Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

10/08/2018

CLUBS TAURINS

Vendredi 10 août 2018

D'ici ou d'ailleurs
une même passion

BEAUVOISIN1.jpg

Les clubs taurins Paul-Ricard au sein de l'Union, tissent une belle toile dans toute la France (et même en Europe). Les tauromachies - LA tauromachie - lient tout le petit peuple des bénévoles autour d'une même passion : les taureaux. Au gré de jumelages, de bouche à oreille, de rencontres dans les arènes ou autour d'élevages, naissent de belles histoires. Le CTPR Lyonnais nous a contactés pour raconter la sienne et son jumelage avec le CT Lou Cosaque de Beauvoisin.
 
M. A.
 
Le club taurin Paul Ricard Lyonnais a organisé le samedi 28 juillet à Montmerle sur Saône (40 km au nord de Lyon) en collaboration avec le comité des fêtes de Montmerle une journée camarguaise avec expositions photos et peintures sur la Camargue et ses traditions, et la tauromachie espagnole, un atelier pédagogique sur la course camarguaise et la tauromachie espagnole avec démonstrations (carreton) de course camarguaise et tauromachie espagnole et participation du public, ainsi qu'un concert gypsy avec Gypsy "Nénin" et un repas gardiane de toro.
La manifestation a attiré plus de 500 personnes et l'atelier pédagogique a intéressé de nombreux adultes et enfants qui ont pu s'essayer aux différentes tauromachies l'instant d'une journée.
Le 22 et 23 septembre 2018, nous recevons une cinquantaine de membres du club taurin Lou Cosaque de Beauvoisin  dans le cadre de notre jumelage, à la manade de L'Hormet Saint-Cyr les Vignes dans le 42 (30 km de Lyon dans la Loire) où nous pourront apprécier pendant le week-end  jeux de vachettes dans les arènes, jeux de gardians, triage du bétail, simulation de ferrade, apéritifs, repas, musique et bonne humeur. Nous attendons une centaine de personnes. Le CT Lou Cosaque  avait reçu le CT Lyonnais en juin 2017 à la manade Martini lors d'une journée en pays. On pourra noter la présence de Morenito de Nïmes, président d'honneur du CTPR Lyonnais.

BEAUVOISIN2.jpg

BEAUVOISIN3.jpg

BEAUVOISIN4.jpg

BEAUVOISIN5.jpg

********************************

29/07/2018

VERGEZE *TROPHEE DES VACHES COCARDIERES*

Dimanche 29 juillet 2018 - Course du vendredi 27 juillet

Theresa, Damisello, Berangère, Canopée

 

Pour ce concours de manades de vaches cocardières, Thérésa et Damisello maîtrisent le sujet à leur guise, Salida et Canopée donnent la touche spectaculaire. Clarion encore une fois se montre un parfait chef de file.

Orphée (Blatière-Bessac, N.948).- Se montre sauteuse a volonté, quelques réactions quand elle veut bien se caler. Rentre ses glands.

Marinette (Chaballier, N.339).- Promène pour cocarde et glands. Aux ficelles se donne dans le tempo des hommes. Brave elle fait face 7 minutes. 2 Carmen et retour.

Caporale (Blatière-Bessac, N.211).- Navigue, prend les rasets au passage, sauteuse se disperse dans son travail. Une belle série rentre ces ficelles.

vergèze,vaches cocardières,course camarguaise► Damisello (Chapelle,
N.227).-
Les hommes la craignent, elle saute après Sanchez, Gougeon, surveille tout. N'est pas travaillé à son avantage. Après Clarion, elle tape. Calme, elle maîtrise la situation. Clarion, Miralles dans les cornes. Rentre ses glands. 5 Carmen plus retour.

Bérangère (Chaballier, N.331).- Tranquille, se tient aux planches pour de jolies finitions sur Sanchez. Préfère les gauchers, mais elle tamponne fort deux fois sur Vacaresse, Clarion, Sanchez. Ne cède que ses glands. 8 Carmen plus retour et les bravos.

vergèze,vaches cocardières,course camarguaise◄ Théresa
(Blatière
Bessac,
N.448).-
Fière d'allure, rapide, vient volontiers droite, gauche. Se dresse sur Sanchez. Grosses séries avec finitions sur Clarion. Surveille, change de terrain, enferme Gougeon, Miralles en catastrophe. Grande prestation. Les ficelles aux Iscles. 9 Carmen plus retour et ovation.

Salida (Chaballier, N.345).- Vaillante se donne des deux côtés, avec volonté. Aux ficelles, se donne avec bravoure, défend son ultime ficelle avec panache. 4 Carmen plus retour.

vergèze,vaches cocardières,course camarguaise► Canopée
(Chapelle
N.214).-
Quelle énergie !
Veut tout, se jette sur tout, se place prend les séries avec fougue. Toutes les sollicitations finissent au ras des bois. Rentre ses ficelles, final en feu d'artifice.
8 Carmen plus retour.

 

VENTADOUR
PHOTOS CYRIL DANIEL

▼ Bérangère

vergèze,vaches cocardières,course camarguaise

Course du vendredi 27 juillet. Entrée : demi-arène. Org. : comité des festivités. Président : Claude Chevalier. Raseteurs droitiers : Vacaresse, Charnelet, Miralles. Gauchers : Sanchez, Gougeon, Clarion.

Trophée Vaches cocardières : Clarion 20 , Vacaresse 12 , Miralles 10 , Gougeon 6 , Sanchez 5 , Charnelet 2

Classement des raseteurs, Trophée des Vaches cocardières : Gougeon, 39 ; Vacaresse, 38 ; Miralles, 35 ; Clarion, 24 ; Auzolle, 21 ; Sanchez, 17 ; Charnelet, 15 ; Assenat, 8 ; Ricci, 6 ; Lafare, 4.

19/07/2018

A LANSARGUES *le 17 août *

Jeudi 19 juillet 2018

Lancement du
Trophée du Pays de l'Or

lansargues,pays de l'or,course camarguaise

Les élus de la Communauté d'agglomération
du Pays de l'Or,
les bénévoles
des clubs taurins, les élus de Lansargues

Huit communes, cinq arènes, un quinzaine de clubs taurins ou organisateurs, une douzaine de manades, quantité de raseteurs, de cavaliers... Un territoire béni pour la bouvine. Ce que l’Agglomération du Pays de l’Or a bien intégré dans son projet de territoire, volet «traditions». D’où la création du 1er Trophée du Pays de l’Or, amené à tourner au fil des ans dans les communes associées.

lansargues,pays de l'or,course camarguaiseRéunis sous les platanes des arènes de Lansargues, lieu de la 1re édition (17 août), autour de Stéphane Rossignol, président et de Michel Carlier, maire du village, les artisans de ce projet ont développé leurs arguments après la bienvenue de l'édile lansarguois : "Ici nous sommes attachés aux traditions, l'abrivado longue part du pays pour 6 km jusqu'au village. Malgré la pression des pouvoirs publics nous maintenons intégralement la fête. Les arènes ont été reconstruites en dur, et tous les platanes maintenus d'où l'ombre agréable".

Stéphane Rossignol : «Lansargues est un haut lieu de la course camarguaise, c’est pourquoi le 1er trophée aura lieu ici. Seront associés les élevages et les raseteurs du territoire. Nous avons la chance d'avoir des arènes dans presques toutes les communes, celle de La Grande-Motte ont fêté leurs 20 ans. Et nous octroyons une petite subvention à chacun des clubs taurins du territoire.  ».

Jean-Marc Soulas, président FFCC et parrain dudit trophée tenait à rappeler : « Nous ne devrons jamais oublier 2016 et l’implication des collectivités et des élus. Les traditions sont vecteur de développement économique, de commerce, d’agriculture... et d’éducation. Nous ouvrons en septembre, une première section course camarguaise au collège Ampère d’Arles, il devrait y en avoir une à Vauvert, et pourquoi pas dans l’Hérault... Il faut préparer les prochaines générations ».

lansargues,pays de l'or,course camarguaiseMichel Lazerges, élu à l’Agglo Pays de l’Or, commission tradition : « Cette course de l’Avenir sera offerte au public dans le cadre de la fête votive. Nous avons beaucoup de marais et une dizaine d'élevages à Lansargues, 400hectares gérés par le Pays de l'Or voués à l'élevage des taureaux. Nous esperons de nombreux spectateurs à cette course. Nous devons maintenir, développer, dynamiser nos traditions ».

A Nicolas Noguera, élu lansarguois, de présenter l’affiche : "7 des 12 manades du territoire ont été choisies pour cette course.  Milord de Janin, Kalum des Termes, Quintilien du Ternen, Maquisard de Paulin, Escapa de Lafon, Briscard de Rambier et Valjean de Michel. Raseteurs : Rassir, Ouffe, Castell, Jourdan, Méric, Faure plus le leader de l’Avenir Fouque".

Une journée de fête à Lansargues débute par le déjeuner au pré, puis l’abrivado longue, l’apéritif et la course... La tradition sera respectée le 17 août.


MARTINE ALIAGA
Texte et photos


Agglomération du Pays de l’Or : Candillargues, La Grande-Motte, Lansargues, Mauguio, Mudaison, Palavas, Saint-Aunès, Valergues.

06/07/2018

AIMARGUES *AS*

Vendredi 6 juillet 2018 - Course du dimanche 8 juillet

Aimargues : les 120 ans de La Ballestilla

lansargues,aimargues,la ballestilla,course camarguaise"On est un petit club taurin, sourit Frédéric Curtil, président du vénérable club taurin La Ballestilla, alors on fait simple et dans ce que l’on sait faire le mieux c’est-à-dire les taureaux". Avec ses Ligues (7 et 15 juillet et 28 septembre), et les Nicollin complets en taureaux jeunes (29 septembre), La Ballestilla s’en tient à sa programmation habituelle. Mais pour fêter l’anniversaire de ce qui est l’un des trois ou quatre clubs taurins plus que centenaires de la zone bouvine, l’équipe de La Ballestilla a quand même haussé le ton. Ce dimanche 8 juillet, le Trophée Léopold-Dupont communément à l’Avenir, est programmé pour l’occasion au Trophée des As. 120 ans il faut marquer le coup ! Les manades auxquelles le CT fait fidèlement appel depuis toujours sont au rendez-vous : Raynaud avec Caberne, Guillierme avec Aroujo, Nicollin avec Mousquioun, Aubanel Baroncelli avec Vincent, Blatière avec Hélias, Cuillé avec Aptel et Occitane avec Boer.

Comme à Lansargues (lire ci-dessous), le problème c’est d’aligner les hommes qu’il faut. Chekade blessé, l’équipe sera composée de Vincent Félix, Jérémy Ciacchini (tout frais vainqueur de la Cocarde d'Or), Youssef Zekraoui, Jérémy Aliaga, Romain Bruschet et Bastien Four. Des valeureux qui, dans la bonne piste aimarguoise, devrait faire briller les cocardiers. En pleine fête votive, le public appréciera.

En ouverture et à la remise des prix, la peña La Gardounenque et le groupe Les Cabidoules du Cailar donneront le « la » des traditions. En clin d’œil aux anciens présidents « camarguais » de ce CT créé à l’origine pour la corrida mais qui, après un léger sommeil, a été repris par les bouvinaïres : Robert Roux, puis Jean-Paul Dumas, Michel Puech, Jacques Servière, Régis Conesa et aujourd’hui Frédéric Curtil.

MARTINE ALIAGA

 

03/05/2018

SAINT-GENIES-DES-MOURGUES

manade rambier,saint-genies-des-mourgues,course camarguaise

A l'entrée des arènes, bâches avec photos. Souvenirs, souvenirs...

Jeudi 3 mai - Course du mardi 1er mai

Sacré Briscard, le soleil des Rambier

Avec Pescaïre et Sansouire,
la complète fête 10 ans travail.

STGENIESBRISCARDPHLS.jpg

Briscard sur Yannick Martin

 

manade rambier,saint-genies-des-mourgues,course camarguaiseLes rayons de soleil de la marque à feu de la manade Rambier dessinée au centre de la piste, se sont épanouis dans la convivialité ambiante de la journée anniversaire. La décennie a été sympathiquement fêtée, c’est l’essentiel. En piste, Briscard (5e) et Sansouïre (7e) ont fait parler la poudre tandis que Mirabeau (3e) se livre vaillamment et Pescaïre, très attendu, tient son rang malgré un manque de pétard. L’équipe blanche a joué le jeu assidûment et dans l’esprit.

Dexter (N.5092).- Remuant le long des planches, les hommes le mettent vite au travail. Participatif, il pousse surtout à gauche et même s’emporte après Bouhargane, Naim et aussi Pradier. Se rebelle dans la bourre après Bouhargane et rentre sa 2e ficelle.6 Carmen et retour.

Farceur (N.1048).- Avec son placement flottant, il joue une partition inégale, il peut conclure sur les rasets engagés de Bouhargane (2 fois) ou se centrer et se faire plus difficile à convaincre. Les ficelles rentrent. 2 Carmen et retour.

Mirabeau (N.1055).- Se livre de bon cœur sans quitter le terrain des planches. Régulier, sans refus, il appuie sur le champignon après Martin, Bouhargane et s’emporte en finition sur Bouhargane, Naim. Défend sa 2e ficelle qu’il ramène.2 Carmen et retour.

▼ Mirabeau - Bouhargane

manade rambier,saint-genies-des-mourgues,course camarguaise

Margasse (N.7035).- Pour le plaisir des yeux. Le bel étalon devient très difficile à intéresser et malgré 4 fusées pétaradantes (4 Carmen), il s’enferme dans son stoïcisme.

▼ Margasse

manade rambier,saint-genies-des-mourgues,course camarguaise

Briscard (N.1052).- Ses enchaînements se concluent offensivement. Il monte en puissance au fil des minutes et s’envoie aux planches, corne méchamment placée. L’assiduité des hommes donne du rythme et Briscard ponctue ses 12’30 de multiples actions d’envergure. 12 Carmen et retour.

▼ Briscard - Yannick Martin

manade rambier,saint-genies-des-mourgues,course camarguaise

Pescaïre (N.9088).- Le grand banu est véloce, trouve les bonnes positions et enchaîne à grandes foulées. Quand le travail tarde, il « monte » sur les tourneurs. Le raset engagé de Bouhargane finit dans un bel éclat, et s’il manque un peu de pétard, il bascule après Naïm (2 fois) et rentre sa 2e ficelle. 3 Carmen et retour.

▼ Pescaïre sur Naïm

manade rambier,saint-genies-des-mourgues,course camarguaise

 

 

Sansouïre (N.1042 pour 12 minutes).- Dès le premier raset de Méric, la riposte est tapante. Rapide dès que l’objectif est en vue, il ponctue après Faure, Bouhargane. Se dégage, se livre dans les séries et finit barricadièrement. Ficelles au toril. 5 Carmen et retour.

 

MARTINE ALIAGA
Photos LAURENT SONZOGNI ET M. A.

Course du mardi 1er mai.

Niveau Avenir HT. Entrée : plein. Organisateur : CT Le Trident. Président : Claude Chevalier. Raseteurs droitiers : Faure, Laurier, Pradier, Vic. Gauchers : Bouhargane, Y. Martin, Méric, Naim. Tourneurs : Castel, Daniel, P. Rado.

Sous le signe de l'amitié

manade rambier,saint-genies-des-mourgues,course camarguaise

Ferrade, abrivado, course et bandido, la journée d’anniversaire de la manade locale Rambier a été animée, festive et porteuse d’émotion. Et les mots de Rémi Dumas, président du Trident, tout comme ceux d’Yvon Pellet, maire, ont été largement applaudis et appréciés. Pour marquer le coup, un tableau d’Arnaud Chabanon a été offert à la famille Rambier qui gardera précieusement en mémoire ce 1er mai si particulier.

16/02/2018

APCC *AG à la manade Vidourlenque*

Vendredi 16 février 2018

Arbitre décisionnaire

apcc,présidents de course,course camarguaise

L'évolution du poste de président de course suscite bien des débats.
De g. à d. : Philippe Gibert, Nicolas Manchon, Claude Chevalier et Frédéric Niguet (FFCC)

Président de course camarguaise... un rôle indispensable et difficile. Dévolu aux fortes personnalités passionnées pleines de gouaille et d’entrain, à l’époque où les conflits se réglaient entre deux yeux et par quelques coups de gueule. Aujourd’hui, la pression est constante et parfois écrasante et il y a une réelle envie de changement. Cela a été le thème principal de l’assemblée générale des présidents de course (APCC) dimanche dernier à la manade La Vidourlenque. « Il est apparu indispensable de faciliter le travail du président de course et de le protéger », explique Frédéric Niguet (FFCC). Pour ce faire, la Fédération a demandé à Alexandre Ruiz, arbitre international de rugby et afeciouna, de travailler sur ce poste. Déjà de nouvelles directives se dessinent : «En 2018, il y aura des cartons jaunes, pour des sanctions immédiates, et éventuellement des suites données par la commission de discipline sur les courses suivantes. L’attitude des présidents sera suivie par une commission de 6 personnes... Dans le règlement sportif, le président est le décisionnaire pas l’animateur ». Tout cela a donné lieu à des échanges et des réflexions très instructives : où le « respect des règles » a été maintes fois évoqué. Francis Trinquier, président de la Commission de discipline fédérale 1re instance expliquant : « Nous faisons un travail de fond sur les règlements et la redéfinition du code sportif. La commission se réunira tous les mercredis soirs pour lister les sanctions. Les règlements s’appliquent à tous et pas seulement aux raseteurs ». Autres points évoqués : la nomination des présidents par la FFCC, l’affaire Palavas, l’information des nouvelles règles à tous les licenciés, etc.
Dans sa conclusion, le président de l’APCC, Nicolas Manchon a expliqué que « L’APCC prendra de l’importance au sein de la FFCC - elle y est affiliée depuis 2015 - notamment dans la formation des jeunes. Notre rôle est difficile : il faut animer, surveiller, arbitrer, veiller au respect des taureaux, gérer les conflits... Nous subissons un manque de respect. Tout le monde peut se tromper.
« L’APCC apporte son soutien à Jacques Valentin, suspendu 2 mois (il a fait appel), trouvant la sanction trop importante. Un courrier sera adressé à la Fédé.
« Hier animateur passionné, le président de course sera demain arbitre tout en restant animateur. Il faudra plus de rigueur et de professionnalisme, nous sommes plutôt favorables au statut d’arbitre mais pas pour devenir des shérifs. Tous les acteurs doivent être irréprochables, pour être respecté, il faut être respectable... ».


MARTINE ALIAGA
PHOTOS CHRISTIAN ITIER


11e AG de l’APCC et 1re du président Nicolas Manchon, à la suite de Marc Moucadel.
Compte rendu financier de Claude Chevalier : solde créditeur à 1 469,93€ au 31 janvier 2018.

ACTO *AG à la manade du Pantaï*

Vendredi 16 février 2018

ACTO : le coeur de l'aficion

DSC_3562.JPG

De g. à d. : Ludovic Estevan, Alain Laget, Francis Trinquier, Aurélien Laget 

Quoiqu’il arrive, ils vivent leur passion des taureaux jusqu’au bout. Assumant les hauts et les bas de leurs trésoreries parfois précaires, les membres des clubs taurins portent l’aficion à bout de bras avec abnégation, panache et une foi inébranlable. Chaque saison, avec enthousiasme, ils remettent le métier sur l’ouvrage, se réjouissant par avance des promesses de leurs affiches.

Réunie en AG, à la manade du Pantaï, l’ACTO (Association des clubs taurins organisateurs) et ses 24 clubs adhérents, a débattu toute la matinée sous la présidence d’Alain Laget. Après les comptes rendus moral (d’Aurélien Laget) et financier (de Francis Trinquier), l’heure était à la libre expression et tous les sujets ont été abordés. Les Etats généraux de la course camarguaise ont été appréciés, dans l’attente des suites données par la FFCC. Oui pour la compétition mais bien réglementée. Les clubs taurins sont en attente de la liste des taureaux classés par la commission du Trophée Taurin. Le Trophée 3M a aussi été évoqué. Bons principes de promotion de l’opération « Promesses de taureaux » et outil pédagogique intéressant envers les scolaires, les touristes et les néoarrivants. Même si un manque d’implication des raseteurs est noté. Proposition de fusionner ces courses en juillet et août avec les Ligues. La classification des courses (Avenir, Honneur) selon l’âge des taureaux a été appréciée. L’encocardement doit rester à la maîtrise des manadiers. Augmentation des prix d’entrée aux arènes : laissé au choix des organisateurs. Demande de diminution des tourneurs. Un constat : les affiches équilibrées ont les faveurs des spectateurs. Les diverses propositions seront listées et envoyées à la FFCC.
DSC_3573.JPGAprès les discussions, cap sur les réjouissances d’abord avec la remise du prix 2018 de l’ACTO à Jean-Louis Plo pour le quart d’heure de Triton à Montfrin (8 août). Puis la visite de l’élevage par un vent plus que frisquet qui n’a pourtant découragé personne. Le bonheur d’approcher li biòu : les jeunes, les vaches, les cocardiers Felibre, Fangous, Pernen, Teston, Eros, Calabrun et Beleu « à la cale » entre les haies d’épineux et les joncs.
Et la salle de Bardouine, entre les photos de Casimir Raynaud, d’Aubanel, les trophées, les frontaux de vaches et taureaux, a résonné longtemps aux accents conviviaux parachevés d’un chant dédié aux gardians entonné par le maître des lieux, Hubert Manaud.

MARTINE ALIAGA

PHOTOS CHRISTIAN ITIER

 

L'éternel recommencement

DSC_3605.JPG

Yvan a quitté en décembre dernier les prés de Bardouine pour le paradis des cocardiers. Une page s’est fermée mais très vite une autre s’est ouverte. En ce jour de février froid et venté, au détour de haies abritées, déjà 22 veaux cabriolent. Et les naissances se poursuivent. Au pied du pin du mas du Pantaï, les tombes de Joffre, du simbeù Miracle et du cheval Pied-Blanc ont accueilli celle d’Yvan. Témoins privilégiés du temps qui passe et du miracle de la vie qui toujours se renouvelle.

DSC_3623.JPG

Le clos des cocardiers

***************

Les clubs taurins ACTO

Bouches-du-Rhône, Vaucluse : CT des Paluds, l'Abrivado de Rognonas, Lou Toureou Pernen, l'Encierro de Noves, Lou Provenço de Cabannes, CT d'Orgon.

Gard : Li Festejaire d'Aigues-Vives, Union taurine remoulinoise, Lou  Bandot de Saint-Laurent-d'Aigouze, Lou Pougaou de Montfrin, Le Toril de Redessan, La Bouvina de Marguerittes, l'Aficion d'Aigues-Vives, La Balestilla d'Aimargues, Lou Ferri d'Aigues-Vives, Comité des fêtes de Gallargues, Lou Carmen de Sommières, L'Aficion de Jonquières-Saint-Vincent, le comité des fêtes d'Aimargues.

Hérault : Lou Bajan de Marsillargues, Le Trident de Saint-Geniès-des-Mourgues, Le Trident de Saint-Georges-d'Orques, La Muleta de Vendargues.

Le bureau

Président :  Alain Laget (Le Toril de Redessan)

Vice-président : Kévin Drouille (CTPR Lou Bajan de Marsillargues)

Secrétaire : Aurélien Laget (CT Le Toril de Redessan)

Adjoint : Thibaud Servière (Comité des fêtes d'Aimargues)

Trésorier : Francis Trinquier (CTPR La Bouvina de Marguerittes)

Adjoint : Nicolas Beltri (CTPR L'Encierro de Noves)

Membres : Bernard Audibert et Yvan Villard (CT Lou Pougaou de Montfrin), Jacques Servière (La Ballestilla d'Aimargues), André Paillet (Union taurine Remoulins), Christophe Navarro (Aigues-Vives)

***************

 

06/02/2018

LA GRANDE MOTTE *CT LOU GREGAU*

Mardi 6 janvier 2018

Le Gregau prêt pour la saison 2018

gdemottegregau2PHVENTADOUR.jpg

En présence du maire de La Grande-Motte Stephan Rossignol

Marcel Lautier, président, et les membres de CT Lou Gregau s'étaient donné rendez-vous en ce début d'année pour les  traditionnels vœux. Etaient présents manadiers, élus et amis de tous bords.  Le président a souhaité la bienvenue à tous et rendu hommage à leur amis Christian (trésorier) disparu en cour de saison.  Il a ensuite procédé au vote après lecture d'un bilan financier clair et précis sans oublier de féliciter les membres pour leur travail : "La saison a été longue, vous avez fait preuve de vaillance et d'obstination dans vos tâches".  Le premier magistrat de la commun, Stéphan Rossignol a ajouté : "Je soutiens et admire le travail du CTPR Lou Gregaou. La chose n'est pas facile mais ils savent par leur passion faire briller l'aficion au cœur de notre cité. Nous serons présents pour les aider avec les moyens appropriés". Des propos applaudis par l'assistance. Et Marcel Lautier de conclure par sa métaphore préférée loin des grandes envolées : "Les chevaux ont soif". En langage camarguais,  c'est l'heure de l'apéro ! Autour du verre de l'amitié, les conversations sont allées bon train, les sujets sont nombreux en ce début de nouvelle saison!

Texte et photos
VENTADOUR

la grande-motte,ct lou gregau,course camarguaise

Pour les journées camarguaises des 23 et 24 juin, quels noms de biou ont déjà circulé : Sugar, Mangin, Coquillon, Chicuelo, Caliste, Urubu, Ubaye et encore Quesaco, Saint-Omer, Caldeiras, Valois, Odin, Caprice...
Nous y reviendrons.

AETCC OCCITANIE

Mardi 6 février 2018

Hat trick
pour la manade Chaballier

Meilleure vache (N.347) meilleur taureau (N.336) et meilleur lot, la manade Chaballier a trusté les prix lors de la remise du Trophée des Jeunes Pousses à la manade Vidourlenque. Hat trick (3 buts) pour la manade Héraultaise.
Un trophée initié par l’association des éleveurs de taureaux de course camarguaise (AETCC) il y a quelques années pour valoriser leur sélection et se faire connaître. Il ne s’agit pas ici de compétition mais d’un désir commun entre les propriétaires des taureaux et les écoles de raseteurs de mutualiser leurs efforts. Tester leurs vaches et taureaux pour les uns, apprendre et raseter le mieux possible pour les tenues blanches, dans un respect commun.
Et la cuvée 2018 a tenu ses promesses comme le confirme Henri Gibert (manade Le Brestalou), secrétaire de l’AETCC Occitanie sous la présidence de Thierry Teissier : « Les manadiers ont mené les bêtes qu’ils pensaient les meilleures et les jeunes élèves ont mouillé le maillot. Nous avons d’ailleurs octroyé un petit chèque aux deux écoles de Mauguio et Baillargues Métropole ».
A l’issue des 7 courses (emboulées) qui se sont déroulées au Crès (CT Joujou) et à Baillargues (CT Le Sanglier) où chacune des 14 manades a mené 2 taureaux et 1 vache, la finale s’est déroulée au Crès, en matinée de la course aux As de la fête, mardi 22 août. Récompensés ce jour-là, le N.212 de Vidourlenque et la vache N.347 de Chaballier.
L’édition 2018 est en pleine préparation toujours dans le même but : faire connaître les manades ÆTCC, valoriser leur travail d’éleveurs et mettre en exergue l’entraide entre ses membres.

MARTINE ALIAGA

01/02/2018

UCTPR *AG*

uctpr,méjanes,course camarguaise

Jeudi 1er février 2018

L'Union des tauromachies

DSC_3292.JPGQuorum largement atteint pour l’assemblée générale de l’Union des clubs taurins Paul-Ricard. Samedi dernier à Méjanes, 349 clubs taurins (sur les 391 adhérents) étaient représentés pour agréer la gestion de l’UCTPR forte de 15 825 membres, présentée par son président Dominique Perron.
Une journée intense pour les trois tauromachies où tous les intervenants ont brandi avec passion l’étendard de la solidarité.

DSC_3314.JPGNotamment Naïs Lesbros qui, pour son premier discours devant l’UCTPR, a conquis son auditoire : « Notre amour du taureau lie nos tauromachies. Stoppons la surenchère de tout et protégeons les taureaux...La transmission est indispensable... » Les rapporteurs des différentes commissions (corrida Sud-Est, Sud-Ouest, course camarguaise, course landaise) ont commenté l’actualité 2017 de leur discipline sous la houlette de Christophe Chaix.

DSC_3337.JPG

Les rapporteurs des commissions
Paul Hermet, Bernard Langlade,
Gérard Suberchicot, Jérémy Serrano

Pour la course camarguaise, Jérémy Serrano a décerné les mauvaises notes à certains élèves : « aux As, état d’esprit, 4/10 ; tourneurs 2/10 ; agents ou impresario 0,5/10...» mais aussi délivré les bonnes au « groupe de l’Avenir, notant la bonne fréquentation aux grands rendez-vous ainsi qu’aux finales ». Les récompensés camarguais : Vincent Félix, manade Lautier, Maxime Favier, coup de cœur à la manade Vinuesa. A noter, le torero et empresa d’Arles Juan Bautiste remporte le prix de torero de l’année pour sa saison exceptionnelle.


MARTINE ALIAGA
PHOTOS CHRISTIAN ITIER

Course landaise

DSC_3374.JPG

Jérôme Costarramone, champion des jeunes écarteurs 2017
et Kevin Ribeiro, champion des jeunes sauteurs 2017

DSC_3380.JPG

▲ Loïc Lapoudge, champion de France 2017 des écarteurs

DSC_3382.JPG

▲ Fabien Napias, champion de France 2017 des Sauteurs

La course camarguaise

DSC_3368.JPG

De gauche à droite
Dominique Perron, Frédéric Lautier, Vincent Félix, Maxime Favier, Renaud Vinuesa, Arnaud Frade

CORRIDA SUD EST

 

Ganaderia La Quinta, Maxime Solera, AEFTC, Sola Calmet, ganaderia Juliette et Christohe Fano, Orchestre Chicuelo II

 

CORRIDA SUD OUEST

Ganaderia Pedraza de Yeltes, Desierto, ganaderira Los Manos, Yon Lamothe, ganaderia du Lartet, l'équipe médicale de l'AMAC

 

Juan Bautista
remporte le prix du meilleur torero de l'année pour
sa saison exceptionnelle

uctpr,méjanes,course camarguaise