Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

13/09/2015

SAINT-MARTIN-DE-CRAU *VACHES COCARDIERES*

 saint-martin-de-crau,finale des vaches cocardières,valsière de chaballier,courses camarguaises

Samedi 12 Septembre 2015

Valsière, Baïonnette, Comète, l’au-delà !
 
Venu le temps des finales, c’est le Trophée Philippe-Thiers qui a ouvert les débats en ce samedi sous un temps très clément. Après une mise en scène des grandes occasions signée Patrice Blanc, une remise de cadeaux par le CT St Martinois à la manades Lescot qui fête son 140e  anniversaire, la capelado a  vu défiler 15 tenues blanches (11 + 4), qui n’étaient pas venues pour faire de la figuration… "Au moins ça a raseté", pouvait-on entendre des gradins clairsemés.
Si Rémi Guyon, invité, allait s’octroyer le prix du raseteur le plus méritant de la journée, Loïc Auzolle, également invité, pouvait y prétendre sans conteste et ce, même si le leader du Trophée, Thomas Dumont a été l’auteur de bons passages tout comme Marc Sanchez.
Malgré une ambiance des plus tendue en pistes (querelles, tension), les cocardières sélectionnées pour cette XXXVème Finale, à trois voire quatre exceptions près, ont donné satisfaction. Si Octopussy (Cocardière d’Argent) "sauve" la première partie, Valsière (Cocardière d’Or), Baïonnette et Comète se taillent les suffrages en seconde partie alors que Gypsie (lauréate des courses de sélection) tire son épingle du jeu.
La course :
Sans défense, mais alors aucune, Florette (Gros – n°001) se demande encore ce qu’elle est venue faire là, le public aussi d’ailleurs. 4 minutes vont lui suffire pour se faire dépouiller après s’être signalée derrière C. Clarion et J. Ferriol pour 2 Carmen. 
Upsa (Ricard – n°550) d’entrée domine les hommes qui très vite vont lui prendre le dessus. Alors, elle gagne le centre, acquiert un coup de tête et se montre très désordonnée et irrégulière. 5 Carmen malgré tout pour 5 finitions (T. Dumond 2, L. Auzolle, R. Guyon, J. Ferriol). 2e gland sur les cornes, elle retourne au toril avec l’air de Bizet.  
saint-martin-de-crau,finale des vaches cocardières,valsière de chaballier,courses camarguaisesPHOTO:
Auzolle et Octopussy
Octopussy (Chapelle – n° 855) va remettre un peu d’ordre par son placement, d’où elle sort à vitesse grand V pour poursuivre en accélérant jusqu’aux planches où elle menace l’homme de la corne (J. Ferriol, L. Auzolle 2, C. Miralles, C. Clarion) avant de se dresser derrière C. Miralles, C. Clarion ou L. Auzolle. Prenant l’ascendant sur les hommes en fin de course, elle conserve son 2e gland et entend son 7e Carmen à sa rentrée.
saint-martin-de-crau,finale des vaches cocardières,valsière de chaballier,courses camarguaisesPhoto:
Athéna - Guyon
Avant la pause, Athéna (Les Baumelles – n°665) ne parviendra pas à s’imposer face au rythme imposé par les hommes. Après avoir tapé sur C. Miralles, elle va se mettre en valeur dans de jolies enfermées derrière R. Guyon (2), M. Sanchez ou encore des échanges plus ou moins réguliers. 9 minutes saluées par un nombre démesuré de Carmen renouvelé à sa rentrée.

saint-martin-de-crau,finale des vaches cocardières,valsière de chaballier,courses camarguaises

▲ Valsière, manade Chaballier, Cocardière d'Or
et Stéphane Sanchez
Après la pause, place à la Cocardière d’Or tout fraîchement élue, pour son 3e titre, Valsière (Chaballier  - n°605). Dès la trompette d’attaque les planches vont briser aux trousses de R. Guyon. Vaillante certes, volontaire certes, spectaculaire surtout, elle va faire chavirer la course… Ses percutantes finitions, une quinzaine au total (J. Ferriol 3, R. Guyon 4, M. Sanchez 2, L. Auzolle 4, D. Maurel) et le déchaînement des hommes vont emballer et régaler le public. Seulement 5 Carmen pendant (?) rejoué à sa rentrée porteuse de sa 2nde ficelle. 

saint-martin-de-crau,finale des vaches cocardières,valsière de chaballier,courses camarguaises

▲ Baïonnette de la manade Pagès
aux trousses de Thomas Dumont
La démesure allait continuer avec Baïonnette (Pages – n°802). Facile d’un premier abord, acceptant tout, les hommes vont prendre confiance, la délestant de ses principaux attributs en moins de 2 minutes. Mais aux ficelles, quelle vaillance, quelle bravoure… Alors que certaines (ou même certains) auraient rendu les armes, elle va redoubler d’intensité dans ses répliques, de plus en plus  serrées et ses arrivées, où elle se dresse aux planches une bonne dizaine de fois (R. Guyon, T. Dumond 3, L. Auzolle, M. Sanchez, J. Ferriol, C. Clarion, C. Miralles, F. Aliaoui). A la 8e, C. Miralles pris de court se fait accrocher, chute et se sauve par-dessous les planches. Ouf ! Avec sa seconde ficelle (qu’elle défendait depuis la 5’) elle réintègre le toril avec un 10e Carmen.

saint-martin-de-crau,finale des vaches cocardières,valsière de chaballier,courses camarguaises

▲ Comète de Raynaud et Jeoffrey Ferriol
Jamais 2 sans 3. Avec Comète (Raynaud – n°824), la course allait maintenir le cap. Quelque peu brouillonne dans un premier temps, elle va très vite se reprendre, pourtant les hommes ne lui laissent guère de répit.  Sans difficulté apparente sur le raset (malgré une enfermée serrée sur J. Ferriol et une sur R. Guyon qui ne peut aller à la tête) c’est à l’arrivée que les choses se corsent. Elle peut taper L. Auzolle, J. Ferriol), ou encore s’envoler de plus en plus puissamment (J. Ferriol 2, R. Guyon 2, F. Aliaoui, M. Sanchez). Hautement spectaculaire, elle reçoit pour la 7e fois les honneurs à son retour au toril à la 9e.
saint-martin-de-crau,finale des vaches cocardières,valsière de chaballier,courses camarguaisesPhoto:
Gypsie de Briaux
et Christophe Clarion
Après cette demi-heure, tout feu tout flamme, Gypsie (Briaux Frères – n°007) allait étaler toute sa vaillance durant presque huit minutes où elle s’est mise en valeur dans des échanges rondement menés et raccompagnés jusqu’à la limite où la corne frôle les planches. 3 Carmen  et rentrée.
saint-martin-de-crau,finale des vaches cocardières,valsière de chaballier,courses camarguaises Photo:
Sarah de La Galère
sur Rémi Guyon
Pour conclure, Sarah (La Galère – n°917) ne va pas s’afficher dans un de ses meilleurs jours. Ne parvenant pas à se fixer, elle va honorer chaque raset, mais l’ensemble manque de fil conducteur même si ses finitions derrière R. Guyon (2), M. Sanchez, T. Dumont (2) et C. Clarion où les planches éclatent en morceaux,  font résonner le disque par 6 fois, rentrée incluse avec sa seconde ficelle.  
 
Texte et photos
CYRIL DANIEL
 
*********
 
Remise des prix
 
Raseteurs : 1er. Th. Dumont, 2. JL Ricci – 3. C. Clarion
4. C. Miralles – 5. M. Sanchez
Meilleur animateur de la finale : Rémi Guyon.
 
Cocardière d’Or 2015 : Valsière (Chaballier)
Cocardière d’Argent : Octopussy (Chapelle)
Meilleure vache de la finale : Baïonnette (Pagès)
Lauréate des courses de sélection (Promotion Ph. Thiers) :
 Gypsie (Briaux)
 
************
Entrée : 350 spectateurs
Organisateur : CTPR St Martinois
Présidence : Jacques Roumajon
Raseteurs : T. Dumond – J.L. Ricci – C. Clarion – C. Miralles – M. Sanchez – J. Ferriol – D. Maurel – L. Auzolle – R. Guyon – F. Aliaoui – D. Moine – M. Chig
Tourneurs : M. Arnel - C. Garcia - J. Dumas - G. Sagnier

07/08/2015

DECES

Vendredi 7 août 2015

Le manadier Yves Janin nous a quittés

C’est avec beaucoup de chagrin que nous avons appris le décès du manadier Yves Janin. Ardent défenseur des traditions, l’Espagne et la Camargue réunissaient dans son cœur sa passion de l’équitation. Dans son havre de paix du Grand Vallat sur les terres de Saint-Hilaire-de-Beauvoir, il bichonnait ses taureaux avec toute sa connaissance du métier d’éleveur. Affable et courtois, il n’avait pas son pareil pour conter avec sagesse, souvent avec humour et beaucoup de recul, les histoires des taureaux, des manades et des gens de bouvine.

La devise argent, bleu et blanc est en deuil et avec elle, toute la Camargue.

Les obsèques du manadier se dérouleront à Saint-Geniès-des-Mourgues, lundi, à 10 h.

A Josy son épouse, et Anne sa fille, nos condoléances attristées.

M. A.

 

31/07/2015

VESTRIC-ET-CANDIAC *VACHES COCARDIERES*

Jeudi 30 juillet 2015

De sacrés caractères…… ces vaches !
 
En ouverture de sa vote 2015, le village gardois de Vestric-et-Candiac ouvrait les hostilités avec un concours de manades de vaches cocardières, qui fut d’un excellent niveau avec du bétail qui avait décidé de donner le meilleur de lui-même. Mais pour cela, encore faut-il que les raseteurs lui en donnent les moyens. Et aujourd’hui, les 6 tenues blanches (+ 3 tourneurs) ont joué le jeu en adaptant leur travail régulier au comportement de chacune des vaches. Mais, comme dans toutes disciplines, il y a toujours des mécontents. Pour certains ça a mal raseté, pour d’autres trop ou il aurait fallu que……. Bref, on pourrait en parler toute la nuit.  
L’essentiel à la sortie étant d’entendre de la bouche du public : « On s’est bardé ! ». Et là ce fut le cas !
 
vestric,vaches cocardières,courses camarguaisesPhoto:
Héléna - Miralles
En première, Héléna (Blatière-Bessac – n°745) ne va pas mal s’acquitter de sa tâche. Bien que ne se fixant rarement, mais sans jamais quitter les planches, elle répond volontiers en mettant un peu d’application quand la pression monte, notamment  dans des conclusions derrière Dumont (2), Miralles (2) et Charnelet. Glands sur la tête, elle entend son 5e Carmen à son retour.
vestric,vaches cocardières,courses camarguaisesPhoto:
Carioca et Ferriol
Quel métier et quel punch pour Carioca (Raynaud – n°415). Elle s’engage promptement sur le raset pour ne lâcher prise qu’au bord des barrières où elle tape de la corne. A mi-course, bien que devenant plus difficile à manœuvrer elle ne refuse rien et conserve ses ficelles en musique pour la 5e fois.
vestric,vaches cocardières,courses camarguaisesPhoto:
Ninon - Charnelet
En troisième, Ninon (La Clapière – n°741) débute d’entrée par une grosse action sur Charnelet (Carmen). Par la suite elle accepte tout mais ne termine pas ses entames si ce n’est derrière Ferriol. Tenant le bord de la piste aux ficelles elle se fait davantage respecter et conclut sur Charnelet. Autant de fois le disque que d’actions,  renouvelé à sa rentrée.
Pour conclure la première partie, Valserine (Chaballier – n°143), ne va pas faire dans la dentelle. Rapide comme l’éclair, elle part sur tout et termine tête engagée sur les planches. Volontaire, elle répond à tout, brillant ainsi dans des séries récompensées par le disque répété en fin de course.
Octopussy (Chapelle – n°855) a manqué un peu de pression pour fournir le petit plus. Il faut dire que son positionnement, le plus souvent central n’a guère motivé les blancs, qui s’en sont adaptés tout de même. Vive, elle vient au bout. Ses arrivées serrées sur Ricci (2) et une série lui vaudront les honneurs par 3 fois, retour inclus porteuse de sa cocarde seulement coupée.
vestric,vaches cocardières,courses camarguaisesPhoto:
Comète - Dumont
Avec Comète (Raynaud) n°814), la course allait monter en intensité. Bien que subissant d’entrée le travail des hommes en honorant tout, lâchant même parfois, on aurait pu croire que…. Mais pensez-vous donc. Elle va alors nous transporter à des millions d’années lumières dans une course, pleine de méchanceté, de volontarisme et de spectaculaire. Entre coups de barrière (Ricci, Charnelet) et envolées de plus de plus intenses au fil du temps (Dumont 2, Miralles 2, Ricci 3 dont une à hauteur des tubes, Charnelet et Ferriol) les poursuites sont serrés (Miralles, Charnelet, Ricci). Des Carmen (8) et des bravos la raccompagnent porteuse de sa 2nde ficelle).
vestric,vaches cocardières,courses camarguaisesPhoto:
Clémence - Ricci
Bien dans lignée de sa marque, Clémence (Blatière-Bessac – n°541) a la hargne en elle et le diable dans le corps. Elle part sur tout ce qui bouge, tape sur tout. Miralles, Charnelet, Clarion, Ricci se feront tamponner aux planches. Une série en fin de course la rend plus vulnérable mais le final est tout autant animé. Le tout me musique (7 fois retour inclus).
Pour conclure, Lady Gaga (La Clapière – n°943), sera la moins expérimentée et la moins convaincante de l’après-midi. Très remuante et baissant la tête sur la réplique, les hommes font ce qu’ils peuvent. Fuyarde par moment (5 sauts) elle peut à d’autres se positionner à son avantage et ralentir les blancs. Rentre de ce fait ses glands en silence.
 
Texte et photos
CYRIL DANIEL
 
 
Entrée : Le plein (gratuit). Organisateurs : CTPR La Bouvino. Présidence : Jacques ROUMAJON. Raseteurs : Thomas DUMONT – Jean Louis RICCI – Mickael CHARNELET – Jeoffrey FERRIOL – Cédric MIRALLES – Christophe CLARION. Tourneurs : Gérald SAGNIER – Florian LOPEZ – Denis LABROUSSE

26/07/2015

VERGEZE *TROPHEE DE L'AVENIR*

Samedi 26 juillet 2015
 
TRELUS, RABINO, AU PRESENT
GABIER , TOPAZE et TRAQUET AU FUTUR

vergèze,courses camarguaises

Topaze - Sanchis

vergèze,courses camarguaisesPour son avant dernier jour de fête, la Commission des festivités de la cité gardoise offrait un concours de manades comptant pour le Trophée de l’Avenir qui allait être animé par les 6 invités (aidés de 2 tourneurs) qui ne sont pas parvenus à donner le rythme  nécessaire pour combler les temps morts. A leur décharge, être 6 dans cette piste, ô combien à l’avantage des taureaux, est très insuffisant.  Néanmoins, chacun apporte sa pierre à l’édifice pour faire en sorte que ...
► Photo : Gabier - Olivier Ruiz.
Chez les noirs, si Trélus (Saumade) et Rabino (Raynaud) en valeurs sûres s’imposent, les révélations viennent de chez Gabier,  Topaze et Traquet, même si ce dernier fut trop peu sollicité.
Messorgue (Chaballier – n°716) : véritable coureur de fond, il arpente la piste dans tous les sens durant de longues minutes avant de se caler davantage et s’engager sur le raset en toute franchise, mais l’ensemble a un reflet brouillon et indiscipliné (3 sauts). Rentre se 2sde ficelle en silence.  
vergèze,courses camarguaisesPhoto:
Traquet - Charnelet
Traquet (Félix – n°846) : c
lassique, il va imposer les règles du jeu. Placé, il attend le travail qui ne vient pas toujours. Ses répliques sont appuyées derrière Charnelet (Carmen), Sanchis, alors de Miralles ne peut aller à la tête. A 100 euros, la 1re ficelle retourne au toril en musique.
vergèze,courses camarguaisesPhoto:
Trélus - Ruiz
Trélus (Saumade – n°712) : 
c’est lui le patron. Cul aux planches, il attend les vrais rasets pour s’élancer dans une poursuite sévèrement conclue de la corne. Ruiz (3), Miralles, Sanchis vont l’amener dans de belles trajectoires et la menace engagée à l’arrivée sera présente. Cédant un gland en début, Sanchis va s’octroyer sa cocarde à 190€ à la 13e.Les honneurs (pour la 5e fois) le raccompagnent au toril.
vergèze,courses camarguaisesPhoto:
Rabino et Miralles
Rabino (Raynaud – n°360) :
le vétéran de l’étape est venu retrouver l’envie après un début de saison plutôt calme. Sans forcer, il va faire ce que les hommes vont lui demander en passant la vitesse supérieure derrière Ruiz (3), Charnelet, Miralles ou encore Sanchis où il se soulève à l’arrivée. A 120€, la 1re ficelle retourne au toril avec un 7e Carmen.
Après ces deux pointures, si l’on peut s’exprimer ainsi, Topaze (Saint-Pierre – n°721) va défendre vaillamment ses principaux attributs en se signalant aux bois derrière Charnelet (Carmen). Aux ficelles rebelote, il enchaîne  et ramène jusqu’à la limite les rasets sans baisser de rythme avant d’en laisser la 1re dans le crochet de Sanchis à la dernière minutes.
Volontaire, aussi le petit Gabier (Lagarde – n°098) qui avec bravoure et volonté va se défendre en répondant au tac-au-tac. A  chaque arrivée, il tape du frontal ou des cornes et peut se lever (Ruiz 5 – Cartalade – Benoit) ou encore sauter comme en fin de course derrière Charnelet et Ruiz. Cédant sa 2nde ficelle sur la trompette, il rentre avec un 8e Carmen.
En dernier, et hors-point, Omega (Blatière-Bessac) devra attendre sa dernière minute de course pour recevoir le premier raset. Ponctuée de 4 sauts (par ennuis) sa prestation sera faussée. Retour en silence avec la totalité de ses attributs.
Texte et Photos
CYRIL DANIEL
Entrée :   ½ arène. Organisateurs : Commission des Festivités.
Présidence : Claude Chevalier. Raseteurs : Boris Sanchis  - Mickael Charnelet – Cédric Miralles –  Kevin Cartalade – Benjamin Benoît – Olivier Ruiz. Tourneurs : Benoit Joseph – Stéphan Fargier

25/07/2015

VERGEZE *VACHES COCARDIERES*

Vendredi 24 juillet 2015

CAURA LA PETILLANTE
GAZETTE et MOUSTELLO LES FINES BULLES

vergèze,trophee des vaches cocardieres,courses camarguaises

Moustello avec Thomas Dumont

 
C’est loin d’être la foule à l’heure de la capelado, sous un soleil de plomb, pour ce concours de manades de Vaches Cocardières. Les 6 invités et 4 tourneurs à défiler n’auront pas la tâche facile face à de rigoureuses cocardières notamment Caura et Gazette même si cette dernière fut en dessous de ce qu’elle sait faire. Est-ce manque d’envie, la chaleur, ou le poids des ans ?
En maillot jaune, Thomas Dumont a entraîné le reste de la troupe qui sans relâche mais sans constance  a fait de son mieux  pour tirer le maximum des vaches, pas toujours en osmose avec ce qui leur était demandé.
En première, Gisèle (Blatière-Bessac – n°348) sans se fixer ne va pas se faire submerger. Sur les déplacements, elle ignore les sollicitations. Un peu plus stable aux ficelles elle ne se livre que comme elle a envie et conserve de ce fait ses ficelles.

Moustello (Chapelle – n°508) : bien disposé, elle se livre et se défend avec un petit coup de tête et une légère anticipation (Miralles, Dumont, Charnelet). Sur les rasets allongés, elle conclut tête dessous les planches (Miralles,  Cartalade, Dumont). 2 enchaînements  de rasets avant de réintégrer le toril avec son 1er gland et son 6e Carmen. Avant la pause Sarah (Chaballier – n°701) s’engage avec vivacité sur le raset qu’elle quitte rapidement. Plus coopérante en fin de course, elle permet quelques échanges mais…… Avec ses ficelles elle retourne à l’étable avec le disque joué 4 fois.
vergèze,trophee des vaches cocardieres,courses camarguaisesPhoto :
Caura sur Miralles
Caura (Blatière-Bessac – n°547):
après un léger flottement, utilise judicieusement  les avantages de la piste et demande l’implication des hommes qui vont la solliciter sans relâche. Miralles, Cartalade, Clarion (2), Ricci et Dumont seront sévèrement raccompagnés. Imposant ses règles, elle conserve son 2e gland (à 100€) et entend les honneurs pour la 8e fois à sa rentrée.
Même si elle n’a pas la verve qui en a fait la Cocardière d’Or 2009 et 2012, Gazette (Chapelle – n°315) du haut de ses 12 ans, va imposer le respect. Ses anticipations et  poursuites initiales sont vives et serrées (Miralles, Dumont, Charnelet, Dumont). Mais petit à petit, son placement devient plus irrégulier et ses réactions perdent en intensité. Dumont et Charnelet seront raccompagnés aux planches. Avec ses ficelles elle repart au toril sous un 8e Carmen.
Duchesse (Chaballier – n°309) n’est pas réellement dans le coup. De son placement aléatoire (tantôt central, tantôt à 3 mètres du pourtour) elle s’engage avec plus ou moins de volonté… Ces ripostes sont brèves sauf derrière les tourneurs ou les rasets de loin où elle tamponne. En silence elle rentre ses ficelles sans avoir convaincu.
Pour conclure, la benjamine de l’étape, Fiélouse  (Blatière-Bessac – n°964) va se montrer très fuyarde avec une bonne dizaine de sauts inutiles. A revoir un peu plus aguerrie.
 
▼ Gazette avec Clarion

vergèze,trophee des vaches cocardieres,courses camarguaises

 
Texte et photos
CYRIL DANIEL
 
Entrée : ¼ à la Capelado – 1 petite ½ à la fin malgré la gratuité.
Organisateurs : Commission des Festivités.
Présidence : Claude CHEVALIER qui à un moment nous l’a joué à la Cocarde d’Or en primant des attributs à 300 € vite ramenés à 30€ (mdr!)
Raseteurs : Thomas Dumont  - Mickael Charnelet – Cédric Miralles – Christophe Clarion – Jean Louis Ricci – Kevin Cartalade
Tourneurs : Mickael Arnel – Denis Labousse – Benoit Joseph – Florian Lopez

21/07/2015

RASETEURS

Mardi 21 juillet 2015 - A mi-saison

Chance !

Au fil des courses, de nouvelles têtes sortent des rangs

Raseeurs,courses camarguaisesIls rasètent sans calcul, se livrent aux taureaux. Corps et âme. Ils dessinent sur le sable des arabesques captivantes et provoquent des éclats réjouissants. Pas d’arrière-pensée pour ces crocheteurs qui emballent les cocardiers et tiennent le public en haleine. Dans la chaleur de cet été 2015, la chance sourit à la course camarguaise. Si, si ! Ne boudons pas notre plaisir. De frémissements prometteurs aux jours de gloire, nous les avons espérés. Ils sont au rendez-vous, réjouissons-nous!

Certains ont mis du temps à mûrir, tous payent le prix fort de leur passion et cumulent coups, plaies et bosses. La corne a frappé mais n’a jamais modéré leur don de soi. Mehdi Belgourari, Ziko Katif, Youssef Zekraoui, Sofiane Rassir, Jérémy Aliaga, Maxime Favier et l’incroyable Joachim Cadenas.

Une nouvelle génération se lève qui fait honneur à ses aînés et poursuit la longue chaîne des rasibles valeureux. Une chance pour le public qui, dans la grisaille de certains après-midi, profite de ces bulles de bonheur pur. Des hommes en blancs qui transmettent leur plaisir avec témérité, spontanéité. Ils nous font peur, nous étonnent, nous séduisent quand au plus près des cornes, ils aimantent les taureaux. Quand avec panache, ils entrent dans le périmètre de vérité délimité par la bête. Quand complices du barricadier, ils offrent des corps à corps explosifs.

Tous ne sont pas des compétiteurs, certains ont la main sûre, d’autres cumulent les qualités... L’un a le “duende”, l’autre “l’œil du tigre”, celui-ci est artiste, un tel plus tenace, celui-là plus acrobate... Mais tous, quand plus rien ne va en piste, quand les cocardiers s’inscrustent, quand les blancs calent, eux rasètent encore et encore... 

La course camarguaise a besoin de tous ses raseteurs. Des cadres expérimentés, bien sûr, mais aussi de jeunes qui amènent une nouvelle flamme. En piste, ce n’est pas la fête tous les jours, ce n’est rien de le dire... Alors ne ratons pas les pépites quand elles brillent, là, sous nos yeux.

MARTINE ALIAGA
PHOTO C. ITIER

 

15/07/2015

64e TROPHEE TAURIN MIDI LIBRE - LA PROVENCE

TAUREAUX CLASSÉS 2015

MANADE AGU : Hébus

AUBANEL-BARONCELLI : Vincent
L'AURORE : Burano

LES BAUMELLES : Aïoros, Garlan, Maï, Optimus, Regain, Santen

BLANC : Agassoun, Catouli, Fandango, Pegoulier, Ulmet, Siffleur
BLATIERE-BESSAC : Canio, Césarion, Frelon, Ivanhoé, Jivago, Mécano, Sisley, Vergézois, Vallespir
BON : Apollon, Chambao, Clodomir, Monro, Trancardel
LE BRESTALOU : Renard, Zeus
BRIAUX : Nîmois, Perdigau
CAILLAN : Esmero, Estreloun, Tastaïre
CAVALLINI : Artiste

CHAPELLE : Prince
CHAUVET : Arlésien, Bouby, Colvert, Couet, Jupiter, Prince, Toscan
COUGOURLIER : Lucas
CUILLE : Horacio, Loubard, Mandarin, Mignon, Modiano, 
Mollières, Notaire, Oenologue, Pharmacien, Vison
CYR : Lebrau

ESPELLY-BLANC  : Serpatier, Miro
FABRE-MAILHAN : Castellas, Cigalon, Cohiba, Daudet, Marcias, Purpan, Quito, Raimu
FELIX : Othello, Vincent
FOURNIER : Menestrel, Mouret
LA GALERE : Cruchot, Lucas, Oscar, Rudy, Saint-Eloi, Tyrosse
GILLET : Afouga, Gregaou, Lugar, Mari Peu
GRAND SALAN : Perille
GUILLIERME : Aroujo, Bessoun, Estepous, Lou Cran, Rabina, Ventareu
HERVAS : Rafiot
JANIN : Rex, Sparagus
LE JONCAS : Fetiche, Patton, Talleyrand
LAFON : Vibre
LAGARDE : Azzaro, Hephaïstos, Papagaï, Rouffian
LAURENT : Cassius, Cyrano, Fouquet, Téflon, Troubadour
LAUTIER : Attila, Baryton, Brutus, Cardinal, Chico, Elégant, Gascon, Germinal, Malaga, Phoebus
LAYALLE : Courlis, Ibis, Landais, Lou Pastre, Mimosa
MARTINI : Baroudeur
NICOLLIN : Camarié, Embrun, Juvénal, Pélican, Perceval, Platon, Sugar, Sultan, Sylverado, Topaze, Tzigane
OCCITANE : Boer, Crapone
LOU PANTAÏ : Beleü, Pernen, Pirate
PAULIN : Camerone, Icare, Lou Battre, Queyras, Ubaye
PLO : Quassard, Quolibet, Ramier, Roussillon
RAYNAUD : Angelo, Escamillo, Marco Mau, Rabino, Ratis
LE RHONE : Banaru
RIBAUD : Gaura, Riquet
RICARD : Absolut, Bendor, Djangoa, Garlaban, Perroquet, Trident, Vaccares
RICHEBOIS : Canaille, Moineau, Moustic, Pierrounet
ROUQUETTE : Apparicio, Ulysse
ROUSSEAU : Albator, Fanfaron
SAINT-ANTOINE : Aramis, Greco, Orion
SAINT-PIERRE : Calabrun, Cerf, Merlan, Vaunageol
SAUMADE : Belagio, Castor, Clovis, Django, Jacob, Médoc, Pourpier, Saladin, Scipion
LES TERMES : Athos, Hélios
LA VIDOURLENQUE : Apollon, Camaï
VINUESA : Bayle, Chamaco, Mesrine, Pavoun. 

10/07/2015

CLASSEMENT DES RASETEURS

Courses et classement,courses camarguaises

CLASSEMENT DES RASETEURS

Parution du vendredi 10 juillet

Trophée des As - Gr.1 

1. CHEKADE Amine (D) 320

2. KATIF Ziko (D) 265

3. BELGOURARI Mehdi (D) 219

4. AUZOLLE Loic (D) 214

5. ALLOUANI Sabri (D) 169

6. FOUR Bastien (G) 159,5

7. ZEKRAOUI Youssef (G) 142

8. ALIAGA Jérémy (G) 138,5

9. AYME Anthony (D) 131

10. OUFFE Julien (G) 105,5

11. FAVIER Maxime (G) 80,5

12. BENAFITOU Ilias (D) 75

13. RASSIR Sofiane (G) 69

14. BOUHARGANE Jamal (G) 58

15. BRUSCHET Romain (D) 40

16. MARTIN Jérôme (G) 23

17. ALLAM Fayssal (G) 22,5

18. POUJOL Hadrien (G) 22

19. BENAFITOU Adil (G) 13

20. GLEIZE Alex. (D) 10

21. GROS Romain (D) 5

22. OUTARKA Lahcène (D) 5

23. VILLARD Benjamin (D) 3

Trophée des Raseteurs - Gr.2

1. GUYON Rémi (D) 188

2. JOURDAN Victor (D) 159

3. MAUREL David (D) 158

4. MARQUIER Mathieu (D) 148

5. CLARION Christophe (G) 141

6. SANCHIS Boris (D) 138

7. FOUGERE Dimitri (D) 109

8. OUDJIT Jean-Henri (D) 105

9. SANCHEZ Marc (G) 101

10. BENAFITOU Nabil (G) 99

11. MOUTET Damien (D) 91

12. MARTIN COCHER D. (G) 86

13. FERRIOL Jeoffrey (G) 77

14. SABATIER David (D) 73

15. ALIAOUI Farid (G) 62

16. OUFDIL Icham (D) 38

17. MONDY Thomas (G) 32

17. MOINE David (D) 32

17. PINTER Jérémy (G) 32

17. GOUGEON Mickaël (G) 32

21. ALARCON Loïc (G) 28

21. CAIZERGUES Kévin (D) 28

23. ERRIK Radouane (G) 27

23. IBARRA Rémy (D) 27

23. CARTALADE Kévin (G) 27

26. MARTINEZ Damien (D) 23

27. GAUTIER Anthony (D) 22

28. GARCIA Ludovic (G) 21

29. BINI Benjamin (D) 20

29. CANO Guillaume (D) 20

29. VIC Jonathan (D) 20

32. GRAMMATICO Fabien (D) 19

32. GUIN Romain (G) 19

34. RICCI Jean-Louis (G) 16

35. MEBAREK Sidi (G) 15

36. CHIG Mohamed (D) 11

37. JODAR Emmanuel (D) 8

38. MIRALLES Cédric (D) 6

38. CHARNELET Mickaël (D) 6

40. BOYER Frédéric (G) 5

40. MONDY Romain (D) 5

40. PAPARONE Nicolas (D) 5

40. RUIZ Olivier (G) 5

44. BENOIT Benjamin (D) 2

Trophée de l’Avenir - Gr.3

1. CIACCHINI Jérémy (D) 289

2. DUNAN Stéphane (D) 282

3. CADENAS Joachim (D) 269

4. ROBERT Geoffrey (G) 256

5. SOLER Jérémy (D) 213

6. FAURE Lucas (D) 207

7. ZBIRI Smaïn (G) 176

8. MARIGNAN Vincent (D) 163

9. MERIC Marvin (G) 157

10. CHARRADE Antoine (D) 147

11. PRADIER Yoan (D) 130

12. GAILLARDET Joan (G) 123

13. SABOT Benjamin (D) 105

14. MONTESINOS Gaby (D) 74

15. MARTIN François (D) 60

16. EL HAJJOUJI Fouad (G) 56

17. ROIG Thomas (D) 52

18. MATEO Ludovic (G) 39

19. ANANE Mehdi (G) 18

20. ORTIZ Rodrigue (D) 12

21. GRANIER Jean-Baptiste (D) 4

22. ZINI Walid (G) 3

*****************

 

02/07/2015

MARGUERITTES

Le CT La Bouvina aux Embiez

 marguerittes,ct la bouvina,les embiez,courses camarguaises

marguerittes,ct la bouvina,les embiez,courses camarguaisesUne fois de plus le clan Ricard, ambassadeur de la culture taurine aura mis un point d’honneur à faire découvrir nos traditions aux multiples néophytes débarqués sur  l’archipel à l’occasion de cette Féria.

marguerittes,ct la bouvina,les embiez,courses camarguaisesSi la représentation de la manade Lescot fut à la hauteur de sa réputation, la pena La Gardounenque quant à elle ne fut pas en reste à l’heure des convivialités, accompagnant  le Club Taurin La Bouvina de Marguerittes pour assurer une ambiance des plus torrides d’un bout à l’autre de l’île;

Ces derniers improvisèrent à l’heure de l’aïoli, un paquito géant qui entraina tout les convives de la salle Ste Marthe dans leur sillage…

Une journée qui restera mémorable, un grand bravo à tous !



Texte et photos
Eric MARC

 

25/06/2015

LA GRANDE-MOTTE *SAMEDI ET DIMANCHE*

Les 27 et 28 juin 2015

Le week-end camarguais du Gregau

la grande-motte,ct lou gregau,courses camarguaisesLe CT Lou Gregau fait vivre les traditions camarguaises tout au long de l’année avec et pour les Grand-Mottois et se démultiplie l’été venu pour les nombreux touristes. Et si les taureaux-piscine animent les arènes Juan-Bautista, en juillet et août (mardis, jeudis et dimanches soirs, 21 h 30), en ce dernier week-end de juin, c’est toute la palette des animations camarguaises qui sera présentée.

Abrivado et bandido vont rythmer les festivités et dimanche (11 h) c’est la roussataïo de la manade Marié qui défilera en ville jusqu’aux arènes. Les jeunes des écoles de raseteurs seront mis en avant en ouverture des deux courses. Pour les deux affiches, le casting est soigné tant au niveau bétail que raseteurs. Chez les blancs, quelques belles pointures comme Katif et Aliaga, samedi ; dimanche, le retour de Four, Ouffe l’homme en forme du moment accompagnent Ayme, A. et I. Benafitou, Clarion, Gleize et Jourdan. Les néophytes autant que les afeciouna devraient y trouver leur compte. D’autant que l’ambiance est chaleureuse dans ce coin de Petite-Camargue qui cultive l’authentique au pied des modernes Pyramides.

MARTINE ALIAGA

AU PROGRAMME

SAMEDI

11 h 30, festival d’abrivado, 6 manades. 15 h 30, taureaux emboulés de Lautier pour l’école de raseteurs de Portiragnes. 16 h, 7 €, Avenir, Trophée Michel-Séverac. Dans l’ordre de sortie : Queribus, Farfelu, Cenote, Byros, Renard, Picpoul et Cupidon. 18 h, festival de bandido.

DIMANCHE

11 h, roussataïo manade Marié de l’avenue de l’Europe jusqu’aux arènes. 11 h 30, festival d’abrivado, 5 manades. 15 h 30, taureaux emboulés du Levant pour l’école de raseteurs de Marsillargues. 16 h, 10 €, As, Trophée de la Grande-Motte. Dans l’ordre de sortie : Vibre, Perceval, Artiste, Roussillon, Phœbus, Léo, Papalino. 18 h, festival de bandido. Possiblité de restauration sur place. Animation : peña Cinq à Sète.

 

04/06/2015

VACHES COCARDIERES

Mercredi 3 juin 2015

UNE DER DES SELECTIONS CAPTIVANTES !

vestric,vaches cocardières,courses camarguaises

▲ La 107 du Brestalou sur Aboughazi

 
En ce mercredi 3 juin, la huitième course de ligue organisée par le Trophée Philippe-Thiers mettait un terme aux courses de  sélection 2015. Et pour une dernière, ce fut très plaisant à suivre et très vivant malgré un déséquilibre évident chez les tenues blanches (5 droitiers pour un gaucher) ne permettant pas toujours aux vaches le maximum de leurs possibilités. Malgré ce, outre les deux raseteurs confirmés, les stagiaires entraînés par Fayçal ABOUGHAZI ont donné du jeu, pour le plus grand plaisir des présents et notamment de l’Ecole Jeannine Manuel de Paris XVème  venue s’imprégner de la fibre camarguaise.  
1/ N°818 (Lafisca) : Avec son placement dans les angles, elle ne va se faire bousculer. Par contre, lorsqu’elle en sort, elle se montre volontaire en appuyant ses poursuites (Aboughazi – Rodriguez) et joue d’un petit coup de tête défensif au contact. Ficelles autour des cornes, elle retourne au toril avec un 5e Carmen.
vestric,vaches cocardières,courses camarguaisesPHOTO
La 919 sur Aboughasi
2/ N°919  (La Galère) :
Après un début calme, elle va enclencher la vitesse supérieure. Brillante dans les séries,  ses réactions redoublent d’intensité et les actions aux planches s’enchaînent. Aboughazi (2), Miralles (2), Rodriguez et Ameraoui se feront tamponner avant qu’elle bascule derrière Aboughazi. Une petite dizaine de fois les Honneurs renouvelés aux termes d’une prestation prometteuse.
3/ N°970 (Félix) : Sans cesse en mouvement, elle s’engage fort sur le raset mais ne conclut que très rarement. Abouhazi et Ameraoui se feront serrer de près pour 3 récompenses, retour inclus avec ses ficelles.
4/ N°108 (Brestalou) : Ca court, ça court, ça court, pendant  de 6’30 en prenant les rasets à la traverse. Puis soudain, elle se place et les hommes ne vont pas la lâcher. Présente, sur tout, elle appuie de plus en plus ses poursuites pour les conclure en passant la corne. C’est encore vert, mais ô combien prometteur.  6 Carmen et retour avec ses ficelles.
5/ La  N°905 (Saint-Louis)  va avoir du mal à rentrer dans la course. Il faut la forcer pour qu’elle face les choses. Elle fait le minimum syndical (en se livrant toutefois) mais ses réactions dont difficiles  à cerner. Un petit Carmen la raccompagne tout de même.
vestric,vaches cocardières,courses camarguaisesphoto
La Cavallini sur Ameraoui
6/ N°020 (Cavallini):
Dès le raset d’attaque de Ameraoui, elle brise les planches, heurte le pilier et se renverse en piste. Il n’en fallait pas moins pour que l’activité ralentisse surtout qu’en plus, elle coupe le terrain et stoppe au ras des planches qu’elle va enjamber derrière Dumont. Elle reste en possession de ses ficelles et entends le disque pour la 2e fois à son retour au toril.
7/ N° 107 (Brestalou) : A l’inverse de sa collègue de pâture, elle va être d’entrée dans le bain. Sa vitesse, ses anticipation vont mettre à mal les hommes, notamment Aboughasi, fortement enfermé sera déséquilibré avant de chuter et se faire malmener, sans mal. Elle finit en tapant derrière Miralles. 3 fois le disque, rentrée incluse.
▼ La 107 du Brestalou sur Boulmaoui

vestric,vaches cocardières,courses camarguaises

Pour conclure, la 122 (La Galère) est un peu compliqué pour une dernière. Collé aux planches elle répond sérieusement quand l’homme rentre dans son terrain. On lui sent des qualités, mais elles resteront gardées en secret faute de combattant.  
 
Texte et photos
CYRIL DANIEL
 
 
Entrée : 155 Entrées payantes. Organisateur : Trophée Philippe THIERS
Présidence : Jacques ROUMAJON
Stagiaires : Faycal ABOUGHASI – Naim BOULMAOUI – Loïc AMERAOUI - Vivien RODRIGUEZ
Raseteurs Confirmés : Thomas DUMONT – Cédric MIRALLES
Tourneurs : Patrick RANC – Olivier ABBAL
 
************
 
A l’issue de cette dernière course de sélection, les membres du Trophée Philippe-Thiers se sont réunis afin de choisir les 8 meilleures vaches, parmi les 62 vues, qui composeront la Finale qui se tiendra, dans les Arènes de Vestric le mercredi 17 juin 2015 à 15h30.
Ont donc été retenues, dans l’ordre de sortie
1/ N°001 de la Manade GROS
sélectionnée le 2 avril 2015 à CABANNES
2/ N° 022 de la Manade ST PIERRE
sélectionnée le 13 mai 2015 à VESTRIC
3/ N°021 de la Manade NICOLLIN
sélectionnée le 06 mai 2015 à VESTRIC
4/ N°806 de la Manade RIBANSOL
sélectionnée le 13 mai 2015 à VESTRIC
5/ N° 007 de la Manade BRIAUX
  sélectionnée le 13 mai 2015 à VESTRIC
6/ N°016 de la Manade RICARD
sélectionnée le 20 mai 2015 à VESTRIC
7/ N° 927 de la Manade CHAPELLE
sélectionnée le 2 avril à CABANNES
8/ N°141 de La Manade CHABALLIER
sélectionnée le 20 mai 2015 à VESTRIC
**************
Ont d’ores et déjà été attribués les prix suivants :
Meilleur lot présenté :
Manade NICOLLIN
Meilleure Vaches des 8 Courses :
N°007 de la Manade BRIAUX
**************
 
 

23/05/2015

LES COURSES JUSQU'AU JEUDI 28 MAI

LOGOTT.jpg

TROPHEE DES AS

DIMANCHE 24 MAI

les courses jusqu'au jeudi 28 mai,courses camarguaisesLE GRAU-DU-ROI : 16 h 30 (capelado 16 h), 11 €, SAS Ribera, 

dél. Malaval. Chr. SAINT-HILAIRE

Nicollin : PELICAN - Bon : CHAMBAO - Blatière-Bessac : SYSLEY Vinuesa : MESRINE - Paulin : CAMERONE

Saint-Antoine : ORION - QUARANTE SOUS (hp)

Groupe 1 - Raseteurs : Allouani, Auzolle, Belgourari, Bouhargane

Chekade, Four, Katif, Favier, Zekraoui

Réservations :  04 66 51 12 12

LUNDI 25 MAI

LUNEL : 16 h, 11 €, Lunel Toro, dél. Manchon. Chr. MALI

Trophée Pescalune (3e) - 2e Trophée Patrick-Castro

Janin : SPARAGUS - Raynaud : ANGELO - Plo : QUASSARD

Le Rhône : BANARU - La Vidourlenque : CAÏMAN - Cyr : LAOS 

Groupe 1 - Coef 1,5 - Raseteurs : Allam, Auzolle, Chekade, Favier, Four

Katif, J. Martin

Réservations : 04 67 71 13 27

FONTVIEILLE : 16 h 30, 10 €, CT Fontvieillois, dél. Borg. Chr. ESTEVAN

La Galère : CRUCHOT - LOU BARRI - Chauvet : JUPITER - COLVERT

Gillet : TONEN - MARI PEU

Groupe 1 - Raseteurs : Ayme, Cadenas, Ciacchini, Martin Cocher, Ouffe, Sabatier, Villard, Zekraoui

TROPHEE DE L’AVENIR

SAMEDI 23 MAI

CAISSARGUES : 16 h, 8 €, CT Lou Saquetoun, dél. Fabre. Chr. REMY

Ricard - TADORNE - OFFLEY - Plo : PAVOT - QUILOU

Thibaud : MALIBU - JACQUET

Groupe 3 - Raseteurs : Charrade, Dunan, Méric, Ruiz, Sabot, Sanchez

MARGUERITTES : 16 h 30, 8 €, CT La Bouvina, dél. Gueiffier. Chr. G.M.

Complète de Fabre-Mailhan : BARCARIN - CALISSON

PISTOU - CITADIN - DIOGENE - COUTARD

Groupe 3 - Raseteurs : Bouhargane, Clarion, Pradier, Oudjit, Robert

Soler, Zbiri

DIMANCHE 24 MAI

CAISSARGUES : 16 h, 8 €, CT Lou Saquetoun, dél. Castagnier. 

Chr. G. M. 

Cuillé : FAUCON - GIVALOND - Blanc-espelly : LISTOUN - CAELIUS

Didelot : ARAGON - CASSIEU

Groupe 3 - Raseteurs : Charrade, Dunan, Pinter, Ricci, Ruiz, Sabot

MARGUERITTES : 16 h 30, 8 €, CT La Bouvina, dél. Gueiffier.

Chr. JEANNOT

Martini : LANCIER - Les Baumelles : ATTILA - Bon : APOLLON

Raynaud : CRIQUET - Navarro : RAPHELOIS - Vidourlenque : APOLLON

Groupe 2 - Raseteurs : Clarion, L. Garcia, Pradier, Robert, Oudjit, Soler, Zbiri

LANSARGUES : 16 h, 9 €, Comité des fêtes, dél. Gil. Chr. MALI

Cuillé : EPERVIER - Lou Pantaï : TESTON - Chaballier : PAPALINO

Saumade : CARUSO - GENEPY - Rambier : MARGASSE - Plo : URSIN (hp)

Groupe 3 - Raseteurs : N. Benafitou, Cadenas, Faure, Montesinos, Ortiz

Rassir, Sanchez, Vic

LE CAILAR : 16 h, 8 €, CT Lou Senglié, dél. Aumède. Chr. PANI

Lagarde : UCHAUDOIS - Saumade : LLORCA - Saint-Pierre : CALABRUN

Raynaud : LISQUET - Occitane : ACHILLE - Pagès : GRILLON

Groupe 2 - Raseteurs : Alarcon, Gros, Guyon, J. Martin, Méric

Miralles, Moutet

EYRAGUES : 16 h, 9 €, CT La Bourgine, dél. Blanc. Chr. CHRISTOPHE

Ribaud : GABIER - SANDERO - Fabre-Mailhan : LETINO - NECTAR

Caillan : ESMERO - ARCHIMEDE

Groupe 2 - Raseteurs : Aliaoui, Boyer, Bruschet, Errik, Maurel, Oufdil

LUNDI 25 MAI

CAISSARGUES : 16 h, 8 €, CT Lou Saquetoun, dél. Fabre. Chr. JEANNOT

Guillierme : TIBERE - SAINT-OMER - Bon : VARGAS - FIGARO

Raynaud : APACHE - CABERNE

Groupe 3 - Raseteurs : Charrade, Dunan, Ricci, Ruiz, Sabot, Sanchez

MARGUERITTES : 16 h 30, 8 €, CT La Bouvina, dél. Mouillor. 

Chr. REMY

Guillierme : LIMBERT - Les Baumelles : AGASSIN - Plo : SCAMPI

L’Amarée : PERNOT - La Vidourlenque : EROS - Le Rhône : BRIANÇON

Groupe 3 - Raseteurs : Cartalade, Clarion, Oudjit, Pradier, Robert, Soler, Zbiri

EYRAGUES : 16 h, 9 €, CT La Bourgine, dél. Bernard. Chr. STEPHANIE

Guillierme : MIASSET - Les Baumelles : PIXY - POUGAOU

Navarro : GUICHOU - Layalle : LANDAIS - Paulin : QUEYRAS

Groupe 3 - Raseteurs : Aliaoui, Bruschet, Errik, Grammatico, Guyon

Maurel, Méric

COURSES

VENDREDI 22 MAI

PEROLS : 18 h, gratuit, Service des festivités, dél. Bru . Taureaux jeunes en promotion des manades Paulin, Daumas, Vinuesa, Janin. Raseteurs : Belgourari, Cano, Fougère, Ouffe, Rassir, Ricci. Tourneurs : Kerfouche, Joseph.

RAPHELE-LES-ARLES : 17 h, 7 €, CT Raphèle, dél. Ayme. Taureaux jeunes en promotion, manades Fournier, Chauvet. Raseteurs : Matéo, Méric, Montesinos, Marquier, Moine, Zbiri. Tourneurs : Lieballe, Savajano.

SAMEDI 23 MAI

LE CAILAR : 16 h, 8 €, CT Lou Senglié, dél. Blanc. Taureaux jeunes/neufs de Laurent, Vinuesa, Félix, Agniel. Groupe 2. Raseteurs : Alarcon, J.-M. Laurent, Charnelet, Mebarek, Miralles.

LUNDI 25 MAI

LE CAILAR : 16 h, 8 €, CT Lou Senglié, dél. Blanc. Etalons neufs de Guillierme, Nicollin, Blatière-Bessac, Aubanel-Baroncelli. Groupe 2. Raseteurs : Alarcon, Charnelet, Laurent, Miralles, Mebarek.

MERCREDI 27 MAI

VENDARGUES : 16 h 30, gratuit, CT La Muleta, dél. Rives. Taureaux jeunes en promotion de Laurent, Bon. Raseteurs : Caizergues, Katif, Matéo, Méric, T. Mondy, Vic. Tourneurs : Estève, Grando.

LIGUES

VENDREDI 22 MAI

MARGUERITTES : 16 h 30, 5 €, CT La Bouvina, dél. Allemand. Manades du Rhône, Plo, Bon. Raseteurs : Ameraoui, Bakloul, Chig, J. Deslys, Naim, O. Ruiz. Tourneurs : Dunan, Lopez.

SAMEDI 23 MAI

VENDARGUES : 16 h, 5 €, CT La Muleta, dél. Batifort. Manades Paulin, Bon, Laurent. Raseteurs : Brunel, Caizergues, Chahboune, Machi, Y. Martin, C. Martinez, T. Mondy, Ortega. Tourneurs : Artal, Daniel.

SAINT-REMY-DE-PROVENCE : 16 h, 6 €, CT Lou Glanum, dél. Rachtan. Manades Fournier, Saint-Antoine, Lautier. Raseteurs : Aboulghazi, Bernard, Boyer, Chig, Courgeon, Fabre, N. Favier, Romero, Vacaresse. Tourneurs : Fouque, Thierry.

ENTRESSEN : 16 h, 5 €, CT Entressen, dél. Mouiren. Manades La Galère, Lautier. Raseteurs : Félix, Benoït, F. Lopez, D. Martinez, Mendez, Santilli. Tourneurs : Dumas, Lévy.

MERCREDI 27 MAI

VESTRIC-ET-CANDIAC : 15 h, 5 €, Ass. Maintenance Vaches, dél. Mouillor. Manades Agniel, Raynaud, Briaux, La Clapière, Michel, Les Baumelles. Raseteurs : Dumont, Fabre, ricci, Y. Perez, Y. Martin, Naim. Tourneurs : Abbal, Arnel.

VALLABREGUES : 18 h, gratuit, Terre d’Argence, dél. Molinie. Manades Saint-Pierre, Cavallini, Lagarde. Raseteurs : Aboulghazi, Ameraoui, Moine, V. Rodriguez, O. Ruiz, Santilli. Tourneurs : Cuallado, Savajano.

******************

 

11/05/2015

VENDARGUES *AS*

Dimanche 10 mai 2015

Oundo fait la course en tête

Vendargues trouve son originalité en misant sur la compétition avec une équipe de raseteurs toujours relevée. Cela oblige souvent les taureaux à se battre et à se révéler... ou pas ! Dimanche, dans le cartel choisi, c'est le plus âgé, Oundo de Plo, 13 ans, qui a sorti son épingle du jeu et de belle manière ! Les autres biou ont souvent donné du fil à retordre dans une course dont le rythme a toujours été intense. Aliaga finit le week-end essoré, mais a fait vibrer le public jusqu'aux derniers instants. Avec lui, Rassir affiche sa présence intense et qualitative, Katif, I. Benafitou et Zekraoui donnent le change.

Coute Negre (Guillierme). - Le premier qu'il faut pour déjouer les excès d'adrénaline de la troupe blanche. Agressif, il s'ouvre la piste à grandes foulées. Sélectionne et reste sourd aux injonctions des tourneurs. C'est lui qui décide et souvent ça passe juste (2 Carmen). Entre retenue et offensive, un premier de respect qui garde ses ficelles et méritait Carmen.

Loubard (Cuillé).- Il ne tient pas en place et se fait attaquer dans le désordre. Aïe les avant-bras qu'il maltraite méchamment !Se chauffe, pousse ses actions (Katif, Aliaga) jusqu'à se dresser (Aliaga). Le gaucher travaille régulièrement et de belle manière la 1re ficelle qui lui échappera quand même. Loubard en rentre une en musique.

Oenologue (Cuillé).- Dans la pagaille, Rassir allonge et Oenologue se dresse initiant un duo avec le raseteur qui durera toute la prestation. Remuant, virevoltant, le Cuillé adhère dans de lons enchaînements et Rassir, main au frontal, soulève les bravos. Aliaga l'embarque et le biou s'engage. Séries et conclusions pour la 2e ficelle qui tombe peu avant la sonnerie. 4 Carmen et retour.

Estepous (Guillierme).- Lui aussi a la bougeotte et les pompons volent vite fait. Mais il ne rate pas l'enfermée sur Rassir et bombarde après I. Benafitou. Grosse série pour la 1re ficelle à la 5e. Sans se poser vraiment, il se livre avec quelques éclats quand le rythme monte jusqu'à propulser et faire chuter Ilias en contre-piste. 12'30. 4 Carmen et retour.

Oundo (Plo).- A 13 ans, il a son rythme et les hommes mettent du temps à le comprendre. Mais il fait le job, se place, enchaîne, conclut. Les beaux cites de Rassir et Aliaga, trouvent à chaque fois, une riposte cinglante. Avec expérience, le Plo gère son temps et ses déplacements. Les coups aux planches sont d'envergure et Oundo garde ses ficelles. 6 Carmen et retour.

Topaze (Nicollin).- Le beau cocardier sort rageur et plein de jus. Sur un beau raset de Jérémy, il casse les planches. Grosse action sur Zekraoui, des séries, une paire d'enfermées (1 Carmen)... Manque de placement et l'empressement des blancs ne le sert pas vraiment pour 12 minutes en dents de scie. Mais Topaze en garde sous la pédale et ses prochaines sorties seront à surveiller.

Maquisard (Les Termes).- Vite fait les pompons sur ses nombreux déplacements. Bien entrepris, il fait parler sa fibre barricadière et tamponne au rythme des sollicitations. Un petit bout de la 1re ficelle qui résiste et c'est la ruée. Le biou ne sait où donner de la tête, se chauffe mais brille encore (Rassir, Zekraoui). Il la garde avec 7 Carmen.


MARTINE ALIAGA

 

07/05/2015

FIEVRE CATARRHALE (2)

Jeudi 7 mai 2015
Un week-end chamboulé
 
Fièvre catarrhale,courses camarguaisesLa réunion proposée par la DDPP (Direction départementale de la protection des populations) et le GDS (Groupement de défense sanitaire) des Bouches-du-Rhône, à Saint-Martin-de-Crau hier, a détaillé l’arrêté préfectoral du 4 mai et confirmé les mesures prises après la découverte de fièvre catarrhale ovine (FCO) sur des prélèvements provenant de toros arrivés d’Espagne. A savoir la délimitation d’une zone sur un rayon de 20 km autour de Saint-Martin-de-Crau où des mesures de précaution ont été prises en ce qui concerne les bovins, ovins et caprins.

 

Les directives principales concernant les taureaux camarguais sont les suivantes : interdiction de sortir de la zone pour les élevages qui y sont localisés ; interdiction d’y entrer pour les autres.
Conséquence directe sur les programmes des courses camarguaises de ce week-end : les cocardiers prévus dans certaines arènes ne pouvaient plus s’y rendre. En revanche, à l’intérieur du périmètre, les concours peuvent se dérouler entre manades locales. Aussitôt, les organisateurs en lien avec les manadiers ont remanié leurs affiches. Finalement, tout le monde a bouclé son casting.
Mais les déplacements des taureaux à l’intérieur des 20 km doivent faire l’objet d’une demande à la DDPP 13. Aussi, Gérard Batifort, président de la FFCC, présent hier à la réunion, s’est engagé « Dès la première heure demain (ce matin), je fournirai à la DDPP, la liste des courses des taureaux et vaches pour la semaine. Ceci pour éviter les démarches individuelles. Reste à la charge du manadier, d’exécuter une désinsectisation des taureaux au départ et au retour de la course, ainsi qu’une désinfection du char avec du Butox. Ces deux opérations déclarées par écrit sur l’honneur devant être consignées dans le registre de mouvement des bovins de l’organisateur ». La DDPP pouvant à tous moments vérifier.
Et la situation risque de durer - au moins jusqu’au 25 mai ou plus - d’après les intervenants de la réunion de Saint-Martin de Crau. Les conséquences économiques risquent d’être importantes pour les élevages. Et croisons les doigts pour qu’il n’y ait pas de cas avéré dans le cheptel...
 
MARTINE ALIAGA
 
* Les organisateurs ont dû sérieusement remanier leurs affiches. Aussi la grille et les programmes sont donnés sous réserve de modifications. S’il devait y avoir d’autres changements d’ici vendredi, vous pourrez les trouver sur lnternet.
Site fédéral : www.ffcc.info
* Des compléments d'information pour les éleveurs ont été ajoutés aujourd'hui (jeudi) sur le site ffcc.info. Des précisions importante pour les éleveurs dont les bêtes pâturent dans la zone déterminée (20 km autour de Saint-Martin-de-Crau) et les éleveurs non concernés par les betes en pâture dans le périmètre de sécurité. Ainsi qu'une carte détaillée de la zone des 20 km.

fièvre catarrhale,courses camarguaises

Source : ffcc.info

 

 

06/05/2015

FIEVRE CATARRHALE

Mercredi 6 mai 2015

Une zone de précaution
délimitée autour de Saint-Martin-de-Crau

L’arrêté préfectoral confine les élèvages du périmètre et empêche ceux extérieurs d’y entrer. Cela impactera les prochaines courses.

Fièvre catarrhale,courses camarguaisesTrois toros de combat en provenance d’Espagne décelés positifs à la fièvre catarrhale ovine (FCO) à l’issue des analyses faites sur des prélèvements de leurs organes et c’est un arrêté préfectoral qui tombe le 4 mai : un périmètre de 20 km autour de Saint-Martin-de-Crau, centre du foyer, est délimité ; interdiction de tous les mouvements de ruminants à destination et en provenance des exploitations de la zone jusqu’à démonstration de l’absence de virus.

La mesure vise à s’assurer que le virus ne se propage pas sur le territoire et implique le Ministère de l’Agriculture, Préfecture, Direction départementale de la protection des populations des Bouches-du-Rhône (DDPP), Chambre d’Agriculture, groupement de défense sanitaire...

Des séries de tests sont déjà en cours sur les animaux de l’exploitation concernée à proximité du foyer et d’autres suivront. En attendant les résultats et vu que la période d’incubation de la maladie est d’un mois sur les bovins, les troupeaux de la zone de précaution sont sous haute surveillance.

Les premières mesures mises en place sont les suivantes : les animaux ne peuvent ni entrer si sortir dans la zone des 20 km ; les mouvements d’animaux à l’intérieur de la zone de surveillance sont tolérés au cas par cas ; les mouvements d’animaux depuis la zone de surveillance vers l’abattoir sont autorisés sous laissez-passer sanitaire délivré par la DDPP ; les véhicules qui transportent bovins, ovins, caprins, à destination et/ou au départ de la zone interdite doivent être désinsectisés.

Ces mesures vont bien sûr impacter, dès ce week-end, les courses camarguaises. En effet, les cocardiers venant de la zone surveillée ne pourront assurer leur place en piste en dehors du cercle. Et les manadiers de l’extérieur ne pourront y amener leurs taureaux. Reste que dans l’espace délimité, les concours entre manades de la zone restent possibles, sous réserve de confirmation.

Autant dire que les villes et clubs taurins de Mouriès, Istres, Saint-Martin de Crau, etc. se trouvent directement concernés puisqu’à l’intérieur de la zone. Tout autant que les manades Agu, Allard, Chapelle, Chapelle-Brugeas, Gillet, La Galère, Le Galoubet, Lautier, Le Juge, Lescot, Ribaud, Richebois qui, elles, ne peuvent en sortir.

Pour combien de temps ? Comment va s’organiser la campagne de dépistage et quelles conséquences économiques ces mesures vont-elles avoir sur les éleveurs ?

Ces questions et bien d’autres seront évoquées demain, à Saint-Martin de Crau, à l’invitation de la DDPP et du GDS des Bouches-du-Rhône.

MARTINE ALIAGA

* Réunion ce mercredi 6 mai, à 17 h, salle Aqui sian ben à Saint-Martin-de-Crau.

* CONSEQUENCES : la composition des grilles des courses camarguaises prévues ce week-end  sera certainement perturbée par le confinement imposé aux élevages de la zone surveillée et l'interdiction pour les autres d'y entrer. Les organisateurs, la FFCC et le Trophée Taurin restent attentifs et réactifs face aux dispositions qui seront prises afin que le grand week-end à venir puisse quand même se dérouler dans de bonnes conditions et au mieux pour les intérêts de chacun.

* Les grilles paraissent demain jeudi mais d'autres modifications sur des changements de taureaux seront certainement encore apportées. A suivre sur ffcc.info et ce blog.

29/04/2015

LE GRAU-DU-ROI *AS - 1er MAI*

Mardi 28 avril 2015

Le 1er mai : une affiche séduisante

grauestepousrassir.jpgL'organisation est maintenant installée, et la programmation des arènes du Grau monte en puissance. Après une première mise en place le 5 avril, validée par un bon rapport raseteurs/cocardiers et par le public venu en nombre.
L’ambition de Robert Crauste, maire, exprimée lors de la présentation de la saison, de « faire des arènes un axe fort de l’animation de la station balnéaire », impose au nouveau prestataire de se surpasser. Vincent Ribera relève le défi : « Il faut que les arènes soient un rendez-vous incontournable ». Fort d’une longue expérience à Palavas et au Cap d’Agde entre autres, il a prévu pour Le Grau une partie “spectacles variétés et humoristes” étoffée et un volet courses camarguaises des plus prometteurs. Tous les ingrédients sont là (cocardiers, raseteurs, avant-courses) avec des temps forts le 14 juin pour le Souvenir Olivier-Arnaud et la Royale de Saumade, un 15 août de toute beauté et une finale du Trophée de la Mer qui met l’eau à la bouche, sans compter ce jeudi 1er mai.
Pour ce faire, les pros ont été requis : Sabri Allouani et son expérience du terrain en tant que conseiller technique et Patrice Blanc, Maître es capelado, pour des hymnes aux traditions dont il a le secret (les 14 juin, 15 août et 20 septembre).
Ce vendredi 1er mai, Le Grau-du-Roi joue donc dans la cour des grands, voire des très grands. Avec, en exergue, la venue de Garlan qui fera ses adieux à la piste graulène, théâtre de ses multiples exploits (lire ci-dessous). Mais pas seulement ! Mignon de Cuillé, après sa magistrale dernière sortie à Mauguio sortira 5e, suivi de Perroquet et du bouillant Mimosa (hp), la course commençant avec Marco Mau, Pharmacien et Rabino.
En blanc, le trio Katif, Allouani, Aliaga qui fonctionne du feu de Dieu, Chekade très en verve en ce début de saison, le talentueux Four, Bouhargane nouveau promu aux As pétri de qualités, le chouchou du Grau Jérôme Martin et Ilias Benafitou toujours plein de bonnes intentions. Voilà qui devrait fonctionner au mieux. Après, comme dirait avec humour Monsieur le Maire : « Il faut souhaiter que l’alchimie se passe et que le lendemain la presse soit bonne... »
 

 

MARTINE ALIAGA
 
Vendredi 1er mai, 16 h 30, 11 €, capelado avec Lou velout pescalune, les Tambourinaïres de l’Etang de l’Or, et la peña La Gardounenque. Dans l’ordre de sortie : Marco Mau de Raynaud, Pharmacien de Cuillé, Rabino de Raynaud, Garlan des Baumelles, Mignon de Cuillé, Perroquet de Ricard, Mimosa de Layalle.
Réservations : tél. 04 66 51 12 12.
Guichets ouverts à partir de 10 h, non stop.

 

28/04/2015

SAINT-GENIES-DES-MOURGUES * 1er MAI *

Vendredi 1er mai 2015

Le Trophée des Jeunes épaulé par la Métropole

saint-geniès-des-mourgues,courses camarguaisesLes arènes ont été nettoyées et rafraîchies par les employés communaux et les bénévoles du CT Le Trident. Le programme de la journée soigneusement préparé. Ce 1er mai saint-geniérois se présente sous les meilleurs auspices. D’autant que la Métropole montpelliéraine a apporté son soutien dans le cadre de l’aide aux sports traditionnels, avec le Trophée Montpellier Méditerranée Métropole dont ce sera la première course. A ce titre, un cercle sera tracé en piste pour encourager les départs des raseteurs des planches et des points/primes de bonification seront attribués aux rasets les plus enthousiasmants artistiquement.
Pour sa 1re journée du 6e Trophée des Jeunes, le CT a aussi prévu un spectacle d’ouverture avec Arlésiennes, gardians et danseurs. Le Trident perpétue aussi la réservation de places numérotées qui avait bien marché l’an dernier.
Mais à Saint-Geniès, la course s’inscrit dans un ensemble de rendez-vous incontournables. D’abord l’abrivado de la manade Lafon (11 h 45). Immuable ! Puis l’apéritif au Café de France. Primordial ! Ensuite direction le préau de l’école pour le repas. Vital ! Cheminement aux arènes et place à la course. Essentiel ! Bandido après la course. Indispensable ! 
A partir de 19 h, soirée avec DJ au Café de France. Obligatoire pour les rescapés !
 
MARTINE ALIAGA
 
Vendredi 1er mai, Trophée de l’Avenir, 16 h, 9 €, Beucaire de Guillierme, D’Arbaud de Saumade, Vidourle de Lafon, Notaire de Cuillé, Ramier du Brestalou, Colbert de Paulin et Marengo de Vellas. Raseteurs : Cadenas, Clarion, Jourdan, Méric, Oudjit, Ortiz, Rassir. Remise des prix en piste
Réservations : repas (13 h 30, 20 €) et places numérotées pour la course (11 €, cinq premiers rangs), tél. 06 14 48 86 42.

23/04/2015

MANADE JEAN-CLAUDE BLANC

Vendredi 24 avril 2015

Manade Blanc : une famille impliquée

manade jean-claude blanc,courses camarguaisesAu domaine de Paulon au Sambuc, se prépare un week-end d’envergure. « On croise les doigts pour la météo », précise d’entrée, le pelot Jean-Claude Blanc. S’il fait beau, donc, samedi, direction Fourques pour la course complète ; dimanche, trois cocardiers au Trident d’Or à Caissargues et trois autres à Salin-de-Giraud. Des taureaux à trier, à encocarder, à transporter et à suivre pendant leur prestation... De quoi occuper toute la famille. « Mes enfants Olivier, Laurent et Véronique sont très impliqués dans la manade, ils se partagent le terrain, le commercial, le secrétariat... Tout comme mon épouse Brigitte qui gère l’intendance. C’est une grande fierté ».

Trois courses marquées des couleurs de la devise “rose et blanc” pour un élevage qui fête ses 40 ans d’existence comme l’illustrera l’expo photo prévue à Fourques, inaugurée vendredi soir (18 h 30, salle Jean-Jaurès).

Petit flash back aux origines : en 1975 naît la manade Lebret-Thibaud dont Jean Thibaud était le fondateur en 1931. En 1998, Jean-Claude Blanc, amateur à la manade, s’associe avec Alain Lebret pour un duo de quelques années au sein de la manade Lebret-Blanc, récompensé d’une victoire au Trident d’Or avec le trio Listoun, Rascaillon et Fournelet. Fin 2001, Jean-Claude Blanc poursuit l’aventure seul. Fournelet monte en puissance jusqu’à la récompense de Biòu de l’Avenir en 2003 et une superbe carrière au plus haut niveau. Aujourd’hui, la manade Blanc fournit des cocardiers dans toutes les catégories et met son nom à l’affiche des plus grandes courses avec Agassoun, Catouli, Pegoulié, Siffleur et le grand espoir Ulmet malheureusement blessé en ce début de saison : « Il va beaucoup mieux et ne boite plus. Le vétérinaire avait diagnostiqué une tendinite suite à un faux mouvement. Cela n’avait rien à voir avec sa précédente blessure au poitrail dont il avait été opéré avec succès. Mais j’ai préféré lui faire sauter la première course d’Arles (5 avril). Il ira à Châteaurenard, le 10 mai. ».

Des taureaux qui concrétisent, un beau domaine, une famille soudée... à petits pas, discrètement mais sûrement, les “rose et blanc” marquent leur territoire et la course camarguaise. Aux 40 ans ! Tchin Tchin !

MARTINE ALIAGA
Photos à suivre

13/04/2015

SAINT-LAURENT-D'AIGOUZE *TROPHEE DE L'AVENIR*

Dimanche 12 avril 2015 - 20e Printemps des Royales

BECHET CHEF DE FILE
DE LA COMPLETE DE SAUMADE

saint-laurent,saumade,courses camarguaises

Bechet et Clarion

Avec le beau temps et la circulation sur la route de la Mer, on aurait pu croire que les arènes, accolées a l’Eglise et servant d’axe aux bars, allaient enregistrer un plein pour la complète de la manade Saumade entrant dans le cadre du Trophée local du Printemps des Royales. Mais, fausse illusion, puisqu’à peine la 1/2 des gradins étaient garnis à l’heure où les 12 tenues blanches (8+4) suivie de Magali Saumade et son fils Emmanuel, sont venus saluer la présidence
De cette course, composée de  3 taureaux de 8 ans, et 4 taureaux de 6 ans (et oui, bien que nommée Printemps des Royales, la course est au Trophée de l’Avenir), si Béchet (4e) a tenu sa place, se sont fait également apprécier Llorca (1er), Génépy (2e), Baucis (5e) et Carabin (6e) et ce malgré un travail pas toujours approprié des hommes qui chacun dans leur style ont cependant distillés tout de même de beaux rasets.
saint-laurent,saumade,courses camarguaisesPHOTO Llorca et Soler
Llorca
(n°705) : Calmement et dans forcer le rythme, il va céder ses principaux attributs en 2’. Aux ficelles, ses réactions sont incisives  et terminées au fil des barrières notamment derrière Soler, Fougère (2), Ibarra et Méric. 14’30 récompensée par le disque qui avait tourné 4 fois. Génépy (n°740) : Surpris, cocarde et gland vont partir en 1’30. Ensuite, positionné ¾ piste, les choses vont se corser. Ses répliques sont vives et les rasets se font au compte-goutte. Sanchez, Clarion, Soler, Méric l’entraîneront avec aux dans des poursuites serrées. Six Carmen au total et les ficelles au toril.
Juste avant la pause, Tobias (n°972), en remplacement de Liber (n°726) va alterner entre déplacements et sauts (9) dont un aux trousses de Méric. Sur le raset,  pas toujours à son avantage, il a tendance à lâcher rapidement.
Avec Béchet (n°720), la musique va changer. Un placement irréprochable et une régularité parfaite dans ses répliques, à droite comme à  gauche. Mais, c’est aux ficelles (4’10) que le biou va passer la vitesse supérieure. Outre ses finitions avec la corne sur Ibarra (2), Fougère ses réactions sont limpides et il se dresse aux planches derrière Fougère et Ibarra avant de les franchir derrière ce dernier à l’ultime minute. Des Carmen pendant (7) ainsi qu’à sa rentrée porteur de sa seconde ficelle.
saint-laurent,saumade,courses camarguaises◄ PHOTO Baucis - Roig
Des qualités, aussi chez Baucis (n°997) Calme et toujours bien  positionné. Sanchez (3), Méric (4), et Soler l’amèneront  dans des poursuites qui déclencheront le disque  7 reprises rejoué à se rentrée après avoir cédé sa 2sde ficelle sur la trompette.
Avant dernier Carabin (n°982) va durant ses 9 minutes subir la pression des hommes qui ne lui feront guère de cadeaux. Il parvient toutefois à se mettre en valeur dans ses arrivées à la limite où il passe la corne (Fougère, Soler) ou se dresse (Roigt, Ibarra).
Pour conclure et  hors points, Rigau (n°994) en a sous les sabots. D’une énergie à revendre, d’une méchanceté débordante, il se jette sur tout. Il saute et même les portes de la contre-piste ne l’arrêtent pas. Quand il est en piste, les hommes le regardent. Il fuse pour s’éclater contre les planches. Les hommes essaient de la prendre par défaut mais en vain. Avec sa cocarde à 200 €, il regagne le toril en musique. A revoir avec son énergie canalisée et dans un autre contexte.
Texte et photos
CYRIL DANIEL
Entrée : 1/2 arène. Organisateur : CT Lou Bandot. Présidence : Aurélien LAGET
Raseteurs : Rémy IBARRA - Jérémy SOLER - Dimitri FOUGERE - Thomas ROIG - Jeoffrey ROBERT - Mervin MERIC - Christophe CLARION - Marc SANCHEZ
Tourneurs : Jean-René GRANDO - Benoit JOSEPH - Frédéric JOCKIN - Patrick RANC.
 

12/04/2015

VAUVERT *TROPHEE DES AS*

Dimanche 12 avril 2015 - 1re journée du Camargue Médical

IMG_9241.JPG

Camerone... le physique et le moral !

 IMG_9257.JPG

 Du soleil, des taureaux  cocardiers et une équipe de raseteurs qui a fonctionné, voilà une belle après-midi à Vauvert. Il n’a manqué qu’un “chouia” d’intensité pour s’enflammer. Après une bonne première partie sérieuse mais rythmée où Patton, Vincent et Gregau tiennent chacun leur rôle, Chico (5e) passe bien mais c’est Camerone (6e) qui accomplit le quart d’heure le plus emballant. Citons Auzolle et Chekade pour les plus belles actions et pour leur régularité à tous les taureaux.

Patton (Le Joncas).- Dans l’effervescence du début de course, il appuie ses finitions à plusieurs reprises. Excelle dans les séries. Aux ficelles ce n’est pas la cohue surtout quand il se place. Quelques belles anticipations et conclusions et il rentre ses ficelles. 3 Carmen et retour.

Vincent (Aubanel-Baroncelli).- Sa tactique est sans faille, un raset ou deux où il s’engage fort puis se dégage. Belle série pour la première ficelle ouverte, pousse après Auzolle et se bat avec vigueur. Auzolle, très entreprenant, fait les deux ficelles. 14 minutes cocardières. 3 Carmen et retour.

Jacob (Saumade).- Une rafale le cueille aux pompons. Aux ficelles, il se prête bravement au jeu et appuie jusqu’aux planches. En tête à tête, il pousse fort après l’homme. Entrepris sur la fin, avec la fatigue, il pâtit du rythme. 12 minutes. 4 Carmen et retour.

Gregau (Gillet).- Leste, il enchaîne cornes pointées. Mais bien vite, il se décale souvent et ses ripostes manquent d’intensité malgré quelques belles charges (Auzolle, Carmen). Les hommes le délaissent un peu et il rentre ses ficelles avec un Carmen contesté.

Chico (Lautier).- Répond présent à chaque cite, s’enfile allègrement de grosses séries en changeant opportunément de terrain. Fait le job sans s’enflammer et quelques séquences où il temporise. 12 minutes. 4 Carmen et retour.

Camerone (Paulin).- Magnifique taureau, offensif et querelleur. Enchaîne franchement, sans un refus avec une préférence pour les droitiers sur lesquels il s’envoie volontiers. Amine Chekade s’entend à merveille avec lui et l’entraîne dans de longs rasets avec éclats aux planches. Auzolle aussi. Une douzaine d’actions pour un presque quart d’heure enthousiasmant. 8 Carmen  et retour.

Mécano (Blatière-Bessac, hp).- Pas assez sollicité, il fait quand même voir sa méchanceté en se propulsant sur Auzolle. Cul aux planches, il lance quelques bonnes ripostes où il manque un peu de tonus. A revoir raseté. Rentre une ficelle, au terme de son quart d’heure avec 2 Carmen et retour.

TEXTE ET PHOTOS

MARTINE ALIAGA

Trophée des As : Auzolle 26 points ; Chekade, 15 ; Four, 8 ; Ayme, 6 ; Favier et Martin, 4 ; Poujol, 2.

Trophée des Raseteurs : Jourdan, 12 ; Oudjit, 4