Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

04/07/2010

ASSOCIATION DES CLUBS TAURINS ORGANISATEURS

embleme.jpgMercredi 30 juin 2010, à la manade Occitane

LE DEBAT EST LANCÉ
LE CONSTAT POSÉ

Le feu couve depuis le dernier congrès de la FFCC (et certainement plus avant), et la mauvaise humeur ambiante qui se diluait les années précédentes dans les bonnes courses où le public était au rendez-vous, s’étale cette année au grand jour exacerbée par le bas niveau des rencontres dominicales et des décisions fédérales contestées. La course camarguaise traverse une période de turbulences, les clubs taurins, les raseteurs, les manadiers, le public souffrent, l’ACTO ouvre le débat et a invité à cerner les problèmes.  En attendant  de lister des solutions. Une initiative louable qui a réuni une centaine de personnes sur les 380 invitations lancées, « mais les plus importants sont venus », constate, assez content de la soirée, Sébastien Gonfond. Rappelons que la FFCC a décliné l’invitation à participer, le président Itier s’en est expliqué (ffcc.info).
Voyons les débats. Le président des clubs taurins organisateurs, entouré de Christian Garrido, Aurélien Laget , Rémi Dumas et de jeunes à la technique, explique en préambule sa volonté de soumettre des propositions à la FFCC, après avoir mal vécu sa première participation au comité directeur où il s’est senti « humilié » et surtout pas pris au sérieux, ni écouté et encore moins entendu. La parole est ensuite donnée aux participants, dans le calme, et avec un minutage précis qui a évité les longs monologues.


En voici quelques extraits.

Les organisateurs (clubs taurins) ont noté : une forte baisse de fréquentation ; le calendrier trop chargé ; le peu d’émotion ressenti sur les gradins ; les raseteurs formatés déjà en Ligue, et qui rasète dans la facilité ; critique des régies municipales, concurrence déloyale ; peu d’implication des raseteurs, manque de dialogue, problème des tourneurs «  qui sont toujours sur le dos des taureaux, on doit être loyal avec les taureaux ».

Nogue.jpgLes raseteurs (sont intervenus Guyon, Noguera, Bini, Fargier, Fougère) : ils regrettent « le manque de communication entre nous (raseteurs), avant on se régalait, maintenant on nous jette l’enveloppe et c’est fini. Il y a un problème de mentalité ; en piste ça rasète aux pompons et plus rien face aux difficultés » ; « il faut commencer par résoudre les problèmes au bas de l’échelle, chez les jeunes. Il faut les envoyer voir ce qu’il se passe dans les manades » ; « Nous on a des règlements, et les taureaux sortent avec trop de ficelle. Il faut que les manadiers respectent aussi les règles. Les organisateurs prennent des raseteurs avec des invitations moindres… » ; « contre les glands primés séparément »…

Moucadel.jpgLes présidents de course (Marc Moucadel, Thierry Cure) : les glands séparés, c’est au président de savoir si le taureau doit être arrêté ou pas, cette histoire de gland participe à la mauvaise ambiance.

Les manadiers (Guyot, Cuillé, Fabre-Mailhan, Blatière-Bessac, Vinuesa, Espelly) : au sujet des prophylaxies, «  si vous ne nous aidez pas, on s’en sortira pas ; le spectacle doit se faire entre le taureau et le raseteur. Un Ricard.jpgtaureau ça se respecte ». Problème des manadiers non éleveurs ; les éleveurs souffrent financièrement ; tout le monde doit se remettre en question ; problème d’élever des taureaux sauvages dans de grands espaces ; réservoir de taureaux jeunes qui « s’usent vite » ; pas assez de course de taureaux jeunes ; veiller au langage en piste notamment les tourneurs ; penser aux taureaux c’est l’élément principal de la course camarguaise. « Nous sommes là grâce au taureaux, il est au centre, on doit le respect à cet animal mythique » ; « il faut donner de l’émotion, savoir prendre des risques et faire plaisir au public » ; problème dans les écoles taurines, trop de carreaux ; il faut éduquer les jeunes raseteurs ; « il faut que les organisateurs prennent les meilleurs taureaux et les meilleurs raseteurs, faire moins de courses » ; « c’est la volonté des hommes qui améliorera les choses… ».

Trophée Taurin : Domynique Azéma : « le Trophée est très critiqué, mais on n’a rien trouvé de mieux pour D A.jpgl’instant ». Aimé Hugon « Les grandes arènes sont la vitrine, il faut que les CT et les grandes arènes travaillent ensemble »…

Après que chacun ait listé ses doléances, un aficionado a élargi les problèmes : « Le public aussi est responsable, on essaie de faire venir les nouveaux arrivants mais, de notre côté, l’aficion n’a pas été transmise entre les générations. Il faut expliquer que la course camarguaise, ce n’est pas les taureaux emboulés, pas les spectacles de rue… »
D’autres voix se sont élevées pour relever les mauvaises mentalités, le manque de respect…

Bref, un état des lieux plus morose peut-être que la réalité mais – et c’est le côté positif - que tous souhaitent améliorer. La solution passe par une remise en question de tous, le dialogue, l’entente entre les parties et ce fameux respect des uns envers les autres… Mais ça ce n’est pas que le problème de la bouvine, c’est aussi celui de la société. En revanche, si la course camarguaise se cherche un meneur, un réconciliateur, une vérité… un seul étendard, le taureau.

Et le clin d’œil de la soirée, en guise de grand effort de conciliation, l’apéritif était offert par Ricard et 51.

Martine ALIAGA
Photos Luc PERO

 herde.jpg

 

04/04/2010

LE GRAU-DU-ROI *AS*

Dimanche 4 avril 2010

 

BENEDICTION PASCALE
POUR ATHOR DE DAUMAS

ATHOR.jpg
ATHOR confirme ses grandes aptitudes,T.Toureau peut en attester !!!

 

Entrée : 3/4 d’arène. Organisateur : Régie municipale. Président : Jacques Valentin. Raseteurs droitiers : Auzolle, Gros, Moutet, Toureau. Raseteurs gauchers : A. et N. Benafitou, Errik, Mebarek, Oleskevich. Tourneurs : Baccou, Bensalah, T. Dengerma, F. Garrido, Lebrun.


On l’avait vu très bon la saison dernière dans cette piste, on le redécouvre excellent dans cette même arène : Athor est bien l’élu de ce dimanche pascal. Avec lui, citons Aiglon, Petit Lou et Lou Verri. L’équipe blanche composée de raseteurs des trois groupes a vu la supériorité d’Adil Benafitou mais aussi les bons comportements d’Auzolle, Nabil Benafitou, Toureau, Errik et Gros.
Petit Lou (Chaballier).- Saison après saison, Petit Lou sort toujours sa course de bon premier. Du placement, des belles réparties surtout quand on le titille. Moutet, A. Benafitou, Toureau, Gros lui servent des caviars. Errik est obligé de rompre. Il rentre sa seconde ficelle après avoir écouté 5 fois la musique.
Saint-Gillois (Les Baumelles).- Ce gros gabarit donne toute sa générosité dans la bataille mais il doit hélas s’incliner en 7 minutes remplies de bravoure.
Athor (Daumas).- Cocardier compliqué,  il surveille, enferme et passe la corne à l’arrivée. Les répliques sur Moutet, A. Benafitou, Toureau, Auzolle, Oleskevich sont magnifiques. Encore Toureau qui frôle l’accrochage et Moutet qui lance "les gars, si on ne s’entend pas on n’y arrivera pas..."Maître absolu dans les cinq dernières minutes, il rentre fièrement sa 1re ficelle primée à 600€. 8 Carmen en récompense.
Coyote (Caillan).- Sort décidé et signale de suite aux blancs que le boss c’est lui en les chassant hors de son territoire. Il faut être costaud pour le défier. A ce jeu, Adil Benafitou, Auzolle sont les plus armés. Moutet, Errik s’y essaient, Coyote s’impose finalement... Mais sans convaincre. Ses ficelles au toril.
Aiglon (Occitane).- Examen réussi pour son passage au niveau supérieur. Bien emmené par les frères Benafitou, c’est sur eux qu’il réalisera ses meilleures actions. Errik et Moutet (pied coincé) se font remarquer. Pour son sérieux et ses actions aux planches 5 Carmen en 12 minutes 

Gallicianais (Briaux).- Surpris le temps des pompons, notamment par A. Benafitou qui lui lève ses deux glands d’un même coup de crochet. Aux ficelles, les attaques étant plus calibrées, il réagit bien mais ne montre pas ses qualités barricadières. Rentre une ficelle.
Lou Verri (Saint-Pierre, hp).- Il joue à merveille son rôle de barricadier et offre ainsi un bon final pour dix minutes plusieurs fois récompensées.

Texte et photos
LUC PERO

 
Trophée des As : Auzolle, 15 points ; A. Benafitou, 14; Moutet, 8; N. Benafitou, 6; Oleskevich, 4.
Trophée des Raseteurs : Toureau, 6 points.

 

Essaiperspective.jpg 2.jpg
ATHOR anticipe et déboule sur Moutet

14/08/2009

MAUGUIO *AS* 13-08

TROPHEE DE LA MOTTE 2009

SABRI CARTONNE - IVOIRE TAMPONNE

MAUGUIO.jpg bis.jpg
Sabri ALLOUANI, IVOIRE DE Blatière-Bessac deux battants pou une victoire
 
Toutes les places à l'ombre étaient occupées pour cette chaude journée et c'est donc devant une demi-entrée que le président Jacques Valentin salue à la capelado les raseteurs droitiers Allouani, Jockin, Garcia, Sabatier, Schuller, Villard, gauchers A. Benafitou, N. Benafitou, Ouffe, Mebarek et les tourneurs Bensalah, Benzegh, Mata, Sanchez, Zerti.
Le Trophée de la Motte 2009, organisé par le CT Lou Biou, est remporté par Sabri Allouani avec 32 points au compteur laissant tous ses adversaires du jour dans les starting-blocks. Le travail d’ensemble a été soutenu ne permettant qu’à Ivoire de tenir la distance tout en fournissant un quart d’heure complet, sérieux et spectaculaire. Cela lui permet de recevoir le prix de la journée.
Gévaudan (Rouquette).- Il est coriace le bougre ! Mais parfois il se déride et vient dangereusement percuter aux planches Allouani et Villard. Un gland au toril.
Borgia (Cuillé).- Méchantas, sauteur, il donne quelques bonnes répliques qu’il conclut avec le museau ou en sautant derrière. Quinze minutes décousues trois fois récompensées en course. Le Carmen n’était pas nécessaire à sa rentrée avec une ficelle.
Ivoire (Blatière-Bessac).- Chaude la première minute où les pompons ne résistent pas. De la bourre, mais les finitions sont présentes. Puis aux ficelles, les séries aux terminaisons cornes pointées se succèdent sur un rythme soutenu. Carmen résonne plusieurs fois dans quinze minutes et il rentre fortement applaudi avec ses ficelles.
Forest (L’Argentière).- Quelques rasets, deux coups de barrière et on attaque les ficelles. Avec calme, mais détermination, lorsque c’est nécessaire, il se livre et conclut. 12<TH>minutes et Carmen.
Fallone (Janin).- Il a du mal à rentrer dans la course et se perd dans des déplacements profitables aux hommes. Six minutes, 1 Carmen sur un bel engagement.
Flamenco (Le Joncas).- Un monument de bravoure qui explose aux barrières sur Allouani, deux fois, Villard et se livre dans d’interminables enchaînements. Huit minutes très intenses de nombreuses fois honorées.
Languedocien (Briaux, hors points pour 10 minutes).- Un cœur énorme pour ce barricadier confronté pour la première fois au grand niveau. Une quinzaine d’actions et des Carmen en rafale. Examen réussi pour le jeunot.
Texte et photos Luc PERO

Trophée des As : Allouani, 32 points ; A. Benafitou, 10 ; Villard, 4 ; Ouffe, 3 ; N. Benafitou, 2.

21/05/2009

SAINT-CHRISTOL - AVENIR

Jeudi 21 mai 2009

DU ROUGE, DU VERT ET UN BLANC
Jérémy par çi, Aliaga par là...

DSC03923.JPG
Style et efficacité, Jérémy Aliaga face à ALADIN.

9x12.jpgDans ce bastion de la Marque, tous les cocardiers de cette course complète de Nicollin ont fait honneur à leur devise. Mais la grosse satisfaction de cette après-midi  a été la partition haut de gamme jouée par le raseteur Jeremy Aliaga. Etonnant de facilité, présent à tous les taureaux, alternant selon la situation rasets courts et longs, le jeune Villeneuvois s’est payé le luxe de lever cinq ficelles sur les six octroyées. Un total de 26 points au total et des actions spectaculaires en prime… . Valette, Garcia, Castel, Dumas et Sabde ont quand à eux fait au mieux de leurs capacités pour assumer leur contrat.

TERENCE est un premier solide qui conclut avec brio en ajoutant une pointe de méchanceté. Deux grosses actions sur Valette, une ficelle au toril et quatre Carmen.
PEDRO il est ardu de lui toucher le frontal et moult rasets se font à blanc ! Un manque évident de pression gâte sa prestation. Il rentre ses ficelles et entend trois Carmen.
TRELUS on tarde à l’attaquer, mais entrepris ce sont de belles poursuites sur Aliaga(3), Garcia, Valette, Sabde après lesquels le biou se soulève. Il conserve intactes ses ficelles et entend six fois la musique.

CALENDRIN sérieux dans son placement, sec dans ses ripostes il est craint et pourtant concède facilement ses pompons. Aux ficelles plusieurs beaux mouvements sur Aliaga sont musicalement   récompensés pour un total de quatre fois les honneurs.

TIBERE bravas ! sauf pour Benjamin Valette qu’il accroche (sans mal) au saut de la barrière. Volontaire et spectaculaire à souhait, il frappe plusieurs fois et reçoit ainsi de nombreux Carmen dans quatorze minutes.

ALADIN une entrée fougueuse, mais il se fait vite piéger par top de mobilité. Puis calé il se prête au jeu des séries avec une recherche incessante du combat. Deux sauts sur l’inévitable et infatigable Aliaga et plusieurs fois les honneurs retentissent.

 

Texte et Photos Luc PERO

 

DSC03901.JPG
CALENDRIN pousse fort sur Jérémy
DSC03924.JPG
ALADIN saute sur Aliaga.

 

20/05/2009

DIMANCHE DANS L'AMPHITHEATRE NIMOIS

 

NIMES0102.jpg

10/05/2009

AIGUES-VIVES - Avenir - 9 Mai

CONCOURS AMICAL ET AGREABLE

LANCELOT.jpg
LANCELOT de l' Occitane en action
Une petite assistance pour un bon concours, bien raseté par des hommes impliqués et appliqués.
Auzolle, Dumont, Guyon, Chig, Cartalade, Sanchez, Oleskevich, Fougères se retire au premier et Mebarek le remplace au quatrième. Curtil, Fouque, Lizon comme tourneurs.
FANFAROUNde Nicollin est un bon premier. Toujours bien plaçé il est vif sur les attaques et va parfois au bout. Rentre ses ficelles et entend six Carmen.
GOELANDde Cavallini, avec beaucoup de bravoure il ne laisse rien sans réponses et donne ainsi un bon change. Rentre une ficelle et aurait pu écouter les honneurs.
LANCELOTde l'Occitane est d'une belle présentation. Mais il montre aussi des qualités en sautant en finitions de certaines actions. Encore un peu tendre il est volontaire et entend six Carmen.
SEGURde Félix est pas facile à gérer. Promeneur il excelle sur les longs cites et pousse fort sur le raset. Trois Carmen.
FORTUNEde St Pierre a quelques bons principes vus sur des poursuites menées au terme. Sept minutes et musique.
RICHELIEUde Bon est un fantasque barricadier, c'est agréable pour onze minutes. Des Carmen.
MAMBO des Corrèges est trop peu raseté pour être jugé.
Texte et Photos Luc PERO

09/05/2009

LE GRAU DU ROI - AS - 8 MAI

TERRUEL BON PREMIER
DRAGON BON BLATIERE

 

A2.jpg

Terruel - Bastien Four

Une bonne entrée quand J. Valentin président de course appelle les neuf raseteurs plus cinq tourneurs à participer à la capelado. Allouani omniprésent, Gleize entreprenant, Auzolle travailleur et les gauchers A. Benafitou et Four sont les plus en vue. Jourdan toujours en "colère", Noguéra, Mebarek, Fadli sont plus résérvés. Dans l'ensemble la course royale de Blatière-Bessac à quelque peu déçue.

TERRUEL, a fourni une course d'excellent premier. Agressif aux barrières quand il le voulait, il su faire courir les blancs pour ne jamais se laisser dominer. Coriace, parfois trés têtu mais toujours à l'affût de la moindre erreur son quart-d'heure trés méritoire valait bien les trois Carmen qu'il a entendu.
AARON, son coup de tête prononcé l'aide à conserver ses ficelles. Bof...
LANZA, coureur invétéré il est brave comme du bon pain, et se fait "bouffer"...
ROSTAND, peu combatif il lache souvent le raset et saute pour se réfugier en contre-piste.
SIFFLET, bien tendre devant l'adversité, il subit et reçoit un Carmen pour sa bonté.
A1.jpgDRAGON, un Blatière pur sang, méchant il démolit, il brise les planches mais s'intéresse aussi aux hommes et effectue quelques actions violentes en ripostes sur Allouani (photo ci-contre à gauche), Jourdan, Four, Auzolle, Mebarek, A. Benafitou. Musique
NEVERS, attendu comme le sauveur, le cocardier a servi une course remplie de vaillance et de bonne volonté. Cependant moins spectaculaire que pévu, il nous a paru surtout en manque de compétition ce qui explique sûrement son agressivité amoindrie. A revoir car les qualités sont là ! Musique.

On a remarqué et apprécié la magnifique présentation du bétail, c'est à souligner...

Texte et photos Luc PERO

 

A3.jpg
Nevers - Mebarek
▼Dragon - Gleize

A5.jpg

 

*************************************

 

04/05/2009

PALAVAS - 3 MAI - AS

FLAMBOYANTS LES " CUILLÉ "
RENOIR, TASSOU, TITOUAN METTENT LE FEU...

RENOIR.jpg
RENOIR a retrouvé son peps !

 

Entrée : 3/4 d’arène.
Organisateur : CT Fiesta y toros.
Présidence : J. Valentin.
Raseteurs droitiers : Allouani, Jockin, Jourdan, Outarka, Noguera.
Raseteurs gauchers : Martin-Cocher (sort à la pause), Martinez, Oleskevich, Ouffe.
Tourneurs : Beker, Benzegh, V. Dengerma, Tourki, Zerti.


Cette 1re journée du Trophée Albert-Dubout démarre on ne peut mieux avec une première partie solide, sérieuse mais aussi spectaculaire. La seconde partie s’avère brillante et "émotionnelle" à souhait. Les hommes sont tous à féliciter pour leur travail de grande qualité.
FANAL.- Un premier volontaire dans les échanges, efficace dans son placement et ses déplacements et bon finisseur. Intelligemment et brillamment, Fanal gère son quart d’heure avec des coups de boutoir sur Allouani (4), Noguera, Martinez, Jockin pour 6 Carmen.
MERLIN.- Pas de round d’observation, de suite dans le rythme, il défend ses pompons en s’aidant d’un gros coup de revers. Aux ficelles, calé contre les barrières, il délivre de superbes enfermées. Sérieux, il rentre ses ficelles après avoir écouté cinq fois le disque.
TITOUAN.- Toujours aussi fantasque, il aime la bagarre et le contact des planches et ne s’en prive pas. A ce rythme, il s’octroie des plages de répit mais repart toujours au combat avec la même agressivité. Sur la fin, moins sollicité mais plus réservé, il conserve ses ficelles. Ses multiples coups de boutoir dont une bascule après Allouani, lui valent six Carmen.
GUEPARD.- Il ne tient pas en place, mais bien cadré par les blancs, il se signale dans des poursuites dangereuses menées au bout. Difficile et compliqué aux ficelles, les hommes tergiversent et le biòu domine. 5 Carmen pour son côté spectaculaire.
RACANEL.- Abordable, les hommes ne le ménagent pas mais les taureaux répond présent dans des enchaînements et des conclusions brillantes. Dix minutes et cinq fois le disque.
TASSOU.- D’entrée c’est un coup de barrière sur Allouani puis c’est une envolée contre le burladero sur le même homme. Raseté avec prudence Allouani puis Jourdan l’emmènent dans de belles envolées. Encore et toujours Sabri le consent au mieux et le taureau brille dans quinze minutes six fois récompensées et une ficelle au toril.
RENOIR (hp).- La vedette de l’élevage semble avoir retrouvé ses moyens car d’entrée il s’envole derrière Martinez. Attentif à tout, le taureau répond coup pour coup et se soulève de multiples fois sur Jourdan, Jockin, Allouani, Martinez, pour un final tout feu tout flamme. Emotion lorsqu'il ramène Outarka en piste en le crochetant au saut de la barrière. La musique et l’ovation générale saluent son retour.

 


Trophée des As : Allouani, 14 points ; Ouffe, 11 ; Outarka, 6 ; Jourdan, 5 ; Martin-Cocher, 4 ; Martinez, 3.
Trophée des Raseteurs : Jockin, 11 points ; Noguera, 3.

 

Texte et Photos Luc PERO

 

 

FANAL.jpg
FANAL
MERLIN.jpg
MERLIN
TITOUAN.jpg
TITOUAN
GUEPARD.jpg
GUEPARD
RACANEL.jpg
RACANEL
TASSOU.jpg
TASSOU
*************
RENOIR malmène L. Outarka
RENOIR 1.jpg
RENOIR 2.jpg
RENOIR 3.jpg

03/05/2009

GRAU DU ROI - AS - 1er MAI

 

JANEIRO, CAMAÏ, CATHARE...

wwwx.jpg
JANEIRO catapulte Poujol !
Emotions, sensations fortesdans certaines séquences, mais l'ensemble n'a pas toujours été à la hauteur des espérances. Au micro Michel Bourrier dit " Le Fri " a mené en expert les débats devant un bon trois-quart d'arène. En blanc, A. Benafitou, Auzolle, Villard, Poujol, Four sont les patrons. N. Benafitou essaie, Noguera, Miralles, Mebarek et A. Perez sont bien discret.
JAMES de Ricard n'en fait qu'à sa tête, à son rythme et rentre une ficelle.
VACCARES de Bon pase bravement en sept minutes.
CATHARE de Bon décidé, volontaire et brillant il défend avec maîtrise son unique ficelle qu'il rentre d'ailleurs au toril. Des finitions dangereuses cornes menaçantes et la musique joue à cinq reprises.
CHIVAS de Ricard, cinq minutes de présence...
OMEGA de Ricard saute seul à maintes reprises, court beaucoup en piste. Sur la fin il donne bonne série et saute dangereusement sur Villard. Musique.
CAMAÏ de Bon sort avec " la rougne " et débute par plusieurs coups de butoir, puis au cours d'une incursion en contre piste il se coinçe dans un burladero et fortement affaibli par plus de vingt minutes nécessaire à le débloquer il est directement enfermé dans le char amené pour la circonstance dans l'enceinte des arènes.
JANEIRO de Ricard si son placement n'est pas du meilleur qu'il soit (centre), les hommes craignent et pour cause ses formidables envolées. Four puis Poujol en sont témoins. Hadrien se fera carrément propulsé hors-piste par le cocardier. Seuls les hommes forts l'affronte et Villard s'inscrit au palmarés avec cocarde et glands dans son crochet. Musique plusieurs fois.
Texte et Photos Luc PERO
XXXXW.jpg
OMEGA sur Villard

06/04/2009

AUX PALUDS DE NOVES

 

 UN FINAL RICARDESQUE...

Paluds 05 04 087.jpg
ERIKA - Nabil Benafitou

Pratiquement le plein pour le club taurin des Paluds pour l’ouverture de sa temporada avec la complète de la manade Ricard dirigée sans anicroche par Sébastien Gonfond. Les cocardiers de Méjanes ont du sang parfois un peu trop mais en seconde partie ils nous embarquent dans une valse d’actions spectaculaires pour un final qui rattrape l’entame poussive. Côté raseteurs N Bénafitou est à la pointe du combat et pas avare d’efforts, le toujours jeune Cyril Garcia amène son expérience, Schuller amène sa technique et sa fougue, Lafare démarre bien mais cale aux deux derniers tandis que le prometteur Aliaga débute timidement mais finit très fort. Galibert plus en retrait participe mais doit s’avérer plus régulier. Ils sont aidés par les tourneurs Bensalah, F Garrido, Patou, Sanchez.Paluds 05 04 009.jpg Cœur fidèle et généreux ARDECHOIS ►(3 Carmen et retour) est un bon premier qui se donne sans faiblir pendant huit minutes très vaillantes. Désintéressé, LILLET fuit les hommes, saute et revient seul en piste. Il rentre sa cocarde (coupée) sans combattre. Autant sauteur, VICTOR (2 Carmen) est moins délaissé. Il arrive même à enclencher des séries ou sauts après l’homme mais l’ensemble est décousu car lui aussi se fatigue à revenir seul en piste. EROS (1 Carmen) a de l’envie mais toujours en mouvement il s’avère brouillon. Sur la fin il se cale un peu et c’est beaucoup mieux. Il rentre ses ficelles en musique. On monte d’un cran avec DJAMGOA (5 Carmen dont retour). Calme, sérieux, bien placé il se jette fort et se dédouble sur la reprise. Il maîtrise le combat en étant présent au départ et à l’arrivée. Pas spectaculaire mais terriblement efficace, il rentre une ficelle après une lutte intéressante. Plus mûr, KALHUA (5 Carmen et rentrée) joue le barricadier de service. Ses finitions très engagées ou ses sauts rageurs enchantent le public une douzaine de fois avec en plus un placement très cocardier. Il lâche la seconde ficelle guère après la sonnerie mais quel combat. Pas de marée blanche pour ERIKA (5 Carmen et retour) doté du plus petit physique et de cornes retroussées mais quel pétard. Il saute seul mais ses envolées après les blancs mettent les arènes en ébullition. Il placarde Bénafitou au toril, secoue Aliaga mal accroché, s’illustre aux planches après Schuller (4), Galibert (2), Aliaga (2) et Garcia pour un final Ricardesque !

Texte et Photos Eric AUPHAN

Paluds 05 04 035.jpg
DJAMGOA - Garcia
Paluds 05 04 090.jpg
ERIKA - Galibert
******************
FANTASQUES " RICARD "
Paluds 05 04 013.jpg
LILLET veut rentrer au toril par la lucarne !!!
Paluds 05 04 060.jpg
KALHUA se coince dans le burladéro !!!
*********************
ERIKA ET ALIAGA C'EST CHAUD
Paluds 05 04 081.jpg
Paluds 05 04 082.jpg
Paluds 05 04 083.jpg

24/10/2008

DES LAURÉATS POUR UN TROPHÉE

PAMARÉS FINAL DU TROPHÉE TAURIN 2008

***********

LES AS 2008.jpg
▲Pour les AS : Sabri ALLOUANI et CAMARINA de Chauvet
L'AVENIR 2008.jpg
▲Pour l'Avenir : Julien REY et COYOTE de Caillan
RASETEURS2 2008.jpg
▲Pour les Raseteurs : Frédéric FOCKIN et LEVENTI de Plo

Photos-montages Luc PERO

16/10/2008

TROPHEE DES AS (5)

Nîmes le 12 - 10 - 2008

 IMAGES DE LA COURSE
******************
***********
****
*

11111 copie.jpg
CANDELO de F.Guillierme ▼
CANDELO 1.jpg
CANDELO 2.jpg
CANDELO 3.jpg
CANDELO 4.jpg
VIDOURLEN de Mermoux ▼
VIDOU 1.jpg
VIDOU 2.jpg
VIDOU 3.jpg
VIDOU 5.jpg
ANDALOU de Blanc-Espelly ▼
ANDA 1.jpg
ANDA 2.jpg
ANDA 3.jpg
ANDA 5.jpg
ANDA 6.jpg
CAMARINA de Chauvet ▼
CAMA.jpg
CAMA 1.jpg
CAMA 2.jpg
CAMA 3.jpg
CAMA 4.jpg
YVAN du Pantaï ▼
YVAN 1.jpg
YVAN 2.jpg
YVAN 3.jpg
YVAN 4.jpg
YVAN 5.jpg
RODIN des Baumelles ▼
RODIN 1.jpg
RODIN 2.jpg
RODIN 4.jpg
RODIN 3.jpg
RENOIR de Cuillé ▼
RENOIR 1.jpg
RENOIR 2.jpg
RENOIR 3.jpg
RENOIR 5.jpg

Photos Eric AUPHAN et Luc PERO




14/10/2008

FINALE DU TROPHEE DES AS (3)

Nîmes le 12 - 10

LA CAPELADO
***********
***********

A.jpg
B.jpg
C.jpg
D.jpg
E.jpg
F.jpg
G.jpg
H.jpg
R.jpg


J.jpg
REINE 1.jpg
K.jpg
L.jpg
Ma.jpg
Mb.jpg
N.jpg
PASEO.jpg
O.jpg
P.jpg
REINE 2.jpg
Q.jpg

 Photos Luc PERO

04/10/2008

LE GRAU DU ROI - PALAVAS

 

CLASSEM copie.jpg
Classements0013.jpg
Classements0014.jpg

15/08/2008

LANSARGUES 13-08 *AS*

QUELQUES BONNES SEQUENCES, MAIS SI PEU...
**************

c9d45805fe3a8678f0019014d4a55e68.jpg
Une des rares actions de INSOLAN, ici sur Jourdan
En piste, dix raseteurs plus cinq tourneurs. Allouani, Villard, Matray, Jourdan, Ouffe, Sabde, Mebarek, Poujol, Jockin, Valette (qui se retire dés le premier taureau fortement commotionné), aidés par Th. Dengerma, Bensegh, Th. Garrido, Abbal, Zerti. Au micro le local Jacques Valentin assisté de Régis Fesquet.
JUPITER de Boch, sérieux et difficile premier, dangereux à droite il surprend Valette. Musique et une ficelle au toril. PETIT LOU de Chaballier, avec lui le danger est toujours présent. Peu travaillé, il s'évade souvent. Rentre ses ficelles et Carmen plusieurs fois. COUTARD de F.Mailhan, du classique mais toujours agréable à regarder. Musique et les ficelles rentrent. INSOLAN de Nicollin, des Carmen pour une course sans trop de peps, mais valable par quelques actions bien conclues. GREGAOU de Saumade, réintègre le toril à la 6é minute sur une blessure à l'oeil. BONHEUR de Cuillé, à quatorze ans il à encore quelques bons réflexes barricadiers. RAIMANA de Lagarde, (hp) fantasque par ses arrivées cornes dans les bois, il met un peu d'ambiance.
Texte et Photos Luc PERO
43212caaef7a38dc204a7415eba01504.jpg
COUTARD - Poujol
033692759a6d81bf9893bcf970b17068.jpg
BONHEUR - Allouani
ae152dbc503fccbfae9fccbd75a0ceed.jpg
PETIT LOU - Jourdan

07/08/2008

UZÉS 4-08 *Avenir*

LE TROPHÉE W. SOULIER
A GUYON ET VOLTIGEUR
************

12ec22ea4e2e2419f5973435ebca4bfa.jpg
VOLTIGEUR et Guyon les deux lauréats
Mais qui donc, a eu l'idée de monter un plateau taureau aussi élevé, avec si peu d'hommes expérimentés ? car en résultat ce ne fût pas une partie de plaisir, ni pour les raseteurs invités, ni pour la demi entrée qui garnissait côté ombre les gradins. Les cocardiers pour la majorité ont fait une promenade de santé et pour le public cela ressemblait plus à un chemin de croix !. Pour Vitou, PREFERIDO à fait son travail de premier, VOLTIGEUR s'est imposé par son métier et son côté spectaculaire. Pour Lagarde, PAPEGAI a donné un aperçu de son potentiel. Pour Lautier, DIABLE et BONCOEUR ont affichés les qualités de leur race. Quand aux CAILLAN, GUINGUE, seul Sabde lui donne vraiment sa chance. COYOTE lui, doit toujours se demander pourquoi on lui a fait faire autant de route, si au bout du compte personne ne voulait jouer avec lui.
Douze ficelles, une cocarde et deux glands au toril malgré les efforts de Didier Gaillard au micro. Au fait ils n'étaient que cinq en piste, Guyon, Jockin, Cartalade, Ibanez, Sabde aidés de deux tourneurs Baccou et Bouchité.
Texte et Photos Luc PERO
1286fa06e040c87a7af976d30805b011.jpg
COYOTE en visite dans le Duché

18/07/2008

JONQUIERES-SAINT-VINCENT 15-07 *Avenir*

LE RAISIN D'OR 2008 A
REMI GUYON ET RIO DE JACQUES BON
******************

175bbfa9af36020016482844e73b9be2.jpg
R.GUYON le vainqueur en action avec BORGIA de Cuillé
Comme d'habitude le Raisin d'Or attire un public nombreux sur les étagères Jonquièroises. G.Garcin au micro a été comme souvent surprenant dans ses décisions. A la capelado les raseteurs Ayme, Bini, Chig, Ferriol, Guyon, Sabde(se retire au second) et les tourneurs Bouchité, Dunan, Labrousse défilent.
d280d292a5ce8a8a5ae8d80e05634596.jpgSIFFLEUR de St Pierre est un bon premier. BORGIA de Cuillé, les années passent mais le cocardier reste toujours aussi fantasque. Des agressions aux planches, des sauts inutiles et un gland au toril pour quatre Carmen. BACCARAT de Blatière-Bessac, calé devant le toril il est difficile de l'en déloger. CIGALIÉ de Fabre-Mailhan, un classique qui donne quinze minutes de vaillance. Rentre ses ficelles. Trois Carmen. ARDECHOIS de Ricard passe en six minutes. RACANEL de Bon, perd trés vite ses pompons, puis s'envole dans les tubes sur Ferriol et retombe lourdement en contre piste. KO debout il réintègre le toril. ◄CAT NÈGRE de Guillierme, hors points mais raseté c'est à signaler ! Grâce à Ferriol mais surtout Chig il réalise un festival d'actions aux barrières pour de nombreux honneurs.
Texte et Photos Luc PERO
8855fb1b0ef133a9aa0a171012c2a3f3.jpg
Rémi GUYON  travaileur infatigable gagne le Raisin d'Or
e7f702acbdc52ae2dc1d181e7a99204d.jpg
Frédéric BON reçoit le prix pour RIO sur la compétition
f7e652f0389e0e1562b445f3e8b4f011.jpg
Hubert ESPELLY le prix de la Finale avec CAT NEGRE
75ff6fc8f21f32c6549bfda7ed73c7de.jpg
Mohamed CHIG meilleur animateur de la journée
2f01fe16c8e05433101978dcab55718c.jpg
La jeunesse Jonquièroise a décérné un coup de coeur
au sympathique et dévoué RACHID.

01/07/2008

VAUVERT 28-06 *Avenir* 21h30

TRAIN DE NUIT POUR R. GUYON
*****************

b19e9cb4b62fe17e124807fc6c2ec9a6.jpg

28d4e9cecd0937483f2221df03219b23.jpgRémi GUYON imprime un train d'enfer à cette nocturne Vauverdoise, mais ses camarades de piste n'ont pas fait de la figuration. Cartalade, Ferriol, Bournel, Fougére, Maurel et Dumont sont bien présents aidés des tourneurs Artal, Lizon et Curtil. Au micro Bruno Pascal et sur les gradins une toute petite chambrèe.
EIGOUZO de Lagarde trés retors reçoit génèreusement un Carmen au retour. VIRGILE de Félix, huit minutes vaillantes et deux Carmen. SIFFLET de Blatière-Bessac, excellent dans les enchainements et les finitions, il ecoute sept fois la musique. BASTIDON de Lagarde, un peu trop costaud pour ce niveau il s'impose facilement. Sept Carmen. CABRI de Saumade, Un jeune élément à revoir. Sept minutes. LUCIANO de Blatière-Bessac, un barricadier encore tendre mais qui a des qualités. Quatre fois les honneurs.

Le 4éme Souvenir Jean Tauleigne est attribué fort logiquement à R. GUYON et SIFFLET de Blatière-Bessac.

Texte et Photo Luc PERO

f0c6929662749c9e72fec53be37143d6.jpg

31/03/2008

REDESSAN *Avenir*

Dimanche 30 mars 

VALMONT CANONNIER DE SERVICE

92d40edb09b41b6b8d3992b2dc965726.jpg
VALMONT et R. Gros l'artilleur du jour

3f19ae0263091e0aefde83d7ace622c9.jpgLe plein, les Arlésiennes, les gardians, les personnalités de circonstance, tout y était sauf le temps qui faisait sa mauvaise tête. L'inauguration du nouveau toril de Redessan a toutefois été réussie. Cet outil de travail est très fonctionnel et bien réalisé aux dires des principaux concernés manadiers et gardians ( les taureaux n'ayant pas leur meuh... à dire... ). 
Le concours qui suivit fut lui aussi à la hauteur, avec un VALMONT détonnant, un COUTARD cocardier, mais aucuns des autres n'a vraiment démérité.
Les huit hommes aidés de quatre tourneurs ( Babacène, V.Dengerma, Lizon, Rouveyrolles ) ont travaillés sans relâche. Romain Gros s'affirme de courses en courses comme un meneur animateur, Guyon, Rey, Bruschet, N.Benafitou et les anciens Fadli, C.Garcia ne reste pas inactifs et inefficaces. Biscarrat est le seul à être un peu en dessous.
LADEN de Plo, un premier de chez premier comme il en faudrait bien plus souvent, notamment dans le plateaux de catégorie supérieure. Musique en course et une ficelle sauvée.
DIEGO de Blatière-Bessac, de la race issu des Iscles, méchant, agressif avec les barrières, les hommes il peut aussi avoir des égarements inutiles, mais il faut toujours être vigilant car lui l'est énormément et gare à la faute. Ses ficelles au toril et deux Carmen.
HERACLES de Lagarde, hormis sa fin de course où il reste trop en quérencia, le reste est de la meilleure veine avec de la vaillance et des poursuites serrées sur Benafitou, Gros et surtout Bruschet qu'il oblige à traverser la piste. Une ficelle et cinq Carmen.
f491acb578244f7b8b17e93154470964.jpgCOUTARD de Fabre-Mailhan, le costaud et sérieux de l'après-midi aurait supporté pour mieux s'accomplir un travail plus conséquent. Excellent sur les enchaînements il fait le coup de barrière lorsqu'il le faut. Surprend Biscarrat qui se couche devant lui et rentre une ficelle en musique déjà trois fois jouée.
BELAN de Chauvet, huit minutes pleines de bravoure avec en point d'orgue quatre belles actions aux bois sur Benafitou 2, Guyon 2. Quatre Carmen.
973a5958de0b02e4f29997cc9ea6dc6b.jpgVALMONT de Lautier, un boulet de canon ce petit taureau ! du jus à revendre dans de longues séries et surtout un festival d'actions aux barricades. Tour à tour Benafitou, Rey, Guyon, Bruschet sont gratifiés de coups splendides. Mais c'est avec Romain Gros que le bioù réalise ses plus beaux exploits, dont une superbe envolée. Quatorze minutes, l'ovation du public et dix fois la musique.
CANBERRA de St Pierre, hors points, il clôture de belle manière ce concours en trouvant C. Garcia et R Gros comme partenaires pour de beaux duos aux planches. Des Carmen.
Texte et Photos Luc PERO
68f5828b2ae881e26b6385cdc85f959d.jpg
CANBERRA sur R. Gros

24/02/2008

LES SAINTES ET J.LINSOLAS FÊTENT " RODIN "

VENDREDI 22 FEVRIER

f68c322152378df00131206cbe8d2be4.jpg

f12bf6e3d00a6e300bbac8ce86f35cee.jpgC'est devant de très nombreux invités, parmi lesquels sont représentés la plupart des composantes de la Course Camarguaise, que Joël LINSOLAS ( Manade des Baumelles ) a tenu à remercier pour leur soutien et leur engagement, les supporters de la devise, le Trophée Taurin Midi Libre - La Provence, la ville des Saintes-Marie-de-la-Mer au cours d'une sympathique réception. Discours de rigueur, film sur la saison du Bioù et buffet orchestré par le Monsieur 51 pour la Camargue Didier Penant. Ainsi RODIN a été dignement fêté et honoré comme il le mérite après avoir effectué une belle saison 2007, parachevée par le titre de BIOU DE L'AVENIR 2007 décerné dans les arènes de Châteaurenard.

Texte et Photos Luc PERO

f6c43fe575e25f865a5b5bdd5a7f3d08.jpg