Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

06/08/2018

SOMMIERES *AS FINALE DU TROPHEE EMILE-BROS*

Course du dimanche 5 août 2018

Lou Guechou, patron

sommières,lou guechou,soliman,aïoros,brennus,geoffrey robert,course camarguaise

Lou Guechou - Geoffrey Robert

Geoffrey Robert, meilleur des deux courses
du Trophée Emile-Bros
 2e Ziko Katif

Quand les taureaux dictent leur loi, comme Aïoros, Brennus ou Lou Guechou, les hommes s’appliquent et le public apprécie la difficulté. Et quand la brillance et les coups d’éclats prennent le dessus - avec Brusc et Soliman - les spectateurs participent et l’ambiance va crescendo. Cette finale du Trophée Emile-Bros a bénéficié de la diversité des cocardiers choisis et de bons moments des hommes. Geoffrey Robert le plus en vue monte sur le podium, 2e Ziko Katif. Meilleur cocardier, Lou Guechou de La Galère.

Muscadin (Fournier).- Fonce tête basse un peu dans la pagaille au début et, vaillant, se cabre aux planches pour 2’50 les rubans.Mieux posé aux ficelles (il en rentre une), vive réaction sur Aliaga et de jolies séries bien dessinées. 3 Carmen et retour.

sommières,lou guechou,soliman,aïoros,brennus,geoffrey robert,course camarguaiseAïoros (Les Baumelles).- Tient à l’œil toute la troupe et raccompagne sèchement cornes pointées. Change régulièrement de terrain et défend ses glands 5 minutes. Vigilant, il oblige les hommes à l’application. Sort en force sur Katif, Aliaga, enferme Ciacchini. Pousse un peu moins les deux dernières minutes mais garde ses ficelles. 5 Carmen et retour.

▼ Brennus offensif sur Jérémy Ciacchini

sommières,lou guechou,soliman,aïoros,brennus,geoffrey robert,course camarguaiseBrennus (Occitane).- Du terrain du toril, il pousse ses ripostes au ras, s’envoie après Ciacchini, et pointe méchamment les cornes vers les avant-bras. Solide, il ne lâche pas un pouce de son terrain et mène le jeu à sa guise. Il lui faudrait plus de pression mais il termine par un magistral coup de barrière avec bascule sur Ciacchini. Rentre un gland. 2 Carmen et retour.

Lou Guechou (La Galère).- Vite fait les rubans en mouvement.Un peu brouillon dans ses trajectoires au début mais ses réactions sont vives et les hommes souvent écartés. Puis, se poste et se la joue en patron par des anticipations et enfermées magnifiques (Charrade, Robert, Katif, Aliaga...). Les hommes n’arrivent pas à résoudre l’équation et Lou Guechou se régale de déjouer leurs plans.Les deux dernières interventions sur Katif et Robert font applaudir le public. Rentre ses ficelles. 8 Carmen et retour.

Cupidon (Lautier).- Attaqué bon train, ses rubans volent sans élégance.Cupidon se livre trop franchement et se fait vite déborder. 2 belles finitions (Carmen) mais trop tendre, rentre nu à la 7e.

▼ Brusc sur Geoffrey Robert

sommières,lou guechou,soliman,aïoros,brennus,geoffrey robert,course camarguaise

Brusc (Ricard).- Il se joue des barrières, après l’homme ou seul. Placé ou décalé, à son rythme, il décide de participer ou pas. Puis la mécanique s’enclenche, coup de barrière sur Ciacchini, et Robert qui lambine se fait éclater aux tubes. Geoffrey se prend au jeu et Brusc traverse les planches puis frappe encore après lui. Termine sur Ciacchini et Allouani. Rentre ses ficelles. 4 Carmen et retour.

Soliman (Saumade, hp, 8 minutes, remplace Eos).- Un jeune étalon de 4 ans tout beau et frétillant. Bien positionné, il ne se jette pas pour rien mais quand il vient, ça déménage. Un gros coup sur Katif et un décollage plus haut que les tubes sur Aliaga (lire ci-dessous), coup de barrière sur Robert, pour bien finir. 4 Carmen et retour.

MARTINE ALIAGA
PHOTOS LAURENT SONZOGNI

Course du dimanche 5 août.

Entrée : presque plein. Org. : CTLou Carmen.Président : Marc Moucadel. Raseteurs droitiers : Allouani, Ciacchini, Charrade, Katif. Gauchers : Aliaga, Méric, Robert, Sabde. Tourneurs : Benafitou, Beaujard, Estève, Jockin, Ull.

Trophée des As : Katif, 18 points ; Charrade, 12 ; Robert, 7 ; Allouani, 6 ; Aliaga, 4 ; Ciacchini, 3.

Les prix de la fête

sommières,lou guechou,soliman,aïoros,brennus,geoffrey robert,course camarguaise

▲ Laura et Laurent Cavallini (photo Mali)

Meilleur lot taureaux jeunes, manade Cavallini.
Meilleur taureau jeune, N.441, manade Saumade.

Trophée Emile-Bros : meilleur taureau de la finale, Lou Guechou, manade La Galère. Raseteur le plus méritant sur les deux courses du Trophée Emile-Bros, Geoffrey Robert ; 2e Katif. Coups de cœur à Marcel Berna et au portier, Bernard, blessé à la Ligue du 31 juillet.

L'action du jour
Et Soliman s'envola…

sommières,lou guechou,soliman,aïoros,brennus,geoffrey robert,course camarguaise

Un raset pleine piste en fin du Trophée Emile-Bros, de Jérémy Aliaga et Soliman (7e, hp) de la manade Saumade se sent pousser des ailes à la poursuite du raseteur. Impact sur l’homme (photo de gauche) puis emporté par son élan et comme suspendu, l’étalon passe la tête bien au-dessus des tubes (photo à droite) faisant une belle frayeur aux spectateurs des premiers rangs. Avec ça le jeune taureau de 4 ans fait montre de placement et se livre encore sur trois actions bien frappées. De quoi attester des gènes de cogneur de son papa, Eos.

sommières,lou guechou,soliman,aïoros,brennus,geoffrey robert,course camarguaise

sommières,lou guechou,soliman,aïoros,brennus,geoffrey robert,course camarguaise

sommières,lou guechou,soliman,aïoros,brennus,geoffrey robert,course camarguaise

**************

GRADINS (photos Mali)

Rafraîchissement des tribunes

sommières,lou guechou,soliman,aïoros,brennus,geoffrey robert,course camarguaise

▼ Blessé samedi 4 août par Mesclun de Bon
(voir les photos ci-dessous)
Yannick Martin était, ce dimanche, en tribune
avec un gros hématome dans le dos

sommières,lou guechou,soliman,aïoros,brennus,geoffrey robert,course camarguaise

▼ Une brochette d'anciens
à la parlotte avec Sabri Allouani
Frédéric Durand et  Christophe Garrido

sommières,lou guechou,soliman,aïoros,brennus,geoffrey robert,course camarguaise

*****************

Samedi 4 août, complète de la manade Bon
l'action de Mesclun sur Yannick Martin
devant notre photographe Christian Itier


Photos Laurent SONZOGNI

sommières,lou guechou,soliman,aïoros,brennus,geoffrey robert,course camarguaise

sommières,lou guechou,soliman,aïoros,brennus,geoffrey robert,course camarguaise

sommières,lou guechou,soliman,aïoros,brennus,geoffrey robert,course camarguaise

************************

04/08/2018

JONQUIERES *AVENIR*

Course du jeudi 2 août 2018 - Finale du Raisin d'Or

Boa rentre sa cocarde
Ameraoui et Bakloul récompensés

jonquières,boa,ameraoui,course camarguaise

Boa ici avec Bakloul

Cette finale du Raisin d’Or est de bonne tenue avec des taureaux bien choisis par la fine équipe de Rachid, notamment Boa de la manade Nicollin. Les raseteurs font le job avec qualité et rythme, Ameraoui et Bakloul en sont récompensés.
Colbert (Laurent).- Avec beaucoup de réactivité, il se donne droite-gauche dans de petits périmètres. Des sauts après l’homme dont 3 très engagés. Il ne laisse pas déborder et se fait sentir pressant après les raseteurs. Ameraoui lève le 1er gland à la 7e. Défend ses ficelles qu’il rentre. 3 Carmen et retour.
Biterrois (Rouquette).- Frappe sur Benhammou (1er gland). Sans trop de tenue de piste, les raseteurs ne font pas grand-chose pour amener de la qualité à son quart d’heure. Il peut appuyer derrière les blancs quand on lui donne confiance. Martin pour les deux ficelles en 9 minutes. 2 Carmen et retour.
Pelico (Ricard).- Un saut d’entrée. Puis il enchaîne avec cadence des sauts après l’homme. Attention en contre-piste. Il s’engage dans des séries bien conclues. Benhammou stoppe le chrono à la 9e. 3 Carmen et retour.
Faucon (Cuillé).- Se tient dans les planches avec efficacité. Met la corne derrière Benhammou, frappe sur Bakloul, Bernard, Dunan 2 fois, Benhammou 4 fois. Il tient son monde à distance et résiste pour sa 2e ficelle qu’il enferme avec maîtrise. 8 Carmen et retour.
Boa (Nicollin).- Coupe de la cocarde à la 5e. Frappe sur Martin, Bakloul, forte enfermée après Ameraoui. Perd juste un gland et reste maître de sa cocarde. Tonitruant, il fait feu avec de nombreuses finitions aux bois qui enchantent l’assistance. Une course pleine avec une grosse préférence pour les gauchers. 8 Carmen et retour.
Barcarin (Fabre-Mailhan).- Saut derrière Benhammou. En bon métronome, il n’oublie personne. Se projette vite sur ses adversaires et ses poursuites sont convaincantes. Un peu plus raseté, sa course aurait pris de volume. Il coince Benhammou au bois. Très plaisant.15’. 4 Carmen et retour.
Bolero (Lautier).- Merveilleusement bien enbanné. Il est craint. Se sert de ses cornes avec intelligence. Il crée le danger sur ses finitions. Coupe cocarde à la 6e. Un septième très convaincant. Des Carmen.
 
JEANNOT
PHOTO GEORGES MARTIN
 
Course du jeudi 2 août.
Entrée : le plein. Organisation : CT L’Aficion. Présidence : Joris Alvarez. Raseteurs droitiers : Dunan, Benhammou, Moine, Ameraoui. Gauchers : Bernard, Méric, Y. Martin, Bakloul. Tourneurs : Toureau, Dunan, Dumont.
Trophée de l’Avenir : Ameraoui, 18 points ; Y. Martin, 16 ; Benhammou, 12 ; Bernard, 2 ; Bakloul, 2.
Palmarès du Raisin d’Or : 
Ameraoui meilleur raseteur. Bakloul meilleur animateur. 
Boa de Nicollin, meilleur taureau. Joyko des Termes, meilleur taureau de la fête.

03/08/2018

MARSILLARGUES *AS*

Vendredi 3 août 2018 - Course du jeudi 2 août

Le bouquet pour Félix

Marsillargues,Félix,course camarguaise

Vincent Félix avec Aragon de Laurent

Le prix du meilleur raseteur est octroyé à Vincent Félix. Malgré les courses qui s'enchaînent et la chaleur, les raseteurs ont fait de leur mieux. Un petit problème (tourneur, gardian) sur la première ficelle d'Aragon fait monter la température. Côté taureaux, Aragon est finisseur, Crapone dominateur et Vincent sérieux.

Canio (N.519, Blatière-Bessac).- un peu plus de deux minutes aux rubans. Aux ficelles, placé au toril, il fait de la résistance et les conserve.

Paniou (N.525, Nicollin).- Moins d'une minute et on attaque les ficelles. Pour la 1re, il serre Félix et, sans refus, la cède à la 5e minute. Pour la 2e ,qu'il défend jusqu'à la 9e, il se dresse après Zekraoui et répond à de nombreuses séries. 2 Carmen et rentrée.

Crapone (N.419, Occitane).- Toujours en mouvement et sans refus, il conserve ses rubans, cinq minutes. Bien consenti, il finit fort, il se dresse après Fougère, prêt à en découdre. Du coup, il n'est pas assailli. Dominateur, conserve aisément ses ficelles. 4 Carmen et retour.

Vincent (N.5108, Aubanel-Baroncelli).- Il laisse ses rubans rapidement. Placé aux ficelles, il frappe sur Katif et Zekraoui. Change de terrain, serre Félix deux fois, perd la 1re ficelle à la 10e minute. Malgré les nombreux rasets jusqu'au terme de sa course, conserve la 2e. 7 Carmen et rentrée.

Frisé (N.868, Ricard).- Deux minutes pour ses rubans. Il passe plusieurs fois les planches, se fixe enfin pour ses ficelles. Il saute après Zekraoui deux fois, Katif. Puis raseté au compte-gouttes, garde ses ficelles sans forcer. 2 Carmen et rentrée.

Aragon (N.761, Laurent).- Trois sauts, deux coups de barrière en deux minutes pour ses rubans. Pour la 1re ficelle, il se dresse après Errik, Zekraoui 2, Félix. Défend un dernier tour jusqu'à la 12e minute. Pour la 2e, il serre encore Errik et Zekraoui et la rentre en musique entendue 7 fois.

Escapa (N.015, Vinuesa).- Vif et rapide, il vient fort après Zekraoui et Katif. Son 2e gland résiste 6 minutes. Avec un bon placement, il quiche Félix. La 1re ficelle part à la 8e. Pour la 2e il accompagne vivement Félix et Martin jusqu'aux planches et la conserve. 4 Carmen et rentrée.

SAINT-HILAIRE
PHOTO CHRISTIAN ITIER

Course du jeudi 2 août.

Entrée : plein ; Organisateur : mairie. Président : Jacques Servière. Raseteurs droitiers : Félix, Charrade, Katif, Fougère, Arroca. Gauchers : Errik, J. Martin, Zekraoui. Tourneurs : Estève, Perez, Lopez, Cuallado, Joseph.

Trophée des As : Errik, 7 points ; Zekraoui, 5,5 ; Charrade, 5 ; Katif, 4 ; J. Martin, 2.

01/08/2018

MARGUERITTES *AVENIR*

Course du mardi 31 août 2018 - Finale de la Marguerite d'Or

Un duel de folie !

marguerittes,margurite d'or,course camarguaise

▲ Mangin déterminé aux planches se jette après Rudy Marquis

Christophe Clarion cueille la Marguerite d'Or
2e Pradier.
15e Souvenir Marcel-Mailhan
à Mangin du Joncas

La capelado orchestrée par la Soleiado de Margarido est suivie par les pequelets du village. La 1re partie de cette finale est bien animée et l’ensemble a connu une intensité énorme par sa qualité et l’esprit des tenues blanches malgré une chaleur écrasante.
marguerittes,margurite d'or,course camarguaiseChristophe Clarion
vainqueur de la
55e Marguerite d'Or

La détermination remarquable de Matéo, Assenat qui monte crescendo et ce duel fantastique entre Clarion et Pradier pour le titre, quel après-midi ! Au final, Clarion s’impose de peu et prend la 55e Marguerite d’Or, Pradier, 2e. A Mangin du Joncas, le 15e Souvenir Marcel-Mailhan.
Balaïre (Guillierme, N.204) s’engage fort et vient serrer Fouque à la planche, obligeant le raseteur à sortir sur blessure. Les placements et les anticipations lui donnent un sérieux avantage, les engagements sont francs et poussés fort dans les bois, Balaïre reste maître du jeu. 15’. 2 Carmen et retour
Mistral (Fournier, N.844) se fait dépouiller les pompons en une 1’30. Aux ficelles, le rythme change, Mistral se durcit et vient raccompagner ses ravisseurs avec vigueur et finit par tenir son camp. 15’. 4 Carmen et retour.
Arlequin (Fabre-Mailhan, N.048) a du répondant, appuie sur les anticipations et offre de belles charges. Les changements de terrain sont constants. Matéo frôle la corne, le dénouement des ficelles donne de l’intensité et de l’intérêt à sa course. 15’.
4 Carmen et retour
Andreloun (Raynaud, N.958) annonce la couleur d’entrée de jeu en se jetant sur les tourneurs avant d’aller se caler aux quatre coins de la piste. Les crochets approchent, les coups de tête fusent et il faut vraiment entrer dans son berceau pour le sortir de sa position défensive. 15’. 1 Carmen et retour.
Mangin (Joncas, N.920) est au jeu, s’engage bien, s’affirme quand ça se bouscule pour finir droit à la planche. Il finit par enfermer Marquis dans une grosse action, ses doutes s’estompent et font place à une belle mise à jour de ses qualités qui s’en retrouvent récompensées. 15’. 5 Carmen et retour.
Hagetmau (La Galère, N.120) enchaîne à tout va et se livre avec du cœur avant de baisser de régime et devenir plus sélectif sur ses engagements. Il opte pour les droitiers et se ressaisit pour assurer sa fin de partie. 15’. 8 Carmen et retour
Mandarin (Ricard, N.253, hp) se place et va sentir monter rapidement la pression. Le jeu devient plus régulier, Mandarin s’implique bien et honore son service. 12 minutes. 2 Carmen et retour.
 
ERIC MARC
Texte et photos
 
Course du mardi 31 juillet.
Entrée : le plein. Président : F. Trinquier. Org. : CT la Bouvina. Raseteurs droitiers : Fouque, Marquis, Pradier. Gauchers : Clarion, Matéo, Assenat. Tourneurs : Guyon, Arnel, Khaled, Rado.
Faits marquant : Fouque se fait blesser par Balaïre, jambe droite.
Trophée de l’Avenir : Assenat, 1 point.
Trophée Honneur : Clarion, 16 ; Matéo, 16 ; Pradier, 9 ; Marquier, 5.

30/07/2018

BEAUCAIRE *AS*

Lundi 30 juillet 2018

La Palme d'Or à Youssef Zekraoui

beaucaire,palme d'or,zekraoui,optimus,cupidon,course camarguaise

Youssef main au frontal
sur Attila

Meilleur cocardier, Cupidon de Paulin (6e)

Raset d'Or à Yacin Naïm

Amine Chekade blessé par Caruso de Saumade (3e)

Dernier raset de Benjamin Villard à Beaucaire

Très belle prestation autoritaire et dominatrice
d'Optimus des Baumelles (5e)

Des trois courses de la Palme d'Or, cette finale est la plus complète et la plus intéressante : la première (11h, le 15 juillet) a manqué d'implication des hommes mais a enregistré les bonnes prestations d'Ourasi et de Jupiter et déjà la main mise de Youssef Zekraroui ; la deuxième (le 22 juillet), où l'indiscipline des tourneurs a noyé l'implication de Lebrau et le final retentissant de Timoko et fait passer au second plan les très beaux rasets de Zekraoui, Marignan et Naïm.

En ce lundi de finale, le climat s'est apaisé en piste, et si la course tarde à prendre du volume (Coubertin inexistant et Laos, austère et compliqué, mais intéressant dans les difficultés qu'il pose aux hommes), c'est - malheureusement - l'accident d'Amine Chekade face à Caruso qui va faire monter l'intensité. Alternant placement et déplacement, Caruso va se battre pour défendre ses ficelles et en rentrer une.

Attila, même s'il manque de pétard, va se soumettre sur un bon rythme face à l'implication des hommes, notamment Zekraoui, Errik, Naïm, Marignan.

▼ Optimus sur Errik

beaucaire,palme d'or,zekraoui,optimus,cupidon,course camarguaise

 

Mais c'est avec Optimus que l'ampleur de la finale va se délier. Bon gestionnaire de l'espace, le cocardier des Baumelles fait preuve de maîtrise, de méchanceté et oblige les hommes à sortir le grand jeu. Ses conclusions brutales sur Naïm (coincé à la cheville), Errik, Zekraoui, le font craindre. Le 2e gland à 13'30, les ficelles au toril en patron.

▼ Optimus coince la cheville de Naïm

beaucaire,palme d'or,zekraoui,optimus,cupidon,course camarguaise

Cupidon, dans un autre registre, fait le spectacle de belle manière. De très belles longueurs avec Cadenas, Naïm se déchaîne soutenu par le public, les emportements aux planches sont d'ampleur (Errik, Ciacchini, Naïm) pour une belle prestation et le prix du jour.

Kouros (Fabre-Mailhan).- Motivé aux planches et vif sur les enchaînements mais un peu tendre et la 2e ficelle à Benjamin Villard sous les bravos

MARTINE ALIAGA


▼ Naïm-Cupidon
un duo percutant

beaucaire,palme d'or,zekraoui,optimus,cupidon,course camarguaise

 

La course

Attila de Lautier, Optimus des Baumelles et Cupidon de Paulin sont le trio majeur de l’après-midi. Ce dernier remporte les suffrages du jury. Youssef Zekraoui gère son avance et s’offre la Palme d’Or 2018. Chekade, le malheureux, subit un gros coup de corne par Caruso. Cadenas reprend le crochet et n’a rien perdu. Le jeune Naïm se met en évidence et s’éclate sur le 6e taureau. Villard est mis à l’honneur pour son dernier tour dans la piste beaucairoise.
Coubertin (Cuillé).- Une mise en bouche difficile à digérer. Peu d’efforts, pas grand-chose à se mettre sous la dent. Une ficelle au toril.
Laos (Cyr).- Il reste stoïque sur les invitations des gauchers. Placé, solide, il ne s’éparpille pas. Enferme Chekade (1 Carmen). Difficile à manœuvrer aux ficelles, il en reste propriétaire.
Caruso (Saumade).- Se déplace beaucoup au début, puis à la 5e minute, sur un départ hasardeux, Chekade est obligé de se coucher. Le taureau lui passe dessus et lui inflige un gros coup de corne. Le chrono est arrêté, le raseteur intègre vite l’infirmerie et Daniel Siméon propose de faire l’entracte. A la reprise, Cadenas, Marignan et Zekraoui imposent leur tempo à Caruso. Zekraoui pour la 1re ficelle, la 2e au toril. 2 Carmen et retour.
Attila (Lautier).- Attaque sur un bon rythme même s'il lui manque son intensité habituelle. Les enchaînements, nombreux, et poussés jusqu'au ras des planches, le font briller (Zekraoui, Charrade). Après Zekraoui, Errik, Attila pousse fort pour 13'30 minutes honnêtes. 6 Carmen et retour.
Optimus (les Baumelles).- Anticipe Marignan, à la 6e coince la cheville de Naïm. Une gestion de course maîtrisée entre séquences rapides, tranchantes et spectaculaires et des moments de récupération avec métier. Errik et Zekraoui pour ses plus belles actions. 5 Carmen et retour, avec ses ficelles.
Cupidon (Paulin).- Zekraoui allume la mèche, Ciacchini se fait tamponner deux fois, Cadenas nous sort des rasets d’école, et Naïm prend le pouvoir à gauche et fait briller le taureau (3 fois). De forts engagements dans ses poursuites, Cupidon finit avec panache ce qu’il entreprend. Il perd une ficelle au terme d’un très bon quart d’heure. 9 Carmen et retour.
Kouros (Fabre-Mailhan, hp).- Cadenas l’embarque en musique, tape derrière Naïm et Ciacchini. Villard lui ravit sa 2e ficelle. Un peu léger face à cette équipe, 10 minutes, 3 Carmen.
 
JEANNOT
Photos C. ITIER
 
Course du lundi 30 juillet.
Entrée : 3/4 d’arène. Org : mairie. Président : Joris Alvarez. Raseteurs droitiers : Charrade, Cadenas, Ayme, Ciachini, Marignan, Chekade, Villard. Gauchers : Zekraoui, Naim, Allam, Errik. Tourneurs : Dunan, Beaujard, Kerfouche, Lopez, Bensalah.
Trophée des As : Zekraoui, 24 points ; Marignan, 16, 5 ; Ciacchini, 15 ; Naïm, 10, 5 ; Ayme, 9 ; Errik, 7,5 ; Cadenas, Allam, Charrade, 3 ; Chekade, 1,5
Les prix
Vainqueur de la Palme d'Or : Youssef Zekraoui ; 2e, Vincent Marignan ; 3e, Jérémy Ciacchini.
Meilleur cocardier : Cupidon de Paulin
Raset d'Or : Yacine Naïm
Hommage à Benjamin Villard, derniers rasets dans la piste de Beaucaire

beaucaire,palme d'or,zekraoui,optimus,cupidon,course camarguaise

 
***********
Amine Chekade : blessé par Caruso de Saumade, le raseteur souffre d'un arrachement du pectoral qui lui a valu 40 points de suture.
Nous lui souhaitons un bon rétablissement.

MILHAUD *AVENIR*

Lundi 30 juillet 2018 - Course du dimanche 29 juillet

Artaban et Moutet, duo gagnant

milhaud,course camarguaise

Spectaculaire coup de barrière
de Samba (Blatière-Bessac)

sur Moutet

Bonne course dans son ensemble qui a satisfait les afeciouna présents. Les raseteurs avec Moutet en locomotive ont fait un travail intéressant.

Gabier (Lagarde, N.098).- Chasse d'entrée avec beaucoup de gaz. Une rafale et à la 3e minute on passe aux ficelles. Tamponne sans retenue principalement sur Moutet (2). Continue avec un moral à toute épreuve pour 10 minutes. 5 Carmen et rentrée.

Bounty (Cougoulier, N.102) ;- Se jette dans la bagarre tête baissée en prenant tout. Calé, aux ficelles, il fait calculer. Enorme action sur Moutet puis grosse série pour la 1re ficelle, idem à la 2e. 5 Carmen et retour.

Samba (Blatière-Bessac, N.936).- Du jus à revendre, il se disperse en voulant tout prendre. Puis énorme envolée sur Moutet, contusionné mollet ouvert. Le raseteur passe à l'infirmerie et, courageusement, continue la course. Samba termine par un coup de barrière sur Lopez, Fougère. 4 Carmen et rentrée.

Artaban (Fabre-Mailhan, N.172).- Avec un air de pas y toucher, il annonce la couleur, avec un bon revers, sans négliger les finitions. Dans les séries, attention danger ! Quand on l'allonge, il se défend en pointant droite – gauche. Termine avec un bon moral et 2 grosses anticipations. Ficelles à la maison, 5 Carmen et retour.

Brando (Cougourlier, N.902).- Vaillant, il subit la tornade blanche en positivant par moments. Moutet l'allonge plusieurs fois en musique et il se dégage en fusant. S'engraine pour laisser l'unique ficelle. 5 Carmen et rentrée.

Bougnat (Lagarde, N.059).- Se jette dans la bagarre dès sa sortie avec franchise. Une minute pour les pompons mais attention, imprévisible, il s'envole simultanément sur Moutet puis Fougère. Le rythme baisse sur la fin. 1 Carmen.

REMY MARTIN
PHOTO GEORGE MARTIN

Course du dimanche 29 juillet. Entrée : 1/2 arène. Organisateur : mairie. Président : Bruno Pascal. Raseteurs droitiers : Ameraoui, Fougère, Moutet. Gauchers : Aliaoui, Zbiri, F. Lopez. Tourneurs : A. Benafitou, Fadli, Joseph, Lieballe.

Trophée Honneur : Moutet, 12 points ; Aliaoui, 11 ; Fougère, 10.

Trophée de l'Avenir : Ameraoui, 10 ; Zbiri, 8 ; F. Lopez, 2.

Trophée des Milhaudois : meilleur cocardier du jour, Brando du Cougourlier. Meilleur animateur : Moutet. Sur les deux courses Avenir : meilleur cocardier, Artaban de Fabre-Mailhan

 

SOMMIERES*AS - 1ERE JOURNEE TROPHEE E. BROS

Course du 29.07.18

1,2,3, ACTION !
Pescaire, Arlesien et Mousquioun pour l'essentiel

IMG_5312.JPG

De cette première journée du Trophée Émile Bros pas grand-chose des 3 premiers. Pour la suite, le sérieux de Mousquoiun, le brio de Pescaire et Arlésien fait réagir le public qui n'en attendait pas moins pour en oublier la chaleur pesante chapotant les arènes Arnaud Gilles.
Chez les hommes, si Katif, Félix et Zekraoui ramassent, c’est Bruchet qui vient à l'esprit quand on parle d'animation. 
IMG_5315 - CARDINAL - ALIAGA.JPG
Cardinal (Lautier 601) : Sélection, refus ? Libre à chacun de juger. 2 coups sur Aliaga, 2 sur Ayme, 1 sur Félix et Chekhade. 3 Carmen pendant. Retour mi applaudi mi sifflet ficelles intactes.
El Paso (La Galère 826) : Présent défend ses IMG_5335 - EL PASO - FELIX.JPGprincipaux attributs 3 minutes en embarquant Chekhade (Carmen) et perd dans la foulée sa 1ère ficelle. Se tient, serre Chekhade par deux fois (Carmen). La sde ficelle rentre en silence.
Mouflet (Hervas 730) : Décollé, répond avec plus ou moins de régularité. Une accélération derrière Bruschet et 2 timides séries sont honorées tout comme sa rentrée a la 9eme.
IMG_5368 - MOUSQUIOUN - ZEKRAOUI.JPG
Mousquioun (Nicollin 001) : Calme cet entier connaît la musique. Cul aux planches s'engage fort et pousse derrière Aliaga et Chekade ou il cogne les planches en final avant de se dégager. Imposant sa loi, il conserve en musique, jouée 4 fois, ses ficelles.
Pescaire (Rambier 988) : Sans vice cocarde et glands volent en une minute. Aux ficelles, placé il attend. Sur les rasets étirés deIMG_5394 - PESCAIRE - ZEKRAOUI.JPG Chekade, Bruschet il se dresse à l'arrivée avant de subir le poids du travail à une ficelle balourde. En fin de course saute consécutivement après Aliaga (2),  Zekraoui et Errik. Conserve une ficelle. Carmen joué 6 fois le raccompagne fort applaudi.
Arlesien (Chauvet 613) : Une minute et place aux IMG_5416 - ARLESIEN - KATIF.JPGficelles ou sans se laisser submerger il gère l'espace. Franc il se jette dans le raset, accélère sur la longueur et cogne à l'arrivée une dizaine de fois après Bruschet (5), Aliaga, Katif (2). 14 minutes récompensées du disque ayant tourné 11 fois.
Jappeloup (La Galère 837 hp) : Un coup de boutoir sur Bruschet, une bascule derrière Errik pour un dernier qui se montre tout même sérieux dans son comportement même si sur le raset il ne pose pas de soucis.  3 Carmen plus rentrée.

Entree : Plein - Organisateur : CT Lou Carmen - Présidence : M Moucadel
Raseteurs Droitiers : Bruschet, Felix, Katif, Chekade, Ayme Raseteurs Gauchers : Zekraoui, Aliaga, Errik  - Tourneurs : Ull, Esteve, Perez, Lopez, Bensalah

Trophée des As : Katif 14, Félix 13, Zekraoui 13, Ayme 7, Chekhade 7, Errik 4, Bruschet 4, Aliaga 3

Texte et Photos Cyril Daniel

VERGEZE - TROPHEE DE L'AVENIR

Course du Samedi 28 Juillet

PETILLANTE SECONDE PARTIE

vergèze,trophée de l'avenir,course camarguaise

La fête bat son plein, la pena anime une heure pour pallier l’absence du médecin, remplacé au pied levé par un confrère ….. Un temps de course ramené à 12 minutes pour respecter les arrêtés des spectacles de rues. Et puis et surtout, que 6 puis 5 hommes dans ce vaste plan à qui on ne peut pas demander l'impossible. Après une première partie plate, la seconde fut plus pétillante avec le sérieux de Valerian et le brio de Capitou, Gallus et surtout Vannier.
vergèze,trophée de l'avenir,course camarguaise
Fragonard (Raynaud 244) : Un petit flottement puis se place et répond tête basse. Tamponne derrière Jourdan et brille dans une série pour 2 Carmen plus rentrée ficelles en place.vergèze,trophée de l'avenir,course camarguaise

Pilou (Félix 8060) : Distrait, peut répondre comme ignorer. Pas trop rasete rentre des ficelles avec le disque entendu 2 fois.

Josué (Blatiere-Bessac 207) : Rien de bien percutant. vergèze,trophée de l'avenir,course camarguaiseIl balade, nargue les blancs qu’il n’apprécie guère et saute (6). Ficelles et silence au retour.
Valrerian (Saumade 241) : Sans faute de vergèze,trophée de l'avenir,course camarguaiseplacement les hommes tentent de le mettre à faute pour s'y frotter et l’embarquer dans vifs échanges. Dominateur, il rentre complet en musique entendue 2 fois.
vergèze,trophée de l'avenir,course camarguaise
Capitou (Chaballier 246) : Calme, il n'en demeure pas moins réactifs dans de rapides deboulees derrière Bruschet et Sanchez concluent brillamment aux planches, le tout en musique tout comme 2 séries biens menées. Rentré ses ficelles en musique.vergèze,trophée de l'avenir,course camarguaise

Vannier (St-Pierre 129) : D'entrée tamponne après Sanchez. Se place, monte sur les tourneurs. Consenti sans relâche, met les bouchées doubles et se montre gazeux dans ses finitions derrière Sanchez (4) Jourdan, Bruschet et Belgourari. Force de bravoure en vergèze,trophée de l'avenir,course camarguaisesoit,  il rentre un gland avec le disque joué 7 fois.
Gallus (Lagarde 216 hp) : Bien présent il répond, s'emporte dans des enchainements, ramène à la limite ou il pointe la corne. 3 fois le disque plus rentrée.

 Entrée : 2/3
Organisateur : Commission Festivités
Présidence : C Chevalier
Raseteurs Droitiers : R Bruschet, M Belgourari, V Jourdan 
Raseteurs Gauchers : M Gougeon, M Sanchez, N Benafitou (sort au 2sd) - Tourneurs : Fargier, Joseph
Trophée Honneur : Jourdan 6, Sanchez 4, Guyon 2

Texte et Photos Cyril Daniel

29/07/2018

MARSILLARGUES *AVENIR*

Dimanche 29 juillet 2018 - Course du samedi 28 juillet
 
Estaqui et Fougère ouvrent la fête
 
MARSILLARGUESESTAQUI2PHCIB.jpg
Franchise et sérieux pour le taureau de Rousseau, Estaqui
 
La chaleur est tropicale et les éventails des filles battent furieusement. La fête votive s’ouvre sur le Souvenir Denis-Dantes remporté par Fougère et Estaqui (manade Rousseau). Point trop de rythme en piste, à noter quand même l’assiduité de Yannick Martin, la bonne main de Fougère en ce jour, la vivacité de Languedoc,  la franchise et le sérieux d’Estaqui et le bon final de Dandin. 
Gepetto (Lagarde, N.813).- Bonne réparties aux rubans, puis choisit l’ombre du Café français où il revient souvent, pour se livrer. A mi-parcours se fait moins prolixe. 12’30.
Chicolo (Chaballier, N.016).- Bien campé sur ses positions, les tentatives sont timides d’autant qu’il faut vraiment rentrer dans son terrain. La cocarde à la 14e, le 1re gland à 14’30, ce sera tout.
Languedoc (Vinuesa, N.932).- Cul aux planches, sa vivacité le fait craindre. Il voit tout, surveille, saute dans l’élan après Caizergues, Y. Martin. Jolie série à la 12e. Et rentre ses ficelles intactes. 3 Carmen et retour. A revoir
Estaqui (Rousseau, N.132).- Un bel enchaînement pour débuter. Bien positionné, honore avec une grande franchise, toutes les demandes juqu’au ras et même plus après Y. Martin. 2 grosses enfermées sur Michelier, pousse après Errik. Les ficelles et le prix à la manade. 6 Carmen et retour.
Madras (Cyr, N.910).- Tranquille, le long des planches, les ripostes sont mesurées aux rubans. Le manque de rythme ne le sert pas, et une fois le raseteur passé à sa tête, il passe à autre chose. Accélère après Aroca et Caizergues. 13 minutes. 3 Carmen et retour.
Dandin (Occitane, N.116).- A grandes foulées les premiers assauts où il engage franchement son beau gabarit. Enchaîne bravement, se cabre sur Fougère, prend du mordant sur de nombreux enchaînements et termine par un très beau coup de barrière sur Errik. Une ficelle au mas. 6 Carmen et retour.
MARTINE ALIAGA
Texte et photo
 
Course du samedi 28 juillet. Entrée : 200 personnes environ. Org.: CT La Sounaïa. Président : T. Tosas. Raseteurs droitiers : Fougère, Michelier, Aroca, Caizergues. Gauchers : Errik, J. Martin, Y. Martin, Pinter. Tourneurs : Roux, T. Patrice. 
Trophée de l’Avenir : Y. Martin, 12.
Trophée Honneur : Fougère, 19 ; Pinter, 7 ; Caizergues, 6 ; Aroca, 2.

 

VERGEZE *TROPHEE DES VACHES COCARDIERES*

Dimanche 29 juillet 2018 - Course du vendredi 27 juillet

Theresa, Damisello, Berangère, Canopée

 

Pour ce concours de manades de vaches cocardières, Thérésa et Damisello maîtrisent le sujet à leur guise, Salida et Canopée donnent la touche spectaculaire. Clarion encore une fois se montre un parfait chef de file.

Orphée (Blatière-Bessac, N.948).- Se montre sauteuse a volonté, quelques réactions quand elle veut bien se caler. Rentre ses glands.

Marinette (Chaballier, N.339).- Promène pour cocarde et glands. Aux ficelles se donne dans le tempo des hommes. Brave elle fait face 7 minutes. 2 Carmen et retour.

Caporale (Blatière-Bessac, N.211).- Navigue, prend les rasets au passage, sauteuse se disperse dans son travail. Une belle série rentre ces ficelles.

vergèze,vaches cocardières,course camarguaise► Damisello (Chapelle,
N.227).-
Les hommes la craignent, elle saute après Sanchez, Gougeon, surveille tout. N'est pas travaillé à son avantage. Après Clarion, elle tape. Calme, elle maîtrise la situation. Clarion, Miralles dans les cornes. Rentre ses glands. 5 Carmen plus retour.

Bérangère (Chaballier, N.331).- Tranquille, se tient aux planches pour de jolies finitions sur Sanchez. Préfère les gauchers, mais elle tamponne fort deux fois sur Vacaresse, Clarion, Sanchez. Ne cède que ses glands. 8 Carmen plus retour et les bravos.

vergèze,vaches cocardières,course camarguaise◄ Théresa
(Blatière
Bessac,
N.448).-
Fière d'allure, rapide, vient volontiers droite, gauche. Se dresse sur Sanchez. Grosses séries avec finitions sur Clarion. Surveille, change de terrain, enferme Gougeon, Miralles en catastrophe. Grande prestation. Les ficelles aux Iscles. 9 Carmen plus retour et ovation.

Salida (Chaballier, N.345).- Vaillante se donne des deux côtés, avec volonté. Aux ficelles, se donne avec bravoure, défend son ultime ficelle avec panache. 4 Carmen plus retour.

vergèze,vaches cocardières,course camarguaise► Canopée
(Chapelle
N.214).-
Quelle énergie !
Veut tout, se jette sur tout, se place prend les séries avec fougue. Toutes les sollicitations finissent au ras des bois. Rentre ses ficelles, final en feu d'artifice.
8 Carmen plus retour.

 

VENTADOUR
PHOTOS CYRIL DANIEL

▼ Bérangère

vergèze,vaches cocardières,course camarguaise

Course du vendredi 27 juillet. Entrée : demi-arène. Org. : comité des festivités. Président : Claude Chevalier. Raseteurs droitiers : Vacaresse, Charnelet, Miralles. Gauchers : Sanchez, Gougeon, Clarion.

Trophée Vaches cocardières : Clarion 20 , Vacaresse 12 , Miralles 10 , Gougeon 6 , Sanchez 5 , Charnelet 2

Classement des raseteurs, Trophée des Vaches cocardières : Gougeon, 39 ; Vacaresse, 38 ; Miralles, 35 ; Clarion, 24 ; Auzolle, 21 ; Sanchez, 17 ; Charnelet, 15 ; Assenat, 8 ; Ricci, 6 ; Lafare, 4.

28/07/2018

VENDARGUES *AVENIR*

Samedi 28 juillet 2018 - Course du vendredi 27 juillet

Quesaco ? Un très bon espoir de Sauvan !

VENDARGUESQUESACOBERNARDPHMALIBLOG (2).JPG

Quesaco sur Bernard

 

Quand Garros (7e) s’en retourne au toril, on se dit dans les gradins que cette 10e journée de la Main d'Or a été très intéressante. Prenant du volume au fil des sorties des cocardiers et notamment avec le jeune Quesaco époustouflant d’entrain. Les raseteurs font du bon boulot, leur entente est agréable et profitable. Dommage ces gradins peu garnis ! Le Carmen final salue les qualités des bêtes et des hommes.
Albaréal (La Galère, N.119).- Remuant dans un premier temps, peaufine ensuite son placement. De là, il tient pied, assidu dans les enchaînements, plaçant quelques accélérations jusqu’au ras des planches. Rend sa 2e ficelle à la trompette. 2 Carmen et retour.
Basilio (Les Termes, N.106).-Gêné par un voile à l’œil droit (espigau), il faut capter son intérêt pour qu’il fasse état de sa vélocité. Pas toujours placé à son avantage, les hommes s’appliquent comme Laurier pour une jolie longueur main au frontal. Rentre ses ficelles, 4 Carmen et retour.
Yvain (Lagarde, N.104).- Vif, il boit les rasets sur un rytme soutenu. Disponible et toujours partant, se livre sur de longues séries (au moins 6) où il peut basculer en finition. Quelques sauts de jeunesse et avec un brave moral, défend sa 2e ficelle jusqu’à la 14e. 5 Carmen et retour.
Sultan (Vellas, N.907).- Flotte un moment mais une fois son placement acquis, il choisit ses interlocuteurs pour des conclusions appuyées et bien lourdes (6) notamment après Fouque.  Pas avare dans ses réparties, il garde une ficelle. 6 Carmen et retour.
VENDARGUESQUESACOPHMALBLOGI (2).JPGQuesaco
(Sauvan, N.227).-
Un jeune élément remuant,  tout vif, attentif et percutant à souhait. Chaque raset engagé finit en éclats, il multiplie les engagements et les finitions en cascade (une douzaine). Jusqu’au bout vaillant et pétaradant pour défendre sa 2e ficelle qu’il rentre. Un feu d’artifice de Carmen.
Beluguet (Nicollin, N.219).- Course les hommes franchement jusqu’au ras où il pointe la corne et peut se soulever. Enchaîne prestement, place des accélérations. Impliqué, se jette au banet après Félix et s’envoie superbement après Martin. 9 minutes pétillantes. 5 Carmen et retour.
Garros (Ricard, N.252, hp, 12 minutes).- Il attend sagement les sollicitations qui tardent.Entrepris, ses ripostes sont rapides, il enchaîne de bon cœur et offre un superbe coup de barrière à Y. Martin. Un gland sur ses drôles de cornes, il rentre en musique plus 3 Carmen en cours.
MARTINE ALIAGA
Texte et photo
 
Course du vendredi 27 juillet. Entrée : 1/3 d’arène. Org.: CT La Muleta. Président : M. Moucadel. Raseteurs droitiers : Félix, Fouque, Laurier. Gauchers : Bernard, Y. Martin, Méric. Tourneurs : Guyon, Daniel, Castel, A. Benafitou.
Trophée de l’Avenir : Fouque, 18 ; Bernard, 11 ; Y. Martin, 10 ; Méric, 9 ; Laurier, 5

 

26/07/2018

REMOULINS *AVENIR - FINALE DE LA CERISE D'OR*

Jeudi 26 juillet 2018 - Course du mardi 24 juillet

Romain Fouque croque la Cerise

remoulins,cerise d'or,fouque,antonio,course camarguaise

▲ Romain Fouque serré de près par Baliste

Antonio de Guillierme (1er) et Ursin de Plo (2e),
à un point d'écart sur l'ensemble des courses

Romain Fouque s'octroie largement la Cerise d'Or sur l'ensemble des courses dont la finale souffre juste d'un petit manque de brio pour affoler les gradins. Toutefois l'ensemble est agréable sous les ombrages remoulinois avec la pena Mithra, les Arlésiennes de l'Union taurine et les cavaliers de Labourayre.

Trocadero (N.985, Saumade).- Toujours bien placé, ses ripostes sont sèches et bien menées aux rubans. Il balade les hommes et il faut davantage le rentrer aux ficelles où ses poursuites sont plus appuyées à gauche (Zelphati, Carmen). Solide, rentre une ficelle.

Carignan (N.910, Fabre-Mailhan).- S'il se fait remuer aux pompons, sa rapidité et son tricotage de cornes font la différence aux ficelles qu'il rentre. Plus stable, il colle aux fesses des hommes et envoie méchamment sur les avant-bras (F. Garcia en fait les frais, une pointe à la main). Du coup, tranquille, il gère à sa guise avec des accélérations bien placées (Naïm, Fouque, Charrade). 3 Carmen et retour.

 

Quintilien (N.956, Le Ternen).- Promène son monde et frappe sur les rasets engagés. Les coups de barrière sur Fouque (5), son meilleur partenaire, parfois avec bascule, sont superbes. Les hommes s'affolent sur sa 2e ficelle ouverte, lui, se dégage, choisissant ses adversaires. 5 Carmen et retour.

Baliste (N.049, Didelot-Langlade).- S'approprie la piste et tient un tempo rapide aux rubans (4'30) avec quelques offensives. Affirme son placement et ponctue au ras des planches (Naïm, Fouque, Charrade). Le rythme ralentit et cela ne le sert pas. Les primes montent aux ficelles (400€), pressé, Baliste se livre mais avec moins d'intensité. 6 Carmen et retour avec une ficelle.

Pagnol (Fournier, N.851).- Attaqué plein pot, les rubans volent rapidement. Pagnol se donne sans façon avec beaucoup d'envie et place quelques belles accélérations. Avec son grand cœur, tient 10 minutes saluées de 2 Carmen et retour.

Gaucelm (Nicollin, N.230).- Tout feu tout flamme, s'escampe après Y. Martin, F. Garcia. Sans trop se poser, arpente toute la piste et se plie aux enchaînements. Plus stable sur la fin, se donne dans une longue série. 12 minutes.

▼ Libertin - Naïm

remoulins,cerise d'or,fouque,antonio,course camarguaise

Libertin (La Galère, N.169, hp).- A grandes foulées, enchaîne inlassablement. Bien emmené, ses impacts aux planches se multiplient de belle manière. 5 Carmen et retour pour 8 minutes brillantes.

MARTINE ALIAGA
Texte et photos

Course du mardi 24 juillet. Entrée : ¾ d'arène. Org. : Union taurine. Président : Didier Gaillard. Raseteurs droitiers : Charrade, Fouque, F. Garcia, Sanchis. Gauchers : Chahboune, Guerrero (sort au 2e), Y. Martin, Naïm, Zelphati. Tourneurs : Dunan, Guyon, Ruiz.

Trophée de l'Avenir : Fouque, 19 points ; Zelphati, 11 ; Y. Martin, 8 ; F. Garcia, 6.

LES PRIX

▼ Hubert Espelly prend la Cerise d'Or pour Antonio

remoulins,cerise d'or,fouque,antonio,course camarguaise

Cerise d'Or sur l'ensemble des courses : à Romain Fouque (70 points) et Antonio de Guillierme (course du 8 juillet).
Trophée Pierre-Mayor : 2e sur l'ensemble des courses, Florentin Garcia (42 points) et Ursin de Plo (à 1 point du premier).
Meilleur animateur de la finale : Yacine Naïm
Prix aux bayles des deux manades.
Coup de cœur à Arnaud Fesquet.

24/07/2018

FRONTIGNAN *AVENIR*

Lundi 23 juillet 2018 - Course du Dimanche 22 juillet

Le Muscat pour Ameraoui et Kénavo

frontignanESQUIROUPHLS.JPG

▲ Les vainqueurs

Ce 6e Trophée du Muscat, souvenir J.-F. André est agréable avec Kenavo et Esquirou brillants et les raseteurs Ameraoui et Zelphani dans une bonne entente en piste. Les prix vont à Ameraoui (24 points ; Zelphati (13 points et Marquier, 6. Meilleurs cocardiers : Kenavo du Grand Salan.

Cibranet (Le Ternen, N.192).- Tranquille, céde ses glands en 2 minutes. Se place pour les ficelles, surveille les départs, il serre Marquier, Belgourari, Benafitou, Ameraoui. Dominateur, conserve aisement ses ficelles. 4 Catmen et rentrée.

Kénavo (Grand Salan, N.628).- D'entrée, il vient fort sur Benafitou, il accompagne Ameraoui dans le berceau des cornes pour sa cocarde, récidive pour le 1er gland avec Ameraoui qui arrive aux planches de justesse . Attentif, n'est pas assailli. Il gère tranquillement sa course. Pose problème et ramène ses glands au toril. 6 Carmen et rentrée.

Jason (Les Termes, N.214).- Se livre et cède rapidement ses rubans, pour sa 1re ficelle qui résiste 8 minutes, il répond à des séries vaillamment. Pour sa 2e ficelle, il effectue de belles poursuites, la cède à la 13e. 2 Carmen et rentrée.

▼ Bel engagement d'Esquirou sur Mathieu Marquier

FRONTIGNANESQUIROUPHLS.JPG

Esquirou (Guillierme, N.224).- Dés sa sortie, il passe plusieurs fois les barrières. Se dresse après Marquier, saute derrière Ameraoui, pousse Marquier jusqu'aux tubes, propulse Chig haut contre les tubes. Conserve ses rubans 9 minutes. Rageur, pour ses ficelles, il répond à des séries, vient fort plusieurs fois jusqu'aux planches et les conserve. 7 Carmen et rentrée.

Tamarin (Paulin, N.118).- Vigilant, il répond du tac au tac durant 6 mn pour ses rubans. Cède sa 1re ficelle la minute suivante. Placé pour sa 2e ficelle, il prend des séries sans refus, la cède à la 10e. 1 Carmen et rentrée.

Poséidon (Chapelle, N.238).- A l'affut dès sa sortie, Ameraoui lui ravit cocarde et glands en 4 minutes. Aux ficelles, placé, il voit tout, répond des 2 côtés, frappe sur Belgourari, Ameraoui encore lève la 1re ficelle à la 9e. Le travail des hommes ralentit alors qu'il en avait encore sous les sabots. Rentre la 2e ficelle. 3 Carmen et rentrée.

 

SAINT-HILAIRE
PHOTOS LAURENT SONZOGNI

Course du dimanche 22 juillet. Entrée : 100 personnes environ. Organisateur : CTPR Lou Senglié. Président : Michel Cassagne. Raseteurs droitiers : Belgourari, Améraoui, Marquier, Chig (sort au 4e contusions). Gauchers : N. Benafitou, Chahboune, Zelphati. Tourneurs : A. Benafitou, Moulin, Dumont.

Trophée de l'Avenir : Ameraoui, 24 points ; Zelphati, 13 ; chahboune, 2.

Trophée Honneur : N. Benafitou, 3 ; Marquier, 6.

 

23/07/2018

BEAUCAIRE *AS*

beaucaire,palme d'or,zekraoui,course camarguaise

Max Vendrell en démonstration en avant course

 

Lundi 23 juillet 2018 - Course du dimanche 22 juillet

Sous pression et sans temps morts

beaucaire,palme d'or,zekraoui,course camarguaise

 

A noter, la fraîcheur de Timoko et le métier de Lebrau
Zekraoui, toujours en tête à l'issue de cette 2e journée de la Palme d'Or

Cette 2e journée de la Palme d’Or a pris des airs de foire d’empoigne notamment en première partie ce qui nécessita – sans grands effets immédiats- plusieurs réprimandes de la présidence envers les tourneurs dont le jeu était à celui qui lèverait le taureau à l’autre. Ainsi, seul Aïoros n’en sortira pas déboussolé.  Effet entracte ou peut-être discussions de vestiaires, ou les deux, la suite fut un « peu plus ordonnée » ce qui fut bénéfique à Lebrau et surtout Timoko qui étalèrent leur savoir.

Chez  les hommes, Zekraoui conserve son avance et Chekade, Marignan et Ciacchini y tiennent pied.

Maquisard (Paulin, N.713).- Surpris et pas ménagé, il ne parvient pas à s’imposer. Une série, une poursuite serrée et 2 actions derrière Chekade pour 4 Carmen plus retour à la 7ème pour ce 1er qui en ce jour, n’en était pas un.

▼ Aïoros - Zekraoui

beaucaire,palme d'or,zekraoui,course camarguaise


Aioros (Les Baumelles, N.612).- En 30 secondes cède ses principaux attributs. Aux ficelles, légèrement décollé, quand il voit le départ du rasets il le coupe légèrement tout en virant la tête. Après Ayme, Marignan, Zekraoui (2) les trajectoires s’accélèrent et déclenchent le disque. Sa fin de course davantage retenue lui permet de conserver une ficelle. Musique au retour.
Argentin (Gillet, N.949).- Surpris, moins de 10’’, on passe aux ficelles. Malgré un coup de revers, il ne parvient pas à s'imposer et subit le rythme. Dommage car raseté dans l'esprit, il  coupe les trajectroires, se dresse après Marignan et serre Zekraoui. Rentre une ficelle avec le disque joué 4 fois.

▼ Mignon - Marignan

beaucaire,palme d'or,zekraoui,course camarguaise

Mignon (Cuille, N.349).- Timide sortie pour le triple Biou d’Or. Collé aux planches, sa sélection est rigoureuse et ses réactions, présentes tout de même, sont moins dynamiques que d’habitude. Anticipe un départ de Zékraoui (Carmen). A la 11e récupère et se couche. Il conserve ses ficelles sous un retour musical récompensant sa carrière.

Scipion (Saumade, N.525).- Tout bouillonnant il prend tout, bons, mauvais rasets et perd cocarde et glands (3’). Puis se place, sélectionne un tant soit peu tout en donnant une réplique pertinentes empreinte de hargne. Mais, les hommes en viendront à bout en 12 minutes honorées du disque entendu 2 fois.

▼ Lebrau - Ciacchini

beaucaire,palme d'or,zekraoui,course camarguaise

Lebrau (Laurent, N.821).- Calme, il ne va pas se laisser berner. Positionner aux planches, qu’il ne quitte que pour changer de terrain, ses répliques se transforment en de belles poursuites longilignes conclues par un engagement aux planches (Zékraoui2, Chekade, Naïm) ou encore un saut après Allam. Pas lâché par les hommes, il résiste 13’30 et reçoit le Carmen final, entendu 3 fois.

▼ Timoko - Naim

beaucaire,palme d'or,zekraoui,course camarguaise

Timoko (Lautier, N.025 hp).- C’est la fraîcheur chez ce noir et blanc qui en a sous les sabots. Positionné aux planches, il s’engage plein gaz dès l’amorce du raset. La réplique se transforme en une enfermée serrée où les cornes sont menaçantes. Derrière Ciacchini, Zékraoui, Allam, Naïm (2) les arrivées se font engagées aux bois. A la 6ème l’enfermée sur Zékraoui est telle, qu’il devra se jeter au sol à l’approche des planches pour passer sous la banner. Ouf ! Sourire aux lèvres, le raseteur s’élancera pour un ultime raset conclu magistralement.

CYRIL

PHOTOS MALI

Course du dimanche 22 juillet. Entrée : 3/4 d'arène. Organisateur : Régie Municipale. Présidence : J. Alvarez. Raseteurs Droitiers : Marignan, Katif, Charrade, Ciacchini, Chekade, Ayme Gauchers : Naïm, Zekraoui, Allam, Errik. Tourneurs : Esteve, Beaujard, Lopez, Kherfouche, Bensalah

Trophée des As : Zekraoui 24, Ayme, 18 ; Chekade 17, Marignan 16.5, Ciacchini 15, Errik 12, Charrade 3, Naïm 3, Katif 1,5, Allam 1,5

▼ MIGNON

beaucaire,palme d'or,zekraoui,course camarguaise


une petite pause zen dans un monde de brutes

beaucaire,palme d'or,zekraoui,course camarguaise

*******************

22/07/2018

VILLENEUVE-LES-MAGUELONE *AVENIR*

Dimanche 22 juillet 2018 - Course du samedi 21 juillet

 
Mirabeau et Katif
trouvent le bon tempo
Course décevante pour cette étape du Trophée 3M

VILLENEUVEMIRABEAUKATIFPHMALI.jpg

Main au frontal Ziko invite Mirabeau
à une longue trajectoire
Le ramassage du chasselat
en ouverture

IMG_4460.JPG

IMG_4476.JPGLa Section taurine fait partager le temps d’avant au village en présentant la cueillette, le tri et l’acheminement du chasselas, le raisin roi de Villeneuve. Clin d’œil aux « colles » de ramasseurs venant souvent d’Espagne et restant sur place parfois, avec Laura pour quelques notes flamencas.
En piste c’est moins dansant pour cette étape du Trophée 3M et les hommes ne trouvent pas souvent le bon rythme. Heureusement Katif est en forme pour les meilleurs échanges notamment avec Mirabeau. Ce sont les vainqueurs du jour. A la capelado, hommage est rendu à Arnaud Rouquairol de la manade Rambier récemment décédé.
Sirocco (Vellas N.810).- Placement flottant, réactions imprévisibles. Seul Ziko trouve le bon raset pour le mettre en valeur. Rentre une ficelle. 2 Carmen et retour.
Picpoul (Michel).- De bons principes de base, placement et assiduité. Enchaîne et se cabre parfois en finition. Agréable, garde une ficelle. 2 Carmen et retour.
Kaddour (Grand Salan, N.235).- Le tout jeune Kaddour se fait remuer aux rubans, puis, les hommes ne mettant pas de tempo, se fait réticent voire absent. Katif l’intéresse pour 3 ripostes poussées (2 Carmen). Rentre ses ficelles.
Boxer (Occitane, N.959).- En mouvement et sans grâce pour 2’30 les rubans. Les blancs s’organisent mieux aux ficelles pour de longues séries où Boxer se livre. Aurait demandé plus de travail. Rentre une ficelle, 3 Carmen et retour.
Mirabeau (Rambier, N.155).- Toujours dans le terrain des planches, il sert droite-gauche et peut conclure. Attentif, vif et toujours partant, il brille avec Katif, écarte Vic, serre Méric et tape aux planches sur Aliaoui. 14 minutes enfin rythmées. 3 Carmen et retour.
Poète (Nicollin, N.028).- Il paye sa franchise aux rubans, vite fait, mal fait. Dommage, car il a du jus pour de vives réparties, reste alerte dans les séries jusqu’au ras des planches et parfois plus. 10’30. 1 Carmen et retour.
Vino (Plo, N.927, hp, 12 minutes).- Il a largement le niveau et l’âge de sortir à une autre place. Allie placement et envie pour de belles séries où il se jette sur le raset, peut envoyer la corne et éventuellement conclure. Rentre un gland. 5 Carmen et retour.
MARTINE ALIAGA
Texte et photos
 
Course du samedi 21 juillet. Entrée : 1/2 arène. Org. : Section taurine. Président : Joris Alvarez. Raseteurs droitiers : Allouani, Katif, Jourdan, Oudjit, Vic. Gauchers : Assenat, Clarion, Méric, Aliaoui. Tourneurs : Daniel, Estève, j Roux, Arnel.
Trophée de l’Avenir : Assenat, 2 points.
Trophée Honneur : Vic, 11 points ; Clarion, 10 ; Jourdan, 9 ; Aliaoui, 9 ; Oudjit, 2.

villeneuve,mirabeau,katif,course camarguaise

villeneuve,mirabeau,katif,course camarguaise

 

19/07/2018

ASSOCIATION CAMARINA

Vendredi 20 juillet 2018 - Communiqué de l'association Camarina

Le Trophée Camarina à Jean-Claude Blanc
pour son cocardier Ourasi

BEAUCAIREOURASI1PHMALI.jpgLa manade Jean-Claude Blanc remporte pour la 3e fois le Trophée Camarina avec son taureau Ourasi, (après Rascaillon en 2004, puis Ulmet en 2016), devant Trancardel de la manade Bon.

Ourasi, dominateur aux ficelles, doté d’un placement sans faille, très brillant à la planche, dangereux car anticipateur sur le raset, sa course aurait pu toucher les sommets si les hommes avaient su surmonter leurs craintes et leur attentisme. Le taureau en voulait et pouvait donner plus pour peu qu’on ait envie de le mettre « en colère ». Ourasi a rentré ses deux ficelles primées 900€ après une belle course (1re journée de la Palme d'Or du dimanche 15 juillet). Doté d’un patronyme pas ordinaire (Ourasi étant le nom d’un trotteur quatre fois vainqueur du Prix d’Amérique) nous aurons grand plaisir à le retrouver dans les prés du Mas de Paulon entre Arles et Salin de Giraud ou bien aux arènes beaucairoises.

Cette première journée de la Palme d’Or, organisée pour la première fois le matin à 11h pour cause de finale de Coupe du Monde de football, nous laisse un goût d’inachevé, et les hommes nous doivent une revanche dès dimanche prochain. Dommage également que Jupiter sorte à nouveau hors point et donc hors compétition comme beaucoup trop souvent dans sa carrière nous empêchant de le prendre en compte.

Le Prix Camarina 2018 sera remis à la famille Blanc le vendredi 16 novembre au Casino de Beaucaire au cours d’une soirée toujours riche en amitié et sentiment, qui réunit l’ensemble de la famille taurine.

BERNARD DUMARCHER
Président de l’Association taurine Camarina
Photo MALI

17.07.18 - AIMARGUES -- FINALE du TROPHEE H & P AUBANEL

Course du Lundi 16 Juillet 18 (Reportée du 15)

JIL (Lagarde) PAR DESSUS TOUT

Les prix pour BOUMIAN (Nicollin), R. FOUQUE et E ASSENAT

IMG_4632.JPG

Tout le monde ne travaille pas, tout le monde ne boude la Course Camarguaise come l’on peut l’entendre d’ici et là…. Prévue à 17h, une heure, les gradins enregistrent une grosse moitié pour finalement se remplir dans le dernier quart d’heure. Pourtant quand l’on dit « passé le jour, passé la fête » cette course venant en clôture de 10 jours de Fête Votive était reportée du dimanche après son annulation pour cause de Foot !!

Après une sérieuse première partie, Jil déploie tout son panache de qualités de cocardier en devenir et domine ce Trophée H et P Aubanel. Boumian (hp) termine bien pour les amateurs de sensations (et pour le jury) et reçoit le prix. Ouai, si on veut ? Chez les hommes, tous biens présents, Fouque et Assenat arrivent ex-aequo au vote du jury et se voient récompensés
IMG_4638- CAPULET (Félix) sur V FELIX.JPG
Capulet (Félix 140) : Bien placé, démarre sur de jolies longueurs agrémentées d'un coup de tête. Calme il gère sa course, serre Benhammou et Fouque (2). 13 minutes saluées par le disque entendu 3 fois.
Lou Gazier (St Pierre 917) : Se livre sans retenueIMG_4657 - LOU GAZIER anticipe BENHAMMOU.JPG. Il défend sa 2sde ficelle dès la 5ème. Ses charges derrière Benhammou (3), Fouque (2) et Félix sont musicales tout comme son retour au toril avec une ficelle.
IMG_4689 - CETTORI (A. Baroncelli) sur FOUQUE.JPG
Cettori (A. Baroncelli 013) : Petit tour de chauffe, se place et attend. Coupe le terrain et stoppe à la limite. Gére l'espace et s’impose sans forcer. Rentré une ficelle en musique jouée 3 fois.IMG_4720 - JIL (Lagarde) sur CLARION.JPG
Jil (Lagarde 151) : Il a du pétard. Saute 2 fois et puis, ça se corse. Ses répliques IMG_4729 - JIL (Lagarde) sur FOUQUE.JPGsont serrées et les arrivées menaçantes tant à gauche qu'à droite ou, quand la corne ne passe pas sur les planches, il tamponne (Fouque 2, Assenat 2, Benhammou, Clarion, Fouque) ou se projette (Fouque). Raseté sans relâche – auteur de séries -  il conserve ses ficelles. 6 Carmen plus retour.IMG_4743 - DRISCOL (Occitane) sur.JPG
Driscol (Occitane 133) : S'engage fort mais dévie se trajectoire dès le contact établi. 3 Carmen pour trois passages un peu plus soutenus et plus appliqués. 14 minutes honorées.
IMG_4768 - SCAMPI (Saumade) sur ASSENAT.JPG
Scampi (Saumade 136) : Distrait, il saute pour rien (8). Plus concentré, il peut raccompagner, mais pas toujours. Une timide série se fait en musique tout comme son retour ficelles en place. IMG_4793 - BOUMIAN (Nicollin) sur.JPG
Boumian (Nicollin IMG_4781 - BOUMIAN (Nicollin) sur ASSENAT.JPG102 Hp) : Très sérieux, collé aux planches qu’il ne quitte jamais,  s'engage à vive allure et s'envole à l'arrivée sur les 5 seuls rasets  (Assenat 2, Fouque 2 et Méric)  reçus pour autant de Carmen rejoué au retour, cocarde seulement coupée à 200€.

Entrée : Plein - Organisateur : Mairie
Présidence : À. Lager
Raseteurs Droitiers : R Fouque, V Félix, Y Benhammou -  Raseteurs Gauchers : M Meric , E Bernard, C Clarion, E Assenat  Tourneurs : T Tourreau, R Guyon, A Perez, J Daniel

Remise des Prix de la Fête 2018 :

IMG_4806.JPG

  • Meilleure Vache Cocardière: du Mardi Berretta – Manade Nicollin
  • Meilleur Raseteur course de la Vaches Cocardières : Marc Sanchez
  • Meilleur Lot de Taureaux Jeunes : N° 304, 362 et 382 – Manade Nicollin
  • Meilleur Taureaux Trophée H et P Aubanel : Boumian – Manade Nicollin
  • Meilleur Raseteurs Trophée H et P Aubanel : Emeric Assenat et Romain Fouque
  • Vainqueur Trophée Chloé Béchard du Concours d’Abrivado : Manade Rambier

A LANSARGUES *le 17 août *

Jeudi 19 juillet 2018

Lancement du
Trophée du Pays de l'Or

lansargues,pays de l'or,course camarguaise

Les élus de la Communauté d'agglomération
du Pays de l'Or,
les bénévoles
des clubs taurins, les élus de Lansargues

Huit communes, cinq arènes, un quinzaine de clubs taurins ou organisateurs, une douzaine de manades, quantité de raseteurs, de cavaliers... Un territoire béni pour la bouvine. Ce que l’Agglomération du Pays de l’Or a bien intégré dans son projet de territoire, volet «traditions». D’où la création du 1er Trophée du Pays de l’Or, amené à tourner au fil des ans dans les communes associées.

lansargues,pays de l'or,course camarguaiseRéunis sous les platanes des arènes de Lansargues, lieu de la 1re édition (17 août), autour de Stéphane Rossignol, président et de Michel Carlier, maire du village, les artisans de ce projet ont développé leurs arguments après la bienvenue de l'édile lansarguois : "Ici nous sommes attachés aux traditions, l'abrivado longue part du pays pour 6 km jusqu'au village. Malgré la pression des pouvoirs publics nous maintenons intégralement la fête. Les arènes ont été reconstruites en dur, et tous les platanes maintenus d'où l'ombre agréable".

Stéphane Rossignol : «Lansargues est un haut lieu de la course camarguaise, c’est pourquoi le 1er trophée aura lieu ici. Seront associés les élevages et les raseteurs du territoire. Nous avons la chance d'avoir des arènes dans presques toutes les communes, celle de La Grande-Motte ont fêté leurs 20 ans. Et nous octroyons une petite subvention à chacun des clubs taurins du territoire.  ».

Jean-Marc Soulas, président FFCC et parrain dudit trophée tenait à rappeler : « Nous ne devrons jamais oublier 2016 et l’implication des collectivités et des élus. Les traditions sont vecteur de développement économique, de commerce, d’agriculture... et d’éducation. Nous ouvrons en septembre, une première section course camarguaise au collège Ampère d’Arles, il devrait y en avoir une à Vauvert, et pourquoi pas dans l’Hérault... Il faut préparer les prochaines générations ».

lansargues,pays de l'or,course camarguaiseMichel Lazerges, élu à l’Agglo Pays de l’Or, commission tradition : « Cette course de l’Avenir sera offerte au public dans le cadre de la fête votive. Nous avons beaucoup de marais et une dizaine d'élevages à Lansargues, 400hectares gérés par le Pays de l'Or voués à l'élevage des taureaux. Nous esperons de nombreux spectateurs à cette course. Nous devons maintenir, développer, dynamiser nos traditions ».

A Nicolas Noguera, élu lansarguois, de présenter l’affiche : "7 des 12 manades du territoire ont été choisies pour cette course.  Milord de Janin, Kalum des Termes, Quintilien du Ternen, Maquisard de Paulin, Escapa de Lafon, Briscard de Rambier et Valjean de Michel. Raseteurs : Rassir, Ouffe, Castell, Jourdan, Méric, Faure plus le leader de l’Avenir Fouque".

Une journée de fête à Lansargues débute par le déjeuner au pré, puis l’abrivado longue, l’apéritif et la course... La tradition sera respectée le 17 août.


MARTINE ALIAGA
Texte et photos


Agglomération du Pays de l’Or : Candillargues, La Grande-Motte, Lansargues, Mauguio, Mudaison, Palavas, Saint-Aunès, Valergues.

18/07/2018

COCARDIER

19 juillet 2018 - Course du dimanche 15 juillet

Super Jupiter pour
ses adieux à Beaucaire

IMG_4440.JPG

Le N. 619 de la manade Laurent court sa dernière saison.

Si dimanche, la 1re journée de la Palme d’Or (en matinée), n’a pas emballé le public, la faute n’en revient pas aux cocardiers. Aucun n’a démérité, particulièrement en deuxième partie où Trancardel, Ourazi et Pourpier ont montré toutes leurs qualités.

Et si l’équipe blanche avait pu afficher un peu plus de présence et d’allegria, la fièvre aurait certainement enflammé les gradins. Mais... Cependant, puisant dans leurs dernières forces, les raseteurs restants - trois étaient sortis sur blessure musculaire - Zekraoui, Marignan, Dunan, Ciacchini et Charrade ont fait briller Jupiter sortant en septième et dernière position. Avec son tempérament bouillant et hautement spectaculaire, le barricadier de Laurent a multiplié les fracas aux planches avec un entrain toujours juvénile.

BEAUCAIREJUPITERMARIGNAN2PHMALI.jpgA 12 ans, le fils de Lion, porte-drapeau de la génération 2006 marquant la renaissance de la manade Laurent, s’est battu avec la hargne et la noblesse qui le caractérisent. Beau, vigoureux et joueur, Jupiter porte en lui tout le panache de la race des Marquises. Ses exploits en piste lors de ses grandes prestations seront longtemps commentés, tel lors de la 2e journée du Muguet d’Or 2016 où il avait traversé la piste au grand galop pour cibler le tourneur Benoît Joseph dans un énorme éclat.

Les afeciouna suivront de près ses dernières courses. Après Les Saintes en avril, Le Grau en juin, Beaucaire ce 15 juillet, la prochaine sera au Grau-du-Roi, le 15 août.

MARTINE ALIAGA
Texte et photos

 

BEAUCAIRE * le 15 juillet, 1re journée de la Palme d'Or*

Mercredi 18 juillet 2018

Joey Deslys à la capelado

joey deslys,course camarguaise

Dimanche 15 juillet, à la 1re journée de la Palme d’Or beaucairoise, Joey Deslys avait été invité à défiler à la capelado, tout comme la veille à Paluds-de-Noves. Moment d’émotion intense pour les spectateurs de voir le jeune raseteur en fauteuil mais, un peu rassérénés par le beau sourire affiché sur son visage. Rappelons qu’après avoir été propulsé contre le mur de la contre-piste par Farfadet de La Galère lors d’une course à Alleins, le samedi 9 juin, Joey Deslys a eu une fracture à une vertèbre et la moelle épinière écrasée. Depuis, il a été opéré et, aujourd’hui en convalescence, il continue à faire des progrès et à retrouver des sensations. Le travail sera long mais l’espoir est au bout, et le moral primordial. Joey n’en manque pas !

MARTINE ALIAGA

Texte et photo