Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

30/06/2008

VILLENEUVE-LES-MAGUELONE *AVENIR*

Dimanche 29 juin

ORGANDI CLASSE LES HOMMES
REMI GUYON, RASETEUR DE TEMPERAMENT

9630afb54649e2b6e78e446af5684532.jpg

Guyon et Organdi, un sacré duo 

2c49b434d259f11c74b031a1a20cd352.jpgLes parasols fleurissent les gradins pour cette 3e course du Trophée de la Vigne et des Etangs marquée par la chaleur qui a manqué d'intensité par moments mais qui a permis de découvrir certains taureaux (Organdi, Campbell). En piste, huit raseteurs (droitiers : Valette, Jockin, Guyon, Miralles, Schuller; à gauche, G. Perez, Ruiz, T. Mondy; tourneurs : Molins, Bouchité, Ménargues, Lizon), sous la présidence bienveillante et sérieuse de Bruno Séguier. 

A retenir de ce concours, la maîtrise d'Organdi (2e) de la manade Plo qui, à six ans, doté d'un placement rigoureux, a vite fait le tri dans les hommes. Seul Guyon - comme à chaque course - s'implique dans le problème à résoudre. Valette essaie par moments. Organdi, solide cocardier, fonce sur les hommes qu'il oblige souvent à rompre. Sur le raset, accélère jusqu'à la planche, mettant à chaque fois le raseteur en danger. Il ne paraît pas très gaucher mais en ce jour, il n'a pas eu tellement d'occasion de ce côté-ci. Et quand il se cale dans un angle, personne n'ose s'y frotter. A revoir. Il rentre un gland.

Dans un autre registre, Campbell de Ricard (6e) impressionne. Cul aux planches, il laisse venir, surveillant tout ce qui se passe et fait avorter les départs par sa rapidité d'intervention. Et comme il s'envoie haut sur les tubes à la moindre occasion, les blancs passent dix minutes à essayer de le piéger. En plus, il revient seul en piste... Enfin raseté dans les dernières minutes, il se soulève violemment après Guyon (2 fois). Les glands au toril.

Cabanié (Nicollin, 1er) passe en 7 minutes dans un tourbillon blanc ; Malibu (Ricard, 3e) est un très bon partenaire particulièrement plaisant à suivre, rentre une ficelle ; Major (4e, Nicollin) est un métronome vaillant, très agréable dans les séries. 13 minutes. Avec une grande franchise, Magellan (Plo, 5e) boit de longues séries rythmées qu'il conclut à certaines occasions, sans rien refuser. 13 minutes. Sur un raset, il inflige une grosse pointe à l'avant-bras droit de Mathieu Schuller qui doit partir aux urgences.

Martine ALIAGA 

 

REMY GUYON : UN SACRE CARACTERE

 

862ebc8de88a28d05081afae7d89f979.jpgIl a de la maïsse le bougre ! Et ne se laisse pas monter sur les baskets. Quand ça ne lui plaît pas, il le dit et fort ! Après tout, comme il se tape une grosse partie du boulot en piste, on lui pardonne. Car, si beaucoup de blancs se jette sur les "bonbons", quand il s'agit de se mesurer à de sévères cocardiers, c'est Rémy qui ouvre le bal. Il en a encore fait la démonstration avec les deux difficultés du jour à Villeneuve-lès-Maguelone: Organdi (avec qui il forme un superbe duo et livre un vrai combat) et Campbell. C'est Rémy qui est devant, qui attaque, qui donne le rythme du premier au dernier taureau.  Obligé de se coucher devant Cabanié (1er) à cause de la pagaille, il frôle la catastrophe quand, parti à deux – avec Valette –, il se fait rejoindre par Major (4e) (Nicollin) et bousculer à la planche, tee-shirt déchiré et une bonne "tumade" dans le dos. Polo vite changé, il revient plus travailleur que jamais, fait cocarde et gland à Magellan (5e) ; puis coupe et lève la cocarde à Campbell (6e) qui rentre le reste au toril. Chapeau Rémy !

 

 

17/06/2008

"BIOUZARTS" EXPOSITION

35e1d80af79787a00910d80e9ad14ca3.jpg
46cf4885b15a73bb5fd5fa19d3279003.jpg
ad855ca2010f5f77e38400fa2883e245.jpg

18/05/2008

VILLENEUVE-LES-MAGUELONE 17-05 *Avenir*

 2e Journée
Trophée " Vignes et Etangs "

GREVAIN SOLIDE
GAILLARDET A SUIVRE

81715bec5d3846f94e85718acfb0171c.jpg
GAILLARDET et Schuller les jeunes montent...
19497705bb7b695f2be29b8f02afead3.jpgSi GREVAIN des Baumelles a su imposer son métier déjà confirmé à ce niveau, c'est la prestation du tout jeune ◄▲GAILLARDET cinq ans qui est à retenir dans l'optique de l'avenir. Même constat chez les hommes, Mathieu Schuller, course aprés course confirme ses capacités à pouvoir viser plus haut dans les années futures. Ses partenaires de capelado ont eu des comportements divers, tel B.Valette présent, régulier et compétiteur aux trois premiers taureaux puis transparent aux trois suivants. N.Violet inconstant, N.Benafitou en retenue (aujourd'hui il est engagé aux As au Grau du Roi !),G.Perez peu confiant s'active tout de même, C.Miralles en perdition et C.Clarion avec son statut (d'As) Vainqueur de l'Avenir 2007 n'arrive toujours pas à convaincre, même à ce niveau.
GALAAD des Baumelles, souvent au centre, lorsqu'il le quitte il donne quelques échanges intéressants. Rentre une ficelle. ♫♫♫♫
SAMSON de Saumade, avec un encocardement plus conséquent il aurait sûrement mieux fait. Certes ses huit minutes sont trés agréables, mais c'est trop peu. ♫♫♫♫♫
GAMBAY
de Margé, moins facile qu'il n'y paraît il va conserver ses ficelles sans avoir à puiser dans ses réserves. Quelques belles actions aux barrières. ♫♫♫♫
GREVAIN
des Baumelles, le plus cocardier de l'après-midi. Avec un bon placement, des enfermées et des ripostes menées jusqu'au bout il est souvent le patron. Meilleur sur les longs cites que sur les séries il enferme ses ficelles. ♫♫♫♫♫♫
GAILLARDET
de Saumade, à cinq ans il ne faut pas focaliser sur ses défauts, il en a et c'est normal. Mais son comportement bagarreur, barricadier est plus intéressant à souligner. Il sera revu avec curiosité et plaisir. ♫♫♫♫♫♫♫
SATIX
de Margé, il lui a manqué du travail soutenu, plus régulier pour qu'il puisse se chauffer, car dans les moments un peu chaud il a su mettre en exergue ses aptitudes spectaculaires. ♫♫♫♫
Texte et Photos Luc PERO
91c73fbd16954e3d18ddbcb100ad3667.jpg
GREVAIN et N. Benafitou

29/03/2008

VILLENEUVE-LES-MAGUELONE *AVENIR*

Samedi 29 mars : 1re journée du Trophée de la Vigne et des Etangs

 

HEUREUSEMENT IL FAISAIT BEAU ! 

 

Il ne restera pas grand chose de cette course du Trophée des artisans et commerçants villeneuvois (1re journée du Trophée de la Vigne et des Etangs). La Section taurine nous avait habitué à mieux !  Dommage car il y avait un peu de monde sur les gradins et souvent venu de loin.  Heureusement, il faisait beau ! A la décharge des organisateurs, les raseteurs (N. Benafitou, Clarion, Miralles, Estève, Schuller, Valette, Fougère, Sabde (remplacé par Bournel après l'entracte) et les tourneurs (V. Dengerma, Molins, Menargues) n'ont jamais trouvé le bon tempo, ont surtout raseté sur les déplacements des taureaux et ont expédié les affaires courantes face à certains taureaux légers.. légers même à ce niveau. Bien Bournel qui a apporté un plus quand il est rentré ainsi qu'à Schuller pour son envie.

Passons sur Bayard (Cougourlier, 2e),  Emilio (Daumas, 3e) qui a mieux fini que commencé mais bon..., Vannier (Les Baumelles, 5e), Bardié (Saint-Gabriel, 7e hp). 
Eros (Ricard, 1er) a montré du caractère, remuant, il peut sauter après. Une fois calé aux planches, personnes pour le défier. Il rentre ses ficelles.
76ae84617084166b5f6125cf6b373d96.jpgChanéac (Chaballier, 4e) n'a pas eu besoin de sortir le grand jeu pour rentrer ses ficelles. Vigilant, un peu décollé des planches, ses ripostes sont sèches et jusqu'au bout. Bournel s'applique, Chanéac s'allonge pour le plus beau raset de l'après-midi et la plus belle série du jour pour terminer son temps.
0ca042e856db44cdfdbb35f7c47f877c.jpgOctanto (Plo, 6e) a mis du rythme dans les enchaînements, avec de bons engagements à droite, même s'il saute seul (après tout, il a encore l'âge, 6 ans). Schuller se fait serrer de près, à l'arrivée c'est chaud, chaud mais le raseteur a maîtrisé, c'est bien ! Franc, Octanto se chauffe et se livre dans les séries qu'il conclut de belle manière. Le prix de la journée lui revient ainsi qu'à Schuller.

Martine ALIAGA 

Photos Christian ITIER 

 

09/09/2007

VILLENEUVE-LES-MAGUELONE le 8.9 *AVENIR*

AMBIANCE, FOLKLORE ET PLATEAU DE CHOIX
POUR LE 2e TROPHEE VIGNE ET ETANGS

medium_KOUFFA.jpg
KOUFFA de Plo, auteur de belles actions


Les arènes littorales ont accueilli pas mal de spectateurs pour leur 2e finale du Trophée Vigne et Etangs. Une belle récompense pour la Section taurine qui s'est dépensée toute la semaine à décorer les arènes, mettre en place des exposants, préparer un défilé en costume et organiser une belle course avec tout le décorum adéquat, Patrice Blanc à la mise en scène. Bel effort. A la présidence, Bruno Séguier, un peu généreux à la musique, fait monter la sauce aux bons moments. En piste, l'ambiance est bonne avec Bonhomme, Jourdan, Guyon, Valette ; Clarion, Estève, G. Perez (plus Beker, Grando, Siméon, Curtil). Si Clarion se dépense sans compter pour engranger les points, Guyon lui donne la réplique de belle manière et remporte les faveurs du public pour le prix du jour. Les taureaux choisis ont tous donné du jeu et si le prix de la finale va à Condor de Lautier (?), Bouchard de Daumas ou Kouffa de Plo l'auraient bien mérité.

Vivario (manade Saint-Antoine) : N.687, 11 ans. 3 Carmen et retour. Après une première longue série, il perd rapidement cocarde et glands. Mais aux ficelles, bien placé, il répond avec vivacité, toujours disponible et franc, acquiert sur la fin un petit coup de tête. Neuf minutes trente.
Galaad (Les Baumelles).- N.065, 7 ans. 3 Carmen et retour. Alterne les bons moments où il se place et les mauvais quand il va au centre. Par contre, il pousse fort sur ses actions comme sur les bons cites. Une fois placé, il faut le rentrer. Alors les enfermées sont puissantes et "jusqu'auboutistes", obligeant les raseteurs à rompre (Guyon, Jourdan). Rentre une ficelle en musique.
Paludié (Margé) : N.012, 7 ans. Plaisant, gai, volontaire, avec des séries et de jolies conclusions (7 pour autant de fois le disque).  Clarion lève la 2e ficelle à la 11e. Carmen au retour.

Bouchard (Daumas) : N.935, 8 ans. 5 Carmen et retour. Cul aux planches, sérieux, il est volontaire et suit avec constance jusqu’aux planches (Jourdan, Valette, Guyon). Calme, attentif, il se livre sur Jourdan (x2), Guyon qui le sollicitent au mieux. Perez lève la 2e ficelle sur la sonnerie.
Condor (Lautier) :  N.939 8 ans. 8 Carmen et retour. Vif, il va systématiquement au bout de belle manière, sans rien refuser. Dès la 4e minute, il ne reste qu'une ficelle qu'il va défendre jusqu'à la 8e. Trop de Carmen pour un taureau sans difficulté majeure.
Kouffa (Plo) :  N.802, 9 ans. 6 Carmen et retour. Il a un bon placement et ses ripostes sont conclues à la planche. Il se soulève après Valette, Guyon. Clarion et Guyon se tirent la bourre et Kouffa arbitre le mano a mano de belle manière. 13 minutes.
Roucassier
(Nicollin) : le 7e hors points, comme d'habitude, le taureau de trop. Roucassier est volontaire mais le rythme n'est plus le même. Des Carmen.

Martine ALIAGA 

medium_BOUCHARD.2.jpg
BOUCHARD de Daumas, un sérieux cocardier.
medium_PALUDIE_1.jpg
PALUDIE de Margé sur C.Clarion.

medium_PALUDIE_2.jpg
PALUDIE encore, sur V.Jourdan.
****************

LES PRIX

Saison 2007 : MAGELLAN (Manade Plo) pour sa course du 13 mai et BENJAMIN VALETTE

Course de la finale : CONDOR (Lautier) et REMY GUYON.

Prix aux bayles de LAUTIER et PLO

Coup de coeur surprise à Françoise et Bernand MATENCIO
membres "historiques" de la Section
qui ont reçu leur prix sans "rouméguer".  

medium_Valeette.jpg
Benjamin Valette
medium_GUYON.2.jpg
Rémi GUYON
medium_ManadePLO.jpg
La manade PLO
medium_P.BLANC.jpg
Coupo Santo par Patrice BLANC
medium_Final.jpg
Le défilé
medium_Final_2.jpg
et le tour de piste
*************
INVITES DE MARQUE
medium_Nicole_Rebuffat.jpg
Mme Nicole REBUFFAT
medium_NICOLE_ET_MARCHAND_2.jpg
Mme REBUFFAT et l'ancien raseteur MARCHAND II
Photos L. PERO

 

04/06/2007

VILLENEUVE-LES-MAGUELONE le 3 06 *AVENIR*

ORUS S'IMPOSE
VALETTE, FOUR et GARCIA MENENT LE BAL

*********************************** 

medium_ORUS_2.2.jpg
ORUS, le solide Cocardier du GRAND SALAN
La 3e journée duTrophée de la Vigne et des Etangs est le style de course dont on part satisfait.
A cela plusieurs raisons : un mélange heureux de cocardiers, certains difficiles, d'autres plus abordables ; une équipe de raseteurs travailleurs dans un très bon esprit, là aussi des chevronnés et des plus jeunes ; et toujours l'ambiance sympathique et festive créée par la Section taurine qui fait que la mayonnaise prend malgré une heure à attendre le docteur qui "s'est oublié".

Les hommes : Valette rasète bien, lève, se fait plaisir et nous fait plaisir ; Four, le gaucher qui monte, appliqué et doué ; Cyril Garcia, expérimenté, très présent sur les difficultés ; Noguera, A. Perez, Joseph et Santiago complètent bien.

Les taureaux : Ricard avec Eros, bon premier hargneux, assez imprévisible et Kahlua, pur barricadier (7e hors points) qui termine en fanfare, possède deux bons éléments.

Les Baumelles avec Vannier (3e) et Noble (5e) amène deux "bonbons" qui permettent aux blancs de se refaire le moral. Braves partenaires qui passent bien à ce niveau.

La manade  Plo confirme une belle santé avec Kouffa (6e) qui corse les débats au fur et à mesure de son temps. Un cocardier costaud et vaillant qui sait mettre la corne et pousser ses conclusions.

Le Grand Salan  se taille aujourd'hui la part du lion avec Perignan (2e), un bon partenaire qui montre de la volonté et surtout Orus (4e). Un Orus coriace, âpre dans la bagarre. Un placement disuasif, l'oeil à tout, il sait, de quelques petits pas, fermer la sortie. Et pour ceux qui s'appliquent à bien le citer et rentrer dans son terrain, la conclusion est violente. Four s'illustre, C. Garcia va le chercher, Valette prend des risques. Les connaisseurs apprécient. A l'heure où les organisateurs cherchent des taureaux qui ne se laissent pas marcher sur les sabots, on s'étonne de ne pas le trouver programmé au plus haut niveau.

Martine ALIAGA