Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

08/05/2014

MOURIES *AS*

Jeudi 08 Mai 2014

MARI PEU DE TRÈS MAUVAIS POIL...

mouriès

 Mari-Peu (Gillet) et Ilias Bénafitou les deux vainqueurs de la journée

Entrée: ½ Organisateur: CT Mouriesen Présidence: P Gibert. Droitiers: I. Bénafitou Bruschet, Faure, Rey, Sabatier. Gauchers: Aliaga, Érrik, Favier, Rassir. Tourneurs: Cuallado, Dunan, Garcia C, Khaled, Ull.

Avec le décorum parfait, le 3ème trophée Daniel Pellegrin revient à Ilias Bénafitou (meilleur animateur) et à Mari-Peu de la manade Gillet explosif dans une première partie supérieure avec un excellent Raimu. Léo termine brillamment la seconde tandis que Quassard est un peu décevant et les raseteurs n’en profitent pas. Chez les blancs Bénafitou est récompensé à juste titre suivi de près par Érrik. Bruschet démarre bien mais cale après la pause. Le classement reflète l'activité de chacun sauf le manque de réussite de Rassir. Présidence généreuse et énergique de Philippe Gibert qui après un rappel à l’ordre aux tourneurs après le second taureau a ramené le calme.

Départs dans tous les sens aux rubans de ZEUS (Brestalou) qui sans refuser essuie la foudre blanche et défend illico ses ficelles. Il maîtrise un peu mieux l'espace et tout en subissant il offre dix minutes trente généreuses. 3 Carmen et retour. Malgré un début tonique, RAIMU (Fabre-Mailhan) est vite étouffé en deux minutes. Aux ficelles, il prend la main près des bois, coupe et s'approche des planches. Une belle débauche d'énergie et s'il rentre après treize minutes, c'est au terme d'une belle prestation. 5 Carmen et rentrée. Deux minutes et MARI PEU (Gillet) défend ses ficelles malgré deux belles actions toniques. Aux ficelles, il reste agressif aux planches et effectue une bonne quinzaine d'actions percutantes avec parfois sauts après l'homme ou bris de planches. Avec un cœur énorme, il rentre une ficelle sous les applaudissements nourris. 12 Carmen et retour.

A l'entrée de QUASSARD (Plo) on calcule pour toucher la tête. Pourtant il ne semble pas dans d'excellentes dispositions mais il baisse la tête et envoie les cornes à l'arrivée. Cocardier, on attaque les ficelles à la sixième et les rasets sont réfléchis. Sans son pep habituel, il calme l'ardeur des blancs et rentre ses ficelles (trop chargées d'après les hommes) alors qu'il nous a paru accessible. 4 Carmen et retour. ÉLÉGANT (Lautier) à besoin de rasets qui portent son nom pour le mettre en valeur. Hélas brave à souhait il ne les reçoit que rarement. Mobile, aux ficelles les sollicitations se liquéfient. Il les rentre intactes sans avoir été secoué. Silence en piste et au retour. Fougueux dès sa sortie, LÉO (Raynaud) à l'handicap de sa corpulence mais il compense avec beaucoup de générosité se jetant sur les planches avec plus ou moins de vigueur jusqu'à passer à travers ou au-delà. Il se cale aux barrières et assure le final percutant qu'il fallait le tout avec une corne menaçante.7 Carmen et retour.

 mouriès

L'entrée à la capélado de Daniel Pellegrin pour le 3ème Trophée portant son nom

mouriès

Jérémy Aliaga poursuivi par Zeus (Manade Brestalou)

mouriès

Belle attitude de Sofiane Rassir et de Raimu (Fabre-Mailhan)

mouriès

Mari-Peu (Manade Gillet) puissant derrière Errik proche du prix du meilleur animateur

mouriès

 Arrivée serrée de Sabatier avec Quassard (Plo)

mouriès

 Maxime Favier et Eléguant (Manade Lautier)

mouriès

Léo (Manade Raynaud) se soulève derrière Ilias Bénafitou ci-dessus et 

ci-dessous passe à travers les planches après Julien Rey

mouriès

Texte et photos Eric AUPHAN

Trophée des As : Érrik (15) Bruschet (11) I Bénafitou, Rey (9) Favier (7) Rassir (2) Aliaga (3)  Faure (1) Trophée des Raseteurs : Sabatier (16).