZ Olivier (G) 60

25. OLESKEVICH Nicolas (G) 49

26. CAIZERGUES Kevin (D) 48

27. MONDY Thomas (G) 47

28. LAFARE Jérémy (G) 45

28. MOUTET Damien (D) 45

30. ALARCON Loïc (G) 43

31. VIOLET Nicolas (D) 41

32. MEBAREK Sidi (G) 36

33. BINI Benjamin (G) 34

33. BOURNEL Marc (D) 34

35. GUIN Romain (G) 29

36 DUMONT Thomas (D) 28

37. VALETTE Benjamin (D) 26

38. THIERRY Patrice (G) 20

39. CASTEL Cyril (D) 13

40. SANTELLI Mickaël (D) 10

41. PAPARONE Nicolas (D) 9

42. CHARNELET Mickaël (D) 8

43. PEREZ Guillaume (G) 6

44. SALINESI Sylvain (D) 5

45. MONDY Romain (D) 3

45. PEREZ Yannick (D) 3

45. SOLERA Raphaël (G) 3

Trophée de l’Avenir - Gr. 3

1. ZEKRAOUI Youssef (G) 851

2. BOUHARGANE J. (G) 783

3. ALIAOUI Farid (G) 524

4. GAILLARDET Joan (G) 504

5. PRADIER Yoan (D) 478

6. CADENAS Joachim (D) 445

7. OUDJIT Jean-Henri (D) 405

8. GAUTIER Anthony (D) 394

9. ZBIRI Smaïn (G) 347

10. SOLER Jérémy (D) 274

11. SABOT Benjamin (D) 257

12. IBARRA Rémy (D) 240

13. ROIG Thomas (D) 146

14. EL HAJJOUJI Fouad (G) 138

15. MARQUIS Rudy (G) 135

16. MONTESINOS G. (D) 126

17. COULOMB Florian (G) 87

18. BOYER Frédéric (G) 82

19. CIACCHINI Jérémy (D) 62

20. ORTIZ Rodrigue (D) 50

21. BENOIT Benjamin (D) 40

22. ANANE Medhi (G) 36

23. ZINI Walid (G) 16

24. MARQUIS Kevin (G) 10

21/10/2014

NIMES FINALE DU TROPHE DES AS

Dimanche 19 octobre 2014 - LA COURSE

Crescendo jusqu'aux feux d'artifice

nimes,finale du trophée des as,greco,ratis,sugar,allouani,courses camarguaises

Greco de Saint-Antoine et Sabri Allouani

De la première partie, je retiens Sugar (3e) pour sa prestation cocardière tenant tête haut les cornes à 12 raseteurs. En seconde, Garlan, certes un peu moins affûté mais peu sollicité aussi, se fait respecter, Ulmet attaque fort, se retient parfois, repart au combat puis se blesse, Greco signe le quart d’heure fort du jour, et Ratis, au moral retrouvé, conclut brillamment. Côté raseteurs : Allouani honore sa 10e étoile, Katif expose son talent, Ayme offensif, Auzolle leveur d’attribut en première partie, Four la qualité sans la quantité, Favier toujours au contact, Aliaga en fin de course, Martin pour quelques belles passes, Chekade, Belgourari, Errik, Ouffe en dessous.

Horacio (Cuillé).- Délimite sévèrement son terrain sur quelques mètres carrés dont il ne veut pas sortir. Les ficelles rentrent.

Escamillo (Raynaud).- En mouvement, les premiers attributs volent vite. Quand il se place, il pousse ses conclusions jusqu’à faire voler les planches. Mais neuf minutes suffisent. Moyen en ce jour. 1 Carmen et retour.

nimes,finale du trophée des as,greco,ratis,sugar,allouani,courses camarguaisesSugar (Saint-Gabriel).- Il tient la forme et conclut au fil des planches à chaque action. Gère son placement et ses déplacements, sait se sortir de l’emprise et balade les hommes du toril à la présidence. Attentif, ses poursuites sont torrides et ses enfermées et arrivées aux planches dangereuses comme après Belgourari, Katif, Favier, Ziko ou Martin.  Du cocardier haut de gamme. 8 Carmen et retour au terme de ses 13’15.

nimes,finale du trophée des as,greco,ratis,sugar,allouani,courses camarguaisesGarlan (Les Baumelles).- Applaudi à la lecture de son palmarès, il se met vite en place côté toril. Pour qui le premier raset ? Chekade attaque à 1’30, anticipation sur Favier… Pour 5 minutes les premiers attributs. On ne plonge pas par hasard entre les cornes du triple Biou d’Or et les hommes se rangent soigneusement le long des planches, droite et gauche, pas une tête ne dépasse, et chaque candidat choisi longuement sa trajectoire. Le public s’impatiente. Les primes montent. Katif, le plus entreprenant, mais aussi Martin, duo Ziko-Favier. Quelques anticipations et chaudes enfermées mais pas assez au sentiment des spectateurs qui manifestent… après les enchères (jusqu’à 2200€ )? Après les hommes ? En attendant, Garlan se fait, une fois de plus, respecter et rentre ses ficelles. 3 Carmen et retour.

nimes,finale du trophée des as,greco,ratis,sugar,allouani,courses camarguaisesUlmet (Blanc).- Il attaque fort en se soulevant en rafale. Puis se place et se ménage un temps de récupération. Ça repart après Ayme, Auzolle. Entre retenue puis grosses actions aux planches (Allouani, Ouffe, Martin, Katif). Sur un gros coup de barrière après Katif, se blesse à la 11e et réintègre en musique, avec ses ficelles et 6 Carmen.

nimes,finale du trophée des as,greco,ratis,sugar,allouani,courses camarguaisesGreco (Saint-Antoine).- Premiers impacts violents sur Allouani puis Auzolle. Le cocardier a envie, cela se sent. Placé, froid, attentif, Greco s’engage haut et fort sur chaque action. Il envoie un boulet de canon sur Ayme qui se blesse en retombant. Continue sur sa lancée, en catapultant Allouani, Katif, ça c’est juste le temps des rubans. Aux ficelles, il redouble de méchanceté, par des coups puissants après Katif (4), Chekade (2), Belgourari (2), Auzolle, Allouani (2), les planches volent après Auzolle qui en reçoit une sur la tête… Près d’une vingtaine d’actions rythmées par la musique. Le public se lève. Greco rentre une ficelle en musique et sous l’ovation.

nimes,finale du trophée des as,greco,ratis,sugar,allouani,courses camarguaisesRatis (Raynaud).- Difficile de passer après Greco mais Ratis a de bons arguments. Un Ratis comme on l’aime, placé, explosif, belliqueux ! Un moral et un physique au top. Facétieux et joueur aussi. Même s’il se disperse un peu en démontant le pourtour, pas grave on l’apprécie aussi pour ça.  Surtout qu’il compense aux ficelles, par des coups de barrière puissants : Aliaga 3, Four, Martin 2, Belgourari 2, et Favier dont il coince méchamment le pied aux planches). Du très bon Ratis qui rentre ses ficelles. 7 Carmen et retour.

MARTINE ALIAGA
PHOTOS ITIER - MALI

 

Trophée des As : Allouani, Ayme, 14 points ; Auzolle, 13 ; Four, 7 ; Katif, 6 ; Favier, Belgourari, 4 ; Aliaga, Martin, 2 ; Errik, Chekade, 1

▼ SUGAR DE SAINT-GABRIEL

nimes,finale du trophée des as,greco,ratis,sugar,allouani,courses camarguaises

▲ Mehdi Belgourari et Sabri  Allouani ▼
dangereusement enfermés par Sugar

 nimes,finale du trophée des as,greco,ratis,sugar,allouani,courses camarguaises

▼ GARLAN DES BAUMELLES

avec Katif

nimes,finale du trophée des as,greco,ratis,sugar,allouani,courses camarguaises

▼ avec Favier

nimes,finale du trophée des as,greco,ratis,sugar,allouani,courses camarguaises

 ▼ ULMET DE BLANC

sur Allouaninimes,finale du trophée des as,greco,ratis,sugar,allouani,courses camarguaises

 ▼ Le festival d'actions de GRECO DE SAINT-ANTOINE

nimes,finale du trophée des as,greco,ratis,sugar,allouani,courses camarguaises

nimes,finale du trophée des as,greco,ratis,sugar,allouani,courses camarguaises

nimes,finale du trophée des as,greco,ratis,sugar,allouani,courses camarguaises

nimes,finale du trophée des as,greco,ratis,sugar,allouani,courses camarguaises

nimes,finale du trophée des as,greco,ratis,sugar,allouani,courses camarguaises

▼ RATIS DE RAYNAUD

La jambe de Maxime Favier coincée à la planche

nimes,finale du trophée des as,greco,ratis,sugar,allouani,courses camarguaises

nimes,finale du trophée des as,greco,ratis,sugar,allouani,courses camarguaises

nimes,finale du trophée des as,greco,ratis,sugar,allouani,courses camarguaises

***************

 

20/10/2014

NIMES FINALE DU TROPHEE DES AS

Dimanche 19 octobre 2014

Les signes qui ne trompent pas

NIMES ENFANTS.jpg

 

nimescapeladoPHMALI.jpgOn pourra toujours chercher - et trouver - la fausse note de cette journée de finale du Trophée des As, dimanche passé, à Nîmes. Mais le positif l’emporte, il y a des signes qui ne trompent pas. Cette après-midi dans les arènes est un succès et donne une superbe image des traditions et de la course camarguaise.

Les applaudissements chaleureux et spontanés venus des gradins au fur et à mesure du spectacle d’avant course témoignent de l’agrément du public. Comment ne pas acquiescer au ballet des élégantes et souriantes Arlésiennes dans leurs plus beaux costumes. Comment ne pas succomber devant ces ribambelles de Mireille ou la chorale des enfants apportant un grand vent de fraîcheur, des rires et de la légèreté. Se laissant porter par la musique, les spectateurs ont apprécié l’entrée de Mandy Graillon, Reine d’Arles portée en croupe par Raoul Mailhan ; la chorégraphie d’adorables poupées sur l’air de “Magali” ; la reprise équestre des gardians ; et les indispensables musiciens. Vraiment, sous la baguette de Patrice Blanc, la magie a opéré et embarqué le peuple de Camargue qui n’a pas manqué non plus la superbe remise des prix. Ce fut somptueux, élégant, coloré et poétique... reflétant parfaitement la vivacité de notre culture.

NIMESSABRIPHCI.jpgEt s’il fallait une autre preuve à cet engouement, elle serait à lire sur les visages des récipiendaires. Les larmes de Sabri Allouani, l’émotion de la famille Linsolas de la manade des Baumelles, la joie des Clauzel de la manade Saint-Antoine.

Vraiment, il y a des signes qui ne trompent pas.

 

MARTINE ALIAGA

PHOTOS CHRISTIAN ITIER ET MALI

Les acteurs du spectacle

 

finale du trophée des as,nimes,courses camarguaisesL’annulation de la course de la finale le dimanche 12 octobre et le report à ce dimanche passé a conduit tous les acteurs à remettre l’ouvrage sur le métier. Tel le chorégraphe Patrice Blanc en charge du décorum de l’après-midi, obligé d’apporter quelques retouches au spectacle. Des répétitions supplémentaires demandant de la disponibilité et de la concentration à tous mais au final, un spectacle flamboyant, touchant le cœur de public. En forme de remerciements voilà les acteurs du spectacle d’avant course et de la remise des prix : Mandy Graillon, Reine d’Arles, portée en croupe par Raoul Mailhan, les demoiselles d’honneur, les danseurs de la Capouliero de Martigues, Les Enfants, les Arlésiennes et Messieurs des groupes de Tradition, Li Arlatenco de Mouriès, Li Cabidoulo du Cailar, le Ruban de Provence d’Avignon, Lou Velout Pescalune, l’Etoile de l’Avenir d’Arles, l’Escolo d’Argenço de Fourques, Les associations Nîmoises de Maintenance, le Temps du Costume de Nîmes, le Cordon Camarguais, les Farandoleurs Cheminots et Flour Inmourtalo, les cavaliers de l’association Voltéo Julien Perrin, les tambours de la Batterie Fanfare du Réveil Tarasconnais, de l’Harmonie Rognonaise et de Châteaurenard et les musiciens de la Gardounenque.

FAMILLE RAYNAUD : que du bonheur !

finale du trophée des as,nimes,courses camarguaises

finale du trophée des as,nimes,courses camarguaises

FLORILEGE DU SPECTACLE

finale du trophée des as,nimes,courses camarguaises

finale du trophée des as,nimes,courses camarguaises

finale du trophée des as,nimes,courses camarguaises

 

finale du trophée des as,nimes,courses camarguaises

finale du trophée des as,nimes,courses camarguaises

finale du trophée des as,nimes,courses camarguaises

finale du trophée des as,nimes,courses camarguaises

finale du trophée des as,nimes,courses camarguaises

finale du trophée des as,nimes,courses camarguaises

finale du trophée des as,nimes,courses camarguaises

 

finale du trophée des as,nimes,courses camarguaises

*****************

 

19/10/2014

NIMES FINALE DU TROPHEE DES AS

Dimanche 19 octobre 2014

Les saveurs du banquet final

 nimes,finale du trophée des as,greco de saint-antoine,sabri allouani,courses camarguaises

Greco de la manade Saint-Antoine sur Ziko Katif

nimes,finale du trophée des as,greco de saint-antoine,sabri allouani,courses camarguaisesSi Greco fait sauter les bouchons de champagne, Ratis est un pousse-café corsé et pétillant. Sugar se déguste en trou normand bienvenu en cours de repas et Garlan se pose en plat de résistance.

 Dans le banquet final où quelques plats intermédiaires ont semblé un peu fades, la mise en bouche est somptueuse dans des envolées colorées, dynamiques et lyriques.  

Côté convives, le report de date n’étant jamais un plus pour une course, l’affluence n’atteint pas des records mais se situe dans une bonne  moyenne. 

Des hommes en blanc, assidus parfois à l’excès, ou  sur la réserve et parfois trop, on retient assurément Katif. Jeune Ziko deviendra grand aux côtés du champion Sabri Allouani, efficace et brillant aux bons moments. Chacun des dix autres raseteurs apportant son concours plus ou moins efficacement,  opportunément ou brillamment. 

Au menu donc,  Horacio, un premier qui se cantonne à quelques mètres carrés, puis Escamillo très moyen. Mais Sugar, avec une stratégie à toute épreuve, balade les hommes, tient tête et fait passer les premiers frissons en frôlant les raseteurs de ses cornes dangereuses.

Applaudi à la lecture de son palmarès le triple Biòu d’Or Garlan n’est pas submergé de sollicitations. On ne plonge pas au hasard entre ses cornes. Les hommes préparent longuement chaque départ, Katif, Favier et Martin, étant les plus conquérants. Aussi, le public manifeste : après les montants des primes aux ficelles (2200€) ? Le comportement des hommes ? A sa suite, Ulmet, avec des actions tonitruantes et quelques périodes de retenue mais il se blesse et quitte la piste à la 11e. C’est après que tout s’enflamme. Par un quart d’heure de haute envergure, Greco affole les compteurs de ses violents coups aux planches. Froid, jamais le cocardier de Saint-Antoine ne se disperse. Placé, attentif, ce sont des skuds à répétition qui bombardent les hommes et emballent la musique. Excellent ! Et le public debout. Quant à Ratis, s’il met quelques minutes à entrer dans la danse, une fois chaud, c’est avec son tempérament belliqueux, frondeur et facétieux qu’il mène sa course.  Du très bon Ratis.

nimes,finale du trophée des as,greco de saint-antoine,sabri allouani,courses camarguaisesA l’heure des récompenses, la piste rehaussée de la beauté des Arlésiennes dont la Reine d’Arles Mandy Graillon et ses demoiselles d’honneur, des gardians, et d’une ribambelle d’enfants, les salves d’applaudissements descendent des gradins. Sabri Allouani savoure la victoire. Dix étoiles brodées sur son maillot mais les plus brillantes au fond de ses yeux. 

MARTINE ALIAGA

16/10/2014

fINALE DU TROPHEE DES AS

nimes,finale du trophée des as,course camarguaise

CE DIMANCHE 19 OCTOBRE
LE SPECTACLE AU COEUR DES ARENES

 

nimes,finale du trophée des as,course camarguaise

Année après année, la finale du Trophée des As, conclusion du Trophée Taurin Midi Libre - La Provence, porte témoignage des valeurs de toute une saison. Tant pour les taureaux que pour les raseteurs. Avec le Biòu d’Or décerné annuellement entouré de six cocardiers décisifs dans les plus grandes affiches de la temporada. Côté raseteurs, les points reçus sur la longueur des six mois de compétition permettent un classement significatif, hormis bien sûr les blessures. 

nimes,finale du trophée des as,course camarguaiseCette année encore, le Biòu d’Or est - comme il se doit d’être - le meilleur taureau de l’année. Et l’Histoire retiendra la 3e couronne indiscutable de Garlan de la manade des Baumelles (photo ci-contre). Les piliers efficaces et confirmés que sont Horacio, Escamillo et Sugar. La détermination de Ratis, après sa blessure, et les nouvelles étoiles montantes, à ce niveau, Ulmet et Greco. 

En blanc, pour un nombre de victoires jamais atteint au Trophée des As - 10 - le King Sabri Allouani. Avec lui dans les cinq premiers, le challenger Amine Chekade ; le quadruple vainqueur des As Loïc Auzolle ; et deux familiers des podiums Bastien Four et Anthony Ayme. Derrière, la jeune garde les talonne : Mehdi Belgourari et Ziko Katif pour leur première année aux As. Cinq gauchers talentueux suivent (si l’on excepte Romain Bruschet blessé). Maxime Favier, Radouane Errik, Jérémy Aliaga, Julien Ouffe, Jérôme Martin.

Voilà pour la course, mais un jour de finale si le spectacle est dans l’affrontement des hommes et des bêtes, il l’est aussi avant. Car, chaque année, c’est tout l’environnement camarguais qui défile en piste, chorégraphié avec talent, et tenu au secret jusqu’au Jour J. Traditions, ballets équestres, groupes folkloriques, musiques et danses... c’est avec art que débute l’après-midi. L’espoir des afeciouna c’est que la suite soit du même tonneau. Et que brille la manière de raseter. Dans l’esprit taurin et le respect de tous. Alors là, la fête sera totale !

MARTINE ALIAGA

TROPHEE DES AS

DIMANCHE 19 OCTOBRE

NÎMES : 15 h, 10 €, Simon Casas Production, dél. Sagne et Eymonet. Chr. CAMARON

FINALE DU TROPHEE DES AS

Cuillé : HORACIO - Raynaud : ESCAMILLO - Saint-Gabriel : SUGAR

Les Baumelles : GARLAN - Blanc : ULMET - Saint-Antoine : GRECO

Raynaud : RATIS

Groupe 1 - Raseteurs : Les 12 premiers du Trophée des As

Tourneurs : Bensalah, Cuallado, Daniel, Fouque, Garcia, Kerfouche

**********

TROPHEE DES AS

CLASSEMENT DES RASETEURS - GROUPE 1

nimes,finale du trophée des as,course camarguaise

1. ALLOUANI Sabri (D) 644,5

2. CHEKADE Amine (D) 579

3. AUZOLLE Loïc (D) 557,5

4. FOUR Bastien (G) 391

5. AYME Anthony (D) 331

6. BELGOURARI M. (D) 301,5

7. KATIF Zakaria (D) 297,5

8. FAVIER Maxime (G) 256

9. ERRIK Radouane (G) 242,5

10. BRUSCHET Romain (D) 198

11. ALIAGA Jérémy (G) 194

12. OUFFE Julien (G) 193,5

13. MARTIN Jérôme (G) 175

14. REY Julien (D) 154

15. BENAFITOU Ilias (D) 134

16. ALLAM Fayssal (G) 94

17. POUJOL Hadrien (G) 81

18. RASSIR Sofiane (G) 79

19. SANCHIS Boris (D) 52

20. FAURE Lucas (D) 43

21. OUTARKA Lahcène (D) 33

22. MASCARIN Romain (D) 15

23. VILLARD Benjamin (D) 4

************

TOUT SAVOIR SUR LA FINALE

BIOU D’OR

Selon l’article 7 du Règlement du Trophée Taurin, le Biòu d’Or en titre, Garlan des Baumelles est hors concours pour l’attribution du prix du meilleur taureau de la finale. 

RASETEURS

Sont prévus en piste les 12 meilleurs raseteurs du classement du Trophée des As (lire ci-contre). Selon les défections, les suivants au classement pourront entrer.

ATTRIBUTS

Les attributs des sept cocardiers de la finale comptent pour l’attribution des points. A savoir : coupe cocarde, 1 point ; cocarde 2 ; gland 2 ; ficelle, 4 ; cocarde et gland ensemble, 3. 

JUGES DE PISTE

Dimanche à Nîmes, Alain Travaglini et André Ruiz.

CAPELADO

La cérémonie d’ouverture de cette 63e finale du Trophée des As, ouvrant la capelado des raseteurs, débutera à 15 h précises. Les prix seront remis en piste à l’issue de la course.

RESERVATIONS

Tél. 08 91 70 14 01, générales à partir de 10 €

*************

LES TAUREAUX

VOUS LES AVEZ VU A...

HORACIO (manade Cuillé) à Lunel le 13/04 ; à Nîmes le 4/06 ; à Lunel 19/07 ; au Grau-du-Roi les 15/08 et 18/09.

ESCAMILLO (Raynaud) aux Saintes-Maries, le 13/04 ; à Nîmes 4/06 ; à La Grande-Motte, 29/06 ; à Lunel 19/07 ; à Pérols, 3/08 ; à Saint-Geniès des Mourgues le 28/09.

SUGAR (Saint-Gabriel) à Châteaurenard le 27/04 ; à Alès le 29/05 ; à Lunel, 17/07 ; à Mauguio 10/08.

GARLAN (Les Baumelles) à Palavas, le 8/05 ; à Vauvert 29/05 ; au Grau-du-Roi 22/06 ; à Sommières 27/07 ; au Grau-du-Roi 15/08 ; à Châteaurenard 14/09. 

ULMET (Blanc) à Châteaurenard le 17/04 ; à Vauvert 29/05 ; au Grau-du-Roi 22/06 ; à Sommières 3/08 ; à Fontvieille 31/08. 

GRECO (Saint-Antoine) à Palavas le 8/05 ; à Beaucaire 13/07 ; au Grau 15/08.

RATIS (Raynaud) à Palavas 8/05 ; à Vauvert 29/05 ; au Grau 22/06 ; à Lunel 19/07 : aux Saintes-Maries 17/08 ; à Châteaurenard 14/09

*************

13/10/2014

SABRI ALLOUANI *INTERVIEW*

Samedi 11 octobre 2014
 
 "Ce 10e titre je le voulais à tout prix !"
 
2014SABRIALLOUANIPHMALI2.jpgA 36 ans, le recordman de victoires au Trophée des As réalise son rêve et savoure sa performance. Questions à Sabri Allouani, master chef dix fois étoilé !
Cette victoire 2014 était-elle planifiée dès le départ de la saison ?
Oui, c’est venu dès le départ, après la finale 2013 où je n’ai pas participé (1), cela m’a donné de la force pour préparer 2014. Je me suis entraîné tout l’hiver et j’ai tout mis en œuvre pour réussir une saison pleine. Je voulais ce 10e titre à tout prix. Les saisons se suivent mais ne se ressemblent pas. En 2013, j’ai eu des blessures musculaires, cette année non. Même si à Castries je me suis cassé la main (heureusement la gauche) et j’ai pris un coup de corne en août à Mauguio par Regain, j’ai serré les dents pour continuer. Je n’ai pas raté une seule invitation, au contraire j’ai fait des courses en plus. Je suis même allé à Fontvieille pour la première fois de ma carrière.
 
Après 15 ans de piste et 9 Trophées des As, le 10e est-il la victoire de la maturité ?
Oui, c’est sûr l’expérience a joué. A 36 ans, gagner un 10e Trophée, personne ne l’avait jamais fait. J’ai une grande forme physique mais il y a certains rasets que je ne fais plus et je râle au fond de moi. Mais ma connaissance des taureaux - que je ne pensais pas avoir autant en moi - m’a permis de compenser. En plus je n’ai pas eu de gros pépins et dès novembre dernier, j’ai travaillé ma condition physique. Je ne me suis pas arrêté.
Il y a le physique mais aussi le mental...
Il y a énormément de victoires qui se sont jouées sur mon caractère. Certes il faut les jambes mais j’ai la capacité de me surpasser. Ce que j’ai fait à toutes les courses en 2014. Aussi, en cette fin de saison, je suis épuisé moralement. J’ai puisé dans mes réserves, j’ai douté de moi, mais j’ai continué.
Les moments forts de votre carrière ?
Sur les dernières quinze années, il y a des choses gravées. J’essaie de ne garder que le bon. Ce sont certaines victoires, certains rasets, l’adrénaline des courses mais aussi des moments hors de la piste avec les amis.
Après une interruption en 2010, pourquoi être revenu ?
J’aurais jamais dû arrêter, c’est un grand regret. Ça m’a fait perdre 3 ans de carrière. Je suis revenu au bout de 6 mois mais j’ai mis deux ans à relancer la machine. Mon retour a été mal perçu par certains mais aujourd’hui je montre que j’ai eu raison. Et puis l’envie qui me tient de raseter est revenue très vite. Je suis allé quatre fois à la plage, puis la piste m’a trop manqué. J’y prends plus de plaisir que quand j’ai commencé.
Et l’entourage ?
Je marche à l’affectif, ce milieu m’a permis de rencontrer des gens extraordinaires et quelques-uns que je verrai toujours car je suis ami avec eux. Des liens créés en piste mais qui continuent après. Jockin, Outarka, Aliaga, Katif... Ce sont des proches. Notamment Ziko que j’ai pris un peu sous mon aile, je me retrouve à mes débuts. Il ne se pose pas de question pour raseter mais il a encore des choses à apprendre, en piste et dans la vie... Jérémy c’est quelqu’un qu’on ne peut qu’apprécier, il me demande beaucoup de conseils... Avec eux, en dehors de la piste, on a les mêmes délires, ça accroche cent pour cent.
Quels soutiens avez-vous rencontré tout au long de ces quinze années ?
La famille, les amis, les clubs taurins qui m’ont fait confiance dans ma carrière et en particulier cette année, et je les en remercie... Mes deux avocats, car sans eux je n’aurais pas pu courir cette année... Remerciements aussi au maire de Baillargues, au président de Montpellier Agglomération et maire de Montpellier, ainsi que son équipe d’adjoints qui ont su me soutenir, qui restent à mon écoute et qui souhaitent développer cet art au sein de la ville et notamment dans les quartiers populaires.
Comment envisagez-vous l’avenir ?
Le futur proche c’est la finale. Ce sera un jour spécial, mon 10e titre de vainqueur du Trophée des As et ma dernière finale. J’ai gagné mon premier trophée et mon 10e à Nîmes, la boucle sera bouclée, je veux profiter de la journée.
Et l’an prochain, je rasèterai encore, seulement une vingtaine de dates, juste pour me régaler.

 

Propos recueillis par
MARTINE ALIAGA

 

(1) NDLR : après altercation avec un juge de piste, le 15 août 2013 au Grau-du-Roi, la sanction tombait (suspension de licence 2 ans) à quelques jours de la finale du Trophée des As 2013. Sanction annulée, après appel, pour vice de procédure.

 

 

 

11/10/2014

FINALE DU TROPHEE DES AS *LES COCARDIERS*

Pour la finale du Trophée des As le dimanche 19 octobre 2014 à Nîmes

D’Horacio à Ratis les 7 cocardiers de la finale
 
HORACIO (manade Cuillé).- N.443. 10 ans.
Sorties : 13/04 Lunel. 4/06 Nîmes. 19/07 Lunel. 15/08 et le 18/09 Le Grau-du-Roi.
Gardant sévèrement son terrain, Horacio est redouté pour ses anticipations et autres enfermées. Pierre Cuillé : « Cocardier sérieux, il fait une belle saison. Il sera premier à Nîmes, je considère que participer à une finale est un honneur et que l’ordre de la course n’a aucune importance ».
ESCAMILLO (Raynaud).- N.456. 10 ans.
Sorties : 13/04 Les Saintes. 4/06 Nîmes. 29/06 La Grande-Motte. 19/07 Lunel. 3/08 Pérols. 28/09 Saint-Geniès-des-Mourgues.
« Après avoir gagné la Marguerite d’Or, il y a quelques années, explique Frédéric Raynaud, il a eu un trou pendant un an et demi. Mais, depuis, il s’est totalement repris. Très méchant, il sait gérer ses courses. Après de grosses conclusions, il récupère, se déplace avant de repartir de plus belle. Excellent à Nîmes, le prix de la ville à La Grande Motte, bien mais un peu court à Lunel, très bon à Pérols et explosif à Saint-Geniès-des-Mourgues ».
SUGAR (Saint-Gabriel).- N.526, 9 ans.
Sorties : 27/04 Châteaurenard. 29/05 Alès. 17/07 Lunel. 10/08 Mauguio.
«Sugar fait une très belle saison, explique Luc Lopez, son bayle. S’il se laisse surprendre pour la cocarde et les glands, aux ficelles, il est craint par ses anticipations et ses conclusions les cornes en avant. Plus mûr cette année, il a été excellent à Alès, avec une domination totale».
finale du trophée des as,les cocardiers,courses camarguaisesGARLAN (Les Baumelles).- N.055, 14 ans.
9/05 Palavas. 29/05 Vauvert. 22/06 Le Grau. 27/07 Sommières. 15/08 Le Grau. 14/09 Châteaurenard.
Auréolé de son 3e Biòu d’Or, Garlan fait la saison la plus complète de sa carrière. « Il a fait du cent pour cent, dit Joël Linsolas. Une saison exceptionnelle par son comportement, sa tenue de piste, son sérieux, sa maîtrise. A 14 ans, les années ne lui pèsent pas. Nous sommes très fiers de lui". Sur 6 courses, Garlan rentre trois fois une ficelle, trois fois les deux, avec une régularité de métronome et une totale gestion de la piste. Un taureau qui se fait craindre et respecter.
ULMET (Blanc).- N.511, 9 ans.
27/04 Châteaurenard. 29/05 Vauvert. 22/06 Le Grau. 3/08 Sommières. 31/08 Fontvieille.
«15 jours après sa course de juin du Grau, explique Jean-Claude Blanc, une grosseur est apparue au poitrail due à une fracture aux basses côtes. Un morceau de cartilage qui se balade lui procure une grosse inflammation». Suivi par le vétérinaire (ponction et antibiotiques) qui a validé chacune de ses autres sorties, Ulmet a joué le grand jeu. «S’il court beaucoup en début de course, après, avec ses anticipations dangereuses et ses conclusions spectaculaires, il défend et garde ses ficelles qu’il a toujours rentrées. Il gagne le prix sur la saison au Grau-du-Roi et à Châteaurenard, le Crochet d’Argent à Fontvieille. Il a déjà un beau palmarès et à 9 ans, il reste prometteur. Après la finale, il sera opéré et pourra se reposer jusqu’à la saison prochaine».
GRECO (Saint-Antoine).- N.644, 8 ans. 8/05 Palavas. 13/07 Beaucaire. 15/08 Le Grau (blessure).
Florence Clauzel évoque sa saison: «Greco s’est blessé au Grau-du-Roi après un choc sur un poteau. Il a eu un traumatisme interne au poitrail et à l’épaule droite. L’hématome s’est résorbé mais l’ostéopathe a dû le manipuler. Après un grand repos, il pourra courir à la finale, si on avait le moindre doute il n’y serait pas allé. C’est un cocardier complet, avec un super placement, des anticipations et des actions d’envergure aux planches. Sa violence nous fait peur, on tremble à chaque fois. Notre vœu c’est qu’il dure aussi on essaie de gérer au mieux sa carrière».
RATIS (Raynaud).- N.560, 9 ans. 8/05 Palavas. 20/05 Vauvert. 22/06 Le Grau. 19/07 Lunel. 17/08 Les Saintes. 14/09 Châteaurenard.
Frédéric Raynaud analyse la saison du Biòu d’Or 2013: «Sa blessure à Palavas pour sa première sortie, lui a fait manquer le début de saison et il n’était toujours pas dans son assiette à Vauvert en mai. Mais il s’est requinqué et remporte le prix du Muscat à Lunel, les Impériaux aux Saintes (ex aequo avec Scipion) et fait une très belle finale des Maraîchers à Châto».
 

 

MARTINE ALIAGA

 

10/10/2014

FINALE DES AS REPORTEE

La finale du Trophée des As qui devait se dérouler à Nîmes, ce dimanche 12 octobre, est d'ores et déjà reportée au dimanche 19 octobre.

Suite à l'épisode majeur de pluies entraînant des risques d'inondation (orages en cours) de cet épisode méditerranéen qui devrait durer jusqu'à mardi.