Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

02/04/2018

LE GRAU-DU-ROI *AS HT*

le grau-du-roi,course camarguaise

Capelado d'ouverture de la saison
par les cavalières des Ecuries de Faustine

Lundi 2 avril 2018 - Course du dimanche 1er avril

Trop d'absences

le grau-du-roi,course camarguaise

Grosse fulgurance de Bayle sur le départ de Ziko Katif

Il manque cinq des raseteurs prévus (blessés) à l’affiche initiale », déplore Vincent Ribera, organisateur, avant la course. De fait, malgré l’implication des présents - ils ont fait ce qu’ils ont pu - la course a cruellement manqué de travail. La première partie passe encore mais en seconde, Aliaga sorti (blessé vendredi en Arles), et même si Katif se démultiplie, Chekade par moments, le vide est immense. Sur l’ensemble des cocardiers, Bayle (2e) bien travaillé ressort, Attila (4e) domine outrageusement, les autres n’ont pas démérité mais... 13 ficelles rentrent.
Aparicio (Rouquette).- Se tient tout le temps le long des planches où il promène les hommes pour des ripostes correctes. 8 minutes les rubans. Cocardier classique, ne laisse sa 1re ficelle à Chekade que sur la sonnerie.
Bayle (Vinuesa).- Son attitude belliqueuse agrandit le cercle. Aliaga ouvre les débats, Katif, Chekade, Allouani suivent pour des ripostes dangereuses, la corne méchamment pointée en finition. Travaillé correctement, le fauve surveille tout, ne se donne pas facilement et domine. 7 Carmen et retour.
Ulmet (Blanc).- Posté, il n’est pas assailli. Fait parler son anticipation sur Allam, honore quelques petites séries, une longueur avec Allouani, et pour la première course de sa dernière saison, rentre ses ficelles. 4 Carmen et retour.
Attila (Lautier).- Le round d’observation est long. Attila chasse, tient tout le monde à l’œil, et fonce sur celui qui démarre. Le travail manque. En fin de temps les enchaînements s’amorcent mais pas assez pour y laisser les ficelles. 9 Carmen et retour.
Napaca (Blatière-Bessac).- Quelques « méchantises » bien frappées aux barrières, Katif pour tous les attributs. Les minutes sont longues. Pourtant pas compliqué quand les hommes s’y mettent pour 4 belles conclusions (Bouhargane 2, Marquis 2). 5 Carmen et retour.
Moka (Le Rousty).- Véloce, il trépigne en attendant les cites. Reste mobile, un peu décalé. Katif et Chekade l’attaquent, Allam renvoie. Mais ça manque d’intensité. 4 Carmen et retour.
Nîmois (Fabre-Mailhan).- Il en veut et dès que le raset est intéressant, il se propulse aux planches. Katif, Chekade pour les derniers feux. Des Carmen.


Texte et photo
MARTINE ALIAGA


Course du dimanche 1er avril. Entrée : 1/2 arène. Org. : SAS Ribera. Président : J. Valentin. Raseteurs droitiers : Allouani, Chekade, Katif. Gauchers : Aliaga (sort au 4e), Bouhargane, Marquis, Ouffe, Allam. Tourneurs : Cuallado, Fadli, Estève, Ull.

 

01/04/2018

MAUGUIO *AVENIR HT*

Dimanche 1er avril - Course du samedi 31 mars 2018

Charron, Castell
dans un bon ensemble

mauguio,course camarguaise

Une des multiples finitions de Charron
ici sur Castell

 
 
Les absents ont eu tort, le CTPR le Melgueil a présenté pour sa première de la saison un agréable concours de manades. Si Charron et Castell se mettent en évidence, Laurier se fait remarquer,  dans un ensemble de qualité. Sirocco bon premier, Escapa au moral d’enfer complètent une course agréable de bout en bout. Bravo à tous.
Sirocco (Vellas, N.808).- D’un aspect froid, se montre valeureux dans les échanges. Bien armé, il vient finir ses poursuites au ras des planches, se dresse sur Jourdan, Laurier. Légèrement décalé il ne pardonne aucune faute, maîtrise en fin de course. Bon premier, rentre une ficelle avec 7 Carmen.
Becassoun (Lafon Iris, N.154).- Avec ces cornes en scorpion se montre un redoutable escrimeur. Vif, il honore tout les cites avec hargne, adore les séries. A la présidence, se tourne tel un chat dans des reprises interminables. Se cale et pose problème. Rentre ses ficelles avec 4 fois le disque.
Pinard (Rouquette, N.220).- Les yeux partout, il vient avec vivacité sur les attaques, Chahboune dans la longueur, Zelphati idem, le biòu demande de la profondeur. A ce jeu, Castell excelle, c’est un régal ! 14 bonne minutes avec 7 Carmen. 
Maffre (Paulin, N.050).- Gabarit imposant, il est pris dans la tourmente. Doit se faire violence pour ce sortie de l’étreinte blanche. Aux ficelles se décale mi piste, se montre sélectif, bonne conclusion sur Zelphati, s’envolle sur Chahboune. Se blesse en retombant, réintegre le toril à la 13eme minute avec ces ficelles. 5 Carmen.
Charron (Rouquette, N.027) .- Un sang d’enfer ! Surprend Zelphati à la planche qui bascule (sans mal). Change de terrain avec intelligence, de multiples finitions où le biòu se dresse. Faure, Montésinos, Laurier, et surtout Castell le font briller. Toujours bien placé, voit tout et mestrege. Rentre ses ficelles. 10 Carmen et ovation.
Escapa (Lafon Iris, N.057).- Sort avec envie, surprend Montésinos qui chute lourdement. Sa vaillance le perd un peu dans les échanges, mais avec un moral à toutesépreuve, il vient finir ses actions corne pointée. Castell au bout du bout... Quel sang, quelle vaillance ! Une série d’enfer pour la sauvegarde de la seconde ficelle en musique, les bravos et 7 Carmen.
Saint-Loup (Vellas, N.0106,  pour 10 minutes).- Fantasque, il ne sera pas travaillé à son avantage. Chasse tout ce qui bouge en contre-piste, quelques gros tampons, rentre ses ficelles avec 3 Carmen. A revoir avec plaisir.
 
Texte et photo
VENTADOUR
 
Course du 31 mars.
Entrée : 300 personnes. Organisateur : CTPR le Melgueil. Président : Jacques Valentin. Raseteurs droitiers : Castell, Faure, Montésinos, Laurier, Jourdan.  Raseteurs gauchers : Y. Martin, Chahboune, Zelphati, Chebaiki. Tourneurs : Castel, Jockin, Khaled, Grando.

BEAUVOISIN - HT NIVEAU AVENIR

Samedi 31 mars 2018

LE SERIEUX DE RUBICON

LA VAILLANCE DE VAUJANY ET BANYULS

IMG_8414 - CAPELADO.JPG

Entrée : 1/2
Organisateur : CT LAficion
Présidence : M Saez
Raseteur droitiers : Charrade, Fouque, F Garcia, Roig
Gauchers : Bakloul (sort au 6ème), Meric, L Garcia
Tourneurs : Daniel, Ruiz, Guyon, Joseph

Face à une équipe blanche en forme et constante entraînée par Fouque et Charrade à droite, Bakloul et L Garcia à gauche,  Rubicon par son sérieux reçoit le Challenge A et M Barban alors que l’entrain de Vaujany et Banyuls  réchauffe les  gradins.
IMG_8422 - GEPETTO (Lagarde) sur FOUQUE.JPG
Gepetto (Lagarde 813) : Panique passée, pompons partis, se cale devant le toril et riposte sèchement avant d'y mettre de la retenue. 2 Carmen.IMG_8458 IZARAC (Vinuesa) sur MERIC.JPG

Izarac (Vinuesa 238) : Il a de la moutarde mais ne se mets pas toujours en valeur. Consenti avec calme fait de jolies allonges. Rentre un gland avec le disque joué une fois.
IMG_8467 - VAUJANY (Martini) sur FOUQUE.JPG
Vaujany (Martini 056) : Vaillance, application ont agrémentées une course rigoureuse avec des poursuites serrées et ramenées à la limite cornes pointées. Se place, se déplace et impose son rythme. Rentre une ficelle avec le disque entendu 6 fois.IMG_8509 - RUBICON (Cuillé) sur L GARCIA.JPG

Rubicon (Cuille 963) : Rigoureux par son placement, judicieux par ses changements de terrain, il s’impose avec de puissantes ripostes sur lesquelles les crochets n’atteignent pas le frontal. Reste maître de sa cocarde coupée à la 10°. 3 Carmen plus rentrée.
IMG_8545 - BANYULS (Plo) sur BAKLOUL.JPG
Banyuls (Plo 118) : Tête baissée qui s'incline, il honore tout en coupant légèrement les trajectoires. Les rasets étirés se concluent aux bois où le mourre passe. Conserve ses ficelles. Son énergie est récompensée à 7 reprises ainsi qu’à son retour, ficelles en place.
IMG_8577 - EROS (Cavallini)  sur CHARRADE.JPG
Eros (Cavallini 246) : Emporté par sa fougue juvénile il se «  dégavaille » par une quinzaine de sauts. A la 5' Fouque y passe dessous puis, extase canalisée, se signale après Charrade et Bakloul en s’envolant ou en tapant derrière Bakloul. 2 Carmen plus rentrée.IMG_8581 - EROS (Cavallini)  sur L GARCIA.JPG

Mercator (Hervas 060) : Rien de bien saillant si ce n’est quelques petits éclats dans beaucoup de déplacements et sauts (5).

 

 

Texte et  Photos
Cyril Daniel

 

31/03/2018

ARLES *Niveau As HT*

Samedi 31 mars 2018 - Course du vendredi 30 mars

Cupidon, Four, Aliaga
pour l'ouverture de la feria

arles,feria,course camarguaise

Cupidon à l'assaut derrière Aliaga

Entre soleil et quelques gouttes de pluie, l'ouverture camarguaise de la feria arlésienne ne s'est pas trop emballée mais est restée agréable à suivre. En l'absence de Cadenas et Zekraoui blessés, les raseteurs ont eu chacun leurs petits moments de valeur malgré un rendu brouillon. Si Bastien Four prend le prix Lucien-Volle aux points, Jérémy Aliaga par un travail de tous les instants, s'octroie celui mérité du meilleur animateur. A Cupidon de Paulin, le prix Rami.

Rudy de La Galère (2e) tire son épingle du jeu, après Aramis qui tient bien sa place de premier. Coutard trouve un second souffle « mailhanesque » pour terminer son quart d'heure. Trancardel sans avoir à forcer rentre une ficelle. Cupidon, quand il se concentre, met du danger. Escapa manque d'expérience mais montre des qualités et Artalet conclut avec force à chaque fois qu'on le lui a bien demandé.

Aramis (Saint-Antoine).- Gère son terrain et en change comme il se doit pour des ripostes bien en rythme. Vers la fin se durcit un peu et garde ses ficelles. Bon premier, 2 Carmen et retour.

Rudy (La Galère).- Attaque avec grinta et de jolies finitions. Donne du mouvement, va au bout avec investissement sur les gauchers. Marignan allonge, Rudy percute. Tamporise un peu puis enchaîne avec conclusions à plusieurs reprises (Dunan, et les gauchers). 8 Carmen et retour avec une ficelle.

Coutard (Fabre-Mailhan).- Pris au vire-vire sans ménagement (les tourneurs sont rappelés à l'ordre), on croit qu'il va vite succomber. Baroule beaucoup et se livre trop généreusement. Mais, il a du cran et de la race, retrouve du mordant et, avec combativité, garde ses ficelles. 4 Carmen et retour.

Trancardel (Bon).- L'expérience joue en sa faveur. Avec de longs déplacements le long des barrières, il fait courir les hommes. Honore des séries et repart. Agréable, sans trop se forcer, rentre une ficelle. 5 Carmen et retour.

Cupidon (Paulin).- Met du rythme dans ses percussions gauchères. Deux – trois rasets et attend les blancs plus loin. Et s'il manque un peu de hargne sur certaines actions au début, il montre au fur et à mesure sa dangerosité. Les gauchers sont de plus en plus serrés au-delà des planches, Aliaga se fait des frayeurs, jambe coincée et Félix se fait carrément éjecter. 900€, les ficelles rentrent. 5 Carmen et retour.

Escapa (Vinuesa, remplace Mesrine).- Le jeunot manque de pratique à ce niveau et de placement dans cette grande piste, mais il fait preuve d'une bonne pointe de vitesse, d'envie de barrières et met la corne en finition à plusieurs reprises. Des qualités donc. Rentre une ficelle. 4 Carmen et retour.

Artalet (Laurent pour 10 minutes).- Les acteurs blancs n'en font pas le siège, ça lui convient, du coup il se concentre sur les invites loyales pour s'envoyer loin derrière les Marignan (3), Robert, Félix (2). Un ficelle rentre, 5 Carmen et retour.

MARTINE ALIAGA
PHOTO CHRISTIAN ITIER

LES PRIX

arles,feria,course camarguaise

PHOTO NORBERT RAYNAUD

Course du vendredi 30 mars.

Entrée : 2000 personnes environ. Org. Ludi. Président : J. Alvarez. Raseteurs droitiers : Auzolle, Dunan, Félix, Marignan, F. Martin. Gauchers : Aliaga, El Mahboub, Four, J. Martin, Robert. Tourneurs : Fouque, Dunan, Fadli, Ull, Moulin.

30/03/2018

TROPHEE TAURIN MIDI LIBRE - LA PROVENCE - FFCC

Vendredi 30 mars 2018

Le point sur le début de saison

Encore quelques réglages et la compétition débutera le dimanche 22 avril

ffcc,trophée taurin,midi libre,la provence,course camarguaiseLa course camarguaise est une grosse machine dont toutes les pièces doivent être bien en place pour que son fonctionnement soit harmonieux. Ainsi toute modification des règlements et du fonctionnement doit être comprise et intégrée par toutes les parties prenantes puis au final votée soit en comité directeur fédéral, soit pour certaines en assemblée générale. D’où quelques retards à l’allumage, cette année. Pour une compétition qui démarrera le 22 avril.

Ce qui est sûr

La FFCC, Midi Libre et La Provence ont opté pour une redistribution des rôles. Si les quotidiens et la Commission du Trophée Taurin sont toujours chargés du classement des cocardiers pour les courses aux As, du choix des taureaux, des lieux des finales et de l’élection du Biòu d’Or, la FFCC gérera les règlements sportifs et les classements des raseteurs.

Gérald Rado est missionné pour s’occuper des grilles des courses et des classements via les feuilles des délégués (en lien avec les chroniqueurs).

Pour la compétition, est d’ores et déjà acquis que les trois grilles (As, Honneur, Avenir) restent en vigueur, que les points des ficelles compteront pour 3 points, qu’il n’y a plus de coefficient attribué aux pistes (sauf course unique As, 0,5) et que les points sont toujours comptés sur les 6 premiers taureaux (ou vaches) de la course. Côté raseteurs groupe 2, ils marquent des points dimanche et fériés aux As ; samedi, dimanche et fériés en course Honneur. Les taureaux de 7 ans et moins peuvent courir 12 minutes en 6e position.

Les courses du Trophée des Vaches cocardières intègrent les grilles Honneur ou Avenir (selon les raseteurs invités).

En cours de finalisation

Une commission Compétitions et trophées est en cours de mise en place (membres FFCC et Trophée) pour suivre les courses. La demande de répartir les pistes en 4 catégories est votée en comité directeur mais pas active pour cette saison, du coup le nombre de raseteurs et tourneurs par piste reste sur la base 2017 (avec 3 catégories de piste). Un certain nombre de courses de très bonne qualité seront choisies pour lesquelles les raseteurs marqueront des points bonus : combien de points, sur quelles courses, avec quel jury... Tout ceci est encore en discussion.

Discuter, convaincre, remporter l’adhésion de tous pour avancer... ça prend du temps mais petit à petit les choses se mettent en place.

MARTINE ALIAGA

D’ici le 22 avril, nous reviendrons plus en détail sur les différentes cotations et règlements.

TROPHEE DES VACHES COCARDIERES

IMG_20180120_0001.jpg

LE TROPHEE DES VACHES COCARDIERES

PART A LA RECHERCHE DE

NOUVEAUX TALENTS

 Comme chaque année, depuis maintenant plus de 20 ans, le Trophée Philippe Thiers, Trophée pour la maintenance des courses de Vaches Cocardières, va partir à la recherche de nouveaux talents.

En partenariat avec les Clubs Taurins de Saint Georges d’Orques, Pelissanne, le Comité des Fêtes de Saint-Chaptes et en tant qu’organisateur à Vestric-et-Candiac, ce ne sont pas moins de 6 courses de ligue (plus la finale) qui vont s’organiser afin de permettre aux manadiers, ayant fait la demande de participation au préalable,  de venir déceler les qualités de leurs cocardières tant pour la course, que pour la génétique….

 IMG_0704 - n°081 (Ternen) sur ORTEGAMOD.jpgDu mois d’Avril

 17.04 St Georges d’Orques avec les manades Du Grand Salan, Vellas, Le Ternen, Lopez, Les Termes, Lafon et Rambier

25.04 St Chaptes avec les manades Leron,IMG_9660 - n°001 (Gros) sur SAVIGNAC.JPG Briaux, Didelot Langlade, La Clastre, Gros, Le Gardon, Chapelle et le Joncas),

au mois de Mai

02.05 Pelissanne avec les manades La Galère, Mogador, Chauvet, Le Juge, Ricard et Caillan

IMG_4296.JPG16.05 Vestric et Candiac avec les manades Cayzac, Nicollin, Layalle, Rousty, Chaballier, St Pierre et Les Montilles

23.05 Vestric et Candiac avec les manades St Louis, La Comtesse, Cyr, Agniel, La Clapière, Les Baumelles, Raynaud et Le Brestalou

30.05 Vestric et Candiac avec les manades Cavallini, Salièréne, Pagès, Aubanel, Lou Pantaï, Jullian et Robert)

ce ne sont pas moins de 48 vaches, qui vont être confronté aux stagiaires de la Fédération Française de la Course Camarguaise.

Des classiques, des cocardières, des spectaculaires, il y  en aura pour tous les goûts, autant en  Languedoc qu’en Provence, et la tâche ne sera pas facile aux membres du trophée pour en sélectionner sue 8, que les 8 meilleures qui seront retenues pour la Finale de ces sélections 2018 qui se déroulera le 13.06 à Vestric-et-Candiac.

A l’issue de la Finale, la meilleure vache de la journée verra son nom inscrit d’office à la Finale du Trophée, en l’occurrence le 08.09 aux Stes-Maries-de-la-Mer.

Quelques lauréates de ces courses de sélection :

1997 – Nadine (Les Baumelles) 1998 – Sauterelle (Les Baumelles) Meilleure Vache Finale 1999 et 2000 1999 – Théodorette (H. Aubanel) 2000 – Olympe (St Gabriel) 2001 – Pénélope (Lafont) 2002 – Justine (La Galère) 2003 – Pastourelle (Le Brestalou) 2004 – Raynausie (Chaballier) Cocardière d’Or 2003 et 2008 et Meilleure Vache Finale 2005 2005 – Bécassine (St Pierre) 2006 – Bagghera (Ricard) 2007 – Roma (Cyr) 2008 – Gazette (Chapelle) Cocardière d’Or 2009, 2011 2009 – Galante (Ribaud) 2010 – Valsière (Chaballier) Cocardière d’Or 2012, 2014,2015 2011 – Cigale (Ricard) – Cocardière d’Or 2013 2012 – Sarah (La Galère) 2013 – Baïonnette (Pagès) 2014 – Carmen (Nicollin) 2015 – Gypsie (Briaux) 2016 – Agathe (La Galère) 2017 – Beretta (Nicollin)

Calendrier 2018 du Trophée des Vaches cocardières

01/5 Gallargues Le Monteux - 16/6 Codognan - 22/6 Codognan 

10/7 Aimargues - 27/7 Vergeze - 06/8 Castries - 12/8 Uchaud -

18/8 Vauvert - 21/8 St Laurent d'Aigouze - 25/8 St Chaptes

01/9 Graveson - 08/9 Finale aux Stes Maries de la Mer.

 

                                         Texte et Photos Cyril Daniel

27/03/2018

SAINT LAURENT D'AIGOUZE 25.03.18

Mardi 27 mars 2018 - Printemps des Royales 2e Journée (course du 25 mars)

WAOUH  LES LAGARDE !

Un sans-faute pour l’élevage Cailaren

IMG_8297 - JIL (Lagarde) sur VACARESSE.JPG

IMG_8191 - DEVISE.JPGEntrée : 3/4 Organisateurs : CT Lou Bandot Présidence : Th Cure

Raseteur droitiers : L Ameraoui, C Garcia, R Ortiz,  V Jourdan, T Vacaresse         Gauchers : E Chebaiki, J Bakloul,  Y Naïm   Tourneurs : B Joseph,  O Ruiz,  JR Grando,  T Tourreau

Noblesse, méchanceté et caste au rendez-vous printanierIMG_8198 - B LAGARDE.JPG pour cette seconde journée avec les jeunes pousses de Bernard Lagarde. Des  qualités certaines mises en valeur et un travail tant quantitatif que qualitatif irréprochable des hommes font que cette course recevra un Carmen général au point qu’un seul résonnait à la sortie des Arènes : Régal !

La devise Vert, Jaune, Blanc, vainqueur des trois dernières éditions a mis la barre haute, même très haute. 

IMG_8223 - YVAIN (Lagarde) sur AMERAOUI.JPGYvain 104 : Vaillant, s’échauffe avec la pression et devient menaçant dans ses arrivées en sautant derrière Ortiz ou tapant après Améraoui (5), Vacaresse ou Bakloul. Rentre une ficelle avec le disque entendu 6 fois. Un premier de luxe.
Calisson 215 : D’abord plus tendre il cède cocarde et glands en 3 minutes. Puis Calé, ses trajectoires régulières sont ramenées à la IMG_8242 - CALISSON (Lagarde) sur CHEBAIKI.JPGlimite où il franchit derrière Chebaiki avant de s’envoler, à la 11ème après Bakloul. Un client en herbe qui reçoit  Carmen a sa rentrée pour la 3e fois.

IMG_8261 - SIMBA (Lagarde) sur BAKLOUL.JPGSimba 203 : Son début paraît quelconque où seul son coup de tête se remarque. Progressivement, sa course monte en intensité. En plus de se montrer présent sur tout, il se paye le luxe de heurter les planches à l'arrivée, cornes menaçantes sur Chebaiki (2) Bakloul, Naim et Vacaresse. 4 Carmen plus retour avec ses glands.IMG_8295 - JIL (Lagarde) sur NAIM.JPG

Gil 151 : Positionné contre les planches, il s’engage sur les sites sans baisser de rythme sur la trajectoire bien au contraire. Il rejoint Naïm en contrepiste, tamponne cornes pointées Ortiz (2), Bakloul, Naïm, Vacaresse (2), Ameraoui ou encore Garcia. C’est sérieux, brillant et enchantant. Les Honneurs 7 fois réitérées au retour avec 1 gland.

IMG_8330 - GALLUS (Lagarde) sur JOURDAN.JPGGallus 216 : Calme et volontaire, Jourdan le déplume de cocarde et glands. Puis aux ficelles, il se canalise, se place, anticipe modérément et brille dans une douzaine d’actions aux planches ou enfermées serrées. Le disque tourne (10 fois) ainsi qu’à son retour.

Galaad 120 : Réputation acquise, les hommes lèvent le IMG_8357 - GALAAD (Lagarde) sur AMERAOUI.JPGpied. On comprend pourquoi ! Dès le premier raset, saute derrière Améraoui, puis remet ça derrière Bakloul et Naîm qui se fait propulser contre les tubes. Ça vole haut encore après Bakloul et ça s’impose dans les 12 minutes règlementaires en cédant la cocarde à Bakloul sur la trompette. Le disque 4 fois plus rentrée.

Lou Vistre 303: Quelle brutalité chez cet entier qui, tel une rivière en crue déboule énergiquement sur les rasets assortis IMG_8393 - LOU VISTRE (Lagarde) sur AMERAOUI.JPGd’une arrivée fracassante aux planches une dizaine de fois après Chebaiki (2), Naïm (2) Ortiz, Jourdan et Garcia. En fin de course l’enfermée sur Améraoui, fortement anticipée est à couper le souffle…..  8 Carmen.

 

Texte et Photos Cyril Daniel

26/03/2018

MAUGUIO *AS HT - 1re journée Trophée 3M *

Lundi 26 mars 2018

Muiron et Katif
maîtres du jeu

mauguio,trophée 3 m,course camarguaise

Belle anticipation de Muiron sur Ziko Katif

Capelado des grands jours pour cette 1re journée du trophée 3M, gardians, arlésiennes, amazones, devant une bonne assistance. Le spectacle fut dans l’ensemble de bonne facture pour ces biòu qui, dans leur première sortie de la saison et après de mauvaises conditions climatiques, donnèrent une réplique satisfaisante.
Mention spéciale à Muiron et Timoko. Le local (manade du Ternen) fit preuve d’un classicisme cocardier qui ne supporte aucune faute et sa maîtrise lui vaut le prix de la journée, Timoko combattant émérite le talonne. Chez les hommes Katif démarre la saison en fanfare et Aliaga, travailleur infatigable sont honorés par le jury.
Lou Taï (Guillerme, N.031).-Vite placé il fait front aux attaques en redoutable escrimeur, ne se laisse pas enfermé, de judicieux changement de terrain, Bouhargane dans les cornes. Il faut le charger pour avoir le change. Bon premier conserve 1 ficelle avec 6 fois la musique.
Grasilho (Rouquette, N.009).- Joli tau qui se donne sans rechigner dans les échanges. Aux ficelles se montre bon partenaire face au travail soutenu des razibles, se soulève sur Aliaga. Un cœur immense pour 13 minutes de course avec 5 Carmen.
Saint-Eloi (La Galère, N.654).- Grande carcasse qui distribue allégrement les coups de boutoir (Aliaga, Ciacchini). C’est puissant ! Ne se laisse pas submerger et répond au coup par coup. Hélas sur un engagement, se blesse à la 11e minute. Réintègre le toril avec 1 ficelle et 6 Carmen.

▼ Saint-Eloi sur Jérémy Ciacchini

mauguio,trophée 3 m,course camarguaise


Muiron (Le Ternen, N.956).- Le cocardier pur jus. Tour de piste, se place et gère sa course. Peut-être un petit manque de sang mais il compense par son sens du combat, change de terrain. Quand il est légèrement décollé, la chose n’est pas facile, Aliaga dans les cornes, Marignan main au frontal, Rassir, Katif, c’est intense, les primes montent (1 000€), le public se régale. Il finit en patron rentre sa ficelle 7 Carmen, ovation et le prix.
Chicharito (Caillan, N.909).- Vaillant, il honore les cites avec bravoure. Katif, Ciacchini dans les cornes. Placé mi piste, il surveille. Bonnes séries avec le disque. Mais on l’a connu plus percutant. De bonnes répliques sur Aliaga, Rassir. Le tout manque de liant, conserve ses ficelles avec 6 Carmen.
Attila (Paulin, N.931).- Imposant gabarit sous un aspect lourdaud fait preuve d’agressivité comme après Aliaga dans le berceau. Se montre alternatif dans ses réparties, quelques passages par le centre, 14 minutes de course avec 2 Carmen.
Timoko (Lautier, N.025 pour 12 minutes).- Quel sang ! Il voit tout, enferme tout et utilise un placement judicieux. Après Katif, Bouhargane, ça va vite et ça tape. Aliaga sera son adversaire idéal dans de belles longueurs pleine d’émotions. Beau final. Rentre avec les ficelles, 8 Carmen et les bravos.

▼ La maîtrise de Timoko
Le travail de Jérémy Aliaga

mauguio,trophée 3 m,course camarguaise


VENTADOUR
PHOTOS MALI


Course du 25 mars.
Entrée : demi-arène.. Organisateur : SCTP. Président de course : Joris Alvarez. Raseteurs droitiers : Marignan, Katif, Ciacchini.
Gauchers : Bouhargane, Rassir (sort au 6e), Aliaga, Ouffe.

MARGUERITTES *AVENIR HT*

Lundi 26 mars 2017

Des Plo affûtés

MARGUEARMAGNAC2PHCI.jpg

Armagnac à la poursuite de Pradier

Les deux taureaux de la manade Plo sont affûtés. Rapides et dangereux, ils compliquent la tâche de l’équipe blanche qui a raseté avec justesse, bien emmenée par Pradier et Gaillardet. Pour les deux éléments de la manade Nicollin, bravoure et détermination sont présentes.
Boris (Nicollin, N.023).- Remuant et volontaire, les échanges sont vifs, suit de près et met les cornes derrière Mateo. Aux trousses de Marquier pour une poursuite très serrée. 12 minutes sans relâche et très convaincantes. 4 Carmen et retour.
Jarjaio (Cavallini, N.138).- Moins franc que son prédécesseur, il se protège dans le terrain des planches et sélectionne. Agace les hommes, chasse les tourneurs. Son second gland tombe à la 9e. Conserve ses ficelles après un combat âpre.
Charro (La Galère, N.251).- Très disponible et valeureux, mais manquant d’expérience, les raseteurs le cernent assez vite et sa course finit à la 7e. 2 Carmen et retour.
Armagnac (Plo, N.0126).- Difficile à manœuvrer, cul aux planches, il tient les hommes de loin. Il fait feu avec une vitesse d’exécution exemplaire. Les séries sont rythmées et dangereuses avec quelques finitions positives. Pradier se fait une frayeur sur une poursuite serrée. Rentre ses ficelles. 5 Carmen et retour.
Drac (Nicollin, N.188).- Il se prête au jeu avec volonté et détermination. Il quiche les hommes aux planches quand il les sent de près comme sur Gaillardet qui en fait les frais, s’en tire avec une grosse contusion. Finit fort après Clarion. Ses 11 minutes de courses sont récompensées de 2 Carmen et retour.
Anis (Plo N.0105 remplace Artimon).- Positionné dans les angles à la perfection, quand il en sort, les échanges sont rapides, et il met du danger dans ses répliques. Il ne se laisse pas déborder, effectue 2 sauts après l’homme, un coup de barrière sur Gaillardet, plante les cornes aux bois après Zelphati, un adversaire qui réussit à rentrer son 1er gland à 200 €. 3 Carmen et retour.


JEANNOT
PHOTO C. ITIER


Course du 25 mars. Entrée : 1/2 arène. Président : C. Privat. Raseteurs droitiers : Castel, Laurent, Marquier, Pradier. Gauchers : Clarion, Gaillardet, Matéo, Zelphati. Tourneurs : Arnel, Rado, Lévy.

23/03/2018

SAINT-LAURENT-D'AIGOUZE *SOLIDARITE*

Vendredi 23 mars 2018

Un collectif d'aide à Mathias

MATHIAS.jpgSon nom ne vous est peut-être pas familier, Jean-Luc Vestraete... Mais Mathias, tel qu’on le surnomme, gardian des manades Laurent, Cavallini, Aubanel et dernièrement Saumade, vous le connaissez certainement. Victime d’un AVC, ce gardian de métier ne pourra plus reprendre une quelconque activité professionnelle. Alors ses amis et ses proches, des manadiers, l’association des gardians professionnels, la Nacioun Gardiano, la Confrérie des gardians, des Saint-Laurentais et leur mairie, des Marsillarguois... et tous les autres se sont mobilisés pour aider Mathias.La tâche est immense : il faut accompagner la famille, sa compagne Nadia et leur fille, prévoir d’énormes travaux d’aménagement à son domicile, entreprendre des démarches administratives...

Pour cela, dans un élan de solidarité, le Collectif de soutien à Jean-Luc est né. Plus de cent personnes se sont présentées à la première grande réunion qui a débouché sur la création de l’association.

Premières manifestations prévues : le vendredi 6 avril, 18 h 30, un loto à la salle Vincent-Scotto à Saint-Laurent. Le mardi 8 mai (férié) une journée solidaire à la manade du Levant à Marsillargues. Et à l’initiative de Patrick Siméon, lui-même donateur, des artistes offrent des œuvres qui seront lotées. Parmi eux Eliot, Christian Astor, Arnaud Chabanon, Joris Brantuas, Anne-Marie Adams, Nicole Bousquet, Jean Mansuy, Arielle et d’autres encore.

Vous pouvez aider Mathias via l’association en la suivant sur facebook et en abondant la cagnotte collaborative sur Leetchi.com ; en offrant des lots pour le loto ; en prenant des billets de tombola pour les œuvres d’artistes... Ou en contactant Christel ou Alain (voir tél.ci-dessous).

Quelle que soit votre aide, elle est précieuse pour réorganiser la vie de Mathias.

MARTINE ALIAGA

Collectif de soutien à Jean-Luc : sur facebook ; mail : collectifjeanluc@gmail.com

Contacts :
Christel, 06 75 49 53 27.
Alain, 06 82 10 52 67

Association : présidente Christel Cauquil ; vice-président Alain Moya ; secrétaire Estelle Vestraete ; trésorière Gisèle Hugon.

 

TAUREAUX CLASSES 2018

La commission du Trophée Taurin Midi Libre-La Provence a retenu les taureaux suivants pour la saison des As 2018. Rappelons qu’il faut quatre taureaux classés pour que la course compte au Trophée des As.

Manade Allard : Ventadis

Aubanel-Baroncelli : Vincent

(Les) Baumelles : Aioros, Boudet, Optimus, Pino, Regain

Blanc : Fustié, Galopin, Ourazy, Ulmet, Valat

Blatière-Bessac : Canio, Hélias, Muscat, Napaca, Omega

Bon : Escobar, Folco, Monro, Trancardel, Vieto

(Le) Brestalou : Renard

Caillan : Chicharito, Rollier, Ruscassier

Cavallini : Artiste, Cupidon

Chaballier : Cotichiavari, Papalino

(Les) Chanoines : Gamin

Chapelle : Primadié

Chauvet : Arlésien, Caraque, Centurion, Jupiter, Muscadet

Cougourlier : Bimbe

Cuillé : Apache , Coquet, Coubertin, Epervier, Loubard, Marapan, Massena, Rubicon

Cyr : Laos, Lazare

Espelly-Blanc : Miro, Raspail, Serpatier

Fabre-Mailhan : Barcarin, Bigarra, Cigalon, Cohiba, Colombaud, Coutard, Marcias, Nîmois

Félix : Traquet

Fournier : Muscadin, Pagnol

(La) Galère : Cruchot, El Paso, Jappeloup, Lou Guechou, Rudy, Saint-Eloi, Toronto

Gillet : Amadeus, Argentin, Berlioz, Maripeu

(Le) Grand Salan : Quenavo

Guillierme : Araire,  Aroujo, Bessoun, Gravihous, Lou Taï

Hervas : Jazz, Mouflet

Janin : Rex

(Le) Joncas : Fétiche, Lucky, Talleyrand

Lagarde : Ouranos, Rouffian, Valento

Lafon : Dardaillon

Laurent : Lebrau, Artalet, Roméo, Jupiter, Aragon, Ourazi

Lautier : Attila, Becassié, Cabochard, Capelan, Cerbère, Chico, Coquillon, Galantoun, Montesquieu, Pedro, Sauvage, Sultan

Layalle : Ibis, Pivert

Robert Michel : Doriano, Noirlac, Picpoul

Nicollin : Bayard, Camarié, Igor, Homère, Landié, Mousquioun, Paniou, Pélican, Sugar, Sylverado

Occitane : Ajax, Bel Ami, Boer, Brennus, Craponne, Pétrus

Pagès : Campeon

(Lou) Pantaï : Beleu, Santen, Teston

Paulin : Attila, Colbert, Cupidon, Maquisard, Queyras

Plo : Tamarin, Targueur, Triton, Ullin, Ursin

Raynaud : Andreloun, Leo, Tailleur

Ricard : Absolut, Baigneur, Braconnier, Brusc, Frisé, Gaou, Marquis, Perroquet, Vaccares

(Le) Rhône : Banaru , Brindis

Ribaud : Tanguero, Riquet

Richebois : Laurier

Rouquette : Aparicio, Biterrois, Grasilho, Melgueil

(Le) Rousty : Moka

Saint-Antoine : Aramis, Greco, Quarante-Sous, Saint-Vincent

Saint-Pierre : Blanquet, Cerf, Pouchiche

Saumade : Baucis, Caruso, Castor, D’Arbaud, Eos, Jacob, Liber, Médoc, Pourpier, Rigau, Scipion, Trélus

Sylvéréal : Catigo

(Les) Termes : Fougueux

(Le) Ternen : Muiron, Quintilien

Vellas : Sultan

Vidourlenque : Camaï

Vinuesa : Bayle, Izarrak, Mesrine

Mis à jour le 30 mars 2018

LES SAINTES-MARIES-DE-LA-MER *SAISON*

Vendredi 23 mars 2018

Après un bon premier bilan

stessaisonPHMALI.jpg

 

2017, première année d’organisation pour l’équipe de « Taureaux des Saintes » à la tête des arènes. A l’heure du bilan, Jean-Elie Agnel et Bastien Four se félicitent « du bon niveau des courses et de l’affluence avec un Trophée des Impériaux qui a tenu toutes ses promesses ainsi que celui des Espoirs et la finale du Trophée de l’Avenir où les arènes ont refusé du monde ». Forts de l’adhésion de Roland Chassain, maire, et de Raymond Féline, élu, qui ont qualifié la temporada de « riche et variée », les deux compères ont réuni leurs proches et la presse à la manade des Baumelles pour présenter avec sérénité les affiches 2018. Quatre belles journées au Trophée des Impériaux (As, 1er avril, 27 mai, 10 juin, 12 août) avec capelado d’ouverture. 6 courses aux Impériaux Espoirs.4 mercredis de printemps (avril) avec Ligue ou taureaux jeunes. La Finale des Vaches cocardières (9 septembre). 3 courses d’étalons et numéros équestre en nocturne, les journées traditionnelles avec les Révélations saintoises (28 octobre), plus les soirées spectacles, toro-piscine, etc.

Ça démarre ce dimanche avec la journée Raynaud.

MARTINE ALIAGA

Texte et photo

Renseignements et réservations :
04 90 47 78 56
taureauxdessaintes@gmail.com ; www.arenesdessaintesmariesdelamer.com

STESJOURNEERAYNAUD.jpg

STESIMPERIAUX.jpg

STESIMPERIAUXSESPOIRS.jpg

stesSPECTACLES.jpg

19/03/2018

SAINT LAURENT D'AIGOUZE 18.03.18

SAMBA, TIBERE,  LE DUO PRINTANIER

EN ORANGE ET VERT

saint laurent d'aigouze, printemps des royales,manade blatière-bessac

C’était à la manade Blatière-Béssac d’ouvrir ce 23ème Printemps des Royales du Club Taurin Lou Bandot en ce dimanche 18 mars, avant-veille du printemps. Trop tôt dans la saison, souffrants des conditions météorologiques ou aux dispositions pas toujours présentes, les pensionnaires de la devise orange/vert n’ont pas paru en pleine possession de leurs moyens. Si Samba (9ans) et Tibère (8ans) ressortent de l’ensemble, le petit dernier Danilo (6ans) à des principes non négligeables.

Chez les hommes, la forme est bien présente. Même si certains leur reprochent des rasets pour rien, d’autres de faire monter les taureaux sur les tourneurs avant de s’engager, ils se sont bien investis dans cet après-midi Saint-Laurentaise.

saint laurent d'aigouze,printemps des royales,manade blatière-bessacZucchero (n°023) : Pas dans le coup, mais alors pas du tout et sans cesse en mouvement, ses répliques sont rectilignes et entrecoupées de 13 incursions en contre piste. saint laurent d'aigouze,printemps des royales,manade blatière-bessac

Jonker (n°131) : Sans jamais quitter le terrain des planches, il se contente de répondre sans mordant en baissant légèrement la tête. A 2 reprises franchit les planches après Ortiz. A mi-course baisse de rythme et demande davantage d’engagement.2 Carmen.

saint laurent d'aigouze,printemps des royales,manade blatière-bessacJuste avant la pause, Samba (n°936) va bien conclure la première partie. Sans vice, cède cocarde et glands en moins de 2 minutes. Puis aux ficelles, il se chauffe. Ses arrivées sont de plus en plus serrées. A de multiples fois, il passe les cornes sur les planches où il se dresse aux termes de rasets consentis comme derrière Vacaresse (2), Charrade, Castell (2), Ortiz, avant de basculer après Clarion. Les honneurs, joués 6 fois le raccompagnent.  

Gullivert (n°107) : A l’image de Jonker,saint laurent d'aigouze,printemps des royales,manade blatière-bessac il se place, se dégage toujours dans les planches mais ses réactions semblent souffrir, tant d’un manque de punch que d’une sous dose d’agressivité même si certaines d'entre-elles sont serrées. Néanmoins percute derrière  Chebaiki et Naïm avant de céder se première ficelle sur la trompette. 3 Carmen plus rentrée.

saint laurent d'aigouze,printemps des royales,manade blatière-bessacHugo (n°210) : Contrairement au  titre de l’émission de télé du même nom, avec Hugo, c’est loin d’être le délire. Pas mal de bougeotte  chez ce grand banu qui se disperse au fil des minutes avant d’être attiré par la contre piste (8 fois).saint laurent d'aigouze,printemps des royales,manade blatière-bessac

Avant dernier, Tibère (n°023) est sans contexte la révélation du jour. Malgré un manque de maturité certain qui lui fait commettre  quelques fautes de placement, sa volonté est irréprochable. Bons et  mauvais (très peu) rasets trouvent réponse. Sur les plus serrés la conclusion est menaçante comme après Ortiz (3), Vacaresse (2), Charrade ou encore Clarion. Les honneurs à plusieurs reprises.

saint laurent d'aigouze,printemps des royales,manade blatière-bessacPour conclure, Danilo (n°208) est le plus pétillant. Plein de bravoure, il répond au coup par coup, raccompagne bien et ne lâche pas prise. Consenti arrêté, peut anticiper les départs comme sur Vaccaresse. Des Carmen (5) renouvelés à son retour …

 

Entrée : 2/3

Organisateur : CT Lou Bandot

Présidence : Th Cure

Raseteurs droitiers : T Vacaresse , T Castell, A Charrade, R Ortiz, D Fougère

Raseteurs gauchers : E Chebaiki, Y Naïm, C Clarion

Tourneurs : M. Arnel, B Joseph

Fait Marquant : La course débute avec 1/4 de retard du fait d’une belle averse d’une vingtaine de minutes demie heure avant l’heure prévue.

 Texte et Photos Cyril Daniel

VENDARGUES *AVENIR HT*

Lundi 19 mars 2018 - Course du dimanche 18 mars

C'est reparti en fanfare !

vendargues,main d'or,course camarguaise

Et Busnel s'envole et scotche Méric aux barrières (sans mal)

Ah que mars est un joli mois ! C’est le mois des reprises de courses. Pour cette 1re journée de la Main d’Or, des cocardiers en état et brillants, des raseteurs affûtés, un président pas avare de Carmen et un Carmen général pour conclure.

Ventoux (Cuillé, N.719).- Il prend tout durant 3 minutes pour les pompons. Continue sans refus avec de belles finitions. La 1re ficelle à Félix à la 12e, la 2e au toril. 6 Carmen et retour.

Prieur (Bon, N.822).- D’entrée il fait un gros coup de barrière sur Félix. Il perd ses rubans en moins de 2 minutes. Imprévisible, il saute après Félix, Méric. Placé au toril, il effectue de belles poursuites ou saute dans l’action. Sa 1re ficelle à Félix à la 13e, il conserve la 2e. 4 Carmen et rentrée.

Souchet (Ricard, N.048).- Dès sa sortie, il saute après Aliaga, Katif et on attaque les ficelles à la 2e. Il s’envole après Félix, saute après Rassir (3 fois), Méric (2 fois), Katif (3) et encore Félix (4). Après un feu d’artifice de sauts et coups de barrière, il cède sa 1re ficelle à la dernière minute. Des Carmen toutes les minutes plus rentrée.

Apache (Cuillé, N.954).- Attentif, il se place d’entrée et vient fort, bien consenti. Il cède son 2e gland à la 4e. Pour la 1re ficelle qu’il défend jusqu’à la 11e, il serre Félix, Aliaga et Rassir. Récidive de belles poursuites sur sa 2e ficelle qu’il ramène au toril avec les honneurs entendus 7 fois plus rentrée.

Carolin (Ricard, N.040).- Entrepris, il effectue des séries sans refus durant 2 minutes aux rubans. Pour la 1re ficelle, il vient fort après Laurier, saute aux trousses de Félix, la défend brillamment et rentre les deux. 10 Carmen et rentrée.

Soliman (Bon, N.133).- Décidé, sans refus, il répond à des séries, 4 minutes aux pompons. Placé aux ficelles, il termine bien ses actions jusqu’aux planches. A cédé sa 2e ficelle à la 11e. 4 Carmen plus rentrée.

Busnel (Ricard, N.141).- Dès sa sortie, il annonce la couleur en sautant facilement les barrières dès qu’on le cite. Il faut attendre la 7e minute pour voir une série. Pour sa cocarde il s’envole après Méric jusqu’aux tubes. Rentre ses ficelles, 5 Carmen et rentrée.

SAINT-HILAIRE
PHOTO MALI

Course du dimanche 18 mars.

Entrée : 3/4 d’arène. Organisateur : CT La Muleta. Président : Richard Sarrouy. Raseteurs droitiers : Félix, Katif, Laurier, Jourdan. Gauchers : Y. Martin, Méric, Aliaga, Rassir. Tourneurs : Estève, Daniel, Castel.

 

BELLEGARDE *AVENIR HT*

Lundi 19 mars 2018 - Course du samedi 17 mars

Quand Baliste accélère

BELLEGARDEBALISTEROBERTPHGM.jpg

 

Très bel ensemble pour le 3e Trophée de la jeunesse bellegardaise où le choix de cocardiers est judicieux tandis que l’équipe blanche se montre à la hauteur. Baliste (4e) se révèle en cocardier finisseur dangereux après avoir blessé Zekraoui (coup de corne) et Moutet (genou coincé). Le jury le récompense ainsi que Robert, meilleur aux points, et Bressy, animateur.

Talleyrand (N.629, Le Joncas).- Très bon premier qui répond du tac au tac jusqu’au ras des planches. Séries sans se fixer avec entrain et vaillance. Superbes rasets de Zekraoui qui le mène jusqu’à se cabrer. Garde une ficelle. 7 Carmen et retour.

Gamin (N.658, Les Chanoines).- Course prestement les hommes, bouge pas mal le long des planches, trouve sa place un temps. Accroît d’intensité avec les gauchers pour défendre sa 2e ficelle qu’il conserve. 8 Carmen et retour.

Panisse (N.714, Sylvéréal).- Froid, rapide, il fait réfléchir les hommes. Pas commode, il prend un, deux rasets et repart se placer. Zekraoui trouve la clé pour tous les rubans en 9’30. Bien calé aux ficelles, Panisse sort en force sur Garcia, Bressy et complique les reprises en chassant les hommes. Cocardier, il garde ses ficelles. 1 Carmen et retour.

Baliste (N.049, Didelot-Langlade).- Attaqué bon train, il réplique avec vaillance jusqu’aux planches. Met les hommes en confiance et, du coup, surprend en se jetant très haut et fort sur Zekraoui qu’il blesse à l’entrejambe. 30 minutes d’arrêt et le revoilà en piste. Entrepris, ses accélérations et coups aux planches s’enchaînent après Katif, Aliaga, Bressy, Robert et Moutet dont il coince le genou au saut. Une très bonne prestation et les ficelles rentrent. 7 Carmen et retour.

Tutu (N.006, Les Baumelles).- Une fois en place, les hommes doivent se décider vite sinon il repart en chasse. Mais bien cité, il va méchamment au bout. Se disperse un peu, s’emporte après Aliaga, Zbiri, Robert pour un rendu en dents de scie. 3 Carmen et retour.

Roitelet (N.886, Lautier).- Droite - gauche, tout l’intéresse et avec entrain. Se chauffe et se dresse ou tape droit. Les jeunes Bressy et F. Garcia s’investissent. Léger, vaillant, pétillant, Roitelet enchaîne les séries et va a mas pour 11 minutes rythmées.7 Carmen et retour.

Jappeloup (N.837, La Galère).- A grande foulées, il se dégage un large espace et ramène promptement les hommes, passe le mourre après Katif, le poitrail sur Bressy, et tape aux planches sur Robert. Ça sent la fin de course et les ficelles restent en place. 2 Carmen et retour.

MARTINE ALIAGA

PHOTO GEORGES MARTIN

Samedi 18 mars. Entrée : 3/5e d’arène. Organisateur : CT Jeunesse Bellegardaise. Président : Joris Alvarez. Raseteurs droitiers : Katif, Moutet (sort au 4e), Bressy, F. Garcia. Gauchers : Robert, Zekraoui (sort au 4e), Aliaga, Zbiri. Tourneurs : F. Lopez, Ruiz, Solera, Jockin.

Fait marquant : Baliste (4e) inflige un coup de corne, entre les jambes, à Youssef Zekraoui. La course est stoppée 30 minutes, le temps que Youssef soit emporté par les pompiers de Nîmes. Bilan : blessure uniquement musculaire avec, quand même, deux trajectoires.

16/03/2018

LE GRAU-DU-ROI *SAISON 2018*

Vendredi 16 mars 2018

Hum ça sent bon l'été !

le grau-du-roi,course camarguaise

De g. à d. Patrice Blanc, Bérenger Aubanel, Robert Crauste, Tonino et Nicola Reyes des Gypsy Kings, Vincent Ribera, Sabri Allouani, L. Topie

Protection du territoire, défense des traditions, des élevages, de la bouvine et de son peuple, accueil touristique, environnement protégé et sens de la fête... c’est la marque du Grau-du-Roi. Et au vu des trois années précédentes, côté arènes, la DSP attribuée à l’organisation Ribera satisfait tout le monde y compris Robert Crauste, maire, qui prévoit « On passera ensemble un bel été aux arènes » et qui insiste : «Il est du devoir des élus d’être présents». De plus la fréquentation toutes courses confondues est en hausse ! A Vincent Ribera d’annoncer le programme taurin 2018 « élaboré avec passion et enthousiasme avec Sabri Allouani».

9 courses aux As, 10 Avenir, 2 taureaux jeunes, 2 écoles taurines au menu. Aux As, chacune bénéficiera d’une animation avant-course, et grandes capelado par Patrice Blanc les 17 juin, 15 août, 16 septembre. Côtés taureaux, pari est fait sur de nouvelles têtes qui avaient brillé moitié Avenir, moitié As l’an passé mélangées à des valeurs sûres pour des concours de manades bien achalandés. La Royale (nouvelle version, Ourazi, Roméo, Aragon, Lebrau, Artalet, Jupiter, Marlou) de la manade Laurent étant programmée le 17 juin pour le Souvenir Olivier-Arnaud.

Sabri Allouani qui gère les raseteurs n’a pas manqué de penser à «Maxime Favier (blessé, ligaments croisés) et Joachim Cadenas (blessé) qui reprendra début mai» et de citer en alternance Katif, I. Benafitou, F. Martin, Chekade, Aliaga, Errik, Marquis, Bouhargane, Zekraoui, Chekade, Félix, Robert. Ajoutant : « Les raseteurs ont la clé des courses, le Grau-du-Roi est une grande arène, il faut la respecter. Merci au public de plus en plus nombreux, on espère passer encore une belle saison ».

Et parmi les nombreux autres spectacles estivaux au Grau, le 24 juillet, les Gypsy King seront aux arènes : «Les vrais», a précisé Nicolas Reyes. Et viva la fiesta !

MARTINE ALIAGA.

As, concours de manades les 1er avril, 1er mai, 20 mai, 14 juillet, 15 août (Boer, Sylverado, Trancardel, Mignon, Aragon, Ajax, Jupiter), Trophée de la Mer les 9, 13, 16 septembre (finale avec Loubard, Banaru, Chicharito, Cupidon, Ajax, Castor, Ourasi). Abonnements (places numérotées) et réservations :
tél. 04 66 51 12 12.

LE PROGRAMME

le grau-du-roi,course camarguaise

le grau-du-roi,course camarguaise

le grau-du-roi,course camarguaise

 

FFCC * Congrès suite*

Vendredi 16 mars 2018 - Ce week-end

12 courses toutes catégories confondues
sans compétition…

RASETBLOG.jpgPremier tour de chauffe - si l’on excepte la course du Congrès dimanche dernier - hors compétition pour les cocardiers et les raseteurs ce week-end. Le début du Trophée Taurin est prévu pour l’instant le dimanche 1er avril, mais il faudra d’ici là que les nouveaux règlements soient votés en comité directeur fédéral, prévu le 27 mars. Cela risque de faire un peu juste au vu des nouvelles possibilités présentées brièvement par le président Hadrien Poujol au Congrès : « il faut faire évoluer la course camarguaise vers le spectacle et faire briller les taureaux ». A savoir entre autres : classement des pistes (A, B, C, D) avec modification du nombre de raseteurs/tourneurs. Abandon du comptage des points des 30 meilleurs courses aux As et des 20 en Honneur. Toutes les courses en coefficient 1. Ficelles à 2 points. As : les trois raseteurs offrant le plus beau spectacle, recevant d’un jury désigné, respectivement 12, 9, 6 points de bonus (pistes A, B) ; 9, 6, 3 (pistes C, D). En fin de course, les meilleurs raseteurs seront mis à l’honneur.

Vaches cocardières : les points des raseteurs seront pris en compte dans leurs classements respectifs (Avenir/Honneur).

D’autre part, les discussions se poursuivent, en bonne entente, afin d’élaborer une convention entre Midi Libre, La Provence et la FFCC et pour l’intégration de membres de la commission du Trophée Taurin au sein de la commission « Compétition » fédérale.

Les sujets de réflexion entre toutes les parties prenantes de la course camarguaise pour finaliser les règlements continuent donc. Convertir en chiffre (points), l’émotion et le spectacle tout en conservant l’équité, l’émulation entre les hommes, le respect des taureaux et l’intérêt du public... L’équation n’est pas simple.

En tenant compte des vœux des uns, de l’expérience des autres et de la bonne volonté de tous, cela devra forcément et rapidement aboutir.

MARTINE ALIAGA

13/03/2018

DECES *PATRICIA MADIER*

Mardi 13 mars 2018

Une femme de bouvine est partie

Patricia Madier faisait partie intégrante du monde de la bouvine avec tout ce petit peuple d'artisans, marchands, artistes qui gravitent autour des arènes. Vive, rieuse, enjouée, elle avait un petit mot pour chacun, toujours prête à partager sa passion et à présenter ses productions comme ces devises colorées qui bariolaient son stand. Qui ne s'est jamais arrêté à son étal pour acheter les rubans multicolores au nom de sa manade préférée ? Hélas malgré son combat acharné, la maladie l'a emportée. Son regard clair et son sourire resteront à jamais gravés  dans le coeur des afeciouna.

Un hommage lui sera rendu le jeudi 15 mars à 15h, à l'église de Vauvert suivi de l'inhumation au cimetière de Lunel-Viel.

Nos très sincères condoléances à la famille.

 

 

12/03/2018

DECES

Lundi 12 mars 2018

Loïs Rochette nous a quittés

Une grande figure de la bouvine est parti en ce dimanche 11 mars. Après une longue carrière de chroniqueur et de contributeur au sein de son club taurin de Mouriès, Loïs Rochette est décédé.

Sur son compte Facebook, Patrice Blanc écrit : Hier, jour du congrès notre vice président Loïs Rochette est parti rejoindre tous ses amis de la bouvino à 93 ans. C était la mémoire du club. Tu vas nous manquer Loïs. Nous présentons nos plus sincères condoléances à Mauricette et toute sa famille. Les obsèques sont mercredi matin à 9h 30. Adessias...

CHATEAURENARD

Lundi 12 mars 2018 - FFCC. Ce dimanche 11 mars à Châteaurenard

Un Congrès d'une belle densité

CONGRES2018PHHB.jpg

Un public attentif et intéressé. Photo Hervé BERNON

Du travail, des projets, des réalisations…. La course camarguaise prend de la hauteur et de l'ampleur.

ffcc,châteaurenard,congrès,unesco,course camarguaiseUnion sacrée des élus des villes, des trois Départements et deux Régions de la zone taurine, des licenciés, des acteurs, des partenaires autour du fonctionnement et des projets de la Fédération française de la course camarguaise. C’est le bilan positif de la première année d’exercice de l’équipe d’Hadrien Poujol (photo Hervé Bernon). Hier à Châteaurenard, le public a adhéré à ce congrès riche d’idées, dense en contenus constructifs et concrets. Les plus de trois heures de comptes rendus, d’exposés, de projections sur l’avenir sont facilement passées, menées par un président à l’aise au micro et pédagogique dans ses explications, entouré de sa garde rapprochée. Discours simples et percutants ! Après la galère de 2016, on imagine l’ampleur du travail entrepris. Hommage rendu à tous ceux qui ont participé au redressement. « 2017 a amorcé une belle dynamique, a insisté Hadrien Poujol, ce n’est qu’un début, notre ambition est grande pour continuer à structurer la FFCC, mener des projets pour tous les acteurs...».

Difficile de tout donner dans le flow des prises de paroles des élus, des responsables de commissions ou du président. Voici les grandes lignes. Après le compte rendu moral de Christian Vallat, Serge Sastre et Christian Begout ont présenté des finances saines tandis que Sébastien Attias a dépeint une situation sanitaire satisfaisante. On peut s’attarder sur le compte rendu médical de Christophe Pelenc, attestant d’un chiffre stable au niveau des blessures des raseteurs (1/3 coups de corne, 2/3 traumatismes sportifs). Les élèves raseteurs, les éducateurs vont être formés aux premiers secours, des fiches médicales seront mises en place, travail également sur la prise en charge médicale avec une filière de soin performante, la coordination des hôpitaux ainsi que la prévention, la récupération et l’accompagnement après blessure. Problème des infirmeries obsolètes et du manque de médecins pour les courses.

Intéressante aussi l’organisation de section - ou session - sportive au sein de collège ou lycée (Vauvert, Arles), projet défendu avec passion par Jean-Marc Soulas. La course camarguaise entre à l’Education nationale. Chapeau ! Autre avancée, proposée par le Département du Gard, l’installation du pôle sportif fédéral et du siège au Scamandre. « Idéal en terme de commodité et d’image ». Ou encore le dossier Unesco (lire ci-contre).

Le travail ne manque pas, l’enthousiasme est de mise. Reste la compétition dont les nouveautés seront votées en comité directeur le 27 mars. Le président a rencontré toutes les corporations : « des décisions ont été prises dans l’intérêt général ». Nous y reviendrons largement.

MARTINE ALIAGA

DES CHIFFRES

Dans le bilan d’activité 2017 présenté par Christian Vallat.
Les licenciés : 146 clubs taurins pour 1748 licences. 10 CT non organisateurs. 108 raseteurs. 35 tourneurs . 32 stagiaires. 16 écoles de raseteurs : 7 personnes à l’encadrement, 46 membres, 328 élèves. 151 manadiers. 30 gardians professionnels. 37 à pied. Plus licenciés directs. Sur 2545 licenciés, 402 femmes soit 16% (24% dans le Gard). Agréments : 791 (224 dans les Bouches-du-Rhône, 388 Gard, 166 Hérault, 13 Vaucluse).

Nombre de courses 2017 : 791. Soit 90 As (BdR 27, Gard 35, Hérault 28). 341 Avenir (113 BdR, 151 Gard, 67 Hérault, 10 Vaucluse). Etalons, taureaux jeunes/neufs : 120 (28 BdR, 77 Gard, 15 Hérault). Ligues : 193 (38 BdR, 108 Gard, 44 Hérault, 3 Vaucluse). Ligues tau des Saintes-Maries : 7. Courses de Promotion : 25 (8 BdR, 7 Gard, 10 Hérault). Vaches cocardières : 15 (3 BdR, 10 Gard, 2 Hérault). Annulations de courses : 68 sur 859 programmées.
Spectateurs : 361 854 (pour 791 courses). En 2016, 352 636 (756 courses).
Bilan financier présenté par Serge Sastre et l’expert comptable Christian Begout. Après la tempête 2016, budget équilibré et sain en 2017 et la capacité de mener à bien les projets 2018. Bilan 2017 : équilibré à 466 933€. Résultat de l’exercice : 157 736€. Budget prévisionnel 2018 : équilibré à 659 920€. A consulter en détail sur ffcc.info

 

Les élus signent pour le projet Unesco

IMG_0281.JPG

« Ce projet - faire entrer la Camargue (sa culture, son identité, ses traditions, etc.) au patrimoine immatériel de l’Unesco - ne prend sens que dans le collectif », assure Florent Lupi, coordinateur du dossier, rejoint par le député Patrick Vignal, convaincant dans ses propos : « Trois Départements, deux Régions, plus de cent villes ont voté le vœu de la Camargue à l’Unesco. La Camargue, et son potentiel extraordinaire sanctuarisés comme ses fêtes, sa course camarguaise, sa culture, ses traditions ». Et les élus de s’engager en signant l’affiche peinte par le peintre Jean Marignan. Photo Mali

 

Midi Libre et La Provence

Une convention avec la FFCC

A l’issue du Congrès, Julie Zaoui, directrice du Trophée Taurin Midi Libre - La Provence a livré sa réaction : « Hadrien Poujol a présenté les grandes lignes de ce que sera pour cette saison la nouvelle collaboration entre les quotidiens régionaux La Provence, Midi Libre et la Fédération de la course camarguaise. Nous nous satisfaisons de la présentation qui a été faite et du bon accueil des différentes dispositions. Plusieurs rencontres ont permis cet hiver comme l’a dit le président de réfléchir à une meilleure répartition des tâches et des responsabilités. Les journaux confient la gestion de la compétition à la Fédération, vont poursuivre leur accompagnement dans leurs différentes pages et vont se concentrer sur les taureaux, avec notamment l’élection du Biòu d’Or. Des membres de la commission vont intégrer le groupe de travail fédéral sur la compétition. Nous partageons l’idée de travailler dans l’intérêt général. Une convention devra, prochainement, arrêter les conditions de partenariat entre la Fédération et les journaux. »

Des mises à l'honneur

IMG_0270.JPG

IMG_0272.JPG

Frédéric Niguet a remis le Mérite fédéral à trois délégués Alain Blanc, Ramon Muria et Jean Sagne qui arrêtent leur activité. Mérite fédéral également à Christian Rossi reçu des mains de la Reine d’Arles, Naïs Lesbros. Frédéric Lautier, très ému, a reçu son 9e prix de Champion de France avec 40 titres gagnés en 2017, dont le Trident d’Or. Une saison remarquable pour cette manade créée en 1962 et qui voit un nombre impressionnant de ses cocardiers débuter ou poursuivre de très belles carrières. Photos Mali

Expos

ffcc,châteaurenard,congrès,unesco,course camarguaise

Les salles de l'Etoile ont été mises en valeur par les photos d'Hervé Bernon et les toiles du peintre Jean Marignan. Deux beaux artistes qui transcendent notre culture. Photo Mali

 

La course : Niveau As HT

Optimus et Félix avec panache

ffcc,châteaurenard,congrès,unesco,course camarguaise

Photo Hervé BERNON

La ville de Châteaurenard ouvrait le bal d’une nouvelle temporada de course camarguaise et permettait ainsi à de nombreux passionnés de retrouver le chemin des arènes. Une capelado colorée avec cavaliers, Arlésiennes, nouvelle demoiselle du Casteù Fanny Mouret, et la Reine d’Arles Naïs Lesbros évoquant au micro son désir de voir de la qualité en piste ce qui assurera la pérennité de notre tradition. Optimus de la manade des Baumelles se démarque pour le trophée Louis-Lacroix. Son expérience alliée à la combativité lorsqu’il trouve sur son passage un Vincent Félix audacieux, permettent des instants prometteurs. Le jeune vainqueur du Trophée de l’Avenir, se hisse au niveau supérieur avec brio et obtient le prix du jour.

Canio (Blatière-Bessac).- Il reçoit la pression et il réplique par de méchants coups de barrière. Zekraoui s’implique avec style, Marquis se démarque aussi pour la première ficelle. 4 Carmen et retour.

▼ Banaru et Vincent Félix. Photo Georges MARTIN

ffcc,châteaurenard,congrès,unesco,course camarguaise

Banaru (Le Rhône).- Débute doucement et met en place sa course. Zekraoui lui donne le goût de la réplique et l’emmène avec lui sur de vives ripostes. Félix s’essaie avec talent et Zekraoui prend ses responsabilités de leader pour la cocarde et le gland à la dernière minute sous les applaudissements. 6 Carmen et retour.

▼ Banaru et Youssef Zekraoui. Photo Georges MARTIN

ffcc,châteaurenard,congrès,unesco,course camarguaise

Sultan (Lautier).- Plusieurs séries lui seront proposées en guise d’échauffement. Puis il se cale et dirige quelque peu les débats. Zekraoui une nouvelle fois, puis Marquis lui offrent des cites engagés où les cornes menacent. Le penchant droitier se fera avec Félix et Martin dans une fin de course plus sérieuse du taureau. Conserve ses ficelles. 5 Carmen et retour.

Lou Guechou (La Galère).- S’améliore dans sa course et affine son placement. Ses interventions sont anticipatrices mettant souvent les hommes en danger. Chekade fait l’effort, et Four se fait malmener à la planche. Une prestation cocardière et appréciée par le public. 6 Carmen et retour.

▼ Lou Guechou et Jérémy Aliaga. Photo Georges MARTIN

ffcc,châteaurenard,congrès,unesco,course camarguaise

Optimus (Baumelles).- Domine, attend et chasse les hommes en blanc. Peu osent s’aventurer mais Four s’octroie le 1er gland à la 7e minute. Il accélère aux trousses des hommes et se propulse aux barricades. Les primes montent, il coince sévèrement Marquis, puis surveille tous les départs conservant ses ficelles avec maîtrise. 6 Carmen et retour.

▼ Optimus des Baumelles et Rudy Marquis. Photo Georges MARTIN

ffcc,châteaurenard,congrès,unesco,course camarguaise

Aragon (Laurent).- Il se montre intermittent dans son placement comme dans ses réactions. Il démontre ses arrivées fantasques et parfois puissantes mais baissera de rythme aux ficelles pour conclure éprouvé. 4 Carmen et retour.

Aptel (Cuillé).- Brille dans de bonnes finitions mais se disperse et il sera difficile pour lui de déployer réellement ses qualités dans la course. 2 Carmen.

ESTEVAN

Course du 11 mars. Entrée : demi-arène. Organisateur : Union Taurine Châteaurenardaise. Président : P. Gibert. Raseteurs droitiers : Chekhade, Félix, F. Martin. Gauchers : Aliaga, Four, Marquis, Robert, Zekraoui. Tourneurs : Fadli, Fouque, Lopez, Perez, Ull.