Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

15/05/2015

VAUVERT * TROPHEE DES AS*

 vauvert,garlan,course camarguaise

Jeudi 14 mai 2015

Les larmes de Joël, la maîtrise de Garlan

vauvert,garlan,course camarguaise

Très bon Papagaï, Icare trépidant, Cotti Chavari idéal septième et des blancs motivés qui payent cash

Excellente journée vauverdoise avec le concours d’abrivado du matin qui déplace les foules, l’ambiance en ville et autour des arènes puis cette course de bonne tenue où les moments d’émotion n’ont pas manqué.

Une ouverture chorégraphiée de jolie façon puis l’hommage à Garlan pour sa dernière course à Vauvert et les larmes de Joël Linsolas touché par l’ovation du public et les attentions des organisateurs.

La course pouvait débuter.

vauvert,garlan,course camarguaisePapagaï de Lagarde. Une fois ses pompons levés sur ses déplacements mais tout en poussant et flirtant avec les planches, d’un coup, il voit le tourneur Patrice Rado un peu court pour sauter, et lui inflige un coup de corne (apparemment pas très important mais quand même nécessite un transport à l'hôpital). De là, le taureau inspire la crainte, et reste agressif à chaque raset. Se soulève cornes pointées après Belgourari et Katif. Titillé, il conclut plus ou moins fort mais toujours les cornes à l’affût. Très bon premier qui rentre une ficelle. 4 Carmen et retour.

Boer (Occitane).- Attaqué sans ménagement, il se rebelle (Chekade, Carmen) pour 2 minutes les rubans. Dans la foulée, une minute après, il laisse sa 1re ficelle à Ayme. Pourtant, il se place mais quand le rythme monte, il a du mal à suivre. 7 minutes suffisent.

Vallespir (Blatière-Bessac).- Attaqué tambour battant pour 1’30 les premiers attributs. C’est aux ficelles qu’il trouve sa bonne place et qu’il rentre dans la bagarre en répondant coup pour coup jusqu’à la 7e. Puis sur la 2e, il temporise cul aux planches et la rentre en silence.

▼ L'enfermée de Garlan sur Ziko

 vauvert,garlan,course camarguaise

 vauvert,garlan,course camarguaise

Garlan (Les Baumelles).- Placement top, sélection, et un bon coup de tête pour attaquer les débats. Les hommes s’appliquent. Première sortie trépidante sur Ziko Katif. 6e, grosse anticipation sur Favier qu’il touche, bouscule et oblige à passer sous l’estribo. 2-3 rasets enchaînés puis le stratège change de terrain pour 8 minutes les premiers attributs. Quand Ziko le cite de loin, le maître ne manque pas son démarrage, l’enferme méchamment et dangereusement et le pique au passage. Redoutable sur le premier raset, et ce petit pas qui ferme la porte. Le public se régale et vibre. La 1re ficelle monte  à 2000€ mais restera en place. Bravo Garlan et bravo aux hommes qui ont osé le défier: Chekade, Katif, Favier. 4 Carmen et retour.

Sylverado (Nicollin).- Navigue aux rubans pour un rendu brouillon. Chekade est le plus assidu, Belgourari s’y met mais après Garlan, l’intensité retombe un peu. Pourtant Sylverado assure, se place, pousse dans le raset et malgré l’assiduité de Chekade, Ziko, Belgourari et Zekraoui, rentre ses ficelles. 3 Carmen et retour.

vauvert,garlan,course camarguaisePour son retour après blessure, Icare (Paulin) semble avoir pris un peu de maturité sachant se déplacer, s’économiser par moments. Mais entre deux temps calmes, toujours cette débauche d’énergie. Plus d’une dizaine d’impacts de différente envergure où deux fois il bascule après, trois fois il brise les planches et cet énorme ultime après Zekraoui. Du bon Icare, 9 Carmen et retour.

Restait le p’tit jeune pour la fin. Cotti Chavari de Chaballier, 6 ans. Au début pas attaqué, il se disperse, s’évade, prend quelques passes au passage. Mais quand les hommes s’y mettent, c’est un pilonnage en règle qui leur tombe dessus. Du placement aussi avec ça! Et un final où Zekraoui, Ziko, Belgourari, Chekade tour à tour sont bombardés. Idéal pour finir que ce vrai 7e !. La musique 8 fois et au retour avec ses ficelles.

Texte et photos
MARTINE ALIAGA

Trophée des As: Chekade, 18; Ayme, 9 ; Auzolle, 7; Katif, 6  Zekraoui, 6 ; Belgourari, 4 ; Favier 4.

Maître Garlan

Favier en danger

 vauvert,garlan,course camarguaise

vauvert,garlan,course camarguaise

vauvert,garlan,course camarguaise

vauvert,garlan,course camarguaise

▼ Avec Chekade

vauvert,garlan,course camarguaise

▼ Icare de Paulin

 vauvert,garlan,course camarguaise

▼ Cotti Chavari de Chaballier

vauvert,garlan,course camarguaise

vauvert,garlan,course camarguaise

▼ CAPELADO

vauvert,garlan,course camarguaise

vauvert,garlan,course camarguaise

30e concours d'abrivado

vauvert,garlan,course camarguaise

 vauvert,garlan,course camarguaise

 

1er. Manade Arlatenco, 556 points

pour la deuxième année consécutive

prix remis par Simone  Brunel, présidente du jury

 vauvert,garlan,course camarguaise

2. Saint-Louis, 523,5 points

3. Martini, 521,5

4. Aubanel, 496,5

5. Chaballier, 493,5

*******************

12/04/2015

VAUVERT *TROPHEE DES AS*

Dimanche 12 avril 2015 - 1re journée du Camargue Médical

IMG_9241.JPG

Camerone... le physique et le moral !

 IMG_9257.JPG

 Du soleil, des taureaux  cocardiers et une équipe de raseteurs qui a fonctionné, voilà une belle après-midi à Vauvert. Il n’a manqué qu’un “chouia” d’intensité pour s’enflammer. Après une bonne première partie sérieuse mais rythmée où Patton, Vincent et Gregau tiennent chacun leur rôle, Chico (5e) passe bien mais c’est Camerone (6e) qui accomplit le quart d’heure le plus emballant. Citons Auzolle et Chekade pour les plus belles actions et pour leur régularité à tous les taureaux.

Patton (Le Joncas).- Dans l’effervescence du début de course, il appuie ses finitions à plusieurs reprises. Excelle dans les séries. Aux ficelles ce n’est pas la cohue surtout quand il se place. Quelques belles anticipations et conclusions et il rentre ses ficelles. 3 Carmen et retour.

Vincent (Aubanel-Baroncelli).- Sa tactique est sans faille, un raset ou deux où il s’engage fort puis se dégage. Belle série pour la première ficelle ouverte, pousse après Auzolle et se bat avec vigueur. Auzolle, très entreprenant, fait les deux ficelles. 14 minutes cocardières. 3 Carmen et retour.

Jacob (Saumade).- Une rafale le cueille aux pompons. Aux ficelles, il se prête bravement au jeu et appuie jusqu’aux planches. En tête à tête, il pousse fort après l’homme. Entrepris sur la fin, avec la fatigue, il pâtit du rythme. 12 minutes. 4 Carmen et retour.

Gregau (Gillet).- Leste, il enchaîne cornes pointées. Mais bien vite, il se décale souvent et ses ripostes manquent d’intensité malgré quelques belles charges (Auzolle, Carmen). Les hommes le délaissent un peu et il rentre ses ficelles avec un Carmen contesté.

Chico (Lautier).- Répond présent à chaque cite, s’enfile allègrement de grosses séries en changeant opportunément de terrain. Fait le job sans s’enflammer et quelques séquences où il temporise. 12 minutes. 4 Carmen et retour.

Camerone (Paulin).- Magnifique taureau, offensif et querelleur. Enchaîne franchement, sans un refus avec une préférence pour les droitiers sur lesquels il s’envoie volontiers. Amine Chekade s’entend à merveille avec lui et l’entraîne dans de longs rasets avec éclats aux planches. Auzolle aussi. Une douzaine d’actions pour un presque quart d’heure enthousiasmant. 8 Carmen  et retour.

Mécano (Blatière-Bessac, hp).- Pas assez sollicité, il fait quand même voir sa méchanceté en se propulsant sur Auzolle. Cul aux planches, il lance quelques bonnes ripostes où il manque un peu de tonus. A revoir raseté. Rentre une ficelle, au terme de son quart d’heure avec 2 Carmen et retour.

TEXTE ET PHOTOS

MARTINE ALIAGA

Trophée des As : Auzolle 26 points ; Chekade, 15 ; Four, 8 ; Ayme, 6 ; Favier et Martin, 4 ; Poujol, 2.

Trophée des Raseteurs : Jourdan, 12 ; Oudjit, 4

08/04/2015

VAUVERT *PRESENTATION DE LA SAISON*

"Fiers d'être Vauverdois !"

IMG_8567.JPG

Simone Brunel a tiré au sort la place de sortie
des manades pour le concours d'abrivado.
La veuve de Jean Brunel, initiateur du concours,
 en présidera aussi le jury

Après avoir organisé le congrès de la FFCC en mars, Vauvert s’apprête pour la première des courses du Camargue Médical, Trophée des As, ce dimanche.

L’amorce d’une saison riche en rendez-vous aux arènes mais pas seulement. La cité gardoise a l’âme tauromachique et comme l’a proclamé avec ferveur Madame le Maire Katy Guyot, lors de la présentation de la saison: « A Vauvert, on aime toutes les tauromachies, il faut en être fier, il faut partager cette passion, il faut s’ouvrir à tous les publics. On doit soutenir les manades, encourager nos traditions camarguaises, le port du costume... » Et dans la salle de la mairie pleine à craquer, ce soir-là, les applaudissements ont crépité.

Après les programmes du CT l’Abrivado par Henri Fabre, de l’Union taurine présidée par Christine Rossi Ferrari et celui des Amis de la Camargue de Bruno Pascal, la Commission municipale des festivités par les voix d’Hervé Fleury, Sébastien Martini et Claude Constans, listait les nombreuses manifestations dont la prestigieuse journée de l’Ascension jeudi 14 mai. Ce 30e anniversaire du réputé concours d’abrivado, dédié à son créateur Jean Brunel, décédé, sera présidé par son épouse Simone. Au tirage au sort, l’ordre de sortie des 5 manades en lice était dévoilé devant le superbe trophée qui attend le vainqueur. L’après-midi, c’est une superbe course aux As, avec deux Biòu d’Or en piste - Ratis et Garlan - qui est programmée.

Annelyse Chevalier pouvait ensuite présenter les expositions, lectures et projections qui jalonneront la temporada dont, du 13 au 30 mai, l’exposition “Taureaux en tête” pendant laquelle un DVD sur les 30 ans du concours d’abrivado tournera en continu.

La fameuse fête votive de Vauvert du 8 au 16 août avec ses courses tous les jours, ses déjeuners au pré, ses abrivado longues a aussi été évoquée tout comme le final de la saison avec le 14e Trophée des Vignerons (27 septembre).

Un programme alléchant qui faisait réagir Gérard Batifort, président FFCC: « Vauvert une ville où la fe di biou est numéro 1 » et Jean Denat qui soulignait « à Vauvert, nous avons une ambition pour la course camarguaise, nous voulons la promouvoir, la transmettre... Il se passe quelque chose ici qui n’est pas ailleurs... »

Texte et photos
MARTINE ALIAGA

▼ Bruno Pascal, Jean Denat, Simone Brunel et Katy Guiot

 

vauvert,saison,courses camarguaises

 

▼ Bruno Pascal président de la commission municipale des festivités présente le trophée qui récompensera le vainqueur du 30e concours d'abrivado pour l'Ascension

IMG_8572.JPG

Jeudi 14 mai, Ascension : 30e concours d’abrivado, ordre de sortie des manades, 1. Saint-Louis, 2. Arlatenco (vainqueur 2014) ; 3. Martini ; 4. Aubanel ; 5. Chaballier.

LES COURSES

11 avril, Ligue. 12 avril, 1re journée du 7e Camargue Médical, As de la Commission des festivités.
2 mai, Ligue des Amis de la Camargue. 3 mai, Avenir de l’UT. 14 mai, 30e concours d’abrivado en matinée, 16h30, 2e journée du Camargue Médical, As. 15 mai, Avenir des Amis de la Camargue.

8 août, Avenir du CT L’Abrivado. 9 août, Avenir. 10 août, Ligue. 11 août, Vaches. 12 août, Ligue. 13 août, taureaux jeunes. 14 août, Avenir. 15 août, tau neufs. 16 août, Finale du Camargue médical, As.

26 septembre, Avenir. 27 septembre, As. 31 octobre, Ligue.

Réservations: tél. 04 66 73 17 35 et 04 66 73 10 75.

 

08/03/2015

VAUVERT *70e CONGRES FFCC*

 vauvert,70e congres ffcc,courses camarguaises

Dimanche 8 mars 2015

Et vogue le navire...

vauvert,70e congres ffcc,courses camarguaises

Une assemblée générale en forme de bilan des deux premières années de présidence de Gérard Batifort

Temps clair et mer sinon « calme mais pas pour autant démontée », dixit le président... On a connu Congrès plus mouvementé. Il est vrai que depuis que les réunions des organismes départementaux anticipent les débats et les votes, et que les comités directeurs balisent le terrain, la grande assemblée générale annuelle de la Fédération française de la course camarguaise vogue tranquille au fil de l’eau.

A mi-mandat, Gérard Batifort a donc rappelé à tous les efforts à consentir pour parfaire la qualité des spectacles proposés faisant le point sur la feuille de route qu’il s’était fixée. Toutes les parties prenantes y sont impliquées : organisateurs, manadiers, raseteurs, arbitres (présidents de course), délégués, gardians professionnels et non-salariés... Saluant le travail de son équipe et du personnel fédéral, il revenait sur les objectifs déjà tenus. Les finances : « pas mirobolantes mais saines ». Les subventions si difficiles à obtenir. Et même si les élus locaux répondent présents, que penser du Ministère de tutelle qui « a priori mettra tout son soutien financier aux Jeux Olympiques et Paralympiques de Rio 2015 ». Les écoles de raseteurs restent la priorité, elles devront désormais être licenciées, affiliées et homologuées par la FFCC et les statuts des instructeurs sportifs ont été revus. Quant au calendrier des courses, objet de tant de discussions voire disputes, il a été bouclé au mieux, le président tenant à faire l’éloge de la commission qui s’en est chargée : « Ils y sont arrivés ! » et un ouf de soulagement sous-entendu.

Commissions sportive, médicale, juridique et administrative « œuvrant avec honnêteté pour un gros dépoussiérage des règlements ».

Et parmi l’inventaire, quelques règles mises en exergue : les présidents de course habilités à prendre des sanctions immédiates en cours de course, exclusions temporaires ou définitives ; les manadiers ne pourront faire courir que des cocardiers nés dans leur élevage (exceptés pour ceux qui ont acheté des taureaux avant le 1er mars 2015) ; les licences obligatoires pour tous les acteurs participants à la course ; rappel de l’encocardement avec, à l’essai, des tours de ficelle “côte à côte”. Quant à la commission de discipline, elle est désormais en adéquation avec le Code du sport. Reste l’inquiétude pour la partie assurance « qui ne cesse d’augmenter ».

Mais quels que soient les écueils, Gérard Batifort a « le sentiment profond que tous se rendent compte de la nécessité de se serrer les coudes pour ne pas naufrager ou pire couler à pic ».

MARTINE ALIAGA

PHOTO MALI ET C. ITIER

Internet : plus de renseignements sur ffcc.info et lafedibiou.com

Des interventions remarquables

vauvert,70e congres ffcc,courses camarguaisesOutre les explications claires du secrétaire fédéral Lucien Pallix, du trésorier Nicolas Vera et du docteur Romieu, le bel enthousiasme de Kathy Guyot, maire de Vauvert a ouvert brillamment le Congrès. Tout comme sa vibrante mise à l’honneur des femmes de bouvine « essentielles à la vie et à la transmission de notre passion ». Revigorante aussi, l’intervention de Jean Denat, président du Conseil général du Gard, portant le dossier de la reconnaissance de la course camarguaise au patrimoine immatériel de l’Unesco.

vauvert,70e congres ffcc,courses camarguaisesQuant à Sébastien Attias, directeur du GDS des Bouches-du-Rhône, il a, par son discours direct et imagé, captivé le public. Passant de la petite Camargue, aux échanges mondiaux, via l’Europe, expliquant les qualifications sanitaires par territoire, la vigilance qui ne doit pas baisser, l’unicité de la race des taureaux Camargue, les maladies émergentes ou commerciales, les négociations pour la PAC ou l’avenir de l’agriculture... le scientifique a, avec conviction, défendu les races d’ici, le taureau Camargue, le Merinos d’Arles et la chèvre du Rove. Et malgré les difficultés évoquées, les congressistes se sont sentis rassérénés par les propos énergiques du tribun.

BILANS

vauvert,70e congres ffcc,courses camarguaisesBILAN MORAL PRÉSENTÉ PAR LE SECRÉTAIRE FÉDÉRAL LUCIEN PALLIX

Licenciés : 2822, dont 413 femmes, soit 15 %. Par département : Bouches-du-Rhône, 956. Gard, 1 206. Hérault : 703. Vaucluse : 48. Autres départements : 11.

Les courses 2014 : 748, total après les annulations (météo), Bouches-du-Rhône 206. Gard 368. Hérault 160. Vaucluse 14.

Par catégorie : As 86, Avenir 357, Ligues 175, Taureaux jeunes/neufs/étalons 108. Vaches cocardières 22.

Spectateurs : 319 813 déclarés par les organisateurs (+ 12 % par rapport à 2013). Aux As, 84 836 (en tenant compte de l’annulation entre autres de la Cocarde d’Or, d’une journée de la Palme...), même chiffre qu’en 2013. Avenir, 137 346, augmentation de 18 %. Ligues, 48 835 (+ 48 %). Taureaux jeunes/neufs/étalons 40 090 (- 10 %). Vaches cocardières, 8 706 (+ 8 %).

Calendrier : nombre de courses programmées en 2015 aux As, 101 ; à l’Avenir 373 ; en Ligues 181 ; taureaux jeunes/neufs/étalons/mixte 127 ; vaches 23 ; courses de promotion taureaux jeunes 16. Total 821 courses (811 en 2014, 828 en 2013 sachant qu’en 2013, 104 courses ont été annulées et 63 en 2014). Soit un chiffre stable.

vauvert,70e congres ffcc,courses camarguaisesBILAN FINANCIER PRÉSENTÉ PAR LE TRÉSORIER NICOLAS VERA : après avoir expliqué qu’aujourd’hui il n’y a plus qu’une seule comptabilité après les deux distinctes autrefois (FFCC et fe di biòu), le trésorier a démontré que le bilan comptable était légèrement déficitaire après l’achat du véhicule pour le DTN et la création du site internet. Pour au final, un résultat positif à 519,20 €. Le budget prévisionnel étant lui équilibré dépenses - recettes à 175 000 €.

Le bilan moral a été voté à main levée à l’unanimité, le bilan financier à la majorité, 1 voix contre, tout comme le budget prévisionnel.

BILAN MÉDICAL PRÉSENTÉ PAR LE DOCTEUR MICHEL ROMIEU : légère augmentation du nombre de blessures officiellement déclarées en 2014 : 82 (74 en 2013 ; 80 en 2012), dont traumatismes divers 34, coups de corne 19 ; lésions musculaires 32. Les lésions musculaires sont de plus en plus nombreuses et entraînent un coût en augmentation constant auprès des assurances. En cause la fatigue accumulée jusqu’à l’épuisement en fin de saison, relâchement, baisse du tonus et de la vigilance. Il faut être vigilant sur l’hygiène de vie et continuer l’entraînement. 6 contrôles antidopage en 2014. Pour la prévention, le formulaire de déclaration des pathologies à ALD fonctionne bien. Deux pistes de travail : la prise en charge aiguë du raseteur en cas de coup de corne grave avec une entente public-privé espéré mais pour l’instant se heurtant à des difficultés déontologiques et administratives. Prise en charge chronique du raseteur : là aussi des problèmes pour trouver des budgets et des accords.

LES DIPLOMES

René Ayme, Frédéric Curtil, Stéphane Sanchez

 vauvert,70e congres ffcc,courses camarguaises

LA COURSE

Jolie entrée (une bonne moitié d’arène) pour cette course du Congrès, Trophée Louis-Lacroix. Et la première présentation officielle du nouveau groupe folklorique vauverdois Lou Pantaï de Camargue  réveillant la tradition par des sonorités punchy.
Si les raseteurs sont affûtés, les cocardiers eux tirent la langue, pas encore en jambes, c’est normal en ce début mars. Un Carmen (d'encouragement pour certains) les raccompagnent tous au toril. Le Trophée Louis-Lacroix revient à Rouffian, sans discussion possible. Celui du meilleur animateur à Cadenas. Pourquoi pas, mais le style, les beaux rasets et le calme de Zekraoui auraient pu aussi être salués.

Zeus du Brestalou, à son habitude, s’approprie la piste à grandes foulées. Aux ficelles, il se chauffe et accélère sans avoir la vitesse qui font sa force et sa difficulté.  Une course de rodage.

Paniou de Nicollin. Il n’a que sa bonne volonté à faire valoir. Les hommes l’expédient en 7 minutes.

Burano de L’Aurore. Se livre jusqu’aux planches et sait se sortir de l’emprise des blancs. Il fait courir les hommes qu’il piège quelquefois par sa vitesse, ses déplacements et deux conclusions abouties (Charrade et Marignan). Un peu brouillon quand même de part et d’autre. 

Oberoun de Félix. Un grand banu qui sans s’enflammer réalise de jolies poursuites. Les trajectoires s’allongent, quelques séries et Zekraoui lève la 2e ficelle à la 11e.

Roussillon de Plo. S’il met quelques minutes à rentrer dans le jeu, il ne se laisse toujours pas duper. Et quand l’homme est en ligne de mire, il appuie sur le champignon. Les blancs se mélangent les pinceaux pour trop de précipitation et le tourneur Rouveyrolles est obligé de se coucher. Zekraoui, lui, fidèle à lui-même, attends les bons moments pour lancer de longues trajectoires où Roussillon monte d’un cran jusqu’à le mettre en danger. 11’20.

Attila de Lautier.- Son physique n’est pas à son avantage, en revanche, sa vitesse et son placement n’arrangent pas les hommes. Une superbe anticipation sur Cadenas. Mais se blesse à la corne et rentre à la 4e.

Rouffian de Lagarde.- Il met tout de suite en valeur ses qualités barricadières. Sans se balancer à tout prix et n’importe comment aux planches, il monte en puissance au cours de son quart d’heure et gratifie les hommes dont Auzolle de très gros engagements. Et le Trophée Louis-Lacroix pour lui, bien sûr.

M. A.

Entrée : 1/2 arène. Organisateur : commission des festivités. Président : Claude Chevalier. Raseteurs droitiers : Auzolle, Cadenas, Oudjit, Charrade, Marignan.  Gauchers : J. Martin, Sanchez, Zekraoui. Tourneurs :  Garcia, Rouveyrolles, Arnel, Abbal. 

VAUVERT *70e CONGRES FFCC*

vauvert,congrès,courses camarguaises

La capelado des stagiaires des Ligues

Samedi 7 mars 2015
 
UN SAMEDI PLACE SOUS LE SIGNE DE LA JEUNESSE
 
En ouverture de ce qui fut appelée il y a un certain temps « Les Camarguaises »,  la Municipalité de Vauvert et la Fédération Française de la Course Camarguaise, à la veille de son 70e congrès, avaient concocté en ce 2e samedi du mois de mars une journée d’estrambord destinée à la jeunesse avec dès la matinée une course de taureaux emboulés destinée aux "jeunes prétendants aux ligues" et l’après-midi une course de ligue.
Les courses en détail :
10h30 : Course de taureaux emboulés rasetés par une sélection d’élèves (Brahim Abdemouri – Charlie Zelphati – Youssef Elmahoub – Joackin Garrido – Anthony Martin – Vincent Laurent – Pascal Laurier – Ludovic Bressy) issus des différentes écoles.
Face à un bétail des manades  La Clapière et Félix  donnant un jeu adéquat, on a pu apprécier les qualités des uns et le courage des autres.  Chez les taureaux, le trio de la Manade Félix (n°974, 975 et 140) a posé un peu plus de difficulté du fait d’une part de leur mobilité, de leur « peps » et surtout d’une anticipation, point fort de tous les 3. Ceux de la Manade La Clapière, moins aguerris, ont malgré tout affiché une jolie vaillance (n°005, 025) tandis que le troisième (n°1040) a manqué d’avant.
15h : C’est devant un public relativement nombreux (environ 300 personnes) malgré la concurrence toute proche des courses d’entrainement (Saint Laurent d’Aigouze – Gallargues-le-Montueux) gratuites que cette course de ligue, rasetée, à une exception près, par les nouveaux stagiaires 2015 s’est déroulée. A l’inverse de la matinée, les taureaux ne sont pas toujours prêtés au jeu, ne permettant pas à un stagiaire plus qu’un autre de se mettre en valeur. Malgré ce, en  première partie, Vincent Félix est ressortit du lot (eh, les chats font pas des chiens) tandis qu’en seconde, bien plus monotone, Joey  Deslys, Maxime Favier,  ont démontré des qualités naissantes.
 
Pour la Manade Blatière-Béssac :
vauvert,congrès,courses camarguaises◄ Un des Baltière sur le stagiaire Félix
N°003
 : Peu coopératif sur le raset, il préfère s’enfuir dans le couloir (7 fois)
N° 014 : Un peu à l’image du précédent, il se montre fuyard (4 fois) et peu intéressé par les cites où il stoppe rapidement ses répliques.
N°1007 : Sera le plus disposé à se prêter au jeu en affichant une vaillance à toute épreuve. Venant de droite, de gauche, tout trouve réplique…. Sans quitter le périmètre des planches, il subit la loi des hommes qui le provoquent sans relâche.
Pour la Manade Les Baumelles :
N°003 : Ce grand banu préféra le centre de la piste d’où il ne sortira qu’épisodiquement
N°006 : il n’affichera pas non plus une grande combativité, limitant souvent ses réponses à quelques foulées.
N°005 : Plus de mobilité, plus de vaillance que ses compères, il répond avec davantage de détermination et conclut aux bois une fois.
vauvert,congrès,courses camarguaisesPour la Manade Cavallini :
► PHOTO : un des Cavallini avec Fayçal
De la vaillance chez les deux pensionnaires marqués des n° 131 et 036 avec cependant un petit plus pour le premier qui démontre une petite anticipation mettant à rude épreuve les stagiaires.
-----------
Stagiaires 1ère partie : LOPEZ Florian - AMERAOUI LOIC - BAKLOUL JAWAD - BOULMAOUI NAIM - ABOULGHAZY FAICAL -- FELIX VINCENT- VACCARESSE Tom - MACHI SEBASTIEN
Stagiaires 2ème partie : ALBOUY JEREMY - DESLYS JOEY- MARTIN YANNICK- MENDEZ MAXIME - NAIM YASSIN-  FAVIER Maxime -  ORTEGA JORIS - SANTILLI THOMAS
Tourneurs : Mickael ARNEL – Didier DUNAN
 
LES EMBOULES EN IMAGES

vauvert,congrès,courses camarguaises

Le stagiaire Bressy avec un emboulé de La Clapière

vauvert,congrès,courses camarguaises

Le stagiaire Bressy avec un emboulé de Félix

vauvert,congrès,courses camarguaises

Le stagiaire El Mahoub avec un emboulé de Félix

vauvert,congrès,courses camarguaises

Le stagiaire J. Garrido avec un emboulé de La Clapière

vauvert,congrès,courses camarguaises

Le stagiaire Zelphati avec un emboulé de La Clapière

**********************

 

 

05/03/2015

VAUVERT *CE WEEK-END*

Samedi 7 et dimanche 8 mars

Le 70e Congrès temps fort des Camarguaises

 vauvert,congrès,course camarguaise

Pour la 3e fois en ce siècle (2004, 2012, 2015), Vauvert va accueillir le Congrès de la Fédération française de la course camarguaise. Une collaboration au long cours puisque déjà en 1959 (et peut-être avant), et 1965, la cité gardoise accueillait les assemblées des ancêtres de la Fédé actuelle, l’Union des villes taurines françaises devenue en 1962 Fédération des Sociétés taurines de France avec sa “section course à la cocarde”. Après s’être déterminée Association fédérale des clubs taurins de Provence et du Languedoc sous la présidence de Maître Lacroix, en 1963, La Fédération française de la course camarguaise prenait son nom définitif en 1975 avec la reconnaissance par le Ministère de la Jeunesse et des sports (annonce faite le 21 août 1975 par Pierre Mazeaud, secrétaire d’Etat, au Crès et institutionnalisée par arrêté du 17 octobre 1975). Et revoilà la FFCC en Congrès à Vauvert, en 1988, sous la présidence de Jérôme Vigne.

C’est donc pour au moins la sixième fois que les gens de bouvine vont se retrouver en assemblée générale dans la cité gardoise, fleuron de la Petite Camargue. Ce dimanche, le président Gérard Batifort, élu en 2013 après le Congrès de Villeneuve-lès-Maguelone, mènera le 70e Congrès et entend y faire passer son message : « discuter, s’entendre et se respecter entre toutes les parties prenantes de la course camarguaise, présenter de la qualité en piste pour faire plaisir aux spectateurs ».

Les adhérents, eux (au nombre de 2 930 en 2013), auront à voter à main levée après les différents comptes rendus moral, financier et budget prévisionnel donnant quitus - ou pas - à l’équipe présidée par le Cressois. Une fois écoutés les différents intervenants dont le médecin fédéral et le représentant du GDS, place à la remise des diplômes fédéraux.

Un déroulé très traditionnel pour un Congrès qui s’annonce consensuel même si - on le sait - l’histoire de la course camarguaise n’a jamais été un long fleuve tranquille.

MARTINE ALIAGA

PROGRAMME

SAMEDI 7 MARS

Course de taureaux emboulés : 10 h 30, gratuit, manades Félix et La Clapière. Elèves : Abdennouri, Zelphati, J. Garrido, Elmahoub, A. Martin, V. Laurent, Jaubert, Bressy. Tourneurs : Arnel, Dunan.

Ligue : 15 h, 5 €, commission des festivités, délégué Malaval, manades Les Baumelles, Blatière-Bessac, Cavallini. Raseteurs : F. Lopez, Albouy, Ameraoui, Baklou, Boulmaoui, Deslys, Aboulghazy, Félix, Vaccaresse, Machi, Y. Martin, Mendez, Naim, Ortega, Santilli, M. Favier. Tourneurs : Arnel, Dunan.

Pièce de théâtre : 21 h, 12 € (6 € membres des CT vauverdois), salle Bizet, “La manade des gens heureux”.

DIMANCHE 8 MARS

Congrès : Salle Bizet, 8 h, réception des congressistes et dédicace des ouvrages de Jacky Siméon, Annelyse Chevalier, Olivier Pince. 9 h, 70e Congrès. Apéritif. 13 h, repas salle Mistral sur réservation. 

Course : 15 h, 9 €, commission des festivités, délégué, Sagne. Niveau Avenir, Trophée Louis-Lacroix avec Zeus du Brestalou, Paniou de Nicollin, Burano de l’Aurore, Oberoun de Félix, Attila de Lautier, Roufian de Lagarde, Roussillon de Plo.

Groupe 3. Raseteurs : Auzolle, Cadenas, Charrade, Marignan, J. Martin, Robert. Tourneurs : Arnel, Abbal, Garcia, Rouveyrolles.

Organisation

- Réservations pour la pièce de théâtre et le repas du dimanche, tél. 04 66 73 17 35 ou 04 66 73 10 75.

- Dimanche, marché du terroir autour des arènes.

- Animation de la journée de dimanche par la peña Los Sombreros de Bellegarde.

- De nombreux restaurants seront ouverts en ville parmi lesquels Indochine, La Broussaillande, Le Madisson, Le Romarin, La brasserie la Condamine, Le Fiacre, L’Oustalet, le Ventadour.

QUESTIONS A...

vauvert,congrès,course camarguaiseBruno Pascal, élu en charge des festivités et président du CT Les Amis de la Camargue

Dès ce soir avec la présentation de la saison 2015 et tout le week-end, Vauvert met les petits plats dans les grands. Quels sont les moments forts?

Le programme est étoffé avec samedi les écoles taurines, la Ligue et le soir la pièce “La manade des gens heureux”. Dimanche, le Congrès, et autour des arènes le marché du terroir. Puis la course où nous avons prévu une capelado faisant honneur aux traditions et une animation festive par la peña Los Sombreros de Bellegarde. Pour accueillir au mieux tout le monde, j’ai demandé aux restaurants vauverdois de rester ouverts ce week-end.

Après l’organisation de la finale du Trophée de l’Avenir fin 2014 et de différentes réunions et congrès, nous sommes rodés aux grandes organisations. Et toujours prêts à accompagner et promouvoir les traditions et la course camarguaise.

Les arènes poursuivent leur rafraîchissement, quels travaux ont été réalisés ?

Nous avons fini d’ouvrir les “fenêtres” des travettes (voir photo), cela aère l’ensemble et permet à une partie du public d’être plus près de la piste et des taureaux, en toute sécurité. Les gradins ont été nettoyés, ils seront en partie repeints. Les planches seront changées, elles passeront de 4,5 cm à 3,5 cm, en accord avec les manadiers. Cela dans l’intérêt des spectateurs pour privilégier le spectacle et éviter des blessures aux taureaux. Tout sera prêt pour la grande journée de l’Ascension du 14 mai.

PROPOS RECUEILLIS

PAR M. A.

27/11/2014

FFCC * 2e assemblée générale *

Jeudi 27 novembre 2014 à Vauvert

A une large majorité

 ffcc,2e ag,vauvert,courses camarguaises

 ▲ La salle lors du vote à main levée

Le monde de la bouvine est turbulent, rouspeteur, agité et risque l’embrasement à la moindre étincelle. Jeudi dernier à Vauvert, à la 2e assemblée générale ordinaire de la Fédération, pas de pyromane en vue, une large majorité a adopté les modifications proposées par le comité directeur. Bien sûr, il y a eu des demandes d’éclaircissement, des commentaires, des suggestions, mais le président Gérard Batifort a fourni des explications qui lui ont acquis le vote des adhérents.

Aucun quorum n’étant statutairement nécessaire, c’est à la majorité des voix portées par les membres présents (chacun pouvant détenir 12 pouvoirs) que les décisions ont été enregistrées. 910 voix pouvant s’exprimer après émargement et diverses vérifications, 456 suffisaient à l’adoption.

ffcc,2e ag,vauvert,courses camarguaisesOnt donc été enregistrés dans le règlement disciplinaire les 20 articles préalablement lus par Gérard Batifort. Vote à main levée, adopté ◄ l’unanimité. La réévaluation de la redevance fédérale sur les licences a donné un peu plus de fil à retordre. « On n’est pas à la rue, a expliqué le président, on n’est pas déficitaire mais on est obligé de prévoir un budget... Et je ne voudrais pas être le président qui licencie (confer aux trois salariés de la FFCC, NDLR) ».
ffcc,2e ag,vauvert,courses camarguaisesRappelant que le prix de l’abonnement au magazine “La fe di biòu” - 36 € - sera naturellement défalqué puisqu’il est aujourd’hui uniquement et gratuitement visible sur Internet. Les explications ont dû faire mouche puisque 873 voix se sont exprimées en faveur de la réévaluation (contre 1, abstention 36) ; beaucoup moins pour la somme de 20 € : pour 754, abstention 156. Mais à nouveau l’unanimité s’est faite (910 voix) pour donner quitus à souscrire un prêt bancaire. «Une somme maximale de 10 000 €, expliquera Gérard Batifort, remboursable avant la fin du présent mandat fédéral qui permettra une meilleure gestion des liquidités. Ce crédit servirait - s’il était fait - soit à rembourser le véhicule du DTN, soit au paiement du nouveau site internet ffcc.info. Les subventions que nous touchons étant dédiées, elles ne peuvent être affectées au frais de fonctionnement ».

ffcc,2e ag,vauvert,courses camarguaisesRestait à pourvoir, à bulletin secret, trois sièges devenus vacants au comité directeur : à savoir, pour les clubs taurins, ceux de Camille Bacculard, décédé, et Joël Passemard, démissionnaire ; pour le Trident d’Or, celui de Bernard Gimenez, disparu récemment. Les nouveaux élus, Aurélien Laget, Joris Alvarez et Christian Vallat pourront donc siéger dès la prochaine séance du comité directeur.

En attendant les prochaines réunions des comités départementaux, une assemblée générale tranquille pour les dirigeants fédéraux.

Texte et photos
MARTINE ALIAGA

PRECISIONS

Les votes à bulletin secret

Inscrits : 910. Votants : 897. Nombre d’enveloppes : 92. Bulletins validés: 92. Nuls : 0. Blanc : 0. Pour Aurélien Laget, 799 voix sur 897. Pour Joris Alvarez, 742/897. Pour Christian Vallat, 735/897.

Comité départementaux

Les organismes départementaux tiendront leurs réunions respectivement à Lansargues pour l’ODCC 34, le mercredi 10 décembre, salle Marcel-Pagnol, 19 h. 

A Saint-Martin-de-Crau, le mardi 16 décembre, ODCC 13, 19 h 30, salle Aqui sian ben. A Cavaillon, ODCC 84, à l’Hippodrome, mercredi 17 décembre, 19 h 30. A Vauvert, ODCC 30, le jeudi 18 décembre, 19 h 30, salle Foucaran, aux arènes.

Congrès FFCC 2015

C’est à Vauvert que se déroulera le prochain Congrès, les 7 et 8 mars 2015.

05/10/2014

VAUVERT *FINALE DU TROPHEE DE L'AVENIR*

Dimanche 5 octobre 2014

GARLAN BIOU D'OR TROIS ETOILES

Avec Zekraoui et Ubaye, ils forment le trio majeur de la journée

vauvert,finale trophée de l'avenir,course camarguaiseLa mise en scène dans les arènes de Vauvert - élection du Biòu d’Or 2014 par les 24 membres de la commission du Trophée Taurin et les raseteurs Loïc Auzolle et Sabri Allouani - en direct, sur le coup de midi, a donné le top départ de cette belle journée en terre gardoise.

Et Jean Denat, maire et conseiller général du Gard, de se féliciter : « C’est un événement important que nous accueillons, la finale du Trophée de l’Avenir et l’élection du Biòu d’Or. Nous en sommes très fiers... ». 

Le dépouillement a largement mis en tête Garlan de la manade des Baumelles (20 voix, 5 à Ratis de Raynaud, 1 à Ulmet de J.-C. Blanc). Sacre incontestable et incontesté tant le cocardier, à 14 ans, fait une saison pleine, sans aucune fausse note. Et cette troisième étoile accrochée à sa devise le fait entrer de plain pied dans le cercle très fermé des triples Biòu d’Or : Loustic (Laurent) 1965, 66, 67, Barraïé (Lafont) 1988, 89, 92 et Camarina (Chauvet) 2005, 07 et 08.

Autre récompense méritée, celle d’Ubaye de Paulin, Biòu de l’Avenir. Puissant, bagarreur, Ubaye rencontre en ce jour, Fouad, dans une débauche d’énergie qui emballe le public. A 7 ans et plein d’une vigueur réjouissante, le beau taureau a fait vibrer les planches à maintes reprises ne laissant sa deuxième ficelle que sur le gong. Carmen !

Autre satisfaction, la confirmation du talent de Youssef Zekraoui qui mène cette finale avec assiduité et investissement. L’élégance de ses rasets courts pleins de finesse dans lesquels les taureaux s’engouffrent. Ou les longueurs harmonieuses distillées pleine piste. Un régal ! Et la belle image finale où le rejoignent en piste ses tourneurs, l’actuel Frédéric Jockin, et le premier, avant d’être obligé d’arrêter pour blessure, Ludo Zerti.

vauvert,finale trophée de l'avenir,course camarguaiseCoup de chapeau au public, qui a rempli les gradins témoignant de l’intérêt pour ces jeunes espoirs du crochet et ces biòu en devenir. Chapeau également aux organisateurs pour la contre-piste allégée de ses planches occultant la vue, redonnant vie et chaleur à l’ensemble; pour cette capelado enlevée et rythmée... Bref quand Régine Pascal a entonné “La Coupo Santo”, le rideau s’est refermé sur une belle journée.

MARTINE ALIAGA

27/09/2014

VAUVERT *AVENIR*

Samedi 27 septembre 2014

Les noirs pour un bon casting
Les blancs pour Ilias et Icham

Satisfaits à la fin de la course par la valeur ajoutée d'Armaguenon (5e) et du pétaradant Cusco (6e) très bien rasetés par Icham Oufdil et Ilias Benafitou mais un peu frustrés quand même par le manque de travail aux autres cocardiers notamment Queyras. Grandeur de la piste, jambes fatiguées, finales en vue, ça peut se comprendre. D'autant que les deux compères Icham et Ilias  n'ont pas ménagé leur peine. Tout comme un président de course, très en verve, jovial et motivant à redonner du moral à un moribond.

Ventoux (Cuillé).- Avec un placement rigoureux et quelques accélérations, il tient tout le monde en respect. Aux ficelles, pas un refus, travail régulier, une poussée sur Sanchez pour 14'30 d'un classique régulier. Carmen.

D'Arbaud (Saumade).- Toujours dans le terrain favorable, le beau cocardier montre beaucoup de jus et de force dans ses poursuites. Vigilant, il prend souvent le pas (I. Benafitou, Clarion). Du coup les blancs pas très fringants, se mettent en sourdine. Les primes montent, les rasets sont plus nombreux, D'Arbaud monte en puissance puis campe un peu sur ses positions. Rentre ses ficelles en musique. 2 Carmen et retour.

Queyras (Paulin).- Il est pas là pour rigoler et le montre d'entrée en cherchant la bagarre aux spectateurs des barrières. Mobile, rapide, il chasse. Petit à petit améliore son placement. Bien entrepris, enchaîne des séries de qualité, frappe droit, la corne placée. Des conclusions sur I. Benafitou (2), et le 2e gland à Clarion à la 9e. S'envoie après Oufdil, frappe encore sur Guyon, Ilias et Icham. Garde ses ficelles. 6 Carmen et retour.

Merlan (Saint-Pierre).- Bien emmené, se soulève à de multiples reprises, mais les sollicitations manquent. Aux ficelles, dès qu'il est tiré, il frappe, avec bascule après Clarion. Malgré les primes, les hommes le délaissent, les ficelles à la maison. 3 Carmen et retour.

Armaguenon (Saliérène).- Vif, dès les premières séries, les arrivées aux planches se font à la limite (I. Benafitou). Un bon positionnement, de l'assiduité dans les réparties - il n'en laisse pas passer une - plus de la régularité dans les finitions toujours la corne au fil du bois. Multiples coups aux planches pour 10'30 très bonnes. 7 Carmen et retour.

Cusco (Lagarde).- En mouvement, se prête au jeu et tape droit, puis se chauffe et les conclusions prennent de l'ampleur. Coups de barrière à maintes reprises sur Ilias et Icham, à tour de rôle, pour un final pétillant qui récompense des quelques longueurs. Des Carmen... Rentre ses ficelles. A revoir volontiers. 

MARTINE ALIAGA

Entrée : environ 300 personnes. Organisateur : mairie. Président : Bruno Séguier. Raseteurs droitiers : Guyon, Miralles, I. Benafitou, Oufdil. Gauchers : Sanchez, Ferriol, Clarion. Tourneurs : Lizon, Curtil, Sagnier.

FINALES DU TROPHEE TAURIN

Vendredi 26 septembre 2014

En bon ordre pour les finales

La commission du Trophée Taurin a, à son habitude, communiqué dans les quotidiens La Provence et Midi Libre, la composition espérée des courses pour les trois finales du Trophée Taurin dès le lendemain de la réunion portant sur choix des taureaux (jeudi 4 septembre). Donnant dans la foulée, cette liste à chacun des trois organisateurs. A charge pour eux de s’entendre avec les manadiers (place du taureau, prix) à qui revient le droit d’accepter ou de décliner l’invitation. 
Certains cocardiers choisis étaient déjà loués comme (pour le groupe 2), Chico de Lautier ou Mari Peu de Gillet. Tout comme Pourpier pour qui Magali Saumade explique : «Pourpier était réservé depuis longtemps pour la feria d’automne de Palavas (dimanche 28 septembre), organisateur avec qui je travaille régulièrement. Je ne pouvais pas l’enlever ». 
Pour d’autres, leurs propriétaires ont fait valoir leurs motivations. François Hervas évoque son taureau Jazz sollicité, en dernière position, pour la finale de l’Avenir : « Jazz est un gros barricadier qui se livre tant et plus. Sa saison prochaine est déjà presque tracée, il a beaucoup de sollicitations mais je veux le protéger, il ne sortira que quelques fois. Malgré le plaisir que j’aurais eu à le mener à Vauvert - et je n'ai rien contre le Trophée Taurin - il faut que je pense à sa carrière. Je suis un petit manadier et je n’ai pas beaucoup de taureau de cette envergure...» 
Henri Laurent a décliné lui aussi l’invitation pour Jupiter choisi pour terminer la finale des As : « Le taureau est généreux, il a une extraordinaire vaillance aux planches. La manade revient tout juste au plus haut niveau après les problèmes que l’on sait, je me dois de le protéger, de le respecter pour que l’année prochaine, il fasse encore plaisir au public ». 
Aujourd’hui, les sept cocardiers de chaque finale sont en place, ce qui donne les affiches suivantes.
 
MARTINE ALIAGA
 
LA GRANDE-MOTTE : TROPHEE DES RASETEURS
Samedi 4 octobre.
VENTAUREU de Guillierme.
FRELON de Blatière-Bessac
APARICIO de Rouquette
BARYTON de Lautier
PERILLE du Grand Salan
BELEU du Pantaï
TALLEYRAND du Joncas.
Réservations : tél. 06 14 60 33 11
******
VAUVERT : TROPHEE DE L’AVENIR
Dimanche 5 octobre
JUPITER de Chauvet
PURPAN de Fabre-Mailhan
LOU GUECHOU de La Galère
COQUET de Cuillé
UBAYE de Paulin
OPTIMUS des Baumelles
MARQUIS de Ricard.
Réservations : 04 66 73 17 35
*******
NIMES : TROPHEE DES AS
Dimanche 12 octobre
HORACIO de Cuillé
ESCAMILLO de Raynaud
SUGAR de Saint-Gabriel
GARLAN des Baumelles
ULMET de Blanc
GRECO de Saint-Antoine
RATIS DE Raynaud.
Réservations : tél. 08 91 70 14 01
 

17/08/2014

VAUVERT *AS*

Dimanche 17 août 2014 - 6e Camargue Médical

BRUSCHET, BELGOURARI ET SYLVERADO POUR LES PRIX

Entrée : 1/2 arène. Org. : Service des festivités. Président : Claude Chevalier. Raseteurs droitiers : Belgourari, Bruschet, Faure,Rey, Sanchis. Gauchers : Allam, Errik, Favier. Tourneurs : Galibert, Cuallado, Estevan, Khaled, T. Garrido.

Un petit rythme pour ce 6e Trophée Camargue Médical avec des raseteurs manquant d’influx au terme de cette quinzaine de courses presque non-stop. Se détachent Bruschet, Belgourari, Favier et Faure qui revient petit à petit. Côté taureaux, après Loubard, bon premier, Sylverado assure sa partie cocardière, le jeune Serpatié s’en tire bien et Mimosa pour quelques salves d’honneur.

Loubard (Cuillé).- Se déplace le long des planches ne négligeant aucune invite et jetant les cornes à la rencontre des crochets. Grosse enfermée sur Errik qui traverse la piste dans le berceau des cornes. Ça rend les hommes encore plus précautionneux. Belles sorties sur Belgourari (2 fois), de bonnes séries et rentre ses deux ficelles. 4 Carmen et retour.

Pelican (Nicollin).- De bonne volonté, remuant, Bruschet se fait surprendre pleine piste et le trajet est long jusqu’aux barrières. Pélican navigue, fuse quelques fois, petite anticipation sur Favier (Carmen). Le ton monte à la 1re ficelle ouverte mais ce n’est qu’un feu de paille, l’autre rentre. 

Baroudeur (Martini).- Cul aux planches, il attend, le public aussi. Quelques passes droite-gauche déclenchées par Belgourari et Bruschet. Les minutes s’égrènent et Baroudeur fait sa mauvaise tête. Mais d’un coup, il emboîte Bruschet qui, sans se dégonfler, traverse la piste main au frontal (Carmen). Bien Lucas Faure qui le défie au plus près et prend la cocarde en récompense à 13’30 et à Favier le 1er gland. Ce sera tout.

vauvert,trophée camargue médical,courses camarguaisesPHOTO Sylverado avec Mehdi Belgourari
Sylverado
(Saint-Gabriel).- Avec une belle présence, raccompagne fermement, ses deux poignards à l’affût. Des poursuites serrées, et de méchantes conclusions, sans rien laisser en suspens. Se décale parfois des planches, mais ne se laisse jamais enfermer. Sa riposte sur Belgourari est superbe pour la 1re ficelle (13’30). L’autre rentre au terme d’une bonne course cocardière. 9 Carmen et retour.

vauvert,trophée camargue médical,courses camarguaisesPHOTO Serpatié pour un bel engagement sur Romain Bruschet
Serpatié
(Blanc-Espelly). Au début il a du mal à trouver la bonne place mais se montre convaincant dans les échanges qu’il conclut en sautant après le raseteur. Quelques erreurs d’inattention (6 ans), mais quand il a du champ il y va de bon cœur pour de jolis échanges. Garde une ficelle. 4 Carmen et retour.

Mimosa (Layalle).- Il attaque avec beaucoup de vivacité et de volonté dans les enchaînements. Un peu brouillon mais il s’engage fort dans de belles conclusions bien frappées sur Belgourari (2 fois), Rey. 8 minutes, 3 Carmen et retour.

MARTINE ALIAGA
PHOTOS LAURENT SONZOGNI

Trophée des As : Belgourari, 17 points ; Bruschet, 13 ; Favier, 10 ; Errik, 6 ; Sanchis, 6 ; Faure, 5 ; Allam, 3.

LES PRIX

6e Trophée Camargue Médical : meilleur raseteur aux points, Romain Bruschet. Meilleur animateur, Mehdi Belgourari. Meilleur cocardier de la finale, Sylverado de Saint-Gabriel.

Meilleur taureau de la saison : Garlan des Baumelles.

Meilleur cocardier des deux courses à l’Avenir : Petrus de la manade Occitane.

Meilleur vache cocardière : Noëlle de Blatière-Bessac.

x

 

29/05/2014

VAUVERT *TROPHEE DES AS*

 vauvert,2e grand rendez-vous du trophée taurin,garlan,courses camarguaises

Jeudi 29 mai 2014 - 2e Grand Rendez-Vous du Trophée Taurin

La leçon de Maître Garlan 

 vauvert,2e grand rendez-vous du trophée taurin,garlan,courses camarguaises

Garlan anticipe Four

vauvert,2e grand rendez-vous du trophée taurin,garlan,courses camarguaisesLa belle affiche proposée a connu un grand succès populaire. Gradins, escaliers, nouvelle contre-piste à claire-voie pleins à craquer... du monde partout... Un vrai plaisir.  

La course en elle-même n’a enthousiasmé qu’en partie. Un bon troisième Crapone de l’Occitane, un excellent Garlan des Baumelles, Ulmet de Blanc 5e qui finit sa prestation très fort, Ratis à l’inverse termine moins percutant qu’à l’accoutumée. Et un Garlaban pas raseté ce qui n’a pas plu au public. En blanc, Bastien Four se distingue, avec, en alternance, Jérôme Martin qui conquiert les arènes, et Anthony Ayme. Les autres n’ont pas accéléré quand il l’aurait fallu, ne sachant pas se transcender et profiter de cette belle affluence. Dommage!

Sisley (Blatière-Bessac).- A son rythme plutôt lent, il passe d’un raset à l’autre mais reste toujours à l’affût d’une faute d’un blanc (comme après Auzolle qu'il manque épingler). 9 minutes.

Brutus (Lautier).- De bonne volonté et cocardièrement au point à savoir qu’il sait utiliser tout le pourtour et se mettre au bon endroit, il pousse à plusieurs reprises et se soulève, actions sur Poujol, Rey. 11 minutes, 2 Carmen et retour.

Crapone (L’Occitane).- Attaque à grande vitesse et se jette aux planches à chaque action. Aux ficelles, change de terrain, se pose, bascule après Errik, qui ne s’accroche pas pour la minute émotion. Le cocardier sait se délimiter un large terrain qu’il défend cornes à l’affût et conclusions frappantes. Superbes rasets de Martin pour des arrivées avec éclats, dans des duos parfaits. Finitions sur Martin, Four, Rey, Crapone se fait respecter et rentre ses ficelles. 5 Carmen et retour.

 vauvert,2e grand rendez-vous du trophée taurin,garlan,courses camarguaises

Photo anticipation sur Belgourari - Garlan (Les Baumelles).- Frais comme un gardon, le double Biòu d’Or donne la leçon aux raseteurs. Placement, anticipations, changements de terrain... Les blancs ne lui sautent pas dessus. Les plus assidus: Four dans de superbes mouvements, Ayme dans les cornes, Belgourari en danger, Martin, Bruschet... Là c’est chacun son tour et pas de cohue. Maître Garlan dominie, et si Four gagne la ficelle à 1260€, à la 13e minute, l’autre rentre en musique, déjà sept fois entendue et  sous les applaudissements. 

Ulmet (Blanc).- Beaucoup de mouvement aux premiers attributs mais aux ficelles, Ulmet se pose et laisse venir. Lui aussi trouve les places propices et attend les invites peu nombreuses, ma foi. Mais une fois embarqué, il se dresse après Martin, Bruschet, Errik. En tête à tête avec Four, Ulmet s’envoie carrément, conclusion sur Martin. Bien calé, et moins enclin à droite, c’est avec les gauchers qu’il s’explose le mieux (Four, Martin). Rentre ses ficelles, primées à 1000€ au terme d’un quart d’heure a mas. 8 Carmen et retour. 

Ratis (Raynaud).- Il attaque avec un punch terrible, d’entrée il y  a le feu après Four. Enorme engagement sur Belgourari, récidive sur Martin. Poujol traverse la piste, Ratis se dresse après Errik. Bien positionné, Ratis repousse les hommes à bonne distance. Alors Four s’impose dans  plusieurs actions, Ayme s’implique. Après, les hommes baissent la cadence, les rasets s’égrènent au coup par coup, et Ratis se montre moins percutant. Les restes de sa blessure à Palavas ?... Reste Ayme qui s’octroie les deux ficelles à 11’30. 6 Carmen et retour.

vauvert,2e grand rendez-vous du trophée taurin,garlan,courses camarguaisesPhoto coup de barrière sur Ayme - Garlaban (hp pour le Trophée mais compte pour le Camargue médical).- Avant la trompette, il a déjà cassé les planches et basculé. Certes, il est déconcertant par ses sauts, mais quand il se place, alors là personne pour le défier. Alors ce grand enfant continue ses frasques. Quelques timides essais, Auzolle, Ayme, Four, deux vrais rasets de Belgourari pour deux beaux coups de barrière, un sur Ayme... Mais pas assez pour que le nombreux public pardonne leur désertion aux hommes.

MARTINE ALIAGA
Texte et photos

Entrée : archi comble. Org. Service des festivités. Président : Claude Chevalier. Raseteurs droitiers : Auzolle, Ayme, Belgourari, Bruschet, Rey, Jourdan. Gauchers : Four, Martin, Poujol, Errik. Tourneurs : Ull, Fouque, Sanchez, Abbal, Noguera. 

Trophée des As : Four, 33 points ; Ayme, 30 ; Auzolle, 15 ; Errik, 9 ; Belgourari, 6 ; Bruschet, 3 ; Martin, 3 ; Rey, 3 ; Poujol, 3

CONCOURS D'ABRIVADO LE MATIN

 vauvert,2e grand rendez-vous du trophée taurin,garlan,courses camarguaises

▲ Marché du terroir et 29e concours d'abrivado, présidé par Annelyse Chevalier ont attiré sur Vauvert dès le matin la foule des grands jours.

LA GUEST STAR

▼ Le Vauverdois René Girard entraîneur de l'équipe de foot de Lille dans les tribunes, simple et jovial à son habitude.

 vauvert,2e grand rendez-vous du trophée taurin,garlan,courses camarguaises

Du mieux en contre-piste

▼ La palissade de bois moche et masquant la piste qui ceinturait la contre-piste des arènes va faire place petit à petit à des travettes ajourées, sécurisantes et accueillantes pour être au plus près des cocardiers. Une petite partie a déjà été réalisée, Jean Denat, maire de Vauvert, a promis de faire au plus vite pour accélérer les travaux.

 

vauvert,2e grand rendez-vous du trophée taurin,garlan,courses camarguaises

**********************************

 

 

 

11/11/2013

VAUVERT *Avenir HT*

Lundi 11 novembre 2013 - Complète de la manade Vinuesa

MESRINE... LA VALEUR SURE
DANS UN ENSEMBLE DE QUALITE

 

vauvert,manade vinuesa,mesrine,pavoun,course camarguaise

Sous les yeux de son pelot, Mesrine agressif
aux planches sur Dimitri Fougère

Hier. Entrée : 1/5e d’arène . Organisateur : PFM. Président : Bruno Pascal. Raseteurs droitiers : Cano, Fougère, Charnelet, Paparone. Gauchers : Martin, Sanchez, Clarion, N. Benafitou. Tourneurs : Ull, Curtil, Lopez.

vauvert,manade vinuesa,mesrine,pavoun,course camarguaise


vauvert,manade vinuesa,mesrine,pavoun,course camarguaiseChevaux et taureaux... la manade Vinuesa au complet à Vauvert, cela valait le déplacement. L’étalon Maestro de Laute et sa progéniture méritent leur mise à l’honneur tandis que le cocardier Mesrine assied sa réputation de valeur sûre dans un ensemble de valeur. Placement, vaillance et qualités cocardières pour tous, plus pour certains d’âpres finitions bien frappantes. Les raseteurs ont fait ce qu’ils ont pu, souvent avec application et volonté face à ces biòu de caractère. Un bel après-midi de fin de saison.
Chamaco.- Un peu lourd parfois, mais bien cité, une fois qu’il est placé, il force après l’homme. Passe le mourre après Fougère, s’emporte sur Martin et envoie un puissant coup aux planches après Sanchez. Solide, conserve un gland. 4 Carmen et retour.
Dilun.- Plus léger et plus mobile que le précédent, se montre vaillant dans les échanges. Franc sur le raset, il affiche une belle présence jusqu’au ras des planches. La 1re ficelle pour Martin. 4 Carmen et retour.
Magnum.- A grande foulées, il déboule après les blancs et se soulève envoyant la corne. Des finitions bien frappées après Fougère (4), Charnelet, Benafitou, Clarion, en conclusion d’enchaînements. Gratté, il monte le ton et termine violemment sur N. Benafitou. 7 Carmen et retour.

vauvert,manade vinuesa,mesrine,pavoun,course camarguaise

Plus de peur de mal mais une grosse émotion
pour Nabil Benafitou

rattrapé aux planches et bousculé par Mesrine

Mesrine.- Tête haute, il tient les blancs à distance, se dégageant un large espace. Placement et déplacements magistralement gérés. Les tourneurs ne le leurrent pas, attentif, c’est lui qui décide. Coupe le terrain, anticipe Fougère. Bien calé, il n’en perd pas une et raccompage avec autorité. Bascule après Clarion, Cano passe juste, bombarde sur Fougère, et bouscule N. Benafitou dans une superbe action. Cocarde seulement coupée et un gland... c’est tout ce qu’il laisse aux blancs dans un quart d’heure dominateur. 6 Carmen et retour.
Bayle.- Met du jus dans ses poursuites mais, après Mesrine, l’adrénaline est retombée chez les blancs. Bayle montre beaucoup de bonne volonté dès que les propositions arrivent, vite retourné, il se livre de bon cœur. Fougère est raccompagné de la corne jusqu’au ras des planches. Rentre un gland. 1 Carmen et retour.
Pavoun.- S’il met du temps à se mettre dans le bain c’est qu’on ne le sollicite pas assez. Car une fois chaud, il met en avant sa vitesse d’exécution, sa puissance en finition et sa vista. Sanchez part à l’aventure, Pavoun a tout vu, lui coupe la route et Marc se jette sous l’estribo. Peu sollicité, il multiplie les changements de position et rasète les hommes. Dans les dernières minutes, il percute après Clarion, Martin. Lui aussi étale une belle palette de qualités. 4 Carmen et retour avec ses ficelles.

MARTINE ALIAGA
PHOTOS C. ITIER

▼ MESRINE SUR CLARION

vauvert,manade vinuesa,mesrine,pavoun,course camarguaise

▼ ENFERMEE DE PAVOUN SUR FOUGERE

vauvert,manade vinuesa,mesrine,pavoun,course camarguaise

**************************


10/05/2013

VAUVERT *AS* 3e journée du CAMARGUE MEDICAL

Jeudi 9 mai 2013

Ratis royal dans une énorme course

vauvert,3ejournée du camargue médical,jeudi de l'ascension,course camarguaiseJeudi soir ► Juste quelques lignes pour dire le plaisir euphorisant que cette course à Vauvert. Car si Ratis de Raynaud (6e) fut énormissime tant par sa tenue que ses agressions aux planches, Icare de Paulin fut un feu d'artifice époustouflant (7e). Mais Clodomir  de Bon (5e) avait déjà mis le feu par son côté spectaculaire, tandis que Sugar (4e) avait mis les hommes à l'heure de toute sa cocardière attitude. Mais Camerone de Paulin (3e) avait déjà élevé les débats, sous les premières gouttes de pluie. Et si Mirabeau (Saint-Pierre, 2e) fut le maillon faible de l'ensemble, Fanfaroun de Nicollin, très très bon premier, avait, dans son style, annoncé aux blancs que les attributs en cette après-midi ne seraient pas donnés.

Les hommes se sont hissés au niveau des taureaux, notamment Poujol, Auzolle, Chekade, Four et toujours Bruschet. La présidence au diapason a fait monter l'ambiance... De la très bonne course camarguaise qu'aucun spectateur n'a lâchée même sous la pluie. Carmen général mérité.

**********

 vauvert,3ejournée du camargue médical,jeudi de l'ascension,course camarguaise

▲ Fanfaroun (Nicollin).-C'est la ruée mais Fanfaroun joue bien le coup alternant fusées ou ignorance selon le raset. Gérant bien sa position, il tire son épingle du jeu en tête à tête (Poujol, Chekhade, Four, Favier). La bagarre pour sa 1re ficelle lui est dure mais c'est la dernière minute et les quatorze précédentes ont été suffisamment denses pour faire de lui un excellent premier. Garde une ficelle. 6 Carmen et retour.

Mirabeau (Saint-Pierre).- Un classique qui fait son job correctement. Sous la pression durcit son jeu puis se centre. Rentre une ficelle avec un Carmen généreux (un en course).

 vauvert,3ejournée du camargue médical,jeudi de l'ascension,course camarguaise

Photo avec Auzolle - Camerone (Paulin) remplace Baroudeur de Martini blessé.- Agressif, prêt au combat, le beau cocardier ne s'en laisse pas compter. Bruschet, Chekade lui servent des courbes parfaites où il pousse fort sous les premières gouttes. Au fur et à mesure Camerone se chauffe et frappe en finition (Four, Poujol 4, Auzolle 2). Une prestation complète de 13 minutes avec 9 Carmen et retour.

▼ Photo avec Bruschet

 vauvert,3ejournée du camargue médical,jeudi de l'ascension,course camarguaise

Quelques minutes d'entracte et ça repart avec  Sugar (Saint-Gabriel).- Le temps de se mettre en pattes pour quelques échanges classiques, et Sugar gagne de plus en plus de terrain sur les hommes. Les séries s'enchaînent et le ton monte, Chekade passe juste à plusieurs reprises comme Auzolle ou Favier à la limite. 10 minutes les pompons. L'enfermée sur Chekade est superbe, plus les blancs enchaînent, plus Sugar accélère. Les hommes sont cadrés, les ficelles resteront sur les cornes. Excellent. 6 Carmen et retour. ▼ Photo avec Chekade

 vauvert,3ejournée du camargue médical,jeudi de l'ascension,course camarguaise

▼ Sugar avec Faure

 vauvert,3ejournée du camargue médical,jeudi de l'ascension,course camarguaise

Clodomir (Bon) donne le ton d'entrée : boum boum ! A grande foulées, il emboîte le pas et s'escampe de bon coeur. Les envolées se multiplient. Généreux, Clodomir ne s'épargne pas. Saute de biais après Poujol manquant de peu la brochette en contre-piste (le juge de piste Ruiz le voit de très près). Brise les planches après Auzolle, coup sur coup frappe après Auzolle, Four puis Favier. C'est intense avec une dizaine de gros engagements pour les ficelles rentrées. 9 Carmen et retour.

▼ Clodomir met le feu en en piste et en contre-piste

 vauvert,3ejournée du camargue médical,jeudi de l'ascension,course camarguaise

Malgré la pluie, le public est chaud pour applaudir l'entrée en piste de Ratis (Raynaud).- Au premier demi raset d'Hadrien, c'est l'agression. Le taureau est fin prêt. Rigoureusement placé, Ratis attend, ils sont pas nombreux à oser se présenter. Mais quand ça démarre, Ratis est au rendez-vous. Puissant, méchant, ses répliques terminent violemment aux planches, plus engagées à gauche. Du coup, Poujol, Four, Favier  sont bombardés, mais Auzolle est servi aussi. Ratis ne les lâche pas de l'oeil. Entre 15 et 20 actions d'envergure pour un énorme quart d'heure bien mené par la présidence et rythmé de Carmen. 1500 € les ficelles que Ratis ramènent au Grand Radeau. Le public est ravi, l'ovation est énorme. Les gradins se lèvent pour honorer la rentrée du cocardier. 

▼ Ratis et Favier

 vauvert,3ejournée du camargue médical,jeudi de l'ascension,course camarguaise

▼ Ratis barricadier mais pas que... sur Poujol

vauvert,3ejournée du camargue médical,jeudi de l'ascension,course camarguaise

vauvert,3ejournée du camargue médical,jeudi de l'ascension,course camarguaise◄ Photo : Droit comme un "I" care sur Lucas Faure

Icare (Paulin, hors points pour le Trophée).- Le Biou de l'Avenir est en forme. D'entrée se place et attend les blancs de pied ferme. Lui aussi exprime toute sa violence dans ses actions aux planches. Il tape fort, il monte haut, s'il pouvait il mordrait les pantalons blancs. Tel un démon qui se bat sur chaque raset, il passe les pattes à chaque coup de barrière. Un quart d'heure trépidant dans un concerto de musique où Faure met toute son envie, Poujol, Four, Chekade, Bruschet, Auzolle leurs dernières forces. Je crois que la cocarde n'est levée qu'à la 12e et qu'il garde un gland, mais c'était tellement intense que j'ai pas noté les attributs.

Bruno Séguier, à la présidence, a gardé un filet de voix pour accorder un Carmen général mérité aux hommes, aux taureaux, aux manadiers... On s'est bardé !

MARTINE ALIAGA
Photos CHRISTIAN ITIER

Entrée : 3/4 d'arène. Organisateur : Service des festivités. Président : Bruno Séguier. Raseteurs droitiers : Auzolle, Bruschet, Chekade, Faure, Moutet. Gauchers : Favier, Four, Martin, Poujol, Mebarek. Tourneurs : G. Rado, F. Garrido, Cuallado, Bensalah, Fouque.
Trophée des As : Poujol, 17 points ; Four, Chekade, 14 ; Auzolle, 6 ; Bruschet, 2 ; Favier, 1 ; Martin, 1.

En bref : c'est la manade Vidal qui a gagné le concours d'abrivado du matin.
A la capelado : pena  de Saint-Etienne-du-Grès et les groupes folkloriques. Une minute de recueillement a été observée à la mémoire de M. Boudoux

************

07/03/2013

VAUVERT

Vendredi 1er mars 2013

La saison 2013 se présente plutôt bien

Philips Vellas pour la municipalité et les clubs taurins de Vauvert ont présenté dernièrement, la saison 2013 dans une salle de l’hôtel de ville copieusement remplie. En préambule, l’adjoint aux festivités a mis l’accent sur « l’intérêt économique pour la région que représente la course camarguaise. En cette saison charnière financièrement, après une année 2012 en demi-teinte, l'élu a aussi demandé aux raseteurs de faire des efforts pour que le spectacle soit à la hauteur de l’attente des spectateurs ». Philips Vellas a également présenté les nouvelles ombrières des arènes qui protégeront du soleil 60 % des gradins.

La piste gardoise ouvrira donc le dimanche 17 mars avec la Royale de la manade Blatière-Bessac pour la 1re journée du Camargue Médical. A noter la belle affiche du 9 mai avec le 28e concours d’abrivado (ordre de passage des manades Martini, Des Costières, Saint-Louis, Vidal, Vellas), le matin, et une course de haut niveau l’après-midi : Fanfaroun, Mirabeau, Baroudeur, Sugar, Clodomir, Ratis, Icare.

Innovation pour le Trophée des Vignerons, 22 septembre, en matinée une course à l’Avenir et l’après-midi les As. La fête votive est toujours aussi copieusement garnie : Ligue, Avenir, vaches cocardières, taureaux neufs et As. Sans oublier les clubs taurins Les Amis de la Camargue, l’Abrivado et l’Union taurine qui participent grandement par non seulement des courses mais aussi des animations et des sorties en manades ou au pré.

M. A.

Des abonnements pour les courses sont proposés (renseignements en mairie).

 

03/10/2012

VAUVERT : SPECTACLE

VAUVERT : UN SPECTACLE POUR THIERRY BOUDOUX

Il y a déjà un an que le gardian Thierry Boudoux lutte pour retrouver sa joie de vivre. Grâce à la mobilisation du monde de la bouvine, des progrès ont déjà été réalisés. La solidarité a fonctionné, gardians, salariés, raseteurs, manadiers, clubs taurins, spectateurs, aficionados et la presse... tous unis pour aider Thierry. La guérison complète n'est pas encore là.

Aussi pour continuer à l'aider
l'Association "Ensemble pour Thierry Boudoux"
organise à Vauvert
le
samedi 6 octobre
un SPECTACLE DE VARIETE FRANCAISE
21h, salle Bizet
Participeront Benjamin Bonnet, Bernard Tresse
Régine Pascal, Julie Godon
présenté par Alain Rubio
sonorisé par Jean Rodriguez
d'Insomnie music shox
ave cl'aide de la ville de Vauvert.

La recette sera reversée à l'association pour lui permettre de poursuivre son engagement auprès de Thierry et de sa famille. Les participants à ce spectacle se produiront bénévolement, qu'ils en soient remerciés tout comme la ville de Vauvert qui s'implique dans cette action.

18/05/2012

VAUVERT *AS* Excellence du Trophée Taurin

Jeudi 17 mai 2012

GARLAN SUPERIEUR

Auzolle, Poujol font le job. Clarion blessé

Une course très cocardière - vu les taureaux ce n'est pas étonnant - et un peu rigide. Les raseteurs travaillent consciencieusement, Auzolle pour les rasets d'attaque et Poujol, les deux tirent la course. Le public a répondu présent remplissant aux deux-tiers les arènes. Bruno Séguier préside avec un enthousiasme communicatif et lâche toutefois un peu trop de "Carmen". Au final, un ensemble sérieux.

Géricault (Chauvet) : rugueux, il fait un bon premier  bien travaillé. Agressif aux planches, il gère son placement et choisit ses ripostes. Temporise sur la fin mais reste dangereux à la planche. Garde une ficelle en musique (+ 2 Carmen en cours).

Embrun (Nicollin) : il affiche, à 12 ans, un cuir luisant de jeune premier. Bien présent dans les échanges, Four, Poujol allongent les cites. Mobile, sans refus, une belle anticipation sur Auzolle, passe le mourre sur Auzolle, action sur Poujol (2), Clarion. Agréable mais sans forcer non plus, il garde sa 2e ficelle.  3 Carmen et retour.

Angelo (Aubanel) : vite rendu sur l'homme mais il ne part pas à tous les coups. De grosses actions sur Four, Clarion, Poujol pour une course en dents de scie. Conserve son unique ficelle. 5 Carmen et retour.

Garlan (Les Baumelles) : Cul aux planches, il se prête au jeu, les pompons partent facilement. Aux ficelles, ça se corse. Auzolle pour les rasets d'attaque, Poujol renvoie. 7e minute, Clarion se lance, de loin... de trop loin, l'anticipation de Garlan est cinglante. Rattrapé à mi-piste, chahuté dans le berceau des cornes, le raseteur se jette sous l'estribo, touché sous le bras gauche (à première vue).  Encore une fois le Biou d'Or a joué de sa superbe anticipation. Du coup, il règne en maître et les rasets sont très calculés. Le "quite" sauve Auzolle lui aussi anticipé. Beaux "une-deux" Ayme - Poujol, Auzolle - Poujol, le public apprécie. Garlan termine en devançant Ayme affirmant ainsi sa domination. 5 Carmen et retour.

Athor (Daumas) : une flèche rapide qui fonce sur les blancs et balance les cornes comme une faucille à la planche, Poujol et Ayme dans l'oeil de ce cyclone noir. Rigoureusement positionné, il voit tout mais en laisse aussi passer. Un peu trop sélectif pour cette 5e place, il finit raide et délaissé. 8 Carmen (?) et au retour (contesté par le public) avec ses ficelles.

Valmont (Lautier) : Remuant son début de course est brouillon. Vif sur les échanges, il est pressant après Poujol. Aux ficelles, quand il se cale, les blancs calculent. Auzolle pour les rasets d'attaque, reçoit une belle riposte aux planches. Parfois centriste, parfois placé, à 13 ans, il a de beaux reste mais ce n'est plus un 6e. Auzolle et Poujol se renvoient pour une belle finition, Auzolle pour les derniers coups de barrière. Rentre une ficelle avec 6 Carmen et retour.

Reste Calendau (Saint-Pierre) : un spectaculaire pour bien terminer. Calendau a envie, Auzolle, Poujol, Gleize pour des coups aux planches. Aux ficelles, ça se calme, la pluie fait son apparition. 6 Carmen et retour

MARTINE ALIAGA

Photos CHRISTIAN ITIER

Trophée des As (points donnés sous réserve pour l'Excellence, un raseteur sur les six premiers du classement, point indispensable pour une course Excellence manquait) : Auzolle, 15 points (+10) ; Four, 11 (+9) ;Poujol, 11 (+9) ,; Gleize, 6 (+8) ; A. Benafitou, 5 (+7) ; Ayme, 2 (+6).

01/04/2012

VAUVERT

Samedi 31 mars 2012 - Hors trophée niveau Avenir

Un agréable concours de manades

 1BLOGFAURE ARTISTE.jpg

▲ Lucas Faure et Artiste de Cavallini (3e)

Entrée : 150 personnes environ. Organisateur : Union taurine. Président : Bruno Pascal. Raseteurs droitiers : Charnelet, Faure, Granier, Oudjit. Gauchers : Aliaga, Errik, Favier, Sanchez. Tourneurs : Cuallado, Euzéby, Grando, Lopez.

Pas de temps morts dans cette agréable après-midi où les raseteurs ont travaillé honnêtement un bon lot de taureaux.
Garbin (Guillierme).- Le long des planches montre une belle vaillance sur un rythme soutenu avec un bel engagement sur Charnelet. 9 minutes et 4 Carmen.
Trop brave, Parpelle de Raynaud, même s’il utilise convenablement les refuges qu’offre l’ovale, se laisse cueillir ses attributs. Une petite enfermée sur Granier et une poussée sur Aliaga pour 9 minutes.
Artiste de Cavallini sort avec du pétard et riposte avec caractère. Bien positionné, il participe vaillamment sans se laisser dominer. Attentif et sélectif, il se fait respecter. Favier lève le second gland sur la sonnerie. 1 Carmen et retour.

1BLOGOUDJIT CAPUCIN.jpg

▲ Jean-Henri Oudjit et Capucin de Lagarde (4e)

Capucin (Lagarde) tricote parfois des cornes et pousse ses finitions sur les rasets engagés. Remuant, il lance de belles offensives sur Aliaga, Errik (2), Favier (2). Solide, il baisse d’intensité dans les dernières minutes, sous les nombreuses sollicitations mais conserve un petit bout de ficelle. 4 Carmen et retour.

1BLOGALIAGA PRETORIEN.jpg

▲ Jérémy Aliaga et Prétorien du Ternen (5e)

Prétorien (Le Ternen).- Premiers échanges en mouvement et il passe le mourre sur Charnelet. Favier se retrouve les cornes dans le dos. De grosses accélérations sur les gauchers (Aliaga, Sanchez), mais aussi sur le droitier Oudjit. Pas bon quand il se centre, il domine sur les cites arrêtés. Il pousse après Granier et rentre sa 2e ficelle en musique avec 7 Carmen en cours.

1BLOGFAVIER CAELIUS.jpg

▲ Maxime Favier et Caelius d'Espelly-Blanc (6e)

Caelius (Espelly-Blanc).- On l’attendait un peu plus finisseur mais ce sont 11 bonnes minutes cocardières qu’il donne. Rapide dans les series, les blancs lèvent le pied. Mais les dernières minutes sont intenses avec des actions au fil des planches. Poursuit sur Faure, coince la cheville d’Aliaga, pousse sur Sanchez et termine en se livrant sur une grosse série. 5 Carmen et retour.

Texte et photos
Martine ALIAGA


15/03/2012

67e Congrès de la FFCC à VAUVERT.

Les Réactions.


Cyril DANIEL (Président de la FFCC): «Pour ce premier congrès, on peut être satisfait de l’affluence, des politiques qui ont accepté de venir nous rejoindre, des compte réglés même si on avait aucun compte à régler mais on avait certaines choses à dire et à étaler pour faire taire certaines rumeurs et je crois que le message est plutôt bien passé. Financièrement on s’est retrouvé avec certaines démarches à faire pour les licences qui ne s’étaient jamais faites notamment passer par une assemblée générale. Nous avons tenu à rester dans le cadre des statuts fédéraux et malgré les retards on se rend compte à l’analyse du compte rendu du trésorier qu’on est dans le positif avec certes, un déficit sur 2010 mais tout va rentrer dans l’ordre dans les prochains jours».

Philippe BAYLE (Trésorier FFCC): «On était stressés pour notre premier congrès suite aux difficultés de trésorerie. L’augmentation des licences et les économies à venir nous permettent de ne pas dépasser le budget. Nous ne pouvons pas gérer avec approximation. Vincent Bayol a mené ses actions jusqu’au bout mais il a fini cette année. Nous avons donc besoin d’un expert comptable, ce que je ne suis pas».

David MOINE (Raseteur): «La nouvelle équipe m’a l’air sérieuse avec un président dynamique. On a vu une grosse affluence mais avec pas assez de raseteurs à mon goût. J’en ai compté une dizaine alors que les manadiers sont présents. C’est dommage. L’état d’esprit de la nouvelle équipe semble bon. Ils ont l’air passionnés et plus intéressés que les précédents. Je pense qu’ils s’investissent davantage».

François FASSI (Manadier): «Je suis très content de l’esprit d’ouverture de la nouvelle équipe fédérale car la situation était vraiment au fond du trou l’année dernière. C’était un congrès intéressant à tous les points de vue et surtout du point de vue des licences et de l’assurance qui ne sert pas qu’a couvrir les frais. Il y avait beaucoup de monde ce qui montre que la nouvelle équipe fait se sentir les gens concernés. On sent une volonté de modernité comme la création d’une école taurine fédérale. Le président que je connais de Codognan a un bon état d’esprit, volontaire, dynamique et qui avance avec une équipe composée de nouveaux jeunes. Si on compare avec les taureaux on pourrait dire qu’on a fouetté le sang et changé le fond de race ce qui ne sera peut être pas plus mal».

Yvan VILLARD (Membre de la commission du Trophée Taurin): «On retrouve au sein de la fédération un peu plus de dialogue. Les instances dirigeantes ont le rôle de rassembler les parties prenantes ce qui semble à nouveau le cas. Il y avait énormément de monde même s’il manquait un peu de monde au niveau des raseteurs. On sent que la nouvelle équipe veut bien faire et semble vouloir redonner ses lettres de noblesse à la course camarguaise. Je pense qu’on va dans le bon sens mais on ne pourra se faire une idée de l’évolution que sur le long terme».


Propos recueillis par Eric AUPHAN

13/03/2012

VAUVERT : LA PHOTO - LA COURSE

Papagai de Lagarde comme un boulet de canon

PAPAGAI DE LAGARDEBLOG.jpg

Dimanche, lors de la course organisée par les clubs taurins de Vauvert, faisant suite au Congrès du matin, le cocardier de Lagarde, Papagaï (en 4e position) a fait une sortie tonitruante du toril. Après un bon quart d'heure il a remporté le prix de la journée.

Photo CHRISTIAN ITIER

LA COURSE

A Papagaï et Poujol le Trophée Lacroix

Les clubs taurins réunis de Vauvert organisateurs de la course peuvent être satisfaits : le public a répondu présent et les débats en piste furent plutôt agréables à suivre avec Papagai qui ressort avec le registre le plus complet.
Saphir de Saumade ne se laisse pas manœuvrer en 12 minutes où belles accélérations et grosses enfermées (Chekade, Favier) lui valent 4 Carmen et retour.
Panturle (Blatière-Bessac) promène son gros gabarit et rentre une ficelle après s’être emporté sur Poujol (Carmen) et avoir conclu sur Oudjit.
Baryton (Lautier) enchaîne à grande vitesse et sans refus. De vives poursuites, des séries enflammées et parfois la corne en finition (Chekade, Favier). Une grosse volonté récompensée de 8 Carmen et retour, avec une ficelle.
Papagaï de Lagarde joue tout le registre du cocardier. Rapide dans des interventions conclues au ras des planches, poussant fort dans les séries et s’emportant en beaux coups de barrière. Une combativité qui lui vaut 7 Carmen et retour, une ficelle au toril.
Vison de Cuillé arpente la piste à grandes foulées. Trop remuant, il est raseté sur ses déplacements. A la 14e Favier lève la cocarde au terme d’une belle série suivie d’une enfermée sur Chekade. 2 Carmen et retour avec ses ficelles.
Canberra de Saint-Pierre s’envoie aux planches avec envie, fougue et franchise et collabore aux enchaînements. 13 minutes, 8 Carmen et retour.
Mimosa (Layalle) met beaucoup de jus dans ses actions et du punch aux planches. Les blancs temporisent. Mimosa signe de gros engagements sur Poujol, Sanchez, Chekade pour un bon final en fanfare (6 Carmen et retour).


MARTINE ALIAGA