Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

03/05/2018

SAINT-GENIES-DES-MOURGUES

manade rambier,saint-genies-des-mourgues,course camarguaise

A l'entrée des arènes, bâches avec photos. Souvenirs, souvenirs...

Jeudi 3 mai - Course du mardi 1er mai

Sacré Briscard, le soleil des Rambier

Avec Pescaïre et Sansouire,
la complète fête 10 ans travail.

STGENIESBRISCARDPHLS.jpg

Briscard sur Yannick Martin

 

manade rambier,saint-genies-des-mourgues,course camarguaiseLes rayons de soleil de la marque à feu de la manade Rambier dessinée au centre de la piste, se sont épanouis dans la convivialité ambiante de la journée anniversaire. La décennie a été sympathiquement fêtée, c’est l’essentiel. En piste, Briscard (5e) et Sansouïre (7e) ont fait parler la poudre tandis que Mirabeau (3e) se livre vaillamment et Pescaïre, très attendu, tient son rang malgré un manque de pétard. L’équipe blanche a joué le jeu assidûment et dans l’esprit.

Dexter (N.5092).- Remuant le long des planches, les hommes le mettent vite au travail. Participatif, il pousse surtout à gauche et même s’emporte après Bouhargane, Naim et aussi Pradier. Se rebelle dans la bourre après Bouhargane et rentre sa 2e ficelle.6 Carmen et retour.

Farceur (N.1048).- Avec son placement flottant, il joue une partition inégale, il peut conclure sur les rasets engagés de Bouhargane (2 fois) ou se centrer et se faire plus difficile à convaincre. Les ficelles rentrent. 2 Carmen et retour.

Mirabeau (N.1055).- Se livre de bon cœur sans quitter le terrain des planches. Régulier, sans refus, il appuie sur le champignon après Martin, Bouhargane et s’emporte en finition sur Bouhargane, Naim. Défend sa 2e ficelle qu’il ramène.2 Carmen et retour.

▼ Mirabeau - Bouhargane

manade rambier,saint-genies-des-mourgues,course camarguaise

Margasse (N.7035).- Pour le plaisir des yeux. Le bel étalon devient très difficile à intéresser et malgré 4 fusées pétaradantes (4 Carmen), il s’enferme dans son stoïcisme.

▼ Margasse

manade rambier,saint-genies-des-mourgues,course camarguaise

Briscard (N.1052).- Ses enchaînements se concluent offensivement. Il monte en puissance au fil des minutes et s’envoie aux planches, corne méchamment placée. L’assiduité des hommes donne du rythme et Briscard ponctue ses 12’30 de multiples actions d’envergure. 12 Carmen et retour.

▼ Briscard - Yannick Martin

manade rambier,saint-genies-des-mourgues,course camarguaise

Pescaïre (N.9088).- Le grand banu est véloce, trouve les bonnes positions et enchaîne à grandes foulées. Quand le travail tarde, il « monte » sur les tourneurs. Le raset engagé de Bouhargane finit dans un bel éclat, et s’il manque un peu de pétard, il bascule après Naïm (2 fois) et rentre sa 2e ficelle. 3 Carmen et retour.

▼ Pescaïre sur Naïm

manade rambier,saint-genies-des-mourgues,course camarguaise

 

 

Sansouïre (N.1042 pour 12 minutes).- Dès le premier raset de Méric, la riposte est tapante. Rapide dès que l’objectif est en vue, il ponctue après Faure, Bouhargane. Se dégage, se livre dans les séries et finit barricadièrement. Ficelles au toril. 5 Carmen et retour.

 

MARTINE ALIAGA
Photos LAURENT SONZOGNI ET M. A.

Course du mardi 1er mai.

Niveau Avenir HT. Entrée : plein. Organisateur : CT Le Trident. Président : Claude Chevalier. Raseteurs droitiers : Faure, Laurier, Pradier, Vic. Gauchers : Bouhargane, Y. Martin, Méric, Naim. Tourneurs : Castel, Daniel, P. Rado.

Sous le signe de l'amitié

manade rambier,saint-genies-des-mourgues,course camarguaise

Ferrade, abrivado, course et bandido, la journée d’anniversaire de la manade locale Rambier a été animée, festive et porteuse d’émotion. Et les mots de Rémi Dumas, président du Trident, tout comme ceux d’Yvon Pellet, maire, ont été largement applaudis et appréciés. Pour marquer le coup, un tableau d’Arnaud Chabanon a été offert à la famille Rambier qui gardera précieusement en mémoire ce 1er mai si particulier.

30/04/2018

MANADE RAYNAUD

Lundi 30 avril 2018

Bienvenue chez les Raynaud

Le livre "Des gardians en Camargue"
rassemble
plus de 110 d'histoire de la manade

raynaud,course camarguaiseEn Camargue, les Raynaud sont une référence. Et qui a la chance de «passer» au Grand Radeau aux Saintes-Maries-de-la-Mer, n’en revient jamais tel qu’il y était arrivé. Magie d’un lieu préservé, d’une certaine façon de vivre... Proximité avec les taureaux, les chevaux en pleine nature... Accueil simple mais tellement chaleureux. Et puis ces gens. Terriens, solides, vrais... De Mathieu le fondateur (1904) à Aude et Aurélie, en passant par Joseph, Casimir, Jacques puis Jean et Marcel et Frédéric. Aujourd’hui, l’héritage est entre les mains d’Aude et d’Aurélie qui ont décidé de le raconter dans un livre qui aurait pu s’intituler «Bienvenue chez nous ».
Au fil des pages on retrouve certes l’Histoire et les histoires mais surtout on entre de plain-pied dans l’intimité d’une famille vouée à l’élevage des taureaux au sein d’une Camargue rude et sauvage. Tous les membres ont d'ailleurs tous participé à ce bel ouvrage qui fourmille d’anecdotes, de détails, de personnages hauts en couleur, de témoignages, de lieux mythiques. Le ton est alerte, le style direct, la parole vraie, cash sans artifice, le sourire jamais loin, l’émotion sous-jacente. Que l’on parle des peines et de la dureté de la vie ; des anciens qui ont assuré la transmission de leur métier et de leur passion ; d’un cheval compagnon de tous les jours ; d’un taureau bon ou mauvais qui a marqué ; de la famille toujours présente ou des gardians ... Que l'on soit au Grand Radeau ou au Sauvage, aux arènes ou en pays. Le lecteur est invité à la table des Raynaud où - imaginons - par une journée pluvieuse, chacun se serait mis à raconter la sienne.
« De modestes souvenirs pour savoir d’où l’on vient et éclairer notre chemin » ont écrit Aude et Aurélie, merci a elle de nous faire partager leur petit trésor.


MARTINE ALIAGA


« Des gardians en Camargue » d’Aude et Aurélie Raynaud, 20€. Disponible auprès de la famille Raynaud.

 

 

28/04/2018

SAINT-GENIES-DES-MOURGUES *1er mai*

Samedi 28 avril 2018

Les 10 ans de la manade Rambier

Manade Rambier,Saint-Geniès-des-Mourgues,course camarguaise

Pierre Rambier et Arnaud Rouquairol

«C’est une journée d’amitié avec la famille, les amis, les proches, le village et le club taurin», estime Pierre Rambier pour présenter ce mardi 1er mai à Saint-Geniès des Mourgues, où pour les 10 ans de son élevage, il sortira en complète. «10 ans c’est une bonne occasion pour valoriser cette manade qui travaille bien, mérite d’être mise en valeur et qui est capable de présenter sept taureaux. En plus, elle est située sur notre village, explique Rémi Dumas, président du CT Le Trident. Du coup, avec la mairie, nous avons organisé une journée complète autour de la course».

« Un manadier fêté dans son village, c’est une grand plaisir, reprend Pierre Rambier, nous mènerons la complète, sans prétention... Avec les taureaux il faut rester humble et modeste. Mais je pense que la course devrait être intéressante, gaie, à tendance spectaculaire...».  Bien sûr, il y aura Pescaïre (4e, 9 ans), l’étalon Margasse, lui qui a fait connaître la devise gris et blanc (5e, 11 ans) et Dexter (1er, 12ans), les plus expérimentés. Puis les 7 ans, Facteur (2e) un peu fantasque ; Mirabeau (3e) vaillant ; Briscard (6e), brillant et prometteur ; Sansouïre (7e) qui avait fait la finale des Ligues 2016 à Aimargues, puis blessé, il n’avait plus couru. « C’est leur première course, informe le manadier, alors on verra bien... Et puis il faut profiter des bons moments et cette journée en sera un, c’est l’essentiel ».

La fête débutera dès le matin au déjeuner sur le terres du Mas de Nabrigas où se déroulera ensuite la ferrade. Vers midi, départ des près pour l’abrivado de sept taureaux par la route de Lunel-Viel, enfermée au village. De là, direction l’apéritif au Café de France, puis repas (sur réservations, tél. Rémi Dumas, 06 14 48 86 42) à la Maison pour tous. 16h, capelado avec les Arlésiennes et les gardians puis place aux biòu et aux raseteurs.

Dans cette belle ambiance, familiale et festive, on devrait se régaler sous les platanes du petit plan saint-geniérois.

MARTINE ALIAGA

23/03/2018

SAINT-LAURENT-D'AIGOUZE *SOLIDARITE*

Vendredi 23 mars 2018

Un collectif d'aide à Mathias

MATHIAS.jpgSon nom ne vous est peut-être pas familier, Jean-Luc Vestraete... Mais Mathias, tel qu’on le surnomme, gardian des manades Laurent, Cavallini, Aubanel et dernièrement Saumade, vous le connaissez certainement. Victime d’un AVC, ce gardian de métier ne pourra plus reprendre une quelconque activité professionnelle. Alors ses amis et ses proches, des manadiers, l’association des gardians professionnels, la Nacioun Gardiano, la Confrérie des gardians, des Saint-Laurentais et leur mairie, des Marsillarguois... et tous les autres se sont mobilisés pour aider Mathias.La tâche est immense : il faut accompagner la famille, sa compagne Nadia et leur fille, prévoir d’énormes travaux d’aménagement à son domicile, entreprendre des démarches administratives...

Pour cela, dans un élan de solidarité, le Collectif de soutien à Jean-Luc est né. Plus de cent personnes se sont présentées à la première grande réunion qui a débouché sur la création de l’association.

Premières manifestations prévues : le vendredi 6 avril, 18 h 30, un loto à la salle Vincent-Scotto à Saint-Laurent. Le mardi 8 mai (férié) une journée solidaire à la manade du Levant à Marsillargues. Et à l’initiative de Patrick Siméon, lui-même donateur, des artistes offrent des œuvres qui seront lotées. Parmi eux Eliot, Christian Astor, Arnaud Chabanon, Joris Brantuas, Anne-Marie Adams, Nicole Bousquet, Jean Mansuy, Arielle et d’autres encore.

Vous pouvez aider Mathias via l’association en la suivant sur facebook et en abondant la cagnotte collaborative sur Leetchi.com ; en offrant des lots pour le loto ; en prenant des billets de tombola pour les œuvres d’artistes... Ou en contactant Christel ou Alain (voir tél.ci-dessous).

Quelle que soit votre aide, elle est précieuse pour réorganiser la vie de Mathias.

MARTINE ALIAGA

Collectif de soutien à Jean-Luc : sur facebook ; mail : collectifjeanluc@gmail.com

Contacts :
Christel, 06 75 49 53 27.
Alain, 06 82 10 52 67

Association : présidente Christel Cauquil ; vice-président Alain Moya ; secrétaire Estelle Vestraete ; trésorière Gisèle Hugon.

 

03/03/2018

OBSEQUES PIERRE AUBANEL

Samedi 3 mars 2018

Le dernier hommage rendu à Pierrot

pierre aubanel,manade aubanel,course camarguaise

pierre aubanel,manade aubanel,course camarguaiseAprès le décès de Pierre Aubanel, ses obsèques ont réuni, mardi dernier, aux Saintes-Maries de la Mer, les couleurs des manades familiales. Le « rouge et blanc » emblématique de la manade Aubanel-Baroncelli, « l’azur et argent » de Pierre Aubanel.

De Saint-Gilles à l’église des Saintes-Maries en passant par le tombeau du Marquis, les marques de respect se sont succédé.

pierre aubanel,manade aubanel,course camarguaiseFamille, Nacioun Gardiano, manadiers, gardians, Arlésiennes et gens de bouvine, tous réunis pour rendre hommage à Pierrot.

Bérenger et Réginald, ses fils, prendront soin désormais de l’héritage baroncellien.

 

 

MARTINE ALIAGA
PHOTOS CHRISTIAN ITIER

* Les obsèques de Pierre Aubanel se sont déroulées le mardi 27 février 2018, aux Saintes-Maries-de-la-Mer

pierre aubanel,manade aubanel,course camarguaise

23/02/2018

DECES PIERRE AUBANEL

Vendredi 23 février 2018

Pierre Aubanel nous a quittés

piereraubanel2PHCD.jpg

La Camargue est dans l’œil du cyclone. La Camarde n’en finit pas d’y frapper. Et c’est aujourd’hui Pierre Aubanel qui nous a quittés. D’un seul coup, sa bienveillance, ses yeux rieurs, ses remarques pertinentes lors d’événements ou sa curiosité toujours en éveil, me viennent en mémoire tout autant que sa silhouette reconnaissable entre toutes, indissociable de son blanc destrier. Inséparable de son appareil photo.

Dépositaire de l’héritage baroncellien, par son père Henri Aubanel et sa mère Frédérique, fille du Marquis Folco de Baroncelli-Javon, «inventeur» de la Camargue moderne, Pierre en assurait la continuité. Tout en apportant sa propre personnalité. Il y avait gagné un prénom affectueusement partagé par tous, Pierrot.

Manadier créant son élevage (1968 à Saint-Gilles), photographe reconnu (exposé en région, en France et à l’étranger), conférencier vantant sa Camargue, poète dans l’âme, Pierre Aubanel avait plus d’un talent sous son éternel chapeau gardian. Cavalant à bride abattue en abrivado, bandido, ou jaillissant des flots aux côtés de ses gardians, en pays ou en défilé, ses photos lumineuses et tellement expressives resteront en témoignage de sa vie tout entière consacrée à sa terre camarguaise.

De Saint-Gilles au Cailar, en passant par Beaucaire, Lunel, Aimargues, Les Saintes-Maries-de-la-Mer ou Aigues-Mortes, la Camargue n’a pas fini de regretter son gentilhomme préféré, son ami Pierrot de 80 printemps.

A ses enfants Bérenger et Réginald, ses petits-enfants, sa famille, Midi Libre présente ses plus sincères condoléances.

MARTINE ALIAGA

PHOTO CYRIL DANIEL

* Les obsèques se dérouleront mardi 27 février, 14h, en l'église des Saintes-Maries-de-la-Mer suivies de l'inhumation au cimetière de la commune.

pierre aubanel,course camarguaise

16/02/2018

DECES *FLORENCE CLAUZEL*

Vendredi 16 février 2018

L'adieu à Florence Clauzel

FLORENCECLAUZEL.jpgUn grand chagrin s’est abattu sur la Camargue à l’annonce du décès de Florence Clauzel. Manadière engagée, elle s’était battue en 2005 pour assainir l’élevage et ainsi sauver le sang de cette race du Mas des Grandes Cabannes du Vaccarès. Puis avait choisi d’y rejoindre son père Jean-Pierre Clauzel et abandonné sa vie parisienne pour s’impliquer jour après jour auprès de ses cocardiers à la manade Saint-Antoine.
Florence faisait aussi partie de l’équipe engagée dès les premières heures pour remettre la FFCC en ordre de marche. Active également à l’Association des manadiers de la Raço di biòu et dans toutes les actions de promotion de la course camarguaise et de défense des valeurs et culture provençales. Par sa présence attentive, son abord chaleureux, son engagement militant, ses compétences professionnelles, elle avait gagné le cœur de tous les afeciouna.
« Je suis abasourdi, témoigne Hadrien Poujol, président de la FFCC, Florence avait donné un élan particulier à notre combat de sauvegarde de la FFCC. Mais elle était plus que ça, c’était une amie. Quand j’avais un doute, je l’appelais, elle était attentive et toujours de bon conseil. Nous sommes tous infiniment malheureux ».
« Perdre quelqu’un qu’on aime, c’est une grande tristesse, ajoute le président des manadiers de la Raço di biòu, Jacques Mailhan. Florence c’était une grande dame, une bonne personne, très active, compétente...une personnalité extraordinaire ».
Françoise Peytavin, présidente de l’association de manadiers AETCC, pleure aussi le départ de Florence : « Elle était comme un membre de ma famille, la fille que je n’ai jamais eue. Nous étions très proches, c’est un terrible malheur ».
Son départ crée un vide immense laissant son père Jean-Pierre Clauzel, ses enfants Maxime et Pierre, son compagnon Bertrand, anéantis. Une messe à sa mémoire sera donnée ce vendredi, à 14 h, à l’église des Saintes-Maries-de-la-Mer. Pour tous ceux qui voudront marquer leur attachement à cette belle grande dame de bouvine passionnée et tellement attachante.

MARTINE ALIAGA

PHOTO JEAN-MARIE LOPEZ

12/02/2018

CURIOSITE .....

MAQUISARD …. UN BIOU PAS COMME LES AUTRES

manade,course camarguaise

 

 

IMG_6839 - MAQUISARD.JPGAu détour d’une de mes balades hivernales, j’ai cru, l’instant d’un moment avoir remonté l’histoire, l’histoire de notre course camarguaise connue au travers des recueils retraçant les temps jadis, celui du célèbre Sarraié de la Manade Delboc. Un temps que les moins de vingt ans ne peuvent pas connaitre. Ni d’aillIMG_6811 - GEPETTO.JPGeurs ceux de moins de 70 ans, puisque pour avoir connu et vu Le Sarraié, il faut remonter dans années 1945.

Mais, revenons au temps présent.

C’est au cours d’une belle journée ensoleillée que la route me mena direction Le Cailar et plus précisément sur le Chemin Des Hourtes, fief jusqu’alors de la devise rouge et verte. Puis en arrivant à proximité de la manade Bernard Lagarde, mon regard fut détourné par une tâche grisâtre, voire blanchâtre au milieu des prés de Rabinel.

IMG_6780 - MILTON.JPGJe décide alors de m’arrêter  faire quelques clichés de cette « bête étrange » qui « fait tâche » au milieu des cocardiers et espoirs de la devise Vert, Blanc, Jaune avant de rencontrer non loin de là le bayle gardian, Stéphan Fargier et de rentrer au plus prés.. et de le voir le regard figé sur ce biou, si étrange, mais aux qualités certaines que les aficiouna pourront découvrir en 2018 à  ce jour dans les

IMG_6844 - GIL.JPG

arènes Cabannes et Castries

 IMG_6818 - OURANOS.JPG

IMG_6835 - PERSEE.JPG

 

 

 

 

 

Partage .....

 

manade,course camarguaise

Texte et Photo Cyril Daniel

 

09/02/2018

VACHES COCARDIERES

vaches cocardières,course camarguaise

Vendredi 9 février 2018

Au menu :
maintenance et continuité

vaches cocardières,course camarguaise

Patrick Garcia, président du Trophée des Vaches cocardières
à g. Francis Vidal, trésorier

Le Centre du Scamandre brille sous le soleil et entre roseaux, marais et roubines, l’âme aspire à la quiétude. L’Association des vaches cocardières profite de la magie du lieu pour rassembler convivialement ses ouailles que Serge Colombo, responsable du site, accueille chaleureusement. A la tribune, Julien Malige (gardian professionnel), Florent Lupi (manadiers Raço di biòu, Francis Vidal (trésorier), Patrick Garcia (président), Roger Astrologi (secrétaire), Serge Sastre (FFCC) et Bernard Andréo (AETCC).

Une association amicale et familiale dont les adhérents ont redressé la barre financière «On a dû trimer pour en arriver là», a souligné le président ; «une association militante» l’a qualifiée Florent Lupi, où la maintenance et la transmission ne sont pas vains mots».

La saison 2017 se résume par 7 courses de vaches en Ligue (45 manades), 12 courses au Trophée es Vaches dont Teresa de Blatière-Bessac couronnée d’Or et Octopussy de Chapelle, d’Argent lors de la finale de grande qualité à Vauvert. Raseteurs : Gougeon, Vacaresse ; à la finale Auzolle et Guyon.

Pour 2018, 7 ligues, plus la finale des présélections à Vestric (lire les dates ci-dessous), finale du Trophée le 8 septembre aux Saintes-Maries-de-la-Mer.

Côté demandes : « dégager un budget fédéral pour Promesse de vaches cocardières ; mettre les courses à la grille et intégrer les points des raseteurs aux Trophées Avenir et Honneur ». Hadrien Poujol et Serge Sastre : « Les projets sont ouverts ». Et que la presse en donne le compte rendu, comme Midi Libre depuis mi-saison dernière...

Mises au point : pas de langue de bois et réponses du berger à la bergère des rumeurs : « Les présélections ont été mises en place il y a 38 ans, les manadiers mènent les vaches gratuitement, mais la vache sélectionnée pour la finale est défrayée. La finale du Trophée a été demandée par Gallargues mais nous avons choisi Les Saintes-Maries-de-la-Mer pour 2018 et Codognan pour 2019». Rendez-vous est pris !

MARTINE ALIAGA

PH CYRIL DANIEL

Présélections 2018 : les 17/04 Saint-Georges-d’Orques ; 21/04 Saint-Chaptes ; 2/05 Pélissane ; 9, 16, 23 mai à Vestric ainsi que la finale du 14/06.

Calendrier des courses du Trophée des Vaches cocardières : planning en cours. Finale le samedi 8 septembre aux Saintes-Maries-de-la-Mer.

Comptes rendus : après le compte rendu moral de Roger Astrologi, secrétaire, Francis Vidal listait les finances 2917 : recettes 12 357€, charges 11 697€, bénéfice 659€. Pour un solde final au 31 12 2017, 3 299€.

08/02/2018

MANADIERS

Jeudi 8 février 2018

Bonjour au Groupement
des manadiers de traditions Camargue

IMG_0118.JPG

Une belle assemblée à Saint-Just

Exit l’Association des manadiers d’abrivado, bonjour au Groupement des manadiers de Traditions Camargue. « C’est plus noble », explique Berenger Aubanel, président. Les spécialistes des spectacles de rue, souvent éleveurs aussi pour la course camarguaise se sont penchés lors de leur assemblée générale sur les problèmes actuels liés à leur profession.

Devant une cinquantaine de présents, le président en a déroulé les thèmes. Le premier consistant à refuser - comme les deux autres associations de manadiers - la proposition faite par la FFCC de prendre deux licences gardians non salariés avec celle du manadier. L’assoc réclamant en revanche la création d’une licence gardian volontaire individuelle à un tarif accessible (moins de 100€).

Inquiétude majeure et récurrente, l’assurance. C’est bien là que le bât blesse, et ce n’est pas d’aujourd’hui. Responsabilité civile, assurance avec la licence fédérale ? Toujours de nombreuses questions. Auxquelles, il faut bien l'avouer, on ne comprend pas toujours tout

Le projet d’une grande association de manadiers avance, elle regrouperait les trois existantes avec pour partenaires Le livre généalogique, les 3 GDS dans une organisation collégiale. Adopté à l’unanimité.

Demande d’une TVA à 10% sur les abrivado, bandido en tant que spectacle équestre et de tradition.

Révision de la charte pour obtenir une reconnaissance auprès des préfectures avec une ambition qualitative et de sérieux.

Une fois les comptes du trésorier André-Paul Chagnoleau adoptés à l’unanimité, et les applaudissements pour la manade de La Lauze entrante à l’association, il était temps de passer à la partie conviviale de la soirée.

MARTINE ALIAGA

▼ La profession se féminise
clin d'oeil à la table des filles

IMG_0124.JPG