Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

02/10/2011

LE BIOU D' OR 2011 EST...

 

GARLAN des Baumelles

G 2.jpg

 

Dimanche 2 octobre, à Châteaurenard, à l'issue du dépouillement des votes de la Commission du Trophée Taurin Midi Libre-La Provence, le résultat final est annonçé :

GARLAN des Baumelles -        18
GERICAULT de Chauvet -          7
GUEPARD de Cuillé -                   1
St REMOIS de Fabre-Mailhan - 1

 

G 1.jpg

L. PERO

 

 

01/10/2011

SAINT MARTIN DE CRAU *FINALE RASETEURS*

Samedi 01 Octobre 2011

PRINCE SOUVERAIN DANS UNE FINALE A EMOTIONS

 Saint Martin de Crau 01 10 238.jpg

▲ Prince (Chapelle) et Jérémy Lafare les deux lauréats de la journée.

Entrée: 2/3 Organisateur: CT St Martinois Présidence: J Alvarez Droitiers: Beaujard, Bonhomme, Estevan, Jourdan, Moine, R Mondy, Miralles, Noguéra, Roux, Valette (sort au 2nd), Zucchelli. Gauchers: Guin, Lafare, Ruiz, Sanchez. Tourneurs: Causse, Curtil, Dumas, Jorquéra, Sanchez.

Quelle belle finale avec décorum et mise en scène soignée. Jean Marignan plein d’authenticité fait sur 4 toiles de la magie instantanée et retrace nos traditions sous l’œil ému d’angélique. La péna la Gardounenque, les gardians impeccables (Chapelle-Lescot-Chapelle-Brugeas) et les arlésiennes tenant les 45 toiles des bioù d’or de l’artiste donnent un air de finale des As. En piste, Lafare fait honneur à son rang sans la réussite. Roux, Mondy, Jourdan, Moine et Sanchez sont aux avant postes. Les autres complètent avec plus ou moins de réussite tandis Noguéra est honoré à la capélado. Tous les taureaux tirent leur épingle et Prince souverain remporte le prix du meilleur taureau. Il comble de bonheur Albert qui vient chercher le prix à cheval et avec maestria.

MATUTE (St-Antoine) peine à trouver sa place aux rubans. Aux ficelles il trouve ses marques, enferme Mondy, tape après Valette et passe la corne sur Roux. Il va à mas, prend les séries, bouscule valette qui s’en sort miraculeusement (ouf) et serre Miralles et Jourdan parti à deux. Une ficelle au toril avec 5 Carmen et retour. A l’inverse, KÉKÉ (Agu) trouve immédiatement le lieu propice. Cocardier, il coupe le terrain et attend les attaques. Aller à la tête relève du défi que s’imposent Mondy (coupe) et Moine (cocarde). Plus raseté sur la fin, il déboule à grande vitesse surtout après les droitiers et conserve ses glands. 3 Carmen et rentrée. VERDIER (Saumade) annonce la couleur avec deux grosses actions après Lafare. Dangereux et percutant il brise les planches après Roux, bascule et  malmène Rodolphe en contre piste qui évite la corne (re ouf…). Barricadier après Roux (2), Lafare (2), Beaujard et Ruiz, il cède sa cocarde à la onzième. Ficellé à l’extrême (il n’en a pas besoin), il ne recevra plus qu’un raset de Jourdan qui finit en fracas ce qui gâche sa fin de course. 8 Carmen et retour.

Après la pause, INDIEN (Cuillé) saute d’entrée après Moine mais les hommes lancent la cavalerie car le taureau semble en dessous. Même irrégulier, Indien n’enterre pas la hache de guerre et assure 2 émotionnantes enfermées sur Lafare qui réveillent l’arène. Il reprend du poil de la bête, saute après Roux qui doit se jeter en piste (re re ouf). Au final il reprend l’ascendant avec les supers rasets de Sanchez et ne concède que la coupe et un gland. Encore un saut après Roux et retour au toril avec 6 Carmen. S’il envoie les cornes, VÉRAN (Allard) est vite délesté des rubans. Il enferme Moine et ne refuse pas le combat. Moins craint, il fait preuve de générosité et se bonifie avec trois percussions successives. S’il subit et lache une ficelle avant le terme, il rentre l’autre courageusement. 5 Carmen et rentrée. Disposé, PRINCE (Chapelle) possède du placement et de la méchanceté. Il est immédiatement dans le ton mais les hommes ne lui mettent pas assez de pression. Il effectue une quinzaine d’actions grandioses avec parfois bris de planches et reçoit une belle ovation au retour avec ses ficelles en musique jouée huit fois. Pour finir, ESTRELLOUN (Caillan) passe à travers les planches sur le premier raset de Jourdan et récidive sur Victor qui lève la cocarde. Beaujard prend un gland mais sans la forme. Aux ficelles, il affiche sa rapidité et beaucoup d’envie dans ses poursuites, Beaujard lui fait accomplir un coup de barrière tout comme Ruiz. Il perd une ficelle à la dernière minute. 5 Carmen et retour dans une finale qui fera date......

Saint Martin de Crau 01 10 049.jpg

▲ Valette avec Matute (St Antoine) juste avant sa douloureuse rencontre.

▼ Kéké (Agu) après Arnaud Bonhomme.

Saint Martin de Crau 01 10 087.jpg

 Saint Martin de Crau 01 10 138.jpg

▲ Verdier (Saumade) très spectaculaire après Jérémy Lafare.

▼ Indien (Cuillé) s'engage à la poursuite de Roux

Saint Martin de Crau 01 10 182.jpg

saint-martin-de-crau,trophée des raseteurs,prince,courses camarguaises

▲ Véran (Allard) et Cédric Miralles

▼ Prince (Chapelle) explosif après l'excellent David Moine

saint-martin-de-crau,trophée des raseteurs,prince,courses camarguaises

saint-martin-de-crau,trophée des raseteurs,prince,courses camarguaises

▲ Estrelloun (Caillan) et Jourdan pour un final percutant.

Texte et photos Eric AUPHAN

Trophée des raseteurs: Jourdan (9), Moine (7), Mondy, Roux (6), Sanchez (5), Beaujard (4), Bonhomme, Guin, Ruiz (3), Lafare (2)

Classement: 1er Lafare 200 points, 2nd Jockin 189, 3ème Sanchez 184, 4ème Jourdan 137, 5ème Ruiz 135.

Meilleur taureau de la finale: PRINCE manade Albert Chapelle.

30/09/2011

SAINT MARTIN DE CRAU *LES COCARDIERS*

LES COCARDIERS DE LA FINALE DU TROPHEE DES RASETEURS 2011

Une affiche alléchante digne du soixantième anniversaire

Voici dans l’ordre de sortie les 7 cocardiers qui vont fouler le sable de la piste Saint Martinoise avec les impressions de leur pélot respectifs.

MATUTE (Saint Antoine) 12 ans, 3 sorties (13/06 et 15/08 Grau du Roi, 16/07 Chateaurenard). Le cocardier des grandes cabanes du Vaccarès a la lourde tache d’ouvrir les débats. Alexandre Clauzel confie : «Ce n’est pas un premier mais s’il est raseté en fonction de sa personnalité, il peut mettre la course sur de bons rails. Franc et plein de noblesse, il sait gérer la pression».

KÉKÉ (Agu) 7 ans, 4 sorties (11/06 Alleins, 14/07 Fos sur Mer, 13/08 Maussane, 23/08 Plan d’Orgon) Meilleur taureau à Fos face aux As, Kéké malgré son jeune âge a déjà du métier. Gérard Agu déclare : «Finaliste des ligues a 4 ans, il a mûri très tôt et beaucoup progressé. Son anticipation à droite est fulgurante et son placement lui permet de se faire respecter».

VERDIER (Saumade) 7 ans, 6 sorties (24/04 Les Saintes, 02/06 Alès, 14/07 Lansargues, 28/07 Beaucaire, 19/08 Vauvert, 11/09 Grau du Roi) Avec la moitié des courses aux As, le bioù du mas de la grande abbaye est déjà une valeur sure. Magali assure : «Barricadier méchant, il faut le raseter dans son terrain et aller le chercher. Habitué aux grandes pistes il a fait une belle palme d’or et devrait tenir son rang».

INDIEN (Cuillé) 8 ans, 4 sorties (10/04 Vauvert, 22/05 et 17/08 Lansargues, 22/07 Vendargues) L’espoir de la tribu de Générac est un sérieux adversaire capable de déterrer la hache de guerre. Pierre fonde beaucoup d’espoirs : «J’ai été agréablement surpris par sa première course. Il s’est aguerri au combat, anticipe, saute après l’homme et crée le danger. Il pourrait bien devenir la prochaine vedette de la royale». Méfiance car a Vendargues il avait blessé Allouani à la cuisse.

VÉRAN (Allard) 9 ans, 4 sorties (20/03 St Martin de Crau, 10/07 Méjanes 09/08 Montfrin, 28/08 Fontvieille). Blessé en début de saison suite à un gros choc, Véran s’est admirablement repris après 2 mois ½ de repos. Guy est confiant : «Il s’exprime mieux à gauche mais avec un bon placement, il emboîte et sait aller au bout». Meilleur cocardier de la saison à Montfrin et à la finale du crochet d’argent à Fontvieille, il a de sérieux atouts.

PRINCE (Albert Chapelle) 8 ans - 6 sorties (16/04 St Rémy, 08/05 Mouriès, 12/06 Eyragues, 03/07 Montfrin, 11/08 Mauguio, 15/09 Grau du Roi). Barricadier, explosif le petit prince du mas de Pernes est en pleine forme. Florent Lupi révèle : «Prince refuse rarement le combat et a une excellente tenue de piste. Il change de terrain après 4 ou 5 rasets et ne se laisse pas enfermer. Il confirme de course en course et sa dernière au Grau du Roi a été excellente face au meilleurs raseteurs». Un sérieux candidat.

ESTRELLOUN (Caillan) 9 ans, 06 sorties (20/03 Mauguio, 10/04 Chateaurenard, 08/05 Mouriès, 11/06 Grau du Roi, 17/07 Saint-Andiol, 16/08 Mauguio). Puissant barricadier, l’étoile de la manade Caillan devrait briller dans une piste qu’il connaît bien. François espère : «Cocardier et surtout barricadier, Estreloun est difficile pour les gauchers grâce a sa grosse anticipation. Son agressivité s’exprime dans la bourre et il devrait bien terminer».Vainqueur d’une quinzaine de trophées, dont les olives vertes en 2010, il peut s’imposer.....

Eric AUPHAN

07/09/2011

TROPHEE TAURIN : LES COCARDIERS DES FINALES

Mercredi 7 septembre 2011



LA COMMISSION A CHOISI...


Choisir c’est se priver du reste (André Gide). Et force est de constater, suite à la réunion de la Commission du Trophée Taurin pour lister les cocardiers des trois finales, la difficulté et la dureté des choix à établir. Pas tant pour les As, encore que... Mais pour l’Avenir et les Raseteurs, que de prétendants ! Et tant mieux pour la vitalité de l’élevage camarguais. Après bien des discussions, en fonction des pistes, de leur place dans la course et de leurs qualités, les sept taureaux de chaque catégorie se sont finalement imposés.
Les membres de la commission et les directrices du Trophée Taurin Midi Libre - La Provence pouvaient alors recevoir les organisateurs pour leur dévoiler leurs vœux. Vœux bien reçus par ceux qui ont maintenant la responsabilité de réserver ces taureaux auprès de leurs manadiers.
Bien sûr chaque afeciouna assidu aux arènes, a dans sa tête, sa course idéale. C’est bien ce qui fait monter la température de la bouvine en cette fin de saison pour un engouement qui ne faiblit pas d’année en année. Et en 2011 encore plus que toute autre pour l’anniversaire des 60 ans, les finales du Trophée auront un éclat particulier. La commission a donc pris ses responsabilités et a tranché. Voici le fruit de ses travaux (taureaux par ordre alphabétique...


Finale du Trophée des As, Arles, dimanche 9 octobre
Athor de la manade Daumas, Embrun de Nicollin, Garlan des Baumelles, Géricault de Chauvet, Guépard de Cuillé, Saint-Rémois de Fabre-Mailhan, Valmont de Lautier.


Finale du Trophée de l’Avenir, Châteaurenard, dimanche 2 octobre
Baroudeur de la manade Martini, Chambao de Bon, Gregau de Gillet, Quito de Fabre-Mailhan, Ratis de Raynaud, Sugar de Saint-Gabriel, Villazon de Blatière-Bessac.


Finale du Trophée des Raseteurs, Saint-Martin-de-Crau, samedi 1er octobre
Estreloun de la manade Caillan, Gasto Boï de Guillierme, Kéké d’Agu, Matute de Saint-Antoine, Prince de Chapelle, Veran d’Allard, Verdier de Saumade.


MARTINE ALIAGA

15/08/2011

LE GRAU DU ROI * As - Excellence *

Lundi 15 Aout 2011

 

capelado.jpg

 

GARLAN , GASTO-BOÏ
OUTARKA , ALLOUANI
LE CARRÉ MAJEUR

 

G A.jpg
GARLAN - Outarka

G B.jpg
GASTO-BOÏ - Allouani

Dés 15h30 les guichetières ne distribuaient plus de billets... Le plein absolu pour la capelado à 17h. Jacques Valentin invite les raseteurs à défiler (Seulement 8 et 5 tourneurs). Deux (vieux) chefs mènent la course de bout en bout, Outarka 35 ans et Allouani 32 ans. Villard, Ouffe, A.Benafitou, Chekade, Four et Auzolle se montrent par instant. Cocardièrement c'est GARLAN qui officie et GASTO-BOÏ se charge de la partie brillante.

1.jpg
MATUTE de St Antoine, 10Mn trés convenable

2.jpg
ALESIEN de Briaux, peu disposé en ce jour

3.jpg
PASTEUR de Fabre-Mailhan, coriace, vous avez dit coriace...

4.jpg
GARLAN des Baumelles, cocardièrement bon

5.jpg
DUBONNET de Ricard une course au ralenti...

6.jpg
GASTO-BOÏ de Guillierme la prestation pétillante du jour

7.jpg
NIZAM de Blatière-Bessac quelques coups brutaux


 

Texte et Photos Luc PERO

 

 

27/05/2011

SABRI LE RETOUR

9 pour Sabri.jpgOn l'avait aperçu dans les gradins à Lunel, à Palavas... Certains proches disaient son retour imminent. C'est fait et annoncé. Le 4 juin à Saint-Mathieu-de-Tréviers, Sabri Allouani sera à la capelado. Une fois de plus, le Vendarguois fait le buzz et prend la bouvine à contre-pied. Après avoir gagné tous les trophées, engrangé toutes les victoires, rempli les arènes de Lunel pour sa dernière course, le raseteur se remet en jeu... en question... Balayant déjà les critiques (interview ce matin vendredi 27 juin dans Midi Libre) qui - il le sait - l'attendent au tournant, le raseteur donne rendez-vous dans l'arène et demande à être jugé sur ses prestations. Sabri a trouvé un nouveau défi à relever. Physique, moral au top, dit-il, et toujours ce sacré tempérament qui en ont fait un champion hors normes. Tous nos voeux l'accompagnent, rendez-vous sur le sable.

Martine ALIAGA

 

30/03/2011

60e TROPHEE TAURIN MIDI LIBRE - LA PROVENCE

LOGOTT.jpg

RASETEURS - LES TROIS GROUPES

 

TROPHEE DES AS - GROUPE 1

Loïc AUZOLLE (D). Anthony AYME (D). Khaled BARI (G). Adil BENAFITOU (G). Nabil BENAFITOU (G).  Christophe CLARION (G). Amine CHEKHKHADE (D). Mohamed CHIG (D). Joffrey FERRIOL (G). Dimitri FOUGERE (D). Bastien FOUR (G). Alexandre GLEIZE (D). Romain GROS (D). Damien MARTIN-COCHER (G). Mathieu MARQUIER (D). Gaëtan MARTINEZ (G). David MAUREL (D). Damien MOUTET (D). Nicolas OLESKEVICH (G). Icham OUFDIL (D). Julien OUFFE (G). Lahcène OUTARKA (D). Hadrien POUJOL (G). Julien REY (D). David SABATIER (D). Marc SANCHEZ (G). Benjamin VILLARD (D). Nicolas VIOLET (D).

TROPHEE DES RASETEURS - GROUPE 2

Benjamin BINI (D). Arnaud BONHOMME (D). Romain BRUSCHET (D). Damien CANALES (D). Kévin CARTALADE (D). Cyril CASTEL (D). Charles CHANAT (G). Joan DANIEL (D). Jérôme DESLYS (G). Thibaud DOUVILLE (D). Thomas DUMONT (D). Jacques ESTEVAN (D). Hicham FADLI (G). Stéphan FARGIER (G). Léopold GALIBERT (G). Cyril GARCIA (D). Fabien GRAMMATICO (D). Romain GUIN (G). Rémi GUYON (D). Frédéric JOCKIN (D). Victor JOURDAN (D). Jérémy LAFARE (G). Frédéric LEVY (D). Florian LOPEZ (D). Romain MASCARIN (D). Sidi MEBAREK (G). Cédric MIRALLES (D). David MOINE (D). Romain MONDY (D). Thomas MONDY (G). Jean-François MOULIN (D). Nicolas NOGUERA (D). Arnaud PEREZ (D). Guillaume PEREZ (G). Jérôme PINOT (D). Jean-Louis RICCI (G). Rodolphe ROUX (D). Olivier RUIZ (G). Sylvain SALINESI (D). Christophe SAVAJANO (D). Fabrice SEGUREL (D). Raphaël SOLERA (G). Tommy TOUREAU (D). Patrice THIERRY (G). Nicolas TORTEL (G). Benjamin VALETTE (D).

TROPHEE DE L'AVENIR - GROUPE 3

Loïc ALARCON (G). Jérémy ALIAGA (G). Fayssal ALLAM (G). Iliass BENAFITOU (D). Benjamin BENOIT (D). Marc BOURNEL (D). Kévin CAIZERGUES (D). Guillaume CANO (D). Mickaël CHARNELET (D). Florian COULOMB (G). Radouane ERRIK (G). Lucas FAURE (D). Maxime FAVIER (G). Ludovic GARCIA (G). Anthony GAUTIER (D). Karim GHORZI (G). Mickaël GOUGEON (G). Jean-Baptiste GRANIER (D). Fouad EL HAIJOUJI (G). Cyril IMBERT (D). Jean-Michel LAURENT (D). Kévin MARQUIS (G). Damien MARTINEZ (D). Jérôme MARTIN (G). Jean-Henri OUDJIT (D). Nicolas PAPARONE (D). Folco PLAZA (D). Saufiane RASSIR (G). Freddy SABDE (G). Boris SANCHIS (D). Mickaël SANTELLI (D). Mathieu SCHULLER (D).

60e TROPHEE TAURIN MIDI LIBRE - LA PROVENCE

 

LOGOTT.jpg

 

LES CATEGORIES DE TAUREAUX

SONT ECRITS EN lettres maigres minuscules, LES TAUREAUX COMPTANT POUR LES COURSES AUX AS.
EN MAJUSCULE GRAS ROUGE LES 19 TAUREAUX MAJEURS DES COURSES EXCELLENCE
EN minuscule gras LES TAUREAUX COMPLEMENTAIRES DES COURSES EXCELLENCE


Manade AGU :
Hébus, Kéké
ALLARD : Mornès, Veran, Verdaou
AUBANEL : Lynx
L’AURORE : Faru
(LES) BAUMELLES : Galaad, Galinier, GARLAN, Maï, RODIN, Saint-Gillois
BLANC : Agassoun, Batistou, Campardin, Catouli, Pégoulié, Lou Saunié
BLANC-ESPELLY : Andalou, Massimo
BLATIERE-BESSAC : Césarion, Chouam, Dragon, Fonfon, Jivago, Manillon, Mintau, Napoléon, Nevers, NIZAM, Sifflet
BON : Camaï, Clodomir, Cathare, Gédémus, Gickal, Mascarat, Phœnix, Rio
(LE) BRESTALOU :
Crespin, Typhon
BRIAUX : ALÉSIEN, Gallicianais, Marquis
CAILLAN : Coyote, ESTRELOUN, Fanfan, Guingue
CAVALLINI : Bastidon, Chenebier, Fosséen, Raïmana
CHABALLIER : Chanéac, Ludo, PETIT LOU
CHAPELLE :
Ernestan, Suffren
CHAUVET : Aristote, Bambou, Beaucairois, Bille, Caleu, Courlis, GÉRICAULT, Marius, Martegau, Picasso, Santos, Vazel
CHAZOT : Tamaris
COUGOURLIER : Satin
CUILLÉ : Colvert, GUÉPARD, Indien, Merlot, Mignon, Mollières, Loubard, Racanel, Renoir, Ruy Blas, TASSOU, Titouan
DAUMAS : ATHOR
FABRE-MAILHAN :
Banaru, Cigalier, Daudet, Dilun, Farfadet, Iago, JOLI CŒUR, PASTEUR, Pablo, Oracio, Sauron, Saint-Rémois
(LA) GALERE :
Lutin, Mirabeau, Oscar
(LE) GALOUBET : Mistral
GILLET : Prince, Thémis
(LE) GRAND SALAN : Barri, Campestre
GUILLIERME : Auroch, Gasto Boï, Oufanous, Lou Pounchu, Rabina, Roquetier, Tarnagas, Varadero
HERVAS : Grenadier, Vison
JANIN :
Baltic, Guadalix, Nicolas, SPARAGUS
(LE) JONCAS :
Flamenco, Josué, Mazarin, Octave, Patton
LAFON :
Bolero, Chouan
LAGARDE : Azzaro, Milou, Papagai
LAUTIER :
Angelus, Arès, Basco, BRUTUS, Carlos, Co Blanco, Diamont, Fanau, Heliodor, Lieutenant, MATHIS, Tobias,VALMONT
MARGÉ :
Caïman, Clovis, Gambay, Paludier, Satix
MERMOUX : Bouquet, Vidourlen
NAVARRO : Fouchet, Poète
NICOLLIN : Belori, Emir, EMBRUN, Fanfaroun, Flamant, Generous, Jodias, Pedro, Périclès, Pluvié, Tancrède
OCCITANE : AIGLON
(LOU) PANTAÏ :
Beleu, Gavot, Pernen, Yvan
PLO :
Kouffa, Léandre, Leventi, Magellan, Noé, Olibrius, ORGANDI
RAYNAUD :
Caillet, Marcomau
RIBAUD : Batelier, Clochard, Jurassien, Tsar
RICARD : Dubonnet, Eros, James, Janeiro, Kalhua, Lillet, Oméga, Victor
RICHEBOIS : Fifre, Gaspard, Pierrounet
ROUQUETTE : Angelo, Marcellin, Mignon, Stef, Sueño
SAINT-ANTOINE : Céras, Gritti, Matute
SAINT-GABRIEL :
Poète, Sugar
SAINT-GERMAIN : Badaïre
SAINT-PIERRE :
Cabosse, Canberra, Mirabeau, Pavoun, Tzigane, Lou Verri
SAUMADE :
Arrogant, Catalan, Espadon, Gregau, Jason, Levant, Méphisto, Mérou, Saphir, Verdier
VINUESA :
Dilun, Mesrine, Pavoun
VIDOURLENQUE : Mithra, Mignon

**************************

 


 

 

23/02/2011

A VALLABREGUES, DES "CANARDS" DE POIDS

LE CT LOU VINCEN A TRINQUÉ
AUX 60 ANS DU TROPHÉE TAURIN

vallabregues,ct lou vincen,commission du trophée taurin,courses camarguaises

 

vallabregues,ct lou vincen,commission du trophée taurin,courses camarguaisesIl y a canards et canards. Ceux que Robert Lacroix a patiemment stocké tout au long de ses journées de chasse pour le banquet annuel du CT Lou Vincen au bar du Cours. Et que les convives ont dégusté rôtis à point. Et puis deux “canards“ de poids, oserai-je écrire, en parlant de Midi Libre et La Provence. Car en cette année anniversaire, Robert Lacroix membre de la commission, a invité ses partenaires électeurs du Biòu d’Or  et leur direction, pour lever le premier verre de l’année à la santé des 60 ans du Trophée Taurin. L’occasion également de présenter la saison vallabréguante qui démarrera le 26 mars par une Ligue et attaquera les choses sérieuses  le 9 avril pour la première journée des 5 courses du Souvenir Jeannot-Cambi à l’Avenir.
Une soirée d’estrambord sans fausse note, ni canards, sauf dans les assiettes.

 

 Martine ALIAGA
Photos Luc PERO

vallabregues,ct lou vincen,commission du trophée taurin,courses camarguaises

 

LA SAISON DU CT LOU VINCEN

Samedi 26 mars, Ligue, Lautier, Les Baumelles, Le Rhône
Samedi 9 avril, 16h, Avenir, 1re journée du Souvenir Jeannot-Cambi
Jeudi 28 avril, 16h, Ligue La Galère, Cavallini, Navarro
Vendredi 29 avril, 16h, course de tau Lafisca, Guillierme, Bon, Allard
Samedi 30 avril, 16h, 2e journée du Souvenir Jeannot-Cambi
Samedi 14 mai, 16h, 3e journée du Souvenir Jeannot-Cambi
Samedi 28 mai, 17h, 4e journée du Souvenir Jeannot-Cambi
Samedi 4 juin, 16h, Finale du Souvenir Jeannot-Cambi
Jeudi 7 juillet, 21h30, course de tau Le Rhône, Raynaud, La Galère, Cavallini.
Jeudi 4 aout, 21h30, course de tau Navarro, Saint-Antoine, Chapelle, Didelot
Jeudi 29 septembre, 16h, course de Ligue, manade Laurent
Vendredi 7 octobre, 15h30, course de Ligue, manade La Galère

 

 

29/12/2010

BIOU D'OR

Vendredi 17 décembre au Château de Générac

GUEPARD
PARCE QU'IL LE VAUT BIEN

BLOG1.jpgIl fallait bien un château pour fêter le Seigneur de l’année 2010 . La moyenâgeuse bâtisse  de la cité gardoise a dernièrement accueilli ses vassaux pour un hommage festif . Gentes dames et damoiseaux ont chanté les louanges du fauve et de la famille qui l'a fait naître et élevé. Oyez, Oyez, Guépard est entré dans la galerie des Biou d’Or.

C’était pas gagné d’avance… 2010 commence sous de noirs auspices pour la manade Cuillé. Bloquée pour des mesures sanitaires, la famille fait bloc, se démène, souffre mais ne plie pas. Le long chemin de l’assainissement commence. La Royale qui depuis plusieurs années déplace les aficionados est autorisée à courir, Guépard attaque son chemin royal.  Les complètes permettent aux taureaux plus jeunes de s’aguerrir… Les organisateurs font confiance jusqu’à la libération totale. Et Guépard s’impose au Trophée Taurin Midi Libre – La Provence pour le titre final.

Quel beau Biou d’Or ! A 9 ans, la vedette de Cuillé a un tempérament de feu, le charisme d’un roi, la dangerosité du félin et un sang bouillant qui l’emporte. Craint, son tempérament explosif pousse les blancs à essayer de le berner. Sa générosité parfois est mise à rude épreuve. Les trop grands espaces  lui sont un terrain de chasse qu’il parcourt à grandes foulées et sur lesquels il se disperse. Mais toujours il revient au combat. Avec hargne, méchanceté et ténacité. Oui, le fer de lance de l’élevage vaut bien une couronne. Le sang baroncellien est à nouveau récompensé… Hourra !

4 Biou d’Or pour 40 ans d’existence. Après Rousset (1981-1982), Pythagore (2000) et Guépard, c’est le travail de toute une famille qui est mis en exergue. Car derrière le Biou d’Or, la pépinière des vert et blanc est riche d’une race qui n’en finit pas de donner à la course camarguaise ses plus beaux fleurons.

Martine ALIAGA
Photos Christian ITIER

ILS ONT DIT

BLOGGUE2.jpg

De gauche à droite, Jean-Pierre Cuillé, Domynique Azéma (directrice du Trophée Taurin Midi Libre - La Provence), Henri Itier (président de la FFCC), Pierre Cuillé et Frédéric Touzellier (maire de Générac)

  Jean-Pierre Cuillé a tenu à partager la joie de ce 4e Biou d'Or pourles 40 ans avec toute la famille et notamment son épouse Sylvie : "tout le monde participe".
Domynique Azéma a commenté avec humour : "Si les raseteurs ne sont pas bons, c'est la faute au Trophée ; S'il y a moins de monde aux arènes, c'est lafaute au Trophée, S'il pleut le jour de la finale, c'est la faute au Trophée... Mais si on est là ce soir, c'est grâce au Trophée".
Henri itier a souligné "Ce Biou d'Or est l'aboutissement d'un travail, d'une sélection et une victoire sur le doute".
Pierre Cuillé à associé les gardians et la famille "Tous ceux qui nous ont aidés, 2010 avait mal commencé, merci à ceux qui nous ont fait confiance surotut pour les taureaux jeunes. Les 40 ans de la race couronnés par le Biou d'Or, on est ravis".
Quant à Frédéric Touzellier, maire de Générac, il a félicité toute la famille Cuillé : "Biou d'Or, et Biou de l'Avenir, c'est le grand chelem de la cours camarguaise pour les 40 ans de l'élevage".

BLOGGUE3.jpg


GUEPARD.jpgLA SAISON 2011
DE GUEPARD

Pierre Cuillé :
"En 2011, Guépard défendra son titre avec détermination. Il ira à Beaucaire, Palavas, Lunel, Beaucaire, Les Saintes-Maries de la Mer, u
ne course en septembre, et la finale en octobre à Arles s'il est retenu par le Trophée Taurin (le litige avec Luc Jalabert est oublié..."

 

 

18/10/2010

NIMES *FINALE DU TROPHEE DES AS* LA CAPELADO

Dimanche 17 octobre 2010

UN SPECTACLE TRES A CHEVAL...
UN BON PRINCIPE

NIMES1.jpg

Il y a un an, Jean-Claude Jourdan, co-directeur du Trophée Taurin, nous quittait. Hier, la 59e finale du Trophée Taurin Midi Libre - La Provence lui était dédiée. Lui, l'homme de cheval - créateur notamment de Cheval Passion en Avignon - aurait  adoré ce spectacle d'ouverture largement dédié à la plus noble conquête de l'homme. Et encore y manquait-il les gardians italiens, les Butteri de la Maremme repartis sur leurs terres après l'annulation de dimanche dernier. Alors sûr qu'entre deux nuages, trois rafales de vent glacial et quelques rayons de soleil, le Provençal avait l'oeil rivé sur les évolutions dans l'amphithéâtre romain et qu'il les a largement commentées à ses collègues des cieux de sa verve toute barbentanaise.
Patrice Blanc et son équipe ont encore réalisé des merveilles même si la température réfrigérante,  le report de la course, peut-être le prix des places et la saison moyenne, ont écorné le nombre d'entrées.

NIMES3.jpgTout de même l'entrée des attelages du Pays d'Arles et de Christian Dubois ont tiré un "oh !" d'admiration  des gradins. Attelés en double, et même à cinq chevaux, les équipages ont mené un carrousel époustouflant de maestria. Sa majesté la Reine d'Arles Caroline Serre en  eut un air de Victoria... so british ! Suivait une allégorie en blanc et noir soulignée d'un rouge cocarde. Un pas de deux équestre  classique sans être rigide et d'une  élégance totale. Alors dans une envolée de drapeaux rouge et vert, la farandole des Arlésiennes déclinait avec charme toute la gamme des costumes traditionnels. Les gardians bien sûr puis les manadiers se présentaient en piste, suivis des raseteurs... Trompette sonnez, le premier cocardier pouvait sortir !

Martine ALIAGA
Photos Christian ITIER

 

NIMES2.jpg

Les participants : les gardians de la manade Fabre-Mailhan ; Caroline Serre, Reine d'Arles, et ses demoiselles d'honneur ; les attelages du Pays d'Arles et les frisons et attelages de Christian Dubois ; Alizée Froment et Olivier Lautier pour le duo équestre ; les farandoleurs des groupes La Capouliero de Martigues, la Jouvanço de Montfavet , du Temps du Costume de Nîmes ; les danseurs de l'école de toutes les danses de l'Association nîmoise Kosmopolit Dance School ; les enfants, les Arlésiennes du groupe de Tradition, Li Arlatenco de Mouriès, Li Cabidoulo du Cailar, La Pichoto Camarguo de Mauguio, le Ruban de Provence d'Avignon, l'Etoile de l'Avenir d'Arles, la Souleiado de Marguerittes, l'Escolo d'Argenço de Fourques, du Fils et des Arlésiennes de Générac ; les associations nîmoises de maintenance le Cordon Camarguais, les Farandoleurs cheminots et le Temps du costume. Les musiciens de la pena Chicuelo II.

 

NIMES4.jpg
▲ L'entrée des manadiers...
▼ ... des raseteurs
NIMES5.jpg
▼ Les Arlésiennes et les gardians
NIMES6.jpg

 

* Un tout petit - mais alors très petit - bémol, l'idée de faire jouer la pena Chicuelo pendant le quart d'heure des cocardiers n'a pas semblé judicieux. La musique se téléscopant avec l'annonce des primes et les Carmen distribués. Et il a bien semblé qu'une pena traditionnelle (style La Gardounenque ou Saint-Etienne-du-Grès) aurait mis un peu plus de tonus à l'ambiance générale.

**************



 

17/10/2010

NIMES *FINALE DU TROPHEE DES AS*

Dimanche 17 octobre 2010

LE PALMARES 2010

1er Loic Auzolle
2. Benjamin Villard
3. Bastien Four
4. Adil Benafitou
5. Mathieu Marquier
Biou d'Or : Guépard de Cuillé
Meilleur taureau de la finale : Rodin des Baumelles

Les réactions à l'issue de la course :

Loïc AUZOLLE (1er): «On a vu une belle finale avec malheureusement un manque de travail un peu aux ficelles, néanmoins je pense que les gens sont partis contents. On a vu trois très bons taureaux qui confirment à savoir Pasteur, Rodin et Guépard. Cela laisse présager une belle prochaine saison en perspective».
Gilbert MATA tourneur de Benjamin VILLARD (2e): «Cette saison Benjamin joue de malchance à tous les niveaux. Sa blessure d’hier n’est pas très grave et il a le moral. Il a un décollement au niveau des ischios jambier et maintenant il faut attendre la saison 2011. Benjamin est capable de rivaliser avec Loïc qui a été favorisé par les évènements néanmoins je le félicite pour sa victoire».
Bastien FOUR (3e): «L’année dernière je finis quatrième, cette saison je gagne une place et donc sur l’ensemble de ma saison je suis content. Tout raseteur rêve de participer à la finale et j’avais cette chance, malheureusement je me blesse au 3ème et c’est rageant».
Pierre CUILLE (Manadier du Bioù d’Or) : «Guépard a fait une course intéressante. Son quart d’heure a été bon même s’il a manqué un peu de travail sur la fin. Je suis donc satisfait. La course a manqué un peu de rythme surtout à droite avec de nombreux blessés mais Hadrien Poujol a été très bon». 
Joël LINSOLAS (Manadier du meilleur taureau de la Finale): «C’est une grosse satisfaction car Rodin est toujours présent. Il a fait calculer les hommes et je crois qu’il n’y a rien à dire. Cela fait deux fois qu’il gagne à Nîmes et je trouve qu’il confirme son titre de grand taureau avec un grand G».
Hadrien POUJOL (Invité d’honneur) : «Cela me tenait à cœur de participer pour remercier le trophée taurin de m’avoir invité car je n’ai commencé ma saison qu’au mois d’Août. Je pense avoir fait une bonne finale dans l’ensemble même si en seconde partie j’ai eu plus de mal à cause de mon genou. On n’a pas vu une grande finale mais il faut dire qu’il manquait Benjamin, David, Nicolas et Victor. Allouani n’est plus là et moi je ne suis pas en grande forme. Certains taureaux ont dominé mais je pense qu’on a vu du bon spectacle par moments».  
Caroline SERRE (Reine d’Arles) : «C’est la dernière finale du trophée des As en tant que reine d’Arles.  Avec mes demoiselles d’honneur si on rigolait beaucoup avant la capélado il y a eu beaucoup d’émotion en rentrant en piste. Cela représente trois belles années de notre vie. Le froid a un peu terni la fête mais félicitation à Loïc Auzolle pour son second titre».
Jean Paul FOURNIER (Maire de Nîmes): «C’est toujours un moment fort pour la ville de Nîmes de recevoir tous les deux ans la finale du trophée des As. Aujourd’hui le temps ne nous a pas permis de remplir les arènes qui sont d’habitude pleines. On a vu de bons taureaux avec des raseteurs un peu plus en dessous mais force est de reconnaître que le spectacle était beau même si me froid nous a laissé sur notre faim».



Propos recueillis par Eric AUPHAN

15/10/2010

RETRO : LES FINALES REPORTEES

logo TT2.jpg

ringuette.jpgLa météo s'est le plus souvent montrée clémente avec les finales du Trophée Taurin Midi Libre - La Provence. Cependant, comme dimanche dernier à Nîmes, la pluie a quelquefois obligé à composer.
Par exemple en 1979 - l'année du 2e Biou d'Or de Ventadour (1977 et 1979) de la manade Lafont et du titre pour Jackhy Siméon - où ce n'est que le 1er novembre que les acteurs se sont retrouvés en Arles.Même topo en 1983, Arles avait dû s'y reprendre à deux fois pour installer Segren de Guillierme, Biou d'Or, et saluer la victoire de Christian Chomel (1er en 1982, 1983, 1984 et 1989).
Autre report, lors des inondations de 1988 où Nîmes avait payé un lourd tribut aux débordements du ciel. La solidarité avait alors joué à plein et Arles avait reçu cette 37e finale couronnant, le 30 octobre,  Barraïé de Lafont pour son premier des trois titres (88, 89, 92) et Thierry Ferrand (victoires en 81, de 85 à 88 et 92).
Quelques soucis au Trophée de l'Avenir et notamment à la finale 1987. Trois fois reportée à cause de la pluie, ce n'est que le 31 octobre que Thierry Dengerma et Arlaten de Fabre-Mailhan pouvait savourer leur récompense, respectivement meilleur raseteur et meilleur taureau de l'Avenir, pendant que Filou de Laurent obtenait le titre suprême.
Des reports donc mais pas d'annulation sauf pour la finale du Trophée des Raseteurs 2003 où, après de multiples essais, les prix étaient finalement remis lors d'une réception au siège de la FFCC à Nîmes. Cette année-là guillaume Deville finissait en tête.Rien de tel à craindre pour Nîmes, dimanche, les prévisions sont au beau temps. Finalement les deiux sont plutôt afeciouna.

Martine ALIAGA

10/10/2010

NIMES - FINALE DU TROPHEE DES AS

Dimanche 10 Octobre 2010

LA FETE FINALE EST REPORTEE
ET  DIMANCHE PROCHAIN ON REMET çA !

2010TROPHEEfinnim.jpg

Alerte orange dans l’Hérault, pluie intermittente mais persistante à partir de 11 h à Nîmes... A 12 h, Alain Plombat, pdg de Midi Libre, en plein accord avec Marc Auburtin, directeur général de La Provence, les directrices du Trophée Taurin Domynique Azéma et Julie Zaoui, et le président de la FFCC Henri Itier, prenait la sage décision de reporter la finale du Trophée des As prévue l’après-midi.
Approbation totale des présents à la traditionnelle réception de fin de matinée : commission du Trophée Taurin Midi Libre - La Provence, municipalité nîmoise, société Pernod, personnalités et proches.
Quel dommage pour tous les acteurs de l’après-midi, groupes folkloriques, gardians, Arlésiennes, manadiers, raseteurs, organisateurs... et tous les spectateurs déjà rendus sur place ou prêts à prendre la route vers Nîmes.
De mémoire d’afeciouna, la finale du Trophée des As a rarement souffert de la pluie. « Je me souviens qu’en 1983, l’année où Segren a été Biòu d’Or, la course a été reportée », rappelle toutefois une fidèle.
Mais ce n’est que partie remise. Dimanche prochain, à 15 h, la grande fête est reprogrammée avec les mêmes acteurs.
D’ores et déjà, les organisateurs des adieux de Sabri Allouani prévus à cette date du 17 octobre à Lunel cherchent, en entente avec le raseteur, une journée libre, les places déjà réservées restant bien sûr valables. Tout comme celles de Nîmes qui permettront l’accès aux gradins dimanche prochain.


Martine ALIAGA
Photos Christian ITIER

Dimanche 17 octobre, 15 h, finale du Trophée des As à Nîmes réservations 08 91 70 14 01

2010FINALE NIMES TROPHA.jpg
***************


08/10/2010

LES COCARDIERS DE LA FINALE DU TROPHEE DES AS

A NIMES DIMANCHE

LE BIOU D'OR ET SES DAUPHINS

GUEPARD BIOU DOR2.jpgAu Panthéon de la bouvine trônent les Biòu d’Or. Depuis la Royale de Bilhau en 1954, 44 cocardiers ont reçu la distinction. Fleuron de son élevage, le Biòu d’Or fait la fierté de son manadier et enflamme les afeciouna.
Dimanche à Nîmes, l’élu de l’année Guépard étrennera son titre tout neuf. Le vert et blanc de sa devise auréolés d’or. Quel beau taureau ! 9 Ans et tous les atouts dans son jeu. Un cocardier finisseur doté du fort caractère des produits de l’élevage Cuillé. Bon sang ne saurait mentir. La lignée baroncellienne dans toute sa splendeur.
Autre taureau majeur dans l’amphithéâtre nîmois, Pasteur de la manade Fabre-Mailhan. L’élu 2009 ! Un autre registre, plus rigoureux, plus sélectif, un maître du placement et des anticipations dangereuses pour les hommes.
Troisième Biòu d’Or de l’après-midi, Mathis, distingué en 2006. Méchant et pur barricadier à ses débuts, le taureau de la manade Lautier, à 12 ans, a pris de l’expérience mais n’a pas perdu sa rage. Simplement, plus réfléchi, il fait le tri dans ses ripostes.
Avec ces trois royaux personnages, quatre dauphins. Rodin des Baumelles, dans la course au titre suprême depuis deux ans -  c’est dire ses qualités - est un magnifique partenaire pour les raseteurs. Ne refusant jamais le combat et se livrant de tout son cœur.
Yvan du Pantaï mène une carrière au plus haut niveau  depuis 2006, il participe pour la troisième fois à la finale.  Géricault de Chauvet, à la même place que l’an dernier,  valorise ce poste redouté de premier. En 2009, après un combat de grande classe, il remportait le prix du meilleur taureau de la finale. Reste Embrun de Nicollin qui, par la noblesse de ses origines, est toujours à même de donner du fil à retordre.
Sept cocardiers et beaucoup d’espoir.


SEPT COCARDIERS DE VALEUR

GERICAULT manade Chauvet (N.013).- A 10 ans, il est en pleine maturité Avec un tempérament belliqueux doublé d’une gestion stricte de son espace, il agresse les hommes et fait le ménage. En 2009, vainqueur de la Palme d’Or et meilleur taureau de la finale des As, il a cette saison dominé ses sujets.
Sorties : 21/03 Méjanes 1er, 13/06 Le Grau-du-Roi 2e, 4/07 Châteaurenard 2e, 26/07 Beaucaire 3e, 29/08 Fontvieille 4e.
EMBRUN manade Nicollin (N.061, 10 ans).- Un taureau a priori brave et généreux qui, quand il prend la mouche, peut dangereusement enfermer et conclure. Plus enclin à gauche, il tricote souvent des cornes en défense. Brillant, il soutient avec cœur de nombreuses séries.
Sorties : 18/04 Beaucaire Muguet d’Or 4e, 27/05 Marsillargues 4e, 20/06 Sommières 4e, 18/07 Beaucaire 2e journée de la Palme d’Or 4e, 22/08 Vauver
t 3e.
PASTEUR manade Fabre-Mailhan.- N.128, 9 ans). Cocardier dans l’âme, le Biòu d’Or 2009 a conforté cette saison une réputation de sévérité. Sélectionnant rigoureusement ses partenaires blancs, il surveille tout et sanctionne avec autorité ceux qui entrent dans son terrain. Respecté et craint, c’est un dominateur dans l’âme.
Sorties : 5/04 Lunel 4e, 25/04 Châteaurenard 4e, 16/05 Nîmes 4e, 20/06 Lansargues 4e, 22/07 Beaucaire 4e, 14/08 Les Saintes-Maries 4e, 12/09 Châteaurenard, 5e.
GUEPARD manade Cuillé (N.134, 9 ans). – Biòu d’Or en titre. Il aime la castagne et se montre un redoutable adversaire. Rapide, vigilant, il se laisse parfois manœuvrer en tout début de course, mais une fois chaud, c’est lui le patron, dangereux et intraitable !
Ssorties : 28/03 Lunel, 4e, 2/05 Palavas 4e, 6/06 Le Grau-du-Roi, 4e, 15/07 Lunel 4e, 15/08 Le Grau 6e, 5/09 Nîmes 6e.
YVAN manade Lou Pantaï N.020, 10 ans.- Avec lui c’est anticipation, course effrénée, percussion. Combien de pieds, jambes n’a-t-il pas coincés aux planches ? Quand il se cale, il complique le jeu à loisir par sa vitesse d’exécution. Baisse de régime et blessure en fin de saison, mais, dans sa déjà longue carrière, Yvan est une valeur sûre.
Sorties : 28/03 Arles 5e, 16/05 Nîmes 5e, 18/06 Châteaurenard 5e, 18/07 Beaucaire Palme d’Or 6e, 15/08 Le Grau-du-Roi, 4e, 5/09 Nîmes 5e.
RODIN manade Les Baumelles (N.911, 11 ans).- C’est un magnifique cocardier, avec du panache et une folle anticipation. Un taureau noble et généreux qui se livre sur les rasets loyaux et avec qui les raseteurs peuvent totalement exprimer leur art.
Sorties : 25/04 Vauvert 5e, 16/05 Nîmes 6e, 18/06 Châteaurenard 6e, 11/07 Beaucaire Palme d’Or 5e, 15/08 Le Grau-du-Roi 5e, 12/09 Châteaurenard, 6e.
MATHIS manade Lautier (N.812, 12 ans). Certes, le Biòu d’Or 2006 s’est un peu calmé et se jette moins aux planches pour un oui ou un non. Ma
MATHIS.jpgis sa méchanceté est intacte. Quand il prend un blanc en point de mire, sa détermination et sa vitesse sont redoutables, l’arrivée aux planches périlleuse. Davantage maître de son terrain, lever ses ficelles est souvent une opération délicate.
Sorties : 11/04 Le Grau-du-Roi 4e, 13/05 Vauvert 6e, 6/06 Sommières 5e, 11/07 Beaucaire Palme d’Or 6e, 14/08, Les Saintes-Maries 6e, 5/09 Nîmes
7e

Martine ALIAGA

07/10/2010

GUEPARD BIOU D'OR

Elu Dimanche 3 octobre 2010 au Grau-du-Roi

GUEPARD
UN SUPERBE MONARQUE

GUEPARD B.jpg

Dans la Royale de la manade Cuillé, je demande le N.134. Auréolé de son titre de Biòu d’Or, le magnifique specimen possède un caractère emporté, et du félin dont il porte le nom, l’allure de chasseur et la dangerosité. Guépard est un cocardier redoutable, violemment spectaculaire.
Guépard, bien né et à la carrière déjà avantageuse jusque là, a explosé en un bel après-midi de 1er novembre 2009, finale du Trophée Pescalune. Ce quart-d’heure a marqué les esprits. S’appropriant la piste, Guépard soumit, ce jour-là les hommes à sa loi après avoir accroché Sabri Allouani et failli percuter Adil Benafitou. Au maximum de sa domination, il rentra son second gland sous les acclamations et la musique.
Son histoire était en marche. Et bien entouré par ses congénères de la Royale de la manade Cuillé qui enchante les afeciouna depuis trois ans, le beau ténébreux a tracé sa route royale.
A Lunel, (28 mars 2010), s’il laisse cueillir ses glands - péché de générosité -  il se montre intraitable aux ficelles qu’il ramène. A Palavas (2 mai), - l’une des plus belles courses cette saison - le Guépard déchainé, bagarreur jusqu’à basculer en contre-piste marque de sa griffe Nicolas Violet et rentre une ficelle.
Le 6 juin au Grau, il fait trembler les hommes et lever les gradins. Redoutable, la corne dangereuse, il s’approprie la piste et c’est à Moutet qu’il zébre la fesse. Ses ficelles bien en place. Pour le Muscat à Lunel en juillet, c’est un cocardier sans concession que les blancs retrouvent sur leur chemin et qui garde jalousement ses ficelles. Quant au 15 août, au Grau-du-Roi, malgré le travail des hommes, c’est très haut vers les tubes qu’il cherche Gros de la corne et Auzolle qu’il accroche par la chaussure, rentrant encore ses ficelles. Ne parlons pas de Nîmes, où après de grosses actions sur Jourdan et Auzolle, et une fois son terrain délimité, peu ont osé s’aventurer. Ficelles sur les cornes.
Voilà l’itinéraire du Biòu d’Or 2010, le Guépard élégant et chasseur qui a entendu monter les primes de ses ficelles toute la saison et qui, tête haute rentrant au toril, n’a pas vu dans son dos, les arènes debout.

Martine ALIAGA

29/09/2010

FINALES DU TROPHEE TAURIN MIDI LIBRE - LA PROVENCE

dindes.jpgDIMANCHE 10 OCTOBRE
FINALE DU TROPHEE DES AS
A NIMES
GERICAULT de Chauvet - EMBRUN de Nicollin
YVAN du Pantaï - PASTEUR de Fabre-Mailhan
RODIN des Baumelles  - MATHIS de Lautier
GUEPARD de Cuillé Biou d'Or 2010
Raseteurs : les 12 premiers du classement du Trophée des As (groupe 1) - Invité : Hadrien Poujol
.
Capelado à 15h
avec un spectacle d'ouverture.
Location ouverte au 08 91 70 14 01

 


10/09/2010

59e TROPHEE TAURIN MIDI LIBRE LA PROVENCE

 

 

logo TT2.jpg

FINALE DU TROPHEE DES RASETEURS
Samedi 2 octobre
Arènes Roger-Itier
VENDARGUES

GIKAL - Manade Bon
MARCELLIN - Rouquette
LYNX - P. Aubanel

JOLI COEUR - Fabre-Mailhan
AIGLON - Occitane
DUBONNET - Ricard
LANGUEDOCIEN - Briaux

**********

FINALE DU TROPHEE DE L'AVENIR
Dimanche 3 octobre
LE GRAU-DU-ROI

RAMSES - Manade Caillan
BAYADOR - Les Baumelles
MIGNON - Cuillé
NAPOLEON - Blatière-Bessac
BRUTUS - Lautier
OUNDO - Plo
PRIAM - Le Ternen

************

FINALE DU TROPHEE DES AS
Dimanche 10 octobre
NIMES

GERICAULT - Manade Chauvet
ANDALOU - Blanc-Espelly
YVAN - Le Pantaï
PASTEUR - Fabre-Mailhan
RODIN - Les Baumelles
MATHIS - Lautier
GUEPARD - Cuillé

**************

 

03/08/2010

TROPHEE TAURIN : LES TAUREAUX CLASSÉS

LOGOTT.jpg
 SAISON 2010
La liste des taureaux classés est susceptible d'évoluer compte tenu des contraintes sanitaires des élevages.
La dernère mise à jour a été effectuée le 5 août
2010
AGU : Kéké

ALLARD : Icare, Mornès, Véran, Verdaou

L’AMAREE : Tarnego

L’ARGENTIERE : Forest, Ribero

AUBANEL BARONCELLI : Gaffet

AUBANEL Pierre : Lynx, Pessoa, Titan

L’AURORE : Faru

LES BAUMELLES : Garlan, Rodin

BLANC : Bandoulié, Batistou, Cameloun, Campardin

BLATIERE BESSAC : Aaron, Baccarat, Bel Canto, Capitan, Dragon, Fonfon, Ivoire,  Luciano, Mintau, Nevers, Sifflet

BON : Camaï, Cathare, Clodomir, Gickal, Rio, Vaccares

LE BRESTALOU : Typhon

BRIAUX : Alésien, Gallicianais

CAILLAN : Coyote, Estrelloun, Fanfan, Guingue

CAVALLINI : Fosséen, Fusain, Raimana

CHABALLIER : Chanéac, Courbet, Petit Lou

CHAPELLE : Ernestan, Suffren

CHAUVET : Aristote, Bambou, Baucairois, Caleu, Courlis, Enzo, Géricault, Léo, Marius, Martegau, Picasso, Santos, Vanneau

CUILLE : Fanal, Franklin, Guépard, Merlin, Merlot, Mollières, Mourvèdre, Tassou, Titouan, Racanel, Renoir, Ruy Blas

DAUMAS : Athor, Catalan, Corigan

ESPELLY-BLANC : Andalou, Massimo, Piémanson, Quesco

FABRE-MAILHAN : Banaru, Cigalié, Daudet, Dilun, Espeloufi, Farfadet, Iago, Joli Cœur, Pasteur, Pablo, Sauron

GRAND SALAN : Jeannot

GUILLIERME : Aurochs, Lou Pounchu, Lou Sar, Oufanous, Rabina, Ramuncho, Tarnagas, Ven Larg, Varadero

HERVAS : Grenadier

JANIN : Fallone, Guadalix, Sparagus

LE JONCAS : Flamenco, Hugo, Mazarin, Octave, Patton

LAFON : Bolero, Othello

LAGARDE : Eigouzo, Milou

LAUTIER : Angelus, Basco, Brun, Carlos, Co Blanco, Lancier, Lieutenant, Mathis, Tobias, Varenne, Verone, Valmont

MARGE : Caïman, Gambay, Paludier, Satix

MERMOUX : Vidourlen

NAVARRO : Fouchet

NICOLLIN : Aladin, Badaïre, Calendrin, Embrun, Flamant, Générous, Insolent, Jodias, Palunié, Périclès, Tibère, Trelus

OCCITANE : Aiglon

LOU PANTAI : Gavot, Yvan

PLO : Kouffa, Léandre, Leventi, Organdi

RAYNAUD : Caillet, Marcamau

RIBAUD : Clochard, Jurassien, Laurier, Papouli, Tamarin, Tsar, Viennois

RICARD : Campbell, Chivas, Eros, James, Janeiro, Kalhua, Omega

RICHEBOIS : Fifre, Pierrounet

ROUQUETTE : Angelo, Gévaudan, Marcellin

SAINT-ANTOINE : Matute, Tommy

SAINT-GABRIEL : Poète (blessé), Tzigane

SAINT-PIERRE : Cabosse, Canberra, Mirabeau, Mandarin, Pavoun

SAUMADE : Arrogant, Catalan, Gaillardet, Gregau, Jason, Levant, Méphisto, Merou, Pesquié, Samson

LE TERNEN : Figaret

* Les taureaux difficiles pour lesquels les points aux ficelles seront doublés pour les Raseteurs du Trophée des As, ont été listés par l'Association des raseteurs : ils sont incrits en rouge gras souligné

24/03/2010

EQUIPES TOURNEURS - RASETEURS

LABROUSSE.jpg- Le tourneur Olivier Abbal fait équipe avec Hicham Oufdil (D) et Kévin Caizergues.
- Ali Babacène avec Hicham Fadli (G),
- Grégory Baccou avec Freddy Sabde (G),
- Jean-Pierre Beker avec Victor Jourdan (D),
- Samir Benzeghdouche avec Sabri Allouani (D) et Lahcene Outarka,
- Pascal Bouchité avec Fabien Grammatico (D),
- Jean-Luc Cano avec Guillaume Cano (D),
- Eric Cuallado avec Maxime Favier (G),
- Frédéric Curtil avec Dimitri Fougère (D),
- Vincent Dengerma avec Damien Martin-Cocher (G),
DENGERMA.jpg- Thierry Dengerma avec Loïc Auzolle (D),
- Claude Dumas avec Charles Chanat (G),
- Didier Dunan avec Alexandre Gleize (D) et David Sabatier (D),
- André Duran avec Joffrey Ferriol (G),
- Mouloud El Berrak avec Adil Benafitou (G) et Nabil Benafitou (G),
- Frédéric Euzeby avec Marc Sanchez (G),
- Christophe Galibert avec Hadrien Poujol (G),
- Frédéric Garrido avec Léopold Galibert (G) et Radouane Errik,
- Thierry Garrido avec Bastien Four (G),
- Jean-René Grando avec Jérémy Aliaga (G) et Romain Guin (G),
- Benoît Joseph avec Jérôme Pinot (D) et Jean-Henri Oudjit,
KERFOUCHE.jpg- Houari Kerfouche avec Julien Ouffe (G),
- Denis Labrousse avec Christophe Clarion (G),
- Sylvain Lebrun avec Mathieu Marquier (D),
- Emile Lieballe avec David Maurel (D),
- Michel Lizon avec Rémi Guyon (D),
- Daniel Martinez avec David Moine (D),
- Gilbert Mata avec Benjamin Villard (D),
- Obi Menargues avec Saufiane Rassir (D) et Fayssal Allam (D),
- Wilfrid Patou avec Jérémy Lafare (G),
- Gérald Rado avec Mohamed Chig (D) et Anthony Gautier,
- Patrice Rado avec Boris Sanchis (D),
- Patrick Ranc avec Nicolas Violet (D),
- Stéphane Rouveyrolles avec Anthony Ayme (D),
- Stéphane Sanchez avec Mathieu Schuller (D),
- Riad Tourki avec Amine Chekade (D),
- Jean-Louis Ull avec Romain Gros (D),
- Max Zaffaroni avec Damien Moutet (D),
- Ludovic Zerti avec Kévin Cartalade (G).