Midilibre.fr
Tous les blogs | Alerter le modérateur| Envoyer à un ami | Créer un Blog

30/10/2017

ARAMON

Course du samedi 28 octobre 2017 - Jubilé de Rémi Guyon

RELICAPELADO_2 (1).jpg

Ovation à un raseteur d'Honneur

REMIbogastaboi_3 (1).jpg

Avec Gastaboï, dernier échange

REMITOURHONNEUR_3.jpg« Je voulais raseter encore une dernière fois pour que vous vous rappeliez de moi tant que je suis en forme », dédicace Rémi Guyon à son public venu en nombre pour son jubilé.
Malgré un vent violent et réfrigérant, les spectateurs ont pratiquement rempli les arènes aramonaises et les copains de piste ont accompagné le raseteur qui, après 11 ans de tenue blanche, mettait un terme à sa carrière. Infatigable travailleur, respectueux des afeciouna et des organisateurs, Rémi le compétiteur, la locomotive, le courageux, le raseteur de caractère va manquer à la course camarguaise. Lui n’a oublié personne dans des remerciements où l’émotion a parfois étranglé la voix : à son père, sa famille d’adoption, la Félix family (équipe autour de Thierry Félix), ses tourneurs (Dany, Fred, Icham, Déde et Michel Lizon pendant 9 ans), les organisateurs devenus des amis, les présidents de course (11 se sont succédé au micro), Fanny sa compagne, Numa, Léo, Max ses enfants...
En piste, affublées du sac à dos fétiche de l’Aramonais, 60 tenues blanches attendaient Rémi, sous les applaudissements des spectateurs debout.
Puis gardians et non raseteurs se sont frottés aux deux vaches emboulées (Poussinette de Gillet et Licorne du Pantaï) qui leur étaient dédiées. Elles en ont vu de toutes les couleurs, des écarts, des « quite », des soleils, des figures improbables, quelques gadins et beaucoup de rigolade. Si si, j'ai les photos (voir ci-dessous)
Pelo de Caillan et Jérôme de Didelot-Langlade, emboulés eux aussi, ont défié les anciens tourneurs et anciens raseteurs, façon Cocarde d’Or.
2000 rasets et un vol plané plus tard pour Sabatier, et la course passait « en pointe » avec Mouret. Le cocardier de Fournier, par son placement et ses ripostes jusqu’au ras des planches, se montrait à la hauteur voire dangereux avant de se caler davantage. Magnan de Saint-Pierre, très participatif, généreux dans les enchaînements et se cabrant parfois en finition, mettait de l’ambiance.
Bouillarguais de Félix permettait aux artistes d’allonger les trajectoires tandis que Jougaire de Fabre-Mailhan montant le ton aux ficelles, appuyait aux planches jusqu’à coincer le pied de Rémi Guyon. Rapide et remuant, Zalguendo de La Galère, passait le pitre à plusieurs reprises sous les demandes brillantes de Robert. Forain du Joncas mettait les gaz dans des enchaînements rythmés, où Rémi, glands dans le crochet, mettait un point d’honneur à raseter encore et encore. Gastaboï, toujours aussi vaillant et généreux, accompagnait le raseteur et lui offrait sa dernière ficelle.
Bravant le froid, personne n’avait quitté les étagères pour remercier Rémi de son investissement.
Qui a beaucoup donné, recevra énormément ! Rémi a offert son cœur et son corps aux taureaux, l’aficion lui a renvoyé de l’amitié, de l’affection, de la reconnaissance... Samedi, à Aramon, un raseteur d’Honneur a terminé sa carrière, la course camarguaise lui a dit merci !


MARTINE ALIAGA

Photos CHRISTIAN ITIER et MALI

Course du samedi 28 octobre. Entrée : presque plein. Org. CTPR. Présidents (taureaux en pointe) : Moucadel, Servière, Roumajon, Chabanon, Laget, Paillet, Gonfond. Raseteurs et tourneurs : les amis de Rémi Guyon.

Emboulés juste pour rire

▼ Camille Félix "sauvée"
par Jeoffrey Robert

aramon,remi guyon,course camarguaise

aramon,remi guyon,course camarguaise

▼ Quatre Félix en piste, Vincent, Camille, Thierry,
et le grand-père qui n'a pas pu s'empêcher
d'en tenter un

 aramon,remi guyon,course camarguaise

▼ André
forza Remoulins !

aramon,remi guyon,course camarguaise

▼ Hubert la classe !

aramon,remi guyon,course camarguaise

▼ Heu... Jérôme est-ce bien raisonnable !

aramon,remi guyon,course camarguaise

▼ Félix... encore !!!

aramon,remi guyon,course camarguaise

******************************

 

09/09/2015

ARAMON *AVENIR*

Lundi 7 septembre 2015

 Guyon et Aragon, le duo de la finale

Riège de Fabre-Mailhan s'octroie le 46e Biou d'Argent

 aramon,biou d'argent,riège,aragon,guyon,course camarguaise

▲ Les vainqueurs de la finale Aragon de Laurent et Rémi Guyon

Lundi. Entrée : 3/4 d’arène.  Organisateur : CT Aramonais. Président : Thierry Tosas.  Raseteurs droitiers : Gaillardet, Guyon, F. Martin, Moine, Pradier.  Gauchers : Sanchez, Martin Cocher, Méric. Tourneurs : Arnel, Dunan, Duran, Grando.

De la coupe cocarde du 1er taureau à la 2e ficelle du septième, Rémi Guyon a trusté les rubans et les ficelles cumulant le prix du meilleur raseteur de la saison et de l’animateur de cette finale. Avec lui, Riège de Fabre-Mailhan remporte le 46e Biòu d’Argent (sur la saison) et Aragon de Laurent, le prix de la journée.

aramon,biou d'argent,riège,aragon,guyon,course camarguaiseA la capelado, aux accents de La Gardounenque et entouré des raseteurs et Arlésiennes, Fabien Grammatico est honoré pour sa carrière.

Par un froid mistral, la course a eu du mal à frôler les sommets mais a donné de très bons passages avec Aragon, Cohiba et Puchano au final.

Vaunageol (Saint-Pierre).- Expérimenté, il met de la bonne volonté à tout prendre (3 Carmen), mais à son rythme. Sur la fin il réduit sa charge et reste enfermé dans un angle. 12 minutes.

Aragon (Laurent).- Il a du pétard, de l’agressivité et beaucoup d’énergie qui le font se disperser. En revanche, ses poursuites et conclusions aux planches, corne prête à frapper sur presque tous les rasets, lui permettent de se faire respecter. Il se bat, enchaîne et envoie la banne ou tape. Rentre une ficelle. 7 Carmen et retour.

Tarsier (Lagarde).- Vif mais intermittent, il se décolle, se centre, ignore ou fuse plein pot. A force d’être titillé, part méchamment sur 2-3 rasets et tape droit (3 Carmen). Mais trop réservé dans sa querencia, garde son 2e gland.

Cohiba (Fabre-Mailhan).- Une fois en position, les blancs ne lui sautent pas sur les cornes. Avec expérience, Cohiba gère ses déplacements, “daille” sur de multiples séries rythmées, retourné aussi sec, il tient tout son monde à l’œil. Sérieux, sur la fin, sélectionne et Guyon fait le 2e gland sur la sonnerie. 7 Carmen et retour.

▼ Cohiba et François Martin

 aramon,biou d'argent,riège,aragon,guyon,course camarguaise

 Tirpitz (Le Joncas).- Pas assez entrepris au début, ce qu’apparemment ce véloce cocardier affectionne, il ne se concentre pas assez. Mais quand les hommes enchaînent, il s’engouffre à leur poursuite, tient le rythme et rentre bouche fermée à la - presque - limite du temps. 4 Carmen et retour.

Ulster (Plo).- Les échanges entre le noir un peu distrait et les blancs en ordre dispersé est brouillon. Deux belles sorties après Guyon, Pradier (2 Carmen). Mais Ulster manque de concentration, lâche parfois en cours et rentre sa 2e ficelle sans convaincre.

Puchano (La Galère, hp).- Se livre plein pot, avec une sincérité à toute épreuve. Les hommes, main au frontal, allongent les trajectoires mais confondent souvent vitesse et précipitation. Et s’il n’est pas barricadier, Puchano, par sa volonté et son envie livre un joli final bien pétillant. Des Carmen.

Texte et photos
MARTINE ALIAGA

aramon,biou d'argent,riège,aragon,guyon,course camarguaise

▲ Rémi Guyon, meilleur raseteur de la saison
et meilleur animateur de la finale

▼ Pascal Mailhan reçoit le 46e Biou d'Argent pour Riège.

aramon,biou d'argent,riège,aragon,guyon,course camarguaise

Trophée de l’Avenir : Gaillardet, 11 ; F. Martin, 11 ; Pradier, 6 ; Méric, 2. 

04/09/2012

ARAMON *AVENIR*

Lundi 3 septembre 2012

44e finale du Biou d'Argent
Banaru-Guyon - Héphaïstos-Aliaga

aramon,44e biou d'argent,banaru,guyon,hephaistos,aliaga,courses camarguaises

Chaude arrivée pour Rémi Guyon devant Héphaïstos

Du vent, quelques gouttes... à 15h, Tophe s’inquiète. Les spectateurs resteront-ils à la maison, ce lundi ? A 17h, soulagement de Christophe Brun,  président du CT Aramonais, les afeciouna sont là ! De Mouriès, des Paluds, Gallargues, Vauvert, Marguerittes, Montfrin, Remoulins, Fourques, Vendargues... pour les plus connus, les gens de bouvine sont au rendez-vous de la finale du 44e Biòu d’Argent, remplissant les arènes autant ou plus qu’un dimanche.
L’équipe des raseteurs plus “light” que prévu (Favier et Poujol, absents), a quand même bien fonctionné,  Guyon et  Aliaga en tête. Lavandin, 3e,  redoutablement cocardier, et Héphaïstos, 4e, dangereusement cocardier, renforcent la qualité de ce concours bien équilibré. Il n’a manqué qu’un brin de soleil...  mais lors du vin d’honneur final servi en piste, Tophe et son équipe rayonnaient.

Caporal (La Galère).- Brouillon, il n'a pas trop la tête au travail mais plutôt à l'évasion. Au fil des minutes, même si les sauts persistent, bien travaillé, il livre  une série et conclut volontiers (Aliaga, 2 fois). Une frayeur pour son gardian sur lequel il revient en piste et rentre une ficelle. 2 Carmen et retour.

Renoir (Cuillé) attaque sur un train de sénateur, correct, franc mais pas plus. En revanche, un peu plus sollicité, raccompagne et se soulève, notamment sur Villard, une belle accélération sur Guyon, met le turbo après Benafitou et tamponne. Du bon et du moins bon pour une ficelle qui rentre. 2 Carmen et retour.

 aramon,44e biou d'argent,banaru,guyon,hephaistos,aliaga,courses camarguaises

Lavandin (▲photo avec Aliaga) du Rhône se jette en coupant le terrain. Aliaga, Faure peinent à gérer le fauve. Du coup ça calcule dans les cerveaux blancs. Placement rigoureux, vitesse, anticipation... il oblige les raseteurs à la rigueur. A ce jeu, Villard et Aliaga s'imposent dans de purs rasets, Lavandin au diapason. Aliaga aux attaques peu renvoyées par les droitiers. Lavandin défend son 2e gland comme un lion jusqu'à la 14e, dans des séries endiablées où il ne lâche pas un pouce de terrain. Les ficelles rentrent bien sûr. Du très bon cocardier que voilà. 2 Carmen et retour.

Héphaïstos de Lagarde et l'émotion monte d'un cran. Un redoutable cocardier qui envoie ses cornes assassines en finition. Les échanges sont chauds, la bane cherche à faire mal. Faure quiché, des séries... Quelques oublis tout de même. Mais bien entrepris, et calé dans les angles, il corse les débats. Le duo Aliaga, Villard fonctiionne. Héphaïstos menace Guyon, bascule après Villard, passe le pitre sur Rémi, et coup sur coup droit sur N. Benafitou, en biais sur Guyon. Dangereux après Cano. Temporise parfois. Aliaga cueille le 1er gland sur le gong. Ouf ! 5 Carmen et retour.

Estepous (Guillierm), moins tranchant qu'en d'autres lieux, mais toujours présent et vigilant. Vite retourné et occupant intelligemment le terrain, Estepous se livre et se chauffe.  Tape droit après Guiyon et se casse l'enveloppe et le bout de la corne gauche. Il rentre à la 9e. 1 Carmen et retour.

Ramier de Plo. A fond les ballons d'entrée, agressif, démonte les planches. S'envoie sur N. Benafitou, anticipe Villard. Attentif, vjf, les blancs sont en panne. Ramier passe son trop plein d'énergie sur les planches. Oblige Guyon à dévier sa trajectoire puis enfin une série bien rythmée. Le manque de sollicitations nuit à sa prestation. Et il rentre sa 1re ficelle primée à plus de 300€ en musique.

Berrugue (Fabre-Mailhan, hors points) aurait sûrement mérité un plus d'entrain dès sa sortie. Irrégulier, le début de sa course est plutôt classique. Mais quand on va le chercher, il pétarade aux planches après Aliaga. Faure fait l'effort et Berrugue pousse, Guyon dans les cornes. Encore quelques passes et Berrugue rentre une ficelle. Musique.

MARTINE ALIAGA
PHOTOS CHRISTIAN ITIER

Entrée : 3/4 d'arène. Organisateur : CT Aramonais. Président : Fabrice Imbert. Raseteurs droitiers : Cano, Faure, Guyon, Villard. Gauchers : Aliaga, Errik (sort au 2e ennuis musculaires), N. Benafitou. Tourneurs : Noguera, Lizon, Grando.

Trophée de l'Avenir : Aliaga, 8 points ; Cano, 3 ; Faure, 0,5.

LES PRIX

 aramon,44e biou d'argent,banaru,guyon,hephaistos,aliaga,courses camarguaises

Sur la saison, raseteur Rémi Guyon (104 points).
Biou d'Argent :  Banaru de la manade du Rhône pour sa course du samedi 2 juin. A la finale, meilleur animateur, Jérémy Aliaga ; meilleur taureau, Héphaïstos de Lagarde.

*********************


20/09/2011

ARAMON *FINALE DU BIOU D'ARGENT*

Samedi 17 septembre 2011


aramon,finale du biou d'argent,courses camarguaises« Ça aurait pu être mieux, y’avait les taureaux pour... », roumègue Rémi Guyon assistant le président de course. Un peu frustré peut-être le raseteur en fin de convalescence, de ne pas être en piste. Et pourtant, même s’il n’a pas tort, les commentaires sont unanimes, Aramon et sa piste retrouvent des couleurs depuis que quelques-uns (unes), jeunes volontaires bénévoles - Tophe, Rémi, etc. - ont pris les rênes du club taurin. Marc Héran, conseiller municipal, souligne d’ailleurs « le travail effectué depuis deux ans qui ramène du monde sur les gradins ».
Très remarquée aussi l’ambiance festive et bon enfant, dès le matin pour l’abrivado longue
(▲photo MALI) ou le repas au Café de la Gare (bravo les danseurs). De l’entrain dans l’organisation, une capelado et remise des prix soignées avec Les Cabidoules du Cailar, les enfants d’Aramon, la peña Los Caballeros et la manade Clément, un plateau taureaux/raseteurs relevé... Et l’an prochain, le CT Aramonais l’a annoncé, ce sera encore mieux.


LA COURSE

aramon,finale du biou d'argent,courses camarguaisesEntrée : 3/4 d'arène. Organisateur : CT Aramonais. Président Sébastien Gonfond. Raseteurs droitiers : Sanchis, Faure, Grammatico (sort au 5e). Gauchers : Aliaga, Errik, Poujol (sort au 5e), Favier, Allam, Martin. Tourneurs : Cuallado, Grando, F. Garrido, P. Rado.

Sous une chaleur orageuse, les raseteurs n'ont pas toujours donné leur chance aux cocardiers, les soumettant parfois à des rythmes étouffants. L'ensemble manque un peu de panache mais cela reste une bonne course.

Tourtoulen (Guillierme).- Agressif mais brouillon, il se signale sur Poujol, Allam, Martin. Aux ficelles, un peu plus sage, il se livre dans une longue série, fuse après Martin et conclut parfois (Faure). Intermittent, 11 miinutes, 1 Carmen et retour.

Dantes (Le Rhône).- Ramène prestement les blancs jusqu'aux planches (Poujol) pour 1'30 les pompons. Des qualités de placement et du punch dans les poursuites (Martin, 2 fois). Un taureau qui doit être allongé sur l'invite pour de belles poursuites (Aliaga, Faure, Martin). D'ailleurs, il conclut sur Faure et Martin. Défend sa 2e ficelle qu'il rentre sous une avalanche de rasets. 3 Carmen.

Pescaïre (Lagarde).- Des poursuites sèches et un positionnement au point. Conclut droit devant après Martin, enferme Favier. L'intensité retombe pour 8 minutes les glands. Petit à petit, Pescaïre gagne du terrain, envoie la corne sur Favier. Poujol allonge et Pescaïre serre Favier et Grammatico. Les ficelles rentrent en musique avec 4 Carmen et le prix du jour.

Hauturier (Fabre-Mailhan).- Il se laisse submerger aux pompons. Aux ficelles, avec un peu plus d'air, il appuie ses poursuites et utilise les angles. Se ménage un peu de répit puis se contente de hocher la tête au passage. Retrouve du punch après Errik, Sanchis, Faure (4 Carmen). Puis se laisse plumer sans broncher mais fuse dangereusement sur Faure. Rentre une ficelle en silence.

Lucifer (Lautier). - Vite fait jusqu'aux pompons. Attentif et placé, Lucifer retrouve du mordant aux ficelles. Sa rapidité autant sur les rasets d'attaque que sur les reprises le font respecter. Il ne lâche pas un pouce de terrain et se défend crânement. Très belles actions sur Sanchis et Aliaga. Et rentre une ficelle avec 4 Carmen et retour.

Pharmacien (Cuillé).- Brouillon, il prend les rasets à la volée. Aux ficelles, exploite les angles de la piste, prend un raset et se dégage; Il tire la langue mais garde sa vitesse. Les blancs sont en panne et Pharmacien tire finalement son épingle du jeu en se montrant dangereux surtout sur les droitiers. Reste maître de ses ficelles. 1 Carmen et retour.

Verdi (La Galère).- Hors points mais compte pour le Biou d'Argent. Il faut reconnaître qu'avec lui, les blancs n'ont pas raseté dans l'esprit. Pour ce jeune cocardier de 5 ans qui cherche son placement mais répond rageusement. Aux ficelles, il se jette goulument dans les séries. Bien emmené par Aliaga, monte au coup de barrière. Mais pris au vire-vire, il perd pied même s'il tape violemment sur Errik. Bien tiré, il frappe sur Faure (2 fois). Pas économisé mais une jolie prestation de 10 minutes agréables. 5 Carmen et retour.

MARTINE ALIAGA
Photos HERVE BERNON

aramon,finale du biou d'argent,courses camarguaises

▲ Boris Sanchis et Hauturier

▼ Jérémy Aliaga et Pescaïre

aramon,finale du biou d'argent,courses camarguaises

LES PRIX DU 43e BIOU D'ARGENT

Meilleur raseteur : Boris Sanchis, 95 points.
Meilleur cocardier : BENDOR de Ricard

A la finale, 1er Souvenir Claude-Rame
Meilleur animateur : Lucas Faure.
Meilleur cocardier : PESCAIRE de Lagarde.

********************************

 


01/09/2011

ARAMON

LE BIOU D'ARGENT : LA FINALE

Samedi 17 septembre, 16h30, 43e finales du Biou d’Argent - Trophée de l'Avenir

 Manade(s) : F-GUILLIERME : REVOULUN 4/07 - LE RHONE : DANTES - LAGARDE B. : PESCAIRE 4/16 - F.-MAILHAN : HAUTURIER 3/30 - LAUTIER B : LUCIFER 2/64 - CUILLE : NOTAIRE - LA GALERE : MOKA 3/42
Raseteurs : GRAMMATICO Fabien – BRUSCHET Romain - FAVIER Maxime - SANCHIS Boris - ERRIK Radouane - ALIAGA Jérémy - FAURE Lucas.

29/06/2011

ARAMON - SPECTACLE EQUESTRE

Castella0036.jpg

25/05/2009

ARAMON *AVENIR*

Samedi 23 mai 2009

CANO TRES EN VERVE

 Aramon 23 05 010.jpg
JIVAGO serre Cano

Une petite affluence pour le club taurin Aramonais. A la capelado les sept raseteurs Aliaga, Brohan, Canales, Cano, Fadli, Grammatico et Sabde aidés des tourneurs Babacène, Bouchité, Causse et F Garrido. La course a pris du volume juste avant la pause avec Souchet et s’avère intéressante jusqu’à son terme. Cano très en verve est bien secondé par Grammatico et Aliaga. Présidence généreuse avec les primes mais plutôt frileuse avec les Carmen.

Une quinzaine de sauts en contre piste et une rentrée prématurée à la dixième suite à un coup de crochet à l’œil pour SAMSON (Félix) guère concerné par les blancs. Le marathonien JIVAGO (Joncas) ne se fixe jamais pendant neuf minutes pendant lesquelles il est raseté sur ses déplacements. Excellent, SOUCHET (Cuillé) offre onze minutes pleines de vaillance et de volonté dans les séries. Il y rajoute une terrible enfermée sur Aliaga et une paire d’arrivées pleines de fougue. Un Carmen seulement en piste et pas à la rentrée ? Bizarre.

Neuf minutes volontaires pour un MAGELLAN (Plo) cocardier toujours bien placé. Plus de sept minutes pour les attributs mais les ficelles partent dans la foulée non sans démériter. Lui aussi aurait mérité un petit Carmen au retour. Calme, MIRABEAU (La Galère) est agressif aux planches et plein d’envie d’en découdre. Il met du cœur dans ses poursuites et sauve une ficelle en musique jouée trois fois. KEKE (Agu) déboule à grande vitesse et tient les hommes en respect. Craint, il est plus abordable à gauche mais conserve un gland sans se laisser distraire. Un grand coup de barrière sur Grammatico et retour en musique entendue à trois reprises dans un très bon final..

Texte et Photos Eric AUPHAN

Trophée Robert-Cazolive : Cano, 21 points ; Grammatico, 13 ; Aliaga, 11 ; Canales, Sabde, 4 ; Brohan, Fadli, 3.

Aramon 23 05 042.jpg
MIRABEAU sur Canalès

11:34 Publié dans TROPHEE DE L'AVENIR | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : aramon

01/09/2008

ARAMON *AVENIR*

Dimanche 31 août

 

PALMARES DU BIOU D'ARGENT

1er - Rémy Guyon  - Meilleur animateur : Freddy Sabde

Meilleur taureau sur les deux courses : PABLO de Fabre-Mailhan 

 

31/08/2008

ARAMON *AVENIR*

Samedi 30 août

LA FINALE DU BIOU D'ARGENT
SERA TRES DISPUTEE

182285c9503a4ba6e6b54a52f23db7c2.jpg

 FERRIOL et PABLO de Fabre-Mailhan

 


d76dad42bf4caa978342702bbe0e7767.jpgÇa va être chaud aujourd'hui (aujourd'hui, s'il ne pleut pas) à Aramon pour la finale du Biòu d'argent. Ferriol et Guyon au coude à coude, Sabde en embuscade, au terme d'une 1re course très disputée mais toujours correcte où l'ambition des raseteurs a servi les taureaux. Travail sérieux et offensif des hommes, Ferriol passe devant en 2e partie, Guyon fait le forcing, Sabde reste dans les cornes et fait briller. Un bon casting de taureaux (tous Carmen à la rentrée) et une présidence (Fabrice Imbert) attentive pour une course très agréable. A la capelado, en plus des trois cités, s'ajoutent Fadli, Chig, Maurel, Dumas et Fougère plus les tourneurs Dunan, curtil, Babacène, Bouchité.

14391c6136de9c9dc79787e688d79250.jpgLou Beffi (Didelot) ouvre au mieux les débats avec déjà des duos serrés avec Sabde; Fadli qui s'attarde est blackboulé en contrepiste. Décollé des planches, Lou Beffi riposte sévèrement et reste bien présent jusqu'aux bois avec un coup de revers renversant. Les ficelles à la maison. Le beau Pablo (Fabre-Mailhan) occupe les angles et livre de belles séries conclues  jusqu'à sauter après. Avec Sabde,  il s'engage à fond,  la corne dangereuse. Rentre une ficelle. Volontaire, Sacristain (Saint-Pierre) se livre franchement. Une fois placé, il s'accorde quelque répit mais ce n'est que pour repartir de plus belle pour garder ses ficelles.

Quelquefois distrait, Nouven (Fabre-Mailhan) ne s'arrête jamais. Mais bien cité, il va au bout de belle manière et met la corne. Des actions brillantes sur Sabde, Chig, Ferriol... pour treize minutes.  Ce gros gabarit de Canberra (Saint-Pierre) ne s'envoie pas pour rien. Mais pour peu que le raset soit engagé, il tape en force avec méchanceté. 11 belles minutes barricadières. Piazza est un barouleur qui frappe si l'homme s'attarde. Sans refus, il bombarde à chaque action. Sabde, Ferriol et Guyon se tire la bourre, Piazza tire un peu la langue et une minute lui est accordée, pour finir par un festival où le biòu se livre totalement.

Martine ALIAGA

* Aujourd'hui (dimanche), 16h, Anthony Ayme s'ajoute aux raseteurs invités en remplacement de Bruschet. 

27/05/2008

RÉMI GUYON LE SOLEIL DU WEEK-END...

ARAMON samedi 24

 Le jeune droitier avec sa fougue et sa passion a permis aux trois derniers cocardiers du concours d'exprimer toutes leurs qualités, de donner le tempo pour ses camarades de course et d'enflammer le public, alors que seul le temps n'était pas de la fête.

804f070d2bb03b827eb3469c20b8e7e5.jpg
Avec OUFANOUS de Guillerme...
2f08c6a827cd0968561ccd0e39e91ae2.jpg
DEMON du Joncas...
f2a4b9d746a700dd1ea45ce5d5ab8ce9.jpg
et OUNDO de Plo.

Photos Luc PERO