Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

24/03/2017

VAUVERT *10e Printemps des jeunes aficionados*

Vendredi 24 mars 2017

10e PRINTEMPS DES JEUNES AFICIONADOS

VAUVERTCAMERONECHEKADEPHMALI.jpgSamedi 25 mars : 10h, démonstration de danse folklorique camarguaise, des allées du marché aux arènes.

11h, découverte des tauromachies camarguaise et espagnole, aux arènes, 1 vache en démonstration pour les élèves de l'école de raseteur de Vauvert. 1 vache (sin caballo) en démonstration pour les élèves des écoles taurines de Nîmes.

Hommage à Jean Lafont et Philippe Cuillé

12h30,apéritif, parvis des arènes, tapas, animé par un mano a mano musical, DJ et pena.

14h30, ateliers de découverte de la tauromachie, dans la salle Foucaran des arènes, exposition de costumes des diverses tauromachies et atelier pratique de couture et dessin animé par Nathalie Chaubet.

En piste, préparation et entraînement des chevaux de la corrida par la cavalerie Bonijol pour le cheval de picador, et Michael Toubas pour le cheval de rejon.

16h, démonstration de toreo à cheval par Michael Toubas, rejoneador et les recortadores, vaches de la ganaderia Turquay.

Dimanche 26 mars

11h, abrivado

11h30, tienta de trois machos ganaderias Granier, François André, Turquay pour Patrick Varin, Tibo Garcia, Baptiste Cisse, picador Rabin Rehabi

12h30, apéritif, tapas, repas de l'aficion sur le parvis des arènes

16h, novillada sin caballo, ganaderia Turquay pour El Rafi et Solitalito, sobresaliente Adam Samira

17h30 bandido.

Toutes ces animations sont gratuites
Marché artisanal taurin toute la journée.

Renseignements : gard.aficion@gmail.com, tél. 07 82 25 34 25

SAINT-LAURENT-D'AIGOUZE

Vendredi 24 mars 2017

Ce dimanche,
le Printemps des Fabre-Mailhan

IMG_0248.JPGDimanche de Printemps de Royales à Saint-Laurent-d’Aigouze : sur la place, les terrasses des bistrots font le plein. Au balcon de l’église, la présidence reprend ses marques. A la porte, en bas, le tendido 7 a révisé ses fondamentaux. La semaine passée, pour les Blatière-Bessac, les spectateurs ont repris fidèlement la route de Saint-Laurent.Le Printemps des Royales repart pour sa XXIIe édition et garde l’esprit de sa création : permettre aux manadiers de faire courir leurs jeunes cocardiers dans les meilleures conditions. D’où le challenge pour le CT Lou Bandot d’inviter les plus jeunes à raseter. pour des plateaux équilibrés.

IMG_0232.JPGIci raseteurs et tourneurs sont surveillés comme le lait sur le feu. Les gimmicks résonnent à chaque tentative peu heureuse : « On ne court pas derrière les taureaux », « On ne fait pas monter le taureau », « On ne l’arrête pas sur son déplacement »... Autant que faire se peut, les hommes démarrent taureau arrêté et on peut voir de belles actions. Mais même si c’est le cocardier qui est au centre de l’attention, le raseteur sincère et audacieux y gagnera le respect des spectateurs et ses premiers galons de gloire.

Ce dimanche, (16 h, 9 €) ce sont les jeunes cocardiers de la manade Fabre-Mailhan qui sont attendus : Carignan, Kouros, Mitifio, Campagnié, Barcarin, Colombo... et en face le maximum de jeunes tenues blanches. Comme il se doit !

Texte et photos
MARTINE ALIAGA

LES COURSES DU 22e PRINTEMPS DES ROYALES

Dimanche 19 mars : Blatière-Bessac
Dimanche 26 mars : Fabre-Mailhan
Dimanche 2 avril : Nicollin

Dimanche 16 avril : Laurent
Samedi 22 avril : Lagarde
Dimanche 23 avril : Saumade
Dimanche 30 avril : Cuillé

Finale le dimanche 3 septembre

 

19/03/2017

BELLEGARDE

Le sérieux d'une belle affiche

bellegarde,galant,saint-eloi,favier,zekroui,course camarguaise

Galant met le turbo après Maxime Favier

La Jeunesse bellegardaise s'implique de belle manière et ses efforts de monter un plateau de qualité paient. La course est belle et le public satisfait. Les trophées récompensent Maxime Favier (aux points) et Youssef Zekraoui (animateur), c'est mérité ! L'entente en piste est bonne, Les 3 As (avec Katif) tiennent leur rôle, les jeunes Castell, Bressy ne font pas de la figuration et Robert se remarque en 2e partie.

Côté taureaux, c'est solide et intéressant. Saint-Eloi et sa générosité spectaculaire offrent le trophée à la manade La Galère, mais Galant de Saint-Germain est impressionnant dans le style cocardier finisseur. Tous les autres tiennent bien leur rôle.

Salme (Didelot-Langlade) se dégourdit d'abord les pattes et montre de l'entrain aux barrières (se soulève après Favier, Zekraoui) conservant son 2gland jusqu'à mi parcours. Avec un placement plus assuré aux ficelles, pose des difficultés.Ziko Katif assure, Bressy se fait quicher aux planches. Attentif et sérieux, rentre ses ficelles en musique.

Muscadin (Fournier).- Toujours à fond, il s'intéresse et se donne. A mi parcours, sélectionne un peu, Maxime Favier fait l'effort et, titillé, Muscadin conclut (2 fois), Garde ses ficelles bien difficiles d'accès à l'intérieur de ses petites cornes refermées. Rentre ses ficelles.

Calisse (Sylvéréal).- Véloce avec son physique profilé, il fait du large à grandes enjambées. Ses cornes fines et impressionnantes menacent. Katif et Zekraoui s'y collent pour des longueurs. Calisse s'emporte après Castell, Ziko, plusieur sfois. Surveille les départs et ferme la porte par quelques pas. Lâche ses ficelles sur les dernières minutes. Musique.

Après l'entracte, Oscar de La Galère vient saluer une dernière fois avant la retraite. 57 courses au compteur et de multiples trophées pour ce vétéran des pistes qui, à 16 ans, place deux belles conclusions en guise d'au revoir.

Campéon (Pagès).- Puissant, autoritaire, les hommes l'abordent prudemment d'autant qu'il se projette aux planches à chaque finition. Cocardier, sélectionne ses départs et choisit les invitations bien engagées. Raccompagne méchamment et apprécie les gauchers. Rentre ses ficelles en musique.

Galant (Saint-Germain).- Gros caractère qui impose son sens du combat. Repousse les hommes à la frontière, et le premier raset de Zekaroui est honoré au-dessus des planches. Fracasse après Favier, ne supporte pas grand monde dans son proche entourage, et s'approprie toute la piste. Avec beaucoup de méchanceté exprimée, honore les séries qu'il conclut de bon coeur (Favier, Robert). Taureau au registre complet très intéressant. Rentre une ficelle. Carmen.

 

bellegarde,galant,saint-eloi,favier,zekroui,course camarguaiseSaint-Eloi (La Galère).- D'entrée tamponne à chaque occasion ce qui occasionne un multitude de coups de barrière très engagés. Favier, Zekraoui, Robert le plus souvent pour une tendance gauchère, mais aussi quelques actions d'envergure à droite Castell, Bressy. Une énorme générosité récompensée à maintes reprises et retour sur l'air de Bizet presque au terme.

Gotham de Roumanille montre de la fougue dans les séries et se hisse en finition, malgré son inexpérience. Les hommes jettent leurs derniers feux, la fatigue se fait sentir . Place à la remise des prix.

Texte et photos
MARTINE ALIAGA

Samedi 18 mars. Niveau Avenir HT. Entrée : une grosse demi-arène. Président : Joris Alvarez. Raseteurs droitiers : Bressy, Robert, Castell, Katif. Gauchers : Favier, Zekraoui, El Mahboub. Tourneurs : F. Lopez, Cuallado, Lebrun, Roux.

Palmarès : meilleur raseteur aux points Maxime Favier. Meilleur animateur Youssef Zekraoui. Meilleur taureau : Saint-Eloi de La Galère, Galant de Sdaint-Germain aurait pu aussi bien y prétendre.

***********

Une belle action de Calisse

bellegarde,galant,saint-eloi,favier,zekroui,course camarguaise

▼ Campéon

bellegarde,galant,saint-eloi,favier,zekroui,course camarguaise

▼ Galant 

bellegarde,galant,saint-eloi,favier,zekroui,course camarguaise

▼ Saint-Eloi

bellegarde,galant,saint-eloi,favier,zekroui,course camarguaise

bellegarde,galant,saint-eloi,favier,zekroui,course camarguaise

*********************

 

17/03/2017

SAISON 2017 *VAUVERT*

vauvert,saison 2017,course camarguaise

Vendredi 17 mars 2017

VAUVERT : tous impliqués ! 

vauvert,saison 2017,course camarguaiseVendredi dernier, la salle Bizet avait pris ses airs de fête pour présenter la saison vauverdoise. Bruno Pascal, en maître de cérémonie, les Arlésiennes du Pantaï de Camargue et ses nombreux pichouns pour la note traditionnelle, un film de Jean-Pierre Masse et tous les clubs taurins ont attesté du dynamisme de la ville et de sa ferveur taurine. Ainsi chacun a présenté son programme devant une belle assemblée.

En point d’orgue, le 10e Printemps des jeunes aficionados (25 et 26 mars), la journée du 25 mai avec le 32e concours d’abrivado et la course du Trophée Camargue Médical de toute beauté (Papagaï, Vincent, Chico, Ulmet, Optimus, Cupidon, Nîmois et les adieux de Ratis).

Un bon moment également lors de la remise des prix aux vainqueurs 2016 et l’annonce du jubilé d’Hadrien Poujol le 22 octobre. Les élus participatifs que sont Katy Guyot et Jean Denat ont témoigné : «Vauvert est ville de traditions et nous pensons qu’elles ont de l’avenir, il faut qu’elles soient de qualité, nous y sommes attachés, d’ailleurs il y aura autant de jours de fête que l’an passé».Le maire en a profité pour adresser des coups de cœur : aux Vaches cocardières (finale à Vauvert 24 septembre) ; au Printemps des jeunes aficionados et à Hadrien Poujol pour son élection et son jubilé. Restait à Régine Pascal à conclure avec La Coupo Santo.

MARTINE ALIAGA

LES PRIX 2016 

vauvert,saison 2017,course camarguaise

A la manade Chaballier pour Valsière
à la manade Daumas pour Arrogant, meilleur cocarider des courses Avenir

à Magali Saumade pour Scipion, meilleur taureau de la finale
vauvert,saison 2017,course camarguaiseà Bernard Lagarde pour Milhaudois meilleur cocardier de la saison
à Ilias Benafitou, meilleur raseteur de la saison

à Pascal Mailhan pour le Printemps des jeunes aficionados

à Emeric Assenat, pur produit vauverdois de l'école  de raseteurs locale, qui passe en Ligue en 2017
à Adel Amerji et Pierre Olivares, raseteurs de l'école

Coup de coeur au Pantaï de Camargue

vauvert,saison 2017,course camarguaise

************

vauvert,saison 2017,course camarguaise32e concours
d'abrivado
du jeudi
de l'Ascension
25 mai

Les manades passeront dans l'ordre suivant

1re manade Devaux
2e Labourayre
3e Lescot
4e Vitou
5e Lou Simbeu


Le concours sera animé par Alain Rubio et présidé par Jacques Mailhan

*************

Les clubs taurins de Vauvert

Union taurine vauverdoise Paul-Ricard, présidée par Christine Rossi Ferrari.
Club taurin l'Abrivado (130e anniversaire) présidé par Henri Fabre.
Les Amis de la Camargue présidé par Bruno Pascal.
Club taurin El Campo, présidé par Robert Mattonai
Pena taurine Manzanares, présidée par Jean-François Dussuel

************

10e Printemps des jeunes aficionados

Samedi 25 mars : 10h, démonstration de danse folklorique. 11h, découverte des tauromachies camarguaise et espagnole.
Hommage à Jean Lafont et Philippe Cuillé
14h30, atelier de découverte de la tauromachie. 16h, démonstation de toréo à cheval et recortadores.

Dimanche 26 mars : 11h, abrivado.11h30, tienta de trois machos. 16h, novillada sin caballo. 17h30, bandido.

Entrée gratuite.

Marché artisanal thème taurin. Jeux pour les enfants.

Renseignements : gard.aficion@gmail.com, tél. 07 82 25 34 25.

vauvert,saison 2017,course camarguaise

***************

 

16/03/2017

FFCC *72e CONGRES*

DSC_5278.JPG

Lundi 13 mars 2017

Quitus au président

DSC_5303.JPGIl apprend vite le jeune président fédéral, Hadrien Poujol.A Lansargues, hier, devant environ 500 personnes, sa parole aisée avec ce qu’il faut de solennité, la pointe d’humour qui va bien et la rigueur nécessaire au sérieux des thèmes abordés, ont permis à ce congrès de se dérouler dans de parfaites conditions. Face aux licenciés et aux élus, son baptême du feu est réussi et sa crédibilité posée. Il pourra aussi s’appuyer sur une équipe solide soudée par le travail effectué en 2016 et qu’il a tenu à remercier dans son ensemble, soulignant particulièrement le rôle de Jacques Mailhan et Florence Clauzel.

Les grandes lignes

Le président lançait ensuite les grandes lignes pour les 4 ans à venir : « Les efforts porteront sur la protection des jeunes taureaux. Nous voulons moderniser, assurer le spectacle dans les arènes, équilibrer les prestations de taureaux de plus en plus nobles face à des raseteurs très sportifs. Equilibrer mais sans faire de règlements qui monteraient les corporations les unes contre les autres ». Les écoles de raseteurs seront pourvues d’une charte droits et devoirs ; un plan de formation se prépare avec l’Education nationale pour créer des classes Sports études. « Avec le Trophée Taurin Midi Libre - La Provence et les quotidiens régionaux, les relations sont bonnes, nous voulons avancer dans le sens du taureau et pour plus d’équité sportive pour les raseteurs ». Pour cela, seront mises en place avec le Trophée, trois catégories de courses (lire ci-contre). Les courses de promotion sont programmées. La commission culture et traditions est créée, elle a pour but de protéger et de transmettre les valeurs fondamentales ; la commission communication se mobilisera pour valoriser l’image de la course camarguaise. Quant aux finances, la régle c’est « l’éthique au cœur du fonctionnement soit chaque dépense justifiée pour le bien de la FFCC ».

Tour à tour les intervenants ont rendu compte : Jacques Mailhan, ex président et actuel vice-président ; Christian Vallat, secrétaire ; Florence Clauzel, ex trésorière et membre du comité directeur, Christian Bagout expert comptable, M. Pibarot commissaire aux comptes, Serge Sastre trésorier, Christophe Pellenc urgentiste, Sébastien Attias pour le bilan sanitaire des élevages et Mandy Graillon Reine d’Arles avant que le diplôme fédéral soit remis à Gérard Barbeyrac, le tout entrecoupé d’images sur grand écran.

Hier à Lansargues, les licenciés se sont montrés satisfaits et les élus à l’écoute. Avec la sérénité retrouvée et de l’enthousiasme à partager pour envisager un avenir prometteur construit tous ensemble.

 

L'accueil de Michel Carlier

DSC_5285.JPGMichel Carlier, maire de Lansargues, a ouvert ce 72e Congrès FFCC avec un plaisir visible après avoir rappelé le glorieux passé taurin du village et de ses arènes ainsi que le souvenir de Pierre, grand-père d’Hadrien Poujol, Lansarguois bon teint: « Lansargues a vu courir Le Senglié et les cocardiers de Granon et accueilli des Biou d’Or ; nous avons une quinzaine de raseteurs parmi nos habitants, Roger César par exemple... »

Le maire a aussi évoqué « deux drames, les décès de Robert Brès (portier, 1993) et Pierry Gibert (raseteur, 2001)». Il a remercié les présidents des CT de Lansargues - CT Frédéric-Durand et Le Garrot, ainsi que celui du comité des fêtes Nicolas Noguera, chevilles ouvrières de cette journée festive. « Nos populations changent, a-t-il conclu, il faut faire connaître nos traditions.Je souhaite un Congrès rassembleur pour défendre nos taureaux ».

PAROLES D'ELUS

Jacques Mailhan
« Il y a des périodes qui comptent, comme les 18 mois qui viennent de passer. Enfant de Camargue, j’avais le devoir de préserver nos traditions. C’est un réel bonheur de travailler et de partager avec toute l’équipe fédérale, bonheur de transmettre à Hadrien. Je tiens à remercier les licenciés et les élus pour leur mobilisation pendant la crise 2016. 2017 sera l’année de la stabilisation, les bases sont établies. Les amis nous sommes sur la bonne voie ».

Christian Vallat
Le secrétaire Christian Vallat s’est chargé du bilan d’activité : « 2016 a été une année charnière pour gérer la dette et l’agrément du Ministère des sports acquis jusqu’en 2010 ».
Il a donné les chiffres suivants sur l’année 2016 : 2 499 licenciés (départements 11, 24, 75, 95 et 99, 5 licences ; Bouches-du-rhône, 760 ; Gard, 1051 ; Hérault, 639 ; Vaucluse, 44. Nombres de courses : 756 pour un nombre total de spectateurs de plus de 352 000 se déomptant en 87 courses aux As, 324 Avenir, 114 taureaux jeunes, 184 Ligue, 26 promotion, 21 Vaches cocardières.
Réunions : 9 comité directeur, 5 commission finances, 7 commission calendrier, 11 sportive, 3 médicale. 6 animations pédagogiques dans les écoles ou au Scamandre touchant 401 enfants. En 2016, un maximum de report de courses ont été possibles en respectant la régle d’un rayon de 30 km pour éviter la concurrence. Sur 830 programmées, 756 ont eu lieu. Au comité directeur, Eric Mauras (liste Triol) a été cooptée à l’unanimité en remplacement de Daniel Martinez.

lansargues,congrès,barbeyrac,mandy graillon,hadrien poujol,course camarguaiseFlorence Clauzel
«La FFCC revient de loin, l’augmentation des licences, la diminution des coûts et la recherche de financement ont permis de passer le cap. Nous avons relevé le défi. Et je remercie les licenciés qui ont entériné l’augmentation des licences, les élus, les associations qui nous ont octroyé des subventions et aides exceptionnelles. Il y a eu un véritable engagement autour de Jacques Mailhan et maintenant d’Hadrien. Je prends du recul à contrecœur mais je reste au comité directeur et disponible pour la FFCC».

Serge Sastre

Le nouveau trésorier, après avoir fait voter l’approbation des comptes donnés par l’expert comptable Christian Begout a lancé le thème de l’année 2017 : «une année de transition de l’exceptionnel au pérenne».

 

DSC_5281.JPG

DSC_5294.JPG

De g. à d. Florence Clauzel, Patrick Vignal député,
Hadrien Poujol (caché) par Mandy Graillon

Reine d'Arles,
Aude Raynaud, demoiselle d'honneur,
Jacques Mailhan

PAROLES DE PASSIONNES

Nous ne pouvions clôturer les comptes rendus du Congrès sans laisser la parole à ceux qui, en marge de la garde rapprochée du président Hadrien Poujol (vice-président, secrétaire, trésorier, comptable...), ont, eux aussi, apporté leur passion à la cause commune.

lansargues,congrès,barbeyrac,mandy graillon,hadrien poujol,course camarguaiseL’urgentiste Christophe Pellenc fait partie du comité directeur. Il s’est réjoui « d’avoir 4 ans pour pouvoir mettre en place, avec la commission médicale, une vraie filière de soins passant par les hôpitaux et la rééducation des sportifs (Nîmes, Avignon, Cap Breton...); un réglement médical sera établi pour les courses et les jeunes raseteurs devront acquérir les gestes des pemiers secours, par exemple l’usage d’un défibrilateur... » Le bilan médical 2016 est stable sur le le plan des accidents : 65 déclarés pour 2/3 de tramatologie sportive et 1/3 de coups de cornes. Quant au dopage, 3 courses ont été contrôlés soit 17 raseteurs pour 17 résultats négatifs.

Sébastien Attias (GDS des Bouches-du-Rhône) lui, dresse le bilan sanitaire des élevages et, s’il constate « un assainissement des cheptels, il avertit : les maladies émergentes font planer la menace et amènent des contraintes constantes pour les manadiers». L’IBR est au centre de toutes les attentions et les discussions vont bon train. Pour peser sur les décisions, la filière devra s’appuyer sur un réseau reconnu au niveau national.... Affaire à suivre.

L’au revoir de Mandy

lansargues,congrès,barbeyrac,mandy graillon,hadrien poujol,course camarguaiseQuant à Mandy Graillon, Reine d’Arles, même avec un soupçon de nostalgie dans la voix pour ses dernières semaines de règne, elle a eu les mots vrais, forts qui ont fait lever la salle : «Il n’y a pas de forteresse imprenable, il n’y a que des combats mal menés (Vauban). Vous, Hadrien, Jacques... vous avez donné vos tripes pour sauver la Fédération... Maintenant, Hadrien, tu représentes la jeunesse et l’audace pour l’avenir...» Assistant à chaque congrès, avec ses demoiselles d’honneur - ce dimanche Aude Raynaud - la Reine a rappelé les beaux souvenirs et les émotions en piste « pendant ces trois années, nous sommes venues dans vos villages de tous les départements taurins, il n’y a pas de frontières, il y a seulement la fe di biou. » Elle a conclu : « Il n’y a de pérennité que dans la transmission...». Reine énergique et militante, cette belle dame de bouvine laissera un grand souvenir aux afeciouna.

Le diplôme fédéral d'honneur à Barbey...

lansargues,congrès,barbeyrac,mandy graillon,hadrien poujol,course camarguaise

Gérard Barbeyrac à droite, ses enfants,
son épouse Monique


Il s’est avancé entre les rangs serrés des licenciés debout lui faisant haie d’honneur au son de
L’air du toréador joué par La Gardounenque. Aujourd’hui à la retraite après avoir tenu le poste de DTN à la FFCC, Gérard Barbeyrac recevait le diplôm

e d’honneur fédéral pour service rendu à la course camarguaise. Service rendu, c’est rien de le dire tant il fut - et il est toujours - dévoué à la course camarguaise. Après une carrière de raseteur couronnée par deux
Cocarde d’Or (1977 et 1980) puis tourneur, gérant ensuite les jeunes élèves et les « grilles » des courses, Barbey a gagné la reconnaissance de plusieurs générations de raseteurs, manadiers, organisateurs. Son expérience et sa passion des taureaux en font une figure dont l’avis compte dans le milieu taurin. Respect !

lansargues,congrès,barbeyrac,mandy graillon,hadrien poujol,course camarguaise

Textes MARTINE ALIAGA
Photos CHRISTIAN ITIER

 

13/03/2017

NACIOUN GARDIANO * Accampado *

Lundi 13 mars 2017

Ce dimanche, acampado à Frontignan

_DSC6874.JPGQuelque 600 adhérents de la Nacioun Gardiano sont attendus par Pierre Bouldoire, maire de Frontignan-La Peyrade, et Michel Cassagne président du CT Lou Senglié ce dimanche 19 mars. Car si la ville se situe aux limites du territoire ouest taurin, la fe di biou y est entretenue par des afeciouna militants.
Au programme : dés 9h30, accueil des participants au centre culturel François-Villon avec un café de bienvenue.
10h30, assemblée générale (acampado).

12h15, les participants en costume traditionnel, précèderont la roussataïo pour gagner la salle des Aires où leur sera offert l'apéritif.
A 14h, le traditionnel repas (sur inscription) prolongera la journée qui se terminera par une petite félibrée non moins traditionnelle.
 
Renseignements pratiques de cette journée sur le site de la Nacioun Gardiano où figurent également tout l'historique de la vénérable association : www.nacioun-gardiano.com
Cliquez
 
Infos : repas, 30€ par personne, chèque à l'ordre de Nacioun Gardiano (12€  menu enfant). Inscriptions sous forme nominative détaillée, accompagnées de vos coordonnées téléphoniques, à adresser impérativement avant le 15 mars 2017 dernier délai auprès de : 
Mme Maguelone Granchi, 1 lot d'Aou Fare, 30220 Saint-Laurent-d'Aigouze

12/03/2017

LANSARGUES *CONGRES TROPHEE LACROIX

Lundi 13 mars 2017

Cruchot, Moka, Lebrau
pour une bonne entame

 

IMG_7967.JPG

Une capelado riche ou rien ni personne ne manquait, si ce n’est le soleil qui avait décidé de se cacher pour cette première de la saison. Après une première partie  sans grands moments de tauromachie, la seconde n'allaitpas laisser le public indifférent avec Cruchot, Moka et à un degré moindre Lebrau.
Chez les blancs, c’est déjà la forme. J. Martin, Y Zekraoui sont constants, F Martin et R Marquis se révèlent à mi-course alors que les autres s’investissent à leur rythme.
IMG_7758 - COHIBA (F. Mailhan) sur F MARTIN.JPGCohiba (F. Mailhan) : A un rythme effréné et plus disposé à gauche, il répond en signant quelques trajectoires derrière J Martin, Y Zekraoui (2). Aux ficelles, qu’il conserve en silence il dirige les hostilités jusqu’à en découdre en s’évadant 3 fois. 3 Carmen
⇐ Photo : COHIBA testeje à l'approche du crochet de F. Martin
 
IMG_7774 - NOTAIRE (Cuillé) sur G ROBERT.JPG
Notaire (Cuillé) : Sans s’imposer les pompons volent rapidement. Irrégulier, imprévisible, se signale derrière G Robert, Z Katif, F Martin, R Marquis et J Martin (3). 3 Carmen pendant, il rentre ses ficelles.
        Photo : Notaire s'engage avec force derrière G. Robert
 
Pedro (Lautier) : Soumis à rude épreuve, 3’ et on passe aux ficelles. Sans véritablement se caler, il IMG_7797 - PEDRO (Lautier) sur KATIF.JPGanticipe une paire de départ (Katif, Marquis, Félix) avant d’apporter plus de tenue. Alors, ses répliques deviennent plus déterminées. Ficelles intacte, son 5eme Carmen le raccompagne.
⇐ Pedro anticipe Z. Katif
Cruchot (La Galère) : Appliqué et  illico resto dans le coup il enchaîne les rasets en CRUCHOT sur  J MARTIN.JPGpoussant de plus en plus ses réparties, conclues la plupart du temps par une arrivée ou il se lève aux planches. Zekraoui (3), J Martin (2) et Marquis l’entrainent avec eux dans de beaux échanges sous l’air de Bizet qui résonne en continu (11 fois). Cède une ficelle aux termes d’une course intense et soutenue. Carmen au retour.
⇐  Cruchot raccompagne sévèrement J. MartinLEBRAU (Laurent) sur ZEKRAOUI.JPG
Lebrau (Laurent) : Dès l’attaque, enjambe derrière Zekraoui avant de récidiver sur Robert. Aux ficelles ou sa préférence gauchiste s’affirme. Il rejoint à nouveau en contrepiste Zekraoui et par deux fois J Martin, dont une ou il se fera malmené. Cède une ficelle. Les honneurs 5 fois pendant renouvelés à son retour.
 
                           Lebrau se dresse derrière Y. Zekraoui 
 
MOKA (Rousty) sur MARQUIS.jpgMoka (Rousty) : Volontaire, même trop parfois, il ne va pas faire de la demie mesure  avec une dizaine d’actions à son actif en conclusion de sites, parfois anticipés comme derrière F Martin (4), Marquis (2), Allam ou encore Katif (avec saut). Vaillant, spectaculaire à souhait, il cède sa 1ere ficelle (350€) à F Martin au terme d’un quart d’heure riche en brio. 8 Carmen
⇐ Photo : Poursuite serrée de Moka sur R MarquisLOU GAU (Ricard) sur F MARTIN.JPG
Lou Gaou (Ricard) : Bouleguant sans cesse, il ne va guère inspirer les hommes si ce n’est J et  F Martin qui vont l’amener de l’autre côté des barrières à 4 reprises. 5 Carmen plus rentrée cocarde intacte.

                               Photo : Lou Gaou s'envole aux trousses de F. Martin ⇒

Entrée : Le plein
Organisateurs : Cté des Fêtes
Présidence : Aurelien Laget
Raseteurs : Droitiers : V Félix (sort au 5eme), Ziko Katif, L Faure, F Martin,  
       Gauchers : Y Zekraoui, J Martin, R Marquis, G Robert, F Allam
Tourneurs : L Esteve, A Perez, F Jockin, E Cuallado, F Lopez
Les Prix : Le Trophée Louis Lacroix : CRUCHOT (La Galère) - Meilleur Animateur : J. MARTIN

Texte et photos
Cyril Daniel

11/03/2017

DECES

Jeudi 9 mars 2017

Denis Gouin et Jean-Louis Daniel
nous ont quittés

 

La grande faucheuse frappe tristement fort ces derniers temps dans les champs des afeciouna. Nous venons d'apprendre le décès de Denis Gouin à la suite d'une opération du genou qui ne laissait en rien présager une issue fatale de l'Istréen.
Cette disparition survient après celle, presque aussi brutale, de Jean-Louis Daniel, la semaine passée. Le Codognanais, père du chroniqueur Cyril Daniel, était membre du CT Les Enganes, du Trophée des Vaches cocardières et sympathisant de l'Amicale des chroniqueurs, tout comme Denis.

Ces deux grands amoureux des taureaux laissent leurs familles et leurs amis dans la peine et le désarroi. Nous leurs présentons nos plus sincères condoléances.

M. A.

Adieu grand Denis

décès,denis gouin,jean-louis daniel,courses camarguaisesDiscret mais toujours là quand on avait besoin de lui, Denis est un de ces personnages de la bouvine qui ne font pas de bruit mais qui comptent. Photographe, chroniqueur collaborant à La Marseillaise, fournisseur de crochets de raseteurs mais aussi aficionado du Toro-club Istréen, afeciouna - entre autres - au CT les Farfadets d'Eyguières , membre de l'Amicale des chroniqueurs et photographes de course camarguaise. Affable, il appréciait les moments simples entre amis, les relations sans tapage... Un vrai gentil est parti, sa grande silhouette longiligne restera dans nos mémoires tout autant que son empathie pour les gens et bêtes de Camargue et son amour de la Provence.

Ses obsèques se dérouleront lundi 13 mars, à Istres, église de la Saint-Famille.
A sa fille Françoise, son fils Pierre, l'Amicale des chroniqueurs et photographes présente ses bien sincères condoléances.

décès,denis gouin,jean-louis daniel,courses camarguaises

Lors d'une sortie de l'Amicale à la manade Gillet,
il partageait son savoir avec Guillaume

***************

 

SAISON 2017

Samedi 11 mars 2017

SAINT-LAURENT-D'AIGOUZE

STLOSAISON.jpg

10/03/2017

SAISON 2017

Vendredi 10 mars 2017

A Saint-Gilles
des efforts qualitatifs évidents

STGILLES  (3).JPG

De g. à droite : Ludivine Chagnoleau, Christophe Sevilla,
Hadrien Poujol, Eddy Valadier, Jean-Marc Soulas,
Joël Passemard et Benjamin Guidi

Eddy Valadier, maire, a donné le ton de cette présentation de l’année festive saint-gilloise : « Je suis fier de voir que nous avons redressé la barre en 3 ans. On a retrouvés des couleurs, le programme est riche même si c’est difficile au niveau des courses camarguaises ». A quoi Hadrien Poujol, président de la FFCC répondait (entre autres) : « Ne noircissont pas le tableau, c’est vrai que les arènes de Saint-Gilles sont difficiles à remplir mais il y a du bon boulot de fait ». Christophe Sevilla, adjoint aux festivités soulignait : « Il ne faut pas dissocier les mots tradition et passion », tandis que le représentant de la Métropole nîmoise (et FFCC), Jean-Marc Soulas, réitérait tout son soutien par des partenariats notamment avec Graines de Raseteurs.

Le jeune président du comité des fêtes, Benjamin Guidi présentait le programme : « Depuis 3 ans, on s’était fixé de dynamiser et de changer l’image de notre ville. Nous avons une belle augmentation de la fréquentation de nos événements et des courses. Avec le soutien de la municipalité, le dévouement et la passion de l’équipe et avec tous les acteurs, commerçants, jeunes, manadiers, etc., 2017 sera une année importante et ambitieuse». A Ludivine Chagnoleau, vice-présente de l’association des festivités, de détailler les journées des 29 et 30 avril, pour les 40 ans de la manade du Rousty.

Revenait à Joel Passemard, élu responsable des courses camarguaises, de lister les courses camarguaises : au Trophée des As, dimanche 30 avril, 1re journée de la Biche d’Or, Trophée Clavel-Médical, Souvenir Emile-Bilhau (Cortes, Peu Se, Verdoun, Camaï, Montesquieu, Moka, Jappeloup). Finale de la Biche d’Or et Trophée Clavel Médical le 27 août (Pirate, Lou Bari, Vincent, Galopin, Léo, Cerbère, lucky) et la grand course du 1er novembre, Trophée du Gland d'Or, Souvenir François-Fabre dont le casting dépendra en partie des bons taureaux de la saison. Raseteurs annoncés en alternance, Cadenas, Auzolle, Ayme, Favier, F. Martin, Poujol, Bouhargane, Aliaga, Benafitou, Marquis, etc. A l'Avenir, courses les 29 avril, 26 août, 29 octobre.

Premier rendez-vous aux arènes Emile-Bilhau le 29 avril.

MARTINE ALIAGA

SAISON 2017

le grau-du-roi,courses camarguaises

Vendredi 10 mars 2017

Au Grau-du-Roi,
grands spectacles annoncés

le grau-du-roi,courses camarguaises

 

Alors qu’à l’extérieur le vent déchaîné annulait l’abrivado des plages en noyant la plage, à la villa Parry, les présents se pressaient pour écouter le programme 2017 graulen. Le maire Robert Crauste, entouré de Lucien Topie, Hadrien Poujol, Vincent Ribera et Sabri Allouani, se félicitait "de la belle réussite des arènes avec de grandes dates et des spectacles de qualité qui participent à la notoriété du Grau, rappelant que "nous défendons et soutenons ardemment les traditions et nous ne diminuerons pas le nombre de jours de la fête votive". Saluant Hadrien Poujol, nouveau président de la FFCC : "C'est une grande fîerté d'accueillir un garçon qui fait face à ses responsabilités avec son équipe" et associant le chorégraphe Patrice Blanc à la réussite de la saison : "avec ses spectacles grandioses qui nous enchantent".

Vincent Ribera revenait sur la saison 2016 : « En 2016, il y a eu quatre courses à guichets fermés, la barre est haute mais nous avons travaillé tout l’hiver avec Sabri pour faire au moins aussi bien cette année ».

Neuf courses au Trophée des As où la Royale de Saumade clignote en lettres majuscules le 25 juin, et celle des Laurent le 4 juin. Des concours de manades relevés les 16, 30 avril, 14 juillet ; un 15 août mirobolant (Aramis, Trancardel, Lebrau, Scipion, Cupidon, Ajax, Marengo, Landié) et un Trophée de la Mer de grande envergure où la 1re journée (10 septembre) brille comme le phare de l’Espiguette (Trélus, Sugar, Cruchot, Mignon, Optimus, Greco, Jupiter).

Respect également pour les courses à l’Avenir avec une belle diveristé de taureaux et manades. Les dates : 9, 23 avril, 7 mai, les gratuites des 11, 12, 13 15 septembre plus les 16, 23 et 24 septembre. Les raseteurs invités sont à la hauteur des cartels taureaux... C’est simple, les meilleurs seront là en alternance.

Les abonnements sont ouverts, sus aux places !

MARTINE ALIAGA

Réservations :
tél. 04 66 51 12 12.

le grau-du-roi,courses camarguaises

*****************

 

FFCC * LES CAMARGUAISES ET LE CONGRES *

Vendredi 10 mars 2017

Lansargues accueille

LANSARGUES2016BPHCI.jpg

Un congrès soldant la saison 2016 si difficilement commencée, et ouvrant les perspectives des 4 ans à venir. La 72e assemblée générale de la Fédération française de la course camarguaise qui se tiendra ce dimanche à Lansargues marquera le passage à de nouvelles ambitions. « Une Fédération forte, comme l’exprime le président Poujol à chacune de ses prises de parole, ouverte à tous, moderne et dynamique ». Et si les comptes rendus moral et financier sont un passage obligé « en plus l’expert comptable et le commissaire aux comptes seront présents ». Sont attendus également le point sanitaire par Sébastien Attias, les mots du cœur de Mandy Graillon Reine d’Arles, le discours du président « Tout cela entrecoupé d’images, hommage aux disparus, des actions en piste 2016, etc. Sans oublier la remise du diplôme fédéral à une personnalité marquante ». Côté Lansarguois, comité des fêtes, CT Frédéric Durand et Lou Garrot, coordonnés par Nicolas Noguera, ont mis les petits plats dans les grands pour accueillir de belle manière ce grand rassemblement de gens de bouvine.

MARTINE ALIAGA
Photo CHRISTIAN ITIER

PROGRAMME DES CAMARGUAISES
ET DES COURSES

 

Samedi 11 mars

10 h, gratuit, comité des fêtes, taureaux emboulés, manades Lafon, Les Termes. Raseteurs : Kaous, Ranc, Meseguer, Damerdji, Friakh, Chelim, Garces, Moroni, Dunan, Denis, Chevalier, Lopez, Izard, Quinson, Dagniaux. Tourneurs : Jockin, Estève.
15 h 30, 5 €, comité des fêtes, dél. Gil. Ligue Occitanie. Manades Janin, Le Grand Salan, Félix. Raseteurs: Mulot, F. Garcia, Molina, T. Roux, Sola, Danna, Laforest, Barbie, Manade, Cugnière, Assenat. Tourneurs : Dunan, Jockin.
19 h, salle de cinéma Marcel-Pagnol, verre de l’amitié.
21 h, projection du film « L’histoire de la Cocarde d’Or » de François de Luca.
Dimanche 12 mars

9 h, 72e Congrès FFCC, Halle des Sports. Apéritif offert par l’UCTPR.
12 h 30, repas à la manade Boch (20 €).
Inscriptions : Marion Boch, tél. 06 71 44 99 73 ;
Olivier Soulier au 06 16 06 86 30 ;
Bar du Bon Coin, tél.04 67 86 70 17.

La course du Congrès : 15 h, capelado d’ouverture.

15 h 30, 11 €, comité des fêtes, délégué Bru. Chroniqueur : Cyril. Niveau As.
Fabre-Mailhan : COHIBA - Cuillé : NOTAIRE  
Lautier : PEDRO - La Galère : CRUCHOT
Laurent : LEBRAU - Le Rousty : MOKA
Ricard : LOU GAOU

Groupe 1 - Raseteurs : Katif, Zekraoui, Faure, F. Martin
 Félix, Robert, J. Martin, R. Marquis.
Tourneurs : A. Perez, Jockin, F. Lopez, Estève.

Remise des prix : meilleur cocardier, meilleur raseteur.

*****************

06/03/2017

AIMARGUES * JOURNEE FANFONNE GUILLIERME *

aimargues,fanfonne guillierme,course camarguaise

Dimanche 5 mars 2017

Le bonheur du partage

La journée Fanfonne-Guillierme sonne le rassemblement des gens de bouvine. Pour rendre hommage à la célèbre manadière, pour se retrouver en ce début de saison, pour partager cette fe di biou qui se porte fièrement quel que soit l'âge et le degré d'implication : éleveur, cavalier (ière), Arlésienne,  groupe folklorique, raseteur...  élu, organisateur, photographe, chroniqueur ou simple spectateur.

aimargues,fanfonne guillierme,course camarguaiseEn ce premier dimanche de mars, toutes les routes de la fe mènent à Aimargues, berceau de la dame de Praviel. Les parkings, les rues, les places sont bondées. La bénédiction des chevaux est un corps à corps grouillant entre la place de l'église et la mairie où nombre de gardianou et gardianettes tiennent leur place, entre leurs aînés attentifs. Les mainteneurs sont là, les amazones sont là, les gardians et manadiers sont là... Filles et garçons réunis dans la même communion. La tradition est vivace, vivante, la transmission visible. L'abrivado fait passer le frisson entre les rangs serrés de spectateurs, la roussataïo enchante... L'acampado est chaleureuse.  La Reine d'Arles Mandy Graillon, le président FFCC Hadrien Poujol ou Thibaud Servière, président du comité des fêtes, témoignent de la prise de pouvoir de la jeunesse avec des discours engagés et sincères. Les élus et les aînés encadrent, soutiennent et parlent d'expérience... Cela fait un bien fou et augure d'une belle dynamique.

aimargues,fanfonne guillierme,course camarguaise

aimargues,fanfonne guillierme,course camarguaise

aimargues,fanfonne guillierme,course camarguaise

Les biou de Guillierme
parachèvent la journée

aimargues,fanfonne guillierme,course camarguaise

Bessoun met Ameraoui en danger

De toute leur jeunesse éclatante autour de leur aîné Bessoun (11ans), les bioù de la manade Guillierme ont parachevé cette belle journée de partage intergénérationnel. Dans les arènes bien garnies où le soleil joue à cache à cache avec quelques gouttes, les raseteurs ont pris des risques et du plaisir transmis aux gradins et la présidence récompense hommes et bêtes dans un Carmen général.

A droite, Cadenas (sort au 5e contusionné par Bessoun) avec Félix, Ameraoui, Montesinos, mène le bal tandis qu'à gauche Sanchez, Clarion, Robert, Brunel ne font pas de la figuration pour un rendu appréciable.

Lou Taï (7 ans) ouvre le bal avec générosité et multiplie les actions. Du placement, du cœur, de la générosité. Cadenas dans les cornes, puis Félix chauffent l'ambiance, Lou Taï accélère, enchaîne et frise les planches sans répit jusqu'à la 11e. Une très belle entame. 8 Carmen et retour.

Araire (6 ans) se montre plus brouillon mais, déterminé quand il se place, ses ripostes vont jusqu'à la limite. Ne lâche sa 1re ficelle que sur la trompette. 8 Carmen et retour.

aimargues,fanfonne guillierme,course camarguaise

Araire - Marc Sanchez

Antonio (6 ans) flotte un peu, ne se laisse pas manoeuvrer, les blancs le testent. Bonne série où il passe le mourre (Sanchez) et ne perd son 2e gland qu'à 8'40. Poursuite haletante après Cadenas. Se sort de l'emprise quand les hommes se font pressants, garde du mordant et ses ficelles. 5 Carmen et retour.

Avec expérience, Bessoun appuie au bon moment et se dédouble en finition. Dès la 30e seconde, il fait voltiger Cadenas et dans la foulée accroche Améraoui par le tee-shirt. Rapide et coupant le terrain, avec son placement décalé et ses accélérations en fin de raset, il accroît les difficultés. Tour à tour enfermés Félix, Ameraoui, Sanchez, Brunel s'en sortent juste. Grosse série pour finir et rentre une ficelle. 9 Carmen et retour.

aimargues,fanfonne guillierme,course camarguaise

Bessoun - Félix

Ameloun (6 ans). Cadenas sorti, Félix et Améraoui sont aux manettes. Ameloun se laisse distraire mais se montre tellement rapide sur les reprises qu'il surprend plusieurs fois les blancs. Tout « vert » et pétillant, il se fait finalement respecter après avoir donné des chaleurs à Sanchez. Rentre ses ficelles en musique.

Bornegre (7 ans). Attaqué plein pot, il veut répondre à tout, se chauffe, se cabre après Ameraoui et se livre dans de longs enchaînements. Trois actions où il se soulève après Ameraoui. Prend de l'envergure aux planches après Sanchez et termine avec beaucoup de cœur en s'escampant méchamment après Robert. 12'30 brillantes.8 Carmen et retour.

aimargues,fanfonne guillierme,course camarguaise

Bornegre - Ameraoui

MARTINE ALIAGA
Photos CHRISTIAN ITIER et M.A.

Entrée : ¾ d'arène. Organisateur : comité des fêtes. Président de course: Aurélien Laget. Raseteurs à droite : Cadenas, Félix, Montesinos, Ameraoui. Gauchers : Sanchez, Clarion, Robert, Brunel. Tourneurs : Khaled, Arnel, A. Perez.

 

03/03/2017

BEAUCAIRE * SAISON 2017 *

Vendredi 3 mars 2017

Enthousiasme et espoirs

beaucaire,palme d'or,course camarguaiseSurfant sur une excellente saison 2016, les organisateurs beaucairois et les élus ont reçu un très bon accueil des spectateurs qui ont rempli la salle du casino municipal. Maurice Mouret, adjoint aux courses camarguaises, s’est félicité « du renouveau des arènes beaucaires qui en avaient bien besoin », rappelant l’engouement de la Palme d’Or 2016 et les portes fermées bien avant l’heure pour la finale. Julien Sanchez, maire, salue le nouveau président fédéral et rappelle l’investissement municipal « pour que les courses camarguaises soient à la hauteur de Beaucaire, annonçant également la création d’une école taurine municipale... Nous sommes attachés à notre identité et à notre passion et défendons les traditions...»

Place à Daniel Siméon pour rentrer dans le vif du sujet, la programmation 2017. Avec un enthousiasme jamais démenti, l’organisateur a livré quelques-unes de ses visions : « La course camarguaise c’est de la tauromachie, ce n’est pas de la comptabilité... Pour un raseteur, c’est mourir tous les jours, soit s’investir à chaque instant, ressortir vivant mais glorieux... La course camarguaise c’est un sacerdoce et c’est un bonheur lorsque ça fonctionne, et il faut que ça fonctionne tous les dimanches...». Se tournant vers Hadrien Poujol : «Il y a un nouveau président à la FFCC et c’est de l’espoir. Un homme jeune avec la sagesse d’un homme et la jeunesse pour tout changer. La course camarguaise est à un tournant, il ne faut pas le rater... ».

Enthousiasme qui se retrouve dans les courses du Muguet d’Or où « il faut de la verdeur, de la nouveauté dans les taureaux et où les jeunes raseteurs et les plus expérimentés devront se mettre au diapason », annonçant des hommages à Philippe Cuillé, Jean Lafont, à la manade Nicollin... et précisant, avec Jacky Siméon : « pour Le Muguet, le cercle sera tracé et les points de bonification payés ».

La Palme d’Or

Quant à la Palme, la barre est haute. Le défi sera relevée par Boer, Maquisard, Trancardel, Ulmet, Arlésien, Greco, Jupiter, le 16 juillet. Aramis Lebrau, Mignon, Optimus, Cupidon, Marquis, le 23 juillet. La finale a été repensée avec un côté plus spectaculaire (Vincent, Galopin, Chico, Laos, Mustang, Margasse, Pino). A noter, la présentation de Ratis pour ses adieux, associée à la dernière saison d’un de ses principaux adversaires Hadrien Poujol... Côté raseteurs, les meilleurs bien sûr et d’ailleurs pour laisser toute place à la compétition, inversement à 2016, il n’y aura pas de points de bonification, seuls seront comptés les attributs levés mais peut-être un Trophée pour le Raset d’Or sera-t-il mis en place pour valloriser le travail du raseteur... Restent la Palme d’Argent (jeudi 27 juillet) et le Marius-Gardiol (29 octobre) pour lequel une belle affiche est en préparation avec, entre autres, Mignon.

Sur le papier, la saison beaucairoise pavoise, reste à passer l’épreuve de la piste, mais bardés d’espoirs et d’enthousiasme, les afeciouna y croient. Rendez-vous le 9 avril.

MARTINE ALIAGA
Texte et photos

beaucaire,palme d'or,course camarguaise

Le président FFCC Hadrien Poujol
a prôné le rassemblement au sein d'une Fédération forte
***************

 

FFCC

Vendredi 3 mars 2017

Le comité directeur est en place

ffcc,comité directeur,course camarguaise

Acte fondateur de la nouvelle direction de la Fédération française de la course camarguaise, le comité directeur s’est mis en place mardi dernier. Le président Hadrien Poujol s’est entouré d’un bureau formé du vice-président Jacques Mailhan, du secrétaire général Christian Vallat, adjoint Frédéric Niguet, du trésorier Serge Sastre, adjoint Jean-Marc Soulas, ainsi que de membres : Hicham Fadli, Aimé Hugon, Florent Lupi Chapelle. Ont aussi été désignés : responsable des délégués de course Frédéric Niguet (également en charge des départements 13 et 84), Christophe Louche pour le Gard, Nicolas Manchon pour l’Hérault.

Appel aux licenciés pour les commissions

Vingt commissions sont créées et appel est fait aux licenciés pour y apporter leurs compétences en posant leur candidature auprès de Karine Roux, secrétaire fédérale. L’occasion également de rappeler les fondamentaux fédéraux soit «esprit sportif et collaboratif, rassemblement pour une mandature dynamique» et de donner rendez-vous les 11 et 12 mars prochains pour Les Camarguaises et le Congrès à Lansargues.

MARTINE ALIAGA
PHOTO GEORGES MARTIN

LES COMMISSIONS : électorale, formation (Soulas), délégués, artibres, médicale (Pellenc, Auzolle), sanitaire, sportive (Bini), administrative et juridique (Vallat), financière (Sastre), communication (Carpentier, Laget), écoles de raseteurs (Bini), sécurité (Malige), calendrier (Vallat), licences (Brugeas), culture et patrimoine (Lupi, Reig, Aubanel), compétitions et trophées (Hugon, Laget), instruction disciplinaire (Niguet), discipline 1re instance, discipline appel, éthique.

FFCC secrétariat : Karine Roux, tél. 04 66 26 05 35, mail : roux.karine@gmail.com.

LE COMITE DIRECTEUR

Bureau : Hadrien Poujol, Jacques Mailhan, Christian Vallat, Frédéric Niguet, Serge Sastre, Jean-Marc Soulas, Icham Fadli, Aimé Hugon, Florent Lupi Chapelle.

Membres : Francis Trinquier, Aurélien Laget, Loïc Auzolle, Florence Clauzel, Joachim Cadenas, Patrick Laurent, Julien Malige, Florent Tedeschi, Françoise Peytavin, Benjamin Bini, Béranger Aubanel, Patrick Garcia, Bruno Pecout, Patrick Pascal, Iris Lafon, Marc Moucadel, Christophe Pellenc, Kevin Drouille, Bruno Quet, Christel Besser, Nicolas Triol, Marie-Josée Querel, Michel Baptiste, Joël Dijon, Benjamin Blanc, Eric Mauras.

 

AIMARGUES *28e JOURNEE FANFONNE GUILLIERME*

Vendredi 3 mars  2017

Ce dimanche, honneur à Fanfonne

AIMARGUES2016PHCI.jpg

Comme les hirondelles annoncent le printemps, la journée Fanfonne-Guillierme ouvre la saison taurine camarguaise passant en revue ses symboles et convoquant toutes les générations.
Les Camarguais savent d’où ils viennent, cultivent les images du passé léguées par Fanfonne et trouvent dans l’incroyable modernité de la vie de leur icône, les clés de tous les possibles. Née Parisienne, dans un milieu aisé et cultivé, la Dame de Praviel a choisi une vie simple auprès des taureaux et des chevaux tout en évoluant dans les cercles des notables, poètes, écrivains et artistes. Centrée sur sa terre et son élevage mais ouverte sur le monde, la manadière a trouvé le juste équilibre.

Dimanche, la journée vantera les valeurs défendues par l’éternelle Demoiselle : le terroir, la langue, le costume, la bouvine... Entre les gens en costume, les manadiers, gardians à cheval, les spectateurs et l’après-midi les raseteurs, jeunes et têtes chenues prouveront ensemble la vitalité d’un art de vivre. La journée Fanfonne est la première manifestation d’une saison qui rythme la vie des Languedociens et Provençaux, au gré des fêtes et des sorties des taureaux.

MARTINE ALIAGA
PHOTO CHRISTIAN ITIER

AU PROGRAMME DE CE DIMANCHE 5 MARS

8h30, défilé dans les rues du village des groupes folkloriques provençaux, des manadiers et gardians, calèches et musiciens.
9h30, messe des gardians en provençal, église Saint-Saturnin.
10h30, bénédiction des chevaux place de l’hôtel de ville.
10h45, acampado sur le maintien des traditions, place du château et séance de dédicace du livre « La saga des Guillierme » écrit par Robert Faure.
11h30, abrivado de la manade Aubanel et roussataïo aller et retour de la manade Fourmaud, de l’avenue des Anciens-combattants aux arènes.

12h, apéritif dans la cour de l’école Fanfonne-Guillierme (à côté des arènes).

13h, repas traditionnel, salle Lucien-Dumas (sur réservation, 19 €).
LA COURSE :
AIMARESTEPOUS.JPG15 h, 10 €, comité des fêtes, dél. Eymonet. Chr. M. A .
Niveau Avenir. Manade Guillierme : Lou Taï, Araire, Antonio, Bessoun, Ameloun, Bornegre.
Raseteurs invités : Cadenas, Montesinos, Félix, Clarion, Sanchez, Robert, Brunel. Tourneurs : Khaled, Arnel, A. Perez.

Prévente des places de la course dans la cour de l’école de 7h30 à 8h30 et 12h à 13h30.

LE LIVRE

La Saga des Guillierme de Robert Faure

DSC_5064.JPGRobert Faure a connu et côtoyé Fanfonne Guillierme. De leurs rencontres, est né il y a quelques années le livre « Fanfonne Guillierme » écrit avec la bénédiction de la Dame d’Aimargues. Fort d’une somme de documents et photos, Robert Faure propose aujourd’hui « La saga des Guillierme » qui remonte l’histoire pour s’intéresser aux familles Larnac et Guillierme au XIXe et début XXe siècle.

L’auteur présentera son livre, ce dimanche à Aimargues.

***********

26/02/2017

CINEMA *SAINT-GENIES-DE-MALGOIRES*

Les vendredi 24, samedi 25 et dimanche 26 février 2017

Rendez-vous au Festival

stgeniesmalgoiresphci.jpg

Le Festival ce sont des films mais aussi des rencontres
comme avec l'ancien raseteur Gérard Martin,
figure incontournable

saint-geniès-de-malgoirès,festival du film taurin et camarguais,françois de luca,ct lou gandar,course camarguaiseSaint-Geniès-de-Malgoirès et le CT Lou Gandar s’apprêtent pour le Festival du film taurin et camarguais des 24, 25 et 26 février. Idée géniale que ce Festival qui, depuis 1998, braque tous les projecteurs sur la petite ville gardoise orpheline de ses arènes mais riche d’une vibrante aficion. Evénement qui, au fil des ans, outre l’animation festive, emmagasine et partage des images. Jusqu’à devenir une véritable vidéothèque qui témoigne de la richesse d’une culture, de la vivacité d’un sport et de l’empreinte d’un territoire.

Chevilles ouvrières du Festival, Robert Féline et François de Luca mesurent l’évolution des films : « Petit à petit, les sujets se spécialisent sur la course camarguaise et son environnement, portraits de manadiers, de raseteurs, de cocardiers, etc. C’est tant mieux ! Même si nous avons aussi des images sur les traditions, et les taureaux de rue, etc.»

Effectivement le programme fait la part belle aux grands noms de la bouvine. Ceux d’actualité tels Mignon de la manade Cuillé ou le raseteur Joachim Cadenas. Ceux faisant partie du gotha comme Frédéric Durand ou Christian Chomel... « Les jeunes sont demandeurs des images de Chomel, ils ne l’ont pas vu en piste... alors nous le passerons, en vedette, le dimanche (17 h 30) ». Cette année sera aussi celle des hommages aux disparus, hommes et bêtes, « les nombreuses archives amassées au fil du temps permettent d’évoquer Jean Lafont, Virat, Camarina, Philippe Cuillé... »

saint-geniès-de-malgoirès,festival du film taurin et camarguais,françois de luca,ct lou gandar,course camarguaiseLe programme des trois jours est dense, tant en extérieur qu’en intérieur et trois grands chapiteaux chauffés - dont un réservé aux projections - viennent se rajouter aux deux salles. Pour la première fois, la peña La Gardounenque sera là, associée à un portrait de son meneur François Manchon (samedi) et si Ricoune animera l’apéro du samedi soir, il présentera aussi un clip sur Sabri Allouani. Pour sensibiliser encore les élus, Il était une fois nos arènes sera projeté dimanche juste avant le palmarès du concours. « Le programme est varié et dense, les films de qualité et il y aura de nombreux invités, précise François de Luca. La météo est annoncée clémente, c’est bien pour les nombreuses animations matinales en extérieur ».

Rendez-vous vendredi 24 février dès 18 h pour les premières projections.

MARTINE ALIAGA
PHOTO CHRISTIAN ITIER

Les photos des cocardiers qui décorent la grande salle de projection sont de Christian Muscat et Norbert Gauthier 

************


Projections : vendredi 18 h et 21 h. Samedi 15 h 30 et 21 h. Dimanche 14 h 30. Possibilité de se restaurer sur place.
Samedi : 10 h, festival d’abrivado. 11 h, taureaux emboulés de Thibaud. Dimanche : 10 h, abrivado et vaches de Raynaud pour la jeunesse.

STGENIESMALGOIRES1.jpg

STGENIESMALGOIRES2.jpg

****************

24/02/2017

FFCC *ELECTIONS*

Vendredi 24 février 2017

La nouvelle vie d'Hadrien

A 34 ans, Hadrien Poujol devient président
et dirigera l'instance fédérale pendant 4 ans


ffcc,hadrien poujol,course camarguaiseSi le nouveau comité directeur n’est pas encore installé officiellement, Hadrien Poujol, en tête de la liste victorieuse du vote des licenciés vendredi dernier, s’est vite remis au travail. Déjà très impliqué dans l’équipe précédente, et sur la base des projets présentés pendant la campagne, ce tout jeune homme de 34 ans, endosse le costume de président avec beaucoup d’enthousiasme. Il prône la modernisation et la valorisation de la course camarguaise, le respect de tous les acteurs et le culte du taureau. Rencontre.

Que s’est-il passé depuis vendredi dernier ?

Beaucoup de choses.Passées l’émotion et la joie d’être élue, l’équipe s’est remise au boulot. On se connaît bien après cette année 2016 chargée et je suis bien entouré. Chacun avec ses compétences et sa disponibilité, tous avec l’envie d’avancer. Je les remercie d’ailleurs encore pour le travail déjà accompli et celui à venir. La tâche est énorme...

Depuis le début de semaine, tout s’est accéléré bien sûr : préparer le comité directeur du 28 février, la mise en place des projets, les demandes de subventions, la gestion de la saison 2017 dont le Congrès à Lansargues (lire ci-dessous ndlr) dans quinze jours.

Avez-vous pris votre licence de raseteur ?

Oui, oui, je ne peux pas arrêter comme ça, je vais mal le vivre. J’ai passé 20 ans en piste, 17 ans en courses cornes nues dont 16 ans aux As. J’ai encore envie de raseter une année avec mes collègues, tous ces jeunes talentueux. Je vais faire peu de courses et mon jubilé est prévu à Vauvert en octobre. A moi d’être exemplaire et de séparer le président du raseteur, d’ailleurs à la Fédé, on s’organisera de sorte que tout soit carré.

Quel est le planning pour les prochains jours?

Tout d’abord mettre le comité directeur en place, faire fonctionner les commissions, entériner les règlements pour la saison - on va y être très vite -. Nous avons déjà beaucoup travaillé en amont avec les raseteurs, les manadiers, les clubs taurins, le Trophée Taurin et tous les autres acteurs. Dans toutes nos consultations cet hiver, on a bien vu que le taureau est central, qu’il faut le protéger, qu’il faut se pencher sur l’équilibre entre spectacle et compétition. Plus largement, nous mettrons en marche les projets sportifs notamment en direction des jeunes et tous les dossiers évoqués cet hiver.

Comment appréhendez-vous votre premier Congrès?

Il faut que tout soit bien fait côté institutionnel et financier afin que les licenciés soient informés. La FFCC doit donner une belle image pour asseoir la confiance et retrouver son rang. J’aimerais que le Congrès soit dynamique, on va préparer des images... J’espère aussi que ce sera une fête, celle du renouveau et du rassemblement.

 

PROPOS RECUEILLIS
PAR MARTINE ALIAGA

 

 

Les élus au comite dirécteur

Dans l'ordre d'inscription sur les listes : 29 élus liste Poujol, 6 élus liste Triol

 

Hadrien POUJOL, Jacques MAILHAN, Serge SASTRE, Jean-Marc SOULAS, Christian VALLAT, Hicham FADLI, Florent LUPI, Francis TRINQUIER, Aurélien LAGET, Loïc AUZOLLE, Florence CLAUZEL, Aimé HUGON, Joaquim CADENAS,Frédéric NIGUET, Patrick LAURENT, Julien MALIGE, Florent TEDESCHI, Françoise PEYTAVIN, Benjamin BINI, Bérenger AUBANEL, Patrick GARCIA, Bruno PECOUT, Patrick PASCAL, Iris LAFON, Marc MOUCADEL, Christophe PELLENC, Kevin DROUILLE, Bruno QUET, Christel BESSER 

Nicolas TRIOL, Daniel MARTINEZ, Marie-José QUEREL, Michel BAPTISTE, Joël DIJON, Benjamin BLANC

FFCC * CONGRES 11 et 12 mars 2017 *

Vendredi 24 février 2017

Tout est prêt à Lansargues

LANSARGUESPERILLEGUYONPHCD.jpg

18 mars 1956, la Section course libre de la Fédération des Sociétés taurines de France - ancêtre de la Fédération française de course camarguaise - tenait son congrès à Lansargues, salle du cinéma l’Eden, organisé par les CT Lou Garrot et l’Ecole taurine.

61 ans après, la ville réitère et s’apprête à recevoir toute la bouvine. «C’est un honneur pour une petite commune comme la nôtre», explique Nicolas Noguera qui coordonne la gestion de ces Camarguaises avec le comité des fêtes, le CTPR Frédéric-Durand et le CT Le Garrot, toujours là. « On va accueillir toute la Camargue, c’est un sacré événement, apprécie celui qui est aussi premier adjoint du maire Michel Carlier, nous avons les infrastructures avec la halle des sports, la salle Marcel-Pagnol, la manade Boch pour le repas et les arènes pour les taureaux. La course du dimanche n’a pas été facile à monter, il a fallu convaincre les manadiers un peu frileux en cette mi-mars et les raseteurs en cours de préparation mais je crois que l’affiche tient la route».

De fait quand on a pour devise Tan qué viouren dé biouau anouren, on ne peut qu’être à la hauteur d’une telle organisation !

MARTINE ALIAGA
PHOTO CYRIL DANIEL

PROGRAMME DES CAMARGUAISES

Samedi 11 mars 2017

10 h, course de taureaux emboulés, manades Lafon, Les Termes.

15 h, course de Ligue, manades Janin, Le Grand Salan, Félix.

19 h, salle de cinéma Marcel-Pagnol, verre de l’amitié.

21h, projection du film « L’histoire de la Cocarde d’Or » de François de Luca.

Dimanche 12 mars

8 h, halle des sports, accueil des participants.

9 h, 72e Congrès FFCC, suivi de l’apéritif offert par l’UCTPR.

12 h 30, repas à la manade Boch (20 €, Tortilla mexicaine au caviar d’aubergines et salade verte, sauté de porc aux épices et semoule parfumée, café gourmand, vins de pays rouge et rosé). Inscriptions auprès de Marion Boch,
tél. 06 71 44 99 73 ; Olivier Soulier, tél. 06 16 06 86 30 ; Bar du Bon Coin,
tél.04 67 86 70 17.

15 h, aux arènes, capelado d’ouverture.
15 h 30, 11 €, course niveau As, avec COHIBA de Fabre-Mailhan, NOTAIRE de Cuillé, PEDRO de Lautier, CRUCHOT de La Galère, LEBRAU de Laurent, MOKA du Rousty, LOU GAOU de Ricard. Raseteurs : Katif, Zekraoui, Faure, F. Martin, Félix, Robert, J. Martin. Remise des prix au meilleur cocardier et au meilleur raseteur.

 

***********

22/02/2017

MARGUERITTES *SAISON 2017*

Mercredi 22 février 2017

La 89e saison de La Bouvina


MARGUERITTESCHANTALPHEM.jpgSamedi 18 février s’est déroulée la présentation de la temporada marguerittoise. Pas moins de quatorze courses en pointe viendront rythmer cette saison qui d’ores et déjà s’annonce prometteuse si chacun y joue son rôle.

Chantal Bourelly, la présidente, s'est adressé aux quelque deux cents personnes présentes en les remerciant de leur venue, dévoilant au passage les petits plus qui viendront ravir les supporters du Club Taurin comme les deux séjours en cours de saison.

MARGUERITTES20171.jpgPendant ce temps dans les coulisses, les éternelles petites mains s’activaient pour mettre en émoi les papilles de chacun avec le dressage d’un buffet digne des grandes réceptions, autour duquel  de chaleureuses retrouvailles firent tinter verres et éclats de rires. Ouverture des guichets le 26 mars avec un concours de manades. Qu’on se le dise !

Texte et photos
ERIC MARC

MARGUERITTES20172.jpg

MARGUERITTES SAISONPHEM.jpg