Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

16/08/2016

LANSARGUES * Trophée de l'Avenir *

Course du 15 août 2016

UNE MONTEE EN PUISSANCE

Diamond, Laos et Courejau pour le petit plus côtés noirs

Face à une équipe de blancs entreprenante

lansargues, trophée de l'avenir,course camarguaise

⇑ Courejau (Blatière-Béssac) tout en puissance derrière G. Montésinos⇑

Entrée : 2/3 - Organisateurs : Cté des Fêtes - Présidence : Philip Chabanon

Raseteurs : Droitiers : G Montesinos, J Vic, L Faure -        Gauchers : R Guin, Y Martin, M Meric, M Sanchez - Tourneurs : JR Grando, J Daniel, JL Ull

Chapeau !!! Abordé calmement, cette course est montée en puissance au fil du temps pour se terminer en feu d’artifice avec Courejau. Auparavant, Diamond, Laos avaient lancé de belles fusées pimentées et colorées alors que d’Arbaud en premier avait  bien joué son rôle.

Sans exception aucune,  tous les hommes ont mouillé le maillot et s’en sont donnés à fonds mais toujours dans la régularité et le respect, non seulement entre eux, mais aussi des taureaux.

lansargues, trophée de l'avenir,course camarguaiseD’Arbaud (Saumade) : Un premier qui peut ignorer comme s’élancer en puissance en faisant le pas. Anticipe Faure, Sanchez (2). Pas bousculé, rentre ses ficelles avec le disque, joué  trois fois.

⇐ Photo derrière G. Montésinos

Teissoun (Plo): De la vaillance agrémentée d’unlansargues, trophée de l'avenir,course camarguaise petit coup de revers, cocarde et glands partent en une ni deux. Par la suite le rythme blanc baisse, tout comme le coup de tête et les ficelles disparaissent en 10 minutes. 4 Carmen retour inclus.

Belle riposte de Teissoun sur R. Guin ⇒

 

lansargues, trophée de l'avenir,course camarguaiseSanten (Lou Pantaï) : Bravet, ce jeunot prend tout et pousse de temps en temps jusqu’aux planches où, aux ficelles il vient passer la corne derrière Sanchez, Faure en conclusion de belles trajectoires. Rentre une ficelle avec le disque, entendu 5 fois. (⇐Photo sur M Méric)

Diamond (Chauvet) : Après un flottement, il se cale et les affaires se corsent.lansargues, trophée de l'avenir,course camarguaise Il anticipe chaque départ, accélère sur les longueurs au s’arrête au fil des planches derrière Méric (3), Sanchez, Martin, Vic et Montesinos. Sur la trompette accroche et malmène Montesinos à la planche (sans mal). Sa 1 ere ficelle à 500 euros âprement défendue reste en place. 7 Carmen plus rentrée.  Photo avec L. Faure ⇒

lansargues, trophée de l'avenir,course camarguaise⇐ Laos (Lautier) : Disponible, ses réactions sont vives et énergiques. Tamponne Méric, se place, se dégage, raccompagne Vic. Au fil du temps se chauffe, enchaîne les rasets. Quand la pression s’intensifie, redouble son énergie. Tamponne Guin…. 12’30 de qualités intensives pour 6 Carmen plus rentrée.

Maffre (Paulin) : Malgré ses flottements, son manque de régularité, salansargues, trophée de l'avenir,course camarguaise prestation ne sera pas dénuée d’intérêts. Démontre ses aptitudes à conclure (saut derrière Méric). 1 Carmen plus rentrée.

                Engagement derrière J. Vic  ⇒

lansargues, trophée de l'avenir,course camarguaiseCourejau (Blatière-Béssac) Hors points : La cerise sur le gâteau avec outre de la méchanceté alliée à la vaillance, des finitions d’une puissance à en couper le souffle. Brise et franchit les planches derrière Méric (⇐ Photo)avant de s’y écraser aux trousses de Montesinos et à nouveau Méric (2). Mais le feu d’artifice sera derrière Montesinos ou le coup de buttoir sera d’une extrême puissance.

                           Texte et Photos Cyril Daniel

Trophée de l’Avenir : Y Martin 7, M Meric 6, G Montesinos 4

Trophée des Raseteurs : J Vic 16, R Guin 3

15/08/2016

14.08.16 - PEROLS - Finale de la Ficelle d'Agent - As

UNE FINALE SIMPLEMENT ARGENTEE

A Marquis (Ricard) et Stéphane Dunan la Ficelle d’Argent

IMG_9052 - CHICO (Lautier) sur FAVIER.JPG

⇑ Chico (Lautier) et Maxime Favier, en duo ⇑

Entrée : 2/3 - Organisateurs : Commission des Festivités - Présidence : Joris Alvares

Raseteurs : Droitiers : S Dunan, L Faure, R Ibarra, Z Katif - Gauchers : J. Ouffe, M Favier, N Benafitou, N Oleskevitch

Tourneurs : JL Ull, L Esteve, H. Kerfouche

C’est sans grands moments, mais avec quelques coups d’éclats que s’est déroulée cette finale de la ficelle d’argent. Laos la science par sa gestion en première partie et Ajax la brute après la pause ressortent d’un ensemble au comportement irrégulier qui avait bien débuté  par Monro.

Chez les hommes, l’implication de Favier est remarquable et est à l’origine des moments percutants de l’après-midi. Ouffe pas en reste, Katif, Dunan efficaces rejoint par N. Benafitou (2sd)  avec 13 points et R Ibarra ont donné du rythme. Faure arrive à la 3 eme place avec 9 points.

Monro (Bon) : Après un début désordonné avec 8 sauts pour rien, il assume parfaitement son rôle avec de IMG_8999 - MONRO (Bon) sur KATIF.JPGsèches réponses conclues par un engagement aux planches (Ibarra, Favier, Faure) ou un saut (Katif, Ibarra 2). Ficelles intactes il reçoit son 3 eme Carmen à sa rentrée.

       Monro se soulève derrière Katif Zakaria

Laos (Cyr) : Une gestion de la piste et de l’espace sans faille en font un sérieux client surtout sur les droitiers, où son anticipation est fulgurante et ses arrivées IMG_9029 - LAOS (Cyr) sur OUFFE.JPGlimites.  A gauche plus réticent, ceux qui rentreront dans son terrain trouveront réponse. Les autres  …….. Retourne avec ses ficelles doublées et le disque joué une fois pendant.

⇑   Laos coupe la route à Julien Ouffe

Chico (Lautier) : Brouillon, les pompons partent en moins d’une minute. Plus gaucher que droitier, Favier le sortira de son placement aléatoire pour l’embarquer dans de belles enfermées serrées. 14’avec le Carmen final qui avait résonné 6 fois.

IMG_9096 - ULMET (Blanc) sur OUFFE.JPGUlmet (Blanc) : Décollé des planches et dans de brèves ripostes, cocarde et glands partent en 2’. Aux ficelles, essentiellement gaucher, ses réponses sont conclues quasiment chaque fois. Favier (7), Bénafitou (2) et Ouffe (3) le feront dresser sur les bois. A noter une enfermée frissonnante sur Ouffe à mi-course. Ficelles autour des cornes et un 7 eme Carmen le raccompagne.

⇑ Ulmet dans une de ses arrivées. Ici sur Julien Ouffe

Bizet (Laurent) : Abordé sans retenue,  1 minute et place aux ficelles dont la 1ère IMG_9112 - BIZET (Laurent) sur IBARRA.JPGpartira 3 minutes plus tard. Se signale derrière Ibarra, Favier avant de laisser la seconde à Katif. 9’40 pour 2 Carmen.

   Trajectoire collée-serrée avec Rémy Ibarra   ⇒

IMG_9128 AJAX sur KATIF.jpgAjax (Occitane) : Dans la pagaille et pas ménagé, cède ses principaux attributs en moins de 3 minutes et se valorise dans de brutales arrivées derrière Favier (5), Ouffe (2) et Katif (⇐ Photo). Aux ficelles, bien que prenant goût à faire voler les planches,  les tampons sont autant brutaux derrière Favier, Katif… Fort éprouvé, la brutalité laisse place à la vulnérabilité  et les hommes le privent du reste de ses attributs. 14 minutes éprouvantes, des Carmen et des bravos.

IMG_9155.JPGAbsolu (Ricard) Hors Point : Absolument impossible de le tenir en piste.

Des sauts, des sauts, encore des sauts (11) au point d’en dégonder les portes de la contrepiste. Cède uniquement ses glands. 1 Carmen touristique.

Trophée des As :   M Favier 17, Z Katif, 17, J Ouffe 4, L Faure 2

Trophée des Raseteurs :  N Benafitou 12, R Ibarra 4

                                                               Texte et Photos Cyril DANIEL

Lire la suite

14/08/2016

MAUGUIO *AS*

Course du dimanche 14 août 2016

Ouranos et Jacob les plus dynamiques

mauguio,course camarguaise

Un beau mouvement de Jacob avec Jérôme Martin.

Entrée : 1/3 d’arène. Org. : CTPR Le Trident. Président : D. Gaillard. Raseteurs droitiers : Auzolle, Bruschet, Oudjit, Oufdil. Gauchers : Allam, J. Martin, T. Mondy, A. Benafitou (sort à l’entracte). Tourneurs : C. Garcia, F. Garrido, Lebrun.


Les bandes de jeunes colorent les gradins au 2e jour de fête melgorienne. Pour cette première des trois courses aux As, on retiendra les qualités des cocardiers de la deuxième partie pas assez mises en valeur par l’équipe blanche. Ouranos et Jacob se montrent les plus “joueurs”. 13 ficelles sur 14 réintègrent.
Bendor (Ricard).- Bien positionné, raccompagne offensivement cornes pointées jusqu’aux planches, ceux qui le défient dans son terrain. Demande de l’investissement mais s’engage après Allam, J. Martin, Auzolle. Rentre quelques tours de sa 1re ficelle. 2 Carmen et retour.
Major (Nicollin).- Ne s’intéresse aucunement sur les invites des hommes. Retient sa charge ou regarde passer sans broncher. 11’30 pour la cocarde et 14 pour un gland. Le reste rentre.
Lazare (Cyr).- Attentif à tout, bien calé, il se jette pour une série rythmée. Tient les blancs en respect et il faut le séduire, ce que fait Bruschet récompensé de ripostes volontaires. Mais se fait de plus en plus réticent et peu coopératif, rentre ses glands.
Aïoros (Les Baumelles).- Il prend vite le dessus, par quelques attaques fermement menées. Du coup, les hommes temporisent. Puis s’entendent pour enchaîner, alors Aïoros raccompagne avec fougue. Jérôme Martin pour trois belles actions. Auzolle pour le 2e gland presque au terme. Sans forcer, Aïoros rentre ses ficelles. 2 Carmen et retour.
Ouranos (Lagarde).- Attaque par 2 enchaînements rythmés où il se jette avec entrain pour 1’30 les rubans. Ouranos se livre avec envie, exprime toute sa vaillance pour peu qu’on le sollicite. Ne dit jamais non et pousse jusqu’aux bois après Auzolle pour le gain de la 1re ficelle. L’autre rentre. 7 Carmen et retour.
Jacob (Saumade).- Raccompagne avec conviction et tape droit en finition. La cadence n’est pas assez régulière et Jacob promène en attendant. Mais reste disponible. S’engage après Allam, Bruschet, Oufdil, pousse et envoie la corne après Bruschet. Les primes montent, le public participe, les hommes s’y mettent et Jacob bascule après Auzolle. Mais la 1re ficelle reste en place primée à 400 €. 7 Carmen et retour.
Gaou (Ricard, hp).- Quillé au centre, il attend longtemps jusqu’à cet essai de Bruschet raccompagné haut et fort. A blanc, s’envoie après Auzolle, bascule après Bruschet, brise les planches et rentre tous ses attributs. Carmen.


Texte et photo
MARTINE ALIAGA


Trophée des As : Auzolle 12 ; Allam, 10 ; Bruschet, 9 ; J. Martin, 4.
Trophée des Raseteurs : Oufdil, 8 points.

13/08/2016 - UCHAUD - AVENIR - TROPHEE Francis FOUCARAN

EXCELLENTE TENUE !

A ZINKTALA (Aubanel-Baroncelli) et C. CLARION

Le Trophée Souvenir Francis Foucaran

 

Uchaud, trophée de l'avenir,course camarguaise

Entrée : ¾ - Organisateurs : Mairie - Présidence : Jacques Roumajon

Raseteurs : Droitiers : H Oufdil, R Bruschet, T Dumont  Gauchers : A Benafitou (se retire au 4eme), C Clarion, M Meric, M Sanchez (se retire à l’entracte), Y Martin

Tourneurs : JR Grando, F Garrido

C’est la fête, il fait beau, il y a du monde, le micro ronfle à fond, les primes pleuvent, et les hommes ont envie, tout comme les taureaux savoureusement choisis pour donner le meilleur d’eux-mêmes. Comme quoi, quand le fond de sauce est bon, le final est succulent. Zintkala et Ch Clarion s’adjugent le Trophée Souvenir Francis  Foucaran mais, tous, sans exception ont mis la main à la patte.

Uchaud, trophée de l'avenir,course camarguaiseBoudet (Les Baumelles – n°943) : Calme, sérieux et calé aux planches, il gère et se défend d’un coup de tête accentué de sa grande armure. A la 7eme déséquilibre Grando qui chute lourdement sur la tête en contre piste et reste chao un court instant. Les menaces à la planche sont pas mal non plus et son engagement dans les séries en disent longs sur son potentiel. 4 Carmen plus rentrée pour cet excellent premier. (⇑ Photo Boudet testéje sur H. Oufdil)

Galoubet (L’Amarée – n°608) : Volontaire, se jette dans les rasets et accélère  surUchaud, trophée de l'avenir,course camarguaise la longueur. Des échanges, des arrivées serrées, des petites coupes de terrain en hochant la tête pour ce biou au sacré caractère. 4 fois le disque retour inclus.

Vive risposte de Galoubet derrière Th Dumont

Uchaud, trophée de l'avenir,course camarguaiseRouget (Cavallini – n°716) : Après un départ brouillon, aux ficelles (2’30) bien que plus appliqué à gauche – conclusion sur Clarion et approche des planches –  tout en se montrant présent à droite (⇐ Photo sur R. Bruschet), il fournit 12 minutes plaisantes saluées par les honneurs, joué 2 fois.

Uchaud, trophée de l'avenir,course camarguaiseApache (Raynaud – n°060) : Roumégaïre et hargneux, il tient tête aux hommes et avec son biais de tourner la tête au contact, il faut attendre 12 minutes pour en arriver aux ficelles. Ses arrivées  limites derrière Clarion (2), Dumont, Méric déclenchent le disque renouvelé à sa rentrée avec ses ficelles.

⇐ Corne menaçante d'Apache sur C. Clarion

Zinktala (Aubanel-Baroncelli – n°5100) : De l’énergie, deUchaud, trophée de l'avenir,course camarguaise la vaillance, de jolies allonges bien raccompagnées jusqu’aux planches on arrive vite à  la 2de ficelle (6’). Le biou alors se cale davantage pour débouler avec franchise certes, mais toujours autant déterminé dans 14 minutes intenses récompensées par la musique jouée 7 fois pendant. (Engagement de Zinktala  sur M. Meric ⇒)

Esquiro (St Pierre – n°915) : Raseté avec parcimonie, saisit chaque occasion pour se mettre en valeur dans des Uchaud, trophée de l'avenir,course camarguaiseéchanges rondement menés. Délaissé en fin de course, il conserve sa 1ère ficelle forte enchérie (300 €) 4 Carmen plus retour.

(⇑ Derrière C. Clarion)

Valento (Lagarde – n°052 - Hors Points). 2 envolées dans les tubes avant l’attaque avant de se livrer sans vice avec une paire d’arrivées fifty-fifty de la corne menaçante. 4 Carmen plus rentrée.

Trophée de l’Avenir : M Méric : 10 points

Texte et Photos Cyril Daniel

11/08/2016

CASTRIES *TROPHEE DES AS*

Course du mercredi 10 août 2016

Belgourari, Zekraoui, Serpatier
pour le 20e Trophée de la Ville


Entrée : plein. Organisateur : Cercle taurin Le Trident. Président : J. Valentin. Raseteurs droitiers : Belgourari, I. Benafitou, Cadenas, F. Martin, Katif, Allam. Gauchers : Aliaga (sort au 5e), Ouffe, Zekraoui. Tourneurs : Khaled, Joseph, Galibert, Bensalah, Kerfouche.


L’affiche de ce 20e Trophée de la Ville a tenu toutes ses promesses, avec un joli décorum d’avant course et remise des prix. Une après-midi dense, où chaque cocardier joue une partition originale - mention à Serpatier - face aux pointures des As qui se jaugent et se défient. Belgourari habile, Cadenas incroyable d’audace, Zekraoui valeureux dans un ensemble entreprenant font monter la température et passer beaucoup d’émotions.
Vallespir (Blatière-Bessac).- Affiche sa brutalité et sur les premières minutes distribue les uppercuts. Puis, bien calé demande de l’engagement, bouscule Zekraoui (1er passage à l’infirmerie). Les hommes réfléchissent avant de le défier. Les gauchers ont sa préférence et Aliaga, Ouffe, Zekraoui (revenu en piste), se font pilonner (2 Carmen). Mais dur, dur de le convaincre sur la fin. Garde ses ficelles.
Estepous (Guillierme). - Toujours en mouvement, sa vitesse répond à la précipitation des blancs. Quelques sauts- surprise, une longueur avec Cadenas, tape en force après I. Benafitou, F. Martin et se défend d’un coup de revers. Maintient le rythme et se tenant davantage, garde sa 2e ficelle. 3 Carmen et retour.
Platon (Nicollin) affiche une volonté sans faille. Les hommes s’enhardissent. Cadenas lui donne de la vigueur par deux cites pleine piste. La pression monte, Platon se bat dans la pagaille jusqu’à coincer Zekraoui contre la planche (retour à l’infirmerie). Tient sa 2e ficelle presque jusqu’au terme. 4 Carmen et retour.
Serpatier (Blanc-Espelly).- Mouvement, vitesse d’exécution et ce raset engagé de Cadenas fermement raccompagné. Les hommes s’éparpillent, il passe d’un raset à l’autre pour 3 minutes les pompons. Aux ficelles, ses anticipations (Cadenas, Belgourari) font mouche et l’étau se desserre. Il surveille tous les départs, accélère sur les longueurs, jusqu’à basculer après Cadenas et I. Benafitou. Termine dangereux et dominateur avec une ficelle. 7 Carmen et retour.
Rouffian (Lagarde).- S’engage bravement à chaque raset, tamponne après Benafitou, Belgourari. Aux ficelles, colérique et indiscipliné, s’enrage après Cadenas et Allam. Le rythme tombe un peu, Rouffian se pose et oblige à plus de rigueur. Se hisse haut après Zekraoui en danger, idem après Katif. Rentre ses ficelles. 4 Carmen et retour.
Colbert (Paulin).- Cueillette rapide des premiers attributs sur ses déplacements. Ne reste pas longtemps en place, peut se décaler mais s’emporte violemment sur le “caviar” servi par Zekraoui qui repart pour une autre explosion. Et I. Benafitou stoppe le chrono à 10’30. 2 Carmen et retour.
Papalino (Chaballier, hp).- Rageur, il s’escampe sur tout ce qui bouge, cherche la castagne, et, s’il lâche la sortie du raset, quand l’homme garde le cap, ses coups aux planches sont redoutables. Comme ces deux dernières minutes de folie où les coups pleuvent. Le dernier baroud d’honneur de Cadenas, après la trompette, Papalino au tampon, ravit les spectateurs. 4 Carmen et retour.

 

MARTINE ALIAGA


Trophée des As : Belgourari, 10 ; Cadenas, 6 ; Allam, I. Benafitou, 3 ; Katif, 2,5 ; Zekraoui, 2 ; Ouffe et Aliaga, 1.
Les prix du 20e Trophée de la Ville de Castries : meilleur raseteur, Belgourari ; meilleur animateur méritant, Zekraoui ; meilleur cocardier, Serpatier de Blanc-Espelly.

LES GRANDS RENDEZ-VOUS DES 14 et 15 AOUT 2016

LES SAINTES-MARIES-DE-LA-MER


LESSAINTESPHCI.jpgDimanche 14 août, aux Saintes-Maries-de-la-Mer, 17 h, 12 €
(16 h 45, grande capelado d’ouverture par Patrice Blanc).

Trophée des As, Trophée des Impériaux.

RATIS de Raynaud
OPTIMUS des Baumelles
PHARMACIEN de Cuillé
IVANHOE de Blatière-Bessac
CAMAI de la Vidourlenque
POURPIER et EOS (hp) de Saumade.

Raseteurs : Aliaga, Belgourari, I. Benafitou, Cadenas, Ciacchini, Four, Poujol, Zekraoui.

Réservations : 04 90 97 85 86 ou 06 85 02 98 13.
Le jour de la course, les guichets seront ouverts à partir de 10h non stop.


*************
LE GRAU-DU-ROI


GRAUCOTICHIAVARRIFAVIERPHCI.jpgLundi 15 août, Trophée des As,
2e Souvenir Etienne-Mourrut,
17h, 12€ (17€ numérotées)
16h45, avant course
par Patrice Blanc.

BOER d’Occitane
SYLVERADO de Nicollin
CRUCHOT de La Galère
MIGNON de Cuillé
BITERROIS de Rouquette
JUPITER de Laurent
LANDIE de Nicollin (hp)

Raseteurs : Aliaga, Belgourari, I. Benafitou, Cadenas, M. Favier, Four, Katif, Zekraoui.


Locations : 04 66 51 12 12

*************

08/08/2016

PEROLS *AVENIR*

Lundi 8 août 2016

Saint-Loup culmine à Saint-Sixte

pérols,avenir,course camarguaise

Une attaque de Saint-Loup sur François Martin

Entrée : 1/2 arène. Organisateur : comité des fêtes. Président : Joris Alvarez. Raseteurs droitiers : F. Martin, I. Benafitou, Marquier. Gauchers : Benammar, R. Marquis, Naim. Tourneurs : Kerfouche, Jockin.


L’ambiance est chaleureuse en ces journées de fête qui rassemblent dans et autour des arènes tous les festaïres. La course monte d’un cran en seconde partie et culmine avec la prestation de Saint-Loup (6e) aux finitions rageuses. L’équipe blanche est sereine et complémentaire.
Clovis (Levant).- Volontaire et remuant, il joue des cornes, compliquant la pose des crochets. Arrêté, il enchaîne, se cabre sur le raset de Benammar et petite anticipation sur I. Benafitou. 1 Carmen et retour avec sa cocarde et 1 gland.
Aragon (Michel).- Beaucoup de déplacements, quelques sauts, il prend les rasets au passage. Pris au vire vire, s’intéresse, se place un temps, bascule après Naïm et repart en promenade. Vert, pour 11 minutes d’apprentissage.
Malinois (Lautier).- Balade les hommes, se place parfois. A la 8e, prend une série qu’il conclut en rafale. Garde 10 minutes ses glands. Repart en vadrouille, un enchaînement rythmé et, pour finir, met les gaz après Marquier. Rentre ses ficelles. 2 Carmen.
Letino (Fabre-Mailhan).- Un standard de la race. Droite-gauche, il enchaîne comme un métronome dans des séries multiples. Fait le pas parfois, pas un refus, pour 12 minutes classiques. 4 Carmen et retour.
Frisé (Ricard).- Il manque d’adversaires et, en attendant, se propulse au-delà des barrières. Bien positionné, la piste lui appartient. Une-deux Martin-Benammar et Frisé bascule, grosses actions sur Benammar et Marquier. Coupe cocarde et cocarde à la 12e. Ce sera tout. 2 Carmen et retour.
pérols,avenir,course camarguaiseSaint-Loup (Vellas).- Véloce et un peu brouillon au début, mais une belle agressivité sur les invites dont une qu’il conclut en apothéose derrière François Martin. Ça part de là ! Enchaîne sous la pression, attentif et placé, met du cœur dans les poursuites et bombarde à l’arrivée. Complète sa formance en se hissant après I. Benafitou, F. Martin. Pour une ficelle qui rentre. Joli combat ! 6 Carmen et retour.

► PHOTO : Saint-Loup s'envoie sur Ilias Benafitou


Mistrigri (Cyr, hp).- D’entrée, il pilonne les planches, s’évade et se retrouve bien seul pour assurer. Quelques essais à gauche, dont il sort, plus engagé à droite comme sur F. Martin qui lève la cocarde à 300 €.


TEXTE ET PHOTOS
MARTINE ALIAGA

▼ Frisé sonne la charge sur Benammar

pérols,avenir,course camarguaise

************

Une accélération de Saint-Loup
sur François Martin

pérols,avenir,course camarguaise

**************************

 

Trophée de l’Avenir : F. Martin, 17 points ; Benammar, 6 ; Naim, 6 ; R. Marquis, 2.

CASTRIES - Course de la Manade Nicollin - Avenir

Dimanche 7 août 2016

IGOR et  POETE en ROUGE et VERT ETINCELANT

Castries,trophée de l'avenir, Manade Nicollin,course camarguaise

⇑ Igor derrière Antoine Charrade ⇑

Entrée : 170 -  Organisateurs : Cercle Taurin Le Trident

Présidence : Nicolas Manchon

Raseteurs : Droitiers : J Vic, A Charrade, M Marquier, H Oufdil, C Martinez

Gauchers : J Ferriol, A Benafitou, B Chahboune

Tourneurs : O Abbal, G Sagnier, JF Moulin

Fait Marquant : Une portion de piste glissante comme du verre fait chuter les taureaux à leur passage

Cette course de la manade Nicollin a reposé sur les prestations de Igor, Poète et à un degré moindre de Mousquioun.  Chez les hommes, la présence de Charrade, l’éfficacité de Marquier et Ferriol et la révélation à mi-course de Chahboune ont donné une bonne dynamique d’ensemble.

Face à l’activité soutenue des hommes, Galant (1 Carmen) et Tibère (2 Carmen plus rentrée) passent en 4’30 et 6’.

Igor : 3 minutes et place aux ficelles ou le biou  trouve les angles. Il en sort volontier  et pousse ses répliques jusqu’aux planches. Se met en valeur derrière Chahboune, Vic et Charrade lequel, à la 13ème, se fait déséquilibrer au saut et tombe lourdement (sans mal à l’instant T) sur le dos en contre piste. 5  fois le disque, retour inclus avec ses ficelles.

Mousquioun : Rapidement positionné devant le toril, cet entier de 6 ans sort fort surCastries,trophée de l'avenir, Manade Nicollin,course camarguaise les rasets les plus serrés pour conclure avec la corne derrière Chahboune, Charrade. Pas à l’aise dans les reprises, il impose la cadence. Les honneurs trois fois, renouvelé à son retour ficelé au terme d’un quart d’heure fort sérieux.

    Départ de Mousquioun sur B. Chahboune

Aiglon : Vulnérable et lourd, il baisse la tête au contact et réagit avec plus moins de régularité. Passe la tête derrière Chahboune, Charrade et Vic. Le retour se fait en silence.

Fakir : Inconstant, il peut s’engager, comme se montrer récalcitrant surtout en fin de course. Actions de-ci de-là derrière Chahboune, Charrade (2), Oufdil dans un long quart d’heure. 3 Carmen et retour en silence avec ses ficelles.

Castries,trophée de l'avenir, Manade Nicollin,course camarguaisePoète (hors points) : Il a laissé entrevoir derrière Charrade (5), Vic et Chahboune ses qualités de barricadier en venant s’écraser contre les planches avec une corne menaçante.  7 fois le disque ainsi qu’à sa rentrée.

      ⇐ Puissante arrivée de Poète sur J. Vic

 

Texte et Photos Cyril Daniel

07/08/2016

PEROLS *AS*

Dimanche 7 août 2016 - 1re journée de la Ficelle d'Argent

Pirate à l'abordage !

perols,ficelle d'argent,course camarguaise

Pirate fracasse les planches à la poursuite de Nabil Benafitou

Entrée : 1/2 arène. Organisateur : comité des fêtes. Président : J. Alvarez. Raseteurs droitiers : I. Benafitou, Dunan, Faure, Aroca (sort au 1er), Ibarra. Gauchers ; N. Benafitou, Ricci. Tourneurs : Ull, F. Lopez.


La présidence réclame l’indulgence des spectateurs en ce jour de multiples courses dont 4 aux As, et de période propice aux blessures des raseteurs. Et de fait, sept blancs et deux tourneurs se présentent à la capelado en cette première journée de la Ficelle d’Argent. Il manque du monde. Les présents ont fait ce qu’ils ont pu, Ilias Benafitou en tête, mais le temps s’est étiré longuement durant les quarts d’heure. Marquis (6e) réveille les gradins, quant à Pirate, (7e hp), il saborde les planches avec rage et part à l’abordage des raseteurs haut et fort. Finalement, les spectateurs s’en contenteront et puis c’est à la fête à Pérols.
Ulysse (Rouquette).- Impressionnant de froideur quand, placé, il jauge les hommes ; impressionnant de puissance et de méchanceté quand il sort de sa querencia, la corne pointée jusqu’au ras des planches ou plus. I. Benafitou le défie courageusement pour des conclusions frappées (3 Carmen). Mais les glands resteront sur les cornes. Quel rude premier.
Mandarin (Cuillé).- Trouve les bonnes positions et met du cœur à tout honorer. Se livre bien, fait le pas au départ pour une cocarde à 300 € qui nargue les hommes et qui rentre. 5 Carmen et retour.
Rameau (Lautier).- Difficile à convaincre mais I. Benafitou l’embarque et Rameau met les gaz. Une série bien menée, puis un saut impromptu qui surprend un spectateur en contre-piste. Course arrêtée 4 minutes. Au retour, quelques enchaînements puis se fait réticent et rentre 1 gland.
Orion (Saint-Antoine).- Donne du jeu en toute franchise, en poussant ce qu’il faut. Bien positionné, garde 4 minutes ses rubans, s’engage dans des enchaînements pour 12 minutes agréables. 4 Carmen et retour.
Cigalon (Fabre-Mailhan) se livre plein pot, les hommes ont vite fait la cueillette. Droite-gauche, tout en vaillance sans hésiter avec parfois un petit pas d’anticipation. Il en prendrait même un peu plus. Défend sa 1re ficelle avec conviction et rentre la 2e. 3 Carmen et retour.
Marquis (Ricard).- De multiples sauts, quelques timides rasets et soudain (10e), un gros coup après Dunan. Le public est réveillé. Les primes sur la cocarde montent, les hommes tentent, Marquis s’engage avec fracas : 2 énormes coups de barrière sur Dunan, deux sur I. Benafitou. Et le chiffon rouge à 500€ qui réintègre. 4 Carmen et retour.
Pirate (Blatière-Bessac, hp).- Démolisseur dans l’âme, agressif en finition, une vraie bête de scène. A chaque bonne occasion, il s’escampe, bascule, fracasse... Faure, I. et N. Benafitou, Ibarra sont gratifiés d’énormes coups de semonce. Une planche vole au 2e rang des gradins. Aziz, le menuisier, est à l’œuvre, sous la menace de Pirate qui réjouit le public. Rentre un gland. 6 Carmen et retour.


MARTINE ALIAGA
PHOTO CHRISTIAN ITIER


Trophée des As : I. Benafitou, 19 points.
Trophée des Raseteurs : N. Benafitou, 14 ; Ibarra, 8 ; Ricci, 4.

03/08/2016

INFOS

Mercredi 3 août 2016 - GRECO : GUERISON EN BONNE VOIE


infos,rassir,cupidon de cavallini,course camarguaise,pourpier,ulmetArrêté pour blessure à l’antérieur droit depuis la fin avril, sans savoir quand il pourrait à nouveau reprendre le chemin des pistes, Greco de la manade Saint-Antoine est sur le chemin de la convalescence.
Les derniers examens du vétérinaire l’attestent, le taureau est sur la voie de la guérison. Bien sûr, la famille Clauzel va lui laisser le temps qu’il faudra jusqu’à ce qu’il retrouve l’intégrité de son physique. Mais après le retour de Ratis de Raynaud, voilà une autre bonne nouvelle qui réjouira toute l’aficion.

 

Lundi 25 juillet - LUNEL : A POURPIER LE PESCALUNE

infos,rassir,cupidon de cavallini,course camarguaiseA Lunel, les clubs taurins et groupes de tradition membres du Trophée Pescalune ont élu Pourpier de la manade Saumade, meilleur cocardier du Pescalune 2016.

Une saison particulière puisque les arènes Sanjuan sont désormais fermées avant les grands travaux qui devrait durer jusqu’en mars 2018. En conséquence, la finale du Pescalune, prévue le dimanche 30 octobre, se déroulera aux arènes de Vauvert.
Photo Martine Aliaga

**************

 

Lundi 25 juillet - BEAUCAIRE : A ULMET LE CAMARINA
infos,rassir,cupidon de cavallini,course camarguaiseL’association taurine Camarina a élu Ulmet de la manade Jean-Claude Blanc et lui remettra le trophée Camarina lors d’une soirée au Casino de Beaucaire le vendredi 18 novembre. « Après Rascaillon en 2004, voici Ulmet qui enlève sur le fil le Trophée Camarina 2016 après une belle lutte avec Jupiter et même Margasse, explique le président Bernard Dumarcher. Doté d’un sang généreux, il a su faire face aux Cadenas, Zekraoui et Favier lancés dans une lutte sans merci.
Brillant à la planche, placé, d’une vaillance sans borne, il a emporté les votes du jury face à un Jupiter (Manade Laurent) une fois de plus délesté de ses attributs trop tôt (9 minutes) et un Margasse (manade Rambier) qui fut une découverte pour beaucoup »
.
Photo Martine Aliaga

************

Lundi 18 juillet - CUPIDON DE CAVALLINI BLESSÉ
Alors que Ratis de Raynaud va faire son retour en piste, après sa blessure d’Arles en début de saison, c’est Cupidon de Cavallini qui, après sa prestation lunelloise du 10 juillet, boîte et montre un problème au boulet. Deux mois de repos sont prescrits au bel étalon qui paye peut-être la force de ses engagements aux planches.

************

Lundi 18 juillet - DES NOUVELLES DE SOFIANE RASSIR
Dimanche 10 juillet, lors de la 1re journée du Trophée du Muscat, Sofiane Rassir se fait attraper au pied et déséquilibrer par Bayle de Vinuesa dans un puissant coup aux planches. Suite à cet accrochage, le raseteur souffre d’une déchirure du muscle pectiné (muscle de la loge médiale de la cuisse) et d’une désinsertion du tendon du long adducteur. Son état nécessite un repos d'au moins 2 mois avec rééducation. Nous lui souhaitons un bon rétablissement et surtout de garder un bon moral et ce sourire que les spectateurs apprécient tant.

****************

02/08/2016

SOMMIERES CE MERCREDI

Ce mercredi 3 août 2016, 17h

Les As à Sommières


sommières,course camarguaiseDimanche passé, l’orage soudain qui est tombé sur Sommières au tout début de la course du Trophée des As a obligé les organisateurs à annuler. Après accord entre la FFCC, l’Association des raseteurs et le Trophée Taurin, la course a été reportée à ce mercredi 3 août.
L'affiche (17h, 11€, ouverture taureaux emboulés école de de Sommières) -  Lautier : PEDRO - Guillierme : BESSOUN - Chauvet : ARLESIEN - Ricard : GARLABAN - Blatière-Bessac : CANIO remplace IVANHOE - Blanc : BARTAVEU - Le Ternen : QUINTILIEN (hp)
Groupe 1 - Coef 1 - Raseteurs : Aliaga, Belgourari, Bruschet, Cadenas, Errik, M. Favier, Katif, Poujol
. Entrant : Romain Gros (*).

L'occasion, après le succès de la Palme d'Or, de vivre un beau rendez-vous avec les As du crochet. Et pour que la journée soit complète, la course de Ligue prévue, se déroulera le matin (11h, 5€, manades Blatière-Bessac, Nicollin, Guillierme)

 

M. A.

* La course est reportée de dimanche passé où celle de Saint-Martin-de-Crau a pu avoir lieu. Afin de préserver l'équité de cette journée du Trophée des As (coef 1) et que les points du Trophée Taurin soient comptabilisés pour les raseteurs des deux courses, il faut qu'à Sommières, la même équipe soit en piste, ce mercredi. Les raseteurs invités plus Romain Gros, seul entrant dimanche. *

BEAUCAIRE *TROPHEE DES AS*

Course du lundi 1er août 2016 - Finale de la Palme d'Or

Le public ovationne Cadenas

beaucaire,palme d'or,course camarguaise

Départ fulgurant de Laos sur l'invitation rapprochée de Joachim Cadenas

Laos de Cyr fin stratège s’impose
devant des gradins pleins à craquer.

beaucaire,palme d'or,course camarguaiseEntrée : archi-plein. Président : Joris Alvarez. Organisateur : Service des affaires taurines.
Raseteurs droitiers : Auzolle, Cadenas, Chekade (sort au 3e), Faure, Katif, Sanchis, Ciacchini, Gros (rentre au 4e). Gauchers : Allam, Maxime Favier, Ouffe, Zekraoui (sort au 3e), Aliaga, Poujol, Zbiri (rentre au 4e).
Tourneurs : Kerfouche, Estève, Khaled, Joseph, Cuallado.


Joachim Cadenas, largement en tête en début de cette finale de la Palme d’Or et la sortie de Zekraoui (au 3e taureau), 2e ex-aequo avec Maxime Favier, la bataille des hommes n’a pas eu lieu. Mais avec 13 raseteurs à la capelado, la course a gardé de l’intensité. Et puis, des arènes pleines (plus de billet à la vente dès 16 h), cela galvanise une ambiance déjà bien engagée par une capelado originale et bien menée. Cadenas bien sûr, focalise l’attention et les bravos, mais M. Favier joue le jeu jusqu’au bout. Au final, le public se lève pour ovationner Cadenas. Côté taureaux, Aparicio se défend, Laos s’impose, Chico affiche sa vaillance et Absolut finit bien. Une belle remise des prix et tous de repartir avec le sourire, la fête a été belle et le roi fait l’unanimité !
Loubard (Cuillé).- Assailli par les hommes, il se défend en jouant des cornes et en changeant de terrain. Se donne de l’air en utilisant toute la piste et en repoussant méchamment les assauts. Mais se blesse et réintègre à la 7e.
Aparicio (Rouquette).- Choisit de suite sa place dont il sait sortir à bon escient. Sélectionne ses adversaires et utilise intelligemment tout l’espace. Droite-gauche, il impose des ripostes sèches aux trousses des hommes. Défend sa première ficelle jusqu’à la 14e minute, rentre l’autre. 2 Carmen et retour.
Laos (Cyr).- Placement optimum, sorties fulgurantes, les hommes sont avertis. Sourd aux mauvaises intentions, ses plus belles actions s’emballent sur les invitations rentre-dedans de Cadenas et Favier. Chaud après Ciacchini à plusieurs reprises. Un, deux rasets, repart se placer et au besoin envoie la corne en finition (Favier), le stratège se fait respecter et rentre une ficelle. 4 Carmen et retour.
Bayle (Vinuesa).- Il n’est pas dans un très grand jour. Cul aux planches, il faut le rentrer pour qu’il déclenche. Cadenas, Favier, Poujol, s’y collent pour quelques éclats. Mais Bayle manque de conviction. Rentre ses ficelles. 4 Carmen et retour.
Chico (Lautier).- Attaque à fond et participe de bon cœur. Main au frontal, les hommes allongent, Chico fait le job consciencieusement. Le taureau sait se ménager pour repartir dispos au combat. Il multiplie les poursuites serrées et fait l’effort jusqu’aux planches. Un métronome ! Une ficelle rentre. 6 Carmen et retour.
Perroquet (Ricard).- S’approprie toute la piste et les premiers attributs volent sur ses déplacements. Attend les hommes qui ne se pressent pas, craignant ses réactions intempestives. Mais aujourd’hui Perroquet n’a pas envie de jouer, lâche les rasets et promène. Il se cabre après Cadenas et ce sera tout. 7’30”.
Absolut (Ricard).- Hors-points. Une machine à coups de barrière alliée à un bon positionnement. Le festival peut commencer. Cadenas assure le spectacle. Favier, Aliaga enchaînent, pour des envolées superbes qui concluent avec la manière cette belle Palme d’Or. Les ficelles à la maison dans un concerto de Carmen.


MARTINE ALIAGA
PHOTOS CHRISTIAN ITIER

beaucaire,palme d'or,course camarguaise

Pour clôturer la Palme, le spectacle absolu avec le barricadier de Ricard et M. Favier


POINTS - PRIX
TROPHÉE DES AS (coef 1,5) :
M. Favier, 22,5 pts ; Cadenas, 18 ; Aliaga, 12 ; Katif, 11 ; Poujol, 9 ; Allam, 6 ; Ciacchini, 6 ; Zekraoui, 3 ; Auzolle, 3.
PALME D’OR 2016 :
1. Cadenas, 86 pts ; 2. Favier, 52 ; 3. Zekraoui, 34 pts.
Meilleur taureau des trois courses : Mignon de Cuillé.
Meilleur taureau du Club taurin beaucairois : Absolut de Ricard (prix remis en novembre au Chalet).
Médaille de la Ville remise à Daniel Siméon.

31/07/2016

FRONTIGNAN *AVENIR*

frontignan,trophée du muscat,course camarguaise

L'entrée majestueuse du Senglié

Dimanche 31 juillet 2016

Parpaioun et I. Benafitou
bravent les éléments

Entrée : 2/3 d’arène. Org. : CT Lou Senglié. Président : Michel Cassagne. Raseteurs droitiers : Ameraoui, I. Benafitou, Chig, Laurent, Vic, Sanchis. Gauchers : Y. Martin, A. Benafitou. Tourneur : Daniel, F. Lopez.
La météo s’affole et les nombreux spectateurs affrontent la pluie, le vent entre quelques éclaircies. La sculpture du Senglié, l'emblématique cocardier de Fernand Granon et emblème du club taurin frontignanais, ouvre la capelado de cette course d’étalons (5 sur 6) bien dotée en prix. Michel Cassage, président du club taurin et de course, retrace la vie du Senglié, un discours pédagogique et bien tourné qui a captivé les gradins. La journée fête les 80 ans de l'AOC Muscat de Frontignan, et le 100e anniversaire de la naissance du Senglié dont la stèle est visible  au rond-point à l'entrée du Cailar. 
Le Trophée du Muscat va à I. Benafitou, 2e, Ameraoui, 3e A. Benafitou. Le Souvenir Jean-François André au meilleur cocardier, Parpaioun de Guillierme. Le prix du plus bel étalon à Mareyeur de Paulin. Coup de cœur à Hubert Hugo, jeune retraité de l’UCTPR.

Ménélas (Le Ternen).- Sous la pluie, Ménélas multiplie les actions barricadières dont deux énormes (I. Benafitou et Ameraoui), puis temporise et gère avec expérience. 14’30, 3 Carmen et retour.
Melvin (Rambier).- Sous le soleil. Des sauts pour réjouir les touristes, des trajets brouillons, des envies de démolition. A 4 ans, le bel étalon jette sa fougue, les hommes ont du mal à le capter. Avec la fatigue, se pose un temps, prend quelques rasets mais repart vite en rage et explose les planches et le portail.
Beluguet (Nicollin).- 4 ans. Beau spécimen, plein de gaz, qui trouve vite sa place et fonce dans les rasets. Assidu dans les enchaînements, peut terminer au ras des planches. Une partition classique agréable. Rentre 1 ficelle. 1 Carmen et retour.
Parpaioun (Guillierme).- Tempête de sable et de vent. Belle bête de 4 ans, vive et l’œil à l’affût. Du placement et de l’envie dans les séries. Entrepris, le désordre ne lui convient pas mais en tête à tête, il poursuit jusqu’à la limite. Garde son gland jusqu’à la 11e et ne laisse ses ficelles qu’au terme. 3 Carmen et retour.
Picasso (Chaballier).- 5 ans. Au premier essai, il écarte vivement Ameraoui. Puis se cantonne dans des réponses moins poussées mais, quand les blancs le testent de près, les ripostes prennent de l’ampleur. Coup de barrière sur I. Benafitou avec bascule, grosse action sur Ameraoui, puis encore Ilias à qui il laisse son unique ficelle. 11 minutes inégales. 3 Carmen et retour.
Mareyeur (Paulin).- Magnifique et puissant taureau de 4 ans. Les hommes lui servent quelques trajectoires peu engageantes et les réactions de Mareyeur manquent de conviction. 1 coup de barrière après I. Benafitou. Rentre 1 gland. 1 Carmen et retour.


Texte et photos
MARTINE ALIAGA


Trophée des Raseteurs : Ameraoui, 14 points ; Vic, 6 ; Chig, 2 ; Laurent, 2.

VERGEZE *AVENIR*

Samedi 30 juillet 2016

Saladin et Gaudi, ça pétille !

Vergèze,trophée de l'avenir,course camarguaise

                ⇑  Salandin de jette derrière R. Bruschet ⇑

Entrée : 1/2 - Organisateurs : Commission des Festivités

Présidence : Claude Chevalier

Raseteurs : L Alarcon, M Belgourari, R Bruschet, K Cartalade, M Charnelet, M Sanchez, T Vacaresse

Tourneurs : S Fargier, O Menargues, F Garrido, C Galibert

 

Samedi, la fête votive de Vergèze bat son plein. Après hier les vaches, c’est aujourd’hui un concours de manades comptant pour le Trophée de l’Avenir qui est proposé. Composé de taureaux d’âge mais également de taureaux relativement jeunes, dans l’ensemble, ça a été intéressant à suivre. Saladin, en héros à la place de 4e s’impose. Le benjamin de la journée, Gaudi, démontre certaines qualités pour ne pas dire des qualités certaines.

Chez les hommes, tous ont mouillé le maillot avec cependant un petit plus pour le local  de l’étape M. Belgourari.

Tous les taureaux, à l’exception du 1er entendent Carmen à leur retour.

Vergèze,trophée de l'avenir,course camarguaiseOradour (Blatière-Béssac – n°608) : Borgne à gauche et paradoxalement, c’est le côté où il se montre le plus présent.  K Cartalade (2) et M Sanchez (2) vont l’entrainer avec eux pour un final pattes sur l’estribo. A droite il ne s’engage pas toujours mais quand il vient, c’est moins franchement. Reste maître de ses ficelles. 1 Carmen.

⇐  Oradour termine sur M. Sanchez

Cocognon (Raynaud – 737) : En totale mobilité, Vergèze,trophée de l'avenir,course camarguaisecède cocarde et glands. Puis, avec un peu plus de tenue mais tout aussi volontaire, il boit les rasets, appuie plus ou moins (Photo sur T. Vacaresse⇒) mais ne pose pas de réels problèmes et succombe avant son temps règlementaire. 2 Carmen

Vergèze,trophée de l'avenir,course camarguaiseToupinet (Saint-Pierre – n°911) : Vif et relativement francas, on arrive rapidement aux ficelles. Disposant d’un bon placement, ses réparties sont appuyées derrière M Sanchez, M Charnelet (⇐ Photo), T Vacaresse avant d’avoir un peu plus de retenue sur la fin. 2 Carmen et retour avec une ficelle.

Saladin (Saumade – 517) : Calme, il se place et attend les rasets pour s’y engager, certes franchement mais à vive allure. Derrière M Belgourari (2) et R Bruschet, il fait le pas dès le départ. Volontaire dans les séries, c’est avec hargne qu’il enchaîne les rasets. Malgré un manque de travail, il conserve une ficelle.

Vergèze,trophée de l'avenir,course camarguaiseGaudi (Chaballier – n°144) : Que demander à un taureau de cinq ans. Ben pas plus que ce qu’il a fait. Une petite dizaine de minutes, toute en vaillance, sans refus et des approches ou engagements aux planches derrière T Vacaresse, M Belgourari (⇐ Photo)et M Sanchez. 3 Carmen.

Busard (Lagarde – n°052) : A la corpulence frêle et longiligne, les hommes par crainte de l’arrivée vont s’en méfier et le raseter Vergèze,trophée de l'avenir,course camarguaisesouvent par défaut. Mais très vite, ils vont se rendre compte qu’il est vaillant, et qu’il stoppe des répliques soit au fil des barrières ou bien avant. Moins sollicité aux ficelles, sa fin de course tombe dans l’irrégularité. 3 Carmen et conserve sa 1re ficelle à 110 € - (Photo avec M. Bengourari ⇑)

Vergèze,trophée de l'avenir,course camarguaisePour conclure, Rieutord (Félix – n°984) n’a rien d’un dernier hors points. Relativement facile  et franc sur le raset il répond des deux côtés avec quelques timides approches des planches en finitions. 2 Carmen et conserve ses ficelles.

 ⇐ Photo : tête à tête Rieutord-L Alarcon

Texte et Photos
Cyril DANIEL

28/07/2016

BEAUCAIRE * Avenir *

Course du 27 juillet 2016 - 27e Souvenir Fanfonne-Guillierme

SANS AMBIANCE !

Beaucaire,Souvenir Fanfonne Guillierme,course camarguaise

                          ⇑ Trevi (Saint Antoine) sur E. Bernard ⇑

Beaucaire,Souvenir Fanfonne Guillierme,course camarguaiseEntrée : 200

Organisateurs : CT F. Guillierme

Présidence : Daniel EYMONET

Raseteurs : Droitiers : S Dunan, V Félix, K Bressy, L Ameraoui

Gauchers : M Anane, E Bernard

Tourneurs : P Rado, F Lopez, S Savajano

A 16 heures, en plein mois de juillet, sous un soleil de plomb et sous une poussière inimaginable, c’est sans rythme, moult temps morts et sans ambiance,  que le  27ème  souvenir F Guillierme se déroula. Mais, ne c’est ni par la faute des taureaux qui n’attendaient que ça, ni par celle des hommes au nombre de six dans cette grande piste. A un moment donné, à l’impossible nul n’est tenu. Mais force est à se demander, dans un tel contexte (si peu de raseteurs invités et la grandeur de la piste), quel est l’intérêt pour un organisateur de faire une telle course. Si ce n’est qu’elle a permis, comme le disait Alexandre Clauzel de la manade St Antoine de mener un bestiaux pour qu’il se retrouve dans l’espace et s’y adapte. D’ailleurs, Trevi s’en sortira for bien et sera sans discussion le meilleur de la journée. Mais, je jury lui aura préféré les 8 minutes de Beu Caïre. Ah oui, j’allais presque en oublier que c’était le Souvenir Fanfonne Guillierme et que le taureau avait été baptisé dans les arènes du Prés en 2011.

Chez les blancs, V. Félix prend d’entrée sa vitesse de croisière et ne la tombera pas jusqu’à la fin ce qui lui vaudra avec ses 31 points le premier prix. L Ameraoui bien derrière au nombre de points (9) mais avec un raset sans reproche arrive second, talonné par le timide gaucher qui cache encore bien des choses, E Bernard (7 points).

Beu Caire (Guillierme) : 8 minutes sans forcer la cadence avec 2 Beaucaire,Souvenir Fanfonne Guillierme,course camarguaiseengagements sur Dunan et Félix pour 2 Carmen plus rentrée.

             Photo sur V. Félix ⇒

Esmero (Caillan) : Routinier, les hommes ne parviennent pas toujours à l’amener avec eux du fait de son placement, collé aux planches qui demande des rasets serrés. A la 9ème,  bascule derrière Dunan avant de taper derrière Félix. 2 Carmen plus rentrée avec ses ficelles.

Nanou (Salierene) : Calme et peu bousculé il fait légèrement le pas. Bressy et Bernard l’entrainent avec eux dans de jolies poursuites serrées.  Ficelé il rentre au toril avec le disque entendu 3 fois.

Mimosa (Layalle) : Les pompons partent en moins de 5 minutes dans l’indifférence. Aux ficelles, une timide série, quelques réparties mais le tout manque de liaison. C’est long.

Beaucaire,Souvenir Fanfonne Guillierme,course camarguaiseTrevi (Saint Antoine) : Placé, vif et l’œil partout il surveille avant de s’élancer rapidement, tête baissée et raccompagner jusqu’à la limite. A l’aise dans les reprises, il se retourne lestement et accélère sur les trajectoires avant de se dégager. Carmen 3 fois pendant et retour avec une ficelle.⇑ Trevi anticipe S. Dunan

Moustache (Guillierme) : Coopératif, il s’engage bien mais termine pasBeaucaire,Souvenir Fanfonne Guillierme,course camarguaise toujours à part sur Améraoui et Bressy où il va frapper aux planches. 4 évasions et un Carmen, rejoué au retour, ont agrémentés ses 12 minutes.   Moustache sur L Améraoui⇒

Milouin (Ricard - HP) : Premier raset de Bernard à la 6éme, le second de Bressy à la dernière minute qui se fait rejoindre en contrepiste et c’est tout. 1 Carmen plus rentrée avec la totalité de ses attributs.

Beaucaire,Souvenir Fanfonne Guillierme,course camarguaise

                                                     Texte et Photos Cyril DANIEL

27/07/2016

BAILLARGUES *AVENIR*

Course du mardi 26 juillet 2016

Intéressant !

Pour cette 2e journée du Trophée J.-F. Brouilet, le CT Le Sanglier propose un concours de manades intéressant, avec de bonnes surprises côtés taureaux et un tempo des hommes soutenu au début et descendant au fil des quarts d’heure. On ne s’en plaindra pas par ces temps d’excitation outrancière malvenue dans certaines courses à l’Avenir.
Milord de Janin fait partie des découvertes. D’abord en mouvement puis calé, il raccompagne régulièrement, sans s’affoler, mais avec ténacité. Quelques anticipations, un cabrage après Naim. S’exécute sur les beaux rasets courts de François Martin pour 13 minutes appliquées et sérieuses. 5 Carmen et retour.
Instable, Rix de Ricard surprend par ses sauts impromptus. Mais se laisse tondre à la volée en 6 minutes.
Changement de jeu avec Pyros (Le Grand Salan). S’il cherche sa place les premières minutes, une fois trouvé le bon poste, il s’engouffre à la poursuite des blancs surtout les droitiers qu’il serre jusqu’aux planches. Attentif, il balade les hommes, accélère en fin de raset, et ne se laisse pas manœuvrer. Ficelles à la maison. 5 Carmen et retour.
Jacob (Saumade) fait parler son expérience et reste ferme jusqu’aux barrières. Dans son style classique, il use les blancs qui lèvent le pied en fin de quart d’heure. Une ficelle au toril pour ce cocardier sérieux et régulier. 4 Carmen et retour.
Vif dans les enchaînements, Fougueux des Termes montre qu’il en veut. Parfois un peu brouillon, il compense par sa détermination surtout à droite (Marignan, Martin, Benafitou) et ses accélérations fulgurantes lui font prendre le dessus. Les candidats ne se bousculent pas et il rentre ses ficelles. 3 Carmen et retour.
Ouranos (Paulin) a un turbo dans le moteur dès que les hommes pointent dans son collimateur. Montre du caractère dans des anticipations (Méric, Marignan) et des enchaînements conclus (I. Benafitou). Les trajectoires sont belles, Ouranos aux trousses et quand les blancs fatiguent, lui, frais comme un gardon, en voudrait encore. Les ficelles rentrent 5 Carmen et retour.
Personne en vue pour Canoubié de Ricard (hp) d’autant qu’il saute sans arrêt et revient en piste seul. Quelques passes et beaucoup trop d’évasions...


MARTINE ALIAGA


Trophée de l’Avenir : Marignan, 19 ; F. Martin, 16 : Méric, 9 ; Naim, 3.

25/07/2016

BEAUCAIRE *TROPHEE DES AS*

Course du dimanche 24 juillet 2016 - 2e journée de la Palme d'Or

La fièvre emporte la Palme

beaucaire,palme d'or,2e journée,mignon,ratis,cupidon,cadenas,course camarguaise

Mignon anticipe magistralement sur Cadenas

Les places de parking seront chères pour la finale (lundi 1er août). Le frémissement ressenti dimanche dernier au terme d’une course très disputée, s’est transformé en une fièvre qui a gagné les gradins. Remontés comme des coucous, les hommes se sont jetés dans la bagarre de cette 2e journée de la Palme pour une première partie âpre et sans concession avec Norpol et Crespeu, plus fade avec Lebrau. Mais déjà Joachim Cadenas est de toutes les batailles, Zekraoui et Favier montrent du répondant, la température monte. Mignon siffle la fin de la récréation. En patron ! Le Biòu d’Or 2015 livre un quart d’heure magistral. L’anticipation sur Cadenas coupe le souffle, la longueur avec Zekraoui, divine. Le public se lève à son retour. Une fois titillé, Cupidon se livre dans un déchaînement de rasets et d’actions explosives. Les spectateurs exultent. Le retour de Ratis (après blessure) est salué comme il se doit. Avant la trompette, le Raynaud fracasse les planches. Agressif et brutal, le Biòu d’Or 2013 n’a rien perdu de sa force de frappe. Il rajoute du placement et le choix de ses adversaires. Cadenas trébuche au ras de ses cornes, se rattrape, Ratis est sur lui. L’arène hurle. Mais le droitier repart au combat, et sous les acclamations lève la 2e ficelle. L’ovation pour Ratis. Après toutes ces émotions, Moka aurait pu finir dans l’anonymat. Mais Cadenas en a décidé autrement. Et jusqu’à la dernière seconde, Joachim assure le spectacle. Époustouflant !


MARTINE ALIAGA
photos GEORGES MARTIN et MALI


Points
Trophée des As : Cadenas, 17 points ; Zekraoui, 12 ; Favier, 12 ; Katif, 9 ; Auzolle, 4 ; Chekade, 4 ; Ciacchini, 4 ; Allam, 3 ; Ouffe, 3; Faure, 2.
Palme d’Or : après cette 2e journée, Cadenas, 63 points ; Zekraoui et Favier, 32 ; Katif, 21 ; Allam, 13

************

▼ Ratis aux trousses de Favier

beaucaire,palme d'or,2e journée,mignon,ratis,cupidon,cadenas,course camarguaise

▼ Cupidon et encore Favier

beaucaire,palme d'or,2e journée,mignon,ratis,cupidon,cadenas,course camarguaise

****************

23/07/2016

VENDARGUES *TROPHEE DES AS*

Course du vendredi 22 juillet 2016

A Pagagaï et Lou Guechou
la partie la plus cocardière

vendargues,as,papagai,lou guechou,course camarguaise

Lou Guechou et Jérémy Aliaga

 


Hier. Entrée : 3/4 d’arène. Org.: CT La Muleta. Président : M. Moucadel. Raseteurs droitiers : I. Benafitou, Bruschet, Katif, Chekade. Gauchers : Aliaga, J. Martin, Méric, Zekraoui. Tourneurs : Grando, Estève, Joseph.


Pour la course aux As de la fête, la 7e journée de la Main d’Or joue une partition cocardière avec Papagai, Lou Guechou et peut-être Galant s’il avait été plus raseté. Chacun des blancs joue son rôle sur un rythme tranquille.
Papagaï (Lagarde) chasse et raccompagne cornes pointées, gare aux avant-bras. Avec de beaux engagements (7) aux planches et des ripostes sérieuses, il prend le dessus et rentre ses ficelles. 5 Carmen et retour.
Leste, Dalloz de Cuillé court partout et saute allégrement les barrières. Vagabonde, prend les rasets de passage, suit J. Martin qui ne s’accroche pas et qu’il piétine en contre-piste (sans plus de mal, ouf !). Brouillon et dissipé, quelques actions conclues (3 Carmen). Rentre ses ficelles.
Laurier (Richebois) attaque sur un fort tempo finitions à l’appui. Puis, cul encastré dans la planche, il faut aller le chercher. Alors, il s’engage davantage sur les gauchers après qui il peut basculer. Se durcit en cours de route et se retient pour les dernières minutes. Rentre ses ficelles.

vendargues,as,papagai,lou guechou,course camarguaise

Lou Guechou et Jérôme Martin

Lou Guechou (La Galère) se fait chiper ses rubans sur ses premiers déplacements. Mais une fois concentré, ses démarrages obligent souvent les hommes à virer de bord. Difficile à tenir par les tourneurs, il anticipe et sort en force. Les actions serrées s’enchaînent et Lou Guechou rentre une ficelle au terme d’un quart d’heure très cocardier. 7 Carmen et retour.
Vauban (Paulin) se fait naïvement prendre ses premiers attributs. Il manque de concentration et de détermination mais se livre volontiers sur les droitiers après qui il conclut. Bruschet trouve le biais pour l’intéresser. La pression augmentant pour les derniers tours de ficelle, il pâtit. 14 minutes inégales. 6 Carmen et retour.
Galant (Saint-Germain).- A grande foulées, il occupe l’espace et frappe après Méric. Katif le prend à sa main pour les premiers attributs. Aux ficelles, il attend le combat, un peu décalé, mais toujours attentif. Pète les planches après Méric, s’engage sur les sollicitations, dommage que les hommes ne lui en demandent pas plus. Rentre une ficelle sans la musique (?)
Rostand (Nicollin, hp) tape en rafale avant la trompette. Brave et volontaire sur le raset, il exprime sa méchanceté en se battant avec les planches. Une jolie anticipation, une belle série, deux gros coups de barrière pour 11 minutes de bon aloi. 3 Carmen et retour.


Texte et photos
MARTINE ALIAGA


Trophée des As : Chekade, 6,5 ; Katif, 6 ; Zekraoui, 5 ; I. Benafitou, 4,6; Bruschet, 4 ; J. Martin, 2 ; Aliaga, 1

▼ Action de Galant sur Marvin Méric

vendargues,as,papagai,lou guechou,course camarguaise

18/07/2016

AIMARGUES *Trophée de l'Avenir*

Course du dimanche 17 juillet 2016

NOUS SIAN REGALA !

ANGORA et SOLER sur le podium

 Trophée Henri-Aubanel / 2e Souvenir J.-Louis-Aubaressy

aimargues,trophée de l'avenir,course camarguaise

Entrée : Le plein - Organisateur : Cté des Fêtes - Présidence : Thierry Cure

Raseteurs droitiers : J Soler, G Montesinos, G Cano (sort au 3e), S Aroca (Rentre au 4e) Gauchers : L Bressy (sort au 6e), C Clarion, V Rodriguez, M Sanchez, R Guin (sort au 5e), F Lopez. Tourneurs : R Roux, J Dumas, C Garcia

Fait Marquant : Une minute de silence est observée pendant la capelado suite aux évènements,aimargues,trophée de l'avenir,course camarguaise suivie par un discours empli d’émois et de compassion  de JP Franc (Photo ⇒)  Maire de la Commune et conclue par la Marseillaise joué par la pena Los Sombreros reprise par les spectateurs.

Des après-midi comme ça, on en redemande. Des taureaux décidés, des hommes motivés et un président de course au top qui ne lésine pas, et ça part de là. De d’Arbaud, excellent premier à Courejau, avec cependant un bémol pour Tom (encore jeune), le trophée H. Aubanel, Souvenir Aubaressy a séduit.

aimargues,trophée de l'avenir,course camarguaiseL’investissement de Jérémy Soler a été logiquement récompensé d’autant que la qualité des rasets est là par leur trajectoire effilée et leur pureté. A gauche, Marc Sanchez, lui aussi distille de beaux gestes qui sont à remarquer. Les autres embrayent et c’est bénéfique pour tout le monde.

De quoi satisfaire l’ex-stagiaire, Thibaud Servière (⇐ Photo) devenu Président du Comité des Fêtes et sa dynamique équipe au moment de l’imposante des prix (à lire ci-dessous)

D’Arbaud – n°732 (Saumade) : Un premier qui ne permet aucune aimargues,trophée de l'avenir,course camarguaisefaute ni départ approximatif et qui sanctionne toute tentative hésitante ou limpide par une arrive sévère. Guin dès le raset d’attaque se fait bousculer, Lopez, Bressy (2), Montesinos, Sanchez et Soler s’en dégageront in extremis. 6 Carmen retour inclus avec ses ficelles pour une excellente bonne prestation chaleureusement applaudie. (Photo avec L. Bressy ⇒)

Tom – n°976 (Félix): Il court, il court, prenant les rasets à la traverse. Quand il se stoppe, allonge derrière Sanchez (2), Soler et Clarion. On voit chez lui de qualités certaines mais aujourd’hui, il avait décidé de les garder secrètes.  Rentre 1 ficelle en silence.

aimargues,trophée de l'avenir,course camarguaisePouchiche – n°003 (Saint Pierre) : Présent, il baisse la tête pour défendre ses principaux attributs près de 6’. A l’approche des planches il n’hésite pas à se lever ou à taper. Ainsi, Cano (⇐ Photo), Montesinos, Soler (2) et Bressy se feront tamponner. Porteur de son unique ficelle il entend son 6e Carmen à sa rentrée.

Bessoun – n°614 (Guillierme) : Vaillamment cède cocarde et glands en 3 minutes.  Aux ficelles, se place et s’engage avec vivacité sans céder deaimargues,trophée de l'avenir,course camarguaise terrain sur les longueurs. La tête passe plusieurs fois en conclusion. Cocardiérement, il se signale derrière Soler, Sanchez (3), Aroca et Rodriguez (Photo ⇒). 5 fois les honneurs plus rentrée avec ses ficelles après une  sérieuse prestation aux multiples facettes.

Milhaudois – n°817 (Lagarde) : Dès l’attaque s’envole derrière Guin. Les hommes le testent mais très vite vont en prendre la mesure et là, le biou va se bonifier au fil de temps. aimargues,trophée de l'avenir,course camarguaiseConsenti sans relâche, les actions se multiplient (une dizaine). Tape sur Sanchez avant de s’envoler derrière ce dernier ou Lopez (Photo). Il fait front, tient pied à tout. Une course de battant récompensée par 6 Carmen et l’ovation en prime.

Engora – n°049 (Aubanel Baroncelli) : Craint, il tamponne les planches derrière Montesinos avant de se jeter dans les tubes aux trousses de Sanchez (2). Les rasets sont calculés et au compte-goutte. Vif, il va encore conclure derrière Soler, Montesinos (3). aimargues,trophée de l'avenir,course camarguaiseSa course va crescendo avec de vives répliques. 2e gland en place il entend le disque à son retour joué 5 fois pendant et entend des applaudissements nourris.

    Engora s'envoie derrière M. Sanchez ⇒

Courejau – n°912 (Blatière-Béssac - HP) : Tout en parcourant la piste, il accepte les provocations et pousse quand il sent l’homme à sa portée.  Lopez et Sanchez (2 dont un avec saut), l’amèneront avec eux jusqu’à la limite. 4 Carmen retour inclus.

aimargues,trophée de l'avenir,course camarguaiseCourejau sur J. Soler

 

              Texte et photos
CYRIL DANIEL

 

 

***************************

REMISE DES PRIX
DE LA SEMAINE DE LA FETE VOTIVE
en présence du groupe de Traditions Les Cabidoules du Cailar

  • Meilleur lot de Taureaux jeunes de la Semaine:
    Manade Nicollin avec les n°169, 028 et 220
  • Meilleure Vache Cocardière de la course du mardi 12 juillet :
    Thérésa (Blatière Bessac)
  • Meilleur Raseteur de la course de Vaches Cocardières:
    Tom Vacaresse
  • Meilleur Taureau Neuf de la semaine:
    n°369 de la Manade Nicollin
  • Coup de cœur à la Manade Aubanel Baroncelli
    pour 80 ans de travail et de passion au pays des Raouba Vesso

***************************

                    

BEAUCAIRE *PALME D'OR, 1re journée* AS

Course du dimanche 17 juillet 2016

Première ébouriffante pour La Palme

beaucaire,palme d'or,course camarguaise

Duo Jupiter - Cadenas

Il n'y a pas de souci à se faire, la Palme est convoitée. Si Joachim Cadenas s'empare de la première place en faisant monter la température sur les gradins, Youssef Zekraoui et Maxime Favier n'ont pas dit leur dernier mot. Mais le chouchou du public a pris une belle longueur d'avance.

Spécial dédicace à Youssef Zekraoui qui, dans l'affolement général de la compétition, est le seul à garder la tête froide et respecter les cocardiers. La course aux attributs ne justifie pas le massacre d'un taureau. L'honneur d'un raseteur tient aussi à son comportement en piste.  Et il n'y a aucun règlement à invoquer pour cela, chacun est maître de ses gestes.

Les trois premiers taureaux ont tenu la dragée haute dans une lutte de haute volée. Boer (Occitane), excellent 1er, offensif, utilise toute la piste, multiplie les actions, longues séries et conclusions violentes. Rentre une ficelle.
Cohiba (Fabre-Mailhan) arrive à s'imposer dans le combat qu'il attaque en mouvement pour affiner son placement. La bataille fait rage aux pompons. Mais aux ficelles, placé, il fait le pas au départ et enclenche le turbo. Quand les hommes s'affolent, lui, fait du large. Rentre ses ficelles.

Trancardel (Bon) gère au mieux. Alterne les bons postes et les déplacements pour des actions poussées au ras des bois. 11'30 de bonne facture. 

L'agressivité d'Ulmet (Blanc) lui fait tenir 14 minutes trépidantes. Le taureau est revenu, après blessure, à son meilleur niveau. Décidé, bien positionné, il s'investit par des engagements poussés notamment sur les gauchers mais Cadenas le force à droite. Les offensives se multiplient pour des arrivées en fanfare.

Ca se gâte pour Biterrois (Rouquette) qui, n'arrivant pas à se placer, subit la foudre sans aucun égard. Dévarié par les assauts désordonnés - du grand n'importe quoi - il n'a que sa générosité à offrir.

Quant à Jupiter (Laurent), il tamponne un bon nombre de fois pour 8'30 flamboyantes. Des explosions énormes après Cadenas, Zekroui, Favier où il bascule à deux reprises.

Margasse (Rambier, hp) met du temps à se chauffer mais une fois à point, il enchaîne les actions jusqu'à exploser les planches. L'étalon a du placement et ne se livre pas pour rien. Son agressivité est dosée mais quand il vient, c'est une bombe jusqu'à traverser les planches après Faure et coincer la jambe de Cadenas, espérons-le sans mal pour le raseteur. Rentre ses ficelles.

MARTINE ALIAGA

La Marseillaise ouvre solennellement la Palme d'Or en mémoire des victimes de l'attentat de Nice, reprise par les spectateurs, le moment est fort.

En avant course, Renaud Vinuesa et son équipe donne un aperçu du spectacle "Crin Blanc" pour de jolis tableaux camarguais. Toujours aussi réussi !

Entrée : 3/4 d'arène. Organisateur : Affaires taurines. Président : Aurélien Laget. Raseteurs droitiers : Cadenas, Chekade, Faure, Katif, Sanchis, Mascarin. Gauchers : Allam, Ouffe, Zekraoui, M. Favier. Tourneurs: Joseph, Kerfouche, Cuallado, Estève, Khaled.

Trophée des As : Cadenas, 19 points ; Zekraoui, 14 ; Katif, 12 ; Favier, 9 ; Allam, 6 ; Chekade, 6 ; Mascarin, 2 ; Faure, 1

Trophée des Raseteurs : Sanchis, 16.

Classement de la Palme d'Or  (les sept taureaux comptent) : Cadenas, 37 (dont 7 points de bonification accordés par le jury de la Palme) ; 2. Zekraoui 19 (5 bonif) ; 3. Favier, 14 (5 bonif) ; 4. Katif, 12 ; 5. Sanchis, 8.