Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

10/06/2012

CHATEAURENARD *AS* 4e journée du Trophée des Maraîchers

Dimanche 10 juin 2012

 Le public récompensé

châteaurenard,4e journée du trophée des maraÎchers,course camarguaise

▲ Un Sparagus toniturant à l'attaque sur Four

Bayador, Sparagus cocardièrement supérieurs, Clodomir spectaculaire

Entrée : 400 personnes environ. Organisateur : UTC. Président : Philippe Gibert. Raseteurs droitiers : Outarka, Rey, Sanchis, Villard. Gauchers : Clarion, Four, Ouffe, Poujol. Tourneurs : G. Rado, Kerfouche, Khaled, Sanchez, Fouque.
Fait marquant : Rey et Outarka prennent chacun une pointe importante à l’avant-bras, respectivement par Bohémien et Sparagus. Ils quittent tous les deux la piste pour des soins.
Il ne faut jamais présager d’une course. Une affiche sans grande vedette taurine, un ciel qui lâche quelques gouttes, la concurrence du foot, du tennis et les élections... bien sûr le public était maigre. Mais les présents n’ont pas regretté leur très bon après-midi et ont reçu en récompense une 2e partie superbe : les problèmes posés par Bayador, le pétard et la domination de Sparagus et un Clodomir flamboyant au final. Les hommes impeccables avec la bonne forme de Rey, les caviars servis par Poujol, la constance d’Ouffe et Four, les fulgurances de Villard...
Rio (Bon).- Il se déplace opportunément et place des ripostes cornes pointées (Outarka, Ouffe). Au fil des minutes, choisit ses adversaires, les plus engagés sont servis rigoureusement. Il se fait respecter et rentre aisément ses ficelles. 2 Carmen et pas au retour (?).
Bohémien (Les Baumelles).- S’il prend tout aux pompons, ensuite il monte le ton par des sorties appuyées sur Villard, Poujol, Clarion. Offensif dans les enchaînements, il se bat comme un beau diable pour défendre ses ficelles. 11 belles minutes. 3 Carmen et retour.
Nicolas (Janin).- S’il pêche par son placement, il compense largement par son envie, sa vitesse et ses cornes pointées droit jusqu’aux planches. Un cocardier solide qui ne lâche rien et surtout pas ses ficelles qu’il ramène en musique (plus 3 Carmen en cours).
Bayador (Les Baumelles).- Alterne le toril et la présidence d’où il défie les blancs. Rapide et dangereux dans ses anticipations, poursuites et conclusions, il oblige Villard à rentrer les fesses, va au bout avec Rey, ponctue sur Villard, Serre Four de près, met la corne sur Ouffe... Lâche son 2e gland à la 12e et rentre ses ficelles. 6 Carmen et retour.
Sparagus (Janin).- Il utilise au mieux la configuration de la piste et sort avec un pétard du diable. Sa vitesse fait calculer les blancs, les enchaînements se déroulent à fond. Poujol régale dans des rasets courts, Ouffe anticipé, Four raccompagné... Le contact avec les avant-bras est rude, Outarka est touché. Sparagus domine et termine par un engagement frappant sur Villard. 3 Carmen et retour.
Clodomir (Bon). - Quinze minutes, quinze actions aux planches dont une où il explose sur Villard, une où il essaie de choper Poujol sur les tubes, une où il traverse les planches après Villard et de multiples sur Ouffe. Clodomir est en grande forme, peaufine son placement et s’envoie allègrement en l’air. Des Carmen pour le final qu’il fallait.

MARTINE ALIAGA
PHOTOS HERVE BERNON

Trophée des As : Ouffe, 6,5 points ; Poujol, Four, 4 ; Rey, Outarka, 3 ; Villard, 2,5 ; Sanchis, 0,5.

 

châteaurenard,4e journée du trophée des maraÎchers,course camarguaise

▲ Bayador, complexe et dangereux, enferme Villard

▼ Clodomir explosif sur Villard

châteaurenard,4e journée du trophée des maraÎchers,course camarguaise

**********************************