Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

26/08/2013

SAINT-LAURENT-D'AIGOUZE *AVENIR*

Lundi 26 août 2013 - Printemps des Royales - Les Nicollin

Leur générosité n'a pas suffi


Entrée: plein. Organisateur: CT Le Bandot. Président: Thierry Cure. Raseteurs droitiers: Belgourari, Katif, Miralles, Valette. Gauchers: Clarion, Sanchez, Zekraoui. Tourneurs: Abbal, C. Galibert, Zerti, Noguera.


Face à une équipe de raseteurs aux belles manières mais qui ne chôme pas, les jeunes taureaux de Nicollin ont eu du mal à s’adapter au tempo pour cette 5e journée du Printemps des Royales, malgré leur générosité. Fakir et Saladin sont les plus armés pour tenir tête à cette belle brochette en blanc dont les deux premiers à l’Avenir, Belgourari et Katif. Zekraoui avec moins de réussite et de retour de blessure, montre de la volonté.


Fakir.- Du mouvement au début, puis se cale et donne du fil à retordre. Plus enclin sur les droitiers, mais Zékraoui fait le pas à gauche et Fakir emboîte à la suite. Une arrivée serrée sur Valette, encore Zekraoui. 12 minutes, 2 Carmen et retour.
Montferrat.- Se livre tout bonnement aux hommes pour une minute les pompons. Droite-gauche, pas un refus et une belle riposte sur Zekraoui. 5 minutes suffisent.
Saladin.- Pousse fort les actions jusqu’au ras des planches. Belgourari, enfermé, traverse la piste. Aux ficelles, prend les angles et répond avec beaucoup d’allant. Katif pour une longueur. Attentif, Saladin surveille. Avec Belgourari, l’arrivée est plus que serrée. Un petit bout de ficelle qui pend, le rythme augmente, Saladin rend coup pour coup et brille. Même scénario pour la 2e, avec Belgourari dans les cornes. 4 Carmen et retour.
Pagano (remplace Belastre).- Mobile mais concentré sur les départs, enferme Sanchez. Change de terrain, écarte Miralles, se livre des deux côtés avec quelques accélérations. Zekraoui bronche, le public crie, Pagano frappe et se balafre pendant que le gaucher passe sous l’estribo. Le taureau marque le coup, mais reste généreux dans les enchaînements pour 9 minutes. 1 Carmen et retour.
Othello.- Se jette avec appétit à la poursuite des blancs en offrant son frontal. Trop facile pour ses crocheteurs doués, il tient 6 minutes 30 avec 3 actions aux planches pour autant de Carmen. (Miralles, Katif, Belgourari).
Abel.- Zekraoui lui offre une belle longueur (Carmen), Katif traverse toute la piste, Clarion et Belgourari l’embarquent et allongent. Abel se laisse raseter 6 minutes 30.
Sabran (7e hp).- A grande foulées il parcourt l’ovale, promène, lâche le raset, passe sa rage sur les planches. Sanchez plonge à sa tête pour une bonne conclusion mais l’“unicorne” reste le plus souvent stoïque même face à des invites des plus attrayantes.


MARTINE ALIAGA

Les photos dès que possible


Trophée de l’Avenir : Katif, 23 points ; Belgourari, 21 ; Zekraoui, 7.

07/04/2013

SAINT-LAURENT-D'AIGOUZE *AVENIR*

saint-laurent-d'aigouze,printemps des royales,saumade,courses camarguaisesDimanche 7 avril 2013 

Le Printemps va bien aux jeunes Saumade

◄ JACOB (2e)

Entrée: 3/4 d’arène.
O
rganisateur: Lou Bandot.
Président: T. Cure.
Raseteurs droitiers: Fougère, Miralles, Oufdil, Valette (sort au 4e). Gauchers: Cartalade, Chanat, Clarion, Sanchez.  Tourneurs: Curtil, Labrousse, Noguera.

La manade Saumade joue le jeu du Printemps des Royales avec un lot de jeunes taureaux (6-7 ans) homogène et prometteur. Des raseteurs moins expérimentés que ceux présents aurait sûrement mieux équilibré les débats. Néanmoins Icham Oufdil propose de bien   belles trajectoires et paie de sa personne. Reste que l’impression d’ensemble est bonne en faveur des cocardiers.

Coutard.- Met de la volonté et de la méchanceté dans ses poursuites face à des raseteurs très pressants. Deux terminaisons sévères (Clarion, Oufdil) pour autant de Carmen ainsi qu’au retour.

Jacob.- Sort avec rage et ramène presto les blancs au ras des planches. Généreux dans les séries et offensif, il tient tête avec caractère. Tire la langue mais reste chaud jusqu’à rentrer une ficelle. 4 Carmen et retour.

 saint-laurent-d'aigouze,printemps des royales,saumade,courses camarguaises

 ▲ Bechet (avec Oufdil).- Placé, autoritaire, il s’envoie des séries à fond et conclut avec virulence. Valette coincé à la planche, Oufdil prestement raccompagné. Attentif et dominateur, il ne laisse sa 2e ficelle que sur la sonnerie. 7 Carmen et retour.

Darbaud. - Attaqué à la traverse, il trouve vite sa place aux planches d’où il se livre dans un registre classique. Gère ses déplacements et se montre sélectif dédaignant les rasets kamikazes. Un beau duo avec Oufdil quand le raseteur lui sert des rasets “classe”. Rentre une ficelle, 2 Carmen et retour.

 saint-laurent-d'aigouze,printemps des royales,saumade,courses camarguaises

▲ Caruso (avec Oufdil) trépigne en attendant l’attaque. Leste et mobile, il se livre en rythme pour de folles séries. Oufdil trébuche et se sauve sous le marche-pied. Caruso montre Beaucoup d’envie. Un taureau pétillant ! 4 Carmen et retour. 

saint-laurent-d'aigouze,printemps des royales,saumade,courses camarguaises(avec Chanat) Roitelet.- Plein de fougue, remuant, il se jette aux planches avec impétuosité. Les coups de barrière pleuvent - une grosse dizaine - les Carmen aussi. Les blancs sont rappelés à l’ordre. Mais le taureau en redemande et ça repart en musique. Rentre ses ficelles avec panache.

Médoc (hors point).- Il en veut, les blancs un peu moins. Pas de vrai raset, Médoc promène, s’évade. Une bombarde après Oufdil et une série conclue pour les ficelles qui rentrent. 2 Carmen et retour.

Texte et photo
MARTINE ALIAGA


Trophée des Raseteurs :

Cartalade, 12 points ; Clarion, 11 ; Fougère, 7 ; Sanchez, 4 ; Miralles, 3 ; Chanat, 2 ; Valette, 2. 

04/02/2013

SAINT-LAURENT-D'AIGOUZE : CT LOU BANDOT

Samedi 2 février 2013

Au "choeur" de la fe

saint-laurent-d'aigouze,ct lou bandot,saison 2013,courses camarguaises

Le choeur des Saint-Laurentais du Bandot

saint-laurent-d'aigouze,ct lou bandot,saison 2013,courses camarguaisesDebouts, les adhérents du CT Lou Bandot ont clôturé leur assemblée générale par leur hymne "Sian de raço". Un chant choral court mais vibrant, témoignage de leur fe. Ici, jeunes et seniors partagent leur passion en se transmettant l'amour du taureau. Fort de ses 120 adhérents, le Bandot prospère autour de ses jeunes président, secrétaire, trésorier. Une passation en douceur "les anciens présidents Thierry Cure et Aimé Hugon sont toujours là" souligne Arnaud Chabanon en tirant le bilan de sa première année à la tête du club. Preuve de la bonne santé de l'association, les comptes rendus moral par Laurence et financier par Vincent : clair, net et précis. Les sponsors "petits et grands sont là", remercie le président, les adhérents aussi, le public également lors des courses. La saison a été bonne dans son ensemble..."
saint-laurent-d'aigouze,ct lou bandot,saison 2013,courses camarguaisesAu plus près du détail des finances (Carmen pour la précision du trésorier), le solde 2012 est positif à 7238,46€ avec une ligne intéressante, celle du Printemps des Royales, bénéficiaire à 2132€ (avec 2 courses annulées) et un joli record lors de la course de la manade Laurent avec 952 entrées payantes...
Une belle récompense pour le club qui, dans la foulée, présentait la saison 2013 au rez-de-chaussée du Grand Café bondé, avant de partir tout près de là  à "La Siete de la tarde" où 80 inscrits prévoyaient de finir dignement cette belle soirée.

MARTINE ALIAGA



18e PRINTEMPS DES ROYALES

saint-laurent-d'aigouze,ct lou bandot,saison 2013,courses camarguaises

******************************



13/04/2012

SAINT-LAURENT-D'AIGOUZE : PRINTEMPS DES ROYALES

Dimanche 15 avril 2012 : 4e journée

Manade Laurent : le retour tant attendu

saint-laurent-d'aigouze,printemps des royales,manade laurent,course camarguaiseLe 24 avril 2004, Daudet, Trentan, Clanclan, Téflon, Bambou et Castellas représentaient la manade Laurent au Printemps des Royales. L’élevage recevait alors le trophée de la victoire le jour de la finale (12 septembre).
Début 2005, le couperet de l’abattage pour raisons sanitaires tombait. Depuis, les afeciouna étaient orphelins de la race des Marquises. Le temps pour les manadiers de reprendre leur travail de sélection à - presque - zéro.
Mais grâce aux avancées de la génétique et à la persévérance d’Henri et Patrick Laurent, le sang royal baroncellien a été préservé. Ainsi revient, huit ans après le temps du Printemps à Saint-Laurent.
Dimanche, les jeunes héritiers de la “grasilhe” reprendront le flambeau de leurs glorieux aînés pour leur première sortie au Trophée de l’Avenir.
Déjà très suivis en Ligues (notamment la première à Aigues-Vives le 25 avril 2009), les pensionnaires de la devise “blanc, vert, rouge”devraient mobiliser les foules, pour cette 4e journée du Printemps des Royales. Aussi, mieux vaudra se présenter en avance aux arènes saint-laurentaise.

MARTINE ALIAGA


* Renseignements : Le Grand Café, tél. 04 66 88 12 35.

24/04/2011

SAINT-LAURENT-D'AIGOUZE *AVENIR*

Dimanche 24 avril 2011 : Printemps des Royales

LES JEUNES MAILHAN
BIEN DANS L'ESPRIT DU PRINTEMPS

 

saint-laurent-d'aigouze,printemps des royales,manade fabre-mailhan,courses camarguaises

Jérémy Aliaga a mené l'après-midi

 

Entrée : 2/3 d’arène.  Org. : CT Le Bandot. Président : T. Cure. Raseteurs droitiers : Noguera, Oudjit, Schuller, Jockin. Gauchers : Aliaga, Guin, Ruiz. Tourneurs : Grando, Baccou, Martin, Euzéby.


saint-laurent-d'aigouze,printemps des royales,manade fabre-mailhan,courses camarguaisesAvec les Mailhan on ne s’ennuie pas un instant : variété des caractères, sérieux de comportement et toujours cette extraordinaire vaillance.
Aliaga (photo) mène le bal avec Guin, Schuller par moments pour un travail propre et agréable.
Le magnifique Midas se fait cueillir aux pompons. Mais, aux ficelles, avec des trajectoires plus longues, il se livre et enchaîne de bon cœur bonifiant son placement et accentuant sa pression sur les blancs. 13 belles minutes. 2 Carmen et retour.
Plus compliqué, Quito impose d’entrée sa vitesse et la difficulté monte d’un cran. Perd un peu de concentration en s’emportant après Noguera puis Aliaga, et visite le pourtour. Mais, il ne se laisse pas monter sur les sabots. Il repart de plus belle dans des séries sérieuses où il reste bien présent jusqu’au ras des planches. Rentre une ficelle en musique (plus 2 en course).
Autre style avec Arlaten, mobile et leste. Quelques évasions dans les deux sens, mais aussi de la tenue et l’œil aux aguets pour faire rompre les trajets trop audacieux. Plus des conclusions serrées (Aliaga, Guin), et beaucoup d’allegria dans les enchaînements. Rentre ses ficelles. 5 Carmen et retour.
saint-laurent-d'aigouze,printemps des royales,manade fabre-mailhan,courses camarguaisesSérieux le long des planches, Marcias (photo ci-contre avec Schuller) impose sa puissance dans les séries. Sans refus, il tire la langue mais avec volonté et vaillance, il sort en force sur les blancs jusqu’à s’emporter méchamment après Schuller, Aliaga. Défend brillamment sa 2e ficelle qu’il rentre. 4 Carmen et retour.
En mouvement, Pistachié est toujours d’accord pour de belles finitions. Remuant, pétillant, les actions que lui proposent Aliaga, Schuller, Guin, Jockin sont honorées de grands engagements. 10 minutes, 5 Carmen et retour.
Généreux comme un grand cru, Vinum s’envoie dans des séries endiablées corsées par des finitions au ras des planches. Du sérieux, aussi, à trouver les angles et cette formidable envie de participer au jeu. 12 minutes, 2 Carmen et retour.
De la vitesse, du panache et de grands éclats aux planches pour Adès (hp) qui clôture avec bonheur cette 6e course du Printemps des Royales. La musique au diapason pour une ficelle ramenée aux Bernacles.


Texte et photos
MARTINE ALIAGA


Trophée de l’Avenir : Aliaga, 21 points ; Schuller, 9 ; Oudjit, 4.
Trophée des Raseteurs : Guin, 8 points ; Ruiz, 8  ; Jockin, 5 ; Noguera, 5.


La pluie de la veille a fait des dégâts dans la piste, la course est repoussée de demi-heure. Le tracteur, pelles et rateau sont entrés en jeu pour une remise en état avant que les raseteurs ne se présentent à la capelado.

 saint-laurent-d'aigouze,printemps des royales,manade fabre-mailhan,courses camarguaises

*************************

.

16/04/2011

SAINT-LAURENT-D'AIGOUZE *Avenir *

Samedi 16 avril 2011 - 5e journée du Printemps des Royales

DU SANG, DE L'AGRESSIVITÉ ET UN PEU D'INCONSTANCE
POUR LES JEUNES CUILLÉ

 

saint-laurent-d'aigouze,printemps des royales,cuillé,courses camarguaises

Icham Oufdil, auteur des plus beaux rasets de l'après-midi

saint-laurent-d'aigouze,printemps des royales,cuillé,courses camarguaisesTemps parfait pour cette 5e journée du Printemps des Royales où les spectateurs remplissent les arènes (3/4). On attend beaucoup des taureaux de Cuillé, trop certainement et si la course a révélé de gros tempéraments très agressif, pleins de sang et de belles promesses, restait à la fin un sentiment d'inachevé. A garderl es rasets d'Oufdil sont engagés et élégants et quelques bons passages des gauchers Alarcon et Aliaga, Favier toujours border line pour l'émotion. Des sept cocardiers : Litec (2nd) et Horacio (4e) m'ont semblé les plus prometteurs, Oenologue (6e) doit confirmer. (Photo : Dalloz a l'âme primesautière)
saint-laurent-d'aigouze,printemps des royales,cuillé,courses camarguaisesA la capelado, raseteurs droitiers : Valette, Noguera, Oufdil, Cano ; à gauche, Alarcon, Aliaga, (photo) Favier, Clarion. Tourneurs : Estève, Cuallado, Babacène, Grando.

SCAPIN : Aucun refus pour ce cocardier au bon placement qui se donne sans grande difficulté à ceux qui gèrent la charge et la finition agressive aux planches. 7 Carmen et retour avec ses ficelles.

LITEC : Il va vite et s'engouffre à toute bombe dans le sillage des blancs. Un peu surpris par les premiers assauts, sa volonté fait merveille pour des enfermées au terme desquelles il tape férocement. Oufdil lui déroule des longueurs et le mène aux planches. Rentre une ficelle, 7 Carmen.

VAGABOND : Dissipé et inattentif, du fait, il n'a pas droit à de très beaux gestes. Il subit dans les séries mais a assez de jus pour se jeter après Oufdil (2 Carmen). Rentre une ficelle sans- me - convaincre.

HORATIO : Emotion quand il se jette d'entrée sur Favier. Avec un placement à son avantage, il ne se fait pas prier et course les blancs avec rapidité jusqu'à sauter parfois dans l'élan. Mais trois gros coups aux planches tout de même sur Oufdil, Alarcon ou Favier pour un taureau au potentiel très cocardier. Rentre ses ficelles, 4 Carmen.

DALLOZ : beaucoup trop de déchets pour ce jeune taureau qui saute et ressaute à n'en plus finir et ne trouve pas sa place. En revanche de la férocité quand bien cité, il percute après Oufdil, Favier. 3 Carmen.

OENOLOGUE : Mobile, rapide et susceptible de poursuites bien conclues. De belles enfermées sur Favier, Aliaga et des coups aux planches Aliaga, Alarcon. Termine par un tampon après Favier et un bel engagement sur Clarion. Une ficelle au toril. 4 Carmen.

MODIANO : Vite rendu sur les hommes, comportement brouillon et physiquement profilé. Des trajectoires  parfois décousues, mais bien cité peut s'engager à fond. Ficelles au toril. 2 Carmen et retour.

Texte et photos
MARTINE ALIAGA

saint-laurent-d'aigouze,printemps des royales,cuillé,courses camarguaises

Maxime Favier toujours très engagé dans ses actions
pour les frissons de l'après-midi

*************************

 


02/04/2011

SAINT-LAURENT-D'AIGOUZE : Les Lagarde

Samedi 2 avril 20121

PESCAIRE ET HEPHAISTOS
DE BELLES POUSSES DE PRINTEMPS

saint-laurent-d'aigouze,printemps des royales de lagarde,courses camarguaises

Héphaistos (5e) et Granier

 

 

Samedi. A Saint-Laurent, pour le Printemps des Royales on rasète proprement... Qu’on se le dise. Le manadier Lagarde, le président de course et du CT Lou Bandot ainsi que le public - peu nombreux sous les nuages - veillent. Du coup, la plupart des rasets partent des planches, et les jeunes taureaux jouent équitablement. Ce jour, ce sont Pescaïre (sorti 3e) et Héphaïstos (5e) qui retiennent l’attention, leurs meilleurs partenaires en blanc, Marquis, Alarcon et Granier. Fougère, Jockin, Bournel, Sabde par moments.
Le long des planches, Targaïre alterne réserve et poursuites intempestives. Il fait calculer les blancs comme il se doit pour un premier. Rentre un gland.
Bravet, Mouscaïoun se montre peu appliqué jusqu’à ce que Jockin en deux-trois rasets l’intéresse opportunément. Plus concentré aux ficelles, il se livre mieux. 11 minutes, 1 Carmen et retour.
saint-laurent-d'aigouze,printemps des royales de lagarde,courses camarguaisesPescaïre (photo avec Marquis) garde l’angle du toril et à grandes foulées, fonce sur l’homme. Rien ne lui échappe et les blancs mettent le frein. Puis, Granier montre la voie, suivi de Bournel. Pescaïre s’engage fort et met la corne (Marquis). Sur une reprise d’Alarcon, il se cabre méchamment, puis pousse après Fougère et enchaîne sévèrement. Les glands rentrent en musique plus 4 fois en course.
Médard démarre au moindre mouvement. Quand il se place, ses engagements sont fermes notamment sur les gauchers. Ses plus belles finitions sont pour Marquis. Les ficelles rentrent sur le disque déjà entendu 3 fois.
Héphaïstos lâche sa fougue et arpente la piste. Petit à petit, s’approprie les lieux en changeant opportunément de terrain et s’engage droit devant dans les planches. Tour à tour, Granier, Bournel, Fougère sont gratifiés de belles frappes. De gros coups sur Alarcon, Marquis. Pas de refus pour un quart d’heure très intéressant. Le 2e gland au toril. 6 Carmen plus retour..
Uchaudois fait le “cabour”, saute allégrement les planches, avec du peps à revendre et à canaliser. Quelques échanges les dernières minutes jusqu’à rentrer un gland en musique.
Pégase est un fougueux encore brouillon. Plus stable au fur et à mesure, il se cabre et tape en rythme, la musique au diapason pour 11 minutes.

MARTINE ALIAGA

Photos Christian ITIER

 

saint-laurent-d'aigouze,printemps des royales de lagarde,courses camarguaises

Pégase (7e) et Alarcon

*******************************************


05/09/2010

SAINT-LAURENT-D'AIGOUZE *AVENIR*

Dimanche 5 septembre 2010 : 15e finale du Printemps des Royales

ALIAGA - CUILLE, LES FLEURS DU PRINTEMPS

NAPO.jpg
NAPOLEON et Outarka les bouquets de la Finale

Entrée : plein. Organisateur : CT Lou Bandot. Présidence : Thierry Cure. Raseteurs droitiers : Bournel, Outarka, Schuller. Gauchers : Aliaga, Sabde. Tourneurs : Beker, Grando, Sanchez.

10x10.jpgLe nombreux public (fidèle) est sorti satisfait de cette 15e finale du Printemps du Royale. Certes la présence de 2 ou 3 raseteurs supplémentaires aurait été bénéfique. Malgré ce, les blancs présents se sont "décarcassés" pour sortir le maximum. ◄Aliaga mérite une mention spéciale pour son engagement total avec tous les cocardiers. Côté taureaux, Tancrède excellent rate de peu la victoire au profit du dangereux Napoléon.
Youri (Cuillé).- Meilleur à gauche sur les bons cites d’Aliaga, il ne rechigne pas pour autant sur les enchaînements. Deux grosses poursuites sur Outarka, Aliaga. Une ficelle au toril et 5 fois la musique pour ce bon premier.
Carabin (Fabre-Mailhan).- Disponible il se jette bien dans le raset et vient frapper cornes en avant au terme de l’action. Un bon placement, des belles enfermées sur les deux côtés et une ficelle rentre. 4 Carmen.
Pescaïre (Lagarde).- Pas facile le banu, rapide et bien positionné, il garde 8 minutes ses pompons. Peu inquiété aux ficelles, il domine ses adversaires par un comportement très cocardier. Ficelles à la maison et 2 Carmen.
Napoléon (Blatière-Bessac).- D’un placement approximatif, il gêne pourtant les hommes qui hésitent à l’affronter (réputation oblige). Aliaga s’y colle bien à gauche, et les droitiers suivent. Il saute sur Aliaga (2 fois), Bournel (2), Outarka et effectue quelques coups de barrière pour 5 Carmen. Ficelles aux Iscles.
Tancrède (Nicollin).- Débute par une envolée sur Schuller et récidive sur Outarka. Puis, il bascule derrière Bournel, tape sur Outarka et saute sur Sabde et Schuller pour 15 minutes très brillantes. Six fois la musique en récompense et une ficelle au Cailar.
Verdier (Saumade).- Craint, très craint, sa prestation nous laisse toutefois dubitatifs. Moins saignant qu’à son habitude, il a semblé manquer d’agressivité devant des hommes toutefois assez timorés. Quelques actions, 2 Carmen et ficelles au retour.
Picaros (Cuillé, hp).- Le très véloce tau s’est bien prêté au jeu des séries et a parfois conclu spectaculairement. Un final enjoué pour plusieurs Carmen.

Texte et photos
Luc PERO


Trophée de l’Avenir : Aliaga, 19 points ; Bournel, 6 ; Schuller, 6 ; Sabde, 3.

LE PALMARES

Meilleure Royale : manade Cuillé
Meilleur raseteur du Printemps : Jérémy Aliaga
Meilleur cocardier de la finale : Napoléon de Blatière-Bessac
Meilleur animateur de la finale : Lahcène Outarka

1.jpg
Les fleurs du Printemps pour la manade Cuillé et J. Aliaga
NAPO2.jpg
La revanche gagnée d'Aliaga sur NAPOLEON
TAN.jpg
L'excellent TANCREDE sur Schuller
VERDIER.jpg
VERDIER sur Aliaga
PICA.jpg
PICAROS pour bien finir.

08/09/2009

SAINT-LAURENT-D'AIGOUZE : FINALE DU PRINTEMPS DES ROYALES

Dimanche 6 septembre 2009 : Trophée de l'Avenir

REPORTAGE PHOTO DE CHRISTIAN ITIER

Les vainqueurs 2009

ST LO SAUMADE CI.jpgST LO BLATIERE CI.jpg

Meilleure course :
manade Saumade
Meilleur raseteur
de la saison :
Mathieu Schuller
Meilleur taureau
de la finale :
Nizam
de Blatière-Bessac
Meilleur raseteur
de la finale :
Freddy Sabde

 Une finale de qualité devant des arènes pleines, capelado et remise des prix à la hauteur des bonnes idées du CT Lou Bandot. Et si Freddy Sabde l'emporte, Cyril Garcia mérite la citation.

ST LO GARCIA NIZAM CI.jpg
Cyril Garcia, présent dans les difficultés et sachant aussi faire briller, ici avec Nizam (7e hp)
▼ Freddy Sabde retrouve son niveau et paye de sa personne
ci-dessous avec Arcanel de Lagarde, 6e
ST LO SABDE LAGARDE CI.jpg

24/05/2009

SAINT-LAURENT-D'AIGOUZE *AVENIR*

Dimanche 24 mai

TROP DESEQUILIBRE
Fargier 1.jpg
RABINO sur Fargier

Entrée : 1/4 d’arène. Org. CT Lou Sarraïé.  résidence : Cyril Daniel. Raseteurs droitiers : Bonhomme, Salinesi, R. Mondy (sort au 2e), Lévy (sort au 3e). Gauchers : Cartalade, Fargier, Joseph. Tourneurs : Curtil, Dunan.
Avec une cocarde, six glands et quatorze ficelles au toril, les commentaires sur l’opposition blanche seraient superflus. Bien dommage, car les sept cocardiers en voulaient.
Roch (Nicollin).- Dès la première attaque, il tape sur Cartalade. Puis deux sauts sur le même homme et de la panique en contrepiste. Fantasque, il rentre un gland au toril et entend 1 Carmen en course.
Victor (Occitane).- Il excelle dans les enchaînements et se défend en tricotant des banes.  Mondy y goûte en prenant une pointe. Respecté, les hommes ne s’y frottent qu’avec prudence. Maître de son territoire, il conserve ses glands et entend 4 fois la musique.
Oscar (Rousseau).- Une série et  un saut sur Bonhomme pour débuter. Puis le jeu se complique, trop pour la troupe blanche. Et le biòu n’est plus inquiété. Ficelles au toril et Carmen pour sa domination.
Neptune (Fabre-Mailhan).- Il est bien dans les séries mais n’en a que peu à se mettre sous son museau. Ce qu’on lui a proposé a été honoré de belle manière et 4 fois récompensé. Ficelles au toril.
Typhon (Le Brestalou).- Quelques rasets de ci de là juste de quoi lui ravir ses pompons. Ensuite, une série et ce sera tout dans ses 15<TH>minutes de présence. Lui aussi rentre ses ficelles et aurait pu écouter la musique.
Rabino (Raynaud).- Si peu travaillé qu’il s’ennuie et visite le pourtour. Dommage car il montre du potentiel. Un gros coup de barrière sur Fargier et un gland au toril avec 2 Carmen.
Six Sous (Saint-Pierre, hp).- Bien entendu dans le contexte, il était de trop. Il rentre d’ailleurs sa cocarde.

Texte et Photos Luc PERO

Trophée de l’Avenir : Cartalade, 13 points. Trophée des Raseteurs : Bonhomme, 11 points ; Fargier, 4 ; Salinesi, 2 ; Joseph, 2.
ROCH.jpg
ROCH : Avise lou biou !!!

04/03/2009

SAINT-LAURENT-D'AIGOUZE : PRINTEMPS DES ROYALES

DES AFFICHES COLLECTOR POUR LA PEPINIERE DES COCARDIERS

Les idées fleurissent au club taurin Le Bandot. Cette année chaque journée du Printemps des Royales s'annonce en images et en couleurs comme autant de boutons d'un bouquet printanier.
Chaque cocardier est ainsi mis en valeur, chaque manade affiche sa devise... les collectionneurs vont se régaler.


STLO BLATIERE.jpgST LO SAUMADE.jpgDIMANCHE 15 MARS
Manade Blatière-Bessac avec Diego, Jivago, Césarion, Luciano, Nizam, Panturle, Napoléon (hp).


DIMANCHE 22 MARS
Manade Saumade avec Gaillardet, Mérou, Espadon, Arrogant, Levant, Méphisto, Saphir.


SAMEDI 28 MARS : Ligue.


STLO LAGARDE.jpgDIMANCHE 29 MARS
M
anade Cuillé avec Franklin, Bréchu, Molière, Souchet, Cortes, Loubard, Picaros.


SAMEDI 4 AVRIL : Ligue.


DIMANCHE 12 AVRIL
M
anade

ST LO NICOLLIN.jpg

Nicollin : Galavard, Verdoun, Bozon, Palunié, Pluvier, Valent.


SAMEDI 18 AVRIL : Ligue.


DIMANCHE 19 AVRIL
Manade Fabre-Mailhan avec Dilun, Hauturier, Bison, Oracio, Saint-Rémois, Pablo, Palunié.

DIMANCHE 26 AVRIL
Manade Lagarde avec Zangra, Papagai, Alcide, Novis, Arcanel, Gabroche, Mafate.

DIMANCHE 6 SEPTEMBRE : FINSTLO MAILHAN.jpgALE

STLO CUILLE.jpg

10/04/2008

ST-LAURENT-D'AIGOUZE

Après la réhabilitation des arènes

C'EST BIEN
ON Y SENT TOUJOURS AUTANT LES TAUREAUX

7e3871f2b4e5c16e82c3a5ff13884093.jpg

 

fa1167a6e14e54befebf13833706d4d2.jpgAprès quelques catastrophes dans les reconstructions d'arènes qui y ont perdu leur âme, soulagement à Saint-Laurent d'Aigouze. Les travaux réalisés aux arènes Guy-Hugon sont une réussite ! Elles ont même gagné en esthétique et en confort autant pour les spectateurs que pour les taureaux.
Au toril existant, quatre cases supplémentaires ont été ajoutées à l'extérieur, mais les cocardiers sortent toujours de l'église. Et si une centaine de places assises ont été perdues, c'est au profit des handicapés qui ont un large passage tout contre le mur qui peut aussi accueillir ceux qui veulent rester debout. Les premiers rangs des places assises sont au plus près de la contre piste et, même si il n'y a plus de "jambes pendantes", on peut toujours sentir et presque toucher les taureaux. Les poteaux et les barrières ont été changés selon les normes FFCC, la contre piste et l'enceinte extérieures habillées de bois ; les portes d'accès sont en fer forgé.
Dès la première course, dimanche dernier - les Mailhan au Printemps des Royales - les spectateurs se sont vite réapproprié les lieux. C'est bon signe !

Texte et photo
Martine ALIAGA

847466c888d663763f7161353ad37e77.jpg

Toril : quatre cases ont été rajoutées en extérieur

d61b7cf95b3d504daaadf0f6ae8ebe72.jpg

Côté mur de l'église, les places pour les handicapés et ceux qui veulent rester debouts

***************************************