Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

12/03/2017

LANSARGUES *CONGRES TROPHEE LACROIX

Lundi 13 mars 2017

Cruchot, Moka, Lebrau
pour une bonne entame

 

IMG_7967.JPG

Une capelado riche ou rien ni personne ne manquait, si ce n’est le soleil qui avait décidé de se cacher pour cette première de la saison. Après une première partie  sans grands moments de tauromachie, la seconde n'allaitpas laisser le public indifférent avec Cruchot, Moka et à un degré moindre Lebrau.
Chez les blancs, c’est déjà la forme. J. Martin, Y Zekraoui sont constants, F Martin et R Marquis se révèlent à mi-course alors que les autres s’investissent à leur rythme.
IMG_7758 - COHIBA (F. Mailhan) sur F MARTIN.JPGCohiba (F. Mailhan) : A un rythme effréné et plus disposé à gauche, il répond en signant quelques trajectoires derrière J Martin, Y Zekraoui (2). Aux ficelles, qu’il conserve en silence il dirige les hostilités jusqu’à en découdre en s’évadant 3 fois. 3 Carmen
⇐ Photo : COHIBA testeje à l'approche du crochet de F. Martin
 
IMG_7774 - NOTAIRE (Cuillé) sur G ROBERT.JPG
Notaire (Cuillé) : Sans s’imposer les pompons volent rapidement. Irrégulier, imprévisible, se signale derrière G Robert, Z Katif, F Martin, R Marquis et J Martin (3). 3 Carmen pendant, il rentre ses ficelles.
        Photo : Notaire s'engage avec force derrière G. Robert
 
Pedro (Lautier) : Soumis à rude épreuve, 3’ et on passe aux ficelles. Sans véritablement se caler, il IMG_7797 - PEDRO (Lautier) sur KATIF.JPGanticipe une paire de départ (Katif, Marquis, Félix) avant d’apporter plus de tenue. Alors, ses répliques deviennent plus déterminées. Ficelles intacte, son 5eme Carmen le raccompagne.
⇐ Pedro anticipe Z. Katif
Cruchot (La Galère) : Appliqué et  illico resto dans le coup il enchaîne les rasets en CRUCHOT sur  J MARTIN.JPGpoussant de plus en plus ses réparties, conclues la plupart du temps par une arrivée ou il se lève aux planches. Zekraoui (3), J Martin (2) et Marquis l’entrainent avec eux dans de beaux échanges sous l’air de Bizet qui résonne en continu (11 fois). Cède une ficelle aux termes d’une course intense et soutenue. Carmen au retour.
⇐  Cruchot raccompagne sévèrement J. MartinLEBRAU (Laurent) sur ZEKRAOUI.JPG
Lebrau (Laurent) : Dès l’attaque, enjambe derrière Zekraoui avant de récidiver sur Robert. Aux ficelles ou sa préférence gauchiste s’affirme. Il rejoint à nouveau en contrepiste Zekraoui et par deux fois J Martin, dont une ou il se fera malmené. Cède une ficelle. Les honneurs 5 fois pendant renouvelés à son retour.
 
                           Lebrau se dresse derrière Y. Zekraoui 
 
MOKA (Rousty) sur MARQUIS.jpgMoka (Rousty) : Volontaire, même trop parfois, il ne va pas faire de la demie mesure  avec une dizaine d’actions à son actif en conclusion de sites, parfois anticipés comme derrière F Martin (4), Marquis (2), Allam ou encore Katif (avec saut). Vaillant, spectaculaire à souhait, il cède sa 1ere ficelle (350€) à F Martin au terme d’un quart d’heure riche en brio. 8 Carmen
⇐ Photo : Poursuite serrée de Moka sur R MarquisLOU GAU (Ricard) sur F MARTIN.JPG
Lou Gaou (Ricard) : Bouleguant sans cesse, il ne va guère inspirer les hommes si ce n’est J et  F Martin qui vont l’amener de l’autre côté des barrières à 4 reprises. 5 Carmen plus rentrée cocarde intacte.

                               Photo : Lou Gaou s'envole aux trousses de F. Martin ⇒

Entrée : Le plein
Organisateurs : Cté des Fêtes
Présidence : Aurelien Laget
Raseteurs : Droitiers : V Félix (sort au 5eme), Ziko Katif, L Faure, F Martin,  
       Gauchers : Y Zekraoui, J Martin, R Marquis, G Robert, F Allam
Tourneurs : L Esteve, A Perez, F Jockin, E Cuallado, F Lopez
Les Prix : Le Trophée Louis Lacroix : CRUCHOT (La Galère) - Meilleur Animateur : J. MARTIN

Texte et photos
Cyril Daniel

11/03/2017

SAISON 2017

Samedi 11 mars 2017

SAINT-LAURENT-D'AIGOUZE

STLOSAISON.jpg

10/03/2017

FFCC * LES CAMARGUAISES ET LE CONGRES *

Vendredi 10 mars 2017

Lansargues accueille

LANSARGUES2016BPHCI.jpg

Un congrès soldant la saison 2016 si difficilement commencée, et ouvrant les perspectives des 4 ans à venir. La 72e assemblée générale de la Fédération française de la course camarguaise qui se tiendra ce dimanche à Lansargues marquera le passage à de nouvelles ambitions. « Une Fédération forte, comme l’exprime le président Poujol à chacune de ses prises de parole, ouverte à tous, moderne et dynamique ». Et si les comptes rendus moral et financier sont un passage obligé « en plus l’expert comptable et le commissaire aux comptes seront présents ». Sont attendus également le point sanitaire par Sébastien Attias, les mots du cœur de Mandy Graillon Reine d’Arles, le discours du président « Tout cela entrecoupé d’images, hommage aux disparus, des actions en piste 2016, etc. Sans oublier la remise du diplôme fédéral à une personnalité marquante ». Côté Lansarguois, comité des fêtes, CT Frédéric Durand et Lou Garrot, coordonnés par Nicolas Noguera, ont mis les petits plats dans les grands pour accueillir de belle manière ce grand rassemblement de gens de bouvine.

MARTINE ALIAGA
Photo CHRISTIAN ITIER

PROGRAMME DES CAMARGUAISES
ET DES COURSES

 

Samedi 11 mars

10 h, gratuit, comité des fêtes, taureaux emboulés, manades Lafon, Les Termes. Raseteurs : Kaous, Ranc, Meseguer, Damerdji, Friakh, Chelim, Garces, Moroni, Dunan, Denis, Chevalier, Lopez, Izard, Quinson, Dagniaux. Tourneurs : Jockin, Estève.
15 h 30, 5 €, comité des fêtes, dél. Gil. Ligue Occitanie. Manades Janin, Le Grand Salan, Félix. Raseteurs: Mulot, F. Garcia, Molina, T. Roux, Sola, Danna, Laforest, Barbie, Manade, Cugnière, Assenat. Tourneurs : Dunan, Jockin.
19 h, salle de cinéma Marcel-Pagnol, verre de l’amitié.
21 h, projection du film « L’histoire de la Cocarde d’Or » de François de Luca.
Dimanche 12 mars

9 h, 72e Congrès FFCC, Halle des Sports. Apéritif offert par l’UCTPR.
12 h 30, repas à la manade Boch (20 €).
Inscriptions : Marion Boch, tél. 06 71 44 99 73 ;
Olivier Soulier au 06 16 06 86 30 ;
Bar du Bon Coin, tél.04 67 86 70 17.

La course du Congrès : 15 h, capelado d’ouverture.

15 h 30, 11 €, comité des fêtes, délégué Bru. Chroniqueur : Cyril. Niveau As.
Fabre-Mailhan : COHIBA - Cuillé : NOTAIRE  
Lautier : PEDRO - La Galère : CRUCHOT
Laurent : LEBRAU - Le Rousty : MOKA
Ricard : LOU GAOU

Groupe 1 - Raseteurs : Katif, Zekraoui, Faure, F. Martin
 Félix, Robert, J. Martin, R. Marquis.
Tourneurs : A. Perez, Jockin, F. Lopez, Estève.

Remise des prix : meilleur cocardier, meilleur raseteur.

*****************

06/03/2017

AIMARGUES * JOURNEE FANFONNE GUILLIERME *

aimargues,fanfonne guillierme,course camarguaise

Dimanche 5 mars 2017

Le bonheur du partage

La journée Fanfonne-Guillierme sonne le rassemblement des gens de bouvine. Pour rendre hommage à la célèbre manadière, pour se retrouver en ce début de saison, pour partager cette fe di biou qui se porte fièrement quel que soit l'âge et le degré d'implication : éleveur, cavalier (ière), Arlésienne,  groupe folklorique, raseteur...  élu, organisateur, photographe, chroniqueur ou simple spectateur.

aimargues,fanfonne guillierme,course camarguaiseEn ce premier dimanche de mars, toutes les routes de la fe mènent à Aimargues, berceau de la dame de Praviel. Les parkings, les rues, les places sont bondées. La bénédiction des chevaux est un corps à corps grouillant entre la place de l'église et la mairie où nombre de gardianou et gardianettes tiennent leur place, entre leurs aînés attentifs. Les mainteneurs sont là, les amazones sont là, les gardians et manadiers sont là... Filles et garçons réunis dans la même communion. La tradition est vivace, vivante, la transmission visible. L'abrivado fait passer le frisson entre les rangs serrés de spectateurs, la roussataïo enchante... L'acampado est chaleureuse.  La Reine d'Arles Mandy Graillon, le président FFCC Hadrien Poujol ou Thibaud Servière, président du comité des fêtes, témoignent de la prise de pouvoir de la jeunesse avec des discours engagés et sincères. Les élus et les aînés encadrent, soutiennent et parlent d'expérience... Cela fait un bien fou et augure d'une belle dynamique.

aimargues,fanfonne guillierme,course camarguaise

aimargues,fanfonne guillierme,course camarguaise

aimargues,fanfonne guillierme,course camarguaise

Les biou de Guillierme
parachèvent la journée

aimargues,fanfonne guillierme,course camarguaise

Bessoun met Ameraoui en danger

De toute leur jeunesse éclatante autour de leur aîné Bessoun (11ans), les bioù de la manade Guillierme ont parachevé cette belle journée de partage intergénérationnel. Dans les arènes bien garnies où le soleil joue à cache à cache avec quelques gouttes, les raseteurs ont pris des risques et du plaisir transmis aux gradins et la présidence récompense hommes et bêtes dans un Carmen général.

A droite, Cadenas (sort au 5e contusionné par Bessoun) avec Félix, Ameraoui, Montesinos, mène le bal tandis qu'à gauche Sanchez, Clarion, Robert, Brunel ne font pas de la figuration pour un rendu appréciable.

Lou Taï (7 ans) ouvre le bal avec générosité et multiplie les actions. Du placement, du cœur, de la générosité. Cadenas dans les cornes, puis Félix chauffent l'ambiance, Lou Taï accélère, enchaîne et frise les planches sans répit jusqu'à la 11e. Une très belle entame. 8 Carmen et retour.

Araire (6 ans) se montre plus brouillon mais, déterminé quand il se place, ses ripostes vont jusqu'à la limite. Ne lâche sa 1re ficelle que sur la trompette. 8 Carmen et retour.

aimargues,fanfonne guillierme,course camarguaise

Araire - Marc Sanchez

Antonio (6 ans) flotte un peu, ne se laisse pas manoeuvrer, les blancs le testent. Bonne série où il passe le mourre (Sanchez) et ne perd son 2e gland qu'à 8'40. Poursuite haletante après Cadenas. Se sort de l'emprise quand les hommes se font pressants, garde du mordant et ses ficelles. 5 Carmen et retour.

Avec expérience, Bessoun appuie au bon moment et se dédouble en finition. Dès la 30e seconde, il fait voltiger Cadenas et dans la foulée accroche Améraoui par le tee-shirt. Rapide et coupant le terrain, avec son placement décalé et ses accélérations en fin de raset, il accroît les difficultés. Tour à tour enfermés Félix, Ameraoui, Sanchez, Brunel s'en sortent juste. Grosse série pour finir et rentre une ficelle. 9 Carmen et retour.

aimargues,fanfonne guillierme,course camarguaise

Bessoun - Félix

Ameloun (6 ans). Cadenas sorti, Félix et Améraoui sont aux manettes. Ameloun se laisse distraire mais se montre tellement rapide sur les reprises qu'il surprend plusieurs fois les blancs. Tout « vert » et pétillant, il se fait finalement respecter après avoir donné des chaleurs à Sanchez. Rentre ses ficelles en musique.

Bornegre (7 ans). Attaqué plein pot, il veut répondre à tout, se chauffe, se cabre après Ameraoui et se livre dans de longs enchaînements. Trois actions où il se soulève après Ameraoui. Prend de l'envergure aux planches après Sanchez et termine avec beaucoup de cœur en s'escampant méchamment après Robert. 12'30 brillantes.8 Carmen et retour.

aimargues,fanfonne guillierme,course camarguaise

Bornegre - Ameraoui

MARTINE ALIAGA
Photos CHRISTIAN ITIER et M.A.

Entrée : ¾ d'arène. Organisateur : comité des fêtes. Président de course: Aurélien Laget. Raseteurs à droite : Cadenas, Félix, Montesinos, Ameraoui. Gauchers : Sanchez, Clarion, Robert, Brunel. Tourneurs : Khaled, Arnel, A. Perez.

 

03/03/2017

BEAUCAIRE * SAISON 2017 *

Vendredi 3 mars 2017

Enthousiasme et espoirs

beaucaire,palme d'or,course camarguaiseSurfant sur une excellente saison 2016, les organisateurs beaucairois et les élus ont reçu un très bon accueil des spectateurs qui ont rempli la salle du casino municipal. Maurice Mouret, adjoint aux courses camarguaises, s’est félicité « du renouveau des arènes beaucaires qui en avaient bien besoin », rappelant l’engouement de la Palme d’Or 2016 et les portes fermées bien avant l’heure pour la finale. Julien Sanchez, maire, salue le nouveau président fédéral et rappelle l’investissement municipal « pour que les courses camarguaises soient à la hauteur de Beaucaire, annonçant également la création d’une école taurine municipale... Nous sommes attachés à notre identité et à notre passion et défendons les traditions...»

Place à Daniel Siméon pour rentrer dans le vif du sujet, la programmation 2017. Avec un enthousiasme jamais démenti, l’organisateur a livré quelques-unes de ses visions : « La course camarguaise c’est de la tauromachie, ce n’est pas de la comptabilité... Pour un raseteur, c’est mourir tous les jours, soit s’investir à chaque instant, ressortir vivant mais glorieux... La course camarguaise c’est un sacerdoce et c’est un bonheur lorsque ça fonctionne, et il faut que ça fonctionne tous les dimanches...». Se tournant vers Hadrien Poujol : «Il y a un nouveau président à la FFCC et c’est de l’espoir. Un homme jeune avec la sagesse d’un homme et la jeunesse pour tout changer. La course camarguaise est à un tournant, il ne faut pas le rater... ».

Enthousiasme qui se retrouve dans les courses du Muguet d’Or où « il faut de la verdeur, de la nouveauté dans les taureaux et où les jeunes raseteurs et les plus expérimentés devront se mettre au diapason », annonçant des hommages à Philippe Cuillé, Jean Lafont, à la manade Nicollin... et précisant, avec Jacky Siméon : « pour Le Muguet, le cercle sera tracé et les points de bonification payés ».

La Palme d’Or

Quant à la Palme, la barre est haute. Le défi sera relevée par Boer, Maquisard, Trancardel, Ulmet, Arlésien, Greco, Jupiter, le 16 juillet. Aramis Lebrau, Mignon, Optimus, Cupidon, Marquis, le 23 juillet. La finale a été repensée avec un côté plus spectaculaire (Vincent, Galopin, Chico, Laos, Mustang, Margasse, Pino). A noter, la présentation de Ratis pour ses adieux, associée à la dernière saison d’un de ses principaux adversaires Hadrien Poujol... Côté raseteurs, les meilleurs bien sûr et d’ailleurs pour laisser toute place à la compétition, inversement à 2016, il n’y aura pas de points de bonification, seuls seront comptés les attributs levés mais peut-être un Trophée pour le Raset d’Or sera-t-il mis en place pour valloriser le travail du raseteur... Restent la Palme d’Argent (jeudi 27 juillet) et le Marius-Gardiol (29 octobre) pour lequel une belle affiche est en préparation avec, entre autres, Mignon.

Sur le papier, la saison beaucairoise pavoise, reste à passer l’épreuve de la piste, mais bardés d’espoirs et d’enthousiasme, les afeciouna y croient. Rendez-vous le 9 avril.

MARTINE ALIAGA
Texte et photos

beaucaire,palme d'or,course camarguaise

Le président FFCC Hadrien Poujol
a prôné le rassemblement au sein d'une Fédération forte
***************

 

FFCC

Vendredi 3 mars 2017

Le comité directeur est en place

ffcc,comité directeur,course camarguaise

Acte fondateur de la nouvelle direction de la Fédération française de la course camarguaise, le comité directeur s’est mis en place mardi dernier. Le président Hadrien Poujol s’est entouré d’un bureau formé du vice-président Jacques Mailhan, du secrétaire général Christian Vallat, adjoint Frédéric Niguet, du trésorier Serge Sastre, adjoint Jean-Marc Soulas, ainsi que de membres : Hicham Fadli, Aimé Hugon, Florent Lupi Chapelle. Ont aussi été désignés : responsable des délégués de course Frédéric Niguet (également en charge des départements 13 et 84), Christophe Louche pour le Gard, Nicolas Manchon pour l’Hérault.

Appel aux licenciés pour les commissions

Vingt commissions sont créées et appel est fait aux licenciés pour y apporter leurs compétences en posant leur candidature auprès de Karine Roux, secrétaire fédérale. L’occasion également de rappeler les fondamentaux fédéraux soit «esprit sportif et collaboratif, rassemblement pour une mandature dynamique» et de donner rendez-vous les 11 et 12 mars prochains pour Les Camarguaises et le Congrès à Lansargues.

MARTINE ALIAGA
PHOTO GEORGES MARTIN

LES COMMISSIONS : électorale, formation (Soulas), délégués, artibres, médicale (Pellenc, Auzolle), sanitaire, sportive (Bini), administrative et juridique (Vallat), financière (Sastre), communication (Carpentier, Laget), écoles de raseteurs (Bini), sécurité (Malige), calendrier (Vallat), licences (Brugeas), culture et patrimoine (Lupi, Reig, Aubanel), compétitions et trophées (Hugon, Laget), instruction disciplinaire (Niguet), discipline 1re instance, discipline appel, éthique.

FFCC secrétariat : Karine Roux, tél. 04 66 26 05 35, mail : roux.karine@gmail.com.

LE COMITE DIRECTEUR

Bureau : Hadrien Poujol, Jacques Mailhan, Christian Vallat, Frédéric Niguet, Serge Sastre, Jean-Marc Soulas, Icham Fadli, Aimé Hugon, Florent Lupi Chapelle.

Membres : Francis Trinquier, Aurélien Laget, Loïc Auzolle, Florence Clauzel, Joachim Cadenas, Patrick Laurent, Julien Malige, Florent Tedeschi, Françoise Peytavin, Benjamin Bini, Béranger Aubanel, Patrick Garcia, Bruno Pecout, Patrick Pascal, Iris Lafon, Marc Moucadel, Christophe Pellenc, Kevin Drouille, Bruno Quet, Christel Besser, Nicolas Triol, Marie-Josée Querel, Michel Baptiste, Joël Dijon, Benjamin Blanc, Eric Mauras.

 

AIMARGUES *28e JOURNEE FANFONNE GUILLIERME*

Vendredi 3 mars  2017

Ce dimanche, honneur à Fanfonne

AIMARGUES2016PHCI.jpg

Comme les hirondelles annoncent le printemps, la journée Fanfonne-Guillierme ouvre la saison taurine camarguaise passant en revue ses symboles et convoquant toutes les générations.
Les Camarguais savent d’où ils viennent, cultivent les images du passé léguées par Fanfonne et trouvent dans l’incroyable modernité de la vie de leur icône, les clés de tous les possibles. Née Parisienne, dans un milieu aisé et cultivé, la Dame de Praviel a choisi une vie simple auprès des taureaux et des chevaux tout en évoluant dans les cercles des notables, poètes, écrivains et artistes. Centrée sur sa terre et son élevage mais ouverte sur le monde, la manadière a trouvé le juste équilibre.

Dimanche, la journée vantera les valeurs défendues par l’éternelle Demoiselle : le terroir, la langue, le costume, la bouvine... Entre les gens en costume, les manadiers, gardians à cheval, les spectateurs et l’après-midi les raseteurs, jeunes et têtes chenues prouveront ensemble la vitalité d’un art de vivre. La journée Fanfonne est la première manifestation d’une saison qui rythme la vie des Languedociens et Provençaux, au gré des fêtes et des sorties des taureaux.

MARTINE ALIAGA
PHOTO CHRISTIAN ITIER

AU PROGRAMME DE CE DIMANCHE 5 MARS

8h30, défilé dans les rues du village des groupes folkloriques provençaux, des manadiers et gardians, calèches et musiciens.
9h30, messe des gardians en provençal, église Saint-Saturnin.
10h30, bénédiction des chevaux place de l’hôtel de ville.
10h45, acampado sur le maintien des traditions, place du château et séance de dédicace du livre « La saga des Guillierme » écrit par Robert Faure.
11h30, abrivado de la manade Aubanel et roussataïo aller et retour de la manade Fourmaud, de l’avenue des Anciens-combattants aux arènes.

12h, apéritif dans la cour de l’école Fanfonne-Guillierme (à côté des arènes).

13h, repas traditionnel, salle Lucien-Dumas (sur réservation, 19 €).
LA COURSE :
AIMARESTEPOUS.JPG15 h, 10 €, comité des fêtes, dél. Eymonet. Chr. M. A .
Niveau Avenir. Manade Guillierme : Lou Taï, Araire, Antonio, Bessoun, Ameloun, Bornegre.
Raseteurs invités : Cadenas, Montesinos, Félix, Clarion, Sanchez, Robert, Brunel. Tourneurs : Khaled, Arnel, A. Perez.

Prévente des places de la course dans la cour de l’école de 7h30 à 8h30 et 12h à 13h30.

LE LIVRE

La Saga des Guillierme de Robert Faure

DSC_5064.JPGRobert Faure a connu et côtoyé Fanfonne Guillierme. De leurs rencontres, est né il y a quelques années le livre « Fanfonne Guillierme » écrit avec la bénédiction de la Dame d’Aimargues. Fort d’une somme de documents et photos, Robert Faure propose aujourd’hui « La saga des Guillierme » qui remonte l’histoire pour s’intéresser aux familles Larnac et Guillierme au XIXe et début XXe siècle.

L’auteur présentera son livre, ce dimanche à Aimargues.

***********

26/02/2017

CINEMA *SAINT-GENIES-DE-MALGOIRES*

Les vendredi 24, samedi 25 et dimanche 26 février 2017

Rendez-vous au Festival

stgeniesmalgoiresphci.jpg

Le Festival ce sont des films mais aussi des rencontres
comme avec l'ancien raseteur Gérard Martin,
figure incontournable

saint-geniès-de-malgoirès,festival du film taurin et camarguais,françois de luca,ct lou gandar,course camarguaiseSaint-Geniès-de-Malgoirès et le CT Lou Gandar s’apprêtent pour le Festival du film taurin et camarguais des 24, 25 et 26 février. Idée géniale que ce Festival qui, depuis 1998, braque tous les projecteurs sur la petite ville gardoise orpheline de ses arènes mais riche d’une vibrante aficion. Evénement qui, au fil des ans, outre l’animation festive, emmagasine et partage des images. Jusqu’à devenir une véritable vidéothèque qui témoigne de la richesse d’une culture, de la vivacité d’un sport et de l’empreinte d’un territoire.

Chevilles ouvrières du Festival, Robert Féline et François de Luca mesurent l’évolution des films : « Petit à petit, les sujets se spécialisent sur la course camarguaise et son environnement, portraits de manadiers, de raseteurs, de cocardiers, etc. C’est tant mieux ! Même si nous avons aussi des images sur les traditions, et les taureaux de rue, etc.»

Effectivement le programme fait la part belle aux grands noms de la bouvine. Ceux d’actualité tels Mignon de la manade Cuillé ou le raseteur Joachim Cadenas. Ceux faisant partie du gotha comme Frédéric Durand ou Christian Chomel... « Les jeunes sont demandeurs des images de Chomel, ils ne l’ont pas vu en piste... alors nous le passerons, en vedette, le dimanche (17 h 30) ». Cette année sera aussi celle des hommages aux disparus, hommes et bêtes, « les nombreuses archives amassées au fil du temps permettent d’évoquer Jean Lafont, Virat, Camarina, Philippe Cuillé... »

saint-geniès-de-malgoirès,festival du film taurin et camarguais,françois de luca,ct lou gandar,course camarguaiseLe programme des trois jours est dense, tant en extérieur qu’en intérieur et trois grands chapiteaux chauffés - dont un réservé aux projections - viennent se rajouter aux deux salles. Pour la première fois, la peña La Gardounenque sera là, associée à un portrait de son meneur François Manchon (samedi) et si Ricoune animera l’apéro du samedi soir, il présentera aussi un clip sur Sabri Allouani. Pour sensibiliser encore les élus, Il était une fois nos arènes sera projeté dimanche juste avant le palmarès du concours. « Le programme est varié et dense, les films de qualité et il y aura de nombreux invités, précise François de Luca. La météo est annoncée clémente, c’est bien pour les nombreuses animations matinales en extérieur ».

Rendez-vous vendredi 24 février dès 18 h pour les premières projections.

MARTINE ALIAGA
PHOTO CHRISTIAN ITIER

Les photos des cocardiers qui décorent la grande salle de projection sont de Christian Muscat et Norbert Gauthier 

************


Projections : vendredi 18 h et 21 h. Samedi 15 h 30 et 21 h. Dimanche 14 h 30. Possibilité de se restaurer sur place.
Samedi : 10 h, festival d’abrivado. 11 h, taureaux emboulés de Thibaud. Dimanche : 10 h, abrivado et vaches de Raynaud pour la jeunesse.

STGENIESMALGOIRES1.jpg

STGENIESMALGOIRES2.jpg

****************

24/02/2017

FFCC *ELECTIONS*

Vendredi 24 février 2017

La nouvelle vie d'Hadrien

A 34 ans, Hadrien Poujol devient président
et dirigera l'instance fédérale pendant 4 ans


ffcc,hadrien poujol,course camarguaiseSi le nouveau comité directeur n’est pas encore installé officiellement, Hadrien Poujol, en tête de la liste victorieuse du vote des licenciés vendredi dernier, s’est vite remis au travail. Déjà très impliqué dans l’équipe précédente, et sur la base des projets présentés pendant la campagne, ce tout jeune homme de 34 ans, endosse le costume de président avec beaucoup d’enthousiasme. Il prône la modernisation et la valorisation de la course camarguaise, le respect de tous les acteurs et le culte du taureau. Rencontre.

Que s’est-il passé depuis vendredi dernier ?

Beaucoup de choses.Passées l’émotion et la joie d’être élue, l’équipe s’est remise au boulot. On se connaît bien après cette année 2016 chargée et je suis bien entouré. Chacun avec ses compétences et sa disponibilité, tous avec l’envie d’avancer. Je les remercie d’ailleurs encore pour le travail déjà accompli et celui à venir. La tâche est énorme...

Depuis le début de semaine, tout s’est accéléré bien sûr : préparer le comité directeur du 28 février, la mise en place des projets, les demandes de subventions, la gestion de la saison 2017 dont le Congrès à Lansargues (lire ci-dessous ndlr) dans quinze jours.

Avez-vous pris votre licence de raseteur ?

Oui, oui, je ne peux pas arrêter comme ça, je vais mal le vivre. J’ai passé 20 ans en piste, 17 ans en courses cornes nues dont 16 ans aux As. J’ai encore envie de raseter une année avec mes collègues, tous ces jeunes talentueux. Je vais faire peu de courses et mon jubilé est prévu à Vauvert en octobre. A moi d’être exemplaire et de séparer le président du raseteur, d’ailleurs à la Fédé, on s’organisera de sorte que tout soit carré.

Quel est le planning pour les prochains jours?

Tout d’abord mettre le comité directeur en place, faire fonctionner les commissions, entériner les règlements pour la saison - on va y être très vite -. Nous avons déjà beaucoup travaillé en amont avec les raseteurs, les manadiers, les clubs taurins, le Trophée Taurin et tous les autres acteurs. Dans toutes nos consultations cet hiver, on a bien vu que le taureau est central, qu’il faut le protéger, qu’il faut se pencher sur l’équilibre entre spectacle et compétition. Plus largement, nous mettrons en marche les projets sportifs notamment en direction des jeunes et tous les dossiers évoqués cet hiver.

Comment appréhendez-vous votre premier Congrès?

Il faut que tout soit bien fait côté institutionnel et financier afin que les licenciés soient informés. La FFCC doit donner une belle image pour asseoir la confiance et retrouver son rang. J’aimerais que le Congrès soit dynamique, on va préparer des images... J’espère aussi que ce sera une fête, celle du renouveau et du rassemblement.

 

PROPOS RECUEILLIS
PAR MARTINE ALIAGA

 

 

Les élus au comite dirécteur

Dans l'ordre d'inscription sur les listes : 29 élus liste Poujol, 6 élus liste Triol

 

Hadrien POUJOL, Jacques MAILHAN, Serge SASTRE, Jean-Marc SOULAS, Christian VALLAT, Hicham FADLI, Florent LUPI, Francis TRINQUIER, Aurélien LAGET, Loïc AUZOLLE, Florence CLAUZEL, Aimé HUGON, Joaquim CADENAS,Frédéric NIGUET, Patrick LAURENT, Julien MALIGE, Florent TEDESCHI, Françoise PEYTAVIN, Benjamin BINI, Bérenger AUBANEL, Patrick GARCIA, Bruno PECOUT, Patrick PASCAL, Iris LAFON, Marc MOUCADEL, Christophe PELLENC, Kevin DROUILLE, Bruno QUET, Christel BESSER 

Nicolas TRIOL, Daniel MARTINEZ, Marie-José QUEREL, Michel BAPTISTE, Joël DIJON, Benjamin BLANC

FFCC * CONGRES 11 et 12 mars 2017 *

Vendredi 24 février 2017

Tout est prêt à Lansargues

LANSARGUESPERILLEGUYONPHCD.jpg

18 mars 1956, la Section course libre de la Fédération des Sociétés taurines de France - ancêtre de la Fédération française de course camarguaise - tenait son congrès à Lansargues, salle du cinéma l’Eden, organisé par les CT Lou Garrot et l’Ecole taurine.

61 ans après, la ville réitère et s’apprête à recevoir toute la bouvine. «C’est un honneur pour une petite commune comme la nôtre», explique Nicolas Noguera qui coordonne la gestion de ces Camarguaises avec le comité des fêtes, le CTPR Frédéric-Durand et le CT Le Garrot, toujours là. « On va accueillir toute la Camargue, c’est un sacré événement, apprécie celui qui est aussi premier adjoint du maire Michel Carlier, nous avons les infrastructures avec la halle des sports, la salle Marcel-Pagnol, la manade Boch pour le repas et les arènes pour les taureaux. La course du dimanche n’a pas été facile à monter, il a fallu convaincre les manadiers un peu frileux en cette mi-mars et les raseteurs en cours de préparation mais je crois que l’affiche tient la route».

De fait quand on a pour devise Tan qué viouren dé biouau anouren, on ne peut qu’être à la hauteur d’une telle organisation !

MARTINE ALIAGA
PHOTO CYRIL DANIEL

PROGRAMME DES CAMARGUAISES

Samedi 11 mars 2017

10 h, course de taureaux emboulés, manades Lafon, Les Termes.

15 h, course de Ligue, manades Janin, Le Grand Salan, Félix.

19 h, salle de cinéma Marcel-Pagnol, verre de l’amitié.

21h, projection du film « L’histoire de la Cocarde d’Or » de François de Luca.

Dimanche 12 mars

8 h, halle des sports, accueil des participants.

9 h, 72e Congrès FFCC, suivi de l’apéritif offert par l’UCTPR.

12 h 30, repas à la manade Boch (20 €, Tortilla mexicaine au caviar d’aubergines et salade verte, sauté de porc aux épices et semoule parfumée, café gourmand, vins de pays rouge et rosé). Inscriptions auprès de Marion Boch,
tél. 06 71 44 99 73 ; Olivier Soulier, tél. 06 16 06 86 30 ; Bar du Bon Coin,
tél.04 67 86 70 17.

15 h, aux arènes, capelado d’ouverture.
15 h 30, 11 €, course niveau As, avec COHIBA de Fabre-Mailhan, NOTAIRE de Cuillé, PEDRO de Lautier, CRUCHOT de La Galère, LEBRAU de Laurent, MOKA du Rousty, LOU GAOU de Ricard. Raseteurs : Katif, Zekraoui, Faure, F. Martin, Félix, Robert, J. Martin. Remise des prix au meilleur cocardier et au meilleur raseteur.

 

***********

22/02/2017

MARGUERITTES *SAISON 2017*

Mercredi 22 février 2017

La 89e saison de La Bouvina


MARGUERITTESCHANTALPHEM.jpgSamedi 18 février s’est déroulée la présentation de la temporada marguerittoise. Pas moins de quatorze courses en pointe viendront rythmer cette saison qui d’ores et déjà s’annonce prometteuse si chacun y joue son rôle.

Chantal Bourelly, la présidente, s'est adressé aux quelque deux cents personnes présentes en les remerciant de leur venue, dévoilant au passage les petits plus qui viendront ravir les supporters du Club Taurin comme les deux séjours en cours de saison.

MARGUERITTES20171.jpgPendant ce temps dans les coulisses, les éternelles petites mains s’activaient pour mettre en émoi les papilles de chacun avec le dressage d’un buffet digne des grandes réceptions, autour duquel  de chaleureuses retrouvailles firent tinter verres et éclats de rires. Ouverture des guichets le 26 mars avec un concours de manades. Qu’on se le dise !

Texte et photos
ERIC MARC

MARGUERITTES20172.jpg

MARGUERITTES SAISONPHEM.jpg

18/02/2017

FFCC *ELECTIONS*

Samedi 18 février 2017

La liste d'Hadrien Poujol
en tête des suffrages

elections,ffcc,poujol,triol,course camarguaiseLa liste menée par Hadrien Poujol a remporté 65% des suffrages, celle de Nicolas Triol 35.
Le nombre de votants - 1863 sur 2293 inscrits - montre la mobilisation des acteurs de la course camarguaise et leur intérêt pour leur Fédération.

En détail  : 1861 suffrages s'exprimaient, 2 blancs et nuls.
La liste Poujol recueillait 1 212 voix
la liste Triol, 649.
Sur les 35 sièges à pourvoir au comité directeur
29 sièges vont à la liste Poujol
6 à celle de Triol.

 

Hadrien Poujol
le nouveau président de la FFCC

elections,ffcc,poujol,triol,course camarguaise

Passage de témoin entre Hadrien Poujol et Jacques Mailhan

Il était minuit passé, vendredi soir, quand les totaux des votes des licenciés de la FFCC pour élire leur nouveau comité directeur sont tombés. Les visages d’Hadrien Poujol et de ses co-listiers s’éclairaient alors d’un grand sourire au vu des chiffres annoncés. La victoire est belle donnant approbation du travail effectué par l’équipe en place. Le résultat laisse aussi la place à six élus de la liste de Nicolas Triol ce qui permettra au camp opposé de s’exprimer au sein de la nouvelle assemblée. Une belle satisfaction : la mobilisation importante des licenciés même si cela a créé un long embouteillage notamment sur le bureau de vote des clubs taurins du Gard menant le début du dépouillement à 22 h 30. 

« Certes cela a été un peu long, attaquait le président sortant Jacques Mailhan (qui reste N.2 de la liste élue, NDLR) mais je remercie tous ceux qui se sont déplacés. Je suis ravi que le monde de la bouvine se soit retrouvé, dans l’apaisement, le sérieux, la sérénité. Plus de 1 200 voix se sont portées sur Hadrien. Je suis sûr de ne pas m’être trompé quand je lui ai demandé de prendre la présidence. Il est jeune, il a des qualités... et une équipe compétente autour de lui. Je remercie aussi les manadiers qui ont voté en nombre pour cette équipe...».

Emu pour sa première prise de parole en tant que président, Hadrien Poujol a rappelé : « Jamais je n’aurais pensé, il y a quelques mois, en être là... Ma vie c’est les taureaux, je dois tout aux taureaux, aux organisateurs, au public... Aujourd’hui je veux m’investir pour la tauromachie et pour la FFCC... Maintenant arrêtons les chamailleries, parlons de course camarguaise et avançons. Travaillons tous ensemble ».
Adoubé par Jacques Mailhan, le néo dirigeant lui rendait un hommage sincère :
« Jacques, c’est toi qui nous a mené dans cette aventure, tu fais partie des grands hommes de la Camargue ».
Le manadier des Bernacles revenait sur l’année 2016 : « Malgré les difficultés, j’ai passé une année merveilleuse, j’ai découvert des gens, des talents... J’ai apporté mon expérience, Hadrien a su écouter les conseils.... et le nombre important de voix de notre liste conforte le bien fondé de notre travail. Il faut que nous continuions le travail des anciens pour le transmettre à nos enfants. Il y a un travail énorme à faire. Bien sûr on ne peut pas changer les règles de bases de la course camarguaise, c’est toujours l’affrontement d’un homme et d’un taureau, mais on peut évoluer, moderniser, attirer les jeunes générations...
A Hadrien de conclure : « C’est parti pour une aventure de 4 ans ».


MARTINE ALIAGA
Photos CHRISTIAN ITIER et M. A.

Nicolas Triol : "J'honorerai mon poste..." 

 

elections,ffcc,poujol,triol,course camarguaiseSi la campagne entre les deux listes est quelquefois monté en température par réseaux sociaux interposés, les votes, le dépouillement et l’annonce des résultats ont profité d’une bonne ambiance. Dans sa première prise de parole en tant que président, Hadrien Poujol a tendu la main à Nicolas Triol : « Nicolas, toi aussi tu t’es investi, même si on ne peut pas s’entendre sur tout, il y a du travail et on a besoin de tout le monde » le priant de s’exprimer à ses côtés. Ce dont le candidat perdant s’est acquitté : « Je félicite les vainqueurs et j’honorerai le poste qui m’est offert au comité directeur avec cinq de mes co-listiers. Je remercie mon équipe et j’essayerai de continuer du mieux possible notamment par la mise en place de projets... ».
Après la mobilisation, l’apaisement et le rassemblement, la FFCC est en ordre de marche.

Le décompte des voix

Par bureaux

N.1 : inscrits 838, votants 677, blancs et nuls 1, exprimés 676.Liste Poujol 412. Triol 264.

N.2 : inscrits 433, votants 369, blancs et nul 0, suffrages exprimés 369. Poujol 224. Triol 145.

N.3 : inscrits 311, votants 236, blancs et nuls 0, exprimés 236. Poujol 172. Triol 64.

N.4 : inscrits 520, votants 420, blancs et nuls 0, exprimés 420. Poujol 269. Triol 151.

N.5 : inscrits 191, votants 161, blancs et nuls 1, exprimés 160. Poujol 135. Triol 25.
Total : inscrits 2293, votants 1863, blancs et nuls 2, exprimés 1861. Poujol 1212.Triol 649.

Sièges au comité directeur : Poujol 29. Triol 6.

**********

AFFLUENCE

elections,ffcc,poujol,triol,course camarguaise

elections,ffcc,poujol,triol,course camarguaise

Dépouillement

elections,ffcc,poujol,triol,course camarguaise

Annonce des résultats

elections,ffcc,poujol,triol,course camarguaise

*****************

 

17/02/2017

SOMMIERES

Vendredi 17 février 2017

 Le club taurin sommiérois est né

sommières,course camarguaise

 A Sommières, une équipe de 12 membres motivés a décidé de créer un nouveau club taurin : le club taurin sommiérois et de son pays. Il a pour but de défendre et promouvoir toutes les traditions, d’apporter un œil objectif, de nouvelles idées et des projets. Le programme 2017 est bien avancé : le CT annonce des courses de nuit, une course de tau et une protection. Le bureau est le suivant : Gregory Boissier président, vice-président Jean-Pierre Sauvage, trésorier Sylvain Beker, vice-trésorier Yves Soutoul, secrétaire Leticia Boissier, vice-secrétaire Jacques Boissier.

 

FFCC *VOTE*

Vendredi 17 février 2017 - A Saint-Gilles

Ce soir, le vote

saint-gilles,élections,ffcc,course camarguaiseQuel que soit le vote des licenciés, la Fédération française de course camarguaise aura ce soir un nouveau président et un nouveau comité directeur. Jacques Mailhan à la tête de l’instance depuis 10 mois ne souhaitant pas se représenter en première position - il reste N.2 sur la liste des sortants -, ce sont Hadrien Poujol, à la tête de la liste Rassemblement de tous les acteurs de la course camarguaise et Nicolas Triol La Fédération c’est vous qui briguent les suffrages.

Les électeurs sont attendus pour une assemblée générale ordinaire élective (aucun quorum imposé) ce vendredi 17 février, où ils pourront voter à partir de 18 h 30 et jusqu’à 21 h 30 à la salle polyvalente de Saint-Gilles (à côté des arènes). La commission électorale et ses cinq membres menés par Philippe Ramon est compétente pour faire respecter ces opérations de vote. Chaque liste aura fourni 5 assesseurs pour tenir les 5 bureaux de vote, et 5 scrutateurs pour le dépouillement.

A l’issue des décomptes, il sera attribué à la liste qui a recueilli la majorité des suffrages exprimés - qu’elle soit complète ou pas - la moitié de sièges à pourvoir arrondie à l’entier supérieur (soit 18 sièges).Les sièges restants seront répartis entre les deux listes à la proportionnelle et à la plus forte moyenne.

Le nouveau comité directeur se réunira le lundi 20 février au siège fédéral pour élire son bureau. Puis préparer le prochain Congrès des 11 et 12 mars, à Lansargues.

MARTINE ALIAGA

PRECISIONS

Votes (1) : pour voter, il faut être en possession de sa carte d’identité et/ou de la licence 2017.

Vote (2) : il faut être inscrit sur les listes fédérales (demandes qui étaient à déposer ou à envoyer jusqu’au 14 février 2017, 17 h, cachet de la poste faisant foi), et être à jour de sa cotisation 2017. Ceux qui auraient déposé leurs dossiers dans les temps et qui n’auraient pas eu de retour, pourront quand même voter en récupérant leur numéro de licence sur place et en fournissant leur carte d’identité.

Procurations : pour faciliter l’organisation, il avait été demandé de déposer les procurations à la FFCC jusqu’au 14 février, 17 h. Mais même si cela n’a pas été le cas, les procurations seront recevables le soir du vote.

Votes (3) : le vote s’effectue par liste complète, il ne doit donc pas y avoir de nom rayé sur les bulletins sous peine qu’ils soient nuls.

16/02/2017

AMICALE DES CHRONIQUEURS ET PHOTOGRAPHES

Vendredi 17 février 2017

L'Amicale à Fontanès

PH2PIERRE MADEC.jpg

amicale,course camarguaiseFontanès, sous le givre, a accueilli mi-janvier, l’Amicale des chroniqueurs et photographes de course camarguaise. Température glaciale en campagne mais à l’intérieur du mazet de Carrenton que Jacques Roumajon a gentiment mis à disposition, le feu de bois aidé par quelques «parasols chauffants» a fait régner une douce chaleur. D’autant que Marie Jo et Régis à la sono étaient chargés de faire monter les décibels poussant les danseurs sur la piste.
Mais avant cela, la traditionnelle assemblée générale fut rondement menée après que les mémoires d’André Chamand - chroniqueur et président de l’Amicale pendant 33 ans - ; du manadier Jean Lafont et de l’ancien raseteur et tourneur Michel Mathieu, récemment disparus, ont été évoquées.

Les comptes rendus précis et positifs du secrétaire Cyril Daniel et du trésorier Eric Auphan étant agréés à l’unanimité, le bureau passait, ensuite, au dépouillement en live des votes des adhérents et sympathisants pour les diplômés 2017 de l’Amicale (voir ci-dessous). Diplômes remis au printemps lors d’une grande soirée en manade.

Trois « Toqués »

amicale,course camarguaiseTandis que le traiteur L’Aubaisienne régalait les palais et entre deux rocks endiablés, clin d’œil était fait à trois « agrémenteurs de l’ordinaire » de l’Amicale. Comprendre : trois personnes qui, par simple plaisir, apportent leur contribution personnelle aux sorties. Marico, reine des écharpes customisées aux couleurs des manades, Arlette reine des roses des sables et Christian maître es-tapenade, après un petit compliment, ont reçu toques et médailles « en chocolat ». Juste pour rire... Juste pour rappeler que l’Amicale et son mini-budget ne serait rien sans ce réseau de bonnes volontés qui, aux côtés des membres d’un bureau dévoué à la cause, déploient des trésors d’ingéniosité et de gentillesse pour bonifier les sorties, les apéros, les loteries...

Après le Gard, ce sont les Provençaux qui devraient recevoir recevoir l’assemblée générale 2018. Du côté de Mouriès, les premiers contacts ont déjà était pris.

amicale,course camarguaise

MARTINE ALIAGA
PHOTOS PIERRE MADEC - MALI - CHRISTIAN ITIER

LES DIPLOMES 2017 de l’Amicale

Catégorie Personnalité : Hubert Hugon, afeciouna saint-laurentais et retraité UCTPR.
Catégorie raseteurs : Jérôme Dumas.
Catégorie manadiers : Henri Gibert, manade Le Brestalou.
Coup de cœur au cocardier : Jules de la manade La Galère.
Coup de cœur du bureau : Mandy Graillon, 22e Reine d’Arles.
Prix de la fe : à Yves Granier, afeciouna de Gallargues-le-Montueux.

***********

Bouffée d'air frisquet
pendant l'apéro en extérieur

amicale,course camarguaise

amicale,course camarguaise

amicale,course camarguaise

amicale,course camarguaise

Remerciements
à Jacques et Maryse Roumajon...

amicale,course camarguaise

******************

... et à notre partenaire Haribo

amicale,course camarguaise

**************

 

 

 

 

FFCC *communiqué*

Jeudi 16 février 2017

Communiqué

Lundi 13/02/2017, le Comité directeur de la FFCC s’est réuni au siège de l’association avec pour ordre du jour l’arrêté des comptes de la fédération au 31/12/2016.  

Le président de séance rappelle en préambule les efforts financiers accomplis par tous les licenciés, preuve d’une ferme volonté de faire face aux difficultés.  Ces efforts conjugués à la refonte des forfaits petites et grandes arènes ont permis une augmentation des ressources propres de + 80 K€.  Le montant des recettes d’exploitation après prise en compte des subventions d’exploitation s’élève à 270 K€.

Pour la même période le total des charges d’exploitation s’élève à 204 K€ en baisse de 50 K€. Cette baisse s’explique essentiellement par le non remplacement du DTN sur l’exercice 2016 afin de permettre un redressement des finances dans les plus brefs délais.

L’objectif que c’était fixé le comité directeur,  de redonner à la fédération une autonomie financière et une capacité financière suffisante pour entreprendre des projets structurants et d’avenir, hors subventions exceptionnelles, est atteint.

Grace à la mobilisation de l’ensemble des acteurs et à l’écoute attentive des collectivités, le montant des subventions exceptionnelles a dépassé toutes les espérances pour atteindre la somme de 231 K€.

Le résultat de l’exercice s’élève à 285 K€. Ce résultat permet la reconstitution des fonds propres de la fédération, il est le gage d’une gestion saine et permet après avoir frôlé la catastrophe financière un avenir aux perspectives prometteuses.

La trésorerie de la fédération au 31/12/2016 s’élève à la somme de 143 K€. Ce qui constitue une trésorerie légitime pour financer les charges à venir.

 Le président de séance remercie l’ensemble des acteurs ayants contribués à ce résultat. Le travail ne fait que commencer et les projets novateurs ne manquent pas. La mobilisation de tous reste nécessaire, pour stabiliser la fédération et construire l’avenir de notre course camarguaise.

Florence Clauzel, trésorière fédérale
Christian Begout, expert-comptable

12/02/2017

MANADES LAURENT ET LAURA CAVALLINI

10 février 2017

Le bonheur en pays

VEAUXPH MALI.jpg

Janvier-février, c’est le temps des assemblées générales. La plupart se déroulent dans des manades, toutes avec le même scénario. Accueil, débats, apéritif, repas et... visite des taureaux en charrette. Là le manadier mène toute la troupe auprès des bêtes. Bien sûr les cocardiers ont droit à toutes les attentions des visiteurs mais le clos des vaches avec leurs veaux remporte tous les suffrages. Chez Laura et Laurent Cavallini, nombreuses déjà sont les naissances comme ces deux adorables peluches qui ont posé pour la photo.

M. A.

manade cavallini,veaux,course camarguaise

*******************

10/02/2017

ASSOCIATION

Vendredi 10 février 2017
Association des présidents de course camarguaise

LES 10 ANS DE L'APCC

2017ACTO.jpg

Vérifier l’arrivée des taureaux au toril et des raseteurs au vestiaire, la présence de l’ambulance, du docteur, du délégué de course... Prendre en compte les desiderata de l’organisateur, lister les partenaires pour les enchères aux attributs... Chrono en main, savoir quel raseteur lève l’attribut, évaluer la force et la fragilité du cocardier en piste pour gérer chaque quart d’heure au mieux, lancer les Carmen... Avoir le verbe haut et audible et l’autorité bienveillante... Bref avoir l’œil partout et être responsable de - presque - tout... La charge de président de course est immense. C’est pour se soutenir, confronter les points de vue, se tenir à jour des réglements, et être force de proposition, que voilà 10 ans l’association des présidents de courses est née.

Le président Moucadel
prend du recul

cavallini,apcc,présidents de course,course camarguaiseC’est à la manade Cavallini, Mas de Pioch aux Saintes-Maries-de-la-Mer que Laurent et Laura (► photo) ont chaleureusement accueilli la soixantaine de convives réunie pour l’AG. Rapports moral de Nicolas Manchon et financier de Claude Chevalier, approuvés à l’unanimité, les discussions ont été largement ouvertes . Thèmes : le rôle et les responsabilités des présidents de course, les élections de la FFCC où l’association est représentée sur la liste d’Hadrien Poujol ; les propositions du Trophée Taurin Midi Libre - La Provence ; l’idée « d’aider les jeunes taureaux à grandir » avec notamment le fait de ne les faire courir que 12 minutes...

En clôture d’assemblée, le président Marc Moucadel exprimait sa décision: « de passer la main vu mon activité professionnelle et mon engagement à la FFCC. Je reste membre, bien sûr... »

Et le nouveau ex-président d’insister : sur « l’évolution du rôle de président. Nous devons donc être regroupés, solidaires, intègres, même si on peut se tromper mais nous devons tendre vers le professionnalisme...»

Les discussions étaient loin d’être closes et se sont poursuivies, longuement, passionnément. Même ferveur à l’heure d’aller visiter les cocardiers, petits et grands ont embarqué sur la charrette.

 

MARTINE ALIAGA
Photos C. ITIER

Pascale Bini LA présidente

Seule femme présidente de course, Pascale Bini officie depuis 1983 en école de raseteurs, en Ligue et quelques Avenir, à Bouillargues et au Cailar : « Pour l’anecdote, à ma première course au micro, en 1983, j’étais enceinte de Benjamin (raseteur et aujourd’hui manadier). Plus sérieusement, je n’ai pas rencontré de difficultés particulières et je suis respectée des raseteurs et manadiers »

Femme ou homme au micro, il n’y a - a priori - pas de différence, sauf à s’émanciper d’une habitude et à afficher une grande rigueur et un bagage 100% afeciouna... Comme Pascale ! Avis aux amatrices.

*******

Les remerciements de l'APCC à la manade Cavallini

presidents de course ph mali Cavallini (13).JPG

************

VACHES COCARDIERES

Vendredi 10 février 2017

LES VACHES COCARDIERES
MAINTIENNENT LE CAP MALGRE TOUT !

2017VACHES.jpg

2017VACHES3PHCD.jpgCe dimanche 5 février, à Vauvert  se tenait l’assemblée générale du  Trophée des Vaches Cocardières. Dans cette intersaison, imprégnée par les primaires, le président Patrick Garcia afficha d’entrée de jeu le positionnement du Trophée qu’il préside. Amorce pouvait être faite sur le bilan d’une saison relativement chaotique et compliquée sur le point financier. Même si les membres du bureau ont dû mettre la main à la poche pour rétablir l’équilibre des comptes, certaines subventions promises publiquement demeurent toujours attendues ainsi que le souligna le Trésorier, Francis Vidal dans un compte rendu très détaillé faisant apparaître tout de même un compte de résultat positif avoisinant les 1000 €.

C’est en présence de bon nombre d’élus, de représentants de la bouvine (FFCC, Raço di Biou, AETCC, raseteurs), de quelques manadiers, de très peu de raseteurs et d’organisateurs que le secrétaire général, Roger Astrologi retraça les grandes lignes de la saison écoulée (composée de 16 courses) en mettant en exergue les différents lauréats, notamment ceux de la Finale qui a failli ne pas avoir lieu,  à cause d’une pression récurrente des raseteurs classés (à l’exception d’un) qui demandaient une invitation.

Nouvelle Réglementation Intérieure : pour pallier à cela,  il a été travaillé une réorganisation de la compétition pour 2017, ainsi que l’expliqua Jacques Roumajon… La comptabilisation des points sera faite sur l’année  et une remise des compteurs à zéro s’effectuera le matin de la finale, un peu à l’image de nos voisins landais. Il y aura récompenses pour les vainqueurs de l’année et pour les vainqueurs du jour. Obligation faite pour l’organisateur d’inviter un minimum de 5 raseteurs de son choix sur les 10 autorisés (au lieu de 12 actuellement). Le but est avant tout de mettre en valeur les cocardières…

Remerciements aux généreux donateurs (particuliers, associatifs, commerçants) pour la survie du Trophée, la parole finale allait être donnée aux représentants régionaux et départementaux qui n’ont pas manqué de saluer le parcours, l’intérêt, et la nécessité  pour les éleveurs de l’existence de ce trophée.

« C’est par votre militantisme, votre passion que les vaches font leur place en course camarguaise », dixit Jean Denat, Maire de Vauvert, dans son allocution axée surtout sur la préservation des zones humides, l’engagement et les difficultés de faire reconnaître la race Camargue dans ce qui est maintenant notre Grande Région et le retrait de la prime pour les prophylaxies versée aux manadiers. Quant à Léopold Rosso, président du syndicat mixte pour la protection de la Camargue gardoise et de Caroline Breschit, conseillère départementale du canton d’Aigues-Mortes ils n’étaient pas venus les mains vides, mais porteuses de subventions.

« Si sans Femme, il n’y aurait pas d’hommes, sans vaches, il n’y aurait pas de taureaux, alors vive le Trophée des Vaches Cocardières ! » ainsi seront les mots de conclusion par un membre de l’assemblée.

Texte et photos
CYRIL DANIEL

2017VACHESPHCD.jpg

********************

                                        

CLUBS TAURINS ORGANISATEURS

Vendredi 10 février 2017

L'ACTO propose...

acto ph MALI (5).JPG

Serge Colombo a ouvert la séance en présentant le Centre du Scamandre

L’association des clubs taurins organisateurs avait choisi, samedi dernier, le centre du Scamandre pour tenir sa 6e assemblée générale face à ses 24 clubs taurins à jour de leurs cotisations. Site magique s’il en est, où la nature réservait aux arrivants un magistral soleil qui réveillait les habitants de la zone humide pour un concert de pépiements de bienvenue.

Serge Colombo expliquait la gestion du lieu par le Syndicat mixte de la Camargue gardoise tandis qu’Alain Laget président, Arnaud Chabanon vice secrétaire et Ludovic Estevan vice trésorier préparaient leurs comptes rendus (adoptés par la suite à l’unanimité).

Au fil des dossiers : le bureau s’est félicité de l’arrêt de l’obligation d’avoir deux raseteurs confirmés en Ligue, ce qui a généré une économie de 50 000 € pour les organisateurs. Il a été constaté en 2016 une fréquentation à la hausse au Trophée des As, une baisse à l’Avenir...Question élections fédérales, l’ACTO est présente sur la liste d’Hadrien Poujol, et « salue le travail accompli en 2016 par une équipe sérieuse et capable ». Les clubs taurins organisateurs ont également noté que « beaucoup de jeunes s’impliquent dans la FFCC, les CT, la presse... Il faut les encourager »

Parmi les propositions qui seront faites au nouveau comité directeur après l’élection du 17 février : baisser d’un tourneur dans les très petites pistes ; voir pour l’entrée gratuite des anciens raseteurs (demander au moins 5 ans de piste) ; classement des As, prendre les 25 meilleurs courses de chaque raseteur ; 12 minutes en piste pour les taureaux de 6 ans ; les aides fédérales pour les courses de jeunes taureaux en promotion, etc.

Il était temps de passer aux récompenses : un coup de cœur à l’arenero Aziz, gravement blessé à Jonquières en août dernier. Présent à l’AG, Aziz poursuit sa longue et pénible convalescence avec le soutien des afeciouna, indispensable à sa guérison, tout autant que son caractère bien trempé.

Le 1er Trophée de l’ACTO étant attribué à Nîmois de Fabre-Mailhan pour sa course exceptionnelle du 19 juin à Redessan. Conversations, négociations, points de vue divergents, bons mots et agapes... Travail et plaisir partagé soit le lot des membres des clubs taurins organisateurs et plus largement de tous les bénévoles de la bouvine.

 

Textes et photos
MARTINE ALIAGA

LES RECOMPENSES DE L'ACTO

Coup de Coeur à Aziz
remis par Ludovic Estevan

acto,clubs taurins organisateurs,course camarguaise

1er TROPHEE DE L'ACTO
remis à Pascal Mailhan
pour Nîmois
remis par Arnaud Chabanon

acto,clubs taurins organisateurs,course camarguaise

**********************