Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

15/10/2011

SAINT REMY DE PROVENCE -3e TROPHEE DEMOISELLE DES ALPILLES*

Samedi 15 Octobre 2011

GAZETTE LA CONQUÉRANTE …

 St Rémy Vaches 15 10 074.jpg

▲ Gazette (A Chapelle) offensive après Martin Cocher.

Entrée: 1/3 Organisateur: Comité fêtes Présidence: T Tosas Droitiers: Boudouin, Charnelet, Chig, Roux, Sabatier Gauchers: Cartalade, Lafare, Martin, Martin-Cocher Tourneurs: Dumas, Jorquéra.

Joli succès pour le 3e trophée de la demoiselle des Alpilles remporté par Gazette proche de la perfection devant Cigale difficile d’accès. Vanelle échoue à une voix. Chez les hommes tous participent activement. Sabatier et Martin Cocher sont logiquement honorés mais Lafare, Chig et Roux sont aussi à citer. La remise des prix s’effectue en piste avec les arlésiennes locales, Julia Berizzi et Angélique Marignan demoiselles d’honneur de la Reine d’Arles, la demoiselle de St Rémy et les cavalières de la manade Caillan accompagnées du porte drapeau.

Après deux vaches emboulées rasetées par l’école taurine de St Rémy, la jeune RALEUSE (Caillan) est de mauvaise humeur. Elle change de terrain, frappe sur Chig mais saute seule et a du mal à rentrer dans la course. A revoir plus aguerrie. 1 Carmen et rentrée.
Avec sa corpulence masculine, MAYA (Ribaud) butine gauche-droite avec conviction. Sérieuse, elle se donne sans retenue dans les séries, percute Martin Cocher (2), saute après Martin et rentre une ficelle. 6 Carmen et rentrée.
Attaquée prudemment, VANELLE (Cavallini) enferme Martin Cocher et Sabatier. Corpulente elle aussi, elle manque de pression aux ficelles pour donner le meilleur mais sa fin de course est percutante après Cartalade et Sabatier. 6 Carmen dont retour avec ses ficelles.

MARQUISE (Les Baumelles) effectue neuf minutes énergiques avec du placement et des séries. Son sens du combat lui permet d’enfermer les anges blancs dans des poursuites serrées. 5 Carmen et rentrée.
Plein gaz, GAZETTE (Chapelle) sort avec du pétard et réalise une solide partition cocardière et barricadière. Elle surveille, pointe les cornes et effectue des finitions puissantes dans une prestation quasi parfaite avec le prix du jour et de nombreux Carmen.
Rapide, CIGALE (Ricard) crisse dès le début du raset. Ses anticipations inspirent la crainte. Elle fait réfléchir, enferme dangereusement Martin Cocher, saute après Chig et termine par un coup de barrière sur Boudouin. Ficelles inaccessibles. 5 Carmen dont retour.

Noire et blanche, ARIANE (Brestalou) malgré son petit physique ne perd pas le fil des rasets. Concentrée et volontaire elle se jette avec tout son moral dans la bataille et finit même par percuter Chig (2) et Boudouin dans un final relevé. 7 Carmen et rentrée. Solide, SYBILLE (Le Ternen) baisse la tête, crée de la difficulté, se place idéalement et cloue dangereusement les cornes aux planches. Les hommes accusent le coup physiquement mais Chig lui fait accomplir un grand coup de barrière. 4 Carmen et retour avec ses ficelles.
SABRINA (La Galère) remplace Christine blessée. A 11 ans elle connaît la musique et si elle sait percuter comme sur Roux et Martin Cocher, sa course est plutôt classique. Elle reçoit la bourre pour la première ficelle que s’offre Roux à la dernière minute. 7 Carmen et rentrée.

St Rémy Vaches 15 10 008.jpg

▲ Raleuse (Caillan) sur Chig.

▼ Maya (Ribaud) avec Aurélien Boudouin.

St Rémy Vaches 15 10 018.jpg

St Rémy Vaches 15 10 028.jpg

▲ Vanelle (Cavallini) enferme sévèrement Damien Martin Cocher.

▼ Marquise (Les Baumelles) et Jérôme Martin.

St Rémy Vaches 15 10 044.jpg

 St Rémy Vaches 15 10 083.jpg

▲ Gazette (A Chapelle) percutante après Roux.

▼ Cigale (Ricard) dans une grande action derrière Chig.

St Rémy Vaches 15 10 105.jpg

St Rémy Vaches 15 10 145.jpg

▲ Albert Chapelle et Florent Lupi lors de la remise du prix de Gazette.

 Texte et photos Eric AUPHAN

Palmarès 3e Trophée Demoiselle des Alpilles.

1er prix meilleure vache: Gazette Manade Albert Chapelle.

2nd prix meilleure vache: Cigale Manade Ricard.

Meilleur animateur droitier David Sabatier

Meilleur animateur gaucher Damien Martin Cocher.

11/09/2011

ST REMY DE PROVENCE *31e Finale des Vaches Cocardières*

Samedi 10 Septembre 2011

 GAZETTE EN OR POUR LA SECONDE FOIS
 CHRISTINE L’ARGENT ET LE PANACHE …

 saint-rémy-de-provence,finale des vaches cocardières,gazette de chapelle,christine de la galère,ricci,courses camarguaises

Christine - Ricci

Entrée: ½ Organisateur: Association des Vaches Cocardières Présidence: J Roumajon Droitiers: Bonhomme, Douville, Dumont, Roux, Sabatier. Gauchers: Cartalade, Lafare, Poujol, Ricci. Tourneurs: Jorquéra, Lieballe (rentre 3ème), Rado.

Après deux vaches emboulées pétillantes de la manade Caillan, la capélado est rehaussée par la péna de Saint Etienne du Grès, les arlésiennes, la demoiselle de St Rémy, sa demoiselle d’honneur et les cavalières de la manade Caillan. Les cocardières donnent du fil à retordre aux hommes avec une seule ficelle levée. Lafare et Roux sont les animateurs du jour, Poujol est à l’origine des plus belles actions, Ricci assure par moments mais l’ensemble manque de pression dès qu’on arrive aux ficelles. Toutes les vaches ont du répondant. Gazette honore son second titre et Christine est explosive.

Aux rubans, GRAVESONNAISE (Caillan) court beaucoup trop mais percute criminellement aux trousses de Lafare, Roux et Sabatier. Toujours le long des planches, elle sélectionne aux ficelles et les conserve. 2 Carmen et retour.

Rapide, GENTIANE (Ribaud) donne le ton après Ricci et Roux avec un goût de liqueur amère aux planches. Volontaire dans les séries, elle enferme Poujol et bascule après lui. Dangereuse, elle percute une demi-douzaine de fois et conserve ses ficelles. 10 Carmen et rentrée.

La grande ZOÉ (Ricard) inspire la crainte. Elle attend au centre, décolle après Rado. Les blancs redoutent ses sauts. Sabatier coupe la cocarde et Zoé brise la planche. Lafare lève un gland et Zoé le poursuit en contre piste. Excellente elle conserve sa cocarde en musique jouée 6 fois.

Placée près des bois, CARIOCA (Raynaud) frappe violemment contre les planches sur la plupart des rasets. Disponible, c’est la seule à concéder une ficelle mais au terme d’un course combative. 9 Carmen et rentrée.

Concentrée, GAZETTE (Chapelle) étrenne son 2ème titre par un coup de barrière sur Bonhomme. Elle coupe le terrain, envoie les cornes, baisse la tête et complique le combat. Pas submergée elle termine par une enfermée après Sabatier. Ses ficelles sont inaccessibles. 10 Carmen dont retour.

Rapide, OPALE (Brestalou) se tourne vite et contrôle les départs. Elle monte sur les tourneurs, ne se laisse pas manœuvrer facilement. Cocardière, elle manque de pression et conserve ses ficelles. 5 Carmen et rentrée.

CIGALE (Ricard) n’est pas fainéante. Elle trouve en Poujol une fourmi blanche qui lui fait accomplir deux splendides actions. Plus abordable sur la fin elle a un gros moral et se montre très valeureuse. 3 Carmen et retour.

Puissante aux bois, CHRISTINE (La Galère) offre un festival d’actions barricadières avec des sauts et des percussions époustouflantes. Au terme d’une grosse envolée elle malmène Lafare sur le mur mais sans mal. Eblouissante de volonté elle prend tout et termine éprouvée mais avec l’ovation. 11 Carmen et rentrée.

VALSIERE (Chaballier) percute de façon puissante une demi-douzaine de fois. Une jeune vache avec un gros potentiel, vaillante elle chasse les hommes et termine sur une bonne note. 6 Carmen et rentrée.

Texte et photos Eric AUPHAN

saint-rémy-de-provence,finale des vaches cocardières,gazette de chapelle,christine de la galère,ricci,courses camarguaises

Lafare - Gazette

Palmarès 31ème Finale Trophée Louis Thiers.

1er Ricci 121 points, 2ème Douville 80 pts, 3ème Lafare 66 pts, 4ème Roux 64 pts, 5ème Cartalade 39 pts.

Cocardière d’or 2011 Gazette Manade A Chapelle (9 voix).

Cocardière d’argent 2011 Christine Manade La Galère (5 voix).

Meilleure vache de la finale Christine Manade La Galère.

Meilleurs animateurs Rodolphe Roux et Jérémy Lafare

31/05/2011

SAINT-GEORGES-D'ORQUES

Ce week-end

A 60 ANS LE TRIDENT REDEMARRE DE PLUS BELLE

STGEORGES2.jpg« Ce 60e anniversaire marque le revivre du club taurin, apprécie Serge Denis, à la tête du Trident pour la 2e saison. Les gens passionnés se sont rassemblés. Il y a de l’amitié. On a engagé pas mal d’argent mais ou on fait les choses bien ou on les fait pas». Le programme en témoigne... à la hauteur de l’événement et du passé du club. Car ce Trident-là, hors du berceau traditionnel camarguais, peut se targuer de quelques beaux événements taurins. Témoins de la ténacité et de la fe de ceux qui l’ont animé. A Saint-Georges-d’Orques, village vigneron, languedocien revendiqué, à deux pas de Montpellier, les taureaux font partie du patrimoine. Et avant que les arènes ne trouvent leur place “en haut” de la commune, les photos témoignent des plans de charrettes “en bas”, croulant sous les spectateurs.
Marc Béziat, également trésorier des Vaches cocardières, remonte le temps : « Ici, Il est venu de grands cocardiers comme Samouraï de Saumade, en 77, Charlot de Ribaud, Lieutenant du Languedoc, Moussaillon de Pastré... et les meilleurs raseteurs Castro, Dumas, Jouanet, Roumajon, Valat, Ferrand, Alteirac, Durand, et j’en passe». Sans oublier Serge Denis, raseteur à la carrière bien rempli de 1978 à 88. Des dates marquantes jalonnent le passé : 1970, les Royales de Pastré et du Languedoc ; 1977, Révélations du Trident d’Or ; 1980, finale du Trident d’Or ; 1994, course aux As pour la rénovation des arènes ; 1995, finale des Vaches cocardières..
Aujourd’hui, après quelques années à se chercher, le Trident repart de plus belle. «Après une première saison, chacun et chacune a trouvé sa place, je suis un président qui délègue», ajoute Serge Denis qui peut compter sur les familles “historiques” de Saint-Georges, les Falgueirettes, Béziat, Malzac, Laurens, Camplo, Bascou, etc.
Avec des arènes qui s’améliorent au fil du temps,«grâce au soutien sans faille de tous les maires», et un espace ombragé autour qui permet de rassembler toutes les animations en un même lieu, les Saint-Georgiens espèrent recevoir pour ce 60e anniversaire l’adhésion des habitants et même accueillir des spectateurs extérieurs. Ces deux jours, les animations de rue et les courses valent le déplacement. Le plateau de Vaches cocardières du samedi est digne d’une finale, avec les Cocardières d’Or 2009 et 2010, une Cocardière d’Argent et des finalistes. Rien que çà! Le dimanche, Serge Denis a programmé des taureaux en devenir «c’est le rôle de notre piste»  mais qui ont déjà une réputation et un bon groupe de raseteurs parmi lesquels Jérémy Aliaga, 2e au Trophée de l’Avenir.
Ce week-end, dans le village et les arènes décorées en rouge et or, Le Trident soufflera ses 60 bougies sous le signe de l’estrambord, les yeux tournés vers l’avenir et des projets plein la tête.


MARTINE ALIAGA
Photo J.S.

LE PROGRAMME

STGEORAFF.jpgSamedi 4 juin 11h, festival d’abrivado manades Chapelle, Lafon, Chaballier. 12h, vache aux arènes. 13h, repas aux arènes. 16h30, course de vaches cocardières: Eva de Ricard, Opale du Brestalou, Gazette de Chapelle, Coquillette de Lafon, Mouette de Saint-Pierre, Valsière de Chaballier, Pelote de Rébuffat, Perrine du Joncas. 18h30, bandido.
La journée de samedi est annulée (orages), sauf le repas.


Dimanche 5 juin Journée Michel Laurens. 9h, messe aux arènes. 10h30, dépôt de gerbe au cimetière. 11h30, lâcher de 60 taureaux dans les rues. 12h, repas. 16h30, course Trophée de l’Avenir : Perille du Grand Salan, Chouan de Lafon, Emir de Margé, Angelus du Ternen, Belajio de Saumade, Le Corse de Mermoux et Canberra de Saint-Pierre. Raseteurs : Aliaga, Granier, Jourdan, Oudjit, Paparone, Santelli, Deslys et Castel.
Remise des trophée par les petits-enfants de Michel Laurens. 18h30, bandido. Journée animée par la peña de Cournonterral. Expo de photos anciennes de bouvine et du village.

10/05/2011

VACHES COCARDIERES : PRESELECTIONS

vaches11.jpg

25/04/2011

VESTRIC : COURSE DE PRESELECTION DE VACHES

Mercredi 27 avril 2011

VESTRIC27AVRI.jpg

31/03/2011

VACHES COCARDIERES : LES DATES DES PRESELECTIONS

VC PRESELECTION.jpg

08/02/2011

VACHES COCARDIERS - TROPHEE PHILIPPE-THIERS

Dimanche 6 février 2011 à Uchaud

GARDER L’ESPOIR MALGRE LA CRISE

A.jpg

A la tribune : Serge Evesque (président des gardians non salariés), Patrick Bonton (Conseiller général du Gard), Henri Itier (président de la FFCC), Marc Béziat (trésorier des VC), Roger Astrologi (secrétaire des VC), Patrick Garcia (président des VC), Francis Clavel (Association traditions taurines d’Uchaud), C. Eymard (maire d’Uchaud), Florent Chapelle (représentant l’association des manadiers Raço di biou), Françoise Peytavin (présidente des manadiers AETCC).

A2.jpgLa bouvine cogite après une pauvre saison 2010. Le Trophée des Vaches cocardières n’y coupe pas. Faut-il pour autant jeter le bébé avec l’eau du bain ? Dimanche dernier, à Uchaud, les intervenants ont souligné les mêmes effets que dans les autres assemblées : baisse des entrées aux arènes, nombre trop important de courses, dures attaques sur les bénévoles, crise générale, mauvaise communication, et surtout manque d’implication des raseteurs… La course camarguaise cherche des bouc-émissaires, les raseteurs en première ligne trinquent… Et les mêmes qui accusent, accumulent les réglements qui coupent les ailes de ce spectacle qu’on voudrait rendre obligatoire et qui pourtant ne vit que par et pour  l’éphémère et l’émotion qu’il suscite. Heureusement, une fois les griefs exposés, des voix se sont élevées pour renverser la vapeur et finalement conclure que le Trophée Louis-Thiers (ndlr : comme la course camarguaise) ne se porte pas si mal que ça. Ouf !

ILS ONT DIT

Patrick Garcia, président des Vaches cocardières : « Je tiens à souligner le travail sérieux des bénévoles de l’association. Le Trophée des VC se porte bien, les organisateurs se plaignent du mauvais travail des raseteurs. Il faut les soutenir les raseteurs et que les organisateurs se penchent sur le problème ».

Henri Itier, président FFCC : « La sélection passe par les vaches, excellentes aux finales. Dommage qu’il manque des raseteurs et de la communication ».

Françoise Peytavin, présidente des manadiers AETCC : « Je demande que les vaches de présélection soient nées et marquées de la manade. Le premier acte d’élevage et de faire naître ». Et après discussion à ce sujet  rajoute : « bien sûr il faut aider les manadiers touchés par les abattages et qui redémarrent, je parlais d’autres manades ».

Florent Chapelle (représentant les manadiers Raço di biou) : « Le spectacle a été au rendez-vous de la finale. Le nombre de courses de vaches est en diminution, c’est inquiétant… Le spectateur, avec la crise, fait des choix en terme de qualité ». Il attire l’attention sur « Les attaques perpétrées contre les bénévoles qui s’engagent (affaire du Grau-du-Roi) » et appelle à un grand rassemblement en soutien aux élus du Grau-du-Roi. « Inquiétudes mais espoirs aussi. 2011 permettra aux divers acteurs de se responsabiliser. Je rends hommage aux bénévoles, aux gardians non salariés et félicite la Cocardière d’Or 2010 ».

Roger Astrologi (secrétaire des vaches) : « Je rappelle aux organisateurs qu’ils peuvent faire appel à tous les raseteurs et pas obligatoirement à ceux des vaches cocardières ».

A1.jpgJacques Roumajon (membre des VC et ancien raseteur) : « On ne va pas faire le procès des raseteurs ni les gendarmes chez les manadiers ». « Le Trophée Louis-Thiers ne se porte pas si mal que ça. On fait avec les vaches et les raseteurs qu’on a. Restons humbles ! ».

Albert Chapelle (manadier) :  « Je remercie les raseteurs qui prennent des risques ».

Rose-Marie Vidal (élue à Mauguio et membre des VC) : « 2011 est l’année du bénévolat, il faut en profiter pour encourager les bénévoles ». Au sujet des raseteurs : « Les raseteurs aussi doivent rêver… Peut-être qu’on les empêche de rêver… ». Au sujet du manque d’implication : « C’est un phénomène de société qu’on retrouve dans la course camarguaise. Malgré ce il faut avoir de l’espoir ».

Thomas Dumont (raseteur et vainqueur du Trophée des VC 2010) : « Le qualité ça se paye. Quand on invite Dumont et Deslys, c’est sûr qu’on n’a pas en piste Villard et Auzolle. J’ai pris quatre coups de corne dans ma carrière, je n’ai eu d’appels téléphoniques que de ma famille. Respectez-nous, au lieu de nous taper sur les doigts sans cesse. On prend des risques pour vous faire plaisir, alors écoutez-vous et ne décidez pas pour nous ».

Bernard Planchon (Union des clubs taurins Paul-Ricard) : « L’UCTPR réaffirme son soutien à l’association des vaches cocardières. Malgré la crise qui touche toutes les tauromachies, il faut travailler dans la qualité et garder l’espoir ».

C. Eymard (maire d’Uchaud) : « Les directives des préfets sont de plus en plus contraignantes concernant la sécurité dans une société qui ouvre systématiquement le parapluie. J’encourage les organisateurs à faire du « dumping » auprès des élus pour arrêter ce surplus de lois impossibles à gérer. Il faut porte la bonne parole pour supporter les traditions camarguaises ».

LES COMPTES RENDUS EN BREF

Roger Astrologi (secrétaire) : 48 manades ont participé aux courses de présélections. Finale 2010 au Grau-du-Roi : 1er, Dumont Thomas ; raseteur le plus méritant de la finale Rodolphe Roux. Cocardière d’Or : Opale de la manade du Brestalou. Meilleure vache de la finale : Gazette de la manade Chapelle. Pour 2011, les présélections se dérouleront à Cabannes et Vestric-et-Candiac. La finale 2011 à Saint-Rémy-de-Provence le samedi 10 septembre.

Marc Béziat (trésorier) : bilan comptable 2010 : 1 246,95€

Texte et photos
Martine ALIAGA

***************        

vaches cocardières,trophée philippe-thiers,courses camarguaises

  

 

07/02/2011

UNE FETE POUR LA COCARDIERE D'OR

Samedi 5 mars 2011

ET PENDANT CE TEMPS, OPALE
RUMINAIT TRANQUILLEMENT DANS SON PRÉ

OPALE.jpgOpale par ci... Opale par là. Elle a dû avoir les oreilles bourdonnantes la vedelière, là bas dans son pré ! Samedi dernier, la manade du Brestalou fêtait sa Cocardière d’Or non loin de Fontanès, sur les terres de Jacques Roumajon, pavoisées pour l’occasion de noir, blanc et bleu.
Dix ans après Florette (sacrée en 2000), Opale, fille d’Emeraude, N.906, a gravi les échelons depuis sa première course à Castries en 2006 jusqu’à la dernière marche au Grau-du-Roi, le 18 septembre 2010.
 Devant une assemblée conquise, Henri Gibert a rappelé les principes d’élevage de la manade : « Peu mais bien » et dans un discours très “brestalien“ - un doigt de vérités bien senties, un doigt d’évocation passionnée de ses cocardiers et quelques banderilles bien positionnées -  a rappelé les figures majeures de la devise :  Veneur, Mazel, Montvert, Apis, Crespin, Raboliot, Typhon... et les vaches parmi lesquelles la Reine du jour, Opale. Et avec ses mots empreints de toute la fierté de l’éleveur, il a évoqué : « La “Cocardière attitude“ d’Opale - même si pas assez rasetée au Grau - aussi intelligente en piste qu’en pays ».
Il n’y a pas de petit ou de grand manadier sur l’échelle de la passion des biou. On connaît l’abnégation nécessaire à élever des taureaux de course camarguaise. Le Brestalou sélectionne énormément ses produits et tel l’artisan met tout son savoir et son coeur dans la belle ouvrage. Le titre de Cocardière d’Or récompense les efforts du trio et d'amateurs fidèles, veillant à la bonne destinée de cette manade.
Samedi, les amis étaient réunis pour, ensemble, trinquer à la poursuite des rêves et surtout à leur aboutissement.

Et pendant que l’assemblée lui tressait des couronnes, Opale, elle, continuait à ruminer tranquillement son foin. Bonne année ma belle !

Martine ALIAGA
Photos Luc PERO

18/09/2010

VACHES COCARDIERES *FINALE*

Samedi 18 septembre 2010 : au Grau-du-Roi

L'OR POUR OPALE ET GAZETTE

GAZETTE 2.jpg
La pétillante GAZETTE sur Roux

Hier au Grau-du-Roi, les récompenses et les honneurs ont plu pour fêter le 30e anniversaire du Trophée des Vaches cocardières. Devant GAZETTE 1.jpgtrois-quarts d’arène et avec un décorum soigné, la capelado et la remise des prix ont fait assaut de médailles, trophées, bouquets, cadeaux.
D’abord honneurs aux anciens vainqueurs, amenés en charrette par les Attelages de Vauvert : les raseteurs J.-F. Moulin, (trois reprises), J. Roumajon (2), N. Daniele (2), J. Deslys (2), T. Dumont (1) ; et les manadiers : Janin, Rouquette, Blatière-Bessac, Alain, La Galère, Le Brestalou, Ricard, Chaballier, Les Baumelles, Chapelle.
L’édition 2010 a couronné Opale du Brestalou (élue le matin même avec 13 voix), Cocardière d’Or. A Eva de Ricard l’argent (7 voix) et Duchesse de Chaballier (6 voix) le bronze. Quant à Gazette► aussi pétillante que son propriétaire Albert Chapelle, elle a reçu le titre de Vache d’Or de la municipalité du Grau-du-Roi, en tant que meilleure agitatrice de l’après-midi.
Chez les blancs, le trio de tête de l’année se compose, dans l’ordre, de Dumont, Deslys et Clarion, suivis au classement de Moulin et Paparone. C’est Rodolphe Roux à juste titre qui l’emporte pour le prix de la finale.
La course en elle-même n’a jamais embarqué les spectateurs : un temps un peu tristounet, des raseteurs trop discrets à l’exception de Clarion, véritable meneur, et Roux ; en seconde période Martin. Et des vaches peu enclines à se laisser marcher sur les sabots. Elles rentrent pratiquement toutes leurs ficelles.

LA COURSE

En piste : raseteurs droitiers : Paparone, Dumont, Moulin, Roux, Chig, Castel, Segurel, Chekhade. Gauchers : Clarion, Deslys, Martin. Tourneurs : Zerti, Martinez, Jorquera. Président de course : Jacques Valentin.
11  à la capelado, 9 après l'entracte et la disparition de Chig et Chekhade (?), puis Ségurel part à l'infirmerie pied coincé par Eva, et Moulin sort après un choc à la planche avec Gazette.

OPALE.jpgSauterelle  (Blatière-Bessac) veut bien jouer mais que dans son terrain.
Coquillette (Lafon) attaque fort mais s’éteint petit à petit.
Bimbinette (Les Baumelles) avec sa bonne accélération n’est pas étouffée.
Avec Eva de Ricard, les débats s’animent. En maîtresse-vache, elle contrôle tout et s’emporte méchamment.

A la reprise, ◄Opale du Brestalou a la "cocardière attitude" qui inspire peu les blancs. Seuls Clarion, Martin et Roux osent la défier.
La petite Gazette de Chapelle, elle, fait le show. Elle tamponne à droite, à gauche, enchaîne les séries et pour finir passe la corne. Bravo !
Carioca, elle, domine facilement. La vache de Raynaud ne fait pas dans la tendresse, elle pousse fort et tape droit dans les planches en finition.
Duchesse de Chaballier est une méchantasse pas facile à gérer même si elle baisse un peu sa garde sur la fin.
Et pour terminer, la jeune Valsière également de Chaballier (4 ans), fait parler son grand cœur en ponctuant aux planches à répétition.

Martine ALIAGA
Photos Luc PERO

BIMBINETTE.jpg
BIMBINETTE et T. Dumont vainqueur du Trophée 2010
EVA.jpg
EVA sur J. Martin
OPALE.jpg
OPALE et J. Martin
CARIOCA.jpg
CARIOCA et C. Clarion
DUCHESSE.jpg
DUCHESSE sur R. Roux


ELECTION DE LA " COCARDIERE D'OR "

Le Grau du Roi - 18/09/2010 - Résultats du vote

OPALE du BRESTALOU " COCARDIÈRE D'OR 2010

OPALE.jpg

OPALE (Brestalou) Cocardière d'Or - 13 voix

EVA (Ricard) Cocardière d'Argent  - 7 voix

DUCHESSE (Chaballier) Cocardière de Bronze - 6 voix

Luc PERO

28/08/2010

SAINT-GEORGES-D'ORQUES *VACHES COCARDIERES*

Samedi 29 août 2O1O

LES VACHES OUI
LES HOMMES NON

1.jpgSaint-Georges renouait cet après-midi avec les courses de vaches, absentes depuis 10 ans.Bonne initiative du club taurin Le Trident - après déjà une bonne course à l'Avenir dimanche dernier - suivi par un public mixte (néophytes et connaisseurs). Et si ces dames s'épanouissent toujours aussi bien à l'ouest de l'Hérault, les raseteurs ne sont pas vraiment  au niveau même s'ils sont sympathiques au demeurant. Toutes ces sacrées femelles sont donc rentrées avec leurs ficelles et même plus, et, si elles ont brillé par moment, c'est qu'elles ont un sacré moral. On se prend à espérer en de vrais raseteurs de vaches. Sur l'ensemble, mes préférées : Altair, en premier, a trés bien assuré ; La Moure, 4e, de Chaballier, est la plus complète de la 1re partie ; Opale (5e du Brestalou) a dissuadé les blancs ; Duchesse (8e, Chaballier), intraitable, domine totalement son sujet, pour moi la meilleure.
Les prix Souvenir Michel-Laurens ont été remis en piste à Henri Gibert pour Opale (Le Brestalou) et au raseteur Deslys (au nombre de points).

2.jpgAltaïr (Saint-Pierre, N.012).- Quand elle se pose, peu lui touche la tête. Du placement, du caractère pour se faire respecter. Vive dans les séries où elle pousse fort. Des Carmen.
Calinéa (Le Ternen, N.244).- Cocardièrement positionnée, elle pousse jusqu'aux planches dans les enchaînements. De belles séries, quelques enfermées dont une conclue sur Ruiz. Des Carmen.
Gabelle (Le Brestalou, N.509).- Leste, elle chasse, demi-tours sur les pattes arrières. Du moral même si elle se montre naïve, la jeunette ! Une belle anticipation et une série où elle se chauffe. Jamais rebutée, elle a un coeur énorme. Des Carmen.
La Moure (Chaballier, N.314).- Premiers échanges à fond. Avec son placement et ses réactions, les blancs calculent encore plus.  D'autant qu'elle peut conclure (Dumont, Paparone). Autoritaire, elle met aussi la corne. Des Carmen.

3.jpgOpale (Le Brestalou, N.906).- Plus de blancs à l'horizon... devant la défection, Opale part en chasse. Crainte pour sa vitesse, elle a en plus l'oeil à tout et dissuade bien des tentatives (1er raset à la 5e minute). Des séries prestement menées et arrivée serrées (Dumont) et elle rentre royalement son second gland. Des Carmen.
Pâquerette (Saint-Pierre, N.02O).- Au début sauteuse à maintes reprises dans l'action ou seule. Mais, une fois calmée et placée, elle montre toute sa bravoure pour des séries pleine d'entrain. Rentre quand même ses glands ! Des Carmen.
Cybille (Le Ternen, N.481).- Au début brouillonne et un peu sauteuse, mais une fois prise dans le raset, elle va au bout et se monte la mayonnaise pour terminer au ras des planches. Du moral et du tonus. Des Carmen.
Duchesse (Chaballier).- Charpentée, elle trouve immédiatement sa place. ça cogite dur chez les blancs qui se font agresser même quillés sur les tubes. Intraitable, même sur les rasets à blanc. Ruiz la cite de loin - mais alors de loin - Duchesse s'envoie, le rattrape presque aux planches où elle se jette. Délaissée, elle s'approprie l'ovale. Les blancs s'entendent et une série s'ammorce ponctuée sur Santelli. Elle termine par un violent et viril coup de barrière sur le même. Rentre majestueusement son 2nd gland. Des Carmen.

Texte et photos
Martine ALIAGA


4.jpg
******************

STGEORDUCHESSE.jpg
Photo J. C.


14/08/2010

MAUGUIO - VACHES COCARDIERES

Vendredi 13 Aout 2010 - Trophée du Melgueil

CARIOCA POUR LES DEMOISELLES
CLARION POUR LES MESSIEURS

CLARION.jpg
Le Trophée de La Motte revient à CARIOCA ▲ de Raynaud, pour les vaches en concours. Choix judicieux mais difficile car OPALE, 9x12.jpgCOQUILLETTE, LATTOISE et VALSIERE ont fourni des prestations relevées aussi. Pour les raseteurs, " fair-play " Clarion aux points devance Paparone mais partage son prix avec lui, la deuxiéme ficelle de la neuvième vache faisant la différence. Hommage à la capelado est rendu à Julien Malige qui troque en fin de saison sa tenue blanche pour celle de gardian à plein temps. Jacques Roumajon au micro, Dumont, Clarion, Paparone, Deslys, R. Mondy, Gougeon, Segurel, Malige, JF. Moulin et deux tourneurs en piste.
BRISEÏS du Ternen, un peu légère pour cette place, elle se donne vaillamment pour trois Carmen.
LATTOISE de Rouquette, pétillante dans de multiples séries et spectaculaire parfois elle entend huit fois les honneurs.
MADONA de Mogador, deux Carmen pour dix minutes "bravasses".
COQUILLETTE de Lafon, débute fort avec des séries spectaculairement conclues. Ne se laisse pas enfermer. Bien placée elle oblige à la réflexion et enferme ses ficelles. Cinq Carmen.
GAZETTE de Chapelle, de retour de blessure, elle rentre un gland aprés avoir beaucoup subi. Elle fait front avec coeur et entend cinq Carmen.
Malige.jpgOPALE du Brestalou, pose des problèmes par sa façon de combattre et ses anticipations. Sérieuse elle ramène un gland au toril. Cinq Carmen.
THERESA de Blatière-Bessac, garde un gland par manque de travail. Crainte par ses sauts elle écoute quatre fois la musique.
CARIOCA de Raynaud, rapide, vigilante elle tape fort aux bas des planches mais se soulève aussi. Elle domine aisément ses adversaires par de grosses enfermées et rentre un gland. Huit Carmen.
VALSIERE de Chaballier, une belle et bonne barricadière qui clôture avec un grand brio cette course. Six fois les honneurs lui sont rendus.
Texte et Photos Luc PERO
LATTOISE.jpg
LATTOISE
PAPARONE.jpg
CARIOCA
COQUILLETTE.jpg
COQUILLETTE
******************************

07/08/2010

CASTRIES - VACHES COCARDIERES

Vendredi 6 Aout 2010

DSC04563.JPG
LES BOUQUETS POUR EVA ET FERRIOL
EVA.jpg
Gisele.jpgUne demi arène, des emotions, mais surtout un manque de travail quand les difficultés se présentent. En piste Ferriol exempt de reproches, Maurel, Dumont, Malige, Deslys, Ouffe, Roux et quatre tourneurs.
Sauterelle de Blatière-Bessac est une bonne première. Evita de Chaballier sera la plus faible du lot. Samba de Ricard s'envoie trés bien sur Ouffe 3 fois. Gisèle de Blatière-Bessac, la bicolore possède un potentiel sérieux et spectaculaire à la fois. Eva de Ricard, intouchable et d'ailleurs intouchée elle ne s'illustrera que sur des rasets à blanc. Cocarde au toril. Fédora de Chaballier étale une bravoure sans bornes. Poupette de Ricard, 4 ans mais les qualités d'une grande. Noëlle de Blatière-Bessac, vive, rapide, méchantasse, seul Ferriol la teste mais elle rentre sa cocarde.
Texte et Photos Luc PERO
*********************
Quand Gisèle bouscule Dédé...
1.jpg
2.jpg
3.jpg
Ou quand elle cherche querelle à Roux.
4.jpg
5.jpg

13/04/2010

VACHES COCARDIERES

Dans le cadre de son 30e anniversaire, l'Association pour la maintenance des vaches cocardières - Trophée Philippe-Thiers propose trois courses de promotion.

ASTIER-313.jpg

Le samedi 24 avril, à Saint-Chaptes, organisée par le CT Lou Biou avec les manades Le Brestalou, Leron et la participation de l'école taurine de Bouillargues.

Dimanche 2 mai, à Saint-Cômes-et-Maruéjols, CT Biou et Toros Vaunageol. Course comptant pour le Trophée Philippe-Thiers, avec Sauterelle, Laurence, Thérésa, Mazette de Blatière Bessac et Opale, Gabelle, Clamouse, Gazelle du: Brestalou. Raseteurs invités : Salinési, Dumont, Malige, Martinez, Fargier.

La 3e course se déroulera courant juin ou juillet.

En attendant... le Trophée des vaches cocardières débute à Manduel (16h, 8€) ce dimanche 18 avril avec Gabelle et Opale du Brestalou, Fedora, Duchesse et Madame de Chaballier, Gazette, Isabelle et Nathie de Chapelle.

CALENDRIER DES COURSES DE SELECTION DES VACHES COCARDIERES

Ligue Languedoc-Roussillon

 

AVC.jpg

******************************


 

* le calendrier ne va pas tarder...

13/09/2009

MAUGUIO : 29e FINALE DU TROPHEE PHILIPPE-THIERS

Samedi 12 septembre 2009

LE PALMARES

VACHES RINGUETTE.jpg
LES RASETEURS

BENJI VC dumont vainqueur.JPG1. Thomas Dumont
256 points (◄ photo)

2. Jean-Louis Ricci
239 points
3.Jean-François Moulin
166 points
blessé ne participe pas à la course
4. Christophe Clarion
78 points
5. Fabrice Segurel
67 points

VACHES

 

BENJI VC GAZETTE SEGUREL.JPG

Cocardière d'Or :
GAZETTE de la manade Chapelle ▲
photo avec Segurel


Cocardière d'Argent et meilleure vache de la course de la finale :
EVA de la manade Ricard ▼
photo avec Sabde

BENJI VC SABDE EVA RICARD.JPG


Honneur à LA RAYNAUSIE, vache de la manade Chaballier
Cocardière d'Or 2003, 2008
barricadière hors normes, qui, blessée, est mise à la retraite.

 

Coups de coeur
- A la capelado, Jean et Momon Ribauden piste (une pensée pour Georges souffrant) reçoivent des mains de Patrick Garcia, président des Vaches cocardières, un trophée honorant les 17 participations de la manade aux finales du Trophée Philippe-thiers, les Cocardières d'Or (Trimarde 1988, Flora 1994, royale complète 1991) et les 50 ans de la marque.
- Aux deux raseteurs les plus méritants de la course de la finale : Christophe Clarion et Fabrice Segurel
- A Julien Malige qui mettra fin à sa carrière en 2010.

Prix aux bayles des différentes manades récompensées.

**********************************

LA COURSE

Le CT Lou Biou et le staffdes vaches cocardières ont mis les petits plats dans les grands pour présenter cette 29e finale du Trophée Philippe-Thiers. Mais l'ensemble a souffert de la comparaison avec la superbe édition 2008. Pourtant, malgré une entrée décevante (environ 500 personnes), la course a été intéressante de bout en bout. Jacques Roumajon à la présidence a accueilli les huit raseteurs (Dumont, Malige, Paparone, Salinesi à droite ; Clarion, Sabde, Ricci, Segurel à gauche et les 4 tourneurs, Labrousse, Kerfouche, Ménargues et P. Rado). Des blancs qui ont bien travaillé, un plus à Clarion, Segurel, Ricci, Sabde jusqu'au tampon d'Eva, Malige.
Des vaches, je retiens une Eva (Ricard, 4e) bombardière dominatrice ; Coquilllette (Lafon, 3e) vive et vaillante ; Marico (Les Baumelles, 5e) intraitable cocardière ; Fedora (Chaballier, 9e) qui, à 6 ans se montre une agréable tamponneuse. Les autres n'ont pas démérité montrant un coeur énorme et répondant sans sourciller à des rasets parfois tranchants comme des lames. Gazette (La Galère, 6 ans, 6e) a semblé bien petitoune, malgré son peps et des qualités certaines.
Saladelle(Ribaud).- Cul aux planches, des enfermées et des séries cocardières. 9 minutes. 3 Carmen et retour.
Tosca(Félix).- Répond à tout mais peine sous les nombreuses sollicitations désordonnées. 6 minutes.
Coquillette(Lafon).- Ce n'est pas une nouille loin de là. Elle part au combat, tête haute, vite retournée et enfile des séries qu'elle conclut parfois en se dressant. Rentre ses ficelles sans mollir. 4 Carmen et retour.
Eva(Ricard).- C'est LA cocardière rêvée. Un gros gabarit qui tape fort et met les blancs au garde-à-vous. Placement, agressions, enfermées, domination totale... tout y est ! Des Carmen en pagaille pour Eva qui rentre tous ses attributs dont une cocarde seulement coupée fortement primée (Ouf pour Guilhem le président du CT Lou Biou).
Marico(Les Baumelles).- Intraitable de par son placement, ses poursuites ponctuées de coups aux planches. Clarion à l'attaque, Malige renvoie, Ricci, Sabde... Marico brille au rythme de la musique. Les ficelles aux Saintes avec 3 Carmen et retour.
Gazette(Chapelle).- Vive, toujours prête, petite mais gaillarde, parfois du déchet dans les finitions et des envies d'évasion, mais de bons passages et un tampon sur Ségurel qui doit passer à l'infirmerie. Rentre ses ficelles, 4 Carmen et retour.
Galante(Ribaud).- La gagnante des courses de sélection réplique dans de longues séries avec bravoure. Mais les hommes marquent le pas, c'est un peu longuet. Les ficelles rentrent avec 3 Carmen et retour.
Christine(La Galère).- Des enchaînements de bon coeur et quelques ponctuations pétantes. 4 Carmen pour huit minutes.
Fedora(Chaballier).- Agressive  et brillante. Les hommes s'engagent - Segurel trouve un second souffle et Clarion n'a pas de rate - pour un final à la hauteur, Fedora dans le tempo s'éclate aux planches et Carmen pour couronner le tout. Une ficelle au toril.

Martine ALIAGA
D'autres photos sur
http://benjibiou.midiblogs.com

 

16/07/2009

DAME MARICO EN COLERE...

Samedi 11 juillet 2009

                                        

                                              ...C'était samedi dernier à Villeneuve-les-Maguelone à l'occasion de la course de vaches cocardières. MARICO la pensionnaire des Baumelles trés en pattes, s'est plusieurs fois illustrées aux barrières. La plus belle de ses actions sera pour Miralles.

                                         

MARICO 1.jpg
MARICO 2.jpg


Photos Luc PERO

26/05/2009

VESTRIC - VACHES COCARDIERES

 

VESTRIC 27 05 2009Page1.jpg

19/05/2009

VACHES COCARDIERES - VESTRIC

 

PINOT.jpg
VESTRIC 20 05 2009Page1Page1.jpg

11/05/2009

VACHES COCARDIERES - VESTRIC

vestric 13 05 09Page1.jpg

 

07/05/2009

VESTRIC - COURSE DE VACHES - PRESELECTION 3

BON SANG, NE SAURAIT MENTIR...
 POUR LA 407 DE CHABALIER.

407.jpg
La 407, fille de RAYNAUSIE

 Une trés bonne entrée pour cette troisième course du Trophée Ph. Thiers. Au micro Jacques Roumajon, en piste deux tourneurs Ranc et Sagnier et les raseteurs Gauthier, Gougeon, Azzaoui, Pinot Santelli, Ricci, Jf. Moulin.

281 de Martini, facile mais agréble. Musique. 379 de Rouquette, trés volontaire et la musique joue. 418 de Chapelle, sérieuse et vive elle raccompagne au fil des bois. Musique. 314 de Chaballier, une barricadière au sérieux comportement. Musique. 5004 de Michel, du sang, de la générosité, mais encore un peu tendre. 373 de Rouquette, une trés grande bravoure plusieurs fois récompensées. 341 de Martini, n'a rien laissé sans réponse. Musique. 508 de Chapelle, sauteuse, mais parfois intérressée. Musique. 629 de Michel, encore bien jeune et naïve. 407 de Chaballier, du sang, du métier déjà et de la volonté agressive. Trop peu raseté pour pleinement s'exprimer. A revoir. Musique.
Texte et Photo Luc PERO