Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

10/10/2009

58e FINALES DU TROPHEE TAURIN MIDI LIBRE - LA PROVENCE

dindes.jpgTROPHEE DES AS
ARLES
DIMANCHE 11 OCTOBRE - 15h
Chauvet : GERICAULT - Chaballier : PETIT LOU
Nicollin : EMBRUN - Fabre-Mailhan : PASTEUR
Caillan : COYOTE - Le Pantaï : YVAN
Les Baumelles : RODIN - Lautier : MATHIS

* RODIN de la manade des Baumelles étant blessé, c'est PETIT LOU de la manade Chaballier qui intègre la finale 

LES RASETEURS : Allouani, Auzolle, A. Benafitou, Four, Gleize, Jourdan, Marquier, Martin-Cocher, Ouffe, Poujol, Sabatier, Villard.
TOURNEURS :
à droite, Benzegh, Dunan, Mata ; à gauche, T. Garrido, Zerti.

PLACES : guichets ouvert ce dimanche à partir de 9h30.
tél. 08 91 70 03 70 et
www.arenes-arles.com

 

 

FINALE DES AS

Sans réservation

Tribune

 

33

Première et

Toril Bas

29

Seonde et

Toril Haut

25

1ère Série

Gradin Bas

20

2ème Série

3ème Série

17

½ Tarif

(enfants de 6 à 12 ans)

8

+ 2€ de réservation par place, non perçu le jour du spectacle

Photo Luc PERO

07/10/2009

TAU MARCEL-MAILHAN

Mercredi 7 octobre 2009 aux Saintes-Maries-de-la-Mer

Après la dernière des courses organisées par le Parc naturel régional de Camargue, dédiées aux étalons, les taureaux de la finale du mercredi 28 octobre 14h30, 8 euros) ont été choisis.
Dans l'ordre de sortie :
-  N.645 de Raynaud
- N.5108 d'Aubanel
- N.563 de Guillierme
- N.431 de Lautier
- N.657 de L'Ilon
- N.576 de Fabre-Mailhan
- N.519 de Lagarde
- N.601 de Martini.
Remplaçants :
-  N.673 de Agu
-  N.510 de La Galère.

Après la finale du 28 octobre, un prix sera remis au meilleur taureau de la course et au(x) meilleur(s) raseteur(s) stagiaires FFCC mais d''ores et déjà ont été élus
-  pour leur présentation, chez les tau de 3 ans, le N.606 de Chaballier ; pour les 4 ans, le N.501 de Bon ; pour les 5 ans, N.465 de Nicollin
-  pour leurs qualités en course, chez les 3 ans, N.657 de L'Ilon ; pour les 4 ans, N.519 de B. Lagarde ; pour les 5 ans, N.431 de Lautier.

M. A.

05/10/2009

LES SAINTES-MARIES-DE-LA-MER : FINALE DU TROPHEE DE L'AVENIR

Dimanche 4 octobre 2009

 

SUPER SUCCES POPULAIRE
MAIS DES RASETEURS EN PANNE

EGLISE.jpg

 

CARTALADE.jpgLa finale du Trophée de l'Avenir a suscité un bel engouement mais force est de constater que les raseteurs n'ont pas été à la hauteur. Déception ! Et pourtant, les organisateurs (Gard toro), la municipalité, le Trophée Taurin Midi Libre - La Provence, les sponsors avaient mis les petits plats dans les grands, même la météo était de la partie. Il n'empêche qu'à la sortie, la course n'a pas tenu toutes ses promesses, les blancs, timorés, ont gaspillé les taureaux. Il y avait pourtant du bon à prendre chez Luciano, Organdi, Garlan, Veran, Brutus et Saint-Rémois. Garlan des Baumelles s'octroie les votes de la commission du Trophée Taurin. Intouché (même pas la coupe de la cocarde), le cocardier saintois s'est frisé les moustaches pendant un quart d'heure. Et si Ayme, dans son jardin, assure quelques beaux engagements, ▲Cartalade reste trop en retrait pour un leader ; Gros et Ferriol, les plus travailleurs ; Violet et Maurel par moments... C'est peu pour une finale.  Bien sûr l'absence de Mathieu Schuller pèse lourd dans la balance. Mais quel crève-coeur ces arènes pleines à craquer... pour si peu d'implication.

Martine ALIAGA
Photos Luc PERO

UNE ALLEGORIQUE CAPELADO

PIGEONS.jpg

La Camargue, la liberté, la jeunesse… symbolisées dans une capelado inédite, délicate et haute en couleur en présence de la Reine d’Arles Caroline Serre. Dimanche, Thierry Pellegrin a joliment mis en scène sur le sable saintois les chevaux camarguais, en solo, en reprises ou en roussataïo menée par des gardianous et gardianettes à cru ; les Arlésiennes en guirlande multicolore et surtout, portée à épaules d’hommes, une croix de Camargue d’où se sont envolés dans un oh d’admiration général, cent vingt pigeons voyageurs. Pigeons qui, nous a-t-on dit en coulisses, après un survol des arènes ont pris la direction de Saint-Gilles, leur lieu de villégiature où il devait se poser demi-heure environ après.

LA COURSE

GARLAN.jpg
Duel de Saintois: A. Ayme et GARLAN "Biou de l'Avenir 2009"

Arènes pleines, organisateur Gard Toro, président de course : Bruno Pascal. Raseteurs droitiers : Ayme, Chig, Fougère, Gros, D. Maurel, Violet ; gauchers Aliaga, Cartalade, Ferriol. Tourneurs : Abbal, Duran, Ranc, Rouveyrolles

Luciano (Blatière-Bessac, N.221).- Au début inattentif, il trouve rapidement une place à défendre dont il sait se dégager quand il faut. Plein de méchanceté et la corne menaçante surtout sur les droitiers. Pas facile, il laisse un peu passer sur la fin, il faut dire qu'il n'a pas été soumis à une cadence régulière...  (ça vaut pour tous les taureaux). Les ficelles rentrent, 2 Carmen en course.

ORGANDI.jpgOrgandi (Plo, N.298).- D'entrée il place une magistrale anticipation sur Ayme. Ce qui a le don de mettre les blancs au garde à vous. Allié à ça qu'il est calme, attentif, placé et qu'il vient puissamment sur les cites et vous avez un presque quart d'heure très cocardier. Des engagements sur Gros (2), Ferriol (2), Cartalade en 14 minutes avec 6 Carmen et retour.

Trélus (Nicollin, N.266).- Le long des planches, il se livre correctement avec quelques absences. Les nombreux tours de ficelle n'incitent certes pas les blancs mais le taureau n'avait pas non plus une grosse envie. 1 Carmen en piste pour une belle action sur Ayme, celui du retour est contesté.

GARLAN. 2jpg.jpgGarlan (Les Baumelles).- Lui pourra se targuer d'être (sûrement mais à vérifier) le seul taureau à avoir rentré tous ses attributs pour une finale. C'est dire la longueur du quart-d'heure. Aux aguets et cul aux planches, au moindre geste, il fonce,  se couche sur les anticipations... et il va très vite. 1er raset à la tête à la 6e sur un de ses déplacements... Quelques maigres essais de loin, Chig se fait emporter, Ferriol férocement enfermer. Le public réclame des rasets arrêtés. Pas un blanc pour se mouiller. Deux rasets enchaînés à la 14e... Ce sera tout. Bronca pour les raseteurs. Garlan intact  rentre en musique plus l'ovation.

Véran (Allard, N.224).- Certes il manque de placement mais il a un coeur énorme et de la force dans ses répliques. Même s'il se met souvent à la faute, sa vaillance compense pour des actions enfin animées avec Gros (3 fois), Violet après lequel il se dresse (4), Ayme en deux longueurs. 7 Carmen et retour avec une ficelle.

BRUTUS.jpgBrutus (Lautier, N.155).- Il annonce la couleur tout de suite en s'escampant après Gros. Bien positionné, Brutus est toujours disponible et met du jus et de la méchanceté dans ses ripostes. Enfin ça s'anime avec Ayme, Violet, Gros et les gauchers à la reprise. Brutus ne lâche rien et accroche même le pied de Chig. 10 Carmen et retour avec une ficelle.

Saint-Rémois (Fabre-Mailhan, N.366).- Sort avec un pétard terrible et bombarde comme un fou.  Mais faut-il encore le solliciter. Le public enrage d'attendre au vu des qualités du taureau.  Un bon passage avec un cabrage après Cartalade, un coup aux planches sur Maurel, Ferriol. Un phénoménal coup de barrière jusqu'en haut du béton après Ferriol; encore Gros, Fougère. A mi-parcours, Saint-Rémois se calme un peu, les raseteurs l'admirent de loin, mais il termine fort en passant à travers les bois après Aliaga, puis en s'envoyant sur Gros, Cartalade et Ferriol. Une multitude de Carmen et les ficelles rentrent.

 Martine ALIAGA
Photos Luc PERO

 

ST REMOIS 2.jpg
ST REMOIS - Ferriol
BRUTUS.jpg 2.jpg
BRUTUS - Chig
ORGANDI 2.jpg
ORGANDI - Ferriol

04/05/2009

LES SAINTES-MARIES-DE-LA-MER : AVENIR

Dimanche 3 mai 2009

CHIG UN GUERRIER AU GRAND COEUR…

Les Saintes 03 05 080.jpg
ROGNONAIS sur Chig

rrrrr.jpgEntrée moyenne avec pas mal de touristes lorsque Bruno Pascal salue les droitiers Canales, Chig, Miralles, Ségurel et les gauchers Ferriol, Ruiz, Soléra secondés par les tourneurs Abbal, Duran, G Rado. Après une première partie tranquille la course prend du volume après la pause avec un Rubis qui blesse d’une pointe la main droite de Chig. Elle se termine avec le brio et la générosité de Rognonais. Côté raseteurs Chig est l’homme du jour et paye de sa personne. Loyal, il est bien secondé par Miralles et Ferriol. Canales dessine aussi de jolis courbes.

Pour la manade du Pantaï après un début très expressif, GOLIATH (1er) se réserve mais accélère souvent après Chig. Un premier qui manque de constance et durcit un peu trop sa fin de course. 2 Carmen et retour. A contrario RUBIS (4e) contrôle son territoire et ne laisse pas poser la main facilement. Ses petites cornes sont un danger dont Chig fera les frais avec une plaie à la main. Sérieux et convaincant il rentre un gland en musique.
Pour la manade Blatière-Bessac, FRELON (2e) pris au vire-vire s’expatrie en contre piste. En piste, il est lourdaud donc vulnérable mais attention il est volontaire et agressif contre les planches. 2 Carmen et retour porteur d’une ficelle. NAPOLÉON (6e) est craint mais après le round d’observation il se montre abordable mais gare à l’arrivée aux planches où ses sauts sont très engagés notamment après Chig. Du potentiel à revoir. 4 Carmen et rentrée lui aussi avec une ficelle.
Pour la manade Cavallini en vieux routier, LEBRAÙ (3e) connaît son métier jusqu’au bout des cornes. Un classique qui pour sa dernière saison s’incline sur la sonnerie mais avec les honneurs joués une fois en piste. Fracassant, ROGNONAIS (6e) termine la course par une quinzaine de gros engagements dont certains avec bris de planche. Son placement n’est pas génial mais sa combativité est étonnante. Ficelles intactes avec 9 Carmen et retour.


Texte et Photos Eric AUPHAN

Trophée de l’Avenir : Ferriol et Chig (4).

Trophée des Raseteurs : Miralles (8).

Les Saintes 03 05 019.jpg
LEBRAOU - Mirallés
Les Saintes 03 05 045.jpg
NAPOLEON - Chig
Les Saintes 03 05 074.jpg
ROGNONAIS - Ruiz

09/09/2008

LES SAINTES-MARIES-DE-LA-MER *AVENIR*

Dimanche 7 septembre

 

AYME DANS SON JARDIN…

f52ee058450a85d975b9ffa42a0ef189.jpg

 

Entrée 1/8e d'arène. Organisateur: Gard Toro. Présidence: Bruno Pascal. Raseteurs droitiers: Ayme, Chig, Dumont, Fougère, Miralles. Gauchers: Ricci, Ruiz. Tourneurs: Curtil, Rado, Rouveyrolles.

Difficile de ressortir emballé mais côté raseteur seul Ayme à domicile et dans son jardin mérite le souvenir Guy Aubert. Fougère et Miralles (souvent en danger) essaient de suivre. Saint-Gillois coopératif est désigné meilleur taureau devant un Mirabeau coriace mais Typhon plein de jus est délaissé. Présidence irréprochable de Bruno Pascal.
dcc07d417e218c6c5bedc37eb337a3b0.jpg◄ Concentré sur les départs, TARNEGUE (L’Amarée, photo avec Ayme) néglige la finition aux attributs (5 minutes) puis se bonifie aux ficelles et les conserve sans être inquiété. 2 Carmen et rentrée.
Vaillant au possible, le jeune MARQUIS (La Vaunage) a des principes et se donne franchement mais cinq minutes seulement. 1 Carmen.
940ffacdb0aef67ec79bea8480142a24.jpg► Imposant physiquement GOELAND (Cavallini, photo avec Fougère) gère sans subir un seul instant. Il ne laisse pas de plumes dans la bataille et rentre un gland en musique c’est tout dire.
Mobile, MIRABEAU (St Pierre) pose problème quand il se cale et seuls Ayme, Fougère et Miralles essaient de le mettre en valeur pour l’obtention de la 1ère ficelle mais elle rentre. 2 Carmen et retour.
Vif, aux aguets, TYPHON (Brestalou) engendre une forte dépression en piste. Les attributs aux gauchers sur les déplacements et malgré son envie de combattre on reste notre faim. Ficelles intactes et Carmen de domination mais sifflets pour les blancs.
La troupe reprend du moral avec le franc ST GILLOIS (Les Baumelles) qui la joue cocardier placé et décidé sur les séries en 14 minutes ponctuées d’une enfermée interminable sur Miralles parti à l’aventure. 2 Carmen et rentrée.
Volontaire, KENAVO (Salierenne) se laisse raseter pendant huit minutes et passe le mourre au dessus des bois quand on lui laisse sa chance. 4 Carmen et retour. Un après-midi qui nous a paru bien long.

Texte et photos Eric AUPHAN

 

 

13/05/2008

LES SAINTES-MARIES-DE-LA-MER *AS*

Dimanche 11 mai : Souvenir Claude-Saumade

FLAMENCO RETROUVE LE PUNCH
MATRAY GARDE LE COURAGE…

fca4cee49a36d3e35f285862c0444c0f.jpg
Aslan de Lautier et M. Matray

Dans les arènes pleines aux trois-quarts, sous la présidence de Bruno Pascal, se présentent les raseteurs droitiers Gleize, Matray, Sabatier,  Villard; gauchers, Bouchet, Clarion, Khaled, Poujol et les tourneurs, Dunan, Duran, T.Dengerma, Garrido, Kherfouche.

1ae156bbe8c2bee9e784df6f10f54ded.jpgCe souvenir Claude-Saumade commence par une capelado agrémentée par le célèbre groupe folklorique Le Condor et les tambourinaïres de l’Etang de l’Or suivis de la peña Los Marineros d’ Aigues Mortes. Une belle entrée et une course en dents de scie. Des hauts et des bas mais surtout des tourneurs qui ne font rien pour détendre l’atmosphère. Chez les blancs le courageux Matray (ci-contre) est à l’origine des meilleures actions et remporte le prix. Après avoir été malmené sur une longueur de piste par Khéops, il continue la course avec panache. Villard la joue esthétique et pense surtout au public, Gleize la joue efficace, Poujol, Sabatier et Bouchet la jouent par à-coups et Khaled et Clarion la jouent discret. Chez les noirs, Flamenco retrouve son côté barricadier et remporte le prix du meilleur taureau. Ah si l’ambiance était bonne en piste… faudra t-il en venir à un seul tourneur de chaque côté ?....

72bbb637af526f3b959a58bb61b8c9a7.jpgSorti avec du pétard, LIEUTENANT (Lautier) doit s’incliner en cinq minutes mais d’excellente facture. Les hommes sont partis pied au plancher. 3 Carmen et rentrée.
Décollé des planches, MAZEL(Brestalou) n’est pas très convaincant. Il n’appuie pas souvent ses poursuites et avait peut-être un problème physique dans quinze minutes languissantes.
Concentré KHEOPS(Joncas) s’engage lui franchement et met de la volonté dans ses ripostes. Un coriace qui s’engage avec force et conviction pendant onze minutes. Un saut après Bouchet et l’enfermée du jour sur Matray longuement déséquilibré et obligé de coucher sous le taureau pour éviter l’accrochage juste avant que Benji n’ôte la seconde ficelle. 6 Carmen et retour.

a23363a710065862b68c2c887435111b.jpgSuperbe de prestance, APIS (Brestalou) n’est pas dans un grand jour Certes ses accélérations sont fulgurantes mais il est trop irrégulier pour convaincre. Il conserve une ficelle malgré les efforts de Villard.
Le vaillant, GREGAU (Saumade) s’offre généreusement pendant sept minutes ponctuées de trois actions après Matray qui prend les deux ficelles. 5 Carmen dont rentrée.
FLAMENCO (Joncas) fait de la reconnaissance aux attributs puis allume la machine à coups de barrière. Huit dont un fracassant et un avec saut après Matray dans dix minutes spectaculaires. 4 Carmen et retour.
ASLAN (Lautier, hors points) remplace Co-Blanco. C’est un cocardier pur et dur qui se place et contrôle du terrain des planches. Il pointe les cornes, enferme Bouchet, frappe sur Villard mais pas assez poussé dans ses retranchements. Il conserve une ficelle en musique jouée 4 fois.
Remise des prix en piste par le maire des Saintes, Roland Chassain et Magali Saumade. Magali qui reçoit pour la circonstance un bouquet bien symbolique…

Texte et photos Eric AUPHAN 

 

24/03/2008

LES SAINTES-MARIES-DE-LA-MER *AS*

Dimanche 23 mars

 

ALLOUANI ET PESQUIE
VEDETTES DU TROPHEE GEORGES-MOURET

 

45c87512d1ad7e30edf14fa0d9f827c2.jpg

Les deux primés : Pesquié et Allouani

Par un temps glacial, dix raseteurs ont défilé à la capelado: Allouani, Jourdan, Sabatier, Gleize, perez, Matray, Marquier, poujol, Clarion, Martinez, plus cinq tourneurs Dunan, Dengerma, Mata, Abbal, Kerfouche. Si Pesquié (Saumade, 5e) remporte le prix, Vannier de Fabre-Mailhan (4e) et Jason de Saumade (3e)  ont été à la hauteur. Chez les blancs, Allouani est récompensé, bien secondé par Sabatier. Matray et Marquier ont aussi été performants.

REPORTAGE PHOTO DE CHRISTIAN ITIER
 

ece5d78c70a73764c43aa6eb7221fba5.jpg
 Jason (Saumade, 3e) a réalisé une course intelligente
 
6046f6af227c4bb296a3e7c3ad25cfb2.jpg
Vannier (Fabre-Mailhan, 4e)
combattant vaillant, ici avec Marquier 
 
dadd886d172ceb7f451ee28851dd2abf.jpg
Pesquié (Saumade, 5e) - Sabatier 
 
 
5dfc5d295196aa20c7f703c0dfdfb34f.jpg
Rostand (Blatière-Bessac, 6e)
sa fougue le conduit jusqu'à la blessure (13e minute).
 
*************************