Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

30/07/2012

BEAUCAIRE *AS* FINALE DE LA PALME D'OR

 beaucaire,85e palme d'or,ouffe,saint-rémois,courses camarguaises

Lundi 30 juillet 2012

Julien Ouffe et Saint-Rémois
vainqueurs de la 85e Palme d'Or

beaucaire,85e palme d'or,ouffe,saint-rémois,courses camarguaisesLes cocardiers ont souvent été "juste" pour une finale de Palme d'Or face à une équipe bien décidée à raseter et à lever. Julien Ouffe (46 points, photo avec Racanel de Cuillé, 7e) s'offre la Palme devant Hadrien Poujol (40). Juju l'Héraultais a mené ces quatre courses avec sobriété, ténacité, efficacité. Une victoire méritée pour ce gaucher apprécié et dont la Palme est la première compétition majeure à son palmarès. Félicitations !
Hadrien Poujol a, lui aussi, fourni un énorme travail. Plus intermittents mais bien présents Four, Rey, Gleize, Villard, Sanchis, Errik.
  
Organdi tire son épingle du jeu face à la horde blanche, rentre une ficelle. Et fait un honnête premier. Et pourquoi pas Carmen au retour ? 
Alésien (Briaux, 4e) fait un bon quart d'heure, alternant déplacements, sélection et percussions. Rentre ses ficelles. Racanel (7e) termine avec vaillance et un brin d'autorité.

Le prix du meilleur taureau de la Palme est attribué à Saint-Rémois de Fabre-Mailhan pour sa course exceptionnelle du 15 juillet.

Arènes bien remplies, capelado élaborée évoquant l'oeuvre du Marquis de Baroncelli, course parfois brouillonne dans l'ensemble. Julien Ouffe et Hadrien Poujol se tirent la bourre mais après un rappel à l'ordre des tourneurs, le duel reste correct.

Organdi (Plo).- Rude tâche pour lui que de recevoir les charges de 11 raseteurs frais et motivés. Mais, il sort avec du pétard et, à l'attaque, les cornes frôlent les fesses. Calé au toril, quand le harcèlement se fait trop pressant, il ignore. En revanche, bien consenti, il se livre avec de belles sorties (Gros, Poujol, 2 fois, 2 Carmen, Errik, Sanchis). De la retenue, certes, mais il se bat. Rentre une ficelle (en silence ?)

beaucaire,85e palme d'or,ouffe,saint-rémois,courses camarguaisesLou Cran (Guillierme, photo avec Hadrien Poujol).- Autre style, le cocardier aime le mouvement. Au début, il prend tout sans finir en tricotant des cornes. Très décollé, les blancs ne savent pas trop comment le prendre d'autant qu'il va vite. Sur les enchaînements, il se donne mais ne convainq pas (1 Carmen). Rentre une ficelle. 

Fanfaroun (Nicollin).- Prend tout en vrac en se déplaçant le long des planches. Prend une rafale dans un désordre total où il ne trouve pas les ressources pour s'échapper. La première ficelle pour Four à 3'30. Il a un peu d'air pour la 2e, du coup il s'en sort mieux mais 8 minutes suffisent.

beaucaire,85e palme d'or,ouffe,saint-rémois,courses camarguaisesAlésien (Briaux, photo avec Bastien Four).- Cul aux planches, il impose sa sélection, se cabre sur Ouffe, se dégage et reprend position dans la longueur. Surveille son terrain jusqu'à ce que Poujol l'emporte de belle manière pour une explosion à la hauteur, double sur Four. Positionné au toril, il laisse passer l'orage pour 5 minutes les pompons. Aux ficelles, il se dégage et reprend son poste. Belle sortie sur Allam, coups de barrière sur Poujol, Gleize. Pétarde droit comme un "i" aux planches sur Poujol (deux fois), conclut méchamment sur Outarka, énorme sur Four. Conserve ses ficelles au terme d'une course intelligente où il a alterné bonne gestion de la piste, déplacements et conclusions. A 14 ans, que demander de plus. Bravo Alésien ! 4 Carmen et retour.

Héliodor (Lautier).- A fond les premiers échanges pour 1 minute les pompons. Héliodor rode, chasse, sa vitesse d'exécution et ses finitions au ras des planches ont de l'allure, belle enfermée sur Poujol, 3 Carmen. Sur sa 2e ficelle, placé, la charge est moins forte mais il allonge de belle manière sur Poujol. 9 minutes.

Mérou (Saumade).- Affiche d'entrée sa méchanceté mais trace des trajectoires improbables sous l'assaut, il est vrai sauvage, des raseteurs. Mérou ignore, refuse ou fonce dans le tas. Se révolte sur Outarka pour 4 minutes les premiers attributs. Placé au toril, brise les planches après Villard, coup de barrière sur Poujol (1 Carmen) et reprend ses errements. Khaled se fait propulser, passe le mourre après Ouffe. Gleize fait les deux ficelles en 2 minutes. 11 minutes au total.

Racanel (Cuillé).- Les hommes ne sont toujours pas rassasiés, Julien Ouffe gère son avance avec calme, sobriété et une belle efficacité. Poujol baisse un peu les bras, Four, Sanchis se montrent. Racanel reste disponible mais raccompagne avec puissance et une bonne gestion de l'espace sans rester figé. Quelques conclusions bien abouties sur Four, Ouffe. Julien a gagné, il allonge les trajectoires, Racanel au diapason. 11 minutes 30 de bonne facture. 4 Carmen et retour.

MARTINE ALIAGA
PHOTOS CHRISTIAN ITIER

Entrée : presque plein. Organisateur : Affaires taurines. Président : Raymond Arnaud. Raseteurs droitiers : Villard, Errik, Gros, Outarka, Rey, Sanchis. Gauchers : Ouffe, Poujol, Four, Allam. Tourneurs : Khaled, G. Rado, Fouque, Sanchez, Kerfouche.

Trophée des As : Gleize, 8,5 points ; Ouffe, 6 ; Villard, 5,5 ; Poujol, 4,5 ; Errik, 4 ; Sanchis, 3,5 ; Rey, 2,5 ; Gros, 1,5 ; Four, 1,5.
Palme d'Or : Ouffe, 46 points ; Poujol, 40 ; Villard, 35.
Meilleur taureau de la Palme d'Or : Saint-Rémois de Fabre-Mailhan pour sa course du 15 juillet.