Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

30/07/2014

MARSILLAGUES *VACHES COCARDIERES*

Mardi 29 juillet 2014 - Trophée des Vaches cocardières
 
Boumiane et Alida, deux sacrés caractères de vache
 
Un mardi après-midi de fête à Marsillargues. C’est le plein complet, même si le temps est menaçant, même s’il s’agit d’un concours de manades de vaches cocardières (qui n’attire pas toujours foule) mais, c’est gratuit. Et comme le disait la dame derrière moi, on vient passer un moment, on vient blaguer et peu importe ce qui se passe en piste. Mis à part qu’aujourd’hui, et comme il est souvent le cas, les vaches cocardières ont donné entière satisfaction, chacune avec ses qualités, chacune avec ses défauts… Et L’essentiel est bien là pour ceux qui étaient venus voir l’affiche proposée.  Mais pour cela, encore faut-il que les hommes s’en donnent la peine. Ce qu’ils feront, de la première à la dernière avec néanmoins un petit bémol lorsque les difficultés des unes et la réputation, non pas des vaches, mais des manades apparaîtront.
Si  Alida  s’octroie le 3e Trophée Souvenir Alex Boulet, Boumiane aurait pu se l’octroyer aussi sans aucune polémique. S’il y avait eu un prix au meilleur raseteur, ce dernier n’aurait pas pu échapper à Marc Sanchez tant son travail fut assidu et récompensé.  
Au micro, Bruno Séguier motivera les troupes par de fortes primes et entretiendra l’ambiance avec une profusion de Carmen à toutes vaches…

En ouverture, Palunière (Raynaud), après un début pour le moins calme va mener sa course tambour battant et ne rien lâcher jusqu’aux barrières avec des arrivées in extremis derrière Sanchez (4), Roig (3) et Castell pour 8 Carmen renouvelé à son retour sur blessure à la 10e minute.

Seconde, Hacienda (Cyr) va faire réfléchir les hommes qui ne vont pas la submerger avant d’y faire effectuer des séries où elle baisse la tête. Sur 2 rasets tout en longueur de Paparone et Castell elle tamponne à l’arrivée, le tout pour 7 Carmen.
marsillargues,vaches cocardières,course camarguaise▲ PHOTO  Boumiane sur Cyril Castel
Avant les rafraîchissements, Boumiane (Saint Pierre) va être la plus complète. Sérieuse par son placement et ses déplacements sans reproche,  spectaculaire par ses percutantes finitions derrière Gougeon,  Ricci, Castell (2) et Paparone ou encore ce saut derrière Aroca, elle effectue un sans-faute.  Peu inquiétée aux ficelles, qu’elle  conserve,  son 5e Carmen résonne à sa rentrée.
marsillargues,vaches cocardières,course camarguaise▲ PHOTO Alida écarte Thomas Roig

Le temps de quelques annonces et voilà celle qui allait être la lauréate du jour, Alida (Cuillé). Avec beaucoup de gaz elle se jette corps et âme dans la bataille. Son début classique n’allait être qu’illusion. Gougeon, Paparone (3), Castell (3), Roig et Aroca (2) seront vite gratifiés de finitions au-dessus des planches. Bien que faiblissant en toute fin de course, elle rentre au toril sa seconde ficelle avec son 10e Carmen.  
Du fait la réputation de sa marque dans le domaine, il va falloir attendre la 4e minute de course de Zaïs (Ricard) pour voir le premier raset à la tête. Les hommes plus que méfiant, vont très vite se rendre compte de sa vulnérabilité en l’amenant dans des échanges soutenus. Mais attention, elle peut s’avérer imprévisible comme sur Castell, sévèrement enfermé  ou sur Sanchez aux trousses de qui elle s’écrase contre les planches, qu’elle peut franchir aussi volontairement (2). 4 Carmen retour inclus.
Avant dernière, Duchesse (Chaballier)  n'a pas fait dans la régularité. Pas toujours placée comme il faut, elle peut taper derrière les rasets n’allant pas à la tête – Sanchez (2), Paparonne ou encore Roig  - comme ralentir sur les mieux consentis. Ficelles autour des cornes, elle retourne au toril en entendant son 6e Carmen. 
Pour conclure, la petite et frêle Floride (Vinuesa) va se prêter au jeu. Après un début qui aurait pu faire craindre le pire, elle va coopérer  en affichant une belle vaillance  à laquelle elle va, au gré de se course, apporter des finitions  (Sanchez – Castell – Guyon). Les hommes prenant l’ascendant, elle termine, maître néanmoins de ses ficelles, fort éprouvée et entend son 6e Carmen.
 
Texte et photos
CYRIL DANIEL
 
Les Points : M Sanchez 14 – C Castell 10 – S Aroca 8 – T Roig 6 – Paparonne 5 – Ricci 4 – Gougeon 2
 
Organisateur : Mairie.  Entrée : plein. Présidence : Bruno Séguier. Raseteurs : M Gougeon – JL Ricci – M Sanchez – S Aroca – C Castell – N Paparonne – T Roig
Tourneurs :A Duran – M Arnel
Faits Marquants :
Une minute de silence a été observée à la mémoire de Mr Hubert Yonnet
Les 2 premières vaches sont sorties avec des attributs primés à 27 € au lieu de 30 comme le prévoit le règlement
 

28/07/2014

SAINT-MARTIN-DE-CRAU *VACHES COCARDIERES*

Samedi 26 juillet 2014


En ce jour de fête votive, Valsière mène le bal


Les membres du club taurin Paul-Ricard de Saint-Martin-de-Crau et leur président Jerôme Dumas sont à féliciter pour cette course de vaches cocardières comptant au Trophée Philippe-Thiers.

A la capelado se présentent T. Douville, T. Dumont, JL Ricci, J Ferriol, J Rey, D Maurel, R Errik, M. Bournel accompagnés des tourneurs J. Dumas, D. Dunan, A Duran, G. Sagnier.

Bimbinette, n°004 – Manade Les Baumelles : C’est en habituée du Trophée qu’elle se place d’entrée près des planches, au bout de quelques secondes, ne voyant pas venir les blancs, elle change judicieusement de terrain. Une série de 6 rasets lui font entendre la musique. Elle baisse la tête, court en crabe à côté des raseteurs, enferme Dumont et Ferriol. Son placement de cocardière fait réfléchir les tenues blanches. C’est avec ses ficelles, en musique déjà entendue plusieurs fois et sous les applaudissements qu’elle regagne le toril.

Julienne, n°332 – Manade A. Chapelle : Une grande rapidité à se tourner sur les rasets, Errik se fait enfermer dangereusement avant de raccompagner et de se soulever aux planches après Maurel, tête au-delà des bois. Dix minutes plaisantes ou seulement la coupe de cocarde est faite. Rentre au toril en musique et applaudie.

Pascaline n°553 – Manade de la GALÈRE : Surprise dans son premier temps de course, dû probablement à son manque de sorties, elle perd ses principaux attributs en moins de deux minutes avant de se reprendre aux ficelles. Après une longue série de rasets, saute méchamment après Douville et Ferriol, passe la corne derrière Errik et termine par une grosse action après Maurel. Rentre sa deuxième ficelle au toril en musique déjà entendue 4 fois.

Sarah n°701 – Manade Chaballier : Tout comme la précédente, elle se laisse surprendre aux attributs. Un peu de difficulté à trouver son terrain en début de course, Un mieux aux ficelles qu’elle défend en sautant après J Ferriol, se soulève après T Douville elle rentre sa seconde ficelle en musique jouée déjà 2 fois.

Après quelques minutes d’entracte, c’est au tour de Christine n°210 – Manade de La Galère : Après avoir montré de bonnes dispositions à Générac sortie en première position, aujourd’hui, c’est à la cinquième place qu’elle va surprendre. Cinq grosses actions aux planches toutes plus puissantes les unes que les autres, Ferriol (2), Maurel (2), Errik (1) cinq fois les honneurs plus à son retour c’est sous les applaudissements et porteuse de ses ficelles qu’elle réintègre le toril.

Pandora n°720 – Manade Les Baumelles : Une cocardière plus qu’une barricadière, de grosses enfermées obligent très souvent les raseteurs à rompre le raset car, si ils arrivent à la tête, elle ne leur laisse pas mettre la main. Elle défend avec ardeur ses attributs, le second gland étant levé à la dernière minute. 3 Carmen en piste plus les applaudissements et la musique à son retour.

Aliénor n° 848 – Manade A. Chapelle : La plus de cette course a été un peu tendre à ce niveau, elle est allée "a mas" et a permis de voir sur la fin de course ses qualités à venir Une petite vache cocardière à revoir avec plus de métier.

Valsière n°605 – Manade CHABALLIER : Le Bouquet final ! La Cocardière d’Or 2012 fait un festival de coups de barrières. Tous les raseteurs sont raccompagnés avec force aux planches et même, quelques fois à travers les bois. Maurel en fait les frais en se faisant coincer la cheville à la planche. Le disque entendu 12 fois pendant ses 10 minutes de courses. Rentre au toril avec ses ficelles et sous l’ovation du public.

MONIQUE ROGGI



Classement des raseteurs après cette course :

1 RICCI JEAN LOUIS 73

2 DOUVILLE THIBAUD 51

3 DUMONT THOMAS 51

4 FERRIOL JAUFFREY 37

5 SANCHEZ Marc 13

6 MAUREL DAVID 12

7 CHARNELET MICKAEL 11

8 ERRIK Radouane 11

9 BOUDOUIN A. 9

10 MEBARECK Sidi 9

11 BOYER Frederic 8

12 CARTALADE Kevin 8

14/07/2014

GENERAC *VACHES COCARDIERES*

Dimanche 13 juillet 2014

Cigale, Valentine, Baïonnette, heureusement !
 
Commencée avec près de 20 minutes de retard sans raison apparente  (si ce n’est des bruits de toril pour un désaccord sur l’ordre de sortie) du moins, sans aucune excuse donnée,  ce concours de manades (qui avait enregistré complet car gratuit) a valu par la prestation des 3 dernières vaches qui ont été dignes et au niveau du Trophée Philippe Thiers.
Si le Carmen final joué par la présidence dirigée par Bruno Pascal fut totalement déplacé pour l’ensemble du bétail, celui récompensant le travail des 3 tourneurs (G. Sagnier, D. Dunan, D Labrousse) et 7 raseteurs (C. Castell, T Dumont, G. Douville, J. Ferriol, C Miralles, N. Paparone , M. Sanchez) fut tout  fait logique et mérité.
Au trio titré, sans contexte supérieur et prometteur, il convient d’ajouter, même si elle n’a plus rien à prouver vu son âge (12 ans) et sortie première Christine (La Galère) qui sans trouver de terrain à sa guise va répondre pour apporter au fil du temps des finitions percutantes aux trousses de Ferriol, Miralles (2), Douville (2 dont 1 avec saut) et Sanchez avec saut. Elle entend le Carmen final joué 5 fois.
Seconde, Gitane (Blatière-Bessac) -4ans- d’entrée saute à blanc, récidive 2 fois dans la foulée et le président de course, la voyant boiter lui fait réintégrer le toril. J
uste après, Lili (Les Baumelles) -6ans- a comme point fort son placement. A la vue des tourneurs, elle recule le long des planches avant de partir sur le raset, où, une fois l’homme passé, elle ralentit ou abandonne la trajectoire. Rentre dans ce contexte ses ficelles avec le Carmen de courtoisie.
générac,vaches cocardières,course camarguaise◄ Photo Vestricoise - Douville
Quatrième, Vestriçoise (Cavallini) –7 ans- propulse en contre-piste et malmène T. Douville dès le premier raset. Volontaire elle accepte les séries noyées par ses sauts (7) inutiles.  2 Carmen en course rejoué à sa rentrée.
Juste avant la pause, oui juste avant la pause, car il y a 5 vaches en 1re partie et 3 en 2nde, Emma (Briaux) –6ans- manque de métier. Elle enferme Miralles d’entrée de jeu, accepte une timide série, puis le reste demeure très brouillon décevant ainsi, surtout que l’on s’attendait à voir la 4 ans des sélections.  Dommage et regrettable.
 
générac,vaches cocardières,course camarguaise► Photo Cigale - Miralles Boissons fraîches, chichis et crêpes dégustés, place à la Cocardière d’Or en titre, Cigale (Ricard) –8ans- qui de son placement impeccable va s’élancer sans rechigner derrière les plus téméraires pour ne terminer sa course qu’aux planches où elle se lève comme derrière Sanchez, Miralles, Ferriol. Dominatrice, elle s’impose sans forcer et entend son 5e Carmen à son retour au toril.
générac,vaches cocardières,course camarguaise◄ Photo Baïonnette - Sanchez
Juste après, avec  Baïonnette (Pagès) –6 ans- la course allait encore monter intensité. Vive, elle a l’œil partout. Sanchez, sur un raset hasardeux doit rentrer les fesses pour s’en sortir. Sollicitée à un rythme soutenu, elle fait front et ne lâche rien. Miralles (2), Castell (3), Sanchez (2), Ferriol et Douville (3) seront gratifiées de grosses actions aux planches. Le disque tourne en quasi-continu (11 fois) renouvelée à son retour au toril pour un parcours sans faute, pour la lauréate des courses de sélections 2013.
générac,vaches cocardières,course camarguaise► Photo Valentine - Douville
Pour conclure, Valentine (Chaballier) –4 ans- ne va pas non plus faire de cadeau aux planches en tapant violemment sur Sanchez (5), Douville (2) et Ferriol (2) en fin de jolies poursuites  sous l’air de Bizet pour autant de fois renouvelé à sa rentrée.
 
Texte et photos
CYRIL DANIEL
 
Points : Douville 4 – Dumont 9 – Ferriol 14 – Paparone 2 – Sanchez 13 – Castell 4 – Miralles 7
 

27/06/2014

SAINT-GEORGES-D'ORQUES *VACHES COCARDIERES*

Dimanche 22 juin 2014

Cigale et Ricci s'octroient le Souvenir Claude-Malzac

La révélation de la course, Ninon de la manade La Clapière


Le club taurin Paul Ricard Le Trident a su organiser de main de maitre le Souvenir Claude-Malzac (5e journée du Trophée Philippe-thiers 2014)

Boumiane, N.703, Manade Chaballier.- Du flottement et peu de concentration pour son début de course après quelques minutes de chauffe, elle trouve sa place à gauche du toril, prend une série de rasets et passe la tête après Charnelet, rentre au toril sa seconde ficelle.

UPSA, N.550, Manade Ricard.- De la méchanceté à l’état pur ! Dans la minute d’observation, se propulse violemment après le tourneur Lopez, la note est donnée et les blancs se posent quelques questions... Une violente enfermée sur Charnelet conclue au-delà des bois (Carmen) puis deux actions monumentales après Vic et Douville lui font entendre la musique à chacune d’elles. Dominatrice pendant sont temps de course, c’est porteuse de ses glands qu’elle rentre au toril en musique.

GABELLE N.509, Manade du Brestalou.- Un monument de vaillance... Elle court et se déplace au ras des bois, accepte sans rechigner de longues séries de rasets qui lui font entendre 3 fois Carmen, enferme dangereusement et en musique Douville, anticipe sur un raset de Dumont (Carmen), elle se soulève sur Vic puis Douville (2 fois les honneurs) rentre sa deuxième ficelle en musique et sous les applaudissements mérités du public.

SYBILLE N.481, Manade du Ternen.- Après la course mi figue - mi raisin de Codognan, nous retrouvons en ce jour, la Sybille de 2013. En cocardière chevronnée, elle trouve rapidement sa place en piste. Une grosse enfermée après Vic (musique) poursuit jusqu’aux planches Ricci, Dumont et Vic en musique, de puissants coups de barrières après Douville et Ricci (musique) une puissante envolée après Vic (Carmen) et pour conclure elle enferme violement Charnelet en musique. Rentre ses ficelles au toril sur l’air de Bizet.

OPALE N.905, Manade du Brestalou.- Pour sa despédida, la cocardière d’Or 2010, du haut de ses 15 ans, nous a gratifiés d’une course d’ont elle seule a le secret. Pendant sa minute d’observation, le président de Course a fait l’éloge de son long et glorieux palmarès. Durant son temps en piste, elle alterne les enfermées et les actions au bois notamment sur Ricci qui est son principal adversaire. Elle rentre au toril en musique et sous les applaudissements, porteuse de sa deuxième ficelle après avoir entendu 3 fois l’air de Bizet en piste.

CIGALE N.679, Manade Ricard.- Une Cigale qui n’a pas eu besoin de se faire chatouiller le ventre en ce début d’été pour nous donner son récital. Chaque raset se conclu violement sur les bois tant à droite qu’à gauche. 4 actions après Ricci, 3 sur Douville, 1 sur Cartalade qui lui coupe la cocarde, autant de fois la musique plus à son retour au toril sous les applaudissements et porteuse de sa cocarde. 10 minutes de folie...

NINON N.741, Manade la Clapière.- La lauréate des jeunes pousses 2013 a réussie sa rentrée dans la cour des grandes ! Sa place après les 2 cocardières d’or n’était pas évidente mais elle a su se hisser au niveau de celles-ci. Un raset au départ assez facile mais qui se termine à chaque fois par une violente finition aux planches ou au-delà dans le couloir, propulsant avec fougue les blancs Douville, Vic, Ricci, Fouad contre les tubes. Elle ramène ses glands sous une ovation méritée. (7 Carmen plus rentrée).

GAIA N.601, ManadeChaballier) termine agréablement cette course. Dans un registre égal aux précédentes vaches, elle nous régale d’un festival d’actions aux planches après Douville, Ricci, Vic. 6 Carmen plus retour porteuse de ses glands.

Une course très agréable d’où tous, raseteurs, manadiers, afeciouna, organisateurs, partent satisfaits, et ce après une heure, dans la cour autour de la buvette, où la fe et l’estrambord vont bon train.



MONIQUE ROGGI

 

Classement des raseteurs après cette course

 Ricci, 60 points ; Douville, 42 ;  Dumont, 32 ; Charnelet, 11 ;   Ferriol, 9 ;  Boudouin, 9 ; Mebarek, 9 ; Cartalade, 8 ;     Boyer, 8.

23/06/2014

VESTRIC-ET-CANDIAC *LIGUE*

Mercredi 18 juin 2014

Carmen ira à la finale

 vestric,ligue,vaches cocardières,course camarguaise

Les vainqueurs de cette finale des présélections
Carmen de Nicollin et Vincent Marignan

 vestric,ligue,vaches cocardières,course camarguaiseA l’issue de cinq courses et d’une finale, l’Association des vaches cocardières a passé en revue une quarantaine d’élevages.
► Photo sous les yeux de la présidence et du jury (Agathe et Marignan).

Le choix final s’est porté sur “Carmen” de la manade Nicollin qui se voit ainsi ouvrir la piste du Grau-du-Roi pour la finale des Vaches cocardières, le 20 septembre.

Un très agréable après-midi à Vestric, en ce mercredi 18 juin orageux qui n’a pas empêche à la grande famille des vaches de se réunir nombreux autour de son président Patrick Garcia. En piste, les huit vaches sélectionnées furent rasetées avec entrain par les stagiaires de la FFCC, Charrade, Fabre, Marignan, Viscomi, et les raseteurs Clarion et Dumont. Mickaël Arnel, seul tourneur, se démultipliant pour assurer le travail. 

Après une volontaire Venobia (Ribansol), qui a multiplié enfermées, coups aux planches et gros moral pour une série d’enfer sur la fin, Magdeleine (Saint-Louis) n’affichait pas une grosse envie. En 3e position, la Ricard sème le doute chez les blancs. Chipie - c’est son nom - se montre irrégulière mais affiche sa méchanceté dans les séries et ses explosions aux planches. Attentive, placée, Agathe (La Galère) se fait respecter avec de longues séries qu’elle conclut volontiers. 

Sous les éclairs et le tonnerre, Carmen (N.081 de Nicollin) pointe ses cornes. Solide, elle s’approprie la piste, et s’envoie méchamment jusqu’à traverser les planches (Charrade, Marignan). Du placement et une grosse force de frappe pour cette costaude. Mélissande (Le Ternen) joue, elle, dans le registre de la vitesse d’exécution. Disponible, elle met beaucoup de coeur dans les séries. Classique et agréable. Bonne partenaire aussi, Cigalière de Saint-Pierre multiplie les séries mais aujourd’hui, les planches ne l’attirent pas. Quant à Valentine de Chaballier, elle affiche une belle présence, tonique et explosive. De nombreuses séries pour autant d’impacts aux planches. Beau final.

Qui dit finale, dit remise des prix: meilleur raseteur de toutes les courses, Charrade; meilleur de la finale, Marignan. Meilleure vache : Carmen de Nicollin. Prix aux Royales qui ont courru en 2013 : soit La Galère, Chaballier et Chapelle. Et trois bouteilles de vin à Arnel Mickaël pour son dévouement aux six raseteurs de l’après-midi.

MARTINE ALIAGA

Texte et photos

VENOBIA (Le Ribansol) et Marignan

 

vestric,ligue,vaches cocardières,course camarguaise

AGATHE (La Galère) et Charrade

 

vestric,ligue,vaches cocardières,course camarguaise

**************************

 

 

21/06/2014

CODOGNAN *MIXTE*

Vendredi 20 juin 2014

La générosité de Thérésa
chez les "orange et vert"

codognan,mixte de blatière,course camarguaise

 Thérésa sur Gougeon
 
En ce vendredi de fête votive, les spectateurs qui emplissaient les trois-quarts des arènes ombragées (gratuité) n’ont guère eu l’occasion de vibrer avec cette course mixte le la manade Blatière-Bessac (hors trophée) si ce n’est avec Thérésa, les deux dernières minutes de Noëlle et à un degré moindre Gisèle. Pourtant on ne pourra pas dire que les raseteurs n’ont pas fait leur devoir. Dans une parfaite harmonie, sans querelle, ni bourre entre eux, leur travail fut correct. A droite, Jérémy Soler et à gauche Mickael Gougeon tirent la course. Kevin Cartalade, Dimitri Fougère, Christophe Clarion, Nicolas Paparone et Sylvain Salinesi les seconderont bien. Stéphan Fargier et Benoit Joseph officieront comme tourneurs. Au micro, Alain Soubeiran ne parviendra pas, malgré les annonces à faire inverser la tendance.
Ambre (n° 543).- Je me garde, je refuse, je fuse voilà son registre durant de course. Six jolis rasets et les rubans volent. Le Carmen festif la raccompagne avec ses ficelles.
Helena (Non Marquée).- Après début de prestation ou après avoir serré Gougeon (Carmen) elle le raccompagne au dessus des planches (Carmen). Sa fin de course est plus mitigée, limitant ses répliques dans un faible périmètre tout en appuyant davantage à gauche. Carmen au retour 
Taureau jeune (n°841).- Au petit trot, cède cocarde et glands. Puis au fil de temps se désintéresse et lâche le raset pour aller sauter devant le toril et même la contre-piste laissée ouverte ne le freinera pas.
codognan,mixte de blatière,course camarguaise◄ Photo avec Soler - Gisèle (n°348).- La course va monter d’un cran. Positionnée idéalement, elle s’engage volontiers, passe la corne en finition ou se lève derrière Paparone, Cartalade, Fougère  derrière qui elle va même basculer. En possession de son 2e gland elle retourne au toril avec un 6e Carmen.
A la reprise, c’est Sourire (Non Marqué), pour la catégorie avenir qui officie. Du terrain des planches qu’il ne quitte guère, il sort volontiers à droite comme à gauche en baissant la tête au contact. Il se lève derrière Fougère et entend ainsi le disque, rejoué à son retour.
Noëlle (n°407) .- D’un premier abord bizarre, elle prend deux rasets puis file se réfugier aux planches. Il va falloir attendre les trois dernières minutes où simultanément elle saute derrière Gougeon, Soler avant de taper derrière ce dernier. Bien entendu tout cela en musique.
codognan,mixte de blatière,course camarguaisePhoto avec Paparone
Theresa (n°448).-
 Vive, volontaire, elle prend les rasets de droite comme de gauche et pousse jusqu’à la limite où elle va taper derrière Fougère (2), Gougeon, Cartalade (2), Paparone, Soler avant de franchir les planches aux trousses de Gougeon. Les Honneurs résonnent sur chaque action. Carmen joué par la pena la raccompagne au toril en possession de sa seconde ficelle.
Pour conclure, un Taureau Neuf
(n°118)
 qui, après avoir rejoint Soler contre le mur ne posera que très peu de problème aux hommes avant qu’une boiterie ne le fasse réintégrer prématurément le toril...
 
Texte et photos
CYRIL DANIEL
▼ SOURIRE ET SOLER

codognan,mixte de blatière,course camarguaise

***********************

 

15/06/2014

CODOGNAN *VACHES COCARDIERES*

Samedi 14 juin 2014 - Trophée Philippe-Thiers


Pelote du Ribansol et Thomas Dumont récompensés


Les membres du Club Taurin les Enganes de Codognan et leur président Cyril Daniel, peuvent être fier de leur sélection. Une course très plaisante, aussi bien côtés cocardières que barricadières. Les spectateurs présents sortent tous enchantés et heureux. Toutes les vaches présentées ce jour, à l’exception d’Isis, sont  issues des Présélections des années précédentes.

codognan,vaches cocardières,courses camarguaisesPELOTE n° 601, Manade du Ribansol. – Son temps de course est fort et complet, anticipations tant à droite qu’à gauche, des finitions percutantes aux planches, un placement rigoureux et irréprochable, font que Pelote ait entendu 5 fois la musique plus à la rentrée au toril porteuse de sa cocarde coupée et de son deuxième gland. Ricci, Dumont et Douville sont ses principaux adversaires.

codognan,vaches cocardières,courses camarguaisesHACIENDA n° 563, Manade CYR. – Elle confirme ce jour son excellente prestation lors de la précédente course à Milhaud. Pleine de jus, pétillante, elle se jette dans la bataille et prend toutes les séries de rasets, passe la tête après Dumont (2) saute après Douville puis après Ricci et percute les planches après T Dumont et T Douville. Cinq fois la musique récompense sa course plus à sa rentrée porteuse de sa cocarde juste coupée.

codognan,vaches cocardières,courses camarguaisesISIS n° 461, Manade Blatière-Bessac.- ► Beaucoup de sauts seule, s’évade souvent, malgré ce, il faudra retenir deux actions sur Douville et Mebarek. Rentre son deuxième gland.

SYBILLE n° 481, Manade du Ternen.– La Cocardière d’Argent 2013 est classique, placée auprès des planches elle répond à plusieurs séries, peu de difficultés pour les raseteurs, si ce n’est une grosse enfermée sur Dumont.
3 fois les honneurs de Carmen pour sa bravoure sur les séries plus
un au retour porteuse de ses ficelles.

codognan,vaches cocardières,courses camarguaisesBAÏONNETTE n° 802, Manade Pages.- La gagnante des courses de Présélections 2013 confirme son énorme potentiel à la piste et sa valeur sure au Trophée Philippe-Thiers. Très rapide, se tournant vite sur les reprises, elle ne craint pas de percuter fougueusement les planches après Salinesi (2) sa prestation lui permet d’entendre l’air de Bizet par 4 fois ainsi qu’à sa rentrée, porteuse de ses ficelles.

codognan,vaches cocardières,courses camarguaisesSARAH n° 917, manade La Galère.- Après quelques flottements dans ses premières minutes de courses, elle nous démontre son fort tempérament de barricadière et elle raccompagne jusque dans la contre piste les blancs qui se mesurent à elle. Sont raccompagnés tour à tour Ricci, Dumont, Salinesi, Douville, Boudouin, Mebarek. Elle entend 5 Carmen plus à son retour porteuse de son 2e gland.


codognan,vaches cocardières,courses camarguaisesESMERALDA n° 759, Manade CAILLAN. – D’entrée de course, elle percute violement Douville qu’elle propulse dans les tubes ce qui met le raseteur en mauvaise posture ! Elle enferme après une grosse anticipation Boudouin, puis percute avec force les planches après Ricci (2) et Douville. Sa prestation lui fait entendre la musique 5 fois et à sa rentrée au toril, n’ayant concédé que la cocarde et un gland.

MONIQUE ROGGI

▼ Sybille du Ternen Cocardière d'Argent

codognan,vaches cocardières,courses camarguaises

▲ Avec Thomas Dumont

******************

 

08/06/2014

VESTRIC-ET-CANDIAC *LIGUE*

Mercredi 4 juin 2014 - Sélection des Vaches cocardières
 
LA JAMES BOND GIRL DE BRIAUX  EN EVIDENCE

vestric,ligues,vaches cocardières,courses camarguaises

Pour cette dernière course de sélection, et sous un temps couvert, une centaines de personnes avait fait le déplacement pour découvrir de nouveaux talents chez nos cocardières et ils ne furent pas déçus par la pensionnaire n°007 des Frères Briaux, marquée de chez eux et fille de Galliciannais, de loin la plus complète... Chez les blancs, une fois de plus, l’application, l’engagement et l’omniprésence d’Antoine Charrade a valorisé la course, lequel a bien été aidé par Jordan Magnetto, Vito Visconi, Teggy Romero et Jérémy Pinter plus présent que lors des précédentes courses. Mickael Gougeon a apporté son aide tout comme Mickael Arnel et Frédéric Levy officiants comme tourneurs.
En pole position, la n°706 de la manade Raynaud se place, s’engage bien sur le raset mais ne termine pas.... Seconde, la n°706 de la manade des Baumelles, prend bien les rasets, accepte bien les séries où elle lâche un raset pour prendre l’autre pour 3 Carmen rejoué à la rentrée. Elle fait légèrement le pas mais les hommes lui prennent facilement le dessus et la dépouillent de la totalité de ses attributs. Troisième la n°717 de la manade Aubanel-Baroncelli répond au tac-au-tac en baissant la tête au ras du sol en poussant par intermittence jusqu’aux planches. Elle cède sa cocarde sur la sonnerie finale à J. Pinter et entend son 4e Carmen. Avant les crêpes et beignets ou Cafés et bières la pensionnaire de la manade Du Rousty (n°978) elle aussi fait le pas. Ses poursuites notamment derrière Magnetto sont serrées et une sera même conclue aux planches. 5 Carmen au total.
A la reprise, la n°807 de la manade Raynaud est vaillante, ne refuse rien mais ne termine pas si ce n’est en fin de course sur Visconi, Romero et Magnetto. Tout de même très classique, elle est récompensée par le disque joué quatre fois. Suivante, la n°941 de la manade Layalle a affiché un manque d’expérience et ponctuant sa prestation de sauts (5) mais aussi de manque de suivi dans ses réparties. La pensionnaire n°007 de la manade Briaux Frères est vive, rapide et anticipatrice. Romero, Magnetto, Visconi et Charrade l’amèneront avec eux dans de longs  rasets, sévèrement conclus notamment derrière Charrade et Magnetto qu’elle poursuivra dans le couloir. 6 Carmen plus rentrée et à revoir avec plaisir. Dernière la n°930 de la manade Des Baumelles va ralentir l’ardeur des hommes par son placement angulaire.  En possession de sa cocarde elle retourne au toril en musique après une prestation des plus classique qui peut laisser dubitatif. 
 
A l'issue de cette 6ème et dernière course, les membres du Trophée Philippe Thiers se sont réunis et ont composé la Finale de ces courses de sélection qui se déroulera à Vestric, le mercredi 18 juin à 15h30 avec les vaches dans l'ordre de sortie : 
1 - 717 de la manade RIBANSOL
2 - 715 de la manade SAINT-LOUIS
3 - 810 de la manade RICARD
4 - 945 de la manade LA GALERE
5 - 081 de la manade NICOLLIN
6 - 960 de la manade DU TERNEN
7 - 746 de la manade SAINT PIERRE
8 - 027 de la manade CHABALLIER
 
Vache de remplacement : 103 de la manade LERON
 
CYRIL DANIEL
 

01/06/2014

MILHAUD *VACHES COCARDIERES*

Samedi 31 mai 2014

 GAZETTE, PANDORA, CARIOCA,HACIENDA
LE QUATUOR DE TETE

 milhaud,vaches cocardieres,courses camarguaises

Thibaud Douville meilleur animateur, photo avec Carioca

Très peu de monde  jusqu’à la gratuité de l’entrée, dans les arènes milhaudoises pour ce concours de manades de vaches cocardières organisé et monté avec soin par le Club Taurin Milhaudois. L’ensemble des cocardières a tenu  ses promesses,  sans moment exceptionnel il est vrai, mais surtout sans moment de lassitude de la première à la dernière et dont au final Pandora (Les Baumelles) se verra attribuer le prix de la cocardières et Boumiane (Saint Pierre) celui de la barricadière... Thibaud Douville sera récompensé incontestablement du prix du meilleur animateur  et ce en présence du groupe de traditions local Garrigues et Mistral.

Seule ombre au tableau, la panne de sonorisation musicale (trompettes et Carmen) qui a rendu la tâche pas évidente à Jacques Roumajon et a plombé un peu l’ambiance. Une sono quasi-inaudible a été installé mais bon ...
milhaud,vaches cocardieres,courses camarguaisesPhoto sur Boyer - La première, à fouler le sable va être Hacienda (Cyr, n°563) qui va fort bien d’acquitter de son rôle. Sollicitée dans les planches, ses répliques sont déterminées et elle s’engage puissamment aux planches derrière Boyer (2), Boudouin (2), Douville et Dumont. Avec ses ficelles elle regagne le toril avec le disque pour la septième fois.
Seconde, Moustello (Chapelle, n°508) a mieux terminé que ce qu’elle a commencé en montrant un peu plus d’intérêt, notamment deux jolies réaction sur Ricci et quelques arrivées au fil des barrières. Ses glands sur les cornes, elle retourne avec les honneurs pour la troisième fois.
milhaud,vaches cocardieres,courses camarguaisesPhoto avec Dumont - En troisième position, Boumiane (Saint Pierre, n°201) après avoir sauté sur Douville, va taper aux trousses de Ricci, Dumont et Douville (2) pour autant de Carmen. Une série delenchera le disque avant qu’elle ne se réfugie dans le couloir (3 fois). Sa ficelle, à 100€, retourne à la maison en musique.
Juste avant la pause, Carioca (Raynaud, n°415) fait un parcours sans faute. Positionnée idéalement, elle à l’ œil partout et, pétillante, elle réplique vivement pour serrer au plus ses poursuites qu’elle conclut la majorité du temps en tapant des cornes le bois. Ses enfermées sur Ricci et Douville déclenchent le disque par 4 fois comme à sa rentrée.
milhaud,vaches cocardieres,courses camarguaisesA place de vedette, Pandora (Les Baumelles, n°720) ► Photo avec Boyer - était venue exhiber ses qualités. Après ses tours de chauffe et quand elle se place, personne de ne presse. Consentie elle ne se laisse pas enfermer et au troisième raset, glisse le long des planches pour partir à l’opposé. S’aidant aussi d’un coup de tête (Dumont faillit en faire les frais) elle sera privée de sa cocarde primée à 160 € par Ricci à la dernière minute d’une sérieuse prestation.
milhaud,vaches cocardieres,courses camarguaisesPhoto sur Salinesi - Une des vétérantes de l’étape, Gazette (Chapelle, n°315) est, cocardièrement parlant au top. On ne s’improvise pas Cocardière d’Or 2009 et 2011. Son placement, ses répliques et surtout ses arrivées sont toujours autant déterminées et appliquées. Salinesi (2), Douville (3) et Boudouin se feront sévèrement raccompagner voire coincer les pieds au moment du saut. Une pluie de Carmen (8) renouvelée a sa rentrée porteuse de ses ficelles à l’issue d’une très bonne prestation de cocardière.
Avant dernière, Gisèle (Blatière Bessac, n°318) ne va rentrer dans la course qu’occasionnellement. Ses nombreux déplacements font que les rasets ne trouvent pas toujours réponse ou trouvent mais après-coup. Une jolie finition sur Boudouin déclenche le disque pour la 3e fois rejoué a sa rentrée.
Pour conclure, Duchesse (Chaballier, n°309) débute fantasque en tapant sur tout ce qui se présente à ses yeux. Mais, très vite, elle va baisser de rythme pour reprendre de plus belle en fin de course. Salinesi (2) Dumont, Ricci seront raccompagnés brutalement... Des Carmen (4) au total pour une bonne fin de course.
 
CYRIL DANIEL
Texte et photos
Les points : Douville : 17 points – Ricci : 14 points – Dumont : 6 points – Clarion : 4 points – Boyer : 2 points.
 
Organisateur : Club Taurin Milhaudois. Entrée : Une toute petite centaine toutes catégories (Gratuites – Payantes) confondues. Présidence : Jacques Roumajon. Raseteurs : M Gougeon – C Clarion – G Douville – T Dumont – S Salinesi – JL Ricci – A Boudouin – F Boyer.Tourneurs : JP Beker – D Dunan – A Duran – S Fargier

 

29/05/2014

LE GRAU-DU-ROI *VACHES COCARDIERES*

 le grau-du-roi,vaches cocardières,ascension,trophée philippe-thiers,courses camarguaises

Jeudi 29 mai 2014

VALSIERE, PELOTE, CIGALE et BIMBINETTE
SANS FORCER !
 
Tout  y était ...... Le beau temps, le monde sur les gradins (environ 1700 spectateurs), des cocardières à fort tempérament et d’autres plus vulnérables, du sérieux, du spectaculaire,  de l’argent sur les cornes mais les tenues blanches en avaient décidé autrement ne faisant, tout en restant respectueux, le minimum syndical au point d’entendre les tourneurs ( G Sagnier, A Duran, D Dunan) s’exclamer « essayez au moins, faites semblants » ou encore « si personne ne démarre je me lève vous m’avez gonflé maintenant »... Des cocardes à 500 € restent sur la tête ; une se lève à 490 € sur un raset coquin. Bref, vous l’avez compris, la course de vaches cocardières n’a pas atteint les sommets et pour cause...
Rien d’autre à dire à la sortie que de regarder dans le rétroviseur et regretter les années Jeanjean, Castel, Alteirac et Rouveyolles.  Si positivons quand même. On peut ressortir de cette course, en premier lieu Valsière de Chaballier suivie de Pélote du Ribansol, Bimbinette des Baumelles et la Cocardière d’Or en titre, Cigale de Ricard qui ont su saisir le peu d’opportunité  pour se mettre en valeur.
Chez les tenues blanches, aucun des 8 présents (Y. Perez, A Perez, J Pinter, S Mebarek , T Dumont, F Aliaoui, JL Ricci, M Charnelet, J Ferriol) n’est ressorti du lot, pourtant il n’en fallait pas beaucoup.
 
le grau-du-roi,vaches cocardières,ascension,trophée philippe-thiers,courses camarguaisesPhoto avec Dumont - Bimbinette (Les Baumelles- n°004).- A son âge elle n’a plus rien à apprendre. Collée aux planches, elle sort volontiers, anticipe légèrement et baisse la tête au contact. Une série déclenche le disque tout comme à son retour au toril porteuse de ses ficelles.
le grau-du-roi,vaches cocardières,ascension,trophée philippe-thiers,courses camarguaisesPhoto avec Dumont - Pelote (Ribansol- n°601).- D’entrée se place et attend... Ne trouvant chaussure à son pied elle change de terrain, toujours dans les planches, et attend. A droite comme à gauche ça tarde à venir. Une grosse anticipation et une puissante finition sur Dumont fait tourner le disque renouvelé à sa rentrée porteuse de son 2e gland.
Astride (Bon- n°731).- Elle a tendance à regarder ou à aller voir (4 fois) ce qui ce qui se passe en contre piste. Rasetée, elle ne tiendra pas le rythme et après deux jolies actions sur Ferriol, laissera passer pas mal... Le Carmen touristique la raccompagne porteuse, malgré ce, de sa cocarde.
Désirade (Chapelle – n°929).- Seulement 5 ans, et déjà dans le grand bain... Une jolie finition sur Dumont, un saut dans l’élan derrière Ferriol sont venus meubler son temps de course,  ponctué par des séjours dans le couloir. Porteuse de sa 2nde ficelle elle retourne au toril en silence.
le grau-du-roi,vaches cocardières,ascension,trophée philippe-thiers,courses camarguaisesPhoto avec Ferriol - Valsière (Chaballier – n°605).- La Cocardière d’Or 2012 a la pêche et  entend bien le faire savoir. Faute de travail, elle promène. Mais quand celui-ci arrive, rien à voir avec une valse, c’est plutôt un rock acrobatique qu’elle effectue surtout dans ses arrivées aux planches aux trousses Ferriol (3) Ricci (2) Dumont et Mebarek.... Ricci la prive de sa cocarde à 490 € et  de son 2nd gland dans sa dernière minute de course récompensée par un 6e Carmen.
Hélèna (Blatière-Béssac – n°745).- Elle répond volontiers en jouant d’un coup de tête prononcé et en mettant à son actif trois séries où elle gagne les centre de la piste d’un raset à l’autre. Elle aussi retourne au toril en silence.
le grau-du-roi,vaches cocardières,ascension,trophée philippe-thiers,courses camarguaisesPhoto avec Charnelet - Cigale (Ricard – n° 679).- Vive, rapide, et toujours près des planches (sans s’y coller cependant) et elle attend, mais rien de vient. Seulement 2 rasets à la tête  sur laquelle reste accrochée la cocarde à 500 €. 2 Carmen, retour inclus, pour la Cocardière d’Or en titre.
Pour conclure Gaïa (Chaballier – n°601) rasetée au compte-goutte a bien assuré son rôle de dernière malgré qu’elle fut moins percutante qu’à l’accoutumée.....  Ricci, Charnelet, Ferriol et Mebarek se feront raccompagner au dessus des planches pour 5 Carmen, rentrée comprises...
Texte et photos
Cyril DANIEL

28/05/2014

VESTRIC-ET-CANDIAC *LIGUES*

Mercredi 28 mai 2014

LES RIBANSOL, LA GALERE et NICOLLIN
SE METTENT EN EVIDENCE
 
Cette quatrième course de sélection de vaches cocardières a une fois de plus, comme les trois précédentes d’ailleurs, apporté sa part de satisfactions aux membres du Trophée Philippe Thiers, partis à la conquête de nouveaux talents et au public, relativement nombreux, compte tenu les contexte de ces courses (en ligue et le mercredi) .
Dans une première partie relativement sérieuse, et une seconde plus diversifiée, les manades du Ribansol, La Galère et Nicollin ont pris une longueur d’avance tout comme chez les blancs, le jeune Antoine Charrade qui à droite s’impose sans difficulté, bien secondé par Emmanuel Jodar et le vétéran de l’équipe Cédric Miralles.  Même si Mickael Lopez et Vito Viscomi ont eu de bons passages, avec Jérémy Pinter, les gauchers n’ont pas parus au mieux leur forme. Dommage !
Première, la n° 918 la manade La Galère se fait prendre au vire-vire et fait front en baissant la tête. Elle s’engage fort sur le raset et quand elle sent l’homme relativement proche  n’hésite pas à taper derrière Charrade (3), Jodar et sauter derrière Viscomi et Lopez. La plus âgée de la journée, la n° 717 de la manade Du Ribansol d’entrée trouve les angles et ralenti l’ardeur des hommes. Les poursuites sont serrées sur Charrade (3), Jodar et Miralles de même qu’une arrivée sur Jodar ou elle bascule . La 081 la manade Nicollin est tout aussi sérieuse. Elle s’engage fort sur le raset et se déploie aux planches  sur Miralles, Viscomi avant de les franchir à deux reprises à nouveau derrière Viscomi. Juste avant la pause, la course allait descendre d’un cran avec la n°808 de la manade Saint Gabriel qui se montra irrégulière. Elle peut être présente sur une série, comme sauter aux trousses de Miralles et Jodar mais aussi lâcher prise quand les hommes lui tombent dessus en appuyant moins  ses répliques.  
Après la pause,  la course sans perdre de son intérêt, allait devenir plus brouillonne à l’exception de la 945 de la manade La Galère, qui en dernière position, avec un œil de lynx et fusant sur tout ce qui bouge, va s’avérer extrêmement spectaculaire en tapant fortement sur Charrade (3), Viscomi, Miralles (2). La  n°703 de la manade De Sylveréal  (5e) a des qualités certaines qu’elle ne pourra pas toujours mettre en valeur par un manque, certes de travail, mais également de compétition. Elle saute néanmoins derrière Lopez et serre de très prés Charrade sur un raset pleine piste. Fougueuse, Fugueuse, la n° 943 de la manade La Clapière avec une dizaine de sauts, d’envolées dont une où elle coincera aux planches (sans mal) Jodar et le tout au détriment de sa personne.  Avant dernière, qu’elle vaillance et qu’elle bravoure chez la n°809 de la manade Didelot qui enchaînera les rasets, de droite comme de gauche avant d’enfermer et de conclure aux planches derrière Charrade.
A la direction Jacques Roumajon appuiera plusieurs fois sur le bouton pour déclencher les honneurs.
CYRIL DANIEL
Les honneurs : Manade La Galère : n° 918, 6 Carmen plus rentrée;  n°945, 8 Carmen + rentré. Manade Ribansol : 5 Carmen + Rentrée. Manade Nicollin : 5 Carmen + Rentrée. Manade Saint-Gabriel : 3 Carmen + Rentrée.Manade Sylveréal : 2 Carmen + Rentrée. Manade La Clapière : 2 Carmen. Manade Didelot : 2 Carmen + Rentrée.

17/05/2014

PELISSANNE *VACHES COCARDIERES*

Vendredi 16 mai 2014 - Trophée Philippe-Thiers

MARGOT ET THERESA ASSURENT LE SPECTACLE

Les spectateurs s’installent coté soleil, un vent assez fort et froid souffle sur Pelissanne, malgré cela, les vaches cocardières et les raseteurs ont su réchauffer l’atmosphère. Participent à la capelado : à droite Thibaud DOUVILLE, Sylvain SALINESI, Aurélien BOUDOUIN, Mohamed CHIG,   à gauche Jean Louis RICCI, Jeremy PINTER, Fréderic BOYER, Kevin MARQUIS. Accompagnés des tourneurs : Didier DUNAN, André DURAN, Emile LIEBALLE.

AURIANE (Manade R. CHAUVET) ne peut assumer son rôle de première, sa consœur lui ayant infligé un coup de corne à sa sortie du toril.

CORA n° 547 (Manade BLATIERE-BESSAC) Pas dans un grand jour, elle saute souvent seule pour s’évader ce qui oblige les blancs à raseter lors de ses déplacements. Rentre ses ficelles.

PAULINE N° 912 (Manade LA GALERE) la révélation de la première partie de course. C’est avec beaucoup de bravoure qu’elle prend tous les rasets (gauche et droite)au fil des minutes, elle monte en puissance, passe la tête au dessus des planches après BOYER ce qui lui vaut un Carmen, puis réalise à la suite trois puissants coups de barrières après DOUVILLE, PINTER, CHIG et entend la musique à chacune de ces actions. Rentre au toril sous les applaudissements avec l’air de Bizet.

ANTILOPE N° 709 (Manade BON) Une bombe entre en piste,  sa méchanceté refroidit l’ardeur des blancs qui hésitent à entrer dans le jeu, de ce fait, elle s’évade en contre-piste. Malgré le peu de rasets, nous retiendrons de ces 10 minutes de prestation trois grosses actions (2 après DOUVILLE, 1 sur BOUDOUIN qui lui coupe sa cocarde). Rentre au toril avec tous ses attributs en entendant Carmen.

MARGOT N° 838 (Manade R. CHAUVET)  Une méchanceté canalisée fait  d’elle une vache qui allie le placement, la rapidité, l’anticipation, les finitions et qui nous assure 10 minutes de spectacle complet. Plus d une douzaine d’actions, poitrail au dessus des planches, 6 après T.DOUVILLE, 2 après A.BOUDOUIN, et 1 après M.CHIG, K MARQUIS, JL RICCI, J.PINTER. F.BOYER. toutes ces actions sous l’air de Carmen en continu et les applaudissements des spectateurs. Elle regagne le toril avec  son second gland sous les applaudissements et la musique.

FLAVIE N° 811 (Manade BON) Rapide, beaucoup de sang, saute très souvent seule (même les portes de la contre piste) ce qui  donne beaucoup de travail à son gardian en début de course ! Sous l’effet de la fatigue, nous permet de voir ses qualités, prend une série de quatre rasets entend Carmen, Saute derrière T.DOUVILLE (Carmen) avant de regagner  en musique le toril porteuse de ses ficelles.   Vache à revoir après quelques courses pour qu’elle s’assagisse.

SARAH N° 917 (Manade LA GALERE) Dans un premier temps se déplace beaucoup, saute seule, avant de permettre aux raseteurs de nous démontrer sa  valeur. Un saut après T DOUVILLE, sa méchanceté fait qu’elle se réceptionne sur le dos, tête sous les planches, quelques secondes pour se remettre et la voilà de nouveau dans l’action. Une anticipation fait qu’elle enferme T  DOUVILLE, passe la tête après T DOUVILLE, F BOYER, JL RICCI, T DOUVILLE, Une grosse action sur le tourneur D DUNAN  à la dernière minute. SARAH rentre au toril ses ficelles sous l’air de Bizet qu’elle a déjà entendu 5 fois en piste.

THERESA N°448 (Manade BLATIERE-BESSAC)  La valeur sure de la devise ORANGE et VERTE. D’entrée, elle se jette dans la bagarre, se soulève aux planches après DOUVILLE,  anticipe fortement  sur BOUDOUIN (court en parallèle avec lui sur quelques mètres), avant de faire une même action sur T.DOUVILLE qui se termine aux planches par un gros coup de barrière. Une série de rasets nous montre sa vaillance et son côté cocardière.  Termine son temps de course par des actions spectaculaires aux planches, 3 après T DOUVILLE, 1 Sur A BOUDOUIN et S. SALINESI avant de finir à gauche sur F BOYER. Rentre ses ficelles en musique, sous les applaudissements,  Musique entendue à 10 reprises

Une course très plaisante  dans son ensemble, tous les raseteurs sont à féliciter avec un plus pour DOUVILLE et BOUDOUIN. Une présidence parfaite qui a su récompenser par la musique, autant les moments cocardiers que barricadiers. Félicitations au Club Taurin de Pelissanne.

                                                                                                                             Robert BORIE/Monique ROGGI

 

 

 CLASSEMENT DES RASETEURS

Thibaud DOUVILLE, 12 ; Aurélien BOUDOUIN, 8 ; Fréderic  BOYER, 6 ; Mohamed CHIG, 4 ; Jean Louis RICCI, 4 ; Jeremy PINTER, 4 ; Kevin MARQUIS, 2 ; Sylvain SALINESI , 1.

 

 

 

15/05/2014

VESTRIC-ET-CANDIAC *LIGUE*

Mercredi 14 mai 2014

Elles n'ont que le nom
de Saint... Pierre ou Louis

vestric,vaches cocardières,ligue,course camarguaise

La 746 de Saint-Pierre sur Robert

Pour sa 4e course de sélection, le Trophée Philippe Thiers avait retrouvé son « pétoulier » des arènes de Vestric et Candiac et leur fidèle public qui emplissait la moitié des gradins (un peu plus de 200 personnes). Le concours de 7 manades programmé aurait pu donner davantage si l’équipe de blanc s’était montrée un peu plus entreprenante. Seuls Antoine Charrade à droite et Geoffrey Robert à gauche se sont montrés les plus entreprenants et sont parvenus à résoudre les énigmes. Le reste de l’équipe (Maxime Carrasco, Jérémy Pinter, Yannick Perez, Jordan Magnetto) restant en retrait surtout quand il y avait un peu de difficulté. Mickael Arnel et Bari Khaled officiant dans leur rôle de tourneur ont fait de leur mieux (en mettant des fois à défaut les vaches) pour leur faciliter la tâche ? Mais à l’impossible, nul n’est tenu......
Toutes les vaches ont entendu des Carmen en course et à leur rentrée...
vestric,vaches cocardières,ligue,course camarguaiseEn cette semaine jonchée des Saints de Glace, ce sont les pensionnaires des manades Saint-Louis (◄ photo sur Charrade) - n°715 et Saint-Pierre (n°746) qui ont affiché les meilleures dispositions. La première citée  monte en puissance durant son temps. Les rasets sont serrées et les finitions frappantes sur Charrade (4) Robert (3) avant de traverser les planches derrière ce dernier. Quant à la seconde, en plus d’en imposer par sa prestance elle s’engage comme un boulet sur le raset avant de se jeter sans retenue sur les planches qui ne résisteront pas toujours comme derrière Robert (2) Charrade (3)..
vestric,vaches cocardières,ligue,course camarguaiseA un degré moindre mais tous aussi remarquée, la pensionnaire de la manade Cyr (n°004) - ► photo sur Charrade -  qui après quelques instant de chauffe s’est mise en valeur par son placement, sa détermination aux planches et son comportement très à l’aise dans les séries, avant de bousculer Robert sur un raset court juste avant le saut.
Quant à celle de la manade Lou Pantaï (761) avec vivacité elle va répondre au coup par coup en terminant au ras des planches.
La 915 de Saliérène placée aux planches s’engage bien sur le raset où elle se met au rythme du raseteur. Sa prestation souffrira d’un manque de travail. Tout comme la n°935 de la manade Lafisca,  trop sérieuse pour une dernière qui ne sera que très rarement sollicitée si ce n’est par Charrade qui sera gratifié de deux finitions.
La déception est venue des pensionnaires  de la manade Ricard. Sortie première, la n°018 après un début quelconque se reprend légèrement sur  la fin alors que la n°810 agira à l’inverse. Impressionnant d’entrée par ses envolées et sauts imprévisibles seule ou derrière les hommes (Charrade, Magnetto) qui oseront s’y confronter, ces derniers vont en prendre la mesure en fin de course et la protégée des Frères Guillot se montera parfaitement abordable en cédant à Robert sa cocarde à 70€.
CYRIL DANIEL
 

14/05/2014

SAINT-GEORGES-D'ORQUES *LIGUE*

Mardi 13 mai 2014

Sélection et initiation en terre saint-georgienne
 
Très très peu de monde à l’exception de la tribune côté ombre. Là une centaines d’enfants des écoles avaient pris place aux trois premières vaches en guise d’initiation à la course camarguaise. La 3e course de sélection de vaches cocardières organisée par le Trophée Philippe a mis en compétition 7 manades. Celle Des Termes n’ayant pu participer car force a été de constater par Jacques Roumajon, président de course, que la vaches qu’ils allaient présenter avait neuf ans.  
En piste, seulement 3 stagiaires (V. Viscomi, M. Méric,  C. Martinez) et 3 confirmés (J. Vic, M Charnelet, K Cartalade) qui étaient venus leur prêter main forte assistés des tourneurs M. Arnel et D Labrousse..... Malgré le sérieux de chacun, le travail a manqué à certaines vaches qui semblaient être bien disposées.
Néanmoins, l’air de Bizet a retenti  à chaque occasion et a récompensé la majorité des cocardière . Eappelons que la lauréate de la finale (après 7 courses de sélections) se verra retenue d’office pour la Finale du Trophée Philippe Thiers dans les arènes du Grau du Roi le 20 septembre 2014.
saint-georges-d'orques,vaches cocardières,ligue,course camarguaisePhoto sur Charnelet. Dans l’ensemble, si aucune prestation n’a vraiment survolé l’après midi, la n°909 de le Manade Lafon a su se faire remarquer par sa vivacité, sa légère anticipation et son ascension durant sa course devenant par moment d’appliquée à très appliquée et déterminée.
saint-georges-d'orques,vaches cocardières,ligue,course camarguaisePas mal non plus mais dans un registre plutôt classique la 754 de la manade Lopez qui sans aucun refus  et sans poser de réelles difficultés répondu présente sur les rasets aux termes desquels elle peut passer la tête.
▲ Photo 754 de Lopez sur Viscomi.

En dernière la 032 du Grand Salan a laissé entrevoir des qualités intéressantes notamment dans sa façon de se jeter avec force sur le raset en anticipant... Pas totalement entreprise par des hommes réticents, elle nous laisse un peu sur notre faim, mais ne nous laisse pas indifférents.
Tout comme d’ailleurs son acolyte la 929 sortir première qui après un temps de reconnaissance a su se mettre en valeur  avant de sauter derrière Méric a la dernière minute de sa prestation.
Sortie 4e, la 975 Des Montilles en impose de par sa prestance mais n’arrive pas à s’imposer face à des hommes qui vont en prendre la mesure malgré sa légère coupe du terrain notamment sur les reprises. Les pensionnaires des manades Robert Michel (n°918), mobile et fuyarde avec une dizaine de sauts, Vinuesa (n°089)  tout autant fuyarde et en plus sans grande défense et Vellas (n°152) après un saut derrière Charnelet, un excellent placement où personne ne se bouscule, va afficher une préférence pour la contre piste. Dommage pour ces 3  vaches chez qui on a senti, un manque de sorties qui leur aurait peut-être permis de se mettre davantage en valeur.
CYRIL DANIEL
La N. 032 du Grand Salan sur Méric

saint-georges-d'orques,vaches cocardières,ligue,course camarguaise

saint-georges-d'orques,vaches cocardières,ligue,course camarguaise

Initiation à la course camarguaise, organisée par le CT Le Trident

pour les écoles de Saint-Georges-d'Orques

******************

08/05/2014

CABANNES *VACHES COCARDIERES*

Mercredi 7 mai 2014 - Ligue
 
Des Provençales en sélection
Avantage aux N.855 de Chapelle et 001 de Gros
 
Après celles du Haut Gard à Saint-Chaptes la semaine dernière, c’était au tour d’une partie des manades provençales de mettre à l’épreuve leurs pensionnaires dans le cadre des sélections du Trophée Philippe-Thiers. L’entrée est maigre (une centaine de présents à bout de nez) et en piste, seulement 3 stagiaires (Romero Tegy, Dunan Stéphane, Magnetto Jordan), 1 du groupe détection (Lopez Mickael) et 1 confirmé (Douville Thibaud) aidés par deux tourneurs (Dunan Didier, Lévy Frédéric) auxquels est venu s’adjoindre à la 2e vache Boyer Frédéric.
Dans l’ensemble, cette course, prise dans son véritable contexte de sélections de jeunes vaches, de Ligue, ne fut pas dénuée d’intérêt.
cabannes,ligues,vaches cocardières,courses camarguaisesLa pensionnaire n°855 de la Manade Albert Chapelle (►photo), après un début de course fuyard (c’est le moins que l’on puisse dire) s’est avérée fort vaillante dans les séries (au nombre de 5) et extrêmement spectaculaire sur Dunan (4), Douville, Romero derrière qui elle tamponne ou franchit aisément les planches.
Quant à la n°853 du même élevage, elle a manqué d’avant et se contentait, à quelques exceptions prés de sortir du raset sans poser de difficultés (6’).
cabannes,ligues,vaches cocardières,courses camarguaisesPhoto - Pas en reste non plus, la n°001 de la Manade Gros qui "en a sous le capot". Placée correctement, elle s’élance avec vivacité et n’hésite pas, dés le premier raset à propulser Douville avant de basculer derrière Lopez, à nouveau Douville et Dunan... Régulière elle s’avère être une sacré partenaire. Quant à la seconde pensionnaire de la manade Gros, la n°905 a de l’énergie à revendre qu’elle n’utilise pas toujours à bon escient (13 sauts) mais par contre quand elle se place, elle bouillonne et fait le pas à chaque départ au point de faire passer Douville sous ses pattes. A revoir !
cabannes,ligues,vaches cocardières,courses camarguaisesLes 2 pensionnaires de la Manade Chauvet (n°943 ►Photo et n°082) sont elles aussi vaillantes. Avec très peu de refus, elles enchaînent les rasets avec cependant un peu plus d’application pour la seconde nommée avec quelques finitions notamment une sur Douville.
cabannes,ligues,vaches cocardières,courses camarguaisesComplétaient l’affiche, avec une seule vaches, les Manades Fournier  avec la vache ◄(Photo) n°945 qui n’aura que sa bravoure à défendre sans jamais accélérer la cadence, et Mogador  avec sa pensionnaire n°013 qui malgré ses 14 sauts ne posera guère de difficulté aux hommes.
Avec l’implication des tenues blanches notamment Stéphane Dunan et Guillaume Douville à droite et Mickael Lopez à gauche, les vaches, aux qualités certaines, ont laissé subodorer bon potentiel à revoir dans d’autres circonstances avec davantage de condition (pour certaines c’était la première de la saison ou tout simplement en pointe).
CYRIL DANIEL
Photos à suivre
 
Prochaines Courses
Mardi 13 mai à Saint-Georges-d’Orques :
Lopez, Vellas, Lafisca, Ribansol, Grand Salan, Robert Michel, Les Termes.
Mercredi 14 mai à Vestric-et-Candiac :

Lou Pantaï, Cyr, Saint-Pierre, Ricard, Saint-Louis, Agniel, Saliérène.

01/05/2014

SAINT-CHAPTES *VACHES COCARDIERES*

Mercredi 30 avril 2014
 
COUP D’ENVOI  DES SELECTIONS DE VACHES COCARDIERES
 
Avantage aux Manades Leron et Lou Simbeu
face à des hommes motivés
 
L’entrée est relativement belle pour être un mercredi et pour être une course de ligue. En effet, quelques 200 personnes avaient pris place sur les gradins pour la première course de sélection de vaches cocardières, après l’annulation la semaine dernière pour cause de mauvais temps de celle de Saint-Georges-d’Orques. 
vaches cocardières,préselection,ligue,course camarguaisePhoto N. 103 Manade Leron
Organisée par le Trophée Philippe Thiers et composée essentiellement de manades quasi-locales, ce concours c’est avéré fort plaisant (comme souvent avec des vaches) avec en point d’orgue les pensionnaires n°111 d’une extrême bravoure et surtout la n°103 qui, en plus de la vaillance, a affiché un côté fort spectaculaire toutes deux de la manade Leron.
vaches cocardières,préselection,ligue,course camarguaiseDans un autre registre mais ô combien prometteur, la (►Photo) n°814 de Lou Simbeu a effectué une prestation fort classique montant en intensité au fil du temps pour s’achever avec brio.
Non dénuée d’intérêts mais à un degré moindre les n°811 de la manade Lou Seden, n°915 des Oliviers et n°828  du Gardon toutes trois dotées d’une vaillance extrême sans omettre les finitions quand elles en ont eu l’opportunité.
La  n°703 de Crémier et la n°723  du Joncas complétant l’affiche ont affiché une bonne volonté mais la plupart du temps ralentie par un manque de chevaux sous le capot.
Mais, pour que la mayonnaise prenne encire faut-il que tous les ingrédients soient réunis. Pour se mesurer à cette gent féminine, une équipe de 6 hommes (+2 tourneurs Denis Labrousse et Mickael Arnel) ont mouillés le maillot pour offrir à ces demoiselles tout ce qu’ils pouvaient. Avec application, assiduité et sans ménager leurs efforts chacun dans son style est parvenu à se mettre en valeur avec cependant un petit plus pour Mathieu Laurent, Antoine Charrade,  Anthony Fabre et Nicolas Carta. Le reste de l’équipe composé de Jordan Magnetto, Jeremy Pinter, sans être en reste a bien contribué au succès de l’après-midi.
Au micro, Jacques Roumajon a maîtrisé ça de mains de maître en récompensant chacune des vaches par de multiples Carmen et en motivant les hommes par des primes appropriées.
 
La prochaine course de sélection se déroulera le Mercredi 07 mai à Cabannes avec les manades Fournier, Ribaud, Chapelle, Mogador, Chauvet et Gros.
 
CYRIL DANIEL

03/02/2014

VACHES COCARDIERES

Dimanche 2 février 2014 - Au Scamandre

Avec sérieux et passion

vaches cocardières,scamandre,course camarguaise

La salle de réunion du Scamandre a fait le plein pour l'assemblée générale des Vaches cocardières illustrant la bonne santé de l'association et du Trophée Philippe-Thiers. Et le président Patrick Garcia de souligner: "On y fait un bon travail avec sérieux et passion".

vaches cocardières,scamandre,course camarguaiseL'ambiance est bon enfant, familiale, et chacun a pu exprimer ses points de vue. Priorité aux rapports moral de Roger Astrologi et financier de Marc Béziat. Le secrétaire, après avoir évoqué la bonne tenue de la saison 2013 faisait remarquer qu'en 2014, huit vaches au lieu de dix seraient en compétition pour les présélections (Ligues)... Et précisait que la finale 2014 se déroulera au Grau-du-Roi, le samedi 20 septembre. Quant au trésorier, pas de souci, les finances sont bien tenues avec un solde positif (+ 797 €).  Et des subventions qui viennent conforter le bilan comptable par Jean Denat, vice-président du Conseil général du Gard, Patrick Bonton, conseiller général du Gard), et Gilbert Collard, député. 

L'occasion pour Patrick Bonton, élu et afeciouna,  de vanter la petite Camargue gardoise, qui a récemment acquis le label de 14e Grand Site de France (pour 6 ans) mettant en valeur l'environnement, le tourisme, le patrimoine dont la culture taurine.    En charge du Scamandre, l'élu n'a pas caché son plaisir de travailler à ce poste, aux côtés de Serge Colombeau, soulignant : "De nombreux scolaires sont accueillis ici, nous sommes un service public. Quant aux courses de vaches cocardières et notamment des présélections : "Ces courses de Ligue du mercredi ont un succès grandissant, elles permettent la découverte d'élevages et de jeunes raseteurs". Jean Denat, quant à lui, a annoncé : "la récente décision du Conseil général du Gard pour l'achat de 250 hectares de marais pour en conserver l'état actuel". 

Les conversations pouvaient se poursuivre à bâton rompu, micro ouvert à qui voulait s'exprimer après un rappel de Patrick Garcia : "Les trombes d'eau tombant sur Saint-Georges-d'Orques pour la journée de la finale des vaches 2013 mettant en péril la course de l'après-midi, sauvée par l'énorme travail des membres du club taurin Le Trident pour remettre la piste en état".  Applaudissements.  

La parole aux intervenants de la tribune (morceaux choisis):

vaches cocardières,scamandre,course camarguaiseFrançoise Peytavin (► photo) présidente de l'AETCC): "Belles récompenses pour les manadiers de l'AETCC, en particulier Pagès (vache gagnante des présélections), Ternen (Sybille, Cocardière d'argent). Pour avoir de bons taureaux, il faut de bonne vaches. Réflexion à avoir sur un possible tremplin entre les présélections des vaches et les Jeunes pousses..."

Gérard Batifort (président FFCC): "il faudra discuter sur les huit vaches au lieu de 10 en présélection (...) La femme est l'avenir de l'homme, la vache celui du cocardier..."

Serge Evesque (président de l'AGNS): "D'année en année, le Trophée des vaches cocardières s'améliore pour le bien de la sélection et l'éclosion de jeunes raseteurs".

vaches cocardières,scamandre,course camarguaiseFlorent Lupi (◄ photo) représentant la Raço di biou): "... les présélections sont vecteurs de progrès car par la vache passe l'avenir de la course camarguaise..."

Et après qu'Arnaud Fesquet a confirmé "l'aide que l'UCTPR apporte aux vaches cocardières va continuer", parole était donnée à l'assistance qui soulève un problème : "Les raseteurs du groupe 1 ne pouvaient pas raseter les vaches...". Réponse de vaches cocardières,scamandre,course camarguaiseLucien Pallix (►photo) (FFCC): "Aujourd'hui, les organisateurs pourront inviter aux courses de vaches, les raseteurs de toutes les catégories, cela va être modifié". Ceci confortant l'ancien raseteur Roger Granier: "le mélange ne peut qu'apporter à la course camarguaise". Monique Roggi quant à elle, demandait des précisions sur les raseteurs en détection. "Ceux-ci ne peuvent raseter que les vaches, taureaux jeunes et étalons, c'est le réglement, nous sommes une fédération sportive, il y a des réglements", expliquait Gérard Batifort.
Le manadier Chaballier posait le problème de la sécurité des taureaux barricadiers dans certaines arènes et demande une réflexion là-dessus. Xavier Guyot, propriétaire de la Cocardière d'Or 2013 - Cigale - mettait l'accent lui aussi "sur l'extraordinaire travail du CT de Saint-Georges-d'Orques pour la finale". "Pourquoi  pas de course de vaches au  Congrès", interrogeait Monique Roggi obtenant du président de la FFCC "cela peut se discuter". Et pour le clin d'oeil final, Monique de demander "Qu'en est-il de la parité hommes/femmes à la FFCC ?" Réponse : "On a du mal à en trouver"... Voilà du grain à moudre pour les prochaines discussions.

Il était temps de partager le verre de l'amitié puis le repas non moins amical tout à côté du Scamandre à la manade Blatière. Là en toute simplicité, tout le monde s'est quiché autour de la grande et longue table en bois, près de la cheminée. Vous me croirez si je vous dis que le volume des conversations est monté de plusieurs crans, Yves et Roger Granier faisant partager leurs - immenses - connaissances taurines à grand renfort de décibels.

MARTINE ALIAGA

Nouveauté : La gazette des Vaches cocardières réalisée par Monique Roggi qui détaille la saison 2013 et présente 2014.

 

vaches cocardières,scamandre,course camarguaise

 

07/09/2013

SAINT-GEORGES-D'ORQUES *VACHES COCARDIERES*

 saint-georges-d'orques,finale des vaches cocardières,courses camarguaises

Samedi 7 septembre 2013

CIGALE, SYBILLE, GISELE
MERITENT LEURS RECOMPENSES

Il a plu avant, quelques gouttes pendant, le déluge aux derniers accents de la Coupo Santo. Mais les neuf vaches de la finale ont couru et les prix ont été remis.

Ouf ! Organisation parfaite du CT Le Trident

LE PALMARES

saint-georges-d'orques,finale des vaches cocardières,courses camarguaises◄ Cigale de la manade Ricard, Cocardière d'Or

Sybille du Ternen, Cocardière d'Argent

Gisèle de Blatière-Bessac, meilleure vache de la finale

Prix des présélections, Baïonette de Pagès

Raseteurs : 1er Douville. 2. Dumont. 3. Ricci. 4. Lafare. 5. Gougeon

Meilleur animateur de la finale Rémi Guyon

Seul regret, la blessure au tout début de son temps de course de Valsière de Chaballier après un formidable coup aux planches sur Douville.

L'élection

 saint-georges-d'orques,finale des vaches cocardières,courses camarguaises

Saint-Georges affiche ses couleurs languedociennes (sang et or), viticoles et tauromachiques. La grande salle de réception joliment décorée sera, avec les arènes, l'un des lieux conviviaux de cette journée dédiée aux vaches. Le staff du Trophée des vaches cocardières est au complet, le CT Le Trident sur le pont autour de son président Serge Denis.

A la tribune Guy Martinelli, Arnaud Fesquet, Serge Denis, Patrick Garcia président des Vaches, Roger Astrologi secrétaire, Marcou Béziat trésorier, Jacques Roumajon vice-président et Chantal Chomel représentant la mairie.

28 bulletins sont exprimés pour les votes. Sur les 7 vaches recevant des voix, Cigale de Ricard avec 6 votes est élue Cocardière d'Or. Pour la Cocardière d'Argent, deux tours seront nécessaires entre Sybille et Gisèle(5 voix chacune). La Vache du Ternen sort en tête du 2e tour.

Pour Patrick Garcia, président : "C'est le reflet de la saison (20 courses), où toutes les vaches ont montré tour à tour leurs qualités".
Serge Denis, président du CT Le Trident : "Félicitations à la manade Ricard mais aussi à toutes les vaches que j'ai vues cette saison. C'est la 2e fois que le Trident organise la finale, en 1995 aussi il avait plu et nous avions reporté. Mais là nous avons bâché la piste, tout est prêt et espérons que cela va passer...". Et Jacques Roumajon de rappeler également "Il y a 15 ans, il avait plu aussi mais quinze jours après, nous avions eu une très belle finale. Cette année, le panel des vaches est de bonne qualité, le vote a été serré"...

LA COURSE TROPHEE PHILIPPE-THIERS

 

saint-georges-d'orques,finale des vaches cocardières,courses camarguaises

Les vainqueurs : Douville et Cigale

Entrée : plein. Organisateur : CT Le Trident. Président : Jacques Roumajon. Raseteurs droitiers : Guyon, Dumont, Douville. Gauchers : Clarion, Gogueon, Pinter, Ricci, Lafare. Tourneurs : Dunan, Duran, Fouque.

Chaque vache court 10 minutes. Ensemble de qualité pour ces vaches combattives, le plus à Sybille (3e du Ternen), Cigale (5e, Ricard), Gisèle (Blatière-Bessac), des regrets pour la blessure de Valsière (8e, Cocardière d'Or 2012) qui avait attaqué ses premières minutes de course sur un rythme trépidant. Les Carmen rythment la course aux bons moments. Les raseteurs ont bien travaillé notamment avec Guyon qui entraîne le groupe et Douville bon premier des vaches. La présidence prime à bon escient, le public est attentif et participatif, le décorum soigné (La Pichoto Camargo, Lis tambourinaïres de l'Estang de l'Or, pena Les Z'improvistes) pour une vision finale très agréable malgré le temps menaçant.
Mouette (Saint-Pierre).- Cul aux planches pour une entame solide. quelques fusées pour corser les débats et défend jalousement son territoire.
Carioca (Raynaud).- Combattante et autoritaire, elle va vite et tape droit en finition. Chasse et reste concernée jusqu'aux planches. Raccompagne dangereusement de sa corne droite "astifine". Rentre une ficelle.
Moustelle (Chapelle).- S'enfile de longues et vaillantes séries avec générosité, défend 7 minutes ses glands et rentre facilement ses ficelles.
Sybille (Le Ternen).- La Cocardière d'Argent a l'oeil et le long des planches, livre de superbes conclusions serrées notamment sur Guyon. Moins tranchante pourtant qu'à l'ordinaire, aux dires des spécialistes, elle occupe intelligemment le terrain et n'offre pas ses attributs sur un plateau. Rentre ses ficelles au terme d'une bonne prestation.
Cigale (Ricard).- C'est elle qui fixe les règles. Et les blancs hésitent. Douville a le mérite d'essayer, Cigale chasse et se ménage un large espace. Les primes montent, le président motive les blancs, coup de barrière sur Douville, série, Guyon écarté. La Cocardière d'Or brille, et les glands à 200€ resteront inaccessible. Le vote du jury des vaches ne souffre d'aucune contestation.
Gisèle (Blatière-Bessac).- Elle  livre deux facettes de sa personnalité. Soit, se montre remuante et prend les rasets au passage. Mais quand le rythme s'accélère, elle devient méchante comme une peste, bacèle en rafales. La première ficelle primée à 400€, attise les hommes et le public s'enthousiasme. Irrégulière certes mais les bons moments rattrapent le reste. Rentre ses ficelles.
Marthe (Lafisca).- Sélectionnée dans les courses de présélection et peu aguerrie, les blancs lui mettent d'entrée la pression. Elle a du coeur mais pas assez pour résister plus de quelques minutes.
Valsière (Chaballier).- Ce n'est pas la même musique. "C'est un taureau", avertit le tourneur Duran. En effet, la Cocardière d'Or 2012 se jette à l'assaut des hommes mais sur un énorme tampon après Douville, elle se blesse à la patte. Course écourtée. Et si elle ne reçoit pas "Carmen" c'est parce qu'"on ne fait pas jouer la musique à une bête blessée", explique le président Roumajon.
Baïonnette (Pagès).- La gagnante des courses de présélection, affiche à 5ans, son envie de briller. Généreuse pendant les premiers attributs, elle se place mieux aux ficelles, reste participative et fonce cornes pointées. Agréable, elle suit jusqu'aux planches et se livre dans de belles finitions pour un joli final.

MARTINE ALIAGA

D'autres photos à venir...

 

saint-georges-d'orques,finale des vaches cocardières,courses camarguaises

Tous les acteurs de cette belle journée sont présents à la remise des prix (voir ci-dessus) sous un ciel de plus en plus menaçant.
Il n'y aura qu'un seul couplet à la Coupo Santo, annonce Jacques Roumajon, le pena entonne l'hymne, le ciel se déchire, c'est le déluge... Aux abris, retour à la salle pour finir avec estrambord comme il se doit.

 

saint-georges-d'orques,finale des vaches cocardières,courses camarguaises

▲ Douville, 1er prix des raseteurs avec Patrick Garcia, président des vaches.

▼ Batiste Andréo a reçu le prix pour Sybille du Ternen, Cocardière d'Argent

 

saint-georges-d'orques,finale des vaches cocardières,courses camarguaises

******************************

.


05/09/2013

SAINT-GEORGES-D'ORQUES *FINALE DES VACHES COCARDIERES*

 saint-georges-d'orques,finale du trophée des vaches cocardières,course camarguaise

Samedi 7 septembre 2013

LA FINALE DES VACHES COCARDIERES
DANS L'HERAULT

 saint-georges-d'orques,finale du trophée des vaches cocardières,course camarguaise

Ce samedi 7 septembre, la piste saint-Georgienne retrouve sa grande tradition des courses de vaches cocardières. Déjà en 1995, le village languedocien proche de Montpellier, serti au milieu d'un vignoble réputé, avait reçu la finale de cette compétition relevée.

Marc Béziat, alors président du CT Le Trident, se souvient : "Cela avait été une très grande course, le palmarès des raseteurs est éloquent : 1er Alteyrac, suivi de Rouveyrolles, Abellan, Castel et Tauleigne. Quant aux vaches, la célèbre Tartugo de Lafont y courait pour sa 10e finale, nous l'avions d'ailleurs honorée d'un coup de coeur. La Cocardière d'Or fut la célèbre Saladelle de la manade Alain, tandis que la meilleure prestation de la finale allait à Gueuse de Ribaud".

Donc, une grande journée s'annonce ce samedi pour la nouvelle équipe bien soudée autour de son président et ancien raseteur Serge Denis. Et pour cette 33e finale, le matin sera dédié à l'élection de la Cocardière d'Or, apéritif, repas. A partir de 15 h 45, rendez-vous pour la course dans les pimpantes arènes, toutes de neuf repeintes. La capelado et la remise des prix seront soignées comme il se doit.

saint-georges-d'orques,finale du trophée des vaches cocardières,course camarguaise

Raseteurs :

Classement du Trophée P. Thiers avant la finale
1. Douville 235 points
2. T. Dumont 163
3. JL. Ricci 160
4 Lafare 65
5. Pinter 51
6. M. Gougeon 48
7. M. Lopez 37
8. D. Maurel 34
9. K. Cartalade 27
10. M. Chig 25
11. Sabatier et Salinési 23

 

Rémi Guyon, invité d'honneur

26/08/2013

VACHES COCARDIERES *CLASSEMENT DES RASETEURS*

La finale du Trophée des Vaches cocardières se rapproche (Saint-Georges-d'orques, le samedi 7 septembre) et le classement des raseteurs est le suivant après les courses de Saint-Chaptes, Lattes et Clarensac du dernier week-end
 .
1° Douville 209 points . 2° T. Dumont 156. 3° JL. Ricci 152. 4° Lafare 65. 5°J. Pinter 41.  6° M.Lopez 37. 7° D. Maurel 34 .8° M. Gougeon 32. 9° K. Cartalade 27. 10° M. Chig 25. 11° D. Sabatier et S. Salinési 23. 13° R.Roux 19.14° Gauthier 14.  15° Charnelet  13.

 Prochaine course le 1 Septembre 2013 à Saint Gilles