Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

22/07/2013

VENDARGUES *AVENIR*

Dimanche 21 juillet 2013

KATIF L’HOMME A - TOUT - BIEN FAIRE

B1KATIFQUASSARD4E.jpg

Zico Katif et Quassard (4e), le duo supérieur de l'après-midi


BKATIFARCANEL.jpgEntrée : 3/4 d’entrée. Organisation : CT La Muleta. Président : Marc Moucadel. Raseteurs droitiers : I. Benafitou, Caizergues, Bruschet. Gauchers : Katif, T. Mondy, Guin, Zbiri.
Tourneurs : Estève, Abbal, Martin.
Zico Katif, stylé, élégant, variant rasets courts, rasets longs, s’impliquant dans les difficultés, faisant briller quand ça s’impose. Avec ça bonne main et le sourire en prime, ce garçon est une perle. Avec lui, les autres raseteurs n’ont pas rechigné à l’ouvrage et jusqu’à la trompette du 7e taureau. Chapeau !
Chez les noirs, Quassard de Plo complique le jeu dans un ensemble plaisant pour cette 9e étape de la Main d’Or.
Marin (Cuillé).- Brave dans les enchaînements, il s’emporte régulièrement surtout à droite où il tape violemment (I. Benafitou, 3 fois, Caizergues). 9 minutes agréables. 4 Carmen et retour.
Mexico (Blatière-Bessac).- Ne s’intéresse pas à grand chose sauf avec Katif qui a le biais pour le passer. Montre sa méchanceté après I. Benafitou qui lambine à la planche puis frappe brutalement après Katif en musique. Brutal !
Arcanel (Lagarde).- Volontaire, franc, il ne refuse jamais et met du rythme dans les nombreux enchaînements. Généreux, il permet de belles courbes, et sur une belle accélération, envoie un boulet de canon après Guin. 13 minutes. 2 Carmen et retour.
Quassard (Plo).- Froid, il rôde et riposte vivement (I. Benafitou). Surveille tout. Katif le cite, l’anticipation est superbe, autant que le long raset jusqu’aux planches. Quassard complique le jeu, mais trouve Katif pour complice, anticipe Bruschet. 9 minutes les pompons. Et malgré les efforts de Katif et Bruschet, Quassard rentre brillamment ses ficelles. 4 Carmen et retour.
Tancrède (Nicollin).- Sort chaud bouillant mais le rythme soutenu lui fait perdre beaucoup d’énergie. En revanche, il est toujours d’accord pour enchaîner. Puis se révolte après Katif (2), T. Mondy. 14<TH>minutes, 4 Carmen et retour.
Dalloz (Cuillé).- Navigue, ne tient pas en place et pousse après l’homme (T. Mondy). Remuant, sauteur, instable. Deux belles finitions sur Zbiri. Les ficelles à la maison. 5 Carmen et retour.
Steward (Hervas, hp).- Un jeune élément en apprentissage qui peine à se situer mais tamponne de bon cœur après qui l’intéresse. 12 minutes, rentre une ficelle. 3 Carmen et retour.


Texte et photos
MARTINE ALIAGA


Trophée de l’Avenir : Katif 19 points ; Caizergues, 15; I. Benafitou, 9; Zbiri, 5.
Trophée des Raseteurs : T. Mondy, 9 points; Guin, 4.

QUASSARD DE PLO

▼ anticipation sur Bruschet

 BBRUSCHETQUASSARD4E.jpg

▼ sur Zico

BKATIFQUASSAR4E.jpg

BKATIFQUASSARD4E.jpg

▼ Finition sur Ilias Benafitou

BQUASSARDIB.jpg

▼ Mexico 2e (Blatière-Bessac) agresse Ilias Benafitou

BIBMEXICO2E.jpg

Marin (1er Cuillé) sur Ilias Benafitou

BIBMARIN1ER.jpg

*****************

Facétieux Katif

N'arrivant pas à lever la ficelle de Dalloz (Cuillé, 6e), et alors que le cocardier avait basculé à ses trousses, Zico fit mine de lever la ficelle accroché aux tubes.

Eclats de rire dans les gradins et bon réflexe de la photographe Katy Siroul qui a immortalisé ce bon moment.

vendargues,quassard de plo,zico katif,course camarguaise

Photo KATY SIROUL



05/05/2013

VENDARGUES *AVENIR*

Dimanche 5 mai 2013

PACHA, LE FINAL IDEAL

vendargues,5e manche main d'or,pacha,vibre,chamaco,zatif,course camarguaise

Le spectaculaire engagement de Pacha sur Zekraoui

vendargues,5e manche main d'or,pacha,vibre,chamaco,zatif,course camarguaiseEntrée : 1/2 arène. Organisateur : CT La Muleta. Présidence : Richard Sarrouy. Raseteurs droitiers : I. Benafitou, Katif, Pradier, Sabot (sort au 3e remplacé par Boyer, gaucher). Gauchers : Guin, T. Mondy, Rassir, Zekraoui. Tourneurs : P. Rado, Estève, Abbal, Martin.

Le printemps a donné des envies d’évasion à la plupart des cocardiers de cette 5e manche de la Main d’Or. Hormis Chamaco (2e) et Vibre (3e) les plus concentrés au travail pour les deux meilleures prestations de l’après-midi qui finit en feu d’artifice avec Pacha (photo ►). Katif fait la course en tête avec l’art et la manière, Ilias Benafitou de bons passages et Zekraoui qui s’offre aux taureaux.

Blad de Luno (Laurent).- Remuant, brouillon mais entrepris s’engouffre après les hommes et se dresse après ceux qui restent un peu à sa tête, 2 Carmen. Quelques pauses en contre-piste, sur la fin se centre, refuse sauf quelques puissantes fusées. Rentre une ficelle.

Chamaco (Vinuesa).- Les blancs mettent du rythme, Chamaco est cocardièrement au rendez-vous. Un taureau franc, classique qui se livre de bon cœur et sans refus dans de multiples séries. Les ficelles à la maison. 4 Carmen et retour.

vendargues,5e manche main d'or,pacha,vibre,chamaco,zatif,course camarguaisePhoto - Vibre (Lafon).- Plein gaz, Vibre se bat sur tous les rasets et ne lâche pas l’affaire jusqu’aux planches. Les blancs travaillent les ficelles avec application, le tempo s’emballe, Vibre brille et se soulève en finition. Mais malgré les efforts des blancs, il rentre ses bobines. Un concert de Carmen bien sûr.

Petrus (Occitane).- Sauteur, coureur, de l’énergie à revendre. Bien cadré, se livre dans les séries mais se disperse trop malgré un gros coup aux planches après Zekraoui. Rentre une ficelle avec 3 Carmen en course.

Calendau (Saint-Pierre).- Brave sur le raset, s’envoie de bon cœur comme après T. Mondy et dans la foulée sur Katif. Un temps de récupération puis ça repart sur un magnifique geste de Katif joliment conclut par Calendau. Un quart d’heure irrégulier, 4 Carmen et retour avec une ficelle.

Danaos (Les Baumelles).- Un jeunot bien vert, fantasque et brouillon dont Katif et Zekraoui tirent le meilleur. Les ficelles restent.

Pacha (Laurent, hp).- Belle bête bien armée au sang bouillant qui parfois l’emporte. Mais quand Katif, Rassir ou Zekraoui lui servent de belles invites, alors c’est l’explosion à l’arrivée. Ne rechigne pas non plus dans les enchaînements. Zekraoui l’embarque à trois reprises pour un bouquet final énorme. 5 Carmen et retour avec une ficelle.

Texte et photos
MARTINE ALIAGA

Trophée de l’Avenir : Katif, 18 points ; I. Benafitou, 11 ; Rassir, 10 ; Zekraoui, 4.

Trophée des Raseteurs : Guin, 4 points ; T. Mondy, 2.

 vendargues,5e manche main d'or,pacha,vibre,chamaco,zatif,course camarguaise

▲ Pacha et Katif

▼ Vibre et Katif

 vendargues,5e manche main d'or,pacha,vibre,chamaco,zatif,course camarguaise

▼ Ilias Benafitou et Vibre

vendargues,5e manche main d'or,pacha,vibre,chamaco,zatif,course camarguaise

********************

14/04/2013

VENDARGUES *AVENIR*

Dimanche 14 avril 2013 - Main d’Or (3e journée)

AGRÉABLE...

vendargues,3e journée de la main d'or,les cuillé,courses camarguaisesDe ces 7 taureaux de Cuillé, (6, 7, 8 ans) au comportement peu ou prou égal, Erasme, dans le même registre mais plus expérimenté, ressort pour la difficulté qu’il apporte. Moins fou-fou que ce à quoi nous avait habitués leurs prédécesseurs, les jeunes Cuillé se montrent tous attentifs, décidés à se battre dès qu’attaqués, rapides sur l’homme, finissant au ras des planches.

Katif diminué (plâtre à la main gauche), Rassir assure le tempo ◄ photo avec Erasme. Et si I. Benafitou, Charnelet, Cartalade sont capables de belles passes par moments, le rythme fait défaut, surtout en 2e partie. Donc, belle course mais un peu frustrante.

Sorbier (N.637).- Offensif dans les séries, se soulève en finition. Généreux sur les rasets allongés de Rassir. 11 minutes très agréables. 5 Carmen et retour.

Poulidet (N.632). - Chaque action finit au fil de la barrière où il envoie la corne. Se dépense sans compter, remuant, se soulève après Charnelet. Tire la langue, mais combattif et rageur, il conclut méchamment notamment sur Rassir. Rentre ses ficelles. 4 Carmen et retour.

Mandarin (N.519).- Navigue et se livre dans les séries. Accélère sur Ilias Benafitou qui allonge la trajectoire. Rassir trace de belles courbes. Mandarin sort en force sur Charnelet. Après un début facile, le taureau corse l’affaire et s’affirme. Rentre une ficelle avec 5 Carmen et retour.

 vendargues,3e journée de la main d'or,les cuillé,courses camarguaises

Photo avec Guin - Erasme (N.508).- D’entrée se prête au jeu mais une fois placé, les blancs se grattent la tête. Attentif, chasseur, il coupe le terrain pour de belles enfermées (Rassir). Pas stressé par le nombre de rasets, il domine aisément les débats. Malheureusement, se blesse au sabot et quitte la piste à la 14e avec ses ficelles. 2 Carmen et retour.

Passereau (N.638). - Lui non plus ne sera pas étouffé, malgré une longue série pour les pompons. Mais quand les blancs s’en donnent la peine, il répond présent. Enferme Rassir, se dédouble sur Ilias (2) ou Katif. Quand le rythme monte, Passereau gagne en brillance. Bon partenaire pour 9 minutes de sincérité. 3 Carmen et retour.

 

vendargues,3e journée de la main d'or,les cuillé,courses camarguaises

Photo avec Ilias Benafitou - Coquet (N.706).- Se prête au jeu le long des planches. Mais sait se ménager un large terrain où il ne veut voir personne. Titillé, il fait montre de rapidité, aussi les blancs tempèrent devant la difficulté. Entrepris sur la fin, il propose de fortes anticipations, des séries soutenues, et termine très fort. Intéressant. Rentre ses ficelles, 7 Carmen et retour.

Mustang (hp mais compte pour la Main d’Or - N.726).- Des évasions, mais de la présence dans les enchaînements. Un peu brouillon mais de grosses intentions. 2 grosses sorties sur Katif pour terminer avec un gland. 3 Carmen et retour.

Texte et photos
MARTINE ALIAGA

Trophée de l’Avenir : Rassir, 22 points ; I. Benafitou, Charnelet, 11 ; Katif, 1.

Trophée des Raseteurs : Guin, 8 points ; Cartalade, 3.

MAIN D’OR

Rassir, 52 points ; Katif, 26 ; Guin, 14 ; I. Benafitou, 9.

02/11/2012

VENDARGUES *17e TROPHEE DES VIGNERONS*

 vendargues,17e trophée des vignerons,horacio de cuillé,romain bruschet,courses camarguaise
Sous le soleil, les arènes pleines, une course intéressante (Alésien et Rassir)

Jeudi 1er novembre 2012

HORACIO ALIAS “DOMINATOR”

vendargues,17e trophée des vignerons,horacio de cuillé,romain bruschet,courses camarguaise

Les vainqueurs du jour : Horacio de Cuillé et Romain Bruschet

Entrée : plein. Organisateur : CT La Muleta. Président : Marc Moucadel. Raseteurs droitiers : Allouani, Bruschet, I. Benafitou, Outarka. Gauchers : Aliaga, N. Benafitou, T. Mondy, Ouffe, Rassir (se blesse et sort à l’entracte). Tourneurs : Bensalah, Grando, Kerfouche, Labrousse.

Provence et Languedoc réunis sous le beau soleil vendarguois, voilà une clôture en beauté pour le CT La Muleta avec une course agréable à suivre tout du long. Horacio brode un quart d’heure XXL face à un Bruschet taille patron. Les autres cocardiers affichent leurs qualités bien servis par les blancs dans l’ensemble. Le tout tient bien la route.
Sargahon (Nicollin) baroule, chasse et choisit ses adversaires. Irrégulier dans ses ripostes mais, quand l’homme est dans son collimateur, il accélère méchamment. A l’affût de la moindre faute, son agression est fulgurante quand Ouffe bronche à la planche. Garde ses ficelles. 3 Carmen et retour.
Alésien (Briaux).- Placé, il tient l’équipe en respect. Ça cogite avant de l’attaquer d’autant que les réponses sont violentes (coups de barrière Rassir, Bruschet, Ouffe), pour 6’30 les pompons. Les rasets d’attaque de Bruschet sont superbes. Aux ficelles, belle anticipation sur Bruschet, puis Alésien durcit son comportement mais presse encore Rassir (2) et Aliaga. Les ficelles sur les cornes, à 14 ans, respect Alésien ! 8 Carmen et retour.
Pégase (Lagarde).- Remuant, rapide, certes brouillon et avec une tenue de piste aléatoire mais les hommes ne le rasètent pas à son avantage, non plus ! Sollicité, il néglige parfois la finition. Rassir fait l’effort à plusieurs reprises mais Pégase se rebelle et, dans une belle envolée, lui coince méchamment la jambe. Rentre une ficelle.
Horacio (Cuillé).- Cul aux planches, il renvoie à grande vitesse les blancs réviser leur technique. Seul Bruschet ose pour de superbes et émotionnantes trajectoires où Horacio pousse jusqu’au fil des planches. Anticipations sur Ilias Benafitou (2), Bruschet, Ouffe blackboulé en contre-piste, Aliaga s’y met pour 2 belles actions, et toujours Bruschet. Un sacré dominateur cet Horacio ! Les ficelles à la maison avec 8 Carmen et retour.
vendargues,17e trophée des vignerons,horacio de cuillé,romain bruschet,courses camarguaise◄ Oundo (Plo).- Une friandise qui se livre dans les enchaînements et frappe en finition. Tour à tour Nabil et Ilias Benafitou, Aliaga, Ouffe, Bruschet l’emmènent pour 8 minutes agréables. 5 Carmen et retour.
Rabino (Raynaud).- Sort avec un brave pétard qui s’exprime dans ses finitions aux planches. Franc, il appuie ses sorties de tout son gros gabarit. Il manque un peu de place et de rein pour s’exprimer à son avantage et les blancs en prennent la mesure par des rasets courts. Mais chaque cite est raccompagné de digne manière. 13’30 de bonne facture et 1 minute de plus pour l’élastique.
Clodomir (Bon).- A son rythme mais avec coeur et panache, il conclut toutes les actions. Des coups de barrière en veux-tu en voilà (Allouani, Ouffe, Aliaga), parfois très haut et fort (Outarka, N. Benafitou), des bascules (Allouani, Outarka), et une “vuelta de campana” en contre-piste après Aliaga. Une ficelle sauvée et 9 Carmen au final.


MARTINE ALIAGA
PHOTOS CHRISTIAN ITIER



Palmarès 2012
Meilleur taureau espoir de la saison, Trophée Eugène-Cammal : Jupiter de Laurent.
Meilleur taureau de la saison, Trophée Roger-Itier : Horacio de la manade Cuillé.
Meilleur raseteur de la saison : Sofiane Rassir.
Meilleur taureau Trophée des Vignerons : Clodomir de la manade Bon.
Meilleur raseteur de la course des Vignerons : Romain Bruschet.
Meilleur raseteur stagiaire de la saison à Vendargues : Zacharian Katif.

 vendargues,17e trophée des vignerons,horacio de cuillé,romain bruschet,courses camarguaise

▲ Rabino de Raynaud et Jérémy Aliaga

▼ Clodomir de Bon et Lahcène Outarka

vendargues,17e trophée des vignerons,horacio de cuillé,romain bruschet,courses camarguaise

*************************


29/07/2012

VENDARGUES *AVENIR*

 

Vendredi 27 juillet 2012

LE PLUS A HELIOS ET PETRUS

vendargues,hélios,petrus,courses camarguaises

▲ Jérémy Aliaga appliqué à la tête d'Hélios

Entrée : 1/2 arène. Organisateur : CT La Muleta. Président : Marc Moucadel. Raseteurs droitiers : I. Benafitou, Bruschet, Caizergues.
Gauchers : Alarcon, Aliaga, Fouad, Rassir. Tourneurs : Beker, Estève, P. Rado.
Pour cette dernière course de la fête, sous un temps lourd et orageux, les cadences infernales ne sont pas de mise. Mais le carré de raseteurs I. Benafitou, Bruschet, Aliaga, Rassir est sérieux et offre de bons passages. Pour les taureaux, si Tarsier (3e) donne de bonnes répliques, les prochaines sorties d’Hélios (4e) et Petrus (6e) seront intéressantes à suivre.
Méphisto (Le Juge).- Brave, il collabore consciencieusement sans un refus. 6 minutes.
Poker (Plo).- Il joue la carte de la participation avec volonté, sans tricher. Bien positionné, il mise un peu plus sur les droitiers. 8 minutes, 2 Carmen et retour.
Tarsier (Lagarde).- Une petite maille pleine de peps qui se livre sur un bon rythme. Baisse la tête au contact puis file droit au but pour peu qu’on l’allonge. Aliaga, Rassir sont raccompagnés jusqu’aux planches. Attentif, il ne s’en laisse pas conter et rentre ses ficelles. 3 Carmen et retour.
Hélios (Les Termes).- Il est prêt au combat avant la trompette. Positionné, il envoie son beau gabarit et ne lâche pas jusqu’aux planches où il peut se soulever. I. Benafitou, Bruschet lui donnent du champ, Aliaga et Rassir le défient... Et quand Hélios se chauffe, il conclut joliment. 13 minutes de bonne facture. 5 Carmen et retour.
Vosgien (Aubanel).- Des débuts brouillons avec des sauts, des trajectoires improbables. Raseté, il se livre par à coups et vient parfois menacer aux planches (Rassir, Caizergues). S’améliore quand on le travaille. Avec plus de pression, il aurait “sorti” une autre course, me semble-t-il.
Petrus (Occitane).- Six ans et du cœur à l’ouvrage. Une belle pointe de vitesse pour des arrivées serrées, la corne pointée. Ponctue sur Aliaga, Bruschet et enfile les séries sans refus. Le quatuor travaille les ficelles, Petrus cloue les cornes aux trousses d’I. Benafitou, quiche Bruschet. Un joli quart d’heure. 4 Carmen et retour.
Dali (Ricard, hp).- Promène à la recherche d’amateurs de sensations fortes. Passe au minimum le poitrail à chaque occasion ou bien s’envoie fougueusement. Bascule avec Benafitou, se chauffe puis brise les planches sur Bruschet, profite de la contre-piste et, pour finir, traverse les planches avec Bruschet. Rentre une ficelle, musique de fin.

MARTINE ALIAGA
PHOTOS CHRISTIAN ITIER

 

vendargues,hélios,petrus,courses camarguaises

▲ Rassir avec Dali (7e)

▼ Bruschet avec Petrus (6e)

vendargues,hélios,petrus,courses camarguaises

 

Trophée de l’Avenir : I. Benafitou, 9,5 points ; Aliaga, 8 ; Rassir, 5 ; Caizergues, 3,5 ; Fouad, 1.

**********************

04/06/2012

VENDARGUES *COMPLETE DE LAURENT*

Dimanche 3 juin 2012

 

Le blé en herbe

 vendargues,complète de laurent,course camarguaise

Troubadour et Caizergues

Entrée : 1/3 d'arène. Président : Richard Sarrouy. Organisateur : CT La Muleta. Raseteurs droitiers : Caizergues, Granier, Laurent. Gauchers : Aliaoui, I. Benafitou, Fouad, T. mondy, Ouffe, Rassir. Tourneurs : Estève, Babacène.

De jeunes taureaux de 6 ans en plein apprentissage et de jeunes raseteurs à la peine pour résoudre les difficultés et allonger les trajectoires pour faire briller. La complète de Laurent est en devenir, le blé en herbe est en train de lever, laissons le temps au temps... Il a manqué dimanche à Vendargues, les cadres qui la veille avait dirigé les opérations et mis à leur avantage la complète de Saumade. Ouffe, trop seul, n'a pu qu'à certains moments prendre les choses en main. La sortie d'Ilias Benafitou n'a pas arrangé les choses, Rassir boiteux n'a pas réédité sa belle course du samedi. Mais certains taureaux plus mûrs -Troubadour, Cyrano et Jupiter - ont montré de belles qualités. Cisco, Blad de Luno ou Cactus sont encore très "verts".

vendargues,complète de laurent,course camarguaiseCisco N.617 est remuant, sauteur, mais sort en force dans des conclusions abouties (Fouad, I. Benafitou 2 fois). Plus statique sur sa 2e ficelle qu'il rentre, il demande plus d'engagement ce que lui sert au mieux I. Benafitou ◄ photo. 7 Carmen et retour.

Blad de Luno N.627, lui, est un râleur, bourlingueur. Epris d'évasions mais quand il est capté dans les enchaînements, il se livre méchamment. Encore Ilias à la manoeuvre. S'améliore avec un travail soutenu même s'il reste distrait et fugueur. Ouffe lève le 2nd gland sur la sonnerie. 4 Carmen et retour.

Troubadour N.615 s'engouffre dans des séries bien menées qu'il termine parfois la corne pointée (Rassir, Laurent). Attentif, un comportement cocardier classique, il se soulève après Ilias, jette la corne sur Rassir et brille sur de longs enchaînements. Noble, vaillant, vient comme un boulet de canon sur Ilias qui en retombant tape les tubes (apparemment arcade ouverte). Un beau quart d'heure salué par 6 Carmen et retour.

vendargues,complète de laurent,course camarguaiseCassius N.604 est une brute, je suppose que c'est ce qui lui a donné son nom. Leste il saute allégrement les planches dans les deux sens. Caizergues lui tire quelques rasets intéressants. Les blancs restent frileux face à ce fort caractère. Dommage ! 3 Carmen et retour.

Cyrano N.611 se lance dans les premiers échanges avec du jus et de bonnes réponses. Une belle série avec coeur. Remuant, certes, mais vaillant et appliqué quand les cites s'enchaînent. Aux ficelles, se montre pressant sur Laurent, Caizergues. Bien placé, présent dans les échanges, présent au tête à tête comme avec Ouffe. Et un petit coup de revers sur les reprises. 4 Carmen.

Cactus N.633, au grand galop il reconnaît les lieux. Brouillon, il court partout, s'éparpille, sort des trajectoires... C'est compliqué pour les blancs qui du coup lui font des rasets à la traverse pas beaux du tout...

Jupiter N.619 hors points est un violent qui tape sur tout ce qui bouge. Des engagements aux planches de toute beauté, superbe avec Rassir propulsé dans les gradins, magnifique avec Ouffe qu'il tamponne haut aux tubes. Enorme sur Caizergues, (3 fois), Laurent, Ouffe, la musique l'accompagne. Il termine avec brio et beaucoup de belles promesses d'avenir. Carmen !

Texte et photos (désolée elles ne sont pas terribles)
MARTINE ALIAGA

Trophée de l'Avenir : Caizergues, 9 points ; Laurent, 8 ; Fouad, 5 ; Rassir, 3 ; I. Benafitou, 2 ; Granier, 1.

Trophée des Raseteurs : T. Mondy, 7 points.




02/06/2012

VENDARGUES *AVENIR*

Samedi 2 juin 2012

Scipion fleuron d'une belle complète de Saumade

vendargues,complète de saumade,course camarguaise

Rassir, l'homme de l'après-midi, avec Scipion

Entrée : 1/6e d’arène. Organisateur : CT La Muleta. Président : Marc Moucadel. Raseteurs droitiers : Allouani, Bruschet, Caizergues. Gauchers : Orange, Ouffe, Rassir, Sabde. Tourneurs : Kerfouche, P. Rado, Simar, C. Galibert

Une course, saluée d’un Carmen général, dont le film pourrait être visionné par tous les élèves et autres rasibles. Travail dans l’esprit pour les blancs, tourneurs compris, où les aînés montrent la voie et les jeunes s’appliquent, Rassir en tête. Variété d’âge (entre 5 et 9 ans) et de comportement pour les cocardiers de Saumade mais toujours de l’envie, du tempérament, de la présence.
vendargues,complète de saumade,course camarguaisePhoto avec Allouani. Le jeune Darbot (5 ans) est un adepte du bon placement et montre un fort penchant pour la gauche. Jette son beau gabarit à l’assaut d’Orange, Rassir, Ouffe mais ne dédaigne pas les invites de Bruschet ou Caizergues. Ouffe lui offre une superbe longueur pour finir. Les ficelles rentrent. 3 Carmen et retour.
vendargues,complète de saumade,course camarguaiseAutre style avec Cocagne (6 ans). Photo avec Orange ► Mobile, sauteur mais rapide dans ses interventions, les cornes “astifineS” dangereusement pointées. Un chasseur à l’affût. Placé, il enchaîne sans lésiner et s’envoie avec beaucoup d’énergie en conclusion. Rassir lève le 2e gland sur la sonnerie. 5 Carmen et retour.
Franc, disponible, Espadon joue le jeu à fond. Sans refus, il se livre sur les trajectoires et tape généreusement aux planches. Du rythme, de la générosité pour 12 minutes. 5 Carmen et retour.
Méphisto joue la note cocardièrement classique. Il réplique en puissance et les blancs calculent. Raccompagne autoritairement Allouani, Ouffe, va au bout sur Orange, s’engage sur Rassir, tamponne sur Sabde. 14 minutes très rythmées. 6 Carmen et retour.
Scipion fait du large et se jette violemment après les hommes. Aussi pressant dans les séries qui puissant dans ses arrivées aux planches. Les enchaînements sont trépidants, les arrivées chaudes. Rassir à l’attaque, les autres enchaînent et le gaucher lève la 1re ficelle sur la trompette. Beau quart d’heure salué de 8 Carmen et retour.
Roitelet éclate de jeunesse et de verdeur. Rageur, il perd beaucoup d’énergie à se battre avec les planches. Mais riposte brutalement en s’envoyant après Bruschet et tape fort sur Caizergues. Un vrai bestiau pour 12 minutes. 2 Carmen et retour.

vendargues,complète de saumade,course camarguaise

Reste l’étalon Eos (hp), puissant, fougueux, brouillon. Tape droit devant, saute, se disperse... Un tau quoi ! S’envoie méchamment de biais sur Bruschet ▲Photo. Boîte et rentre en musique au bout de 10 minutes.


MARTINE ALIAGA
Photos CHRISTIAN ITIER

Trophée de l’Avenir : Rassir 24 ; Orange, 11 ; Caizergues, 9.

 

vendargues,complète de saumade,course camarguaise

Méphisto - Bruschet

▼ Espadon - Caizergues

 

vendargues,complète de saumade,course camarguaise

***************************************


 

24/05/2012

VENDARGUES : ECOLE TAURINE

Les jeunes à l'apprentissage de la passion

vendargues,école de raseteurs,courses camarguaises


vendargues,école de raseteurs,courses camarguaises« Peu mais de qualité »,c’est le credo du président José Rives à la tête de l’Ecole taurine de Vendargues. « Nous avons seulement une vingtaine de jeunes, pas plus, que nous sélectionnons à partir de 14-15 ans en fonction de leur volonté et de leur mentalité».
Issue du CT La Muleta, l’école taurine a redémarré en 2000, en son nom propre, forte d’une belle habitude de transmission de la culture taurine dans cette ville où la tradition rythme la moindre fête.
Les éducateurs Michel Martin et Frédéric Castel, à la fe incommensurable, ne comptent pas leur temps et s’affairent dès le mois de février : trois entraînements par semaine, puis les vendredis et samedis jusqu’au mois de novembre. « On travaille avec une vingtaine de manades qui viennent gracieusement et les jeunes ont le plus souvent des bestiaux à raseter, détaille José Rives. Sans compter les ouvertures des courses de La Muleta ».
Mais les dirigeants ne s’arrêtent pas là : « Nous faisons aussi des démonstrations dans les ferias par exemple dans l’Aude, des sorties en manade, des journées pédagogiques, Graines de Raseteurs, et cette année, le Trophée des jeunes pousses de l’AETCC au Crès ».
Et en récompense de ce travail, « chaque saison, deux élèves montent en Ligue. En 2012, Zico Katif et Jonathan Vic, il y a eu aussi précédemment Caizergues, Orange, Ilias Benafitou, Sabde, Guin... ».
D’autres jeunes talents sont en train d’éclore grâce à la constance de leurs aînés. Souhaitons-leur de toujours garder au cœur la passion des biòu et une belle carrière à l’image d’un des enfants de Vendargues, Sabri Allouani.

MARTINE ALIAGA
PHOTO CHRISTIAN ITIER

Ecole taurine de Vendargues, José Rives, tél. 06 68 00 68 46.
Les coordonnées des écoles de raseteurs sont sur le site de la Fédération française de la course camarguaise : ffcc.info

22/04/2012

VENDARGUES * AVENIR *

Dimanche 22 avril 2012

ERASME CHEF DE RANG

Entrée : 1/2 arène. Organisateur : CT La Muleta. Président : Marc Moucadel.
Raseteurs droitiers : Bruschet, Caizergues, Guyon. Gauchers : Martin, Sabde, Servière, Fouad, T. Mondy. Tourneurs : Beker, Lizon, Rouveyrolles, Zerti.


Ces jeunes espoirs de Cuillé sont pleins d’énergie et de qualités. En face, des blancs travailleurs pas toujours dans le bon rythme et que de déchets dans les rasets! Guyon toujours hyperactif, en recherche de confiance; Servière pour son effort qualitatif, Bruschet quelquefois.
Youri.- Une fois positionné, offre des poursuites pressantes dans des séries où il soutient le rythme imposé par les hommes. Rentre sa 2e ficelle en affichant une belle présence. 7 Carmen et retour.
Litec pousse fort dans les enchaînements et accélère quand l’homme est à portée. Une bonne gestion de l’espace, une vaillance de métronome et quelquefois la corne pointée à l’arrivée. Rentre ses ficelles. 5 Carmen et retour.
Faraud c’est le maillon faible. Intermittent, des réactions par à coups surtout à droite, placement fluctuant. Une violente action sur Caizergues (Carmen). 11 minutes.
Vison est un chasseur, rapide dans ses interventions, toujours décollé. Dans un premier temps, c’est décousu de part et d’autre. Mais il y a cette superbe anticipation sur Bruschet (Carmen) et des hommes qui n’arrive pas à résoudre l’équation. Guyon coupe la cocarde à la 12e. Fouad se fait conspuer pour un raset minable. Ce sera tout. Vison rentre ses glands. Un cocardier à revoir.
Portalis lui trouve vite ses repères d’où il se livre fougueusement. Quelques jolies enfermées (Mondy, 2 fois), des séries énergiques. Eprouvé, il temporise, mais enferme magistralement Caizergues. Les ficelles à la maison avec 4 Carmen et retour.
Mobile, Erasme enfile les enchaînements à fond. Le long des planches, il impose sa loi, surveille tout, chasse les tourneurs. Toujours aux aguets, il fait du large, se cabre après Bruschet et brille dans une série endiablée. Dominateur, rentre ses ficelles. 2 Carmen et retour.
Le jeune Sorbier (hors points) est remuant et brouillon. Mais quand les hommes allongent les trajectoires,  ses conclusions sont toniques (Caizergues, Bruschet, Guyon). Prometteur. 3 Carmen et retour.

MARTINE ALIAGA


Trophée de l’Avenir : Servière, 5 points ; Fouad, 4 ; Caizergues, 4, Martin, 2.
Trophée des Raseteurs : Guyon, 21 points ; Sabde, 4 ; T. Mondy 2.


 

18/03/2012

VENDARGUES

Dimanche 17 mars 2012

Les Paulin tiennent la route

Remarqués l’an dernier dans de nombreuses arènes, les cocardiers de la manade Paulin ont produit, dimanche, à Vendargues, une bonne impression. Et encore il manquait Radjau !
Les raseteurs sous la baguette des deux maestros Sabri Allouani et Adil Benafitou, pas avares de bons conseils envers leurs partenaires, ont parfois mis la pédale douce mais toujours dans un excellent esprit.
vendargues,course complète des paulin,courses camarguaises◄ Inca digère vite la rafale qu’il prend dès sa sortie et par quelques redoutables enfermées, il prend la main. Rassir se fait surprendre et bousculer, Errik, Ilias et Adil Benafitou serrer de près... Un premier qui se fait respecter, rentre une ficelle. 4 Carmen et retour.
Remuant au début, Lou Batre, bien emmené par Allouani, frappe aux planches. Quand il se place ses finitions sont plus abouties notamment à droite. Mieux positionné par la suite, il pose problème et fait avorter nombre de départs. Rentre ses ficelles en musique (+ 1 Carmen).
vendargues,course complète des paulin,courses camarguaisesJ’avoue un penchant pour Camerone photo► Puissant, il se cabre sur Adil, anticipe Allouani et joue une poursuite serrée sur Ilias. Une bonne série, puis un peu d’émotion quand il s’envoie sur Allouani, Errik. Les tourneurs sont à la peine pour le “tenir”. Il termine en s’engageant puissamment coup sur coup sur Errik et Benafitou. 4 Carmen et retour.

Robineu balade les blancs, monte sur les tourneurs. Attentif, il prévoit souvent les départs des hommes et se décale. Autoritaire dans ses actions aux planches, c’est Adil Benafitou qui l’embarque le mieux pour de belles conclusions. Et malgré le bon travail d’Allouani et Benafitou, il garde ses ficelles. 4 Carmen et retour.
Queyras montre une belle santé et saute allégrement les planches. Affiche des qualités de vélocité et de conclusions, mais perd beaucoup d’énergie et de temps en contre-piste.
vendargues,course complète des paulin,courses camarguaises◄ Puissant, violent, Icare balance son beau gabarit aux planches après les hommes. Et même s’il se disperse parfois, il impose sa loi. 7 grosses actions pour un bon quart d’heure. 5 Carmen et retour.
Beau à damner un saint... Gabriel, superbe étalon de quatre printemps, entend un Oh d’admiration à sa sortie. Fougueux, rapide dans ses interventions et de la bravoure dans les échanges pour un joli final. Musique bien sûr !

Texte et photos
MARTINE ALIAGA


Entrée : 1/3 d'arène. Organisateur : CT La Muleta. Président : Marc Moucadel. Raseteurs droitiers : Allouani, I. Benafitou, Caizergues, Sanchis. Gauchers : Errik, Rassir (sort au 1er), A. Benafitou. Tourneurs : Abbal, C. Galibert, Lopez.

Beau à damner un saint... Gabriel

vendargues,course complète des paulin,courses camarguaises

**************************



 

14/12/2011

VENDARGUES

14 décembre 2011

RICHARD TRAVAILLE AVEC TAMARIS

 BLOGB.jpg

Après Quignon, le cheval de trait, pour le ramassage scolaire
Tamaris fait équipe avec Richard à l'entretien des rues.

A deux pas de Montpellier, Vendargues revendique depuis toujours sa tradition taurine et équine. Notamment par l'inlassable travail du CT La Muleta et l'équipe de cavaliers de l'Association AVEEC : courses camarguaises, spectacles de rues ou en pays à l'Espace La Cadoule. Cet art de vivre à la camarguaise et plus près de la nature se retrouve dans la volonté municipale. Notamment avec des employés communaux pas ordinaires.

Dans les lotissements de Vendargues, trottine un drôle d’équipage. Richard, casquette vissée sur la tête et tenue d’employé communal, balai en main. A ses côtés, Tamaris, joli âne bâté, attendant sagement les pelletées de feuilles mortes qui rempliront les charmants paniers dont il est pourvu. « On fait équipe depuis lundi, explique Richard,  il est facile de caractère. On se découvre mais il m’est déjà attaché et me renvoie une belle affection ». Attentif, Richard surveille les bruits qui pourraient effrayer Tamaris « A part les bus, il tolère bien les mobylettes, les voitures… » Le binôme a en charge la propreté des placettes et des rues des quartiers de villas et suscite l’intérêt des habitants « Les gens et surtout les enfants sortent pour nous voir et parfois lui donnent du pain sec ».
Pour le maire de Vendargues, Pierre Dudieuzere, amateur de bouvine et de chevaux, le but est atteint : « Au-delà d’utiliser des méthodes plus écologiques, comme nous l’avons déjà fait avec « Quignon » le cheval de trait qui transporte les enfants à l’école, cela permet de tisser des liens avec les habitants et privilégier ainsi la convivialité ».

Richard, lui, cabossé par une vie compliqué, intègre ainsi une équipe de travail, retrouve un statut social et un regard sympathique de la population posé sur lui. Sans compter la responsabilité du bien être et du bien travailler de Tamaris. Entre eux la complicité est évidente : « Il est coquin, il aime attraper les sacs plastiques qui sont dans les paniers, parfois, il mange les feuilles que je mets en tas. Et quand il m’a attendu patiemment, il a droit à une petite récompense ». Mais ce que Richard préfère : « C’est quand je suis occupé et qu’il vient poser sa tête sur moi… ». Un souffle de tendresse dans ce monde difficile.

 

Texte et photo
MARTINE ALIAGA

30/11/2011

POUR LES " PITCHOUS " LE PERE NOËL A VENDARGUES... GRACE A " QUIGNON "

 

QUIGNON0061.jpg

QUIGNON0062.jpg

 

 

02/11/2011

VENDARGUES : JOUR DE DELUGE

Mardi 1er novembre : le 17e Trophée des Vignerons noyé

 SERGE HERMET :  “DÉÇU D'ANNULER AUJOURD'HUI
MAIS SATISFAIT DE LA SAISON DE LA MULETA”

vendargues,ct la muleta,serge hermet,courses camarguaises

Serge Hermet (2e en partant de la gauche) et les membres du CT La Muleta


Après les pluies du matin (mardi), à l’heure de la course, des trombes d’eau s’abattaient encore sur Vendargues. Trophée annulé, l’occasion de converser avec le président de La Muleta, retranché à l’Espace Armingué avec son équipe, les amis et la grande famille du club taurin.

 

Le programme varié de la journée du 17e Trophée des Vignerons n’a pas résisté à la météo, pas trop déçu ?
Déçu bien sûr car nous avions prévu le défilé des attelages, l’école taurine et une belle course. Hier soir (lundi) nous avons travaillé et bâché la piste, mais cela n’a pas suffi... Dommage !
Un petit retour sur la saison qui se termine ?
Le CT La Muleta est satisfait de l’ensemble de la saison. Tant au niveau du nombre de spectateurs en augmentation, que pour la qualité des cocardiers présentés.
Effectivement les deux courses des Révélations ont été particulièrement intéressantes, c’est nouveau à Vendargues ?
Ces deux courses des Révélations ont été un concours de circonstances. La FFCC n’ayant pas organisé les finales des courses de Ligue, cela nous a donné l’idée de creuser du côté des taureaux jeunes. Faire découvrir aux spectateurs des cocardiers en devenir, c’est une bonne idée et ça a marché.
Allez-vous suivre le filon des taureaux espoirs l’an prochain ?
Oui en début de saison, nous allons programmer les courses complètes des manades Paulin, Bon, Cuillé, Laurent, Saumade. Nous garderons, bien sûr, nos rendez-vous traditionnels aux As. Et nous attendons aussi, le nombre de courses de Ligue que nous accordera la FFCC. Car nous avons à l’Ecole taurine de Vendargues, des jeunes capables maintenant de raseter en pointe et nous aimerions les voir se produire dans nos (leurs) arènes. Cela serait un bon retour des choses pour tous les gens qui se sont investis dans leur formation.
Prochain rendez-vous aux arènes de Vendargues ?
Il y aura le 20 novembre, une course de bienfaisance en emboulés. Nous espérons tous que ce jour-là, il fera beau.


Propos recueillis
par MARTINE ALIAGA
Photos CHRISTIAN ITIER

 

vendargues,ct la muleta,serge hermet,courses camarguaises

Vu l'importance des pluies,
la bâche n'a pas suffi à maintenir la piste en état. 

************************************


23/10/2011

VENDARGUES *9e Trophée Roger-Itier*


Dimanche 23 octobre 2011

ANGELO - DUBONNET - TASSOU - CAMERONE
QUE DU BON

 vendargues,souvenir roger-itier,angelo,dubonnet,hadrien poujol,course camarguaise

▲ Dubonnet - Poujol

Il n’y a guère eu que le temps, à Vendargues, hier, pour être chagrin. Car en piste, après une première partie très correcte, la seconde a réchauffé les coeurs.
La grosse équipe de raseteurs a parfois trop pesé sur certains taureaux, en contrepartie il n’y a pas eu  de temps morts et les meilleurs ont combattu et brillé.
Gregau (Saumade) fait un très bon premier. Surpris d’entrée puis faisant face aux assauts avec de belles ripostes et/ou finitions (Chekade, Allouani, Carmen). 8 minutes 30 solides face à une équipe de blancs déterminée.
Pluvié (Nicollin).- Acculé aux planches, il défend ses premiers attributs dans un tout petit périmètre. Au fur et à mesure, gère et sort de l’emprise tout en restant brave et disponible pour de belles séries (Carmen). Défend sa 2e ficelle de la 3e à la 13e minute, de belle manière. Les honneurs au retour.
vendargues,souvenir roger-itier,angelo,dubonnet,hadrien poujol,course camarguaiseAvec Aliaga. Pavoun (Vinuesa).- Avec du jus, il se livre le long des planches et tire de belles longueurs après Outarka, Poujol (Carmen), bascule après Aliaga. Très sollicité, il subit un peu mais donne de bonnes réactions sur Erik, Poujol (Carmen). 10 minutes trente agréables et retour en musique.
Angelo (Aubanel).- D’entrée affiche un caractère autoritaire, il fait du large et calibre les blancs de chaque côté des planches. Chacun sa place. Raccompagne puissamment  Allouani, et bien calé dicte  sa loi. Offensif sur Outarka, change de terrain, demande de l’engagement, anticipe Poujol, conclut sur Chekade droit devant, Poujol encore. Une prestation haut de gamme avec 6 Carmen et retour avec ses ficelles.
Dubonnet (Ricard).- Un gros gabarit qui se jette aux trousses des blancs, toujours en mouvement. Une multitude de gros coups aux planches après Ouffe, Poujol, Errik, Aliaga, Chekade, énorme  encore sur Poujol. Et la 2e ficelle presque au terme du temps dans le crochet de Chekade. Une très bonne course saluée par un concerto de Carmen.
Tassou (Cuillé).- Offensif d’entrée, remuant, se fait avoir sur ses déplacements puis corse l’addition en forçant sur Poujol. Une fois arrêté, il fait réfléchir et Aliaga s’essaie au grand frisson, Tassou aux trousses. Hadrien se fait raccompagner méchamment. Tassou accepte une longue série et perd un peu de vigueur au vire-vire mais termine superbement après Poujol, à la 11e. Ses deux ficelles dans le crochet du gaucher. 5 Carmen et retour.
Le jeune Camerone de Paulin attaque par une longue enfermée après Allouani, un coup de barrière sur le même, et une deuxième superbe enfermée sur Chekade. Belles qualités de placement, et concluant dans les poursuites. Volontaire avec du cœur pour des finitions intenses aux planches (Chekade, Outarka, Errik, Aliaga, Poujol). Sans refus pour dix très belles minutes. 5 Carmen et retour.

MARTINE ALIAGA
Photos CHRISTIAN ITIER

 

vendargues,souvenir roger-itier,angelo,dubonnet,hadrien poujol,course camarguaise

▲ Angelo - Chekade

▼ Dubonnet - Ouffe

vendargues,souvenir roger-itier,angelo,dubonnet,hadrien poujol,course camarguaise

vendargues,souvenir roger-itier,angelo,dubonnet,hadrien poujol,course camarguaise

▲ Tassou - Poujol

▼ Camerone - Allouani

vendargues,souvenir roger-itier,angelo,dubonnet,hadrien poujol,course camarguaise


LES PRIX DE LA MULETA
Sur la saison, prix Trophée Roger-Itier, à DUBONNET de Ricard.
Sur la course à ANGELO d’Aubanel.
Raseteur de la course :  Hadrien Poujol.
Souvenir Eugène-Cammal aux deux meilleurs espoirs de la saison :
CHAMBAO et PELICAN de la manade Bon.

vendargues,souvenir roger-itier,angelo,dubonnet,hadrien poujol,course camarguaise

▲ La grande famille du CT La Muleta et les récompensés de la journée.

************************************


15/10/2011

VENDARGUES *2e journée des Révélations*

Samedi 15 octobre 2011

EXCELLENT CHOIX DE COCARDIERS

vendargues,2e journée des révélations,course camarguaise

▲ Lou Batre - Allouani

Comme la semaine dernière pour la 1re journée des Révélations, le choix des cocardiers s’est avéré excellent tout au long de  cette 2e course. 6, 7, 8 ans pour ces taureaux qui auront une belle carte à jouer l’an prochain. Chez les raseteurs, bonne ambiance en piste où Julien Ouffe, Mathieu Schuller, Sabri Allouani, Lahcène Outarka montrent les meilleurs gestes, Fouad joue au kamikaze de service.
Lou Batre (Paulin, 7 ans) allie bon placement et déplacements opportuns. Beaucoup de volonté dans les poursuites où il se chauffe et peut conclure. Cocardier vaillant qui se fait respecter sans rien refuser. Conclut sur Schuller, se montre pressant sur Schuller, Fougère et ne lâche rien dans les séries rythmées finissant a mas avec ses ficelles. Très bonne entame. 5 Carmen et retour.

vendargues,2e journée des révélations,course camarguaise

▲ Nîmois et Schuller

Nîmois (Briaux, 7 ans) se livre avec beaucoup d’envie et de rapidité et affectionne les longues trajectoires (Fouad, Allouani 2 fois, Alarcon). Mais les blancs pêchent par manque de synchronisation. Nîmois mérite mieux que ça.  Et il repart de bon cœur après Schuller, se soulève sur Sabri et Fougère. Allouani lève la 1re ficelle sur la sonnerie.7 Carmen et retour.
vendargues,2e journée des révélations,course camarguaiseHoratio (Cuillé, 7 ans) ne tient pas longtemps en place. Chasse et fait le ménage aux planches. Un peu brouillon mais tellement dominateur. D’autant qu’il peut sauter seul ou après l’homme. Schuller, Alarcon se font embarquer, Fouad poursuivre jusqu’aux tubes. Avec lui les enchaînements sont puissants. Conquérant, bagarreur et solide, il rentre se ficelles avec 2 Carmen et retour.

◄ Horatio et Caizergues


vendargues,2e journée des révélations,course camarguaise► Arlaten et Schuller
Arlaten
(Fabre-Mailhan, 8 ans) conjugue la vaillance et l’anticipation des Mailhan. Arrêté, ils ne sont pas nombreux à le solliciter. Arlaten est vigilant, peut sauter et, pour le fun, revenir en piste tout seul. Abordable dans les séries qu’il honore à tout prix, c’est au démarrage qu’il met la barre haut. Alarcon pique la 1re ficelle à la 13e. 5 Carmen et retour.

Esaü de Félix se livre à grande vitesse avec une belle anticipation. Même s’il a du mal au début à trouver  sa bonne place, c’est avec envie qu’il répond brillamment et pousse fort jusqu’aux planches. De nombreux longs enchaînements pour ce jeune biòu (6 ans). 6 Carmen et retour.

▼ Parti à deux avec Caizergues, Outarka est obligé de se coucher sous Esaü

vendargues,2e journée des révélations,course camarguaise

Pélican de Bon est un cavaleur de première. Des sauts en travers, en long, en large et cette unique corne dangereuse qu’il balance en finition. Du coup, les hommes ne l’attaque pas trop. Mais même “à blanc”, Pélican s’envoie en l’air. Dans les dernières minutes, successivement Fouad et Outarka se font bombarder, la coupe cocarde pour le premier, le gland pour le second. Ce sera tout. 4 Carmen et retour.

 

vendargues,2e journée des révélations,course camarguaise

▲ Pélican de Bon avec Ouffe
▼ avec Outarka

vendargues,2e journée des révélations,course camarguaise

Quant à Absolut de Ricard (6 ans) c’est un sauteur qui s’ennuie vu le peu de blanc dans son horizon. En revanche, quand on va le chercher, il monte au coup de barrière sans rechigner (Outarka, Allouani, 2 fois). Des Carmen.

MARTINE ALIAGA
Photos CHRISTIAN ITIER

Entrée : 2/3 d'arène. Org. CT La Muleta. Président : Ricard Sarrouy. Raseteurs droitiers : Allouani,  Outarka, Fougère, Caizergues, Schuller. gauchers : Ouffe, Alarcon, Fouad. Tourneurs :Babacène, Bruno, Kerfouche.
En ouverture, trois bestiaux aux belles qualités de Vellas sont rasetés par l'école taurine de Vendargues

******************************

23/07/2011

VENDARGUES JOURNEE A L'ANCIENNE

DEJEUNER AU PRÉ - FERRADE - ABRIVADO - ROUSSATAIO

Reportage photo de CHRISTIAN ITIER

ANCIENNEA.jpg

ANCIE2A.jpg

ANCIE4A.jpg

ANCIEN5A.jpg

ANCIEN6A.jpg

ANCIE8A.jpg

ANCIE9A.jpg

ANCIE10A.jpg

ANCIE12.jpg

ANCIE13A.jpg

ANCIE14A.jpg

***********************************

VENDARGUES *AS*

Vendredi 22 juillet 2011

                LA SÉDUCTION N’ETAIT PAS AU RENDEZ-VOUS …

 Entrée : ¾. Org. CT La Muleta. Président : Marc Moucadel. Raseteurs droitiers : Allouani (blessé au 3e), Chekade, Ayme, Auzolle, Oufdil (sort à la fin du 1er, remplacé par Gleize), Villard. Gauchers : Sabde, Poujol (sort après le 4e), Martin, Ouffe. Tourneurs : Kerfouche, C. Galibert, Dunan, Bruno (remplacé par Baccou en 2e partie), Bensalah.

vendargues,as,courses camarguaises

Oufdil et Pedro

 Pour cette clôture de la fête vendarguoise, je retiens : les rasets d’Oufdil à Pedro (Nicollin, très bon 1er) - Le jeune raseteur Jérôme Martin (Avenir) passant tous les taureaux jusqu’à lever la 2e ficelle de Leventi (Plo, 5e) très applaudi - Le retour de Benjamin Villard en forme et le travail de Julien Ouffe -  La blessure de Sabri Allouani par Indien (Cuillé, 3e). Pedro et Organdi se font respecter.
Ayme lève mais sans se mettre en valeur, Auzolle souffle le chaud et le froid, Chekade discret.

Pedro (Nicollin) .- Se livre avec abnégation jusqu’au ras des planches. Sans répit, il répond présent et complique d’un coup de tête les rasets qui ne lui plaisent pas. Oufdil le sert au mieux, il court avec lui et place son crochet au meilleur moment. Rentre ses ficelles. 3 Carmen et retour.

vendargues,as,courses camarguaisesOrgandi (Plo).- Chasse, promène mais ramène les blancs à grande vitesse. Froid, il se ménage des plages de repos et profite de la mésentente entre les tourneurs. Bien calé, il oblige les rasets arrêtés et défend sa 1re ficelle jusqu’à la 13e (Martin, Ouffe, Sabde dans les cornes). Solide et sélectif, rentre une ficelle. 3 Carmen et retour. Photo Organdi serre Martin.

Indien (Allouani).- Il saute dans l’élan à chaque raset malgré ce, Allouani s’accroche mal et Indien lui inflige un coup de corne (apparemment en haut de la cuisse, la trajectoire a frôlé l’artère fémorale, mais les nouvelles étaient plutôt rassurantes). Ça jette un froid. A la reprise, Indien est raseté par à coups. Quelques poursuites autoritaires et coups aux planches (Auzolle), mais peu et mal sollicité, sa prestation reste brouillonne. 1 Carmen et retour.

Joli Cœur (Fabre-Mailhan) nous refait le coup du mauvais jour. Cul collé aux planches, imperturbable, il faut lui tomber devant les cornes pour qu’il déclenche et encore… C’est Villard qui tente le mieux par des cites courts. Quelques enchaînements mais raidissime, Joli Cœur rentre une ficelle en silence (2 Carmen en course).

Leventi (Plo) se livre généreusement jusqu’aux bois. Villard, Chekade posent la main, et ce sont de longues trajectoires bien menées. Le public apprécie. Jérôme Martin lève la 2e ficelle très applaudi par le public. 9 minutes agréables, Carmen au retour, 3 en piste.

Colvert (Cuille), en mouvement, se fait plumer de la plus mauvaise des manières, le public gronde. « Il n’a pas de rein », lance Auzolle et les blancs allongent un peu plus pour quelques belles réactions (Villard) et des coups de barrière (Chekade, Auzolle, Ouffe). Ouffe travaille et lève la 1re ficelle à la 13e. L’autre rentre en musique (+5 Carmen en cours).

A 4 ans, Folco (Bon, en sup pour 10 minutes) explore la piste et la contre-piste, affichant ses qualités naissantes. Trop peu sollicité pour apprécier son comportement. Des Carmen.

 

MARTINE ALIAGA
Photos CHRISTIAN ITIER

Trophée des  As : Ayme, 8 ; Villard, 5 ; Allouani, 4 ; Ouffe, 3,5 ; Auzolle, 3 ; Chekade, 2 ; Oufil, 1 ; Poujol, 1.

vendargues,as,courses camarguaises

▲ Benjamin Villard retrouve la forme
le goût du raset et la manière. Ici avec Indien

▼ Le raidissime Joli Coeur que Julien Ouffe réussit quelquefois
à sortir de sa réserve dans des rasets courts très engagés
(tout comme Benjamin Villard)

vendargues,as,courses camarguaises

SABRI ALLOUANI ACCROCHÉ PAR INDIEN DE CUILLÉ

vendargues,as,courses camarguaises

********************************


 

22/07/2011

VENDARGUES *AVENIR*

Jeudi 21 juillet 2011

ROBINEU ET VIBRE
DANS UN EXCELLENT ENSEMBLE

vendargues,avenir,robineu de paulin,vibre de lafon,aliaga,courses camarguaises

Robineu de Paulin et Jérémy Aliaga

Entrée : 1/2 arène. Org. CT La Muleta. Président : M. Moucadel. Raseteurs droitiers : Chekade, Caizergues, I. Benafitou, Fougère (sort au 2e). Gauchers : Aliaga, Ouffe, Sabde, Martin. Tourneurs : Grando, Kerfouche, Bensalah, Zerti.

La Muleta a programmé un très bon lot de cocardiers pour cette course à l'Avenir desquels Robineu de Paulin et Vibre de Lafon ressortent. Côté blancs, ça rasète et plutôt bien. Aliaga, Chekade en tête, avec l'apport bénéfique de Julien Ouffe et les bons passages d'Ilias Benafitou et Jérôme Martin. Les tourneurs gâchent le plaisir par moments, trop présents et n'arrivant pas à s'entendre (3 à gauche, 1 à droite).

Gillou (Mermoux).- Un bon petit taureau de 7 ans qui surmonte son handicap (borgne) par une rapidité dans le cite. Des enfermées (Aliaga, Martin), de belles longueurs (I. Benafitou, Ouffe). N'e s'incline qu'à la 14e minute à cette difficile place de premier. 5 Carmen et retour.

Grenadier (Hervas).- Sélectif, il faut le "bouger" pour qu'il rentre dans la course. Il ne s'en laisse pas conter par les tourneurs. Et bien rentré, pousse fort (Chekade, Ouffe) et se soulève. Pas assez bousculé, rentre une ficelle. 7 Carmen.

Bel Ami (Occitane).- Beau taureau, un peu trop lourd. Brave aux pompons, c'est aux ficelles qu'il révèle sa hargne. Placé, il n'hésite pas, frappe de tout son poids et saute, parfois dans l'élan. De beaux coups où il met parfois la corne, après Sabde, Ouffe, Chekade. S'encagne en contre-piste et garde ses ficelles. 4 Carmen et retour.

Robineu (Paulin).- Roule les mécaniques et fait du large. Le long des planches, ses ripostes sont offensives et les séries conclues violemment surtout à gauche (Aliaga, Martin, Sabde, Ouffe). Après Chekade, il montre qu'à droite aussi il fonctionne quand on y met la manière. Rentre sa 2e ficelle au terme d'un quart d'heure complet sous une pluie de Carmen.

vendargues,avenir,robineu de paulin,vibre de lafon,aliaga,courses camarguaisesVibre (Lafon).- Semble "facile" aux pompons mais, c'est aux ficelles qu'il sort le grand jeu. Notamment en défendant la première, sept grosses minutes intenses où son agressivité ressort dans des séries conclues d'une corne dangereuse. Baisse un peu de régime pour la seconde qu'il perd après 14 minutes "vibrantes". 7 Carmen. Photo Vibre et Ilias Benafitou.

vendargues,avenir,robineu de paulin,vibre de lafon,aliaga,courses camarguaisesLéo (Saumade).- Va au bout sur chaque cite. Fantasque mais violent dans ses interventions, le travail des blancs est brouillon ce qui ne l'avantage pas. Des sauts, des coups aux barrières, Aliaga travaille les ficelles qui lui échapperont finalement, Léo frappe sur Chekade, enferme I. Benafitou et temporise sur la fin. 4 Carmen. Photo Caizergues et Léo.

Lorca (Saumade, en supplément).- Ce jeune élément "caillé" de 4 ans est en apprentissage mais les raseteurs ne lui demandent que peu de choses, alors... Des Carmen.

MARTINE ALIAGA
Photos : CHRISTIAN ITIER

Trophée de l'Avenir : Aliaga, 5,5 points ; Martin, 3 ; Caizergues, 3,5 ; I. Benafitou, 0,5.

CLIN D'OEIL A TOM POUCE

vendargues,avenir,robineu de paulin,vibre de lafon,aliaga,courses camarguaises

 

C'est un "petit" raseteur par la taille mais grand par l'envie et la manière: Jérôme Martin, hier, à Vendargues, a, encore une fois, séduit par ses rasets à la tête des taureaux. Ici avec le très physique Bel Ami, le jeune raseteur disparaît entre les cornes rappelant les passes du torero Richard Milian devant les Miura. Sacrés caractères !

*********************

06/06/2011

VENDARGUES *AS*

Dimanche 5 juin 2011

LA MULETA PASSE A TRAVERS LES ORAGES

Les bénévoles du CT La Muleta ont bossé comme des forçats pour que la piste reste en état et que la course phare du 90e anniversaire puisse avoir lieu. Ils ont été récompensés. Vendargues a été la seule course du week-end a avoir lieu. Sous le soleil, les arènes se sont remplies. La course n'a pas été extraordinaire mais, sevré de biou par la météo, le public n'a pas boudé son plaisir. Et puis, c'était le retour de Sabri... Sobre en première partie, le Vendarguois a retrouvé rapidement ses marques. Honoré à la remise des prix - avec Chekade, meilleur raseteur, et Cuillé pour Renoir - le raseteur avait les yeux brillants de plaisir. Il l'a annoncé, il faudra compter sur lui à la Cocarde d'Or.

Martine ALIAGA
Photos Christian ITIER


BLOGVENKHECKADE.jpg

▲ Chekade et Gallicianais de Briaux (3e)

blogvendallou.jpg

▲ Allouani et Gallicianais

BLOGVENDTRAVAUX.jpg

▲ Ils avaient bâché la piste, drainé, travaillé comme des forçats...
La récompense était au bout, les arènes pleines.

BLOGVENABRIVA.jpg

▲ Tout a commencé et fini par les abrivado et bandido.
Ici l'arrivée des pelots.

*************************************

vebndargues,as,sabri allouani,chekade,courses camarguaises

Pour le coup il n'était pas venu pour rien, Renoir...
Les cornes en faucille pour choper le raseteur
dans un coup de barrière violent.

LA COURSE : de ce qui aurait dû être un après-midi totalement dédié à la fête, les raseteurs sont passés à côté. Et il est vrai que les taureaux au comportement dans l'ensemble brouillon n'aidaient pas. Mais après avoir subi cinq jours de pluie, les cocardiers n'étaient pas dans le coup, on peut comprendre. En revanche, les blancs auraient dû profiter des arènes pleines pour régaler ce public fidèle et récompenser les organisateurs qui se sont démultipliés pour assurer la course. Il parait que les points mettent la pression sur les taureaux. En ce dimanche, ce n'était pas le cas puisque Vendargues course unique, la compétition était écartée. Seul Chekade, dans son style entreprenant, fait passer l'émotion, Auzolle par moments, Allouani pour son retour.

A la capelado : Allouani, Auzolle, Ayme, Oufil (se retire au 3e), Chekade, Outarka à droite; Poujol, Ouffe, N. Benafitou, Errik à gauche. Tourneurs : G. Rado, Kerfouche, Dunan, C. Galibert, Labrousse.

Caïman de Margé est remuant mais combattif. Il laisse parfois passer et ainsi ne subit pas trop la pression. Se cabre sur Allouani, Auzolle, Chekade pour 7 minutes et deux Carmen.
Mascarat de Bon : un quart-d'heure de sauts dans les deux sens.
Gallicianais de Briaux sort avec une fougue qui fait espérer le meilleur. Làs ! Deux rasets meurtriers lui coupent les pattes. Alors que les blancs auraient pu profiter de sa bonne volonté et de son brio, les sollicitations trop denses et peu franches ont raison de ce fonceur spectaculaire. Aux ficelles, avec un peu plus d'air, il retrouve sa hargne pour une super action où Chekade l'embarque puis sur Allouani. Mais blessé à l'oeil (juste une coupure au-dessus nous a rassurés Claude Briaux) et sa prestation est écourtée à la 9e. 3 Carmen.

Périclès de Nicollin est le seul à tenir la dragée haute aux blancs. Il baroule mais quand il se place, c'est avec du jus qu'il participe. Ses grandes banes dissuasives force les hommes à l'application. Il catapulte Chekade tête la première dans le burladero. Beaux cites d'Auzolle, Poujol, Allouani. Errik essaie, Ayme, Ouffe pour des séries endiablées sur lesquelles il conclut parfois sévèrement. Maître de ses ficelles, Péricès rentre avec les honneurs plus 3 Carmen en course.
Renoir de Cuillé fait du large sans se fixer et ne favorise pas les beaux gestes. C'est la pagaille dans les rangs des crocheteurs. Une fois placé, aux ficelles, ses ripostes sont plus convaincantes, grosse anticipation sur Auzolle, explosion après Chekade, méchante agression sur Allouani. Pas très coopératif avec les gauchers, il sauve une ficelle. 3 Carmen.
Jivago de Blatière-Bessac se montre coureur, sauteur. Les blancs rasètent "à la raspaille" mais comment faire avec Jivago qui ne suit pas ? S'engouffre violemment après Ayme aux planches, tape avec méchanceté après Chekade, Poujol et termine par un coup de barrière terrible sur Auzolle tandis qu'Ayme lui pique sa 2e ficelle. 3 Carmen.
Icare (Paulin-Niquet), après quelques minutes insignifiantes, s'envoie aux planches sur un beau raset d'Ouffe. Tout feu tout flamme, mais brouillon - l'image des blancs - il n'arrive pas à canaliser son trop plein d'énergie. Il n'en fait qu'à sa tête et passe trop de temps en contre-piste.

Les prix du jour pour Chekade, Renoir et un cadeau à Allouani pour son retour en piste.

M. A.

******************************



24/04/2011

VENDARGUES * AVENIR*

Dimanche 24 avril 2011

LES CUILLÉ ONT DU COEUR

 

vendargues,complète de cuillé,courses camarguaises
VISON et Cano

 

 

Entrée: 1/4 d’arène. Organisateur: CT “La Muleta”. Présidence: Marc Moucadel. Raseteurs droitiers: Ilias Benafitou, Cano, Caizergues, Charnelet, Valette. Raseteurs gauchers: Errik, Thomas Mondy, Sanchez. Tourneurs: Cano, Curtil, Estève, F. Garrido.

vendargues,complète de cuillé,courses camarguaisesDe cette course complète des espoirs de la manade Cuillé, nous retiendrons surtout l’envie débordante d’en découdre de la part de tous les jeunes éléments. Face à eux, l’équipe blanche s’est montrée honnête et travailleuse.
Youri.- Aucun refus et quelques bonnes poussées sur Errik (2 fois), Valette (2 fois) avec des arrivées pattes sur l’estribo pour 14 minutes et 5 Carmen. Plaisant.
Marin.- Coureur, sauteur, il a une nette préférence pour les droitiers qu’il suit volontiers dans le pourtour. Un gros coup sur Ilias Benafitou. Ficelles au toril et un Carmen.
Honoré.-Biscornu, plein de gaz, il répond avec envie et se retourne vite pour enchaîner. Un comportement et un placement sérieux, des séries rondement menées et 5 fois la musique retentit. Une ficelle au toril.
Vison.- Craint (10 minutes pour couper la cocarde), ce beau gabarit peine pourtant à trouver sa place. Compliqué, il fait douter les hommes. Des actions sur Valette, Cano, Errik pour 3 Carmen et un gland au toril. A revoir.
Mandarin.- Volontaire, il demande du travail pour exprimer ses qualités dans des séries qu’il ne peut étaler qu’en fin de ses 11 minutes. Plaisant, 4 Carmen.
Erasme.- A l’image de ses congénères, il fait preuve de courage et met beaucoup de cœur dans des droite-gauche toniques et des poursuites piquantes. Une ficelle au toril et 4 fois la musique.
Avocat.- Hors points. Bien armé, il argumente sa défense par une belle vélocité et une bonne occupation du terrain. Pas facile, il effectue des finitions spectaculairement dangereuses et rentre ses glands au toril en musique.

LUC PERO

 

vendargues,complète de cuillé,courses camarguaises
HONORE - Marc Sanchez

 

 

Trophée de l’Avenir: Cano, 17 points ; Ilias Benafitou, 8 pts ; Charnelet, 6 pts ; Errik, 5.
Trophée des raseteurs: Sanchez, 13 pts ; Thomas Mondy, 5 pts ; Valette, 2.