Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

20/09/2016

SOMMIERES ECOLE DE RASETEURS

SOMMIERESECOLE.jpg

Ce samedi 24 septembre
16h30, 5€
FINALE DE L'ÉCOLE DE RASETEURS DE SOMMIERES
concours de 6 manades

FRELON de THIBAUD - RESCAPA de LANGLADE
 MILAN de BRESTALOU - MIRILLON de SYLVEREAL
 ISARD de MERMOUX - CENTURION du PANTAI
Remise des prix en piste

04/09/2016

SOMMIERES *AS*

Course du dimanche 4 septembre 2016

Mignon - Cupidon, mes deux amours !sommières,mignon,cupidon,course camarguaise

Une belle anticipation de Mignon sur Maxime Favier

Entrée : pratiquement plein. Organisateur : CT Lou Carmen. Président : Marc Moucadel. Raseteurs droitiers : I. Benafitou, Katif, Villard, Belgourari. Gauchers : Aliaga, Errik, Favier, Poujol, Allam. Tourneurs : Cuallado, Daniel, Bensalah, Labrousse, Galibert.

Jolie fin de saison pour le CT Lou Carmen. Les arènes sont pleines et le public prêt à s'enthousiasmer. Bon, il faudra attendre la deuxième partie pour que les clameurs s'élèvent, d'abord avec Mignon magistral, Montesquieu allant a mas puis un Cupidon faisant monter la température. Gaou mettant l'animation et décochant quelques envolées d'envergure. Maxime Favier tire la course avec Jérémy Aliaga pour une gauche bien présente, en face, Katif porte les traces de sa rencontre avec Pinot la veille à Villeneuve, mais puise dans ses réserves pour tenir son côté avec I. Benafitou, Belgourari par moments.

Baryton (Lautier).- Assailli, les pompons volent dans le désordre. Aux ficelles, avec un peu plus d'espace, il termine les poursuites au ras des planches. Bon partenaire qui subit l'abordage pour les derniers tours de sa 1re ficelle jusqu'à 9'45. Plus réservé ensuite face à des hommes attentistes, rentre la 2e. 2 Carmen et retour.

Mandarin (Cuillé).- Sans trop se fixer, accélère sur quelques actions. Prend le pas sur Aliaga. A mi-parcours, hausse le ton, les enchaînements basculent à son avantage pour de sérieuses finitions cornes engagées. Rentre une ficelle. 5 Carmen et retour.

Baigneur (Ricard).- Des sauts multiples, seul, à blanc ou dans l'élan... Pas compliqué sur le raset, quelques embardées frappées (Katif, Belgourari), et la 1re ficelle à Favier (11'30). L'autre rentre.

Mignon (Cuillé).- Les applaudissements saluent son entrée en piste. Majestueux, fringant... Quelques tours de reconnaissance, se place, un raset, deux au plus et repart trouver le bon sitio. Et hop ! Deux sauts tout seul comme un ternen... Mais du mordant dans les ripostes (Aliaga, Belgourari, M. Favier), et de beaux démarrages mettant l'homme en difficulté (Favier, Villard, Belgourari). 11'30 les rubans. Les ripostes sont sèches, sérieuses, parfaitement gérées. Une démonstration. Un quart d'heure accompagné par la musique, et les ficelles qui rentre sous l'ovation. 

Montesquieu (Lautier).- Débute quelconque aux rubans, avec beaucoup de déplacements engendrant la pagaille. Mais une fois placé, sort prestement et raccompagne jusqu'au ras des planches. Donne du jeu, permet les allonges, et met la pression sur Favier, Belgourari. Raseté sur une bonne cadence, il tire sa course jusqu'à rentrer une ficelle. 6 Carmen et retour.

Cupidon (Paulin).- S'il se fait couillonner sans respect aux rubans, c'est qu'il se rend vulnérable sur ses déplacements. Mais, par la suite, même s'il baroule souvent et rasète les hommes, quand il se pose, ses démarrages en trombe et ses arrivées méchamment frappées font la différence. Pousse après I. Benafitou (3 fois), Aliaga (3 fois), se chauffe et conserve sa 2e ficelle au terme d'un bon quart d'heure. 6 Carmen et retour.

Et un dernier Ricard pour la route, ce sera Gaou (hp). Bien dans le style de la race, il fait le spectacle, casse les planches, saute, passe à travers. Ilias Benafitou, pratiquement seul, le prend en main pour des coups de barrière puissants dont un dernier énormissime. Les ficelles à la maison au terme de ses 10 minutes. Des Carmen. 

Texte et photo
MARTINE ALIAGA

Trophée des As : M. Favier, 14 points ; Belgourari, 13 ; I. Benafitou, 9 ; Aliage, 8 ; Katif, 7 ; Poujol, 2.

Trophée des Raseteurs : Errik, 14.

Les prix de la saison : meilleur cocardier Mignon de Cuillé ; meilleur animateur Ilias Benafitou. Coup de coeur à Océane.

 

02/08/2016

SOMMIERES CE MERCREDI

Ce mercredi 3 août 2016, 17h

Les As à Sommières


sommières,course camarguaiseDimanche passé, l’orage soudain qui est tombé sur Sommières au tout début de la course du Trophée des As a obligé les organisateurs à annuler. Après accord entre la FFCC, l’Association des raseteurs et le Trophée Taurin, la course a été reportée à ce mercredi 3 août.
L'affiche (17h, 11€, ouverture taureaux emboulés école de de Sommières) -  Lautier : PEDRO - Guillierme : BESSOUN - Chauvet : ARLESIEN - Ricard : GARLABAN - Blatière-Bessac : CANIO remplace IVANHOE - Blanc : BARTAVEU - Le Ternen : QUINTILIEN (hp)
Groupe 1 - Coef 1 - Raseteurs : Aliaga, Belgourari, Bruschet, Cadenas, Errik, M. Favier, Katif, Poujol
. Entrant : Romain Gros (*).

L'occasion, après le succès de la Palme d'Or, de vivre un beau rendez-vous avec les As du crochet. Et pour que la journée soit complète, la course de Ligue prévue, se déroulera le matin (11h, 5€, manades Blatière-Bessac, Nicollin, Guillierme)

 

M. A.

* La course est reportée de dimanche passé où celle de Saint-Martin-de-Crau a pu avoir lieu. Afin de préserver l'équité de cette journée du Trophée des As (coef 1) et que les points du Trophée Taurin soient comptabilisés pour les raseteurs des deux courses, il faut qu'à Sommières, la même équipe soit en piste, ce mercredi. Les raseteurs invités plus Romain Gros, seul entrant dimanche. *

27/06/2016

SOMMIERES *AS*

Dimanche 26 juin 2016

Une troisième mi-temps
qualitativement supérieure

sommières,as,course camarguaise

Maxime Favier face aux difficultés d'Aïoros

Les blancs aiment les bleus et la qualification des footeux pour la suite de l'Euro semble booster nos rasibles. L'entente en piste est excellente, les cocardiers bien travaillés ont du répondant et même si les arènes ne sont pas pleines (2/3 quand même !), les présents se sont régalés de la qualité du travail. Il n'y avait que des demi-points à engranger pour les raseteurs (course unique), les primes sur les cornes n'ont pas atteint des sommets, pourtant même les taureaux compliqués ont eu leur ration et d'excellentes passes. Bravo les blancs !

En tête les excellents Maxime Favier  et Jérémy Aliaga, les rasets style XXL de Cadenas même handicapé par sa blessure au bras, Katif entreprenant, Allouani, Rassir, Ouffe toujours prêts à s'investir. Chaque cocardier a montré ses qualités, Oberoun brouillon en dessous. Mouflet d'Hervas, malgré cette seconde place qui n'est pas la sienne, répond présent avec une rapidité extrême et une vaillance sans limite. Muscadet de Chauvet complique le jeu. Aïoros des Baumelles confirme sa difficulté et les actions avec Aliaga, Cadenas, Favier... font frémir. Toronto de La Galère se dévoile aux ficelles et ses accélérations enchantent le public. La vivacité de Desbana de Lautier entraîne de brillantes actions (malheureusement le taureau se blesse, à la 12e). Et le pétillant Tyrosse de La Galère fait exploser quelques pétards pour terminer.  De la belle ouvrage.

Brouillon, Oberoun de Félix balade et il faut l'intéresser au plus près pourqu'il fonctionne (Cadenas). Les derniers tours de la 2e ficelle résistent malgré le travail soutenu et propre des hommes.

Mouflet d'Hervas livre ses premières salves à fond et son accélération fait mouche sur Cadenas. Vif, il sait changer de terrain et faire le pas qui quiche l'homme (Aliaga, Favier). Droite-gauche, sa vaillance semble sans limite, il se bat dans la bourre et lâche sa 2e ficelle à 14'30. La première à Allouani à deux coups de crochet. 4 Carmen et retour.

Muscadet (Chauvet) trouve vite le bon poste et sort en force jusqu'à flirter avec les barrières (Aliaga). Solide, fonce cornes pointes sur les cites engagés (Aliaga, Favier). Très bon de sa position au toril, bien que compliqué à convaincre, ses ripostes sont affirmées, il complique le jeu et garde ses ficelles. Musique

Aïoros (Les Baumelles) trouve vite son terrain de prédilection. Joue des cornes à la rencontre (Aliaga, Favier) et gagne du terrain dans les duels. Les rasets sont calculés et de grande qualité. Techniquement c'est top. Les tentatives font frémir. Aliaga, Favier, Rassir, ouffe, Katif, Cadenas se retrouvent chaque fois à la limite, les cornes flirtent avec les corps. A gauche, les ripostes sont meurtrières. Un régal d'émotions. Bien sûr les ficelles rentrent. 5 Carmen et retour.

Malgré ses aiguilles, les hommes ne craignent pas Toronto (La Galère) du moins aux rubans. Le taureau alterne tenue de piste où il demande à être forcé et quelques vagabondages qui font l'affaire des blancs. Mais finalement, avec ses longues cornes et sa gestion de la piste, il ne baisse pas pied. Les gauchers régalent face à ce client participatif, Cadenas fait peur, le public apprécie. Bien les hommes, bien le taureau ! Ficelles à la maison, 5 Carmen et retour.

Vif comme la poudre, malgré son petit gabarit, Desbana (Lautier) a du répondant. Son investissement aux planches est remarquable et les raseteurs se mettent au diapason. Les actions concluantes s'enchaînent, Favier se démultiplie, Aliaga, Allouani, Ouffe, Katif... ça pète dans tous les sens. Mais Desbana payent une énorme action après Cadenas. Blessé à la patte, il doit réintégrer à la 12e. 7 ou 8 Carmen et retour en musique avec ses ficelles.

Le rythme retombe un peu pour Tyrosse (La Galère, hors points). Mais encore quelques belles poursuites et finitions d'envergure pour bien parachever cette belle après-midi.

MARTINE ALIAGA
PHOTO LAURENT SONZOGNI

Entrée : 2/3 d'arène. Organisateur : CT Lou Carmen. Président : Marc Moucadel. Raseteurs droitiers : Allouani, Cadenas, Katif. Gauchers : Aliaga, Favier, Ouffe, Rassir, Mebarek. Tourneurs : Kerfouche, Estève, Bensalah, Khaled, Ull.

Trophée des As : Favier, 8 points ; Aliaga, 6,6 ; Allouani, 5,5 ; Katif, 3,5 ; Cadenas, 2,5 ; Ouffe, 0,5 ; Rassir, 0,5.

 

20/06/2016

SOMMIERES *AS*

Dimanche 19 juin 2016

Sylverado et Rostand
corse la Royale de Nicollin

sommières,royale nicollin,allouani,aliaga,course camarguaisze

Aliaga et Sylverado

Allouani score avec la manière, Aliaga tient la gauche à lui tout seul, Bruschet retrouve des couleurs... Sylverado et Rostand ressortent de la Royale de Nicollin dans une deuxième partie plus intéressante.

Juvénal s'amalugue d'entrée mais retrouve la bonne attitude par la suite. Il se défend rigoureusement dans le petit périmètre qu'il s'est délimité devant le toril. Une belle fusée sur Allouani (Carmen), se livre et frappe sur les rasets engagés d'Aliaga. Auzolle lève la 2e ficelle à 14'30.

Platon a du mal à se fixer. Allouani l'embarque (Carmen), Bruschet allonge. Les hommes grattent consciencieusement ses nombreux tours de ficelle et malgré tout leur travail, les deux rentrent en musique.

Topaze se fait cueillir sur ses déplacements. Quand il se pose, Aliaga le capte (Carmen) pour une belle réaction. Le taureau se décale, se centre, et même s'il mène bon train, il lâche souvent l'affaire. Rentre ses pelotes sans convaincre.

Sylverado, lui, gère ses placements au mieux, et son anticipation fait mouche sur Aliaga. Attentif, ses poursuites poussées jusqu'au ras des planches  et démarrages en trombe (Aliaga, Allouani) lui suffisent pour dominer. Aliaga le plus assidu et Allouani, se partagent ses premiers attributs, le reste rentre. 5 Carmen et retour.

sommières,royale nicollin,allouani,aliaga,course camarguaisze

▲ Camarié et Allouani

Camarié prend une volée aux rubans. Brave sur le raset, il enchaîne droite-gauche sans trop forcer. Une belle action avec Aliaga. La troupe s'excite sur la première ficelle, Camarié se met au rythme et termine bien son quart-d'heure avec sa 2e ficelle. 4 Carmen et retour.

Dans la pagaille, Tzigane a dû mal à se faire respecter. Les hommes ne le craignent pas et ses déplacements le désavantagent. Il passe sa rage sur plusieurs mètres de planches mais ne rate pas l'invite d'Aliaga avec qui il va au bout. Dans la rush des ficelles, il s'en sort pas mal et  brille aux planches.  Bruschet  prend la main et met un terme à la 14e. 1 Carmen et retour.

Rostand (hors points) affiche sa méchanceté, cherche les spectateurs, et frappe déjà avant la trompette. Bagarreur et spectaculaire, il forme un beau duo avec Aliaga sur qui il se jette bien au-delà des planches. 4 grosses actions en 12 minutes. Retour avec une ficelle, 5 Carmen et retour.

Texte et photos
MARTINE ALIAGA

Entrée : 1/2 arène. Org.CT Lou Carmen. Président: Marc Moucadel. Raseteurs droitiers : Allouani, Bruschet, Villard, Vic, Castel, Auzolle. Gauchers : Aliaga, Errik, Pinter. Tourneurs : Garcia, Bensalah, Ull, Ménargues, F. Garrido.

**************

ALIAGA ET ROSTAND

sommières,royale nicollin,allouani,aliaga,course camarguaisze

sommières,royale nicollin,allouani,aliaga,course camarguaisze

***********************

30/05/2016

SOMMIERES *AS*

Dimanche 29 mai 2016 - Royale de Ricard


Manque d’inspiration partagé

IMG_0741.JPG

Tête à tête Joachim Cadenas et Perroquet

Les membres du CT Lou Carmen ont travaillé comme des forçats repoussant la course de demi-heure pour rendre la piste praticable. Travail accompli, le soleil est là, les gradins sont pleins... mais les hommes et les taureaux ont été bien peu inspirés dans l’ensemble pour faire de cette Royale de Ricard un grand cru. Certes, les cocardiers de Méjanes ont joué les équilibristes, les sauteurs, les percussionnistes... Quelques enfermées émotionnantes, quelques coups de barrière vigoureux, des planches brisées, quelques frissons avec les rasets engagés de Joachim Cadenas, un peu Ziko Katif, un peu Sabri Allouani... un peu chacun son tour. Mais les blancs l’ont joué trop perso et au ralenti, et la plupart des noirs participaient à contre-temps, à contre-coeur... Les deux plus aptes à se donner en spectacle - Absolut et Marquis - se blessent (9e et 8e) et doivent réintégrer. Il y a des jours comme ça !
Toutes les ficelles rentrent hormis la 1re de Brusc.
Trident.- Effectue un tri hautement sélectif. Des sauts-surprise, des démarrage quand il décide, des refus et de méchants tampons. Compliqué. 3 Carmen pendant.

▼ Trident et Poujol

IMG_0654.JPG


Vaccarès.- Une rafale le cueille à sa sortie. Se montre généreux dans ses réparties au début plus des sauts intempestifs. Campé devant le toril, reste volontaire, puis se fait réservé. Il faut l’obliger pour qu’il enchaîne ou lui rester devant comme l’ose Cadenas pour de chaudes enfermées . 4 Carmen.

Garlaban.- Désordonné, balade, prend les rasets au passage, saute, frappe (Allouani, Cadenas, Carmen) pour 4 minute les pompons. Placé, collabore plus ou moins. Une série pour finir un quart d’heure pas terrible.
Perroquet.- Inspecte froidement les lieux, se place et les blancs ne lui sautent pas dessus. Cadenas prend les choses en main pour des rasets pleine tête, osés, qui trouvent des ripostes plus ou moins poussées, des bascules en contre-piste, parfois à  contre-temps. 8 minutes les rubans. Puis Perroquet s’inscruste sur ses positions, ignore ou répond mollement. 2 Carmen pendant.
Absolut.- Fait le show en se riant des barrières, cherche les spectateurs, et oublie de protéger ses pompons (1’). Aucun placement, mais Cadenas le capte pour des finitions de haute volée, un bon coup après Rassir. A force de sauter et de casser les planches, il se blesse sous le ventre et rentre à la 9e. 1 Carmen et retour.
Marquis.- Des sauts aller et retour pour 3’50 les premiers attributs. Se place enfin, les hommes lui allongent quelques belles trajectoires pour des ripostes frappantes (Aliaga, Cadenas, Katif, Allouani) et des bascules planches explosées. A ce jeu, il se blesse au poitrail. 7’30. 3 Carmen et retour.

▼ Marquis aux trousses d'Aliaga

IMG_0814.JPG


Brusc (hp).- Même scenario. Des sauts lestes, haut et fort. Et quelques beaux emportements avec fracas sur Allouani, Cadenas...

IMG_0832.JPG

IMG_0849.JPG

 

Texte et photos
MARTINE ALIAGA


Trophée des As : Cadenas, 6 points ; Allouani, 3,5 ; Favier, 3,5 ; Katif, 3,5 ; Zekraoui, 1 ; Poujol, 1 ; Aliaga, 1.

27/05/2016

SOMMIERES *AS* ROYALE DE RICARD

Ce dimanche 29 mai, la Royale de Ricard

Frissons garantis

Imprévisibles et bondissants, les cocardiers de Méjanes
conjuguent difficulté et spectacle

somblog.jpg

L'an dernier, Garlaban et Cadenas

Ils sont capables de tout, ces cocardiers-là. Grands gabarits que rien n’arrête lorsqu’ils l’ont décidé, les cocardiers de Méjanes affectionnent les grandes envolées aux planches à la poursuite des hommes. Pour corser l’affaire, certains s’y entendent à deviner les trajectoires pour des enfermées torrides quand d’autres affichent une vaillance rare qui les fait s’emporter en chaudes conclusions. Le tout pimenté d’un caractère fantasque et rebelle. Les “Ricard” savent se faire craindre des hommes et la dernière sortie de la Royale à Lunel le 28 mars, ne peut que conforter leur réflexion.
A un taureau près (Marquis à la place de Beefeater), les “bleu, jaune et rouge” s’aligneront dimanche dans la même configuration qu’en terre pescalune avec Vaccarès, Trident. Perroquet, Garlaban, Absolut, Brusc (hors points). Fidèle aux pensionnaires de la famille Guillot, le CT Lou Carmen les programme régulièrement. Le caractère spectaculaire des bêtes s’épanouit en cette piste où la proximité avec le public décuple les émotions ressenties.
Pour catalyser les qualités des Ricard, les hommes en blanc devront déployer stratégie et arguments. Les organisateurs ont invité Aliaga, Allouani, Cadenas, Errik, M. Favier, Katif, Poujol et Rassir... Une équipe à la hauteur. Capelado à 16 h.


MARTINE ALIAGA


LA SAISON SOMMIEROISE
TROPHEE DES AS
Dimanches 5 juin (concours)
 19 juin (Royale Nicollin)
 26 juin (concours)
31 juillet  (concours)
7 août (concours, Trophée Emile-Bros)
4 septembre (concours).

TROPHEE DE L’AVENIR
Jeudi 14 juillet (concours, Souvenir Panissier-Depeyre)
samedi 6 août (Royale de Bon).

LIGUES
Samedi 30 juillet
 mardi 2 août
 mercredi 3 août
 jeudi 4 août.

TAUREAUX JEUNES
Vendredi 5 août.

14/12/2015

9e CHARROI DES OLIVES

Samedi 5 décembre 2015

De Saint-Geniès-des-Mourgues à Villevieille
le journal de bord d'un marcheur

Quand se réalisent les rêves

sommières,saint-christol,villevieille,charroi des olives,courses camarguaises

2 heures 30 ce matin, devant le mas une dizaine de silhouettes s’affairent, autour de 3 attelages, à la lueur des lampes. Les dernières vérifications faites, le chef de convoi demande l’extinction des lampes afin que les bêtes se familiarisent avec l’obscurité. Puis c’est le départ. Une à une les équipes s’enfoncent sous les pins, dans une nuit sombre, le ciel est couvert et quelques gouttes viennent s’abattre sur les lève-tôt. Il ne faut pas compter sur la clarté de la lune.

sommières,saint-christol,villevieille,charroi des olives,courses camarguaises

A la sortie de la pinède, un oiseau de nuit siffle, derrière la clôture un taureau meugle, la charrette, chargée de la récolte d’olives, craque et balance dans les ornières du chemin. Les participants parlent à voix basse, comme pour ne pas déranger cette nature qui vient de nous saisir.

sommières,saint-christol,villevieille,charroi des olives,courses camarguaises3 heures 15, nous avons retrouvé la civilisation et ses lumières. Nous sommes au rendez-vous de Saint-Génies-des-Mourgues. Là nous attendent 6 à 7 équipages et une assemblée de marcheurs. Les bénévoles qui préparent le Téléthon du lendemain, se sont eux aussi levés de bonne heure pour nous servir un café bien chaud, avant la poursuite de notre épopée. Le chef de convoi, rappelle les consignes et rassure les marcheurs sur les allures des chevaux.

4 heures sonnent au clocher du village il est temps de se remettre en route pour le moulin à huile de Villevieille, via l’ancienne gare de Saint-Christol.

Durant les premiers kilomètres les chevaux sont agités, ils avancent à un rythme soutenu. Les marcheurs sont distancés. Sur le premier replat la caravane stoppe, les marcheurs nous rejoignent. C’est maintenant une colonne étirée sur plusieurs centaines de mètres qui chemine dans la nuit. Les discussions s’engagent et avec quelques liqueurs de derrière les fagots, et des biscuits maison, l’ambiance monte.

sommières,saint-christol,villevieille,charroi des olives,courses camarguaises5 heures 15, sur les anciens quais de la gare de Saint Christol, le feu brûle (cette année il n’est pas vraiment nécessaire vu la douceur de la nuit, mais cela reste un signe de bienvenue). Nous vérifions les harnais, couvrons le dos des bêtes, et prenons un autre café, avec un carré de chocolat ou un morceau de quatre quart. Le temps presse, nous voilà repartis. Après la traversée de Boisseron, nous entrons dans le Gard.

sommières,saint-christol,villevieille,charroi des olives,courses camarguaisesA l’entrée de Sommières, la police municipale nous escorte à travers la ville. Il est 7 heures 30, le jour pointe et la température fraîchie.. Qu’importe nous sommes presque arrivés.

8 heures 15, le moulin est ouvert depuis peu, et un après l’autre les équipages déchargent leur cargaison. Le convoi se reforme direction la cour de l’ancien collège, lieu de restauration des hommes et des chevaux.

sommières,saint-christol,villevieille,charroi des olives,courses camarguaises

sommières,saint-christol,villevieille,charroi des olives,courses camarguaises

sommières,saint-christol,villevieille,charroi des olives,courses camarguaises9 heures 30, il faut rentrer. Sur le chemin du retour, nous passons au milieu du marché puis c’est la descente du pont romain direction la salle des fêtes de Saint-Génies-des-Mourgues.

13 heures, avant de prendre un verre, un chèque en faveur du Téléthon est remis aux bénévoles.

14 heures 30, devant le mas les montures sont dételées, pansées et remises en liberté.

Le Charroi des Olives 2015 vient de se terminer, nous sommes tous fatigués, mais nous parlons déjà de l’an prochain. Avec ou sans, la participation JJ Bourdin, nous n’attendons pas après lui !

Merci aux initiateurs de cette fabuleuse manifestation, aux organisateurs, aux participants, de faire chaque année revivre ces merveilleuses heures du temps jadis.

sommières,saint-christol,villevieille,charroi des olives,courses camarguaises

sommières,saint-christol,villevieille,charroi des olives,courses camarguaises

***********************

 

28/11/2015

TRADITION

Samedi 5 décembre, départ 4 heures du matin

Nuit blanche avec le Charroi des olives

Charroi2012PHRD.jpg

C’est un peu antinomique mais il y a des traditions... nouvelles. Comme celle instaurée depuis neuf ans, par un groupe de gens du terroir de Saint-Geniès-des-Mourgues. Curieux du mode de vie des arrière grands-parents - voire plus loin encore - ils ont décidé d’en retracer un des épisodes dictés par les saisons. A savoir la récolte des olives et leur trajet jusqu’au moulin réalisé de nuit pour ne pas perdre un jour de travail. Férus de chevaux pour la plupart, et d’attelages pour quelques-uns, ils ont décidé de reprendre le flambeau, de ressortir leurs charrettes, leurs costumes d’époque et d’attaquer aux premières heures du matin les 20 kilomètres les séparant de Villevieille. Ainsi naissait le 1er Charroi des Olives.

En 2015, l’équipe est rodée, les chevaux aussi, autour du club taurin Le Trident de Saint-Geniès-des-Mourgues, de la manade Vitou et de passionnés venant du Lunellois ou du Montpelliérain. Samedi 5 décembre, à 4 heures du matin précises, les attelages anciens de chevaux lourds partiront de Saint-Geniès chargé des olives et accompagné des marcheurs. Halte-café à Saint-Christol, livraison au Moulin de Villevieille, déjeuner à Sommières et retour, tranquille, au pas des chevaux pour rejoindre le Téléthon... Connaître le froid et la fatigue d’une nuit blanche, redécouvrir des bruits et des odeurs, voir le jour se lever ensemble, aux côtés des chevaux... Voilà le périple, voilà leur simple bonheur.

M. A.

Photos Rémi Dumas et Martine Aliaga

charroi,saint-geniès-des-mourgues,sommières,course camarguaise


PRATIQUE
Renseignements : 06 36 55 82 03.

Prix : 17 € dont 2 € reversés au Téléthon.
Impératif : porter des vêtements à l'ancienne, pas de couleurs fluos.
Déroulement : rendez-vous à Saint-Geniès. 4 h précises, départ.
Livraison des olives vers 7 h 30.
Déjeuner à Sommières vers 8 h.
Retour au pas pour les attelages et les marcheurs volontaires, en minibus gratuit pour les autres marcheurs.
 
***************
Avant de les convoyer
il faut ramasser les olives

charroi,saint-geniès-des-mourgues,sommières,course camarguaise

Nicolas Vitou sur ses terres au milieu des biou

charroi,saint-geniès-des-mourgues,sommières,course camarguaise

Parfois on se sent tout petit....

********************

ACHILLE au Charroi

charroi,saint-geniès-des-mourgues,sommières,course camarguaiseIl a 5 ans et participera à son premier Charroi des Olives. Produit d'un père âne des Pyrénées et d'une mère percheronne américaine, Achille le mulet affiche 1,71 m au garrot. "Il a une force impressionnante et le pied sûr. Il est encore trop jeune et pas assez aux ordres pour lui faire tirer une charrette de nuit, explique Nicolas Vitou son propriétaire, mais je lui mettrai des bâts et il portera sa cargaison d'olives. Avec lui, il ne faut pas se tromper dans le dressage, il faut faire venir les choses de loin et en douceur mais une fois qu'il a compris, c'est acquis. Il est très intelligent".  Avec la mule Margueritte et le Camargue Bazille, c'est le trio équin de Vitou au Charroi.

 
 
 
 
 
 

06/09/2015

SOMMIERES *AS*

Dimanche 6 septembre 2015

Santen, Perroquet, Icare, Indian

 IMG_4235.JPG

▲ Le final pétillant avec Indian ici sur Joachim Cadenas

Selon qu’on voit le verre à moitié plein ou à moitié vide... Cette clôture du CT Lou Carmen a enregistré une superbe entrée et quatre cocardiers (cités en titre) ont fonctionné ainsi que l’ensemble des blancs, plus le plaisir de voir raseter ensemble Cadenas, Katif, Allouani, Aliaga, Ayme. Mais trois taureaux ont vraiment déçu s’attirant les quolibets du public et malgré le niveau de qualité du travail des hommes, la mayonnaise n’a pas complètement pris... 

Cyrano (Laurent).- Remuant les toutes premières minutes, ou arrêté, il ne coopère pas vraiment, hormis quelques fusées dangereuses (Cadenas, 7e) et se défend d’un mauvais coup de revers. Stoïque, puis statique, les minutes sont longues à passer.

Bendor (Ricard).- Direct en place, il réagit sur les rasets très engagés et envoie la corne en finition (Allouani, Ayme, Aliaga) pour 6 minutes les rubans avec 2 Carmen. Puis s’éteint, et malgré cette brochette d’excellents raseteurs qui tentent de près, sans tourneur, tête à la planche... peine perdu.

sommières,as,cadenas,aliaga,katif,allouani,course camarguaiseSanten (Les Baumelles) fonce dans le tas et surprend Cadenas qu’il zèbre à la fesse. Dangereux jusqu’aux planches, il chasse, et une fois placé, pousse dans le raset (Sabri, 2 fois) pour 3 minutes les pompons. Bien positionné, il sort en puissance sur Katif, Cadenas pour des longueurs qui charment enfin le public. Au fil des minutes, s’approprie l’espace et décide du lieu des débats. Les blancs ne désarment pas, Cadenas dans les cornes jusqu’au bout, fusée après Poujol. Secoué pour la 2e ficelle ouverte qu’il va garder, il se soulève après Cadenas. 7 Carmen et retour.


sommières,as,cadenas,aliaga,katif,allouani,course camarguaise
Photo: une des rares actions de Troubadour avec Aliaga.

Troubadour (Laurent).- Alterne le bon et le mauvais pour 6 minutes les rubans. Le public roumègue devant sa mauvaise volonté. Anticipe pourtant Cadenas parti à l’aventure... le “quite” pour Poujol. Puis élit domicile au toril, où il se contente de hocher la tête. Les raseteurs lui passent au ras des moustache sans déclencher la moindre réaction. Le public fulmine. Le président de course sonne le gong.

sommières,as,cadenas,aliaga,katif,allouani,course camarguaise▲ Une grosse enfermée de Perroquet sur Cadenas

Perroquet (Ricard).- Les blancs s’en méfient à juste raison. Et effectivement, il saute après l'homme et - manquant tout de même d'un peu de pétard - après Cadenas. Placé, froid, s’envoie après Allouani. 4 minutes les premiers attributs. Cadenas se fait embarquer. Perroquet surveille tout, piste et contre-piste. Il gère au mieux l’espace et ne se livre pas facilement. 1re ficelle à Cadenas à la 12e, l’autre rentre. 3 Carmen et retour.

 sommières,as,cadenas,aliaga,katif,allouani,course camarguaise

▲ Action d'Icare sur Ziko Katif

Icare (Paulin).- Il a retrouvé sa “grinta” et se gère mieux, sans s’envoyer pour rien. Balade les blancs, promène, mais ne rate pas le premier tampon après Katif. Des actions pétantes après Poujol, avec bascule et bris des planches après Aliaga, Katif. Placé, il se ménage un temps de récupération et repart au combat avec de grosses interventions (Aliaga 3 fois, Poujol  1). Le 2e gland à Allouani sur la sonnerie. 8 Carmen et retour.

 sommières,as,cadenas,aliaga,katif,allouani,course camarguaise

▲ Icare sur Aliaga

 sommières,as,cadenas,aliaga,katif,allouani,course camarguaise

▲ Indian se déploie après Sabri

Indian (Laurent, hp).- Ses cornes en guidon de Harley et sa bonne volonté inclinent les hommes à le faire briller. Indian y va  de bon cœur, Allouani, Katif, allongent, il est au rendez-vous. Des salves sur Aliaga, Poujol, Katif... pour un final pétillant avec plein de Carmen. Merci les blancs. 

Texte et photos
MARTINE ALIAGA

Entrée : plein. Organisateur : CT Lou Carmen. Président : M. Moucadel. Raseteurs droitiers : Allouani, Ayme, Cadenas, Katif . Gauchers : Aliaga, Poujol, Ricci. Tourneurs : Daniel, Estève, Baccou, Khaled, Ull.

Trophée des As : Katif, 12 points ; Allouani, 9 ; Aliaga, 9 ; Ayme, 4 ; Poujol, 4.

La queue devant les arènes pour prendre les billets

IMG_4051.JPG

IMG_4052.JPG

********************

02/08/2015

SOMMIERES *AS*

Dimanche 2 août 2015 - 26e Trophée Emile-Bros

LE FESTIVAL DE JAZZ

 sommières,as,jazz d'hervas,course camarguaise

Jazz aux trousses
de son meilleur partenaire, Sabri Allouani

 Hier. Entrée : archi-plein. Organisateur : CT Lou Carmen. Président : Marc Moucadel. Raseteurs droitiers : Allouani, Katif, Oudjit, Outarka. Gauchers : Errik, Poujol, Ricci, Aliaga (rentre au 3e). Tourneurs: Estève, Khaled, Lebrun, Daniel.

sommières,as,jazz d'hervas,course camarguaiseLa fréquentation des arènes ne faiblit pas et c’est un grand plein qui encourage l’école de raseteurs face aux emboulés de Lautier, qui applaudit à la capelado, peña, Velout Pescalune et qui ovationne Lahcène Outarka mis à l’honneur par le CT Lou Carmen. Le 26e Trophée Emile-Bros, en présence de son créateur, récompense Ziko Katif, Sabri Allouani et le barricadier de Hervas, Jazz, auteur d’un véritable festival. Et même si la course a un peu ronronné, la fête sommiéroise termine sur une bonne note.

Photo : Emile Bros (à gauche) aux côtés de Guy Marotte, maire de Sommières.

Pélican (Nicollin).- Toujours au petit trot, prend les rasets de passage, force en quelques occasions pour une ficelle qui rentre. 3 Carmen et retour.

Rabina (Guillierme).- Un premier temps où il navigue beaucoup et prend tout. Un second où il se place pour des ripostes plus abouties. Affiche sa volonté dans de longues séries, affirme sa présence et finalement sauve une ficelle. 2 Carmen et retour.

Mollières (Cuillé).- Brouillon aux pompons où il se soulève quand même deux fois après Allouani, aux ficelles, bien cités, il peut s’emporter aux planches ou raccompagner vigoureusement. Vif, il ne se laisse pas manœuvrer, ignore souvent les reprises, choisit ses partenaires et balade les blancs. Katif ouvre et lève la 1re ficelle et Poujol s’octroie la seconde à la sonnerie. 4 Carmen et retour.

Trancardel (Bon).- Un saut pour mesurer les planches, les hommes se tiennent au large mais essaient de le piéger sur ses déplacements. Arrêté, il se livre dans des séries pour 7’30 les rubans. Le travail des blancs manque de liant sur ce cocardier qui gère au mieux son placement et ses déplacements. Enfin Trancardel et les raseteurs trouvent l’harmonie pour de longs enchaînements. Rentre une ficelle. 4 Carmen et retour.

Ben Hur (Lautier).- Vif, pointe la corne en finition. Virevolte d’un raset à l’autre, ne rechigne à rien et avale de longues séries sans rien lâcher jusqu’au fil des planches. A mi-parcours, laisse davantage venir mais pointe encore après Allouani, Katif. Rentre une ficelle. 5 Carmen et retour.

Quo Vadis (Laurent).- Met de l’animation en sautant et chahutant les “jambes pendantes”. Un coup bien frappé après Allouani, bascule après Poujol, prend les séries un peu à contre cœur ne se livrant que s’il sent qu’il peut gagner pour 13’40. 3 Carmen et retour.

sommières,as,jazz d'hervas,course camarguaisePhoto:
Jazz et Katif
Jazz
(Hervas, hp).- Sous la présidence, roule les mécaniques mais ne se jette pas pour rien, il faut le laisser monter en température. Allouani prend les commandes et Jazz décolle ; Katif se présente et un scud pour lui. Enorme, il brise les planches ou passe à travers pour plus de dix actions d’envergure. Contrat rempli, le public est content ! 12 Carmen et retour avec ses ficelles.

Texte et photos
MARTINE ALIAGA

Trophée des As : Katif, 26 points ; Allouani, 17 ; Poujol, 14 ; Aliaga, 6 ; Outarka, 2.

Trophée des Raseteurs : Errik, 4 ; Oudjit, 4 ; Ricci, 4.

 

29/07/2015

AMBIANCE *SOMMIERES*

Sommières en fête jusqu’au 2 août

Chaud chaud le public !

 sommières,ambiance,course camarguaise

Le Vidourle en contrebas promène une escadrille de canards ; sur l’esplanade, la file s’étire devant les guichets du CT Lou Carmen. Il est 15h les premiers spectateurs piaffent à l’entrée des arènes. 16h, les gradins sont pleins, le président de course envoie : « Serrez-vous un peu que tout le monde puisse s’asseoir », et lance la capelado des élèves raseteurs sommiérois, scandée par un public déjà réceptif. Deux jeunes cocardiers coopératifs et volontaires, pour des jeunes qui, sous les encouragements, tiennent à raseter au mieux. L’ambiance est là.

sommières,ambiance,course camarguaise16h30, jambes pendantes pour mieux ressentir les frissons quand les cocardiers basculent en contre-piste, c’est la cohue sur les premiers rangs. Au sortir des escaliers, entre deux platanes, les derniers arrivés s’organisent.

Les deux premiers taureaux ne transmettent pas beaucoup d’émotion, le travail des raseteurs est brouillon, les gradins réagissent et roumèguent…

Le suivant, lui, capte d’entrée l’intérêt. Agressif, il pète les planches, s’envoie sur les hommes, bouscule un raseteur au saut. Les spectateurs tremblent, crient… Les touristes sont ébahis. Le biou en attrape un par la basket, les clameurs s’intensifient… Le raseteur revient en piste, c’est l’ovation.

sommières,ambiance,course camarguaiseUn cocardiers réticent déclenche les huées des uns, les autres s’indignent « On ne siffle pas un taureau… ». Le manadier manifeste sa réprobation, et tout s’enflamme… Pas trop longtemps.

Voilà le suivant qui sort et généreusement participe, les bravos à nouveau résonnent. Le taureau d’après se joue des barrières, saute à tout va. Les "jambes pendantes" sont aux premières loges. Certains rient jaune, la plupart sont ravis. Ils sont venus pour ça. Quant au dernier biou, porteur d’une devise aux couleurs chères aux Sommiérois,  pétillant et joueur, il fait l’unanimité et a droit à une réjouissante ovation… « C’est bien passé, finalement… », exprime un connaisseur qui, bien sûr, sera à nouveau là demain.

Voilà à Sommières, c’est comme ça ! Le public y est chaud bouillant, la course camarguaise bien vivante… Profitez-en tous les jours jusqu’à dimanche.

Texte et  photos
MARTINE ALIAGA

25/06/2015

SOMMIERES *TROPHEE DES AS*

Ce dimanche 28 juin 2015

POUR VIBRER ENCORE !

sommières,adieux de garlan,course camarguaiseLe CT Lou Carmen propose des platteaux de qualité et trouve récompense par une bonne fréquentation. Aux As, le concours du 7 juin, les complètes de Ricard (31 mai) ou celle de Nicollin dimanche dernier, ont affiché une belle entrée et, au final, des spectateurs définitivement conquis par le bétail et l’intensité des échanges en piste. Du coup, l’ambiance est au rendez-vous, et tout le monde est gagnant.

Ce dimanche, l’affiche monte encore d’un cran avec les adieux de Garlan des Baumelles à qui hommage sera rendu et six beaux cocardiers de Cuillé et Bon. Un mélange de taureaux très sérieux et extrêmement spectaculaires dans l’ordre de sortie ci-après : Loubard, un des meilleurs premiers du circuit ; Monro, sérieux jusque dans ses finitions ; Pharmacien, très cocardier expert des enfermées ; Maître Garlan que l’on ne présente plus ; Dalloz, percutant et combattif, plus Clodomir et Chambao chargés du feu d’artifice final. 

L’équipe blanche qui a enthousiasmé les spectateurs la semaine passée est reconduite : Allouani, Belgourari, Katif pour les plus présents ; Aliaga vient s’ajouter aux gauchers. Et Lahcène Outarka est toujours invité d’honneur, « reconnaissance oblige avec tout ce qu’il a apporté aux courses de Sommières en particulier et aux autres en général », précise Jean-Luc Herleman le vice-président du Carmen. Le président Christian Garrido ajoute : « Depuis le début de la saison, les spectateurs se régalent, les raseteurs jouent le jeu, tout est pour le mieux ».

Et pour un symbole fort, la devise “blanc, gris et rouge” des Baumelles portée par Garlan sera lotée.

MARTINE ALIAGA
PHOTO CHRISTIAN ITIER

DIMANCHE : course à 16 h 30, 11 €. En ouverture, 16 h, emboulés de Cuillé pour l’école de raseteurs de Sommières.

 

17/10/2014

ATTELAGES

Le Charroi des Olives est prêt pour sa 8 virée

B3NUIT.jpg

BRETOURG.jpgChaud ! Chaud ! Paradoxalement à la virée nocturne plutôt frisquette qu’elle prépare, l’équipe du Charroi des Olives prépare avec effervescence sa 8e épopée. Epopée ? Oui ! Prendre la route de nuit avec une dizaine d’attelages ne s’improvise pas. Et l’histoire du Charroi est maintenant riche de quelques départs manqués et autres – petites - gamelles dont les acteurs se rient aujourd’hui. Le déroulement du Charroi a fait ses preuves aussi, comme les autres années, le départ est fixé à 4h, le samedi 6 décembre,  à côté des arènes de Saint-Geniès-des-Mourgues, direction le Moulin de Villevieille, via Saint-Christol et sa halte historique, traversée de Boisseron, de Sommières par le pont romain. Livraison des olives. Déjeuner vers 8h à Sommières et retour à Saint-Geniès pour participer au Téléthon.

Pour que la magie opère, il faut se lever très tôt, se vêtir à l’ancienne, s’équiper contre le froid, ne pas craindre de marcher et surtout emporter sa bonne humeur et retrouver ses yeux d’enfants. Alors, au rythme des chevaux, les images et les sons d’une autre époque accompagnent la nuit. Une nuit hors du temps en hommage aux anciens oléiculteurs.

M.A

 

  

* Samedi 6 décembre, départ 4h de Saint-Geniès-des-Mourgues. Attelages et marcheurs. Déjeuner à Sommières, 17€, dont 2 € reversés au Téléthon, réservations 06 36 55 82 03. Navette gratuite pour les marcheurs pour le retour à Saint-Geniès *

29/07/2014

SOMMIERES *AS*

Dimanche 27 juillet 2014

Tout ce qu'on aime !

Les afeciouna avaient un peu perdu le moral ces derniers temps, notamment ceux qui suivent le parcours du Trophée des As. Mais dimanche, ils sont repartis des arènes de Sommières, gonflés à bloc, rassasiés d'émotion. Des taureaux combatifs, des raseteurs décidés, et la fe ravivée embrase les arènes. Garlan, en maître, Bruschet, Favier, Outarka transcendés... pour le pic émotif mais aussi Pégoulié et surtout Toscan dans un ensemble de valeur où Allouani contribue également à la réussite.

Sisley (Blatière-Bessac).- Distrait, brouillon mais aussi concluant (Allouani, Poujol, Errik). Gare à la faute car, dans ses cas-là, il est impitoyable. 12'30.

Amarillo (Ribaud).- Ce jeune combattant, 7 ans, alterne les moments de retenue mais aussi les actions où il se livre en profitant la corne en conclusion. Une jolie enfermée sur Katif (Carmen).  Une ficelle à la maison.

Pégoulié (Blanc).- Cueilli sur se déplacements, les rubans volent en 1'20.  Bien placé par la suite, le raset de Katif trouve une finition frappante, les rasets courts d'Outarka des ripostes explosives. Plutôt droitier en ce jour sur les beaux cites de Bruschet, Belgourari, et très sollicité, le cocardier subit des rafales parfois désordonnées mais se bat de belle manière. 12'30 de qualité.

Garlan (Les Baumelles).- Sort sous les applaudissements. C'est sûr, les afeciouna se sont déplacés pour lui. Cul aux planches, il connaît sa partition sur le bout des cornes. Le premier raset de Favier dans les cornes est impressionnant. Garlan a du pétard et le fait savoir d'entrée. Pour Bruschet, ça passe mais au millimètre. Les ripostes sont puissantes, le placement impeccable, son espace strictement délimité. Favier à un poil de l'accrochage, Bruschet dans le berceau, Outarka à la limite. Le danger est bien là. Outarka s'engage, Garlan le presse, le déséquilibre, Lahcène se jette à terre... Sur les gradins, l'émotion est totale. Et les applaudissements d'accompagner la course du taureau... Impressionnant! Chaque poursuite est intense, dangereuse, les spectateurs tremblent et se régalent, le dernier raset sur Favier fait chavirer le chaudron. L'ovation éclate et raccompagne le cocardier et ses ficelles (dont la première montée à plus de 1600€). 7 Carmen et retour. 

Platon (Nicollin).- La fougue ne diminue pas. Outarka, Favier, Bruschet à l'attaque, Platon se fait chiper ses pompons sur ses déplacements. Aux ficelles, il se pose mais le travail continue. Le taureau fait front, se chauffe et conclut (Bruschet, Poujol, Belgourari). Platon joue ses atouts de bravoure et d'assiduité. Rentre ses ficelles. 4 Carmen et retour.

Toscan (Chauvet).- Dans la pagaille, les hommes jouent avec le feu et ces cornes qui menacent au ras des planches. Une fois placé, les séries rythmées s'enchaînent ainsi que les coups aux planches. Bruschet régale main au frontal, le public accompagne les efforts. Toscan se sort de l'emprise et repart au combat avec un moral et une générosité qui forcent le respect. Prestation brillante, 13 Carmen et retour.

Gasto Boï (Guillierme, hors points).- Toujours bon moral, il enchaîne les séries et les coups de barrière jusqu'à briser les bois après Belgourari. Un joli bouquet final salué par 7 Carmen ainsi qu'au retour.

MARTINE ALIAGA

Entrée : archi plein. Organisateur : CT Lou Carmen. Président : Moucadel. Raseteurs droitiers : Allouani, Katif, Belgourari, Bruschet, Outarka. Gauchers : Poujol, Favier, Errik. Tourneurs : Estève, Daniel, F. Garrido, Cuallado, T. Garrido.

Trophée des As : Allouani, 22 points ; Errik, 18 ; Bruschet, 9 ; Belgourari, 9 ; Outarka,  4 ; Katif, 4 ; Favier, 4.

27/07/2014

SOMMIERES *AVENIR*

Samedi 26 juillet 2014

Faible

"Bah, aurait dit notre confrère Gilles Arnaud, les taureaux c'est comme ça. Un jour c'est bien l'autre non !" Reste que le 1er Souvenir dédié à notre confrère décédé l'an dernier, s'est avéré bien faible tant côté noir que blanc. Et les prix - 1er Souvenir Gilles-Arnaud et Joël Beker - ont été octroyés aux moins mauvais : Abel de Nicollin et Soler.

Aladin (Nicollin).- S'il donne le change les premières minutes, en se livrant correctement, ses quinze minutes semblent longues malgré quelques enfermées. Rentre sa 2e ficelle. 4 Carmen et retour.

Arlequin (Laurent).- Baroule dans toute la piste sans jamais s'arrêter, Poujol pour quelques jolis rasets.

Abel (Nicollin).- Soler et Sanchis pour une paire d'enfermées, la suite est banale jusqu'à la 2e ficelle levée presque au terme. 4 Carmen et retour.

Aragon (Laurent).- Des sauts, des balades en long en large et en travers, quelques planches démontées...

Anthénor (Nicollin).- Un drôle de grand bannu, toujours en déplacement, quelques évasions, et une paire d'actions derrière Castel et Roig. Rentre sa 2e ficelle.

Diabolo (Laurent).- Des sauts en nombre, des coups aux planches après Poujol, Lafare, Soler. La dernière ficelle est pour Roig juste avant la limite. 3 Carmen et retour.

MARTINE ALIAGA

Trophée de l'Avenir : Soler, 12 points ; Roig, 5.

Entrée : 1/3 d'arène. Org. : CT Lou Carmen. Président : Marc Moucadel. Raseteurs droitiers : Castel, Roig, Sanchis, Soler. Gauchers : N. Benafitou, Lafare, Poujol. Tourneurs : Estevan, Noguera, Joseph, Savajano.

11/12/2013

7e CHARROI DES OLIVES

Samedi 7 décembre 2013

Une parenthèse enchantée

De Saint-Geniès-des-Mourgues à Sommières
en passant par Saint-Christol, Boisseron

B2NUIT.jpg

B1NUIT.jpg

B3NUIT.jpg

BPAUSE.jpg

B2PAUSE.jpg

B4NUIT.jpg

B5NUIT.jpg

B6NUIT.jpg

▼ SOMMIERES

BPONT2.jpg

BPONT.jpg

B3PONT.jpg

B4PONT.jpg

▼ MOULIN DE VILLEVIEILLE

B1MOULIN.jpg

B2MOULIN.jpg

B3MOULIN.jpg

B4MOULIN.jpg

B5MOULIN.jpg

B6MOULIN.jpg

RETOUR

BRETOUR.jpg

B2RETOUR.jpg

BRETOURC.jpg

BPONTJOUR.jpg

BRETOURD.jpg

BRETOURE.jpg

BRETOURF.jpg

BRETOURG.jpg

BRETOURX.jpg

BRETOURY.jpg

SAINT-GENIES EN VUE

 

BRETOURZ.jpg

▼ ET PLUS DE 200€ REMIS AU 1er TELETHON SAINT-GENIEROIS
EN PRESENCE D'YVON PELLET, MAIRE

BTELETHON.jpg

▼ TOUT FINIT EN CHANSON
INTERPRETEE PAR AIME LAZERGUES ET SON EQUIPAGE

BHYMNE.jpg

A l'an que ven !

 Photos Martine ALIAGA

Voir aussi
le site des Marcheurs de Grabels "Randogerbe"

03/08/2013

SOMMIERES *AVENIR*

Samedi 3 août 2013 - Complète de la manade Bon

Trencardel, Monro... et Katif

Entrée : 3/4 d’arène. Organisateur : CT Lou Carmen. Président : Marc Moucadel. Raseteurs droitiers : Belgourari, Katif, Miralles.  Gauchers : N. Benafitou, Clarion. Tourneurs : Estève, Galibert, Becker.

Cinq raseteurs au travail régulier dont Ziko Katif est la locomotive, et des cocardiers de Bon qui donnent du jeu, voilà une course satisfaisante à tous points de vue. Et si Trencardel et Monro font monter l’ambiance, Ziko Katif remporte tous les suffrages.

Richelieu.- Tient bien sa position et il faut le rentrer pour qu’il déclenche. N. Benafitou, sur un départ hasardeux, traverse la piste et se trouve bombardé à l’arrivée. Mais Richelieu se fait raide. « Allez viens ! » lui crie Katif devant son mutisme. Un long quart d’heure. Garde une ficelle.

Montilien.- Placé, raccompagne de bon cœur. Franc, il choisit le côté présidence comme terrain à défendre où il revient toujours. Brave mais réactif, de belles ripostes, des conclusions et malgré l’assiduité des blancs rentre ses nombreux tours. 5 Carmen et retour.

Trencardel.- Bien calé, il sort puissamment pour des séries de belle facture. S’évade en brisant les planches et enchaîne longuement sous les applaudissements. S’engage sur Belgourari (3 fois), conclut et bascule (Katif, Clarion), se livre avec bonheur, anticipe Katif, frôle Belgourari et s’envoie après Miralles. Un taureau brave avec un “B” majuscule. 10 Carmen et retour avec une ficelle.

Monro.- Mobile et dissipé mais finisseur, après Katif, Miralles, Belgourari à de multiples reprises. A Katif à la cocarde, à la 8e, au terme d’une action aboutie. Cornes pointées, tous les cites sont honorés. Sur l’invite de Katif, la réaction est tonitruante. S’assagit aux ficelles, mais reste performant sous les belles solliciations de Katif et Belgourari. Les ficelles rentrent. 6 Carmen et retour.

Texas.- Un jeune furax qui suit et tape de bon cœur à l’occasion. Ziko fait un festival. Texas met du brio dans les enchaînements et le placement vient petit à petit. Avec N. Benafitou, à chaque raset c’est bingo aux planches, tape fort après Katif. 11 minutes a mas. 5 Carmen et retour.

Vegas.- Offre son frontal pour les pompons. Un coup de canon haut après Belgourari, des évasions répétées, de la mobilité, une série bien menée... Et en 2 minutes les ficelles partent. 11 minutes au total, 2 Carmen et retour.

Prieur (hp).- Du haut de ses 5 ans, montre son envie. Leste, se balance en force après Belgourari, bascule après Clarion, passe à travers les planches à la poursuite de Katif qui écourte le débat avec les deux ficelles. 7 minutes. 3 Carmen et retour.

MARTINE ALIAGA
PHOTOS CHRISTIAN ITIER 

Trophée de l’Avenir : Katif, 22 points ; Belgourari, 15.

28/03/2013

DES DATES A RETENIR

SAINT-GEORGES-D’ORQUES


Le CT Le Trident anime dans et autour des arènes


montfrin,saint-georges-d'orques,sommières,villeneuve-lès-maguelone,redessan,courses camarguaisesUn vent d’estrambord souffle sur le village viticole de Saint-Georges-d’Orques depuis que le CT Le Trident a retrouvé son souffle avec son président et ancien raseteur Serge Denis bien entouré de solides connaisseurs de taureaux et de traditions camarguaises.
Au programme : mardi 16 avril, journée pédagogique avec les écoles et course de présélection de vaches cocardières.
Mercredi 1er mai, ferrade à la manade du Grand Salan (Portiragnes). Samedi 1er juin, journée camarguaise, concours de charrettes ; vaches cocardières.
Dimanche 16 juin, journée espagnole, paellas, tientas, sevillanes. Samedi 13 juillet, course école taurine.
Dimanche 14 juillet : toro-piscine.
Fête locale :

vendredi 23 août, école taurine, abrivado bandido, encierro.
Samedi 24 août : festival d’abrivado, jeux gardians, bandido.
Dimanche 25 août : journée à l’ancienne, abrivado, course Trophée de l’Avenir, abrivado, encierro. Lundi 26 août, vaches aux arènes, toro piscine, bandido.
Revivre : vendredi 6 septembre, finale école taurine ; samedi 7 septembre : 33e finale des Vaches cocardières, Trophée Philippe Thiers.


MONTFRIN


55e Gland d’Or du CT Lou Pougaou


Avec sa compétition phare le Gland d’Or (Avenir), Le CT Lou Pougaou attire un large public de spectateurs fidèles.
Les dates-phare de la 55e édition 2013 : les dimanches 21 avril, 5 mai, 9 juin, 30 juin, 7 juillet, 4 août. Et le mardi 6 août, finale. Qui succèdera à Rassir et Ulmet (Blanc), vainqueurs du Gland d’Or 2012 ?

Le club organise aussi des Ligues le jeudi 2 mai, vendredi 7 juin, mercredis 10 juillet, 17 juillet, 24 juillet, lundi 5 août, mercredi 7 août, et samedi 10 août.
Course d’étalons pendant la fête votive les vendredi 2 août et samedi 3 août et durant le Revivre, dimanche 11 août (Avenir), prix des artisans et commerçants. Dimanche 22 et 29 septembre, deux courses comptant pour le Trophée de l’Avenir.


SOMMIERES


Avec le CT Lou Carmen


La saison sera à suivre de près à Sommières avec des cocardiers majeurs qui vont se présenter aux arènes pour des courses haut de gamme. Jugez-en.
La saison débute le dimanche 5 mai au Trophée de l’Avenir.
Dimanche 2 juin, As, Royale de Nicollin. Dimanche 9 juin, As, concours (en vedette Pasteur de Fabre-Mailhan, Garlan des Baumelles, Brutus de Lautier, Estreloun de Caillan).
Dimanche 23 juin, As Royale de Ricard.
Dimanche 30 juin, As, concours (Horacio de Cuillé, Baroudeur de Martini, Ulmet de Blanc).
Samedi 13 juillet, Avenir, concours.
Dimanche 28 juillet, As (Courlis de Layalle, Rodin des Baumelles, Pérille du Grand Salan, Nizam de Blatière).
Samedi 2 août, Avenir, complète de la manade Bon.
Dimanche 4 août, As (Platon de Nicollin, Erasme de Cuillé, Chambao de Bon).
Samedi 27 juillet, mardi 30, mercredi 31, jeudi 1er août, courses de Ligue.
Vendredi 2 août, taureaux jeunes.
Dimanche 1er septembre, As, concours de manades.


REDESSAN


C’est parti pour la Devise d’Or


Le club taurin Le Toril poursuit sa découverte de jeunes cocardiers choisis par l’œil avisé de ses membres pour une Devise d’Or (Trophée de l’Avenir) toujours susceptible de faire émerger de jeunes talents.
Les dates : mercredi 1er mai, dimanche 23 juin, samedi 17 août, lundi 19 août, finale le mardi 20 août.
La saison se complète avec des courss de Ligue, lundi 29 avril, vendredi 16 août, et une course de tau neufs le dimanche 18 août. 


VILLENEUVE-LES-MAGUELONE


La Section déjà sur le pont


Après avoir organisé début mars avec succès le Congrès de la FFCC, la Section taurine de Villeneuve-lès-Maguelone va bientôt attaquer son 8e Trophée de la Vigne et des Etangs, avec des concours de manades à l’Avenir : 1re journée le samedi 25 mai puis les samedis 15 juin, 6 juillet, 13 juillet, finale le 31 août. Il y aura également une Ligue le vendredi 30 août.


UZES


Le CLUB TAURIN D'UZES vous présente son Programme Courses Camarguaises 2013 aux Arènes Jean Clément
Le Dimanche 09 Juin 2013 16h30Course comptant pour le Trophée de l'Avenir

Manades engagés: FABRE MAILHAN, DES BAUMELLES, LA VIDOURLENQUE, BRIAUX, LAUTIER, LA GALERE, LA SALIERENE


Le Samedi 06 Juillet 2013 16h30 Course comptant pour le Trophée de l'Avenir
Manades engagés: CHANOINES, PLO, GUILLERME, BRIAUX, LAUTIER, FABRE MAILHAN, LA GALERE


Le Samedi 03 Aout 2013 16h30 Course comptant pour le Trophée de l'Avenir ( Pour la FETE VOTIVE 2013 )
Manades engagés: DU JONCAS, ST PIERRE, MARTINI, LA VIDOURLENQUE, FABRE MAILHAN, LAGARDE


Le Lundi 05 Aout 2013 16h30 Course comptant pour le Trophée de l'Avenir ( Pour la FETE VOTIVE 2013 )
Manades engagés: DU GARDON, LAGARDE, PLO, LA VIDOURLENQUE, DES BAUMELLES, CAILLAN, FABRE MAILHAN


CODOGNAN

 

La saison du CT Les Enganes

 

 
Samedi 13 avril 2013 à 15h30 - Royale de Vaches Cocardières de la Manade La Galère

 

Sabrina ; Rapheloise ; Flora ; Pascaline ; Christine ; Laura ; Marine ; Sarah

 

Raseteurs : M Lopez, S Fargier, S Salinesi ; JL Ricci ; T Douville

 

 

 

Samedi 27 Avril 2013 : à 16h - En partenariat avec le Cté des Fêtes et le CTPR La Ficelle.Concours de Manades comptant pour le Trophée de l'Avenir - 5e Trophée du Rhôny

 

Surcouff Napoléon Lion (Blatière Béssac) Bizet Cactus (Laurent) Coudoum Saladin(Nicollin)

 

Raseteurs : B Villard, A Chekhade, G Perez, F Allam, S Rassir, J Bougargane

 

11h30 Abrivado Bandido manade Vitou Frères -Remise des prix en piste + Bandido

 

 

 

Vendredi 14 Juin 2013  à 16h45 - Course de Ligue avec les Manades Lou Pantaï, La Galère et Raynaud - Raseteurs stagiaires FFCC

 

Samedi 15 Juin 2013  à 16h30 : Course de Vaches Cocardières comptant pour le Trophée Philippe Thiers avec Pelote (Ribansol -- Ex Rebuffat) Hacienda (Cyr) Cora (Blatière Bessac) Sybille (Ternen) Boumiane (St Pierre) Gavotte (Raynaud) Sarah (La Galère) Esmeralda (Caillan)

 

Raseteurs : J Lafare, JL Ricci, S SAlinesi, T Douville, S Fargier 

 

Dimanche 16 Juin 2013 à 16h : Concours de Manades comptant pour le Trophée de l'Avenir - 3ème Trophée Souvenir Patrick Aumede avec Mercure (Vitou Frères) Wagram (Cyr) Nanou (Salierene) Gevaudan (Guillierme) Arcanel (Lagarde) Perdigau (Briaux Frères) Mistral (Lou Pantaï)

 

Raseteurs : JB Granier, S Salinesi, S Fargier, Katif Zakaria, G Perez, A Gauthier

 

04/12/2012

6e CHARROI DES OLIVES

Samedi 1er décembre 2012

 Le Charroi fait tâche d’huile… d’olive

DEPART1.jpg3h30, ce samedi matin, Saint-Geniès-des-Mourgues tous feux éteints, dort à poing fermé. Sauf que, du côté des arènes, s’agitent de curieux citoyens. Houppelandes, costumes anciens, pantalons de velours et chauds botillons. Sous les bonnets, coiffes et capuchons, une galerie de personnages. Jeunes minettes au rire facile excitées comme des puces, jolies « chatounes » coiffées, pâtres en capes-bérets, dames endimanchées, charretiers à la peau de mouton-chapeau de cuir,  trognes moustachues casquette-canadienne, têtes chenues aux rides bienveillantes et beaucoup de souvenirs à raconter…

ESTELLE.jpg4h, les chevaux sont prêts, les olives chargées dans les charrettes, les passagers embarqués, les marcheurs chauds pour les 17 km jusqu’au moulin de Villevieille.
Toutes générations confondues, le cortège partage cette nuit de pleine lune étincelante d’étoiles. Il fait froid, cheminer aux côtés des chevaux réchauffe les cœurs et… les pieds. Les conversations vont bon train, les « Mireille » chantent, les histoires circulent, les paysages défilent.

La halte à Saint-Christol est de première catégorie. L’accueil des amis du Téléthon est chaleureux, le buffet abondant,  la troupe savoure.
BOISSERON.jpgEt la nuit se referme sur les attelages et les piétons passée La Bénovie, direction  Sommières. Au passage, les ânes  joliment bâtés rejoignent le défilé. Le pont romain déroule ses lumières de Noël, le marché s’installe, le Moulin accueille ses hôtes avec de bien curieux intervenants à la langue bien pendue, la prose bien tournée jusqu’à la rime rigolote. Les charrettes font cercle, au centre la commedia allume des sourires qui éclatent vite en rires libérateurs. Le précieux chargement vert est livré : « Elles sont belles les olives cette année ! ».

A l’ancien collège, Guy Marotte, maire de Sommières, accueille les quatre-vingts convives au déjeuner. Nicolas Vitou ne cache pas sa joie de voir son idée se pérenniser en fédérant jeunes et anciens, marcheurs et atteleurs. Il invite les participants à « s’approprier le Charroi ». Message entendu. Nombre d’entre-eux , durant la découverte des produits du terroir à la cave de Saint-Geniès-des-Mourgues, a déjà pris date pour la prochaine cuvée du Charroi.

MARTINE ALIAGA

Sur la route...

BOISSERON2.jpg

B.jpg

Halte à Saint-Christol ▼

STCHRISTOL.jpg

ça repart...

TRAJET.jpg

SOMM.jpg

SOMM2.jpg

La commedia.... dell'arte au Moulin de Villevieille  ▼

COMEDIENS.jpg

COMDIENS.jpg

COMEDIENS3.jpg

COMEIDENS4.jpg

MOULIN.jpg

Livraison ▼

LIVRAISON2.jpg

LIVRAISON3.jpg

Retour

RETOUR.jpg

RETOUR2.jpg

RETOUR3.jpg

RETOURBOUSCA.jpg

CHRISTIAN SABDEETARAMIS.jpg

SAINT-GENIES.jpg

Saint-Geniès-en vue...

************************

LE REPORTAGE PHOTO DE REMI DUMAS

6e charroi des olives,saint-geniès-des-mourgues,moulin de villevieille,sommières,attelages,manade vitou,huile d'olive,courses camarguaises

6e charroi des olives,saint-geniès-des-mourgues,moulin de villevieille,sommières,attelages,manade vitou,huile d'olive,courses camarguaises

6e charroi des olives,saint-geniès-des-mourgues,moulin de villevieille,sommières,attelages,manade vitou,huile d'olive,courses camarguaises

6e charroi des olives,saint-geniès-des-mourgues,moulin de villevieille,sommières,attelages,manade vitou,huile d'olive,courses camarguaises

6e charroi des olives,saint-geniès-des-mourgues,moulin de villevieille,sommières,attelages,manade vitou,huile d'olive,courses camarguaises

6e charroi des olives,saint-geniès-des-mourgues,moulin de villevieille,sommières,attelages,manade vitou,huile d'olive,courses camarguaises

6e charroi des olives,saint-geniès-des-mourgues,moulin de villevieille,sommières,attelages,manade vitou,huile d'olive,courses camarguaises

6e charroi des olives,saint-geniès-des-mourgues,moulin de villevieille,sommières,attelages,manade vitou,huile d'olive,courses camarguaises

6e charroi des olives,saint-geniès-des-mourgues,moulin de villevieille,sommières,attelages,manade vitou,huile d'olive,courses camarguaises

6e charroi des olives,saint-geniès-des-mourgues,moulin de villevieille,sommières,attelages,manade vitou,huile d'olive,courses camarguaises

6e charroi des olives,saint-geniès-des-mourgues,moulin de villevieille,sommières,attelages,manade vitou,huile d'olive,courses camarguaises

6e charroi des olives,saint-geniès-des-mourgues,moulin de villevieille,sommières,attelages,manade vitou,huile d'olive,courses camarguaises

6e charroi des olives,saint-geniès-des-mourgues,moulin de villevieille,sommières,attelages,manade vitou,huile d'olive,courses camarguaises

6e charroi des olives,saint-geniès-des-mourgues,moulin de villevieille,sommières,attelages,manade vitou,huile d'olive,courses camarguaises

6e charroi des olives,saint-geniès-des-mourgues,moulin de villevieille,sommières,attelages,manade vitou,huile d'olive,courses camarguaises

A l'an que ven...

*******************************

LE CHARROI DANS LE POSTE

 

6e charroi des olives,saint-geniès-des-mourgues,moulin de villevieille,sommières,attelages,manade vitou,huile d'olive,courses camarguaises

Nicolas Vitou interviewé devant le Moulin de Villevieille

Les journalistes de France 3 Languedoc-Roussillon n'ont pas hésité à rejoindre le Charroi vers 6h du matin et à suivre le programme jusqu'au déjeuner.
Le reportage a été diffusé sur France 3 LR dimanche soir.
Vous pouvez aussi le regarder sur
languedoc-roussillon.franc3.fr  (jt du 2 décembre, ou dans canal+ canal 363)

*****************************