Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

17/07/2014

LUNEL *AS*

Jeudi 17 juillet 2014 - 1re course du Trophée du Muscat

Les meilleurs devant

La course valait mieux qu'une petite demi-entrée. Les quatre premiers cocardiers ont montré de réelles qualités. Après une excellente première partie - pour leur premier passage en cette grande piste (si je ne me trompe pas), Boer (Occitane) malgré qu'il ne tienne pas longtemps en place, Lebrau (Cyr) qui se fait respecter et Castor (Saumade) pour son effort crescendo -, en quatrième position Sugar (Saint-Gabriel) livre une prestation cocardière de très bon niveau. ça se gâte un peu par la suite, les hommes levant le pied et des cocardiers moins intéressants. Cohiba de Mailhan ne se fait pas assez respecter, Monro de Bon, fade. Cruchot de La Galère, hors points, lui, met de la vivacité dans ses réparties. Ce n'est pas un barricadier mais ses finitions au ras des planches donnent le frisson.

Côté blancs, dix en piste il fallait bien ça. Chekade est de toutes les attaques, parfois c'est un peu brut de décoffrage mais il y a de la volonté et du courage à saluer (14 points). Allouani (15 pts), Four (10) pour les meilleurs aux points, et beaucoup de maladroits dans leur sillage. 

Le prix Damour est décerné à Castor et Chekade, Sugar l'aurait sans doute mérité.

Boer (Occitane).- Visite longuement le pourtour en prenant les rasets au passage mais quand Chekade le "rentre" les cornes suivent dangereusement. Il ne tient pas en place mais le danger est présent quand, une fois capté, il accélère et lance rageusement ses bannes. Un premier qu'il faut intéresser pour qu'il s'exprime alors sa méchanceté s'affiche au rythme de accélérations et finitions. 12'15, 5 Carmen et retour.

Lebrau (Cyr).- 5 Carmen et retour. Grosse enfermée et méchante conclusion sur Aliaga, d'entrée. Après, il se livre avec vigueur pour 2 minutes les premiers attributs. Un peu décollé, sort en force sur Chekade, à un millimètre près c'est l'accrochage. Se tire de l'emprise, pas de refus mais les cornes toujours à l'affût. ça passe juste sur Belgourari, Favier (2 fois), Auzolle. Se bat comme un grand jusqu'à se faire respecter et rentrer ses ficelles. Carmen, Lebrau a eu son bac. 

Castor (Saumade).- 6 Carmen et retour. Une série sans fin pour attaquer. Castor offre son frontal, semble proche de l'asphyxie mais se reprend vite pour affirmer sa présence, puis dominer. Chekade décidément très en jambe serré de près, Belgourari, pareil. Attentif à tout, Castor se décale et gêne les départs. Il gagne du terrain dans les séries, et livre deux superbes minutes où Chekade, Ayme sont vertement tancés. Une course crescendo, un ficelle conservée et la musique au retour. Bac avec mention.

Sugar (Saint-Gabriel).- Les cornes passe près à chaque raset, le danger rode. Et cette accélération dans l'action jusqu'à friser les barrières. Les hommes lui servent un travail brouillon et les premiers attributs partent sans fioriture. Aux ficelles, Sugar prend le pas sur Auzolle, Four, rode le long des planches, anticipe Ayme, Aliaga, Belougari. Katif à la limite. Le rythme s'accélère pour la 1re ficelle ouverte, Sugar tient tête. Trois coups de crochet dans le même raset, Allouani fait la 1re ficelle (9e). Anticipation sur Belgourari, série, se lève après Four, jusqu'au bout avec Aliaga... Dans un superbe mouvement, Four fait corps avec le taureau et lève la 2e, à la limite du temps. 7 Carmen et retour.

Cohiba (Fabre-Mailhan).- Prend tout dans la pagaille. Puis cul aux planches, alors que le rythme a subitement baissé, et que peu le cite arrêté, Cohiba fait son job avec du mordant (2 Carmen) et parfois un peu de retenue dans la charge. Classique et un peu en-dedans, Cohiba rentre ses ficelles.

Monro (Bon).- Navigue prend les rasets ou pas. Chekade et Allouani se retrouve chacun avec une demi-cocarde dans le crochet... Quelques séries (Carmen)... Pas vraiment entrepris et pas vraiment convaincant, un quart d'heure longuet. Les ficelles rentrent.

Cruchot (La Galère, hp).- 6 Carmen et retour. Roumègue, se place, promène, et quand rien ne vient, il monte au combat. Vif dans ses réparties, mais côté blanc c'est le stand by. Superbe engagement sur le beau raset d'Aliaga, et quand le rythme s'accélère, Cruchot met le turbo (Aliaga, Four, Belgourari). Ce n'est pas un pur barricadier, mais ses arrivées au fil des barrières font passer le frisson. Rentre ses ficelles.

MARTINE ALIAGA

Entrée : 1/2 arène. Org. Lunel Toro. Président : Bruno Pascal. Raseteurs droitiers : Ayme, allouani, Chekade, Auzolle, Katif, Belgourari. Gauchers : Four, Aliaga, Martin, Favier. Tourneurs : Cuallado, Daniel, Estève, Garcia et Fouque.

Trophée des As : Allouani, 15 ; Chekade, 14 ; Four, 10 ; Katif, 6 ; Martin, 4 ; Auzolle, 4 ; Belgourari, 2 ; Aliaga, 2 ; Ayme, 2 ; Favier, 2.

 

 

09/06/2014

LUNEL * AS * ROYALE DE LAURENT

 lunel,1er souvenir patrick-castro,royale de laurent,courses camarguaises

Dimanche 9 juin 2014 - 1er Souvenir Patrick-Castro

Jupiter en lettres majuscules

avec Troubadour et Cassius,
il signe le bon retour des Laurent à Lunel

lunel,1er souvenir patrick-castro,royale de laurent,courses camarguaises

Entrée : 1/2 arène. Organisateur : Lunel Toro. Président : Jacques Valentin. Raseteurs droitiers : Allouani, Auzolle, Chekade, Rey. Gauchers: Aliaga, Favier, Four, Martin. Tourneurs : Bensalah, Daniel, Cuallado, Fouque.

lunel,1er souvenir patrick-castro,royale de laurent,courses camarguaisesJupiter signe en lettres majuscules le retour de la Royale des Marquises à Lunel. Avec lui, Troubadour et ses enchaînements torrides et la domination de Cassius ont conquis le public.

Le 1er Souvenir Patrick-Castro, pour lequel les anciens raseteurs ont défilé à la capelado, remis par le CT Goya et la famille Castro, revient à Auzolle. C’est mérité pour son assiduité à tous les taureaux (et les sifflets entendus sont tout à fait déplacés). 2e Four, c'est mérité aussi ! On peut rajouter Favier et Allouani, pour les 4 hommes forts de l’après-midi et Chekade qui score. 

Sisco.- Après avoir cédé ses premiers attributs, se fait stoïque et refuse bien des invites pour quelques belles réactions de dernière minute (3 Carmen) qui sauvent les 13 précédentes inégales.

Cyrano.- Bien placé et volontaire dans un registre classique mais ne passe jamais la vitesse supérieure. Prend la bourre sur sa 2e ficelle, levée par Allouani à la 12e.

lunel,1er souvenir patrick-castro,royale de laurent,courses camarguaisesTroubadour.- Un festival de mauvais rasets sur ses déplacements pour les 1ers attributs. Après, c’est plus la même musique. Attentif, raccompagne jusqu’au ras des planches sans lâcher les hommes des yeux. Une-deux, il commence à chauffer. Agressif sur Aliaga, il amorce une longue et magnifique série où, mordant, il raccompagne des deux côtés la corne à l’affût. Encore deux longs enchaînements de toute beauté, quelques actions individuelles, et rentre une ficelle sous les applaudissements. 7 Carmen et retour.

lunel,1er souvenir patrick-castro,royale de laurent,courses camarguaisesCassius.- Parade, surveille piste et contre-piste. Les blancs craignent ses réactions totalement imprévisibles. Auzolle et Favier sont les plus entreprenants pour des réponses poussées. Placé, Cassius fait deux pas et empêche ainsi les raseteurs de démarrer. Quelques évasions font monter la température en contre-piste. Dominés, les blancs ont du mal. Long cite de Favier, Cassius s’envoie. Enfin une série à la 13e. C’est tout. Le bel animal rentre un gland en musique et applaudi.

Téflon.- Vite en place sous la présidence où il revient toujours, il collabore mollement. Se décolle prend des séries. Et d’un coup, bombarde Favier et dans la reprise s’envole littéralement sur Allouani très haut sur les tubes. Ce sera son seul fait d’arme mais quel coup de barrière ! Carmen. Rentre une ficelle.

Indian.- Les rubans volent rapidement. le taureau s’éparpille, un coup de barrière et bascule après Auzolle (Carmen), et à la 7e, Chekade met un terme.

Jupiter (hp).- Trompette... et déjà il explose après Four. Temps mort. Auzolle toujours d’attaque et Allouani bombardés coup sur coup. Tout intéresse Jupiter, piste et contre-piste, et il profite de tout l’espace de jeu. Mais il ne laisse pas passer le long raset de Favier qu’il raccompagne haut et fort, pas plus que celui de Sabri pour une réaction supersonique. Enchaîne violemment après Four (2), Favier (3) pour autant de pétards à répétition. Le public est ravi de ces neuf minutes de feu et le 2e gland à la maison. Des Carmen en boucle.

Texte et photos
MARTINE ALIAGA

Trophée des As : Chekade, 16 points ; Allouani, 14 ; Four, 14 ; Auzolle, 10 ; Favier, 8 ; Aliaga, 6 ; Rey, 2.

TROUBADOUR

Les yeux dans les yeux avec Henri

lunel,1er souvenir patrick-castro,royale de laurent,courses camarguaises

lunel,1er souvenir patrick-castro,royale de laurent,courses camarguaises

lunel,1er souvenir patrick-castro,royale de laurent,courses camarguaises

CASSIUS

 lunel,1er souvenir patrick-castro,royale de laurent,courses camarguaises

lunel,1er souvenir patrick-castro,royale de laurent,courses camarguaises

JUPITER

lunel,1er souvenir patrick-castro,royale de laurent,courses camarguaises

La capelado des anciens raseteurs

lunel,1er souvenir patrick-castro,royale de laurent,courses camarguaises

Pellegrin, Cabanis, César, Jouanet, Volpellière, Roumajon, Menegue, Muscat, Morade, Granier, Mézy, Roger Pascal, Bruno Pascal, Guerrero, Marchand, Travaglini, Dumas et quelques autres.

▼ Patrick et Henri Laurent

lunel,1er souvenir patrick-castro,royale de laurent,courses camarguaises

Le final avec Régine Pascal

lunel,1er souvenir patrick-castro,royale de laurent,courses camarguaises

* A la capelado, Denis Broton, président du CT Goya rappelle la carrière de Patrick Castro et son impressionnant palmarès*

**********************************

21/04/2014

LUNEL *TROPHEE DES AS*

Lundi 21 avril 2014

Garlaban vide piste et contre-piste

Avec Gascon et Rudy c'est le trio original de la course

lunel,trophée des as,garlaban,2e journée du pescalune,courses camarguaises

Sur cette action avec Auzolle,
Garlaban basculera en fracassant les planches

 

Entrée: 1/2 arène. Organisateur : Lunel Toro. Président : Jacques Valentin. Raseteurs droitiers : allouani, Auzolle, Ayme, Katif, Jourdan. Gauchers : Aliaga, Favier, Four, Poujol. Tourneurs : Cuallado, Daniel, Estève, Fouque, Sanchez.

Du bon et du moins bon à chaque quart d’heure, Gascon qui bonifie la première partie, Rudy fait un remplaçant de luxe et Garlaban vide piste et contre-piste. Maxime Favier dans son style cascadeur lève la mise, avec lui Auzolle et Four mènent les débats, Katif pour de très beaux engagements.

Eros (Ricard).- en mouvement, prend tout ce qui passe. Aux ficelles montre de la volonté et tricote des cornes. Cela ne suffit pas et Auzolle sonne le gong à la 7e

Sparagus (Janin).- Sort avec du pétard et s’investit dans les séries. Une fois posté, les hommes se font précautionneux. Le taureau sait se dégager de l’espace, et s’engouffre sur de belles longueurs servies par Poujol, Four et Favier (Carmen). Superbe passe de Favier pour la 1re ficelle. Sa blessure au-dessus de l’œil semble gêner le taureau qui, du coup, est moins pertinent. Rentre une ficelle. 

Gascon (Lautier).- Vif, il se perd un peu au début mais honore de longues séries à fond. Aux ficelles, il se bonifie avec un meilleur placement. Ça chauffe pour Favier, arrivées serrées sur Ayme, enfermée sur Four, la corne après Auzolle. Jolie sortie sur Ziko. Four et Ayme ramenés prestement. Rentre ses ficelles après une prestation inégale mais avec de très bons passages. 6 Carmen et retour. 

Sylverado (Saint-Gabriel).- Il impressionne assez pour de nombreux rasets à blanc. Puissant, rapide, pousse après Poujol, Favier pour 4 minutes les premiers attributs. Aux ficelles, il cherche son placement et livre certaines séries avec maîtrise mais manque aussi de conviction parfois surtout sur la fin. 14 minutes en dents de scie. 1 Carmen et retour.

 

lunel,trophée des as,garlaban,2e journée du pescalune,courses camarguaises

Bien présent en finition, Rudy coince le genou de Maxime Favier.

 

▲Rudy (La Galère).- Il remplace Robinson blessé à l’embarquement. S’il est surpris au début par le rythme imposé, en quelques occasions sa vitesse et sa présence à la planche font la différence. Coince le genou de Favier. Katif dangereusement cerné par les cornes pour le 2nd gland. Du coup, il se fait respecter, et a le temps de se placer. Bien les rasets courts de Katif. Rudy se défend comme un grand dans la bourre et livre 11 minutes de qualité. 4 Carmen et retour.

Garlaban (Ricard).- Ce n’est pas une colline c’est un pic. S’il n’était que spectaculaire... Hormis ses sauts de trop plein d’énergie, c’est avec une froideur saisissante qu’une fois placé, il surveille tout son monde. Peu s’y risquent, tétanisés par ses assauts où Garlaban coupe le terrain et s’envoie comme un boulet de canon haut et fort. Un coup de barrière après Auzolle avec bris de planche à la 3e minute. Des tentatives de Favier, un enchaînement où le taureau à chaque fois tape aux planches... Ce sera tout. Et Ziko qui n’a pu tenter ses retrouvailles tant attendues. Les glands au toril. 1 Carmen et retour.

MARTINE ALIAGA
PHOTOS LAURENT SONZOGNI

Trophée des As : Favier, 17 points; Auzolle, 12; Allouani, 11; Four et Poujol, 10; Katif, 2.

Trophée des Raseteurs : Jourdan, 4.

13/04/2014

LUNEL *AS* 1re journée du Trophée Pescalune

Dimanche 13 avril 2014 - Royale de Cuillé

Loubard et Mignon, excellents !

 lunel,trophée pescalune,royale de cuillé,course camarguaise

Loubard, excellent en premier, ici avec Chekade

Entrée : 2/3 d’arène. Organisateur : Lunel Toro. Président : Jacques Valentin. Raseteurs droitiers : Allouani, Auzolle, Ayme, Chekade, Katif, Jourdan. Gauchers : Aliaga, Favier, Errik, Clarion, Poujol. Tourneurs : Bensalah, Estève, Khaled, Noguera, Sanchez.

Très bonne ouverture de la saison pour les arènes de Lunel avec cette Royale de Cuillé, où Loubard et Mignon sont excellents en première partie. Après un Horacio très très sérieux, Erasme impressionne par sa volonté et il n’aura manqué qu’un taureau spectaculaire à la fin pour emballer totalement. Katif garde son aisance passée à l’Avenir et emballe par ses rasets engagés, Ayme, Auzolle, Chekade sont les plus entreprenants et Favier, le plus en vue à gauche. 

Loubard : Attaqué dans le plus grand désordre, ses déplacements, sa préférence pour les droitiers, et son goût d’escrimeur lui font vite prendre le dessus pour 6 minutes les premiers attributs. Combattif, il met de la vigueur à défendre sa 1re ficelle jusqu’à la 14e, et en tête-à-tête, c’est lui qui impose sa loi. Excellent, il rentre une ficelle. 4 Carmen et retour. 

Mollières : il a du peps, navigue beaucoup et ne trouve pas sa place. Il se dresse sur un long raset de Katif, envoie la corne après Allouani. Dissipé et brouillon malgré quelques séries de bonne facture, il s’incline en 9 minutes. 2 Carmen et retour.

 

lunel,trophée pescalune,royale de cuillé,course camarguaise

Des échanges émotionnants entre Mignon et Ziko Katif

 

Mignon : Il en impose d’entrée par son placement et sa vitesse d’exécution. Craint, il attend les blancs cul aux planches. Attentif, le premier essai d’Auzolle est écarté vigoureusement, tout comme celui d’Ayme. Coupe cocarde à la 5e minute. Autant dire que les rasets sont calculés, en plus il n’accepte aucune reprise. Avec Favier et Katif, les trajectoires sont émotionnantes... Anticipation magnifique sur Katif, le seul vraiment à le défier. Excellent, rentre ses ficelles. 2 Carmen et retour. 

Horacio : il ne quitte pratiquement pas le terrain du toril, et les blancs ont du mal à déclencher sa charge. D’autant qu’ils redoutent ses anticipations. Il faut le rentrer et à ce jeu Favier, Ayme, Katif et Chekade sont les plus assidus. Quelques enfermées et anticipations, mais le taureau se retient un peu trop. La 2e ficelle part sur la sonnerie. 5 Carmen et retour.

Notaire est le plus vulnérable du lot. De bonne composition il se livre avec franchise. Katif régale de belles longueurs pour 9’30. 3 Carmen et retour.

Erasme : la rafale blanche ne lui fait pas de cadeau, Erasme répond à tout de bon cœur. Mais quand on le laisse finir, il assure des séries de qualité. Manque un peu de mordant au début puis se chauffe et devient plus offensif jusqu’à se dresser après Aliaga (2 fois). Montre sa volonté après Chekade, Katif... Finit éprouvé mais rentre une ficelle courageusement défendue. 4 Carmen et retour.

Modiano (hp et en sup) : remuant, il est raseté en mouvement, se dresse sur Favier pour un final un peu brouillon.

MARTINE ALIAGA

PHOTOS CHRISTIAN ITIER (A suivre)

Trophée des As : Auzolle, 16 points ; Chekade, 15 ; Favier, 13 ; Poujol, 10 ; Katif, 5 ; Allouani, 4 ; Ayme, 2

Trophée des Raseteurs : Jourdan, 12 points. 

15/03/2014

LUNEL *LA SAISON 2014*

Mercredi 12 mars 2014 - A la mairie

WAOUH !

lunel,31e trophée pescalune,courses camarguaisesDeux programmations du Biòu d’Or Ratis, une finale du Muscat digne de ce nom tout comme celle du Trophée Pescalune, le pari de cocardiers en devenir, deux Royales baroncelliennes, Cuillé et Laurent.... et de nouvelles manades qui font leur entrée ou leur retour aux arènes San Juan... Il y a du beau monde pour prétendre au baccalauréat cette année!
Le nombreux public est sorti de la - trop petite - salle du conseil de la mairie fort satisfait de la programmation 2014 présentée par Magali Saumade. « Sur le papier, c’est top ! » Effectivement! Voilà des affiches innovantes et alléchantes.

Avec une prise de risque appréciée - n’en doutons pas - des futurs spectateurs (Garlaban de Ricard, Robinson de La Galère, Monro de Bon, tous finalistes à Istres, Avenir 2013) sur ces cocardiers en devenir. Sans compter Crapone et Boer de l’Occitane ou Lebrau de Cyr tout comme Gascon de Lautier (8 ans) ou encore les espoirs de Saumade (Castor, 7 ans) et Chauvet (Jupiter, 8 ans). Ces jeunes éléments s’intercaleront avec des cocardiers de renom. Sylverado de Saint-Gabriel (vainqueur du Pescalune 2013), Sparagus de Janin (prix Damour 2013), Horacio (Cuillé, meilleur de la finale du Pescalune)... Mesrine de Vinuesa pour la finale du Muscat et Saint-Rémois de Fabre-Mailhan à la finale du Pescalune.
Reste la cerise en or sur le gâteau des afeciouna, Ratis. Le Biòu d’Or de Raynaud sortira le 19 juillet, finale du Muscat, et le 2 novembre, finale du Pescalune. Les arènes San Juan vibrent encore de sa dernière prestation du 29 mai 2012.
Tout est donc prêt pour l’ouverture de la saison avec la Royale de la manade Cuillé, le 13 avril, un concours le 21 puis le lundi 9 juin la Royale de la manade Laurent, 1er Souvenir Patrick-Castro. Les cocardiers des Marquises signent leur grand retour au plus haut niveau et à Lunel... De quoi susciter là aussi un grand élan d’intérêt.
Les hommes pressentis pour raseter sont également à la hauteur: Aliaga, Allouani, Auzolle, Ayme, A. Benafitou, Belgourari, Bruschet, Favier, Four, Katif, Poujol.
Bien sûr, reste l’épreuve de la piste pour étalonner toutes ces valeurs, le spectacle de la course camarguaise n’est jamais écrit à l’avance, mais le primordial a été fait avec cette belle programmation... donner envie d’aller aux arènes.

MARTINE ALIAGA


* Lou Rasetaire pescalune fête ses 40 ans : samedi 12 juillet, Trophée Belmonte, 18 juillet, Trophée Nanou-Peytavin, courses d’écoles de raseteurs du samedi 26 avril au 28 juin, finale samedi 4 novembre.
*  30 ans du groupe “Lou Velout pescaluno“
* Journées pédagogiques : deux journées importantes les 15 et 16 mai, à la manade Iris et Jean Lafon puis aux arènes.


LES COURSES


Quelques changements interviendront peut-être mais globalement les affiches du 31e Trophée Pescalune sont bouclées.

 

Dimanche 13 avril : Royale de Cuillé, Loubard, Mollières, Mignon, Notaire, Horacio, Erasme, Modiano.
lunel,31e trophée pescalune,courses camarguaisesDimanche 21 avril : concours, Garlaban et Eros de Ricard, Robinson de La Galère, Gascon de Lautier, Sylverado de Saint-Gabriel, Sparagus de Janin.
Lundi 9 juin : Souvenir Patrick-Castro - Royale de Laurent, Sisco, Cyrano, Troubadour, Cassius, Teflon, Bizet, Jupiter.
Jeudi 17 juillet : concours, Boer ou Crapone de l’Occitane, Lebrau de Cyr, Castor de Saumade, Sugar de Saint-Gabriel, Cohiba de Fabre-Mailhan, Indian de Laurent, Monro de Bon.
Samedi 19 juillet : finale du Muscat, Trancardel de Bon, Ratis et Escamillo de Raynaud, Mesrine de Vinuesa, Horacio de Cuillé, Boer ou Crapone de l’Occitane, Jupiter de Chauvet.
Dimanche 19 octobre : Révélations, Raboliot de Fabre-Mailhan, Medoc de Saumade, Gascon de Lautier, plus des cocardiers qui se feront remarquer dans la saison.
Dimanche 2 novembre : finale du Trophée Pescalune, Horacio de Cuillé, Chico de Lautier, Garlan des Baumelles, Ratis de Raynaud, Scipion de Saumade, Saint-Rémois de Fabre-Mailhan, Cassius de Laurent.

**************

05/12/2013

LUNEL DIMANCHE 1ER DECEMBRE 2013

Salle Georges-Brassens

La culture taurine offerte en partage

lunel,gala porras,films,courses camarguaises

L'hommage à Patrick Castro a ouvert l'après-midi

Quand les biòu restent en pays, les afeciouna sont heureux de continuer à cultiver leur passion. Dimanche dernier, ils se sont pressés au Gala du film de cultures taurines organisé et offert depuis 6 ans, par Bernard Porras, avec la bénédiction de la municipalité lunelloise.

lunel,gala porras,films,courses camarguaises

L’homme orchestre a mené l’après-midi de main de maître, tour à tour présentateur, chanteur, devant et derrière la caméra en empathie avec ses invités et ses sujets, un brin d’humour en prime.

L’hommage à Patrick Castro a déplacé nombre de spectateurs et d’anciens raseteurs émus à l’évocation des obsèques du Pescalune et jamais rassasiés d’images évoquant l’homme et son immense carrière.

lunel,gala porras,films,courses camarguaisesAvec les danses du Velout pescalune en charmant intermède entre les films, tout comme les chansons (Régine Pascal, Stéphane Louche et Bernard Porras), les montages photos... Taureaux dans les rues, gazes, en pays, cocardiers et raseteurs en piste... Bref les participants se sont démultipliés pour mettre en valeur toute la richesse de la culture taurine camarguaise. Yves Alguno, René-Patrick Chaussier, Vidéo Gardian, Nicole et Gérard Osty, Rémi Dumas, Jean Roumajon, les images signées TV Sud - j’en oublie c’est sûr ! - ont apporté leur collaboration et leurs angles de vue personnels à la manifestation. Cerise sur le gâteau, les images d’André Soler rassemblées par Romain Bofi. Bravo à tous.

Prochain rendez-vous du même tonneau : le 6e festival des Rencontres de cultures taurines de Castries, les 25 et 26 janvier 2014. Là toutes les tauromachies seront évoquées.

MARTINE ALIAGA
Photos C. ITIER 

 

lunel,gala porras,films,courses camarguaises

*****************************


04/11/2013

LUNEL *30e TROPHEE PESCALUNE*

 lunel,30e finale du pescalune,course camarguaise

Dimanche 3 novembre 2013

SYLVERADO, HORACIO ET ALLOUANI

lunel,30e finale du pescalune,course camarguaise

Les vainqueurs du 30e Trophée Pescalune :
Sylverado de Saint-Gabriel (course du 20 juillet)
et Sabri Allouani pour la 5e fois.

Hier. Entrée : presque plein. Organisateur : Lunel Toro. Président : Jacques Valentin. Raseteurs droitiers : Allouani, Bruschet, Katif, Cano, Oufdil. Gauchers : Allam, Favier, Martin, Poujol, Rassir. Tourneurs : Ull, Estève, Labrousse, Ménargues, Cuallado.

Les arènes sont bien garnies pour accueillir le joli travail de la manade Lafon en spectacle d’ouverture. Une mise à l’honneur de la culture camarguaise propre, simple et élégante avec le Velout pescalune. La course finale des 30 ans du Trophée Pescalune est d’un bon tonneau, même si hommes et bêtes ont manqué parfois de niaque. Poujol et Allouani attaquent les débats avec 3 points d’écarts. Le duo-duel joue jusqu’au 6e où Sabri creuse l’écart. Horacio de Cuillé s’adjuge le prix du jour, Sparagus plus tonique aurait pu y prétendre. Katif est au niveau de la piste et des taureaux, il faudrait compter avec lui aux As l’an prochain.

Titien (Blatière-Bessac).- Cul aux planches se défend dans un petit périmètre sous la présidence et ne déclenche qu’en quelques occasions. Les hommes le forcent à se battre et il engage son gros gabarit dans des séries parfois conclues. Malgré le travail, les ficelles rentrent. 

Athor (Daumas).- Alterne les réponses méchamment poussées cornes à l’affût et les moments où stoïque, il laisse filer. Poujol passe juste (2 fois), action serrée sur Katif (Carmen), une belle ripose sur Allouani. Les ficelles rentrent.

 lunel,30e finale du pescalune,course camarguaise

▲ Sparagus de Janin à la poursuite d'Hadrien Poujol

Sparagus (Janin).- Promène les blancs sur ses différentes positions et raccompagne à grande vitesse. Les clients au raset d’attaque ne se bousculent pas. D’autant qu’il se ménage un large terrain d’où les tourneurs sont écartés. Belle finition sur Poujol au terme d’un enchaînement rythmé et 9 minutes pour les premiers attributs. Aux ficelles qu’il rentre, les longueurs sont tendues avec Allam, Martin, Poujol. 1 Carmen et retour.

Sylverado (Saint-Gabriel).- Moins tranchant qu’à l’ordinaire, il s’engage toutes cornes pointées dans les séries et se soulève en finition (Cano, Allouani, Martin). De beaux tête-à-tête avec Katif, Rassir et surtout Poujol menacé jusqu’aux planches. 1 ficelle à la maison avec 6 Carmen et retour.

 lunel,30e finale du pescalune,course camarguaise

▲ Horacio plein gaz après Katif

Horacio (Cuillé).- Placement opportun et tout son poids dans les ripostes. Son duo avec Bruschet est au point et le raseteur multiplie les cites. Du toril où il campe tout son quart d’heure, Horacio choisit parcimonieusement ses adversaires parmi les plus engagés. Katif, Rassir, Bruschet encore ou Favier pour les meilleurs passages. Les ficelles rentrent. 6 Carmen et retour.

 lunel,30e finale du pescalune,course camarguaise

▲ Horacio et son meilleur adversaire Romain Bruschet

Camerone (Paulin).- Il a du mal à trouver la bonne position et manque d’entrain. Mais quand les hommes allongent, il est au rendez-vous au fil des planches après Katif, Cano ou Allouani. Se dresse après Allouani qui lève les 2 ficelles. 8’30. 3 Carmen et retour.

 lunel,30e finale du pescalune,course camarguaise

▲ Chambao de Bon sur Guillaume Cano

Chambao (Bon).- Bon placement, pas de difficulté sur le raset mais c’est aux planches qu’il brille pour des engagements violents. Rassir, Katif, Favier, Allouani ou Cano - et un spectateur trop près des barrières - sont tour à tour bombardés pour un joli final.

MARTINE ALIAGA
PHOTOS CHRISTIAN ITIER (à suivre)

LES PRIX

1er Allouani pour son 5e Trophée Pescalune (51 points) ; 2. Poujol, 46 ; 3. Favier, 22. Meilleur raseteur pescalune : A. Benafitou.

Meilleur taureau de la saison : Sylverado de Saint-Gabriel (course du 20 juillet). Meilleur taureau de la finale : Horacio de Cuillé. 

Un bouquet à Obli Ménargues pour sa dernière course au poste de tourneur.

***************

22/10/2013

LUNEL

Dimanche 20 Octobre 2013

MESRINE ET KATIF POUR LE SOUVENIR JEAN-CALVET

lunel,mesrine de vinuesa,katif,course camarguaise

Les vainqueurs

lunel,mesrine de vinuesa,katif,course camarguaisePeu de monde sur les gradins, la pluie est dissuasive. Dommage, il y avait quelques taureaux à voir cette après-midi à Lunel. Notamment Mesrine de Vinuesa (4e), Petrus de l'Occitane (6e) et Dalloz de Cuillé (7e). Sans pression bien sûr, les blancs ont livrés de bons passages. Ziko Katif (photo ►) à Lunel ou ailleurs, est toujours aux avant-postes, les autres complètent bien.

Entrée : 1/5e d'arène. Président : Jacques Valentin. Raseteurs droitiers : Allouani, I.  Benafitou, C. Garcia, Katif, Jockin. Gauchers : Poujol, Favier, Martin, Errik. Tourneurs : Ull, Zerti, Bensalah, Estève.

Belajio (Saumade).- Défend ses premiers attributs sur un petit périmètre. Belajio est au minimum syndical, les raseteurs ne lui mettent pas assez de pression. C'est long.
Queyras (Paulin).- Imprévisible, il promène puis d'un coup se jette. Les hommes s'en méfient. Katif au raset d'attaque pour la coupe à la 6'30. Quelques "une-deux", et le taureau s'envoie méchamment. Quelques sauts, 11e, cocarde pour Katif, 1er gland pour I. Benafitou, puis un coup de barrière sur Favier pour le 2e gland. Il aurait mérité plus d'implication. 2 Carmen et retour.
Vibre (Lafon).- Les raseteurs ne le craignent pas et il est attaqué dans tous les sens. Il enchaîne avec beaucoup de vaillance. Des séries à fond, deux bonnes ripostes Martin, Poujol. 2e ficelle ouverte c'est la ruée, sans délicatesse. 14 minutes de générosité. 4 Carmen et retour.

 lunel,mesrine de vinuesa,katif,course camarguaise◄ Photo sur Sabri - Mesrine (Vinuesa).- Beau cocardier très "macho". Dès le premier raset de Katif, il montre son caractère bagarreur, violent. Placé, il enchaîne et frappe fort et haut. Allouani, Benafitou méchamment emboités aux planches. Allouani passe juste, enfermé entre les cornes. Solide, froid, Mesrine se fait respecter pour 7 minutes les premiers attributs. Les ficelles resteront sa propriété dans cette belle prestation dominatrice. 9 Carmen pour autant d'attaques aux planches plus retour.

Beefeater (Ricard).- Court partout mais se livre aux hommes avec franchise et vaillance. 12 minutes, 3 Carmen et retour.

Petrus (Occitane).- Chasse et se soulève sur Katif. Bien placé, les blancs craignent ses engagements aux planches corne à l'affût. Conclut sur Jockin et enchaîne une rafale d'actions aux planches. Favier traîne, Petrus frappe dangereusement. Belle poursuite sur Favier, tape droit sur Katif. Le taureau ne refuse rien, se bat dans un bon quart d'heure, dommage que les hommes l'asphyxient sur sa 2e ficelle ouverte levée par Errik.  5 Carmen et retour.

Dalloz (Cuillé).- Leste et tout frais même si un peu brouillon, il se bat sur tous les cites. Gros coup sur Katif. Se stabilise à mi-temps, et se livre comme un beau diable avec de bonnes conclusions jusqu'au terme. 13 minutes, rentre avec ses glands. 3 Carmen et retour.

MARTINE ALIAGA
PHOTOS CHRISTIAN ITIER

lunel,mesrine de vinuesa,katif,course camarguaise

Souvenir Jean-Calvet à Katif et Mesrine.

Bouquets à Frédéric Jockin et Cyril Garcia
pour leurs derniers rasets à Lunel

*********

MESRINE - FAVIER

 lunel,mesrine de vinuesa,katif,course camarguaise

*******************


25/07/2013

LUNEL *EXPO*

 lunel,expo arènes,courses camarguaises

Dans le cadre de l'expo "150 ans des arènes de Lunel" la première des trois soirées d'animations se déroulera sur place (19h, entrée libre) ce jeudi 25 juillet. Soirée débat-discussion autour de la l'histoire de la course camarguaise à Lunel, animée par Philippe Brochier, en présence de personnalités (raseteurs, manadiers, directeur des arènes de Lunel, clubs taurins, etc.

* Espace Louis-Feuillade, 48, bd Lafayette, expo ouverte jusqu'au 15 septembre, du mardi au samedi 9h-12h et 15h-18h, dimanche 10h-12h et 15h-18h. Renseignements 04 67 87 84 19.

Prochaines soirées : jeudi 8 août, la corrida à Lunel, 19h.
Jeudi 29 août, projection de films, 19h.

20/07/2013

LUNEL *AS* FINALE DU TROPHEE DU MUSCAT

Samedi 20 juillet 2013 - Grand Rendez-Vous du Trophée Taurin

Le Muscat au boulevard de la soif

lunel,as,trophée du muscat,grand rendez-vous du trophée taurin,sylverado,allouani,aliaga blessé,course camarguaise

Les vainqueurs du Trophée du Muscat : Sabri Allouani et Sylvérado de Saint-Gabriel

Entrée : 1/2 arène. Organisateur : Lunel Toro. Président : Jacques Valentin. Raseteurs droitiers : Allouani, Auzolle, Ayme, Bruschet, Sanchis. Gauchers : Aliaga (se blesse au 3e), Errik, Martin, Poujol (sort au 6e), Mebarek (rentre au 5e). Tourneurs : F. Garrido, Khaled, Ull,G. Rado. Fait marquant : Aliaga se jette sous les pattes de Baroudeur : nez cassé et dévié.

Soif de raset, d'ambiance, de panache, les spectateurs sont restés au boulevard de la soif en ce samedi, finale du Trophée du Muscat.

La commission du Trophée Taurin dans le cadre de ce Grand Rendez-vous n’accorde pas le prix prévu au meilleur raseteur. C’est tout dire ! Peu ou pas rasetés (notamment les trois derniers), les cocardiers ont été gaspillés. Sylverado (2e) s’offre le Muscat pour sa bonne prestation. Baroudeur (3e), dans un autre style, a apporté la difficulté. Allouani lève le bouquet du vainqueur.

Festejaïre (Les Baumelles).- Lâche souvent l’action en accompagnant sur quelques mètres. Il rode ou prend le centre, mais freine des deux sabots quand on le titille. Les ficelles rentrent.

Sylverado (Saint-Gabriel).- Beaucoup de mouvement chez ce cocardier dangereusement armé. Les hommes se méfient et sont méchamment raccompagnés. Les poursuites sont serrées et souvent ça passe juste (Poujol, Aliaga, Martin, Auzolle) dans des séries rythmées. Poujol lève la 1re ficelle à la 13e et Sylverado rentre l’autre. 5 Carmen et retour.

lunel,as,trophée du muscat,grand rendez-vous du trophée taurin,sylverado,allouani,aliaga blessé,course camarguaiseBaroudeur (Martini).- Vite posté, il piaffe sur place et ne se laisse pas serrer par les tourneurs. Le citer arrêté n’est pas une sinécure, les blancs tergiversent. D’autant qu’il est rapide. La cocarde n’est coupée qu’à la 8e. Sous la présidence, les ripostes sur Errik et Allouani sont superbes. Aliaga, mal engagé, se jette sous ses pattes. Décidément, Baroudeur et lui, c’est une longue histoire. Costaud et dominateur, le cocardier ne laissera finalement que sa cocarde à Allouani. Les glands et le reste à la maison. Les honneurs.

 

lunel,as,trophée du muscat,grand rendez-vous du trophée taurin,sylverado,allouani,aliaga blessé,course camarguaise

▲ Si les anticipations de Garlan n'ont plus la fulgurance des années passées
elles font toujours douter les hommes. Ici Ayme

Garlan (Les Baumelles).- Placement toujours impeccable, quelques rasets enchaînés et reprend son poste. Petite anticipation sur Bruschet. Ça calcule sous les T-shirts blancs. Occupe tous les points stratégiques de la piste. Ayme écarté, bonne réponse sur Sanchis et Martin. Les invites sont mesurées mais la trajectoire avec Martin est de toute beauté. Les primes montent un peu mais les ficelles restent la propriété du Biòu d’Or. 3 Carmen et retour.

Sugar (Saint-Gabriel).- Quelques rasets et s’évade. Attentif à tout, agressif, il balade les blancs, et sa pointe de vitesse fait le reste. Pas attaqué, ou si peu, ou à blanc, une série animée (Carmen) dans les dernières minutes et pas un raset taureau arrêté. Les ficelles rentrent.

Erasme (Cuillé).- Montre du jus pour les premièrs passes. Puis placé atttend, les blancs ne se pressent pas. Le Cuillé a beau les défier, rien ne se passe. Un timide enchaînement, une série, les ficelles rentrent. Bronca du public.

 

lunel,as,trophée du muscat,grand rendez-vous du trophée taurin,sylverado,allouani,aliaga blessé,course camarguaise

▼ PHOTO SUR MARTIN - Icare (Paulin, hp). Même s’il compte pour le Muscat, il a le temps de visiter longuement la piste. 4 actions engagées après Allouani, Errik, Auzolle, Martin. Et c’est tout. Tous les attributs rentrent.

MARTINE ALIAGA

PHOTOS LAURENT SONZOGNI et MALI

lunel,as,trophée du muscat,grand rendez-vous du trophée taurin,sylverado,allouani,aliaga blessé,course camarguaiseTrophée des As : Poujol, 16 points ; Allouani, 12 ; Auzolle, 11 ; Ayme, Errik, Martin, 4 ; Bruschet, 2.

Trophée des Raseteurs : Mebarek, 6.

Trophée du Muscat 2013 : Sabri Allouani et Sylverado de Saint-Gabriel

*******************

BAROUDEUR : LE CHAT NOIR DE JEREMY

lunel,as,trophée du muscat,grand rendez-vous du trophée taurin,sylverado,allouani,aliaga blessé,course camarguaiseLes raseteurs disent qu'ils ont chacun un "chat noir". Un taureau avec qui ils n'ont aucune affinité et qu'ils n'arrivent pas à raseter. Pour Jérémy Aliaga, c'est sûr, Baroudeur est de ceux-là.
Déjà à Châteaurenard, finale de l'Avenir 2011, le gaucher, anticipé, avait dû se jeter sous l'estribo, puis, à nouveau court, il sautait carrément le cocardier de Martini. Samedi à Lunel, peu confiant dès le départ de son raset, le Villeneuvois se jettait sous les pattes. Résultat : nez cassé et dévié.
Baroudeur a largement compensé son handicap visuel (borgne à droite) en se jetant, dès le départ de l'action, sur les hommes. Doté d'une grande vitesse d'exécution et d'une grosse méchanceté, le taureau n'est pas facile d'accès. A Lunel il a largement dominé ses adversaires ne laissant que la coupe et la cocarde à Allouani.

******************


19/07/2013

LUNEL *AS* MUSCAT (1re journée)

Jeudi 18 juillet 2013

ALIAGA ET SPARAGUS POUR LE DAMOUR

lunel,trophée du muscat,souvenir r.-damour,jérémy aliaga,sparagus de janin,courses camarguaises

Les vainqueurs

Comme souvent pour cette course du jeudi de La Pescalune, Trophée du Muscat (1re journée), la cuvée est légère. La Palme est dans la tête des blancs, les "expérimentés" tergiversent et ne cueillent que les fruits bien mûrs. Le seul qui ne calcule pas c'est Jérémy Aliaga. Le gaucher rasète tous les taureaux, souvent malchanceux aux attributs, mais le jury ne s'y trompe pas et lui décerne le 37e Souvenir Roger-Damour. En revanche, le 2e prix attribué à Hadrien Poujol, étonne tout le monde, le raseteur lui-même. Sabri Allouani l'aurait largement mérité. Pour les taureaux, il n'y a pas photo, Sparagus de Janin mérite la récompense.

Django (saumade).- Vient par à coups pour cinq minutes les pompons. Placé aux ficelles, il se livre dans quelques séries sérieuses (1 Carmen). Les droitiers sont particulièrement attentistes mais ficelle ouverte c'est la ruée. Django se défend et balance la corne particulièrement à droite, et Poujol rafle les deux ficelles. Les honneurs pour un presque quart d'heure.

Bolero (Lafon).- Toujours en mouvement, une minute et quelque et les pompons volent. Aux ficelles, ça tarde à attaquer, Aliaga et Errik aux avant-postes. Un long raset de Martin et  Bolero riposte. Quelques enchaînements sous l'impulsion des gauchers. Pas assez pour lever les ficelles. 1 Carmen et retour.

Ivanhoé (Blatière-Bessac).- N'en fait qu'à sa tête, navigue pour 3 minutes les pompons; Beau coup sur le raset engagé d'Allouani, le taureau s'emporte et bascule. Des rasets à blanc où Ivanhoé lâche parfois. Mais le travail décousu le dessert. Et ses supposées réactions barricadières freinent les blancs... Bizarre. Ficelles à la maison.

Sparagus (Janin).- Après ses premiers tours de piste à fond, comme d'hab, il s'approprie tous les bons endroits de la piste d'où, attentif à tous mouvements, il raccompagne fermement. Superbe raset d'Aliaga et Sparagus s'engouffre. Des séries à fond avec une bonne pointe de vitesse, Allouani et Villard écartés. Se sort du paquet et répond avec fougue jusqu'à frapper droit après Chekade. La pression des tourneurs sur la première ficelle ouverte lui est préjudiciable, mais il se bat. Du coup, il rentre les deux. 4 Carmen et retour.

Méphisto (Saumade).- Trente secondes, plus de pompons. Méphisto se prête au jeu sans trop forcer, Aliaga main au frontal et la 1re ficelle pour Allouani (5e). Franc, Méphisto se livre, pagaille à la 2e ficelle, Martin s'essaie à droite et en 8'30, Méphisto est tout nu. 2 Carmen et retour.

Platon (Nicollin).- Le taureau est généreux et volontaire. Toutes les invites sont honorées. Temps mort aux ficelles. Placé, Platon attend les sollicitations. Bruschet, Aliaga, Allouani les plus présents, Platon se chauffe et tape après Allouani. Mais c'est Poujol, décidément opportuniste qui lève la 1re. Platon ramène l'autre. 3 Carmen et retour.

MARTINE ALIAGA
PHOTO CHRISTIAN ITIER

lunel,trophée du muscat,souvenir r.-damour,jérémy aliaga,sparagus de janin,courses camarguaiseslunel,trophée du muscat,souvenir r.-damour,jérémy aliaga,sparagus de janin,courses camarguaisesEntrée : 1/3. Org. Lunel Toro. Président: Jacques Valentin. Raseteurs droitiers: Allouani, Auzolle, Bruschet, Jourdan, Villard, Chekade. Gauchers : Aliaga, Poujol, Errik, Martin. Tourneurs : Bensalah, Duran, Ull, G. Rado, Baccou

Trophée des As : Allouani, 18 points ; Poujol, 12, villard, 10 ; Aliaga, 6 ; Errik et Chekade, 4; Auzolle, 2.

Trophée Roger-Damour : 1er Jérémy Aliaga. 2e Hadrien Poujol. Meilleur taureau: Sparagus de Janin

*******************

16/07/2013

LUNEL *LA PESCALUNE*

Samedi 13 juillet 2013

Les cent taureaux

Photos de Christian ITIER

LUNELCENTTAUREAUX.JPG

LUNELTRI.jpg

Le tri aux arènes, Maître Jeannot à la baguette

*********************

21/05/2013

LUNEL *AS*

Lundi 20 mai - 1re journée du Pescalune

Sparagus et Favier pour le 8e Trophée San Juan

 lunel,1re journée du pescalune,as,favier,sparagus,course camarguaise

De bons passages dans cette ouverture des arènes pescalunes mais pas assez pour emballer le public. Les raseteurs travaillent par à coups, laissant à Maxime Favier la majorité des rasets d'attaque. Le jeune raseteur s'en sort bien et remporte le prix du jour marquant le centenaire du CT La Cocarde par le Trophée San Juan. L'autre récompensé, c'est Sparagus de la manade Janin qui, sorti en 4e position, assure un quart d'heure cocardièrement au point. Avec Chambao de Bon, affichant son côté spectaculaire, ils sont les deux satisfactions du concours.

Rio (Bon).- Cornes pointées droit devant, il livre quelques belles séries, fuse sur Favier pour 6 minutes les pompons (2 Carmen). Pas attaqué, il se balade et attend. Se fait réservé sur la fin face à des blancs peu entreprenants. Les ficelles rentrent.

Nicolas (Janin).- A fond, attentif, les cornes cherchent les pantalons au ras des planches. Sa qualité, c'est sa vitesse et en tête en tête, c'est lui qui a le dessus (Favier, Faure, ça passe juste). Mais pris au vire-vire, dans un désordre total, il perd pied. Il faut dire que dans les ruées sur les ficelles démarmaillées, les blancs ne lui laissent aucune chance. 12 minutes de bagarre. 2 Carmen et retour.

Amadeus (Lautier).- Les blancs tergiversent. Amadeus, placé, attend... longtemps. Quelques solos de Favier, Faure déclenchent les hostilités, c'est peu. Quand ça enchaîne, enfin, Amadeus ne montre pas un entrain démesuré mais s'emballe après Chekade, Faure, Favier. Travail trop décousu, le public est mécontent. 3 Carmen et retour avec ses ficelles.

Sparagus (Janin).- Il utilise tous les points stratégiques de la piste et attend les blancs de pied ferme. Servi par une belle vitesse d'exécution et n'aimant pas trop que les tourneurs le titillent, il s'engouffre dans les séries proposées. Conclut au ras des planches après Favier qui lui sert de belles invites. Garde ses glands jusqu'à la 7e. Une belle enfermée sur Favier, quelques enchaînements et Sparagus garde fièrement ses ficelles. 4 Carmen et retour.

Héliodor (Lautier).- Placement aléatoire mais belle rapidité. Favier toujours aux rasets d'attaque, derrière ça suit peu. A la 10e, les blancs se réveillent et Héliodor pointe dangereusement la corne en finition. Là aussi c'est trop décousu pour intéresser vraiment. Une ficelle rentre avec  2 Carmen et retour.

 

lunel,1re journée du pescalune,as,favier,sparagus,course camarguaise

▲ Chambao (Bon).- Cul aux planches, un grand vide se fait autour de lui. Heureusement, Favier est toujours d'attaque et Chambao ne demande qu'à s'exprimer. Les coups de barrière pleuvent à répétition, Favier, Chekade, re re-Favier. A la 7e, le pilier plie après Maxime. Les séries sont toutes ponctuées de coups de belle envergure. Le second gland est levé à la 11e. Les ficelles rentrent. 7 Carmen et retour.

Biterrois (Rouquette, 7e hp).- 5 ans, vif, juvénile. Ce jeune élément ne demande qu'à bien faire et s'enfile des enchaînements plein gaz terminées au ras des planches. 10 minutes pétillantes avec 2 Carmen et retour.

MARTINE ALIAGA

 

lunel,1re journée du pescalune,as,favier,sparagus,course camarguaise

Pour ses 100 ans, le CT La Cocarde a remis les prix du 8e Trophée San Juan à Maxime Favier et à Yves Janin,  pour le quart d'heure de Sparagus. En ouverture, le CT a offert deux taureaux emboulés de la manade Lautier à l'école de raseteurs de Lunel.


Trophée des As : Poujol, 14 points ; Favier, 12 ; Allouani, 9 ; Chekade, 6 ; Villard, 4 ; Faure, 4 ; A. Benafitou, 2.

Trophée des Raseteurs : Clarion, 4 points.

Fiche technique : 2/3 d'arène. Org. Lunel Toro. Président : Jacques Valentin.

Raseteurs droitiers : Allouani, Villard, Faure (claquage au 4e), Chekade. Gauchers : Poujol,  A. Benafitou (sort au 5e), Mebarek, Clarion, Favier. Tourneurs : G. Rado, Noguera, Khaled, Bensalah, Cuallado.

**************


18/03/2013

LUNEL *SAISON 2013*

Les Cuillé en ouverture


lunel,trophée pescalune,trophée du muscat,courses camarguaisesSi les dieux de la bouvine ont un peu de mémoire, ils se souviendront de l’intensité que les cocardiers de la manade Cuillé avaient donné à la Royale, le 1er avril 2012. Les afeciouna eux, n’en manquent pas... de mémoire et attendent avec impatience ce 24 mars, les exploits des Mollières, Mignon, Horatio ou Guépard, bien entourés de Loubard et Colvert. Une Royale modifiée (Indien, Titouan, Racanel en moins, Horatio, Colvert, Loubard en plus) mais chez les Cuillé, manade prolifique, les espoirs d’hier ont la capacité de jouer les premiers rôles aujourd’hui (confert entre autres, Horacio).
A Lunel, encore marqué par la totale réussite de la finale du Trophée de l’Avenir l’an passé, Claude Arnaud, lors de la présentation de la saison, a affirmé vouloir « plus que jamais mettre le taureau à l’honneur ». Et même s’il regrette que la finale du Trophée Pescalune n’ait pu se tenir, c’est par un « en avant pour 2013 et le 30e Trophée Pescalune », qu’il a conclu son intervention après avoir insisté sur la transmission aux jeunes et l’importance des journées pédagogiques.

Philippe Cuillé, organisateur avec Magali Saumade, au sein de Lunel Toro, a pris ses précautions en posant sur le calendrier fédéral, des dates au cas où la météo contrarierait à nouveau la finale du Pescalune (3 novembre). Pour le reste de la saison, les dates traditionnelles sont respectées : lundi de Pâques et lundi de Pentecôte avec respectivement Athor de Daumas et Sparagus de Janin en têtes d’affiche, puis le Muscat et les Révélations (lire ci-contre). Pendant La Pescalune, si le Trophée du Muscat perd un rendez-vous sur les trois habituels, il gagne une très belle affiche le samedi 20 juillet avec le Biòu d’Or en titre Garlan et le compliqué Bayador des Baumelles, le Biòu de l’Avenir Icare de Paulin, Sylverado et Sugar de Saint-Gabriel qui s’étaient si bien fait respecter l’an dernier, l’outsider Baroudeur de Martini dont la bonne réputation lui a ouvert les plus grandes pistes. Voilà une date qui devrait rentrer dans les “Grands Rendez-vous”du Trophée Taurin Midi Libre - La Provence. Pour les raseteurs : « Chance sera donnée aux jeunes, encadrés par des plus expérimentés ».
Président du Trophée Pescalune, Gérard Gehin a vanté les journées pédagogiques qui ont cours depuis 7 ans. Et, outre un possible partenariat avec la Région, le Lunello-Saint-Geniérois a lancé au maire : « Le Trophée pescalune souhaiterait un musée camarguais pour ses nombreuses archives, notamment la collection de Manu Péro qu’il serait regrettable de laisser partir ailleurs... ». Cueilli à froid mais réactif, l’élu lunellois a promis d’y penser...
Restent les bougies à souffler : 30 pour le Pescalune, 150 pour les arènes et 100 pour le CT La Cocarde.


MARTINE ALIAGA
PHOTO CHRISTIAN ITIER



LES COURSES


Trophée Pescalune

24 mars : Royale de Cuillé, Loubard, Mollières, Colvert, Mignon, Horacio, Guépard.
1er avril : Pluvier et Platon de Nicollin, Eros, Bendor de Ricard, Athor de Daumas, Scipion de Saumade.
20 mai : Rio et Chambao de Bon, Nicolas et Sparagus de Nonin, Amadeus et Eliodor de Lautier.
Trophée du Muscat (1) - 18 juillet : Django, Méphisto de Saumade, Vibre de Lafon, Sparagus de Janin, Ivanhoé de Blatière-Bessac, Chico de Lautier, Tancrède de Nicollin.
Trophée du Muscat (2) - 20 juillet : concours, Bayador, Garlan des Baumelles, Sivérado, Sugar de Saint-Gabriel, Baroudeur de Martini, Icare de Paulin.
20 octobre : Révélations, Phoebus de Lautier, Santen des Baumelles, Notaire de Cuillé, Tracardel de Bon, Queyras de Paulin, Pourpier de Saumade.
3 novembre : finale du Trophée pescalune, manades Saumade, Cuillé, Mathan, Saint-Gabriel, Lautier, Nicollin, Blatière.

Raseteurs en alternance : Benafitou, Aliaga, Villard, Martin, Faure, Moutet, Ayme, Outarka, Sanchis, Chekade, Oufdil, Errik.

28/11/2012

LUNEL *GALA PORRAS*

Dimanche 25 novembre 2012

B comme Bernard, B comme bénévole

lunel,gala bernard porras,courses camarguaises

lunel,gala bernard porras,courses camarguaisesComme d'habitude la salle Georges-Brassens est pleine bien avant l'heure. Comme d'habitude ça rouscaille et ça se bouscule un peu pour rentrer. Mais comme d'habitude c'est cadeau. Et comme d'habitude on s'est régalé.

Les années n'émoussent pas l'enthousiasme de Bernard Porras -c'est la 5e édition-, ni la mobilisation des nombreux bénévoles nécessaires à l'élaboration de ce spectacle de 5 heures. Des hommages, des chants, des danses, des images, quelques blagues et clins d'oeil... La Camargue et ses traditions dans leurs  diversités. Des hommes et des femmes qui expriment leurs passions, et un public qui se manifeste souvent.

Que serait la bouvine sans ses bénévoles? Sans eux qui transmettraient les traditions? Qui les entretiendraient?
Dimanche à Lunel, la parole était au petit peuple. Celui qui se donne sans compter. Jeunes et vieux rassemblés. Au nom d'une passion.
C'était émouvant, joyeux, réconfortant.

lunel,gala bernard porras,courses camarguaiseslunel,gala bernard porras,courses camarguaisesApplaudissements pour:

Le Velout Pescalune, Lis Escoutaïre de la Cabretta de Boisseron, Nadine Costa et son déjeuner au pré, Raymond Siméon pour son poème, tous les cinéastes, les chanteurs Ricoune, Jean René, Régine Pascal... Alain Hugues et son investissement pour le Téléthon à Saint-Brès, Ludo Zerti pour son week-end à Montfrin contre la mucoviscidose... aux machinistes et tous les gens qui ont oeuvré pour ce bel après-midi, mairie de Lunel incluse...

A Bernard... merci!

MARTINE ALIAGA

lunel,gala bernard porras,courses camarguaises

***********************************

* MANIFESTATIONS A SUIVRE *


Le 9 décembre  à Saint-Aunès, pour le Téléthon : gala, spectacle. Renseignements, tél. 06 99 16 04 41 et 04 67 87 48 48

19 et 20 janvier 2013 à Castries, avec le CT Le Trident : 5e rencontre de cultures taurines, films et diaporamas sur toutes les tauromachies
Voir bande annonce :
http://www.youtube.com/watch?v=TW7_9PpVtwUa

15, 16, 17 février 2013 à Montfrin : week-end de lutte contre la mucoviscidose, spectacle, match de foot, expo Chomel, course camarguaise, etc.

22, 23, 24 février 2013 : Saint-Geniès-de-Malgoirès avec le CT Lou Gandar, 16e festival du film taurin et camarguais

************************


26/11/2012

TROPHEE PESCALUNE

 trophée pescalune,les prix,lunel,ratis,courses camarguaises

Samedi 17 novembre 2012

Des prix et quelques regrets

trophée pescalune,les prix,lunel,ratis,courses camarguaisesAvant que la bonne humeur ne revienne s'installer, organisateurs, municipalité et clubs taurins lunellois, ont regretté que le dernier acte du Trophée pescalune - la 29e finale - n'ait pu se dérouler. La déception est unanime. Mais les satisfactions l'ont emporté. Francise Blanc (représentant le maire de Lunel victime d'un petit accident) a souligné :  "Une belle saison taurine avec Garlan meilleur taureau du Trophée du Muscat et Ratis... et surtout, le succès total de la finale du Trophée de l'Avenir. 4000 personnes aux arènes, il y a longtemps que cela n'était pas arrivé...". Et de remercier l'ensemble des clubs taurins pour leur implication dans les journées pédagogiques tout comme l'association Art'TC.

Après avoir fait observer une minute de silence à la mémoire du chroniqueur Luc Pero, récemment disparu, Gérard Gehin, président du Trophée pescalune, a invité les récipiendaires et les sponsors sur scène. Adil Benafitou vainqueur avec 54 points ; Benjamin Villard (2e, 37 points) ; Radouane Errik (3e, 36 points).

trophée pescalune,les prix,lunel,ratis,courses camarguaisesFrédéric Raynaud a reçu une belle ovation pour le prix du meilleur taureau de la saison à Ratis, auteur d'une formidable prestation le 28 mai aux arènes San Juan. Applaudissements également pour les deux bien jolis bayles de la devise rouge et bleu, Aurélie et Aude (filles de Frédéric). Le manadier du Grand Radeau confiait en aparté : "Ratis reçoit un capital sympathie énorme de la part du public. J'en suis toujours étonné... peut-être que les spectateurs attendaient un taureau comme ça..."

Restait à Philippe Cuillé, organisateur des courses de Lunel Toro avec Magali Saumade, de conclure en donnant rendez-vous : "dimanche 24 mars 2013 pour la première course du 30e Trophée Pescalune, et, lançant à Frédéric Raynaud, avec l'espoir que Ratis soit Biou d'Or et revienne l'an prochain à Lunel".

Texte et photos
MARTINE ALIAGA

08/10/2012

LUNEL FINALE DU TROPHEE DE L'AVENIR

Dimanche 8 octobre 2012

L'Avenir comble les arènes San Juan

 lunel,finale du trophée de l'avenir,courses camarguaises

▲ La hauteur des barrières pescalunes n'ont pas impressionné Icare.
Ici sur Lucas Faure

lunel,finale du trophée de l'avenir,courses camarguaisesCette finale fera date. Les raseteurs et les cocardiers de l'Avenir ont enthousiasmé et comblé les arènes, hier à Lunel. Les blancs ont tout donné et surtout leur enthousiasme jusqu'au bout de la fatigue. Les taureaux ont relevé le défi, surtout Boer, Marcias, Horacio, Scipion et Icare. Le Cuillé (Horacio) par ses extraordinaires qualités cocardières et son sérieux, le Paulin (Icare) par sa violence, son jusqu'au boutisme ravageur, sa volonté destructrice.  Et quel bonheur ces gradins et contre-piste pleins. Hier, l'engouement pour la course camarguaise a été démontré grandeur nature. Cette jeunesse prometteuse c'est l'avenir de la fe.

Il faut souligner que la ville de Lunel a mis tout son coeur et ses forces vives dans une organisation parfaite aux côtés du Trophée Taurin Midi Libre - La Provence. Le spectacle d'ouverture a fait la part belle à l'autre emblème de la Camargue, le cheval. En liberté ou en main, le Camargue a montré sa beauté et son caractère quelquefois frondeur.

 lunel,finale du trophée de l'avenir,courses camarguaises

Photo avec Guillaume Cano - Boer de l'Occitane fait un premier sérieux, solide. Un clin d'oeil à son compère Aiglon pour son côté mobile compensé par ses répliques où la corne pointe dangereusement. Petit à petit améliore son placement et se montre offensif (Martin, Faure, Favier), serre Martin, Allam, sort comme une bombe sur Favier, Martin. Moins tranchant sur la fin, mais quelles belles trajectoires face aux cites des blancs. Rentre ses ficelles dont la droite bien entamée. 3 Carmen et retour.

Colvert de Chauvet se perd dans la grandeur pescalune. Il se met à la faute mais réplique vertement et se dresse sur les premiers cites. Se laisse "claver" au toril et perd pied dans le vire-vire qui lui est imposé. Une très longue série à la 13e où il se rebiffe sur Cano. Rentre la 2e ficelle. 4 Carmen et retour.

 lunel,finale du trophée de l'avenir,courses camarguaises

Photo avec Jérémy Aliaga - Marcias (Fabre-Mailhan) c'est Raging Bull. Tête baissée, il affiche sa détermination. C'est un bagarreur qui réplique avec méchanceté. Attentif, autoritaire dans les enchaînements, il se bat avec acharnement. Costaud, puissant, les blancs font attention et les poursuites sont chaudes (Martin). Langue pendante, il ne lâche pourtant rien et rentre ses ficelles. 2 Carmen et retour.

 lunel,finale du trophée de l'avenir,courses camarguaises

Photo avec Jérôme Martin - Horacio (Cuillé) est vite posté. La première série se fait "à blanc", le cocardier en impose. D'autant qu'il va vite et frise les planches à chaque arrivée. 2 ou 3 rasets et se replace calmement. Martin frise la correctionnelle (voir photo) attrapé par la manche du tee-shirt, Faure raccompagné au-dessus des planches, encore Martin en danger. L'émotion monte d'un cran. Montrant plus d'engagement à gauche, Aliaga, Favier, Martin mènent la danse. Horacio termine puissamment sur Faure. Rentre ses ficelles. 6 Carmen et retour.

Scipion (Saumade) a l'âme belliqueuse et se livre avec énergie dans un quart d'heure inégal. Quelques refus à droite (Faure) mais se rattrape dans des séries de folie où il se bat comme un beau diable. S'engage fort après Faure, Martin. Une-deux Aliaga, Oudjit de toute beauté. Inégal certes mais livre plein de moments intenses. Une ficelle à la maison. 5 Carmen et retour.

Ulmet (J.-C. Blanc) se prête aux enchaînements avec vélocité. Mais se cale rapidement et laisse filer. Les hommes sont fatigués (on le comprend après cette débauche d'énergie), Ulmet n'a droit qu'à des rasets au compte-gouttes pendant quelques minutes. Mais ça repart, Faure allonge, Ulmet se cabre, réitère sur Gaillardet, se démultiplie encore avec Faure, dangereux sur Gaillardet, magnifique sur Faure, coup de barrière sur Martin pour un très passage. Mais trop de déchet dans ses réparties. Garde ses ficelles sans convaincre. 5 Carmen et retour.

 lunel,finale du trophée de l'avenir,courses camarguaises

Photo avec Jérôme Martin - Icare (Paulin) tourne, rode, chasse. Puissant, attentif, les blancs observent la brute épaisse. Placé, il offre au premier raset d'Aliaga une réponse cinglante, derrière, Martin se fait envoyer en l'air. Les raseteurs jettent leurs dernières forces pour un final en apothéose, où Icare tient la vedette par des coups explosifs aux planches même les piliers se plient. Les blancs se transcendent face à ce boxeur qui rend coup pour coup et même plus. Aliaga, Martin, Faure, Gaillardet, Oudjit... ça éclate dans tous les sens, raseteurs escampés au-delà du pourtour, accompagnés haut sur les tubes, avec vigueur,  méchanceté... La contre-piste aussi l'attire après qu'il a basculé de toute sa puissance plusieurs fois aux trousses de Faure, Oudjit. Il s'y encagne un peu, perdant de précieuses minutes. Le public se régale et accompagne chaque action, la musique est à son maximum pour un final époustouflant qu'on voudrait ne pas voir s'arrêter. Faure au bord de l'épuisement fait le spectacle jusqu'au bout, Martin veut le dernier raset pour un baroud final sous l'ovation et la musique. Icare, lui, n'offre que sa cocarde, le public est debout.

MARTINE ALIAGA

Photos CHRISTIAN ITIER

ICARE BIOU DE L'AVENIR 2012

lunel,finale du trophée de l'avenir,courses camarguaises

▲ Déchaîné, Icare bascule après Jean-Henri Oudjit
qui ne peut s'accrocher et frôle la catastrophe.

*******************

SUPPORTERS

Les troupes de Jérémy Aliaga, Lucas Faure et Maxime Favier

lunel,finale du trophée de l'avenir,courses camarguaises

lunel,finale du trophée de l'avenir,courses camarguaises

lunel,finale du trophée de l'avenir,courses camarguaises

****************************

07/10/2012

LUNEL *FINALE DE L'AVENIR*

Dimanche 07 Octobre 2012

Les Réactions.

lunel,finale de l'avenir,course camarguaiseLucas FAURE (1er) : «Je suis content de moi. J’ai fait une bonne saison dans l’ensemble. Sur la finale j’ai trouvé que les taureaux ne se livraient pas assez à droite et j’ai fait ce que j’ai pu. Je me suis un peu rattrapé sur le dernier avec lequel on a pas mal fini. Des arènes combles, une belle finale et on s’est régalés. La saison prochaine je reste à l’Avenir mais je vais alterner avec une trentaine de dates aux As histoire de me mettre dans le bains pour la saison d’après».


lunel,finale de l'avenir,course camarguaiseGuillaume CANO (2ème) : «Je me suis battu toute la temporada pour la première place et j’ai fait une belle saison. La finale a été très bonne. Physiquement j’ai trainé la jambe en septembre mais je suis satisfait. L’année prochaine je compte m’essayer au trophée des As».



lunel,finale de l'avenir,course camarguaiseJérémy ALIAGA (3ème) : «J’ai fait une saison complète avec pour une fois sans blessure ce qui est un bon point. J’ai essayé de me régaler, de me faire plaisir et de partager avec le public. Je pense que les gens ont assisté à une bonne finale. Les taureaux se sont parfois perdus dans la grandeur de la piste mais c’était difficile pour nous aussi. On s’en est bien sortis et chapeau à tous. Je ne sais pas ce que je vais faire la saison prochaine».


lunel,finale de l'avenir,course camarguaiseBertrand PAULIN (Manade PAULIN) : «Je suis content de la course effectuée par Icare. Il arrive brave au raset mais après il a cette capacité de se dédoubler aux planches surtout à Lunel où les planches sont hautes. Il a un peu de difficulté à revenir en piste du fait de sa méchanceté. C’est une des plus grosse sortie de la saison surtout dans une grande arène car il est habitué aux petites pistes. Il va falloir gérer sa saison prochaine avec pas plus de 5 courses. On va essayer de faire plaisir aux clubs taurins qui nous ont été fidèles tout en alternant une ou deux grandes pistes aux As».


lunel,finale de l'avenir,course camarguaiseJérome MARTIN (Coup de cœur) : «Je suis content de ce coup de cœur et surtout d’avoir pu participer à la finale ce qui conclut brillamment ma saison. J’espère que l’an prochain ma saison se passera aussi bien. Beaucoup de raseteurs rêvent de raseter dans cette grande piste de Lunel et j’y ai pris beaucoup de plaisir, les gens ont l’air d’être sortis contents donc moi aussi».


Propos recueillis par Eric AUPHAN

LUNEL : FINALE DE L'AVENIR


Dimanche 7 octobre 2012

A midi, Garlan des Baumelles a été élu Biou d'Or pour la 2e fois avec 18 voix, Saint-Rémois de Fabre-Mailhan 7 ; Guépard de Cuillé, 1 ; Mignon de Cuillé, 1

Superbe finale du Trophée de l'Avenir, arènes pleines

Icare de Paulin Biou de l'Avenir

1er Faure, 2e Cano, 3e Aliaga

Coup de coeur à Jérôme Martin

08/07/2012

LUNEL *AS - EXCELLENCE

Dimanche 8 juillet - Trophée du Muscat (1re journée)

L’ANTICIPATION DE GARLAN SUR OUTARKA

L’intensité de la course tient dans le titre, c’est dire. Heureusement qu’il y a eu Garlan et ces deux formidables rasets de Lahcène sur le Biòu d’Or 2011... dont cette anticipation de toute beauté.
Sinon, morne plaine. Ou du moins pas le niveau que le public était en droit d’attendre de la course. Les raseteurs se sont éteints au fur et à mesure, dès les ficelles d’Athor (3e). Certes il y a des blessés dans les rangs des As et pas des moindres (Poujol, Allouani, Chekade, Auzolle...) mais justement, les Four, Villard, Ayme, ont des qualités et, en ce moment, beaucoup de place. Pourquoi pas plus d’implication. Quant aux autres...
En tous les cas, huées et quolibets ont fusé des gradins, le public n’a pas été satisfait du travail des hommes et l’a fait savoir.
Gregau de Saumade mène les débats le long des planches, à son rythme. Répond ou ignore, fuse parfois ou lâche carrément. Passe la corne sur Ayme. Une seule grosse riposte sur Four qui abrège à la 7e minute et demie.
Angelo (Aubanel-Baroncelli) passe son bac à Lunel avec 10/10 en occupation de piste, positionnement impeccable, il fait courir les hommes. 8/10 en tête à tête : se montre dangereux sur Ouffe, Four, s’engouffre après Villard sur les rasets arrêtés, cloue les planches après Ayme. Et même s’il sélectionne beaucoup par moments, il est cocardièrement au niveau. Les ficelles au toril. 2 Carmen et retour.
Athor de Daumas trouve, lui aussi, son terrain vite fait. A chaque raset, il cherche l’homme de ses cornes. Un bon échange en musique où il en oublie quelques-uns. Pour 4 minutes les pompons. Aux ficelles, il n’est pas étouffé de longues minutes. Puis ça démarre. Qualitativement et individuellement, Four, Ayme, Villard proposent de belles actions mais il en faudrait plus à Athor pour qu’il sorte de ses gonds. Les dernières minutes, il sélectionne à outrance même s’il fuse sur Sanchis puis Ouffe. Les ficelles rentrent. 5 Carmen et retour.
Garlan (Les Baumelles).- Maître es placement, ce qui ne l’empêche pas d’être disponible pour les premiers attributs. Aux ficelles, les blancs craignent tellement sa vitesse au départ de l’action qu’ils ne lui laissent pas l’occasion de dégainer son arme fatale. Le public manifeste sa désapprobation. Outarka s’élance, l’anticipation est fulgurante. Errik tente, les collègues “au quite” le sauvent. Superbe raset de Lahcène très applaudi. Ayme obligé de rompre. Errik pour le dernier essai et Garlan traverse la piste sous les applaudissements. Les ficelles sont pleines. 3 Carmen et retour.
Méphisto de Saumade se fait subtiliser les pompons en 40 secondes. Bravas, les hommes allongent un peu mais en cinq minutes trente retour au toril.
Guépard de Cuillé, d’entrée subit une rafale où même s’il met la corne vers Villard à la planche, il se fait plumer. Mais aux ficelles, temps mort Monsieur l’Arbitre. Placé, Guépard attend... longtemps. Sur une reprise de Villard, le taureau s’emporte. Une série par ci par là, ça manque de liant. Une action sur Sanchis. Re-temps mort. Le public manifeste. A juste titre, car aujourd’hui Guépard n’est pas un fauve, il n’a en aucun cas reçu le travail qu’il méritait. La 2e ficelle primée à 1000€ ne déclenche même pas un début de raset. 2 Carmen et retour.
Quant à Clodomir de Bon (7e hors point) il a le temps de se promener. Ouffe pour deux belles actions aux planches (Carmen), une sur Four pour 9 minutes en piste. Carmen.


MARTINE ALIAGA

Trophée des As  (Excellence) : Four, 14 points (+10). Villard et Ayme, 13 (+9). Benafitou, Sanchis, Rey, 4 (+8). Clarion, Ouffe, 2 (+7).

L'ACTION

 

lunel,trophée pescalune,trophée des  as,3e journée du muscat,garlan,courses camarguaises

lunel,trophée pescalune,trophée des  as,3e journée du muscat,garlan,courses camarguaises

lunel,trophée pescalune,trophée des  as,3e journée du muscat,garlan,courses camarguaises

lunel,trophée pescalune,trophée des  as,3e journée du muscat,garlan,courses camarguaises

******************************