Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

06/05/2017

COCARDIER

Samedi 6 mai 2017

La belle histoire de Greco
taureau de Camargue

GRECOPHCDANIEL.jpg

Double fracture au boulet (face et externe) droit. Diagnostic posé sur la blessure du taureau Greco en avril 2016. Presque un arrêt de mort. Mais à la manade Saint-Antoine, la famille Clauzel sait ce qu’abnégation et espoir veulent dire. Eux qui, ont accepté de subir un assainissement de deux ans (2005-2007) pour sauver leur race de cocardiers. Alors la blessure de leur taureau vedette, ils l’ont gérée au mieux jusqu’à la guérison presque miraculeuse. Lundi, Greco retournera en piste après plus d’un an d’absence. Alexandre Clauzel balance entre stress et bonheur : « La belle histoire c’est que Greco puisse ressortir et qu’il fasse une saison normale. Le traitement de sa blessure est une avancée pour lui et les taureaux en général. Après, Greco est un taureau de race, j’ai peur que lundi à Palavas, il ne se mettre trop vite dans le bain. C’est un guerrier ! S’il a gagné deux fois le prix du meilleur taureau de la finale des As, ce n’est pas pour rien ! Mais honnêtement, pour nous, ce qu’il va faire en piste, c’est l’inconnue totale. Et nous appréhendons... Bien sûr ! Mais le moment est fabuleux pour toute la famille ».
L’émotion sera également très forte dans les gradins alors "Suerte Greco"...

MARTINE ALIAGA
PHOTO CYRIL DANIEL

PALAVAS *TROPHEE DES AS, 8 MAI* interview

Samedi 6 mai 2017

Vincent Ribera et Sabri Allouani :
collaborateurs et amis

DSC_8447.JPGAu sein de l’organisation SAS Ribera, l’un est le patron Vincent Ribera, l’autre le conseiller technique Sabri Allouani. Les deux hommes se connaissent bien, s’estiment, se respectent. Le temps d’une interview croisée, nous avons rencontré ce tandem performant qui, sans trop se prendre au sérieux, travaille très sérieusement. Que ce soit sur la coordination des courses à Palavas, celles du Grau-du-Roi ou avec tous les artistes et spectacles dont la SAS Ribera assure la programmation.

Comment vous êtes-vous rencontrés ?

Vincent Ribera : « Quand j’ai monté les courses à Palavas, en 2000.Sabri était alors raseteur et nos premiers contacts se sont faits là. Au départ j’étais plus axé corrida, mais bien imprégné de course camarguaise, c’est ma culture. Je me suis vraiment pris au jeu à Palavas avec Sabri ».

Sabri Allouani : « J’étais invité à raseter à Palavas, Vincent était patron des arènes, cela a créé des affinités. Une histoire qui dure depuis 20 ans ».

Quels sont vos rôles respectifs ?

V. R. : « Quand il rasetait, nous avons sympathisé, peu à peu.On a commencé timidement. Dans les années 2000, la feria était en plein essor, il fallait de grosses courses pour le succès que l’on connaît. A partir de là, Sabri a participé au casting des plateaux. Et depuis que j’ai la DSP au Grau-du-Roi, il tient le rôle de conseiller technique ».

S. A. : « J’ai de la chance de travailler avec lui. Je propose les taureaux, nous allons voir les manadiers ensemble, les raseteurs c’est plutôt moi. Mais pour les changements de dernière minute, taureaux et raseteurs, le choix se fait toujours à deux. On est complémentaires, Vincent voit plus le côté spectateurs, moi le côté raseteurs. Ces deux visions différentes s’équilibrent ».

Qualités de l’un et de l’autre ?

V. R. : « Nous avons un rapport de confiance. Qui peut mieux connaître les taureaux que Sabri ? Qui a la vision d’ensemble des raseteurs ? La gestion de la piste ? Il est compétent.

S. A. : «Vincent est exigeant, minutieux dans le travail. C’est un gestionnaire d’entreprise. Et même si c’est mon patron, on peut toujours discuter.

Défauts ?

V. R. (en souriant) : « Sabri a un fort caractère, il est un peu susceptible. Mais il s’améliore au fil du temps.Il n’avait que sa vision de raseteur, maintenant il prend conscience du métier ».

S. A. : « Il a le défaut de ses qualités : l’exigence. Un peu trop impulsif dans les décisions même si après on peut toujours argumenter. Mais boulot c’est boulot ».

Qu’est ce que l’un apporte à l’autre ?

V. R. : « Sabri me fait bénéficier de son savoir technique.Il m’alerte sur certains points notamment dans le choix des taureaux.J’essaie de comprendre, c’est là qu’il m’est indispensable. Après, on partage nos idées et on décide ».

S. A. : « J’ai découvert la vraie gestion d’une entreprise, je vois la rigueur que cela demande, j’apprends. Je rencontre aussi tous les artistes et humoristes que Vincent fait tourner. Ce métier me plaît énormément. Quant aux courses, aujourd’hui je regarde avec une autre vision, nous devons assurer un spectacle...»

PROPOS RECUEILLIS
PAR MARTINE ALIAGA
PHOTO CHRISTIAN ITIER

PALAVAS * TROPHEE DES AS le 8 mai *

Samedi 6 mai 2017 - Course du lundi 8 mai

Palavas pour le 3e GRV

 PALAVASPUBLIC2.JPG

Quand on parle de vitrine de la course camarguaise, on pense obligatoirement à ce genre d’affiche. Quand le Trophée Taurin envisage un Grand Rendez-Vous, c’est évidemment sur ce style de plateau. Lundi, à Palavas-les-Flots, le concours de manades programmé est parmi les plus brillants qui puissent être proposés. Côté taureaux, chacun a la bonne place. Castellas de Fabre-Mailhan, son expérience lui servira pour tenir le premier rôle devant des raseteurs tout frais ; puis Ubaye de Paulin qui, aimant se dégourdir les pattes, trouvera là un défi pour affiner son placement. Quant à Ulmet, sa rigueur et sa propension à conclure, n’en font pas un adversaire facile. A la reprise, les hommes attaqueront la falaise, si l’on peut dire. Le double Biòu d’Or Mignon de Cuillé n’a pas son pareil pour imposer sa vision des choses. Greco de Saint-Antoine, lui, fera son grand retour en piste (lire ci-dessous). Quant à Cupidon de Paulin, c’est un attaquant de pointe, spectaculaire à souhait, parfait en 6e position. Pour conclure, la jeunesse arrogante de Pirate de Blatière-Bessac devrait idéalement convenir. En blanc, Zekraoui se rajoute à l’équipe en place lundi dernier (Katif, Aliaga, Benafitou, Four, Chekade, M. Favier, Rassir) et qui, en entente parfaite, a transmis une belle image de ce que le public attend des raseteurs. Avec, en préambule, un spectacle signé Patrice Blanc axé sur les 20 ans de la Feria... Il se pourrait bien que le spectacle atteigne les sommets, lundi sur le bord de la canalette.

Texte et photo

MARTINE ALIAGA

Réservations : 04 67 50 39 56

02/05/2017

LES COURSES JUSQU'AU 3 MAI

 

LIGUES

les courses,course camarguaiseMERCREDI 3 MAI

* COURSE ANNULEE piste impraticable *

VALLABREGUES : 17 h 30, gratuit, CCBTA, dél. Mazas.

1re des 5 courses de Ligue du Souvenir Luc-Pero

Manades Didelot-Langlade, Mogador, Allard. Raseteurs : Cugniere-Tourreau, Roux, Aliaoui, F. Garcia, Mengual, S. Chekade. Tourneurs : Cuallado, Lévy.

 

 

PALAVAS - TROPHEE DES AS

Course du lundi 1er Mai 2017

AU TOP !!!

Laos et Sylverado s’imposent,Papalino et Marengo explosent

IMG_1194.JPG

 

Entrée : 2/3 d'arène. Organisateur : CTPR Biou y Toros. Présidence : Jacques Valentin. Raseteurs droitiers : Z Katif, J Soler, A Chekhkhade, I Benafitou, D Moine, S Aroca.  Gauchers : J Aliaga, S Rassir, B Four, M Favier. Tourneurs : JL Ull, C Garcia, F Jockin, M Bensalah, E Cuallado

1ere journée du Trophée Albert Dubout  où l’on retiendra les prestations sérieuses de Sylvérado et de surcroit compliquée de Laos, brillantes et puissantes de Papalino et surtout de Marengo, alors que Boer fait un bon 1er.

Chez les blancs, il n’y a pas réellement de meneur. Chacun se distingue et se met en valeur dans un parfait esprit d’équipe et en parfaire entente, tourneurs compris.

BOER sur Maxime FAVIER.JPGBoer (Occitane) : Débute en trombe avec de promptes répliques et actions aux planches. Sans trop parvenir à ce caler, il passe la vitesse supérieure derrière Chekhade (5), Rassir, Katif, Soler et I Benafitou en appuyant ses engagements. 9 Carmen plus retour avec ses ficelles.

Canio (Blatière-Bessac) : Rapidement dépouillé des CANIO sur Bastien FOUR.JPGpompons (2’) et jusqu’à la 10e, il va alterner fusées et ignorance. Par la suite, plus appliquée, il se cale aux planches et enclenche les départs volontiers et agressions à l’arrivée derrière Katif (2), Four (4), Favier et Rassir. Honneurs à son retour, joué 5 fois.

LAOS sur Maxime FAVIER.JPG

Laos (Cyr) : Calme, souverain et dominateur et avec l’œil aux aguets, sa prestation est sans faille. De son placement (extra) à ses vives réactions (anticipées surtout à droite) suivies de poursuites (serrées)  et ses déplacements opportuns, rien ne fait défaut. Ainsi les hommes ne se bousculent guère. Favier, I Benafitou, Chekhade signent de belles trajectoires. Son 2ème gland part à l’ultime minute d’une prestation allouée  d’un gros Carmen entendu 5 fois.

Sylvérado (Nicollin) : Toujours positionné à son avantage, les rasets, sont honorés et sur les plus SYLVERADO sur Jeremy ALIAGA.JPGallongés, de ses longes cornes effilées, il cherche à crocheter l’homme. Rassir, Favier, Chekhade, Aliaga et I Benafitou l’entraînent avec eux sous les honneurs, joués 6 fois ainsi qu’à son retour.

MUSTANG sur Sofiane RASSIR.JPGMustang (Cuillé) : Vroum !! Il en a sous le capot mais s’use à courir, par monts et par vaux dans une prestation agrémentée d’un saut derrière Rassir. Retour en silence avec ses ficelles.

Papalino (Chaballier) : Sans parvenir à se fixer, les rasets vont venir de PAPALINO sur CHEKADE.JPGtoute part entrainant des réactions irrégulières… En contreparties ses percussions à l’arrivée, pas moins d’une dizaine dont 2 avec saut (chekhade) sont toutes d’une aisance et d’une puissance irréprochable. Moult récompenses (6) pendant et rentrée avec un gland.

MARENGO sur RASSIR.JPGMarengo (Vellas) : Hors Point : Une brute à l’état pur que rien n’arrête. Tête basse, il part plein gaz dans le raset qu’il ne lâche qu’aux planches ou il se jette, contre ou par-dessous, outre mesure plus d’une douzaine de fois. Le bois est meurtri, le bois casse, les piliers prennent mal, le disque retenti (13 fois). Le final qu’il fallait….

Trophée des As : Favier 13.5, Four 10.5, I Benafitou 10.5, J Aliaga 10.5, Rassir 9, Katif 9, Chekhade 3

                          Texte et Photos Cyril Daniel

29/04/2017

PALAVAS-LES-FLOTS

Du Jusqu'au 8 mai
 
La Feria camarguaise
 
PALAVASBLOG.jpgIl y a les taureaux des rues et les taureaux des pistes. Et même si, cette année, les cousins espagnols font défaut, les spectateurs palavasiens les aiment tous. Pour attaquer cette Feria de la Mer 2017, pur concentré de Camargue,  les organisateurs leur offrent, ce soir à 18 h, une course d’école de raseteur pour s’imprégner de ce sport, issu des traditions, bien implanté dans la région, et transmetteur de grandes émotions. Offertes aussi les entrées aux deux courses camarguaises niveau Avenir (samedi 29 avril et 6 mai). Pour Vincent Ribera, coordonnateur des associations organisatrices : « Ces entrées libres permettront au plus grand nombre, et surtout aux néophytes et touristes, de découvrir ce qui se passe dans l’arène. Mais les afeciouna ne sont pas oubliés pour autant car, avec Sabri Allouani, nous avons choisi les taureaux et les raseteurs avec soin ».
Tout comme ceux du lundi 1er mai, où  les acteurs ont été triés sur le volet pour un plateau de qualité comptant pour  le Trophée des As, 1re journée du Trophée Albert-Dubout. En attendant le must des must, lundi 8 mai, avec une affiche telle que la Commission du Trophée Taurin Midi Libre - La Provence l’a classée en Grand Rendez-Vous du Trophée Taurin. On y attend, entre autres, le Biou d’Or en titre Mignon, le Biou de l’Avenir 2015 Cupidon de Paulin, le retour de Greco de la manade Saint-Antoine, et l’espoir de Blatière-Bessac, Pirate. Une seconde partie de feu qui promet le meilleur (nous y reviendrons la semaine prochaine).
En attendant, dès ce soir, direction Palavas, d’abord aux arènes (18 h, gratuit) puis dans les rues  pour les bandides (19 h), ensuite les quatre podiums distillés sur les quais, rive droite, rive gauche, place de l’église, aux arènes... La fiesta se poursuivra dans les bodegas, une tout proche des arènes, puis, au gré des commerçants palavasiens en ville. Que la fête commence !
 
MARTINE ALIAGA
 
Les temps forts du 1er week-end : samedi 29 avril,  11 h, arènes, jeux gardians. 16 h 30, course Avenir, gratuite.
Dimanche 30 avril, (journée du cheval), 11 h, abrivado ; 17 h, spectacle équestre Cavalegria. 22 h, feu d’artifice.
Lundi 1er mai, journée camarguaise, 11 h, concours d’avrivado, 8 manades. 16 h 30, 12 €, Course Trophée des As Occitane : BOER - Blatière-Bessac : CANIO - Cyr : LAOS - Nicollin SYVLERADO - Cuillé : MUSTANG - Chaballier : PAPALINO - Vellas : MARENGO (hp). Raseteurs : Aliaga, I. Benafitou, Chekade, M. Favier, Four, Katif, Rassir, Soler. 19 h, bandido, 8 manades.
 
Réservations : 04 67 50 39 56.

24/04/2017

VENDARGUES *AS*

Course de dimanche 23 avril 2017

Marignan et Katif, en duo

vendargues,katif,marignan,course camarguaise

Vincent Marignan et Frisé

Une course dominée par les hommes sans difficultés majeures, Marignan se distingue par son aisance dans le raset et Katif épate par sa souplesse. Le reste du groupe ne ménagera pas ses efforts, même si côté toril cela manquait de tempérament.

Vallespir (N.813, Blatière-Bessac) attaque sur Katif, fait valser les crochets, répliques sèches avant de se caler. Le jeu se resserre tout comme les départs imprévisibles du banu qui charge avec puissance sitôt que les hommes sont à portée. Sérieux et compliqué, rentre ses ficelles. 3 Carmen et retour.

Fougueux (N.717, Les Ternes) espousse la troupe avec vivacité. Toujours en mouvement, il ne s’attarde guère dans ses placements mais signe quelques anticipations qui ne laisse pas indifférent. A aucun moment il ne baissera sa garde. 1 Carmen et retour.

Escobar (N.812, Bon) trouve son terrain, se prend rapidement au jeu mais en une minute les crochets attaquent les ficelles. Il vient en puissance et appuie franchement à la planche derrière Katif essayant tant bien que mal de défendre son ultime attribut. 15 minutes. 3 Carmen et retour

Monro (N.608, Bon) ne se laisse pas enfermer, met les gaz pour franchir sans efforts la contre-piste. Difficile pour les hommes de venir à sa tête, la lassitude vient l’envahir jusqu’à l’attaque des ficelles où il vient s’envoler sur Marignan et Katif. 14 minutes. 5 Carmen et retour

Tzigane (N.476, Nicollin) subit un assaut intense durant plus d’une minute avant que l’ouverture des ficelles ne fasse naître l’effervescence. Marignan ravit la 1re mais le biòu ne lâche rien et se livre pleinement jusqu’au coup de crochet final signé par Martin. 13’30. 2 Carmen et retour.

Frisé (N.868, Ricard) sème le trouble aux tribunes, Errik passe pour une envolée spectaculaire et s’octroit le 1er gland . Une fois le ruban tombé, Frisé reprend son souffle et du terrain pour défendre ses ficelles et les garde. 4 Carmen et retour.

Bornégre (N.034, Guillierme, hp) joue le jeu, sans doute un peu trop et voit ainsi l’attaque de la 2e ficelle dès la 3e minute. Mais alors quel cœur mis à l’ouvrage pour ce petit taureau ! 6 minutes. 5 Carmen et retour

Texte et photos
ERIC MARC
et photo C. ITIER

 

Visitez le site d'Eric Marc sur

www.photo-taureau.com

 

Trophée des As : Marignan, 18 points ; Katif, 15 ; I. Benafitou, 10 ; Errik, 10 ; Aliaga 4 ; J. Martin, 4 ; Rassir, 4 ; Faure,1.

Course du dimanche 23 avril. Entrée : le plein. Président : M. Moucadel. Org. : CT La Muleta. Raseteurs droitiers : Faure, I. Benafitou, Katif, Marignan. Gauchers : Rassir, J. Martin, Aliaga, Errik. Tourneurs : Garcia, Bensalah, Estéve, Moulin.

vendargues,katif,marignan,course camarguaise

▲ Vallespir et Rassir

▼ Katif et Monro

vendargues,katif,marignan,course camarguaise

 

BEAUCAIRE - Course du 23 Avril 2017

 AIOROS, TRANCARDEL, ATTILA,  LE TRIO MAJEUR

IMG_0578.JPG

Entrée : 3/4

Organisateurs : Régie Municipale

Présidence : Aurélien Laget

Raseteurs : Droitiers :  A Ayme, D Moutet, J Ciacchini

Raseteurs Gauchers : Y Zekraoui, F Allam, J Bouhargane, R Marquis, J Ouffe, M Favier

Tourneurs : P Rado, F Lopez, E Cuallado, E Beaujard, R Solera

 2eme journée du Muguet d’Or. Les hommes en forme fournissent un travail soutenu et correct. A droite, Ciacchini tire son épingle, tandis qu’à gauche, Zekraoui et Favier sont les meneurs de troupe, suivis par Marquis.

Chez les biou, Aioros, Trancardel et Attila dominent cet après-midi qui dans son ensemble a été plaisant à suivre.
Calisson (FM) : Brave même trop brave seul son coup de tête lui permet de résister 7 minutes. 3 Carmen plus rentrée.
AIOROS sur ZEKRAOUI.JPGAioros (Les Baumelles) : Positionné au top devant le toril, ses répliques sont sèches et assorties d'un coup de tête. L'ordre s'impose. Prompt  à droite c'est à gauche qu'il va se mettre en valeur notamment derrière Zekraoui avec qui il partage de belles trajectoires. Seuls les principaux attributs partent dans une prestation intense.
Attila (Lautier) : Vif les poursuites sont serrées et ATTILA sur ZEKRAOUI.JPGconclues à la limite. Aux ficelles le cercle s'élargit et les rasets se voient anticipés. Entrepris il brille dans de jolis échanges. 6 Carmen plus rentrée avec une ficelle
TRANCARDEL sur FAVIER.JPGTrancardel (Bon) : Près de 3 minutes pour voir le premier raset conclu par une envolée derrière Favier et rapidement on passe aux ficelles. Tour à tour, Favier et Moutet se font tamponner. N’acceptant que rarement reprise, il se dégage entre chaque raset. Un quart d’heure de qualité raccompagné par le disque (joué 3 fois) et porter de sa 1ere ficelle  à 600 euros.

Colbert (Paulin) : Sans ne jamais trouver sa place,COLBERT sur ZEKRAOUI.JPG il répond sans forcer la cadence si ce n’est derrière Zekraoui, Bouhargane (2) et Marquis (2) où il se stoppe à la limite. 2 Carmen pendant, le retour se fait en silence avec une ficelle.

OURAZY sur MARQUIS.JPGOurazy (Blanc) : Vaillant, il enchaîne les rasets avec par moment un éclat aux planches sur Ciacchini et Zekraoui. Mais dans l’ensemble c’est sérieux, trop sérieux pour cette place. Rentre ses ficelles en silence après avoir entendu 2 Carmen.

Courrejau (Blatière-Béssac). Hors Points : Sans vice et relativement franc sur le COURREJAU sur ZEKRAOUI.JPGraset, c’est dans ses puissante finitions derrière Bouhargane, Ciacchini, Zekraoui (2), Favier et Ouffe que sa prestation monte en puissance. Il assure un bon final récompensé par le disque entendu 4 fois.

Trophée des As : Favier 21, Ciacchini 18, Zekraoui 16.5, Ouffe 12, Ayme 10.5, Allam 6, Bouhargane 6

Trophée des Raseteurs : Moutet 4.5

Texte et Photos Cyril Daniel

LE GRAU-DU-ROI * TROPHEE AVENIR/HONNEUR

Course du dimanche 23 avril 2017

Triton, Targueur :
les pointures de la complète de Plo

le grau-du-roi,plo,triton,targueur,course camarguaise

Une envolée de Targueur aux trousses de Nabil Benafitou

Passage réussi dans la grande piste du Grau-du-Roi pour cette course complète de la manade Plo, intéressante de bout en bout, où Triton et Targueur prennent les commandes. Après-midi compliquée pour les hommes qui ont fait du mieux qu'ils ont pu mais ont souvent été surclassés par ces cocardiers ne rendant jamais les armes.

Uranus (N.810).- L'entame est brouillonne en noir et en blanc. Une fois sa place trouvée, Uranus pousse sur les longueurs, préférences gauchères. Avec Deslys, le duo fonctionne. Défend sa 2e ficelle dans la bourre et la garde. 3 Carmen et retour.

Ullin (N.812).- Attaque par une série époustouflante servie des deux côtés. Bien stable aux ficelles, excelle dans les enchaînements qu'il pousse au ras des planches. Sérieux, rentre une ficelle. 3 Carmen et retour.

Umeau (N.895).- Vif, agile pour se retourner, sa vitesse surprend. Remuant, il manque de travail, alors il se contente de courser les candidats mais sur les séries, il prouve qu'il en a dans le moteur, jusqu'à se dresser et piquer Deslys à la cuisse. Il ne subit rien, chasse et reste maître de ses ficelles. 3 Carmen et retour.

Triton (N.7118).- A maturité, l'oeil à tout, il maîtrise la situation, la corne toujours dangereuse. Sans baisser de rythme et mangeant le terrain aux hommes, Triton se jette dans les séries. Rigoureusement posté aux ficelles, ses réponses sont de plus en plus autoritaires, ses ripostes abouties comme après Fougère qu'il va chercher loin sur les tubes et à qui il inflige un coup de corne (10e). Ou cette enfermée sur Deslys, corne touchant la jambe, finie frappée haut et fort. Se bat méchamment et ne laisse sa 1re ficelle qu'à la 14e. Supérieur. 9 Carmen et retour.

Urubu (N.894).- Se livre franchement même s'il a du mal à trouver un poste définitif mais ne rate jamais une invite et surtout pas les enchaînements. 13 minutes de vaillance. 7 Carmen et retour.

Triffis (N.763).- Les rubans volent sur ses déplacements. Attentif, il mesure les planches et la piste se vide. Puis se chauffe dans les enchaînements conclus pattes sur l'estribo. Placé, tient pied dans des séries interminables et valeureuses plus conclusion sur Aroca, Vic ou Jaubert. Un dernier assaut et les ficelles restent (primées à 300 euros). 6 Carmen et retour.

Targueur (N.7105, hp, 10 minutes).- Telle une tornade, il s'envoie aux bois, saute, fait exploser les planches. Les blancs impressionnés tardent. Targueur, lui, rode, épie le moindre geste. Les valeureux se lancent, Méric est prestement renvoyé, Brunel quiché, N. Benafitou arrive juste, Targueur bascule après, l'enfermée sur Y. Martin est émotionnante… On aurait aimé que cela dure plus. 1 gland sur les cornes et avec la musique adéquate, Targueur ponctue royalement cette complète.

MARTINE ALIAGA

Trophée de l'Avenir/Espoir : Deslys, 12 points ; Méric, 9 , ; Brunel, 6 ; Jaubert, 4.

Entrée : 1/3 d'arène. Org. : SAS Ribera. Président : J. Valentin. Raseteurs droitiers : Aroca, Fougère, Jaubert, Jourdan, Vic. Gauchers : N. Benafitou, Brunel, Deslys, Y. Martin, Méric. Tourneurs : Daniel, Ull. 

Fait marquant : Dimitri Fougère, rattrapé à la planche, reçoit un coup de corne de Triton, torse côté droit. Pour plus de sécurité, il est évacué à l'hôpital. Aujourd'hui,  lundi, Dimitri a donné de ses nouvelles, la corne a laissé des traces sur 15 cm le long des côtes, sans dégâts graves. Le raseteur espère reprendre dès ce dimanche.

UNE DES SUPERBES ACTIONS DE TRITON
L'enfermée et le coup de barrière sur J. Deslys

le grau-du-roi,plo,triton,targueur,course camarguaise

le grau-du-roi,plo,triton,targueur,course camarguaise

 

le grau-du-roi,plo,triton,targueur,course camarguaise

le grau-du-roi,plo,triton,targueur,course camarguaise

le grau-du-roi,plo,triton,targueur,course camarguaise

le grau-du-roi,plo,triton,targueur,course camarguaise

***********************

23/04/2017

Saint Laurent d'Aigouze - Printemps des Royales - 22.04.27

saint laurent d'aigouze,printemps des royales,lagarde,course camarguaiseDES LAGARDE SEDUISANTSsaint laurent d'aigouze,printemps des royales,lagarde,course camarguaise

3ème course du Printemps des Royales en ce samedi 22 avril qui avec un soleil éclatant a permis aux bourgeons de la devise Verte, Blanche, Jaune d’éclore et séduire

A l’heure de la capelado, ce sont 8 raseteurs et 4 tourneurs (remis à l’ordre plusieurs fois) qui se présentent à Thierry Cure, qui officiait au micro et à Arnaud Chabanon, Président du Club et DJ de course.

Chez les blancs, G. Robert, E. Bernard, V Félix et R Ortiz tirent la course suivis de T Vacaresse et R. Fouque et se mettent en valeur face aux jeunes pousses de Bernard Lagarde qui ont laissé une très bonne impression, notamment  le vétéran Rouffian ainsi que les jeunes Maquisard, Gabier, Bougnat  et surtout Galaad.

IMG_0317 - ROUFFIAN sur R FOUQUE.JPGRouffian (n°707) : Tout sauf un premier, sa prestation est allée crescendo. Avec vivacité dans ses répliques, cocarde et glands partent rapidement. Aux ficelles, il se place,  se jette dans les rasets en jouant d’un coup de revers. Il ne lâche rien, il termine tout ce qu’il commence. C’est ainsi que Vacaresse, Fouque (2), Robert (4), Bernard et Ortiz seront raccompagnés au-dessus des planches. Sa seconde ficelle (à 200€) retourne au toril avec les honneurs joués 5 fois auparavant.

Maquisard (n°073) : Le tacheté de service vaIMG_0351 - MAQUISARD sur R ORTIZ.JPG œuvrer tout en vaillance tout en conservant ses pompons près de 4 minutes, tout en se montrant menaçant aux planches derrière Ortiz (3) et Félix. Il s’engage tête basse en faisant légèrement le pas, pousse sur le raset et ne lâche jamais prise. 11 minutes plaisantes, porteuses d’espoirs récompensées par le disque pour la 7ème fois.

IMG_0391 - GUAPO sur ROBERT.JPGGuapo (n°101) : Le placement n’est pas son fort. Sur les rasets longs, il peut répondre brièvement comme appuyer ses poursuites. Consenti dans les planches, il brille dans de jolies séries et n’hésite pas à passer la corne à l’arrivée (Robert)…. Par contre attention, quand l’homme fait la faute ou est hasardeux,  il le voit. 2 Carmen plus rentrée.

Gabier (n°098) : D’une petite maille et de surcroît doté de petites cornes les IMG_0413 - GABIER sur FOUQUE.JPGhommes ne le craignent guère mais attention à ce qui ne paye pas de mine. D’entrée derrière Bernard, l’action est tellement puissante, que les planches brisent. Dès lors, les hommes s’en méfient. Actions encore derrière Fouque, Bernard, Robert. Des Carmen (6) pendant pour ses actions, sa vaillance, son grand cœur ainsi qu’à son retour fortement applaudit.

IMG_0431 - BOUGNAT sur ALARCON.JPGBougnat (n°059) : Abordable, 45 secondes de course, il ne lui reste que ses ficelles, dont la première partira dans le crochet de Robert 4 minutes plus tard. Ses arrivées sont de plus en en plus serrées, jusqu’à la 6ème minute où il enjambe derrière Fouque, qui va frôler l’accrochage. Ouf ! Même sort pour Alarcon 2 minutes plus tard avant de réintégrer à la 10ème avec le disque qui avait résonné 2 fois.

Avant dernier, et pour 12 minutes, règlement fédéralIMG_0450 - GALAAD sur BERNARD.JPG oblige Galaad (n°120) va apporter la cerise sur la gâteau. Morphologiquement différent, il laisse entrevoir, avec une envolée derrière Bernard, son aisance aux planches. Tout en étant volontaire sans refus, il va multiplier les actions aux planches. Tampons derrière Alarcon, Bernard, sauts derrière Vacaresse, Bernard. En plus, son œil vif lui permet de surveiller de toute part… Il retourne au toril fortement applaudi avec Carmen, qui avait résonné 4 fois.

Pour conclure, le vert, tendre et dissipé Yvain (n°104 – Hors Point). Dès le premier raset, coince sans mal apparent Bernard contre les tubes. Puis des sauts, des sauts mais jamais tout seul, souvent à côté mais toujours dans l’élan derrière un raseteur. A revoir son énergie canalisée. Toutefois Carmen le raccompagne…..

 Entrée : Environ 1/3 - Organisateur : CTPRC Lou Bandot

Présidence : Thierry Cure

Raseteurs Droitiers : V Félix, T Vacaresse, R Ortiz, R Fouque,

Raseteurs Gauchers : F Lopez, L Alarcon, G Robert, E Bernrd

Tourneurs : F. Lopez, A. Perez, B. Joseph, T. Tourreau

 Texte et Photos Cyril Daniel

VILLENEUVE-LES-MAGUELONE *TROPHEE AVENIR/ESPOIR*

Course du samedi 22 avril 2017

Volseau, Uzès, Ameloun
dans un ensemble agréable

VILLENEUVEVOLSEAUPHSAHUQUET.jpg

Volseau à l'assaut après Jonathan Vic

Pour cette 1re journée du trophée de la Vigne et des étangs, le travail fut à géométrie variable. Certains biòu auraient mérité plus de constance dans les attaques.Mais l’ensemble fut agréable. Volseau, Uzès, Ameloun se distinguent a l’applaudimètre. Chez les hommes, Soler, Méric totalisent mais Naim, Vic, Y. Martin se distinguent.
Homère (Nicollin, N.952).- Tranquille prend le travail sans forcer, pousse sur Clarion et Vic, se positionne et gère sa course. Ne vient que sur les rasets consentis, alternes ses actions par manque de travail. Conserve 1 gland et les ficelles. 2 Carmen plus retour.
Brennus (Les Baumelles, N.945).- Grande carcasse, il promène les hommes dans un premier temps. Puis se place et manquera de rasets dans son terrain. 7mn pour cocarde et glands. Aux ficelles, se tient mi-piste. Son handicap visuel ne l’aide pas mais quand l’homme est à portée, il vient aux planches avec la corne. Quelques bonnes séries mais trop peu pour l’inquieter. Conserve ses ficelles . 1 Carmen plus retour.
Volseau (Plo, N.919).- Vif se tourne avec aisance sur les séries. Encore un peu vert, il pêche dans son placement, mais ses poursuites sont rapides et finissent au ras des bois. Quelques incursions en contre-piste, s’envole aprés Clarion, Castell dans les cornes, un immense saut aprés Vic. En fin de course, gère les attaques. Conserve ses ficelles. 5 Carmen et retour avec les bravos.
Ameloun (Guillierme, N.158).- Mobile et plein de sang il surveille tout , anticipe et fait avorter les départs. Naim dans les cornes. 8 minutes pour cocarde et glands. De bonnes séquences bien finies, Naim encore, Méric dans la longueur. Le biòu tire la langue mais se montre vaillant. De bonnes séries l’éprouvent mais il a des ressources et conserve ces ficelles. 4 Carmen plus retour avec les bravos.
Uzès (Vitou, N.220).- Joli petit bébé-tau mais quelle énergie ! Il prend les séries avec vélocité, Vic le fait briller, les rasets s’enchaînent.Le biòu donne le change avec brio, passe le poitrail sur Soler, remet ça sur Naim. 12 bonne minutes. 3 Carmen plus retour applaudi.
Fausto (La Galere, N.916).-  Les hommes craignent ses réactions. Le biòu se déplace, le travail se fait attendre. Clarion doit rompre, Méric dans le berçeau, il se dresse sur Vic... Dommage, il a des possibilités. 3 Carmen plus retour, avec ses ficelles.
Lou Capitou (Chaballier, N.246, hp pour 10 mn) .- Volontaire, se donne méchamment dans les duels. Naim, Vic pour de belles finitions où Lou Capitou passe la tête, de bons changements de terrain.Le tout est agréable pour un bon final. 3 Carmen.


Texte et photo
VENTADOUR

Trophée de l’Avenir/Espoir : Naim, 7 points ; Méric, 9 ; Y. Martin, 7.
Course du samedi 22 avril. Bonne demi-entrée. Oganisateur : Section taurine villeneuvoise. Raseteurs droitiers : Castell (sort au 4e), Vic , Soler. Gauchers : Naim, Y. Martin, Méric , Aliaga (sort au 1er), Clarion.
Tourneurs : Lebrun, Ull, Arnel, Daniel.

21/04/2017

TROPHEE TAURIN

Vendredi 21 avril 2017

Continuer sur la lancée

Le public fait le choix des affiches
qualitativement supérieures

MARIGNANPHMALI.jpgRestant sur la très bonne impression de la Royale de Saumade à Sommières, lundi dernier, on peut dire, après ce week-end pascal, que la saison 2017 est maintenant bien lancée. Le mois de mars a servi de rodage aux bêtes et aux hommes avec déjà de bien belles réalisations en Languedoc du côté de Mauguio, Vendargues, Beaucaire ou Le Grau-du-Roi (As et Avenir cumulé).

► Photo : l'élégance de Vincent Marignan, homme en forme de ce début de saison.

La meilleure nouvelle est l’adhésion du public qui, sensible à la teneur (sérieux, brillant) des affiches, se déplace en nombre, déjà en ce printemps. Pour autant le samedi reste un jour compliqué pour les organisateurs vu le nombre des courses Avenir, taureaux jeunes, Ligues, écoles de raseteurs.

Les hommes en forme subjuguent les foules. Vincent Marignan étincelant de facilité et d’élégance fait, après sa victoire au Trophée de l’Avenir en 2016, une entrée aux As remarquée, tandis que Youssef Zekraoui impressionne par son implication. Quant à Joachim Cadenas, après sa blessure à Aimargues, il reprend la piste plus sobrement mais se montre toujours provocateur d’émotions fortes. Les afeciouna le suivent passionnément, à juste titre.

A l’Avenir, les hommes démarrent plus doucement - semble-t’il - mais les Robert, Félix, Bernard, etc. promettent bien des éclats futurs. Ne soyons pas trop pressés.

Côté taureaux, la relève est attendue. Mignon et toutes ses qualités - il l’a encore prouvé à Arles - ne suffiront pas pour monter les gros plateaux (en tenant compte que certaines vedettes ne sont pas encore sorties). Et si de nombreux cocardiers offrent beaucoup d’espoirs, ils devront confirmer au plus haut niveau.

Raison de plus pour adhérer à la protection des jeunes taureaux prônée par la Fédération française de course camarguaise et le Trophée Taurin Midi Libre - La Provence. Mener des taureaux à maturité reste le but des éleveurs et des parties prenantes de la course camarguaise. Le seul moyen d’y arriver, leur laisser le temps de grandir et de s’aguerrir.

Texte et photo
MARTINE ALIAGA

19/04/2017

PELISSANNE *VACHES COCARDIERES*

Course du lundi  17 avril 2017 -  TROPHÉE PHILIPPE-THIERS


CIGALE, HELENA, PAULINE
et les autres


Une bonne entrée pour cette première course de la saison.  Toutes les vaches ont montré leur potentiel et nous ont fait passer des moments très intéressants.
PAULINE N° 912 – Manade LA GALÈRE – D’entrée elle  se prend au jeu. Sur le 1er raset, elle raccompagne Ricci et saute après lui. Elle enferme dangereusement Douville. Entend 7 fois CARMEN  pour des actions percutantes (Ricci 2, Clarion 3, Boudouin 2, Vacaresse 1). Elle rentre sa deuxième ficelle en musique.
LOTTE N° 221 – Manade J BON – Une jeunette avec peu d’expérience de la piste, elle s’évade souvent en contre piste mais deux grosses actions après Ricci montrent son envie. Rentre ses 2 glands en musique.
PALUNETTE N° 934 – Manade RICARD – Deux actions percutantes aux planches. Boudouin est raccompagné jusque dans les tubes  assis sur le frontal et une même action à gauche sur Ricci lui valent des Carmen très longs. Sa méchanceté ne lui permet pas pour l’instant  de s’exprimer pleinement en piste. Rentre au toril en musique porteuse de son 2e gland.
CORA N° 547 – Manade BLATIERE-BESSAC -  La doyenne de l’après midi montre son savoir et à son habitude elle percute violemment les planches derrière Boyer (1) T Douville (1) Boudouin (1). Elle nous gratifie d’une belle série de rasets devant le toril. Rentre au toril en musique déjà entendu 3 fois porteuse de son 2e gland.
HELENA N° 745 – Manade BLATIERE BESSAC – Toujours un très bon placement, quittant rarement le terrain des planches et ne se laissant pas distraire lors de ses déplacements. Des grosses actions après Ricci (3), Douville (1) Clarion C(1) Boudouin (1) et à chacune elle accompagne les blancs jusqu’après les planches qu’elle casse aussi à l’occasion. Dure journée pour le menuisier des arènes.  Quatre Carmen plus la musique à son retour ainsi que les applaudissements du public.
CIGALE N° 679 – Manade RICARD – La Cocardière d’Or 2013 n’a rien perdu de sa valeur elle est toujours et encore au top ! Bien qu’en Provence, les cigales ne soient pas encore là, celle-ci nous a fait entendre la musique à 8 reprises pendant son temps de course. Ses actions après Vacaresse (5) Ricci (3) Miralles (2).  En excellent adversaire, Vacaresse lui a permis de s’exprimer et de montrer aux spectateurs tout son savoir. Rentre au toril ses ficelles en musique et sous les applaudissements et l’ovation du public.
AGATHE N° 945 – Manade LA GALÈRE – Toujours aussi barricadière, elle raccompagne aux planches et souvent au-delà Vacaresse (2), Boudouin (2), Miralles (1), Clarion (1),  Ricci  (1). Ce qui lui vaut 5 Carmen et la musique à sa rentrée porteuse de ses ficelles.
CAMILLE N° 315 – Manade J BON – La plus jeune de l’après midi nous surprend tous. De très grosses actions sur Douville (2) Boudouin (1) et une monumentale après Ricci qui, assis sur le frontal, se trouve propulsé dans le burladère et tombe sur deux membres du Trophée Philippe-Thiers (Patrick et Jacques) qui lui ont permis d’amortir son envolée. Rentre au toril ses 2 glands en musique qu’elle a entendue à quatre reprises.

MONIQUE

Raseteurs : VACCARESSE Tom, RICCI J.Louis, DOUVILLE Thibaud, BOYER Frederic, PINTER Jeremy, BOUDOUIN Aurélien, CLARION Christophe, MIRALLES Cédric. Tourneurs : SALINESI Sylvain, JOSEPH Benoit, ARNEL Michael.  
POINTS : RICCI (12) – VACCARESSE (10) – MIRALLES (7) – DOUVILLE (5) –CLARION (4) – BOYER (2)- PINTER (1).                                                                                      

18/04/2017

PEROLS* AVENIR -

Course du Lundi 17 Avril 2017 – Pérols

La confirmation d’Andreloun (Raynaud)

La révélation d’Espanet (Ricard)

IMG_0109 - ANDRELOUN (Raynaud) sur.JPG

 

IMG_0141.JPGLundi de Pâques, les Arènes de Pérols ont ouverts leurs portes pour un concours de manades comptant pour le Trophée de l’Avenir Espoirs. Si l’affiche côtés taureaux reste inchangée, celle côté raseteurs enregistre 3 modifications avec l’absence d’A. Charrade, M. Brunel et A. Chekade, tous 3 blessés et remplacés par M. Belgourari, Y. Michelier et Y. El Mahoub.

C’est sous le regard scrutateur du responsable des arènes, Daniel Siméon que les 10 tenues blanches (8 raseteurs puis 7 après le retrait de S. Dunan et 2 tourneurs), se sont efforcées et sont parvenues à donner du rythme dans un climat serein, une bonne entente, tout en effectuant des rasets exempts de tout reproche… Ça mérite d’être souligné.

Chez les noirs, Andreloun de Raynaud confirme son excellente saison 2016, Espanet de Ricard se révèle être un barricadier hors pairs…. Les autres tiennent leur place à l’exception du 1er, peu concerné.

Pour la manade Ricard

IMG_0031 - CANOUBIE (Ricard) sur S DUNAN.JPGCanoubié (1er – n°047) : Quelques sauts à retardement dans l’élan et deux vraiment intentionnés derrière El Mahboub et S Dunan, ce dernier ce faisant projeter dans les tubes et devra quitter la piste… Le reste du temps, il le passe à franchir les bois (20 fois) et à revenir de fois seul en piste.

Lozérien (3ème – n°045) : Plus coopératif quand il seIMG_0079 - LOZERIEN (Ricard) sur Y MICHELIER.JPG trouve dans le terrain des planches, il vient franchement sur les rasets et accélère sur la longueur pour venir menacer l’homme au moment du saut. Après avoir sauté derrière El Mahboub, J Martin, il va venir taper derrière Belgourari et El Mahboub (2) dans 10 minutes de piste.

IMG_0160- ESPANET (Ricard) sur.JPGEspanet (6ème – n°138) : Dès la sonnerie d’attaque, annonce la couleur en basculant derrière Michelier, lequel nous servira des rasets irréprochables notamment un, à la 10ème où lui et le taureau ne feront qu’un durant la trajectoire. Belgourari, El Mahboub, J Martin se feront tamponner alors que J. Martin (2) et Belgourari l’entraîneront avec eux de l’autre côté de la barrière. Cédant sa 1ère ficelle dans les 30 dernière secondes de course, il reçoit  sont 6ème Carmen et les applaudissements à son retour a toril.

 

Pour la manade Raynaud, Andreloun (4ème – n°958) a prouvé et a confirmé IMG_0088 - ANDRELOUN (Raynaud) mod.jpgque l’on pouvait compter sur lui. Le temps de trouver sa place, et le voilà positionné, cul aux planches et il attend… Les rasets sont espacés mais quand ils se présentent, ils trouvent réponse, une réponse vive, tête légèrement baissée et cornes menaçantes. Quand le travail tarde, il change de terrain ou va voir brièvement ce qui se passe dans le couloir (6 fois). Les enchères montent, la cocarde atteint les 300 €, elle est levée par Naim. Belgourari embarqué se voit gratifier d’une arrivée fracassante. Pour lui aussi, des Carmen pendant et à la fin d’un très bon quart d’heure.

Pour la manade Robert Michel

Insolent (2ème – n°035) : En flottement le temps des pompons, il va seIMG_0062 - INSOLENT (Michel Robert) sur EL MAHBOUB.JPG reprendre aux ficelles en prenant place contre les bois. Faisant parfois le pas, il se jette dans les rasets sans faiblir, en honorant de jolies séries, le tout durant 12 minutes classiques mais forts plaisantes récompensées à juste titre par le disque qui avait résonné 2 fois pendant.

IMG_0190 - VALJEAN (Robert Michel) sur L ALARCON.JPGValjean (7ème – n°078 – HP) : Vert, il l’est sans contexte, volontaire, il est certainement et finisseur il peut l’être occasionnellement quand il à l’homme dans sa ligne de mire en venant le menacer au saut. De plus, il a l’œil. Pour preuve ces deux déviations de trajectoire qu’il a imposé à Michelier.  C’est pas mal, ça ne demande qu’à s’aguerrir. Des Carmen pendant plus rentrée.

Pour la manade Saint Antoine, Darius (5ème – n°965) IMG_0139- DARIUS (St Antoine) sur.JPGse disperse beaucoup tellement il veut foncer sur tout. Volontaire, il se chauffe dans les séries, apporte de la finition (El Mahboub, Belgourari 2 dont une avec saut) dans une prestation, éprouvante pour lui et plaisante pour les spectateurs. 4 Carmen plus rentrée.

Entrée : 1/3 (à peine) - Organisateur : Ville de Pérols - Présidence :Joris Alvarez

Raseteurs Droitiers : S Dunan (sort au 1er sur blessure), Y Michelier, M Belgourari

Raseteurs Gauchers : J Martin, N Benafitou, Y Naim, Y El Mahboub, L Alarcon

Tourneurs : D Dunan, O Abbal                             Texte et Photos Cyril Daniel

SOMMIERES * AS - 2e GRAND RENDEZ-VOUS *

Course du lundi 17 avril 2017

Scipion, Pourpier,
les joyaux de la Royale de Saumade

sommières,grv,saumade,scipion,pourpier,course camarguaise

▲ Joachim Cadenas et Pourpier

 

La Royale de Saumade intéresse, impressionne, émotionne puis passionne avec ses joyaux Scipion et Pourpier. Oeuvre parachevée par Eos avant un Carmen général saluant les bêtes et le travail des hommes. Le public a vibré pour ce 2e Grand-Rendez-Vous du Trophée Taurin où Chekade ressort en première partie (avant de quitter la piste), Aliaga s’investit sur tous les taureaux, Cadenas sobre mais toujours impressionnant qui remporte ce 2e GRV.
Quel plaisir que ces arènes pleines, vibrantes et au final totalement conquises.

Trélus (N.712).- Chasse, promène s’engage avec plus ou moins d’allant et des changements de trajectoire surprise. Mieux placé à mi-parcours, pousse après les hommes et garde une ficelle. 2 Carmen et retour.

Castor (N.701).- Met les gaz après Cadenas et enchaîne pour 1’30 les pompons. Promène, pas trop attaqué, se décale. Les hommes ne lui mettent pas la pression, Castor se frise les cornes dans les tête-à-tête où il domine aisément. Dommage qu’il se centre parfois. Garde une ficelle. 2 Carmen et retour.

sommières,grv,saumade,scipion,pourpier,course camarguaise

▲ Castor et Katif

Jacob (N.724).- Sort avec du pétard et frappe sur Cadenas. Les enchaînements sans égard lui coûtent ses rubans. Mais une conclusion sur Poujol et les longueurs avec Chekade font ressortir son volontarisme et sa générosité. Il se bat avec vigueur pour 11minutes de qualité. 5 Carmen et retour.

sommières,grv,saumade,scipion,pourpier,course camarguaise

▲ Jacob et Chekade

Caruso (N.717).- Aux ficelles, il trouve les bonnes positions. Les hommes lui servent les longueurs qu’il lui faut, le public apprécie. Sans refus et sur un gros rythme, il s’enfile les séries. Ficelle ouverte, dans la précipitation Aliaga et Favier se télescopent. Maxime passe sous les pattes. Emotion ! Caruso conserve sa 2e ficelle. 3 Carmen et retour.

sommières,grv,saumade,scipion,pourpier,course camarguaise

▲ Caruso et Favier

Scipion (N.525).- Il a la grinta ! Affiche une grosse présence, anticipe ou tamponne. Concentré, placé, il déjoue les départs, et met le paquet sur une paire de conclusions émotionnantes (Cadenas, Poujol). Il impose le respect par ses départs fulgurants, séries menées bon train et ses assauts spectaculaires. La température monte dans le public. Rentre ses ficelles sous l’ovation. 11 Carmen et retour.

sommières,grv,saumade,scipion,pourpier,course camarguaise

▲ Cadenas et Scipion

Pourpier (N.515).- Placement irréprochable, attentif, froid... Les blancs ne lui sautent pas dessus. D’autant que ses conclusions hautement spectaculaires mettent les hommes en danger. Aliaga, pantalon déchiré, catapulte après Cadenas, Errik, bascule après Benafitou. De multiples agressions aux planches de toute beauté. Termine en patron dominateur, ficelles intactes. Bravo ! 9 Carmen et retour.

sommières,grv,saumade,scipion,pourpier,course camarguaise

▲ Pourpier sur Aliaga

Eos (N.731, pour 10 minutes). Tout en puissance, l’étalon tel une tornade se balance au cul des hommes. Les spectateurs exultent à chaque coup de boutoir (Aliaga, Cadenas, Poujol, Benafitou). Un joli final ! 4 Carmen et retour.

sommières,grv,saumade,scipion,pourpier,course camarguaise

▲ Eos et Aliaga

MARTINE ALIAGA
Photos LAURENT SONZOGNI

Trophée des As : Cadenas 18 (dont 2 points de bonification) ; Chekade, 15 (dont 1 bonif.) ; Errik, 8 ; Aliaga, 7 (dont 2 bonif) ; Katif, 7 ; I. Benafitou, 6 (dont 1 bonif) ; M. Favier, 5 ; Poujol, 3.

Meilleur raseteur du 2e GRV : Joachim Cadenas

Entrée : plein. Organisateur : CT Lou Carmen.Président : Marc Moucadel. Raseteurs droitiers : I. Benafitou, Cadenas, Katif, Chekade (sort au 4e). Gauchers : Aliaga, Errik, M. Favier (sort au 6e), Poujol. Tourneurs : C. Garcia, Khaled, Estève, Cuallado, Bensalah.

16/04/2017

BEAUVOISIN - Trophée André et Michel BARBAN *AVENIR*

Course du samedi 15 avril 2017

Plaisant Après-Midi

IMG_9805 - ARSES (Plo) sur T. VACARESSE.JPG

Entrée : ½ Arènes - Organisation : CT L’Aficion

Présidence : Michel Saez

Raseteurs Droitiers : F Jaubert, T Vacaresse, Y Pradier, L Améraoui - Raseteurs Gauchers : J Gaillardet, Y El Mahboub, A Brunel, J Robert

Tourneur : F Levy, B Joseph, JL Ull

C’est le week-end de Pâques, et à Beauvoisin, qui dit Pâques, dit Aficion avec un week-end de fête organisé par le Club du même nom. Aujourd’hui, c’est le Challenge Michel et André Barban récompensant le meilleur taureau qui était en jeu dans ce concours de manades comptant pour le Trophée de l’Avenir Espoirs. Animée par 8 Raseteurs (plus 3 tourneurs), cette course c’est montrée plaisante malgré, dans les moments de facilité, la présence d’une pagaille causée par les tourneurs, remis plusieurs fois à l’ordre par la présidence. Si les derniers promus à ce niveau semblent se chercher encore un peu, les plus aguerris compensent et rétablissent l’équilibre.

Chez les Biou, le prix est revenu à Arses (Plo). Geôlier (Lagarde) et Barcarin (Martini) auraient pu y prétendre, les seuls à s’imposer en montrant qu’ils étaient les maîtres du jeu.

IMG_9731 - BOUDET (Les Baumelles) sur Y Pradier.JPGBoudet (Les Baumelles – n°943) n’a pas été très coopératif avec une demande d’engagement des hommes maximale, à laquelle la réaction n’est pas toujours appuyée et agrémentée d’un coup de revers prononcé. Constaté boiteux par le gardian, il réintègre ses ficelles en silence à la 10ème

IMG_9766 - CAMPAGNOL (Cuillé) sur D. AMERAOUI.JPG

Avec Campagnol (Cuillé – n°964) c’est la gauche qui va en tirer les plus profit, étant handicapé visuellement côté droit. Positionné dans les angles soit il fait un blocage sur le tourneur, soit il s’engage franchement pour ne lâcher prise qu’à l’approche des bois où il glisse. Carmen, joué  2 fois le raccompagné après 13 minutes de course. 

Avant la pause, c’est la vaillance qui a primé chez Arses (Plo n°0165). Sans refus, avec hargne les pompons s’envolent en 2’. Prompt à la reprise, il se vrille pour prendre les reprises. Sur les échanges, il pointe les cornes, avant se lever à l’approches de  planches. Quand la pression monte (notamment sur la 1ère ficelle litigieuse – touche la corne pour les uns, est sur l’oreille et revient se positionner sur la corne pour les autres) et qu’il se fait matraquer de tous côtés,  il se montre agressif dans ses arrivées.  11 minutes de bonne facture avec 7 Carmen rejoué à sa rentrée.

Le temps du chichi bien chaud (il fallait bien ça avec le vent pas très chaud qui soufflait) et c’est reparti avec Geôlier  (Lagarde – n°911) qui  commence IMG_9824 - GEOLIER (Lagarde) sur M BRUNEL.JPGvivement bien que tous les crochets ne peuvent parvenir au frontal. Rapide, en coupant légèrement de terrain, il répond déterminé sur les vrais rasets. Petit passage à vide le temps de se reprendre dans un endroit sablonneux de la piste, puis a repart de plus belle. Hélas, il ne reste  plus que les ficelles, et les hommes baissent les bras. 4 Carmen plus rentrée.

IMG_9869 - BARCARIN (Martini) sur.JPGBarcarin (Martini – n°079) : 2’30 cocarde et glands sont partis avec vaillance malgré un petit coup de tête. Il se prête au jeu, des deux côtés, accélère sur les trajectoires, et plante les cornes dans les planches à l’arrivée. Trouvant terrain  à guise il s’impose sans forcer. Ficelles intacte, le disque, entendu 5 fois retenti à son retour. Pour 12 minutes (nouveau règlement oblige), IMG_9896 - GONDOLINO (Hervas) sur.JPGGondolino (Hervas – n°068) est remuant, parfois trop. De déplacements et déplacements, il répond, pousse jusqu’aux planches où il tape quand il à l’homme dans collimateur (Gaillardet, Robert, Vacaresse) ou saute dans l’élan (Gaillardet, Robert)…. Attiré aussi par la contre piste, sa prestation est tout de même brouillonne mais non dénuée d’intérêts. Ficelé, son 6ème Carmen le raccompagne au toril. IMG_9916 - DESGRESSAIRE (St Pierre).JPGPour conclure, Desgressaire (St-Pierre – n°107 – Hors Point) laisse entrevoir de jolies qualités, notamment dans son aptitude à répondre mais surtout dans ses conclusions. Tape derrière El Mahboub, Vaccaresse, Robert et enjambe derrière Gaillardet.

 

Texte et Photos Cyril Daniel

 

MAUGUIO *AVENIR/ESPOIR*

Course du samedi 15 avril 2017

Un Charron pétillant !

mauguio,charron,course camarguaise

Une action d'envergure de Charron sur Enzo Bernard

Charron ressort d’un plaisant concours où les 3 manades possèdent de bons éléments. Bien raseté par Bernard, Castell et Méric, les autres par moments.

Sirocco (N.808, Vellas).- Après avoir cédé ses rubans, il se tient près des barrières, répond des 2 côtés avec de belles finitions. Pour la première ficelle, qu’il conserve 10 minutes, il saute après Naim. A bien défendu sa 2e ficelle et la rentre en musique entendue 5 fois.

Tiburce (N.917, Lafon).- Entrepris durant 4 minutes, il est saoulé de rasets pour ses rubans. Trouve sa place le long des planches et reprend du moral. N’est pas assailli. Résiste en fin de course et rentre ses ficelles. 1 Carmen.

Charron (N.027, Rouquette).- Vif et rapide, il se livre et finit ses actions mourre aux planches. A défendu vaillamment et sans refus son 2e gland avec de très belles conclusions. Et ce jusqu’à la 13e minute. Il le conserve et rentre sur blessure à la patte. 10 Carmen et rentrée.

Thor (N.277, Vellas).- Remplace Sultan. Pas facile à manœuvrer, il frappe après Benamar 3 fois pour son 2e gland. Méchant, ne supporte pas les tourneurs. Placé, ne se fait pas avoir. Prend quelques séries et change de terrain avec une bonne tenue de piste, il conserve son 2e gland. 4 Carmen plus rentrée.

Becassoun (N.1054, Lafon).- Se livre et cède cocarde et glands en 2 minutes. Aux ficelles, placé, il répond à des séries et se dresse après Naim. Sans démériter, manque de maturité même s’il conserve ses ficelles. 2 Carmen et rentrée.

Neptune (N.2001, Rouquette).- Pour 12 minutes. Dès sa sortie, il s’évade plusieurs fois. Il a conservé ses rubans 6 minutes. Très véloce et sauteur, il a fallu attendre les dernières minutes pour voir une série. 3 Carmen.

Taureau jeune (N. 215, Vellas, hp).- A mi-course, il trouve sa place. Il finit bien après Félix, Martin, Naim, pour sa cocarde. Termine bien avec un coup de barrière après Castell. 2 Carmen plus rentrée.

SAINT-HILAIRE
PHOTO VENTADOUR

 

Trophée de l’Avenir : Bernard, 11 pts, Méric, 8 ; Castell, 6 ; Félix, 4 ; Y. Martin, 3 ; Benammar, 2 ; Naim, 2.

Entrée : 200 personnes environ. Org. : CT Le Melgueil.

Président : Jacques Valentin. Raseteurs droitiers : Félix, Castell, Soler, Laurent. Gauchers : Bernard, Yannick Martin, Méric, Naim, Benamar. Tourneurs : Perez, Daniel, Toureau, Lebrun.

Faits marquants: Laurent sort au 4e, Benammar au 6e sur blessure.

Le tourneur Lebrun se fait bousculer en contre-piste par Neptune.

15/04/2017

ARLES *AS - 1er GRV*

Course du vendredi 14 avril 2017

Ouverture de la Feria
1er Grand Rendez-Vous du Trophée Taurin

Prix Lucien-Volle : Vincent Marignan
Trophée Rami : Mignon de Cuillé

Meilleur raseteur du Grand Rendez-Vous : Joachim Cadenas

13/04/2017

ARLES *AS, 1ER GRV*

Jeudi 13 avril 2017


Cadenas, Mignon et les autres,
les étoiles d'une affiche de gala

 

arles,grv,cadenas,mignon,course camarguaiseJoachim Cadenas, le Biou d’Or en titre Mignon de Cuillé, l’au-revoir de Ratis... rien que cela vaudrait le déplacement en Arles, ce vendredi. Mais s’il faut des arguments complémentaires, les voilà : lancement de la feria, une affiche de gala, le gratin de la course camarguaise en noir et en blanc... Gérald Rado, chargé des courses camarguaises pour la SAS Ludi, liste les qualités de son affiche : « Côté taureaux, après la présentation de Ratis, la première partie est sérieuse, puis on espère le meilleur du  Biou d’Or en titre Mignon, de Mustang, espoir de la manade Cuillé, le côté imprévisible des Ricard, Perroquet et Brusc. Chez les hommes, le retour de “Joachim Cadenas - il s’est entraîné aux corrales de Gimeaux, il est en forme -, la jeunesse avec F.Martin, Marignan, Dunan, l’expérience de Four, Poujol...». Plus Zekraoui et Auzolle, M. Favier, Aliaga, Faure...
A savoir également que dès 9 h, la commission taurine offre le petit-déjeuner aux corrales où 4 taureaux de la manade Fournier seront rasetés par l’école d’Arles. Et à 15 h, un défilé de gardians et d’Arlésiennes partira de la place de la République, direction les arènes où il ouvrira la capelado des raseteurs.

MARTINE ALIAGA



L'AFFICHE

Vendredi 14 avril

16h30, 14€

Despedida de Ratis
Cuillé : EPERVIER - MIGNON - MUSTANG
Ricard : BENDOR - VACCARES - PERROQUET - BRUSC


Raseteurs : Cadenas, F. Martin, Dunan,
Marignan, Auzolle, Faure, Aliaga,
Zekraoui, M. Favier, Poujol, Four


Souvenir Lucien-Volle au meilleur raseteur
Souvenir Rami au meilleur cocardier
Meilleur raseteur du 1er GRV

Réservations : 08 91 70 03 70

HOMMAGE A RATIS

A RATIS

Ratis mon beau, te voilà à la retraite...

manade raynaud,ratis,course camarguaiseTes pelots s'étaient jurés que si tu commençais à fléchir, alors tu resterais au pré. Ce jour-là est arrivé. Dans leur grande sagesse, Marcel, Jean, Frédéric, Aurélie et Aude ont voulu t'éviter le déshonneur de la défaite alors que tu leur montrais tes limites.

Ratis, les dieux de la Camargue t'ont offert un physique hors du commun, une armure parfaite dressée vers le ciel et ce caractère unique transmis du fond des âges par tes ancêtres : la brutalité, la sauvagerie, le sens du combat, la stratégie de la piste…

Ratis, le magnifique, tu as accompli une grande carrière, tu as rendu à ta famille nourricière l'amour qu'elle voue à tous ses taureaux et à toi en particulier, tu les as rendus fiers, heureux… Tu as aussi donné à l'aficion de bien magiques moments…

Ratis, symbole d'un terroir, d'une race, d'une manade…

Ratis, les combats ont meurtri ta chair mais l'émotion ressentie restera.

A jamais, les images et les chroniques raconteront ton histoire et celle de la manade Raynaud. Au gré de tes emportements aux planches, impacts d'envergure, le grand frisson touche le spectateur à la vue du sable qui vole, de l'homme qui t'embarque, force et se détend pour échapper à ta puissance. Au-dessus, sur fond de ciel bleu, le public vibre et se lève. Toi, écumant de rage, poils collés, rien ne t'arrête, rien ne te fait peur. Ni les planches ni les poteaux. Seule t'importe cette silhouette blanche et mouvante après qui tu te déchaînes.

Ratis la paix du Grand Radeau est toute à toi désormais. Ratis, libre de naissance, libre jusqu'à ta belle mort.

MARTINE ALIAGA