Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

09/02/2018

FFCC *ETATS GENERAUX DE LA COURSE CAMARGUAISE*

Vendredi 9 février 2018

Tourisme, spectacle et sport

ffcc,états généraux,mejanes,course camarguaise

Les personnalités de g. à d. : Nicolas Vergonzeanne (sauteur landais, organisateur de spectacles taurins), Renaud Vinuesa (manadier), François Loichet (ministère des Sports), Juan Bautista (torero), René Girard (entraîneur de foot), Maurice Galle (producteur de spectacles équestres) sous le feu des questions de Mandy Graillon

ffcc,états généraux,mejanes,course camarguaisePour les gens de bouvine présents et les invités extérieurs, les Etats généraux voulus par la FFCC, à Méjanes, ont eu le mérite de placer la course camarguaise dans la solennité. Décor et organisation adéquats, préparation en amont payante (badges, dossiers, questionnaires), plateaux d’invités cohérent sous le feu des questions de Mandy Graillon, tables rondes bien mixées entre les personnes, travail de synthèse...
Une journée dense menée au pas de charge où plus d’une centaine d’invités a phosphoré sur deux grands thèmes : quel avenir pour la course camarguaise ? Quelle évolution pour la compétition ? Dans le feu des débats, on a souvent entendu « tourisme, spectacle, sport, rigueur »... et surtout « respect ». Respect dû au taureau, en priorité et dans tous les cas de figure mais aussi respect des acteurs entre eux, du public, des règlements, de la parole donnée...
L’intention fédérale est louable, le brassage et la récolte d’idées fructueux malgré un état des lieux un peu trop morose par rapport à la réalité. Et comme concluait un acteur expérimenté : « Il faut faire avancer les choses, c’est bien, mais ne pas oublier tout ce qui fonctionne correctement ! »


MARTINE ALIAGA
PHOTOS GEORGES MARTIN

ffcc,états généraux,mejanes,course camarguaise

FLORILEGE DU PREMIER DEBRIEFING

A l’issue de l’après-midi, un rapide debriefing a été fait et livré aux présents avant que ne soit décortiquées et triées toutes les propositions.
Promotion : rapprochement avec les professionnels du tourisme. Donner un angle plus festif au spectacle de la course camarguaise. Réaliser un fascicule explicatif. Organiser des circuits pour les touristes et des packages d’une journée de course, du pré à l’arène (tri, encocardement, course). Associer la population locale. Cibler les leaders d’opinion pour qu’ils servent de vecteur de communication. Action auprès des jeunes : rencontres-échanges après les courses et master class dans les collèges.
Compétition : place du président de course, arbitre ou animateur ? Géré par la FFCC ? Valorisation de la qualité des courses par rapport à la quantité. Distinction entre les courses compétition et les courses événements.
Plus de liberté pour les organisateurs mais aussi plus de rigueur (?) Respect des réglements (sanctions). Charte à tous les acteurs sur le bon comportement et le respect. Mise en valeur du taureau. Classification des arènes.
Image de la course camarguaise : mettre en place un protocole solennel à la capelado et à la fin de la course. Valoriser les meilleurs (raseteur et taureau). Garder les acteurs en piste à la fin de la course pour salut.
Tarifs : adaptation des tarifs à la hauteur du spectacle. Cartes d’abonnement. Cartes jeunes.
FFCC : définir un cadre strict pour la saison. Gardienne de l’éthique et du respect des réglements. Professionnalisation de la FFCC.
Rapprochement et travail conjoint avec le Trophée Taurin. Valorisation du taureau et de la prise de risque du raseteur. Formation indispensable des jeunes.

▼ Après-midi studieuse et riche en propositions

ffcc,états généraux,mejanes,course camarguaise

16/01/2018

AVIGNON CHEVAL PASSION

Mardi 16 janvier 2018

La course camarguaise à Cheval Passion
du 17 au 21 janvier

rasetc.jpgUn hall, des arènes, un espace extérieur... La course camarguaise tiendra salon à Cheval Passion. La 33e édition de cet événement avignonnais à portée nationale et internationale - cette année sous le signe de la Camargue - s'ouvre au taureau et à la course camarguaise. La FFCC et l'ODCC 84 (Comité départemental Vaucluse) y investiront un stand dans le hall J aux côtés du Parc de Camargue, de l'AOP, des associations d'éleveurs de chevaux et des manadiers. Frédéric Niguet, secrétaire adjoint FFCC, coordonne les opérations : « L'intention est de montrer qu'on est capable de mettre en place une grosse organisation. A Cheval Passion, ce sont 100 000 visiteurs sur cinq jours, des publics différents en plus des afeciounas habituels à intéresser, à séduire ».

L'occasion de promouvoir la course camarguaise en tant que sport, d'expliquer les gestes des raseteurs, d'attirer l'attention sur l'élevage des taureaux pour une vision d'ensemble de la discipline.

Chaque jour une manade amènera des vaches emboulées pour des démonstrations par les stagiaires raseteurs (Ligue) décryptées par un animateur. Les écoles primaires et les collèges seront aussi accueillis... de futurs adeptes peut-être pour la carte « jeune afeciouna » mise en place gratuitement par la FFCC.

Dans ce temple des disciplines et arts équestres, le taureau camarguais indissociable partenaire du cheval, ne pouvait que compléter le large éventail des pratiques présentées. Sous le signe de la passion, les blanches cavales et les noirs cornus réunis.

MARTINE ALIAGA

Avignon, Cheval Passion du 17 au 21 janvier 2018

chevalpassion.jpg

Spectacles, animations, exposants, compétitions, conférences, métiers et formations du monde équestre, course camarguaise, cabaret, bodegas, Gala des Crinières d'Or.

Renseignements : 04 90 84 02 04

Camargue, Hall J, quelques RV : tous les jours 10h15, jeux découverte course camarguaise. 10h45, course camarguaise. 11h (sauf samedi) initiation. Tous les jours sauf jeudi. 15h et 17h, course camarguaise, 15h30, initiation. Jeudi 18 janvier, après-midi, ateliers FFCC.

 

20/12/2017

ODCC 84

Mercredi 20 décembre 2017

Le Vaucluse : Terre de Bouvino

FFCC,ODCC84,course camarguaise

A quoi reconnait-on une terre de bouvino, hormis bien évidemment la présence d'arènes et de manades ? Simplement à l'implication et au dévouement d'hommes et de femmes qui maintiennent la flamme taurine. Cette sacro-sainte fe di biòu qui a beaucoup plus de mérite lorsque vous n'êtes pas situés, ou proche du triangle d'Or, région où l'aficion vient tout naturellement aux arènes. Pour les autres, les excentrés, il faut faire de la promotion, de la communication touristique locale et régionale, et trouver les bons institutionnels pour vous soutenir. En clair: être sans cesse actif, réactif et sur le terrain. C'est le cas des trois clubs taurins vauclusiens, celui du Touréou Pernen, du Cavaillonnais et du Cavare de Cavaillon réunis sous la bannière de L'ODCC 84, du président Gérard Périno, seul relais départemental de la FFCC. A ce titre, ils participeront à Cheval Passion (voir plus bas).

En terres vauclusiennes, le terrain est occupé et la bonne parole portée avec des courses en pointe, des journées pédagogiques avec le Trophée du Vaucluse et des courses emboulées. A cet effet, les troupes de l'ODCC 84, ont fait tout dernièrement d'une pierre deux coups et en deux actes. C'est à dire que le vendredi 8 décembre tout d'abord, à Pernes-les-Fontaines, pour tirer le bilan d'activité, vite fait mais très bien fait par le secrétaire et président du Touréou, André Lauzier. Puis le second, en se donnant rendez-vous, le lendemain samedi 9 à la manade Agu pour lui remettre son prix, ainsi qu'à l'école taurine de Bouillargues. Une matinée en présence de la fidèle conseillère départementale du Canton de Pernes-les-Fontaines, Gisèle Brun, puis d'André Costelli, du Canton Avignon 3 et maire de Montfavet. Et après la lecture du palmarès, la photo de famille et une visite en pays, voilà venue l'occasion de discuter en compagnie du président Gérard Périno, en quelque sorte porte-parole de l'aficion vauclusienne.

Entretien avec Gérald Périno

Vous êtes le seul comité départemental en activité. Cela paraît paradoxal, pourquoi ?

Cette année, effectivement nous étions les seuls, car les trois autres départements n'avaient pas les gens pour faire les Comités nous a expliqué le secrétaire fédéral Christian Vallat. Et comme personne ne bougeait on a dit : on arrête. Mais la fédé voulant que nous continuions, on a demandé au président Hadrien Poujol de nous faire un courrier comme quoi la fédé était d'accord que l'on poursuive.

Personnellement vous tenez aussi le coup ?

Cela fait 8 ou 9 ans que je suis à la tête de l'ODCC 84, ça prend du temps, demander des subventions, s'occuper de la présidence, les réunions, j'aimerai un peu passer le flambeau.

Quels sont vos soutiens ?

L'investissement en tant que Comité Départemental est d’à-peu-près 600 €, et je remercie Gisèle Brun et André Costelli de leur soutien. Le but, là aussi, c'est de leur faire connaitre tout le travail qui est fait l'hiver par les manadiers.

Donc de fait comment va le Trophée du Vaucluse ?

C'était sa sixième année, on va essayer de le reconduire en 2018, car notre but, au travers de ces courses, c'est de faire de la pédagogie pour amener les gens aux arènes, et que les clubs taurins profitent de ce public lors de leurs courses en pointe. Ça permet aux manadiers qu'on prend, d'essayer et de découvrir des taureaux jeunes, tels : Sortéo d'Agu, Saint Vincent de Saint Antoine, un excellent Tau de Lautier, et pareillement aux jeunes des écoles.

Comment sélectionnez- vous les manadiers et les écoles de raseteurs ?

Pour les manadiers, on fait tourner car nous ne sommes pas polarisés uniquement sur les manades d'ici, pareil pour les écoles de raseteurs, on diversifie là-aussi chaque année, c'est un ensemble d'un peu tout ça que l'on recherche. Là, nous sommes en contact, on va en discuter avec Jean-Michel. En revanche pour les arènes nous avons que Pernes-les- Fontaines et Cavaillon.

Il se dit que des arènes seraient réactivées à Châteauneuf du Pape, c'est une très bonne nouvelle. Info ou intox ?

Info, c'est effectivement en pourparlers pour relancer, reconstruire des arènes, c'est Fred Niguet qui a la charge du dossier.

Vous serez de la partie à Cheval Passion ?

Dans la mesure où la FFCC sera présente, elle nous a demandé, par l'intermédiaire de Fred Niguet (responsable des délégués auprès de la fédé) qui est notre secrétaire adjoint, d'avoir et de tenir un stand.

Qu'aller vous y faire ?

Représenter l'ODCC 84 avec les clubs taurins du Vaucluse, puis animer des courses de vaches pendant cinq jours, ensuite on va essayer de faire pas mal de choses pour les gamins (jeunes) avec des quizz, fabriquer et remettre des devises etc etc... Bref, essayer de faire connaître ce qu'on fait et amener un public aux courses.

Un président heureux finalement ?

Oui bien sûr, même si j'aimerais que ça fonctionne encore mieux, tenez, je souhaiterais au moins une fois par an une rencontre avec le Comité directeur ou le bureau de la FFCC.

 

L'ODCC à Cheval Passion du 17 au 21 janvier 2018

 Courses avec les manades Agu le mercredi 17, Caillan le jeudi 18, Gillet le vendredi 19, Le Rhône le samedi 20, Gros le dimanche 21 et pour les raseteurs (écoles taurines à désigner par la fédération).

Palmarès trophée du Vaucluse 2017

1er prix avec 46 points le 122 de la manade Agu

Le 2e avec 43 points le 251 de la manade Richebois

Le 3e ex aequo avec 43 points le120 de la manade Agu

 Prix meilleure école taurine celle de Bouillargues.

 

Texte et propos recueillis
par Patrick PONS

Crédit photo
 Régine FEBRIER

15/12/2017

FFCC

Vendredi 15 décembre 2017

 

Le nouveau magazine fédéral

FFCCDEC2017PHMALI (2).JPG

De g. à d. : Ludovic Estevan, Christian Vallat, Hadrien Poujol, Serge Sastre, Jean Denat (représentant la Région Occitanie, partenaire FFCC).

C’était une promesse du candidat Poujol et de son équipe, c’est aujourd’hui une réalisation concrète que se réjouit d’annoncer le président fédéral. Le N.1 de « Course camarguaise, le magazine » est, ces jours-ci, acheminé gratuitement vers tous les licenciés et les partenaires. « La FFCC souffre d’un manque de communication, les licenciés ne sont pas au courant de ce qu’il s’y passe, ce magazine donnera gratuitement toutes les infos fédérales, explique Hadrien. De plus, les licenciés ont fait l’effort quand la fédé a été en difficulté en acceptant l’augmentation des licences, on se devait de ce retour positif ».

Ludovic Estevan pour la rédaction, Patrick Baille pour la mise en page, entourés du personnel FFCC et des photographes, livrent ce premier numéro. Coloré, dynamique, informatif ! Le titre Course camarguaise... « C’est logique ! Nous sommes une fédération sportive ». Tirage : 3011 exemplaires, adressés aux licenciés, aux mairies, collectivités et partenaires. « Dans le futur, nous essayerons de le diffuser à une plus grande échelle ». Pour le contenu : le travail des commissions (compétition, sécurité, discipline, sportive, communication) est rendu et accent est mis sur les pistes travaillées par la FFCC, la formation des élèves raseteurs et la protection des jeunes taureaux (Promesses de taureaux). S’affiche aussi l’adhésion de la FFCC à la politique du ministère des Sports par la participation au plan « Citoyens du sport » pour développer des partenariats avec les écoles, les centres sociaux et les réseaux liés aux handicapés.

Autre outil de promotion, à découvrir dans le magazine, la carte afeciouna pour les jeunes, les non licenciés, les touristes... Et un appel à s’exprimer pour préparer les Etats généraux de la Course camarguaise prévus en février 2018.Des articles, des photos et même une page découverte pour les plus jeunes... Un contenu dense pour ce premier opus d’une nouvelle série. Collectionneurs, il va falloir faire de la place sur les étagères !

TEXTE ET PHOTO
MARTINE ALIAGA

10/11/2017

FFCC

Vendredi 10 novembre 2017

Les jeunes sensibilisés
aux droits et devoirs

bellegardeecoleffccphci.jpg

Les nouveaux stagiaires 2018

Un des axes forts du projet sportif fédéral - à savoir l’accompagnement des élèves des écoles de raseteurs - s’est concrétisé en cette fin de saison par plusieurs manifestations. D’abord, un stage de perfectionnement de trois jours (24 au 26 octobre) au Scamandre. Puis le 4 novembre, à Bouillargues où, après des présélections organisées à Bouillargues, Aimargues, Baillargues, Noves, Vendargues, Montfrin et Sommières, les quinze nouveaux stagiaires pour les Ligues 2018 ont été présentés.

▼ A Gallician, les jeunes des écoles de raseteurs

ffccstagescamandre.jpg

A Gallician, les 14 élèves ont été sensibilisés au respect des différents interlocuteurs de la course camarguaise dont les taureaux. Ils ont reçu des informations sur le dopage et l’hygiène du sportif et ont pu échanger avec le manadier Jacques Blatière et l’ancien raseteur Jean-Marc Tognetti. Un travail technique complémentaire a pu être réalisé avec l’apport de la vidéo et des taureaux des élevages Vinuesa et Raynaud ont permis la concrétisation pratique des nouveaux acquis.

La commission sportive a, elle, sélectionné quinze élèves (après en avoir supervisé 30 de 9 écoles différentes) sur leurs qualités techniques, leur état d’esprit et leur comportement, après 7 courses, où 13 manades ont fourni le bétail adéquat. Lors de la dernière course à Bouillargues le 4 novembre, le bétail emboulé des manades Thibaud, Occitane, Hervas, Didelot, Le Rhône, Saint-Pierre et Le Joncas ont permis aux -encore - élèves de s’exprimer. En 2018, ils rasèteront « cornes nues » en Ligue.

A l’issue, Hadrien Poujol, président de la FFCC, a remercié « Benjamin Bini, responsable de la commission sportive, et Cyril Garcia, cadre technique sportif, et a tenu à saluer le travail des présidents et éducateurs des écoles de raseteurs, vecteurs des traditions et des valeurs de la course camarguaise ».

MARTINE ALIAGA
PHOTOS FFCC et CHRISTIAN ITIER

LES STAGIAIRES 2018

DSC_2445.JPG

A Bouillargues, le cocardier du Joncas N.854
et l'élève Lucas Lopez

se sont distingués

Ils rasèteront en Ligue la saison prochaine :

Anthony Denis et Hugo Dunan de l’école de raseteurs d’Arles.

Karim Chéli, Lenny Tissinier de Baillargues.

Rémy Chevalier, David Guerrero et Lucas Lopez de Bouillargues.

Kilian Martinez, Alexandre Roux de Fos.

Thomas Andrieu, Dorian Friak, Mathis Meseguer, de Mauguio.

Tom Charrade de Sommières.

Florian Ranc de Saint-Gilles. Tristan Isard de Saint-Laurent-d’Aigouze.

28/09/2017

FFCC : Rencontre avec les élus du Département de l'Hérault

Jeudi 28 septembre 2017

Le président Mesquida
à la manade Paulin

IMG_8672.JPG

Autour des deux présidents
- Kleber Mesquida pour l'Hérault, Hadrien Poujol pour la FFCC -
les élus (Yvon Bourrel, Yvon Pellet,
Claudine Vassas-Mejri, Jean-Luc Bergeon).
A droite,  le colonel Lettermann

commandant le groupement de gendarmerie
départementale de l'Hérault

et à gauche, Jean-François Dumont d'Hérault Sports

Les réunions protocolaires pour expliquer la course camarguaise, établir des projets, des partenariats... c’est bien. Mais pour ressentir le monde de la bouvine, il faut commencer par le début, l’élevage des taureaux. Hadrien Poujol, président de la FFCC, le sait bien et a invité dernièrement, le président du Département de l’Hérault, Kleber Mesquida à la manade Paulin à Candillargues. « Une rencontre cordiale, directe et concrète » comme l’a qualifiée M. Mesquida, qui permet de sceller une subvention de 40 000€ accordée par le Département « sur la base de projets fédéraux en adéquation avec la valorisation du territoire, de l’histoire, du patrimoine, de la culture... C’est important pour l’Hérault, riche humainement et géographiquement ».
Et le président FFCC de rappeler les pistes suivies : « Pédagogie autour de la course camarguaise dans les écoles, auprès des nouveaux arrivants, la formation des éducateurs ou la réforme du haut niveau... Dossiers qui n’avanceront qu’avec l’aide des collectivités ». Jean-Luc Bergeon, représentant la Région Occitanie, élu et afeciouna convaincu, d’appeler de ses vœux l’alignement de la Région sur le Département 34. Ce qui selon les propos des uns et des autres devrait être fait rapidement. Les autres élus présents - Yvon Pellet, Claudine Vassas-Mejri, Yvon Bourrel - Jean-François Dumont pour Hérault Sports et les représentants fédéraux se montrant tous sur la même longueur d’onde. Tandis que le Colonel Jean-Valéry Lettermann nouvel arrivant dans le département, s’imprégnait de la culture camargo-héraultaise. Et où mieux que sous la laupio du Mas du Tamaris et avec les explications de Joël Paulin, pouvait-on passer ce matin-là un meilleur moment de bouvine.


Texte et photos
MARTINE ALIAGA

▼ Visite de l'élevage commentée par Joël Paulin

IMG_8684.JPG

▼ Icare toujours belliqueux

IMG_8695.JPG

▼ Cupidon qui ira défendre les couleurs de sa devise
à la finale du Trophée des As, le 8 octobre à Arles

IMG_8690.JPG

▼ Remise d'un crochet de raseteur au président Mesquida

IMG_8675.JPG

▼ Et, dans la bonne humeur
remise du diplôme fédéral
à Yvon Pellet

IMG_8680.JPG

▼ Avec les explications du manadier Joël Paulin

manade paulin,mesquida,poujol,cupidon,course camarguaise

*********************

29/06/2017

FFCC - Création d'une revue bimestrielle

Vendredi 30 juin 2017

AVIS D’APPEL PUBLIC
A LA CONCURRENCE
POUR UNE REVUE BIMESTRIELLE


Contexte : Dans le cadre de la mise en œuvre de son projet fédéral, le Comité directeur de la Fédération Française de la Course Camarguaise a voté ce lundi 12 Juin 2017 la création d’une revue bimestrielle.

Mission : Rédaction (informations fournies par la F.F.C.C.), mise en page, impression et distribution d’un magazine sur l’actualité et les actions de la F.F.C.C.

Description : - Revue bimestrielle (6 par an) - Format 220 * 310 mm – 32 pages + couverture. - 4 pages : papier 170g/m2 – Couché - Brillant . Impression recto verso en quadrichromie . - 32 pages : papier 135g/m2 – Couché - Brillant . Impression recto verso en quadrichromie .

Emballage et livraison : Nîmes et environs. Sous liens plastiques par 20 ex, en cartons par 100 ex. - Routage - Nombre : 2 propositions : 3000 ex. 5000 ex.

Modalités des offres : envoyer une proposition chiffrée adressée au Président de la FFCC par mail (roux.karine@gmail.com) ou courrier : 485 rue Aimé Orand 30 000 NIMES avant le 27 juillet 2017.

Modalités de sélection : - 27 juin 2017 : Lancement de l’appel à la concurrence. - 27 juillet 2017 : Clôture des offres.

Du 28 juillet au 4 août : Sélection des offres - Entretiens - Sélection finale - Octobre 2017 : Lancement du 1er numéro.

Contact, renseignements : Karine ROUX Email : roux.karine@gmail.com Adresse : 485 Rue Aimé Orand, 30000 Nîmes, France Téléphone : +33 4 66 26 05 35

17:33 Publié dans FFCC | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : ffcc, course camarguaise

FFCC *APPEL A CANDIDATURE*

La Fédération française de course camarguaise
recrute
un CADRE TECHNIQUE SPORTIF

Contexte

Dans le cadre de la mise en œuvre de son projet fédéral, le comité directeur de la Fédération Française de Course Camarguaise a voté ce lundi 12 juin 2017 le recrutement d’un Cadre Technique Sportif (CTS).

Missions

La mission principale du conseiller technique sportif (CTS) consiste à mettre en œuvre le projet sportif fédéral 2017 – 2020. Sous la hiérarchie directe du Président de la FFCC, le CTS sera chargé de décliner le projet sportif au travers d’actions en faveur :

De la formation à la pratique de la course camarguaise dans les sections sportives, écoles de raseteurs, ligues

De la formation des cadres, tuteurs, formateurs, éducateurs, et tous licenciés impliqués sur le parcours sportif

De la mise en œuvre du parcours de formation des raseteurs

De l’accès au sport pour tous, notamment à travers la création d’une offre de licences découvertes

Du développement du sport (de la sensibilisation, découverte, détection, perfectionnement)

 

Ainsi, dans le cadre de sa mission, le CTS :

Veillera à la mise en œuvre de la politique sportive de l’Etat. Il sera garant de la cohérence entre les projets sportifs de la fédération et les orientations prioritaires du ministère de la santé et des sports et de la bonne utilisation des crédits publics.

Mobilisera les acteurs de l’Etat, du monde sportif, des collectivités, autour du projet sportif et assurera les liaisons avec ces derniers

Participera et animera les commissions fédérales impliquées sur le projet sportif

Assurera la déclinaison du projet sportif au sein des territoires de pratique de la FFCC, notamment au sein des organes déconcentrés

Elaborera et conduira ses actions en « mode projet », en ce sens où il sera responsable de prévoir et valoriser les impacts des actions conduites, de mobiliser et animer un réseau adapté, et d’établir les reportings des projets auprès de la gouvernance fédérale et des partenaires impliqués dans un esprit d’amélioration continue.

Profil attendu

Justifier d’une expertise et pratique de la course camarguaise en tant que raseteur

Compétence à collaborer avec les acteurs de l’Etat, du monde sportif et fédéral, des collectivités territoriales

Compétence à monter et conduire des projets collectifs et sportifs

Expérience en management de projet et travail d’équipe 

Qualités relationnelles et rédactionnelles

Sens de l’organisation et grande disponibilité

Diplômes requis : DEJEPS /BPJEPS et ou cadre d’état sportif

 

Rémunération : 33 000 € bruts annuels + frais professionnels (déplacement, téléphone)

Contrat : Statut cadre – CDI

Modalités de candidature : Envoyer un CV et une lettre de motivation adressée au Président de la FFCC par mail (roux.karine@gmail.com) ou courrier : 485 rue Aimé Oran 30 000 NIMES avant le 19 juillet 2017.

Modalités de recrutement :

19 juin 2017 : Lancement de l’appel à candidature

19 juillet 2017 : Clôture des candidatures

du 20 au 27 juillet : Sélection des dossiers de candidatures Entretiens de recrutement – Sélection finale

Septembre 2017 : Entrée en fonction

 

Contact, renseignements : Karine ROUX

Email : roux.karine@gmail.com

Adresse : 485 Rue Aimé Orand, 30000 Nîmes, France

Téléphone : +33 4 66 26 05 35

 

11/05/2017

FFCC * TAUREAUX JEUNES EN PROMOTION*

Jeudi 11 mai 2017

Le partenariat pour promouvoir
les courses de jeunes taureaux est lancé

ffcc,taureaux jeunes en promotion,course camarguaise

Aider les jeunes cocardiers à s’affirmer... c’était la priorité de la nouvelle FFCC. L’équipe du Président Hadrien Poujol s’est mise au travail et finalisait mardi soir en son siège, l’opération « Promesses de taureaux : nés pour créer l’émotion ». Les premières conventions avec les organisateurs ont donc été signées. Et dans un cahier des charges très explicite, plusieurs axes intéressants ont été balisés ouvrant droit à une subvention fédérale : bien sûr favoriser le passage des jeunes cocardiers (5 à 8 ans, ne portant pas de nom) des courses de Ligue à l’Avenir. Mais aussi permettre le perfectionnement des jeunes raseteurs et des nouveaux présidents de course dans ces courses hors compétition ou trophée et hors prime sur les attributs levés par les raseteurs. Les organisateurs devant aussi faciliter l’accès de ces courses aux enfants des écoles et des centres aérés pendant les vacances. Des commentaires et explications sur la course camarguaise seraient également bienvenus.

Les fonds européens LEADER, le Pays Vidourle Camargue, les départements 34, 30, 13, les Régions Paca et Occitanie et l’UCTPR sont partenaires de ce programme inédit qui aide et oblige tous les acteurs de la course camarguaise. Perfectionnement, qualité des spectacles, découverte d’un sport et des traditions... Au final, 100 courses concernées (jusqu’à fin 2018) pour un beau challenge à relever.

MARTINE ALIAGA
PHOTOS GEORGES MARTIN

ffcc,taureaux jeunes en promotion,course camarguaise

**********************

16/03/2017

FFCC *72e CONGRES*

DSC_5278.JPG

Lundi 13 mars 2017

Quitus au président

DSC_5303.JPGIl apprend vite le jeune président fédéral, Hadrien Poujol.A Lansargues, hier, devant environ 500 personnes, sa parole aisée avec ce qu’il faut de solennité, la pointe d’humour qui va bien et la rigueur nécessaire au sérieux des thèmes abordés, ont permis à ce congrès de se dérouler dans de parfaites conditions. Face aux licenciés et aux élus, son baptême du feu est réussi et sa crédibilité posée. Il pourra aussi s’appuyer sur une équipe solide soudée par le travail effectué en 2016 et qu’il a tenu à remercier dans son ensemble, soulignant particulièrement le rôle de Jacques Mailhan et Florence Clauzel.

Les grandes lignes

Le président lançait ensuite les grandes lignes pour les 4 ans à venir : « Les efforts porteront sur la protection des jeunes taureaux. Nous voulons moderniser, assurer le spectacle dans les arènes, équilibrer les prestations de taureaux de plus en plus nobles face à des raseteurs très sportifs. Equilibrer mais sans faire de règlements qui monteraient les corporations les unes contre les autres ». Les écoles de raseteurs seront pourvues d’une charte droits et devoirs ; un plan de formation se prépare avec l’Education nationale pour créer des classes Sports études. « Avec le Trophée Taurin Midi Libre - La Provence et les quotidiens régionaux, les relations sont bonnes, nous voulons avancer dans le sens du taureau et pour plus d’équité sportive pour les raseteurs ». Pour cela, seront mises en place avec le Trophée, trois catégories de courses (lire ci-contre). Les courses de promotion sont programmées. La commission culture et traditions est créée, elle a pour but de protéger et de transmettre les valeurs fondamentales ; la commission communication se mobilisera pour valoriser l’image de la course camarguaise. Quant aux finances, la régle c’est « l’éthique au cœur du fonctionnement soit chaque dépense justifiée pour le bien de la FFCC ».

Tour à tour les intervenants ont rendu compte : Jacques Mailhan, ex président et actuel vice-président ; Christian Vallat, secrétaire ; Florence Clauzel, ex trésorière et membre du comité directeur, Christian Bagout expert comptable, M. Pibarot commissaire aux comptes, Serge Sastre trésorier, Christophe Pellenc urgentiste, Sébastien Attias pour le bilan sanitaire des élevages et Mandy Graillon Reine d’Arles avant que le diplôme fédéral soit remis à Gérard Barbeyrac, le tout entrecoupé d’images sur grand écran.

Hier à Lansargues, les licenciés se sont montrés satisfaits et les élus à l’écoute. Avec la sérénité retrouvée et de l’enthousiasme à partager pour envisager un avenir prometteur construit tous ensemble.

 

L'accueil de Michel Carlier

DSC_5285.JPGMichel Carlier, maire de Lansargues, a ouvert ce 72e Congrès FFCC avec un plaisir visible après avoir rappelé le glorieux passé taurin du village et de ses arènes ainsi que le souvenir de Pierre, grand-père d’Hadrien Poujol, Lansarguois bon teint: « Lansargues a vu courir Le Senglié et les cocardiers de Granon et accueilli des Biou d’Or ; nous avons une quinzaine de raseteurs parmi nos habitants, Roger César par exemple... »

Le maire a aussi évoqué « deux drames, les décès de Robert Brès (portier, 1993) et Pierry Gibert (raseteur, 2001)». Il a remercié les présidents des CT de Lansargues - CT Frédéric-Durand et Le Garrot, ainsi que celui du comité des fêtes Nicolas Noguera, chevilles ouvrières de cette journée festive. « Nos populations changent, a-t-il conclu, il faut faire connaître nos traditions.Je souhaite un Congrès rassembleur pour défendre nos taureaux ».

PAROLES D'ELUS

Jacques Mailhan
« Il y a des périodes qui comptent, comme les 18 mois qui viennent de passer. Enfant de Camargue, j’avais le devoir de préserver nos traditions. C’est un réel bonheur de travailler et de partager avec toute l’équipe fédérale, bonheur de transmettre à Hadrien. Je tiens à remercier les licenciés et les élus pour leur mobilisation pendant la crise 2016. 2017 sera l’année de la stabilisation, les bases sont établies. Les amis nous sommes sur la bonne voie ».

Christian Vallat
Le secrétaire Christian Vallat s’est chargé du bilan d’activité : « 2016 a été une année charnière pour gérer la dette et l’agrément du Ministère des sports acquis jusqu’en 2010 ».
Il a donné les chiffres suivants sur l’année 2016 : 2 499 licenciés (départements 11, 24, 75, 95 et 99, 5 licences ; Bouches-du-rhône, 760 ; Gard, 1051 ; Hérault, 639 ; Vaucluse, 44. Nombres de courses : 756 pour un nombre total de spectateurs de plus de 352 000 se déomptant en 87 courses aux As, 324 Avenir, 114 taureaux jeunes, 184 Ligue, 26 promotion, 21 Vaches cocardières.
Réunions : 9 comité directeur, 5 commission finances, 7 commission calendrier, 11 sportive, 3 médicale. 6 animations pédagogiques dans les écoles ou au Scamandre touchant 401 enfants. En 2016, un maximum de report de courses ont été possibles en respectant la régle d’un rayon de 30 km pour éviter la concurrence. Sur 830 programmées, 756 ont eu lieu. Au comité directeur, Eric Mauras (liste Triol) a été cooptée à l’unanimité en remplacement de Daniel Martinez.

lansargues,congrès,barbeyrac,mandy graillon,hadrien poujol,course camarguaiseFlorence Clauzel
«La FFCC revient de loin, l’augmentation des licences, la diminution des coûts et la recherche de financement ont permis de passer le cap. Nous avons relevé le défi. Et je remercie les licenciés qui ont entériné l’augmentation des licences, les élus, les associations qui nous ont octroyé des subventions et aides exceptionnelles. Il y a eu un véritable engagement autour de Jacques Mailhan et maintenant d’Hadrien. Je prends du recul à contrecœur mais je reste au comité directeur et disponible pour la FFCC».

Serge Sastre

Le nouveau trésorier, après avoir fait voter l’approbation des comptes donnés par l’expert comptable Christian Begout a lancé le thème de l’année 2017 : «une année de transition de l’exceptionnel au pérenne».

 

DSC_5281.JPG

DSC_5294.JPG

De g. à d. Florence Clauzel, Patrick Vignal député,
Hadrien Poujol (caché) par Mandy Graillon

Reine d'Arles,
Aude Raynaud, demoiselle d'honneur,
Jacques Mailhan

PAROLES DE PASSIONNES

Nous ne pouvions clôturer les comptes rendus du Congrès sans laisser la parole à ceux qui, en marge de la garde rapprochée du président Hadrien Poujol (vice-président, secrétaire, trésorier, comptable...), ont, eux aussi, apporté leur passion à la cause commune.

lansargues,congrès,barbeyrac,mandy graillon,hadrien poujol,course camarguaiseL’urgentiste Christophe Pellenc fait partie du comité directeur. Il s’est réjoui « d’avoir 4 ans pour pouvoir mettre en place, avec la commission médicale, une vraie filière de soins passant par les hôpitaux et la rééducation des sportifs (Nîmes, Avignon, Cap Breton...); un réglement médical sera établi pour les courses et les jeunes raseteurs devront acquérir les gestes des pemiers secours, par exemple l’usage d’un défibrilateur... » Le bilan médical 2016 est stable sur le le plan des accidents : 65 déclarés pour 2/3 de tramatologie sportive et 1/3 de coups de cornes. Quant au dopage, 3 courses ont été contrôlés soit 17 raseteurs pour 17 résultats négatifs.

Sébastien Attias (GDS des Bouches-du-Rhône) lui, dresse le bilan sanitaire des élevages et, s’il constate « un assainissement des cheptels, il avertit : les maladies émergentes font planer la menace et amènent des contraintes constantes pour les manadiers». L’IBR est au centre de toutes les attentions et les discussions vont bon train. Pour peser sur les décisions, la filière devra s’appuyer sur un réseau reconnu au niveau national.... Affaire à suivre.

L’au revoir de Mandy

lansargues,congrès,barbeyrac,mandy graillon,hadrien poujol,course camarguaiseQuant à Mandy Graillon, Reine d’Arles, même avec un soupçon de nostalgie dans la voix pour ses dernières semaines de règne, elle a eu les mots vrais, forts qui ont fait lever la salle : «Il n’y a pas de forteresse imprenable, il n’y a que des combats mal menés (Vauban). Vous, Hadrien, Jacques... vous avez donné vos tripes pour sauver la Fédération... Maintenant, Hadrien, tu représentes la jeunesse et l’audace pour l’avenir...» Assistant à chaque congrès, avec ses demoiselles d’honneur - ce dimanche Aude Raynaud - la Reine a rappelé les beaux souvenirs et les émotions en piste « pendant ces trois années, nous sommes venues dans vos villages de tous les départements taurins, il n’y a pas de frontières, il y a seulement la fe di biou. » Elle a conclu : « Il n’y a de pérennité que dans la transmission...». Reine énergique et militante, cette belle dame de bouvine laissera un grand souvenir aux afeciouna.

Le diplôme fédéral d'honneur à Barbey...

lansargues,congrès,barbeyrac,mandy graillon,hadrien poujol,course camarguaise

Gérard Barbeyrac à droite, ses enfants,
son épouse Monique


Il s’est avancé entre les rangs serrés des licenciés debout lui faisant haie d’honneur au son de
L’air du toréador joué par La Gardounenque. Aujourd’hui à la retraite après avoir tenu le poste de DTN à la FFCC, Gérard Barbeyrac recevait le diplôm

e d’honneur fédéral pour service rendu à la course camarguaise. Service rendu, c’est rien de le dire tant il fut - et il est toujours - dévoué à la course camarguaise. Après une carrière de raseteur couronnée par deux
Cocarde d’Or (1977 et 1980) puis tourneur, gérant ensuite les jeunes élèves et les « grilles » des courses, Barbey a gagné la reconnaissance de plusieurs générations de raseteurs, manadiers, organisateurs. Son expérience et sa passion des taureaux en font une figure dont l’avis compte dans le milieu taurin. Respect !

lansargues,congrès,barbeyrac,mandy graillon,hadrien poujol,course camarguaise

Textes MARTINE ALIAGA
Photos CHRISTIAN ITIER