Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

09/04/2017

SAINT-CHAPTES *COURSE DE SOLIDARITE*

Course du samedi 8 avril 2017 - Taureaux jeunes


De la passion
pour le souvenir d’Andréa

saint-chaptes,au nom d'andrea,course camarguaise


saint-chaptes,au nom d'andrea,course camarguaiseSous l’impulsion de Laurent Rey, membre de la FFCC, cette manifestation au profit de la bonne cause (l'association "Au nom d'Andréa") a pu voir le jour en pays de Gardounenque, avec le parrainage pour cette édition de l’As Joackim Cadenas ainsi que de l’international du quinze de France, Nicolas Mas. Le monde de la bouvine sensible à cet engagement a répondu présent comme à chaque fois que la situation l’impose. Diverses personnalités politique et sportive ont également tenu à participer à cette manifestation en toute humilité. Voilà un beau geste !

Une première partie bien animée avec le premier de la manade Fabre Mailhan (N.148) qui mesure rapidement la piste et prend ses marques. Le goût et l’anticipation font sa force. Il ne demande qu’à grandir et c’est fort dommage que le disque ce soit fait aussi discret. Du même élevage,  le 105 qui règle promptement son jeu et se cale aux planches. Les engagements vont bon train dans les séries et on peut voir qu'il connaît déjà son métier, ce qui ravit le public qui apprécie tout autant les beaux gestes des hommes (6 Carmen et retour).
La manade du Juge présente son 002 qui met les gaz pour terminer à la planche. Ce numéro fait preuve d’enthousiasme et ne demande  qu’à en découdre avec ses adversaires, ce qui déclenche la réjouissance sur les tribunes (3 Carmen et retour).

Le retour d’entracte voit évoluer le 907 de Fabre-Mailhan avec une aisance et un tempérament cocardier, rien ne lui échappe, avec lui les hommes sont dans l’œil du cyclone. Pas d’erreur c’est un biou de premier ordre (2 Carmen et retour).
Le Juge présente son numéro 138, très réactif aux crochets qui le coiffent. Il va pousser dans les bois ses partenaires qui s’élancent dans un ballet qui met en valeur ses qualités et sa place en piste. La devise Fabre Mailhan envoie le 022. Attention chaud devant ! Il vient hardiment sur la troupe, coupe le terrain pour venir de plus en plus fort à l’estribo, là c’est du lourd !
Et pour finir, le 033 du même élevage, tout aussi percutant que le précédent, avec en prime des envolées de plus en plus spectaculaires comme derrière Auzolle qui se retrouve projeté au troisième rang. Du grand frisson pour conclure. Un grand bravo à tous !

 

Texte et photos
ERIC MARC

Entrée : 3/4 d'arène. Organisateur : Comité des Fêtes. Président : Guy Chaneac. Raseteurs droitiers : Auzolle, Douville, Moine. Raseteurs gauchers : Poujol, Ricci, Aliaoui. Tourneurs : Fadil

LES PARRAINS
Joachim Cadenas et Nicolas Mas

saint-chaptes,au nom d'andrea,course camarguaise

*********************

27/03/2017

MAUGUIO * TROPHEE 3M * 1re journée

mauguio,trophée 3m,marignan,estepous,margasse,attila,course camarguaise

Lundi 27 mars 2017

Estepous et Marignan
premiers récompensés du Trophée 3M

mauguio,trophée 3m,marignan,estepous,margasse,attila,course camarguaiseSous le soleil revenu, la capelado est superbe, les danses des Arlésiennes de la Pichoto Camargo grâcieuses et les cavalières de l'écurie de Faustine impeccables dans leurs reprises savamment réglées. 

Le public s'est déplacé en nombre et se retire sur de bonnes impressions. Estepous fait un redoutable premier dont l'attitude cocardière et la dangerosité sont justement récompensées (I. Benafitou et Ayme en font les frais), Attila tout en vélocité et Margasse en puissance, font le trio du jour dans un ensemble qui n'a pas démérité loin de là en cette fin mars et la pluie de la veille. Côté raseteurs, Marignan affiche un calme et une classe supérieure, Ayme reprend le crochet avec une envie qui manque lui coûter cher (avec Estepous), les autres manquent encore de repères et de distance avec les taureaux mais tous oeuvrent en qualité.

Estepous (Guillierme).- ça démarre à fond par des attaques aux planches en rafale (Ayme, Benafitou, Marignan) pour 2'30 les pompons. aux ficelles, Estepous prend position avec un air de ne pas y toucher. Mais celui qui est un peu court une fois la tête passée, se trouve dangereusement enfermé. Ayme passe sous le marchepied, Ilias Benafitou se fait rattraper aux barrières, zébrer le pantalon et écraser la jambe  contre la planche (il devra quitter la piste). Estepous lui, se décale un peu, et souffle le chaud et le froid. Sérieux et dangereux, il rentre ses ficelles. 7 Carmen et retour.

Vauban (Paulin) demande de la séduction ce que font Ayme et Marignan pour des ripostes abouties en coups aux planches (5 pour 3 Carmen). 5 minutes aux rubans. Aux ficelles, se déplace le long des planches, parfois distrait, mais tamponne après Favier, Belgourari (2 Carmen). Branché sur courant alternatif, il garde une ficelle en silence. 

Aparicio (Rouquette), fermement positionné, il joue une partition cocardière classique avec une vigilance jamais prise à défaut et un bon positionnement. Les rubans demandent 5 minutes aux hommes qu'Aparicio déplacent à sa guise avec une grande maîtrise de la piste. Sérieux, il conserve ses ficelles. 1 Carmen et retour. 

Toronto (La Galère).- Disponible, il se livre et trouve l'angle de la présidence. Ciaccchini, surpris, est embarqué dans les longues cornes astifines, il s'en sort juste. Véloce, Toronto pousse en finition, se dégage des hommes qu'il oblige à changer de trajectoire. Avec Marignan, le plus assidu, le duo fonctionne bien. Vaillant et sérieux, lui aussi, rentre ses ficelles. 3 Carmen et retour.

Attila (Lautier).- Bien placé, il tient tout le monde à l'oeil. Les hommes se méfient de sa vitesse alors ils tergiversent et Attila monte à l'assaut. Virevoltant dans les séries, il enferme dangereusement les hommes, Favier par exemple ou Ciacchini à qui il déchire le pantalon. Une seule corne certes mais il sait de quel côté elle se trouve. Termine très fort sur de longs enchaînements où il ne lâche rien et dont il sort vainqueur avec ses ficelles. 6 Carmen et retour.

Margasse (Rambier).- La fougue et la puissance de l'étalon équilibrées par une attitude très cocardière. Un peu décalé, il reste concentré et les hommes, fatigués, ne lui sautent pas dessus. Quand ça démarre, il enchaîne, et ponctue de puissants coups aux planches (Aliaga, Ciacchini), sa rapidité fait mouche, Ouffe je jette comme il peut en contre-piste... Marignan se lance pour une violente arrivée aux planches, Favier passe juste au prix d'un "écart" digne d'un Landais. Ficelles à 500€, le public vibre et l'étalon brille et domine. C'est lui qui a le dernier mot et rentre ses bobines. 8 Carmen et retour. 

Quintillien (Les Termes).- Chasse et promène le long des planches au trot un peu distrait. Mais fait feu de tout bois après Ciacchini. Remuant mais participatif, il se montre explosif sur une rafale aux planches Moine - Favier, réitère sur Favier. Le barricadier se disperse un peu, les hommes ressentent la fatigue, du coup ses dix minutes de course sont un peu pâles. A revoir. 4 Carmen.

Texte et photos
MARTINE ALIAGA

Niveau As HT. Entrée : 2/3 d'arène. Org. Service  culture. Président Bruno Séguier. Raseteurs droitiers : Ayme, Belgourari (sort au 5e), Moine (rentre au 4e), I. Benafitou (sort au 1er), Marignan, Ciacchini. Gauchers : Bouhargane, M. Favier, Aliaga, Ouffe, Allam. Tourneurs : Elberrack, Moulins, C. Garcia, B. Joseph.

mauguio,trophée 3m,marignan,estepous,margasse,attila,course camarguaise

Ilias Benafitou rattrapé par Estepous

*********

Les écuries de Faustine

mauguio,trophée 3m,marignan,estepous,margasse,attila,course camarguaise

mauguio,trophée 3m,marignan,estepous,margasse,attila,course camarguaise

mauguio,trophée 3m,marignan,estepous,margasse,attila,course camarguaise

*************

La pichoto camargo

mauguio,trophée 3m,marignan,estepous,margasse,attila,course camarguaise

19/03/2017

BELLEGARDE

Le sérieux d'une belle affiche

bellegarde,galant,saint-eloi,favier,zekroui,course camarguaise

Galant met le turbo après Maxime Favier

La Jeunesse bellegardaise s'implique de belle manière et ses efforts de monter un plateau de qualité paient. La course est belle et le public satisfait. Les trophées récompensent Maxime Favier (aux points) et Youssef Zekraoui (animateur), c'est mérité ! L'entente en piste est bonne, Les 3 As (avec Katif) tiennent leur rôle, les jeunes Castell, Bressy ne font pas de la figuration et Robert se remarque en 2e partie.

Côté taureaux, c'est solide et intéressant. Saint-Eloi et sa générosité spectaculaire offrent le trophée à la manade La Galère, mais Galant de Saint-Germain est impressionnant dans le style cocardier finisseur. Tous les autres tiennent bien leur rôle.

Salme (Didelot-Langlade) se dégourdit d'abord les pattes et montre de l'entrain aux barrières (se soulève après Favier, Zekraoui) conservant son 2gland jusqu'à mi parcours. Avec un placement plus assuré aux ficelles, pose des difficultés.Ziko Katif assure, Bressy se fait quicher aux planches. Attentif et sérieux, rentre ses ficelles en musique.

Muscadin (Fournier).- Toujours à fond, il s'intéresse et se donne. A mi parcours, sélectionne un peu, Maxime Favier fait l'effort et, titillé, Muscadin conclut (2 fois), Garde ses ficelles bien difficiles d'accès à l'intérieur de ses petites cornes refermées. Rentre ses ficelles.

Calisse (Sylvéréal).- Véloce avec son physique profilé, il fait du large à grandes enjambées. Ses cornes fines et impressionnantes menacent. Katif et Zekraoui s'y collent pour des longueurs. Calisse s'emporte après Castell, Ziko, plusieur sfois. Surveille les départs et ferme la porte par quelques pas. Lâche ses ficelles sur les dernières minutes. Musique.

Après l'entracte, Oscar de La Galère vient saluer une dernière fois avant la retraite. 57 courses au compteur et de multiples trophées pour ce vétéran des pistes qui, à 16 ans, place deux belles conclusions en guise d'au revoir.

Campéon (Pagès).- Puissant, autoritaire, les hommes l'abordent prudemment d'autant qu'il se projette aux planches à chaque finition. Cocardier, sélectionne ses départs et choisit les invitations bien engagées. Raccompagne méchamment et apprécie les gauchers. Rentre ses ficelles en musique.

Galant (Saint-Germain).- Gros caractère qui impose son sens du combat. Repousse les hommes à la frontière, et le premier raset de Zekaroui est honoré au-dessus des planches. Fracasse après Favier, ne supporte pas grand monde dans son proche entourage, et s'approprie toute la piste. Avec beaucoup de méchanceté exprimée, honore les séries qu'il conclut de bon coeur (Favier, Robert). Taureau au registre complet très intéressant. Rentre une ficelle. Carmen.

 

bellegarde,galant,saint-eloi,favier,zekroui,course camarguaiseSaint-Eloi (La Galère).- D'entrée tamponne à chaque occasion ce qui occasionne un multitude de coups de barrière très engagés. Favier, Zekraoui, Robert le plus souvent pour une tendance gauchère, mais aussi quelques actions d'envergure à droite Castell, Bressy. Une énorme générosité récompensée à maintes reprises et retour sur l'air de Bizet presque au terme.

Gotham de Roumanille montre de la fougue dans les séries et se hisse en finition, malgré son inexpérience. Les hommes jettent leurs derniers feux, la fatigue se fait sentir . Place à la remise des prix.

Texte et photos
MARTINE ALIAGA

Samedi 18 mars. Niveau Avenir HT. Entrée : une grosse demi-arène. Président : Joris Alvarez. Raseteurs droitiers : Bressy, Robert, Castell, Katif. Gauchers : Favier, Zekraoui, El Mahboub. Tourneurs : F. Lopez, Cuallado, Lebrun, Roux.

Palmarès : meilleur raseteur aux points Maxime Favier. Meilleur animateur Youssef Zekraoui. Meilleur taureau : Saint-Eloi de La Galère, Galant de Sdaint-Germain aurait pu aussi bien y prétendre.

***********

Une belle action de Calisse

bellegarde,galant,saint-eloi,favier,zekroui,course camarguaise

▼ Campéon

bellegarde,galant,saint-eloi,favier,zekroui,course camarguaise

▼ Galant 

bellegarde,galant,saint-eloi,favier,zekroui,course camarguaise

▼ Saint-Eloi

bellegarde,galant,saint-eloi,favier,zekroui,course camarguaise

bellegarde,galant,saint-eloi,favier,zekroui,course camarguaise

*********************

 

12/03/2017

LANSARGUES *CONGRES TROPHEE LACROIX

Lundi 13 mars 2017

Cruchot, Moka, Lebrau
pour une bonne entame

 

IMG_7967.JPG

Une capelado riche ou rien ni personne ne manquait, si ce n’est le soleil qui avait décidé de se cacher pour cette première de la saison. Après une première partie  sans grands moments de tauromachie, la seconde n'allaitpas laisser le public indifférent avec Cruchot, Moka et à un degré moindre Lebrau.
Chez les blancs, c’est déjà la forme. J. Martin, Y Zekraoui sont constants, F Martin et R Marquis se révèlent à mi-course alors que les autres s’investissent à leur rythme.
IMG_7758 - COHIBA (F. Mailhan) sur F MARTIN.JPGCohiba (F. Mailhan) : A un rythme effréné et plus disposé à gauche, il répond en signant quelques trajectoires derrière J Martin, Y Zekraoui (2). Aux ficelles, qu’il conserve en silence il dirige les hostilités jusqu’à en découdre en s’évadant 3 fois. 3 Carmen
⇐ Photo : COHIBA testeje à l'approche du crochet de F. Martin
 
IMG_7774 - NOTAIRE (Cuillé) sur G ROBERT.JPG
Notaire (Cuillé) : Sans s’imposer les pompons volent rapidement. Irrégulier, imprévisible, se signale derrière G Robert, Z Katif, F Martin, R Marquis et J Martin (3). 3 Carmen pendant, il rentre ses ficelles.
        Photo : Notaire s'engage avec force derrière G. Robert
 
Pedro (Lautier) : Soumis à rude épreuve, 3’ et on passe aux ficelles. Sans véritablement se caler, il IMG_7797 - PEDRO (Lautier) sur KATIF.JPGanticipe une paire de départ (Katif, Marquis, Félix) avant d’apporter plus de tenue. Alors, ses répliques deviennent plus déterminées. Ficelles intacte, son 5eme Carmen le raccompagne.
⇐ Pedro anticipe Z. Katif
Cruchot (La Galère) : Appliqué et  illico resto dans le coup il enchaîne les rasets en CRUCHOT sur  J MARTIN.JPGpoussant de plus en plus ses réparties, conclues la plupart du temps par une arrivée ou il se lève aux planches. Zekraoui (3), J Martin (2) et Marquis l’entrainent avec eux dans de beaux échanges sous l’air de Bizet qui résonne en continu (11 fois). Cède une ficelle aux termes d’une course intense et soutenue. Carmen au retour.
⇐  Cruchot raccompagne sévèrement J. MartinLEBRAU (Laurent) sur ZEKRAOUI.JPG
Lebrau (Laurent) : Dès l’attaque, enjambe derrière Zekraoui avant de récidiver sur Robert. Aux ficelles ou sa préférence gauchiste s’affirme. Il rejoint à nouveau en contrepiste Zekraoui et par deux fois J Martin, dont une ou il se fera malmené. Cède une ficelle. Les honneurs 5 fois pendant renouvelés à son retour.
 
                           Lebrau se dresse derrière Y. Zekraoui 
 
MOKA (Rousty) sur MARQUIS.jpgMoka (Rousty) : Volontaire, même trop parfois, il ne va pas faire de la demie mesure  avec une dizaine d’actions à son actif en conclusion de sites, parfois anticipés comme derrière F Martin (4), Marquis (2), Allam ou encore Katif (avec saut). Vaillant, spectaculaire à souhait, il cède sa 1ere ficelle (350€) à F Martin au terme d’un quart d’heure riche en brio. 8 Carmen
⇐ Photo : Poursuite serrée de Moka sur R MarquisLOU GAU (Ricard) sur F MARTIN.JPG
Lou Gaou (Ricard) : Bouleguant sans cesse, il ne va guère inspirer les hommes si ce n’est J et  F Martin qui vont l’amener de l’autre côté des barrières à 4 reprises. 5 Carmen plus rentrée cocarde intacte.

                               Photo : Lou Gaou s'envole aux trousses de F. Martin ⇒

Entrée : Le plein
Organisateurs : Cté des Fêtes
Présidence : Aurelien Laget
Raseteurs : Droitiers : V Félix (sort au 5eme), Ziko Katif, L Faure, F Martin,  
       Gauchers : Y Zekraoui, J Martin, R Marquis, G Robert, F Allam
Tourneurs : L Esteve, A Perez, F Jockin, E Cuallado, F Lopez
Les Prix : Le Trophée Louis Lacroix : CRUCHOT (La Galère) - Meilleur Animateur : J. MARTIN

Texte et photos
Cyril Daniel

20/02/2017

COURSES AU PLAN

A Bellegarde, dimanche 19 février 2017

Des jeunes et des taureaux... 

Reportage photos de Georges Martin

Chaud... Chaud !

BELLEGARDE2PHGM.jpg

BELLEGARDE3PHGM.jpg

BELLEGARDE4PHGM.jpg

BELLEGARDE5PHGM.jpg

BELLEGARDE6PHGM.jpg

BELLEGARDE7PHGM.jpg

BELLEGARDE8PHGM.jpg

BELLEGARDE9PHGM.jpg

Manades Les Baumelles, Tommy, La Galère

*****************

13/11/2016

SAINT LAURENT D'AIGOUZE - CTPR LOU BAJAN de Marsillargues

Course du 13 novembre 2016

LA TREVE HIVERNALE AVANT L’HEURE

IMG_5740 - TOSCAN (Raynaud) - Ch CLARION.JPG

Toscan (Raynaud) s'engage derrière Christophe CLARION

Entrée : 1/3 - Organisateurs : CTPR Lou Bajan - Marsillargues. Présidence : Aurélien Laget. Raseteurs : Droitiers : T Roig (se retire sur blessure au 3e) , J Vic. Gauchers :  J Robert, R Marquis, C Clarion, R Errik. Tourneurs : M Arnel –  F Lopez

Avec leurs arènes démolies pour divers travaux, le Club Taurin marsillarguois a enjambé le Vidourle pou se rentre chez leurs amis saint-laurentais pour les derniers prémices de la saison.

IMG_5705.JPGLa course débute avec demi-heure de retard, les raseteurs constatant la piste glissante lors de la capelado, nécessitant le passage de la barre. IMG_5708.JPGF. Martin et G Montesinos défaillants sont remplacés. Avec 4  gauchers pour 2 droitiers (puis 1 après le retrait  de Roig) la course a souffert certes du  déséquilibre mais aussi d’un manque d’implication des blancs présents et ce même si Clarion et Robert se démènent par étapes.  A l’arrivée, le duo de la famille Raynaud (le plus raseté) domine ce concours, celui de la Famille Cuillé (un peu moins sollicité) s’en sort pas mal alors que le trio de la famille Blanc ne peut se mettre en valeur souffrant d’un manque d’opposition…..  1 cocarde, 2 glands et 14 ficelles retournent au toril. Les projecteurs s’allument au 5e taureau, les froideurs de l’hiver naissant pénètrent les spectateurs, le rideau vient de tomber sur la saison 2016. Il était temps !

IMG_5721 - EPERVIER sur G ROBERT.JPGEpervier (Cuillé) : Positionné aux planches il est plus incisif à gauche. 2 allonges de Clarion et de Robert déclenchent le disque rejoué au retour, ficelles en place.

Départ  d'Epervier sur Geoffrey ROBERT

Toscan (Raynaud): Rondinaïre de 1 ere, il dirige les débats. Se gaspillant pas inutilement, les cites les plus appliqués sont coupés et poursuivis avec vivacité jusqu’aux planches ou quand, la corne ne vient pas en menace, l’engagement est intentionné comme derrière Clarion (2), Errik (2), Marquis (2) et Robert. 8 Carmen retour inclus avec ses ficelles.

Verdoun (Blanc) : Instable, les hommes tentent mais n’y arrivent pas toujours. IMG_5771 - VERDOUN (Blanc)  et R MARQUIS.JPGPositionné, il s’engage mais a tendance à dévier sa trajectoire au contact des crochets en donnant un sec coup de tête dont Roig sera victime. Une série à la 10 eme ainsi qu’une ligne derrière Robert font tourner le disque. Ne cède qu’un gland.

                                     Tête à tête Rudy Marquis et Verdoun ⇑

IMG_5781 - FUSTIE (Blanc) sur G ROBERT.JPGFustié (Blanc) : Ce grand bannu ne recevra qu’une quinzaine de raset où  il laissera entrevoir des qualités notamment derrière Robert (2) et Errik. Ne cède que la coupe cocarde et un gland. 3 Carmen plus rentrée.

Fustié menaçant de ses grande corne Geoffrey Robert

IMG_5810 - MASSENANT tape derrière J VIC.JPGMassena (Cuillé) : De la volonté, de l’application dans ses échanges et ses finitions (tape sur Vic 2 fois et bascule derrière Marquis). Souffre d’un travail light. 3 Carmen plus rentrée.

⇐ Massena s'engage derrière Jonathan Vic

St Eloi (Blanc) : De vices réactions, accélérées sur lesIMG_5830 - ST ELOI (Blanc) sur G ROBERT.JPG longueurs en font un redoutable adversaire dans ses arrivées. Robert (2), Vic (2) l’entrainent avec eux sur les planches. Des Carmen, retour inclus, ficelles intactes.

      Engagement menaçant de St Eloi derrière Geoffrey Robert ⇒

IMG_5856 MACHAIRE (Raynaud) sur G ROBERT.JPGMachaire (Raynaud) : Abordé sans hésitation, ses réactions sont intentionnées, cornes à l’affut. L’homme à portée, l’arrivée est puissante et l’engagement est total comme derrière Errik (2), Clarion, Robert (2 dont un avec saut). Les derniers Carmen résonnent (4).

⇐ Finition de Machaïre sur Geoffrey Robert

 

Texte et Photos
CYRIL DANIEL

12/11/2016

SAINT LAURENT D'AIGOUZE - * Ligue, Course de Presélection*

Course du 12 novembre 2016

L’AVENIR, VU DES GRADINS

IMG_5594 - n°151 (Lagarde) s'engage derrière Lucas DANNA.JPG

n°151 (Lagarde) s'engage derrière Lucas DANNA

Course de présélection pour les stagiaires 2017, organisée par le Club Taurin Paul Ricard Lou Bandot en clôture de sa saison.

IMG_5578 - n°122 (Nicollin) sur Belkacem BENHAMMOU.JPGIssus tout droit des écoles de raseteurs, ce sont 7 jeunes qui se sont présentés à Thierry Cure au moment de la capelado. Didier Dunan et Tommy Tourreau officiant comme tourneurs.

⇐  n°122 (Nicollin) sur Belkacem BENHAMMOU

Certains de ces jeunes ont laissé entrevoir un petit quelque chose dans leur comportement, leurs réflexes et surtout leur adaptation aux attitudes des taureaux. Mais dans l’ensemble, qu’ils se nomment Emeric Assenat, Tom Charrade, Corentin Barbier, Lucas Danna, Robin Ménargues, Dorian Mangion remplacé après la pause par Michelier ou  Belkacem Benhammou, aucun ne parvient à se démarquer. IMG_5559 - n°159 (Nicollin) sur Emeric ASSENAT.JPG

D’ailleurs, sur les gradins, biens garnis, les plus pessimistes se posaient des questions, les optimistes languissaient déjà les ligues de l’an prochain alors que les réalistes disaient que l’hiver allé porter conseil et que peut-être...

                                            n°159 (Nicollin) sur Emeric ASSENAT

IMG_5611 - Envole du n°117 (Lagarde) derrière Lucas DANNA.JPGQuoiqu’il en soit, avec un style qui leur appartient (prise de taureaux arrêtés, prise de taureaux en déplacement, prise de taureaux sur les reprises, rasets longs, rasets courts, rasets coquins, et oui déjà) chacun a su s’attirer les regards surtout en seconde partie. La première étant plus irrégulière et moins rythmée, le temps que tout le monde prenne ses marques et repères.

Envol du n°117 (Lagarde) derrière Lucas DANNA

Côté bétail, ce ne fut pas mal non plus. Alors que la manade Nicollin avait joué sur unIMG_5670 - n°120 (Lagarde) s'engage derrière Belkacem BENHAMMOU.JPG lot d’une noblesse sans reproche (n°159**, n°122*, n°354, n°323***) avec un petit plus pour le 1er et le dernier) la manade Bernard Lagarde a quant à elle  fournie 4 taureaux (n°112, n°151**, n°117**, n°210***), hormis le 1er, atomiques dans leurs arrivées aux planches et pleins de vaillance.

Envol du n°117 (Lagarde) derrière Lucas DANNA  ⇒

 

⇓ Yannick MICHELIER à la tête du n°354 (Nicollin)

IMG_5644- Yannick MICHELIER  à la tête du n°354 (Nicollin).JPG

  IMG_5571 - n°112 (Lagarde) sur Corentin BARBIE.JPG

n°112 (Lagarde) sur Corentin BARBIE

IMG_5698 - Arrivée serrée du n°323 (Nicollin) et Corentin BARBIE.JPG

▲ Arrivée serrée du n°323 (Nicollin)
et Corentin BARBIE

 Texte et Photos
CYRIL DANIEL

GALLARGUES-LE-MONTUEUX *FETE DE LA SAINT-MARTIN*

Course du 11 novembre 2016

A, A, A, Ah la belle nourride !

gallargues,guillierme,course camarguaise

L'action du  jour, Amistadou aux trousses de Clarion.

Araire, Arquet, Amourié, Ameloun, Amistadou, Abelu... Tous Guillierme, tous nés en 2011. Tous soigneusement et originalement baptisés. Un belle attention d'un manadier à ses cocardiers. La cerise des Espelly sur le gâteau de Guillierme. Et quelle belle nourride en ce 11 novembre de Saint-Martin à Gallargues-le-Montueux où le public se presse dans une ambiance bon enfant. La Gardounenque ouvre le bal, la cartagène de la famille Granier chauffe l'entracte et la bandido clôture dans les rues noires de monde. Entretemps, les raseteurs font de leur mieux, les qualités des jeunes cocardiers font naître de réels espoirs, le public est content... Une bonne après-midi de bouvine.

Araire.- Petit à petit se prête au jeu après avoir baroulé. Mais une fois en place, se livre avec fougue, trouve les angles, pousse après Vacaresse, Sanchez. Montre du caractère et de la maturité pour ses 5 ans et rentre une ficelle. 4 Carmen et retour.

Arquet.- Plus brouillon, il veut tout prendre mais avec un bel entrain se cabre après Sanchez (2 fois), brise les planches. Gagne en férocité pour frapper après Vacaresse. 10 minutes, inégales. 3  Carmen et retour.

Amourié.- Ne suit pas obligatoirement mais peut se jeter en finition. Alterne les ripostes puissantes et un peu de déchet. Laisse sa 2e ficelle au terme. 2 Carmen et retour.

Ameloun.- Un trait de rapidité, un trait de retenue, un trait de vigilance. Un cocktail de complexité qui tient les hommes en respect. Des enfermées (Montesinos), quelques anticipations, des enchaînements bien corsés et une cocarde qui monte à 200€ et qu'il se garde. 4 Carmen et retour.

Amistadou.- Se prête au jeu avec vaillance et se cabre au final envoyant une méchante corne en finition (Sanchez). Laisse un peu passer pour se reprendre et terminer son 1/4 d'heure a mas. Des actions aux planches dont ce terrible engagement après Clarion qui frise l'accrochage. Le gaucher mettra un point d'honneur à retenter sa chance pour de spectaculaires finitions. 5 Carmen et retour avec un gland.

Abelu.- Le grand banu se disperse, les hommes relâchent un peu le travail. Quelques échanges plus ou moins poussés (Clarion, Montesinos, Vacaresse). ça manque un peu d'intensité (Abelu garde ses ficelles avec 2 Carmen et retour) mais, peu importe, sur l'ensemble de la course, chacun - en blanc ou en noir - a fait le boulot. Carmen !

MARTINE ALIAGA
Photo LAURENT SONZOGNI

Vendredi 11 novembre. Entrée : plein. Organisateur : comité des fêtes. Président : Thierry Tosas. Raseteurs droitiers : Montesinos, Ameraoui, Vacaresse, Ibarra. Gauchers : Sanchez, Clarion, Gougeon. Tourneurs : Joseph, Ménargues, Fargier.

02/11/2016

SAINT-GILLES *NIVEAU AS* GLAND D'OR - TROPHEE SANTEN

Course du mardi 1er novembre 2016

Optimus, Four, Zekraoui
aux premières places

blogoptimusphmali.jpg

Dominateur au possible,
Optimus fait la planche après Bastien Four (photo Mali)

Optimus éclipse éclipse largement ses compagnons de toril; Four, adroit, prend la tête au finish (au nombre de cocardes levées) devant Zekraoui, omniprésent, et Cadenas pour pimenter les débats, voilà résumée cette dernière course réussie des arènes saint-gilloises. 

La première partie peine un peu à enflammer des gradins très bien garnis, mais le rythme s’intensifie petit à petit, le suspense pour la victoire entretenant la flamme. Et quelle course d’un Optimus alliant placement, méchanceté, coups aux planches pour imposer sa loi.
Bimbe (Cougourlier).- Attaqué bon train, se déplace le long du pourtour et pousse quelquefois. Ensuite, il affirme son placement et conclut à plusieurs reprises (Cadenas, Zekraoui, Favier). Mais les nombreux tours de ficelles n’incitent pas les hommes à l’assiduité. 3 Carmen et retour.
Desbana (Lautier).- Alterne les moments statiques et quelques méchantes ripostes pour 8 minutes les rubans (2 Carmen. Aux ficelles, les hommes butent sur son inconstance et, sur la fin, sur sa non coopération.
Serpatier (Blanc-Espelly).- Se fait rapidement chiper ses rubans sur ses déplacements. Trottine, se décale, rode, mais surveille les départs qu’il déjoue à plusieurs reprises (Cadenas, 2 fois, Zekraoui). Les deux hommes sont les plus réguliers à sa tête et Serpatier intercale les ripostes sérieuses quand il se place, ou les poursuites serrées quand il se centre. Et même s’il n’appuie pas en finition, ses 11 minutes restent intéressantes. 5 Carmen et retour.
Galopin (Blanc).- Il se livre bravement sur un rythme soutenu pour 2 minutes les rubans. Aux ficelles, il ne passe pas la vitesse supérieure, se laissant raseter, offrant de belles séries et se rebellant parfois en lançant la corne. Mais il subit le tempo trépidant et sans concession même s’il garde une ficelle. 6 Carmen et retour.
Optimus (Les Baumelles).- Sa méchanceté et son envie de combattre sont visibles d’entrée où il bacèle à tout va. L’enfermée et la finition sur Zekraoui annoncent la suite. Placement, vigueur, domination... pour une dizaine d’impacts d’envergure aux planches, et quelques chaudes anticipations. Le taureau ne se jette pas pour rien et même si la 2e ficelle fortement primée attise les convoitises, il y met de l’ordre et ne la laisse à Cadenas que sur la trompette. 12 Carmen et retour.
Cueilli à froid, Lebrau (Laurent) voit ses rubans s’envoler. Méchant et fantasque, il saute seul ou après l’homme souvent par surprise comme sur Khaled qu’il malmène en contre-piste (3e minute). Trois raseteurs sont à égalité, Four, Cadenas, Zekraoui et la bagarre fait rage. Four lève la 1re ficelle dans la pagaille (10e), Lebrau reste inconstant mais toujours dangereux et Zekraoui lève la 2e à 14’30.
Moka (le Rousty).- Four et Zekraoui, à égalité, vont se démener. Moka met du mordant dans ses poursuites pour quelques coups aux planches. Cadenas se mêle au jeu. Moka abdique en 6 minutes. 4]Carmen et retour.


MARTINE ALIAGA

Bimbe appuie sa finition sur Maxime Favier (photo Michel Naval)

ST  GILLES  le 1  11  2016  Cland  D OR   (11).jpg

ST  GILLES  le 1  11  2016  Cland  D OR   (31).jpg

▲ Optimus rattrape Zekraoui (photo Michel Naval)

Remise des prix

ST  GILLES  le 1  11  2016  Cland  D OR   (50).jpg

Compétiteurs pendant la course, réunis à la remise des prix.
Image sympathique de Michel Naval


Gland d’Or à Bastien Four qui partagera le trophée avec Youssef Zekraoui, après avoir fini à égalité aux points mais départagés par les cocardes levées.
Prix François-Fabre à Optimus des Baumelles.

Mardi 1er novembre. Entrée : presque plein. Organisateur : Ass. des festivités. Président : D. Gaillard. Raseteurs droitiers : F. Martin, Cadenas, Belgourari, Auzolle, Moine. Gauchers : Zekraoui, M. Favier, Four, Poujol. Tourneurs : Jockin, Lopez, Khaled, Cuallado, Fouque.

***********

Frayeur avec Lebrau
sautant en contre-piste sur Khaled.
Plus de peur que de mal, heureusement.

blogLEBRAUKHALEDPHMALI.jpg

Photo Mali

*****************

31/10/2016

AUREILLE *COMPLETE GILLET*

Dimanche 30 Octobre 2016

DES GILLET SUR MESURE…

AUREILLE 30 10 015.JPG

Gros engagement de Mari-Peù avec Vincent Marignan

Entrée: ¾ Organisateur: CTPR Aureillois Présidence: A Noël Droitiers: Bressy, Ciacchini, Marignan. Gauchers: Bernard, Ferriol, Martin Cocher. Tourneurs: Beaujard, Dunan, Lizon.

La manade Gillet fête dans son fief cinquante ans d'existence dans une ambiance bon enfant et avec des taureaux taillés sur mesure pour l'événement. Malheureusement ça sent la fin de saison pour les hommes qui impriment peu de rythme malgré les bonnes velléités de Marignan. Malgré tout la première partie est plaisante tandis que la seconde à vocation spectaculaire manque de liant. Berlioz est le plus sérieux du lot.

Avec SÉVILLAN (1er) les blancs mènent la danse aux rubans sans qu'il ne démérite. Aux ficelles, il est plus appliqué après les gauchers et s'avère coopératif jusqu'à conserver une ficelle. 4 Carmen et rentrée. Avec ses larges cornes, BERLIOZ (2nd) est compliqué. Un placement rigoureux, une légère anticipation et des cornes menaçantes lui permettent de composer une symphonie sérieuse et sans fausse note. il rentre un gland en musique jouée trois fois. Franc, AMADÉUS (3ème) veut tout honorer aux rubans jusqu'à passer la tête au dessus des bois. Volontaire à souhait aux ficelles, il fait preuve d'un moral combatif et les conserve en musique jouée deux fois.

Expérimenté, MARI-PEÙ (4ème) une fois chauffé brise les planches après Marignan et comme à son habitude enclenche trois grandes percussions et une grosse enfermée sur Marignan mais au dernier tiers de course il gère le travail relatif des blancs même si Ciacchini se met en évidence avec cocarde et glands. Ficelles au toril avec 4 Carmen et retour. Décidé, AGÉNOR (5ème) attend, gratte le sable, saute et revient seul. Sur le premier vrai raset saute après Marignan. Il récidive après Marignan (3) et Bernard puis percute a nouveau Marignan mais le travail est trop relatif et les ficelles rentrent. 3 Carmen et rentrée. Mobile, CILAOS (6ème) défend rapidement ses ficelles. Pourtant il saute après l'homme ou peut percuter une demi-douzaine de fois mais après cinq minutes les hommes lâchent prise et le bioù finit en roue libre. Quel dommage........

AUREILLE 30 10 002.jpg

Duo Sévillan avec Enzo Bernard

AUREILLE 30 10 006.jpg

Anticipation de Berlioz sur Jérémy Ciacchini

AUREILLE 30 10 010.JPG

Arrivée d'Amadéus tête aux planches sur Vincent Marignan

AUREILLE 30 10 025.JPG

Percussion de Mari-Peu sur Enzo Bernard ci-dessus 

et Damien Martin Cocher ci-dessous

AUREILLE 30 10 030.JPG

AUREILLE 30 10 033.JPG

Envolée d'Agénor aux trousses de Vincent Marignan

AUREILLE 30 10 047.jpg

Cilaos s'engage avec Jérémy Ciacchiini

Texte et photos Eric AUPHAN