Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

21/09/2012

FINALES DU TROPHEE TAURIN

 logo TT2.jpg

Réservations

Nîmes, finale du Trophée des As, dimanche 14 octobre, rue de la Violette, Nîmes, tél 08 91 70 14 01

Lunel, finale du Trophée de l'Avenir, dimanche 7 octobre, location ouverte à partir de ce samedi 22 septembre, tous les matins de 9h à 12h, tél. 04 67 71 13 27.

****************

Election du Biou d'Or

L'élection du Biou d'Or se déroulera salle Georges-Brassens, à Lunel, à côté des arènes, dimanche 7 octobre, à 12h.

****************

Supporters

Dans le cadre de la finale des Raseteurs, samedi 6 octobre, à Pérols, le Café de la Gare organise un transport en bus pour supporter le raseteur aramonais Rémi Guyon, actuellement premier du classement.
Infos et réservations avant le 26 septembre, tél. 04 66 57 00 04 et 06 18 07 59 29

*********************

08/07/2012

LUNEL *AS - EXCELLENCE

Dimanche 8 juillet - Trophée du Muscat (1re journée)

L’ANTICIPATION DE GARLAN SUR OUTARKA

L’intensité de la course tient dans le titre, c’est dire. Heureusement qu’il y a eu Garlan et ces deux formidables rasets de Lahcène sur le Biòu d’Or 2011... dont cette anticipation de toute beauté.
Sinon, morne plaine. Ou du moins pas le niveau que le public était en droit d’attendre de la course. Les raseteurs se sont éteints au fur et à mesure, dès les ficelles d’Athor (3e). Certes il y a des blessés dans les rangs des As et pas des moindres (Poujol, Allouani, Chekade, Auzolle...) mais justement, les Four, Villard, Ayme, ont des qualités et, en ce moment, beaucoup de place. Pourquoi pas plus d’implication. Quant aux autres...
En tous les cas, huées et quolibets ont fusé des gradins, le public n’a pas été satisfait du travail des hommes et l’a fait savoir.
Gregau de Saumade mène les débats le long des planches, à son rythme. Répond ou ignore, fuse parfois ou lâche carrément. Passe la corne sur Ayme. Une seule grosse riposte sur Four qui abrège à la 7e minute et demie.
Angelo (Aubanel-Baroncelli) passe son bac à Lunel avec 10/10 en occupation de piste, positionnement impeccable, il fait courir les hommes. 8/10 en tête à tête : se montre dangereux sur Ouffe, Four, s’engouffre après Villard sur les rasets arrêtés, cloue les planches après Ayme. Et même s’il sélectionne beaucoup par moments, il est cocardièrement au niveau. Les ficelles au toril. 2 Carmen et retour.
Athor de Daumas trouve, lui aussi, son terrain vite fait. A chaque raset, il cherche l’homme de ses cornes. Un bon échange en musique où il en oublie quelques-uns. Pour 4 minutes les pompons. Aux ficelles, il n’est pas étouffé de longues minutes. Puis ça démarre. Qualitativement et individuellement, Four, Ayme, Villard proposent de belles actions mais il en faudrait plus à Athor pour qu’il sorte de ses gonds. Les dernières minutes, il sélectionne à outrance même s’il fuse sur Sanchis puis Ouffe. Les ficelles rentrent. 5 Carmen et retour.
Garlan (Les Baumelles).- Maître es placement, ce qui ne l’empêche pas d’être disponible pour les premiers attributs. Aux ficelles, les blancs craignent tellement sa vitesse au départ de l’action qu’ils ne lui laissent pas l’occasion de dégainer son arme fatale. Le public manifeste sa désapprobation. Outarka s’élance, l’anticipation est fulgurante. Errik tente, les collègues “au quite” le sauvent. Superbe raset de Lahcène très applaudi. Ayme obligé de rompre. Errik pour le dernier essai et Garlan traverse la piste sous les applaudissements. Les ficelles sont pleines. 3 Carmen et retour.
Méphisto de Saumade se fait subtiliser les pompons en 40 secondes. Bravas, les hommes allongent un peu mais en cinq minutes trente retour au toril.
Guépard de Cuillé, d’entrée subit une rafale où même s’il met la corne vers Villard à la planche, il se fait plumer. Mais aux ficelles, temps mort Monsieur l’Arbitre. Placé, Guépard attend... longtemps. Sur une reprise de Villard, le taureau s’emporte. Une série par ci par là, ça manque de liant. Une action sur Sanchis. Re-temps mort. Le public manifeste. A juste titre, car aujourd’hui Guépard n’est pas un fauve, il n’a en aucun cas reçu le travail qu’il méritait. La 2e ficelle primée à 1000€ ne déclenche même pas un début de raset. 2 Carmen et retour.
Quant à Clodomir de Bon (7e hors point) il a le temps de se promener. Ouffe pour deux belles actions aux planches (Carmen), une sur Four pour 9 minutes en piste. Carmen.


MARTINE ALIAGA

Trophée des As  (Excellence) : Four, 14 points (+10). Villard et Ayme, 13 (+9). Benafitou, Sanchis, Rey, 4 (+8). Clarion, Ouffe, 2 (+7).

L'ACTION

 

lunel,trophée pescalune,trophée des  as,3e journée du muscat,garlan,courses camarguaises

lunel,trophée pescalune,trophée des  as,3e journée du muscat,garlan,courses camarguaises

lunel,trophée pescalune,trophée des  as,3e journée du muscat,garlan,courses camarguaises

lunel,trophée pescalune,trophée des  as,3e journée du muscat,garlan,courses camarguaises

******************************


18/05/2012

VAUVERT *AS* Excellence du Trophée Taurin

Jeudi 17 mai 2012

GARLAN SUPERIEUR

Auzolle, Poujol font le job. Clarion blessé

Une course très cocardière - vu les taureaux ce n'est pas étonnant - et un peu rigide. Les raseteurs travaillent consciencieusement, Auzolle pour les rasets d'attaque et Poujol, les deux tirent la course. Le public a répondu présent remplissant aux deux-tiers les arènes. Bruno Séguier préside avec un enthousiasme communicatif et lâche toutefois un peu trop de "Carmen". Au final, un ensemble sérieux.

Géricault (Chauvet) : rugueux, il fait un bon premier  bien travaillé. Agressif aux planches, il gère son placement et choisit ses ripostes. Temporise sur la fin mais reste dangereux à la planche. Garde une ficelle en musique (+ 2 Carmen en cours).

Embrun (Nicollin) : il affiche, à 12 ans, un cuir luisant de jeune premier. Bien présent dans les échanges, Four, Poujol allongent les cites. Mobile, sans refus, une belle anticipation sur Auzolle, passe le mourre sur Auzolle, action sur Poujol (2), Clarion. Agréable mais sans forcer non plus, il garde sa 2e ficelle.  3 Carmen et retour.

Angelo (Aubanel) : vite rendu sur l'homme mais il ne part pas à tous les coups. De grosses actions sur Four, Clarion, Poujol pour une course en dents de scie. Conserve son unique ficelle. 5 Carmen et retour.

Garlan (Les Baumelles) : Cul aux planches, il se prête au jeu, les pompons partent facilement. Aux ficelles, ça se corse. Auzolle pour les rasets d'attaque, Poujol renvoie. 7e minute, Clarion se lance, de loin... de trop loin, l'anticipation de Garlan est cinglante. Rattrapé à mi-piste, chahuté dans le berceau des cornes, le raseteur se jette sous l'estribo, touché sous le bras gauche (à première vue).  Encore une fois le Biou d'Or a joué de sa superbe anticipation. Du coup, il règne en maître et les rasets sont très calculés. Le "quite" sauve Auzolle lui aussi anticipé. Beaux "une-deux" Ayme - Poujol, Auzolle - Poujol, le public apprécie. Garlan termine en devançant Ayme affirmant ainsi sa domination. 5 Carmen et retour.

Athor (Daumas) : une flèche rapide qui fonce sur les blancs et balance les cornes comme une faucille à la planche, Poujol et Ayme dans l'oeil de ce cyclone noir. Rigoureusement positionné, il voit tout mais en laisse aussi passer. Un peu trop sélectif pour cette 5e place, il finit raide et délaissé. 8 Carmen (?) et au retour (contesté par le public) avec ses ficelles.

Valmont (Lautier) : Remuant son début de course est brouillon. Vif sur les échanges, il est pressant après Poujol. Aux ficelles, quand il se cale, les blancs calculent. Auzolle pour les rasets d'attaque, reçoit une belle riposte aux planches. Parfois centriste, parfois placé, à 13 ans, il a de beaux reste mais ce n'est plus un 6e. Auzolle et Poujol se renvoient pour une belle finition, Auzolle pour les derniers coups de barrière. Rentre une ficelle avec 6 Carmen et retour.

Reste Calendau (Saint-Pierre) : un spectaculaire pour bien terminer. Calendau a envie, Auzolle, Poujol, Gleize pour des coups aux planches. Aux ficelles, ça se calme, la pluie fait son apparition. 6 Carmen et retour

MARTINE ALIAGA

Photos CHRISTIAN ITIER

Trophée des As (points donnés sous réserve pour l'Excellence, un raseteur sur les six premiers du classement, point indispensable pour une course Excellence manquait) : Auzolle, 15 points (+10) ; Four, 11 (+9) ;Poujol, 11 (+9) ,; Gleize, 6 (+8) ; A. Benafitou, 5 (+7) ; Ayme, 2 (+6).

19/04/2012

TROPHEE TAURIN : MEJANES

Coup d'envoi de l'Excellence

 

méjanes,excellence 1,course camarguaiseTrois taureaux majeurs, trois complémentaires et six des dix premiers raseteurs du classement du Trophée des As.... Bingo ! Le 3e Trophée du Vaccarès s’offre l’Excellence et donne le coup d’envoi de ces courses particulières du Trophée Taurin Midi Libre - La Provence vouées au plus haut de gamme.
L’équipe PFM (Pécout, Félix, Monti) organisatrice n’a pas lésiné sur l’affiche. Dans l’ordre de sortie : du taureau costaud et belliqueux Géricault de Chauvet et Alésien de Briaux. Un monstre d’énergie susceptible de conclure fermement, Véran d’Allard. Un cocardier jusqu’au-boutiste, au placement ferme et à la grande vitesse d’exécution, Yvan du Pantaï. Noble jusqu’au bout des sabots, Rodin des Baumelles assurera la cinquième position. Phénix conclura les débats d’une manière doublement remarquable : un physique impressionnant et des envolées aux planches non moins superbes.
Quant aux raseteurs, qui à l’occasion de l’Excellente verront leurs points bonifiés, leur tâche ne sera pas facile. Cinq droitiers et trois gauchers invités se disputeront la suprématie. En espérant qu’ils y mettront le fond et la forme dans le respect du public et des taureaux...
L’an dernier au terme des deux courses, Garlan des Baumelles et Julien Rey s’étaient octroyé la victoire. Sur un seul rendez-vous cette année, tous les prétendants ont leur chance.

MARTINE ALIAGA
Photo ERIC AUPHAN

Méjanes, 16 h, 11 € (gratuit pour les personnes à mobilité réduite).
Réservations, tél. 06 80 38 52 07.

03/04/2012

TROPHEE TAURIN MIDI LIBRE - LA PROVENCE

  LOGOTT.jpg

TAUREAUX CLASSES 2012

 

Manade AGU : Hébus, Kéké
ALLARD : Icare, Riège, Véran
AUBANEL Pierre :
Lynx
AUBANEL-BARONCELLI : Angelo
L’AURORE :
Colombus
(LES) BAUMELLES : Bayador, Galaad, GARLAN, Maï, RODIN, Saint-Gillois
BLANC : Agassoun, Campardin, Catouli, Pégoulié, Lou Saunié
BLATIERE-BESSAC : Aragon, Césarion, Dragon, Frelon, Ivanhoé, Jivago, Napoléon, NIZAM, Prosper, Sifflet, Villazon
BON : Camaï, Clodomir, Phénix
(LE) BRESTALOU :
Crespin
BRIAUX : ALÉSIEN, Gallicianais, Languedocien, Marquis
CAILLAN : Coyote, ESTRELOUN, Guingue, Tastaïre
CAVALLINI : Chenebier, Fosséen, Goëland
CHABALLIER : Ludo
CHAPELLE : Ernestan, Prince, Suffren
CHAUVET : Bambou, Beaucairois, Colvert, Courlis, GÉRICAULT, Martegau, Picasso, Prince, Vazel
CUILLÉ : Colvert, GUÉPARD, Horacio, Indien, MIGNON, Mollières, Loubard, Racanel, Ruy Blas, Scapin, Tassou, Titouan, Youri
DAUMAS : ATHOR
FABRE-MAILHAN : Balzac, Banaru, Daudet, Dilun, Farfadet, Hauturier, Joli Cœur, PASTEUR, Pablo, Palunié, Raimu, SAINT-RÉMOIS

FOURNIER et Fils (anciennement Ribaud) : Cabaret, Mouret, Papouli
(LA) GALERE : Eluzate, Lou Barri, Lucas, Macao, Moka, Panicau, Oscar
GILLET : Gregau, L’Uiau, Thémis
(LE) GRAND SALAN : Barri, Campestre
GUILLIERME : Gasto Boï, Gau Galin, Oufanous, Lou Cran, Lou Pounchu, Lou Sar, Rabina, Varadero
JANIN : Nicolas, SPARAGUS
(LE) JONCAS :
Hérode, Josué, Mazarin, Patton
LAFON :
Boléro, Chouan, Vibre
LAGARDE : Arcanel, Azzaro, Chrysaor, Papagai, Pescaïre
LAUTIER :
Amadeus, Angelus, Arès, Basco, Bragado, BRUTUS, Co Blanco, Diamont, Héliodor, Galipan, Meunier, VALMONT
LAYALLE : Fenouillet, Lou Pastre, Rocio

NAVARRO : Fouchet
NICOLLIN : Aladin, Belori, Calendrin, Embrun, Fanfaroun, Flamant, Generous, Palunié, Pedro, Perceval, PÉRICLÈS, Pluvié, Sultan, Tancrède
OCCITANE : AIGLON,
Lancelot
(LOU) PANTAÏ : Beleu, Gavot, Pernen, Yvan
PLO :
Léandre, Leventi, Noé, Octanto, Olibrius, ORGANDI, Porto
RAYNAUD : Angelo, Caillet, Marcomau
RIBAUD : Batelier, Magnolia
RICARD : Dubonnet, Eros, Janeiro, Kalhua, Lillet, Malibu, Oméga, Victor
RICHEBOIS : Fifre, Moineau, Pierrounet
ROUQUETTE : Angelo, Marcellin, Sueño
SAINT-ANTOINE :
Camarkas, Gritti, Matute
SAINT-GABRIEL : Sugar, Sylverado
, Tzigane
SAINT-GERMAIN : Badaïre
SAINT-PIERRE : Cabosse, Calendau, Canberra, Le Rouvre, Mirabeau, Pavoun
SALIERENE : Casanova
SAUMADE : Arrogant, Espadon, Gregau, Méphisto, MÉROU, Saphir, VERDIER
(Le) TERNEN :
Homère, Prétorien
VIDOURLENQUE : Mithra
VINUESA : Dilun, Magnum, Pavoun


 ·        Les taureaux inscrits en MAJUSCULES GRAS sont les taureaux majeurs des courses Excellence, ceux en minuscule gras sont les complémentaires.


***********************

TAUREAUX MAJEURS

(3 taureaux requis  pour les courses As Excellence)
Manade Les Baumelles : GARLAN - RODIN
Blatière-Bessac : NIZAM
Briaux : ALESIEN
Caillan : ESTRELOUN
Chauvet : GERICAULT
Cuillé : GUEPARD - MIGNON
Daumas : ATHOR
Fabre-Mailhan : PASTEUR - SAINT-REMOIS
Janin : SPARAGUS
Lautier : BRUTUS - VALMONT
Nicollin : PERICLES
Occitane : AIGLON
Plo : ORGANDI
Saumade : MEROU – VERDIER


COMPLEMENTAIRES

 (3 taureaux requis pour les courses AS Excellence)
Manade Allard : VERAN
Aubanel-Baroncelli : ANGELO
Les Baumelles : BAYADOR
Blanc : AGASSOUN - CATOULI
Blatière-Bessac : IVANHOE - JIVAGO
Bon : PHENIX
Briaux : GALLICIANAIS
Chapelle : PRINCE
Chauvet : BAMBOU - PRINCE
Cuillé : INDIEN - LOUBARD - RACANEL - TASSOU - TITOUAN
Daumas : FENOUILLET - ROCIO
Fabre-Mailhan : DILUN - FARFADET - JOLI COEUR
Guillierme : GASTO BOI
Le Joncas : PATTON
Lagarde : PAPAGAI - PESCAIRE
Lautier : AMADEUS - CO BLANCO
Nicollin : EMBRUN - GENEROUS - TANCREDE
Lou Pantaï : GAVOT - YVAN
Plo : LEVENTI
Ricard : DUBONNET
Richebois : FIFRE
Rouquette : MARCELLIN - SUENO
Saint-Antoine : MATUTE
Saint-Gabriel : SUGAR – SYLVERADO
Saint-Germain : BADAIRE
Saint-Pierre : CANBERRA - MIRABEAU
Saumade : GREGAU - MEPHISTO


******************

 

02/03/2012

AU MAS DE PERNES

Samedi 25 février 2012, manade Chapelle

 Prince en son royaume

chapelle,prince,mas de pernes,saint-martin-de-crau,courses camarguaises

Les beaux jours arrivent au Mas de Pernes. Après les inondations, le terrible froid du début février… L’heure est aux sourires, aux espoirs, à la fête.

chapelle,prince,mas de pernes,saint-martin-de-crau,courses camarguaisesSamedi dernier,  la famille Chapelle recevait les directrices, les membres du Trophée Taurin et les clubs taurins amis. Au centre des réjouissances, le cocardier Prince, le taureau du renouveau de la manade. Et la belle consécration de sa saison 2011 à la finale du Trophée des Raseteurs à Saint-Martin-de-Crau. « Un Prince à qui nous souhaitons de devenir roi », a souligné Domynique Azéma, présidente du Trophée Taurin.
chapelle,prince,mas de pernes,saint-martin-de-crau,courses camarguaisesUn Prince aussi souverain en pays qu’en piste. Lui qui règne sur le harem des vaches cocardières de la manade : Gazette double Cocardière d’Or, Julienne, Salinière, Moustelle et Nathy. « Agressif avec ses congénères, on préfère le laisser avec les vaches », explique Florent Lupi, petit-fils d’Albert. Et de fait, visité dans son pré, le cocardier reste hautain et vigilant face à la charrette des invités.

Des enclos bien délimités, clôtures au cordeau, ici Princesse, 17 ans, mère de Prince, là ses fils prêts à courir, plus loin les filles, cousins, cousines…
Florent s’attache à une sélection rigoureuse : « C’est vrai la manade Chapelle est aussi réputée pour les abrivado et nous les continuons, mais ce qui m’intéresse c’est la course camarguaise… ». Le jeune manadier bien entouré par Nadine sa maman, Albert son grand-père et sa grand-mère, s’implique à fond dans son élevage et l’association des manadiers. Souhaitons lui tout comme à Prince, un avenir doré.

 

Texte et photos
Martine ALIAGA

chapelle,prince,mas de pernes,saint-martin-de-crau,courses camarguaises

▲ Une partie des membres de la Commission du Trophée Taurin
▼ Prince et son harem

 chapelle,prince,mas de pernes,saint-martin-de-crau,courses camarguaises

  chapelle,prince,mas de pernes,saint-martin-de-crau,courses camarguaises

▲ La dernière génération

 chapelle,prince,mas de pernes,saint-martin-de-crau,courses camarguaises

***********************************

24/02/2012

TROPHEE TAURIN MIDI LIBRE - LA PROVENCE

Vendredi 17 février 2012

garlan,ratis,trophée taurin midi libre - la provence,courses camarguaises

Garlan, Ratis : la fête partagée

garlan,ratis,trophée taurin midi libre - la provence,courses camarguaisesLes Saintes exultent. 2011 est une année historique pour la capitale autoproclamée de la Camargue. Deux couronnes pour deux manades qui entrent dans la gotha de la course camarguaise. Garlan des Baumelles Biou d'Or et Ratis de Raynaud, Biou de l'Avenir.
Au Relais culturel, vendredi soir, louanges et émotion étaient de mise. Sincérité et spontanéité aussi. Une fête à la gloire du taureau partagée entre les meneurs des élevages, les amateurs et les spectateurs. Une fête à la saintoise, populaire et festive, grandiloquente parfois, mais toujours passionnée dans un esprit de rassemblement.
L'histoire de la course camarguaise est bouillonnante mais toujours la famille bouvine se retrouve autour du cocardier. Et le Trophée Taurin Midi Libre - La Provence, électeur par sa commission des deux taureaux phare de la saison 2011, de se retrouver au centre des remerciements.
garlan,ratis,trophée taurin midi libre - la provence,courses camarguaisesA l'exercice difficile des prises de paroles, Frédéric Raynaud a donné le ton : "Nous fêtons Ratis en grand car il y a longtemps qu'on avait rien à fêter et qui sait quand aurons-nous encore l'occasion". Et Marcel Raynaud d'enchanter l'assistance par des mots simples et touchants, associant Joël Linsolas, d'abord par un hommage à Michou et Rodin, et "Garlan sur la plus haute marche, tout le monde est content". Quelque trait d'humour aussi :"Un ancien de la manade disait, de l'Etang de Berre à l'Etang de Thau, les meilleurs taureaux sont ceux de Raynaud...". Et une mise au point définitive, réaliste et bien tournée, balayant le passé... "Le Biou d'Or de Régisseur, dans un coup de colère, nous l'avons refusé. 50 ans ont passé... Aujourd'hui arrivent Rabino, Escamillo et Ratis... Les Santens sont heureux voyant que deux trophées sont enfin dans leur ville. Il faut en ce métier croire au Père Noël...".
Joël Linsolas a enchaîné partageant sa "peine de la mort de Michou et remerciant les gens, les amis pour leur messages de sympathie... heureux de partager la fête avec la manade Raynaud".
Des films, des hommages, beaucoup d'amitié et d'estrambord... De la fierté et du bonheur autour de Garlan et Ratis.

MARTINE ALIAGA
Photos C. ITIER ET MALI

11/10/2011

ARLES *FINALES AS* PRIX (4)

Dimanche 9 octobre 2011

PRIX.jpg

Ce fut un beau week-end de fête autour de la course camarguaise et du 60e anniversaire du Trophée Taurin Midi Libre - La Provence, ses créateurs et historiques acteurs. Des corrales de Gimeaux (vendredi et samedi derniers) jusqu’à l’amphithéâtre arlésien, dimanche, après le final apocalyptique de Saint-Rémois de la manade Fabre-Mailhan, les bouquets et les trophées ont récompensé les héros du jour et de la saison dans le foisonnement coloré des costumes des Arlésiennes dont Astrid Giraud, Reine d’Arles, et ses demoiselles d’honneur.

LES TROPHEES

Le Biòu d’Or a été remis à la manade des Baumelles pour Garlan par Julie Zaoui, co-directrice du Trophée Taurin.
Domynique Azéma a remis le prix du meilleur taureau de la finale à la manade Fabre-Mailhan pour Saint-Rémois.
Vainqueur du Trophée des As, Loïc Auzolle a reçu la coupe des mains de Marc Auburtin, directeur général de La Provence.
Bastien Four (2e) récompensé par Guy Salager, directeur de la diffusion à Midi Libre. Amine Chekade (3e) par Yves Agostini, directeur commercial de la Sté Pernod.
Mathieu Marquier (4e) par Fernand Jaoul représentant la Région Languedoc-Roussillon. Julien Ouffe (5e) par Hervé Schiavetti maire d’Arles.
Le prix aux bayles de la manade des Baumelles a été donné par Patrick Bonton du Conseil général du Gard ; celui aux bayles de la manade Fabre-Mailhan par Joëlle Calvet de la Promotion Midi Libre.
Julien Rey, meilleur animateur de la finale, a été récompensé par Philippe Minard, directeur de la rédaction de La Provence.

******************************


ARLES *FINALE AS* CAPELADO (3)

A.jpg

Sur les barrières rouges s'inscrivent les Biou d'Or et les raseteurs qui ont écrit l'histoire de la course camarguaise et du Trophée Taurin Midi Libre - La Provence. Et chacun des 9 000 spectateurs (environ) de découvrir ou se rémémorer ses héros au rythme des indispensables penas La Gardounenque et Saint-Etienne-du-Grès. Un bouquet de jeunes "Mireille" symbolise en noir et blanc, les couleurs majeures de la piste. Un duo équestre et des reprises de gardians et Amazones pour recevoir la Confrérie des gardians, la Nacioun Gardiano, la Reine d'Arles Astrid Giraud et ses demoiselles d'honneur en grande tenue.

finale du trophée des as,arles,capelado,course camarguaise

▲ Les descendants des fondateurs du Trophée Taurin
les représentants de la Commission


finale du trophée des as,arles,capelado,course camarguaiseEntrent alors les descendants des fondateurs du Trophée Taurin (Marius Gardiol, Paul Laurent et Georges Thiel) : Magali Gardiol, Henri Laurent et "Petit Paul", Jean-Pierre Thiel. les représentants de la Commission du Trophée Taurin Yvan Villard, Philippe Gibert et Aimé Hugon. Tous les manadiers qui ont reçu le Biou d'Or (Manades Bilhaud, Thibaud, Aubanel, Languedoc, (◄ photo Nicole Rebuffat pour Pascalet 1980) Rebuffat, Janin, Le Joncas, Rouquette, Boch, Lautier, Nicollin, Guillierme, Fabre-Mailhan, Chauvet, Cuillé, finale du trophée des as,arles,capelado,course camarguaiseSaumade, Blatière, Lafont et Laurent (► Patrick Laurent pour Tigre 1959 et 1960, Caraque 1962,  Loustic 1965, 1966 et 1967, Gardaon 1974, Goya 1976, Fidélio 1985, Filou 1987, Banco 1990, Rubis 1997).

Et les raseteurs de la finale de se présenter en piste pour une haie d'honneur à l'un des leurs qui termine sa carrière Bari Khaled

finale du trophée des as,arles,capelado,course camarguaise

finale du trophée des as,arles,capelado,course camarguaise

▲ Belle initiative sur les barrières avec les noms des différents vainqueurs.

finale du trophée des as,arles,capelado,course camarguaise

▲ Les supporters de Garlan des Baumelles.

finale du trophée des as,arles,capelado,course camarguaise

▲ Belle ambiance dans les gradins.

finale du trophée des as,arles,capelado,course camarguaise

▲ Les Mireilles.

finale du trophée des as,arles,capelado,course camarguaise

▲ Le petit Paul Laurent accompagné de Laura Cavallini et Astrid Giraud.

finale du trophée des as,arles,capelado,course camarguaise

▲ Hélène Fabre accompagnée de Jacques et Pascal Mailhan.

finale du trophée des as,arles,capelado,course camarguaise

 ▲ La capélado avec Bari Khaled en invité d'honneur.

09/10/2011

ARLES *FINALE TROPHEE DES AS* (1)

Dimanche 9 octobre 2011

GARLAN PORTE HAUT SA DEVISE BRODEE D'OR
SAINT-REMOIS JUSQU'A EPUISEMENT

finale du trophée des as,arles,coursecamarguaise

Julien Rey et Garlan

A CHAUD PREMIERES REFLEXIONS

Géricault bien mais moins combattant qu'espéré, Embrun bof !,  Athor très cocardier, Garlan à la hauteur de son titre de Biou d'Or, Guépard alterne les assauts meurtriers et les moments de doute, Valmont par à coups et Saint-Rémois un hallucinant barricadier (prix du meilleur taureau de la finale).

Auzolle, Villard, Ouffe et, surtout Julien Rey (meilleur animateur de la finale) mènent la course, Poujol et Four de bons passages.

LA COURSE

Entrée : 3/4. Organisateur : SA Jalabert Frères. Président : Claude Chevalier. Raseteurs droitiers : Auzolle, Ayme, Chekade, Marquier, Vkllard, Moutet, Rey, Sabatier. Gauchers : Four, Ouffe, A. Benafitou (sort en cours), Poujol, Martin-cocher (sort après un choc avec Géricault), Clarion. Tourneurs : Dunan, Kerfouche, Benzegh, T. Garrido, Bensalah, Molins. Invité d'honneur : Bari Khaled.

Après une entrée en matière superbe pour fêter le 60e anniversaire du Trophée Taurin Midi Libre - La Provence (nous y reviendrons), la course attaque par Géricault de Chauvet. Nettement moins dominateur et agressif que d'habitude, mais quand même offensif  et rageur sur quelques coups (Villard, Poujol, Rey). Sait se sortir de l'enfermement blanc et termine sur de la réserve mais en ayant été concluant sur Rey, Four, Villard et renvoyé Martin-Cocher au vestiaire, accroché au pied.  14'30, 2 Carmen et retour.

finale du trophée des as,arles,coursecamarguaise

▲ Géricault (Chauvet) et le vainqueur du Trophée des As.

Embrun (Nicollin).- Son style c'est "je-fais-un-peu-ce-que-je-veux" sans me faire violence. Placement aléatoire qui entraîne du désordre chez les blancs et gros coup de tête dissuasif sur les avant-bras. Les hommes tergiversent et on peut les comprendre. Une enfermée sur Clarion pour 1 Carmen et retour avec ses ficelles en silence.

 finale du trophée des as,arles,coursecamarguaise

 ▲ Embrun (Nicollin) et le dauphin des As Bastien Four.

Athor (Daumas).- C'est du bon cocardier. Cornes pointées quand les rasets s'enchaînent. Avec un peu de flottement au début mais il sait vite se reprendre. Aux ficelles, bien placé, raccompagne sévèrement (Villard) et se délimite un large territoire où il est patron. Peu se présentent. Seuls Villard et Auzolle tentent avec la manière. Les ficelles rentrent. 4 Carmen et retour.

finale du trophée des as,arles,coursecamarguaise

 ▲ Athor (Daumas) avec le Saintois Anthony Ayme.

Garlan (Les Baumelles).- Sort fringant et s'enfile une belle série. Vite calé, les échanges sont vifs, Garlan est au diapason. Aux ficelles, le Biou d'Or ne s'en laisse pas conter : des anticipations de belle facture (Chekade, Rey, Poujol, Villard), il coince le pied d'Hadrien à la planche. Encore des anticipations et des changements de terrain.  Rey, Auzolle, sur de beaux cites allongés...ça le fait bien. Après un beau quart d'heure, Garlan ramène une ficelle à 2 200€. 5 Carmen et retour. Applaudissements mérités.

 finale du trophée des as,arles,coursecamarguaise

 ▲ Garlan (Les Baumelles) enferme Julien Rey meilleur animateur.

Guépard (Cuillé).- Autant il se laisse tondre comme un "bioulet", autant au tête à tête, il se montre criminel. Laisse filer facilement ses pompons sur ses déplacements mais quand Villard le provoque ou Auzolle, Rey, Poujol, les réponses sont brutales et la corne va chercher l'homme très haut. 12 minutes inégales mais au moins 6 attaques meurtrières de toute beauté. 6 Carmen et retour.

finale du trophée des as,arles,coursecamarguaise

▲ Guépard (Cuillé) haut sur les barrières à la poursuite de Benjamin Villard.

Valmont (Lautier).- Navigue et éclate méchamment Benjamin Villard aux planches, serre Rey dans le berceau de ses cornes. Même s'il se décolle parfois des planches, dans les moments où il est bien en place, il sort avec vivacité et force sur Rey, Ouffe, Poujol. Sa rapidité fait souvent mouche (Chekade, Ouffe, Four). Rentre une ficelles, 5 Carmen et retour.

 Saint-Rémois (Fabre-Mailhan)

▼ Avec Loïc Auzolle une des innombrables actions

finale du trophée des as,arles,coursecamarguaise

Pas de round d'observation, aussitôt c'est Raging Bull dans toute sa splendeur et sa violence. Des coups à répétition après les hommes (Poujol, Rey, Auzolle,), il s'enrage et tape après les tourneurs, les spectateurs... Prend toutes les invites avec une vaillance extrême qui pourrait passer pour de la facilité. Mais au gré de ses tampons, il écrase les chevilles, coine les pieds, met des coups... Nombre de raseteurs boîtent... mais l'ambiance est chaude et, après quelques temps de récupération bien légitimes accordés à Saint-Rémois (demandé notamment par les tourneurs et les raseteurs), le barricadier de Fabre-Mailhan repart au combat. Les raseteurs se mettent au diapason, ça envoie de partout, pour des actions aux planches sur Auzolle, Rey, Four, Villard, Ouffe pour les plus en phase. Plus d'une vingtaine d'actions tellement engagées qu'on en a mal pour lui, si vaillant, si extrémiste... tout donner jusqu'au bout, jusqu'à la blessure, jusqu'à l'épuisement. Le public, survolté et bouleversé, est debout. L'ovation est énorme et le prix de la journée obligatoire. Carmen.

MARTINE ALIAGA
Photos CHRISTIAN ITIER
et ERIC AUPHAN

▼ Poujol et Garlan

finale du trophée des as,arles,coursecamarguaise

▼ Une attaque meurtrière de Valmont sur B. Villard

finale du trophée des as,arles,coursecamarguaise

▼ Parmi les innombrables actions de Saint-Rémois
Julien Rey a souvent été son meilleur partenaire

finale du trophée des as,arles,coursecamarguaise

***********************

 


 

08/10/2011

ARLES *FINALE DU TROPHEE DES AS*

LES AS DE LA FINALE

Dimanche la 60ème finale du Trophée des As clôture la compétition. Voici en présentation dans l’ordre du classement les hommes qui vont affronter les sept cocardiers sélectionnés pour l’amphithéâtre Arlésien.

Après 2010, Loïc AUZOLLE (370 points) double la mise. Régulier, efficace et toujours à la pointe du combat, il monte sur la plus haute marche pour un 3ème titre mérité. Son dauphin Bastien FOUR (319) est un pétillant gaucher qui prend de l’assurance et du volume. Néanmoins, avec un peu plus de volonté il aurait pu jouer la gagne. Malgré une sérieuse blessure infligée par Garlan, Amine CHEKHADE (297) est la bonne surprise de la saison. Immédiatement dans le bain, il est rapidement revenu de blessure pour se hisser sur le podium avec le public en poche. Mathieu MARQUIER (286) gravit les échelons et gagne en assurance. Avec son physique avantageux, il peut encore viser plus haut. Julien OUFFE (270,5) est un travailleur. C’est une valeur sure qui mouille le tricot et ne s’économise guère faisant souvent briller les taureaux aux planches. Le jeune Saintois Anthony AYME (260) apprend vite. Avec son tempérament de gagneur, il se hisse à un cheveu de la palme d’or et prouve qu’il faut compter sur lui. Longtemps devant, Adil BENAFITOU (256) marque un peu le pas mais reste un raseteur élégant et esthétique qui peut affronter n’importe quelle difficulté. Le chouchou du public Benjamin VILLARD (222) débute mal sa saison avec une douloureuse rencontre avec Coyote à Méjanes. Handicapé physiquement, il revient en forme en cette fin de saison et sera très précieux pour que la fête soit belle. Hadrien POUJOL (218) cherche ses marques en début de saison mais quel revirement à la palme d’or. Depuis il enchaine les performances notamment aux maraîchers où il a fait chavirer l’arène. D’un caractère trempé, Damien MARTIN-COCHER (166,5) est le combattant type. Insensible aux chocs, il s’est fait remarquer à de nombreuses reprises notamment la cocarde d’or. Le recordman des victoires, Sabri ALLOUANI (161) a pris le train en marche mais a vite retrouvé ses marques. Une blessure à la cuisse à Vendargues infligée par indien le 22 Juillet a compliqué sa fin de saison mais l’artiste est toujours là. Damien MOUTET ((148,5) est capable de super rasets. Il se met parfois en danger mais ne triche jamais en piste. Vainqueur de la cocarde d’or Julien REY (143) a de la technique à revendre. Un raseteur qui a pris ses repères et sur qui il faudra compter. Mickaël MATRAY (133) est un guerrier qui ne renonce jamais. Raseteur de bourre, il a soulevé les gradins pour la cocarde d’or et on en redemande. Quant à Lahcène OUTARKA (116,5), le petit lutin blanc à un cœur énorme qu’il partage toujours avec le public. Alors messieurs que le soixantième anniversaire pétille

Eric AUPHAN

TROPHEE TAURIN LES FINALES

 

arles,finale du trophée taurin,location places,courses camarguaises

LA 60e FINALE DU TROPHE DES AS
SE DEROULERA A ARLES
CE DIMANCHE 9 OCTOBRE
(15h, places à partir de 15€)

LOCATION DES PLACES
 vente directe
au bureau de location des arènes d’Arles
du lundi au vendredi 9 h-12 h et 14 h-18 h
par tél. 08 91 70 03 70.
Par Internet www.arenes-arles.com.
Info : contact@arenes-arles.com

Au programme vendredi 7 et Samedi 8 Octobre : aux Corrales d’Arles à partir de 10h (entrée gratuite)

-   Des ateliers avec les Gardians , le Parc de Camargue, les Razeteurs, les Exposants, les Eleveurs, les Manadiers

-   Des rencontres dans les arènes avec les Razeteurs qui ont fait l’actualité taurine durant toute cette saison.

-   Des courses camarguaises avec les meilleurs Razeteurs des Ecoles Taurines de Provence et du Languedoc.
 

Dimanche 9 Octobre: A 11 h, festival d’abrivado sur le boulevard des Lices. 15h, la finale

En piste, les 14 meilleurs Razeteurs du classement, et les Taureaux Géricault (Chauvet) - Embrun (Nicollin) - Athor (Daumas) - Guépard (Cuillé) - Garlan (les Baumelles) - Valmont (Lautier) -  Saint-Rémois (Fabre Mailhan)

 
 ****************

06/10/2011

CHATEAURENARD *FINALE DU TROPHEE DE L'AVENIR (3)

Dimanche 2 octobre 2011

EMOTIONS

BLOG1.jpg

▲ Jérémy Aliaga enfermé par Baroudeur de Martini

▼ Mêmes acteurs, autre "figure"

BLOG2.jpg

*****************************

▼ Sugar de Saint-Gabriel (4e) avec Jean-Henry Oudjit

BLOG3.jpg

▼ Sugar avec Boris Sanchis

BLOG4.jpg

*******************

▼ Villazon de Blatière avec Guillaume Cano

BLOG5.jpg

****************************

▼ Jérémy Aliaga pied coincé par Ratis de Raynaud

BLOG6.jpg

▼ Jérôme Martin et Ratis

BLOG7.jpg

▼ Errik et Ratis

BLOG8.jpg

********************

BLOG9.jpg

▲ Chambao de Bon (7e) avec Maxime Favier

▼ Chambao et Errik

BLOG10.jpg

************************

LA JOIE DE FREDERIC RAYNAUD
RECEVANT LE BIOU DE L'AVENIR POUR RATIS
SOUS L'OVATION

BLOG11.jpg

Photos CHRISTIAN ITIER

************************************


 

05/10/2011

SAINT-MARTIN-DE-CRAU - FINALE DU TROPHEE DES RASETEURS

Samedi 1er octobre 2011

SEQUENCES EMOTIONS

Si les cocardiers choisis par la commission ont tenu la route et ô combien pour les deux premières finales du Trophée Taurin, la tenue des raseteurs du groupe 2 et de l’Avenir se doit d’être soulignée. Leur solidarité et leur entente, leur implication face aux difficultés, leur envie de bien faire, leur prise de risque a donné une belle couleur aux deux courses. Peu de ces passages à vide qui empoisonnent souvent les courses, quelques temps morts vite oubliés grâce à la qualité et à l’intensité des échanges. Merci donc à tous en général et en particulier à Jourdan, Valette, Roux, R. Mondy, Moine, Lafare en terre de Crau. Au pays des Maraîchers, dimanche, tous ont raseté dans le bon sens rendant une copie propre et plaisante, mention aux droitiers Sanchis, Cano, Oudjit, Faure ; aux gauchers, Aliaga, Errik, Martin, Favier. Tous ces raseteurs - jeunes et moins jeunes - ont ouvert la voie à leurs nombreux collègues des As venus les supporter en contre-piste.

MARTINE ALIAGA
PHOTOS CHRISTIAN ITIER
ERIC AUPHAN

FLORILEGES D'ACTIONS EMOTIONNANTES

Se jouer la vie en course camarguaise, c'est vrai aussi !

BLOGCRAUA.jpg

▲ ▼ Benjamin Valette et Matute de Saint-Antoine

BLOGCRAUB.jpg

***************

BLOGCRAUC.jpg

▲ ▼ Rodolphe Roux et Verdier de Saumade

BLOGCRAUD.jpg

****************

BLOGCRAUE.jpg

▲ Jérémy Lafare et Indien de Cuillé

▼ Rodolphe Roux et Indien de Cuillé

BLOGCRAUF.jpg

****************

finales trophée taurin,émotions,course camarguaise

▲ Prince de Chapelle sur Christophe Zuchelli

▼ sur David Moine

finales trophée taurin,émotions,course camarguaise

********************

finales trophée taurin,émotions,course camarguaise

▲ ▼ Victor Jourdan et Estreloun de Caillan

finales trophée taurin,émotions,course camarguaise

*********************

04/10/2011

SAINT-MARTIN-DE-CRAU FINALE DU TROPHEE DES RASETEURS

Samedi 1er octobre 2011

PRINCE TRIOMPHE
ALBERT LAISSE ECLATER SA JOIE

saint-martin-de-crau,prince,albert chapelle,course camarguaisePendant la course dominatrice de Prince, le cocardier fétiche de la manade Chapelle, je jurerais bien avoir vu quelques larmes dans les yeux d'Albert. Le manadier a vécu intensément le quart d'heure. A la remise des prix, le 1er pour Prince meilleur cocardier de la finale du Trophée des Raseteurs, le pélot du Mas de Pernes, à la longue expérience de cavalier (en pays, en abrivado et de réjonéador) a fait une entrée à cheval pour cueillir les applaudissements du public. Et une pirouette enthousiaste pour laisser éclater sa joie.
Avec sa silhouette de jeune homme et son amour de la vie débordant, Albert Chapelle illustre à merveille la passion de son métier.
Gageons que Florent, le petit-fils du manadier plus réservé mais non moins passionné, a lui aussi apprécié et la performance de son cocardier et la reconnaissance de la commission et des spectateurs.
Avec la 2e couronne de la Cocardière d'Or pour Gazette, et des cocardiers appréciés toute la saison dont bien sûr Prince, la manade Chapelle revient au-devant de la scène camarguaise. Pour le plus grand bonheur des afeciouna.

M. A. Photo C.I.

 

SAINT-MARTIN-DE-CRAU - FINALE DU TROPHEE DES RASETEURS - CAPELADO

Samedi 1er octobre 2011


LA PERFORMANCE DE JEAN MARIGNAN


saint-martin-de-crau,jean marignan,performance,capelado,course camarguaiseJean Marignan peint. Au centre de la piste, quelques traits efficaces au milieu des galets de la Crau stylisés sur le sable. Quatre toiles pour dire tout son amour du pays, des traditions, des cocardiers et des raseteurs. Autour, les bergers, les attelages d’ânes, de chevaux lourds ouvrent la route aux vieilles faucheuses ou emballeuses du célébrissime foin de Crau. Là une ribambelle de joyeux minots....
Puis s’ouvre le grand portail sur les Arlésiennes portant chacune le portrait d’un des Biòu d’Or décernés par le Trophée Taurin depuis 1954, c’est-à-dire 45 toiles.
Soudain 60 ans de courses camarguaises déroulent les années, les manades et leurs grands cocardiers. L’œuvre d’une vie d’artiste, celle de Jean Marignan. Unique.
Et malicieusement, le peintre ajoute : « Bon, entre nous, je commencerai le 46e Biòu d’Or, demain soir (NDLR dimanche), après le vote de la commission ! ».
La Crau inspire les artistes et ancre les manades telles celles d’Albert Chapelle, Lescot, Brugeas ou Gillet, présentées en bonne place pour cette capelado colorée rehaussée par l’éclat de la Reine d’Arles et de ses demoiselles d’honneur.
Les manadiers des cocardiers de la finale mis à l’honneur, La Gardounenque pouvait scander le début de la course et les raseteurs accueillir leur président Nicolas Noguera pour sa dernière participation.

saint-martin-de-crau,jean marignan,performance,capelado,course camarguaise


MARTINE ALIAGA
Photos CHRISTIAN ITIER
 & ERIC AUPHAN

saint-martin-de-crau,jean marignan,performance,capelado,course camarguaise


Capelado orchestrée par Patrice Blanc, groupes Li Coudelet Dansaïre et Li Provençau de Saint-Martin-de-Crau, l’Etoile de l’Avenir d’Arles, de Raphèles et de Mouriès, les ânes d’Edouard de Tarascon.

saint-martin-de-crau,jean marignan,performance,capelado,course camarguaise

saint-martin-de-crau,jean marignan,performance,capelado,course camarguaise

 saint-martin-de-crau,jean marignan,performance,capelado,course camarguaise

saint-martin-de-crau,jean marignan,performance,capelado,course camarguaise

saint-martin-de-crau,jean marignan,performance,capelado,course camarguaise

saint-martin-de-crau,jean marignan,performance,capelado,course camarguaise

saint-martin-de-crau,jean marignan,performance,capelado,course camarguaise

saint-martin-de-crau,jean marignan,performance,capelado,course camarguaise

saint-martin-de-crau,jean marignan,performance,capelado,course camarguaise

saint-martin-de-crau,jean marignan,performance,capelado,course camarguaise

saint-martin-de-crau,jean marignan,performance,capelado,course camarguaise

 

CHATEAURENARD *FINALE DU TROPHEE DE L'AVENIR* (1)

Dimanche 2 octobre 2011

ON SE LEVE TOUS POUR RATIS !

châteaurenard,finale du trophée de l'avenir,ratis,sanchis,aliaga,courses camarguaises

Aliaga pied coincé par Ratis

Plebiscité par les spectateurs debouts au terme de sa magistrale prestation, puis par le vote de la Commission du Trophée Taurin Midi Libre - La Provence, Ratis de la manade Raynaud fait un magnifique Biou de l'Avenir. Dimanche, à Châto, dans une finale qui est montée en puissance après un démarrage "diesel" sous une température caniculaire, les émotions ont été au rendez-vous. Quito un peu mou, Gregau en courant alternatif, Baroudeur cocardier bonifié par deux hallucinantes "passes" d'Aliaga ont fait une mise en bouche correcte. A la reprise, Sugar impose ses difficultés cocardièrement dangereuses, Villazon sans éclat particulier, Ratis pour un quart d'heure de domination et de violentes agressions, puis Chambao l'idéale conclusion pétaradante aux planches.

Chez les espoirs de la piste, en ce jour de finale la gauche domine, ce qui n'enlève rien à la victoire méritée du droitier Boris Sanchis sur la saison. Mais au baromètre des émotions et de la prise de risque dans les difficultés, Jérémy Aliaga, Maxime Favier, Jérôme Martin et Radouane Errik ont tenu le public en haleine. En face, outre le leader Sanchis, Guillaume Cano se fait remarquer, à citer aussi Jean-Henri Oudjit, Faure.

Un bon cru donc cette édition 2011 menée par Philippe Gibert pour une présidence enjouée et à la hauteur dans une arène aux trois-quarts remplie.

 châteaurenard,finale du trophée de l'avenir,ratis,sanchis,aliaga,courses camarguaises

LA COURSE

châteaurenard,finale du trophée de l'avenir,ratis,sanchis,aliaga,courses camarguaises

Boris Sanchis avec Sugar

Entrée : 3/4. Organisateur : TAC. Président : Philippe Gibert. Raseteurs droitiers : Sanchis, Cano, Bruschet, D. Martinez, Oudjit, Faure. Gauchers : Aliaga, Favier, Errik, Martin, Alarcon, Allam. Tourneurs : P. Rado, Grando, Cuallado, Cano.

Quito ▼ (Fabre-Mailhan).- Cocardier par son placement dans les angles, un peu mou en ce jour. Au début, il se sort de l'emprise des blancs mais, se laisse enfermer et subit la rafale blanche quand les ficelles deviennent accessibles. Quelques sèches fusées mais un peu trop passif. 5 Carmen (séries, fusées) et au retour.

 châteaurenard,finale du trophée de l'avenir,ratis,sanchis,aliaga,courses camarguaises

 Gregau ▼ (Gillet).- Vif, il chasse sans finir mais pêche par son placement. Quand il est près des planches, il sort en force pour "quicher" les hommes dans de bons passages (Errik, Aliaga, Sanchis). Ses nombreux tours de ficelle dissuadent les raseteurs mais Aliaga et Sanchis essaient encore, en vain. 4 Carmen et retour.

châteaurenard,finale du trophée de l'avenir,ratis,sanchis,aliaga,courses camarguaises

châteaurenard,finale du trophée de l'avenir,ratis,sanchis,aliaga,courses camarguaises

 Baroudeur ▲ (Martini).- Fait un tour, se cale et se replace. De fortes anticipations (Oudjit) et une grosse série où il répond présent. Il a repéré les angles mais ne reste pas longtemps en place, les blancs calculent trop longtemps. Compliqué, il profite de deux erreurs d'Aliaga : côté toril, une énorme anticipation, le gaucher sort de la tête, et ne trouve son salut qu'en se jetant sous les planches et au "quite" de Sanchis. Piqué dans son orgueil, le raseteur re-cite aussitôt le taureau, côté présidence, mais Baroudeur devance sa trajectoire. Nez à corne, Jérémy, dans un incroyable geste de survie, le saute. Les gradins tremblent. Et Baroudeur rentre fièrement une ficelle. 3 Carmen et retour.

Sugar ▼ (Saint-Gabriel).- De suite dans le coup, Sugar se signale par des poursuites serrées cornes en avant. Attentif, les rasets engagés d'Aliaga, Oudjit sont sévèrement raccompagnés aux planches où il peut taper. Sanchis, main au frontal (superbe !). Le cocardier change de terrain pour des séries, ponctue sur Oudjit, Aliaga l'embarque dans des actions chaudes, Faure, Martin également. Cano à le dernier mot, 2e ficelle à 600€ dans le crochet, tout près de la sonnerie. Belle prestation de Sugar. 7 Carmen et retour. 

châteaurenard,finale du trophée de l'avenir,ratis,sanchis,aliaga,courses camarguaises

 Villazon ▼ (Blatière-Bessac).- Difficile à fixer, il s'envoie sans prévenir. Enroulé par Cano, il se jette méchamment, se chauffe, et fait du large. Puissant sur Martin, mieux positionné, il occupe alternativement les angles. Se calme pour les dernières minutes, mais saute après Cano, pour une fin de course sans éclats. Les ficelles rentrent. 3 Carmen et retour.

châteaurenard,finale du trophée de l'avenir,ratis,sanchis,aliaga,courses camarguaises

 châteaurenard,finale du trophée de l'avenir,ratis,sanchis,aliaga,courses camarguaises

 Ratis ▲ (Raynaud).- Un quart de tour et le voilà placé prêt au combat. 1er raset, Cano est emporté, il se dresse sur Alarcon. Ratis se ménage un large terrain, repousse les tourneurs, et attend de pied ferme les courageux à l'épreuve de sa maîtrise. Favier, Errik, violemment accompagnés aux planche. Décisif dans les anticipations (Aliaga, Cano), énorme avec Martin, puissant sur Oudjit, Aliaga, Faure, Martin. Enragé après Errik, pour des coups aux planches de plus en plus accentués... La musique joue, le public est debout et, sous l'ovation, Ratis rentre au Grand Radeau avec ses ficelles (à 1000€).

 châteaurenard,finale du trophée de l'avenir,ratis,sanchis,aliaga,courses camarguaises

 Chambao (Bon).- L'unicornu du Mas de Peint offre la conclusion idéale à cette finale par une multitude d'actions aux planches. Une vaillance et un moral à toute épreuve que tous les raseteurs exploitent à bon escient, notamment Errik. Une conclusion en fanfare.

MARTINE ALIAGA
Photos CHRISTIAN ITIER
ERIC AUPHAN



02/10/2011

CHATEAURENARD *FINALE DE L'AVENIR* REACTIONS (2)

Dimanche 2 Octobre 2011

Les Réactions après la course

Boris SANCHIS (1er): «Je ne suis pas satisfait de ma finale car je pense que j’ai voulu trop bien faire mais je suis satisfait de ma saison. Je voulais gagner l’avenir et c’est fait. J’ai fait plaisir à ma famille et mes amis et tous ceux qui me suivent. Je suis content de ma victoire. Pour le titre Sugar pouvait y prétendre. Je l’ai trouvé plus cocardier. Ratis a fait une grande course et le mérite aussi. L’année prochaine j’espère me faire une place aux As».

Jérémy ALIAGA (2ème): «Je suis de ma seconde place. Je pense que j’ai fait une bonne saison. J’ai essayé de me régaler, de prendre du plaisir et d’en donner. Je me suis fait deux frayeurs, sur la première je fais une erreur en m’écartant de la tête et sur la seconde je veux repartir tellement vite que j’ai fait n’importe quoi. La course a été bonne, le public je pense est satisfait et Ratis mérite amplement son titre».

Radouane ERRIK (3ème): «J’ai eu du mal à rentrer dans la course mais au fil des taureaux cela s’est mieux passé. L’important ce n’est pas de finir 3ème ou 4ème mais de faire une belle finale et de faire plaisir aux gens. Il y avait une bonne équipe et aujourd’hui on s’est régalé. L’année prochaine je serai aux As».

Maxime FAVIER (4ème): «On a vu une bonne finale avec de bons taureaux et une bonne équipe. Je n’ai pas été à la hauteur des taureaux mais l’ambiance était bonne et je pense que le public est ressorti satisfait malgré nos absences aux ficelles du second taureau qui était trop chargé. Il n’en avait pas besoin. Ratis à fait une grosse course et mérite son titre».

Frédéric RAYNAUD (Manade Raynaud):«Ratis est très dangereux et a fait une très grosse course mais aussi une belle saison. Ce titre nous fait énormément plaisir car il y avait longtemps que l’on n’était pas en haut de l’affiche. J’ai envoyé un texto à mes filles qui ont prévenu la famille notamment mon père et mon oncle qui n’avaient pu venir. Il y a aussi Escamillo qui le talonne de près. Il est un peu plus franc donc pour une finale on a préféré mettre Ratis mais Escamillo sera un très grand taureau comme Ratis. C’est mon premier trophée de l’avenir et je suis vraiment ému».

Propos recueillis par Eric AUPHAN

CHATEAURENARD *ELECTION BIOU D'OR*

Dimanche 02 Octobre 2011

Les réactions après la proclamation

Philippe GIBERT (Commission du Trophée Taurin): «Le vote reflète bien la saison des prétendants. Garlan couronne enfin la manade des Baumelles qui mérite ce titre après y être passé très près plusieurs fois. Je suis agréablement surpris par les 7 voix de Géricault qui est un cocardier très solide. Guépard qui a été bien au trophée de la mer et St Rémois avec son côté spectaculaire sont de bons taureaux. Je suis satisfait du résultat».

Julie ZAOUI (Co-directrice du Trophée Taurin): «Je suis ravie du titre de la manade des Baumelles car avec un peu de chauvinisme c’est une manade de Provence. En dehors du chauvinisme je crois que si les membres de la commission qui ont voté en leur âme et conscience l’ont mis gagnant c’est qu’il est bon et le mérite. C’est une élection qui fera date pour le soixantième anniversaire».

Maryse CHAUVET (Manade CHAUVET): «Je suis très contente des 7 voix obtenues par Géricault car il a fait une bonne saison. Il a loupé deux ou trois prix et cela nous réconforte que sa valeur soit reconnue».

Bruno PECOUT (Organisateur Arènes Chateaurenard): «C’est une grosse satisfaction pour la manade des Baumelles qui depuis dix ans avec Michou et Rodin tiennent le haut du pavé. Ils sont passés tout près d’un bioù d’or et je suis content que cela se concrétise. Le vote de la commission est logique et sans sifflet pour une fois. Les voix de Géricault sont logiques car il n’a fait que d’excellentes courses en sortant premier. Guépard et St Rémois ont aussi été des acteurs importants de la saison. Cette année Garland mérite amplement son titre».

Astrid GIRAUD (Reine d’Arles): «C’est une belle revanche pour cette manade car même si je n’ai pas pu participer à toutes les courses la récompense est méritée. Félicitations à la manade des Baumelles».

Anthony AYME (Raseteur): «Je suis content pour Joël, Guillaume et toute la famille Linsolas car ils méritaient ce titre bien avant avec d’autres taureaux. Garlan a été craint toute la saison et sa victoire est logique».


Texte et propos recueillis
par Eric AUPHAN

LE BIOU D' OR 2011 EST...

 

GARLAN des Baumelles

G 2.jpg

 

Dimanche 2 octobre, à Châteaurenard, à l'issue du dépouillement des votes de la Commission du Trophée Taurin Midi Libre-La Provence, le résultat final est annonçé :

GARLAN des Baumelles -        18
GERICAULT de Chauvet -          7
GUEPARD de Cuillé -                   1
St REMOIS de Fabre-Mailhan - 1

 

G 1.jpg

L. PERO