Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

04/05/2013

CASTRIES *AVENIR*

 castries,trophée des brasérades et des anciens raseteurs,aroujo,katif,courses camarguaises

Samedi 4 mai 2013

AROUJO ET KATIF SEDUISENT

 castries,trophée des brasérades et des anciens raseteurs,aroujo,katif,courses camarguaises

Aroujo-Katif vainqueurs du Trophée des Brasérades et Anciens Raseteurs

Entrée : 1/2 arène. Organisateur : ATC Les Manades. Président de course : Thierry Tosas. Raseteurs droitiers : Guyon, Katif, Oudjit, Charnelet (sort au 2e), Roig. Gauchers : Bouhargane, Martin, Ouffe. Tourneurs : Estève, Lizon, Euzéby (sort au 3e), P. Rado.

La capelado et la remise des prix de ce Trophée des Brasérades et des anciens raseteurs sont soignées avec en piste les crocheteurs de toutes les générations et leur président Roger Pascal, La Pichoto Camarguo et la peña Mithra.

A l’issue, l’impression est bonne avec Aroujo de Guillierme supérieur et Angelo de Raynaud dominateur. Katif timide en première partie, prend de l’ampleur en seconde, Guyon toujours très actif et Bouhargane meilleur sur les trois premiers.

Bolero (Lafon).- Un cocardier pour s’échauffer, généreux avec quelques belles réparties (Bouhargane 2 fois et Charnelet qu’il bouscule à la planche). Rentre une ficelle, 2 Carmen en cours.

castries,trophée des brasérades et des anciens raseteurs,aroujo,katif,courses camarguaisesPhoto sur Bouhargane, ça pousse - Angelo (Raynaud).- Solide, il déplace les blancs d'un point à un autre et les tient en respect par un placement rigoureux. Agressif, bien emmené par Bouhargane, il tape violemment aux planches. Très cocardier, ses ficelles sont inaccessibles. 2 Carmen et retour.

Esau (Félix).- Tout feu tout flamme, toujours en mouvement, c’est avec franchise qu’il se livre soutenant de longues séries au terme desquelles il peut se soulever. Sa performance augmente avec la pression, 2 belles enfermées, pour 7 minutes à fond. 6 Carmen et retour.

Django (Saumade).- Magnifique taureau qui pousse fort dans les actions, toujours placé dans les planches, pour quelques belles sorties (Katif, Bouhargane). Beaucoup d’engagement sur le premier raset, moins sur les enchaînements mais il se bat jusqu’à garder une ficelle. 2 Carmen et retour.

castries,trophée des brasérades et des anciens raseteurs,aroujo,katif,courses camarguaisesAroujo (Guillierme ► Photo sur Guyon).- Attaque avec une énergie qu’il gardera jusqu’à la fin. Un peu brouillon parfois mais quelle volonté dans ses coups répétés aux planches (une dizaine). Rageur, méchant, remuant, à 6 ans, il se fait respecter et quand il trouve l’angle du toril, les blancs calculent. Rentre une ficelle, 7 Carmen et retour.

Topaze (Saint-Gabriel).- Puissant dans ses interventions aux planches (Bouhargane, 3 fois), il pêche par son placement. Katif insiste et empoche coupe, cocarde et un gland, les ficelles resteront sur les cornes. 2 Carmen et un (petit) au retour.

Folco (Vitou, hp).- La manade Vitou Frères retrouve le chemin des pistes avec ce jeune taureau de 4 ans qui déjà affiche ses qualités cocardières. De l’envie, de la méchanceté pour de vives répliques et quelques sévères enfermées. 1 Carmen et retour.

Texte et photos
MARTINE ALIAGA

Trophée de l’Avenir : Bouhargane, 15 points ; Katif, 12 ; Roig, 5 ; Oudjit, 2 ; Charnelet, 1.

 

castries,trophée des brasérades et des anciens raseteurs,aroujo,katif,courses camarguaises

 ▲ Aroujo (Guillierme, 5e) déchaîné après Katif

▼ Katif enfermé par Esau (Félix, 3e), quel sang froid ce garçon !

castries,trophée des brasérades et des anciens raseteurs,aroujo,katif,courses camarguaises

********

Petit Folco deviendra grand ?
On l'espère pour le retour de la manade Vitou  Frères en course camarguaise

castries,trophée des brasérades et des anciens raseteurs,aroujo,katif,courses camarguaises

castries,trophée des brasérades et des anciens raseteurs,aroujo,katif,courses camarguaises

*******************************

19/01/2013

CASTRIES : RENCONTRE DE CULTURES TAURINES

Tous à Castries

castries,festival films taurins,courses camarguaisesPremier rendez-vous festif de cette année 2013, le CT Le Trident et la ville de Castries vous accueilleront samedi 19 et dimanche 20 janvier, pour le le Festival 5e Rencontre de cultures taurines. Une date maintenant bien installée que ces deux journées dédiées à toutes les tauromachies. Des films, des diaporamas, un concours d'amateurs mais aussi des coups de coeur, des invités surprise, des animations...
Et notre ami landais qui l'an dernier avait conquis le coeur des Languedociens et Provençaux par sa gouaille... et ses échasses, sera présent pour nous régaler de ses histoires.
Tout est prévu pour passer de bons moments et le CT Le Trident veille aux petites faims et soifs des festivaliers.

Débuts des festivités, aujourd'hui (samedi 19 janvier) à partir de 14h.
Entrée libre.

 

Voir les bandes-annonce ici ▼

 http://www.youtube.com/watch?v=TW7_9PpVtwU&list=UL


http://www.aqueducvideotaurin.com


 castries,festival films taurins,courses camarguaises

castries,festival films taurins,courses camarguaises

 castries,festival films taurins,courses camarguaises

******************


09/09/2012

CASTRIES *AVENIR*

Dimanche 9 septembre 2012

Gévaudan la bête de Guillierme

Entrée : 1/3 d’arène. Organisateur : CT Le Trident. Président : Nicolas Manchon. Raseteurs droitiers : Cano, Faure, Valette, Lafare. Gauchers : Aliaga, Favier (sort au 3e), Alarcon. Tourneurs : Noguera, Cano, Cuallado, Estève.

Gévaudan en chef de file, Mange Fangue, classique, Aroujo vert mais prometteur, et les trois autres qui ne déméritent pas, les jeunes Guillierme ont du potentiel. Surtout face aux 4 premiers du classement de l’Avenir qui se disputent les places à quelques points d’écart. Donc ça rasète sans temps morts mais l’esprit est sauf surtout quand les tourneurs donnent l’exemple en s’interchangeant droite-gauche. Une course qui aurait mérité une meilleure audience.
Viroulet raccompagne avec vigueur, toujours le long des planches, il ne refuse rien même s’il ne va pas tout le temps au bout. Rentre une ficelle en musique. Agréable premier.
Tout feu tout flamme, Beu Caire prend une rafale aux pompons. Sans se fixer, il râle, court, lâche parfois, se pose au toril, saute... pousse sur quelques échanges. 7 minutes.
Gévaudan se “bandit” comme un bioulet le temps des glands. Aux ficelles, se poste, aux aguets, il devine les trajectoires. Lafare et Aliaga se font vivement anticiper. Les blancs l’abordent avec réflexion. Gévaudan s’engage avec autorité et ne lâche rien jusqu’aux planches. Superbe avec le long cite de Faure, oblige Favier à rompre. Rentre gaillardement ses ficelles. 2 Carmen et retour.
Mange Fangue est disponible à tous les échanges. Classique et combatif, il pousse après Aliaga, Cano pour 4 minutes les pompons. Aux ficelles, gagne du terrain sur Lafare, poursuit au fil des planches. Défend bravement ses ficelles qu’il garde dans un quart d’heure volontaire. 5 Carmen et retour.
Bessoun, exemplaire de générosité et de vivacité. Un taureau qui se livre dans de nombreux et longs enchaînements avec beaucoup d’envie. 9 agréables minutes, 2 Carmen et retour.
Remuant, le jeune Aroujo se cherche mais envoie méchamment la corne en finition pour un bon début de course. Un peu surpris par l’assiduité des raseteurs, il se défend avec rage mais se gaspille en sautant. S’il perd de la concentration, il montre aussi de la dangerosité, du mordant et de l’énergie. A revoir. Rentre ses ficelles.

MARTINE ALIAGA

Trophée de l’Avenir : Faure, 16 points ; Cano, 12 ; Aliaga, 12 ; Alarcon, 6 ; Favier, 4.
Trophée des Raseteurs : Lafare, 5 ; Valette, 2.

23/01/2012

CASTRIES : 4e RENCONTRE DE CULTURES TAURINES

Samedi 21 et dimanche 22 janvier 2012

LE CHOIX DU JURY

1JURY.jpg

1er prix film Camargue : LOU BIOU de Roger-Pierre Auguste

2 : UNE PALME D'OR de Bernard Porras

3 : AVISE LE BIOU de René Domergue

**

Diaporama : 1 : AUX SAINTES-MARIES-DE-LA-MER de Benjamin Alcon

2 - ADIL POUR LA BEAUTE DU GESTE de Sylviane Boulet

3 - JOURNEE AU CAMPO de Christian ITIER

**

1er prix film Espagnol et Landes : GANADERIA DU MAYNUS de Francis Vidal

2 : GANADERIA MEYNADIER de Jacques Fournier

3 : AU FIL D'UNE RENCONTRE de Christian Lauze

**

Coup de Coeur : FALCOR de Nicole et Gérard Osty

************

PRIX DU PUBLIC

LA GAZE DE SOMMIERES de Yves Algoudo

1SALLE.jpg

 

DEUX RENCONTRES MARQUANTES

castries,4e rencontre de cultures taurines,courses camarguaisesDans ce week-end dédié aux images de toutes les tauromachies faisant la part belle aux amateurs vidéastes et photographes, la passion du taureau a crevé l'écran. Le public nombreux a reçu avec bienveillance tous ces témoignages, plus ou moins élaborés certes, mais célébrant tous les terres, les coutumes, les hommes, la vie autour du taureau-roi. Spontanés, émouvants, pédagogiques, poétiques, documentaires... les films et diaporamas ont exprimé l'engouement, le respect, l'affection des afeciouna et aficionados. Le travail du Cercle taurin de Castries et de Jean Roumajon (► photo) a permis, dans une ambiance bon enfant, de réunir toutes les familles tauromachiques.

Cette 4e manifestation restera marquée par deux rencontres fortes. Le père Yannick, ancien curé de Castries, et Jean Barrere, Landais pur jus. Deux registres différents pour deux aficionados qui ont captivé l'auditoire...

castries,4e rencontre de cultures taurines,courses camarguaises◄ Le premier a fait partager sa foi dans les taureaux et les toros. Dans un entretien posé et érudit sur fond d'images, le père Yannick s'est positionné en tant qu'aficionado. Le public a communié à ce moment d'élégance.

castries,4e rencontre de cultures taurines,courses camarguaisesAutre tempo... Sur l'air de La marche cazérienne, Jean Barrere (►photo) a fait une entrée fracassante sur ses échasses. Hâbleur et irrésistible raconteur d'histoire, l'éleveur a offert un historique festaïre à la sauce landaise.  D'une démonstration de tumade au Salon de l'Agriculture en passant par Napoléon III via les bergers et l'épopée du meuble de l'échassier, le Landais a tenu l'auditoire en haleine. Avec un faux air de Frédéric Lescot et la gouaille d'un Bébert Chapelle, Jean Barrere, ravi de partager sa passion coursayre, a conquis le public.

castries,4e rencontre de cultures taurines,courses camarguaisesOn retiendra aussi la vidéo sur la manade Janin qui de Pénélope à Sparagus en passant par Saint-Geniès, Saint-Hilaire, Sangar, Louxor... a fait revivre l'épopée de la discrète mais réputée manade héraultaire. Toujours juste et pondéré, Yves Janin a rappelé qu'"Il faut beaucoup d'humilité pour être manadier". Fort de son expérience et loin des propos pessimistes entendus ici ou là, le manadier juge qu'"il ne manque pas grand chose pour que la course camarguaise redémarre et qu'elle ne se porte pas si mal que ça". Des paroles pleines de sagesse et d'espérance.

Martine ALIAGA

Photos Christian ITIER

 

20/01/2012

CASTRIES : RENCONTRE TAURINE

Samedi 21 et dimanche 22 janvier 2012

TAUREAUX ET TOROS SUR GRAND ECRAN

castries,festival de films taurins,courses camarguaisesAfeciouna ou nouvel arrivant dans la région, il y a un rendez-vous à ne pas manquer au mois de janvier, celui du Festival de cultures taurines de Castries. Les uns pour communier dans le culte du taureau qu’il soit camarguais ou espagnol... Les autres pour s’imprégner de l’identité culturelle érigée en mode de vie dans nos départements taurins.
Jean Roumajon, instigateur de la manifestation en partenariat avec le Cercle taurin Le Trident et la ville, prépare intensément ce week-end tout en images : «Toutes les tauromachies seront présentées. Bien sûr très largement la course camarguaise et la Camargue mais aussi les Landes, les traditions espagnoles, la corrida à pied et à cheval, le folklore... ».
Pour ce 4e festival, des films et des diaporamas d’amateurs seront en concours le samedi. Le jury présidé par Philippe Brochier mélange les genres : le raseteur Hadrien Poujol, Bruno Pascal président de courses, Cyril Daniel président de la FFCC, des représentants des arènes de Béziers, des manadiers, des organisateurs de courses landaises, des journalistes taurins, etc. Et un aficionado reconnu le père Yannick Casajus, aumônier des toreros et ancien curé de Castries. Il serait même l’objet d’un film dit-on en coulisse.
6.jpgHors concours, Jacques Roumajon s’est assuré de belles collaborations avec, entre autres, des images de TV Sud, d’Aqueduc Vidéo. En tout plus d’une trentaine de films à découvrir.
Pour le côté festif, les deux troubadours de la Camargue, Bernard Porras et Régine Pascal donneront la note, entourés des Arlésiennes de Castries.
Voilà, tout est en place pour, après les fêtes, replonger de bon cœur au pays des biòu.


Martine ALIAGA


* Samedi 21 janvier, à partir de 14h, puis 21h. Dimanche, à partir de 10h, puis 14h. Remise des prix, dimanche vers 18h, au foyer Hippolyte-Paulet à Castries

* Vous pouvez visionner la bande annonce du festival (ainsi que de nombreuses vidéos de courses, d'abrivado, etc.), ici www.youtube.com/watch?v=nWCKrwq3PCo&lr=1

04/08/2011

CASTRIES *AVENIR*

Jeudi 4 août

NIVO D’UN BON NIVEAU

 

NIVO 1.jpg
NIVO - Ouffe

 


Entrée : 1/3 d’arène.
Organisateur : CT le Trident.
Présidence : Nicolas Manchon.
Raseteurs droitiers : Chig, Laurent, Jockin, Valette (se retire au 4e), Schuller.
Raseteurs gauchers : A. Benafitou, Ouffe, Sabde.
Tourneurs : Kerfouche, Sanchez.


Ambiance familiale pour ce concours, les tenues blanches oeuvrent en parfaite harmonie. Dans ce contexte peu de place aux mauvais rasets ce qui profite aux cocardiers du jour. Le concours dans son ensemble fût d’un bon niveau avec petit plus pour la première partie.
Nivo (Guillierme).- Un sacré premier, toujours bien placé, disponible et remarquable barricadier, il offre une bonne douzaine d’actions spectaculaires. Il enferme une ficelle et entend huit fois les honneurs.
Offley (Ricard).- Une grande carcasse qui frappe violemment pour peu que le raset s’allonge. Sans placement net, mais pas coureur il ne subit pas et rentre facilement et logiquement ses ficelles. 5 Carmen.
Angelus (Le Ternen).- Un gros gabarit qui donne toute son énergie dans des enchaînements. Une bonne poussée sur Schuller conclue par un saut. D’autres belles poursuites et une ficelle au toril avec 4 Carmen.
Coute Negre (Guillierme).- Bien compliqué ce bestiau ! Calé aux planches il fait réfléchir les blancs. Difficile à juger, il ne cède que la coupe de sa cocarde. A revoir. 2 Carmen.
Galipan (Lautier).- Jockin le trouve à sa mesure et lui donne l’occasion de s’exprimer. Sérieux il défend âprement ses ficelles sans aucun refus. 4 Carmen et ficelles au retour.
Alaska (Ricard).- Fantasque, sauteur, peu travaillé on n’a pas vu grand-chose. La faute à qui ? Carmen conspué à son retour.
Estepous (Guillierme, hp).- Ce jeune élément possède des qualités mais les blancs n’ont plus les ressources et c’est dommage. Musique.


Texte et Photos Luc PERO

Trophée de l’Avenir : Laurent, 4 points ; Schuller, 1.

 

NIVO 2.jpg
NIVO - Ouffe

OFFLEY.jpg
OFFLEY - Jockin

ANGELUS.jpg
Ouffe s'applique sur ANGELUS

GUILLIERME.jpg
Le compliqué COUTE NEGRE


 

CASTRIES *AS*

Mercredi 3 Aout 2011

A. BENAFITOU et PAPAGAÏ
pour le Grand Prix de la Ville

 

NOGUE.jpg
N. NOGUERA honoré pour sa fidélité aux arènes Castriotes

1.jpg
1 - CABOSSE de St Pierre bon premier

2.jpg
2 - PIEMANSON de Blanc-Espelly fait sa despedida à 17 ans


3 - NEVERS de Blatière-Bessac (voir photos plus bas)

 

3.jpg
4 - DIAMOND de Lautier, sérieux client

4.jpg
5 - PAPAGAÏ de Lagarde pour le prix de la ville

5.jpg
6 - BELORI de Nicollin pour un peu de spectacle

6.jpg
7 - GASTO-BOÏ de Guillierme le coeur au travail

********************

ENTREPRISE DE DEMOLITION DE PORTAILS
NEVERS. COM

N1.jpg

N2.jpg

N3.jpg

N4.jpg

*************************

LA RELEVE A LA GARDOUNENQUE

G1.jpg

G2.jpg

G3.jpg

Photos Luc PERO

 

 

 


 

 

 


 

31/07/2011

CASTRIES *AVENIR*

Dimanche 31 juillet 2011 

PELICAN ET PUIS...

BENESSI.jpg
BENESSI un modèle de présentation

 

Entrée: 2/3 d’arène. Organisateur: CT Le Trident. Présidence: Jacques Valentin. Raseteurs droitiers: Laurent, Damien Martinez, Maurel, Roux, Valette. Gauchers: Alarcon, Guin, Ricci. Tourneurs: Babacene, Estève, Jorquera, Martin.


Pas grand chose à mettre en relief de cette 1re course de la fête de Castries. La complète de Nicollin n’a pas soulevé l’enthousiasme, mis à part Pélican. Aucune satisfaction, ni félicitations, pour les blancs malgré le peu de difficulté et les primes abondantes.
Elzéar.- Une grosse action aux barricades et une nette supériorité aux ficelles lui permettent de les rentrer très facilement. Deux fois la musique.
Romulus.- Il se donne avec complaisance dans de nombreuses séries. A ce jeu, sa bravoure ne lui laisse que 8 minutes pour s’exprimer. 2 Carmen en course.
Coudoum.- Très abordable, il bénéficie du peu d’entrain de l’équipe blanche pour enfermer ses ficelles. Il s’ennuie, saute seul, désolant pour le public.
BENESSI.jpg 2.jpgBenessi.-(Photo►) Magnifique de présentation, volontaire et disponible, il se donne avec lourdeur sans bénéficier toutefois d’un travail de qualité. Un saut sur Roux, un gland au toril et un Carmen en course.
Pouderous.- Il faut attendre la première ficelle pour que sa course prenne un peu d’intensité. Des séries, quelques finitions et un saut sur Guin dans 9 minutes 3 fois honorées.
Pélican.- 2 minutes pour les pompons et puis pause des raseteurs. Pourtant, le bioù en veut. Vif, il va se livrer généreusement avec brio dans de bons enchaînements mais rentre quand même ses ficelles en ayant entendu 6 Carmen.
Pagano.- (Hors points). Des dispositions, un beau saut sur Maurel dans 10 minutes deux fois récompensées.

Texte et Photos Luc PERO

 



Trophée de l’Avenir: Martinez, 8 points; Alarcon, 7; Laurent, 2.
Trophée des Raseteurs: Ricci, 9; Valette, 8 ; Guin, 8 ; Roux, 2.

 

PELICAN.jpg
PELICAN a revoir dans un autre contexte ?

 

08/06/2011

CASTRIES : CONCOURS NATIONAL D'ATTELAGES

 11, 12 et 13 juin 2011 au domaine Saint-Jean-de-l'Arbousier

castries,concours d'attelage,attelagesL’attelage à Castries c’est une longue histoire : rencontres amicales d’entraînement, concours locaux, régionaux et même deux championnats de France en 1989 et 1993, s’y succèdent depuis 30 ans. Ainsi,  les 11, 12 et 13 Juin, Castries sera une nouvelle fois la capitale de l’attelage dans notre région à l’occasion d’un concours national d’attelage « élite » organisé par l’Association Régionale d’Attelage du Languedoc Roussillon au domaine de Saint-Jean-de L’Arbousier, chez Catherine et Jean Luc Viguier, meneurs passionnés, qui accueillent régulièrement des manifestations d’attelages dans leur propriété spécialement aménagée pour cela.

Ce concours, qualificatif pour le championnat de France d’Attelage, est ouvert aux chevaux de sang, aux chevaux de trait et aux poneys, aux attelages à 1 cheval, à 2 et à 4 chevaux. Comme tous les concours complets, il se compose de trois épreuves :
 L’épreuve de dressage permet de juger à travers des figures et des allures imposées le degré de dressage des chevaux, leur flexibilité, leur capacité à répondre avec précision aux sollicitations de la main qui les mène.
 L’épreuve de maniabilité, parcours de vitesse et d’adresse, où les attelages doivent franchir une quinzaine de portes étroites dont l’écartement est supérieur de 30 cm seulement à la largeur des voitures et qui sont matérialisées par des cônes surmontés de balles : toute balle renversée constitue une faute pénalisée.
 Le marathon, épreuve phare du concours et toujours très apprécié du public se déroule sur une distance de 14 Km à travers la campagne à une moyenne imposée. Il a pour but de démonter l’endurance des chevaux, leur aptitude à soutenir un train régulier sur un itinéraire donné et leur habilité à se couler à travers le tracé sinueux des obstacles érigés dans la dernière partie du parcours.


PROGRAMME

 Samedi 11 juin : 10h-18h, épreuves de dressage et de maniabilité

Dimanche 12 juin : à partir de 10h, marathon

Lundi 13 juin : concours combiné dressage et maniabilité


 Accès libre et gratuit - Parking - Buvette

15/05/2011

CASTRIES *AVENIR*

Samedi 16 mai 2011

Ça aurait pu…

Huit raseteurs et quatre tourneurs à la capelado, on pensait se régaler dans cette piste castriote où les taureaux trouvent souvent refuge à l’angle du toril mettant les raseteurs à la peine. Mais l’équipe blanche en ce jour n’a jamais trouvé le bon tempo reléguant les beaux gestes à une date ultérieure. Dommage car les taureaux choisis avaient de quoi donner.

Guadalix de Janin se montre offensif et quand on le cite dans son terrain ne néglige pas la finition. Aux ficelles, durcit sa course mais se livre tout de même avec Maurel et Alarcon, enferme Roux et Schuller. Abandonne une ficelle sur une belle série et rentre l’autre en musique (+3 Carmen).

Lancelot de l’Occitane est brave comme un sou sur le raset. Mais il cherche la faute quand il saute après l’homme ou seul. De belles séries dans un quart d’heure décousu où les blancs temporisent. Musique + 3 Carmen.

Le Rouvre de Saint-Pierre a du peps et pousse fort dans l’action. Maurel se fait quicher, du coup, aux ficelles, le taureau est quelque peu abandonné. Alors Le Rouvre les rentre facilement en musique (2 Carmen).

Phénix du Brestalou soutient facilement le rythme élevé aux pompons. Les hommes non. Aux ficelles, c’est lui qui rasète les blancs notamment sur une belle série et deux grosses enfermées sur Maurel et Ferriol. Quand il prend l’angle du toril, personne en vue. D’ennui, Phénix visite la contre-piste après avoir anticipé Maurel et Laurent. Bien sûr les ficelles au toril en musique (+ 5 Carmen).

Avec Camerone de Paulin, les blancs auraient pu se racheter. Un taureau généreux, franc et agressif aux planches qui met tout son poids et son envie à chaque action. Mais décidément, l’âme n’y est pas. Pourtant Camerone se livre dans une quinzaine de gros coups. Et même s’il subit sur la 1re ficelle, c’est avec un cœur énorme qu’il se défend et ne perd la seconde que sur la sonnerie. Des Carmen en boucle.

A grande foulées Héphaïstos de Lagarde reconnaît la piste sans être inquiété. Il a l’œil et démarre à fond sur chaque tentative. Alors personne ? Je vais voir ailleurs… en contre-piste. Des rasets ? De loin, à blanc, à la traverse mais pas à la tête. Sur une tentative d’Alarcon, il s’envole littéralement aux tubes. Ferriol essaie, s’embronche… le public frémit. Seul Alarcon coupe et lève la cocarde… mais c’est à la 14e. Alors les glands rentrent, 3 Carmen et retour.

Le jeune Caelius de Blanc-Espelly (hors points) montre du placement, de la vitesse et de bonnes finitions au ras des planches . De beaux enchaînements où il fait la loi malgré le peu d’égards des blancs.  Termine par un gros coup sur Roux. Les ficelles à la maison avec le disque trois fois entendu.

Martine ALIAGA

Entrée : 124 personnes. Organisateur : CT Le Trident. Président : Jacques Roumajon.
Raseteurs droitiers : Caizergues, Schuller sort au 3e remplacé par Laurent, Maurel, D. Martinez, Roux.
Gauchers : Sabde sort au 2e remplacé par Ferriol, Alarcon, N. Benafitou.
Tourneurs : Babacène, Jorquera, Lieballe, Tourki
Trophée de l'Avenir : Alarcon, 17 points ; D. Martinez, 12 ; Sabde, 2 ; Schuller, 1.

 

07/05/2011

CASTRIES *AVENIR*

Samedi 7 mai 2011 : 5e Trophée des Brasérades

C’EST BIEN QUAND ÇA RASETE

 

castries,trophée des brasérades,rabino de raynaud,course camarguaise
RABINO met Fouad en danger...

 


Entrée : demi-arène.  Org.: ATC Les Manades. Président : T. Tosas. Raseteurs droitiers : Fougère, Caizergues, Oufdil, Fouad. Gauchers : Sabde, Errik, Ouffe, Allam. Tourneurs : C. Galibert, F. Garrido, Kerfouche, Tourki.


Huit raseteurs en piste, ça n’a pas été de trop pour animer l’après-midi avec des taureaux qualitativement intéressants. Rabino de Raynaud et le raseteur Errik sortent vainqueurs de ce 5e Trophée des Brasérades rehaussé de la présence de nombreux anciens raseteurs et de la Pichoto Camargo pour une jolie capelado encadrée par les gardians de Jeannot Lafon.
Le beau Marquis de Briaux entrepris à fond, se livre bravement. Sans difficulté et sans refus, il enchaîne en rythme et passe la corne sur Sabde sur l’obtention de la 2e ficelle à la 8e. 3 Carmen et retour.
Saint-Omer de Guillierme vadrouille mais se soulève après l’homme à chaque bonne occasion. Oufdil, Fouad, Errik, Sabde sont vertement raccompagnés, plus quelques séries bien enfilées. 11 minutes. 5 Carmen et retour.
Il a l’air bravas comme ça ce Chouan de Lafon mais il doit avoir deux coeurs et trois poumons. Plus une accélération dans les derniers mètres où les hommes se laissent piéger (Allam, Fouad). Vaillant sous la pression, il accroit son emprise sur les blancs et même s’il baisse un peu les deux dernières minutes, il termine par une superbe action sur le non moins suberbe cite d’Oufdil. Rentre une ficelle. 6 Carmen et retour.
Bréchu de Cuillé est le moins plaisant du jour. Il baroule, se prêtant aux mauvais rasets qui sont légions. Distrait, il lâche en cours de route mais envoie un boulet de canon sur Fougère, récidive sur Fouad. Au raset suivant, Fouad en danger échappe de peu à son unique corne. Termine par un coup puissant sur Errik et une belle série.12 minutes. 2 Carmen et retour.
Avec Fétiche du Joncas  ça va à 200 à l’heure. Sur l’œil, il est vite rendu, vite retourné. Placé, il se lance dans les séries à fond. Un peu de déchet en finition mais une grosse vaillance. Aux ficelles, trouve les angles de la piste, les blancs calent. Fétiche serre les planches et finit fort. Gardant justement ses ficelles. 5 Carmen et retour.
La méchanceté à la hauteur de son gros gabarit, Rabino de Raynaud impressionne. Puissant, agressif, il pilonne derrière les blancs. Fouad ne s’accroche pas, Rabino bascule après lui en contre-piste... Emotion ! Les coups aux planches se multiplient (une bonne dizaine) et une fois placé, peu s’y risquent. Même s’il est un peu lourd et manque de rein, il montre un réel potentiel et  ça nous fait un très bon 6e qui a régalé les spectateurs. Rentre ses ficelles. Des Carmen...


MARTINE ALIAGA
Photos Luc PERO

Trophée de l'Avenir : Errik, 17 ; Allam, 14 ; Sabde, 10 ; Fouad, 5 ; Caizergues, 4.

Un plaisir de voir défiler à la capelado : Roger Pascal, Alain Travaglini, Luc Mézy, Jouannet, Néné Marc, Emile Dumas, Muscat, Thierry Félix, Jean-Marie Valat, Joël Passemard, Noël Danielle, Roland Guerrero, Roger Pascal, Bruno Séguier, Sicard, Lacroix, Travaglini,Roger Cesar, Auguste,... et j'en oublie quelques autres.

 

castries,trophée des brasérades,rabino de raynaud,course camarguaise
Une belle brochette d'Anciens...

 *************************

FOUAD FRISE LA CORRECTIONNELLE... !

castries,trophée des brasérades,rabino de raynaud,course camarguaise
Une première fois avec BRECHU

castries,trophée des brasérades,rabino de raynaud,course camarguaise
Une seconde fois encore avec BRECHU...

castries,trophée des brasérades,rabino de raynaud,course camarguaise
Et une troisième avec RABINO !!!

24/03/2011

CREATIONS, PHOTOS, VIDEOS TAURINES

LOGO ASSOC FINAL - copie 2.jpg

Une nouvelle association a vu le jour, à Castries sur une idée originale de Jean Roumajon. " Nous tenons à préciser que " Créations, Photos, Vidéos Taurines n'est pas un Club Taurin et que nous n'organiserons aucuns spectacles taurins", a précisé le Président dans son discours de bienvenue lors de la présentation du projet à l'Auditorium de la Médiathèque. Le but est de rendre public et d'immortaliser par des Diaporamas, Photos et Vidéos nos traditions taurines, dans le cadre de la conviviabilité, d'échanges et d'amitiès.
Tous les amateurs de Photos et Vidéos qui voudraient nous rejoindre seront les bienvenus.
Le bureau se compose:
Président: Jean Roumajon.
Trésorier: Christian Luiz.
Secrétaire: Didier Latorre.
Chargée de Communication (Blog Internet) Marie Combettes.

Luc PERO

07/08/2010

CASTRIES - VACHES COCARDIERES

Vendredi 6 Aout 2010

DSC04563.JPG
LES BOUQUETS POUR EVA ET FERRIOL
EVA.jpg
Gisele.jpgUne demi arène, des emotions, mais surtout un manque de travail quand les difficultés se présentent. En piste Ferriol exempt de reproches, Maurel, Dumont, Malige, Deslys, Ouffe, Roux et quatre tourneurs.
Sauterelle de Blatière-Bessac est une bonne première. Evita de Chaballier sera la plus faible du lot. Samba de Ricard s'envoie trés bien sur Ouffe 3 fois. Gisèle de Blatière-Bessac, la bicolore possède un potentiel sérieux et spectaculaire à la fois. Eva de Ricard, intouchable et d'ailleurs intouchée elle ne s'illustrera que sur des rasets à blanc. Cocarde au toril. Fédora de Chaballier étale une bravoure sans bornes. Poupette de Ricard, 4 ans mais les qualités d'une grande. Noëlle de Blatière-Bessac, vive, rapide, méchantasse, seul Ferriol la teste mais elle rentre sa cocarde.
Texte et Photos Luc PERO
*********************
Quand Gisèle bouscule Dédé...
1.jpg
2.jpg
3.jpg
Ou quand elle cherche querelle à Roux.
4.jpg
5.jpg

05/08/2010

CASTRIES *AS*

Mercredi 4 Aout 2010

GRAND PRIX DE LA VILLE

AIGLON EPOUSTOUFLANT 
LOÏC AUZOLLE GAGNANT

AIGLON - Auzolle.jpg
AIGLON - Auzolle

C'est la grande course de la fête à Castries, la Gardounenque, les Arlésiennes, les gardians de la manade Du Levant ouvrent la capelado des raseteurs au sein de laquelle Sabri Allouani, invité d'honneur, est honoré pour sa fidélité à la piste castriote et les grands souvenirs qu'il y a laissé. Principalement ses trois rasets venus d'une autre planète prodigué au cocardier Figaret de la manade du Ternen. Poujol, Gleize, A et N Benafitou, Ouffe, Jourdan, Noguera et Auzolle saluaient à leur tour le président de course Jacques Valentin. Pour les cocardiers AIGLON de l'Occitane s'offre le prix de la ville sans discussion possible, ainsi que Loïc Auzolle largement vainqueur aux points pour les raseteurs.
PEDRO de Nicollin, grâce à un fort coup de tête doublé d'un coup de revers il sauve sa seconde ficelle.
CAPITAN de Blatière-Bessac, n'a rien refusé mais sans éclats particuliers sa prestation reste anodine.
VARADERO de Guillierme, une vaillance extrême, un saut dangereux sur Allouani et sans conçéder un pouce de terrain il enferme une ficelle. Six Carmen.
AIGLON de l'Occitane, dés son entrée en piste le biou domine la situation en faisant avorter bon nombre de départs. Auzolle coupe la cocarde à la sixième minute. Attaqué Aiglon riposte séchement et violemment aux barrières sur Auzolle 3, Ouffe 3, A Benafitou, Gleize. Le sommet de la course est la poursuite terrible sur Auzolle au terme de laquelle le taureau, emporté par sa méchanceté bascule en brisant une planche et inflige une correction à Loïc dans la contre-piste. Royal de supériorité il perd ses glands mais enferme sa cocarde sous l'ovation. Cinq fois les honneurs.
MILOU de Lagarde, répond et parfois passe la tête à l'arrivée dans quinze minutes.
TZIGANE de St Pierre, donne un aperçu de certaines qualités en sautant deux fois aprés Auzolle.
ARES de Lautier, Hors-points, comme d'habitude le taureau de trop dans une course. A revoir dans un autre contexte.
Texte et Photos Luc PERO
GLEIZE.jpg
PEDRO - Gleize
ADIL.jpg
VARADERO - A. Benafitou
AUZOVARADERO.jpg
VARADERO - Auzolle
AUZOAIGLON.jpg
AIGLON - Auzolle

20/06/2010

CASTRIES *AVENIR*

Dimanche 20 juin 2010

PAS GRAND CHOSE POUR SE RECHAUFFER

aaaaaaaaaaza.jpg

Le vent froid et le peu d’intensité de la course n’ont pas donné beaucoup d’occasions de se réchauffer. Trois ficelles sur douze levées.
Noble (Chaballier).- Toujours dans les planches, reste le plus souvent sourd aux sollications hormis trois sorties sur Ferriol pour 1 Carmen. Les ficelles rentrent.
Gaston (Lagarde).- Un bon positionnement, de l’envie, la corne en finition et brave sur le raset. Bon début avec quelques attaques (Maurel, Sanchez, Oufdil, 3 Carmen) mais à mi-parcours, il baisse d’intensité.
Crespin (Le Brestalou).- Vif, toujours en mouvement, fait preuve de belles accélérations. Aux ficelles, se positionne pour de belles séries. Et s’envoie haut à la poursuite de Ferriol. Peu sollicité, il se disperse mais reste demandeur et sans refus. 12<TH>minutes, 1 Carmen plus retour.
Diamond (Lautier).- L’œil à tout, cul aux planches, il se fait respecter par des ripostes autoritaires. Les blancs calculent, Diamond attend. Quelques rasets enchaînés, Diamond serre Oufdil, et Maurel à la main qu’il faut pour lever les deux glands (12e et 15e). 2 Carmen et retour.
Loubet (Blanc-Espelly).- Remuant, volontaire dans les premiers échanges, puis placé aux ficelles, il se livre bien. Les hommes le pressent dans le désordre et Loubet perd pied. Des séries, un action serrée sur Sanchez et Maurel fait la première ficelle à la 13e. 2 Carmen et retour.
Liquis (Saint-Pierre). - Une sortie presque pour rien tant il a été gaspillé. Premier vrai raset de Ferriol à la 4e, Liquis s’ennuie et s’évade. Complètement désunis, les blancs sont en panne. Un très bel engagement sur Grammatico et le 2nd gland part à la 16e.
Bel Ami (Occitane, hp).- Un magnifique tau qui étale toute sa puissance et sa violence. Fait le spectacle tout seul sur des rasets à blanc. Ah si, Maurel après qui il se soulève. Rentre sa cocarde en musique.


Martine ALIAGA

Entrée : 1/6e d’arène. Organisateur : CT Le Trident. Président : Nicolas Manchon. Raseteurs droitiers : Grammatico, G. Cano, D. Maurel, Oufdil, R. Mondy. Gauchers : Ferriol, M. Sanchez. Tourneurs : Lieballe, Duran, Bouchité, Euzéby.

Trophée de l’Avenir : Maurel, 20 ; Ferriol, 7 ; Oufdil, 6 ; Sanchez, 4.
Trophée des Raseteurs : Grammatico, 10 points ; R. Mondy, 2.

16/05/2010

CASTRIES *AS*

Samedi 15 mai 2010 : Les 60 ans du Cercle Taurin Le Trident

EIGOUZO DE LAGARDE ET MATHIEU MARQUIER
SOUFFLENT LES BOUGIES

Entrée : 3/4 d'arène. Organisateur : Cercle taurin Le Trident. Président : Jacques Valentin.
Raseteurs droitiers : Allouani, Jourdan, Marquier, Outarka. Gauchers : A. Benafitou (sort au 3e pour ennuis musculaires), Four, Oleskevich, Ouffe. Tourneurs : Bensalah, T. Garrido, Beker, Kerfouche, Benzegh.
Ordre de sortie des cocardiers : 1er. Eigouzo de Lagarde ; 2. Novis de l'Occitane ; 3. Baccarat de Blatière-Bessac ; 4. Verone de Lautier ; 5. Tarnagas de Guillierme ; 6. Belori de Nicollin ; 7. Gastounet de Saint-Pierre (hors points).

PHOTOS DE CHRISTIAN ITIER

 

1.jpg

 

▲ Adil Benafitou et Eigouzo

▼ Mathieu Marquier et Verone

3.jpg

 

 

2.jpg

▲ Sabri Allouani et Novis de l'Occitane

************************************

 

14/01/2010

MANADE VITOU FRERES

 

FIN 2009 LA TUBERCULOSE A TOUCHÉ LA MANADE DES FRÈRES VITOU QUI ONT DÉCIDÉ D'ABATTRE LEUR CHEPTEL.
RENCONTRE AVEC CES DEUX MANADIERS QUI JOUENT LA TRANSPARENCE ET EXPLIQUENT LEUR CHOIX REFUSANT LE DÉCOURAGEMENT ET MISANT SUR L'AVENIR

DES DÉCISIONS DOULOUREUSES POUR UN NOUVEAU DÉPART
ET BEAUCOUP D'ESPOIR


Vitou2.jpgContraints mais pas forcés, la mort dans l’âme mais l’espoir chevillé au cœur, les manadiers Jean-Pierre et Nicolas Vitou ont pris de radicales décisions pour l’année des 27 ans de leur élevage.
Retour en 2009 : septembre, c’est l’époque des prophylaxies. Et là tout bascule, huit bêtes réagissent positivement dont une qui après analyse se révèle porteuse de lésions dues à la tuberculose. Dans ce cas, deux possibilités, tuer au fur et à mesure les bêtes touchées puis repasser les contrôles jusqu’à assainir, sans pouvoir bien sûr travailler à l’extérieur, ou abattre la totalité du troupeau. En liaison constante avec les Services vétérinaires, après avoir pris conseil auprès des manadiers qui ont pratiqué l’assainissement et devant les contraintes dues à l’abattage partiel, les Vitou sont résolus. Les 130 bêtes partiront à l’abattoir… « La décision n’a pas été facile à prendre, c’est un déchirement, commente Nicolas, voir partir des taureaux de course qu’on a fait naître, les taureaux d’abrivado, les vaches… »

A la manade Vitou sonne l’heure de la réflexion, des remises en cause.  «  On s’est rendu compte qu’entre les courses camarguaises et les spectacles de rue, on devait garder beaucoup de bétail, le travail de sélection des cocardiers en a pâtit, explique Jean-Pierre. On a fait et refait les comptes, repassé le film des saisons, cerné les contraintes et éliminé le travail qui ne nous convient plus ». Et dans la balance, les abrivado pèsent lourds. « Le travail de rue a trop changé. On ne supporte plus ces parcours trop courts et totalement fermés, où les aller-retour se succédent et où finalement, les cavaliers ne prennent plus de plaisir ». Les contraintes financières énormes : entretien des camions, assurances, bétail ; la concurrence de plus en plus grande entre les manades pour une qualité de travail qui se dégrade : « Avant il fallait être bon pour mener les taureaux, maintenant…. » Mais les deux frères ne crachent pas pour autant dans la soupe : « Nous arrêtons les abrivado sans aigreur… C’est personnel, ce travail ne nous convient plus à nous. Même si de temps à autre on participera pour aider d’autres manadiers, tout comme nos amateurs qui resteront avec nous pour la plupart ».

Au Mas Saint-Léonard à Castries, pas question de se décourager. Au contraire. Les projets sont sur les rails. « Nous allons redémarrer. Désormais, nous ne ferons que de la sélection pour la course camarguaise. Et comme on ne veut faire courir que des taureaux nés chez nous, en attendant qu’ils aient l’âge, nous les élèverons. Et ça aussi c’est un plaisir tout comme le travail en pays », affirme Jean-Pierre. « Nous avons  acheté des vaches d’origine Mailhan et d’autres du Joncas avec un étalon. Découvrir les qualités de ces vaches et tester les jeunes taureaux jusqu’à les mener en piste, c’est un travail de patience, de longue haleine, un recentrage des activités pour un bon redémarrage », acquiesce Nicolas.

Un retour aux sources du travail de manadier, l’amélioration des bâtiments de réception du Mas, plus deux jeux d’arènes portatives, voilà les bases du nouveau départ de la manade Vitou. En février, il y aura à nouveau des biou au Mas Saint-Léonard.

Martine ALIAGA
Photo Luc PERO

06/08/2009

CASTRIES *AS*

Mercredi 5 août 2009

13e GRAND PRIX DE LA VILLE :
OUFFE - AIGLON ET GLEIZE

ouffe AIGLON Occitane.jpg
Julien Ouffe à la tête d'Aiglon de l'Occitane

Il y a des jours où la mayonnaise ne prend pas. Mercredi, à Castries, malgré le décorum des grands jours et des arènes pleines, la course ne s'est jamais emballée. Les hommes (Allouani - sort à l'entracte, blessé), Gleize, Jourdan, Outarka, Sabatier, Ouffe, Poujol, M. Sanchez et Sabatier plus Beker, T. Dengerma, Dunan, Benzegh, Zerti) ont raseté par à coups, réservés par moments et en désordre à d''autres. Les prix récompensent justement les plus assidus. Quant aux taureaux, hormis Aiglon, le casting n'était pas à la hauteur.
Pourtant Eigouzo (Lagarde) avait bien attaqué par 8 minutes agressives et violentes mais se retient trop par la suite. Othello (Blatière-Bessac), trop raide. Pavoun (Saint-Pierre) irrégulier et brouillon.
Gleize BARRAS Nicollin.jpgLe seul à sortir son épingle du jeu c'est Aiglon de l'Occitane qui a imposé son envie et sa puissance. Il n'honore que les cites francs par de grosses poursuites jusqu'aux planches où il met la corne. Cocardier, il domine facilement et rentre ses ficelles. La "bravitude" de Lou Sar (Guillierme) ne rencontre que l'à peu près des blancs. Quant à Barras ( Nicollin) s'il sort avec du peps (► photo avec Gleize), il s'éteint peu à peu. Pour terminer, Bartabas (Lautier), à 10 ans, sort hors points pour le Trophée Taurin mais compte pour le prix du jour, en supplément dix minutes... - Va comprendre Charles - Raseté, en rythme par Gleize et Ouffe qui se disputent la première place, et Sabatier, le biou se livre correctement et "fait péter" le coup de barrière du jour sur Sabatier.

Martine ALIAGA
Photos Christian ITIER

26/01/2009

CASTRIES

24 et 25 janvier 2009

CAMARGUE BIOU ET TOROS :
LA FE SE DÉCLINE EN IMAGES

1.jpg


Croix du Languedoc0025.jpgCastries, sa ville et son Cercle taurin Le Trident se sont mis en quatre pour offrir aux afeciouna cette première rencontre des cultures taurines où se sont cotoyées durant deux jours toutes les tauromachies.
L'occasion donnée aux amateurs vidéastes et photographes (diaporamas) de livrer leurs productions aux yeux du public.  Les sujets ont fait le tour des différentes tauromachies, et c'est avec bonheur que les spectateurs ont voyagé d'Espagne au Portugal, des Landes à la Camargue, de Saint-Gilles à Lansargues ou aux bords de l'Etang de l'Or, sans oublier les intermèdes de Patrick l'Occitan, Régine Pascal et Bernard Porras. Bien sûr, de niveau inégal par la qualité des scénarios, des commentaires ou des images mêmes, les différentes productions ont 6.jpgtoutes un point commun, un profond amour des terres, des traditions, des gens, des taureaux et des chevaux. Le président du jury Philippe Brochier a souligné : "L'importance de l'image pour faire connaître, pour transmettre... L'image est une ambassadrice extraordinaire". Et c'est bien l'essentiel ! Mieux que de longs discours, les différents clips ont permis d'entrer dans l'intimité des manades ou ganaderias, de se remémorer ou de découvrir les traditions, de galoper dans les grands espaces... Transmettre les émotions, deviner les peurs, participer aux triomphes et communier avec les peines, l'image permet tout cela.
Au final, un bonne impression que le maire Gilbert Pastor a bien résumée : "C'était la première fois, il faut continuer malgré les petites imperfections, il faut un début à tout".

LE PALMARES
Prix du public
1. APOCALYPSE de Franco Diello
2. PASAR MIEDO de Bruno Cucciaioni
3. PROPHYLAXIE de René Couderc.

Prix du jury
Catégorie diaporama :
Pierre Ferrand
Catégorie corrida
1. MORT DANS L'APRES-MIDI de Philippe Donadille
2. IMPERIAL MADRID de Jean Sprinsky
3. FIESTA CAMPERA de J.-J. Reboul.
Catégorie course camarguaise et landaise
1. OMBRES ET LUMIERES de Patric Chaussier
2. PAYS DE BOUVINE de Roger Curan
3. A LA RECHERCHE DU COMPAGNON IDEAL de Gérard et Nicole Osty.


DSC00542.JPG

04/05/2008

CASTRIES 3-05 *Avenir*

Trophée des Brasérades

VALMONT de Lautier le Trophée
NOMADE de Plo et GITAN de Mermoux les accessits

7792956f97a73315805129f90d0e4838.jpg
J.Ferriol, meilleur animateur du concours.
2e55a1855b6fbfa152f4f6a2943d1492.jpgLes tenues blanches n'ont pas allumer le feu pour ce Trophée des Brasérades. Pourtant l'affiche était alléchante mais... La deuxième partie du concours avec GITANde Mermoux, NOMADEde Plo et VALMONTde Lautier aurait mérité un travail plus conséquent de la part de: N.Benafitou, Clarion, Castel, Ferriol, Fougère, Rey, Valette. A l'issue de la course Cyril Daniel Président de course annonce le palmarès: VALMONT meilleur cocardier et Ferriol meilleur animateur.
PREFERIDO de Vitou fait un coriace premier, il rentre un gland et entend un Carmen en course.
DEMON du Joncas, étale toutes les qualités de sa race, vaillance et disponibilité pour plusieurs Carmen.
8cf4db17606549331369f874f2df0676.jpgMARQUE-MAOU de Raynaud, est sérieux mais ne concrétise pas toujours la domination qu'il laisse entrevoir. Deux Carmen.
GITAN de Mermoux, il est grand temps pour lui de passer à l'étage supérieur avant qu'il ne se gâte. Rentre un gland et ♫♫♫.
NOMADE de Plo, le plus sérieux et le plus complet de l'aprés-midi. Du placement, des finitions dangereuses et un gland au toril avec les honneurs déjà entendus.
VALMONT de Lautier, termine le concours avec du brio. Plusieurs actions d'éclats aux planches pour des Carmen et le prix de la journée.
Texte et Photos Luc PERO