Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

18/10/2012

TROPHEE TAURIN *PALMARES 2012*

 

LOGOTT.jpg

TROPHEE DES AS

Finale à NIMES : BIOU D'OR GARLAN DES BAUMELLES

Meilleur taureau de la finale : RATIS DE RAYNAUD

Raseteurs : 1. Bastien FOUR (G) - 2. Julien OUFFE (G)
- 3. Hadrien POUJOL (G)

TROPHEE DES RASETEURS

Finale à PEROLS : meilleur taureau SUGAR de Saint-Gabriel

Raseteurs : 1. Rémi GUYON (D) - 2. Jeoffrey FERRIOL (G)
- 3. David MAUREL (D)

TROPHEE DE L'AVENIR

Finale à LUNEL : Biou de l'Avenir ICARE de Paulin

Raseteurs : 1. Lucas FAURE (D) - 2. Guillaume CANO (D)
- 3. Jérémy ALIAGA (G)

 

LES BIOU D'OR

 

medium_Nouvelle_image.JPG

1954 ROYALE DE BILHAU
1955 GANDAR - Blatière
1956 COSAQUE - Lafont
1957 REGISSEUR - Raynaud
1958 LOPEZ - Thibaud
1959 TIGRE - Laurent


1960 TIGRE - Laurent
1961 VERGEZOIS - Blatière
1962 CARAQUE - Laurent
1963 MARIO - Lafont
1964 PETIT LOULOU - Aubanel
1965 LOUSTIC - Laurent
1966 LOUSTIC - Laurent
1967 LOUSTIC - Laurent  et CAILAREN - Lafont
1968 GALAPIAN - Guillierme
1969 RAMI - Fabre-Mailhan


1970 VERGEZOIS - Blatière
1971 RAMI - Fabre-Mailhan
1972 JOINVILLE - Lafont
1973 DUR - Blatière
1974 GARDON - Laurent
1975 DUC - Languedoc
1976 GOYA - Laurent
1977 VENTADOUR - Lafont
1978 RINGO - Blatière
1979 VENTADOUR - Lafont


1980 PASCALET - Rébuffat
1981 ROUSSET - Cuillé
1982 ROUSSET - Cuillé
1983 SEGREN - Guillierme
1984 SAMOURAÏ - Saumade
1985 FIDELIO - Laurent
1986 FURET - Lafont
1987 FILOU - Laurent
1988 BARRAIE - Lafont
1989 BARRAIE - Lafont


1990 BANCO - Laurent
1991 SANGAR - Janin
1992 BARRAIE - Lafont
1993 PRESIDENT - Saumade
1994 PRESIDENT - Saumade
1995 MOURVEN - Blatière
1996 DALTON - Joncas
1997 RUBIS - Laurent
1998 MUSCADET - Rouquette
1999 TRISTAN - Saumade


2000 PYTHAGORE - Cuillé
2001 TRISTAN - Saumade
2002 VIRAT - Nicollin
2003 SCAMANDRE - Boch
2004 VIRAT - Nicollin
2005 CAMARINA - Chauvet
2006 MATHIS - Lautier
2007 CAMARINA - Chauvet
2008 CAMARINA - Chauvet
2009 PASTEUR - Fabre-Mailhan


2010 GUEPARD - Cuillé
2011 GARLAND - Les Baumelles
2012 GARLAND - Les Baumelles

medium_Biou_d_Or.jpg

 

CLASSEMENT 2012 DU TROPHEE TAURIN

LOGOTT.jpg

 CLASSEMENT 2012

Trophée des As - Gr. 1


1. FOUR Bastien (G) 424
2. OUFFE Julien (G) 342,5
3. POUJOL Hadrien (G) 341,5
4. VILLARD Benjamin (D) 292,5
5. AUZOLLE Loïc (D) 279,5
6. ALLOUANI Sabri (D) 240
7. BENAFITOU Adil (G) 226
8. REY Julien (D) 227,5
9. ERRIK Radouane (G) 201
10. GLEIZE Alexandre (D) 147
11. AYME Anthony (D) 127
12. CHEKADE Amine (D) 120,5
12. OUTARKA Lahcène (D) 120,5
14. CLARION Chris. (G) 108,5
15. SANCHIS Boris (D) 108
16. BRUSCHET Romain (D) 107
17. SCHULLER Mathieu (D) 78,5
18. GROS Romain (D) 63
19. SABATIER David (D) 54,5
20. MARQUIER Mathieu (D) 43
21. VIOLET Nicolas (D) 29
22. OUFDIL Icham (D) 14
23. MOUTET Damien (D) 10
24. MARTINEZ Gaëtan (G) 2
25. MARTIN COCHER D.(G) 1
26. OLESKEVICH Nicolas (G) 0,5


Trophée des Raseteurs - Gr. 2

1. GUYON Rémi (D) 436
2. FERRIOL Joffrey (G) 364
3. MAUREL David (D) 297
4. RICCI Jean-Louis (G) 241
5. MOINE David (D) 236
6. JOCKIN Frédéric (D) 219
7. SANCHEZ Marc (G) 193
8. CHIG Mohammed (D) 178
9. LAFARE Jérémy (G) 170
10. MATRAY Mickaël (D) 161
11. GRAMMATICO Fab. (D) 130
12. MONDY Thomas (G) 116
13. CARTALADE Kevin (G) 114
14. VALETTE Benjamin (D) 101
15. FOUGERE Dimitri (D) 100
16. CHANAT Charles (G) 98
17. BENAFITOU Nabil (G) 93
18. MARTINEZ Damien (D) 86
18. RUIZ Olivier (G) 86
20. GARCIA Cyril (D) 62
21. ROUX Rodolphe (D) 57
22. ESTEVAN Jacques (D) 56
23. GUIN Romain (G) 51
24. MONDY Romain (D) 49
25. MIRALLES Cédric (D) 45
26. MEBAREK Sidi (G) 31
27. BEAUJARD Eric (D) 26
27. PEREZ Guillaume (G) 26
29. LOPEZ Mickaël (G) 20
30. SANTELLI Mickaël (D) 18
31. DUMONT Thomas (D) 16
31. SAVAJANO Christophe (D) 16
31. TOUREAU Tommy (D) 16
34. THIERRY Patrice (G) 15
35. MOULIN J.-François (D) 8
36. PINOT Jérôme (D) 7
37. SABDE Freddy (G) 6
38. PEREZ Arnaud (D) 3
39. CASTEL Cyril (D) 2
39. LEVY Frédéric (D) 2
39. MAUREL Jean-Luc (D) 2
39. SALINESI Sylvain (D) 2


Trophée de l’Avenir - Gr. 3

1. FAURE Lucas (D) 817
2. CANO Guillaume (D) 766,5
3. ALIAGA Jérémy (G) 739
4. FAVIER Maxime (G) 719,5
5. RASSIR Sofiane (G) 546,5
6. MARTIN Jérôme (G) 395,5
7. EL HAJJOUJI Fouad (G) 315
8. PRADIER Yoan (D) 302,5
9. GAILLARDET Joan (G) 300,5
10. OUDJIT Jean-Henri (D) 300
11. ALLAM Fayssal (G) 295
12. GAUTIER Anthony (D) 228
13. GRANIER J.-B. (D) 193,5
14. ALIAOUI Farid (G) 193
15. CHARNELET Mickael (D) 174
16. ORANGE Sébastien (G) 159
17. ALARCON Loïc (G) 157,5
18. CAIZERGUES K (D) 151,5
19. COULOMB Florian (G) 116
20. BENAFITOU Ilias (D) 110
21. SERVIERE Thibaud (G) 101
22. ANANE Mehdi (G) 98
23. GOUGEON Mickaël (G) 91,5
24. BOYER Frédéric (G) 86
25. PINTER Jérérmy (G) 84,5
26. DAUMAS Alan (D) 55
27. BENOIT Benjamin (D) 48
28. LAURENT Jean-Michel (D) 47
29. BOUDOUIN Aurélien (D) 31
30. MARQUIS Kévin (G) 26
31. SABOT Benjamin (D) 23
32. ROIG Thomas (D) 20
33. BOUSANQUET Marc (D) 15
34. PAPARONE Nicolas (D) 11
35. GARCIA Ludovic (G) 5
35. MALOCHE Loïc (G) 5
37. CARCANAGUE Florent (D) 3

14/10/2012

NIMES - FINALE DU TROPHEE DES AS

nimes,finale du trophée des as,garlan biou d'or,ratis meilleur taureau de la finale


Dimanche 14 octobre 2012

RATIS MEILLEUR TAUREAU DE LA FINALE

nimes,finale du trophée des as,garlan biou d'or,ratis meilleur taureau de la finale

Ratis sur Julien ouffe

SAINT-REMOIS (Fabre-Mailhan, 7e), se blesse à la 3e minute et regagne le toril.

Julien Ouffe avec 9 points passe devant Hadrien Poujol et s'offre la 2e place.

1. Bastien Four, 2. Julien Ouffe, 3. Hadrien Poujol, 4. Benjamin Villard, 5. Loïc Auzolle.

En résumé : belle entrée, juste quelques gouttes de pluie au 5e taureau. Angelo d'Aubanel fait un sévère premier. Mignon de Cuillé confirme qu'il est un maître cocardier. Brutus de Lautier, moins tranchant qu'à l'ordinaire, mais quelques puissantes révoltes. Garlan, Biou d'Or, fait cogiter les hommes et rentre ses ficelles primées à 3500€. Guépard de Cuillé, quelques criminelles actions, se laisse raseter plus facilement, mais finit fort, rentre sa 2e ficelle à 2500€. Ratis de Raynaud fait le show, démonte les planches, et s'engage violemment dans de superbes actions.  Saint-Rémois (Fabre-Mailhan) sort plein d'envie, hélas sur sa première action aux planches se blesse (3e minute) et rentre au toril.

************

nimes,finale du trophée des as,garlan biou d'or,ratis meilleur taureau de la finale

Les organisateurs craignaient la pluie, le manque de raseteurs, un public clairsemé... Finalement, le temps s'est maintenu au beau ; sans pallier à l'absence de Poujol, Benafitou, Chekade (blessés), les hommes ont tenu la distance et maintenu le rythme pour une finale de bonne tenue. Les plus en vue : Villard, Auzolle, Ouffe, Four, Outarka pour des cites de classe à Garlan... Et les spectateurs se sont déplacés en nombre. La fête a bien eu lieu. Seule la blessure de Saint-Rémois a coupé court à l'enthousiasme des gradins bien chauffés par la course d'un Ratis superbe.

La présidence sans problème de Jacques Valentin a bien maintenu la pression en primant dans les difficultés. Garlan ficelles à 3500€, Guépard la 2e à 2 500€, Ratis ficelles à 2500€.

La finale a sobrement été dédiée à Luc Péro "Vidourle", chroniqueur du Trophée Taurin Midi Libre - La Provence et président de l'Amicale des chroniqueurs de course camarguaise.

LA COURSE

14 raseteurs en piste : à droite : Auzolle, Sanchis, Villard, Rey, Ayme, Gleize, Outarka, Bruschet, Gros. A gauche : Ouffe, Clarion, Four, Errik, Chig. Tourneurs : T. Garrido, Khaled, Kerfouche, Fouque, Sanchez.

ANGELO (Aubanel-Baroncelli).- Promène les hommes, se montre très sélectif et les raseteurs sont obligés de plonger à sa tête pour qu'il déclenche. Mais Angelo sait se sortir de l'emprise et quand il choisit son partenaire, il fuse dangereusement. Rentre ses ficelles.

MIGNON (Cuillé).- Vite en position de combat, Mignon pose d'entrée ses conditions. Prend un raset et change de place. ça passe juste avec Bruschet. Pousse fort dans les trajectoires (Villard). Attentif, intelligent, il voit tout et enferme sévèrement Auzolle. Se met en colère et envoie une corne dangereuse en conclusion (Four, Ouffe). Se fait respecter en maître cocardier qu'il est. Rentre une ficelle. 4 Carmen et retour.

 nimes,finale du trophée des as,garlan biou d'or,ratis meilleur taureau de la finale

Photo sur Villard - BRUTUS (Lautier).- Montre son fort caractère et s'engage brutalement après Auzolle, tape sur Villard, serre et conclut sur Four pour une bonne entrée en matière. Occupe les poins stratégiques de la piste. Coup de barrière sur Four. Mais se laisse mettre à la faute et manque un peu de tranchant. Finit bien et on retrouve le Brutus qu'on aime, révolte sur Auzolle, balance la corne après Errik, se cabre sur Villard, Gros Sanchis. 1 ficelle rentre, 5 Carmen et retour.

 nimes,finale du trophée des as,garlan biou d'or,ratis meilleur taureau de la finale

Photo avec Outarka - GARLAN (Les Baumelles).- Il se bat pour honorer son titre, et fait cogiter les blancs qui craignent ses anticipations. Rigoureusement placé, il monte la garde, se livre dans les séries en tricotant des cornes pour 5 minutes les pompons. Aux ficelles, même scénario, les raseteurs se méfient, l'abordent précautionneusement et ont le mérite d'essayer. Dans un petit périmètre, devant le toril, Garlan répond du tac au tac, quelques passages d'Outarka font trembler, Ouffe tente, les primes s'envolent, mais les ficelles resteront la propriété du Biou d'Or 2011-2012. 3 Carmen et retour sous de longs applaudissements.

 nimes,finale du trophée des as,garlan biou d'or,ratis meilleur taureau de la finale

Photo avec Auzolle - GUEPARD (Cuillé).- Pour sa 3e participation à la finale, Guépard sort avec du pétard. Les premiers rasets le cueillent sur ses déplacements. Mais une fois placé, les candidats sont plus rares. Benjamin Villard est le plus actif et Guépard s'envoie criminellement. Le rythme retombe. Les primes motivent les blancs qui redémarre pour un joli passage : un beau cite d'Auzolle trouve réponse frappante (2 fois), Villard idem (2 fois). Le  Biou d'Or 2010 rentre une ficelle en musique plus 5 Carmen déjà entendus.

 nimes,finale du trophée des as,garlan biou d'or,ratis meilleur taureau de la finale

nimes,finale du trophée des as,garlan biou d'or,ratis meilleur taureau de la finalePhoto - RATIS (Raynaud) a le public dans sa poche. Magnifique de présentation, à 7 ans, le surdoué n'a pas déçu. Direct placé à la présidence, le Biou de l'Avenir 2011 montre son agressivité et s'escampe après Thierry Garrido. Les blancs ne se jette pas sur lui. A chaque raset, le cocardier de Raynaud bombarde de toute sa puissance (Villard, Clarion, Rey, ► photo avec Four). Quand c'est trop calme, il détruit marchepied et planches par paquet de quatre. Il y laisse beaucoup d'énergie, péché de jeunesse, mais crée l'animation et fait monter l'ambiance. Villard le défie et Ratis fait feu de tout bois. Très cocardier aussi, il faut s'engager au prix de réponses violentes (Ouffe, Four, Auzolle). Un très beau quart d'heure et les ficelles au toril.  9 Carmen et retour, le prix de la journée et une superbe ovation. Un taureau sur qui on pourra compter l'an prochain, ça fait plaisir autant pour lui que pour ses manadiers.

SAINT-REMOIS (Fabre-Mailhan).- Le taureau a encore payé sa débauche d'énergie, dès la 2e minute, il tape comme un démon après Auzolle et se blesse au même endroit qu'à Châteaurenard, le mois dernier (apparemment lèvre inférieure), coupant court aux espoirs des spectateurs. Quel dommage ! La musique le ramène au toril.

MARTINE ALIAGA

Photos CHRISTIAN ITIER

nimes,finale du trophée des as,garlan biou d'or,ratis meilleur taureau de la finale

Les points : Trophée des As : Villard, Ouffe, 9 ; Auzolle, 7 ; Rey, 7 ; four, 4 ; Gros, 3 ; Ayme, 2 ; Bruschet, 2 ; Gleize,  2 ; Errik, 2 ; Clarion, 2.

61e finale du Trophée des As : 1. Four, 424 points ; 2. Ouffe, 342,5 ; 3. Poujol, 341,5 ; 4. Villard, 292,5 ; 5. Auzolle, 279,5.
Biou d'Or : Garlan des Baumelles.
Meilleur taureau de la finale : Ratis de Raynaud.

 nimes,finale du trophée des as,garlan biou d'or,ratis meilleur taureau de la finale

********************

Les Réactions.

 

nimes,finale du trophée des as,garlan biou d'or,ratis meilleur taureau de la finaleBastien FOUR (1er) : «La finale dans l’ensemble n’a pas été trop mal. Un bon Garlan et un bon Ratis mais dommage pour lui que les planches ne tiennent pas. Dommage aussi la blessure de St Rémois. Dans l’ensemble je suis content de ma saison et ma finale. Je ne comprends pas qu’on se soit fait siffler à Garlan car il a été raseté par tout le monde arrêté. Il va falloir qu’on m’explique».

 

nimes,finale du trophée des as,garlan biou d'or,ratis meilleur taureau de la finaleJulien OUFFE (2ème) : «Je suis très satisfait de ma saison et pour la finale j’avais la boule au ventre mais j’ai réussi à lever et à me relâcher dès le premier. Je déplore la blessure de St Rémois. Garlan a été très bon et mérite son titre. Il a réussi à faire reculer les hommes quand il fallait. Ratis je l’avais découvert à Mouriès. Il a un très gros potentiel et c’est un taureau à suivre».

 

nimes,finale du trophée des as,garlan biou d'or,ratis meilleur taureau de la finaleHadrien POUJOL (3ème) : «D’abord je tiens à remercier Gérald Rado qui m’aide beaucoup depuis deux ans. Je suis très déçu de finir ma saison sur deux coups de corne car j’ai fait une bonne saison. J’aurai aimé raseter ici à Nîmes. J’ai trouvé les taureaux un peu en dedans. J’ai vu un grand Ratis pendant dix minutes. Garlan a répondu aussi présent et on a vu une bonne deuxième partie».

 

nimes,finale du trophée des as,garlan biou d'or,ratis meilleur taureau de la finaleBenjamin VILLARD (4ème) : «Ma saison a été difficile avec beaucoup d’ennuis physiques et je suis satisfait de ma quatrième place. La finale était composée d’un bon plateau. Garlan mérite son titre et s’est fait respecter une fois de plus. Ratis a montré son potentiel et malheureusement la blessure de St Rémois. J’ai pris beaucoup de plaisir à raseter Guépard. Je suis arrivé à lui faire 4 ou 5 rasets où j’ai pris beaucoup de plaisir».


nimes,finale du trophée des as,garlan biou d'or,ratis meilleur taureau de la finaleGuillaume LINSOLAS (Manade des Baumelles) : «Garlan a répondu présent. Il m’a inquiété un peu car il a mis cinq minutes à rentrer dans sa course. Il s’est bien repris et avec les qualités qu’on lui connait il ne faut pas s’attendre à ce qu’il s’envole dans les gradins. Il a honoré son deuxième titre. Les raseteurs l’ont travaillé et Lahcène a été présent dans les grands moments. Très satisfait de la saison et de la finale du taureau».

 

nimes,finale du trophée des as,garlan biou d'or,ratis meilleur taureau de la finaleFrédéric RAYNAUD (Manade Raynaud) : «Ratis a été complet et a bien su trouver son terrain sachant changer de terrain quand il était enfermé et il a fait quelques coups énormes aux planches. Il s’est amusé avec les planches mais c’est sa méchanceté et si les planches étaient vissées il ne l’aurait pas fait. Il a fait un gros quart d’heure et je suis satisfait».

 


nimes,finale du trophée des as,garlan biou d'or,ratis meilleur taureau de la finaleAlain PLOMBAT (PDG Midi Libre) : «On a eu une très belle finale en dehors de la blessure de St Rémois regrettable. Elle a été intense et dans la lignée de tout ce que l’on a vécu durant la saison. Garlan est un taureau dur, qui fait peur, compliqué avec un très bon coup d’œil. Sa victoire est méritée. Ratis est magnifique et fait le spectacle. Je pense que les gens ont apprécié et on a été béni par les dieux de la Camargue au niveau météo. Bastien Four remporte son premier titre et il trouve une première apothéose dans sa carrière. Je trouve très bien que des nouveaux visages et des nouveaux héros apparaissent dans la course camarguaise qui a besoin de se renouveler et se vivifier et c’est très bien».  

 

nimes,finale du trophée des as,garlan biou d'or,ratis meilleur taureau de la finaleMarc AUBURTIN (Directeur Général La Provence) : «C’est une finale fantastique. Ratis a démontré voire surpassé Garlan et il mérite son prix du meilleur taureau de la finale. Les bioùs d’or sont parfois inhibés par l’enjeu de la finale mais Garlan a été excellent. J’étais ravi de la course et en plus la météo était avec nous malgré ce qui était prévu».

 

 Propos recueillis par ERIC AUPHAN

***************

11/10/2012

NIMES FINALE DU TROPHEE DES AS

LOGOTT.jpg

61e finale du Trophée des As

15 h, 10€, organisé par Simon Casas Prod.
Délégué : Sagne. Chroniqueur : CAMARON

LES COCARDIERS dans l’ordre de sortie

Aubanel-Baroncelli : ANGELO - Cuillé : MIGNON
Lautier : BRUTUS - Les Baumelles : GARLAN
Cuillé : GUEPARD - Raynaud : RATIS
Fabre-Mailhan : SAINT-REMOIS

Groupe 1 - Raseteurs : les 14 premiers du classement
Tourneurs : Fouque, Kerfouche, T. Garrido, Sanchez, Khaled

 

BLOGAPELADO (29).jpg

LES ACTEURS DE LA FINALE

LES RASETEURS

Four... à gauche toute

Trois raseteurs gauchers en tête du classement, ce n’est pas si courant. Et il faut plonger dans les archives du Trophée Taurin pour remonter à Stéphane Rouveyrolles, gaucher, vainqueur des As 1996 et 1997. Les Biòu d’Or de ces années-là étaient respectivement Dalton du Joncas et Rubis de Laurent. Meilleurs taureaux de ces finales (et futurs Biòu d’Or), Muscadet de Rouquette (1998) et Tristan de Saumade (1999-2001). Souvenirs, souvenirs...
Ce Trophée des As 2012, il faut bien l’avouer, n’a pas toujours soulevé les foules malgré les qualités individuelles indéniables des raseteurs. Et notamment du 1er d’entre eux, Bastien Four. Le gaucher, (1er avec 420 points) dès avril s’installe en tête devant Loïc Auzolle. Le Saintois tient sa position jusqu’au final. Régulier, talentueux même si parfois trop discret. Hadrien Poujol (gaucher, 2e, 341,5) s’intercale en juin. Sabri Allouani talonne alors les trois premiers. Puis c’est Villard qui s’insère en juillet. Mais Julien Ouffe hausse le ton à la Palme et s’installe en août définitivement à la 3e place. Adil Benafitou, Julien Rey, Radouane Errik, montent et descendent pendant un temps. Mi août, les cinq premiers sont calés sur leurs positions et si Adil Benafitou pointe le bout du crochet à la 5e, sa blessure lui fait reperdre du terrain.
Dimanche, au terme d’une très belle saison pour lui, Julien Ouffe (gaucher, 3e, 333,5 points) pourrait gagner une place. Celle d’Hadrien Poujol qui, blessé, ne pourra la défendre. Dans les prix, la 4e place est pour Benjamin Villard (droitier, 283,5), la 5e, à Loïc Auzolle (droitier, 272,5), après une saison en dent de scie émaillée de blessures. Mais seulement 11 points les séparent... Suspense.
Derrière, Allouani, Benafitou blessé ne rasétera pas, Rey, Errik, Gleize, Ayme, Chekade, blessé lui aussi une bonne partie de la saison, sera absent. Suivent Outarka, Sanchis, Clarion, Bruschet, Schuller.
En fonction des places libres, pourront entrer en piste, les raseteurs suivants dans l’ordre du classement.

LES COCARDIERS

En langage bouvine, le mot “cocardier” qualifie tous les taureaux qui participent aux courses camarguaises. A croire qu’ils sont tous pareils. Erreur ! Dimanche, à la finale, chaque cocardier montrera sa morphologie, son caractère, ses qualités (et défauts) et défendra à sa manière ses attributs. Revue d’effectif.
Angelo d’Aubanel-Baroncelli : N.398, 9 ans, 5 sorties. Sélectif et rigoureux, cet exemplaire de la race baroncellienne gère avec intelligence ses courses. Capable de fusées, d’enfermées et conclusions.
Mignon de Cuillé : N.349, 9 ans, 7 sorties. Il a couru toutes les grandes pistes toujours en 4e position et a, chaque fois, rentré ses ficelles. Son placement et ses accélérations ont mis les raseteurs à rude épreuve notamment à Lunel. D’ailleurs, les blancs ont souvent hésité à l’attaquer ce qui ne lui a pas permis de se mettre en valeur davantage. Un maître-cocardier calme et déterminé.
Brutus de Lautier : N.255, 10 ans, 6 sorties. Il occupe une place inhabituelle pour lui mais valorisante pour finir la première partie. Un taureau au caractère bien trempé, au comportement violent comme ses finitions. Offensif et agressif !
Garlan des Baumelles : N.055, 12 ans, 6 sorties. Le Biòu de l’Avenir 2009, Biòu d’Or 2011 et 2012 est un incontournable des courses de haut niveau. « Il a pris du métier, explique son manadier Guillaume Linsolas très heureux de ce 2e titre suprême, et progressé notamment dans les séries. Son titre est largement mérité et sa saison meilleure que la précédente avec sa grosse tenue de piste et son adresse d’escrimeur ». On peut rajouter que Garlan excelle dans des anticipations fort redoutées des raseteurs. Et que ses ficelles sont jalousement restées sa propriété toute la saison.
Guépard (Cuillé) : N.134, 11 ans, 6 sorties. Le Biòu d’Or 2010 a acquis du placement et peu de blancs s’y risquent quand il est arrêté. Certes vulnérable quand il se déplace, il est néanmoins capable d’actions meurtrières où il envoie sa corne comme d’autres un coup de griffe.
Ratis (Raynaud) : N.560, 7 ans, 6 sorties. Il était incontournable à cette finale, après avoir soulevé les arènes pescalunes le 28 mai face aux As, dans cette piste difficile. Une course “énormissime” ! Rigoureusement cocardier et explosivement barricadier, Ratis fait figure de surdoué.
Saint-Rémois (Fabre-Mailhan) : N.336, 9 ans, 5 sorties. Barricadier c’est peu de le dire de cet étonnant taureau. L’an dernier, à Arles, son final époustouflant avait chaviré le public. Tant d’engagement, de générosité... A chaque sortie, Saint-Rémois donne tout, son cœur, son corps... sa vie. Un taureau bouleversant.

MARTINE ALIAGA

 

Les sorties des cocardiers

 

Angelo d’Aubanel-Baroncelli : N.398, 9 ans, 5 sorties : 15/04 Beaucaire, 17/05 Vauvert, 8/07 Lunel, 5/08 Châteaurenard, 16/09 Le Grau-du-Roi.
Mignon de Cuillé : N.349, 9 ans, 7 sorties : 1/04 Lunel, 29/04 Palavas, 28/05 Lunel, 23/06 Le Grau-du-Roi, 22/07 Beaucaire, 13/08 Les Saintes-Maries, 19/09 Le Grau-du-Roi.
Brutus de Lautier : N.255, 10 ans, 6 sorties. 8/04 Le Grau, 6/05 Beaucaire, 17/06 Lansargues, 15/07 Beaucaire, 15/08 Le Grau-du-Roi, 9/09 Châteaurenard.
Garlan des Baumelles : N.055, 12 ans, 6 sorties. 8/05 Palavas, 17/07 Vauvert, 8/07 Lunel, 26/07 Beaucaire, 15/08 Le Grau-du-Roi, 9/09 Châteaurenard.
Guépard Guépard (Cuillé) : N.134, 11 ans, 6 sorties. 1/04 Lunel, 29/04 Palavas, 27/05 Le Grau-du-Roi, 8/07 Lunel, 26/07 Beaucaire, 15/08 Le Grau-du-Roi.
Ratis (Raynaud) : N.560, 7 ans, 6 sorties. 1/4 Les Saintes-Maries (Avenir), 5/05 Marguerittes (Av), 28/05 Lunel (As), 13/07 Beaucaire (Av), 19/08 Saint-Geniès (Av), 16/09 Mouriès (As).
Saint-Rémois (Fabre-Mailhan) : N.336, 9 ans, 5 sorties. 25/03 Vauvert, 27/05 Les Saintes-Maries, 15/07 Beaucaire, 15/08 Le Grau-du-Roi, 9/09 Châteaurenard.

**************************************

 

 

 

07/10/2012

LUNEL *ELECTION BIOU D'OR*

Dimanche 07 Octobre 2012

Les Réactions.

election bioù d'or


Philippe GIBERT (Commission du Trophée Taurin) : «Le titre de Garlan est mérité avec 18 voix. D’autres taureaux qui n’ont pas démérité pouvaient y prétendre se retrouvent derrière notamment St Rémois, Mignon et Guépard. Le vote est juste et reflète bien la saison et le parcours des quatre cocardiers qui pouvaient y prétendre».

Julie ZAOUI (Co-directrice du Trophée Taurin) : «Je suis contente pour la manade des Baumelles. Garlan c’est la preuve de la régularité. Le travail paye et on ne peut être que satisfait car la manade des Baumelles fête un anniversaire spécial cette année qui couronne tout le travail accompli».

Nicolas NOGUERA (Président de l’association des raseteurs) : «Garlan a largement mérité son titre cette année. C’est difficile de comparer deux taureaux qui n’ont pas le même comportement avec Garlan cocardier qui fait peur aux hommes et Saint Rémois très barricadier que le public apprécie aussi. Il avait un choix à faire entre deux style différents et le choix a été fait. Félicitation au vainqueur».

Claude ARNAUD (Maire de Lunel) : «Je suis ravi de cette magnifique journée taurine. On vient de vivre en direct l’élection du bioù d’or avant la finale de l’avenir et c’est Garlan qui est couronné. Personnellement si j’avais voté j’aurai voté Garlan car ce magnifique cocardier sait anticiper et créer le danger. Je crois que c’est une bonne élection accueillie unanimement par le public».

Loïc AUZOLLE (Raseteur) : «Le vote était évident sans dévaloriser St Rémois car donner un prix aussi important le desservirai car c’est un taureau spectacle qui n’a pas besoin d’un poids comme cela. Le bioù d’or récompense Garlan le taureau le plus dur de ces dix dernières années».

Julia BERIZZI (Demoiselle d’honneur de la Reine d’Arles) : «Le vote est logique car je l’ai vu tout au long de la saison et notamment au Grau du Roi où il a été énorme. S’il y a un taureau qui est craint cette année depuis qu’on le connait c’est Garlan. C’est le bioù d’or par excellence et le nombre de voix est logique».

Propos recueillis par Eric AUPHAN

LUNEL : FINALE DE L'AVENIR


Dimanche 7 octobre 2012

A midi, Garlan des Baumelles a été élu Biou d'Or pour la 2e fois avec 18 voix, Saint-Rémois de Fabre-Mailhan 7 ; Guépard de Cuillé, 1 ; Mignon de Cuillé, 1

Superbe finale du Trophée de l'Avenir, arènes pleines

Icare de Paulin Biou de l'Avenir

1er Faure, 2e Cano, 3e Aliaga

Coup de coeur à Jérôme Martin

06/10/2012

PEROLS *FINALE DES RASETEURS*

Les Réactions.

Pérols 06 10 (84).JPGRémi GUYON (1er): «Je suis content de cette seconde victoire après celle de 2010 d’autant plus qu’elle intervient immédiatement après ma blessure de la saison dernière. Je suis revenu en grande forme dès le début de saison malgré un premier mois compliqué. C’est une année sans blessure avant la finale car depuis neuf ans j’ai toujours pris un coup de corne dans la saison. J’ai raseté avec envie et dans l’esprit de faire régaler le public».


Pérols 06 10 (82).JPGJoffrey FERRIOL (2ème) : «Je m’étais bien préparé en début de saison. Je me suis retrouvé devant et cela c’est bien passé jusqu’au 22 juillet où j’ai pris une grosse rouste à Fos. Je n’ai pas eu de coup de corne mais moralement c’était plus ça. J’ai baissé de rythme et Rémi est passé devant mais je suis content de ma deuxième place. Les jeux étaient faits avant la finale ce qui nous a permis de raseter sans pression. J’espère faire aussi bien l’année prochaine».


Pérols 06 10 (83).JPGDavid MAUREL (3ème) : «Je suis très content de ma saison car j’ai débuté timidement. J’ai pris de la confiance et je suis très satisfait d’être sur le podium. La finale a été meilleure en seconde partie avec des taureaux beaucoup plus cocardiers notamment Sugar et Hébus qui étaient au-dessus du lot.».



Pérols 06 10 (91).JPGLuc LOPEZ (Manade Saint Gabriel) : «Le taureau a été cocardier mais a subi un peu dans la série sous la présidence mais après il s’est bien repris au toril avec une paire d’enfermées sur Rémi qui l’a très bien raseté. Il est très dangereux à la planche avec ses cornes en avant. Il confirme aujourd’hui tout le bien que l'on pensait de lui».



Christian VALETTE (Maire de Pérols) : «C’était pour nous une joie de recevoir cette manifestation car nous n’avions jamais eu une manifestation de cette envergure dans nos arènes. C’est la reconnaissance du travail accompli pour la défense de nos traditions et notre culture. C’est pour les Péroliens une joie d’avoir accueilli ce trophée. Ce n’est pas facile par les temps qui courent de pouvoir dans un village comme le nôtre qui a grandi trop vite. C’est quelque chose qui fait partie depuis ma naissance de ma culture et je m’attache à défendre et conserver cela. Aujourd’hui c’est un grand jour et je suis très heureux».

Pérols 06 10 (85).JPGMichel LIZON (Tourneur de Rémi Guyon) : «Rémi a bien surmonté son coup de corne de l’année dernière. C’était difficile de revenir moralement mais il a eu les capacités et je lui tire mon chapeau car revenir et gagner le trophée c’est à féliciter. Il a fait une saison sans blessure et s’est amélioré au fil des courses. On forme un duo et j’ai fait de mon mieux pour le sécuriser et il a repris confiance pour s’imposer comme en 2010».

Propos recueillis par Eric AUPHAN

FINALE DU TROPHEE DES RASETEURS

 finale du trophée des raseteurs,pérols,rémi guyon,sugar de saint-gabriel,courses camarguaises

Samedi 6 octobre à Pérols

Sugar bien sûr !


finale du trophée des raseteurs,pérols,rémi guyon,sugar de saint-gabriel,courses camarguaisesEntrée : 2/3 d’arène. Organisateur : régie taurine. Président : Jacques Valentin. Raseteurs droitiers : Guyon, D. Maurel, Moine, Jockin. Gauchers : Ferriol, Ricci, Chig, Lafare, Cartalade, T. Mondy. Tourneurs : Lizon, Duran, Ull, Dumas, Ranc.

Course intéressante même si un peu plus de panache chez les blancs et de peps chez les noirs n’auraient pas nui, après le beau spectacle d’ouverture de la manade Vinuesa. Rémi Guyon n’a pas eu son rayonnement habituel mais on retrouve l’Aramonais qu’on connaît pour affronter Sugar et ses difficultés. Lafare se montre entreprenant, Maurel adroit, Chig kamikaze. Tous participent, il n’y a pas eu beaucoup de temps morts. Et les arènes enregistrent un belle entrée.
Rio (Bon).- Au petit trot, il raccompagne de ses longues banes et parfois s’engage. Bien travaillé, sans refus, pour 9 minutes le 2e gland à Lafare. Les ficelles rentrent.
Mirabeau (Saint-Pierre) attentif, affiche une belle présence dans les enchaînements, se cabre après Chig, serre Lafare. Avec une bonne occupation de la piste, il pâtit en fin de course, de la longue bagarre désordonnée et du nombre incalculable de rasets pour sa 1re ficelle. Mais rentre la 2e en musique, plus 5 Carmen.
Césarion (Blatière-Bessac).- Il promène nonchalamment mais répond à tout. Passe le pitre après Moine, Chig. Se chauffe et ponctue sur Jockin, Guyon (2), Maurel. Bravement, Césarion pardonne les inélégances et ne dit jamais non. 13 minutes agréables de séries et quelques belles conclusions. 7 Carmen et retour.
Sugar (Saint-Gabriel).- Chasse et pointe après Chig. Des répliques dangereuses cornes à l’affût. Lafare l’évite juste. Et Guyon de bien rentrer dans son jeu, pour des poursuites serrées fermement terminées (4). Des anticipations (Lafare, Chig, Guyon) et malgré un rythme trépidant et quelque peu étouffant pour le taureau, Sugar se reprend et rentre ses ficelles en restant dangereux. 10 Carmen et retour.
Hébus (Agu).- Affiche une belle pointe de vitesse et flirte avec les planches en finition. C’est avec Lafare que les actions sont les plus chaudes. Mobile et manquant de tranchant, Hébus laisse le désordre s’installer mais se rebiffe en bousculant Chig. Le rythme retombe et sa fin de course est un peu ternie. 4 Carmen et retour avec une ficelle.

finale du trophée des raseteurs,pérols,rémi guyon,sugar de saint-gabriel,courses camarguaises

▲ Photo - Mithra (La Vidourlenque) attaque fort après Cartalade. Et raccompagne Chig avec autorité. Ne lâche rien dans les séries. Brouillon par son placement mais il se livre dans de gros engagements (Jockin, Ferriol) dont deux énormes sur Chig. Subit un assaut à la hussarde mais garde quand même une ficelle. 4 Carmen et retour.
▼ Photo - Esmero (Caillan) remplace Estreloun blessé.- Placé, il n’attend que les sollicitations pour se jeter aux planches. Compliqué parce que borgne, il ne voit pas toujours partir les raseteurs surtout les droitiers. Cela ne l’empêche pas de tamponner après Maurel, Cartalade, Lafare. Maurel fait l’effort et reçoit un superbe engagement, le 2e gland dans le crochet (14e). Les ficelles rentrent. 4 Carmen et retour.

finale du trophée des raseteurs,pérols,rémi guyon,sugar de saint-gabriel,courses camarguaises



MARTINE ALIAGA
Photos CHRISTIAN ITIER

Trophée des Raseteurs: D. Maurel, 14 points ; Lafare, 11 ; T. Mondy et Ferriol, 8 ; Chig, 7 ; Guyon, 6 ; Cartalade, 4 ; Ricci et Moine, 2
Les prix : 1. Guyon, 436 points ; 2. Ferriol, 364 ; 3. D. Maurel, 297 ; 4. Ricci, 241 ; 5. Moine, 236.
Meilleur taureau : Sugar de Saint-Gabriel

SUPPORTERS

 

finale du trophée des raseteurs,pérols,rémi guyon,sugar de saint-gabriel,courses camarguaises

*****************************


23/09/2012

TROPHEE TAURIN MIDI LIBRE - LA PROVENCE

 trophée taurin,les cocardiers des finales

Le choix de la commission du Trophée Taurin
pour les cocardiers des finales
accepté par les manadiers

TROPHEE DES AS
Dimanche 14 octobre, à Nîmes, 15h

* Réservations, rue de la Violette à Nîmes, tél. 08 91 70 14 01
places à partir de 10€*


Par ordre alphabétique
jusqu'à l'élection du Biou d'Or
(dimanche 7 octobre, 12h, à Lunel)

ANGELO d’Aubanel-Baroncelli.
BRUTUS de Lautier.

GARLAN des Baumelles
 GUEPARD de Cuillé.

MIGNON de Cuillé.
RATIS de Raynaud.
SAINT-REMOIS de Fabre-Mailhan

TROPHEE DES RASETEURS
Samedi 6 octobre à Pérols, 15h, 10€

Dans l'ordre de sortie
RIO de Bon
MIRABEAU de Saint-Pierre
CESARION de Blatière-Bessac.

SUGAR de Saint-Gabriel
HEBUS d'Agu
MITHRA de la Vidourlenque
ESTRELOUN de Caillan

TROPHEE DE L’AVENIR
Dimanche 7 octobre, à Lunel, 15h, 11€

* Réservations, à partir de samedi 22 septembre
 tous les jours de 9h à 12h au 04 67 71 13 27 *

Dans l'ordre de sortie
BOER de l’Occitane.

COLVERT de Chauvet
MARCIAS de Fabre-Mailhan
HORACIO de Cuillé

ULMET de J.-C. Blanc
SCIPION de Saumade
ICARE de Paulin

***************

21/09/2012

FINALES DU TROPHEE TAURIN

 logo TT2.jpg

Réservations

Nîmes, finale du Trophée des As, dimanche 14 octobre, rue de la Violette, Nîmes, tél 08 91 70 14 01

Lunel, finale du Trophée de l'Avenir, dimanche 7 octobre, location ouverte à partir de ce samedi 22 septembre, tous les matins de 9h à 12h, tél. 04 67 71 13 27.

****************

Election du Biou d'Or

L'élection du Biou d'Or se déroulera salle Georges-Brassens, à Lunel, à côté des arènes, dimanche 7 octobre, à 12h.

****************

Supporters

Dans le cadre de la finale des Raseteurs, samedi 6 octobre, à Pérols, le Café de la Gare organise un transport en bus pour supporter le raseteur aramonais Rémi Guyon, actuellement premier du classement.
Infos et réservations avant le 26 septembre, tél. 04 66 57 00 04 et 06 18 07 59 29

*********************

08/07/2012

LUNEL *AS - EXCELLENCE

Dimanche 8 juillet - Trophée du Muscat (1re journée)

L’ANTICIPATION DE GARLAN SUR OUTARKA

L’intensité de la course tient dans le titre, c’est dire. Heureusement qu’il y a eu Garlan et ces deux formidables rasets de Lahcène sur le Biòu d’Or 2011... dont cette anticipation de toute beauté.
Sinon, morne plaine. Ou du moins pas le niveau que le public était en droit d’attendre de la course. Les raseteurs se sont éteints au fur et à mesure, dès les ficelles d’Athor (3e). Certes il y a des blessés dans les rangs des As et pas des moindres (Poujol, Allouani, Chekade, Auzolle...) mais justement, les Four, Villard, Ayme, ont des qualités et, en ce moment, beaucoup de place. Pourquoi pas plus d’implication. Quant aux autres...
En tous les cas, huées et quolibets ont fusé des gradins, le public n’a pas été satisfait du travail des hommes et l’a fait savoir.
Gregau de Saumade mène les débats le long des planches, à son rythme. Répond ou ignore, fuse parfois ou lâche carrément. Passe la corne sur Ayme. Une seule grosse riposte sur Four qui abrège à la 7e minute et demie.
Angelo (Aubanel-Baroncelli) passe son bac à Lunel avec 10/10 en occupation de piste, positionnement impeccable, il fait courir les hommes. 8/10 en tête à tête : se montre dangereux sur Ouffe, Four, s’engouffre après Villard sur les rasets arrêtés, cloue les planches après Ayme. Et même s’il sélectionne beaucoup par moments, il est cocardièrement au niveau. Les ficelles au toril. 2 Carmen et retour.
Athor de Daumas trouve, lui aussi, son terrain vite fait. A chaque raset, il cherche l’homme de ses cornes. Un bon échange en musique où il en oublie quelques-uns. Pour 4 minutes les pompons. Aux ficelles, il n’est pas étouffé de longues minutes. Puis ça démarre. Qualitativement et individuellement, Four, Ayme, Villard proposent de belles actions mais il en faudrait plus à Athor pour qu’il sorte de ses gonds. Les dernières minutes, il sélectionne à outrance même s’il fuse sur Sanchis puis Ouffe. Les ficelles rentrent. 5 Carmen et retour.
Garlan (Les Baumelles).- Maître es placement, ce qui ne l’empêche pas d’être disponible pour les premiers attributs. Aux ficelles, les blancs craignent tellement sa vitesse au départ de l’action qu’ils ne lui laissent pas l’occasion de dégainer son arme fatale. Le public manifeste sa désapprobation. Outarka s’élance, l’anticipation est fulgurante. Errik tente, les collègues “au quite” le sauvent. Superbe raset de Lahcène très applaudi. Ayme obligé de rompre. Errik pour le dernier essai et Garlan traverse la piste sous les applaudissements. Les ficelles sont pleines. 3 Carmen et retour.
Méphisto de Saumade se fait subtiliser les pompons en 40 secondes. Bravas, les hommes allongent un peu mais en cinq minutes trente retour au toril.
Guépard de Cuillé, d’entrée subit une rafale où même s’il met la corne vers Villard à la planche, il se fait plumer. Mais aux ficelles, temps mort Monsieur l’Arbitre. Placé, Guépard attend... longtemps. Sur une reprise de Villard, le taureau s’emporte. Une série par ci par là, ça manque de liant. Une action sur Sanchis. Re-temps mort. Le public manifeste. A juste titre, car aujourd’hui Guépard n’est pas un fauve, il n’a en aucun cas reçu le travail qu’il méritait. La 2e ficelle primée à 1000€ ne déclenche même pas un début de raset. 2 Carmen et retour.
Quant à Clodomir de Bon (7e hors point) il a le temps de se promener. Ouffe pour deux belles actions aux planches (Carmen), une sur Four pour 9 minutes en piste. Carmen.


MARTINE ALIAGA

Trophée des As  (Excellence) : Four, 14 points (+10). Villard et Ayme, 13 (+9). Benafitou, Sanchis, Rey, 4 (+8). Clarion, Ouffe, 2 (+7).

L'ACTION

 

lunel,trophée pescalune,trophée des  as,3e journée du muscat,garlan,courses camarguaises

lunel,trophée pescalune,trophée des  as,3e journée du muscat,garlan,courses camarguaises

lunel,trophée pescalune,trophée des  as,3e journée du muscat,garlan,courses camarguaises

lunel,trophée pescalune,trophée des  as,3e journée du muscat,garlan,courses camarguaises

******************************


18/05/2012

VAUVERT *AS* Excellence du Trophée Taurin

Jeudi 17 mai 2012

GARLAN SUPERIEUR

Auzolle, Poujol font le job. Clarion blessé

Une course très cocardière - vu les taureaux ce n'est pas étonnant - et un peu rigide. Les raseteurs travaillent consciencieusement, Auzolle pour les rasets d'attaque et Poujol, les deux tirent la course. Le public a répondu présent remplissant aux deux-tiers les arènes. Bruno Séguier préside avec un enthousiasme communicatif et lâche toutefois un peu trop de "Carmen". Au final, un ensemble sérieux.

Géricault (Chauvet) : rugueux, il fait un bon premier  bien travaillé. Agressif aux planches, il gère son placement et choisit ses ripostes. Temporise sur la fin mais reste dangereux à la planche. Garde une ficelle en musique (+ 2 Carmen en cours).

Embrun (Nicollin) : il affiche, à 12 ans, un cuir luisant de jeune premier. Bien présent dans les échanges, Four, Poujol allongent les cites. Mobile, sans refus, une belle anticipation sur Auzolle, passe le mourre sur Auzolle, action sur Poujol (2), Clarion. Agréable mais sans forcer non plus, il garde sa 2e ficelle.  3 Carmen et retour.

Angelo (Aubanel) : vite rendu sur l'homme mais il ne part pas à tous les coups. De grosses actions sur Four, Clarion, Poujol pour une course en dents de scie. Conserve son unique ficelle. 5 Carmen et retour.

Garlan (Les Baumelles) : Cul aux planches, il se prête au jeu, les pompons partent facilement. Aux ficelles, ça se corse. Auzolle pour les rasets d'attaque, Poujol renvoie. 7e minute, Clarion se lance, de loin... de trop loin, l'anticipation de Garlan est cinglante. Rattrapé à mi-piste, chahuté dans le berceau des cornes, le raseteur se jette sous l'estribo, touché sous le bras gauche (à première vue).  Encore une fois le Biou d'Or a joué de sa superbe anticipation. Du coup, il règne en maître et les rasets sont très calculés. Le "quite" sauve Auzolle lui aussi anticipé. Beaux "une-deux" Ayme - Poujol, Auzolle - Poujol, le public apprécie. Garlan termine en devançant Ayme affirmant ainsi sa domination. 5 Carmen et retour.

Athor (Daumas) : une flèche rapide qui fonce sur les blancs et balance les cornes comme une faucille à la planche, Poujol et Ayme dans l'oeil de ce cyclone noir. Rigoureusement positionné, il voit tout mais en laisse aussi passer. Un peu trop sélectif pour cette 5e place, il finit raide et délaissé. 8 Carmen (?) et au retour (contesté par le public) avec ses ficelles.

Valmont (Lautier) : Remuant son début de course est brouillon. Vif sur les échanges, il est pressant après Poujol. Aux ficelles, quand il se cale, les blancs calculent. Auzolle pour les rasets d'attaque, reçoit une belle riposte aux planches. Parfois centriste, parfois placé, à 13 ans, il a de beaux reste mais ce n'est plus un 6e. Auzolle et Poujol se renvoient pour une belle finition, Auzolle pour les derniers coups de barrière. Rentre une ficelle avec 6 Carmen et retour.

Reste Calendau (Saint-Pierre) : un spectaculaire pour bien terminer. Calendau a envie, Auzolle, Poujol, Gleize pour des coups aux planches. Aux ficelles, ça se calme, la pluie fait son apparition. 6 Carmen et retour

MARTINE ALIAGA

Photos CHRISTIAN ITIER

Trophée des As (points donnés sous réserve pour l'Excellence, un raseteur sur les six premiers du classement, point indispensable pour une course Excellence manquait) : Auzolle, 15 points (+10) ; Four, 11 (+9) ;Poujol, 11 (+9) ,; Gleize, 6 (+8) ; A. Benafitou, 5 (+7) ; Ayme, 2 (+6).

19/04/2012

TROPHEE TAURIN : MEJANES

Coup d'envoi de l'Excellence

 

méjanes,excellence 1,course camarguaiseTrois taureaux majeurs, trois complémentaires et six des dix premiers raseteurs du classement du Trophée des As.... Bingo ! Le 3e Trophée du Vaccarès s’offre l’Excellence et donne le coup d’envoi de ces courses particulières du Trophée Taurin Midi Libre - La Provence vouées au plus haut de gamme.
L’équipe PFM (Pécout, Félix, Monti) organisatrice n’a pas lésiné sur l’affiche. Dans l’ordre de sortie : du taureau costaud et belliqueux Géricault de Chauvet et Alésien de Briaux. Un monstre d’énergie susceptible de conclure fermement, Véran d’Allard. Un cocardier jusqu’au-boutiste, au placement ferme et à la grande vitesse d’exécution, Yvan du Pantaï. Noble jusqu’au bout des sabots, Rodin des Baumelles assurera la cinquième position. Phénix conclura les débats d’une manière doublement remarquable : un physique impressionnant et des envolées aux planches non moins superbes.
Quant aux raseteurs, qui à l’occasion de l’Excellente verront leurs points bonifiés, leur tâche ne sera pas facile. Cinq droitiers et trois gauchers invités se disputeront la suprématie. En espérant qu’ils y mettront le fond et la forme dans le respect du public et des taureaux...
L’an dernier au terme des deux courses, Garlan des Baumelles et Julien Rey s’étaient octroyé la victoire. Sur un seul rendez-vous cette année, tous les prétendants ont leur chance.

MARTINE ALIAGA
Photo ERIC AUPHAN

Méjanes, 16 h, 11 € (gratuit pour les personnes à mobilité réduite).
Réservations, tél. 06 80 38 52 07.

03/04/2012

TROPHEE TAURIN MIDI LIBRE - LA PROVENCE

  LOGOTT.jpg

TAUREAUX CLASSES 2012

 

Manade AGU : Hébus, Kéké
ALLARD : Icare, Riège, Véran
AUBANEL Pierre :
Lynx
AUBANEL-BARONCELLI : Angelo
L’AURORE :
Colombus
(LES) BAUMELLES : Bayador, Galaad, GARLAN, Maï, RODIN, Saint-Gillois
BLANC : Agassoun, Campardin, Catouli, Pégoulié, Lou Saunié
BLATIERE-BESSAC : Aragon, Césarion, Dragon, Frelon, Ivanhoé, Jivago, Napoléon, NIZAM, Prosper, Sifflet, Villazon
BON : Camaï, Clodomir, Phénix
(LE) BRESTALOU :
Crespin
BRIAUX : ALÉSIEN, Gallicianais, Languedocien, Marquis
CAILLAN : Coyote, ESTRELOUN, Guingue, Tastaïre
CAVALLINI : Chenebier, Fosséen, Goëland
CHABALLIER : Ludo
CHAPELLE : Ernestan, Prince, Suffren
CHAUVET : Bambou, Beaucairois, Colvert, Courlis, GÉRICAULT, Martegau, Picasso, Prince, Vazel
CUILLÉ : Colvert, GUÉPARD, Horacio, Indien, MIGNON, Mollières, Loubard, Racanel, Ruy Blas, Scapin, Tassou, Titouan, Youri
DAUMAS : ATHOR
FABRE-MAILHAN : Balzac, Banaru, Daudet, Dilun, Farfadet, Hauturier, Joli Cœur, PASTEUR, Pablo, Palunié, Raimu, SAINT-RÉMOIS

FOURNIER et Fils (anciennement Ribaud) : Cabaret, Mouret, Papouli
(LA) GALERE : Eluzate, Lou Barri, Lucas, Macao, Moka, Panicau, Oscar
GILLET : Gregau, L’Uiau, Thémis
(LE) GRAND SALAN : Barri, Campestre
GUILLIERME : Gasto Boï, Gau Galin, Oufanous, Lou Cran, Lou Pounchu, Lou Sar, Rabina, Varadero
JANIN : Nicolas, SPARAGUS
(LE) JONCAS :
Hérode, Josué, Mazarin, Patton
LAFON :
Boléro, Chouan, Vibre
LAGARDE : Arcanel, Azzaro, Chrysaor, Papagai, Pescaïre
LAUTIER :
Amadeus, Angelus, Arès, Basco, Bragado, BRUTUS, Co Blanco, Diamont, Héliodor, Galipan, Meunier, VALMONT
LAYALLE : Fenouillet, Lou Pastre, Rocio

NAVARRO : Fouchet
NICOLLIN : Aladin, Belori, Calendrin, Embrun, Fanfaroun, Flamant, Generous, Palunié, Pedro, Perceval, PÉRICLÈS, Pluvié, Sultan, Tancrède
OCCITANE : AIGLON,
Lancelot
(LOU) PANTAÏ : Beleu, Gavot, Pernen, Yvan
PLO :
Léandre, Leventi, Noé, Octanto, Olibrius, ORGANDI, Porto
RAYNAUD : Angelo, Caillet, Marcomau
RIBAUD : Batelier, Magnolia
RICARD : Dubonnet, Eros, Janeiro, Kalhua, Lillet, Malibu, Oméga, Victor
RICHEBOIS : Fifre, Moineau, Pierrounet
ROUQUETTE : Angelo, Marcellin, Sueño
SAINT-ANTOINE :
Camarkas, Gritti, Matute
SAINT-GABRIEL : Sugar, Sylverado
, Tzigane
SAINT-GERMAIN : Badaïre
SAINT-PIERRE : Cabosse, Calendau, Canberra, Le Rouvre, Mirabeau, Pavoun
SALIERENE : Casanova
SAUMADE : Arrogant, Espadon, Gregau, Méphisto, MÉROU, Saphir, VERDIER
(Le) TERNEN :
Homère, Prétorien
VIDOURLENQUE : Mithra
VINUESA : Dilun, Magnum, Pavoun


 ·        Les taureaux inscrits en MAJUSCULES GRAS sont les taureaux majeurs des courses Excellence, ceux en minuscule gras sont les complémentaires.


***********************

TAUREAUX MAJEURS

(3 taureaux requis  pour les courses As Excellence)
Manade Les Baumelles : GARLAN - RODIN
Blatière-Bessac : NIZAM
Briaux : ALESIEN
Caillan : ESTRELOUN
Chauvet : GERICAULT
Cuillé : GUEPARD - MIGNON
Daumas : ATHOR
Fabre-Mailhan : PASTEUR - SAINT-REMOIS
Janin : SPARAGUS
Lautier : BRUTUS - VALMONT
Nicollin : PERICLES
Occitane : AIGLON
Plo : ORGANDI
Saumade : MEROU – VERDIER


COMPLEMENTAIRES

 (3 taureaux requis pour les courses AS Excellence)
Manade Allard : VERAN
Aubanel-Baroncelli : ANGELO
Les Baumelles : BAYADOR
Blanc : AGASSOUN - CATOULI
Blatière-Bessac : IVANHOE - JIVAGO
Bon : PHENIX
Briaux : GALLICIANAIS
Chapelle : PRINCE
Chauvet : BAMBOU - PRINCE
Cuillé : INDIEN - LOUBARD - RACANEL - TASSOU - TITOUAN
Daumas : FENOUILLET - ROCIO
Fabre-Mailhan : DILUN - FARFADET - JOLI COEUR
Guillierme : GASTO BOI
Le Joncas : PATTON
Lagarde : PAPAGAI - PESCAIRE
Lautier : AMADEUS - CO BLANCO
Nicollin : EMBRUN - GENEROUS - TANCREDE
Lou Pantaï : GAVOT - YVAN
Plo : LEVENTI
Ricard : DUBONNET
Richebois : FIFRE
Rouquette : MARCELLIN - SUENO
Saint-Antoine : MATUTE
Saint-Gabriel : SUGAR – SYLVERADO
Saint-Germain : BADAIRE
Saint-Pierre : CANBERRA - MIRABEAU
Saumade : GREGAU - MEPHISTO


******************

 

02/03/2012

AU MAS DE PERNES

Samedi 25 février 2012, manade Chapelle

 Prince en son royaume

chapelle,prince,mas de pernes,saint-martin-de-crau,courses camarguaises

Les beaux jours arrivent au Mas de Pernes. Après les inondations, le terrible froid du début février… L’heure est aux sourires, aux espoirs, à la fête.

chapelle,prince,mas de pernes,saint-martin-de-crau,courses camarguaisesSamedi dernier,  la famille Chapelle recevait les directrices, les membres du Trophée Taurin et les clubs taurins amis. Au centre des réjouissances, le cocardier Prince, le taureau du renouveau de la manade. Et la belle consécration de sa saison 2011 à la finale du Trophée des Raseteurs à Saint-Martin-de-Crau. « Un Prince à qui nous souhaitons de devenir roi », a souligné Domynique Azéma, présidente du Trophée Taurin.
chapelle,prince,mas de pernes,saint-martin-de-crau,courses camarguaisesUn Prince aussi souverain en pays qu’en piste. Lui qui règne sur le harem des vaches cocardières de la manade : Gazette double Cocardière d’Or, Julienne, Salinière, Moustelle et Nathy. « Agressif avec ses congénères, on préfère le laisser avec les vaches », explique Florent Lupi, petit-fils d’Albert. Et de fait, visité dans son pré, le cocardier reste hautain et vigilant face à la charrette des invités.

Des enclos bien délimités, clôtures au cordeau, ici Princesse, 17 ans, mère de Prince, là ses fils prêts à courir, plus loin les filles, cousins, cousines…
Florent s’attache à une sélection rigoureuse : « C’est vrai la manade Chapelle est aussi réputée pour les abrivado et nous les continuons, mais ce qui m’intéresse c’est la course camarguaise… ». Le jeune manadier bien entouré par Nadine sa maman, Albert son grand-père et sa grand-mère, s’implique à fond dans son élevage et l’association des manadiers. Souhaitons lui tout comme à Prince, un avenir doré.

 

Texte et photos
Martine ALIAGA

chapelle,prince,mas de pernes,saint-martin-de-crau,courses camarguaises

▲ Une partie des membres de la Commission du Trophée Taurin
▼ Prince et son harem

 chapelle,prince,mas de pernes,saint-martin-de-crau,courses camarguaises

  chapelle,prince,mas de pernes,saint-martin-de-crau,courses camarguaises

▲ La dernière génération

 chapelle,prince,mas de pernes,saint-martin-de-crau,courses camarguaises

***********************************

24/02/2012

TROPHEE TAURIN MIDI LIBRE - LA PROVENCE

Vendredi 17 février 2012

garlan,ratis,trophée taurin midi libre - la provence,courses camarguaises

Garlan, Ratis : la fête partagée

garlan,ratis,trophée taurin midi libre - la provence,courses camarguaisesLes Saintes exultent. 2011 est une année historique pour la capitale autoproclamée de la Camargue. Deux couronnes pour deux manades qui entrent dans la gotha de la course camarguaise. Garlan des Baumelles Biou d'Or et Ratis de Raynaud, Biou de l'Avenir.
Au Relais culturel, vendredi soir, louanges et émotion étaient de mise. Sincérité et spontanéité aussi. Une fête à la gloire du taureau partagée entre les meneurs des élevages, les amateurs et les spectateurs. Une fête à la saintoise, populaire et festive, grandiloquente parfois, mais toujours passionnée dans un esprit de rassemblement.
L'histoire de la course camarguaise est bouillonnante mais toujours la famille bouvine se retrouve autour du cocardier. Et le Trophée Taurin Midi Libre - La Provence, électeur par sa commission des deux taureaux phare de la saison 2011, de se retrouver au centre des remerciements.
garlan,ratis,trophée taurin midi libre - la provence,courses camarguaisesA l'exercice difficile des prises de paroles, Frédéric Raynaud a donné le ton : "Nous fêtons Ratis en grand car il y a longtemps qu'on avait rien à fêter et qui sait quand aurons-nous encore l'occasion". Et Marcel Raynaud d'enchanter l'assistance par des mots simples et touchants, associant Joël Linsolas, d'abord par un hommage à Michou et Rodin, et "Garlan sur la plus haute marche, tout le monde est content". Quelque trait d'humour aussi :"Un ancien de la manade disait, de l'Etang de Berre à l'Etang de Thau, les meilleurs taureaux sont ceux de Raynaud...". Et une mise au point définitive, réaliste et bien tournée, balayant le passé... "Le Biou d'Or de Régisseur, dans un coup de colère, nous l'avons refusé. 50 ans ont passé... Aujourd'hui arrivent Rabino, Escamillo et Ratis... Les Santens sont heureux voyant que deux trophées sont enfin dans leur ville. Il faut en ce métier croire au Père Noël...".
Joël Linsolas a enchaîné partageant sa "peine de la mort de Michou et remerciant les gens, les amis pour leur messages de sympathie... heureux de partager la fête avec la manade Raynaud".
Des films, des hommages, beaucoup d'amitié et d'estrambord... De la fierté et du bonheur autour de Garlan et Ratis.

MARTINE ALIAGA
Photos C. ITIER ET MALI

11/10/2011

ARLES *FINALES AS* PRIX (4)

Dimanche 9 octobre 2011

PRIX.jpg

Ce fut un beau week-end de fête autour de la course camarguaise et du 60e anniversaire du Trophée Taurin Midi Libre - La Provence, ses créateurs et historiques acteurs. Des corrales de Gimeaux (vendredi et samedi derniers) jusqu’à l’amphithéâtre arlésien, dimanche, après le final apocalyptique de Saint-Rémois de la manade Fabre-Mailhan, les bouquets et les trophées ont récompensé les héros du jour et de la saison dans le foisonnement coloré des costumes des Arlésiennes dont Astrid Giraud, Reine d’Arles, et ses demoiselles d’honneur.

LES TROPHEES

Le Biòu d’Or a été remis à la manade des Baumelles pour Garlan par Julie Zaoui, co-directrice du Trophée Taurin.
Domynique Azéma a remis le prix du meilleur taureau de la finale à la manade Fabre-Mailhan pour Saint-Rémois.
Vainqueur du Trophée des As, Loïc Auzolle a reçu la coupe des mains de Marc Auburtin, directeur général de La Provence.
Bastien Four (2e) récompensé par Guy Salager, directeur de la diffusion à Midi Libre. Amine Chekade (3e) par Yves Agostini, directeur commercial de la Sté Pernod.
Mathieu Marquier (4e) par Fernand Jaoul représentant la Région Languedoc-Roussillon. Julien Ouffe (5e) par Hervé Schiavetti maire d’Arles.
Le prix aux bayles de la manade des Baumelles a été donné par Patrick Bonton du Conseil général du Gard ; celui aux bayles de la manade Fabre-Mailhan par Joëlle Calvet de la Promotion Midi Libre.
Julien Rey, meilleur animateur de la finale, a été récompensé par Philippe Minard, directeur de la rédaction de La Provence.

******************************


ARLES *FINALE AS* CAPELADO (3)

A.jpg

Sur les barrières rouges s'inscrivent les Biou d'Or et les raseteurs qui ont écrit l'histoire de la course camarguaise et du Trophée Taurin Midi Libre - La Provence. Et chacun des 9 000 spectateurs (environ) de découvrir ou se rémémorer ses héros au rythme des indispensables penas La Gardounenque et Saint-Etienne-du-Grès. Un bouquet de jeunes "Mireille" symbolise en noir et blanc, les couleurs majeures de la piste. Un duo équestre et des reprises de gardians et Amazones pour recevoir la Confrérie des gardians, la Nacioun Gardiano, la Reine d'Arles Astrid Giraud et ses demoiselles d'honneur en grande tenue.

finale du trophée des as,arles,capelado,course camarguaise

▲ Les descendants des fondateurs du Trophée Taurin
les représentants de la Commission


finale du trophée des as,arles,capelado,course camarguaiseEntrent alors les descendants des fondateurs du Trophée Taurin (Marius Gardiol, Paul Laurent et Georges Thiel) : Magali Gardiol, Henri Laurent et "Petit Paul", Jean-Pierre Thiel. les représentants de la Commission du Trophée Taurin Yvan Villard, Philippe Gibert et Aimé Hugon. Tous les manadiers qui ont reçu le Biou d'Or (Manades Bilhaud, Thibaud, Aubanel, Languedoc, (◄ photo Nicole Rebuffat pour Pascalet 1980) Rebuffat, Janin, Le Joncas, Rouquette, Boch, Lautier, Nicollin, Guillierme, Fabre-Mailhan, Chauvet, Cuillé, finale du trophée des as,arles,capelado,course camarguaiseSaumade, Blatière, Lafont et Laurent (► Patrick Laurent pour Tigre 1959 et 1960, Caraque 1962,  Loustic 1965, 1966 et 1967, Gardaon 1974, Goya 1976, Fidélio 1985, Filou 1987, Banco 1990, Rubis 1997).

Et les raseteurs de la finale de se présenter en piste pour une haie d'honneur à l'un des leurs qui termine sa carrière Bari Khaled

finale du trophée des as,arles,capelado,course camarguaise

finale du trophée des as,arles,capelado,course camarguaise

▲ Belle initiative sur les barrières avec les noms des différents vainqueurs.

finale du trophée des as,arles,capelado,course camarguaise

▲ Les supporters de Garlan des Baumelles.

finale du trophée des as,arles,capelado,course camarguaise

▲ Belle ambiance dans les gradins.

finale du trophée des as,arles,capelado,course camarguaise

▲ Les Mireilles.

finale du trophée des as,arles,capelado,course camarguaise

▲ Le petit Paul Laurent accompagné de Laura Cavallini et Astrid Giraud.

finale du trophée des as,arles,capelado,course camarguaise

▲ Hélène Fabre accompagnée de Jacques et Pascal Mailhan.

finale du trophée des as,arles,capelado,course camarguaise

 ▲ La capélado avec Bari Khaled en invité d'honneur.

09/10/2011

ARLES *FINALE TROPHEE DES AS* (1)

Dimanche 9 octobre 2011

GARLAN PORTE HAUT SA DEVISE BRODEE D'OR
SAINT-REMOIS JUSQU'A EPUISEMENT

finale du trophée des as,arles,coursecamarguaise

Julien Rey et Garlan

A CHAUD PREMIERES REFLEXIONS

Géricault bien mais moins combattant qu'espéré, Embrun bof !,  Athor très cocardier, Garlan à la hauteur de son titre de Biou d'Or, Guépard alterne les assauts meurtriers et les moments de doute, Valmont par à coups et Saint-Rémois un hallucinant barricadier (prix du meilleur taureau de la finale).

Auzolle, Villard, Ouffe et, surtout Julien Rey (meilleur animateur de la finale) mènent la course, Poujol et Four de bons passages.

LA COURSE

Entrée : 3/4. Organisateur : SA Jalabert Frères. Président : Claude Chevalier. Raseteurs droitiers : Auzolle, Ayme, Chekade, Marquier, Vkllard, Moutet, Rey, Sabatier. Gauchers : Four, Ouffe, A. Benafitou (sort en cours), Poujol, Martin-cocher (sort après un choc avec Géricault), Clarion. Tourneurs : Dunan, Kerfouche, Benzegh, T. Garrido, Bensalah, Molins. Invité d'honneur : Bari Khaled.

Après une entrée en matière superbe pour fêter le 60e anniversaire du Trophée Taurin Midi Libre - La Provence (nous y reviendrons), la course attaque par Géricault de Chauvet. Nettement moins dominateur et agressif que d'habitude, mais quand même offensif  et rageur sur quelques coups (Villard, Poujol, Rey). Sait se sortir de l'enfermement blanc et termine sur de la réserve mais en ayant été concluant sur Rey, Four, Villard et renvoyé Martin-Cocher au vestiaire, accroché au pied.  14'30, 2 Carmen et retour.

finale du trophée des as,arles,coursecamarguaise

▲ Géricault (Chauvet) et le vainqueur du Trophée des As.

Embrun (Nicollin).- Son style c'est "je-fais-un-peu-ce-que-je-veux" sans me faire violence. Placement aléatoire qui entraîne du désordre chez les blancs et gros coup de tête dissuasif sur les avant-bras. Les hommes tergiversent et on peut les comprendre. Une enfermée sur Clarion pour 1 Carmen et retour avec ses ficelles en silence.

 finale du trophée des as,arles,coursecamarguaise

 ▲ Embrun (Nicollin) et le dauphin des As Bastien Four.

Athor (Daumas).- C'est du bon cocardier. Cornes pointées quand les rasets s'enchaînent. Avec un peu de flottement au début mais il sait vite se reprendre. Aux ficelles, bien placé, raccompagne sévèrement (Villard) et se délimite un large territoire où il est patron. Peu se présentent. Seuls Villard et Auzolle tentent avec la manière. Les ficelles rentrent. 4 Carmen et retour.

finale du trophée des as,arles,coursecamarguaise

 ▲ Athor (Daumas) avec le Saintois Anthony Ayme.

Garlan (Les Baumelles).- Sort fringant et s'enfile une belle série. Vite calé, les échanges sont vifs, Garlan est au diapason. Aux ficelles, le Biou d'Or ne s'en laisse pas conter : des anticipations de belle facture (Chekade, Rey, Poujol, Villard), il coince le pied d'Hadrien à la planche. Encore des anticipations et des changements de terrain.  Rey, Auzolle, sur de beaux cites allongés...ça le fait bien. Après un beau quart d'heure, Garlan ramène une ficelle à 2 200€. 5 Carmen et retour. Applaudissements mérités.

 finale du trophée des as,arles,coursecamarguaise

 ▲ Garlan (Les Baumelles) enferme Julien Rey meilleur animateur.

Guépard (Cuillé).- Autant il se laisse tondre comme un "bioulet", autant au tête à tête, il se montre criminel. Laisse filer facilement ses pompons sur ses déplacements mais quand Villard le provoque ou Auzolle, Rey, Poujol, les réponses sont brutales et la corne va chercher l'homme très haut. 12 minutes inégales mais au moins 6 attaques meurtrières de toute beauté. 6 Carmen et retour.

finale du trophée des as,arles,coursecamarguaise

▲ Guépard (Cuillé) haut sur les barrières à la poursuite de Benjamin Villard.

Valmont (Lautier).- Navigue et éclate méchamment Benjamin Villard aux planches, serre Rey dans le berceau de ses cornes. Même s'il se décolle parfois des planches, dans les moments où il est bien en place, il sort avec vivacité et force sur Rey, Ouffe, Poujol. Sa rapidité fait souvent mouche (Chekade, Ouffe, Four). Rentre une ficelles, 5 Carmen et retour.

 Saint-Rémois (Fabre-Mailhan)

▼ Avec Loïc Auzolle une des innombrables actions

finale du trophée des as,arles,coursecamarguaise

Pas de round d'observation, aussitôt c'est Raging Bull dans toute sa splendeur et sa violence. Des coups à répétition après les hommes (Poujol, Rey, Auzolle,), il s'enrage et tape après les tourneurs, les spectateurs... Prend toutes les invites avec une vaillance extrême qui pourrait passer pour de la facilité. Mais au gré de ses tampons, il écrase les chevilles, coine les pieds, met des coups... Nombre de raseteurs boîtent... mais l'ambiance est chaude et, après quelques temps de récupération bien légitimes accordés à Saint-Rémois (demandé notamment par les tourneurs et les raseteurs), le barricadier de Fabre-Mailhan repart au combat. Les raseteurs se mettent au diapason, ça envoie de partout, pour des actions aux planches sur Auzolle, Rey, Four, Villard, Ouffe pour les plus en phase. Plus d'une vingtaine d'actions tellement engagées qu'on en a mal pour lui, si vaillant, si extrémiste... tout donner jusqu'au bout, jusqu'à la blessure, jusqu'à l'épuisement. Le public, survolté et bouleversé, est debout. L'ovation est énorme et le prix de la journée obligatoire. Carmen.

MARTINE ALIAGA
Photos CHRISTIAN ITIER
et ERIC AUPHAN

▼ Poujol et Garlan

finale du trophée des as,arles,coursecamarguaise

▼ Une attaque meurtrière de Valmont sur B. Villard

finale du trophée des as,arles,coursecamarguaise

▼ Parmi les innombrables actions de Saint-Rémois
Julien Rey a souvent été son meilleur partenaire

finale du trophée des as,arles,coursecamarguaise

***********************