Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

24/09/2017

JONQUIERES ST VINCENT - Finale du Trophée Louis THIERS

Course du 23.09.17

CHARDON, ORCA, ANDY

TRIO NOIR DU THIERS avec R. FOUQUE

jonquieres saint-vincent,finale trophée louis thiers,course camarguaise

IMG_2125.JPGTrès intéressante et prometteuse cette Finale du Trophée Louis Thiers avec des taureaux porteurs d'espoirs face à des hommes entraînés par le quator  Michelier, Y Martin,IMG_2128.JPG Y Pradier et R Fouque récompensé par le prix final.

En ouverture, Carla et Kevin Pelissier avait proposé un spectacle de plein de grâce, de classe et de complicité avec leurs chevaux camargue.

IMG_2133 - LOU TAI - MICHELIER.JPGLou Taï (Guillierme N.031) : Rude premier qui demande à être secoué. Rentré, présente une menace comme après Chahboune – secoué au saut- et Fouque ou le disque retentit. Conserve ses ficelles.IMG_2151CABERNE - VACARESSE.JPG
Caberne (Raynaud N.050) : Borgne, il s'engage malgré tout et parfois fortement avant de se dresser à l'arrivée derrière Zbiri, Michelier (2) et basculer après Fouque. Sa fin, plus terne lui fera conserver une ficelle.IMG_2166 - CAPRICE - MICHELIER.JPG
Caprice (Cavallini N.159) : Rapidement on passe aux ficelles. Quelques allonges dans la pression après Michelier et Fouque, il cède la première (4ème). Plus résistant il défend avec hargne et brio la seconde après avoir tapé sur Zbiri. 4 Carmen plus rentrée.CHARDON - FOUQUE.JPG
Chardon (Rhône N.009) : Qui s'y frotte s'y pique. Calé ses ripostes sont sèches et intentionnées et d'une extrême puissance surtout derrière les gauchers. Il tamponne cornes en avant après Pradier, Michelier, Fouque (2), Zbiri et Martin où il va se projeter dans le couloir. La musique, jouée 9 fois le raccompagne porteur d’un gland.
IMG_2210 - ANDY - Y  MARTIN.JPG
Andy (Chapelle Brugeas N 152) : Se fixant que rarement, répond dans de jolies allonges assorties d'un coup de tête dont Pradier fera les frais et se faisant suspendre. Interruption. Le biou revient. Gros tampon après Michelier  deux poussées derrière Zbiri puis s’impose et conserve ses ficelles. 3 fois le disque plus retour au son de la sono et battant des cloches.

Cazaubon (La Galère N.121) : Volontaire, tout IMG_2255 - CAZAUBON - FOUQUE.JPGtrouve réplique le temps des pompons. Pour la suite,  autant de bravoure, finitions sur Fouque (2), Vacaresse dans une brillante prestation récompensée par les honneurs joués 5 fois.
IMG_2291 - ORCA - MARTIN.JPG
Orca (Lautier N.026) Hors Point : De la vivacité chez ce noir et blanc qui mène sa course dans les planches qu'il franchit, cogne plusieurs fois dans l'élan ou caresse de la corne Final extra avec 3 Carmen plus retour.

Entrée : Presque Plein
Organisateur : CTPR L’Aficion
Présidence : André Paillet
Raseteurs droitiers : R Fouque, T Vacaresse, Y Michelier,  YPradier (sort au 5ème)
Gauchers : S Zbiri,  A Chabboune (sort au 1er) Y Martin
Tourneurs : P Rado, E Lieballe, D Dunan

Texte et Photos Cyril Daniel

 

VAUVERT *AVENIR/HONNEUR*

Course du samedi 23 septembre 2017

Douanier - Félix, l'évidence

vauvert,douanier,félix,papagai,course camarguaise

Après-midi sympathique entre afeciouna avec l’Union taurine vauverdoise dont le président d’honneur et fondateur, Emilien Duché, 91 ans, remet le Trophée portant son nom, et le Souvenir Jean-Pagès. Pas de suspense pour les prix tant Douanier d’Occitane et Vincent Félix, meilleur animateur, tombaient sous l’évidence. Bernard Lagarde reçoit aussi un trophée pour Papagaï qui fêtait son départ en retraite dans cette piste théâtre de ses plus belles courses. Expérimenté, sélectif et souvent criminel à la planche, Papagaï laissera l’image d’un cocardier de qualité.
Pilou (Félix, N.860).- Peu intéressé par le jeu hormis quelques sorties en force où il corse l’affaire. Malgré l’instance des blancs (1 Carmen), rentre ses ficelles.
Baigneur (Ricard, N.880).- Alterne les sauts-surprise (4) et, une fois placé, un bon comportement dans les rasets. Se révolte sur la fin en frappant après Bernard et fracassant les planches. 9 minutes. 1 Carmen et retour.
Tutu (Les Baumelles, N.006).- Lui a du gaz, une bonne pointe de vitesse et du placement. Sur les belles invites de Félix, raccompagne jusqu’au ras des planches. Se montre dangereux sur les rasets engagés de Zekraoui, jusqu’au bout avec Gaillardet pour 8 minutes les rubans. Affermit son placement et défend son terrain. Félix et Zekraoui signent les plus belles actions. 1re ficelle à la 14e, l’autre rentre. 5 Carmen et retour.

▼ Tutu et Zekraoui

vauvert,douanier,félix,papagai,course camarguaise


Bessoun (Guillierme, N.614).- Souvent en déplacement, Bessoun raccompagne sans forcer. Pas trop titillé, il s’exécute selon la demande. Gaillardet s’implique, Zekraoui allonge, Bessoun se met au tempo mais manque de mordant en ce jour. 12 minutes. 2 Carmen et retour.
Douanier (Occitane, N.103, remplace Achille).- Du moral, du placement, de la vitesse. Entrepris sur un bon rythme, il fait face et se cabre sur Félix et Bernard. Agressif, il fait du large, manque de travail à mi-parcours et s’évade. En revanche quand les hommes s’investissent, il répond présent. Ses 5 dernières minutes sont brillantes avec des enchaînements de qualité voire des conclusions (Bernard, Zekraoui, Robert). Rentre une ficelle. 8 Carmen et retour.

▼ Egalement finisseur, le jeune Douanier
ne manque pas de qualité

vauvert,douanier,félix,papagai,course camarguaise


Persée (Lagarde, N.811).- A grandes foulées, il repousse les blancs et passe lestement les limites. Rapide sur le raset et capable de sauter après, les blancs se perchent haut. Au travail, il montre une belle présence dans les enchaînements qu’il peut conclure (Gaillardet). Mais les raseteurs se relâchent, et Persée rentre ses ficelles. 3 Carmen et retour.


MARTINE ALIAGA
Photos CHRISTIAN ITIER


Trophée de l’Avenir : Gaillardet, 13 ; Félix, 10 ; Bernard, 5 ; Charrade, 4.
Course du samedi 23 septembre. Entrée : 300 personnes environ. Org. : Union taurine vauverdoise. Président : Claude Chevalier. Raseteurs droitiers : Auzolle, Charrade, Félix. Gauchers : Bernard, Gaillardet, Zekraoui. Tourneurs : Perez, Abbal, Toureau, Lévy.

REMISE DES PRIX

Vincent et Camille
frère et soeur

vauvert,douanier,félix,papagai,course camarguaise

▼ Emilien Duché, 91 printemps

remet le prix du meilleur taureau du jour

à la manade Occitane pour Douanier

vauvert,douanier,félix,papagai,course camarguaise

▼  Un "jumeau" aux côtés de Camille
pour remettre le prix à Vincent Félix

vauvert,douanier,félix,papagai,course camarguaise

▼ Christine Rossi Ferrari
président de l'Union taurine vauverdoise

vauvert,douanier,félix,papagai,course camarguaise

▼ Le bouquet à la manade Bernard Lagarde
pour saluer la carrière de Papagaï

vauvert,douanier,félix,papagai,course camarguaise

**********************

21/09/2017

VAUVERT : FINALE DES VACHES COCARDIERES

Mardi 19 septembre 2017

Qui succédera à Octopussy ?

Dimanche, à Vauvert, la Cocardière d'Or 2017 sera élue

vauvert,vaches cocardières,course camarguaise

▲ Octopussy de la manade Chapelle
Cocardière d'Or 2016

Dimanche 24 septembre, les arènes Jean-Brunel de Vauvert accueilleront après 1990, 1993 et 1999, la finale des Vaches Cocardières au cours d’une journée d’aficion et de tradition illustrant l’emblème local «Vauvert, c’est vivre les traditions».

Scrupuleusement sélectionnées par les membres du Trophée, ce sont 7 cocardières qui ont été proposées à la Commission des Festivités, présidée par Bruno Pascal, pour défendre leurs attributs, face à 10 raseteurs et 4 tourneurs.

Dans l’ordre de sortie : 1re, Saintoise (Les Baumelles).- Avec une seule sortie cette année (Aimargues), son sérieux et son classicisme ont su séduire pour ouvrir les débats. 2e, Valentine (Chaballier).- Tout vauvert,vaches cocardières,course camarguaiseaussi sérieuse, elle devrait tenir les hommes en respect surtout que, quand on la serre, elle sait menacer à l’arrivée. 3e, Sarah (La Galère).- A 8 ans, elle a déjà 4 finales à son actif. Dorénavant plus classique, elle alterne sérieux et mobilité et peut, dans la pression, s’engager au-dessus des planches. vauvert,vaches cocardières,course camarguaise4e, Octopussy (Chapelle).- La Cocardière d’Or en titre, clôturera une fort belle saison. Cocardière dans l’âme avec placement et anticipation, spectaculaire aux moments opportuns, et dominatrice par-dessus tout - elle a conservé tous ses attributs à chacune de ses prestations - elle devrait, dans cette piste relativement grande, tenir la dragée haute aux hommes.

vauvert,vaches cocardières,course camarguaise5e, Thérésa (Blatière-Bessac).- Au caractère bien trempé de la race des Iscles, la Cocardière d’Argent et meilleure vache de la finale 2016 à Pérols, est d’une régularité irréprochable. Vaillante, intraitable à la planche, c’est une valeur sûre. vauvert,vaches cocardières,course camarguaise6e, Valsière (Chaballier).- La triple Cocardière d’Or (2012, 2014 et 2015), âgée aujourd’hui de 11 ans, alterne désormais entre le sérieux et le spectaculaire avec des arrivées d’une rare puissance. Ce sera sa 7e participation à une finale. 7e, Azalais (Ricard).- Quasiment inconnue dans vauvert,vaches cocardières,course camarguaisele circuit (deux courses en 2017) c’est du fantasque, propre aux pensionnaires du Domaine de Méjanes, qui devrait enflammer les gradins avec sauts, mais aussi envolées. 8e, Beretta (Nicollin).- La lauréate de la Promotion JeanLouis Daniel dans les arènes de Vestric est encore toute jeune. A 6 ans, sa rapidité et ses percussions aux planches en font une dernière qui devrait laisser le public sur une fort bonne note.

Les raseteurs : comme il avait été annoncé en février lors de l’assemblée générale du Trophée, le règlement de la Finale a été obligé d’évoluer, de s’adapter et de suivre le mouvement. Désormais, le Trophée des Vaches Cocardières se joue sur la saison.
D’ores et déjà, on peut dire que le vainqueur de cette 37e édition est le gaucher Mickael Gougeon (110 points). Il est suivi de Tom Vacaresse (56) et de Jean-Louis Ricci (50).
La finale venue, les compteurs seront remis à zéro et se jouera le Trophée Philippe-Thiers. Seront alors récompensés le raseteur ayant totalisé le plus de points sur la journée (prix de 500 €), le 2e (200 €) ainsi que le plus méritant (150 €).
Nouveauté également dans le choix des raseteurs. Sur les 10 participants réglementaires, l’organisateur est tenu d’inviter 6 raseteurs de son choix, pas forcément classés au Trophée des Vaches. Laissant ainsi la place à 4 entrants. Seront d’ores et déjà présents à la capelado les droitiers Auzolle, Guyon, Vacaresse et les gauchers Ferriol, Gougeon, Benammar.

Texte et photo
CYRIL DANIEL

PROGRAMME

Dimanche 24 septembre. 10 h 30, élection de la Cocardière d’Or, salle Foucaran aux arènes. 11 h, abrivado départ du pré des Demoiselles. 12 h, apéritif musical avec la peña Los Sombreros. 16 h, 9 €, 37e finale. Remise des prix en piste suivie d’une bandido manade Aubanel jusqu’au Jeu-deBallon.

CLASSEMENT DES RASETEURS

Au 1er septembre : 1. Gougeon, 110 points ; 2. Vacaresse, 56 ; 3. Ricci, 50 ; 4. Clarion, 39 ; 5. Sanchez, 35 ; 6. Douville, 32 ; 7. Miralles, 28 ; 8. Guyon, 22 ; 9. Chekade, 21 ; 10. Charnelet, 19. 11. Caizergues, 15 ; 12. Auzolle, 13 ; Ferriol, 12 ; 14. Ouffe, 8 ; 15. Gautier, 7.

 

TROPHEE TAURIN MIDI LIBRE - LA PROVENCE *LES FINALES*

LOGOTT.jpg

 

LES FINALES 2017

Samedi 30 septembre

Finale du Trophée Honneur

aux  Paluds-de-Noves

Lou Pantai : PERNEN - Fournier : MUSCADIN

Bon : MONRO - Chauvet : CARAQUE

Lautier : MONTESQUIEU - Le Ternen : QUINTILIEN

Le Joncas : LUCKY

Réservations :

tél. 06 74 23 03 15

**********

Dimanche 1er octobre

Finale Trophée de l’Avenir

aux Saintes-Maries-de-la-Mer

Raynaud : TOSCAN - Nicollin : MOUSQUIOUN

Pagès : CAMPEON - Le Ternen : MUIRON

Lautier : COQUILLON - Les Baumelles : PINO

Paulin : ATTILA

Réservations :

tél. 04 90 47 78 56

***********

Dimanche 8 octobre

Finale du Trophée des As

en Arles

Occitane : BOER - Les Baumelles : AIOROS

Bon : TRANCARDEL - Cuillé : MIGNON

Paulin : CUPIDON - Laurent : LEBRAU

Ricard : ABSOLUT 

Réservations :

tél. 08 91 70 03 70

19/09/2017

LANSARGUES *AVENIR/HONNEUR*

lansargues,3m,gigolo,manade michel,course camarguaise

La Camargue en liberté
par Renaud Vinuesa

Course de dimanche 17 septembre 2017

Just a Gigolo et Robert

lansargues,3m,gigolo,manade michel,course camarguaise

Belle capelado d’ouverture de Renaud Vinuesa pour cette 10e journée du Trophée 3M et clôture de la temporada lansarguoise. L’ensemble des raseteurs s’investit tout au long de la course, les cocardiers n’ont pas été à la fête. Cabochard, Jason et Gigolo se sont bien défendus. Au palmarès: Gigolo de Robert Michel, meilleur taureau ; Geoffrey Robert meilleur raseteur.
Balaire (Guillierme, N.204).- Il bisque, parfois saute les planches et conserve ses rubans 4 minutes. Raccompagne Castell et Félix jusqu’aux bois et conserve ses ficelles. 1 Carmen et retour.
Ullin (Plo, N.812).- Entrepris, ses rubans résistent 2 minutes. Puis placé, serre Rassir, Félix, Robert, Oudjit lève la 1re ficelle à la 6e. Reçoit la foudre pour sa 2e, balourde, qu’il cède à la 9e. 5 Carmen et retour.


Cabochard (Lautier, N.894).-

► Photo : Cabochard et Jourdanlansargues,3m,gigolo,manade michel,course camarguaise

D’entrée, il se dresse aprés Félix. Ses pompons sont vite levés. Ensuite, il saute derrière Jourdan, sert de belles séries et cède sa 1re ficelle à la 7e. La 2e part à la 10e sur un bel enchaînement. 6 Carmen et retour.


Diamond (Chauvet, N.901).- Il prend tout, ses rubans résistent 2 minutes. Toujours en mouvement pour sa 1re ficelle, répond à des séries et la cède à la 8e ; la 2e la minute suivante. 2 Carmen et retour.
Jason (Blatière-Bessac, N.824).- Moins de 2 minutes pour attaquer les ficelles où il serre Félix et Robert. La première part dans le crochet de Y. Martin à la 5e minute. Puis se dresse après Rassir (2 fois), Jourdan. Défend sa 2e jusqu’à la 13e. 6 Carmen et rentrée.
Gigolo (Michel, N.060).- Dès sa sortie, Rassir passe sous ses pattes. Gigolo perd ses rubans en 2 minutes. Aux ficelles, s’envoie trois fois après Robert, change de terrain à bon escient. La 1re ficelle part à la 7e, la 2e à 10e. 5 Carmen et retour.
Libertin (La Galère, N169, hp).- Vite fait pour ses premiers attributs. Il se livre dans de belles séries pour la 1re ficelle levée à la 4e.. Volontaire, il défend sa 2e jusqu’à la 6e minute avec 3 Carmen et rentrée.


SAINT HILAIRE
PHOTOS GEORGES MARTIN


Trophée de l’Avenir : Félix, 15 ; Robert, 14 ; Y. Martin, 8 ; Castell, 3 ; Laurier, 2 ; Méric, 1.
Trophée Honneur : Oudjit, 17 ; Jourdan, 2.
Course du dimanche 17 septembre. Entrée : 1/2 arène.
Org. : comité des fêtes. Président : Aurelien Laget. Raseteurs droitiers : Félix, Castell, Oudjit, Laurier, Jourdan. Gauchers : Rassir (sort au 5e), Robert, Méric (sort au 6e), Y. Martin. Tourneurs : Daniel, Jockin, Perez, Lebrun.

18/09/2017

GRAU DU ROI - FINALE DU TROPHEE DE LA MER

Course du 17.09.17

UNE MER IDEALEMENT  DECHAINEE

Jupiter (Laurent) et Y. Zekraoui sur le podium

IMG_1826.JPG

 

Cette finale du Trophée de la Mer rythmée, par une soixante d’arlésiennes, cavaliers, cavalières et amazones sous la baguette de Patrice Blanc avait drainé foule dans les arènes graulenes dont portes étaient closes avant l’heure.  Après une première partie conclue par un Banaru force trois, elle  s’est amplifiée  au fil de temps avec Camaï, Triton, pour se terminer en tsunami avec Jupiter. Intensité, émotion et application, les hommes ont apporté au point que chaque taureau a pu montrer et étaler son savoir-faire. En capitaines, Zekraoui et Cadenas donnent du rythme, un rythme maintenu par le reste de l’équipage. Et quand raseteurs et taureaux s’accordent, le succès s’inscrit sur le carnet de bord.

IMG_1841 - CANIO - Z KATIF.JPGCanio (Blatiere Bessac N.519) : Bien à sa place et dans la tourmente tamponne derrière Zekraoui en cédant cocarde et glands. Ne venant pas systématiquement ou en se limitant à quelques foulées,  il conclut à nouveau sur Zekraoui (2) et Aliaga dans 8'30 honorées du disque pour la 4e fois.


grau-du-roi,finale trophée de la mer,course camarguaise
Vincent (Aubanel Baroncelli N 5108) : Même s'il manque de son mordant habituel, son placement et ses ripostes en font un bon cocardier qui raccompagne sèchement. Katif, Chekade et Benafitou s'engagent et la réplique est serrée. 9 minutes récompensées par les honneurs joués 4 fois.
IMG_1888 - BANARU - ALIAGA.JPG
Banaru (Rhône N.507) : Calé et l'œil aux aguets chaque départ est fortement anticipé. Favier, Benafitou, Cadenas et Zekraoui l’entraînent avec eux dans de belles et intenses longueurs. Il se dégage quand il faut, ignore ce qu'il veut. Bref il gère à sa manière et en sort vainqueur. Cède sa 1ère ficelle à l'ultime instant. 7 Carmen plus retour pour un excellent parcours.

Camaī (La Vidourlenque N.304) : Pas ménagé voire IMG_1926 - CAMAI  CADENAS.jpgétouffé, les principaux attributs partent en deux minutes. La suite sera plus intense. Des planches, il s’engage dans le raset avec une anticipation innée pour le conclure cornes pointées. Sa coopération avec Cadenas, Aliaga, Benafitou ou encore Zekraoui qui se fera sévèrement malmener à la planche, déclencheront le disque à huit reprises, renouvelé à son retour au terme de 11 minutes captivantes. 

IMG_2040 OPTIMUS ZEKRAOUI.JPGOptimus (Les Baumelles N.605): Il va falloir attendre les ficelles (3ème) pour le voir rentrer dans la course. Correctement positionné et calme, il s’engage en coupant légèrement lesIMG_1993 OPTIMUS - FAVIER.JPG trajectoires et n’hésite pas à pousser sur les plus serrées  d’entre-elles pour conclure en se levant après Zekraoui (3), Aliaga, Cadenas (3), Favier et Errik. 7 Carmen plus retour avec sa sde ficelle.

 

IMG_2058 TRITON -- FAVIER.JPGTriton (Plo N.7118) : Quelques petits tours de chauffe en prenant une paire de rasets à la traverse puis se place et attend. Attend et quand ça ne vient pas, chasse les blancs hésitants.  Attaqué à droite, il se jette sur la reprise à gauche avec une corne menaçante.  A tous les coups ça passe mais de justesse. 3 Carmen plus retour après avoir cédé sa 1ère ficelle à l’ultime instant.
IMG_2089 JUPITER - ALIAGA.JPG
Jupiter (Laurent N.919) Hors Point : C’est une déferlante qui s’abat sur les arènes en offrant un final de rêve, hautement spectaculaire. Sans cesse à l’affût et provocateur, il s’élance à fond les ballons sur tout ce qui se présente et conclu puissamment aux planches, une bonne douzaine de fois après Aliaga, Cadenas, Errik ou encore Benafitou. Il lui arrive même de basculer….. Un final ovationné sous l’Air de Bizet en boucle et ovationné par le public.

Texte et photos
CYRIL DANIEL

Trophée des As : Zekraoui 30.5 points, Cadenas 30.5, Errik 15, Katif 13.5, Chekade 10.5, I Benafitou 6, Aliaga 4.5, Favier 3

Entrée : à guichets fermés
Organisateur : SAS Vincent Ribera Production
Présidence : Jacques Valentin
Raseteurs droitiers : Cadenas, Katif, Chekade, I Benafitou
Raseteurs gauchers : Aliaga, Favier, Zekraoui, Errik
Tourneurs : Garcia, Esteve, Cuallado, Lopez, Khaled

PALMARES 2017 DE LA SAISON GRAULENNE

Trophée de la Mer: 1er Zekraoui (75 points) ; 2e Cadenas (49,5) ; 3e Katif (25,5).
Meilleur taureau de la finale : Jupiter de Laurent.
Meilleur taureau de la saison (décerné par les clubs taurins graulens): Pourpier de Saumade (course du 14 juillet). 
Meilleur taureau des cinq courses Avenir de la fête : Tyrion de Lautier.
 
La capelado orchestrée par Patrice Blanc

IMG_1818.JPG

IMG_1830.JPGAvec son professionnalisme habituel, son imagination fertile, une passion fortement ancrée et une recherche artistique inégalée, Patrice Blanc a proposé l'ouverture de cette finale du Trophée de la Mer. Le sourire des amazones, la maestria des cavalières, le sérieux et la tenue des gardians... Ce carrousel maîtrisé au rythme d'une chevauchée fantastique a bien emballé les gradins pleins jusqu'au faîte.
Des blanches crinières au vent, des Arlésiennes portant saladelle et honorant la Coupo Santo pour ses 150 ans, le parfum des traditions et de l'insaisissable, belle et libre Camargue a flotté sur Le Grau
Ont participé :
Les groupes de tradition, Lou Riban de Prouvènço d'Avignon, Lou Velout Pescalune de Lunel, Pichoto Camarguo de Mauguio, Li Cabidoulo du Cailar, Le Temps du Costume de Nîmes, Flour Inmourtalo de Nîmes et les Cavalières et Cavaliers de l'Association Traditions du Sud ..

grau-du-roi,finale trophée de la mer,course camarguaise

****************

 

 

17/09/2017

LE GRAU-DU-ROI *AVENIR/ESPOIR*

▼ Les fanfares et bandas ont animé l'entracte

Le Grau-du-Roi,Le Tatoué,Arrogant,course camarguaise

Course du samedi 16 septembre 2017

Mi-chaud, mi-froid

Le Grau-du-Roi,Le Tatoué,Arrogant,course camarguaise

Joli final d'Arrogant, ici sur Robert

Cette dernière course Avenir de la fête du Grau débute par une minute de silence à la mémoire de Michel Delors, surnommé « Dur », décédé la nuit précédente. Un fidèle de la piste graulène et ardent supporter de la manade Blatière-Bessac.

Dans ce concours de manades, la plupart des cocardiers ont soufflé le chaud et le froid, certains s’éteignant au fur et à mesure et d’autres alternant les passages intenses et les accalmies. Intéressant quand même avec un bon travail de l’équipe blanche, Félix en tête.
Fougueux (Les Termes, N.717).- Il a de l’énergie à revendre qu’il garde jusqu’à la fin. Le pus constant de tous. Un peu brouillon soit, mais toujours intéressé quelle que soit la cadence. Quelques accélérations bien placées pour 9minutes. 4 Carmen et retour.
Brennus (Occitane, N.944).- Froid chasseur qui s’investit méchamment aux planches, jusqu’à déchirer le pantalon de Charrade. 3 minutes et déjà 4 coups de barrière. Mais peu à peu son mordant disparaît, et, une fois ses glands levés, il garde sa cocarde sans éclat. 3 Carmen et retour.

▼ Brennus : un grand coup de barrière
sur Charrade à qui la corne déchire le pantalon

Le Grau-du-Roi,Le Tatoué,Arrogant,course camarguaise


Tatoué (Lautier, N.032).- Il sort avec du gaz, de belles cornes et une robe bicolore très particulière. Repousse tout le monde hors des limites et se fait sélectif au fil des minutes. Accélère dans les séries, conclut après Robert. Durcit encore son jeu, puis, d’un coup, s’envoie et bascule après Martin. Fantasque, garde sa 2e ficelle. 2 Carmen.

Impossible de le confondre avec un autre cocardier.
Tatoué, noir et blanc de la manade Lautier,
ici aux trousses de Vincent Félix

Le Grau-du-Roi,Le Tatoué,Arrogant,course camarguaise


Quintilien (Le Ternen, N.950).- On le connaît barricadier, aujourd’hui c’est une prestation plus classique qu’il livre. Quand il se place - pas longtemps - il pousse après l’homme et repart en chasse. Conclut sur Vic, enchaîne. Sans s’emballer ni passer à la vitesse supérieure. 8 minutes, 2 Carmen et retour.
Belenos (Cuillé, N.111).- Fougueux, rapide, il se livre en toute franchise avec quelques offensives pattes sur l’estribo. Enchaîne et succombe à la 9e. 2 Carmen et retour.
Saint-Eloi (La Galère, N.654).- Son placement rigoureux lui assure une entrée en matière mesurée. D’autant qu’il bombarde allégrement à chaque cite. Alterne avec de longs moments de récupération. Puis repart à l’assaut des hommes et des barrières. Plus concluant sur les gauchers, il faut quand même lui friser les moustaches par moments pour qu’il déclenche. Mais termine bien par une enfilée d’envolées d’envergure. 9 Carmen et retour avec ses ficelles.

▼ Saint-Eloi s'emporte sur Castell

Le Grau-du-Roi,Le Tatoué,Arrogant,course camarguaise


Arrogant (Daumas, N.9138, hp, 10 minutes).- Affiche ses ardeurs barricadières et frappe à répétition, tout en vaillance et franchise. Les hommes allongent les trajectoires, alors, il ne rechigne à rien et si ses attaques perdent un peu de force, il repart au charbon de plus belle jusqu’au bout. 9 Carmen et retour.


Texte et photos
MARTINE ALIAGA


Trophée de l’Avenir : Félix, 16 ; Gaillardet, 10 ; Robert, 10 ; Y.Martin, 7 ; Charrade, 6 ; Castell, 3 ; Méric, 1.
Course du samedi 16 septembre. Entrée : 1/2 arène. Org. : SAS Ribera. Président : Jacques Valentin. Raseteurs droitiers : Castell, Charrade, Félix, Vic. Gauchers : Gaillardet, Y.Martin, Méric, Robert. Tourneurs : Abbal, Jockin, Lévy, Perez.

LE GRAU-DU-ROI *AVENIR/ESPOIR*

Course du vendredi 15 septembre 2017

Hommes et biou à l'unisson

GRAUNEPTUNEPHVENTADOUR.jpg

Le joli final de Neptune, ici explosif après Michelier

Malgré le ciel maussade et un temps frisquet, les nombreux spectateurs ont quitté la piste graulène avec un peu de chaleur dans le cœur. Hommes et biòu ont offert un spectacle qui, sans atteindre les sommets, assure la bonne tenue de cette cuvée 2017. Des cocardiers avec des valeurs différentes que les hommes ont su bonifier avec un seul bémol, le manque de rasets taureau arrêté.
Talleyrand (Le Joncas, N.689).- Subit une avalanche en règle à sa sortie. Malgré son imposante carcasse, il vient sur toutes les invites en finissant au ras des planches. Droite-gauche, tout est honoré. Se décale légèrement pour récupérer. 10 minutes agréables. 6 Carmen.
Frigolet (Cavallini, N.625).- Surpris pour les premiers attributs, sans se faire violence, il donne de la répartie à toutes les sollicitations. Après Charrade, Félix, les cornes frôlent les bois. Vaillant dans les séries, il agrémente sa défense d’un petit coup de revers. Les poursuites s’enchaînent. Sobre et efficace, hélas, une boiterie stoppe sa course à la 13e. Rentre une ficelle, 7 Carmen.
Caraque (Chauvet, N.917).- Malgré sa volonté dans les attaques, cède cocarde et glands sans démériter. Aux ficelles, promène les hommes, chasse les tourneurs. Quand il trouve sa place, les échanges sont au cordeau avec quelques conclusions de bonne facture. Conserve une ficelle. 7 Carmen mérités.
Bayard (Nicollin, N.973).- Sa course commence aux ficelles. Le biòu fait front pour finir avec la corne au ras des bois. Félix dans de jolies longueurs, Gaillardet, Charrade, les charges sont puissantes et bien conclues. 7 Carmen pour 11 bonnes minutes.
Desigual (Lautier, N.912).- La réputation des Lautier est là. Avec sa corne en guise de sabre, il vient fort sur les cites sans pousser. Manque de travail ? Excès de sang ? Brouillon, s’évade à plusieurs reprises, tape du mourre sur Robert. Mais le tout manque de conviction. Conserve ses ficelles avec 2 Carmen.
Pourpre (Blanc, N.117, 12 minutes réglementaires).- Navigue allégrement et promène les tenues blanches. Pas toujours travaillé à son avantage, le biòu fait front avec volonté et un faible pour les droitiers. Félix, Chekade, Charrade, il se donne avec hargne et conviction. A la demande du manadier, il effectue son quart d’heure complet avec des répliques de bonne facture. 8 Carmen et les bravos.
Neptune (Rouquette, N.201, hp, 12 minutes).- Après un début de course débridé, ce joli bébé de 5 ans monte en puissance pour un final explosif. Après Michelier, Robert, Félix, Charrade, les envolées sont puissantes pour la plus grande joie du public. Rentre ses ficelles, 7 Carmen.


Texte et photo
VENTADOUR


Trophée de l’Avenir : Félix, 14 points ; Charrade, 14 ; Robert, 8 ; El Mahboub, 6 ; Gaillardet, 4 ; Méric, 3 ; Bernard, 2.
Course du vendredi 15 septembre. Entrée : presque plein. Org. : SAS Ribera. Président : Jacques Valentin. Raseteurs droitiers : Félix, Charrade, Michelier, Chekade. Gauchers : El Mahboub, Méric, Robert, Gaillardet, Bernard. Tourneurs : Abbal, Jockin, Lévy, Perez.

16/09/2017

UCHAUD - DU COTE DES TAUREAUX JEUNES

Course du 16 Sept 17 - Organisation : CT LOU VOVO

                      NOIRS ET BLANCS : TOUS BONS !

IMG_1584.JPG

Il est des samedis où le hasard, un coup de téléphone ou le vent, comme on dit, vous mène à des endroits où vous n’aviez pas pensé aller… C’est ce qui m’est arrivé aujourd’hui. Devant discuter avec quelqu’un qui allait à la course de taureaux jeunes à Uchaud, je m’y suis rendu aussi. Et autant vous dire que je n’ai pas été déçu du déplacement.

Côtés taureaux, rien à dire, si ce n’est remercier les manadiers d’avoir mené de la sorte.

Côtés blancs, en parfait équilibre (3 droitiers + 1 tourneur  et 3 gauchers + 1 tourneur) il n’y a qu’une chose à dire. Merci de votre implication et de votre application. Comme quoi !

Je disais donc que cette course de taureaux jeunes a été d’un excellent niveau en ce début de fin de saison. Il ne serait pas surprenant de voir, la saison prochaine, certains taureaux figurer avec des noms sur les affiches du trophée de l’avenir, tels que le Printemps des Royales à St Laurent d’Aigouze par exemple.

Rare sont les comptes rendus de ce type de course, mais celle-ci mérite que l’on s’y attarde un peu.

CHEZ LES NOIRS :

IMG_1604 - N.985 (Saumade) sur C CLARION.JPGPour la Manade Saumade : En ouverture, le n°985 est rigoureux. Toujours positionné c’est à gauche qu’il est le plus appliqué alors qu’à droite il est un peu irrégulier dans ses réactions. Il s’engage fort et raccompagne. 4 Carmen plus rentrée avec une ficelle. Pour clôturer, le n°241 est un porteur d’espoirs. Pour lui aussi, son placement est irréprochable. Ses engagements à droite comme à gauche sont rapides légèrement anticipés et une corne menaçants vient corser l’affaire. IMG_1764 - N.241 (Saumade) sur J FERRIOL.JPGAu fil du temps, ses approches à l’arrivée sont de plus en plus serrées… Il ne va pas s’en rappeler  un certain……. Allé je n’aime pas comparer mais je le lâche. Un certain Lugar. 6 Carmen IMG_1696 - N.115 (St Pierre) sur M GOUGEON.JPGplus rentrée avec 1 ficelle.

Pour la Manade Saint-Pierre : En second, le n°021 a pas mal de mobilité. Mais cela ne le désavantage pas, au contraire, s’en servant pour se dégager. Menant les séries à mille à l’heure, tête basse et cornes pointées il conserve un gland. 3 Carmen plus rentréeIMG_1627 - N.021 (St Pierre) sur R BRUSCHET.JPG. Attention au n°115 en 6ème position. Sa grande armure qu’il a tendance à remuer est un danger permanent pour les bras. A grandes foulées il part dans le raset tout en coupant le terrain. Vite retourné dans les reprises et offensif,  il conserve ses ficelles.

IMG_1738 - N.205 (Lagarde) sur  BRUSCHET.JPGPour la Manade Lagarde : En 3ème le n°323, après avoir mal débuté en sortant du raset, en lâchant une fois le contact établit ou en stoppant prématurément sa réplique, va apporter davantage d’application notamment sur les longueurs où il y a plus de suivi. 2 Carmen plus rentrée avec 1 ficelle. Avant dernier, n°205 débute avec une extrême vaillance. Droite, Gauche – Gauche, Droite, tout trouve répliqueIMG_1643 - N.323 (Lagarde) sur.JPG. Comme le  précédent, il se bonifie avec le temps et ainsi, chaque arrivée de fait cornes plantées dans les planches, qui ne résistent pas souvent. 5 Carmen plus rentrée….

IMG_1684 - N.131 (Blatière-Béssac) sur D FOUGERE.JPGPour la Manade Blatière-Béssac : Le caractère, la méchanceté de la race est bel et bien présente. Mais, une pointe de noblesse est venue s’ajouter pour le premier, sorti 4ème et porteur du n°130. Positionné, il sort volontiers, signe de belles longueurs qu’il raccompagne jusqu’au ras des barrières où il va même se lever 3 fois. 4 Carmen plus rentrée avec ses ficelles. Juste après la pauseIMG_1667 - N.130 (Blatière-Béssac) sur J FERRIOL.JPG, le n°131 n’a pas fait dans la dentelle. Sérieux dans son placement, sec dans ses ripostes, comme on dit, c’est un client. Et les arrivées, n’en parlons même pas. Soit la corne racle les planches, soit il se dresse (3 fois) soit il saute (2 fois).4 Carmen plus rentrée avec 1 gland.

CHEZ LES BLANCS : Comme je le disais plus haut, équilibre parfait. Alors quand l’envie s’ajoute, et la prise de conscience qu’avec les taureaux présents, il y avait quelque chose à faire, et par-dessus tout, à faire de bien, ben ça donne ce que l’on a vu avec à droite D. Fougère, R. Bruschet, T. Vacaresse et à gauche, M. Gougeon, J Ferriol et C. Clarion assistés de M. Arnel et S. Fargier

Texte et photos
Cyril Daniel

 

14/09/2017

LE GRAU-DU-ROI *AVENIR/ESPOIR*

Course du mardi 12 septembre 2017

Charron, Tyrion, Kouros
trio final performant

grau-du-roi,charron,tyrion,course camarguaise

Charron, Charrade, un duo qui brille

Cette 2e course à l’Avenir de la semaine festive du Grau-du-roi démarre vraiment avec la prestation brillante de Charron (5e), se poursuit avec la domination frappante de Tyrion et se termine par la démonstration barricadière de Kouros. En blanc, Robert s’implique et totalise mais l’équipe reste un peu dans l’expectative.
Oradour (Blatière-Bessac, N.608).- Tourne, vire, ignore les droitiers, légèrement plus réceptif à gauche. Robert le capte et insiste pour tous les attributs sauf la cocarde à Y.Martin. 13 minutes.
Toscan (Raynaud, N.162).- Raccompagne et conclut méchamment (Charrade, Chekade) pour 1’30 les rubans. Aux ficelles, devient plus compliqué à séduire, en revanche quand J.Martin entre dans son terrain, la riposte est foudroyante. Se retient beaucoup. 12 minutes. 3 Carmen et retour.
Souchet (Ricard , N.048).- Attaque remuant mais participatif et d’un coup se jette après Robert sur une action d’envergure aux planches.Malheureusement se blesse et réintègre à 3’50. 1 Carmen et retour.
Brindis (Le Rhône, N.942).- Beau taureau imposant qui a du mal à trouver sa place. Sans passer la vitesse supérieure, prend les cites, riposte sèche sur Félix, se chauffe sur une série. La cocarde qui pendouille près de l’œil oblige les hommes à la prudence et tient jusqu’à la 8e. Prend un déluge sur sa 2e ficelle qu’il rentre stoïquement. 2 Carmen.
Charron (Rouquette, N.027).- Changement total d’ambiance. Charron, appliqué, sérieux jusqu’aux planches, combatif, emballe l’assistance. Se cabre en finition à de multiples reprises, conclut magnifiquement, écarte les tourneurs, envoie la corne... Bref, volontaire, batailleur et bouche fermée, il ne laisse son unique ficelle que sur la trompette. Bravo taureau ! 8 Carmen et retour.
Tyrion (Lautier, N.044)).- Leste, véloce, placé, il tient la troupe à l’œil. Avertis par la bombe lancée sur Robert, les hommes se font frileux. Le public gronde. Lui, placé, attend de pied ferme. Chaud bouillant, cité, même de loin, Tyrion fait la planche haut et fort. Enfin, un enchaînement où il se démultiplie, frappe, bascule. Intense prestation dominatrice où il ne laisse que la coupe cocarde à la 10e et sa cocarde sur la trompette. 3 Carmen et retour.
Kouros (Fabre-Mailhan, N.0122, hp, 10 minutes).- Conciliant sur le raset, c’est en finition qu’il brille, véritable barricadier qui multiplie les actions frappantes, brisant les planches ou basculant en contre-piste. Carmen se déchaîne pour ce joli final.


Texte et photos
MARTINE ALIAGA

▼ Tyrion dominateur et concluant après Vic

grau-du-roi,charron,tyrion,course camarguaise

▼ Kouros, pur barricadier, sur Robert

grau-du-roi,charron,tyrion,course camarguaise


Trophée de l’Avenir : Robert, 22 points ; Félix,, 11 ; Charrade, 5 ; Méric, 5 ; Y. Martin, 2.
Course du mardi 12 septembre. Entrée : pratiquement plein. Org. : SAS Ribera. Président : Jacques Valentin. Raseteurs droitiers : Charrade, Chekade, Félix, Vic. gauchers : Y.Martin, Méric, Robert, J.Martin. Tourneurs : Daniel, Abbal, Perez, Jockin.

12/09/2017

MANDUEL *TROPHEE AVENIR/ESPOIR*

Course du dimanche 10 septembre 2017

Mitron-Boléro, le duo de feu
de la manade Lautier

manduel,trident d'or,lautier,course camarguaise

▲ Mitron et Matéo

L'Or à la manade arlésienne,
le Trident d'Argent à la manade Nicollin.

Cette finale du Trident d’Or débute par un cérémonial bien dans la tradition camarguaise avec peña, Arlésiennes et fifres. L’émotion est au rendez-vous avec la remise à Monique Gimenez du diplôme du Comité du Trident d’Or à la mémoire de Bernard Gimenez, l’emblématique président du Trident d’Or. Côté course, après une première partie moyenne, Bolero et Mitron survolent les débats. Tous les raseteurs participent convenablement, Pradier totalise et justifie sa victoire finale pour le Crochet d’Or.
Domino (Lautier, N.042) débute calmement, fuse sur Deslys. Cul aux planches, Fouque le tire un max. Petite série pour terminer et garde ses ficelles. 1 Carmen et retour.
Boris (Nicollin, N.023).- Reçoit une avalanche pour 2 minutes les pompons. Le rythme d’enfer se poursuit à la 1re ficelle levée par Bernard. Gros coup de barrière sur Deslys. Termine a mas en laissant la 2e ficelle à Bernard à la 11e. 3 Carmen et retour.
Baron (Nicollin, N.105).- Débute à fond en se livrant des 2 côtés. Pointe sur Fouque. Décollé des planches, il est vulnérable, enchaîne une grosse action sur Pradier et coup de barrière sur Deslys. 7 minutes. 1 Carmen.
Mitron (Lautier, N.043).- Annonce la couleur avec une grosse action sur Matéo. Enchaîne de magnifiques séries, tout le monde passe, droitiers, gauchers pour des actions de feu à chaque fois. Un quart d’heure qui fera date sous une pluie de Carmen et l’énorme ovation du public ravi.
Boléro (Lautier, N.036).- Il continue sur le même rythme que son compagnon de manade. Véritable machine à raseter, il s’envole sur Deslys puis enfile une énorme série où il laisse ses rubans. Grosse bagarre aux ficelles qu’il conserve en maître de la piste. Brillant des deux côtés, il reçoit 9 Carmen et l’ovation.
Drac (Nicollin, N.188).- Difficile de passer après les 2 sacrés clients précédant. Une minute aux rubans avec quelques finitions appuyées, coup de barrière sur Deslys pour 8 minutes et 2 Carmen


REMY MARTIN

PHOTOS VENTADOUR

manduel,trident d'or,lautier,course camarguaise

Yohan Pradier, vainqueur du  Crochet d'Or


Palmarès : 59e Trident d’Or à la manade Lautier (206 points). Trident d’Argent à la manade Nicollin (193,5). Crochet d’Or à Yoan Pradier, 109 points ; 2e. Bressy, 86. 3e. Matéo, 65. Meilleur animateur : Matéo.
Trophée de l’Avenir : Pradier, 18 ; Deslys, 9 ; Bernard, 8 ; Matéo, 5 ; Fouque, 2
Course du dimanche 10 septembre. Entrée : le plein. Organisateur : CT Le Trident. Président : J. Dijon. Raseteurs droitiers : Fouque, Marquier, Maurel,
Gauchers : Matéo, Ferriol, Deslys, Bernard. Tourneurs : Dumas, Dunan, Rado, Toureau.

11/09/2017

CULTURE - PEINTURE

Lundi 11 septembre 2017

Patrick Siméon expose à Nîmes

PATRICKSIMEON1.png

Vernissage mercredi 13 septembre, à 19h
Galerie boutique "Autrement Audrey", 4 place d'Assas
30000, Nîmes

Expo du 13 au 30 septembre

PATRICKSIMEON3.jpg

PATRICKSIMEON4.jpg

*******************

 

 

REMOULINS - TROPHEE DE L'AVENIR ESPOIR - TROPHEE DES REVELATIONS

Course du 10 Sept 17

 

ATLAS (Didelot/Langlade) EXPOSIF, ARLEQUIN (F. Mailhan) COCARDIER

POUR LE 1ER TROPHEE DES

REVELATIONS REMOULINOISE

A.GAUTHIER et FINO SUR LE PODIUM

IMG_1407.JPG

En clôture de temporada, le 1er trophée des révélations remoulinoises  fort bien débuté avec Déserteur a reposé sur la prestation sérieuse d’Arlequin pour se conclure en bouquet final de feux d’artifice par Atlas. Mais comme le disait une personne, les voix du jury étant comme celles du Bon Dieu, impénétrables, le prix est allé à Fino. Chez les hommes, qui n’étaient pas venus pour conter fleurette, c’est l’entreprenant et discret A. Gauthier qui monte sur le podium.
IMG_1412 - DESERTEUR - LAURIER.JPG
Déserteur (Brestalou N.915) : Sans cesse en mouvement, répond cornes pointées en faisant légèrement le pas. A la 7ème enferme Robert avant de réitérer après Meric. Les honneurs 4 fois plus retour avec une ficelle pour un premier de luxe bien qu’un peu trop coureur. IMG_1437 - MONTECAO - MICHELIER.JPG
Montecao (Joncas N.009) : Vaillant ne laisse rien sans réponse au point qu'à la 4ème, il ne lui reste qu'une ficelle qu'il va défendre  et conserver en enchaînant séries, longueurs et sauts (7). 3 Carmen.
IMG_1459 - AMHOSIS - ROBERT.JPG
Ahmosis (Plo N.0119) : Bouillon et sans rythme ne tient que 6 minutes après s'être signalé avec Michelet.
Arlequin (F.Mailhan N.0148) : Du terrain des IMG_1495 - ARLEQUIN - LAUTIER.JPGplanches et avec un coup de tête il se donne sans retenue dans de jolies allonges qui se concluent cornes menaçantes sur les planches. Raseté avec rythme, il subit en fin en course et conserve une ficelle avec le disque Pour la 5ème fois.
Rascaillan (Saumade N.987) : Cul aux planches, IMG_1521 - RASCAILLAN - GAUTHIER.JPGc’est lourdeau qu’il s’engage dans les sites qui, lorsqu’ils sont étirés se concluent au fil de planches voire même par un engagement après Michelier (2) et Gauthier. Dépouillé avant terme, la musique jouée 3 fois pendant résonne à son retour.
Fino (Lautier N.053) : Leste (7 sauts pour rien) IMG_1535 - FINO - ROBERT.JPGet doté d'un bon placement les hommes ne vont guère lui monter dessus. Consenti il réplique jusqu'à la limite ou il glisse aux planches hormis derrière Robert ou il tamponne deux fois. Rentré ses ficelles en musique entendue 3 fois.
IMG_1570 - ATLAS - CASTELL.JPG
Atlas (Didelot-Langlade N.012) Hors points : Quel festival !!!! Un début calme puis la machine s'enclenche. Avec la complicité des hommes ce n'est pasIMG_1564.JPG moins d'une douzaine de puissantes actions (dont 3 avec envolées) après Robert (3), Gauthier (6), Martin, Castell et Benafitou qui l’élèvent au niveau des révélations de cette saison, le tout sous les applaudissements et au son de l’air de Bizet à 14 reprises… C’est fort, c’est brutal, c’est captivant et ovationné au retour.

IMG_1580.JPGEntrée : 2/3
Organisateur : U.T Remoulinoise

Présidence : André Paillet
Raseteurs Droitiers : T Castell, Y Michelier, P Laurier, A Gauthier - Gauchers : N Benafitou, Y Martin, M Meric, G Robert
Tourneurs : S Lebrun, J Daniel, F Jockin, R Roux

Texte et Photos Cyril Daniel

LE GRAU-DU-ROI *TROPHEE DES AS*

Course du dimanche 10 septembre

1re journée du Trophée de la Mer

Ilias Benafitou le plus assidu

grau-du-roi,trophée de la mer,course camarguaise

Trélus dangereusement offensif par Ilias Benafitou

 

Zekraoui affiche une belle présence et tient le côté gauche pour la 1re journée du Trophée de la Mer mais c’est Ilias Benafitou qui conquiert le public par son assiduité à tous les taureaux. Après un premier acte très cocardier et intéressant, la seconde partie plus décousue, se termine par un Pirate pétaradant.
Trélus (Saumade).- Attaqué n’importe comment sur ses déplacements, Trélus se signale vite par de méchantes offensives où la corne pointe dangereusement. Zekraoui, dans le berceau à plusieurs reprises ou I. Benafitou sentent son souffle près du corps. Plus stable en fin de partie, repousse des assauts plus équitables, appuie après Aliaga et, convaincant, rentre une ficelle. 6 Carmen et retour
Sylverado (Nicollin).- Gère l’espace avec expérience et repousse l’échéance pour 3 minutes les rubans. Prend le pas sur I. Benafitou, allonge après Aliaga, Katif. Se sort de l’emprise et raccompagne cornes pointées. Classique et sérieux rentre une ficelle. 5 Carmen et retour.
Coquet (Cuillé).- Il se fait planter quelques carreaux sur ses déplacements mais se révolte et se soulève après Zekraoui, Rassir. Trouve le bon poste, le long des planches, place quelques accélérations (Benafitou, 2), écarte plusieurs tentatives, se cabre en finition et garde ses ficelles. 7 Carmen et retour.
Cruchot (La Galère).- Cul aux planches ou décalé, il faut le convaincre au plus près ou le surprendre. Zekraoui le plus entreprenant obtient les meilleures réponses, Marignan le plus adroit lève la 1re ficelle à la 8e. Cruchot se livre plus avec les gauchers mais c’est Katif qui stoppe le chrono à la 13e. 5 Carmen et retour.
Marquis (Ricard).- Des sauts en biais, de face, au passage... Puis se place, alors les cites se raréfient. Premier raset engagé de Benafitou, Marquis frappe et bascule. Entrepris, ne montre pas de difficulté majeure si ce n’est la possibilité de l’avoir sur le dos au saut. Benafitou multiplie les passes, Zekraoui s’engage pour 8’15 les rubans. Le biòu collabore à son rythme et rentre ses ficelles. 3 Carmen et retour.
Trancardel (Bon).- Se dégage un large espace vital, se poste, saute après Rassir, une série à petite allure. Benafitou, Rassir, Zekraoui allongent, quelques actions conclues pour les deux ficelles à Zekraoui. 11 minutes. 7 Carmen et retour.
Pirate (Blatière-Bessac, hp, 10 minutes).- Agressif, chaque action est conclue brutalement et les planches cèdent. Le long des barrières, il attend ses interlocuteurs desquels Benafitou est le plus présent et bombarde de bon cœur. Rentre une ficelle sous un flot de Carmen.


Texte et photos
MARTINE ALIAGA


Trophée des As : Zekraoui, 33 pts ; Ciacchini, 15 ; I. Benafitou, 13,5 ; Marignan, 12 ; Katif, 9 ; Rassir, 7,5 ; Errik, 3 ; Aliaga, 1,5 ; Allam, 1,5.
Course du dimanche 10 septembre. Entrée : presque plein. Organisateur : SAS Ribera. Président : Jacques Valentin. Raseteurs droitiers : I.Benafitou, Ciacchini, Katif, Marignan. Gauchers : Aliaga, Errik, Rassir, Zekraoui, Allam. Tourneurs : Ull, Moulin, Estève, Lopez, Garcia.

▼ Coquet et Benafitou

grau-du-roi,trophée de la mer,course camarguaise

▼ Coquet et Zekraoui

grau-du-roi,trophée de la mer,course camarguaise

▼ Coquet et Katif

grau-du-roi,trophée de la mer,course camarguaise

▼ Marquis et Benafitou

grau-du-roi,trophée de la mer,course camarguaise

▼ Marquis et Zekraoui

grau-du-roi,trophée de la mer,course camarguaise

▼ Pirate et Benafitou

grau-du-roi,trophée de la mer,course camarguaise

▼ Pirate et Rassir

grau-du-roi,trophée de la mer,course camarguaise

▼ Capelado 

Stéphane Damour et sa trompette

pour un Concerto d'Aranjuez tout en douceur

et les amateurs de la manade Vinuesa

grau-du-roi,trophée de la mer,course camarguaise

grau-du-roi,trophée de la mer,course camarguaise

grau-du-roi,trophée de la mer,course camarguaise

▼ Entracte avec les penas

grau-du-roi,trophée de la mer,course camarguaise

grau-du-roi,trophée de la mer,course camarguaise

*****************************

10/09/2017

VERGEZE - COMPLETE de BLATIERE-BESSAC - AVENIR ESPOIR

Course du 09.09.2017

TIBERE et HELIAS, LE DUO BLATIERISTE

IMG_1258 - CAPELADO.JPG

Cette complète de Blatiere-Bessac dans son fief n'avait pas drainé foule, le temps incertain n’y étant pas étranger. Après une première partie peu vibrante, la seconde a rehaussé la course avec les percutants Tibere, Helias et le vaillant mais trop franc Courejau. Côté blancs, Félix maintien son rythme de croisière et entraine le reste de l’effectif qui s’investit dans la bonne entente et en parfaite cohésion.

Le tout s’étant déroulé sur une piste très sablonneuse et glissante pour les taureaux dont pas mal d’entre eux se sont retrouvés dans d’acrobates positions.

IMG_1270 - ZUCCHERO sur D MOUTET.JPGZucchero N.116 : Placée démarre fort mais glisse à l'approche des bois pour aller à l'opposé. Sous l'emprise s'engage derrière Belgourari, Félix et Moutet. Carmen pour 11'30.IMG_1280 - MADIBA sur T VACARESSE.JPG
Madiba N.119: Bravé répond avec un petit coup de tête. Secoué prend la rogne et pousse après Gougeon et Vacaresse. Mais 9'30 suffisent. Retour avec les honneurs.

IMG_1299 - OMEGA sur C CLARION.JPGOméga N.914 : Tourne le long des planches avant cette action avec saut après Félix. Puis alterne entre lacunes, désintéressement et passages plus soutenus et prenant avec finitions sans toutefois l’Oméga puissance 3. Rentré ses ficelles en silence.
Tibere N.023 : Sans se caler et en ne prenant IMG_1326 - TIBERE sur D MOUTET.JPGrarement les reprises, il tient la cadence. Sur les cités allongés il pousse jusqu'à la limite où il percute les planches une bonne douzaine de fois après Clarion, Félix, Belgourari (5), Moutet (3), Vacaresse, Benafitou dont certaines avec sauts. 12 Carmen plus rentrée avec une ficelle.
IMG_1348 - HELIAS sur D MOUTET.JPG
Hélias N.928 : Trépignant il s'engage dans les rasets franchement et en toute puissance. Sur les plus consentis il tamponne à l'arrivée, cornes pointées après Felix (4), Moutet (2) avant d'y basculer derrière Moutet. Ficelles en place le disque entendu 7 fois le raccompagne. IMG_1373 - BOSCO sur V FELIX.JPG
Bosco N.129 : La tête ailleurs, s'épuise à courir et à sauter inutilement. A revoir une fois canalisé.
IMG_1387 - COUREJAU sur C CLARION.JPG
Courejau N.912 HP : La bravoure à l’état pur .Pendant 7 minutes il enchaine les rasets les uns derrière les autres avec de puissantes arrivées sur Benafitou, Moutet, Clarion, Vacaresse ou encore Belgourari ou les planches se pulvérisent. La musique, jouée 5 fois le raccompagne.

Entrée : 120 -  Organisateur : Commission des Festivités
Raseteurs droitiers : T Vacaresse, M Belgourari, D Fougère, D Moutet, V Félix
Gauchers : M Gougeon, C Clarion, N Benafitou. - Tourneurs : S Fargier, H Fadli,  R Solera,  M Arnel

Texte et Photos Cyril Daniel

 

08/09/2017

FINALE DU TROPHEE DE L'AVENIR

Vendredi 8 septembre 2017

Le dimanche 1er octobre
aux Saintes-Maries-de-la-Mer

Raynaud : TOSCAN
Nicollin : MOUSQUIOUN
Pagès : CAMPEON
Le Ternen : MUIRON
Lautier : COQUILLON
Les Baumelles :  PINO
Paulin : ATTILA


Réservations : tél. 04 90 47 78 56.

05/09/2017

SAINT-LAURENT-D'AIGOUZE *AVENIR/ESPOIR*

Course du dimanche 3 septembre 2017

Beluguet – Clarion pour la finale

Le 22e Printemps des Royales
à la manade Lagarde et Rodrigue Ortiz

saint-laurent-d'aigouze,printemps des royales,course camarguaise

Beluguet à l'assaut après Christophe Clarion


Bonne entrée pour cette 22e finale du Printemps des Royales. En ouverture deux biòu de la manade Cuillé sont travaillés par les jeunes de l'école taurine locale. Agréable avant-course où bétail et hommes offrent un travail de qualité. Chez les aînés, Clarion se distingue par son travail de tous les instants. Véritable locomotive, il entraîne ses camarades, tous suivent le rythme. Chez les cocardiers, Beluguet, véritable petite bombe, obtient la faveur du jury, Galaad spectaculaire et Rubicon cocardier se distinguent dans cette bonne cuvée 2017.
Dingo (Blatière-Bessac, N.831).- Se donne avec vaillance en plaçant la corne à la planche. Doté d'un léger revers, il enchaîne, chasse les hommes, brise les planches. Malgré une grosse attaque en règle en fin de course, conserve ses ficelles. 4 Carmen.
Hélios (Saumade, N.970).- Ephémère pour cocarde et glands, il ne rechigne pas à la tâche pour la défense de ses ficelles. Vient fort sur les attaques sans pousser, se place aux bois, attentif, offre une belle longueur à Fouque et Clarion. Rend les armes à la 10e. 3 Carmen.
Felibre (Fabre-Mailhan, N.0106).- Avec un moral d'enfer, il se donne en venant placer dangereusement la corne au final. Bon partenaire, se dresse sur Fouque, pousse sur Clarion et Castell qui se met en danger. Meilleur dans les planches, il inquiète Pradier.  12 bonnes minutes. 6 Carmen.
Rubicon (Cuillé, N.963).- Sans doute le plus cocardier de l'aprés midi. Anticipe dans les séries, ne se laisse pas déborder, chasse les hommes, change de terrain. Quand il trouve sa place, se montre à son avantage. Cède ses premiers attributs à la 8e. Une préférence pour les gauchers mais le tout est agréable. En fin de quart d'heure dans la bourre, il trouve les ressources et ne cède son 2e gland qu'à la trompette. 6 Carmen.
Colbert (Laurent, N.031).- Brave sur le raset, peut venir se soulever aux planches. Avec un placement aléatoire, il prend les cites en force mais sort du raset. Un peu brouillon, il conserve une ficelle. 1 Carmen.
Galaad (Lagarde, N.120).- Grande carcasse aux cornes effilées. Rapide après l'homme, il s'envole sur Matéo, Clarion. Le travail diminue, il prend le centre. Castell dans la longueur avec les cornes contre les tubes. Encore de belles poursuites et rentre ses ficelles. 7 Carmen.
Beluguet (Nicollin, N.216).- Avec lui c'est brutal ! Prend une grosse série en venant taper violemment avec les cornes. De bons changements de terrain. Toutes les sollicitations finissent avec fracas contre les bois, de face, en travers,  tout est conclu avec force. Energique et avec un immense moral, il enchaîne les actions. Garde 1 ficelle. 10 Carmen et ovation.


VENTADOUR

GALAAD DE LA MANADE LAGARDE

Saint-Laurent-d'Aigouze,Printemps des Royales,course camarguaise

Gros coup de barrière de Galaad.


PHOTO VENTADOUR


Trophée de l'Avenir : Pradier, 14 points ; Castell, 6 ; Fouque, 6 ; Matéo, 1.
22e Printemps des Royales : sur la saison : manade Lagarde et Rodrigue Ortiz. A la finale, Christophe Clarion et Beluguet de Nicollin.
Course du dimanche 3 septembre.
Entrée : presque plein. Organisateur : CTPR Lou Bandot. Président : Thierry Cure. Raseteurs droitiers : Fouque, Castell, Vic, Pradier. Gauchers :  Matéo, J. Martin, Clarion ; Tourneurs : Arnel, Lebrun, Ruiz, Rado.

**************

LES PRIX

Saint-Laurent-d'Aigouze,Printemps des Royales,course camarguaise

PHOTO CHRISTIAN ITIER

04/09/2017

PALUDS DE NOVES *41ème FINALE DE LA SAINT ROCH*

Dimanche 03 Septembre 2017

LA CONSÉCRATION DE CAPÉLAN POUR LA MANADE LAUTIER..…

IMG_2547.jpg

Anticipation de Capélan (Lautier) sur le meilleur animateur Enzo Bernard

Entrée: Archi Plein. Organisateur: CT Les Paluds Présidence: F Ginoux Droitiers: Bressy, Bruschet, Guyon, Maurel, Michelier Gauchers: N Bénafitou, Bernard, Deslys Tourneurs: Dunan, Duran, Roux, Tourreau.

Joey Deslys remporte haut la main la 41ème finale de la Saint Roch talonné par Enzo Bernard meilleur animateur à qui il n'aura pas manqué grand chose pour revenir. Guyon et Maurel engrangent aussi. Tous travaillent en équipe mais mention à Bruschet pour ses prises des risque avec Capélan meilleur taureau de la finale. Époustouflant de rapidité, sa vitesse, ses accélérations font frissonner chaque départ soulevant les clameurs du public en haleine. Prix Francis Chaîne du meilleur taureau de la saison à Mistral de la manade Fournier pour sa course du 30 juillet. Un coup de cœur est décerné à Rémi Guyon pour son infatigable carrière et un bouquet pour le jeune retraité du club taurin Sébastien Gonfond. Présidence énergique, autoritaire et enjouée de Florian Ginoux qui mène les débats avec maîtrise.

LOU BARRI (La Galère n°322) répond au déluge de rasets sans refuser mais après trois minutes il lui reste une ficelle. Bernard s'illustre (coupe, cocarde, gland et ficelle). Bruchet et Bressy se font enfermer. Combatif à souhait il réussit l'exploit de conserver sa seconde ficelle en musique jouée cinq fois. Deux minutes et BEUCAIRE (Guillierme n°605) défend ses ficelles. Vaillant son placement décollé lui fait subir la pression et Guyon (2 ficelles) stoppe le chrono après huit minutes de bravoure. 1 Carmen. La vaillance de BOURBON (Langlade n°019) est mise à rude épreuve aux rubans. Il coopère en séries puis aux ficelles les rasets s'espacent et lui permettent de se rapprocher des planches. Avec un léger coup de revers il parvient à conserver sa seconde ficelle. Il termine agréablement la première partie mais éprouvé par son entame endiablée. 5 Carmen et retour.

Cocardier classique, CIGALON (Fabre-Mailhan n°675) se donne en série des deux côtés. Michelier lui sert un caviar et sent les cornes. Aux ficelles, il ne laisse rien sans réponse, inflige un pointe à la main de Michelier et crée le danger cornes en avant jusqu'au planches. Une ficelle au toril 4 Carmen et rentrée. L'éclair noir, CAPELAN (Lautier n°902) calme d'entrée l'ardeur en coinçant le pied de Maurel aux planches. Bernard puis Guyon font passer le frisson. La température monte avec Bruschet qui traverse la piste deux fois d'affilée dans les cornes. Les hommes font preuve de beaucoup de courage tant le taureau met la pression sur tous les départs. Il se propulse tel un félin et percute Deslys. Sur la sonnerie, Bernard lève la première ficelle sous les acclamations. Course exceptionnelle de ce petit taureau éblouissant qui rentre avec 14 Carmen et une standing-ovation. Difficile pour URSIN (Plo n°8105) de passer après un tel phénomène. Assailli, il réalise un saut impromptu derrière Deslys qui ne s'était pas accroché (ouf). Vite aux ficelles, il enclenche des poursuites rapides et des reprises appuyées jusqu'à sauter deux fois après Deslys et tamponner Bressy. Il résiste admirablement et rentre un bout de sa seconde ficelle. 8 Carmen et retour. Corpulent, CAROLIN (Ricard n°040) donne une dizaine de coups de boutoir ou sauts après les hommes en douze minutes. Tel un bulldozer, il va jusqu'à briser du bois après Deslys mais par rapport à Capelan qui a marqué les esprits on le croirai au ralenti. 2 Carmen dont rentrée.

paluds-de-noves,st-roch,course camarguaise

Lou Barri (La Galère) anticipe Enzo Bernard

paluds-de-noves,st-roch,course camarguaise

Raset de Yannick Michelier à Beucaire (Guillierme)

paluds-de-noves,st-roch,course camarguaise

Cornes menaçantes de Bourbon (Langlade) sur David Maurel

paluds-de-noves,st-roch,course camarguaise

paluds-de-noves,st-roch,course camarguaise

Chaude situation de Cigalon (Fabre-Mailhan) sur Yannick Michelier

IMG_2587.jpg

Le danger aux planches pour Joey Deslys poursuivi par Capélan (Lautier)

IMG_2598.jpg

 Chaude arrivée de Rémi Guyon poursuivi par l’excellent Capélan (Lautier)

 

Texte et photos Eric AUPHAN

Trophée de l’Avenir: Bernard (15) Deslys (6) Michelier (4) Bressy (2)

Trophée des Raseteurs: Guyon (17) D Maurel (16)

FOURQUES - TROPHEE DES AS - 2EME TROPHEE DES LICES

Course du Dimanche 03 Septembre 17

 

CARMEN GENERAL
Au  duo Moka-Cadenas le 2ème Trophée des Lices

6-MOKA - CADENAS.JPG

Plaisant, Attrayant, Interessant,  tant de qualificatifs que l’on peut attribuer à ce concours de manades. Pourtant avec 9 raseteurs et 4 tourneurs rien ne semblait joué d’avance dans cette piste aux dimensions moyennes. Mais quand la bonne entente est là, tout va. Cadenas au geste sûr et précis vendanges. Les « vétérans »  sont bien présents et les plus jeunes ne sont pas en reste. Et  avec du rythme, les taureaux s’expriment et brillent, la preuve. A juste titre le Carmen final est attribué par la présidence.

fourques,trophée des as,course camarguaiseEn ouverture charmante  et innovantefourques,trophée des as,course camarguaise idée que de faire raseter 2 veaux par 12 « Mini-As »  dont certains déjà présentent du biais…

1-MUSCADIN - CADENAS.JPG

 

 

Muscadin (Fournier N.508) : Sans se laisser submerger et sans refus, défend ses principaux attributs en baissant la tête près de six minutes en se signalant derrière Cadenas (2) avant de sauter puis tamponner après Moutet.13'30 récompensées par les honneurs joués 4 fois.2-NECTAR - CADENAS.JPG
Nectar (F.Mailhan N.664) : En coopérant régulièrement, Cadenas le prive de cocarde et glands en 3 minutes. Puis il n'en fait qu'à sa tête en venant, en venant pas et en vagabondant. Une belle longueur après Cadenas dans 9 minutes récompensées par le disque.
3-CARUSO - FOUR.JPG
Caruso (Saumade N.717) : Calme, placé il sort francas au point de défendre ses ficelles dès la 2ème. Il fait légèrement le pas, monte sur le tourneur quand le raset tarde. Derrière Cadenas les trajectoires sont serrées, idem après Errik et Martin. 5 Carmen pour 14 minutes.
Pagnol (Fournier N.851) : 3 rasets et place aux ficelles. Sans quitter le terrain4-PAGNOL - MARQUIS.JPG des planches il répond avec une corne menaçante. A la 6ème, l'action derrière Cadenas, ficelle dans le fourques,trophée des as,course camarguaisecrochet soulève la foule. Récidive après Errik, Moutet. Le disque 6 fois dans 10 minutes.
Barcarin (F.Mailhan N.907) : D'un placement sans faille se montre vulnérable et ne peut résister que 8 minutes ou le disque a tourné 5 fois
6-MOKA - FOUR.JPG
Moka (Le Rousty N.708) : Corsé le petit. Plein gaz, il fonce sur tout. Il s’engouffre dans les provocations à vive allure. Les rasets pleine piste de Cadenas font frémir sans parler des envolées d'arrivée. A côté de cela une demie douzaine de puissantes actions derrière Four, Errik, Martin –dont une avec saut - et encore Cadenas. 14 minutes intenses, brillantes jusqu'aux étoiles, jusqu'à un étoile....
Lucas (Le Cougourlier N.316) : Pour sa despedida, même s’il le turbo fait défaut, présente encore d'excellentes dispositions aux planches 7-LUCAS - MOUTET.JPGavec une dizaine de passages de poitrail dont un d’où il sortira boiteux. 4 Carmen plus rentrée prématurée.

Entrée : Comble
Organisateur : CTPR
Présidence : Norbert Nesty
Raseteurs droitiers : L Auzolle, J Cadenas, L Faure, D Moutet, F Martin
Gauchers : B Four, J Ouffe, R Marquis, R Errik
Tourneurs : JL Fouque, B Khaled, R Solera, H Kerfouche

Texte et Photos Cyril Daniel

 

SOMMIERES *TROPHEE DES AS*

Course du dimanche 3 septembre 2017

Ou trop ou pas assez

sommières,course camarguaise

Monumental engagement de Jazz après Aliaga

Arènes presque pleines, météo agréable, affiche intéressante. La dernière course de la saison du CT Lou Carmen avait tout pour séduire mais au final, les spectateurs sont restés dans la retenue. En partie à cause des cocardiers, trop austères pour la plupart, trop braves pour quelques-uns face à une belle équipe de raseteurs (9 + 5) travailleuse mais qui s'est jetée dans la pagaille au moment des « bonbons » négligeant un peu de régaler le public. Et peut-être que Sauvage aurait été plus gai en 3e position et Laos plus à sa place 4e...  Heureusement, l'entente entre les blancs était au beau fixe permettant de beaux passages, la remise des prix d'envergure et le pot final très apprécié.

Vaccarès (Ricard).- Dynamique au début avec de bons changements de terrain et quelques réactions frappées, il s'enterre par la suite devant le toril où il se défend hargneusement. Les blancs essaient de le forcer pour quelques actions et beaucoup de refus. Garde ses ficelles. 3 Carmen.

Mecano (Blatière-Bessac).- Brouillon à l'entame, lui aussi, prend position au toril. Rasets courts (Zekraoui, Favier), chaloupés (Marignan), rentre-dedans (Benafitou)… rien. D'un coup, la colère lui vient après I. Benafitou pour un coup d'éclat. Brutal, méchant, entêté… les raseteurs lui arrachent deux trois séries frappées. Rentre une ficelle. 2 Carmen et retour (contesté).

Laos (Cyr).- Laos fait ce qu'il veut, quand il veut. En début de course, il promène au petit trot. Placé, ignore superbement les gauchers, à droite I. Benafitou s'investit pour des démarrages et anticipations émotionnants en musique. Maître en l'art de surveiller et d'occuper le terrain, de dissuader les tourneurs, Laos charge après Benafitou, Zekraoui à gauche déclenche de sèches et rapides réponses. Les deux raseteurs sont applaudis. Pas assez de pression pour ce taureau compliqué en ce jour. Garde ses ficelles. Lui accorder un Carmen de domination n'aurait pas été superflu.

Sauvage (Lautier). Branché sur courant alternatif, il prend une avoinée aux rubans. Aux ficelles, Aliaga lui sert des trajectoires plus longues qui lui plaisent. Il faut l'intéresser alors les poursuites prennent de l'intensité pour quelques conclusions. Les hommes grattent régulièrement les ficelles. Lui, placé, en laisse passer pas mal puis fuse quelquefois. Zekraoui, Marignan enflamment l'affaire, Sauvage se soulève, et rentrera ses ficelles. 5 Carmen et retour.

Jazz (Hervas).- On voit qu'il manque de nerf et son mauvais placement engendre un maximum de pagaille. Pourtant bien emmené par Katif, il sert des répliques pétantes. Prend la bourre pour sa 1re ficelle ouverte et enchaîne de grosses conclusions (Favier, Poujo)l, et une dernière énormissime sur Aliaga. Les deux ficelles à Favier. 4 Carmen et retour.

Jacob (Saumade).- Assailli, il se défend avec fougue. Cocardier, il pousse fort ses répliques jusqu'au ras des planches. Et pas de refus. Avec Aliaga, Benafitou, il place des accélérations. Première ficelle ouverte c'est la ruée où Jacob réplique de son mieux. Combatif jusqu'au bout, ne laisse sa 2e ficelle qu'à la sonnerie. 6 Carmen et retour.

Artiste (Nicollin, hp).- Le bel étalon prend la foudre avec bravoure, vaillance et une belle vitalité au démarrage. Grosses séries où les reprises sont parfois dures, et malgré ce, il garde du jus pour sortir en force sur Marignan. 9 minutes, moult Carmen.

MARTINE ALIAGA

Course du dimanche 3 septembre. Entrée : pratiquement plein. Org. CT Lou Carmen. Président : Marc Moucadel. Raseteurs droitiers : I. Benafitou, Katif, Villard, Marignan, Ciacchini. Gauchers : Aliaga, M. Favier, Poujol, Zekraoui. Tourneurs : Lopez, Garcia, Bensalah, Cuallado, Estève.

Trophée des As : M. Favier, 18 points ; I. Benanfitou, 9 ; Zekraoui, 9 ; Marignan, 8 ; Ciacchini, 6 ; Katif, 5 ; Aliaga, 2 ; Poujol, 2 ; Villard, 2

Prix de la saison : meilleur raseteur animateur, Maxime Favier.

Meilleur cocardier, Trophée Michel Lucarotti, Coquillon de Lautier.

Coup de coeur à Hadrien Poujol et à Benjamin Villard pour leur dernière course aux As à Sommières.

**************

Ilias Benafitou le plus investi des droitiers avec Laos

sommières,course camarguaise

à gauche Zekraoui est le seul à le séduire

sommières,course camarguaise

***************