Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

21/03/2016

ALLEINS *AVENIR*

Samedi 19 Mars 2016

UNE REPRISE TRANQUILLE SANS ÉTINCELLES.....

IMG_9214.jpg

Gusto (Lautier) derrière Joey Deslys

Entrée: ¼ Organisateur: CT Le Bastidon. Présidence: C Crouzatier. Droitiers: Félix, Maurel, Moine, Pradier. Gauchers: Deslys, Martin, Matéo, Zbiri. Tourneurs : Arnel, Dumas, Duran, Lebrun.

Course de début de saison avec des taureaux volontaires et des raseteurs travailleurs mais il manque l'étincelle et le final nécessaire. La première partie est vaillante et le seconde plus âpre avec Marinet sérieux et Laos dangereux mais Moritus rate le final. La manière pour Pradier, l'expérience pour Martin et l'efficacité pour Zbiri mais au final beaucoup de reprises. Pour la manade Lautier, GUSTO (1er) me plait surtout avec les gauchers sans négliger les droitiers. Il défend âprement ses rubans et ne baisse pas la garde venant conclure nombre de rasets tête aux planches. Rentre une ficelle en musique jouée à 5 reprises. A vouloir tout prendre, PARIGOT (3ème) subit la tourmente même s'il se cabre sur Deslys. Joey se retrouve dans les cornes mais s'en sort bien. S'ensuivent des séries rythmées durant lesquelles il se livre sans rechigner jusqu'à rentrer une ficelle. 3 Carmen et rentrée. Calme, LAOS (5ème) envoie une corne dangereuse à l'arrivée sans s'éloigner des planches. Au fil des rasets s'améliore et brille dans les séries venant pointer derrière Martin qui a trébuché et coincer le pied de Zbiri. Un bon potentiel et 2 Carmen et retour avec une ficelle. Pour la manade Allard, GACHOLE (2nd) perd ses rubans en quatre vingt secondes. Il prend tous les cites sans difficulté. Il enferme Deslys et fait preuve de combativité en brisant les planches après ce dernier. Il parvient à conserver une ficelle vaillamment. 3 Carmen dont retour. Rapide, MARINET (4ème) s'engage tête baissée avec beaucoup de détermination au ras des planches. Bien placé, il surveille les départs et perd son second gland après dix minutes. Aux ficelles, cocardier et expérimenté, il domine et les conserve. 3 Carmen et rentrée. Vaillant, MORITUS (6ème) manque de jus et de pattes. Un peu plus de dix minutes  durant lesquelles il boit les rasets sans soif et s'engage sans trop de mordant. Un final qu'on aurait espéré plus enjoué. 1 Carmen et retour généreux tout comme le Carmen général du président. 

IMG_9211.jpg

 Gusto (Lautier)  pointe les cornes sur Zbiri

IMG_9220.jpg

Galoche (Allard) à la poursuite de Félix

IMG_9228.jpg

David Maurel à la tête de Parigot (Lautier)

IMG_9238.jpg

Marinet (Allard) serre de près Smaïn Zbiri

IMG_9252.jpg

         Laos (Lautier) dangereux aux trousses de Smaïn Zbiri  

IMG_9266.jpg

                    Moritus (Allard) au petit trot avec Joey Deslys         

                                                                                          Texte et phoptos Éric AUPHAN

 

10/05/2014

ALLEINS *AVENIR*

Samedi 10 Mai 2014

UN TORONTO CAPITAL...

 alleins

Toronto (La Galère) et Gabriel Montésinos les deux jeunots de la course

Entrée: 1/4 Organisateur: CT Lou Bastidon. Présidence: C Crouzatier. Droitiers: Gautier, Moine, Montésinos, Roig, Sabot. Gauchers: Boyer, Ferriol, Gougeon. Tourneurs: Jorquera, Lévy, Sagnier.

La course complète de la Galère est rehaussée par Toronto déjà très doué après une première partie décevante. La seconde est plus intéressante avec un brillant Verdi. La fraîcheur de Montésinos (peu récompensé de son excellent travail) est la surprise blanche du jour. A gauche Ferriol s'investit vraiment avec efficacité. Sabot, Moine, Gautier et Roig ne sont pas en reste. La piste sableuse et poussiéreuse (mal arrosée) ne facilite pas le travail des raseteurs, la vélocité des taureaux et le confort des spectateurs. 

Sans faire monter les degrés, CAMPBELL (1er) à du mal à s'investir. Ses réactions sont vraiment épisodiques et même s'il enferme Montésinos et frappe après Sabot, ses 12 minutes manquent de rythme. 3 Carmen et silence. Vaillant au possible, LAZARE (2nd) défend ses ficelles dès la première minute. Il se jette bien dans le raset, les hommes lui font accomplir huit minutes intenses sans refus. 3 Carmen et rentrée. Les blancs ne savent pas comment aborder, CAPORAL (3ème). Coureur, la tête dans le sable il se prête difficilement au jeu. Sa façon de baisser la tête gêne et s'il égaye sa fin de course avec 3 actions percutantes c'est sans convaincre qu'il rentre un gland en musique. 4 Carmen mais sans grade.

Vite calé, TORONTO (4ème) change la donne. Vif comme l'éclair et doté d'aiguilles meurtrières il élargit le cercle. Toujours prêt, il pointe ses cornes à l'arrivée. Montésinos lui sert de superbes rasets courts mais n'est pas récompensé. Compliqué et déjà très doué, il conserve facilement ses ficelles. 4 Carmen dont retour. Classique, VERDI (5ème) offre une course volontaire. Brillant dans les séries, il tape sur Sabot et reste en bascule après Montésinos. Sa fin de course est attractive avec des puissantes arrivées. Il s'incline sur la sonnerie après une brillante partition. 8 Carmen et rentrée. Un peu loin des planches, ARLESIEN (6ème) défend ses ficelles en deux minutes. Sa position centriste ne l'empêche pas de se dresser derrière Roig et Gautier. Il fait preuve d'un moral à tout épreuve et se bat jusqu'à ce que Gougeon ne stoppe le chrono à la dernière minute. 3 Carmen et retour. A 11 ans, MOKA (7ème) à un goût de déjà vu mais reste une saveur sauvage pour dix minutes combatives ponctuées de cinq finitions aux planches. 6 Carmen et rentrée.

 alleins

 L'enfermée de Campbell après Gabriel Montésinos

alleins

David Moine pose la main sur le frontal de Lazare

alleins

Caporal termine aux trousses de Mickaël Gougeon

alleins

Cornes menaçantes pour Toronto avec Benjamin Sabot

alleins

 Verdi termine en bascule derrière Gabriel Montésinos

alleins

Arlésien poursuit Anthony Gautier jusqu'aux bois.

alleins

 Moka frappe aux planches derrière Gabriel Montésinos

Texte et photos Eric AUPHAN

Trophée Avenir: Sabot (12) Gautier, Roig (8) Montésinos  (2)

11/06/2011

ALLEINS *AVENIR*

Samedi 11 Juin 2011

UN DRÔLE DE LASCAR…

Allains 11 06 135.jpg

▲ Lascar (Richebois) et Jérémy Lafare.


Entrée: ¾ Organisateur: CT Le Bastidon Présidence: Crouzatier C Droitiers: Gautier, Imbert, Sabatier, Santelli. Gauchers: Coulomb, Gougeon, Lafare, El Hajjouji. Tourneurs: Babacène, Dumas, Lebrun.

Belle entrée et bonne course dans ce mini plan où Jérémy Lafare (22 points) s’illustre du début à la fin. Sabatier l’épaule avec succès. Gautier et Imbert s’appliquent, les autres sont trop intermittents. Kéké fait parler l’expérience et Sisko la fougue. Clovis est un sacré client et Lascar 4 ans fait parler la poudre aux planches. Coureur, MOURVEN (Gillet) a du mal à rentrer dans le jeu. Il s’améliore aux ficelles mais Lafare lève les deux au terme de huit minutes trente rythmées. Carmen et retour. S’il se laisse surprendre aux attributs, KEKE (Agu) redresse la situation aux ficelles. Placement irréprochable et vitesse d’anticipation en font un client redoutable. Ses enfermées sur Lafare, Gautier et Sabatier sont émotionnantes. Un peu à l’étroit dans ce petit plan il conserve une ficelle. 5 Carmen et rentrée. Roi de la franchise, CLOVIS (Richebois) baptise d’entrée Fouad aux planches. Il ne refuse aucun raset et percute Gautier (2) et Lafare. Sérieux, il manque de pression aux ficelles et termine par une énorme action en bascule après Sabatier qui prend la ficelle sous les bravos. 6 Carmen et retour. Dieu du soleil, HÉLIOS (Gillet) brille dans les séries. Il donne le change avec bravoure mais ne pousse pas. Généreux, il offre sept minutes trente vaillantes. 3 Carmen dont rentrée. Solide, SISKO (Agu) fait le pas, pointe la corne à l’arrivée et fait voler les planches. Agressif, il défend rapidement ses ficelles. Lafare s’illustre et le fait briller aux planches à plusieurs reprises. Après un grand coup de barrière sur Fouad, il conserve magistralement sa seconde. 9 Carmen et retour. Disposé, LASCAR (Richebois) du haut de ses quatre ans veut en découdre. Sur l’attaque il saute après Lafare. Les blancs réfléchissent trop. Le bioù chasse, se cabre au toril puis seul Lafare ose vraiment et chaque action finit en contre piste. Il prend une série à la dernière minute, tape sur Santelli et Sabatier qui coupe la cocarde. Sur la trompette il brise les planches sur Lafare qui lève son crochet au ciel dans lequel se trouve la cocarde. Bravo Jérémy pour ce final. 4 Carmen dont rentrée.

Allains 11 06 031.jpg

▲ Anticipation de Kéké (Agu) sur David Sabatier.

▼ Clovis (Richebois) dangereux après Jérémy Lafare.

 Allains 11 06 051.jpg

Allains 11 06 111.jpg

 ▲ Sisko (Agu) sur El Hajjouji Fouad.

Texte et photos Eric AUPHAN

Trophée de l’Avenir: Coulomb, Gautier (8), Imbert (4), Gougeon (3) El Hajjouji (2).

29/03/2010

ALLEINS : TRIDENT D'OR 1res séries

Dimanche 28 mars 2010


UN MAGNOLIA AUX SENTEURS GRISANTES…

Alleins 28 03 100.jpg

 

 

Coté taureaux le trio de Ribaud homogène et combatif obtient 197 points. Celui de Guillerme en obtient 186 à cause de la prestation fuyarde de Criquet car Desgresaïre et Capoulié tirent leur épingle. L’équipe de raseteurs travailleuse imprime du rythme et si Bovéro est le moins actif, les autres se mettent au diapason de Sofiane Rassir plein de fraîcheur et d’insouciance.
Pour la manade
Guillerme, CRIQUET (1er) court trop, saute seul et adopte un comportement fuyard. Sur la fin, il enclenche quelques percussions sur Maurel mais l’ensemble reste négatif. Assailli, DESGRESAIRE (3e) est victime de sa franchise. Malgré une avalanche de rasets le petit taureau relève la tête et s’en sort honorablement avec douze minutes trente énergiques. 4 Carmen dont rentrée. CAPOULIE (5e) est généreux dans l’effort. Chaque sollicitation est honorée. Aux ficelles, cul aux planches il ne lâche rien, accélérant même sur les reprises. Treize minutes trente très agréables. 2 Carmen et rentrée.

Pour la manade Ribaud. Plein de vaillance, MAGNOLIA (2nd) met les hommes au parfum. Il ne se laisse pas manœuvrer facilement et pousse sur les séries. Toujours dans les planches, il desserre l’étreinte blanche jusqu’à conserver aisément ses ficelles. 3 Carmen dont rentrée. Concentré, TRIMARD (4e) est cocardier. Il pousse aux planches sur Allam et effectue quelques belles accélérations au ras des bois. Soumis à un travail soutenu, il donne du volume à sa course même s’il accuse un peu le coup sur la fin. Il garde une ficelle en musique jouée trois fois. Méchant, MOURET (6e) est le spectaculaire. Il percute sur Maurel (3), Allam et Rassir. Sur un raset anodin, Allam glisse à l’arrivée et bascule dans le pourtour les cornes entre les jambes. Ouf… Il saute après Allam et Rassir l’emmène dans un dernier raset grandiose où le taureau et l’homme ne font plus qu’un en contre piste dans un final prometteur. 5 Carmen et retour.

Texte et photos
Eric AUPHAN

 

Entrée : 1/3. Organisateur : CT Le Bastidon. Présidence : R. Noël. Droitiers : Bovero, D. Martinez, Maurel, Santelli.
Gauchers : Allam, G. Perez, Rassir, Thierry. Tourneurs : Lieballe, D. Martinez, Ménargues.

 

 

Alleins 28 03 101.jpg
C'est chaud !!!
Alleins 28 03 084.jpg
Spectaculaire !

30/03/2008

ALLEINS 29-03 *Avenir*

TRIDENT D'OR 1ère série

SAINT-PIERRE 198 points, LES BAUMELLES 195 points
DES NOTES FLATTEUSES...

e7f02526969f84e195bb1a94f8584ded.jpg
MAÏ des Baumelles, chaud avec R.Bruschet

 

Hormis MAÏ des Baumelles et FELIPOUN de St Pierre, deux éléments très intéressants, le reste de ce concours ne fut pas d'un niveau reflétant la notation assez généreuse du jury. Si ce n'est que dans la logique les trois taureaux de St Pierre ont effectués des prestations plus homogène que ceux des Baumelles. A la décharge de tous, cocardiers et raseteurs il faut avouer qu'il est bien difficile de s'exprimer dans les meilleures conditions dans un plan aussi réduit. Aussi, les huit hommes aidés de trois tourneurs n'ont pas été les stars de l'applaudimètre.
Pour les St Pierre, RIGAOU, second, après l'orage essuyé pour les pompons, il va tenir la comparaison jusqu'à la neuvième avec du placement et des poursuites appuyées. Deux Carmen. MERLAN, quatrième, un classique qui doit encore apprendre, mais qui montre des dispositions. Dix minutes et musique au retour. FELIPOUN, sixième, sa course va crescendo et son moral le sert dans de bons enchaînements qu'il termine plus dangereusement quand la pression monte. Quatorze minutes bien remplies plusieurs fois honorées.
Pour les Baumelles, MAJOR, premier, va subir la déferlante blanche et résiste huit minutes avec ses moyens. MARQUIS, troisième, un beau gabarit, méchant, qui outre quelques bonnes répliques s'en prend aux planches et visite le pourtour. Rentre ses ficelles avec les honneurs. A revoir dans une piste plus appropriée. MAÏ, cinquième, un comportement de cocardier aguerri. Du placement, du caractère, de la vitesse et des finitions chaudes lorsqu'on le chatouille. Plusieurs fois les honneurs dans quinze minutes.

Texte et Photos Luc PERO

180e354bf6b6634915dd5c0337cbe988.jpg
FELIPOUN de St Pierre