Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

10/04/2017

MANDUEL *AVENIR/ESPOIR* TRIDENT D'OR (1re série)

Course du dimanche 9 avril 2017

Le Grand Salan supérieur !

manduel,trident d'or,grand salan,course camarguaise

Kaddour du Grand Salan sur Fouque

Entrée : 200 personnes. Org Ctpr le trident President de course Dijon Joel. Raseteurs droitier : Pradier , Maurel , Marquier Fouque. Gauchers : Ferriol , Mateo , Zbiri. Tourneurs : Ruiz , Duran , Dumas

Pour cette 1re série du Trident d'Or, les spectateurs se retirent satisfaits. Avec un ensemble agréable où Hegoak et Kaddour font la différence, la manade du Grand Salan obtient 131 points. Elle devance la manade Lautier 129.5 et la manade de L'Amarée 112 points. Chez les hommes, Fouque se montre spectaculaire et Zbiri adroit.

COLIBRI (N.120, L' Amarée ).- Mobile, promène les hommes, prend les cites en baissant la tête. Il ne trouve pas sa place et gagnerait à se fixer. Quelques évasions et rentre ces ficelles.

DOMINO (N.042, Lautier).- Prend position au toril , et se montre complexe dans son approche, surveille et ne vient que sur les cites consentis. Manquera de travail soutenu. Enferme Fouque et dirige sa course avec fermeté. Fouque encore lui se fait peur. Domino gardera ses glands. Pas facile. 1 carmen

HEGOAK (N.026, Grand Salan ).- Plus coopératif, vient volontiers sur les attaques en donnant de la corne. Allonge de belles séries où, vaillant, il se donne sur Fouque, Matéo, Zbiri pour un bon final. Les ficelles au toril, 9 Carmen plus retour. A revoir !

KADDOUR (N.235, Grand Salan ).- Petit largué, c'est un bébé , mais quelle hargne ! Fouque sort le grand jeu, toutes les actions sont finies à la planche cornes criminelles. Un temps de répit et ça repart... Un régal. Conserve ses ficelles. 6 carmen plus retour et les bravo !

MISTRAL N.118, LAmarée ).- Se donne bien dans les rasets courts mais se montre intermittent dans son travail. Placé au toril, les hommes hésitent. Quelques séries bien finies pour 11'30 de course. 2 carmen.

MITRON (N.043, Lautier , pour 12 mn).- Vif se tourne comme un chat, donne de la corne . Grosses séries. Zbiri prend des risques pour la 1re ficelle, Fouque dans les cornes en catastrophe. Du sang à revendre chez ce bon élément ! 7 Carmen plus retour.


Texte et photo
VENTADOUR



Trophée de l'Avenir/Espoir : Zbiri, 9 points ; Mateo 5 ; Fouque 5.

MAUGUIO *AS*

Course du dimanche 9 avril 2017

Loubard, Coquet, Cupidon :
la rigueur

mauguio,icare,loubard,coquet,course camarguaise

Excellent Loubard, anticipateur, finisseur.
Ici avec Rudy Marquis


Sans temps mort, mais souvent dans un manque d’entente  chez les raseteurs (plusieurs rappels du président), ce concours de manades a reposé sur la suprématie  de Loubard et Coquet de Cuillé et de  Cupidon de Paulin. Katif, Benafitou, Marquis et Ouffe donnent du rythme, les autres enclenchent derrière avec plus ou moins de réussite.
Pour la manade Cuillé : Loubard (1er) a été excellent. Sans faille, usant d’un coup de tête accentuant une corne droite à l’affût, les pompons résistent 6’. Placé, il prend l’ascendant sur les blancs… Benafitou, Martin, Aliaga seront ses partenaires privilégiés avec qui il brille dans ses enfermées. 7 Carmen plus rentrée, ficelles en place. Coquet (4e) trouve rapidement ses marques. Les poursuites sont alors serrées et intenses jusqu’à la limite où la corne n’est pas en reste. Des prouesses derrière Benafitou, Katif, Marquis, Aliaga, Ouffe et Martin. 11 Carmen plus rentrée pour une chic prestation. Dalloz (3e) est un invétéré coureur de fond et les attributs partent à la volée avec 2 sauts derrière Marquis. Les ficelles partent en 13’. Cicéron (7e, hp). Cet entier associe à son comportement plutôt classique, rapidité et agilité dans les séries rondement menées. Avec puissance, il s’élance sur les rasets  mais ne conclut qu’épisodiquement. 3 Carmen plus rentrée.
mauguio,icare,loubard,coquet,course camarguaisePour la manade Paulin :

► PHOTO :
une réplique
entreprenante
de Cupidon
sur J. Aliaga

Cupidon (6e) sera le plus convaincant. Dans un premier temps baroudeur, il n’en demeure pas moins incisif dans ses réactions. Placé, les hommes sont hésitants et les rasets allongés trouvent parfaites répliques serrées et finitions adéquates aux planches (Aliaga 3, Benafitou) notamment en fin de quart d’heure. Maître de sa 2e ficelle la musique jouée 5 fois le raccompagne. Maquisard (2e) fournit 9’ sans parvenir à s’imposer malgré un léger mieux aux ficelles et une action derrière Katif. Quant à Ubaye (5e), une minute et on passe aux ficelles en se donnant dans une jolie série au milieu d’incessants déplacements.


Texte et photos
CYRIL


Trophée des As : Katif, 13 ; Errik, 13 ; Ayme, 8 ; Ouffe, 8 ; I Benafitou, 6 ; Marquis, 6 ; Belgourari, 6 ; J. Martin, 5 ; Aliaga, 1.

Dimanche 9 avril. Entrée : 1/2 arène. Org. : CT Lou Melgueil. Présidence : Philippe Gibert. Raseteurs droitiers : Katif, Ayme, I. Benafitou, Belgourari. Gauchers : Aliaga, J. Martin, Errik, Marquis. Ouffe. Tourneurs : Kerfouche, Jockin, P. Rado, Elberack, Garcia.


LA DER D’ICARE

mauguio,icare,loubard,coquet,course camarguaise


Icare (Manade Paulin) est venu saluer le public melgorien avant son départ à la retraite. Il a démontré de bons restes dans ses 5 minutes de course et a reçu les applaudissements nourris du public.

BEAUCAIRE *AS* Muguet d'Or (1)

Course du dimanche 9 avril 2017

Avec les honneurs !

Absolut, Artalet, Jupiter
font briller la seconde partie de la course

beaucaire,muguet d'or,course camarguaise

Une énorme action de Jupiter sur Zekraoui

Cérémonial d’ouverture avec les descendants de la race Baroncellienne en cette 1re journée du Muguet d’Or où le clan Aubanel-Baroncelli divertit le public avec des démonstrations de travail camarguais. La première partie ne décollera à aucun moment malgré les espoirs que semblait porter Milouin qui se trouve rapidement hors course. Fort heureusement, l’émotion renaît en seconde partie avec des biou plus engagés dans l’action. Du côté blanc, Zekraoui, Favier et Marignan prennent l’ascendant dans le classement.
Fouquet (N.756, Laurent) est froid, il a du mal à trouver ses placements et l’énergie nécessaire. Favier le provoque à la 5e minute. Chekhade le tire à lui en le bousculant un peu mais cela restera insuffisant. 2 Carmen.
Vosgien (N.588, Aubanel-Baroncelli) n’est pas facile à cadrer, dans un incessant ballet de va-et-vient, il cherche sa place mais en vain. Aucune implication de valeur, il finit par se perdre définitivement.
Milouin (N.871, Ricard) se cale et guette les hommes, prêt pour l’affrontement. Favier s’engage à la 3e, ça part fort, l’arrivée est spectaculaire. Mais une mauvaise réception en contre-piste lui fait réintégrer le toril prématurément.
Queyras (N.632, Paulin) attend d’être provoqué, il faut le chercher dans son terrain pour le voir aller de l’avant et passer la corne au-delà des planches et devenir un brin audacieux. Les départs se font avec un léger contre temps et le biou finit par mettre de la retenue. 2 Carmen et retour.
Absolut (N.507, Ricard) ne démarre pas pour rien, Favier vient le titiller et le faire grimper aux tubes. Les duos s’enchaînent avec diablerie, Zekraoui emboîte le pas, Bouhargane suit, l’émotion renaît sur les gradins qui en redemandent. 5 Carmen et retour.
Artalet (N.816, Laurent) prend l’estribo et enthousiasme Carmen. Calé à la barrière, c’est avec du caractère qu’il réplique aux engagements qui vont a mas, devant le toril c’est un plaisir. 5 Carmen et retour.
Jupiter (N.619, Laurent, hp) ne tourne pas à l’économie et se dresse avec fierté aux planches. Progressivement, il trouve son antre pour évoluer avec intérêt en démarrant avec force au cul des blancs. Une belle conclusion ! 5 Carmen et retour.


ERIC MARC
PHOTO HERVE BERNON


Trophée des As : Zekraoui, 21 points ; Marignan, 18 ; M. Favier, 16,5 ; Bouhargane, 6 ; Allam, 3 ; Dunan, 3 ; Chekhade, 1,5.
Muguet d’Or : Zekraoui, 17 ; Favier, 15, Marignan, 13.
Dimanche 9 avril. Entrée : 3/4 d’arène. Org. : Régie municipale. Président : A. Laget. Raseteurs droitiers : Marignan, Dunan, Ciacchini, Sanchis, Chekhade. Gauchers :  Bouhargane, Zekraoui, M. Favier, Allam. Tourneurs : Lopez, Beaujard, Moulin, Ull, Cuallado.

 

09/04/2017

PALUDS DE NOVES *AVENIR/ESPOIR*

Dimanche 09 Avril 2017

CHICHARITO MAÎTRE A JOUER...

paluds-de-noves,course camarguaise

Belle attitude de Chicharito (Caillan) avec Enzo Bernard

Entrée: 2/3 Organisateur: CT Les Paluds Présidence: F Ginoux Droitiers: Améraoui, Bressy, Guyon, Michelier, Moine Gauchers: N Bénafitou, Bernard, Deslys, N Favier Tourneurs: Khaled, Lieballe, Toureau.

Ouverture de la temporada en douceur qui vaut par la maître prestation de Chicharito et celle de Givalond. Les gauchers s'investissent plus que les droitiers qui reprennent quelques couleurs après la pause. Une minute d'applaudissements est effectuée afin d'honorer la mémoire de Aimé Raffin membre du club, responsable de la sono décédé le 28 Février 2017. Présidence sérieuse de Florian Ginoux qui su primer à bon escient notamment à Chicharito la difficulté du jour.

Sauteur impénitent mais franc sur le raset, COUCOUSSA (Ricard) conserve ses rubans dix minutes grâce à un coup de revers prononcé. Ses poursuites manquent de percussion sauf à deux reprises après Deslys. 2 Carmen et silence au retour. Rapide et volontaire, GIVALOND (Cuillé) se livre des deux côtés et pointe les cornes. Aux ficelles, il enferme sérieusement Favier et se donne généreusement au travail intensif dans dix minutes trente récompensées 5 fois et retour. ARANDA (Caillan) a du mal à se fixer mais s'envoie puissamment en contre piste après Bénafitou. Inconstant et en manque de placement, sa méchanceté évidente le gaspille. Il termine pourtant par une action fracassante après Deslys. 2 Carmen et retour.

Si Bernard coupe la cocarde après deux minutes, CHICHARITO (Caillan) serre vite sa garde. Placement, anticipation, vitesse et sens aiguisé du combat sont ses atouts. Bressy doit lâcher, Bernard fait frémir les gradins plusieurs fois, Bénafitou percuté lève la cocarde, les enfermées s'enchaînent les Carmen aussi pour une prestation très aboutie. 10 Carmen et retour avec ses ficelles. Brave, GAUGUIN (Lautier) défend ses ficelles en deux minutes. Il fait preuve d'abnégation finissant sabots sur le marche pied. Pas ménagé il se bat dans des séries intenses répétées et perd la seconde sur le fil. 9 Carmen et rentrée. AMARRANT (Cuillé) aussi perd vite ses rubans. Aux ficelles agressif, il met en danger Bressy dans le berceau des cornes. Il accuse le coup physiquement mais termine par une émotionnante enfermée sur Améraoui. 7 Carmen et retour. Corpulent, ELYX (Ricard) tient le centre et a du mal à se tourner. Lorsqu'on court avec lui ses arrivées (7) terminent en fracas au-delà des bois. Dommage, ses douze minutes manquent de rythme. 5 Carmen et retour.

 paluds-de-noves,course camarguaise

Coucoussa (Ricard) pointe les cornes après Joey Deslys 

paluds-de-noves,course camarguaise

Givalond (Cuillé) s'engage derrière Ludovic Bressy

paluds-de-noves,course camarguaise

Percussion d'Aranda (Caillan) sur Joëy Deslys

paluds-de-noves,course camarguaise

Chicharito (Caillan) en duo avec Nicolas Favier

 paluds-de-noves,course camarguaise

Gauguin (Lautier) et Enzo Bernard réunis dans un joli raset 

paluds-de-noves,course camarguaise

 Amarrant (Cuillé) s'engage avec conviction derrière Améraoui

paluds-de-noves,course camarguaise

Envolée d'Elyx (Ricard) avec Nicolas Favier 

Texte et photos Éric AUPHAN

Trophée de l’Avenir: Deslys (10) Bressy, Favier (7) Améraoui (5) Bernard (3) Michelier (2)

SAINT-CHAPTES *COURSE DE SOLIDARITE*

Course du samedi 8 avril 2017 - Taureaux jeunes


De la passion
pour le souvenir d’Andréa

saint-chaptes,au nom d'andrea,course camarguaise


saint-chaptes,au nom d'andrea,course camarguaiseSous l’impulsion de Laurent Rey, membre de la FFCC, cette manifestation au profit de la bonne cause (l'association "Au nom d'Andréa") a pu voir le jour en pays de Gardounenque, avec le parrainage pour cette édition de l’As Joackim Cadenas ainsi que de l’international du quinze de France, Nicolas Mas. Le monde de la bouvine sensible à cet engagement a répondu présent comme à chaque fois que la situation l’impose. Diverses personnalités politique et sportive ont également tenu à participer à cette manifestation en toute humilité. Voilà un beau geste !

Une première partie bien animée avec le premier de la manade Fabre Mailhan (N.148) qui mesure rapidement la piste et prend ses marques. Le goût et l’anticipation font sa force. Il ne demande qu’à grandir et c’est fort dommage que le disque ce soit fait aussi discret. Du même élevage,  le 105 qui règle promptement son jeu et se cale aux planches. Les engagements vont bon train dans les séries et on peut voir qu'il connaît déjà son métier, ce qui ravit le public qui apprécie tout autant les beaux gestes des hommes (6 Carmen et retour).
La manade du Juge présente son 002 qui met les gaz pour terminer à la planche. Ce numéro fait preuve d’enthousiasme et ne demande  qu’à en découdre avec ses adversaires, ce qui déclenche la réjouissance sur les tribunes (3 Carmen et retour).

Le retour d’entracte voit évoluer le 907 de Fabre-Mailhan avec une aisance et un tempérament cocardier, rien ne lui échappe, avec lui les hommes sont dans l’œil du cyclone. Pas d’erreur c’est un biou de premier ordre (2 Carmen et retour).
Le Juge présente son numéro 138, très réactif aux crochets qui le coiffent. Il va pousser dans les bois ses partenaires qui s’élancent dans un ballet qui met en valeur ses qualités et sa place en piste. La devise Fabre Mailhan envoie le 022. Attention chaud devant ! Il vient hardiment sur la troupe, coupe le terrain pour venir de plus en plus fort à l’estribo, là c’est du lourd !
Et pour finir, le 033 du même élevage, tout aussi percutant que le précédent, avec en prime des envolées de plus en plus spectaculaires comme derrière Auzolle qui se retrouve projeté au troisième rang. Du grand frisson pour conclure. Un grand bravo à tous !

 

Texte et photos
ERIC MARC

Entrée : 3/4 d'arène. Organisateur : Comité des Fêtes. Président : Guy Chaneac. Raseteurs droitiers : Auzolle, Douville, Moine. Raseteurs gauchers : Poujol, Ricci, Aliaoui. Tourneurs : Fadil

LES PARRAINS
Joachim Cadenas et Nicolas Mas

saint-chaptes,au nom d'andrea,course camarguaise

*********************

MAUGUIO *TROPHEE AVENIR/HONNEUR*

Course du samedi 8 avril 2017

Grasilho et Kimono :
le blé en herbe

mauguio,kimono,grasilho,course camarguaise

Naim avec Kimono (photo Mali)

Entrée : 200 personnes. Org : CT Lou Biou. Président : J. Roumajon. Raseteurs droitiers : Ameraoui, Castell, Michelier. Gauchers : Naim, Ouffe, Gaillardet, EL Mahboub, Benammar. Tourneurs : Ull, Lebrun, Kerfouche, Abbal.

Si Maquisard, Postier et Hélios se battent d’expérience, les belles promesses des jeunes Melgueil et surtout Grasilho et Kimono font l’intérêt de la course. L’équipe blanche rasète par à coups, les plus dans le coup et dans l’esprit sont Naim, Castell et El Mahboub.

Maquisard (N.601, Les Termes).- Placé ou décollé, il est capable de poursuites abouties et de séries bien ponctuées. Volontaire et finisseur, il laisse ses ficelles au terme une belle prestation. 6 Carmen et retour.

Postier (N.932, Janin).- Bien armé, il se dégourdit les pattes le temps des pompons. Aux ficelles, il choisit son positionnement et fait parler sa vitesse. Met les hommes au défi dans des séries plusieurs fois conclues (Naim, Castell 2 fois). Rentre une ficelle. 3 Carmen et retour.

Melgueil (N.005, Rouquette).- Rapide, anticipateur parfois, il défend ses glands 3 minutes. Encore vert mais il ne s’en laisse pas conter et marquant sa préférence à gauche, il serre Gaillardet et conclut après El Mahboub. Rentre 1 ficelle. 6 Carmen et retour.

Hélios (N.508, Les Termes).- Expérimenté, il se livre dans des séries jusqu’au ras des planches à l’appel de Naim et Gaillardet. Mieux calé par la suite, il perd du mordant et les hommes en prennent la mesure même s’il retrouve du jus après Castel. 12 minutes, 3 Carmen et retour.

Grasilho (N.009, Rouquette).- Attaqué plein pot d’entrée, il montre sa fougue et sa grande volonté est mise à rude épreuve. Il ne lâche rien ! Franc, classique, il enchaîne jusqu’à friser les planches. En tête à tête avec Castell, il conclut brutalement. Ficelle ouverte, pas de quartier mais Grasilho assure. Se rebelle après Ouffe et sort puissamment sur Castell. Rentre une ficelle. 8 Carmen et retour.

Kimono (N.108, Janin, pour 12 minutes).- La fougue de la jeunesse alliée à la rapidité d’exécution et une grosse volonté. Passés les glands, et même s’il manque de patte, il se bat sans refus et enchaîne en toute circonstance, cornes pointées. Termine par une belle série conclue sur Castell. Garde une ficelle. 7 Carmen et retour.

Hors points pour 10 minutes, un vrai bébé de 3 ans, Emir de Rouquette N.424. Trop jeune pour l’évaluer mais remuant, fougueux, et quand il se cale, de la volonté jusqu’à basculer aux trousses de Castell. Musique.

 

Texte et photos
MARTINE ALIAGA

 

Trophée de l'Avenir : Ameraoui, 14 points ; Castell, 9 ; Naim, 9 ; Gaillardet, 8 ; El Mahboub, 7 ; Benammar, 7.

07/04/2017

COCARDIER

Vendredi 7 avril 2017 -Dimanche 9 avril à Mauguio

Icare le taureau qui voulait voler

Les années comptent double pour les barricadiers de cette trempe. Et Icare, spectaculaire combattant de la manade Paulin, prend une retraite méritée à 13 ans. 
Dimanche, à Mauguio, le N.418 entrera en piste une dernière fois histoire de se rappeler aux bons souvenirs des afeciouna. Et des souvenirs d’Icare ce n’est pas ce qui manque. Images fracassantes et violentes (finale des As 2013, Arles, meilleur taureau) ; images inoubliables d’une finale de l’Avenir à Lunel (2012) où Icare offre son premier Biou de l’Avenir à la manade Paulin ; images d’un combattant rapide et explosif, ignorant les obstacles des barrières pour littéralement s’envoler au cul de ces tenues blanches qu’il aurait bien voulu bouffer. Puissant, bagarreur, violent, certes, mais aussi franc, généreux, terriblement séduisant avec son mourre de boxeur et ses cornes en avant. Icare, un taureau référence pour sa manade qui a ouvert la voie à Ubaye (Biou de l’Avenir 2014 à Vauvert) et Cupidon (Biou de l’Avenir 2015 à Châteaurenard). Les trois seront réunis ce dimanche à Mauguio.
Le 20 mars 2011, à Mauguio, Icare faisait déjà le titre de la presse taurine, ce 9 avril, les spectateurs lui offriront l’ovation due à sa carrière flamboyante.
                                  
MARTINE ALIAGA
 
* Ce dimanche 9 avril, à Mauguio, course Trophée des As, organisée par le CT Le Melgueil, 16h, 11€
Les adieux d'ICARE de Paulin
Paulin : CUPIDON - MAQUISARD - UBAYE
Cuillé : COQUET - DALLOZ - LOUBARD - CICERON (hp)
Coef 1 - Groupe 1 - Raseteurs : Aliaga, Ayme, I. Benafitou, Katif, Marquis, J. Martin, Ouffe, Soler. Tourneurs : Elberack, P. Rado, Estève, C. Garcia

2016 CLASSEMENT DES RASETEURS

LOGOTT.jpg

TROPHEE DES AS - Gr 1
1. KATIF Ziko (D) 14 points
2. ZEKRAOUI Youssef (G) 10
3. FAURE Lucas (D) 7
3. ERRIK Radouane (G) 7
5. ALLAM Fayssal, (G) 3
6. AYME Anthony (D) 2
6. MARTIN Jérôme (G) 2
6. ALIAGA Jérémy (G) 2
ENTRANTS
Ce dimanche, les entrants prioritaires sont ceux définis par le classement ci-dessus (As). Pour les raseteurs n’étant pas inscrits à ce classement, ce sera celui de 2016 qui fera foi.

 

CLASSEMENT FINAL 2016


TROPHEE DES AS
1 CADENAS Joachim (D) 638,5
2 KATIF Ziko (D) 501
3 FAVIER Maxime (G) 432,5
4 FOUR Bastien (G) 400,5
5 ALIAGA Jérémy (G) 343
6 BENAFITOU Iliass (D) 269
7 BELGOURARI Mehdi (D) 251
8 ZEKRAOUI Youssef (G) 245,5
9 CHEKADE Amine (D) 207,5
10 AUZOLLE Loïc (D) 187,5
11 ALLAM Fayssal (G) 170,5
12 ALLOUANI Sabri (D) 163
13 OUFFE Julien (G) 152
14 POUJOL Hadrien (G) 136,5
15 BOUHARGANE Jamel (G) 124
16 AYME Anthony (D) 120
17 CIACCHINI Jérémy (D) 113,5
18 MARTIN Jérôme (G) 94,5
19 RASSIR Sofiane (G) 94
20 VILLARD Benjamin (D) 62,5
21 GLEIZE Alexandre 50
22 BRUSCHET Romain (D) 48
23 FAURE Lucas (D) 40
24 MASCARIN Romain (D) 30


TROPHEE DE L’AVENIR
1 MARIGNAN Vincent (D) 1055,5
2 MARTIN François (D) 807
3 FELIX Vincent (D) 740
4 CHARRADE Antoine (D) 627
5 BERNARD Enzo (G) 611
6 GAILLARDET Joan (G) 545
7 BRESSY Ludovic (D) 414
8 DUNAN Stéphane (D) 410,5
9 ROBERT Geoffrey (G) 365
10 PRADIER Yoan (D) 346
11 MERIC Marvin (G) 342
12 NAIM Yassin (G) 339
13 AMERAOUI Loïc (D) 328
14 ZBIRI Smaïn (G) 264
15 DESLYS Joey (G) 254,5
16 MARTIN Yannick (G)  245
17 SOLER Jérémy (D) 227
18 MATEO Ludovic (G) 168
19 MONTESINOS Gabriel (D) 148
20 BEN AMMAR Sofian (G) 141
21 MARQUIS Rudy (G) 127
22 LOPEZ Florian (G) 116
23 VACARESSE Tom (D) 114
24 FAVIER Nicolas (G) 102
25 ORTIZ Rodrigue (D) 86
26 CHAHBOUNE Brahim 78
27 RADO Florian (D) 25


TROPHEE DES RASETEURS
1 ERRIK Radouane (G) 296,5
2 BENAFITOU Nabil (G) 292,5
3 MARQUIER Mathieu (D) 254
4 CANO Guillaume (D) 199
5 MAUREL David (D) 184
6 MOUTET damien (D) 166,5
7 FOUGERE Dimitri (D)146
8 VIC Jonathan (D) 145,5
9 FERRIOL Jeoffrey (G) 137
10 CLARION Christophe (G) 128
11 GUYON Rémi (D) 120
12 JOURDAN Victor (D) 114
13 ALIAOUI Farid (G) 99
14 MOINE David (D) 81
15 MARTINEZ Damien (D) 75
16 SANCHIS Boris (D) 68
17 CHIG Mohamed (D) 66
18 MARTIN COCHER Damien (G) 64
19 SANCHEZ Marc (G) 60
20 OUDJIT Jean-Henri (D) 56
21 GAUTIER Anthony (D) 53
22 IBARRA Rémy (D) 41
23 AROCA Samuel (D) 40
24 MIRALLES Cédric (D) 39,5
25 GUIN Romain (G) 39
26 CAIZERGUES Kévin (D) 38
27 CARTALADE Kévin (G) 38
28 RICCI Jean -Louis (G) 38
29 OUFDIL Hicham (D) 37
30 SABOT Benjamin (D) 35
31 SABATIER David (D) 34
32 ROIG Thomas (D) 29
33 RODRIGUEZ Vivien (G) 27
34 RUIZ Olivier (G) 20
35 DUMONT Thomas 19
36 CASTEL Cyril (D) 18
37 CHARNELET 17
38 GARCIA Ludovic (G) 16
39 ALARCON Loïc (G) 9
40 PINTER Jérémy (G) 9
41 GOUGEON Mickaël (G) 8
42 ANANE Mehdi (G) 5
43 LAURENT Jean-Michel (D) 5
44 PAPARONE Nicolas (D) 5
45 JODAR Emmanuel (D) 3
46 OLESKEVICH Nicolas (G) 3
47 ELHAJJOUJI Fouad (G) 2
48 LAFARE Jeremy 2
49 PEREZ Yannick (D) 2
50 LOPEZ Mickaël (G) 2
50 MONDY Thomas (G) 2

03/04/2017

VENDARGUES * TROPHEE DES AS*

Course du dimanche 2 avril 2017

Merci Youssef !

vendargues,main d'or,course camarguaise

Entrée : 3/4. Organisateurs : CT La Muleta. Présidence : Marc Moucadel. Raseteurs droitiers : Z Katif, L Faure, J Vic, A Ayme. Gauchers : Y Zekraoui, J Aliaga J Martin, R Errik, F Allam. Tourneurs : L Esteve, F Jockin, E Cuallado, M Elberack
 
Pour cette 2e journée de la Main d’Or et le début officiel de la compétition, si les taureaux semblent être dans le bain, il en est autrement chez les hommes, dont pas mal d’entre-eux  semblent encore chercher leurs marques surtout dans la difficulté comme avec Dardaillon et Laos, les  deux taureaux compliqués de la journée. Y. Zekraoui, déjà en jambes a tiré la course d’un bout à l’autre, Z Katif, dans une droite bien timorée aura été intermittent alors que J. Aliaga aura tenté sans toujours parvenir au but attendu (levée de l'attribut), si ce n’est celui créer de l’émotion. Mais, rien que pour cela, il mérite la citation.
vendargues,main d'or,course camarguaiseMandarin (Cuillé) : Une ruée blanche s’abat sur lui et il fait front sans retenue le temps des pompons (3’). Trouvant progressivement ses repères, ses allonges sont pimentées d’un petit coup de revers et conclues à gauche. 13’ pour 6 Carmen.
Dardaillon (Lafon) : Il va mettre tout le monde l’heure. Les hommes essaient mais ne peuvent pas toujours y arriver. Cul aux planches, et  doté d’une grande armure, ses réactions sont vives. De ses cornes, il sait s’en servir surtout à l’arrivée de ses échanges, anticipés surtout à droite, où elles viennent passer sur les planches. Peu bousculé, il conserve ses ficelles (doublées). 3 Carmen plus rentrée.
Trancardel (Bon) : A grandes foulées et mobile cède les rubans envendargues,main d'or,course camarguaise 3’. Ses ripostes derrière Aliaga (2) sont serrées et parfois conclues, ses séries (9’ et 13’) démontrent qu’il en a sous sa grosse carcasse. Rentre 1 ficelle avec le disque entendu 5 fois.
vendargues,main d'or,course camarguaiseLaos (Cyr) : Trop peu pour ne pas dire pas du tout consenti à droite, son côté de prédilection, à l’opposé, seul  Zekraoui parviendra à résoudre l’énigme en s’embarquant dans de belles trajectoires où Laos s’engage avec force (Carmen). Il cèdera uniquement sa cocarde (7’) et un gland (13’), son retour se faisant en silence. Pourquoi ?
 
vendargues,main d'or,course camarguaiseTriton (Plo) : Son l’instabilité pendant 3 minutes ne permet guère des rasets à son avantage. Puis aux ficelles, un peu plus statique, ses répliques sont appuyées, serrées et lâchées qu’à l’extrême limite où il peut se lever comme derrière Katif (2), Aliaga (2) ou Zekraoui (2). Ficelles intactes il reçoit son 7e Carmen au retour.
Dijeu (Richebois) : Mobile, distrait, imprévisible sa course va vendargues,main d'or,course camarguaiseprévaloir par ses arrivées aux bois où parfois avec saut, il n’hésite pas à se mettre en valeur comme derrière Ayme, Allam, Errik, Zekraoui… Il semble ne s’intéresser que quand la pression monte, mais, quand c’est le cas, il a tendance à baisser de rythme…. 3 Carmen plus rentrée
vendargues,main d'or,course camarguaiseTyrosse (La Galère), hors points : Sans difficulté majeure, les blancs se déchaînent. Non sans peiner (malgré les deux temps de répits), il fait front droite, gauche, multiplie les coups de butoir (une dizaine) dans 10 minutes. Musique.
Texte et Photos CYRIL
 
Trophée des As : Z Katif 14, Y Zekraoui 10, L Faure 7, Errik 7, Ayme 3, Aliaga 2, Allam 2, J  Martin 2
 
 

 

01/04/2017

TROPHEES OVATION ET RALAMPAGUITO

LA MARSEILLAISE, dernièrement à Noves

Ovation à la tauromachie

DSC_4062.JPG

Si nos confrères du quotidien La Marseillaise connaissent quelques difficultés, ces inconditionnels des tauromachies ne baissent jamais les bras, en témoigne la soirée qui s’est tenue dernièrement à Noves. Une soirée festive et chaleureuse à l’invitation de la municipalité et du CT L’Encierro de Noves qui accueillaient les gens de taureaux et de toros, les dirigeants de La Marseillaise représentés par Karim Allouache, et les responsables des tauromachies Yves Bustin pour la course camarguaise et Thierry Ripoll pour la corrida.

Les jeunes talents des arènes, le raseteur Vincent Marignan et le torero Adrien Salenc ont reçu les trophées Ovation. Dominique Perron, président de l’Union des clubs taurins Paul-Ricard a fait l’unanimité des deux pratiques s’octroyant le Trophée Relampaguito et le Trophée Lebrau. Enfin, Bernard Carbuccia - Marsella de son nom de torero - responsable des corrida d’Istres, a été mis à l’honneur. La mémoire des disparus André Chamand, historique chef de rubrique, et Denis Gouin, photographe istréen, a été saluée d’une salve d’applaudissements.

Et même si la course prévue l’après-midi par « Les Amis de La Marseillaise » en solidarité au journal, a été annulée par la pluie, l’ambiance de la soirée a réchauffé les cœurs.

M. A.

Photo MICHEL NAVAL

31/03/2017

66e TROPHEE TAURIN MIDI LIBRE - LA PROVENCE

Vendredi 31 mars 2017

La compétition commence dimanche

66e Trophée Taurin Midi Libre La Provence,course camarguaiseLes mots du cœur «Protégeons les jeunes cocardiers et aidons-les à s’aguerrir» ont souvent résonné au cours de toutes les réunions et discussions hivernales - qu’elles soient inter associations de manadiers, organisateurs, afeciouna et même raseteurs. Cette année, on peut dire que ces mots-là ont été entendus.
Et par la FFCC... et par le Trophée Taurin Midi Libre - La Provence. Alors le challenge de la commission du Trophée - en toute clarté et échanges avec la Fédé - a été, depuis fin 2016, de mettre en adéquation cette protection et la tenue d’une juste compétition.

Chaque vendredi
trois grilles de course

Une solution s’est imposée, partager les courses à l’Avenir en deux catégories en fonction de l’âge des cocardiers. Vaste chantier, maintes fois aménagé, corrigé... et qui, voté par le dernier comité directeur fédéral du 27 mars, entérine les propositions de trois grilles de courses (voir ci-contre) : Trophée des As, Trophée Avenir Honneur, Trophée Avenir Espoir. Dans cette dernière catégorie, seuls les jeunes raseteurs du groupe 3 marqueront des points dans des courses composées d’au moins 4 taureaux de 8 ans (7, 6 ou 5 ans) dans les 6 premiers de la course (voir ci-dessous). L’avantage serait de voir les plus jeunes des cocardiers rasetés par des équipes composées d’une majorité de jeunes raseteurs...

Autre nouveauté : dans les deux catégories Avenir, les taureaux de 7 ans et moins, sortant en 6e position, resteront en piste 12 minutes.

Côté Trophée des As, les réglements restent les mêmes mais les demandes des raseteurs du groupe 1 ont été intégrées, à savoir la prise en compte des points de leurs 30 meilleures courses de la saison (parmi les courses à coefficient égal). Les Grands Rendez-Vous ont, en 2016, parfaitement rempli leur rôle de vitrine de la course camarguaise, ils seront reconduits avec les mêmes critères, nous y reviendrons.

La compétition démarre donc ce dimanche, avec ces nouvelles directives. Des changements qui seront évalués tout au long d’une saison-test dont la qualité majeure sera de permettre aux taureaux de se forger progressivement du caractère et du moral afin d’arriver aux As en pleine possession de leurs moyens. Un beau challenge à relever par tous les acteurs de la course camarguaise.

MARTINE ALIAGA

REGLEMENT : L'ESSENTIEL

TROPHEE DES AS

Taureaux : course composée de 4 taureaux classés (parmi les 6 premiers de la course).
Points des raseteurs : le groupe 1 marque selon le coefficient de la course (ficelles des taureaux difficiles 8 points quel que soit le coef.). Leurs 30 meilleures courses sont comptabilités en fin de saison.
Le groupe 2 double ses points. Ficelles à 4 points.

TROPHEE AVENIR/HONNEUR

Taureaux : course composée de 3 taureaux de 9 ans et plus dans les six premiers de la course. Maximum 3 taureaux classés.Le taureau de 7 ans en 6e position sort 12 minutes.

Points des raseteurs : le groupe 2 et le groupe 3 marquent à toutes les courses Avenir/Honneur. Ficelles à 3 points. Entrants : priorité au groupe 2, à défaut groupe 3.

TROPHEE AVENIR/ESPOIR

Taureaux : courses composées de 4 taureaux de 8 ans (et moins) dans les 6 premiers. Maximum 3 taureaux classés. Le taureau de 7 ans en 6e position sort 12 minutes.
Points des raseteurs : le groupe 3 uniquement marque des points. Entrants : priorité au groupe 3, à défaut groupe 2.

27/03/2017

MAUGUIO * TROPHEE 3M * 1re journée

mauguio,trophée 3m,marignan,estepous,margasse,attila,course camarguaise

Lundi 27 mars 2017

Estepous et Marignan
premiers récompensés du Trophée 3M

mauguio,trophée 3m,marignan,estepous,margasse,attila,course camarguaiseSous le soleil revenu, la capelado est superbe, les danses des Arlésiennes de la Pichoto Camargo grâcieuses et les cavalières de l'écurie de Faustine impeccables dans leurs reprises savamment réglées. 

Le public s'est déplacé en nombre et se retire sur de bonnes impressions. Estepous fait un redoutable premier dont l'attitude cocardière et la dangerosité sont justement récompensées (I. Benafitou et Ayme en font les frais), Attila tout en vélocité et Margasse en puissance, font le trio du jour dans un ensemble qui n'a pas démérité loin de là en cette fin mars et la pluie de la veille. Côté raseteurs, Marignan affiche un calme et une classe supérieure, Ayme reprend le crochet avec une envie qui manque lui coûter cher (avec Estepous), les autres manquent encore de repères et de distance avec les taureaux mais tous oeuvrent en qualité.

Estepous (Guillierme).- ça démarre à fond par des attaques aux planches en rafale (Ayme, Benafitou, Marignan) pour 2'30 les pompons. aux ficelles, Estepous prend position avec un air de ne pas y toucher. Mais celui qui est un peu court une fois la tête passée, se trouve dangereusement enfermé. Ayme passe sous le marchepied, Ilias Benafitou se fait rattraper aux barrières, zébrer le pantalon et écraser la jambe  contre la planche (il devra quitter la piste). Estepous lui, se décale un peu, et souffle le chaud et le froid. Sérieux et dangereux, il rentre ses ficelles. 7 Carmen et retour.

Vauban (Paulin) demande de la séduction ce que font Ayme et Marignan pour des ripostes abouties en coups aux planches (5 pour 3 Carmen). 5 minutes aux rubans. Aux ficelles, se déplace le long des planches, parfois distrait, mais tamponne après Favier, Belgourari (2 Carmen). Branché sur courant alternatif, il garde une ficelle en silence. 

Aparicio (Rouquette), fermement positionné, il joue une partition cocardière classique avec une vigilance jamais prise à défaut et un bon positionnement. Les rubans demandent 5 minutes aux hommes qu'Aparicio déplacent à sa guise avec une grande maîtrise de la piste. Sérieux, il conserve ses ficelles. 1 Carmen et retour. 

Toronto (La Galère).- Disponible, il se livre et trouve l'angle de la présidence. Ciaccchini, surpris, est embarqué dans les longues cornes astifines, il s'en sort juste. Véloce, Toronto pousse en finition, se dégage des hommes qu'il oblige à changer de trajectoire. Avec Marignan, le plus assidu, le duo fonctionne bien. Vaillant et sérieux, lui aussi, rentre ses ficelles. 3 Carmen et retour.

Attila (Lautier).- Bien placé, il tient tout le monde à l'oeil. Les hommes se méfient de sa vitesse alors ils tergiversent et Attila monte à l'assaut. Virevoltant dans les séries, il enferme dangereusement les hommes, Favier par exemple ou Ciacchini à qui il déchire le pantalon. Une seule corne certes mais il sait de quel côté elle se trouve. Termine très fort sur de longs enchaînements où il ne lâche rien et dont il sort vainqueur avec ses ficelles. 6 Carmen et retour.

Margasse (Rambier).- La fougue et la puissance de l'étalon équilibrées par une attitude très cocardière. Un peu décalé, il reste concentré et les hommes, fatigués, ne lui sautent pas dessus. Quand ça démarre, il enchaîne, et ponctue de puissants coups aux planches (Aliaga, Ciacchini), sa rapidité fait mouche, Ouffe je jette comme il peut en contre-piste... Marignan se lance pour une violente arrivée aux planches, Favier passe juste au prix d'un "écart" digne d'un Landais. Ficelles à 500€, le public vibre et l'étalon brille et domine. C'est lui qui a le dernier mot et rentre ses bobines. 8 Carmen et retour. 

Quintillien (Les Termes).- Chasse et promène le long des planches au trot un peu distrait. Mais fait feu de tout bois après Ciacchini. Remuant mais participatif, il se montre explosif sur une rafale aux planches Moine - Favier, réitère sur Favier. Le barricadier se disperse un peu, les hommes ressentent la fatigue, du coup ses dix minutes de course sont un peu pâles. A revoir. 4 Carmen.

Texte et photos
MARTINE ALIAGA

Niveau As HT. Entrée : 2/3 d'arène. Org. Service  culture. Président Bruno Séguier. Raseteurs droitiers : Ayme, Belgourari (sort au 5e), Moine (rentre au 4e), I. Benafitou (sort au 1er), Marignan, Ciacchini. Gauchers : Bouhargane, M. Favier, Aliaga, Ouffe, Allam. Tourneurs : Elberrack, Moulins, C. Garcia, B. Joseph.

mauguio,trophée 3m,marignan,estepous,margasse,attila,course camarguaise

Ilias Benafitou rattrapé par Estepous

*********

Les écuries de Faustine

mauguio,trophée 3m,marignan,estepous,margasse,attila,course camarguaise

mauguio,trophée 3m,marignan,estepous,margasse,attila,course camarguaise

mauguio,trophée 3m,marignan,estepous,margasse,attila,course camarguaise

*************

La pichoto camargo

mauguio,trophée 3m,marignan,estepous,margasse,attila,course camarguaise

25/03/2017

MATINEE HIVERNALE AU PRINTEMPS A BARDOUINE

Samedi 25 mai 2017

UN PANTAI D’UN QUART DE SIECLE

IMG_8401.JPG

Malgré les efforts de la jeune et dynamique équipe du Club Taurin La Jeunesse Bellegardaise, qui est même allée jusqu’à bâcher les piste, les pensionnaires de la manade Lou Pantaï, qui avaient la lourde charge de célébrer le 25ème anniversaire de la manade à la devise Bleu et Blanc, fleuron de la famille Manaud, ont dû rester dans les près de Bardouine.

IMG_8419.JPGPourtant dès 7h30, attachés sous l’abri, les chevaux prêts, les cocardiers rassemblés près du mas, Hubert Manaud se montrait soucieux du ciel devenant de plus en plus obscur, alors que le gardian, Julien Malige se la jouait optimiste…20170325_081937.jpg

Mais hélas, deux heures plus tard, les fortes pluies et bourrasques sévissant sur nos têtes ont forcé, à contre cœur, les organisateurs gardois d’annuler (du moins pour aujourd’hui) cette journée de fête...

IMG_8439.JPGPirate, Santen, Félibre, Beleu, Teston, Pernen et IMG_8496 - TESTON.JPGun espoir porteur du n°222 allaient donc pouvoir regagner  le plein pays très glissant (n’est-ce pas Nicolas N ?)  et retrouver leur donneur de savoirs, Yvan,  afin d’y recevoir, à défaut de l’Air de Bizet saluant leurs exploits, une ration de foin en attendant de jours meilleurs.

IMG_8506 - SANTEN.JPG

Texte et photos
CYRIL DANIEL

24/03/2017

MAUGUIO

Vendredi 24 mars 2017

Un week-end de fête
pour débuter la saison

MAUGUIOMARENGOBENOITPHMALI.jpgUn programme dense autour des traditions, c’est ce que propose l’Union taurine melgorienne et la ville, ce week-end pour ouvrir la temporada : taureaux dans les rues, abrivado, bandido, encierro, toro-paille et, grande course aux arènes... Voilà de quoi mobiliser le peuple afeciouna. D’autant que la course du dimanche (niveau As), débutera également le cycle des 11 courses du Trophée 3 M de la Métropole montpelliéraine, pour le coup hors de son périmètre mais bien sur celui des courses camarguaises.

Dès 14 h 30, le public est convié à une capelado/spectacle en attendant le premier des 7 cocardier (15 h 30, voir ci-contre agenda des courses). Les raseteurs (9 invités) verront leurs meilleurs rasets gratifiés de points de bonification et le meilleur cocardier sera récompensés.

M. A.

PROGRAMME DU WEEK-END

Samedi 25 mars

10h, déjeuner place de la Libération
11h30, abrivado 2 manades
 parcours route des Cabanes
12h, encierro, autour des arènes
Matinée animée par la pena d'Aigues-Mortes
1
5h30, toro-paille aux arènes, 2€
17h, bandido deux manades
route des Cabanes
17h30, encierro autour des arènes

Dimanche 26 mars
12h, abrivado
1 manade, route des Cabanes
12h30, encierro autour des arènes. 

14h30, grande capelado
15h30, 11€, course niveau As hors trophée
1re course du Trophée 3 M
18h30,  bandido, 1 manade
route des cabanes

***************

Les courses du Trophée 3M

6 mars, Mauguio.

1er mai, Saint-Geniès-des-Mourgues.

13 mai, Castries.

27 mai, Baillargues.

18 juin, Pérols.

2 juillet, Saint-Georges-d’Orques.

22 août, Le Crès.

26 août, Lattes.

2 septembre, Villeneuve-lès-Maguelone.

17 septembre, Lansargues.

29 octobre, Vendargues.

 

PORT SAINT-LOUIS DU RHONE

Vendredi 24 mars 2017

Le retour des As

port saint-louis-du-rhône,course camarguaiseA Port Saint-Louis du Rhône, le Toro-club dynamise ses arènes avec, ce dimanche, le retour des As absents depuis de nombreuses années (fin des années 80). Le président Joris Alvarez explique : « ll y 15 ans, nous avons repris le club et on ronronne un peu. L’idée était de faire quelque chose de bien, pour se régaler tous ensemble, raseteurs, manadiers, spectateurs. Joachim Cadenas était totalement impliqué, malheureusement il s’est blessé... C’est dommage mais c’est un fait tauromachique. Du coup, ce sera l'occasion pour les jeunes raseteurs de se montrer, cela peut être un révélateur pour François Martin et Stéphane Dunan, d’autant qu’ils sont encadrés par des hommes expérimentés  - un de chaque côté, à gauche Bastien Four et à droite Damien Moutet. Côté taureaux, il y a ce qu’il faut autour de Banaru avec Bayle, Ventadis, Monro, Cassius , Artalet, et la révélation 2016, Nîmois. On y croit et on espère que le public suivra ». 

M. A.

VAUVERT *10e Printemps des jeunes aficionados*

Vendredi 24 mars 2017

10e PRINTEMPS DES JEUNES AFICIONADOS

VAUVERTCAMERONECHEKADEPHMALI.jpgSamedi 25 mars : 10h, démonstration de danse folklorique camarguaise, des allées du marché aux arènes.

11h, découverte des tauromachies camarguaise et espagnole, aux arènes, 1 vache en démonstration pour les élèves de l'école de raseteur de Vauvert. 1 vache (sin caballo) en démonstration pour les élèves des écoles taurines de Nîmes.

Hommage à Jean Lafont et Philippe Cuillé

12h30,apéritif, parvis des arènes, tapas, animé par un mano a mano musical, DJ et pena.

14h30, ateliers de découverte de la tauromachie, dans la salle Foucaran des arènes, exposition de costumes des diverses tauromachies et atelier pratique de couture et dessin animé par Nathalie Chaubet.

En piste, préparation et entraînement des chevaux de la corrida par la cavalerie Bonijol pour le cheval de picador, et Michael Toubas pour le cheval de rejon.

16h, démonstration de toreo à cheval par Michael Toubas, rejoneador et les recortadores, vaches de la ganaderia Turquay.

Dimanche 26 mars

11h, abrivado

11h30, tienta de trois machos ganaderias Granier, François André, Turquay pour Patrick Varin, Tibo Garcia, Baptiste Cisse, picador Rabin Rehabi

12h30, apéritif, tapas, repas de l'aficion sur le parvis des arènes

16h, novillada sin caballo, ganaderia Turquay pour El Rafi et Solitalito, sobresaliente Adam Samira

17h30 bandido.

Toutes ces animations sont gratuites
Marché artisanal taurin toute la journée.

Renseignements : gard.aficion@gmail.com, tél. 07 82 25 34 25

19/03/2017

BELLEGARDE

Le sérieux d'une belle affiche

bellegarde,galant,saint-eloi,favier,zekroui,course camarguaise

Galant met le turbo après Maxime Favier

La Jeunesse bellegardaise s'implique de belle manière et ses efforts de monter un plateau de qualité paient. La course est belle et le public satisfait. Les trophées récompensent Maxime Favier (aux points) et Youssef Zekraoui (animateur), c'est mérité ! L'entente en piste est bonne, Les 3 As (avec Katif) tiennent leur rôle, les jeunes Castell, Bressy ne font pas de la figuration et Robert se remarque en 2e partie.

Côté taureaux, c'est solide et intéressant. Saint-Eloi et sa générosité spectaculaire offrent le trophée à la manade La Galère, mais Galant de Saint-Germain est impressionnant dans le style cocardier finisseur. Tous les autres tiennent bien leur rôle.

Salme (Didelot-Langlade) se dégourdit d'abord les pattes et montre de l'entrain aux barrières (se soulève après Favier, Zekraoui) conservant son 2gland jusqu'à mi parcours. Avec un placement plus assuré aux ficelles, pose des difficultés.Ziko Katif assure, Bressy se fait quicher aux planches. Attentif et sérieux, rentre ses ficelles en musique.

Muscadin (Fournier).- Toujours à fond, il s'intéresse et se donne. A mi parcours, sélectionne un peu, Maxime Favier fait l'effort et, titillé, Muscadin conclut (2 fois), Garde ses ficelles bien difficiles d'accès à l'intérieur de ses petites cornes refermées. Rentre ses ficelles.

Calisse (Sylvéréal).- Véloce avec son physique profilé, il fait du large à grandes enjambées. Ses cornes fines et impressionnantes menacent. Katif et Zekraoui s'y collent pour des longueurs. Calisse s'emporte après Castell, Ziko, plusieur sfois. Surveille les départs et ferme la porte par quelques pas. Lâche ses ficelles sur les dernières minutes. Musique.

Après l'entracte, Oscar de La Galère vient saluer une dernière fois avant la retraite. 57 courses au compteur et de multiples trophées pour ce vétéran des pistes qui, à 16 ans, place deux belles conclusions en guise d'au revoir.

Campéon (Pagès).- Puissant, autoritaire, les hommes l'abordent prudemment d'autant qu'il se projette aux planches à chaque finition. Cocardier, sélectionne ses départs et choisit les invitations bien engagées. Raccompagne méchamment et apprécie les gauchers. Rentre ses ficelles en musique.

Galant (Saint-Germain).- Gros caractère qui impose son sens du combat. Repousse les hommes à la frontière, et le premier raset de Zekaroui est honoré au-dessus des planches. Fracasse après Favier, ne supporte pas grand monde dans son proche entourage, et s'approprie toute la piste. Avec beaucoup de méchanceté exprimée, honore les séries qu'il conclut de bon coeur (Favier, Robert). Taureau au registre complet très intéressant. Rentre une ficelle. Carmen.

 

bellegarde,galant,saint-eloi,favier,zekroui,course camarguaiseSaint-Eloi (La Galère).- D'entrée tamponne à chaque occasion ce qui occasionne un multitude de coups de barrière très engagés. Favier, Zekraoui, Robert le plus souvent pour une tendance gauchère, mais aussi quelques actions d'envergure à droite Castell, Bressy. Une énorme générosité récompensée à maintes reprises et retour sur l'air de Bizet presque au terme.

Gotham de Roumanille montre de la fougue dans les séries et se hisse en finition, malgré son inexpérience. Les hommes jettent leurs derniers feux, la fatigue se fait sentir . Place à la remise des prix.

Texte et photos
MARTINE ALIAGA

Samedi 18 mars. Niveau Avenir HT. Entrée : une grosse demi-arène. Président : Joris Alvarez. Raseteurs droitiers : Bressy, Robert, Castell, Katif. Gauchers : Favier, Zekraoui, El Mahboub. Tourneurs : F. Lopez, Cuallado, Lebrun, Roux.

Palmarès : meilleur raseteur aux points Maxime Favier. Meilleur animateur Youssef Zekraoui. Meilleur taureau : Saint-Eloi de La Galère, Galant de Sdaint-Germain aurait pu aussi bien y prétendre.

***********

Une belle action de Calisse

bellegarde,galant,saint-eloi,favier,zekroui,course camarguaise

▼ Campéon

bellegarde,galant,saint-eloi,favier,zekroui,course camarguaise

▼ Galant 

bellegarde,galant,saint-eloi,favier,zekroui,course camarguaise

▼ Saint-Eloi

bellegarde,galant,saint-eloi,favier,zekroui,course camarguaise

bellegarde,galant,saint-eloi,favier,zekroui,course camarguaise

*********************

 

17/03/2017

SAISON 2017 *VAUVERT*

vauvert,saison 2017,course camarguaise

Vendredi 17 mars 2017

VAUVERT : tous impliqués ! 

vauvert,saison 2017,course camarguaiseVendredi dernier, la salle Bizet avait pris ses airs de fête pour présenter la saison vauverdoise. Bruno Pascal, en maître de cérémonie, les Arlésiennes du Pantaï de Camargue et ses nombreux pichouns pour la note traditionnelle, un film de Jean-Pierre Masse et tous les clubs taurins ont attesté du dynamisme de la ville et de sa ferveur taurine. Ainsi chacun a présenté son programme devant une belle assemblée.

En point d’orgue, le 10e Printemps des jeunes aficionados (25 et 26 mars), la journée du 25 mai avec le 32e concours d’abrivado et la course du Trophée Camargue Médical de toute beauté (Papagaï, Vincent, Chico, Ulmet, Optimus, Cupidon, Nîmois et les adieux de Ratis).

Un bon moment également lors de la remise des prix aux vainqueurs 2016 et l’annonce du jubilé d’Hadrien Poujol le 22 octobre. Les élus participatifs que sont Katy Guyot et Jean Denat ont témoigné : «Vauvert est ville de traditions et nous pensons qu’elles ont de l’avenir, il faut qu’elles soient de qualité, nous y sommes attachés, d’ailleurs il y aura autant de jours de fête que l’an passé».Le maire en a profité pour adresser des coups de cœur : aux Vaches cocardières (finale à Vauvert 24 septembre) ; au Printemps des jeunes aficionados et à Hadrien Poujol pour son élection et son jubilé. Restait à Régine Pascal à conclure avec La Coupo Santo.

MARTINE ALIAGA

LES PRIX 2016 

vauvert,saison 2017,course camarguaise

A la manade Chaballier pour Valsière
à la manade Daumas pour Arrogant, meilleur cocarider des courses Avenir

à Magali Saumade pour Scipion, meilleur taureau de la finale
vauvert,saison 2017,course camarguaiseà Bernard Lagarde pour Milhaudois meilleur cocardier de la saison
à Ilias Benafitou, meilleur raseteur de la saison

à Pascal Mailhan pour le Printemps des jeunes aficionados

à Emeric Assenat, pur produit vauverdois de l'école  de raseteurs locale, qui passe en Ligue en 2017
à Adel Amerji et Pierre Olivares, raseteurs de l'école

Coup de coeur au Pantaï de Camargue

vauvert,saison 2017,course camarguaise

************

vauvert,saison 2017,course camarguaise32e concours
d'abrivado
du jeudi
de l'Ascension
25 mai

Les manades passeront dans l'ordre suivant

1re manade Devaux
2e Labourayre
3e Lescot
4e Vitou
5e Lou Simbeu


Le concours sera animé par Alain Rubio et présidé par Jacques Mailhan

*************

Les clubs taurins de Vauvert

Union taurine vauverdoise Paul-Ricard, présidée par Christine Rossi Ferrari.
Club taurin l'Abrivado (130e anniversaire) présidé par Henri Fabre.
Les Amis de la Camargue présidé par Bruno Pascal.
Club taurin El Campo, présidé par Robert Mattonai
Pena taurine Manzanares, présidée par Jean-François Dussuel

************

10e Printemps des jeunes aficionados

Samedi 25 mars : 10h, démonstration de danse folklorique. 11h, découverte des tauromachies camarguaise et espagnole.
Hommage à Jean Lafont et Philippe Cuillé
14h30, atelier de découverte de la tauromachie. 16h, démonstation de toréo à cheval et recortadores.

Dimanche 26 mars : 11h, abrivado.11h30, tienta de trois machos. 16h, novillada sin caballo. 17h30, bandido.

Entrée gratuite.

Marché artisanal thème taurin. Jeux pour les enfants.

Renseignements : gard.aficion@gmail.com, tél. 07 82 25 34 25.

vauvert,saison 2017,course camarguaise

***************

 

16/03/2017

FFCC *72e CONGRES*

DSC_5278.JPG

Lundi 13 mars 2017

Quitus au président

DSC_5303.JPGIl apprend vite le jeune président fédéral, Hadrien Poujol.A Lansargues, hier, devant environ 500 personnes, sa parole aisée avec ce qu’il faut de solennité, la pointe d’humour qui va bien et la rigueur nécessaire au sérieux des thèmes abordés, ont permis à ce congrès de se dérouler dans de parfaites conditions. Face aux licenciés et aux élus, son baptême du feu est réussi et sa crédibilité posée. Il pourra aussi s’appuyer sur une équipe solide soudée par le travail effectué en 2016 et qu’il a tenu à remercier dans son ensemble, soulignant particulièrement le rôle de Jacques Mailhan et Florence Clauzel.

Les grandes lignes

Le président lançait ensuite les grandes lignes pour les 4 ans à venir : « Les efforts porteront sur la protection des jeunes taureaux. Nous voulons moderniser, assurer le spectacle dans les arènes, équilibrer les prestations de taureaux de plus en plus nobles face à des raseteurs très sportifs. Equilibrer mais sans faire de règlements qui monteraient les corporations les unes contre les autres ». Les écoles de raseteurs seront pourvues d’une charte droits et devoirs ; un plan de formation se prépare avec l’Education nationale pour créer des classes Sports études. « Avec le Trophée Taurin Midi Libre - La Provence et les quotidiens régionaux, les relations sont bonnes, nous voulons avancer dans le sens du taureau et pour plus d’équité sportive pour les raseteurs ». Pour cela, seront mises en place avec le Trophée, trois catégories de courses (lire ci-contre). Les courses de promotion sont programmées. La commission culture et traditions est créée, elle a pour but de protéger et de transmettre les valeurs fondamentales ; la commission communication se mobilisera pour valoriser l’image de la course camarguaise. Quant aux finances, la régle c’est « l’éthique au cœur du fonctionnement soit chaque dépense justifiée pour le bien de la FFCC ».

Tour à tour les intervenants ont rendu compte : Jacques Mailhan, ex président et actuel vice-président ; Christian Vallat, secrétaire ; Florence Clauzel, ex trésorière et membre du comité directeur, Christian Bagout expert comptable, M. Pibarot commissaire aux comptes, Serge Sastre trésorier, Christophe Pellenc urgentiste, Sébastien Attias pour le bilan sanitaire des élevages et Mandy Graillon Reine d’Arles avant que le diplôme fédéral soit remis à Gérard Barbeyrac, le tout entrecoupé d’images sur grand écran.

Hier à Lansargues, les licenciés se sont montrés satisfaits et les élus à l’écoute. Avec la sérénité retrouvée et de l’enthousiasme à partager pour envisager un avenir prometteur construit tous ensemble.

 

L'accueil de Michel Carlier

DSC_5285.JPGMichel Carlier, maire de Lansargues, a ouvert ce 72e Congrès FFCC avec un plaisir visible après avoir rappelé le glorieux passé taurin du village et de ses arènes ainsi que le souvenir de Pierre, grand-père d’Hadrien Poujol, Lansarguois bon teint: « Lansargues a vu courir Le Senglié et les cocardiers de Granon et accueilli des Biou d’Or ; nous avons une quinzaine de raseteurs parmi nos habitants, Roger César par exemple... »

Le maire a aussi évoqué « deux drames, les décès de Robert Brès (portier, 1993) et Pierry Gibert (raseteur, 2001)». Il a remercié les présidents des CT de Lansargues - CT Frédéric-Durand et Le Garrot, ainsi que celui du comité des fêtes Nicolas Noguera, chevilles ouvrières de cette journée festive. « Nos populations changent, a-t-il conclu, il faut faire connaître nos traditions.Je souhaite un Congrès rassembleur pour défendre nos taureaux ».

PAROLES D'ELUS

Jacques Mailhan
« Il y a des périodes qui comptent, comme les 18 mois qui viennent de passer. Enfant de Camargue, j’avais le devoir de préserver nos traditions. C’est un réel bonheur de travailler et de partager avec toute l’équipe fédérale, bonheur de transmettre à Hadrien. Je tiens à remercier les licenciés et les élus pour leur mobilisation pendant la crise 2016. 2017 sera l’année de la stabilisation, les bases sont établies. Les amis nous sommes sur la bonne voie ».

Christian Vallat
Le secrétaire Christian Vallat s’est chargé du bilan d’activité : « 2016 a été une année charnière pour gérer la dette et l’agrément du Ministère des sports acquis jusqu’en 2010 ».
Il a donné les chiffres suivants sur l’année 2016 : 2 499 licenciés (départements 11, 24, 75, 95 et 99, 5 licences ; Bouches-du-rhône, 760 ; Gard, 1051 ; Hérault, 639 ; Vaucluse, 44. Nombres de courses : 756 pour un nombre total de spectateurs de plus de 352 000 se déomptant en 87 courses aux As, 324 Avenir, 114 taureaux jeunes, 184 Ligue, 26 promotion, 21 Vaches cocardières.
Réunions : 9 comité directeur, 5 commission finances, 7 commission calendrier, 11 sportive, 3 médicale. 6 animations pédagogiques dans les écoles ou au Scamandre touchant 401 enfants. En 2016, un maximum de report de courses ont été possibles en respectant la régle d’un rayon de 30 km pour éviter la concurrence. Sur 830 programmées, 756 ont eu lieu. Au comité directeur, Eric Mauras (liste Triol) a été cooptée à l’unanimité en remplacement de Daniel Martinez.

lansargues,congrès,barbeyrac,mandy graillon,hadrien poujol,course camarguaiseFlorence Clauzel
«La FFCC revient de loin, l’augmentation des licences, la diminution des coûts et la recherche de financement ont permis de passer le cap. Nous avons relevé le défi. Et je remercie les licenciés qui ont entériné l’augmentation des licences, les élus, les associations qui nous ont octroyé des subventions et aides exceptionnelles. Il y a eu un véritable engagement autour de Jacques Mailhan et maintenant d’Hadrien. Je prends du recul à contrecœur mais je reste au comité directeur et disponible pour la FFCC».

Serge Sastre

Le nouveau trésorier, après avoir fait voter l’approbation des comptes donnés par l’expert comptable Christian Begout a lancé le thème de l’année 2017 : «une année de transition de l’exceptionnel au pérenne».

 

DSC_5281.JPG

DSC_5294.JPG

De g. à d. Florence Clauzel, Patrick Vignal député,
Hadrien Poujol (caché) par Mandy Graillon

Reine d'Arles,
Aude Raynaud, demoiselle d'honneur,
Jacques Mailhan

PAROLES DE PASSIONNES

Nous ne pouvions clôturer les comptes rendus du Congrès sans laisser la parole à ceux qui, en marge de la garde rapprochée du président Hadrien Poujol (vice-président, secrétaire, trésorier, comptable...), ont, eux aussi, apporté leur passion à la cause commune.

lansargues,congrès,barbeyrac,mandy graillon,hadrien poujol,course camarguaiseL’urgentiste Christophe Pellenc fait partie du comité directeur. Il s’est réjoui « d’avoir 4 ans pour pouvoir mettre en place, avec la commission médicale, une vraie filière de soins passant par les hôpitaux et la rééducation des sportifs (Nîmes, Avignon, Cap Breton...); un réglement médical sera établi pour les courses et les jeunes raseteurs devront acquérir les gestes des pemiers secours, par exemple l’usage d’un défibrilateur... » Le bilan médical 2016 est stable sur le le plan des accidents : 65 déclarés pour 2/3 de tramatologie sportive et 1/3 de coups de cornes. Quant au dopage, 3 courses ont été contrôlés soit 17 raseteurs pour 17 résultats négatifs.

Sébastien Attias (GDS des Bouches-du-Rhône) lui, dresse le bilan sanitaire des élevages et, s’il constate « un assainissement des cheptels, il avertit : les maladies émergentes font planer la menace et amènent des contraintes constantes pour les manadiers». L’IBR est au centre de toutes les attentions et les discussions vont bon train. Pour peser sur les décisions, la filière devra s’appuyer sur un réseau reconnu au niveau national.... Affaire à suivre.

L’au revoir de Mandy

lansargues,congrès,barbeyrac,mandy graillon,hadrien poujol,course camarguaiseQuant à Mandy Graillon, Reine d’Arles, même avec un soupçon de nostalgie dans la voix pour ses dernières semaines de règne, elle a eu les mots vrais, forts qui ont fait lever la salle : «Il n’y a pas de forteresse imprenable, il n’y a que des combats mal menés (Vauban). Vous, Hadrien, Jacques... vous avez donné vos tripes pour sauver la Fédération... Maintenant, Hadrien, tu représentes la jeunesse et l’audace pour l’avenir...» Assistant à chaque congrès, avec ses demoiselles d’honneur - ce dimanche Aude Raynaud - la Reine a rappelé les beaux souvenirs et les émotions en piste « pendant ces trois années, nous sommes venues dans vos villages de tous les départements taurins, il n’y a pas de frontières, il y a seulement la fe di biou. » Elle a conclu : « Il n’y a de pérennité que dans la transmission...». Reine énergique et militante, cette belle dame de bouvine laissera un grand souvenir aux afeciouna.

Le diplôme fédéral d'honneur à Barbey...

lansargues,congrès,barbeyrac,mandy graillon,hadrien poujol,course camarguaise

Gérard Barbeyrac à droite, ses enfants,
son épouse Monique


Il s’est avancé entre les rangs serrés des licenciés debout lui faisant haie d’honneur au son de
L’air du toréador joué par La Gardounenque. Aujourd’hui à la retraite après avoir tenu le poste de DTN à la FFCC, Gérard Barbeyrac recevait le diplôm

e d’honneur fédéral pour service rendu à la course camarguaise. Service rendu, c’est rien de le dire tant il fut - et il est toujours - dévoué à la course camarguaise. Après une carrière de raseteur couronnée par deux
Cocarde d’Or (1977 et 1980) puis tourneur, gérant ensuite les jeunes élèves et les « grilles » des courses, Barbey a gagné la reconnaissance de plusieurs générations de raseteurs, manadiers, organisateurs. Son expérience et sa passion des taureaux en font une figure dont l’avis compte dans le milieu taurin. Respect !

lansargues,congrès,barbeyrac,mandy graillon,hadrien poujol,course camarguaise

Textes MARTINE ALIAGA
Photos CHRISTIAN ITIER

 

12/03/2017

LANSARGUES *CONGRES TROPHEE LACROIX

Lundi 13 mars 2017

Cruchot, Moka, Lebrau
pour une bonne entame

 

IMG_7967.JPG

Une capelado riche ou rien ni personne ne manquait, si ce n’est le soleil qui avait décidé de se cacher pour cette première de la saison. Après une première partie  sans grands moments de tauromachie, la seconde n'allaitpas laisser le public indifférent avec Cruchot, Moka et à un degré moindre Lebrau.
Chez les blancs, c’est déjà la forme. J. Martin, Y Zekraoui sont constants, F Martin et R Marquis se révèlent à mi-course alors que les autres s’investissent à leur rythme.
IMG_7758 - COHIBA (F. Mailhan) sur F MARTIN.JPGCohiba (F. Mailhan) : A un rythme effréné et plus disposé à gauche, il répond en signant quelques trajectoires derrière J Martin, Y Zekraoui (2). Aux ficelles, qu’il conserve en silence il dirige les hostilités jusqu’à en découdre en s’évadant 3 fois. 3 Carmen
⇐ Photo : COHIBA testeje à l'approche du crochet de F. Martin
 
IMG_7774 - NOTAIRE (Cuillé) sur G ROBERT.JPG
Notaire (Cuillé) : Sans s’imposer les pompons volent rapidement. Irrégulier, imprévisible, se signale derrière G Robert, Z Katif, F Martin, R Marquis et J Martin (3). 3 Carmen pendant, il rentre ses ficelles.
        Photo : Notaire s'engage avec force derrière G. Robert
 
Pedro (Lautier) : Soumis à rude épreuve, 3’ et on passe aux ficelles. Sans véritablement se caler, il IMG_7797 - PEDRO (Lautier) sur KATIF.JPGanticipe une paire de départ (Katif, Marquis, Félix) avant d’apporter plus de tenue. Alors, ses répliques deviennent plus déterminées. Ficelles intacte, son 5eme Carmen le raccompagne.
⇐ Pedro anticipe Z. Katif
Cruchot (La Galère) : Appliqué et  illico resto dans le coup il enchaîne les rasets en CRUCHOT sur  J MARTIN.JPGpoussant de plus en plus ses réparties, conclues la plupart du temps par une arrivée ou il se lève aux planches. Zekraoui (3), J Martin (2) et Marquis l’entrainent avec eux dans de beaux échanges sous l’air de Bizet qui résonne en continu (11 fois). Cède une ficelle aux termes d’une course intense et soutenue. Carmen au retour.
⇐  Cruchot raccompagne sévèrement J. MartinLEBRAU (Laurent) sur ZEKRAOUI.JPG
Lebrau (Laurent) : Dès l’attaque, enjambe derrière Zekraoui avant de récidiver sur Robert. Aux ficelles ou sa préférence gauchiste s’affirme. Il rejoint à nouveau en contrepiste Zekraoui et par deux fois J Martin, dont une ou il se fera malmené. Cède une ficelle. Les honneurs 5 fois pendant renouvelés à son retour.
 
                           Lebrau se dresse derrière Y. Zekraoui 
 
MOKA (Rousty) sur MARQUIS.jpgMoka (Rousty) : Volontaire, même trop parfois, il ne va pas faire de la demie mesure  avec une dizaine d’actions à son actif en conclusion de sites, parfois anticipés comme derrière F Martin (4), Marquis (2), Allam ou encore Katif (avec saut). Vaillant, spectaculaire à souhait, il cède sa 1ere ficelle (350€) à F Martin au terme d’un quart d’heure riche en brio. 8 Carmen
⇐ Photo : Poursuite serrée de Moka sur R MarquisLOU GAU (Ricard) sur F MARTIN.JPG
Lou Gaou (Ricard) : Bouleguant sans cesse, il ne va guère inspirer les hommes si ce n’est J et  F Martin qui vont l’amener de l’autre côté des barrières à 4 reprises. 5 Carmen plus rentrée cocarde intacte.

                               Photo : Lou Gaou s'envole aux trousses de F. Martin ⇒

Entrée : Le plein
Organisateurs : Cté des Fêtes
Présidence : Aurelien Laget
Raseteurs : Droitiers : V Félix (sort au 5eme), Ziko Katif, L Faure, F Martin,  
       Gauchers : Y Zekraoui, J Martin, R Marquis, G Robert, F Allam
Tourneurs : L Esteve, A Perez, F Jockin, E Cuallado, F Lopez
Les Prix : Le Trophée Louis Lacroix : CRUCHOT (La Galère) - Meilleur Animateur : J. MARTIN

Texte et photos
Cyril Daniel