Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

14/07/2013

BEAUCAIRE PALME D'OR *AS*

Dimanche 14 juillet 2013 - 1re journée de la Palme d’Or - Grand Rendez-vous du Trophée Taurin

Scipion brillant, Ratis solide
Loïc Auzolle en tête de la Palme

 beaucaire,1re journée de la palme d'or,ratis,scipion,course camarguaise

Une belle entrée en ce 14 juillet, pour accueillir Arrogant, premier de la course

Il a fallu attendre Scipion 5e pour que la course trouve du brillant. Même si Arrogant fait un bon premier, Tiralou ne transmet pas grand chose, Yvan est dans un jour sans et Brutus n’est pas franchement un bout-en-train.  En revanche le taureau de Saumade, 5e donc, combatif et agressif, livre une douzaine de minutes qualitativement satisfaisantes.

Ratis, lui, 6e, en impose. Port altier, des changements de terrain adéquats et quelques coups aux planches pas piqués des vers. Avec un peu plus de retenue aux planches qu'habituellement, et des passages où il perd la cadence, mais cocardièrement solide. Restait Greco (7e, 7 ans), brouillon, et pas trop attaqué, qui lâche les rasets gauchers mais tamponne méchamment notamment Auzolle et Allouani.

Côté blanc, la première partie est menée par les gauchers tous solidaires, et les engagements de Chekade à droite. A la reprise, les forces sont plus partagées et Auzolle se détache aux points.

Donc première journée moyenne, et un Grand Rendez-Vous du Trophée Taurin couci couça (d'ailleurs la Commission n'a pas octroyé le prix du meilleur raseteur de la course). Reste que la grande piste beaucairoise n'est pas un hâvre de paix pour les cocardiers.

MARTINE ALIAGA
PHOTOS CHRISTIAN ITIER

Arrogant (Saumade).- Le long des planches, il se défend en envoyant la bane, inflige une pointe à Chekade. Change de terrain régulièrement, tempère. S'engage plus avec les droitiers mais Martin a le raset pour le déclencher. S'engage et se cabre sur Chekade, encore Martin. Presque sur la trompette, Auzolle fait la 2e ficelle.
2 Carmen.

Tiralou (Lautier).- Jusqu'à la 10e, il montre de la vivacité, enchaîne et fonce tête baissée. Poujol l'embarque, pousse sur Chekade. Elit domicile au toril et limite sa charge mais reste présent sur les rasets engagés de Martin, Aliaga, Sanchis, Poujol. Devient réticent les deux dernières minutes. Les ficelles rentrent. 1 Carmen.

Yvan (Le Pantaï.- Si ses premières minutes sont toniques (passe le poitrail sur Poujol, écarte Martin, embarque Aliaga, force sur Villard), il ne trouve pas sa place et les trois premières minutes des pompons lui sont éprouvantes. Après cette rafale, le taureau se désintéresse et malgré quelques sursauts (Poujol, Aliaga, Sanchis), il laisse filer. 1 Carmen.

Brutus (Lautier).- Un raset de Chekade, c'est bingo aux planches. Bien positionné, se livre sur une grosse série dont il se sort en changeant de terrain. Qualité qui lui fera tenir le quart d'heure malgré le manque d'intensité de ses réponses (dont 3 belles après Chekade). La première ficelle ouverte c'est la ruée mais la 2e restera sa propriété. 3 Carmen et retour.

Scipion (Saumade).- Fantasque et combatif. Il a l'oeil, et quand ça chauffe, il fonce dans le paquet. Aliaga en danger. Agressif, il fait le vide et écarte méchamment les hommes dont il sait se sortir en changeant de poste. Grosse présence dans les séries, accompagne Poujol avec virulence. 12 minutes brillantes. 4 Carmen et retour.

 

beaucaire,1re journée de la palme d'or,ratis,scipion,course camarguaise

▲ Ratis (Raynaud).- Imposant et fier, il comprend vite après une série d'attaque éprouvante qu'il a de la place dans cette grande piste et multiplie les changements de terrain. Auzolle se fait bombarder, Aliaga et Cano montent au créneau et Ratis met tout son poids à la planche (le gaucher se fait coincer le pied, 2 fois). Montre de la retenue quand le rythme montre trop. Enorme conclusion sur Poujol, Aliaga encore. Cocardièrement solide même s'il reste plus abordable que d'habitude, il rentre une ficelle. 6 Carmen et retour.

 

beaucaire,1re journée de la palme d'or,ratis,scipion,course camarguaise


▲ Greco (Saint-Antoine, hors pour le Trophée, compte pour la Palme).- Un peu brouillon mais offensif et méchant. S'envoie brutalement aux planches, s'évade, lâche souvent à gauche. Se poste et reste vigilant. Les hommes tergiversent, Auzolle et Allouani sont ses meilleurs adversaires, et il signe de grosses finitions sur les deux droitiers. A revoir. Garde ses ficelles. 4 Carmen et retour.

Trophée des As (les points des attributs d'Arrogant et Yvan étaient doublés pour le Trophée) : Auzolle, 19 points, Chekade, 13 ; Poujol, 12 ; Martin, 12 ; Villard, 6 ; Aliaga, 5 ; Sanchis, 4 ; Errik 3 ; Allouani, 2 ; Cano, 2.

.Palme d'Or (points sur les 7 taureaux) : Auzolle, 14 ; Poujol, 10 ; Chekade, 9 ; Martin, 8 ; Villard, 6 ; Aliaga, 5 ; Allouani, 5 ; Allam, Sanchis, 4 ; Errik, 3 ; Cano, 2.

Entrée : 3/4 d'arène. Organisateur : Régie municipale. Président : Raymond Arnaud.
Raseteurs droitiers : Allouani, Auzolle, Chekade, Cano, Sanchis, Villard. Gauchers : Aliaga, Allam, Errik, Martin, Poujol. Tourneurs : Baccou, Duran, T. Garrigo, G. Rado, Ull

***************

16/07/2012

BEAUCAIRE *AS* 1re journée de la Palme d'Or

Dimanche 15 juillet 2012

SAINT-REMOIS LE KAMIKAZE

beaucaire,1re journée de la palme d'or,course camarguaise

▲ Saint-Rémois sur Julien Ouffe

A la vie à la mort, le barricadier de Fabre-Mailhan a tout donné. Un final époustouflant à la limite d'un baroud d'honneur où le bonheur d'un spectacle en feu d'artifice côtoie la douleur face à l'intensité du combat de Saint-Rémois. Et des raseteurs subjugués par l'abnégation et le sang incontrôlable du taureau, qui lui offrent un combat à la hauteur tout en respectant la vulnérabilité du kamikaze prêt à se sacrifier. Paroxysmique !

Dimanche, la 1re journée de la Palme d'Or a donné une course de qualité. Les spectateurs désespérés par la bas niveau des dernières courses aux As, ont révisé leur jugement. D'ailleurs l'espoir des afeciouna est toujours sans limite puisqu'ils remplissaient aux trois-quarts les gradins. Une course camarguaise n'est jamais jouée d'avance, ce spectacle vivant aux parties prenantes fluctuantes réserve toujours des surprises. A Beaucaire, elles ont été plutôt bonnes.  A l'image d'Agassoun, de Brutus et de Saint-Rémois. Tout comme des raseteurs, Julien Ouffe et Hadrien Poujol en particulier pour un ensemble travailleur.

Fosséen (Cavallini) joue des cornes et sait se sortir des pièges blancs. Bien positionné, il impose sa sélection et se fait respecter par quelques finitions surprise 2 Carmen). Un solide cocardier qui, malgré le travail des raseteurs, ne s'en laisse pas conter, fait juste ce qu'il veut  et rentre ses ficelles.

Dragon (Blatière-Bessac) joue "Signé Furax !". A fond le long des planches, il ponctue méchamment. Brouillon certes mais bouillant aussi. Il faut lui rentrer dedans c'est ce que fait Villard à la perfection. Brutal, Dragon se propulse après le raseteur jusqu'à se faire mal. Il rentre blessé avec ses ficelles à la 7e minute. 2 Carmen et retour.

Agassoun (Blanc).- Il promène son beau gabarit et ses cornes impressionnantes. Mobile pour se sortir des blancs, concluant haut comme après Poujol. Leste, vif, il ne refuse aucune invite mais use les raseteurs par ses nombreux déplacements. Sous la présidence, les séries s'enchaînent sur un bon tempo et des finitions frappantes (Outarka, Gros 2 fois). Un raset engagé de Poujol trouve une cinglante réponse où la corne meurtrière cherche la blessure. Hadrien y échappe de peu, pantalon arraché seulement. Ficelles au toril 3 Carmen et retour.

▼ Agassoun et Outarka

beaucaire,1re journée de la palme d'or,course camarguaise

Indien (Cuillé) est décevant en ce jour. Remuant il prend les rasets de passage sans grande conviction. Les blancs le craignent et le laissent trop longtemps sans travail. Placé au toril, Favier tente puis Four, Villard, Poujol. Une timide série où Indien ne renvoie que la nonchalance. Quelques enchaînements, un saut et Indien rentre ses ficelles sans convaincre. 3 Carmen et retour.

Verdier (Saumade) alterne le bon et le moins bon. Une entrée en matière intéressante avec de bons engagements aux planches (Poujol, Favier, Ayme, Four, Villard) pour 4 Carmen. Puis cul aux planches, il sélectionne de plus en plus jusqu'à réduire ses charges à leur plus simple expression. Les dernières minutes, il reste totalement sourd aux invites des raseteurs. Garde sa 2e ficelle en silence.

Brutus (Lautier), toujours en bonne place, il utilise toute la piste et se livre correctement aux pompons. C'est aux ficelles qu'il prend de l'ampleur. Et notamment pour la première, où il rend coup pour coup sous les nombreuses sollicitations des raseteurs. Poujol, Gros, Four, Villard, Brutus se défend rageusement et de belle manière. Il rentre ainsi ses ficelles avec un gros Carmen. 4 Carmen et retour.

 beaucaire,1re journée de la palme d'or,course camarguaise

▲ Brutus et Bastien Four

Arrive Saint-Rémois (Fabre-Mailhan) et l'apocalypse peut commencer. Le barricadier frappe sur tout ce qui bouge. Des engagements énormes, des catapultes, des bascules, des planches cassées... En sang, le taureau engage sa vie comme si c'était son dernier combat. Les raseteurs s'offrent, la musique joue presque sans interruption... Plus de vingt fois, Saint-Rémois bombarde. Deux pauses lui sont octroyées, peine perdue, le taureau voit rouge et l'économie ne fait pas partie de son arsenal. 13 minutes à fond et spectateurs et raseteurs l'accompagnent au toril sous les applaudissements.

MARTINE ALIAGA
PHOTOS CHRISTIAN ITIER

Entrée : 3/4 d'arène. Org. Affaires taurines. Président : Raymond Arnaud. Raseteurs droitiers : Ayme (sort au 6e), Gros, Outarka, Sanchis, Villard. Gauchers : Allam, Errik, Favier, Four, Poujol, Ouffe. Tourneurs : Labrousse, Sanchez, G. Rado, Khaled, Ouffe.

Trophée des As : Ouffe, 5 points ; Four, 3,5 ; Villard, 3,5 ; Ayme, 3 ; Poujol, 2 ; Outarka, 1 ; Sanchis, 1 ; Errik, 1.

Palme d'Or (les sept taureaux de la course comptent. Points à vérifier) : 1. Ouffe, 11 points ; Villard, 9; Errik, Favier, Four, 7 ; Ayme, 6 ; Poujol, Sanchis, 4 ; Outarka, 2.

▼ POUJOL FROLE LA BLESSURE AVEC AGASSOUN

 beaucaire,1re journée de la palme d'or,course camarguaise

▼ SAINT-REMOIS

beaucaire,1re journée de la palme d'or,course camarguaise

beaucaire,1re journée de la palme d'or,course camarguaise

*********************************

 


24/07/2011

BEAUCAIRE 1re journée de la PALME D'OR *AS*

Dimanche 24 juillet 2011

GARDE A VOUS ! GARLAN MET LES BLANCS AUX ARRETS

Hadrien Poujol prend la tête de la compétition

beaucaire,1re journée de la palme d'or,garlan,poujol,courses camarguaises

Garlan excelle dans les enfermées, ici sur Poujol

 Entrée : plein. Org. Affaires taurines. Président : Raymond Arnaud. Raseteurs droitiers : Ayme, Chekade, Gros, Moutet, Marquier, Villard, Violet. Gauchers : A. Benafitou, Four, Poujol, Khaled. Tourneurs : G. Rado, Rouveyrolle, Lebrun, Bensalah, T. Garrido.

Il y en a eu pour tous les goûts : du beau cocardier (Géricault, Embrun), du percutant barricadier (Saint-Rémois), du plus ou moins fantasque (Mérou)... des émotions avec Valmont sur Chekade... Bon, c'est vrai des temps morts aussi, et des raseteurs parfois trop attentistes, comme pour Aiglon gâché. Mais il y a eu Garlan qui a mis tout le monde au garde à vous ! Et ce quart-d'heure là a valu son pesant de cacahuètes. Du coude à coude, Four-Poujol, c'est Hadrien qui passe le cap pour cette 1re journée de la Palme. 

Vu de la table de presse, pratiquement en contre-piste... au plus près des raseteurs, des taureaux...  en direct avec le stress des manadiers et des gardians... Une course "en live" quoi !

Géricault (Chauvet).- Il navigue le long des planches, couvé par René Serme, son bayle. Agressif mais moins tranchant qu'en certaines occasions. Serre Gros, se soulève après Villard. Pris en tenaille vers le toril, il se dégage à bon escient. Un asaut sur Villard puis sur Chekade. Un peu de réserve, une série, s'envoie sur Gros et Marquier lève la 2e ficelle à 12'30. 5 Camen et retour.

beaucaire,1re journée de la palme d'or,garlan,poujol,courses camarguaisesEmbrun (Nicollin).- Après une première série d'enfer, il sort de l'emprise, évite quelques rasets mais reste disponible sur Poujol, Four, Villard. Four mène l'attaque. Plus il est charbonné plus Embrun accentue son coup de revers en défense. Aux ficelles, avec un peu plus d'air, il répond présent sur tous les cites, accompagne Poujol et passe le mourre, Chekade sèchement reconduit aux planches, s'engage sur Gros, Chekade. Rentre ses pelotes. 4 Carmen et retour. ►Photo avec Four.

Aiglon (Occitane).- Cherche sa place et tourne pendant de longues minutes se faisant dépouiller à la va-comme-je-te-pousse... Aux ficelles largement pourvues, les hommes le délaissent à la réprobation générale. Et pourtant, Aiglon se positionne et, alors qu'il a besoin de pression pour s'exprimer, rien ne se passe. Pourtant, superbe réponse sur A. Benafitou et coup de barrière sur Villard (2 fois), passe méchamment la corne sur Gros (2 Carmen). Un beau cocardier gaspillé... A qui la faute ?

beaucaire,1re journée de la palme d'or,garlan,poujol,courses camarguaisesGarlan (Les Baumelles).- ◄ Photo. Cul aux planches au plein sens du terme. Aux aguets, il démarre au quart de tour au prix de superbes anticipations (Moutet). Il défend âprement son campement où il revient toujours.  Repousse les tourneurs à distance légale. Les minutes passent, les blancs sont au garde à vous. C'est vrai qu'il faut rentrer dans son terrain, gérer sa vitesse, son anticipation, et sans rasets à blanc qu'il ignore superbement... A ce jeu-là, pas de client... les spectateurs manifestent... Joël Linsolas se rousigue... Les primes aux ficelles montent... 1000€, 1200€, 1350€... après j'ai perdu le compte, scotchée par ce cocardier redoutable et dominateur. Un enchaînement, Gros, en difficulté... on n'en verra pas plus. 4 Carmen et retour.

Mérou (Saumade).- La rage l'anime. C'est une brute fantasque, brouillonne, aux conclusions violentes. Même s'il ignore parfois et zigzague entre les blancs, c'est aux planches qu'il libère sa hargne en cassant du bois. Benafitou, Poujol, Villard, Chekade pour 1'40 les pompons. Semble un moment éprouvé par sa débauche d'énergie mais repart après Chekade, fait voler les planches et sème la panique en contre-piste... Spectateurs et tourneurs blackboulés sur la table de presse... Pour 10 minutes... sauvages. 2 Carmen et retour.

Valmont (Lautier).- Il est moins rigoureux que d'habitude et les blancs le travaillent en désordre pour quelques conclusions (Benafitou, Chekade, Ayme, Poujol. A la 5e, il défend déjà sa 2e ficelle. Accentue ses finitions (Gros, Ayme) et subit sur une grosse série. Mais se révolte sur un long cite de Chekade qu'il chope par le T-shirt à la planche. 8 minutes, 7 Carmen et retour.

Saint-Rémois (Fabre-Mailhan).- Hors points pour le Trophée mais compte pour la Palme. Un peu "molligas" au début, il trotte et tamponne à son rythme. Le temps de la première ficelle est un pur moment barricadier. Saint-Rémois se jette puissamment après les blancs pour une rafale de gros coups. 7 ou 8 actions énormes et quelques minutes de répit lui sont accordées. Termine par deux conclusions sur Poujol et Villard met un terme à la 6e. Une floppée de Carmen.


MARTINE ALIAGA
Photos CHRISTIAN ITIER

Trophée des As :  Poujol, 13 points ; Four, 10 ; Ayme, 6 ; Marquier, 5 ; A? Benafitou, 4 ; Violet, 4 ; Gros, 3 ; Villard, 3 ; Moutet, 2 ; Khaled, 2.

Palme d'Or (après la 1re journée) : Poujol, 13 points ; Four, 10 ; Marquier, 9 ; Ayme, 8 ; Villard, 6 ; Gros, 5 ; Chekade, 5 ; Moutet, 4 ; Violet, 4 ; A. Benafitou, 4 ; Khaled, 2.

VALMONT ACCROCHE CHEKADE

beaucaire,1re journée de la palme d'or,garlan,poujol,courses camarguaises

LE FINAL DE SAINT-REMOIS AVEC VILLARD

beaucaire,1re journée de la palme d'or,garlan,poujol,courses camarguaises

**************************************