Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

04/11/2013

LUNEL *30e TROPHEE PESCALUNE*

 lunel,30e finale du pescalune,course camarguaise

Dimanche 3 novembre 2013

SYLVERADO, HORACIO ET ALLOUANI

lunel,30e finale du pescalune,course camarguaise

Les vainqueurs du 30e Trophée Pescalune :
Sylverado de Saint-Gabriel (course du 20 juillet)
et Sabri Allouani pour la 5e fois.

Hier. Entrée : presque plein. Organisateur : Lunel Toro. Président : Jacques Valentin. Raseteurs droitiers : Allouani, Bruschet, Katif, Cano, Oufdil. Gauchers : Allam, Favier, Martin, Poujol, Rassir. Tourneurs : Ull, Estève, Labrousse, Ménargues, Cuallado.

Les arènes sont bien garnies pour accueillir le joli travail de la manade Lafon en spectacle d’ouverture. Une mise à l’honneur de la culture camarguaise propre, simple et élégante avec le Velout pescalune. La course finale des 30 ans du Trophée Pescalune est d’un bon tonneau, même si hommes et bêtes ont manqué parfois de niaque. Poujol et Allouani attaquent les débats avec 3 points d’écarts. Le duo-duel joue jusqu’au 6e où Sabri creuse l’écart. Horacio de Cuillé s’adjuge le prix du jour, Sparagus plus tonique aurait pu y prétendre. Katif est au niveau de la piste et des taureaux, il faudrait compter avec lui aux As l’an prochain.

Titien (Blatière-Bessac).- Cul aux planches se défend dans un petit périmètre sous la présidence et ne déclenche qu’en quelques occasions. Les hommes le forcent à se battre et il engage son gros gabarit dans des séries parfois conclues. Malgré le travail, les ficelles rentrent. 

Athor (Daumas).- Alterne les réponses méchamment poussées cornes à l’affût et les moments où stoïque, il laisse filer. Poujol passe juste (2 fois), action serrée sur Katif (Carmen), une belle ripose sur Allouani. Les ficelles rentrent.

 lunel,30e finale du pescalune,course camarguaise

▲ Sparagus de Janin à la poursuite d'Hadrien Poujol

Sparagus (Janin).- Promène les blancs sur ses différentes positions et raccompagne à grande vitesse. Les clients au raset d’attaque ne se bousculent pas. D’autant qu’il se ménage un large terrain d’où les tourneurs sont écartés. Belle finition sur Poujol au terme d’un enchaînement rythmé et 9 minutes pour les premiers attributs. Aux ficelles qu’il rentre, les longueurs sont tendues avec Allam, Martin, Poujol. 1 Carmen et retour.

Sylverado (Saint-Gabriel).- Moins tranchant qu’à l’ordinaire, il s’engage toutes cornes pointées dans les séries et se soulève en finition (Cano, Allouani, Martin). De beaux tête-à-tête avec Katif, Rassir et surtout Poujol menacé jusqu’aux planches. 1 ficelle à la maison avec 6 Carmen et retour.

 lunel,30e finale du pescalune,course camarguaise

▲ Horacio plein gaz après Katif

Horacio (Cuillé).- Placement opportun et tout son poids dans les ripostes. Son duo avec Bruschet est au point et le raseteur multiplie les cites. Du toril où il campe tout son quart d’heure, Horacio choisit parcimonieusement ses adversaires parmi les plus engagés. Katif, Rassir, Bruschet encore ou Favier pour les meilleurs passages. Les ficelles rentrent. 6 Carmen et retour.

 lunel,30e finale du pescalune,course camarguaise

▲ Horacio et son meilleur adversaire Romain Bruschet

Camerone (Paulin).- Il a du mal à trouver la bonne position et manque d’entrain. Mais quand les hommes allongent, il est au rendez-vous au fil des planches après Katif, Cano ou Allouani. Se dresse après Allouani qui lève les 2 ficelles. 8’30. 3 Carmen et retour.

 lunel,30e finale du pescalune,course camarguaise

▲ Chambao de Bon sur Guillaume Cano

Chambao (Bon).- Bon placement, pas de difficulté sur le raset mais c’est aux planches qu’il brille pour des engagements violents. Rassir, Katif, Favier, Allouani ou Cano - et un spectateur trop près des barrières - sont tour à tour bombardés pour un joli final.

MARTINE ALIAGA
PHOTOS CHRISTIAN ITIER (à suivre)

LES PRIX

1er Allouani pour son 5e Trophée Pescalune (51 points) ; 2. Poujol, 46 ; 3. Favier, 22. Meilleur raseteur pescalune : A. Benafitou.

Meilleur taureau de la saison : Sylverado de Saint-Gabriel (course du 20 juillet). Meilleur taureau de la finale : Horacio de Cuillé. 

Un bouquet à Obli Ménargues pour sa dernière course au poste de tourneur.

***************